Vous êtes sur la page 1sur 10

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

CHAPITRE

N° 7

TITRE: La protection différentielle et la sécurité des personnes

COMPETENCES VISEES:

- Identifier les matériels qui concourent à la protection des personnes

Sécurité des personnes et des circuits_V2K

Chaque année près de 200 morts par électrocution ! Voici le lourd tribut que les Français payent à l'électricité

1) Comment agit l'électricité sur le corps humain ?

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes CHAPITRE N° 7 TITRE:
Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes CHAPITRE N° 7 TITRE:

Le corps humain, lorsqu'il est soumis à une tension, est parcouru par un courant électrique. Le courant électrique peut agir sur le corps humain de plusieurs façons :

Par blocage des muscles (tétanisation) :

En 1786, on découvrit que les muscles d’une grenouille se contractaient au passage du courant électrique. Le courant électrique qui circule dans le corps humain contractera donc les muscles. Une violente contraction musculaire peut provoquer le collage de la main au conducteur.

Par brûlure, 2 cas possibles :

  • - Brûlure par arc électrique , qui est une brûlure thermique due à l'intense rayonnement calorique de l'arc

électrique. -Brûlure interne

, seule vraie

brûlure électrique, qui est due au passage du courant

électrique à travers l'organisme.

Par action sur le cœur (fibrillation ventriculaire) C'est un état transitoire de l'organisme qui correspond à un rythme de fonctionnement anarchique du cœur. Elle empêche l'irrigation du cerveau, cause des lésions irréparables et entraîne la mort.

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes CHAPITRE N° 7 TITRE:

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

1

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

2) Quels sont les paramètres dont il faut tenir compte dans l’évaluation des risques ?

  • 2 – 1

Deux paramètres importants : le temps et le courant

Les courbes ci-dessous donnent les effets pathologiques du courant alternatif (50 Hz)

Il y a 4 zones de risques :

Zone 1 : Habituellement aucune réaction

I tend vers 10 mA et t est infini.

Zone 2 : Habituellement aucun effet physiologique dangereux

Jusqu'au seuil de non lâcher I = 200 mA pendant

50 ms.

Zone 3 : Habituellement aucun dommage organique.

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes 2) Quels sont les

Probabilité‚ de contractions musculaires et de difficultés de respiration.

Zone 4 : En plus des effets de la zone 3, possibilités de

fibrillation ventriculaire augmentant jusqu'à 5% (courbe C2), jusqu’à 50% (courbe C3). Au-delà, augmentation avec le temps et l'intensité, des effets patho-physiologiques tels qu'arrêt du cœur, arrêt de la respiration et brûlures graves.

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes 2) Quels sont les
1s
1s
230V 100 V
230V
100 V

2-2 Résistance du corps humain :

Cette courbe donne les variations de la résistance du, corps humain en fonction de la tension de contact Uc et de l'état de la

peau.(milieu humide,sec,…)

I = Uc / Rcorps

On admet que 1kΩ ≤ Rcorps 2kΩ

  • 2 – 3 Courbes de sécurités t = f (Uc) Ces 2 courbes ont servi de base à l’établissement des courbes de sécurité‚ imposées par la norme NFC 15- 100

Selon le type de local, la norme prend en compte 2 tensions limites conventionnelles de sécurité :

- 25 V pour les locaux mouillés Plus en vigueur maintenant Norme NFC15 100 modifiée en 2002 - 50 V pour les locaux secs Ces tensions, non dangereuses dans ces environnements précis, définissent des courbes où les risques sont contrôlés en fonction du temps de passage du courant dans le corps humain.

3) Qu’appelle-t-on contact direct ?

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

2

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

C’est le contact d’une personne avec une partie d’un équipement ou d’une installation normalement sous tension. Elle est souvent due à la négligence d’une personne

Il existe deux cas de figure:

  • - 1er cas : Ce cas bien que peu fréquent est le plus défavorable. La personne étant isolée du sol (chaussures ou sol isolant), le courant va

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes C’est le contact d’une

circuler directement par la cage thoracique. En prenant les paramètres fixés , le courant qui va circuler dans le corps sera :

Ic = Uc / Rc = 230 / 1000 = 230 mA. Attention, danger de mort !

Au regard de la courbe t = f (Ic), nous constatons quels sont les risques encourus par la personne si cette situation persiste plus de 50 ms !

  • - 2 ème cas : Les réseaux de distribution publics ont le neutre raccordé à la terre. Cette mise à la terre est réalisée au niveau du transformateur de distribution HT/BT, De ce fait, une personne qui rentrera en contact direct avec une phase du réseau se verra soumise à la tension de celui-ci. En prenant les mêmes paramètres que précédemment, et en supposant le contact pieds/sol de résistance nulle, la personne sera traversée par un courant :

Ic = Uc / Rc = 230 / 1000 = 230 mA attention danger de mort !

Cependant ce courant sera d'autant plus faible que le degré d'isolement par rapport au sol sera grand (chaussures à semelles isolantes ou sol peu conducteur ).

Le régime TT : T : neutre du transformateur relié à la terre T : enveloppe métallique des appareils sont reliées à la terre.

