Vous êtes sur la page 1sur 23
Journée COTITA Ouvrages d’art destinés aux “modes doux” Etude dynamique de la passerelle “La Ralentie”
Journée COTITA Ouvrages d’art destinés aux “modes doux” Etude dynamique de la passerelle “La Ralentie”

Journée COTITA

Journée COTITA Ouvrages d’art destinés aux “modes doux” Etude dynamique de la passerelle “La Ralentie” à

Ouvrages d’art destinés aux “modes doux”

Etude dynamique de la passerelle “La Ralentie” à Rennes

B.

Thauvin, CETE de l’Ouest

P.

Charles, SETRA

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire

www.developpement-durable.gouv.fr

Présentation du contexte

Passerelles piétonnes de plus en plus élancées, de plus en plus souples et de plus en plus légères (effets esthétiques)

souples et de plus en plus légères (effets esthétiques) Grande sensibilité vis-à-vis des déformations Piétons :

Grande sensibilité vis-à-vis des déformations

Piétons : actions dynamiques de faible intensité

Piétons : actions dynamiques de faible intensité 2 Amplitude de mouvement important - en général non

2

Piétons : actions dynamiques de faible intensité 2 Amplitude de mouvement important - en général non

Amplitude de mouvement important

- en général non préjudiciable pour la structure

- mais sensation d’inconfort pour les usagers

Présentation du contexte

Stade de

Présentation du contexte Stade de 3 Rennes Plainte des usagers : Oscillations inconfortables de la passerelle

3

Rennes

Plainte des usagers : Oscillations inconfortables de la passerelle
Plainte des usagers :
Oscillations inconfortables
de la passerelle

Passerelle La Ralentie : seul passage piéton depuis le stade jusqu’au parking.

de la passerelle Passerelle La Ralentie : seul passage piéton depuis le stade jusqu’au parking. Parkings

Parkings

de la passerelle Passerelle La Ralentie : seul passage piéton depuis le stade jusqu’au parking. Parkings

Présentation du contexte

Présentation du contexte 4 Avant le match : le stade se remplit en environ 2h avec
Présentation du contexte 4 Avant le match : le stade se remplit en environ 2h avec

4

Présentation du contexte 4 Avant le match : le stade se remplit en environ 2h avec

Avant le match :

le stade se remplit en environ 2h avec une période de fort passage 45 minutes avant match

La densité est importante. La passerelle vibre, sans que cela soit gênant.

Après le match :

le stade se vide en ~30 minutes. La densité est de l’ordre de 2 piétons /m². Le mouvement est lent.

D’importantes vibrations horizontales sont ressenties. Elles sont très gênantes mais n’engendrent pas de panique.

5

Présentation de l’ouvrage

5 Présentation de l’ouvrage peu Structure métallique de type poutre- échelle Tirants reliant le haut des

peu

Structure métallique de type poutre- échelle

Tirants reliant le haut des montants sur culée au bas des montants aux tiers de travée.

Profil structurel en U souple en torsion.

Ensemble

contreventé

Présentation de l’ouvrage

Présentation de l’ouvrage 6 Platelage inférieur : réseau de poutres perpendiculaires. Quelques tubes de
Présentation de l’ouvrage 6 Platelage inférieur : réseau de poutres perpendiculaires. Quelques tubes de

6

Platelage inférieur : réseau de poutres perpendiculaires.

Quelques tubes de contreventement mal disposés et n’assurant qu’un contreventement partiel

Platelage en bois

Quelques tubes de contreventement mal disposés et n’assurant qu’un contreventement partiel Platelage en bois 6
Quelques tubes de contreventement mal disposés et n’assurant qu’un contreventement partiel Platelage en bois 6

Objectifs de l’étude dynamique

Consultation lancée par la ville de Rennes

Réponse commune CETE de l’Ouest / SETRA

• Comprendre le phénomèneville de Rennes Réponse commune CETE de l’Ouest / SETRA - Par le calcul ( modélisation

- Par le calcul (modélisation)

- Par les mesures le soir d’un match à grand enjeu (instrumentation)

Rennes – PSG, mai 2006

Stade de Rennes : 31000 places (sans doute plein ce jour, Rennes était 3ème à l’époque)

• Proposer des solutions pour régler définitivement le problèmedoute plein ce jour, Rennes était 3ème à l’époque) 7 - Amortisseurs dynamiques - Renforcement de

des solutions pour régler définitivement le problème 7 - Amortisseurs dynamiques - Renforcement de la structure

7

- Amortisseurs dynamiques

- Renforcement de la structure

Calculs dynamiques

Détermination des modes propres et accélérations

• Détermination des modes propres et fréquences propres

• Calculs d’accélération selon « guide passerelles SETRA»

des modes propres et fréquences propres • Calculs d’accélération selon « guide passerelles SETRA» 8 8

8

des modes propres et fréquences propres • Calculs d’accélération selon « guide passerelles SETRA» 8 8

