Vous êtes sur la page 1sur 13

« LE JEU LE PLUS DANGEREUX »

Grégoire Chamayou Editions de Minuit | Critique
2009/8 - n° 747-748 pages 716 à 727

ISSN 0011-1600

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-critique-2009-8-page-716.htm
Document téléchargé depuis www.cairn.info - ENSSIB - - 81.64.170.9 - 13/06/2013 11h44. © Editions de Minuit

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Document téléchargé depuis www.cairn.info - ENSSIB - - 81.64.170.9 - 13/06/2013 11h44. © Editions de Minuit

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Chamayou Grégoire, « « Le jeu le plus dangereux » », Critique, 2009/8 n° 747-748, p. 716-727.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Editions de Minuit. © Editions de Minuit. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

© Editions de Minuit . mais bien plutôt l’un des procédés disponibles pour instituer une telle différence et la maintenir.81. ni inscrit en nature.ENSSIB . 335. 1.81..9 . Lâché dans le domaine et bientôt rattrapé par la meute royale.9 .. C’est faire l’histoire d’une technologie de prédation indispensable à l’instauration et la reproduction des rapports de domination.« Le jeu le plus dangereux » Une chasse bien singulière eut lieu en France. 1867.64. p.cairn. demeure anecdotique. la première étant que le partage entre le prédateur et sa proie n’est pas donné. Le Roi Louis XI.ENSSIB . de la manière la plus violente. Document téléchargé depuis www.170.. Lettres et négociations de Philippe de Commines. se lança à la poursuite d’un condamné couvert d’une « peau de cerf fraîchement tué ». à l’unisson du développement d’un capitalisme transatlantique. Devaux. Platon pose le problème de l’esclavage de façon ori1. © Editions de Minuit Document téléchargé depuis www. bien que spectaculaire et sans doute instructive quant à la conception monarchique du pouvoir – le privilège nobiliaire de la chasse étant ici porté jusqu’à sa théâtralisation suprême –.170.64.13/06/2013 11h44. ni fixe. Je ne traiterai ici des chasses à l’homme qu’en tant que phénomènes historiques d’ampleur structurelle – des pratiques dont les premières formes furent théorisées dans l’Antiquité grecque avant de connaître un formidable essor à la période moderne.13/06/2013 11h44. au XVe siècle. t. Instaurer un rapport de chasse au sein du genre humain vise précisément. p. Faire l’histoire des chasses d’hommes. Dans cette histoire. Lettre de Robert Gaguin citée dans P. La chasse à l’homme est une chasse intraspécifique. 335. celui-ci périt « déchiré par les chiens 2 ». de Commines.info . 2. au parc d’Amboise. c’est écrire un fragment de la longue histoire de la violence des maîtres.info . La chasse n’est donc ici en aucun cas l’expression d’une différence naturelle. Ibid. la chasse royale que je viens d’évoquer. à instaurer un tel partage. Dans un passage des Lois. Cela pose une série de difficultés. à qui l’on avait fait « l’affreux plaisir d’une chasse d’homme 1 ».cairn. Bruxelles. Le problème principal des chasses à l’homme tient au fait que le chasseur et le chassé n’appartiennent pas à des espèces distinctes.

