��1 11sa s

par A. Kuligowski photos D. Peyre

''SllVER VASE>>
CHAmP1onnE· DEPRAftCE ETPIERE DE l'ETRE
Ce n'est pas se livrer à de hasardeuses spéculations que d'affirmer que la marque BPS sera bientôt sacrée Championne de France d'enduro en catégorie 125 cc National. le pilote de pointe de la marque villefranchoise J.-P. Uoret a désormais 3ccumulé une telle avance qu'il est assuré de coiffer la couronne, cette année. C'est une consécration pour BPS. Mais cette couronne, ce titre doit avoir un petit goût amer dans la mesure où la BPS victorieuse n'est plus une .. construction maison • mais une SWM . ebaptisée pour le besoin italienne, r de la cause. Comme Je fait Penton avec les KTM qu'il importe aux USA, les frères Boudet transforment en BPS les SWM d'enduro qu'ils importent. Cela n'a rien d'infamant ni de péjoratif au demeurant, d'autant que la 125 cc BPS. dans sa dernière version a Silver Vase •. est une redoutable machine. Nous avons pu le constater lors d'un récent essai.

Avec 7 vitesses
Depuis quelques mois les BPS enduro sor­ tent équipées du nouveau moteur Sachs 7 vitesses. La version choisie par BPS-SWM est le type 125 2/A7 qui délivre. selon le constructeur. 22 ch à 9 200 tr/mn. Toujours selon le constructeur. le couple maxi serait de 1.75 m/kg à 8 900 tr/mn. le cylindre en alliage léger chromé dur conserve les cotes traditionnelles chez Sachs c'est-à-dire 54 x 54 mm, ce qui confère une cylindrée de 122 cc. L'alimentation est confiée à un carburateur Bing de 32 mm 0 avec starter au guidon. Le taux de compression est de 12 à 1 tandis que l'allumage est assuré par un classique volant électronique Motoplat. On sait que sur ce moteur Sachs entière­ ment nouveau. le plus gros du travail a porté sur la boite de vitesses. Celle-ci possède maintenant un nouveau système de sélection par fourchettes. Il y a sept rapports et l'on peut sans problèmes démarrer avec un rapport enclenché. sim­ plement en débrayant. C'est là un agré­ ment que n'offraient jusqu'à présent que les moteurs japonais et quelques européens tels Maïco ou Jawa. Ajoutons encore que ce bas-moteur s'ouvre sur un plan horizontal ce qui simplifie encore les opérations mécaniques. Les carters latéraux. curieusement assez larges et pas du tout enveloppants comme le voudrait la mode actuelle sont émaillés noir mat. Le sélecteur est bien sûr situé au pied gauche. L'embrayage est naturellement un multi­ disque en bain d'huile tandis que la sélec­ tion primaire s'effectue par pignons héli­ coïdaux.

Bonne presentation
Esthétiquement la 125 BPS présente bien. Notre modèle d'essai possédait un réservoir bordeaux métallisé qui s'harmonise parfai-

tement avec le gris métallisé du châssi�. Ce réservoir dont la forme manque peut­ être un peu de pureté est réalisé en tôle. Il contient 8,5 litres de carburant (mélange 5 %). Son gros avantage est d'inclure dans sa partie supérieure un petit coffre à outils dans lequel on peut emmener quel­ ques clefs de première urgence, sans oublier l'indispensable bougie de secours accompagnée de la non moins indispen­ sable attache-rapide. En outre, sous le réservoir à gauche on découvre une bombe à air comprimé, livrée d'origine avec la machine. le cadre est un double berceau tubulaire soigneusement réalisé. L'acier choisi con­ tient du chrome-molybdène ce qui a pour effet d'alléger ce châssis. les soudures sont proprement faites et l'on ne peut manquer d'apprécier la solide triangulation de ce châssis. Son élément le plus original réside dans un bras oscillant formant caisson. Ce bras est, au surplus. soigneu­ sement renforcé sur toute sa longueur. Les suspensions sont confiées à Marzocchi. C'est ainsi que l'on trouve, à l'avant. une robuste fourche ZT1 en alu avec tubes de 35 mm 0 et débattement de 200 mm. A l'arrière sont montés les désormais tradi­ tionnels amortisseurs Marzocchi à gaz. Ceux-ci sont placés en avant. légèrement inclinés et confèrent à la roue postérieure un débattement d'environ 180 mm. le freinage est confié à des tambours logés dans des moyeux Grimeca coniques en alliage léger. L'avant est un nouveau modèle fretté tandis que l'élément arrière permet toujours le montage d'une roue à broche. Cette solution technique est d'au­ tant plus appréciable que la BPS est pour­ vue d'une vraie béquille centrale. laquelle donne une bonne stabilité à l'engin et autorise un changement rapide de roue arrière. La finition et l'équipement général sont, dans l'ensemble. de très haut niveau. O n

