Vous êtes sur la page 1sur 1

Le Soir

d’Algérie

Le Soir de l’Est

Mardi 11 juin 2013 - PAGE 7

d’Algérie Le Soir de l’Est Mardi 11 juin 2013 - PAGE 7 EL TARF Rupture entre

EL TARF

Rupture entre le wali et le P/APW

Ce qui n’était que bruissements de couloir et rumeurs en sourdine sur les rapports tendus entre le wali et le P/APW d’obédience FLN, est en train de se confirmer de jour en jour et pour cause, l’actuel P/APW boude, systéma- tiquement, toutes les manifestations et autres visites offi- cielles et ce, depuis plusieurs semaines.

Selon des sources crédibles, «les rapports exécrables entre le wali et le P/APW remontent à plu- sieurs mois. Et la goutte qui a fait déborder le vase et provoquer une rupture totale entre les deux res- ponsables a atteint son paroxysme quand le P/APW avait fait un constat au vitriol sur le développe-

ment de la wilaya lors d’une émis- sion radiophonique, il y a deux mois. Une sortie qui a soulevé l’ire du wali et qui a exacerbé la nature déjà froissée de leur relation». Et d’ajouter : «Pis, en program- mant le dossier de l’état des infra- structures scolaires avec ses trois paliers et un autre dossier sur l’état

social en général de la wilaya pour la session de l’APW qui se tiendra au courant de ce mois-ci, les membres de l’exécutif ont apparen- té le travail des commissions comme une attaque frontale contre leur bilan et une sorte d’ingérence dans leur mission. Il faut savoir que le travail accompli par les commis- sions a été d’une grande rigueur professionnelle et a montré, sans l’ombre d’un doute, toutes les mal- façons qui ont touché les réalisa- tions du secteur de l’éducation. Aussi, le même constat a été relevé pour le secteur de l’habitat dans sa

totalité.» Dans le même sillage, nos sources relèveront que «les membres de l’actuelle APW refu- sent catégoriquement d’être des faire-valoir de consentement à exhiber à chaque fois devant la population et un instrument aux mains de l’administration qu’elle manierait à souhait et selon son bon- vouloir. En somme, des potiches». Interrogés, des élus de l’APW diront avec amertume que «nous avons constaté après quelques mois d’exercice de cette mandatu- re, que nous sommes, en fin de

Khenchela honore la mémoire de la regrettée femme de lettres Zoulikha Saoudi

La famille de la regrettée Zoulikha Saoudi, une des pion- nières de la littérature féminine en Algérie, a été conviée, dimanche dernier, à Khenchela, à un hommage posthume à cette femme de lettres, en présence de nombreux artistes et d’un nombreux public.

Cette cérémonie, organisée à l’occasion de la Journée nationale de l’artiste, célébrée le 8 juin de chaque année, a donné lieu à un riche débat sur le mouvement artis- tique local et son rôle dans l’anima- tion de la cité. Une plaque de cuivre

à l’effigie de Zoulikha Saoudi a été offerte à sa famille, en signe de reconnaissance à sa contribution à l’enrichissement de la littérature algérienne par, notamment, des nouvelles, des pièces de théâtre, des recueils de poésie et de nom-

breux articles de presse. Le chan- teur populaire Abdelhamid Bouzaher a également été honoré, ainsi que Redha Séghir et Yahia Khencheli, en plus de plusieurs artistes peintres. La défunte Zoulikha Saoudi (1943-1972) a commencé à écrire dès l’âge de 14 ans, après avoir appris le Saint Coran à l’école El Islah de Khenchela où elle a obtenu le diplô- me El Ahlia. Elle s’était ensuite ren- due à Annaba pour enfin rejoindre

la Radio nationale, à Alger où elle est décédée. Elle a laissé une importante correspondance avec les écrivains algériens, comme Tahar Ouettar, Mohamed-Lakhdar Saïhi et Zhor Ounissi, ainsi que de nombreux articles publiés dans des journaux et des revues algériennes et arabes, des textes littéraires, des pièces de théâtre, des recueils de poésie, une œuvre rassemblée par un universitaire d’Annaba, Salah Cheribet.

