Vous êtes sur la page 1sur 2

La Permaculture

La Permaculture est avant tout une éthique développée dans le but de prendre soin
de l’écosystème planétaire. La permaculture permet de faire la conception de systèmes
inspirés par les principes de la nature et encadre l’intégration harmonieuse de
l’environnement et des gens. Ces systèmes peuvent fournir une alimentation de qualité, des
abris, de l'énergie et satisfaire d’autres besoins de manière durable. La conception prend en
compte la production alimentaire, les structures, les technologies, l'énergie, les ressources
naturelles, l’aménagement paysager, les animaux, les végétaux et les structures sociales et
économiques. Les principes s’appliquent aux zones urbaines et rurales et s’adaptent à toute
échelle de système.

10 principes régissant la conception de système en permaculture

1. Le principe de diversité vise à intégrer une grande variété d’espèces de plantes et


d’animaux bénéfiques dans la conception. Cela permet l’établissement d’un système
stable et interactif de polyculture qui satisfait les besoins de l'homme ainsi que les
besoins des autres espèces.

2. Le principe d'effet de bordure spécifie qu’en général, il y a plus d'énergie et une plus
grande diversité de la vie sur la bordure de deux systèmes naturels différents se
chevauchant. Sur ces frontières, on peut accéder aux ressources des deux
systèmes. Un bon exemple est la bordure entre une forêt et un bassin contenant de
nombreux plantes et animaux.

3. Le principe de la planification de l'énergie. Placer les éléments de votre système de


manière à réduire au minimum l'utilisation de l'énergie (y compris les combustibles
fossiles et la force de travail humaine). Utilisez l'énergie et les ressources que vous
avez, d'abord sur place, puis à l'extérieur du système, aussi efficacement que
possible. Sur place les ressources énergétiques comprennent les forces de la nature
telles que la gravité, l'énergie éolienne et hydraulique. Cela économise du temps, de
l’énergie et de l’argent.

4. Le principe du cycle de l'énergie. Dans un système naturel, il n'y a pas de déchets


ou de pollution. Le résultat d'un processus naturel devient la ressource d’un autre.
Recyclez et réutilisez l'ensemble des ressources, autant de fois que possible.

5. Le principe de l'échelle. Créer des systèmes à l'échelle humaine. Choisissez de


technologies simples et appropriées pour faire fonctionner le système. Créer
seulement des systèmes qui sont gérables d’après vos ressources. Commencez petit
et travaillez étapes par étapes en vue d'un but idéal.

6. Le principe des ressources biologiques. Utiliser des méthodes et des processus


naturels afin de réaliser les tâches. Utiliser les ressources de la nature (plantes,
animaux, micro-organismes) qui sont favorables à la conception du système afin de
réduire au minimum l'énergie provenant de l'extérieur.

7. Le principe d’éléments multiples (redondance). Remplissez chaque besoin vital et


fonction essentielle par plus d'un élément, de sorte qu'une défaillance temporaire de
l'un des éléments ne va pas arrêter le fonctionnement du système. Il y a presque
toujours plus d'une façon de réaliser n'importe quelle tâche.

8. Le principe des fonctions multiples. La plupart des choses peuvent être utilisées de
diverses manières et à différentes fonctions. Une règle en permaculture est de tenter
de concevoir trois utilisations pour chaque élément du système. Cela peut
économiser de l'espace, du temps et des complications dans tout type de projet.

9. Le principe de la succession naturelle. Travaillez avec la nature et les processus


des systèmes naturels. Anticipez les développements futurs grâce à la recherche et
l'observation lorsque c’est nécessaire.

10. Le principe de la position relative. Placez chaque élément de votre conception en


relation avec les autres, afin qu'ils bénéficient les uns des autres. Par exemple, placer
le jardin de fines herbes près de la maison pour faciliter la cueillette d’herbes fraîches
pour la cuisine.

Vous aimerez peut-être aussi