Vous êtes sur la page 1sur 4

Parution :

fin Juin 2009


Dossier à paraître dans le quotidien :

L’observatoire des synergies économiques

L’intelligence économique
Veille et information stratégique

« L’intelligence économique est un mode de gouvernance dont


l’objet est la maîtrise de l’information stratégique et qui a pour finalité
la compétitivité et la sécurité de l’économie et des entreprises. »
Alain Juillet
Notre dossier permettra d’apporter au lectorat des Echos
des informations simples sur ce qu’incluent les notions
d’Intelligence Economique, de Veille et d’Information
Stratégique. L’approche rédactionnelle sera réalisée avec
Philippe CLERC (ACFI pour GFII), Jean-Bernard PINATEL
(Président de la Fédération des Professionnels de L'Intel-
ligence Economique) et Cyril BOUYEURE (coordinateur
Ministériel à l’Intelligence Economique).
Je vous propose d'être partie prenante de ce dossier qui
vous concerne en communiquant à moindre coût grâce
au publireportage.
Cette formule vous permettra d’expliquer votre métier et
surtout vous positionner comme un acteur incontournable
en présentant vos avantages concurrentiels.
Intelligence territoriale
LES ECHOS : Le journal de référence des milieux
d'affaires
Compétitivité
Faits économiques, sociaux et politiques, en France, en Information stratégique
Europe et dans le monde, synthèses, analyses, recul et
proximité font des Echos et de ses suppléments le quoti-
dien le plus lu par les cadres en entreprise, avec 407 000
Veille technologique
lecteurs cadres.
Grâce à une vision globale de l’actualité économique et
Lobbying Outils
financière, un contenu complet et fiable, ainsi qu’un
point de vue indépendant, les Echos représente un outil
de travail qui permet aux cadres et aux investisseurs de
Propriété industrielle
parfaire leurs analyses, et qui les accompagne dans leurs Sécurité économique
prises de décisions.

137 475 exemplaires (Source OJD DSH 2007-2008) SYSTEM MEDIA


700 000 lecteurs (Source EPIQ 2007-2008) Vincent Arvers
9, rue de la gare - 94230 CACHAN
Bouclage commercial : Trois semaines avant parution
Tél. : 01 46 12 00 68 - Fax : 01 47 40 33 23
Remise des éléments techniques : Deux semaines avant parution varvers@systemmedia.fr
Publi-rédactionnel – FOCUS • I

Spécial Technologies innovantes

L’obser vatoire des synergies économiques

Les technologies clés Edito


Malgré une concurrence exacerbée par la mondiali-

pour la France
sation de l’économie et les nouveaux objectifs financiers
des grands groupes industriels, la France se tient tou-
jours dans le peloton de tête de l’innovation, que ce
soit pour la recherche fondamentale ou pour les
applications qui en découlent. Mais le modèle
économique qui sous-tend l’essor des technologies de
pointe est en train de vaciller sur ces bases, provoquant
une crise sans précédent, qualifiée de systémique par
bon nombre d’analystes. De plus, la nature et la rapi-
dité de diffusion de certaines applications soulèvent
à nouveau des interrogations sur la justification des
finalités de la société de consommation et de l’usage
de certains produits sophistiqués, fruits de la haute
technologie. Manifestement les fantômes de Metro-
polis et de 1984 tentent à nouveau de réinvestir
notre imaginaire en attendant de pénétrer dans notre
© Fotolia

raison. Il semble que nous n’échapperons pas cette


fois à la nécessité de reconsidérer notre modèle de
développement, tant d’un point de vue économique

Une composante majeure de la construction et social, que sur le plan de l’éthique.

d’une nouvelle plate-forme économique et sociale

R
ecensées par une étude de la DGCIS, le sien : graisser convenablement les rouages de en grandes lignes l’environnement économique rieusement mis en cause. Mais à contrario, bien
département du ministère de l’Economie, l’économie. mondial dans lequel se situe actuellement l’essor d’autres sont manifestement porteuses de solutions
des Finances et de l’Emploi, étude publiée Parallèlement, on assiste également ces derniers des technologies clés. Nombre d’applications de innovantes entrant dans la constitution future de
fin 2006 sous l’intitulé Technologies clés 2010, temps à une spéculation effrénée sur les énergies ces dernières sont le résultat d’un modèle de cette nouvelle plateforme de développement
ces technologies de pointe commencent à et sur différentes matières premières indispen- développement qui se trouve aujourd’hui sé- évoquée plus haut.
ressentir dans leur essor, comme le restant des sables au développement industriel, certaines de

