Vous êtes sur la page 1sur 16

Relizane: Relizane: Un Un policier policier tue tue une une femme femme de de ménage ménage

et et un un inspecteur inspecteur de de police police et et se se réfugie réfugie à à l’hôpital l’hôpital

P. 12-13

L'L'EchoEcho d'Orand'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes

Quotidien

national

d'information

Douzième année - Numéro 3973 - Samedi 20 Juillet 2013 - www.echo-doran.com - Prix 10 DA

QuelleQuelleQuelleQuelleQuelleuelleuelleuelleuelleuelle époqueépoqueépoqueépoqueépoquepoquepoquepoquepoquepoque !!!!!

TISSEMSILT Explosion d’une bombe artisanale à Bab Bekkouche

Un fellah trouve la mort

TLEMCEN

Près de 13 quintaux de kif traité provenant du Maroc saisis

AIN TÉMOUCHENT

Un hallab trouve la mort sur la RN.108 P.12-13

P. 12-13

Il s’étirera sur une longueur de 1,2 kilomètre

UN PONT LES PLANTEURS-CENTRE-VILLE, PROCHAINEMENT EN CHANTIER

P. 3

11 Ramadhan 1434 Imsak : 4h 09 Iftar : 20h 19
11 Ramadhan
1434
Imsak : 4h 09
Iftar : 20h 19

ARZEW

La saleté gagne la ville

Le «jus» des ordures ménagères déversé dans toutes les artères

P. 3

AIN EL TURCK

150 ha de terres agricoles désertifiés

Le phénomène menace les zones côtières

P. 3

ORAN

L’ignorance des parents à l’origine de la multiplication du phénomène

Deux enfants admis aux urgences à cause du jeûne

P. 5

AIN TEMOUCHENT

La bureaucratie tue les initiatives de jeunes dans le secteur de l’agriculture

P. 8

MAGHNIA

Entre contradictions actuelles et saveurs d’antan

P. 8

MOSTAGANEM

Une journée scientifique pour prévenir les diabétiques des risques de complications P. 9

NAAMA

2146 nouveaux postes à la prochaine rentrée de la formation professionnelle P. 9

Ventes promotionnelles et soldes

Du bluff, du pipeau… P. 5

Photo d'illustration
Photo d'illustration

MCOMCO

bluff, du pipeau… P. 5 Photo d'illustration MCO MCO Unenouvelleréunion du Conseil d’administrationcesoir P.

Unenouvelleréunion du Conseil d’administrationcesoir

P. 24

du Conseil d’administrationcesoir P. 24 ASO ASO Zaoui: «J’ai répondu à l’appel du cœur» P.

ASOASO

du Conseil d’administrationcesoir P. 24 ASO ASO Zaoui: «J’ai répondu à l’appel du cœur» P. 24

Zaoui:

«J’ai répondu à l’appel du cœur»

P. 24

du Conseil d’administrationcesoir P. 24 ASO ASO Zaoui: «J’ai répondu à l’appel du cœur» P. 24

2

2 O r a n a u j o u r d ' h u i

Oran aujourd'hui

Samedi 20 Juillet

2013

32 A32

A32

A32

A32

A A32

Photos & commentaires Slimane

Photos & commentaires Slimane

Photos & commentaires Slimane
Les ordures s’entassent dans plusieurs quar- tiers et cités de la ville. Mais à El-Barki,
Les ordures s’entassent dans plusieurs quar- tiers et cités de la ville. Mais à El-Barki,

Les ordures s’entassent dans plusieurs quar- tiers et cités de la ville. Mais à El-Barki, elles sont envahissantes au point de devenir un élé- ment incontournable du décor de la cité.

ville. Mais à El-Barki, elles sont envahissantes au point de devenir un élé- ment incontournable du
32 A32 A

32 A32

A

32 A32 A
32 A32 A
32 A32 A
32 A32 A
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
élé- ment incontournable du décor de la cité. 32 A32 A   Au moment où un
 
Au moment où un grand tapage médiatique est fait autour de l’amiante à El-Barki, un
Au moment où un grand tapage médiatique est fait autour de l’amiante à El-Barki, un

Au moment où un grand tapage médiatique est fait autour de l’amiante à El-Barki, un im- meuble en préfabriqué, qui compte parmi ses matériaux de construction ce produit cancéri- gène, abrite depuis des années des familles, loin des regards des responsables locaux.

construction ce produit cancéri- gène, abrite depuis des années des familles, loin des regards des responsables
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
des familles, loin des regards des responsables locaux. A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux
A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux par la faute de la situation catastro- phique
A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux par la faute de la situation catastro- phique

A El-Barki, les automobilistes s’emmêlent les pinceaux par la faute de la situation catastro- phique des routes. Notre photo montre une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi

de la situation catastro- phique des routes. Notre photo montre une rue où la chaussée a
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
une rue où la chaussée a disparu, contraignant ainsi les automobilistes à emprunter le trottoir qui
les automobilistes à emprunter le trottoir qui lui est réservé, selon les dispositions du code

les automobilistes à emprunter le trottoir qui lui est réservé, selon les dispositions du code de la route, aux piétons.

automobilistes à emprunter le trottoir qui lui est réservé, selon les dispositions du code de la

Pour prévenir les inondations à Arzew

Mise en place d’un collecteur de grande capacité

L a ville d’Arzew est en pas se de se doter d’un impor tant dispositif contre les

inondations et le refoulement des

eaux usées à travers la réalisation d’un collecteur de grande capaci-

té et dont les travaux sont en cours.

Cette réalisation est destinée à mettre fin aux effets désastreux des inondations provoquées à chaque chute de pluie. Le rejet des eaux usées se faisait à travers sept canalisations qui dé- versent directement en mer. Ces

canalisations seront ainsi toutes reliées au collecteur et les rejets seront orientés vers l’oued El Mohgoun, indique-t-on. Les inon- dations dans la vile d’Arzew sont provoquées par le refoulement des

eaux usées lors des précipitations, en raison des caractéristiques du

relief de la capitale des industries pétrochimiques notamment le cen- tre-ville qui devient une cuvette et réceptacle des eaux pluviales

et usées. Il est utile de préciser à

ce propos que le centre-ville est

situé au point zéro, c’est-à-dire au même niveau que celui de la mer d’où le problème de percolation des eaux qui ne peuvent plus être drainées vers la mer. La solution est donc dans ce collecteur qui sera annexé à une station de rele- vage en amont. La saison hiver- nale prochaine mettra en essai cet ouvrage que les Arzewiens espè- rent voir résoudre le problème des inondations et leur éviter le cal-

vaire qu’ils endurent depuis des années. Farah Hasni

Ouverture de la 8ème édition de «Dourouss Mohammadia»

La huitième édition de «Dourouss Mohammadia» s’est ouverte jeu-

di dans la localité de Sidi Maarouf

à l’est d’Oran, en présence des mi- nistres des Travaux publics et de

la Formation et de l’Enseignement

professionnels, MM. Amar Ghoul

et Mohamed Mebarki, d’autorités

locales, d’imams et de chouyoukh de zaouias. Dans une allocution d’ouverture

de cette édition, M. Amar Ghoul a

affirmé que cette rencontre deve-

nue traditionnelle rayonne sur tou-

te la nation à chaque mois de Ra-

madan et constitue une occasion

de rencontres avec des ulémas du

monde arabo-musulman. Une pléiade d’ulémas et de théo- logiens du monde islamique pren- nent part à cette rencontre qui s’étalera jusqu’au 1er août pro- chain et abordera cette année le

thème «Les compagnons du pro- phète Mohammed (QSSL)».