81. vol. C’est que. En raison même de cette situation oxymorique. c’est parce qu’ils forment un « bétail incommode 3 ». Le propre de l’homme. La Comédie humaine. la nécessaire différence entre libres et esclaves. mais pratiquement.« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 717 3. 2006. par l’acte de la capture ou de la mise à mort.. Paris. mais sans qu’il soit pour cela besoin de nier la commune appartenance à l’humanité. 320 (VI. p.info . dès l’Antiquité.cairn. H. de la figurer comme telle. L’expérience fondatrice de la chasse constitue un opérateur de renaturalisation analogique des rapports de domination : ce que l’homme-chasseur est à l’animal. comme l’écrit Balzac dans une formule qui pourrait ici servir d’axiome. 299. « la chasse à l’homme est supérieure à l’autre chasse de toute la distance qui existe entre les hommes et les animaux 4 ». par le fait de réussir à insérer et à maintenir Document téléchargé depuis www.9 . 12. Elle lui est précisément supérieure par la nature de sa proie. celui de bétail humain.cairn. 4.170. d’ordre tout à fait pratique.81. La reconnaissance de cette distance lui est donc nécessaire en même temps qu’elle la nie. 777b). la première de ces technologies politiques du partage humain. en tant que technique d’acquisition d’esclaves. la suprême démonstration de la supériorité sociale c’est bien en effet de chasser des êtres dont on sait qu’ils sont des hommes et non des bêtes. Et c’est là son défi propre : parvenir à nier la distance de l’homme chassé à la proie animale. Études de mœurs. Flammarion. Le plaisir suprême.170.13/06/2013 11h44. La chasse à l’homme permet de représenter la distance sociale à l’image d’une distinction d’espèce. © Editions de Minuit ginale car indépendante de toute question de légitimité : si les esclaves posent problème.64.ENSSIB . ils n’acceptent pas le nécessaire partage. Paris. non pas théoriquement. Les Lois. réside dans sa capacité de contester son exclusion de l’humanité. consiste alors à faire la liste des techniques permettant de les maintenir dans cette division catégorielle qu’ils refusent. p. Platon.64. Scènes de la vie politique.13/06/2013 11h44.ENSSIB . La difficulté tient à leur statut particulier. Si Platon ne cite pas à cette occasion la capture violente. Livres I à VI. de Balzac. Furne. C’est d’ailleurs précisément la reconnaissance de cette commune appartenance qui fait tout l’intérêt et tout le prix de cette chasse. pourrait-on dire.9 . le maître l’est aux autres hommes. La solution.info . Document téléchargé depuis www.. elle n’en constitue pas moins. © Editions de Minuit . 1846.

à l’abrutir au sens propre du mot. à le dégrader. C’est le thème cher à Césaire : « La colonisation travaille à déciviliser le colonisateur. La reconnaissance de l’humanité de la proie. Paris.170. Discours sur le colonialisme.9 . p. 6. Arendt. C’est à cette condition que la supériorité sociale peut se manifester avec la force d’une supériorité d’espèce. à le réveiller aux instincts enfouis ».ENSSIB .13/06/2013 11h44. Les Origines du totalitarisme. © Editions de Minuit la proie humaine dans les mêmes formes et les mêmes agencements que le gibier. La technologie de la chasse à l’homme est l’un des procédés par lesquels s’opèrent ces tentatives de réduction des hommes à leur animalité humaine aux fins de leur domination. H. Document téléchargé depuis www.cairn. mais l’on comprend aussi que le triomphe du chasseur – et son plaisir – serait de moindre intensité si l’homme chassé n’était pas tout de même un homme. c’est au sens où Hannah Arendt écrit que « l’homme ne peut être pleinement dominé qu’à condition de devenir un spécimen de l’espèce animale homme 6 » : la domination totale. Paris. parce qu’il occupe alors la place ordinairement dévolue à la bête. et c’est le thème critique de la bestialisation paradoxale ou de l’ensauvagement des maîtres 5 . Certes le chassé est par là animalisé. S’il y a ici animalisation. 1989. La chasse à l’homme est intrinsèquement liée à un partage entre chasseurs et chassables. Mais le fait de réduire des hommes au statut de proies n’implique pas de nier absolument leur caractère humain.info . qui ne lui préexiste pas mais qu’elle contribue à instituer par la force. Éd.64.info .81. mais par la réduction de leur humanité à l’animalité humaine – une animalité qui reste toujours pleine de ses redoutables ressources.64. 11. très concrètement. du Seuil.cairn. 197 (je souligne).13/06/2013 11h44. p. horizon difficile à atteindre.ENSSIB . des affects de prédateur. en même temps que sa contestation pratique. en ce qu’il éprouve des affects très animaux. 1972. À noter que le chasseur l’est en un sens aussi..81. ne passe donc pas par l’animalisation des êtres humains au sens où ils devraient cesser d’être « hommes ».9 .170. © Editions de Minuit . Document téléchargé depuis www. Présence Africaine.718 CRITIQUE 5.. sont donc les deux attitudes contradictoires constitutives de la chasse à l’homme. Mon histoire des chasses à l’homme sera celle de ce partage.

