Vous êtes sur la page 1sur 42
1
1

Recherche scientifique a

Maroc : état des lieux,

réalisations et

perspectives

État des lieux

2
2

uis 30 ans des efforts considérables ont été cons

par le Maroc :

mettre en place des infrastructures d’enseignemen

eur et de recherche

former les ressources humaines opérant dans les

sités et les centres de recherche

Les opérateurs de recherche

ements universitaires : 73 répartis entre 15 universités

eur privé. 3
eur privé.
3

ements de formation de cadres effectuant une activité de recherch

ements publics de recherche : 15

Structures opérationnelles

nités, laboratoires et équipes : 1000

nités de formations et de recherche (UFR) : 623

seaux Thématiques : Pôles de compétence : 5

Répartition des unités, laboratoires et équipes d recherche

% de ces structures appartiennent aux établissements de

seignement supérieur

% appartiennent aux établissements publics de recherche

Les ressources humaines

chercheurs herche 4
chercheurs
herche
4

13500 enseignants-chercheurs et cherch

enseignants-chercheurs dans les universités

enseignants-chercheurs dans les établissement

ion des cadres

dans les établissements publics et p

Répartition du personnel de recherche pa domaine scientifique dans les universités

5
5

% relèvent des sciences sociales et humaines (S

% des sciences exactes et naturelles (SEN)

des sciences médicales (SM)

des sciences de l’ingénieur (SI)

des sciences agricoles (SA).

Répartition des étudiants de 3 ème cycle en 1999-2000 14333 étudiants répartis

es et Sciences nces : 5041 6
es et Sciences
nces : 5041
6

en DESA, soit 32,85 %

en Diplôme des Études Supérieures Spécialisées (DESS), soit 3

n DES, soit 0,33 %

en Doctorat, soit 36,36 %

en Doctorat d’État, soit 27,43 %

répartition de cet effectif, selon les spécialités, est la suivan

ignement originel : 424

et économie : 3090

Humaines : 4509

nces et Techniques : 225

ecine et pharmacie : 99

ecine dentaire : 45

ces de l ’ingénieur : 606

ces de l ’éducation : 294

Chercheurs marocains installés à l’étrange

de plus en plus nombreux à exprimer leur souhait à contribuer au de la recherche nationale

ils sont organisés en associations avec des objectifs précis :

« BIOMATEC 7
«
BIOMATEC
7

« Savoir et développement »

r les transferts scientifique et technologique en direction du Maroc et c

de données de compétences marocaines à l’étranger et au Maroc pou

quer dans les processus de croissance et de développement économi

MBC - Regroupements des Biologistes Marocains Canada »

uper tous les marocains et les non marocains oeuvrant dans le domai

sciences biologiques et les disciplines annexes;

r les échanges scientifiques et le transfert de technologies entre le Ma

Canada

Caravane - Marocains en Grandes Écoles »

nion entre le Maroc et la France, un espace d'échanges et surtout de entreprises et étudiants marocains, un lieu fédérateur de toutes les bo volontés

- Association Marocaine de Biologie

ABIOL -Forum des Biologistes Marocains dans le Mon

Forum d'échange et de partage du savoir et de l'information

L est essentiellement une Liste de débats, de discussions et d'informat

aux Sciences de la Vie

La production scientifique

1991 1997 rang en 1991 rang en ue du Sud 2149 1462 1 1 te
1991
1997
rang en 1991
rang en
ue du Sud
2149
1462
1
1
te
1434
1190
2
2
c
242
475
5
3
sultats de l’étude bibliométrique des bases de
nnées généralistes Pascal (Francophone) et SCI,
ience citation Index (Anglophone)
8
La science en Afrique à la fin du XXème siècle. 1/12/99
Roland Wasst et al, Institut de recherches pour le développ

Statistiques des brevets nationaux

     

demandes de bre déposées par d chercheurs universi marocains

   

demande de brevets déposées par des résidents marocains

   
 

total des demandes de brevets

ée

 
   

nationaux

   
   
     
   

325

89

4

96

 

97

 

468

111

11

   

98

 

498

96

4

   

99

 

463

127

6

   

00

 

249

104

7

   

al

 

2003

527

32

   
 

2 brevets déposés par les chercheurs universitaires constituent

 

emandes nationales et 6 % des demandes marocaines.

