Vous êtes sur la page 1sur 7
Les cinq étapes de la consolidation informatique et de la virtualisation informatique
Les cinq étapes de la consolidation
informatique et de la virtualisation
informatique

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

LES CINQ ETAPES DE LA CONSOLIDATION ET DE LA VIRTUALISATION INFORMATIQUE

Introduction

La plupart des entreprises d’aujourd’hui sont confrontées à des difficultés et à des objectifs contradictoires. Leur force de travail est répartie sur plusieurs sites. Le siège social, les centres de données, les bureaux distants et les travailleurs mobiles sont largement dispersés. Tous ont besoin d’accéder à leur messagerie électronique, aux fichiers partagés et aux applications stratégiques, et la vitesse de cet accès est directement liée à la productivité de l’employé. Ainsi, les ressources informatiques ont été largement déployées sur plusieurs sites pour offrir aux employés locaux le meilleur service possible. Désormais, cette approche est considérée comme peu économique en raison du matériel et des logiciels supplémentaires à acheter et à entretenir sur de nombreux sites, souvent avec peu de personnel informatique. Avec le rétrécissement des budgets, les entreprises cherchent des solutions pour gérer ce problème. La consolidation informatique est la première approche considérée aujourd’hui, l’idée étant d’éliminer l’infrastructure informatique des bureaux distants et de la regrouper dans le centre de données principal afin de réduire les coûts et de renforcer la productivité. Le souci est d’arriver à regrouper l’informatique sans influer sur les performances des applications pour les utilisateurs finaux.

La virtualisation est considérée comme une technologie fondamentale pour la consolidation, car elle permet d’utiliser les serveurs de manière beaucoup plus efficace et offre davantage de souplesse à l’infrastructure. Les entreprises, qui cherchent à regrouper davantage l’informatique et à réduire le poids du matériel dans leur environnement informatique, évaluent et implémentent rapidement la virtualisation. On dit que le consolidation combiné à la virtualisation offrent ces avantages avec un faible investissement en temps et argent, mais pouvez-vous vraiment y croire ?

Même si la consolidation peut certainement apporter des avantages aux entreprises, vous aurez besoin de plus qu’une simple demi-journée pour vous assurer du succès de vos projets de consolidation et de virtualisation. Comme vous le diront de nombreux responsables informatiques, si le projet est mal planifié, les dirigeants de votre entreprise seront dans tous leurs états, les utilisateurs menaceront de rester les bras croisés et le personnel informatique devra s’empresser de rétablir la configuration initiale.

Ce document présente les cinq étapes à suivre pour réussir la consolidation et de la virtualisation informatiques. Vous aurez toujours à réaliser les difficiles tâches consistant à implémenter la nouvelle infrastructure. Néanmoins, en suivant ces étapes, vous serez certain d’avoir couvert tous les problèmes afin de garantir que votre entreprise profite pleinement des avantages d’une consolidation informatique.

Planification d’une stratégie de consolidation et de virtualisation informatiques

Comme la plupart des projets, une consolidation informatique réussi nécessite du temps, de la planification, une adoption et une exécution méthodique. Néanmoins, ce projet présente des défis propres, car il transforme fondamentalement la configuration de votre architecture informatique. Cette opération présente des implications qui vont des budgets et des dépenses d’investissement aux considérations politiques concernant l’emplacement de l’infrastructure et à la perception des effets sur les centres de coûts.

1. Définissez une stratégie de gestion des changements et des risques

2. Mettez au point un plan de résilience

3. Testez (et améliorez) les performances du bureau distant et la consolidation locale

4. Bâtissez une infrastructure et un plan de support tournés vers l’avenir

5. Planifiez un déploiement échelonné

Pourquoi effectuer une consolidation ?

Les raisons motivant le regroupement et la virtualisation de l’infrastructure informatique sont diverses. La plupart des responsables informatique se concentrent seulement sur le coût de l’infrastructure informatique physique. Or, de nombreux autres avantages peuvent être retirés du regroupement informatique :

Simplification de la gestion

Meilleure protection des données

Amélioration de l’utilisation des ressources

Simplification du contrôle des versions

Simplification de la protection et de la sécurisation des données

Plus de flexibilité

Réduction des coûts associés aux serveurs et aux logiciels

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

Étape 1 - Définissez une stratégie de gestion des changements et des risques

La gestion des risques fait partie des principes de base de la gestion de projet. Néanmoins, la consolidation informatique présente des particularités. Les avantages sont plus évidents au niveau d’un groupe (économies immédiates, sollicitation moindre du service informatique) qu’au niveau des centres de coûts ou des bureaux distants. Après tout, ces autres entités auront peut-être l’impression de perdre « leurs » serveurs ou « leurs » outils locaux et souffriront de performances réduites sans raison apparente. Le service informatique doit généralement aligner ses objectifs sur ceux de l’entreprise. Cela peut donc être à l’origine de conflits et de malentendus.