Il appartient à « l’art de la guerre ou de la chasse 7 ». 7.. voir Nouveau Testament. chasse aux amants ou pièges de la sophistique. mais à construire une ontologie des catégories d’humanités inférieures. 16. 9.cairn. Flammarion. Aristote. à qui l’on propose un exil en Thessalie. Le monde antique est hanté par la figure menaçante de l’andrapodistes.64. refuse et préfère se faire l’esclave des lois plutôt que de risquer l’esclavage des hommes 9. 109 (I. pourtant réputée naturelle. C’est le thème de l’insécurité de l’apatride : l’exil. inscrites dans les êtres. en tant qu’il équivaut au retrait de la loi. © Editions de Minuit Document téléchargé depuis www. © Editions de Minuit .ENSSIB . Joly. région bien connue pour l’activité de ses voleurs d’hommes.9 .« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 719 L’art des andrapodistai Pour Aristote. Pour les Grecs. de sorte que la loi de la Cité apparaît comme seule garante de la stricte délimitation. On retrouve cette figure de l’andrapodistes dans la Bible .info . 8. Platon. Socrate.. engendre la vulnérabilité.13/06/2013 11h44. Paris. À cette question de légitimité s’associe une peur grecque : celle d’être soi-même chassé. p. 1992.ENSSIB . chasseur d’homme s’emparant des citoyens pour les capturer et les vendre comme esclaves 8. 1993. La division proposée recoupe largement le partage entre Grecs et Barbares.cairn.9 . p. La solution consiste en une naturalisation des hiérarchies sociales. la chasse à l’homme n’est pas seulement la métaphore de jeux de séduction. entre libres et esclaves. Vrin. Études platoniciennes. Paris. Cette thématisation de la chasse en rapport avec la sortie de 7. La question des étrangers. La chasse à l’homme.13/06/2013 11h44. évoque ce péril.64. À noter que la stratégie discursive choisie n’est pas celle d’une bestialisation : le mouvement ne consiste pas à exclure les « esclaves par nature » de l’humanité. lui-même réduit en esclavage.info . l’art d’acquérir des esclaves conditionne le pouvoir du maître. c’est d’abord et surtout la chasse à l’homme barbare.170.170. lesquels peuvent légitimement être acquis comme esclaves à la suite d’une conquête militaire. 1 Tim. 1255b). lesquels peuvent être légitimement chassés ? Y a-t-il des proies par nature ? L’enjeu de cette question est d’opérer un partage entre la chasse à l’homme autorisée et celle qui relève d’une sorte de braconnage humain. Les Politiques.81.81. Voir le commentaire du Criton par H. 1 : 10. Document téléchargé depuis www. Le problème est celui du critère et du fondement de la chasse légitime : parmi les hommes.