 

e : Office marocain de la propriété industrielle et commerciale.

 
 

9

10
10

études réalisées par le Département de la Reche

ientifique, notamment lors de la préparation du pl

uinquennal (2000-2004), ont permis de dégager le

insuffisances suivantes :

ffisances en matière de gestion et d’administration che

ence de coordination de la recherche à l’échelle nationale

ence de planification ence d ’évaluation % à 0,4 % du PIB 11
ence de planification
ence d ’évaluation
% à 0,4 % du PIB
11

ence de synergie et de travail en réseaux

esse des moyens alloués à la recherche scientifiqu

esse des liens entre la recherche et le secteur prod

sence de mécanismes et de structures de valorisation de la recherche

de politique d’insertion des chercheurs dans le secteur productif

de mesures fiscales ou autres incitatives pour encourager le développemen erche dans le secteur privé

fisances des mesures d’accompagnement de la rec

uffisance en matière d’information scientifique et technique

de support à l’édition scientifique

blèmes de maintenance du matériel scientifique

ence de dispositions telles que les allocations de recherche pour encourager

cheurs méritants à préparer des thèses

Pour pallier aux insuffisances énumérées ;

herche herche 12
herche
herche
12

diverses mesures ont été prises :

matière de coordination et de structuration de la

scientifique

matière de programmes d’appui et de soutien à la

matière de financement de la recherche

Coordination et structuration de la

s opérateurs s opérateurs ron 80% des cherche. 13
s
opérateurs
s
opérateurs
ron 80% des
cherche.
13

recherche scientifique :

rincipale caractéristique de l’organisation actuelle de la

erche scientifique au Maroc est qu’elle est pluriscetorielle :

spécialisés; Ils sont sous tutelle

inistrative d’une dizaine de ministères et utilisent

ron 20% des ressources humaines effectives du pay

pluridisciplinaires; les universités et

ains établissements de formation des cadres, ils utilis

ressources humaines dans le domaine

14
14

Comité permanent

interministériel de la

recherche scientifique et du

développement technologiqu

Ce comité différents 15
Ce comité
différents
15

placé sous la présidence du Premie

Ministre est chargé de :

? Proposer au gouvernement la stratégie et les

orientations nécessaires pour la promotion de la

recherche scientifique et technique publique;

? Assurer la coordination et le suivi des activités de

recherche effectuées par les opérateurs relevant d

départements ministériels;

? Proposer au gouvernement l’affectation des moye

alloués à différents projets et programmes de

développement de la recherche.

Pour assurer une meilleure organisation et une structuration

efficace de la recherche scientifique

? Procéder ? Mettre en 16
? Procéder
? Mettre en
16

recherche.

à une expertise et à une évaluation

qualitative des activités de la recherche au Maro

? Créer des organes représenatifs et consultatifs e

matière de recherche scientifique;

place les organes chargés de mettre e

oeuvre les programmes de recherche;

? Mettre en place des organes opérateurs de

démie Hassan II des

nces et Techniques Premier Ministre Comité Interministériel Département ministériel chargé de la recherche
nces et Techniques
Premier Ministre
Comité Interministériel
Département ministériel chargé
de la recherche scientifique
Autres départements
ministériels
niversités
CNRST
Etablissements Public
de Recherche
Unités associées
Unités propres
ultés
de Recherche et/ou de
les
Service
de Recherche et/ou
de Service
tuts
Etablissements d'en
supérieur non univ
Centres
Instituts
Réseaux et Pôles
de compétence
17
Instance d'évaluation
18
18

