Vous êtes sur la page 1sur 45
Acoustique du bâtiment STS 2 Enveloppe du Bâtiment
Acoustique du bâtiment STS 2 Enveloppe du Bâtiment
Acoustique du bâtiment STS 2 Enveloppe du Bâtiment
Acoustique du bâtiment STS 2 Enveloppe du Bâtiment

Acoustique du bâtiment

STS 2 Enveloppe du Bâtiment

Introduction

Introduction Le bruit est considéré comme une pollution importante Le bruit est source de nombreuses pathologies
Introduction Le bruit est considéré comme une pollution importante Le bruit est source de nombreuses pathologies

Le bruit est considéré comme une pollution importante

Le bruit est source de nombreuses pathologies chez l’homme

Le son

Le son C’est une variation de pression de l’air (vibration) Il est caractérisé par: sa fréquence
Le son C’est une variation de pression de l’air (vibration) Il est caractérisé par: sa fréquence

C’est une variation de pression de l’air (vibration)

Il est caractérisé par:

sa fréquence

pression de l’air (vibration) Il est caractérisé par: sa fréquence son niveau sonore en déciBel (dB)

son niveau sonore en déciBel (dB)

Le bruit C’est un mélange de sons, il est représenté par un spectre sonore L’analyse
Le bruit
C’est un mélange de sons, il est représenté par un
spectre sonore
L’analyse des bruits se fait par bande d’octaves
Fréquence (Hz)
125
250
500
1000
2000
4000
Niveau sonore L (dB)
70
63
60
55
57
53

Le bruit

Le bruit Calcul du niveau global: L = 10.log( S 10 L i / 1 0
Le bruit Calcul du niveau global: L = 10.log( S 10 L i / 1 0

Calcul du niveau global:

L = 10.log( S 10 Li/10 ) en dB

Le bruit Calcul du niveau global: L = 10.log( S 10 L i / 1 0

Addition des bruits

Addition des bruits – méthode graphique

Addition des bruits – méthode graphique
L’oreille C’est notre récepteur pour les bruits Sensibilité entre 0 et 130 dB
L’oreille
C’est notre récepteur pour les bruits
Sensibilité entre 0 et 130 dB

Perception des bruits

Perception des bruits A intensité équivalente, l’oreille perçoit mieux les sons médium et aigus Exemple :
Perception des bruits A intensité équivalente, l’oreille perçoit mieux les sons médium et aigus Exemple :
Perception des bruits A intensité équivalente, l’oreille perçoit mieux les sons médium et aigus Exemple :

A intensité équivalente, l’oreille perçoit mieux les sons médium et aigus

Exemple: Un son médium de 1000 Hz et de niveau Lp = 40 dB est perçu aussi fort qu'un son grave de 60 Hz ayant un niveau de pression acoustique de 70 dB

Les dB(A): une unité adaptée

Les dB(A): une unité adaptée Nous sommes plus sensibles à certains sons qu’à d’autres: unité physiologique
Les dB(A): une unité adaptée Nous sommes plus sensibles à certains sons qu’à d’autres: unité physiologique

Nous sommes plus sensibles à certains sons qu’à d’autres: unité physiologique dB(A)

Fréquence (Hz)

125

250

500

1000

2000

4000

Niveau sonore L (dB)

64

63

60

55

57

53

Pondération en dB

-16

-8,5

-3

0

1

1

Niveau sonore L (dB(A))

48

54,5

57

55

58

54

Niveau

global

68,1

63,1
63,1

Protection des travailleurs

Protection des travailleurs Code du travail, articles R 232-8 et suivants, R 235-2-11 et R 233-84
Protection des travailleurs Code du travail, articles R 232-8 et suivants, R 235-2-11 et R 233-84

Code du travail, articles R 232-8 et suivants, R 235-2-11 et R 233-84

valeurs d'exposition inférieures déclenchant l'action:

- identification des travailleurs exposés

- mesurages par organismes agréés

L EX,8h = 80 dB(A) et ρ crête = 112 Pa (135 dB)

- mise à disposition de protecteurs individuels

- information et formation des travailleurs

visite médicale obligatoire et délivrance d’une fiche d’aptitude + surveillance médicale et transmission des résultats (non nominatif) au CHSCT et à l’inspection du travail

-

valeurs d'exposition supérieures déclenchant l'action:

Idem +

signalisation des espaces (si risque : réglementation des accés)