Vargr i veum . 10. on le représentait avec une tête de loup 11 ». La chasse aux hommes-loups Historiquement. dans une stratégie de gouvernement par l’inquiétude. barbare ou apatride. la proie d’une battue populaire encouragée par les autorités. le rapport d’hostilité caractéristique de la chasse à l’homme ne vise pas seulement l’étranger. le partage humain passe par un geste d’exclusion souveraine.720 CRITIQUE l’ordre de la légalité place durablement la catégorie des exilés et des apatrides au centre de la question des rapports de prédation interhumains. sont expulsés du régime de la loi. les illégaliser. du fait de cette exclusion de l’ordre légal. « pour signifier qu’exclu de la société des hommes. Dans les anciens droits nordiques et germaniques. banni de la communauté. Ces actes de bannissement équivalent à une exclusion de l’humanité sociale. les vulnérabiliser pour les mettre à la merci de rapports de prédation multiples. Durand. Histoire du droit criminel des peuples modernes.81. Il devenait ainsi.9 . © Editions de Minuit . p. était littéralement mis « hors la loi » et pouvait être tué impunément par quiconque. qui continuent à penser le criminel comme une bête nuisible.cairn.64. Vargr.info . On trouve encore des rémanences de ces figures archaïques du mort civil dans la philosophie pénale de Locke ou de Fichte. 122. Agamben tire une leçon concernant le pouvoir souverain. il était réduit à errer dans les forêts comme une bête fauve 10 ». qui prive en quelque sorte le banni de l’atmosphère du droit – une sorte d’enfumage par la dépossession juridique.13/06/2013 11h44. 1854. A. Paris. Dans ces cas. De son étude sur la catégorie romaine d’homo sacer. Ibid.170.cairn..170.ENSSIB . 124. sur le qui-vive. mais tous ceux qui.info . Document téléchargé depuis www..9 . le condamné. qui produit des vies aux aguets. 11. p.81. © Editions de Minuit Document téléchargé depuis www. Ils tendent à la production d’individus morts-vivants : exclure des personnes du régime de l’existence légale.64. Ce « hors-la-loi » – l’Utlag des Anglo-Saxons et l’Out-law des Écossais – était aussi appelé en islandais le loup. en faire des proies. Du Boys..ENSSIB . Le proscrit qui demeurait dans son pays était pensé « comme le loup dans le sanctuaire.13/06/2013 11h44. par un geste d’exclusion souveraine. à traquer et à abattre. illégalisés.

« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 721 mettant au jour son arcane.info .170. » Dans ce schéma. autorisant la destruction de l’objet par son propriétaire légitime. tuables impunément. cela fournit aussi a contrario une indication essentielle sur ce que devrait être la vocation d’une communauté politique universelle. sans crainte d’avoir à subir aucune poursuite 13.info . Que le retrait de la loi produise des proies. Carlier. on pouvait lire dans les journaux américains des offres de récompense pour la capture d’esclaves en fuite. Agamben. prennent la place des hommesloups de l’ancien droit. préalable. Je crois que l’on peut tirer de ces cas similaires un autre genre de leçon philosophique. leur statut ne provient pas d’un évènement d’exclusion individuelle mais d’un partage structurel. 668. 1989. Marx. 14. zweite Abteilung. Éd. Ces phénomènes d’extrême violence furent liés à une intense phase d’accumulation primitive se traduisant par des entreprises de prédation généralisée.9 . Paris. 1862. À ceci près que.64. © Editions de Minuit .9 . Marx évoque la « transformation de l’Afrique en une sorte de garenne commerciale pour la chasse aux peaux noires 14 ».cairn.ENSSIB . Pour ali12. Parmi les procédés d’accumulation primitive qui signalent l’ère capitaliste à son commencement. Le Capital.cairn. K. l’état d’exception 12.. Lévy. assorties de la précision suivante : « Toute personne quelconque est autorisée à le tuer et à le détruire par tels moyens qu’elle jugera propres à cette fin.64. 13. 290. Annonce parue dans le New-York Daily Tribune du 21 février 1857. 1997. Gesamtausgabe.81. du Seuil.170. Voir G. cité par A.. les esclaves fugitifs.13/06/2013 11h44. Akademie Verlag. Berlin. Homo sacer. donné par le fait de la domination : une division raciale qui se superpose à l’ancienne division juridique des personnes et des choses et qui demeure structurée par un rapport de propriété assorti de ses prérogatives classiques. De l’Esclavage dans ses rapports avec l’union américaine.ENSSIB . Paris. pour ces morts-civils coloniaux. son telos : assurer une protection collective contre les rapports de prédation interhumains.81. Le développement d’un capitalisme transatlantique a coïncidé avec des phénomènes massifs de chasses d’hommes. Band 9.13/06/2013 11h44. Document téléchargé depuis www. © Editions de Minuit Au milieu du XIXe siècle. p. p. « La chasse aux peaux noires » Document téléchargé depuis www. dans des proportions jamais connues dans l’histoire de l’humanité.