De même, les équipes informatiques se trouvant dans les bureaux distants peuvent avoir des inquiétudes quant à leur capacité à offrir les niveaux de service attendus aux centres de coûts dans un nouvel environnement où ils contrôleront probablement moins l’infrastructure physique, et pourront difficilement réaliser des réglages nécessaires.

Une bonne stratégie de changement commence toujours par une opération de communication. Vous aurez besoin de temps et d’effort pour communiquer aux différents centres de coûts les avantages dérivés de la consolidation et de la virtualisation, à la fois pour eux-mêmes et pour l’ensemble du groupe. Il est très probable que les utilisateurs des bureaux distants seront sensibles aux arguments suivants :

Les systèmes reçoivent des correctifs, des mises à niveau et une maintenance plus fréquemment. Étant donné que les systèmes se trouvent au même endroit que la majorité du personnel informatique et que la mise à disposition des services est plus souple, il est plus facile d’en programmer la maintenance régulière. Cela se traduit par une réduction du temps d’inactivité, et des applications et services les plus à jour possible.

La collaboration avec les autres bureaux est simplifiée. Étant donné que toutes les données importantes se trouvent au même endroit, les utilisateurs n’ont pas à partir à la chasse aux informations pertinentes sur une multitude de serveurs.

Les problèmes de contrôle des versions sont réduits. Lorsque de nombreux utilisateurs et de nombreuses unités travaillent sur les mêmes projets, il est souvent difficile d’assurer le suivi du « bon » fichier de travail. Une fois encore, la centralisation des données élimine en grande partie ces problèmes.

L’entreprise réalisera des économies. Montrez aux utilisateurs les résultats de votre analyse de rentabilité et expliquez dans quelle mesure elle contribuera aux résultats financiers. Un outil d’estimation du retour sur investissement est disponible à la page http://www.riverbed.com/lg/ty/roi_calculator_ty.php.

La consolidation diminue les risques de pertes de données dues à des vols ou à des processus insuffisants. Ce type de perte peut entraîner des résultats négatifs lors d’audits de conformité à la réglementation internationale ou nationale, des critiques de la presse et une perte de confiance de la part des clients et des partenaires.

Les responsables informatiques des bureaux distants doivent recevoir la garantie que le plan de consolidaion sera également positif pour eux :

Le nombre de tâches de maintenance de routine diminuera. Au lieu de se concentrer sur les tâches serveur répétitives en rapport avec la maintenance, les responsables informatiques peuvent se consacrer aux projets d’avenir qui aident véritablement les utilisateurs à faire plus en moins de temps.

Les niveaux de service sont maintenus. Assurez aux responsables informatiques que vous travaillerez avec eux pour maintenir les performances des applications sur tout le réseau (voir l’étape 3 pour plus de détails).

Leurs commentaires seront pris au sérieux. Indiquez que l’évaluation des responsables informatiques exercera une influence significative sur le plan de consolidation et de virtualisation.

L’achèvement de la première étape requiert beaucoup de temps, quelle que soit la taille de l’organisation. Cependant, vous en récolterez les fruits lorsque vous entamerez le processus plus complexe de finalisation du projet de consolidation. Les utilisateurs comprendront ce qui est train de se dérouler et la plupart des individus seront plus disposés à coopérer dans l’éventualité d’une défaillance imprévue ou si vous avez besoin de testeurs pour vous assurer d’un fonctionnement correct.

Un des avantages d’une approche échelonnée (décrite plus bas) est que vous pouvez utiliser la réussite sur les premiers sites où a été réalisé la consolidation pour tranquilliser et encourager les employés des autres sites concernant la réussite et les gains de productivité du projet pour la société.

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

Étape 2 - Mettez au point un plan de résilience

Un des inconvénients majeurs de la consolidation informatique est le surcroît de dépendance de vos utilisateurs vis-à-vis du réseau étendu (WAN) et du centre de données principal pour l’accès aux données et aux applications. Lors de ce changement d’infrastructure, les responsables informatiques doivent évaluer soigneusement la résilience de l’architecture.

