Vous êtes sur la page 1sur 17

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé : La Protection Foudre

Exposants : TCHAMOU Léonel MAKEMTA Yves

I) Introduction

La foudre est une décharge électrostatique qui se produit au cours d’un orage accompagné d’une lumière vive et d’une détonation. En fait, si la foudre reste un phénomène inévitable, nous savons désormais en limiter les conséquences de façon efficace et à un cout acceptable. La maintenance d'un système de protection contre La foudre est indispensable. 2000 à 5000 orages se forment en permanence autour du globe. Chaque année, la terre est frappée de près de 3 milliards de coups de foudre. Alors que la plupart des effets de la foudre sont parfaitement visibles : éclairs, tonnerre, dégâts matériels, etc. les manifestations électriques sont quant à elles généralement peu perceptibles. Or, chacune de ces manifestations provoque des surtensions qui exposent les installations électriques à un risque important de dysfonctionnement, de destruction de matériels, d’indisponibilité des outils de production, etc. Bref, malgré la qualité remarquable du système de protection actuel contre la foudre, lorsque Les données sont disponibles, les pertes dues à une agression foudre sont évaluées à des millions de Francs CFA. Il conviendra donc pour nous de décrire par la suite le phénomène de foudre, ensuite de parler de la protection foudre.

II)

1)

Description du phénomène de foudre

La foudre

Il s’agit d’une décharge disruptive entre un nuage et le sol ; c’est une manifestation électrique d'origine atmosphérique, comportant une décharge accompagnée d'une vive lumière (éclair) et d'une violente détonation (tonnerre). Des moyens radioélectriques permettent de localiser les chocs de foudre en temps réel. Par exemple le dispositif goniométrique LLP, utilisé par la société Météorage, travaille dans la gamme des ondes kilométriques. Le système

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

SAFIR, plus récent, travaille par interférométrie en VHF. Hormis une meilleure précision, surtout en montagne, ce procédé permet de détecter les pré-décharges dans les nuages qui précèdent de 10 à 20min le premier coup au sol. On distingue deux grandes familles d'éclairs :

Les coups de foudre pour lesquels La décharge électrique s'effectue entre Le nuage et le sol ; Les éclairs intra-nuageux (à l'intérieur du nuage) et inter nuageux (entre différents nuages).

Des deux familles, Les coups de foudre sont beaucoup plus observés (de 60 à 70 % des décharges totales). Mais aussi, ils ont fait l'objet d'études les plus poussées. Ceci pour des raisons d'ordre pratique (cause de blessures, mort, incendies de forêts, et perturbations des systèmes électriques-électroniques de télécommunication et de transport) et aussi du fait qu'il est plus facile de mesurer Les caractéristiques optiques et électriques des décharges nuage-sol.

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.1 Catégorie des coups de foudre 2) La formation d’un nuage orageux : le cumulo-nimbus

C’est le nuage de la foudre. Il est généré par l’ascension d’un air humide et instable. Si le déclenchement des ascendances est provoqué par une cause locale, l’orage est dit « de convection ». S’il est provoqué par la rencontre d’un front chaud et d’un front froid, l’orage étendu est dit « de front ». Au cœur du nuage, des ascendances à plusieurs dizaines de mètres par seconde propulsent des particules en suspension appelées hydrométéores, de tailles

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

variables (eau, glace, neige etc.). Le cumulo-nimbus se comporte comme une énorme machine électrostatique dont la partie basse se charge des particules lourdes négatives et la partie haute, jusqu’à 10 ou 12Km, des particules positives plus légères. On peut diviser Le nuage en trois parties :

La partie supérieure (ou enclume) constituée entièrement de glace et regroupant Les charges positives supérieures. La partie centrale composée de glace et d'eau en surfusion et regroupant Les charges négatives principales. La partie inférieure constituée de gouttes d'eau et/ou de neige et comportant des charges négatives et des petites poches de charges positives.