Des conférenciers de plusieurs pays arabes et d’Europe dont,

l’Egypte, la Jordanie, le Liban, le

Maroc, le Yemen et la France ani- meront ces rencontres organisées

par la zaouia Belkaidia Hebria ba- sée à Sidi Maarouf lors du mois sacré de chaque année.

A l’exception de la communication

inaugurale qui sera animée après

la prière d’El Asr, par le Dr Moha-

med Benbrika, les autres seront

données après la prière de Ta- rawih. Parmi les communications pro- grammées, «les compagnons fati- houne» et «Abdullah Ibn Mas- soud». Les ulémas animeront également des conférences-débat avec les étudiants et talebs de la zaouia

Mercuriale du 18/07/2013 (prix de gros des fruits et légumes) Pomme de terre ------------------------- de

Mercuriale du 18/07/2013 (prix de gros des fruits et légumes)

Pomme de terre ------------------------- de 20 à 25 Dinars/kg Oignon sec ----------------------------- de 10 à 12 Dinars/kg Tomate --------------------------------------------30 Dinars/kg Carotte sans fanes -------------------------------45 Dinars/kg Courgette ----------------------------------------20 Dinars/kg Betteraves sans fanes ---------------------------15 Dinars/kg Haricots verts ------------------------------------50 Dinars/kg Concombre ---------------------------------------15 Dinars/kg Laitue ----------------------------------- de 15 à 20 Dinars/kg Ail (local) -------------------------------------- 100 Dinars/Kg Ail (importé) -------------------------- de 180 à 200 Dinars/kg Navet sans fane ----------------------------------20 Dinars/kg Poivron --------------------------------------------40 Dinars/kg Citron (local) ------------------------------------ 140 Dinars/kg Citron (importé) --------------------------------180 Dinars/kg Datte ----------------------------------- de 250 à 650 Dinars/kg Banane -------------------------------- de 125 à 135 Dinars/kg Pomme (importée) -------------------- de 170 à 260 Dinars/kg Pastèque -------------------------------- de 20 à 25 Dinars/kg Melon ----------------------------------- de 85 à 95 Dinars/kg Poire (importée) ---------------------- de 200 à 220 Dinars/kg Raisin local) -------------------------- de 100 à 120 Dinars/kg Raisin (importé) -------------------------------- 320 Dinars/kg Prune ---------------------------------- de 220 à 240 Dinars/kg Pêche (locale) ------------------------- de 80 à 140 Dinars/kg Pêche (importée) -------------------- de 200 à 250 Dinars/kg Orange (importée) ------------------- de 160 à 250 Dinars/kg Cantaloup ------------------------------- de 30 à 60 Dinars/kg Figue -------------------------------------------- 160 dinars/kg Avec l’aimable aide du bureau d’Oran de l’UGCAA

Belkaidia après la prière d’El Asr. La zaouïa Belkaidia Hebria, basée à Sidi Maarouf (à la sortie Est d’Oran) a pris l’initiative, depuis quelques années par son fonda- teur Cheikh Sidi Mohamed Abdel- latif Belkaid, d’organiser les «Dou- rouss Mohammadia» durant le mois sacré du Ramadhan. Inaugu- rée en 1998, la zaouïa accueille des

étudiants de diverses régions du pays et de l’étranger pour des étu-

des en sciences de la charia, théo- logie, de la vie du prophète Mo- hammed (QSSL) et du Coran. Elle compte cette année 150 talebs et a également pour mission d’orienter les citoyens et d’orga- niser des causeries religieuses à leur profit.

Portes ouvertes sur lasanté à la place Port Saïd

A l’initiative de l’ensemble

des établissements publics de la santé de proximité (EPSP) de la wilaya d’Oran, une journée «portes ouver-

tes» sur le secteur de la san-

té a été organisée durant la

journée de mercredi sur la

place Port –Saïd, sise au front

de mer d’El Bahia. Cette ma-

nifestation, organisée dans le cadre de la Journée mondia-

le de la population instituée

par l’Organisation mondiale

de la Santé (OMS) a été célé-

brée autour du thème «la grossesse et la mortalité ma- ternelle».

Elle devait avoir lieu jeudi dernier avant d’être pro- grammée pour jeudi dernier

par la Direction de la Santé

et de la Population. Profitant

de l’occasion de la concen- tration humaine dans les pa- rages, les responsables du secteur sanitaire de la com- mune de Aïn El Turck ont or- ganisé sur le même lieu une campagne de collecte de sang, une initiative qui a con- nu un réel succès. S. Makhlouf

L'Echo d'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes.

Direction - Rédaction - Administration Haï Fellaoucène - Résidence « DJEBBARI » - Oran Tél-fax:(041) 27.13.20 - (041) 27.13.25 - (041) 27.13.37 Web:www.echo-doran.com Email : lecho_doran@yahoo.fr Bureau à Alger : Maison de la presse Tahar Djaout Place du 1er Mai - Alger N°Tél-Fax: 021-65-46-09

Président Fondateur

Rédacteur en chef Slimane Bensayah

Directeur technique

L’Echo d’Oran est édité par la SARL MONDE INFOS

Impression: Ouest S.I.O - Centre S.I.A Distribution: (MPS) Tél: 041 53 81 19

Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne seront rendus à leurs propriétaires qu'a leur demande et peuvent être conservés par le journal par necessité légale. Reproduction interdite de tous les articles sauf accord de la rédaction.

Youssef DJEBBARI

Directeur de la Publication

et Directeur général

Abdelkader BELALIA

Mohamed TAOUTI

Samedi 20 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Samedi 20 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 3 tag

3 tag

Il s’étirera sur une longueur de 1,2 kilomètre

Un pont les Planteurs-Centre-ville, prochainement en chantier

La wilaya d’Oran bénéficiera prochainement de nouveaux projets dans le secteur des travaux publics. C’est ce qui a été annoncé avant-hier lors de la visite de M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics à Oran. Ces projets s’inscrivent dans le cadre du renforcement du réseau routier, ainsi que le programme de modernisation de la wilaya.

150 ha de terres agricoles désertifiés à Ain El Turck

Le phénomène menace les zones côtières

L a désertification est un problème mondial, qui affecte la sécurité éco-

logique de la planète, freine les

efforts visant la l’élimination de

la pauvreté, de même qu’elle

menace la stabilité socioécono-

mique et le développement du- rable des pays ou des régions concernées. L’échec de la poli- tique de reboisement rend vul- nérables les régions du nord du

pays qui se voient menacées par

la désertification et ses graves

conséquences.

A Oran ce phénomène menace

sérieusement les terres agrico- les dans les zones côtières. Du-

rant les dernières années, 150 hectares de terres agricoles ré- parties sur des exploitations dans

la commune d’Ain El Turck ont

été désertifiés. Ces terres qui représentent une perte pour le secteur de l’agri- culture sont situées au niveau des zones de Bomo et la Madra- gue. Des signes importants se font jour dans ces régions qui commencent à voir d’épais nua- ges jaunes de poussière de sa- ble, exactement comme ce qui

se passe fréquemment dans les villes du Sahara. Avec la formation de dunes sur les terres agricoles, malheureu- sement cette région commence

à prendre les couleurs du Saha- ra. Alors que chaque printemps c’était tout verdoyant à perte de vue, ce plat hydrographique est complètement asséché. Malheu- reusement, force est de consta- ter, le désintéressement des po-

pulations locales notamment les exploitants agricoles qui sont

restés indifférents aux différen- tes formes de dégradation et qui, par endroits ont contribué eux- mêmes d’une manière directe ou indirecte à son accentuation par des pratiques inappropriées.