Hybrigenics
activités économiques et industrielles en France, ces dernières entrant dans la composition de
les effets de la crise systémique qui secoue le matériaux des hautes technologies innovantes.
monde depuis le printemps 2008. Ces mouvements de yoyo ne facilitent guère une
La gestion calamiteuse du système bancaire à gestion rationnelle d’une politique industrielle. L’expert des interactions entre protéines
l’échelle mondiale relance l’endettement des Dans un tel climat, on assiste bien évidemment
La branche Services d’Hybrigenics réalise des études biologiques très spécialisées dans le
Etats, à commencer aux Etats-Unis, locomotive à de sérieux ralentissements des investissements
domaine des protéines grâce à une technologie de pointe pour le compte de chercheurs
économique d’un modèle vieillissant qui tangue chez bon nombre de compétiteurs engagés
issus de laboratoires publics ou privés, universitaires ou industriels, tant en France qu’à
sérieusement sur ses rails. L’Europe subit le contre- dans la course à la modernité, secteur public et
l’étranger. Cette technologie consiste à identifier, valider et inhiber les interactions entre
coup à des degrés divers, mais de façon toute secteur privé confondu, quand ce n’est pas
protéines. Elle s’applique à tous les domaines des sciences de la vie : biologie humaine, ani-
aussi inquiétante. La Chine voit son « miracle l’attente, l’arme au pied, des jours meilleurs. Ainsi, male ou végétale, microbiologie et virologie, et intéresse les industriels pharmaceutiques,
économique » redescendre la pente. Pratiquant l’heure est à la crainte de découvrir l’ampleur cosmétiques et agronomiques.
le double langage, le monde bancaire appelle effective du désastre économique et financier,
au secours les Pouvoirs publics au motif qu’il faut à la mise en œuvre précipitée de plans de relance
L’activité Services d’Hybrigenics a généré un chiffre d’affaires de trois millions d’euros en 2008
(en progression de 24% par rapport à 2007), dont 40% en France et 60% à l’étranger. Le reste de
qu’il survive sinon c’est la fin de l’économie toute plus ou moins calibrés ; mais aussi à la lente prise
l’Europe compte pour un tiers du CA, tandis que les Etats-Unis représentent le deuxième pays le plus
entière, mais une fois sa main tendue de conscience qu’il va falloir faire preuve d’ima-
important avec près de 20%. L’Asie-Pacifique des hautes technologies est un territoire de conquête
recevant plus que l’aumône, il en profite pour gination pour constituer rapidement une nouvelle
récente à développer avec déjà plus de 5% de ventes enregistrées dans des laboratoires pionniers
d’abord reconstituer ses marges, en renâclent plateforme de relance économique plus saine que
au Japon, à Singapour, en Australie et en Nouvelle-Zélande.
fermement à jouer le rôle qui est théoriquement l’actuelle dont l’avenir est plus qu’incertain. Tel est
Une réussite tant scientifique que commerciale
« Nous sommes très fiers que des clients universitaires prestigieux comme Harvard, Stanford ou encore
Protéus Columbia, mais aussi le Karolinska Institute ou l’Université de Tokyo sollicitent nos services », précise
Rémi Delansorne, directeur général de l’entreprise.
répond aux nouveaux défis
C’est Pierre Legrain, actuellement Directeur des Sciences du Vivant du CEA, qui a développé cette
Société de biotechnologies de pointe, Protéus transforme technologie à l’Institut Pasteur et créé Hybrigenics avec Donny Strosberg en 1998 pour l’industrialiser
les protéines en moteur de croissance pour l’industrie. en une plateforme à haut débit robuste et fiable.
Depuis dix ans maintenant, Protéus apporte des solutions « Depuis 2004, notre plateforme industrielle bénéficie de la certification ISO 9001-2000 et le taux
innovantes, adaptées aux besoins des industriels en développant des protéines et de nouveaux pro- de satisfaction client cumulé mesuré depuis cette date avoisine les 93 % », précise Rémi Delansorne.
cédés biotechnologiques basés sur les protéines. Chimie, bioénergies, environnement et santé sont « La réussite commerciale d’Hybrigenics Services est un bel exemple concret de valorisation réussie d’une
les principaux domaines d’application de la société qui dispose d’une plateforme technologique com- recherche scientifique française de très haut niveau », conclut-il.
plète pour mettre au point, développer et industrialiser les produits et procédés qui répondent aux Hybrigenics compte continuer à croître en développant encore ses activités commerciales en direction des
grands défis auxquels font face ces quatre secteurs. Etats-Unis, en postulant à des projets de recherches concertés de grande taille, et en négociant des
Quelques exemples contrats d’externalisation au
long cours avec des groupes
Dans la chimie, Protéus développe des « biocatalyseurs » pour la chimie verte et la production pharmaceutiques, cosmé-
industrielle de substances naturelles à partir de matières premières renouvelables. Dans les bioénergies, tiques ou agronomiques.
la société met au point des procédés de seconde génération conciliant besoins alimentaires et
énergétiques. Dans l’environnement, elle améliore la productivité
des procédés d’épuration, de détoxification et de valorisation
des déchets en nouvelles matières premières ou en énergie. Enfin, Contact : Contact :
dans la santé, les services de Protéus en production, ingénierie PROTÉUS S.A.
HYBRIGENICS SERVICES
des protéines et éva- 70, allée Graham Bell
3-5, impasse Reille
luation de l’immuno- Parc Georges Besse
75014 Paris
génicité accélèrent le 30000 NIMES
Tél. : 01 58 10 38 29
développement des tél: (33) 04 66 70 64 64
Fax : 01 58 10 38 48
biomédicaments. Fax: (33) 04 66 70 64 60
services@hybrigenics.com
info@proteus.fr
www.hybrigenics.com
www.proteus.fr