-

L EX,8h = 90 dB(A) et ρ crête = 200 Pa (140dB)

-

programmes de mesures techniques et/ou

organisationnelles pour réduire le bruit

Protection des travailleurs

Protection des travailleurs   Directive 2003/210/CE du 6 février 2003 valeurs d'exposition inférieures
Protection des travailleurs   Directive 2003/210/CE du 6 février 2003 valeurs d'exposition inférieures
 

Directive 2003/210/CE du 6 février 2003

valeurs d'exposition inférieures déclenchant

- information et formation des travailleurs

l'action:

 

- possibilité d’examens audiométriques

L

EX,8h = 80 dB(A)

et ρ crête = 112 Pa (135 dB)

- mise à disposition de protecteurs individuels

valeurs d'exposition supérieures déclenchant

Idem+

l'action:

 

- droit à un contrôle médical

L

EX,8h = 85 dB(A) et ρ crête = 140 Pa (137 dB)

- protecteurs individuels obligatoires

valeurs limites d'exposition:

- mal défini, se reporter au code du travail

L

EX,8h = 87 dB(A) et ρ crête = 200 Pa (140dB)

Bruits dans les bâtiments

Bruits dans les bâtiments On distingue dans le bâtiment quatre types de bruits : - les
Bruits dans les bâtiments On distingue dans le bâtiment quatre types de bruits : - les

On distingue dans le bâtiment quatre types de bruits :

- les bruits aériens intérieurs (chaîne hi-fi, conversation, ) - les bruits aériens extérieurs (circulation, trains, avions, ) - les bruits d'impacts (pas, chutes ou déplacement d'objet, ) - les bruits d'équipement (chauffe-eau, machine à laver,ascenseurs, ventilations, )

Bruits normalisés

Bruits normalisés
Bruits normalisés
Bruits normalisés

Transmission des bruits

Transmission des bruits
Transmission des bruits
Transmission des bruits

L'indice d'affaiblissement acoustique R w

L'indice d'affaiblissement acoustique R w Il caractérise la qualité d’isolation acoustique d'une paroi
L'indice d'affaiblissement acoustique R w Il caractérise la qualité d’isolation acoustique d'une paroi

Il caractérise la qualité d’isolation acoustique d'une paroi de construction. Il est mesuré uniquement en laboratoire et ne prend en compte que la transmission directe d'un bruit aérien

Il est mesuré uniquement en laboratoire et ne prend en compte que la transmission directe d'un

Loi de masse

R en dB(A)

R en dB(A)
70 60 bruit rose 50 bruit route 40 30 50 60 80 100 150 200
70
60
bruit rose
50
bruit route
40
30
50
60
80 100
150
200
300
400
500
600
700

masse surfacique en kg/m²

Systèmes masse-ressort-masse

Systèmes masse-ressort-masse Réalisés par deux éléments simples séparés par un espace rempli ou non d'un
Systèmes masse-ressort-masse Réalisés par deux éléments simples séparés par un espace rempli ou non d'un

Réalisés par deux éléments simples séparés par un espace rempli ou non d'un matériau absorbant :

effet d’amortisseur

par deux éléments simples séparés par un espace rempli ou non d'un matériau absorbant : effet
Exemples
Exemples

Isolation et correction

Isolation et correction Il faut distinguer isolation et correction: L' isolation acoustique traite de l'énergie
Isolation et correction Il faut distinguer isolation et correction: L' isolation acoustique traite de l'énergie

Il faut distinguer isolation et correction:

et correction Il faut distinguer isolation et correction: L' isolation acoustique traite de l'énergie
et correction Il faut distinguer isolation et correction: L' isolation acoustique traite de l'énergie
et correction Il faut distinguer isolation et correction: L' isolation acoustique traite de l'énergie

L'isolation acoustique traite de l'énergie transmise par la paroi. La correction acoustique traite de l'énergie absorbée et réfléchie.