apprec1e ainsi la qualité de l'émaillage, les belles soudures et l'emploi de visserie BTR. Au chapitre de l'équipement il faut saluer le montage au guidon de leviers et poignées Magura. les jantes Akront sont équipées de pneus Metzeler 300 x 21 et 400 X 18 maintenus, s'il vous plaît. par des • rivets pop •. le filtre à air logé dans un coffret en plastique est véritablement étanche. On accède à la cartouche de mousse en soulevant la selle. les flancs latéraux en plastique servent de plaque à numéros. Au surplus. il y a une plaque frontale montée en série au­ dessus du phare. hélas monté rigide. A l'arrière le garde-boue moulé en plastique gris protège bien des projections de boue. Il n'en va pas de même pour l'élément avant beaucoup trop étroit. Il est quasi­ ment symbolique. Outre ce garde-boue nous n'inscrirons finalement au passif que l'échappement qui passe sous le moteur, avant de sortir sur le flanc gauche. Certes monté sur silent-blocs. ce pot, de par sa position, limite la garde au sol et se trouve relativement exposé. Notons encore l'absence d'un tendeur de chaine automatique qui aurait pallié, en partie, la faible tension de la chaîne qu'exige le débattement des suspensions ainsi que le peu pratique système de tension. Heureusement que l'on peut dé­ visser la broche arrière avec un quelconque levier du type tournevis !

Belle manœuvre
Aux commandes, la position est plus que correcte. Nous avons apprécié la forme du guidon ainsi que le dessin de la selle et son confort. Seul petit reproche : les repose-pieds sont légèrement trop bas et il arrive que le pied se prenne dans les racines lors de passages d'ornières. Par contre l'échappement ne gêne absolument pas le pilote ce qui compense un peu sa mauvaise disposition. le réservoir étroit au niveau des genoux autorise un excellent maintien et c'est le cœur léger et le corps à l'aise que l'on s'élance au guidon de cette " Silver Vase .. . Au démarrage, pas de problème. A troid il convient d'actionner le starter, voire de titiller un peu le carbu et le moteur part facilement. Jamais au premier coup de kick cependant mais toujours au second... C'est une vé1·itable énigme ce Sachs ! Le kick assez court est très opérant grâce à un mécanisme suffisamment démultiplié. Bonne surprise : le moteur ne vibre pas du tout et l'intensité sonore de l'échap­ pement, très épais soit dit en passant. est conforme à ce que peut accepter un amateur de silence et de calme. Nous avons eu beaucoup de peine à faire tenir le moteur au ralenti. En fait malgré nos efforts, il s'arrêtait toujours lorsque nous lâchions la poignée. Néanmoins ce premier contact avec un Sachs • new-look • ne nous a pas déçus. De toute évidence, les techniciens italiens sont très bien parvenus à l'exploiter au m ieux . en montant l'échappement et le filtre adéquats.

Tres stable, bien é quilibré e, la 125 BPS déleste de l'avant mais uniquement sous l'influence du pilote.
Le nouveau Sachs 1 vitesses logé dans le cadre nous a favorablement impressionnés. Il ne vibre pas, il est puissant et sait pa rfo is être souple.

Le réservoir en tôle contient lt,5 litres de mélange et possède une boite à outils incorporée.

6 ë E
39

Ql :J > Ql ....

bas reg1me ce propulseur fait preuve d'une souplesse très valable. Il suffit, pour éviter de caler le moteur, même en 3• ou 4• de conserver un filet de gaz. Mais attention. souplesse ne veut pas dire couple. Car du couple il n'y en a pas à b as régime. Il faut pour en obtenir quel­ ques dixièmes de m /kg monter vers les moyens régimes, mieux vers les hauts. C'est ainsi que le couple maxi est obtenu à env iron 8 900 tr /m n. C'est aussi à partir d'environ 5 000 tr/mn que la puissance commence à apparaitre. La poussée est très franche mais aussi progressive. Ce n'est pas le coup de pied dans l'arrière­ train de la KTM mais quand même une solide bourrade qui vous propulse allég re­ ment vers l 'av ant. En escalade, d ans les plus grandes diffi­ cultés, la BPS n'est jamais mise en échec. Lorsque le régime baisse il suffit simple­ ment de rétrograder pour que la p oussé e repr enne . Sur la première très courte on pourrait presque gravir la Tour de Babel, ou du moins quelques beaux versants montagneux... Cette première courte ne va pas san s q uelq ues répercussions négatives. Ainsi nous avons noté un certai n trou entre la premiè re et la seconde. Conséquence, dans certains reliefs moyens, la première mou­ line et la seconde s'étouffe. Il faut alors, ou accepter de monter au ralenti ou jouer de l'embrayage. Heureusement celui-ci est d'un maniement très doux. Il est aussi très endurant à chaud et conserve une efficacité à toute épreuve même lorsqu'il est durement sollicité.