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.2 Cumulo-nimbus

Le phénomène atmosphérique de la foudre est dû à la décharge subite de l'énergie électrique accumulée à l'intérieur des nuages orageux. En cas d'orage, le nuage se charge très rapidement d'électricité. Il se comporte alors comme un condensateur géant avec le sol. Lorsque l'énergie emmagasinée devient suffisante, les premiers éclairs apparaissent à l'intérieur du nuage (phase de développement). Dans la demi-heure suivante, les éclairs se forment entre le nuage et le sol. Ce sont les coups de foudre. Ils s'accompagnent de pluies (phase de maturité) et de coups de tonnerre (dus à la brutale dilatation de l'air surchauffé par l'arc électrique). Progressivement, l'activité du nuage diminue tandis que le foudroiement s'intensifie au sol. Il s'accompagne de fortes précipitations, de grêle et de rafales de vent violentes (phase d'effondrement)

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

Thème Exposé : La Protection Foudre
Thème Exposé :
La Protection Foudre

Fig.3 formation de la foudre

Par beau temps, Le champ électrique au sol est de L'ordre de 100 V/m. A L'approche d'un nuage orageux, ce champ commence par s’inverser, puis croit dans de fortes proportions. Lorsqu’il atteint 10 à 20 kV/m, une décharge au sol est imminente. La foudre est le phénomène qui permet aux charges négatives, s’élevant lentement par beau temps de revenir brutalement sur terre.

3°) L’énergie de la foudre

Est-il intéressant de capter L'énergie de La foudre ? C'est Là une question souvent posée. Mais avant de se poser cette question, il est judicieux de se poser une autre question : quelle est réellement L'énergie de La foudre ? Supposons que Le champ électrique atmosphérique sous nuage orageux est de L'ordre de 20 kV/m. Donc La différence de potentiel nuage-sol avoisine 100 MV (qui correspond à une altitude de 5 km). En moyenne, un éclair transporte une charge de 20 C. Un éclair dur en moyenne 25 ms si on ne tient compte que d'un coup unique sans ré-illuminations :

L'énergie de ce coup de foudre est donc : 100 MV ×20 C = 2 GJ ; La puissance instantanée de ce coup de foudre = 2 GJ/25 ms= 80 GW. IL y a environ 2.5 millions de coups de foudre par an au Cameroun.

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

L'énergie annuelle des coups de foudre = 5 000 TJ ; Ramenée a une puissance moyenne (sur 365 jours), cela donne : (5 000.10 12 )/ (365x24x3600)= 158 MW. Cela correspond a La consommation d'environ 73 000 foyers. A titre de comparaison, Les puissances délivrées par La centrale hydraulique d'Edéa (263 MW), La centrale de SONGLOULOU (388 MW) et celle de LAGDO (72MW).

Admettons que l'on veuille tout de même récupérer cette énergie. Pour cela, supposons que L'énergie des coups de foudre soit captée par des paratonnerres de type franklin. Une tige de 10 mètres de haut capte La foudre dans un rayon de L'ordre de sa hauteur, soit une aire de L'ordre de 300 m 2 .

Sachant que La superficie du Cameroun est d'environ 475 442 km 2 et que La densité moyenne des coups est de 5, il faudrait donc installer environ 2 milliards de tiges. On imagine L'esthétique d'un tel réseau! Si L'on souhaite poursuivre ce raisonnement, si chaque tige pèse 5 kg, il faudrait alors investir une masse de cuivre de 10 milliards de kg. Même à 500 FCFA le kg, cela représente un cout de matière première de 5 milles milliard de francs CFA !

De plus, on imagine Les difficultés techniques qu'il faudrait résoudre pour stocker une énergie aussi diffuse et aléatoire que celle de La foudre.

4°) Effet de la foudre

Les coups de foudre peuvent toucher les installations électriques de trois manières différentes :

Par coup de foudre direct sur une ligne électrique aérienne. La surintensité et la surtension peuvent alors se propager à plusieurs kilomètres du point d’impact, Par coup de foudre à proximité d’une ligne électrique. C’est le rayonnement électromagnétique qui induit un fort courant et une surtension dans la ligne. Dans ces deux cas, le danger pour l’installation électrique arrive par l’alimentation réseau. Par coup de foudre à proximité des bâtiments. La terre est alors chargée et monte en potentiel. Le réseau étant à potentiel plus bas, il se crée un courant qui va traverser l’installation électrique en entrant par la terre.