Le gibier ne doit pas être tué – ou plutôt. le droit de « poignage » exercé par les seigneurs africains sur leurs sujets.ENSSIB . 212. un droit que les princesnés exercent sur tout homme qui n’est pas né leur égal 17 ». L. plus ou moins nombreuse. presque nus et sans armes.64. p. 1929. fait dans les années 1786 et 1787. 2004.. Document téléchargé depuis www. 1801.13/06/2013 11h44. dont le but principal n’est plus la saisie de main-d’œuvre mais l’éradication d’une population pour la prise en main de son territoire. les marchands européens provoquèrent parmi les peuples Africains des guerres permanentes. 102. D.13/06/2013 11h44.-M. les pourvoyeurs d’esclaves utilisaient leurs troupeaux comme appâts et attendaient.cairn.]. jusqu’à la chasse.170. à la manière des oiseaux de proie. La Traite et l’esclavage des Congolais par les Européens. en rappelle la brutalité : « On allait à la chasse des hommes avec des chiens. Dans la province de Bembe de Benguela. 170. Paris..info . Olivier de Grandpré. Rinchon. Paris. Ces malheureux sauvages. Document téléchargé depuis www. I. De Meester et Fils. il doit rester des proies vivantes. « depuis la bande armée de complices autochtones. tapis dans les hautes herbes. 17.9 .722 CRITIQUE Les chasses aux Indiens Les chasses d’acquisition visent à prélever de futurs esclaves. p.9 . que des voleurs de bétail se présentent afin de les faire prisonniers 16.170. Le Royaume Kongo et la mission catholique. Dentu. Au Kongo.ENSSIB . étaient poursuivis 15. J. Tout autre est l’objectif des chasses d’extermination. Karthala. Aux procédés guerriers s’ajoute. de l’individu en quête de provision dans une forêt 15 ». 16. que le voyageur Grandpré définit comme « l’action de saisir un homme que l’on vend [. La conquête du Nouveau Monde donna lieu à une véritable guerre d’extermination contre les populations indigènes. p. Voltaire. Ce sont des chasses-captures.info . qui attaque un village sans défense ou une famille isolée. sur la foi de Las Casas.81.64. Kabwita. K. Voyage à la côte occidentale d’Afrique.cairn. © Editions de Minuit . lorsque les pourvoyeurs d’esclaves « ne trouvèrent plus dans leurs propres domaines la marchandise qui leur était réclamée par les Portugais ». ils étendirent leur rayon d’action et déployèrent de multiples formes de violence. 1750-1838..81. parmi les techniques d’acquisition..-J. © Editions de Minuit menter la traite transatlantique.

En Amérique du Sud. Darwin.170. Il y a quelque temps.81. tous armés d’un long couteau [. Verbrugghe. les autres un arc et des flèches. p. Des villes entières se spécialisèrent dans cette activité économique. et tués à coups de fusil 18. Histoire de l’Amérique du Sud depuis la conquête jusqu’à nos jours.. © Editions de Minuit comme des daims dans le fond des forêts.170. 2. vol. » En Amérique du Nord. © Editions de Minuit . 9e. Promenades et chasses dans l’Amérique du Nord. Paris. 1963. Paris.64. à la tête de petites troupes armées. et sur la tête un chapeau de paille à larges bords. 20. Paris. 339. p. Paris. Alcan. A. la tâche de l’extermination se trouve déléguée à des chasseurs-mercenaires à l’appétit aiguisé par les primes.9 . Essai sur les mœurs. D. 152.info .« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 723 18.cairn. On les décrit munis « de plomb et de poudre. Voltaire. 4e partie. 21. les habitants de Sao Paulo – les Paulistes – eurent pour source quasi unique de revenu l’occupation qu’ils appelaient « descer indios » (descendre des Indiens 22). dans L’Art de vérifier les dates. L. C.. Ils firent des dizaines de milliers de prises. 1875.ENSSIB . Chronologie historique de l’Amérique. Deberle. dévorés par des dogues.]. encourageant les particuliers à se lancer dans l’activité lucrative du meurtre. En 1725.. les autorités mirent à prix les scalps des indigènes. p. Pendant plus de trois siècles.81. un autre explorateur relate sa rencontre avec un chasseur d’Indiens qui « vend leurs scalps 20 dollars pièce . Lévy. Garnier frères. t. Ces bandeirantes menaient.cairn. Paris. le gouvernement du Massachusetts fixa une prime de 100 livres pour toute chevelure d’Indien 19.9 .info .13/06/2013 11h44.. p.13/06/2013 11h44. Reinwald. fait étape à Santa Fe. p. 137. 1897.64. » À la fin du XIXe siècle. Warden. 19. plus d’un siècle plus tard. les uns portant un fusil. c’est pour découvrir que l’occupation favorite du gouverneur consiste à « donner la chasse aux Indiens. Lorsque Darwin. 22.ENSSIB . 57. chez l’éditeur. B. des attaques permanentes contre les tribus autochtones. Dans ces systèmes de mise à prix. Voyage d’un naturaliste autour du monde. 1842. 1879. il en a massacré quarante-huit et a vendu leurs enfants 20. Document téléchargé depuis www. sans autre vêtement qu’un cale- Document téléchargé depuis www. 412. la chasse à l’Indien à des fins d’acquisition de main-d’œuvre servile a perduré longtemps après la conquête. car on fait ici le commerce des chevelures 21 ». pieds nus avec une ceinture de cuir autour des reins.