FOCUS est un publi-rédactionnel conçu par la société System Media. La rédaction du quotidien économique Les Echos n’a pas participé à la réalisation de celui-ci. System Media – 9, rue de la Gare – 94230 Cachan – Tél. : 01 46 12 04 70
Directeur Général : Marc Vermeil – Chef de projet : Jacques Samela – Rédacteurs : Jacques Lointier – Vanessa Bernard – Responsable publi-rédactionnel & Maquette : Ingrid Berthy
II • Publi-rédactionnel – FOCUS

Interview de l’ingénierie des systèmes embarqués (avec pour géologique du CO2 avec une nouvelle concep- Ecotech 2012 (Technologies physiques amont
enjeu de conserver l’avantage des grands tion de centrale à charbon. Plus récemment, le améliorées du traitement de l’eau, automati-
Caroline Mischler industriels intégrateurs français), les composants plan Ecotech 2012 aboutit à une sélection sation du tri des déchets, accélération de la
logiciels, l’interface humain-machine, la réalité complémentaire de technologies-clés. dégradation des déchets fermentescibles et
virtuelle sans oublier le SoC « System-on-chip » Ceux qui s’intéressent à ces technologies ont à valorisation énergétique, traitement des odeurs
(système monopuce) sur lequel la France est leur disposition une base de données présentant non confinées).
bien positionnée avec le centre de Crolles. plus d’un millier de laboratoires possédant une Le développement de ces technologies a fait
Caroline Mischler Dans le domaine des matériaux, les projets expertise avérée dans les différents domaines l’objet d’une attention particulière des pouvoirs
Chef du Bureau de politique prometteurs concernent les matériaux nano- scientifiques et technologiques en lien avec les publics. Le secteur des éco-technologies a en
d’innovation et de technologie. structurés et nanocomposites. 83 technologies-clés identifiées dans l’étude effet été identifié comme un domaine d’inter-
DGCIS – Ministère de En matière de technologies du vivant et de la Technologies-clés 2010. L’objectif est de vention prioritaire.
l’Economie, des Finances et santé, les technologies qui retiennent plus parti- permettre aux chercheurs et industriels de trou- Ces technologies n’ont pas forcément vocation
de l’Emploi. culièrement l’attention concernent la géno- ver les compétences complémentaires à leur à se développer dans le futur au sein d’un pôle
mique fonctionnelle à grande échelle, l’imagerie savoir-faire, afin de mener à bien un projet de de compétitivité. La mise en place des pôles a
des anticorps monoclonaux et l’imagerie et R&D ou de transfert de technologie. Cette base donné lieu à une évaluation dont les résultats
Focus : Deux années se sont écoulées depuis la instrumentation associées au vivant. de données est accessible à l’adresse ont été présentés en juillet 2008. Cette évalua-
publication de l’étude Technologies clés 2010*. http://www.expertises2010.com. Elle fera l’objet tion a permis de décider la pérennisation et le
Parmi les 83 technologies clés retenues, quelles S’il fallait en retenir trois dans le secteur trans- d’une mise à jour en fin d’année. renforcement du dispositif de soutien aux pôles
sont celles qui, à l’heure actuelle, ont fait l’ob- port, ce serait la motorisation, l’architecture de compétitivité ; elle a également conduit à
jet des processus de stimulation et de synergie électrique et électronique des véhicules et la Focus : André Lebeau, président du comité de privilégier le renforcement des pôles existants
les plus prometteurs ? gestion de l’énergie à bord des véhicules. pilotage de l’étude, évoquait dans son avant- plutôt que la création de nouveaux pôles. Il
Le secteur énergie-environnement qui corres- propos l’existence de huit technologies de n’est ainsi pas prévu de nouvelles labellisations
Caroline Mischler : On retrouve la plupart des pond à de grands défis sociétaux et économiques pointe « orphelines », c’est-à-dire non prises en de pôles cette année ou l’année prochaine.
technologies recensées par cette étude* dans est au cœur de la dynamique technologie actuelle charge par un ou plusieurs pôles de compétitivité Il ne faut pas oublier que le développement de
les projets qui sont soutenus dans le cadre des et il est difficile de mettre en avant une techno- labellisés. Où en est-on sur ce point aujourd’hui ? ces technologies bénéficie, en complément des
pôles de compétitivité ou par l’Agence Nationale logie plutôt qu’une autre, même si les questions programmes ciblés, du renforcement du crédit
de la Recherche. Cependant, certaines émergent de stockage de l’énergie sont très présentes. Le Caroline Mischler : Les huit technologies-clés impôt recherche.
plus fortement. Grenelle de l’Environnement a permis d’appuyer « orphelines » relevaient principalement du sec-
Le champ des technologies prometteuses reste le développement des systèmes photovoltaïques teur Energie-Environnement. Ces technologies (Propos recueillis par Vanessa Bernard)
vaste dans les TIC avec les processeurs et sys- avec stockage intégré, des carburants de synthèse ont, pour la plupart, fait l’objet d’une prise en
tèmes, la RFID, les outils méthodes pour le issus de la biomasse, des réacteurs nucléaires compte soit dans le cadre du Grenelle de l’envi- (*l’étude Technologies clés 2010 reste gratuitement
développement de systèmes d’information, de 3ème génération, de la capture et le stockage ronnement soit dans le cadre du plan d’actions disponible sur le site du ministère)