Pour remédier à cette situation, la commune a bénéficié de nom- breux programmes de reboise- ment et de plantation d’arbres fruitiers. L’objectif général étant une con- tribution à l’allégement de la pau- vreté rurale par la diversification et la croissance de manière du- rable des ressources naturelles. Mehdi A.

de manière du- rable des ressources naturelles. Mehdi A. P armi les projets les plus en

P armi les projets les plus

en vue, il y a lieu de citer

celui relatif au pont qui

reliera le centre-ville au quartier des Planteurs sur une distance de 1,5 km. Dans ce cadre, M. Amar Ghoul a appelé à solliciter un bureau d’étude international pour la réalisation de cet ouvra- ge d’art appelé à constituer avec le temps un repère de la civilisa- tion de la ville d’Oran. Le minis- tre a demandé également la mise en place d’une piste piétonne afin de permettre aux citoyens de re- joindre les hauteurs de la ville d’Oran. Il est à noter également que les études de faisabilité de ce pro- jet sont en cours. Le futur pont devra relier le centre-ville direc- tement au quartier des Planteurs, sans passer par le quartier de Sidi El Houari, a-t-on indiqué. L’autre futur projet concerne la pénétrante autoroutière du port d’Oran qui reliera ce dernier à l’autoroute Est-Ouest sur une distance de 14 km. Le ministre a exhorté dans ce cadre les cadres de sons secteur, et à travers eux l’ensemble des acteurs du secteur à accéléra- tion les procédures afin d’enta- mer les travaux de réalisation dans les brefs délais, en prenant en considération la nature de cette zone inondable à cause des anciens oueds situés dans les Falaises et autour de Canastel et Belgaïd. Il est à relever, d’autre part, que ce nouvel axe routier prendra le départ du port d’Oran en pas- sant par Canastel, Belgaïd jus- qu’à un croisement avec la fu- ture route du 5ème boulevard périphérique. Les travaux de cette liaison autoroutière pré- voient la réalisation de tunnels routiers sur une distance de 7 kilomètres, de viaducs et autres jonctions avec l’autoroute Est- Ouest, pour atténuer la tension du trafic routier. Par ailleurs, le ministre a annoncé que les pro- cédures relatives à la réalisation de l’autoroute des Hauts-Pla-

teaux d’une longueur de 1.300 kilomètres sont quasiment fina- lisées et les travaux seront enta- més prochainement. M. Amar Ghoul a également souligné que la réalisation de cette autoroute sera facile par rapport à celle de l’autoroute Est-Ouest, car elle ne comportera pas un aussi grand nombre de viaducs, ponts et tun- nels et se distingue par la solidi- té du sol.

DES TRAVAUX QUI AVANCENT À UN RYTHME SATISFAISANT

Les bureaux algériens ont mené des études sur cette future auto- route sur la base de l’expérien- ce acquise avec le contact de bu- reaux internationaux qui ont supervisé l’autoroute Est-Ouest. Ce projet sera concrétisé par des moyens de réalisation publics et privés et l’encadrement sera as- suré par des ressources humai- nes algériennes, affirme le mi- nistre des Travaux publics. D’autre part et en marge de sa visite à Oran, le ministre des Travaux publics a supervisé l’avancement des travaux de plusieurs projets, au niveau du quartier Emir Abdelkader, la tré- mie devra être réceptionnée en septembre prochain, cette der- nière a nécessité une enveloppe financière de 8 milliards de cen- times et devra éradiquer deux points noirs de la circulation, quant à la trémie du quartier des Amandiers située au niveau du croisement de la RN 2 et du 3ème boulevard périphérique, elle enregistre un taux d’avan- cement de travaux de 90%. Pour rappel, des entreprises con- nues dans le secteur des travaux publics, sont chargées de la réa- lisation de ces trémies qui dès leur achèvement, permettront une meilleure fluidité de la cir- culation routière à l’ouest de la ville. M. Amar Ghoul a visité éga- lement le projet de liaison des CW 44 et CW 45 avec la locali- té de Mers El Kebir et le chan-

tier naval. Au niveau de Misser- ghine, M. Amar Ghoul a inspec- té le projet de réalisation de l’échangeur routier Est de cette localité dont les travaux sont à 50% de taux d’avancement pour une enveloppe financière de 22 milliards de centimes. Par ailleurs, au niveau de Belgaid, le ministre des Travaux publics s’est dit satisfait de l’avance- ment des travaux du réaména- gement de la CW 75 reliant Bel- gaïd à Kristel, en soulignant que les travaux menés actuellement avancent selon des prévisions futures de relier Arzew à Canas- tel par un axe routier sur une distance de 70 km. A noter éga- lement que M. Amar Ghoul a assisté après la rupture du jeû- ne, à l’ouverture des «Dourous Mohamadiya» au niveau de la zaouïa Belgaidia Hebria à Sidi Maârouf.

Mohamed Hamza

La saleté gagne la ville d’Arzew

Le «jus» des ordures ménagères déversé dans toutes les artères

Photo d’illustration
Photo d’illustration

J amais la ville d’Arzew n’a

atteint un tel degré de sa

leté. En effet, l’ampleur du

seul camion à benne tasseuse est

disponible pour toute la ville. Le

camion présente un défaut rela-

phénomène gagne toutes les ar-

tif

au châssis. Ce dernier est ron-

tères à telle enseigne qu’aucun

par la rouille, d’où les fuites

quartier n’est épargné. Depuis des mois, un camion à benne de ramassage des ordu-

qui se produisent et le déverse- ment des résidus des ordures ménagères sur la chaussée». La

res ménagères sillonne les rues

ville comptait neuf camions pour

en déversant son «jus (le luxi-

le

ramassage des déchets do-

viat» là où il passe, rendant la chaussée crasseuse. Pour en savoir plus sur le problème, nous nous sommes rapprochés des élus locaux qui déplorent l’état des lieux du parc de l’APC d’Ar- zew. En effet, nous indique-t-on, «le parc mobile est réduit car un

mestiques, alors que ces véhi- cules sont tous tombés en pan- ne. Il y a lieu de signaler que l’an- cienne APC avait signé une con- vention avec une entreprise de mécanique et de maintenance, pour prendre en charge le parc mobile. Toutefois, cette conven-

tion n’a pas été reconduite, d’où ce lamentable état dans lequel se trouvent les artères de la ville des torchères. «La crasse nous col- le aux souliers et les odeurs nous incommodent», peste un citoyen au bord de la colère. Et d’ajou- ter, «On est en train de vivre un véritable calvaire dans cette vil-

le où les pouvoirs publics ont brillé par leur absence». La si- tuation est devenue insupporta- ble pour les administrés de la ville d’Arzew qui interpellent les res- ponsables locaux pour qu’ils prennent des mesures, afin de juguler le phénomène. Farah Hasni

Samedi 20 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Samedi 20 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 5

5

La contrefaçon des tenues sportives bat son plein

Des fautes d’orthographe à la pelle

A voir l’engouement des consommateurs oranais sur tout produit portant une marque célèbre, ou qui y ressemble, l’on est en mesure de dire que la contrefaçon a encore de beaux jours devant elle. Que ce soit pour les supports audiovisuels, les produits cosmétiques et alimentaires ou les articles de confection tels les maillots et culottes de sport, tout s’achète et à des prix qui dépassent parfois l’entendement.