Divers programmes d

soutien à la recherch

gramme d’Appui à la Recherche Scientif (PARS) 1998 Suite à un appel d’offres ouvert ?
gramme d’Appui à la Recherche Scientif
(PARS) 1998
Suite à un appel d’offres ouvert
?
(pas
de thématique privilégiée)
?
projets ont été retenus sur un ensemble de 731 proje
osés.
projets retenus sont répartis comme suit :
3,5% sur 85 projets déposés dans les
Sciences Humaines les lettres et les Arts
5,5% sur 33 projets déposés dans les
ciences Économiques et la Gestion
8,5% sur 613 projets déposés en
ciences et Techniques
19

Total Subventi Projets

37 787 696 D

19 803 256,00 11 764 150,00

6 220 290,00

37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année
37 787 696 D 19 803 256,00 11 764 150,00 6 220 290,00 1 I Année

1 I Année

2 II Année

3 III Année

Enveloppe de l’évalu des Projets :

800 000

Dhs

III Année Enveloppe de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers
III Année Enveloppe de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers
III Année Enveloppe de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers
III Année Enveloppe de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers
III Année Enveloppe de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers

L’opération

de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de

PARS continue à travers le suivi de t

les projets retenus

de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de

20

de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de
de l’évalu des Projets : 800 000 Dhs L’opération PARS continue à travers le suivi de

grammes Thématiques d’Appui à Recherche Scientifique

21
21

PROTARS I 1999 - 2000 et PROTARS II

2000-2001

matiques retenues après une large consultation nation lioration de la qualité de la vie

TARS I limentation et nutrition

TARS II umaine les TARS I s 22
TARS II
umaine
les
TARS I
s
22

anté et maîtrise des maladies infectieuses

ogement et cadre de vie

echerches au niveau génomique et leurs applications en pathol

naissance, préservation et valorisation des ressource

essources halieutiques estion et valorisation des ressources forestières

estion durable des écosystèmes TARS II

ualité, production et gestion durable de l’eau

roduction et gestion durable de l’énergie rospection et gestion durable des ressources minières et matéri

loppement socio-économique et culturel

TARS I roissance et emploi

TARS II TARS I TARS II 23
TARS II
TARS I
TARS II
23

stoire et patrimoine culturel

éveloppement humain, social et économique : immigration, con

mme, exode rural…

stoire et patrimoine culturel

nces et technologies de l'information

roduction des logiciels et outils multimédia, notamment pour l'ar

lé - éducation et télé - formation

ciences et technologies de l’information

culture en conditions difficiles

TARS I ditions de stress OTARS II 24
TARS I
ditions de stress
OTARS II
24

echerche de variétés par les croisements et le génie génétique

roduction des spéculations végétales sous différentes

lutte intégrée contre les maladies des plantes

alorisation des terres salines et des terres “bours ”

vation et compétitivité des entreprises

PROTARS I

25
25

Enveloppe budgétaire: 25 Millions de Dirhams

340 projets déposés

104 retenus pour le financement

PROTARS II

Enveloppe budgétaire: 30 Millions de Dirhams

412 projets déposés Évaluation en cours

seaux thématiques : Pôles de compétence

lanca ce(RUSTE), nieurs hnologie des 26
lanca
ce(RUSTE),
nieurs
hnologie des
26

iences Rabat

de Compétence Qualité(PCQ), point focal EST- lanca

au national des Sciences et Techniques de la Me

R), point focal : Faculté des Sciences El Jadida

au Universitaire de la Physique des Hautes Éner E), point focal : Faculté des Sciences Aïn Chock-

au Universitaire des Sciences et Techniques de

point focal : École Mohammadia

de Compétence microbiologie du sol et

plantes(MisoBiop), point focal : Fac

nation : 3 et sciences de iaux : 3 ces humaines que et chimie :
nation : 3
et sciences de
iaux : 3
ces humaines
que et chimie :
27