Les systèmes qui étaient jusqu’alors distribués offraient un certain degré de résilience. Tous les utilisateurs d’une entreprise n’étaient pas immédiatement touchés par une panne d’un système. En revanche, dans le cas d’un système centralisé, les périodes d’indisponibilité touchent toute l’organisation. Une solution peut, et doit, être conçue pour contourner ce problème.

Commencez par examiner la redondance des applications, des systèmes de stockage et des serveurs. Lorsque les serveurs d’applications sont regroupés dans le centre de données principal et virtualisés sur moins de serveurs physiques, il est plus facile de fournir des systèmes de sauvegarde sans dépasser le budget d’informatique. En outre, il devient judicieux de mettre en place de tels systèmes, puisqu’ils permettent un basculement immédiat pour les systèmes et applications critiques. De nouveaux plans sont toutefois nécessaires en vue d’une réplication fiable des informations du serveur

principal vers le serveur secondaire, afin de garantir un basculement sans faille dans l’éventualité d’un incident. Ces plans impliqueront également que le service informatique étudie l’emplacement des systèmes de sauvegarde : doivent-ils être situés dans le centre de données principal ou secondaire hors site ? Les systèmes redondants hors site sont pratiques pour la récupération lors de sinistres importants mais peuvent ajouter des problèmes de performances expliqués dans la section suivante. Si le plan inclut la réplication ou le déplacement de plusieurs grosses images

de la machine virtuelle, il est important de vérifier que le réseau sera adapté aux objectifs de charge et de temps de récupération.

Les organisations doivent également envisager la redondance du réseau étendu. Une fois les données et applications centralisées, les utilisateurs des bureaux distants dépendront davantage de l’état de la connexion sur le réseau étendu. Une défaillance de celui-ci aura donc un effet désastreux sur la productivité des utilisateurs.

Lorsqu’il s’agit de stratégie de redondance du réseau étendu, les organisations doivent comparer les avantages et les inconvénients entre l’utilisation de deux prestataires de services sur le dernier kilomètre de connexion et l’utilisation d’un seul prestataire de service relié par différents points de présence (PoP).

Le regroupement des applications et du système de stockage implique la présence de volumes accrus de données sur le réseau étendu. Il est donc naturel que beaucoup voient l’ajout de bande passante comme la solution adéquate aux problèmes de performances du réseau étendu

La preuve par l’exemple

Greenhill & Co., cabinet de conseil en investissement international (NYSE : GHL), a estimé qu’il était nécessaire de regrouper son déploiement Microsoft Exchange dans son centre de données principal pour des raisons de coût, de complexité et de sécurité. Or, les employés du cabinet fortement rémunérés pour qui le courrier électronique représente le moyen principal de communication, les performances étaient un facteur important. « Nous pensions qu’avec la solution d’optimisation du réseau adéquate, nous consacrerions moins de temps et d’argent à la gestion des bureaux distants, tout en offrant un accès plus rapide à nos ressources centralisées », déclare John Shaffer, directeur du service informatique de Greenhill.

Pour améliorer le fonctionnement des applications sur le réseau étendu, Greenhill a décidé de déployer les appliances Steelhead de Riverbed. Les appliances Steelhead ont permis à Greenhill la migration de ses utilisateurs de trois serveurs Exchange vers un seul serveur situé sur des installations sécurisées à haute disponibilité en co- hébergement, sans que cela se traduise par une diminution des performances offertes aux utilisateurs. Alors que l’envoi d’un message électronique prenait de 3 à 4 minutes avant l’installation des appliances Riverbed, quelques secondes suffisent désormais. Bien que ces appliances aient ajouté des coûts au projet de regroupement, constate M. Shaffer. « Je suis certain que l’appliance Steelhead de Riverbed sera amortie au cours des quatre premiers mois ».

Riverbed sera amortie au cours des quatre premiers mois ». La première option apporte à une

La première option apporte à une organisation une plus grande diversité en matière de transport et, par conséquent, une plus grande fiabilité et disponibilité des connections entre bureaux distants et siège.

des connections entre bureaux distants et siège. La deuxième option offre au bureau distant un niveau

La deuxième option offre au bureau distant un niveau de redondance légèrement réduit. En cas de panne du réseau étendu de l’opérateur, le bureau se trouve hors ligne. Néanmoins, si la défaillance se présente sur un seul PoP, le bureau maintient sa connectivité. L’avantage de cette stratégie se traduit en termes de coûts et de gestion. En partant du principe que votre opérateur est fiable et qu’il offre un temps de

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

disponibilité élevé, vous vous protégez simplement contre les pannes occasionnelles. Si des temps d’indisponibilité partielles sont acceptables, cette approche permet une gestion du système informatique plus aisée (et l’élimination d’un fournisseur) ainsi qu’une réduction probable des coûts, car vous pouvez acquérir de la bande passante en volume.