S i pour les premiers articles

cités, les contrefacteurs

font plus ou moins atten-

tion à ce qu’ils fabriquent, en prenant soin de s’appliquer au maximum pour reproduire un produit d’origine à l’identique, au risque d’enregistrer une mé- vente et donc une perte de temps et d’argent, pour les articles de sport par contre, la mission est beaucoup plus aisée pour les con- fectionneurs copieurs. En effet, ces derniers, sachant à l’avance que les Oranais, no- tamment les enfants, sont férus de célébrités tels les joueurs de football étrangers et même lo- caux, ne trouvent aucune diffi- culté à reproduire des maillots de grands clubs européens flo- qués de noms d’athlètes. Autant d’idoles pour les jeunes oranais qui n’hésitent pas à se pavaner dans les rue d’Oran, même à l’école et à l’université, avec des maillots floqués du nom de Mes- si, de Ronaldo, d’Ibrahimovic, de Naymar, de Rooney, de Bou- gherra ou de Feghouli. En effet, fini le temps où les jeu- nes garçons s’habillaient en che- misette et en pantalon classique. Les vêtements de sport ont tel- lement pris le dessus, que même pour les fêtes de l’Aïd, les en- fants exigent de porter des maillots de foot, de tennis et même des débardeurs de basket- ball. Comme quoi, l’habit ne fait toujours pas le moine, ou peut- être pas. Cependant, la deman- de sur ces produits de contrefa- çon est telle que les confection- neurs contrefacteurs, dans le souci d’inonder le marché, ne prennent même pas le soin de contrôler la qualité de leurs pro- duits. Souvent, en marchant dans la rue, l’on rit à la lecture de Roony au lieu de Rooney ou de Mesi, avec un seul s au lieu de Messi, ou encore Renaldo, avec e, au lieu de Ronaldo. Même les noms locaux ne sont pas épargnés, comme la lettre g qui disparaît du nom de Bou- gherra ou le h qui saute du pa- tronyme de Feghouli. Ce sont autant de fautes d’or- thographe qui renseignent sur le degré de professionnalisme qui caractérise ces fraudeurs qui, en l’absence de contrôle rigoureux, règnent en maîtres absolus sur le marché. C’est dire aussi qu’en plus de leur incapacité à la créa- tion et à l’innovation, ils ne sont même pas capables de recopier juste. La contrefaçon est la plaie, dit-on, qui noie le créateur dans

Photo d’archives
Photo d’archives

le cauchemar. Certes, mais si l’on compare les produits con- trefaits ici au pays et ceux faits en Chine par exemple, ou même au Maroc, il faut dire que la dif- férence est vraiment de taille. Et si l’on prenait que les tenues de sport comme exemples, les dif- férences sont perceptibles à l’œil nu, comme l’explique ce commerçant ayant pignon sur rue à M’dina J’dida:

«En effet, si on compare ce maillot du FC Barcelone, qui est une contrefaçon locale, à cet

autre qui nous vient du Maroc, ou à ce troi- sième qui est importé de Turquie, on remar- que déjà que la qualité du tissu n’est la

même, celle locale, on dirait que c’est du jersey qui colle et qui pique la peau. La contrefaçon turque est celle qui se rappro- che le plus de l’original et c’est donc du premier choix dont le prix est bien supérieur. La diffé- rence, on la remarque aussi dans le flocage et dans la couture qui n’est pas du tout bien finie. Même dans la coupe, on remar- que que le concepteur n’a même pas pris la peine de maîtriser sa paire de ciseaux, c’est domma- ge».

pas

S.Makhlouf

E n ce mois de dépenses à

outrance, nombreux sont les

commerçants qui, concur-

rence oblige, optent pour des ven- tes promotionnelles ou bien des sol- des dans le seul but d’attirer la clien- tèle. Mais qu’en est-il au juste? Partout à Oran on affiche à grande pompe les promotions sur les pro- duits de tout genre et les plus at- tractifs tels les produits de l’élec- troménager, l’ameublement ainsi que

l’habillement. Certains l’appellent li- quidation des stocks juste pour ap- pâter les substantiels clients qui croient faire la bonne occasion et cette remise vaut bien plus que le look que procure la nouvelle ligne, surtout quand il s’agit de chaussu- res ou de vêtements. La solde sur- vient dans deux cas, selon la légis- lation. Primo, dans le cas de chan- gement d’activité et secundo, afin de proposer une nouvelle gamme de produits. Or, la réglementation sti- pule également que les soldes ne sont instituées que deux fois par an juste pour permettre de bénéficier durant 6 semaines de ces rabais avant l’entrée des nouvelles collec- tions. A Oran, des commerçants af- fichent presque à longueur d’année ces opérations remises. En fait, il ne s’agit qu’une technique de vente pour fidéliser la clientèle comme celle de bénéficier d’une paire de chaussures après l’achat de deux.

L’ignorance des parents à l’origine de la multiplication du phénomène

Deuxenfantsadmisaux urgences à cause du jeûne

S elon des sources du centre hospitalo- universitaire d’Oran, le nombre d’éva cuations d’enfants pour cause de dés-

hydratation et autres complications liées à une mauvaise alimentation, a connu une aug- mentation sensible depuis le début du mois sacré du Ramadhan. Cette situation est due dans ces cas, au jeûne des enfants malgré leur jeune âge. Selon les mêmes sources, la semaine écou- lée a vu l’évacuation de deux enfants dans un état critique, dû à une déshydratation gra- ve. Selon des études, l’ignorance des parents, qui incitent leurs enfants de bas âge à jeûner, ou leur laissent le choix de faire le carême par imitation des adultes, est tout simplement une pure erreur. L’organisme d’un enfant a besoin d’une quantité importante d’eau, essentiellement dans cette période de chaleur, expliquent des médecins, ajoutant que le fait de jeûner peut provoquer des lésions importantes sur la san- té d’un enfant. Le point de vue religieux, n’est pas contraire aussi à cette idée, la reli- gion préconise le jeûne uniquement pour les adultes, et ceux en bonne santé. «Des en- fants entre 8 et 12 ans tentent à chaque fois de jeûner, incités par leurs parents qui leur promettent des cadeaux, mais c’est une grave erreur, du moment où cet enfant va nuire à sa santé par une telle pratique», nous dira un médecin. Selon les spécialistes, les parents doivent prendre en compte plusieurs para- mètres, avant de laisser leurs enfants jeûner. S. Ourabah

Ventes promotionnelles et soldes

Du bluff, du pipeau…

Photo d’archives
Photo d’archives

Dans ce cas, sachez que le prix de la paire offerte est bien compris dans la somme que vous payez pour les deux autres. Généralement, on affi- che durant ces opérations le taux de réduction par rapport au prix légal qui peut varier entre 20 jusqu’à 50%, car dépasser ce chiffre donnera matière à réflexion au client. Ainsi dans l’ameublement, le cosmétique et l’électroménager, la remise pro- posée n’est en fait que le surplus pra- tiqué depuis longtemps sur le même produit et qui dépasserait de loin les 25% de marge bénéficiaire régle- mentaire. D’autres, plus astucieux, ne voulant pas dévaloriser leurs marchandises jouent sur le montant global. Exemple: un commerçant à M’dina J’dida, affiche en gras sur sa vitrine, un foulard à 100 Da, deux à 150 et trois à 200. Conditionnée par cette offre alléchante, la cliente optera certainement pour les trois

foulards. Au final, le commerçant aurait liquidé une marchandise de- venue encombrante sans pour cela perdre au change. Néanmoins, les plus grosses arnaques sont celles des commerçants en produits ali- mentaires et aussi bien dans les gran- des surfaces que les marchés infor- mels, on réduit de moitié le prix d’un produit dont la date de péremption est très proche. La tricherie est la même dans les deux espaces à la dif- férence que dans les grandes surfa- ces, ces produits sont exposés dans des présentoirs frigorifiés et que dans le souk, des fromages, des yaourts et du lait conditionné sont étalés en plein soleil. Partout, la où on l’on trouve «les soldes» ou «li- quidations», on est tenté de pousser les badauds à entrer. Pourtant, la ré- glementation des soldes existe bel et bien en Algérie depuis juin 2006. K.Z