A

à un bras embouti en acier formant

La susp ension arrière est confiée

caisson et a d'excellents amortisseurs Marzocchi qui confèrent a la toue un débattement de 180 mm environ. ce soit pour monter ou descendre les rapports. Finis les p oin ts m orts i ntempestif s qui survenaient toujours au moment où vous aviez le plus besoin du moteur ! Désormais la boite obéit fidèlement, sans craquement, même lorsque l'on oublie de débrayer.

Fourche Marzocchi avec tubes et nouveau de 35 mm moyeu Grimeca à l'avant. Le pneu Me�eler est fixé à la jante Akront par des " rivets pop '" Nous avons fait l'expérience de passer toutes les vitesses à la volée. en accélé· ration dans une légère côte et sans couper les gaz. Eh b ien . le moteur s'est parfaite­ ment tiré de l 'épreu ve. Au surplus lorsque vous passez le 6• puis le 7• rapport vous vous apercevez que

Enfin une bonne sélection !
Puisque nous sommes dans la boîte res­ tons-y pour salue r. enfin. la bonne sélection de ce nouveau bloc 7 rapports. Le sélec­ teur agit avec précision, en douc eur . qu e

40

cette BPS est très véloce. Sa vitesse de pointe doit dépasser les 100 km/h ce qui n'est pas mal pour une 125 cc d'enduro. Un trop grand nombre de vitesses n'est pas toujours souhaitable mais il faut recon· naître qu'avec ses sept rapports la BPS va sacrément vite dans les chemins !

Mais cette vélocité n'est possible que parce que la « Silver Vase " fait preuve d'une stupéfiante stabilité. Responsable de cette aisance dans les chemins : la partie­ cycle qui s'appuie sur .un cadre rigide, bien dessiné et associé à d'excellentes sus­ pensions. Bien sûr il y a aussi l'empatte· ment important de cette moto lequel avec ses 1 440 mm confère une tenue de cap irréprochable. Dans toutes les conditions, même les plus tourmentées, la BPS s'em­ mène en toute décontraction. Même lors­ que la 0isfe devient défoncée, même lors­ que le sol ressemble à un circuit de cross, cette Silver Vase conserve une direction précise et jamais hasardeuse. A plusieurs reprises nous sommes arrivés beaucoup trop vite sur un parcours particulièrement tourmenté. Avec la plupart des machines nous aurions été éjectés. Pas sur la BPS qui reste stable sur les plus défoncées des " tôles ondulées "· l'accord entre les suspensions Marzocchi à grand débattement est réellement très bien réalisé. C'est ainsi que le confort procuré est surprenant mais surtout la tenue de piste est fantastique. Jamais le train propulseur ne rebondit ni ne balaie. Son adhérence remarquable est encore renforcée par l'excellent équipement pneu­ matique Metzeler. La direction est précise. La BPS ne déleste jamais exagérément de l'avant, par contre on peut facilement faire du wheeling. Pour frimer ou pour passer, en douceur, un obstacle...

Très stable

En vérité, malg.ré son grand empattement et son respectable poids de 101 kg à sec. la SWM 125 est également très maniable. Les changements de trajectoires s'effec­ tuent sans aucune difficulté. En outre dans les sections trialisantes cette moto reste vraiment très à l'aise. Il est surprenant de voir une machine dotée d'un tel empattement s'en tirer aussi facilement dans les épingles et autres courbes. Elle n'est jamais handicapée dans les spéciales, même lorsqu'il faut presque tourner sur place. Il semble donc que le constructeur italien soit parfaitement par­ venu à maitriser le difficile compromis que suppose la géométrie d'un cadre et aussi le délicat problème de la répartition des masses. Le rayon de braquage ne possède pas de limite. Et il n'y a finalement qu'à faible allure, dans la caillasse par exemple, que le train avant laisse apparaître une cer­ taine lourdeur. Mais a-t-on le temps de rouler lentement en enduro ? En ce qui concerne le freinage, remarquons que le tambour arrière décélère progres­ sivement l'engin sans bloquer la roue ni délester le train propulseur. A l'avant nous avons noté un progrès sensible grâce au nouvea.u moyeu. Dorénavant le freinage de la BPS est plus ferme et s'accorde nettement mieux aux performances aug­ mentées de la mécanique.