CEA – LETI InfiniScale


Micro-nanotechnologies, les technologies de demain Technologie innovante de
Centre de recherches au service de l’industrie, le LETI, laboratoire du CEA implanté à modélisation
Grenoble, est un des principaux centres européens de recherche appliquée en électro-
Chiffres clés : InfiniScale, née en 2005, est une société de
nique. En parallèle de sa vocation de base au service des fabricants de composants,
Effectif : 1600 personnes conception et d’édition de logiciels CAO
l’ambition du CEA-LETI est également la dissémination des micro-nanotechnologies dans l’industrie
Surface des salles blanches : 8000 m² (Conception Assistée par Ordinateur) dédiés à
tous secteurs confondus.
Nombre de start-up créées depuis l’origine : 35 la microélectronique et aux nanotechnologies.
Projet FP7 PROETEX Le CEA-LETI favorise l’innovation industrielle grâce à une recherche tech- Nombre de brevets déposés en 2008 : 250
nologique de haut niveau dans le domaine des micros et nanotechnologies
dont les applications sont largement diffusantes dans des secteurs variés :
télécommunications, santé, environnement, transports, … Contact :
Pour nourrir la capacité de différentiation d’entreprises, notamment de PME, de secteurs CEA-LETI
traditionnels comme le textile, le papier ou le bâtiment, le CEA-LETI a mis en place une 17, rue des Martyrs
offre adaptée permettant de vérifier en vraie grandeur l’apport de composants miniaturisés dans des produits F - 38054 Grenoble Cedex 9
innovants. Ces études spécifiques, pouvant être conduites de manière confidentielle, s’appuient sur un socle de Tél. : 04 38 78 22 49
compétences et de technologies génériques, sur un portefeuille de 1500 brevets et sur des moyens à l’état de l’art. www.leti.fr

SDMS
De gauche à droite : M. Takis BREYIANNIS (Directeur Financier) et
M. Firas MOHAMED (PDG)