APS

PRÉPARATIFS POUR LA SAISON ESTIVALE À ANNABA

Inauguration et lancement de plusieurs projets

Les préparatifs de la saison estivale, dont l’assainissement, la réhabilitation, l’aménagement et l’éclairage public, mais éga- lement l’éradication des marchés parallèles, ont fait l’objet hier lundi de visites du wali de Annaba, Mohamed El Ghazi.

Accompagné des directeurs exécutifs des secteurs concernés et du chef de la daïra de Annaba, le wali a entamé sa tournée par une visite de la plage Rizzi Amor où il a eu à constater les dernières retouches entrant dans le cadre des préparatifs pour une mise à la disposition des nombreux estivants, qui choisissent l’antique Hippone pour leurs vacances, d’une plage propre et sécurisée, pas loin du centre-ville. Cette visite intervient après l’exécution de plusieurs pro- jets pour redonner à la quatrième ville du pays, une image propre et accueillante. Ainsi, Annaba a vécu ces derniers temps au rythme des opérations d’aménagement d’es-

paces verts et autres embellisse- ments de ses rues, places et cor- niche. La deuxième étape de la tournée du wali l’a mené au nou- veau local destiné au service des cartes grises de la daïra de Annaba qu’il a inauguré séance tenante. Spacieux et fonctionnel, ce nouvel espace dispose d’une dizaine de guichets, facilitant ainsi la réception des dossiers et la délivrance des cartes grises dans un temps raison- nable. «Ça change énormément de l’ancien local exigu où s’entas- saient les gens, ce qui est souvent source de tension», estime-t-on parmi les utilisateurs de ce service. Toute la zone des cités du 8-Mai-

1945, 11-Décembre-1960 et Oued Edheb où des travaux de réhabilita- tion sont menés concernant l’assai- nissement, l’aménagement et la réfection des chaussées et des trot- toirs a reçu la visite du wali qui s’est enquis de l’avancement des tra- vaux, insistant sur le respect de la qualité et des délais de livraison. C’est le cas également pour le chantier des travaux d’assainisse- ment du quartier les Quatre- Chemins du centre-ville. Les opéra- tions d’assainissement dans la ville de Annaba ont porté sur le renou- vellement de dizaines de kilomètres de l’ancien réseau dont les buses sont saturées et qui déversent leurs eaux usées sur la chaussée du fait de leur dimension limitée qui date de l’époque coloniale. Au parc du service de l’éclairage public, implanté à la cité du Pont Blanc, le wali s’est entretenu avec les cadres

et agents en charge d’illuminer les différents quartiers et rues de la ville. Concernant l’éradication du commerce informel, le chef de l’exécutif de la wilaya de Annaba a procédé lors de cette tournée à l’inauguration et au lancement de plusieurs marchés de proximité. Ainsi, deux marchés ont été inaugurés et un autre, celui de la cité du 11-Décembre-1960, a vu la pose de la première pierre des tra- vaux de réalisation. Les deux mar- chés inaugurés et dont les bénéfi- ciaires avaient reçu leurs décisions d’attribution sont situés à la Plaine- Ouest et à Oued Forcha. Ils dispo- sent à eux deux de quelque 150 cases qui viendront s’ajouter aux trois cents cases de la demi- douzaine de marchés déjà mis en service par la commune de Annaba ces derniers mois.

A. Bouacha

compte, qu’un appendice d’une administration, omnipotente et envahissante, et sommes voués, par ailleurs, à apporter notre acquiescement sans coup férir et sans aucune critique. L’actuel code de wilaya limite nos prérogatives et nous accule à une fonction de simple figurant». Cependant, la rupture des rap- ports entre la wali et le P/APW est devenue ces jours-ci un fait qui défraie la chronique quotidienne dans la ville d’El Tarf où le P/APW bénéficie du soutien indéfectible de ses pairs et de la population locale et c`e, dans une affaire qui s’assi- mile à un bras de fer avec, en toile de fond, deux visions antagoniques sur la dynamique à imprimer au développement de la région et le vrai rôle que doit jouer un élu du peuple.