Étape 3 - Testez (et améliorez) les performances du bureau distant

Parmi les éléments qui feront sans doute le plus entendre leur voix au cours du projet se trouvent les utilisateurs finaux des bureaux distants. Outre le sentiment de « perte » de leur infrastructure informatique, ils seront confrontés à de sérieux problèmes s’ils ne peuvent pas accéder aux données et aux applications nécessaires à leur travail.

Il est important de présenter immédiatement ce problème potentiel et de travailler avec les utilisateurs finaux afin de tester les performances. La plupart des utilisateurs, et de nombreux employés du service informatique, supposeront simplement qu’il s’agit d’un problème de bande passante. La consolidation des applications et du système de stockage implique la présence de volumes accrus de données sur le réseau étendu. Il est donc naturel que beaucoup voient l’ajout de bande passante comme la solution adéquate aux problèmes de performances du réseau étendu. Or, cela s’avère souvent inefficace, voire inutile. La latence et le manque d’efficacité du protocole applicatif créent ensemble un goulot d’étranglement supplémentaire qui réduit les performances des applications sur le réseau étendu. De nombreuses entreprises ont recours à l’optimisation du réseau étendu pour traiter simultanément les contraintes de bande passante et de latence. Les produits d’optimisation du réseau étendu offrent à la fois réduction des données, optimisation du protocole de transport et optimisation du protocole applicatif afin de permettre l’accélération des applications sur réseau étendu et une réduction de la bande passante pour toutes les applications sur TCP.

Bien souvent, les entreprises essaient seulement de regrouper l’infrastructure et comptent résoudre les problèmes de performances ultérieurement, avec l’espoir que les performances seront « suffisamment bonnes » pour les utilisateurs distribués. Ce choix entraînera, au mieux, un mécontentement, au pire, une mutinerie. En réalité, de nombreuses organisations ont entamé un projet de consolidation puis ont fait complètement marche arrière lorsqu’un dirigeant se trouvait obligé de travailler sur une connexion WAN congestionnée et à latence élevée dans un bureau distant ou que les utilisateurs avaient atteint un niveau de frustration tel qu’ils exigeaient le rétablissement de l’ancienne infrastructure.

Il est impératif de trouver des utilisateurs, de préférence avec un certain pouvoir d’influence, qui acceptent de tester les performances des applications sur le réseau étendu. Réalisez des tests simples avec chronomètre pour évaluer les aspects suivants :

l’accès aux fichiers sur un serveur de fichiers ;

la navigation dans des dossiers distants ;

l’ouverture de fichiers dans des applications Office ;

l’accès aux bases de données ;

l’utilisation d’applications Web.

Effectuez ces tests sans appliance d’optimisation du réseau étendu dans un premier temps, puis avec cette appliance dans un second temps. L’idée d’ajouter un appareil peut sembler contredire le concept de consolidation. Il s’agit néanmoins d’appliances faciles à gérer qui peuvent aisément faire oublier que les serveurs de fichier, les applications et les systèmes de sauvegarde sur bande ne se trouvent plus dans les bureaux distants. Ainsi, les appliances d’optimisation du réseau étendu sont généralement amorties en quelques mois. Pour plus d’informations, consultez le document « Extreme Savings :

Cutting Costs with Wide-Area

Data Services » (Des économies radicales : réduction des coûts grâce aux services de données en zone étendue), disponible à la page http://www.riverbed.com/lg/resource/WhitePaper-Riverbed-CostCutting.pdf.

Un autre avantage d’un déploiement d’accélération des applications est que l’accès à des services jusqu’alors centralisés devient plus rapide. Par conséquent, certaines tâches courantes seront effectuées plus rapidement dans l’infrastructure regroupée.

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

Étape 4 - Bâtissez une infrastructure et un plan de support tournés vers l’avenir

C’est à cette étape que les services informatiques réalisent des économies. Il y a beaucoup à gagner en déplaçant les serveurs vers les machines virtuelles d’un centre de données principal et en consolidant les boîtiers NAS afin d’en améliorer l’usage.