C’est en 2004 que le fondateur de la société,


« Intègre des systèmes complexes » Dr Firas MOHAMED, après une longue expérience
Entreprise en croissance sur les marchés de constructions électromécaniques spécifiques à haute exigence scientifique et industrielle développe une techno-
technique et documentaire pour l’Energie, la Recherche, la Défense&Espace, SDMS déploie les technologies logie innovante de modélisation. Pour réaliser sa
du Nucléaire, de l'Ultra-Vide et de la Cryogénie. vision industrielle, il réunit une équipe d’experts
SDMS emploie 130 personnes, dont 20% de cadres et réalise un CA d’environ 22 M€. Ses pôles d’excellence sont et crée une série de solutions de modélisation et
centrés sur les procédés d’assemblage de métaux nobles (Soudage Plasma, Faisceau d’optimisation du rendement paramétrique.
d’Electrons, Brasage sous Vide) associés à des techniques de préparation de surface et Après sa période d’incubation chez GRAIN, la
de contrôles non destructifs. SDMS assure l’intégration de composants et de systèmes société est lauréate du concours OSEO ANVAR
complexes dans un environnement propre. et du Ministère de la Recherche.
Contact :
Pour accompagner ses clients dans la conception des produits, SDMS dispose d’un départe- La technologie InfiniScale permet de résoudre
ment Etudes & Ingénierie familier des codes et pratiques applicables aux milieux extrêmes SDMS R

les problèmes bloquants de simulation, de modé-


(ionisants, hautes pressions, ultra-vide, très basses températures). Ces produits sont réali- la chaudronnerie blanche ® lisation et de rendement à l’échelle nanomé-
sés en usine au moyen d’équipements modernes et performants, exploités par des profes- BP 4 - F38160 St-Romans trique. La nouvelle génération des produits
sionnels à forte culture technique. La politique d’investissement et de formation de SDMS Tél. : +33 (0)4 76 64 99 99 d’InfiniScale (Model-Based Solutions) basés sur
permet de confirmer son caractère avancé, de la positionner durablement sur ses domaines Fax : +33 (0)4 76 64 99 98 cette rupture technologique permettent de
d’intervention et d’accroître son rayonnement international. www.sdms.fr résoudre efficacement ce nouveau type de
problèmes qui apparaissent dans le monde de
l’infiniment petit.

L’Institut Laue Langevin (ILL)


Leader dans son domaine, InfiniScale consacre
ses efforts à l’expansion commerciale. Aujourd’hui
présente en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, la
« Les neutrons ont le pouvoir de sonder l’invisible » société ambitionne un chiffre d’affaires de
2 000 000 € pour les deux prochaines années.
Pionnier de la recherche européenne, l’ILL offre aux chercheurs
Parallèlement, InfiniScale commence à s’introduire
sa source de neutrons, la plus puissante au monde, et le support sur le marché de l’électronique organique afin
de ses experts scientifiques. Il constitue un des fleurons du pôle scientifique de Grenoble. d’être aussi leader sur cette industrie naissante.
Un ambitieux programme de modernisation est en cours jusqu’en 2017 sur ses équipements expérimentaux. La première
phase vient de s’achever, avec un gain de performance d’un facteur 17 ! La communauté scientifique internationale
exploite déjà avec enthousiasme les premières réalisations.
Les neutrons ont le pouvoir de sonder l’invisible. Ils permettent d’approfondir les connaissances sur la matière, quel que Contact :
soit son état. On explore à l’ILL toutes sortes d’échantillons, dans les domaines les plus variés. Parmi les applications INFINISCALE
récentes des neutrons de l’ILL, l’élaboration de matériaux multicouches pour le stockage d’information, le contrôle de 55, Rue Blaise Pascal
qualité de pales de moteurs dans l’aéronautique, les tests des composants des 38330 Montbonnot
gélules médicales, ou les matériaux de nos futures prothèses dentaires…
Contact : Tél. : +33 (0) 4 76 51 28 34
Institut de service, l’ILL accueille chaque année quelque 1500 chercheurs venus de ILL Fax : +33 (0) 4 76 51 20 46
35 pays ; 750 expériences sont effectuées donnant lieu à 600 publications. communication@ill.eu sales@infiniscale.com
www.ill.eu www.infiniscale.com
© Artechnique
Publi-rédactionnel – FOCUS • III