Tournoispécial

Ramadhanà

BatimateTaliane

Pour meubler leur journée de ramadhan, les jeunes footballeurs de la cité Batimate Taliane ont organisé un tournoi de football ouvert à la catégorie U17. Ces footballeurs en herbe, se retrouvent chaque jour, aux environs de 18 heures pour se livrer à d’âpres rencontres de football qui seront largement commentées en soirée quand, le ventre repus et l’esprit alerte, on se rappelle les ratés d’un match et on se fait d’excuses, pour un tacle appuyé ou pour un propos déplacé. Deux groupes se disputent le trophée de ce tournoi, doté de cadeaux symboliques mais Ô combien significatifs pour ces jeunes premiers, à l’image de Abdeldjallil, Nassim Ramzy, Hasni, ou encore Kader. La finale de ce tournoi placé sous la présidence symbolique de M. Houari Hamidi est prévue à l’occasion du 27 ème jour du Ramadhan. Les jeunes footballeurs de batimate Taliane ont trouvé le moyen pour voir le temps passer plus vite en ces journées de Ramadhan. Ils jouent sans se faire de cadeaux. Mais au maghreb quand un bon café aura chassé toute la colère, on se dit pardon en attendant de se maltraiter les tibias dans le match du lendemain. Nazym B.

8

8 Régions Samedi 20 Juillet 2013

Régions

Samedi 20 Juillet 2013

La sardine

à100dinars

Cela fait bien longtemps que l’on n’a pas vu la sardine s’écouler à un tel prix. Descendu de son piédestal après avoir trôné à 500 dinars, la sardine s’est vendue au prix de 100 dinars durant la deuxième semaine de Ramadhan. Une explication plausible qu’on peut suggérer vient du fait que cette baisse est essentiellement due au changement des habitudes culinaires des ménages modestes pendant le mois sacré où la variété des plats est de mise. La sardine est boudée au profit d’autres mets plus en vogue et ne trouve sa place qu’en de rares occasions durant les journées de carême. De plus la sardine à 100 dinars n’est pas la ‘’véritable» pour reprendre un terme usité dans le milieu. Il s’agit en fait de la petite sardine pêchée presque à la limite de la dimension admise. Il faudra attendre l’après Ramadhan pour confirmer cette chute du poisson dit des pauvres. S.M.

Du poulet douteux en vente

du poisson dit des pauvres. S.M. Du poulet douteux en vente Le bruit court que les

Le bruit court que les éleveurs du poulet de chair utilisent des substituts d’aliments afin de donner du volume à leur produit. Ce fai- sant, ils économisent de l’argent d’autant qu’ils se plaignent des prix des aliments de bétail et des frais d’entretien. Mais de là à nous faire avaler du poulet dopé à n’importe quelle sauce (pain moisi et moulu, sang provenant des abattoirs et autres matiè- res dangereuses) il y a un pas que certains producteurs n’ont pas hésité à franchir. Des bouchers ont constaté des traits étranges au moment de la découpe du poulet qui, de prime abord, ne présente aucune anomalie. Blanc et propre à l’exposition, souvent éti- queté pour prouver son caractère sain et loyal attesté par le vétérinaire, il laisse cependant apparaître au niveau de la poitrine, une fois coupé en steaks, des poches de saignement assez douteuses pour inciter à la prudence et éviter toute consommation. Il reste aux services concernés de se pencher sur la question en prélevant de chaque éleva- ge un échantillon de poulet aux fins d’analy- ses. La santé du consommateur ne peut pas être mise en péril par des gens sans scrupules dont le seul souci est de faire le maximum de

S. M.

bénéfices.

Le pain vendu sur le trottoir

maximum de S. M. bénéfices. Le pain vendu sur le trottoir Le mois de ramadhan a

Le mois de ramadhan a permis au marché in- formel de se refaire une santé mais parfois au détriment de celle des autres. Le fait a été déjà signalé mais manifestement aucune mesure n’est venue mettre le holà à une pratique qui nuit, encore une fois, à la santé du consom- mateur. Comment peut-on tolérer que des re- vendeurs occasionnels exposent des rangées de pain sur des trottoirs sans aucune protec- tion, pain acheminé du reste sur des engins inappropriés puisque nous avons surpris une camionnette transportant quelques sacs de ciment et en même temps une fournée de ba- guettes de pain étalée sur un vieux drap. Et dire que toute cette marchandise y compris les gâteaux traditionnels comme la zlabia, la chamia et autres confiseries, est commerciali- sée sur des étals implantés en bordure des voies de circulation où se croisent en perma- nence bus, voitures et motos. L’on comprend dès lors, pourquoi des mala- dies de toute sorte prolifèrent parce que les rejets toxiques des véhicules et la poussière de l’atmosphère provoquent inévitablement des effets et des méfaits. S. M.

Ain Témouchent

La bureaucratie tue les initiatives de jeunes dans le secteur de l’agriculture

les initiatives de jeunes dans le secteur de l’agriculture Orienter les jeunes promoteurs vers les activités

Orienter les jeunes promoteurs vers les activités productives et de services dans le secteur de l’agriculture, est un besoin et une nécessité avérés pour pallier le grand déficit, en matière de main- d’oeuvre que connaît la région d’Ain Temouchent, une wilaya agricole par excellence. Cette orientation devait être con- crétisée au niveau de la formation et l’enseignement professionnels, un domaine qui consacre présen- tement peu de sections ouvertes pour les filières des travaux cham- pêtres et machinisme, ainsi que les spécialités liées aux techniques culturales et protection des végé- taux. Ce volet, en termes de créa- tion de petites entreprises, devait être pris en charge par les disposi- tifs d’aide et d’insertion de jeunes chômeurs, produits des instituts spécialisés de l’agriculture et de l’université, ainsi que ceux formés par les centres de formation et de l’enseignement professionnels. Pour mieux appréhender le problè- me et essayer d’apporter un éclai- rage, le mieux pour y arriver est d’aller vers les porteurs de projets et connaître directement pourquoi ils balbutient, ce qui favorise les réticences affichées par un gros lot d’entre eux et qui empêche la concrétisation des rêves, d’un autre groupe de promoteurs éligi- bles. C’est à ce genre de questions de taille qu’il fallait s’intéresser de prime abord. Le départ de notre enquête a été en quelque sorte un fait de hasard. C’est au niveau de la Banque agri- cole de développement rural (BADR) que l’idée est venue pour la mener. Un fellah de la région céréalière de la plaine de la M’léta nous a accostés pour nous infor- mer sur la situation du dossier portant acquisition de machines, tracteurs et autres équipements agricoles que des agriculteurs at- tendent depuis des lustres. Selon ce dernier, ses semblables et lui ont versé les apports initiaux

d’achat auprès de la BADR mais

la livraison tarde pour des raisons

ignorées et qu’il n’arrivait pas à situer où se trouve la pierre d’achoppement tellement la pro- cédure est assez complexe et qu’il existe plusieurs intervenants

auprès desquels transitent les dos- siers des jeunes promoteurs.