La stratégie de consolidation donne au service informatique l’occasion d’adapter les données et de les protéger plus efficacement à l’avenir. Après tout, si l’essentiel de l’infrastructure se trouve à un seul endroit, le déploiement, la gestion et le maquettage s’en trouvent facilités dans l’éventualité de modifications ultérieures.

Le véritable défi est néanmoins constitué par les dépendances techniques de plusieurs composants de votre architecture. Comment ces changements impacteront-ils les interconnexions vers d’autres applications ? Est-il judicieux de déplacer simultanément certains groupes d’applications ? Qu’en est-il des routes de sauvegarde dans le réseau existant?

Cette phase du processus de consolidation est idéale pour mettre au diapason les membres-clés de vos groupes d’applications, de stockage, de réseau et d’assistance(s’il s’agit de groupes séparés dans votre organisation). Il est clair que de nombreuses dépendances traitées dans cette section concernent plusieurs services d’une organisation. Il est donc fondamental de prendre en compte les ramifications pour toute l’équipe de consolidation de votre infrastructure et de vos processus informatiques. Quelles applications et quelle technologie peuvent être regroupées et à quel niveau ? Aurez-vous besoin qu’une rotation de plusieurs équipes assure la surveillance informatique ou l’assistance aux utilisateurs ? Quelles modifications doit-on apporter aux programmes d’évaluation, de test et de déploiement des nouvelles technologies ?

En outre, si vous envisagez d’acquérir une appliance d’optimisation du réseau étendu pour l’accélération des applications sur le réseau étendu, vous devrez étudier davantage l’architecture qu’implique sa mise en place. Avant le déploiement, il est également essentiel d’explorer plusieurs options de localisation des appliances sur votre réseau, leur dimensionnement (chaque fournisseur adopte une approche différente), la possibilité d’offrir certaines opérations en mode déconnecté dans l’éventualité d’une défaillance du réseau étendu et le besoin de redondance pour ces appareils.

Une fois que les entreprises ont mis en place la consolidation de l’infrastructure informatique, il arrive qu’elles se rendent compte qu’il reste des services qui, par leur nature même, doivent être fournis localement. Les serveurs d’impression, DNS et DHCP locaux font partie de ces types de service « de périphérie » qui défient un grand nombre d’efforts centralisés de regroupement. Cependant, les meilleures solutions d’optimisation du réseau étendu permettent désormais aux entreprises d’utiliser ces services sur leurs appliances et d’éliminer ainsi ces serveurs, devenus redondants, afin de réduire davantage les coûts et la complexité du matériel, des logiciels et de la maintenance.

Une bonne approche permet aux clients d’exécuter des services et applications supplémentaires sur une plate-forme de virtualisation leader et dans une partition protégée sur l’appliance d’optimisation du réseau étendu. Elle permet aux clients de déployer localement des services dans tous leurs bureaux distants sans devoir déployer et maintenir des serveurs complets pour exécuter les applications, et d’optimiser davantage leur investissement dans les technologies de virtualisation et d’optimisation du réseau étendu. Ce concept est souvent appelé le « bureau distant sans serveur ».

Enfin, intégrez à votre planification de l’architecture la discussion antérieure à propos de la redondance du réseau étendu. Dépendrez-vous des appliances d’optimisation du réseau étendu en cas de panne de ce dernier ou comptez-vous mettre en place un certain niveau de redondance au niveau du réseau étendu ?

Étape 5 - Planifiez un déploiement échelonné

Tout comme l’étape 1, l’étape 5 est applicable à la plupart des initiatives technologiques complexes d’une entreprise. Lorsque vous envisagez un déploiement échelonné, examinez quelques facteurs :

Quel appui pouvez-vous fournir aux bureaux pendant les premières phases du projet ?

Quelles applications doivent être regroupées en priorité ?

Dans quelle mesure le processus de consolidation sera-t-il achevé ?

Les premières phases doivent porter sur les bureaux auxquels il est facile de fournir un support, par exemple ceux qui disposent de personnel d’assistance sur site ou sont situés à proximité de vos centres informatiques. Ainsi, toute difficulté rencontrée pourra être immédiatement traitée. La communication est également plus aisée lorsque ces sites se trouvent dans des fuseaux horaires proches ou identiques. Il est également possible de répartir les phases en fonction de la taille. Les bureaux plus petits se trouvent en haut de la liste, même si le support est plus difficile dans leur cas. En effet, si des difficultés se présentent, le nombre de personnes concernées sera aussi réduit que possible.