1851. Document téléchargé depuis www.].. son sabre.64. p.ENSSIB . A. et une chemise courte dont les pans flottaient sur le caleçon. 26. 9. p. Arthus Bertrand. C’est le personnage du ranchero.13/06/2013 11h44. quelquefois une cuirasse et des cuissards de peau de cerf 23.. anglaises. 23. Histoire de l’esclavage ancien et moderne. 25. Leur habitude était de couper la main du mort afin de la porter au gouvernement qui payait une prime pour ces sortes d’offrandes 27 ». c’était aussi par passe-temps et pour occuper leurs loisirs 24 ». Document téléchargé depuis www. 1849. 10. et partait pour cette chasse singulière 26 ». où il apparaît clairement que « ce n’était pas seulement pour les utiliser comme bêtes de somme que les Espagnols leur donnaient la chasse . © Editions de Minuit çon de toile de coton grossière.info . dans J. lorsqu’un esclave avait fui. 27. Dictionnaire classique d’histoire naturelle. p. 24. op. qui. Rey et Gravier.). Paris. cité dans l’article « Marron ou Cimarron ». 1880. Guillaumin.cairn..724 CRITIQUE La chasse aux nègres marrons À ces deux premières formes de chasse – chasse d’acquisition et chasse d’extermination – s’en ajoute une troisième dans l’espace esclavagiste : la chasse des esclaves fugitifs. Aux Antilles.64.. Histoire des Antilles et des colonies françaises. un projet politique d’extermination et un plaisir cruel. t.170. ces chasseurs d’hommes « battaient les bois et les montagnes. Paris. p. chargés de cordes pour attacher les malheureux qu’ils venaient à surprendre [.81. Voyage dans les provinces de Saint-Paul et de Sainte-Catherine. 1. une forme de sport macabre – et ce dès les débuts de la conquête. Paris. © Editions de Minuit . Bory de Saint-Vincent.170. les « Marrons » – un terme qui s’applique de façon générale à tous « les animaux échappés au joug de l’Homme 25 » mais qui désigne surtout les esclaves s’étant enfuis de l’habitation de leur maître.ENSSIB . de Saint-Hilaire. « sifflait ses chiens.9 . À cette tâche de police est affecté un personnel spécialisé. 25. Paris. 1826. Selon Virey. 193.81. prenait son fusil. t. « chasseur d’hommes attaché comme un garde à l’habitation ». 193.9 . Bory de Saint-Vincent Audouin et alii (dir.cairn.-B. cit. Tourmagne.13/06/2013 11h44. Didot. E.info . Regnault. espagnoles. » La chasse aux Indiens fut indissolublement une activité économique de grande envergure. p. A. 328..

