Vous êtes sur la page 1sur 3
V i l le de C har lero i Cellule Conseil Questions des conseillers communaux

V i l le de C har lero i Cellule Conseil

Questions des conseillers communaux

A COMPLÉTER PAR LAUTEUR DE LA QUESTION

OBJET

CONSEILLER COMMUNAL

MEMBRÉ DU COLLÈGE CONCERNÉ

DATE DE DÉPÔT

Questions écrites

Luc Parmentier

Rue de la Paix, 169

6061

Montignies/sur/Sambre

+32(0)71.30.10.93

GSM +32(0)486.29.72.25 lucparmentier@brutele.be

Monsieur l’Echevin

Philippe VAN CAUWENBERGHE

07/05/2013

A COMPLÉTER PAR LA CELLULE CONSEIL

SERVICES CONCERNÉS

DATE DENVOI

DÉLAI DEXÉCUTION

Pierre Leclere, Vagman Vincent Henseval Patrick, Van Mol Corinne

08/05/2013

2

5

3 heures

jours ouvrables

jours ouvrables

(faire un choix en fonction de la question)

Accessibilité des piscines aux personnes handicapées.

Monsieur l’Echevin,

En 2005, je questionnais l’Echevin des sports en ces termes

:
:

La natation est la discipline sportive la plus pratiquée par les personnes handicapées. Elle permet au plus grand nombre (du handicap léger au handicap lourd) d’utiliser leurs capacités motrices en “situation d’apesanteur”.

La mise à l’eau des personnes handicapées est souvent la source de nombreux problèmes. Mais en outre, avant d’atteindre le bassin, les personnes à mobilité réduite doivent encore traverser le vestiaire et les douches. Un fauteuil de ville ne permet que très difficilement de traverser ces zones humides.

Certains gestionnaires de piscines ont opté pour le fauteuil de type “Hippocampe” adapté à la piscine et conçu pour résister à l’eau. Il peut être emprunté dès le vestiaire et accompagne son locataire sous la douche. Equipé d’une roue avant directionnelle, il arpente les couloirs de la piscine et se faufile partout.

Pour accéder au bassin, quatre solutions sont possibles. La première consiste à descendre par la pente d’accès pour ensuite se hisser hors du fauteuil. La seconde prévoit d’immobiliser l’Hippocampe Piscine (à l’aide des freins) et de se transférer sur le carrelage au bord de l’eau puis descendre dans le bassin. La troisième, aidé d’une tierce personne, la chaise descend les petites marches du bassin pour accéder à l’eau. Enfin, on peut faire usage d’appareil de levage des personnes et d’appareil de mise à l’eau des handicapés.

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire connaître les différentes approches utilisées dans nos piscines communales pour améliorer leurs accessibilités et notamment dans le cadre plus spécifique de la rénovation de la piscine Hélios, une potence hydraulique permettant l’entrée dans l’eau aux personnes à mobilité réduite a-t-elle été prévue ?

Monsieur l’Echevin Despiegeleer m’avait répondu

:
:

La natation est effectivement une des nombreuses disciplines sportives que les personnes moins valides pratiquent régulièrement dans les différents bâtiments sportifs de Charleroi.

Malheureusement, plusieurs de ces bâtiments, et notamment les piscines, ont été construits à une époque où il n’était pas encore courant de tenir compte, dans la conception des infrastructures, de l’accessibilité de ces personnes moins valides.

Dans nos quatre piscines ouvertes au public, des aménagements ont été réalisés, ou des solutions ont été trouvées, pour que les personnes en fauteuil roulant puissent arriver plus ou moins facilement au bord du bassin, seules ou aidées par un maître- nageur. Les petites différences de niveau, dans les douches ou au passage des pédiluves, constituent en fait les principaux obstacles, aisément franchis avec l’aide d’une tierce personne.

Il va de soi que, dans le cadre de la rénovation de la piscine Hélios, nous n’avons pas négligé cet aspect. Des aménagements sont prévus pour faciliter l’accès des personnes moins valides, depuis la rue jusque dans l’eau.

Ces aménagements comportent effectivement une machinerie et un système hydraulique de mise à l’eau.

Madame l’Echevin Colicis m’avait d’ailleurs répondu lors de plusieurs questions que la problématique de l’accès aux

personnes handicapées serait réglé dans le nouvel «

Monsieur l’Echevin pourrait-il me signaler quels aménagements «

Dans

l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur l’Echevin, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

Luc Parmentier Conseiller communal

Réponse de M. Van Cauwenberghe

Monsieur le Conseiller Communal,

Vous trouverez, ci-dessous, les aménagements en vigueur pour permettre l’accès aux PMR à la piscine Hélios :

- Face à l’entrée de la piscine, 2 places de parking sont réservées pour les PMR ;

- L’ancienne rampe d’accès permettant l’arrivée à la piscine a été conservée ;

- A l’entrée de cette infrastructure, un vidéophone a été installé (hauteur PMR) pour qu’en cas de besoin ils puissent faire appel à la caissière ;

- Un ascenseur a été installé pour leur permettre l’accès aux bureaux administratifs, tribunes et cafétéria ;

- Un vestiaire collectif sera attribué aux personnes en chaise roulante ; les vestiaires individuels ne permettant pas le passage de la chaise ;

- Un WC et une douche individuels (en face du vestiaire collectif) pourront être mis à la disposition des PMR. De plus, une chaise roulante spécialement conçue pour résister à l’eau sera prêtée par le club « handinage » (nouveau club accueilli) ;

- Un fauteuil sur bras coulissant permettra la mise à l’eau et la sortie de l’eau des PMR (système sur batteries rechargeables avec télécommande). Les maîtres nageurs veilleront au bon fonctionnement de celui-ci ;

- Une échelle plus large est également planifiée. Les ancrages sont présents. La commande de l’échelle fera partie d’un prochain marché porté par la RCA.

Cette infrastructure est donc bien adaptée pour les PMR.

Réponse de Mme Salvi

Monsieur le conseiller,

Hélios

»

!
!

handicapés

» sont prévus

?

En complément à la réponse de mon collègue des sports, je souhaiterais ajouter que je travaille actuellement sur un projet avec une association carolo qui souhaite offrir aux PMR Carolos une mise à l’eau dans une de nos piscine.

Gosselies me semble être l'endroit le plus approprié pour l'installation de cette mise à l'eau. Cependant, des aménagements sont à prévoir ; vestiaires, douches, toilettes. J'ai sollicité l'administration pour qu'elle réalise l'étude de faisabilité à cet effet.

A

la suite de cette étude, nous envisagerons la réalisation des travaux nécessaires à l'accueil des personnes

à

mobilité réduite, pour 2014 voir 2015.

Il

est aussi important de noter qu’aujourd’hui, les dossiers traités par l’administration Infrasport sont tous

soumis à des normes strictes en matière d’accessibilité. Les futurs dossiers de rénovation de nos piscines seront donc étudiés en ce sens.