La stimulation
et la relance de l’AII Invention Machine
à OSEO Drive Sustainable Innovation (Innover au quotidien)
Plus que jamais, l’innovation est critique pour le succès à court et long terme de votre entreprise. Les sociétés les plus
Sur le plan économique, la France n’est donc pas
performantes cherchent à appliquer une politique d’innovation soutenue et non pas ponctuelle ou accidentelle. Aujourd’hui, avec moins de ressources
au meilleur de sa forme pour promouvoir ses et une pression toujours plus forte, comment faire plus avec des moyens réduits ? Comment trouvez-vous le temps d’innover ?
compétences en matière de hautes technologies
innovantes. La croissance faiblarde de 2,2% en Heureusement, il existe une solution...
2007 est descendue en 2008 autour de zéro, La solution Goldfire de la société Invention Machine est l’unique plate-forme logicielle d’aide à l’innovation qui assure une démarche d’innovation
avec une récession prévue pour 2009 que le continue, de la génération de concepts à la commercialisation de vos produits. Conçue dans l’esprit Ingénieur,
collège des experts divers et variés n’en finit pas Scientifique, Chercheur, Goldfire accompagne vos tâches quotidiennes de développement à travers diverses initia-
tives telles que : développement de nouveaux produits, perfectionnement des produits existants, amélioration des Contact :
de réviser à la hausse. Faire un pronostic pour
2010 relève aujourd’hui de l’exercice gratuit. processus de production, correction et prévention des défauts, analyse stratégique des technologies et de la concur- Invention Machine
rence, identification de nouveaux marchés, etc … 3, rue du Theatre
L’industrie continue plus que jamais de réduire
91884 Massy Cedex
l’emploi. La sous-traitance et les PME-PMI ne sont Plus de 1000 entreprises majeures dans le monde, parmi les industries aéronautique et défense, automobile, agroali-
France
pas soutenues par les banques soucieuses en mentaire, biens de consommation, énergie & environnement, sciences de la vie, … font confiance à Invention
Tel: +33 1 69 20 40 25
priorité de leurs propres intérêts immédiats Machine et reconnaissent unanimement un fort retour sur investissement dans l'utilisation de la solution Goldfire.
info-fr@invention-machine.com
(reconstitution des marges, voire épuration des Contactez-nous pour plus d’informations ou pour participer à l’un de nos prochains séminaires www.invention-machine.com
comptes). Le plan de relance global mis au point
par le gouvernement a le mérite d’exister, mais de concours supplémentaires et la constitution donc dans cette situation paradoxale qui veut Innovation tous azimuts
il est qualifié déjà d’insuffisant ici et là, quand il de deux fonds de garantie sur la base de 6 milliards. que l’Etat tende globalement à se dessaisir de
n’est pas jugé mal orienté. Enfin, le président de Il s’agit là, bien entendu, de soutenir les inves- l’initiative économique et à réduire ses abon- S’il est nécessaire de ne pas perdre de vue cette
la République, par la voix de son Premier ministre, tissements, mais aussi la trésorerie, ce qui est dements financiers, tandis que le secteur privé toile de fond économique, c’est que l’étude de
a fait savoir qu’il n’était pas question d’en lancer nouveau et particulièrement intéressant dans la renâcle au motif qu’il n’a pas les moyens à lui la DGCIS* (voir l’interview page 2) cataloguant
un autre avant le mois de juillet. situation actuelle. Ces garanties de trésorerie tout seul de prendre le relais. Bien entendu, avec les technologies clés de 2010 montre clairement
Cela étant, les technologies de pointe mises en peuvent être accordées essentiellement à court l’explosion de la crise, ce dernier se montre que ces dernières ont depuis longtemps investi
œuvre dans les grandes industries et les PMI terme, dans une fourchette de 50 à 90 % des encore moins capable de le faire. Avant que cette les principaux secteurs de l’économie. Cela va
bénéficient depuis de nombreuses années déjà montants engagés, selon un montage triangulaire situation paradoxale en vienne à se transformer du pneu automobile ou de la chaussette anti-
d’une attention particulière de la part des insti- – Oséo, banque, entreprise. Fin janvier dernier, en schizophrénie économique et sociale, les deux transpiration qui bénéficie des applications des
tutions publiques et du secteur privé. La plupart ce sont environ 3 000 dossiers qui ont été instruits partenaires impliqués dans l’essor des tech- nanotechnologies, au réacteur nucléaire de troi-
des technopoles des années 90 ont réussi à se et qui ont fait l’objet de soutiens divers pour un nologies de pointe vont donc devoir réfléchir sième génération, en passant par la découverte
constituer en pôles de compétitivité qui sont montant global de 340 M€. ensemble sur la conception d’un nouveau modèle et l’étude de nouveaux vecteurs de fonctionne-
aujourd’hui le cœur et le poumon de l’innovation Ces différents efforts d’aides économiques et de plate-forme de projet global de développement. ment du cerveau plus subtils que les synapses,
industrielle. Les soutiens européens s’affirment financières, pour louables et nécessaires qu’elles Cette nouvelle plate-forme devrait en premier les thérapies cellulaires ou géniques, la virtua-
avec le 7e PCRD et ses relais financiers. L’Institut soient, appellent néanmoins quelques commen- lieu définir clairement un axe stratégique et les lisation des réseaux, le développement tous