Et pourtant, il était toujours ques-

tion de créer un guichet unique au niveau duquel atterrissent les do- léances et s’éliminent les contrain- tes. Malheureusement, ce comp- toir n’a pas été créé depuis et les

jeunes continuent à errer d’un bureau à un autre.

Il était opportun de saisir l’occa-

sion et d’aller s’enquérir auprès de

la banque, le pourvoyeur des cré-

dit, l’unique à l’échelle de la wi- laya d’Ain Temouchent. Fort heureusement pour nous, on est tombé sur le commis qui con- naissait parfaitement le dossier de l’acquisition de machines et équi- pements agricoles. Selon lui, la demande à l’échelle

nationale est plus grande que l’of- fre. Est-ce l’unique raison lui de- mande-on ? Ça c’est le problème

le plus important mais il est assu-

jetti à celui en rapport avec le mo- nopole.

Des jeunes promoteurs qui affichent des réticences

Comment ça, et essayez d’être plus clair, s’interroge-t-on. Les machines et équipements agrico- les financés au titre du dispositif FNDRA, fonds national de déve- loppement et de régulation agri- cole, ont fait l’objet de contrat avec l’entreprise de production de machines et équipements agrico- les (ex-ONAMA). Elle détient le monopole et elle n’est pas concurrencée par d’autres sociétés. Ceux qui ont pris cette décision n’ont pas tort sur toute la ligne.

A la limite, celui qui veut savoir

plus arrive à connaître les raisons

de cette décision. En effet, les prix

sont fixés par l’Etat et connus d’avance, en plus il est dit qu’il faut encourager la production na- tionale. Jusque-là, personne n’est contre, bien au contraire. Mais attendre plusieurs années pour acquérir une moissonneuse ou un tracteur, c’est insensé et l’on ose dire, c’est inadmissible dans la mesure où les fellahs n’ont rien à voir avec cette situation. On se demande alors pourquoi des fellahs parlent de favoritisme et pourquoi des jeunes promoteurs affichent des réticences et ne veu- lent pas se lancer dans un par-

cours où le bout du tunnel est un labyrinthe.

Les jeunes chômeurs qui n’ont pas versé l’apport initial ont pré- féré changer de créneau et ce n’est toujours une chose aisée. Le chan- gement veut dire aussi attendre au moins une autre année car le par- cours du combattant est inévita- ble et il faut absolument le faire. Même ceux qui ont voulu perce- voir leur apport initial, ne le pou- vaient pas car c’est tout une autre procédure qu’il faut entamer péni-

blement. Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural devait abso- lument se pencher sur cette ques- tion et établir un rapport détaillé au gouvernement avec les solu- tions qui s’imposent pour termi- ner une fois pour toutes avec ce dossier qui traîne encore. Depuis trois ans environ, on vient d’ap- prendre qu’un premier jet de 179 tracteurs est sur le point d’être li- vré aux fellahs de la wilaya d’Ain Temouchent, qui se sont inscrits au titre du FNDRA. Le parc machine et équipement dans la wilaya d’Ain Temouchent est assez vétuste. Souvent il tom- be en panne et cause des incen- dies lors de la campagne moissons battages, d’une part, et en terme de rendements, une bonne partie

de la production reste sur champ. B. Belhadri

Samedi 20 Juillet 2013

Régions

Samedi 20 Juillet 2013 Régions 9

9

Maghnia

Entre contradictions actuelles et saveurs d’antan

En ce début du mois de Ramad- han, le marché couvert emblémati- que du cette ville, ainsi que divers points de vente situés un peu par- tout à travers les quartiers de la ville de Maghnia se veulent une immense foire de tous les produits de coutume ramadanesques. Les viandes, la zlabia, les dioules et les herbes restent les plus prisés du- rant tout ce mois qui est devenu incontestablement une véritable festivité commerciale. Les prix affichés obéissent au ryth- me du souk et aux comportements des jeûneurs. Les commerçants of-

Les pôles de bienfaisance se multiplient

Au siège du Croissant Rouge Algérien, 630 repas sont servis quotidiennement aux passa- gers dans la région ainsi qu’aux démunis. Ils sont une trentaine de bénévoles à assurer la pré- paration et le service durant tout le mois de Ramadhan. Ceci a été possible grâce aux grands efforts déployés par les bénévoles et le bureau du CRA lesquels se sont démenés pour collecter les fonds auprès des bienfaiteurs et donateurs. Les immigrés clandestins sub- sahariens n’ont pas été oubliés car cette année, le CRA a offert une importante quantité de produits alimentaires à ces can-

didats à l’exil. 4 quintaux de riz

et plusieurs autres ingrédients

ont été fournis à leurs représen- tants. C’est une première qui va, selon le président du CRA, permettre à ces clandestins de bénéficier d’aide dans ce cadre

ou un autre. Par ailleurs, l’APC a organisé le «couffin» de Ramadhan lequel

a été toujours du ressort du

CRA. Ainsi une équipe compo- sée d’élus et de représentants d’associations ont réussi dans un temps record à arrêter un fi-

chier des familles démunies qui bénéficieront de colis alimen- taires. 2800 familles ont été dans ce cadre répertoriées et 800 millions ont été débloqués pour cette opération. Par ailleurs, 530 millions sont prévus par l’APC pour l’achat de vêtements pour les enfants des familles nécessiteuses en

prévision de la fête de l’Aïd. On souligne par ailleurs, l’ouvertu-

re d’une nouvelle « maidat Ra-

madhan» où seront servis quo- tidiennement 100 repas. L’ini- tiative qui est du citoyen Ma- douri sera progressivement améliorée car selon lui, la capa-

cité d’accueil sera doublée pour

le Ramadhan prochain. A.M

d’accueil sera doublée pour le Ramadhan prochain. A.M frent aux clients des produits ri- ches, variés

frent aux clients des produits ri- ches, variés et abondants. Mais le marché est marqué par une fluc- tuation des prix due à l’anticipa- tion des consommateurs durant les premiers jours du Ramadhan. Nombreux sont les pères de famille qui donnent libre cours à leurs envies culinaires, ils s’adonnent aux achats, oubliant même leur budget. Le marché principal du centre-vil- le reste l’endroit idéal pour faire les courses. Mais, il peut être aus- si le théâtre de bagarres et de dis- putes, un phénomène très courant et très caractéristique d’un grand nombre de Maghnaouis durant le mois sacré. Les disputes parfois très violen- tes sont fréquentes dans les rues, dans les souks et les magasins et parfois même dans les administra- tions. Nous avons assisté à plu- sieurs cas notamment le premier jour du ramadhan à Maghnia. Pour les passants, les auteurs de ces bagarres sont des gens «ghla-

bhoum Ramdhan» supportant mal

le jeûne. Les nostalgiques du bon vieux temps se rappellent sans doute de l’esprit de solidarité qui animait les habitants de cette ville. Ils se remémorent des années où de nombreuses familles mettaient des mets et friandises devant les mosquées au moment du ftour pour offrir de la nourriture aux pau- vres. De même dans l’ensemble des quartiers de Maghnia, des plats complets sont offerts aux fa- milles nécessiteuses. Durant tout le mois sacré, la ville connaissait une recrudescence de piété et un engouement pour la religion. Toutefois, l’on peut dire sans vouloir tomber dans l’alarmis- me qu’aujourd’hui le Ramadhan à Maghnia est malheureusement le mois des contradictions en com- paraison avec celui d’antan que les anciens apprécient sans réser- ve. Peut-on retrouver la saveur perdue de ce mois sacré et l’élan de générosité et de fraternité en- tre les gens comme au bon vieux temps? Hachimi S.