Dans tous les cas, les conséquences pour les installations électriques et les récepteurs

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

peuvent êtres dramatiques :

destruction ou fragilisation des composants électroniques destructions des circuits imprimés blocage ou perturbation de fonctionnement des
destruction ou fragilisation des composants électroniques
destructions des circuits imprimés
blocage ou perturbation de fonctionnement des appareils
vieillissement accéléré du matériel

Fig.4 Coup de foudre sur une ligne aérienne (électrique ou téléphonique)

Fig.5 Coup de foudre proche de bâtiment (surtension due au rayonnement EM)

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.6 Coup de foudre proche de bâtiment (remontée de potentiel de terre)

A l’instant où La foudre a frappé un objet, Le courant de foudre est un courant électrique comme les autres, qui circule suivant Les Lois ordinaires de l’électrotechnique et qui entrainent Les mêmes effets que ces derniers dans différents installations. Ils sont de deux types :

Effets

directs :

ceux

qui

touchent

directement

L'équipement (effets thermiques,

électrodynamiques, de déflagrations, électrochimique) ; Effets indirects : ceux qui infectent L'équipement indirectement (effets

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

électromagnétiques, montées en potentiel et amorçage). Effets thermiques

Les effets thermiques associés au phénomène de foudre peuvent être de plusieurs sortes. De manière générale, un courant électrique s'écoulant dans un corps conducteur entraine son échauffement. Ce phénomène, qualifié d'effet Joule, peut être à l'origine, dans le cas de la foudre, de la fusion des conducteurs dont le volume n'est pas suffisant pour évacuer la quantité de chaleur générée par les courants de foudre.

Effets de montées en potentiel et amorçages L'amorçage (L'étincelage ou arc électrique) se produit Lorsque La tension électrique entre deux points dépasse un seuil qui dépend du milieu isolant et de l'éloignement entre ces deux points. Ce phénomène transitoire se produit dans l'air lorsque le champ électrique est de l'ordre de 30 kV/cm. Ces différences de potentiel peuvent ainsi occasionner : des destructions d'équipements électriques ou électroniques ; des claquages entre Les descentes de paratonnerre et des objets métalliques proches reliés au sol, créant ainsi un risque important d'inflammation.

Effets électrodynamique Elles arrivent dès Lors qu'un courant fort circule dans un conducteur se trouvant dans un champ magnétique généré par des courants voisins. Ces effets peuvent être soient attractifs, soient répulsifs suivant La disposition des conducteurs Les uns par rapports aux autres. Ces efforts peuvent atteindre de plusieurs centaines à plusieurs milliers de newtons pour des coups de foudre violents et conduisent a des ruptures de câbles, déformation mécanique pouvant entrainer des arrachages de support (perforation du béton au niveau des fers a béton).

Effets électrochimiques

Ces effets sont généralement négligeables sur Les installations au sol, Les quantités de matières pouvant se décomposer par électrolyse restant faibles, même pour des quantités de charges transférées importantes. Une surveillance des prises de terre reste cependant nécessaire

(risque de corrosion, de fissure

...

).

Effets acoustiques ou de déflagration Les forces électrodynamiques liées au courant s'écoulant dans l'éclair créent une

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

dilatation de l'air du canal de foudre, accompagnée d'une élévation de pression dans le canal. Cette surpression et la disparition brutale de l'éclair, créent une onde de choc se propageant ensuite dans l'atmosphère. Cette onde de choc peut générer de fortes surpressions sur des

structures avoisinantes (Pylônes, Local technique,

).

Cette onde de choc se transforme

... progressivement en onde sonore au-delà d'une dizaine de mètres.

Effets de la foudre sur les êtres vivants

IL était question pour nous d'avoir une idée sur Les effets qu'a La foudre sur Les installations de télécommunication. Mais, cependant, il parait instructif de simplement citer Les risques pour L'homme associés au phénomène de foudre, à titre indicatif, d'une part, et pour La protection éventuelle des opérateurs sur site d'autre part.

5°) Différents types de foudroiements

En ce qui concerne distinguer :

L'atteinte d'une personne par un coup de foudre, il convient de

Foudroiement direct : La décharge électrique se produit par impact direct de La foudre sur La personne ;

Le foudroiement par éclair "latéral" : Le courant de foudre "descend" par un élément faiblement conducteur avant de choisir un chemin de moindre résistance qui peut être une personne se situant à proximité ;

Le foudroiement par "tension de pas" : lorsque La foudre frappe un point au sol, on a alors une différence de potentiel suffisante pour générer un courant passant par Les membres inférieurs d'un individu ou d'un animal ;

Le foudroiement par "tension de toucher" : La tension de toucher intervient comme mécanisme de foudroiement Lorsqu'une personne touche un objet conducteur lui-même parcouru par un courant de foudre.