Le bilan d'essai de cette nouvelle 125 BPS Silver Vase est donc très positif. Cette moto mérite de toute évidence son titre de championne de France 125 cc. Autant pour son moteur que pour sa partie-cycle. elle est arrivée à un point de rare per­ fection,. Extrêmement bien finie, dotée d'un excellent équipement et pourvue d'un nou­ veau moteur Sachs qui ne mérite que des éloges elle est encore rehaussée par une

Bilan positif

Même à l'arrêt la " Silver Vase » est stable grâce à la béquille centr<1le. L'échappement passant sous le moteur est l'un des points faibles de cet engin.
Faite pour foncer en tout-terrain , la 125 cc BPS permet de Je faire en toute sécurité.

partie-cycle hors pair. Sur cette machine le bon pilote peut reculer à l'extrême les limites de la stabilité. En fait on n'est pratiquement jamais en catastrophe sur cette BPS. Au surplus le constructeur a réussi ici l'un des meilleurs compromis maniabilité­ stabilité de la construction motocycliste actuelle. A côté de tant de qualités nous n'inscrirons finalement au passif que le poids un peu excessif pour une 125 cc (101 kg), la mauvaise position de l'échappement et un garde-boue avant indigne d'un tel engin. Quant au prix de cette moto : 8 500 F. il est bien sOr élevé mais i 1 est sensible­ ment le même que celui de la concurrence. Et bien d'autres motos de ce prix sont loin d'offrir autant d'arguments que cette SPS. non BWS, non SWP... Vous dites ? Ah oui BPS ...

Moteur Type et nombre de cylindres : Sachs 125 2 7A monocylindre. Cycle : deux-temps. Refroidissement : par air. Alésage : 54 mm. Course : 54 mm. Cylindrée : 122 cc. Taux de compression : 12 à 1. Puissance: 22 ch (constructeur). Régime : 9 200 tr/mn. Couple maxi : 1,75 m/kg. Régime de couple maxi : 8 900 tr/mn. Allumage : électronique Motoplat. Source d'énergie : bobine 6 V. Batterie : non. Lubrification : par mélange 5 %. Carburateur : Bing. Diamètre de passage des gaz : 32 mm. Démarrage : par kick. Transmissions Type : bloc moteur, boite 7 vitesses. Transmission primaire : par engrenages hélicoïdaux. Rapport de démultiplication primaire : 3,05 à 1. Transmission secondaire : par chaîne 12/7. Rapport de démultiplication secondai­ re : 4,2855. Rapports internes de boite : Pourcentage 1'0: 3,17 à 26.4 % 2° 2,18 à 38,3 % 3° 1,64 à 50,8 % 4° 1,29 à 64,6 % 1,11 à 1 5° 75.1 % 6• 0,966 à 1 86,3 % 7° 0,834 à 1 100,0 % Partie cycle Cadre : double berceau tubulaire. Angle de la colonne de direction : non communiqué. Angle dl3 braquage : non communiqué. Chasse : non communiquée. Suspension avant : téléhydraulique Marzocchi 35 mm 0 . Débattement : 200 mm. Suspension arrière : bras oscillant, amortisseurs Marzocchl. Débattement : 180 mm. Réglage de dureté : 3 positions. Freins Freins Grimeca. Frein avant : à tambour. Diamètre du tambour : 140 mm. Frein arrière : simple came. Diamètre du tambour : 140 mm. Largeur des garnitures : 30 mm. Roues Jantes: Akront anti-boue. Pneu avant : 300-21 Metzeler cross. Pneu arrière : 400-18 Metzeler cross. Dimensions principales Longueur hors tout : 2 110 mm. Largeur hors tout : 880 mm. Hauteur hors tout : 1 020 mm. Hauteur de selle : 860 mm. Empattement : 1 440 mm. Garde au sol : 260 mm. Poids à sec : 101 kg. Capacités Réservoir d'essence : 8,5 litres. Carter moteur : 600 cc SAE 80. Importateur : BPS - Route de Toulonjac, 12200 Villefranche-de-Rouergue. Prix : 8 500 F T.T.C.

Q) :i >

2
0

E

41