Correction acoustique

Correction acoustique Traitement du bruit dans le local : analyse et traitement des réverbérations internes Mélange
Correction acoustique Traitement du bruit dans le local : analyse et traitement des réverbérations internes Mélange

Traitement du bruit dans le local : analyse et traitement des réverbérations internes

local : analyse et traitement des réverbérations internes Mélange des bruits directs et réfléchis: augmentation du

Mélange des bruits directs et réfléchis: augmentation du niveau sonore général

Réverbération faible: moins de bruits de fond et ambiance sourde

Prévision du temps de réverbération. Formule de Sabine

Prévision du temps de réverbération. Formule de Sabine T = 0,16.V/A T = temps de réverbération
Prévision du temps de réverbération. Formule de Sabine T = 0,16.V/A T = temps de réverbération

T = 0,16.V/A

T = temps de réverbération (s) du local de réception A = surface d'absorption équivalente (m²) du local de réception

A = Σ(α i .A i )

A i = surface (m²) d'un élément de paroi à coefficient d'absorption α i

V = volume du local (m 3 )

Coefficients d’absorption

Coefficients d’absorption Ils sont donnés par bande d’octave pour les matériaux courants de construction
Coefficients d’absorption Ils sont donnés par bande d’octave pour les matériaux courants de construction

Ils sont donnés par bande d’octave pour les matériaux courants de construction

Coefficients d’absorption Ils sont donnés par bande d’octave pour les matériaux courants de construction

Mesures d’isolement

Mesures d’isolement L'isolement brut D est la différence de niveau de bruit entre deux locaux adjacents
Mesures d’isolement L'isolement brut D est la différence de niveau de bruit entre deux locaux adjacents

L'isolement brut D est la différence de niveau de bruit entre deux locaux adjacents mesuré in situ. Il prend donc en compte la totalité des transmissions directes et latérales.

deux locaux adjacents mesuré in situ . Il prend donc en compte la totalité des transmissions

Mesures d’isolement

Mesures d’isolement Pour prendre en compte les caractéristiques de la pièce de réception; on corrige cette
Mesures d’isolement Pour prendre en compte les caractéristiques de la pièce de réception; on corrige cette

Pour prendre en compte les caractéristiques de la pièce de réception; on corrige cette mesure pour obtenir l’isolement normalisé DnT,w.

Si Le est le niveau émis, et Lr est le niveau reçu, on a :

D = Le - Lr = Rw (C, Ctr) - transmissions latérales

DnT,w = Le - Lr + 10.log(T/T 0 )

en dB

en dB

pour les locaux de volume inférieur à 50 m 3 : T0 = 0,5 secondes pour les locaux de volume supérieur à 50 m 3 : T0 = V/100

Isolement d’une façade

Isolement d’une façade D n T , A , t r = R A , t
Isolement d’une façade D n T , A , t r = R A , t

D nT,A,tr = R A,tr + 10.log(0,32.V/S) - 5

en dB
en dB

R A,tr est l'indice d'affaiblissement de la façade composée des parties pleines, des menuiseries et de leurs accessoires V = volume de la pièce S = surface de la paroi

Valeurs réglementaires

Valeurs réglementaires
Valeurs réglementaires
Méthodes d’améliorations Diminution du temps de réverbération Plafonds Faux plafonds Tôles perforées
Méthodes d’améliorations
Diminution du temps de réverbération
Plafonds
Faux plafonds
Tôles perforées
Murs
Plateaux de bardage perforés
Isolement acoustique correct avec utilisation de laines minérale
Correction acoustique intérieure obtenue avec plateaux perforés
Matériaux absorbants
Doublage
Planchers
Moquettes
Mobilier

Les bruits qui sollicitent les façades

Les bruits qui sollicitent les façades Bruits de voisinage Bruits routiers Fonctions de la catégorie de
Les bruits qui sollicitent les façades Bruits de voisinage Bruits routiers Fonctions de la catégorie de

Bruits de voisinage

Bruits routiers Fonctions de la catégorie de l’infrastructure routière et de sa proximité

Bruits ferroviaires Le bruit provoqué par la circulation doit être limité à un seuil maximum

Bruits aéronautiques Plans de gène sonore pour aides financière à l’amélioration des habitats Plans d’exposition au bruit pour gérer l’urbanisation à proximité des aéroports

Baies vitrées

Baies vitrées
Baies vitrées
Baies vitrées

Baies vitrées

Baies vitrées Conclusions: Les joints doivent être correctement traités: Classement AEV minimum : A2, A3 conseillé
Baies vitrées Conclusions: Les joints doivent être correctement traités: Classement AEV minimum : A2, A3 conseillé

Conclusions:

Les joints doivent être correctement traités:

Classement AEV minimum : A2, A3 conseillé

Les vitrages doivent être performants

La liaison au bâtis doit être parfaitement calfeutrée

Vitrages

Vitrages Type de vitrages   Rw+C (dB) Rw+Ctr(dB) Double vitrage standard avec lame d’air 4/12/4 28
Vitrages Type de vitrages   Rw+C (dB) Rw+Ctr(dB) Double vitrage standard avec lame d’air 4/12/4 28