6°) Les pathologies de la foudre

Le risque majeur des foudroiements est l'arrêt cardio-respiratoire. Comme dans Le cas des électrisations par courant de fréquence industrielle, seule La réanimation cardiaque et

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

respiratoire immédiate peut sauver La victime. Cependant, Le diagnostic de foudroiement peut poser des difficultés, La pathologie de La foudre n'étant pas toujours bien identifiée. Une erreur de diagnostic peut avoir de Lourdes conséquences, Le foudroiement s'accompagnant généralement de complications lourdes. Dans tous Les cas, un examen approfondi par un spécialiste s'impose. Les types de Lésions générées par La foudre sont multiples :

Lésions neurologiques ; Lésions cardio-vasculaires ; Brulures des tissus et des chairs ; Lésions traumatiques, auditives ou oculaires

III)

Protection contre la foudre

1°) Généralité et la norme ENV 61 024-1 Les premiers paratonnerres ont été mise en place au XVIII e siècle, mais les utilisateurs ne savaient pas si Le dispositif repoussait ou attirait La foudre, mais il protégeait efficacement Les édifices. Ainsi, les paratonnerres deviennent impératifs sur certaines installations. C'est ainsi que La protection contre La foudre fut introduite dans les textes des normes de certains pays, mais vu la situation actuelle du Cameroun sur La connaissance du sinistre, pour mener a bien L'étude nous nous servirons de normes françaises et internationales qui ont été rédigé pour garantir une protection optimale de la population, des biens et de l'environnement. La norme ENV 61 024-1, équivalente à la nouvelle NF C 17-100, traite de la protection des structures contre la foudre. Elle donne des grandeurs pour un calcul déterministe d’un système de protection foudre. Elle définit, pour un niveau de confiance choisi, les caractéristiques à retenir pour les calculs, en particulier le courant crête (en Kilo ampères), les charges transférées (en coulombs), l’énergie spécifique (en joules par ohm), la pente maximale ou « raideur moyenne » (en kiloampères par microseconde) et le rayon de la sphère fictive (en mètres).

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 
 

Symbole

 

Unité

Niv. I

Niv. II

Niv.III

Niv. IV

 
 

Efficacité

E

 

%

98

95

90

80

 

Crête du courant

I

 

kA

200

 
  • 150 100

100

 
 

Charge totale

Qtot

 

C

300

 
  • 225 150

150

 
 

Charge impulsionnelle

Qimp

 

C

100

75

50

50

 

Energie spécifique

SE

 

kJ/

10000

5600

2500

2500

 

Raideur moyenne

Di/dt

 

kA/µs

200

150

100

100

 

Rayon de sphère fictive

R

 

m

20

 

45

  • 30 60

 
 

Distance entre descentes

D

 

m

10

 
  • 15 25

20

 

Tab.1 Principales grandeurs normalisées par la NF C 17-100

Ces valeurs permettent de calculer les caractéristiques d’un système de protection contre la foudre (SPF). Les valeurs à retenir dépendent du risque accepté. La norme donne les mêmes valeurs électriques pour les confiances de 80% et 90%. Seules les distances de protection (rayon de la sphère fictive et distance entre les conducteurs de descente) diffèrent. La charge transférée par les impulsions est normalisée au tiers de la quantité totale d’électricité transférée : les deux tiers s’écoulent par le « courant permanent » (de 50 à 500A) entre les impulsions.

2°)

Cas

pratique :

protection

contre

la

foudre

dans

les

équipements de

télécommunication La protection foudre d’un bâtiment un d’une installation de télécommunication peut se décomposer en cinq parties :

La structure de collecte aussi appelée « dispositif de capture » ; Les conducteurs de descente, pour écouler le courant de foudre au sol Dissiper cette énergie dans l’installation de mise à la terre Protection des conducteurs externes (câbles et les tuyaux métalliques) ; Réduction des surfaces des boucles de masse (contre le champ magnétique)

1°)

dispositif de capture

Le premier élément d’un SPF est un dispositif de capture et on pense au paratonnerre et parafoudre. Un paratonnerre n’empêche pas la foudre, mais il est réputé pour protéger les effets de foudre. Un parafoudre n’empêche pas la foudre mais sert à limiter les surtensions.