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes C’est le contact d’une

Protection contre les contacts directs :

La protection de base ne pourra être assurée que d'une façon préventive par

  • - Utilisation de barrières ou d’enveloppes isolantes

  • - Utilisation de coffrets ou armoires fermées

  • - Eloignement et isolation des parties actives

Une deuxième protection prévue par la norme NFC 15-100 sera réalisée par un dispositif différentiel

de haute sensibilité 10 ou 30 mA. Elle ne peut être que complémentaire par rapport à la protection de base. Ce dispositif différentiel détectera le courant de défaut qui traverse le corps de la personne et mettra

automatiquement le circuit hors tension dans un temps inférieur à

20 ms.
20 ms.

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

3

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

Une autre protection consiste à l'emploi de la très basse tension de sécurité (TBTS). Pour
Une autre protection consiste à l'emploi de la très basse tension de sécurité (TBTS). Pour obtenir ces
tensions de sécurité, il sera impératif d'utiliser des transformateurs de sécurité répondant aux exigences de la
norme. La tension secondaire est déterminée de telle façon qu'un contact direct ne puisse engendrer dans le corps
UL = Tension Limite
Il existe deux cas de figure:
- 1er cas : Ce cas bien que peu fréquent est le plus défavorable. La
personne étant isolée du sol (chaussures ou sol isolant), le courant
va circuler directement par la cage thoracique. En prenant les
paramètres fixés , le courant qui va circuler dans le corps
____________________________
f(Uc), nous quels sont les risques encourus par la personne si
sera :
Au regard de la courbe t =

un courant dangereux.

4) Qu’appelle-t-on contact indirect ?

C’est le contact d’une personne avec une masse métallique mise accidentellement sous tension suite à un défaut d’isolement. C’est le plus dangereux des deux types de contact.

Ce type de contact est très dangereux car, contrairement au contact direct, il n'est pas lié à l'imprudence ou à la maladresse de l'utilisateur. En supposant que la résistance du défaut est faible (RD =0), la personne sera soumise à un potentiel de 230 V et traversée par un courant :

Ic =Uc / Rc = 230 mA Il est donc important de détecter rapidement ce type de défaut et d’éliminer avant qu’une personne rentre en contact indirect avec la masse métallique sinon risque d’électrocution

Protection contre les contacts indirects :

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes Une autre protection consiste

La protection se fera par l'utilisation d'un dispositif à coupure automatique de l'alimentation en cas de défaut. Dans le cas d'installations alimentées directement en BT par EDF (régime TT) on utilise un disjoncteur ou interrupteur à courant différentiel résiduel (aussi appelés disjoncteur ou interrupteur différentiel).

Pour bien se protéger des contacts indirects trois conditions sont impératives :

Avoir raccordé toutes les masses métalliques de l’installation à la prise de terre. Avoir une prise de terre de valeur correcte. Utiliser un dispositif différentiel de moyenne ou de haute sensibilité

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

4

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

En résumé : Les quatre principaux cas d’électrocution

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes En résumé : Les

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

5

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

5) Disjoncteur à courant différentiel résiduel

  • 5 - 1 Principe de fonctionnement du disjoncteur différentiel

En l'absence de défaut (rupture d'un isolant) on a:

I 1 = I 2

En présence d'un défaut d'isolement on a:

_I 1 >

I 2 avec I 1 – I 2 = If

Le circuit de détection du différentiel va enregistrer cet écart entre le courant sortant I 2 et le courant entrant I 1 ouvrant ainsi les contacts du disjoncteur. L'équipement sera automatiquement mis hors tension

I 1 = I 2 + I f

La sensibilité du disjoncteur différentiel est égale à la valeur If à partir de laquelle le disjoncteur va s’ouvrir. ( chez les particuliers IΔn = 500 mA)

I f
I
f
  • 5 - 2 Structure interne d'un disjoncteur différentiel monophasé

    • 1 Contacts de puissance

    • 2 Accrochage mécanique

    • 3 Elément de réarmement

    • 4 Tore magnétique

    • 5 Bobinages principaux

    • 6 Bobinage de détection

    • 7 Relais sensible de détection

    • 8 Détection magnétique et thermique

    • 9 Bouton de test et résistance de test

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes 5) Disjoncteur à courant

Un défaut est crée en : déséquilibrant les courants dans les bobinages principaux

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

6

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

En résumé : Fonctionnement d’un disjoncteur différentiel

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

7

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes COURS 1 GEL 2002

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

8

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

Electrotechnique : Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes 5 - 3 Présentation

5 - 3 Présentation d'un disjoncteur différentiel monophasé

voir photographie donnée ci-dessus Présentation d’un disjoncteur

U n

3) Rappel des différents niveaux de tension en électricité :

Tableau des domaines de tensions :

Domaine des tensions

Valeur de la tension nominale U n exprimée en V

En courant alternatif

En courant continu

Très basse tension (domaine TBT)

U n 50

U n 120

 

Domaine

50 < U n 500

120 < U n 750

Basse tension

BTA

(domaine BT)

Domaine

500 < U n 1 000

750 < U n 1 500

BTB

 

Domaine

1 000 < U n 50 000

1 500 < U n 75 000

Haute tension

HTA

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

9

Electrotechnique :

Chapitre 7 : La sécurité du matériel et des personnes

(domaine HT)

Domaine

U n > 50 000

U n > 75 000

HTB

COURS 1 ére GEL 2002

NEY O./03/09/2006

Lycée La Martinière Monplaisir

Page

10