Calculs dynamiques

Calculs dynamiques 9 Mode 1 Torsion Flexion latérale A vide f = 2,19 Hz Avec piétons
Calculs dynamiques 9 Mode 1 Torsion Flexion latérale A vide f = 2,19 Hz Avec piétons

9

Mode 1

Torsion Flexion latérale

A vide

f

= 2,19 Hz

Avec piétons

f

= 2,06 Hz

A vide f = 2,19 Hz Avec piétons f = 2,06 Hz Mode 2 Flexion verticale

Mode 2

Flexion verticale

A vide

f

= 3,45 Hz

Avec piétons

f

= 3,10 Hz

Calculs dynamiques

Calculs dynamiques Mode 3 Torsion Flexion latérale A vide f = 3,77 Hz Avec piétons f

Mode 3

Torsion Flexion latérale

A vide

f

= 3,77 Hz

Avec piétons

f

= 3,47 Hz

10

f = 3,77 Hz Avec piétons f = 3,47 Hz 10 Mode 4 Torsion Flexion latérale

Mode 4

Torsion Flexion latérale 2 ondes

A vide

f

= 4,27 Hz

Avec piétons

f

= 4,12 Hz

Calculs dynamiques

Conclusion de l’étude des modes propres

Mode n°1Calculs dynamiques Conclusion de l’étude des modes propres Fréquence correspondant presque parfaitement à une

Fréquence correspondant presque parfaitement à une fréquence moyenne de marche des piétons.

C’est l’action verticale des piétons principalement qui excite la passerelle en torsion

Du fait du couplage torsion-flexion latérale, la passerelle réagit surtout par une accélération horizontale très gênante.

Autres modessurtout par une accélération horizontale très gênante. A priori moins gênants car à des fréquences supérieures

A priori moins gênants car à des fréquences supérieures à

3Hz

Peuvent s’avérer gênants dans certains cas particuliers

11

Calculs dynamiques

Application du Guide SETRA pour le mode 1

Classe 1 : Passerelles très fréquentées

Accélération Calcul Seuil Verticale 1,70 m/s² 1 m/s² Horizontale 3,77 m/s² 0,2 m/s²
Accélération
Calcul
Seuil
Verticale
1,70 m/s²
1
m/s²
Horizontale
3,77 m/s²
0,2 m/s²

Classe 2 : Passerelles moyennement fréquentées

Accélération Calcul Seuil Verticale 0,56 m/s² 1 m/s² Horizontale 1,24 m/s² 0,2 m/s²
Accélération
Calcul
Seuil
Verticale
0,56 m/s²
1
m/s²
Horizontale
1,24 m/s²
0,2 m/s²

12 Qqs la classe, les accélérations verticales sont très inconfortables

Calculs dynamiques

Application du Guide SETRA pour le mode 1

Utilisation d’un « modèle de foule » plus réaliste :

13

Foule aléatoire composée d’1 piéton/m² dont la fréquence et la phase de chaque piétons sont
Foule aléatoire composée d’1 piéton/m² dont la fréquence et
la phase de chaque piétons sont tirées aléatoirement.
Temps (s)
Accélération (m/s²)

13

Instrumentation, mesures

14

Objectifs :

-- Calibrer, ajuster le modèle de calcul théorique -- Mesurer les accélérations réelles et les fréquences

le modèle de calcul théorique -- Mesurer les accélérations réelles et les fréquences capteurs « géophones

capteurs « géophones »

le modèle de calcul théorique -- Mesurer les accélérations réelles et les fréquences capteurs « géophones
le modèle de calcul théorique -- Mesurer les accélérations réelles et les fréquences capteurs « géophones

Instrumentation, mesures

15

Instrumentation, mesures 15 15
Instrumentation, mesures 15 15
Instrumentation, mesures 15 15
Instrumentation, mesures 15 15
Instrumentation, mesures 15 15

Instrumentation, mesures

Mesures réalisées

• Avant match :Instrumentation, mesures Mesures réalisées Enregistrement continu des vibrations Pendant match : Essais de

Enregistrement continu des vibrations

Pendant match :• Avant match : Enregistrement continu des vibrations Essais de caractérisation (pas de piétons sur ouvrage)

Essais de caractérisation (pas de piétons sur ouvrage)

Excitation des modes propres par 2-3 piétons par métronome

Arrêt de l’excitation et mesure du coefficient d’amortissement par décrément logarithmique.Excitation des modes propres par 2-3 piétons par métronome Après match : Enregistrement continu des vibrations

Après match :

Enregistrement continu des vibrations

16

Instrumentation, mesures

Détermination du coeff. d’amortissement

17

60,00 40,00 20,00 0,00 -20,00 -40,00 -60,00 20,01 20,50 20,99 21,47 21,96 22,45 22,94 23,43
60,00
40,00
20,00
0,00
-20,00
-40,00
-60,00
20,01
20,50
20,99
21,47
21,96
22,45
22,94
23,43
23,92
24,40
24,89
25,38
25,87
26,36
26,85
27,33
27,82
28,31
28,80
29,29
29,78
30,26
30,75
31,24
31,73
32,22
32,70
33,19
33,68
34,17
34,66
35,15
35,63
36,12
36,61
37,10
37,59
38,08
38,56
39,05
39,54