européen de technologie (IET) commence à taires de fond. Depuis plus de 10 ans, les élites principales finalités de la politique d’Etat en ma- azimuts des systèmes de suivi (cartes à puce,
développer ses Communautés de connaissance politiques et économiques françaises ont adopté tière d’innovation et d’industrialisation, intégrant RFID, réseaux de surveillance urbains, puces
de l’innovation. De multiples réseaux d’échanges majoritairement le credo de la conception notamment la nécessité d’un développement individuelles greffées…), l’ingénierie des ensem-
université-entreprise œuvrent à l’échelle régionale anglo-saxonne du néolibéralisme en matière durable, ce qui n’existe pas en fait actuellement, bles et la composition de matériaux les plus
et nationale. L’Association nationale recherche économique et social, c’est-à-dire le moins les préconisations du Grenelle de l’environnement, divers, etc. Bref, selon l’étude, ce sont 83 tech-
et technologie (ANRT) vient de tenir au premier possible d’Etat et le plus possible de liberté pour à supposer qu’elles soient mises sérieusement nologies clés qui sont mises en œuvre principa-
avril son colloque annuel Futuris 2009, etc. l’initiative privée. On assiste donc de la part des en application, n’étant que des variantes ajustées lement dans 8 secteurs économiques, un nom-
L’AII, Agence française de l’innovation industrielle, décideurs politiques à des efforts de réduction du modèle économique dominant. Il convien- bre qui va augmenter à la faveur du dévelop-
qui a été crée en 2005 pour stimuler les secteurs de l’importance du rôle et de la charge de l’Etat drait également d’impliquer plus concrètement pement du plan Ecotech 2012.
de pointe, durant les deux brèves années de son dans les multiples activités du pays. On développe les acteurs des secteurs de la recherche publique Ces technologies de pointe se développent
existence avant d’être absorbée par Oséo, a tout une politique de non-remplacement des départs et ceux de la R&D privée dans la définition des essentiellement dans le cadre ou à la périphérie des
de même suscité et soutenu 18 programmes en retraite ici et là ; on restructure les instituts objectifs de cette nouvelle plate-forme. Il faut 71 pôles de compétitivité que compte aujourd’hui
d’applications innovantes dans une bonne publics de recherche pour alléger le volume des aussi redéfinir en profondeur les relations la France, ainsi qu’à la faveur d’accords de coopé-
dizaine de secteurs, avec un appui financier d’un subventions d’emplois ; l’Etat relance la décen- économiques et financières entre les grands ration internationale en matière de recherche et
montant global de quelque 3 milliards d’euros. tralisation avec l’objectif de réduire son implica- groupes donneurs d’ordre, ou grands comptes, d’applications. Le 7e appel à projets de R&D lancé
Et venue ensuite, au sein d’Oséo, la création du tion économique et financière ; on développe des avec les PME-PMI, notamment en matière de en 2008 par le Fonds de soutien interministériel
programme ISI – Innovation stratégique indus- partenariats public-privé en espérant que ce sous-traitance. Enfin, il faut concevoir, financer a reçu 190 dossiers en écho, dont 91, émanant
trielle – qui concerne « des projets collaboratifs dernier prendra de plus en plus le relais financier. et mener à bien une politique cohérente de de 57 pôles, ont été retenus pour un financement
stratégiques rassemblant au moins deux entre- Mais, parallèlement, on sait que l’innovation développement de la formation profession- de 107 M€ venant de l’Etat, 67 M€ de la part des
prises ». Il est plus particulièrement orienté vers technologique est fortement dépendante de la nelle et de l’emploi qualifié, les entreprises du collectivités locales, les PME-PMI bénéficiant au
les PMI et les entreprises intermédiaires, et en recherche fondamentale, et qu’en France, cette secteur privé en France étant particulièrement passage de 30 M€. Rappelons que le 8e appel
2008, il était doté d’un budget d’intervention dernière, aujourd’hui, est essentiellement animée peu dynamiques sur ce point. Vaste programme, sera clos le 30 avril. Selon le ministère, 645 projets
de 300 M€. par les instituts publics. De leur côté, les stratégies pourrait-on dire en soupirant, mais programme ont été soutenus depuis 2005.
En octobre dernier, première réaction d’Oséo à d’entreprise des grands groupes privés, voire certainement nécessaire si l’on en juge les prin- Les 8 secteurs d’application de ces 83 spécialités
l’explosion de la crise, un plan de soutien a été parfois publics, se définissent prioritairement en cipaux commentaires des analystes de la crise innovantes sont les TIC, la chimie et les matériaux,
lancé, et depuis décembre 2008, c’est le plan de termes financiers et non plus industriels. Malgré actuelle. Le capitalisme n’est pas mort, mais au le bâtiment, les énergies et l’environnement, les
relance, en cours de développement aujourd’hui, ces orientations contradictoires, chacun y va de train où se succèdent les crises, il est clair que sciences et techniques du vivant (santé et agrono-
qui est à l’œuvre. Son enveloppe globale est de sa participation au cantique désormais célèbre : la locomotive économique, en surchauffe et un mie), les transports, les méthodes et outils de pro-
l’ordre de 9 à 10 milliards d’euros, avec 2 milliards sans innovation, point de salut ! On se retrouve peu folle, n’est plus loin du butoir en fin de ligne. duction, voire la distribution et la consommation.