LES CINQ ÉTAPES D’UN REGROUPEMENT INFORMATIQUE

Voyez ensuite quelles applications sont distribuées et lesquelles doivent être regroupées. Beaucoup désigneront des cibles de regroupement démontrées par la pratique, telles que les serveurs de fichiers, les serveurs Exchange, les bases de données MS-SQL et les applications Web. Cette approche est bonne, car elle permet aux organisations de s’en remettre aux réussites passées d’autres entreprises. D’autres organisations commenceront par des systèmes au déploiement plus réduit, notamment les serveurs de gestion de documents, les systèmes de sauvegarde sur bande, les applications de facturation et relevé de temps, et les systèmes de comptabilité. Dans un dernier effort, elles pourront obtenir des bureaux distants sans serveur, grâce à leurs solutions d’optimisation du réseau étendu. Cette approche est également bonne. L’important est de bien réfléchir au problème avec votre équipe et de définir un plan raisonnable.

Pensez enfin au niveau de consolidation auquel vous parviendrez. Même si chaque organisation préfèrerait toujours éliminer tout ce qui se trouve dans les bureaux distants, en ne laissant que la connexion WAN, un routeur et une appliance d’optimisation du réseau étendu, bien souvent la réalité est toute autre. Pour certains bureaux, la consolidation total convient tout à fait. D’autres constateront qu’il peut être nécessaire de disposer de serveurs pour les données locales, c’est- à-dire les fichiers temporaires que les autres bureaux n’ont pas forcément besoin d’ouvrir. Ce peut être le cas des bureaux qui sont assez éloignés du centre de données et qui n’ont pas besoin de faire transiter toutes ces informations temporaires sur le réseau étendu.

D’autres bureaux sont si grands qu’il est logique d’y laisser une partie de l’infrastructure. Ils disposent parfois d’un personnel d’assistance technique et présentent en fin de compte un tel niveau d’utilisation de certaines applications qu’ils ont besoin d’un serveur d’application dédié. Dans ce cas, les avantages d’une centralisation complète ne sont peut-être pas applicables.

Conclusion

La consolidation informatique apporte de nombreux avantages. Il s’agit néanmoins d’un processus très complexe. Il est important de prendre en compte tous les composants du projet de la consolidation informatique avant de démarrer. Les organisations qui consacrent du temps et des efforts à la communication du plan de consolidation, au test et à l’évaluation des performances des applications, et à la mise en place de la redondance, bénéficieront de résultats tangibles.

À propos de Riverbed

Riverbed Technology est le leader en matière de performances pour les solutions d’optimisation du réseau étendu. En permettant d’accélérer par plusieurs ordres de grandeur les applications sur le réseau étendu au niveau de l’utilisateur, Riverbed transforme la façon de travailler et rend possible l’existence d’un effectif distribué qui collabore comme s’il était rassemblé sur un seul site.

Les appliances Steelhead de Riverbed ont été désignées « Meilleur accélérateur de réseau étendu » quatre ans de suite dans le cadre du prix « Technologie de l’année » d’InfoWorld. En outre, Riverbed a remporté le prix 2005 « Technology Innovation Award » décerné par le Wall Street Journal dans la catégorie Réseau/haut débit/Internet, le prix « Well- Connected » 2006 de Network Computing dans la catégorie Infrastructure réseau des bureaux distants et le prix d’excellence eWeek 2006 dans la catégorie Infrastructure réseau. Les solutions primées de Riverbed sont disponibles dans le monde entier auprès des revendeurs faisant partie du réseau de partenaires Riverbed, des partenaires OEM de Riverbed et de Riverbed même.

des partenaires OEM de Riverbed et de Riverbed même. Riverbed Technology, Inc. 199 Fremont Street San

Riverbed Technology, Inc. 199 Fremont Street San Francisco, CA 94105 Tel: (415) 247-8800 www.riverbed.com

Riverbed Technology Ltd. 1, The Courtyard, Eastern Rd. Bracknell, Berkshire RG12 2XB United Kingdom Tel: +44 1344 354910

Riverbed Technology Pte. Ltd. 391A Orchard Road #22-06/10 Ngee Ann City Tower A Singapore 238873 Tel: +65 6508-7400

Riverbed Technology K.K. Shiba-Koen Plaza Building 9F 3-6-9, Shiba, Minato-ku Tokyo, Japan 105-0014 Tel: +81 3 5419 1990