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.7 Dispositif de capture de la foudre

Pour répondre aux différentes configurations d'installations à protéger, la protection foudre peut être réalisée à l'aide d'équipements à installer à l'extérieur ou à l'intérieur des bâtiments. Les protections extérieures sont utilisées pour éviter les incendies et les dégradations que pourrait occasionner un impact direct de la foudre sur les bâtiments. Ces protections sont réalisées, selon les situations, à l'aide d'un paratonnerre, d'un conducteur de toiture, d'un

Ceinturage, etc. Ces dispositifs sont installés dans les parties supérieures des bâtiments de façon à capter préférentiellement les coups de foudre.

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.8 Exemple de protection par paratonnerre à tige

Les protections intérieures sont installées pour protéger les récepteurs raccordés aux circuits électriques. Elles sont constituées de parafoudres utilisés pour limiter les surtensions et écouler le courant de foudre.

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.9 Exemple de protection par parafoudres

2°) Conducteur de descente Le second élément d’un SPF est l’ensemble des conducteurs de descente du courant collecté par le dispositif de capture. L’écoulement du courant jusqu’à la terre doit éviter les étincelles dangereuses. Les conducteurs de descente devraient être raccordés directement et par soudure à une ceinture de terre. Pour un pylône sensible, il est nécessaire de multiplier les conducteurs de descente à la terre, cela présente trois intérêts majeurs :

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

Améliorer l’équipotentialité verticale du pylône par la mise en parallèle des conducteurs Améliorer l’équipotentialité horizontale du pylône par un écoulement symétrique du courant foudre à la terre. Réduire de champ H, donc son induction, au cœur du pylône par effet de cage maillée.

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

fig.10 Mise à la terre et équipotentialité

3°) Le réseau de terre Le troisième élément d’un SPF est le réseau de terre. Le rôle d’une terre est d’écouler au sol les courants qui pénètrent en mode commun dans le site (fig.10) Si sa résistance importe peu, son influence pour l’équipotentialité du bâtiment peut-être favorable sur pour les canalisations conductrices. Après un foudroiement, un manchon de sol autour d’un tronçon de câble enterré peut être vitrifié ; cette vitrification élève de façon irréversible la résistance de la prise de terre, mais elle ne remet pas en cause l’équipotentialité du site, du moins tant que le conducteur enterré n’est pas totalement fondu. Pour conserver un site une bonne équipotentialité « horizontale », le mieux est que le réseau comporte une ceinture périphérique. Des barrettes de terre distante, d’une dizaine de mètres les unes des autres permettent de relier au plus court les masses internes de la terre.

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :

Fig.11 Raccordement du réseau de terre à une borne de terre

L’intérêt du maillage des masses échappe souvent aux installateurs. Pourtant nous connaissons de nombreux cas ou, après un foudroiement, les équipements avec des masses correctement maillées continuèrent de fonctionner sans problème, tandis que ceux aux masses câblées en étoile furent détruits. Chercher à isoler les conducteurs de descente des masses internes sans les éloigner des murs d’au moins 10cm par mètre de hauteur provoquerait une étincelle dangereuse en cas de foudroiement.

4°) protection des câbles externes

Par sécurité, toute canalisation conductrice doit être raccordée à la terre en entrée de bâtiment. La gaine de tout câble blindé externe ou l’armure d’un câble armé sont des masses accessibles. Elles devraient être raccordées à la terre près de leur point d’entrée dans le bâtiment (fig.11). La mise à la terre d’un câble externe est une précaution insuffisante pour garantir le bon fonctionnement des électroniques. Des limiteurs de surtensions devront être ajoutés. Un feeder d’une antenne (coaxial de descente ou guide d’onde) est un point d’entrée de courant. En effet, une antenne doit être haute et dégagée, donc elle peut jouer le rôle de paratonnerre. Mais contrairement à un paratonnerre, un feeder se trouve connecté au cœur d’un système électronique. Il convient de dériver le maximum de courant de foudre du feeder vers la terre. Le feeder devrait donc être connecté au pylône au voisinage de l’antenne, par bide au

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

pylône en au moins un point intermédiaire et à la masse en traversée du mur extérieur. Le pylône doit lui-même être relié à la terre du bâtiment (fig.12). Le chemin de câble qui supporte le feeder devrait aussi être mis à la masse aux mêmes points. Si ces quelques conseils sont suivis, un petit éclateur entre l’âme et la gaine du coaxial suffit à durcir un système radio contre un choc de foudre direct sur le pylône.