Type de vitrages

 

Rw+C (dB)

Rw+Ctr(dB)

Double vitrage standard avec lame d’air

4/12/4

28

25

Simple vitrage

4

27

26

Simple vitrage

6

29

28

Double vitrage dissymétrique avec lame d’air

6/15/4

31

29

Double vitrage dissymétrique avec lame d’air

4/10/10

37

33

Simple vitrage feuilleté (2 PVB)

44.2

34

32

Double vitrage feuilleté avec PVB ordinaire

6/12/44.2

36

33

Double vitrage feuilleté avec PVBa amélioré

6/12/44.2

38

35

Double vitrage feuilleté avec PVBa amélioré

12/20/44.2

43

40

Double vitrage feuilleté à résine coulée

47

42

(44.1,5RC/20argon/55.1,5RC)

Composition des vitrages

Composition des vitrages
Composition des vitrages

Influence du matériau du châssis

Influence du matériau du châssis Bois Le bois étant un bon isolant (thermique et acoustique), s’il
Influence du matériau du châssis Bois Le bois étant un bon isolant (thermique et acoustique), s’il

Bois

Le bois étant un bon isolant (thermique et acoustique), s’il présente une section de 60mm minimum (idéalement 75mm) pour une densité minimale de 600kg/m 3 .

PVC

Le PVC, pour avoir les mêmes qualités, doit être plus épais, ce qui diminue la surface du vitrage et la luminosité. Attention au gauchissement : renforts métalliques intégrés.

Aluminium - Acier

Ils sont théoriquement moins isolants que le bois. Leur performance dépend du détail des profilés (meilleure pour une triple frappe).

Classement au bruit d’une baie

Classement au bruit d’une baie La détermination des classes BR1, BR2, BR3 s’effectue à partir du
Classement au bruit d’une baie La détermination des classes BR1, BR2, BR3 s’effectue à partir du

La détermination des classes BR1, BR2, BR3 s’effectue à partir du classement en catégorie des infrastructures de transports terrestres au voisinage de la construction.

1 ère étape: repérage du bâtiment

1 è r e étape: repérage du bâtiment
1 è r e étape: repérage du bâtiment
1 è r e étape: repérage du bâtiment

2 ème étape: distance d’une façade à une infrastructure

2 è m e étape: distance d’une façade à une infrastructure
2 è m e étape: distance d’une façade à une infrastructure
2 è m e étape: distance d’une façade à une infrastructure

3 ème étape: Détermination de la vue de l’infrastructure depuis une baie

3 è m e étape: Détermination de la vue de l’infrastructure depuis une baie
3 è m e étape: Détermination de la vue de l’infrastructure depuis une baie
3 è m e étape: Détermination de la vue de l’infrastructure depuis une baie

Cas d’un obstacle à l’exposition

Cas d’un obstacle à l’exposition
Cas d’un obstacle à l’exposition
Cas d’un obstacle à l’exposition

Baie inclinée

Baie inclinée
Baie inclinée
Baie inclinée

Tableau des BR

Tableau des BR
Tableau des BR

Caractéristiques des châssis / BR

Caractéristiques des châssis / BR BR3 : l’obligation d’un renforcement de l’isolement acoustique au delà des
Caractéristiques des châssis / BR BR3 : l’obligation d’un renforcement de l’isolement acoustique au delà des

BR3 : l’obligation d’un renforcement de l’isolement acoustique au delà des 30 dB de la réglementation acoustique. BR2 : pas de renforcement de l’isolement acoustique mais absence de ventilation nocturne dans les chambres. BR1 : pas de renforcement de l’isolement acoustique

Note: les facteurs solaires des vitrages dépendent aussi de l’exposition au bruit des châssis

Entrées d’air dans menuiseries et volets roulants

Entrées d’air dans menuiseries et volets roulants R f e n = 10log ⎛ ⎜ ⎜

R fen = 10log

S fen

S fen

.10

Rfen

10 + 10

Dne 10

10

Dne caractérise la performance de l'entrée d'air

Pour ne pas dégrader la performance de la fenêtre, Dne doit être supérieur d'environ 6 dB.

d'air Pour ne pas dégrader la performance de la fenêtre, Dne doit être supérieur d'environ 6