4

Suite à l’appel d’offres lancé en 2000

ets de création de nouveaux pôles de compétence ont été d

répartis selon les disciplines suivantes

t Environnement : 6

agement de territoire : 2

la vie :

2

nique et maintenance : 5

et sociales : 2

elles technologies de l’information : 2

Programme d’appui à l’édition scientifiqu

à un appel 28
à un appel
28

d’offres : 2000

andes d’appui à l’édition ont été retenues sur un ens demandes déposées. mandes retenues sont réparties comme suit :

res Sciences Humaines et sociales : 5

nces Juridiques Économiques Sociales et de Gestio

nces Médicales et Pharmaceutiques : 3

nces Naturelles et Exactes : 10

nces de l’Ingénieur et des Technologies de l’Informa

Total Subvention : 761 600 DH

programmes ciblés en

faveur du renforcement des

Les

29
29

liens entre l’université et

l’entrepris

ctures d’interfaces université-entreprise mises en p les Universités marocaines

30
30

Expériences pilotes de :

- l’EST de Fès

- la FST de Mohammedia

- la FST de Tanger

- la FST de Settat

- l’Université Hassan II Ain Chock à Casablan

- l’Université Ibn Zohr à Agadir

rogramme d’extension des structures d’interface à

tres institutions est en cours d’élaboration

es Réseaux de Diffusion Technologique (RD

tions de mise à Objectifs : ? ? nt le MESFCRS 31
tions de mise à
Objectifs :
?
?
nt le MESFCRS
31

niveau technologique auprès des entrepris

la valorisation industrielle de la recherche

assurer une diffusion technologique, une écoute

personnalisée de l’entreprise et son orientation

suivi dans les différents stades de ses projets

ramme de mise en place d’un RDT est en cours d’élaboratio

et le MICEM

pour les trois prochaines années de réaliser 300 interventio

se en place du Réseau de Génie Industriel

bjectif haines années 32
bjectif
haines années
32

enir à court terme auprès des entreprises pour les aider à déve vantages compétitifs

ission du Réseau de GI

ndre au besoin des entreprises en matière d’actions de progrè yer le RDT en tant que membre du RDT et prestataire de servi

e Internet sur le GI mis en place et opérationnel depuis le 1 avr

jections pour le RGI

hissement du dispositif en formant des experts en Génie Indust

nt d’autres secteurs (Centre Technique, CAC)

00 entreprises sont concernées par ce projet pour les trois

8 enseignants-chercheurs des universités seront formés à ertise en GI au cours des trois prochaines années

Programmes de développement pour le partena

33
33

industriel et technologique

? monter des opérations de partenariat

industriel et technologique avec les pays

développés

en place d’un réseau marocain d’incubate

ctifs velopper les ens ter le réseau 34
ctifs
velopper les
ens
ter le réseau
34

oriser la recherche par la création d’entreprises

cubation d’idées et projets innovants

secteurs et les créneaux porteurs

dules de formation à destination des porteurs de hase d’incubation

minaires d’assistance aux directeurs d’incubateu

d’un système de veille technologiqu

Quelques incubateurs mis en place

n cours :

Beni Mellal, de Casablanca des directeurs d’ 35
Beni Mellal,
de Casablanca
des directeurs d’
35

é des Sciences d’El Jadida,

é des Sciences Semlalia Marrakech: ‘MA-IN’

Supérieure de Technologie de Casablanca

Un programme est en cours d’élaboration pour

ir des créateurs d’entreprises

incubateurs

on des accompagnateurs et gestionnaires de fonds d’amorçage

iliser et former à l’esprit entrepreunarial

36
36

Financement de la

recherche scientifiq

Avant 1996, le financement des activités de la recherche scien

essentiellement Les contrats de français portant l’Etat en vue de recherche. de finances. 37
essentiellement
Les contrats de
français portant
l’Etat en vue de
recherche.
de finances.
37

au sein des établissemnts universitaires était assuré

à travers :

Le budget de fonctionnement de ces établissements;

recherche avec les établissements publics et p

Les programmes de coopération notamment le programme ma

sur les actions intégrées.