25,00

20,00

15,00

10,00

5,00

0,00

Pic à 2,20 Hz 0,25 0,45 0,65 0,85 1,05 1,25 1,45 1,65 1,85 2,05 2,25
Pic à 2,20 Hz
0,25
0,45
0,65
0,85
1,05
1,25
1,45
1,65
1,85
2,05
2,25
2,45
2,65
2,85
3,05
3,25
3,45
3,65
3,85
4,05
4,25
4,45
4,65
4,85
5,05
5,25
5,45
5,65
5,85
45,00 40,00 35,00 30,00 y = 40,522e -0,005x 25,00 R 2 = 0,9938 20,00 15,00
45,00
40,00
35,00
30,00
y = 40,522e -0,005x
25,00
R 2 = 0,9938
20,00
15,00
0,00
20,00
40,00
60,00
80,00
100,00
120,00
140,00
160,00
180,00
200,00

Mode 1 :

Fréquence exacte 2,2 Hz (Calcul à vide : 2,19Hz !) Amortissement : 0,5 %

Instrumentation, mesures

Enregistrement après match (passage de la foule)

Temps (s) Accélération (m/s²)
Temps (s)
Accélération (m/s²)

18

Fréquence (Hz)

Instrumentation, mesures

Conclusions de l’instrumentation

• Résultats horizontaux

Accélérations horizontales :

- sur platelage : a max = 1m/s² (soit 7mm d’amplitude),

- Membrures spérieures : a max = 2m/s² (soit 14mm amplitude)

~ 25 minutes de durée de dépassement du seuil de confort de 0,2m/s²

• Résultats verticaux

Accélérations verticales de 0,6m/s² (restent dans la limite du confortable et en pratique non ressenties)

19

Enseignements

Mode 1 (2,1 Hz) très sollicité (par des forces verticales sollicitant l’ouvrage en torsion avec mouvements latéraux)Enseignements Autres modes non sollicités Sollicitation des piétons Cas général Foule (grande densité et marche

Autres modes non sollicitésl’ouvrage en torsion avec mouvements latéraux) Sollicitation des piétons Cas général Foule (grande

Sollicitation des piétons

Cas général

Foule (grande densité et marche lente)

1,6 à 2,4 Hz

1,2 à 1,8 Hz

Cas de la passerelle « La Ralentie » :

Sollicitations aux alentours de 1,7 Hz (à comparer à fo = 2,1 Hz)Hz 1,2 à 1,8 Hz Cas de la passerelle « La Ralentie » : Les accélérations

aux alentours de 1,7 Hz (à comparer à fo = 2,1 Hz) Les accélérations auraient pu

Les accélérations auraient pu être beaucoup plus élevées si la passerelle avaient été plus souple

20

Renforcement : plusieurs options

Situation précédente

Renforcement : plusieurs options Situation précédente Option 1 : renforcement du platelage - Invisible, mais obligation

Option 1 : renforcement du platelage

Situation précédente Option 1 : renforcement du platelage - Invisible, mais obligation de démonter le platelage
Situation précédente Option 1 : renforcement du platelage - Invisible, mais obligation de démonter le platelage

- Invisible, mais

obligation de démonter le platelage et les diagonales

- fréquences de 2,05 à 2,8 Hz

Option 2 : renforcement des membrures supérieures

à 2,8 Hz Option 2 : renforcement des membrures supérieures - fréquence de 2,05 à 3,2

- fréquence de 2,05 à 3,2 Hz

- visible, mais pas de démontage du platelage

Option 3 : renforcement platelage et membrures supérieures

- fréquence de 2,05 à 3,6 Hz

21

Suites de l’étude

22

Marché de Moe (études, travaux) puis marché travaux :

-Tranche ferme : Renforcement du platelage inf. -Tranche conditionnelle : Renforcement des membrures sup.

- Tranche conditionnelle : Renforcement des membrures sup. Affermissement tranche conditionnelle : Contrôle
- Tranche conditionnelle : Renforcement des membrures sup. Affermissement tranche conditionnelle : Contrôle

Affermissement tranche conditionnelle :

Contrôle comportement vis-à- vis des seuils d’inconfort

Solferino, Paris Millenium, Londres Pour éviter la fermeture d’une passerelle peu de temps après son

Solferino, Paris

Millenium, Londres

Pour éviter la fermeture d’une passerelle peu de temps après son inauguration …

… Prise en compte du comportement dynamique lors de la conception !

23

peu de temps après son inauguration … … Prise en compte du comportement dynamique lors de
peu de temps après son inauguration … … Prise en compte du comportement dynamique lors de
peu de temps après son inauguration … … Prise en compte du comportement dynamique lors de

23