Beemo Technologie Comsis


sauvegarde les données et protège l’activité de l’entreprise cherche des partenaires
industriels !
Concepteur et fournisseur de la solution Data Safe Restore, Beemo Technologie
apporte une réponse parfaitement fiable aux impératifs de sécurité et de Depuis 1995, Philippe Leclair est à la tête de
restauration des données, tout en offrant une grande facilité de déploiement. Comsis, une société développant des briques techno-
Gabriel Biberian, directeur général, détaille le positionnement de Beemo logiques autour du WiFi notamment. Aujourd’hui, la
Technologie ainsi que les avantages de cette technologie : technologie Comsis est commercialisée, protégée par 7 brevets internationaux et la structure
bénéficie depuis 2007 du label « entreprise innovante » !
Dans quelles conditions s’est créée Beemo Technologie ?
Gabriel Biberian : La société Beemo technologie a été fondée en 2002 par Olivier C’est en 2003 que Comsis décolle réellement grâce à l’appui de son seul et unique investisseur le
Mauras et moi-même. À l’époque nous nous sommes aperçus qu’il n’existait pas de solution inter- groupe AF1 qui injecte 3M€ dans l’entreprise. Le bureau d’études devient alors une véritable société
médiaire entre la sauvegarde classique sur bandes et la télésauvegarde. C’est industrielle qui développe des produits matériels et logiciel pour les réseaux sans fil WiFi/n mettant
ainsi qu’a commencé l’aventure Beemo Technologie ! A travers notre en œuvre la technologie MIMO pour augmenter significativement la quantité de données transmises
solution Data Safe Restore et notre offre clé en main nous proposons par un équipement.
nos services aussi bien aux PME qu’aux grands comptes. Aujourd’hui leader de la technologie MIMO, Comsis commercialise depuis 2008 le kit MIMO et la
En quoi la solution Data Safe Restore est-elle innovante ? suite logicielle WiFi/n associée. Oui mais voilà, pour faire mieux encore et pouvoir accélérer son
développement commercial,
G.B. : Les données sont automatiquement sauvegardées, cryp-
Comsis a besoin de trouver
tées et répliquées en trois lieux distincts: sur la BeeBox, au sein
de l’entreprise cliente et dans deux Datacenters sécurisés de Contact : de nouveaux « early Contact :
adopters ».
Beemo Technologie. L’avantage c’est que vous pouvez librement COMSIS
BEEMO TECHNOLOGIE A bon entendeur…
restaurer vos données 24h sur 24 et 7j sur 7 à partir de la BeeBox, 3 rue Broussais
39, rue des vignoles
même sans connexion internet. Si votre entreprise a subi un 75014 Paris
75020 Paris
sinistre, Beemo Technologie s'engage contractuellement à restituer Tél. : 01 45 89 17 00
Tél. : 0811 444 500
toutes les données sécurisées dans une nouvelle BeeBox et ce, Fax : 01 45 89 44 42
www.beemotechnologie.com
sous 72h ! www.comsis.fr