Ghazaouet

95.181 tonnes de marchandises traitées au port

Le port de Ghazaouet connait ces derniers mois d’intenses activités,

surtout à l’occasion de l’arrivée de nos émigrés, selon les informa- tions qui nous sont parvenues, émanant des responsables au ni- veau de cette importante infrastruc- ture portuaire. Selon le rapport d’activités de ce port, dont une copie est remise à l’écho d’Oran, une quantité glo- bale 95.181 tonnes de marchandi- ses diverses a été traitée durant le mois de juin 2013 au niveau de ce port, classé 4e au niveau national de par son importance. Les mar- chandises et les divers produits déchargés se composent de 49.290 tonnes de blé, 5.500 (maïs), 376

(bois scié), 3.316 (fruits et légu- mes), 1.003 (sulfate de sodium), 8.915 (ciment), 1.151 (charpentes métalliques), 1.661 (bloc de mar- bre), 9.602 (bitume), 236 (produits chimiques), 165 1.245 (produits ali- mentaires), 1.317 (papier/carton), 165 (poisson), 4.445 (produits di-

vers), tare 2.413 (tare) et 290 voi- tures, soit une quantité totale de 90.925 tonnes. Quant aux produits chargés à destination de l’étran- ger, on a signalé: 533 de pomme de terre, 62 (produits alimentaires), 65 (poissons) ,413 (zinc), 10 (produits divers), tare (3.173), soit une quan- tité de 4.256 tonnes. Ce qui donne un total de 95.181 tonnes de mar- chandises traitées. Notons aussi que plusieurs navires de différen- tes nationalités ont accosté au quai de ce port durant le mois de juin. S’agissant des activités de la gare maritime ouverte au sein de ce port et qui connait actuellement d’intenses activités, assurant le transport de voyageurs à destina- tion du port espagnol d’Almeria, cette entreprise portuaire a enre- gistré le passage de 3.249 passa- gers, dont 1.938 en entrée et 1.311 en sortie. Quant aux voitures ayant transité par ce port, on a si- gnalé 1.196 véhicules. Med Rekkab

Sidi Bel Abbès

Zelifa manque de commodités

Privés de toutes les commodités d’une vie décente, les habitants du village Zelifa rele- vant de la commune de Sidi Hamadouche, dis- tant de la wilaya de Sidi Bel Abbès de 26 km, réclament le désenclavement de leur localité et la réalisation de projets de développement. Les villageois demandent en premier la dota- tion de leur douar d’un centre de santé équi- pé de tous les moyens matériels et humains, à la place de la salle de soins dépourvue de tous les moyens, où les infirmiers donnent les pre- miers soins en absence du médecin qui ne travaille que deux jours par semaine, ce qui les obligent à se déplacer soutiennent-ils, vers la daïra de Sfisef ou le chef-lieu de wilaya pour se faire soigner. Le manque d’eau potable et le retard dans le raccordement de leurs foyers au gaz de ville ont été également évoqués par les habitants de Zelifa, ce qui s’ajoute à leur peine et les oblige à acheter des bouteilles de gaz butane en hiver comme en été. Dans le même contexte, ils attendent égale- ment la dotation de leur village des infrastruc- tures sportives et culturelles, afin de leur per- mettre de se distraire surtout que la quasi- totalité des jeunes sont au chômage et ne trou- vent aucune occupation à part raser les murs, aussi se pose pour eux et avec acuité le pro- blème des logements qu’ils soient sociaux ou ruraux et l’état des routes et chaussées qui relient leur village aux autres douars et au chef- lieu de commune, qui sont détériorées. Les habitants de Zelifa font rappeler aux élus leurs promesses de prendre en charge leur village et améliorer leur cadre de vie. Fatima A

Béchar

Plus de 180 nouveaux enseignantsprochainement recrutés

Plus de 180 nouveaux enseignantsprochainement recrutés Pas moins de 184 nouveaux enseignants se- ront recrutés

Pas moins de 184 nouveaux enseignants se- ront recrutés prochainement pour renforcer l’encadrement des trois paliers de l’enseigne- ment (primaire, moyen et secondaire) à Be- char, a-t-on appris jeudi auprès de la direction locale de l’Education. Ces nouvelles recrues permettront en prévi- sion de la rentrée scolaire 2013-2014, de com- bler le déficit en enseignants de plusieurs matières, notamment les langues étrangères, la biologie, les sciences sociales et la géolo- gie, a-t-on indiqué. De nouveaux postes budgétaires concernant d’autres personnels d’encadrement pédago- gique des établissements des mêmes paliers seront incessamment notifiés au secteur, a-t- on ajouté. Des entretiens pour le recrutement de l’en- semble de ces personnels éducatifs sont pré- vus dès le 12 août prochain, a-t-on fait savoir à la direction de l’éducation de la wilaya.

Un nouveau

P/APC

pourSfisef

Monsieur Ridel Houari du Front

national de la justice sociale, candidat à

la présidence de

l’assemblée

populaire

communale de Sfisef,

a été élu à la

majorité des voix (13 voix sur les 19 constituant l’assemblée) nouveau président de l’assemblée communale de la localité en remplacement de Monsieur Sahouri Mohamed, alors que son concurrent du front national des libertés n’a pu remporter que deux voix. Le scrutin s’est déroulé au siège de l’APC de Sfisef à bulletins secrets en présence des membres de l’assemblée, le maire démissionnaire et le chef de daïra de Sfisef. Après l’élection du nouveau maire, l’assemblée s’est réunie pour la passation de consignes. Il convient de rappeler que le maire de Sfisef d’obédience FNJS avait dans la journée du mardi déposé sa démission sans donner de raisons. Fatima A.

10

10 Régions Samedi 20 Juillet 2013

Régions

Samedi 20 Juillet 2013

Donqatari d’unscanner et de deux ambulances pour lesecteur de la santé

Le secteur de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de la wilaya d’El- Bayadh vient de bénéficier d’un don qatari portant sur un appareil Scanner et deux ambulances, a- t-on appris du directeur du secteur. L’assemblée populaire de la wilaya d’El-Bayadh a entériné, lors de sa dernière session en ce mois de juillet, ce don Qatari, conformément aux lois en vigueur, a précisé M.Abdelmalek Djedid. L’appareil Scanner a été affecté à l’établissement public hospitalier de la commune de Labiodh Sidi Cheikh (110 km d’El- Bayadh) alors que les deux ambulances seront affectées prochainement aux établissements publics de santé de proximité des communes enclavées de Brezina et d’El- Ghassoul, a-t-il précisé.