A partir de 1998, une subvention d’appui à la recherche scienti d’un montant de 45 millions de dirhams, est crée dans le budg

fiancement et de promotion des activités de

En 2000, un crédit d’investissement d’un montant de 587,8 mil de dirhams est prévu dans le cadre du plan quinquennal 2000-

En 2001, un Fonds national de soutien à la recherche scientifi

au développement technologique a été créé dans le cadre de l

Part du PIB consacrée à la recherche

2001. 2010. 38
2001.
2010.
38

? Calculée selon les normes définis par la

méthode de Frascati, la part du PIB

consacré actuellement à la recherche es

passé de 0,3% du PIB en 1998 à 0,4% e

? Le gouvernement s’est fixé comme objec

de relever la part du PIB à 1% à l’horizon

Mesures incitatives

d’activités de le cadre de privatisation Maghreb). 39
d’activités de
le cadre de
privatisation
Maghreb).
39

? Provision pour la Recherche-Développement (PRD) :

Disposition adoptée dans la loi des finances; elle donne la possib

aux entreprises de consacrer 20% de leur résultat au financeme

R&D, exonérés d’impôts.

? Fiancement de la recherche à partir des chiffres d’affa

des concessions :

Des contributions au financement de la recherche sont accordée

services concédés qui atteignent dans le domaine d

télécommunications 1% du chiffre d’affaires (cas 2ème licence G

de 37% de capital de Maroc Télécom et ORBCOM

Fiancement de la recherche dans cadre de plan quinquennal 200-2

Dans le cadre de 150MDHS); Mise en place d’un 40
Dans le cadre de
150MDHS);
Mise en place d’un
40

plan quinquennal 2000-2004, une enveloppe

budgétaire d’un montant de 567,8 millions de DH (environ 60 mi

de dollars) est accordée à la recherche.

Concernant le programme d’actions, il est prévu la réalisation d projets suivants:

Renforcement du réseau informatique MARWAN (44 MDHS);

Création d’un Institut Marocain de l’Information Scientifique et Techniq

Création d’un Institut National d’Etudes et de Recherche sur les plante

Aromatiques et Médicinales (53 MDHS);

Construction d’un nouveau siège du CNRST (20 MDHS);

Mise en place des unités techniques d’appui à la recherche (50 MDHS

Création d’un centre de recherche sur l’eau et l’énergie (40 MDHS);

Mise en place d’un centre d’études et de recherche sahariennes (30 M

Appui à la recherche fondamentale et aux pôles de compétences (60 M

Equipement des laboratoires universitaires de recherche (82 MDHS);

réseau en sciences de l’environnement (40 MDHS)

Textes législatifs et réglemenaires

Décret portant recherche ; Projet de décret 41
Décret portant
recherche ;
Projet de décret
41

Loi modifiant et complétant le dahir instituant l’Académie Hassan II d

Sciences et Techniques;

Loi relative à la création du Groupement d’Intérêt Public (GIP)

Création d’un Fonds national de soutien à la recherche scientifique e

développement technologique (sous forme d’un compte d’affectation spéciale dans la loi des finances 2001);

Loi relative au Centre national de la recherche scientifique et techniq

création du Comité permanent interministériel de la

Projet de décret fixant les attributions et l’organisation du Secrétariat chargé de la Recherche Scientifique;

relatif aux allocations de recherche;

Projet de mise en place de la convention de recherche pour le

développement industriel et la formation (CREDIF).

42
42

Je vous remercie pour

votre attention

NAJIB EL HATIM Conseiller auprès de Secrétaire d’Etat à la recherch