Fig.12 Raccordement à la terre des câbles externes
Fig.12 Raccordement à la terre des câbles externes
M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique Thème Exposé :
Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique
Cours de Promotion Sociale
Cours de Compatibilité Electromagnétique
Thème Exposé :
La Protection Foudre
Antenne
Pylône
Connexions
Baie
Feeders
Grille de masse
Tablette métallique
PE
Patte d’oie
Ceinture
de terre

Fig.13 Mise à la terre d’un câble d’antenne et de son pylône

5°) Réduction des tensions induites L’un des éléments d’un SPF est la protection des conducteurs internes contre les surtensions provoquées par induction. Le champ rayonné par la foudre est perturbateur car il est à prédominance magnétique et rapidement variable. Les fréquences du spectre de foudre sont plutôt basses, jusque vers 1Mhz pour le temps de montée. Un tel champ est difficile à blinder et l’atténuation des bâtiments est faible. Les postes à transistor reçoivent les ondes longues par leur antenne de ferrite sensible au champ H, même dans un bâtiment en béton armé. La seule façon de réduire le couplage champ à boucle sans utiliser de câbles blindés ni installer un limiteur de surtension en entrée de chaque carte est de réduire la surface des boucles de masse. L’expérience montre que si les masses d’un site industriel ne sont pas maillées, avec des câbles posés sans effet réducteur, des cartes sont détruites par l’induction d’un choc de foudre à plusieurs centaines de mètres. Le courant induit par champ dans une boucle de masse à la même forme que celui de la foudre. Cette surtension interne à l’écran a la même forme, donc la même durée, que l’impulsion du courant de foudre, soit une centaine de microsecondes. Elle est d’amplitude trop faible pour contourner un isolement galvanique. La tension induite par le champ magnétique de la foudre dans une boucle de masse peut

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é

Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique Cours de Promotion Sociale Cours de Compatibilité Electromagnétique

 

Thème Exposé :

La Protection Foudre

 
 

être sévère. Elle peut atteindre 100 V/m² environ une fois par an. Réduire la tension induite dans une boucle tient en quatre méthodes :

Réduire la surface de cette boucle de masse Réduire globalement le champ en multipliant les boucles entre masses Ajouter les effets réducteurs (chemins de câble ou câbles blindés) Ajouter les limiteurs de surtensions La superposition des trois premières méthodes est bien sur souhaitable. La quatrième méthode est plus couteuse et elle peut s’avérer néfaste pour des liaisons rapides ou sensibles.

IV)

Conclusion et perspectives

La foudre est un phénomène fréquent que l’on ne sait pas éviter. A ce jour, aucun dispositif n’a été scientifiquement justifié comme apte à empêcher la foudre de frapper. Les effets chimiques, acoustiques, thermiques et mécaniques de la foudre sont négligeables devant les effets électromagnétiques. Ses principaux ordres de grandeur d’un choc de foudre sont bien connus. Les effets du champ H sont sévères, car il pénètre au cœur des immeubles et induit des surtensions dans les nombreuses boucles de masse. Pour un immeuble moderne (en béton armé ou à structures métalliques), les dégâts d’un impact de foudre sont limités. Ce sont les effets électromagnétiques sur les systèmes qu’il faut réduire. Durcir un site contre la foudre est possible, simple et peu couteux par rapport aux risques. Il suffit de mailler les masses internes, d’utiliser les effets réducteurs disponibles et de veiller au bon montage des écrêteurs sur les câbles externes. On sait néanmoins garantir, avec une excellente confiance, l’immunité des systèmes à un foudroiement. Les parafoudres et paratonnerres constitueraient-il un SPF ? Même s’il n’existe pas de protection absolument sure, on sait se protéger efficacement à un cout raisonnable et c’est le plus important.

M A K E M T A T C H A M O U r é
M A K E M T A
T C H A M O U
r é a l i s é
E x p o s é
L é o n e l
Y v e s
p a r
&
:
M A K E M T A T C H A M O U r é