Daoud Allam

Le service des archives de la wilaya de Batna s’ouvre au public

Le Centre des archives de la wilaya de Batna a ouvert, dimanche dernier, ses portes au public qui s’y est présenté très nombreux, a-t-on constaté. Les visiteurs ont pu prendre connais- sance de divers documents retraçant l’histoire de la région des Aurès de 1848 à 1962. Selon le responsable du ce centre, Salah Sebti, cette mani- festation vise à faire connaître le service au grand public, ainsi que ses missions depuis 1999. Le Centre des archives, qui compte une capacité de stocka- ge de 10 km de rayonnages, est l’un des mieux lotis dans le pays, a-t-on assuré. Il est, en outre, en contact régulier avec les Archives nationales et procède à des échanges avec les Archives d’Aix-en-Provence (France). Les archives du département des Aurès, créé par l’administra- tion coloniale en 1957, y sont notamment conservées.

APS

tion coloniale en 1957, y sont notamment conservées. APS Communiqué de presse «Jil Internet», l’internet en

Communiqué de presse «Jil Internet», l’internet en mobilité pour tous Rejoignez la Génération Internet et restez Dima connecté avec Nedjma

me la gaieté et la bonne humeur. Avec sa couverture réseau renforcée et performante, vous pouvez vous connecter où que vous soyez en Algérie. Profitez de cette opportunité unique pour surfer sur le net en toute liberté sur vos smartphones, tablettes Nedjma ou clé N’ternet. Pour ceux qui veulent rejoindre la communauté Jil Internet, c’est l’occasion d’acquérir ces outils tech- nologiques innovants disponibles dans tous les Espaces Nedjma. Il s’agit en effet de la Clé N’ternet de Nedjma qui vous permet d’accéder à

internet en mobilité à travers tout le territoire national, de la tablette Nedjma 3G+ qui vous offre une expérience d’internet unique avec plus de confort et de liber- té et un large éventail de téléphones et de smartphones dont le dernier Samsung Galaxy S4 offrant les applications les plus récentes. «Jil Internet, Dima connecté» de Nedjma traduit l’ambition de l’opérateur d’être à l’écoute des exigences de ses clients en mettant à leur disposition les der- nières technologies pour rester toujours connectés avec leurs familles et amis. Le Département des Relations Publiques et Médias - Nedjma

«Jil Internet, Dima connecté», c’est le slogan de la nouvelle campagne lan- cée par Nedjma pour promouvoir l’utilisation de l’internet en mobilité avec la clé N’ternet, sur les tablettes Nedjma 3G+ et les smartphones, à seulement 100 DA pour une journée de connexion. Jil Internet est une invitation à vivre au quotidien l’expérience de l’internet mobile incarnée dans un spot télévisé inédit montrant des jeunes Algériens heureux de profiter des avantages de l’internet en toute liberté et dan- sant sur le rythme entraînant du dernier tube «C’est la vie» de Khaled qui expri-

du dernier tube «C’est la vie» de Khaled qui expri- Entreprise citoyenne cultivant la proximité avec

Entreprise citoyenne cultivant la proximité avec les universités algé- riennes, Djezzy a mis le cap cette fois-ci sur le Sud Algérien, plus précisé- ment à la wilaya d’Adrar reconnue par la diversité et la beauté de ses pay- sages. Ainsi, le Directeur Général Adjoint chargé de l’administration M. Ahmed ELBEHEARY accompagné du Recteur de l’Université Africaine d’Adrar M. Ammar ABASSI ont inauguré récemment le 5 ème kiosque multiservices qui permet à l’ensemble des étudiants de l’Université d’Adrar qui compte 9 000

Communiqué de Presse Djezzy

Partenariat Djezzy-Université d’Adrar

étudiants, d’accomplir gratuitement un certain nombre de travaux tels que la photocopie de documents, la reliure, le massicotage et le chargement mobile. Cette initiative constitue un prolongement d’une panoplie d’actions que Djezzy a entreprise avec d’autres universités du sud pour promouvoir le meilleur de la recherche, la diffusion des savoirs, l’innovation et l’ascension sociale. Dans un souci constant de mieux servir son partenaire universitaire et pour accompagner et assister l’étudiant algérien, Djezzy sera présent le 20

juin 2013 à l’Université Africaine d’Adrar en tant que partenaire officiel de la cérémonie de sortie des majors de promotion. À travers cette visite, le leader de la téléphonie mobile montre tout son intérêt pour le Sud Algérien qui recèle d’énormes potentialités dans les domaines de la recherche scientifique et universitaires. La Direction Presse : Contacts presse :

nourredine.hakem@otalgerie.com

fatima.chaker@otalgerie.com