. avec autant d’empressement et de publicité qu’on pourrait en mettre en Europe à chasser le sanglier. cité dans la Bibliothèque britannique.info . atteint par les chiens. 30. Examen critique de l’histoire de la géographie du nouveau continent.81. 1837. p. ou toute autre bête fauve [. auquel elle invitait des dames ses amies.] Souvent on pend ces infortunés sous prétexte qu’en fuyant ils ont voulu ravir à leur maître le prix de leur valeur 28. © Editions de Minuit Les témoignages attestent du caractère usuel et institutionnalisé de ces pratiques : « Souvent dans les colonies on s’est donné le plaisir de faire des parties de chasse aux Noirs marrons. ces opérations militaires s’organisent et se pensent dans les formes de la chasse. Document téléchargé depuis www. Morénas. 39. Histoire abrégée des nègres-marrons de la Jamaïque. © Editions de Minuit .64.-E.13/06/2013 11h44.81.170. t. t. on insultait à son malheur : ensuite on lui coupait la tête qu’on portait au chef-lieu. [. 9e année. J’ai connu une dame.cairn. foyers d’insurrection menaçant la domination coloniale. blessé et réduit aux abois.ENSSIB . De façon significative. on se riait de ses souffrances.64. Ils firent ainsi valoir que « les Asiatiques de tout temps ont mené les éléphants à la guerre 30 » et que si l’emploi d’animaux contrevenait au droit de la guerre. Précis historique de la traite des noirs et de l’esclavage colonial. XXVI. » Dans les Antilles françaises et anglaises. qui s’est procuré maintes fois ce divertissement.. avec..info .13/06/2013 11h44. Lorsque les Marrons de Trelawney se révoltèrent en 1796 à la Jamaïque. A. Lorsque le malheureux fugitif. comme l’écrit Humboldt. von Humboldt. J.. De toutes les Document téléchargé depuis www. Anticipant les « calomnies » qui ne manqueraient pas de se formuler en métropole une fois la nouvelle connue. l’Assemblée des colons résolut de faire venir de Cuba des meutes de chiens dressés à la chasse aux esclaves fugitifs. 29. p. B.. Didot. Genève. afin de recevoir la prime accordée pour l’arrestation des Noirs marrons.ENSSIB . 1828.]. il faudrait sans doute interdire aussi l’usage de la cavalerie. 1804. les planteurs cherchèrent des justifications dans la philosophie morale et dans l’histoire de la guerre. p. III. « tout le luxe d’une érudition philologique 29 ».9 ..9 . Gide.170.cairn. dans une colonie. implorait la compassion et la miséricorde de ceux qui le poursuivaient. 87-88. Paris. ces traques individuelles se doublent d’expéditions militaires contre les regroupements d’esclaves marrons réfugiés dans les bois. Paris. Edwards. Imprimerie de la bibliothèque britannique. 374.« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 725 28.

il devint ainsi le Général des chiens 32.9 . 1982.13/06/2013 11h44. Recourir à des limiers était un puissant moyen psychique de reconduire et de réimposer le partage que l’insurrection avait mis à mal entre les maîtres et leurs esclaves. général de Napoléon. Dans le but de réprimer l’insurrection des Marrons. Ibid.info . Lors de la révolte de Saint Domingue.81..64.cairn. 33. 212.cairn. Signé : Rochambeau 33.info . p.9 . Paris. les troupes françaises se trouvèrent ainsi coupées de leur approvisionnement en nourriture : « Les assiégés eurent pour dernière ressource les chiens de guerre Document téléchargé depuis www.ENSSIB . Fortes de ces arguments.. C’est aussi affaire de catégories mentales. Karthala. Vie de Toussaint Louverture.81. mais avec un tout autre dénouement. Document téléchargé depuis www. les autorités achetèrent à Cuba plusieurs centaines de dogues espagnols. presque tous hommes de couleur et une meute d’une centaine de chiens 31 ». Acculées à chercher refuge au Cap. les révoltés capitulèrent. On raconte qu’épouvantés par cette nouvelle. Rochambeau. pour les ramener à leur statut de bétail humain..]. 373.13/06/2013 11h44. de Noailles.726 CRITIQUE 31. p. Le recours aux chiens ne s’explique pas seulement par le contexte tactique d’une guerre de guérilla menée par un ennemi insaisissable. afin d’expliquer le fait qu’aucune dépense n’était prévue au budget pour leur alimentation : « Vous devez leur donner des nègres à manger. on était en guerre. Schoelcher. 1865. une troupe de « chasseurs Espagnols. 49-50. » Les opérations s’engagèrent. le 15 décembre 1796. » Dans une lettre annonçant l’arrivée sur le terrain de vingt-huit chiens bouledogues. des chiens bloodhounds « dressés à la chasse aux nègres et aux Indiens [. Mémoire autographe du général Ramel sur l’expédition de Saint-Domingue. 32. Expilly.ENSSIB . C. M. avait écrit. contre un ennemi dangereux. en 1802. La chasse à l’homme se trouve ici recatégorisée dans le droit de la guerre. et la sécurité des Blancs sanctionnait tout. Je vous salue affectueusement. les autorités firent venir de Cuba.170.170. l’émigration et la colonisation au Brésil. mais les Marrons opposèrent une résistance imprévue.. dont il s’agit avant tout de retrouver la trace. Lacroix. p. cité par V. © Editions de Minuit manières. Paris. © Editions de Minuit . mais dans la pratique d’une guerre cynégétique. l’armée française recourut au même procédé. qui avait ramené ces féroces animaux..64. en obtint le commandement en chef . La Traite.

..13/06/2013 11h44.info . Les chasseurs d’hommes furent obligés de manger leurs meutes 34. La chasse à l’homme est marquée par cette instabilité fondamentale : lorsque la proie se refuse de continuer à l’être. c’est la possibilité d’un retournement de la relation : que la proie devienne prédateur. la chasse devient un combat ou une lutte.64. » Le propre de la chasse à l’homme.. 35. © Editions de Minuit .170. qui en fait le danger mais aussi l’attrait aristocratique suprême. défaits.« LE JEU LE PLUS DANGEREUX » 727 Grégoire CHAMAYOU 34. son arme prise et tenue à son autre extrémité par son ancienne proie. qui esquissera peut-être un sourire au moment de porter le coup fatal.cairn. le ressort scénaristique de tous les films.170. op. Schoedsack d’après la nouvelle éponyme de Richard Connell.9 . Histoire des Antilles et des colonies françaises.81. » Document téléchargé depuis www. attestent : le chasseur sera chassé.81. Paris. anglaises.ENSSIB .64. anciens ou modernes. 69. de chasse à l’homme : le gibier devient chasseur et le chasseur proie. E. et que – comme les maîtres peuvent en faire l’amère expérience – les dominés peuvent développer des savoirs qui ne sont pas le privilège de la science du maître : devenir chasseurs ou stratèges à leur tour.cairn. qu’elle n’est évidemment pas proie par nature. Document téléchargé depuis www. espagnoles. Les chasseurs d’hommes d’hier et d’aujourd’hui feraient sans doute bien de méditer cette leçon que tous les récits. auront peut-être le temps de faire cette ultime demande : « Mais pourquoi fais-tu cela ? » Et l’ancienne proie de répondre.13/06/2013 11h44. à l’instar du personnage de Jean-Claude Van Damme dans Chasse à l’homme de John Woo : « C’est que les pauvres aussi ont besoin de distraction. Regnault. Avant de quitter la scène dans une dernière explosion. cessant de fuir. La relation de chasse et de prédation. elle réplique et traque à son tour. p.9 .ENSSIB . cit. les anciens chasseurs. appliquée à des hommes par des hommes. © Editions de Minuit qu’ils avaient nourris de la chair des nègres. C’est pour cette raison que la chasse à l’homme est « le jeu le plus dangereux ». Ce renversement des positions est du reste le motif classique de tous les récits. a ceci de spécifique que la proie peut apprendre. Le film fut réalisé en 1932 à la RKO par Irving Pichel et Ernest B. et que. comme l’indique le titre original du film La Chasse du comte Zaroff. que le chassé devienne chasseur.info . « The most dangerous game 35 ».

Centres d'intérêt liés