El-Bayadh

Plus de 300 km de liaisons en fibre optique avant la fin de l’année

Une opération d’extension du réseau de la fi- bre optique sur 330 km sera lancée avant la fin de l’année en cours par Algérie-Télécom à tra- vers la wilaya d’El-Bayadh, a-t-on appris des responsables locaux de l’entreprise. Le projet, qui touchera huit communes encla- vées, dont celles d’El-Benoud et de Brezina, au sud de la wilaya, permettra de relier les dif- férents villages se trouvant à proximité de son tracé, a signalé le directeur d’Algérie télécom d’El-Bayadh, M. Nacer Gasmi. Visant à améliorer les prestations téléphoni- ques et informatiques à travers l’ensemble des régions ciblées, ce projet d’extension du ré- seau de la fibre optique permettra d’offrir un meilleur accès à l’Internet à haut débit, a-t-il ajouté. Il contribuera en outre à sécuriser le réseau des télécommunications et épargnera à la clientèle les coupures récurrentes dans les té- lécommunications accompagnant générale- ment les perturbations climatiques dans la ré- gion, tout en offrant d’autres avantages liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, tel que le nœud d’ac- cès multiservices (MSAN), a indiqué M. Gasmi.

Saida Mise à l’écart du directeur du théâtre régional «Sirat Boumédiene»

Entre colère et indignation du monde artistique

La nouvelle vient de tomber comme un cou- peret. Le directeur du théâtre régional de Sai- da, Azzedine Abbar, est relevé de ses fonc- tions par le ministère de la culture. Les comédiens, les employés du TRS, «Sirat Boumédiene», font bloc avec le directeur et refusent le fait accompli, d’autant, déclarent t-ils dans un communiqué signé par la majori- té d’entre eux, qu’aucun motif du licenciement de M. Abbar, n’est avancé. Les signataires ajoutent que le directeur, ins- tallé depuis seulement une année, a hérité d’une situation désastreuse et a su relever le défi en épongeant totalement les dettes esti- mées à 7 milliards et en redonnant un nou- veau souffle au théâtre à Saida. Parallèlement à la pétition des artistes et em- ployés du TRS, une autre pétition en faveur du directeur, signée par des intellectuels fé- rus du 4 ème art et même de simples citoyens, est en train de circuler. Des hommes de théâtre algérien résidant dans d’autres wilayas ou à l’étranger, soutiennent à travers les réseaux sociaux et particulière- ment Face Book soutiennent Azzedine Abbar et menacent de recouvrir à d’autres formes de protestation, si le directeur du TRS n’est pas réhabilité. Selon un comédien, M. Abbar qui a mis en scène la pièce théâtrale «Novembre», nomi- née 4 fois au festival national du théâtre pro- fessionnel à Alger, ne mérite pas ce sort. Il ajoutera que les artistes ne baisseront pas les bras tant que le directeur ne soit pas réin- tégré.

Tahi Lakhdar

Mostaganem

Une journée scientifique pour prévenir les diabétiques des risques de complications

L‘association des diabétiques, Enour de sidi Ali, conjointement avec l’APC de la même commune

dispositions en matière préventi- ve pour éviter toute éventuelle complication due au taux de gly-

diales devant être vérifiées respec- tivement après et avant les diffé- rents repas de la journée.

ont préparé ce jeudi, à l’occasion

cémie.

La

2ème communication a été l’in-

de ce mois de Ramadhan à la bi- bliothèque municipale de la ville

Cette rencontre scientifique sani- taire initiée pour la première fois

tervention d’un imam ayant mis en garde les diabétiques contre tout

une journée scientifique de sensi-

depuis que toutes les actions bé-

dépassement de jeûner qui pourra

bilisation portant sur trois commu-

névoles de cette associations ont

influer négativement sur la santé

nications pour prévenir et sensi-

été arrêtées d’être entreprises en

du

patient en ce mois de Ramad-

biliser des malades atteints de dia- bète, notamment ceux préférant

raison du manque d’un siège. Ainsi donc, cette journée a porté

han malgré les conseils inculqués par les médecins et les hommes de

faire le carême qui, pourtant la reli- gion de l’islam, a toléré et permis à cette catégorie de malades chro-

sur trois principales communica- tions permettant de prévenir les diabétiques de leur santé dont cer-

la religion précisant si toutefois le diabétique jeûneur n’est pas dans ses capacités et forces physiques

niques de manger.

tains malades ont toujours négli-

lui

permettant d’exécuter les or-

Cette journée, à laquelle ont as- sisté de nombreux diabétiques

gé les mesures et les prises pou- vant engendrer de méchantes com-

dres de dieu. Signalant que l’association Enour

venant de la région du dahra, en

plications thérapeutiques jusqu’à

compte plus de 400 adhérents par-

présence du docteur Chadli de la

rendre le malade inconscient et le

mi

eux des assurés sociaux venant

médecine interne et un imam ainsi

faire tomber dans le coma, lors-

de

toute la région du dahra et que,

que du président de la commission de la santé au niveau de l’APW et le premier vice- président de l’APC de sidi Ali, aura permis aux uns et autres de savoir comment sur- veiller leur glycémie en ce mois de

qu’il refuse de respecter les diffé- rentes mesures et prises de glycé- mie durant la journée et qui se prennent par voie capillaire ou veineuse à savoir, la glycémie à jeun le matin, au réveil et les gly-

lors de cette journée scientifique préventive, le président Bengoua a annoncé les objectifs et les pers- pectives pour d’autres éventuel- les prises en charge de malades souffrant du diabète.

Ramadhan et de prendre toutes les

cémies postprandiales et pré pran-

Benharrat

Naâma

2146 nouveaux postes à la prochaine rentrée de la formation professionnelle

à la prochaine rentrée de la formation professionnelle Quelque 2.146 places pédagogi- ques sont prévues par

Quelque 2.146 places pédagogi- ques sont prévues par le secteur de la formation et l’enseignement professionnels de la wilaya de Naâ- ma, en prévision de la prochaine rentrée (session d’octobre), a-t-on

mune de Asla, a ajouté M. Chaâ- choue Ghrissi. Ces formations seront couronnées par des diplômes de technicien, tandis que 20 nouveaux postes sont projetés, aux CFPAMohamed

fessionnelle d’un (1)institut spé- cialisé, et de trois (3) annexes de formation, offrant une capacité globale de 2.400 postes de forma- tion, dont 150 en régime d’inter- nat, 250 en demi-pension, et comp-

indiqué à la direction locale du

Hadri à Ain-sefra et Hassiba Ben-

te

175 formateurs, dont 113 pro-

secteur. Ces postes sont répartis entre la

bouali Mécheria, dans la spéciali- té de photographe avec à la clef

fesseurs d’enseignement profes- sionnel. Le secteur entend lancer,

formation résidentielle (955 pos- tes), l’apprentissage (651), la for- mation de la femme au foyer (325), les cours du soir (145), la forma-

un diplôme de technicien supérieur, selon la même source. La Direction du secteur de Naâma a fait état, en outre, d’un program-

durant le deuxième semestre de cette année, les travaux de réalisa- tion d’un institut national spécia- lisé de la formation professionnel-

tion passerelle (50), et la formation

me d’information et de communi-

le,

d’une capacité de 300 places,

en milieu rural (20), a précisé le

cation au niveau d’entreprises,

au

niveau de la nouvelle zone d’ex-

chef de service de l’organisation et du suivi de la formation. Trois nouvelles spécialités seront ouvertes à la prochaine rentrée, à savoir le prêt à porter et le petit élevage au centre de formation professionnelle(CFPA) de la com- mune de Ain Ben Khelil, et le tra- vail du plâtre à l’annexe de la com-

ainsi que des Portes ouvertes en direction des jeunes et des confé- rences de sensibilisation, en coor- dination avec le secteur de l’édu- cation, sur les opportunités de for- mation offertes aux jeunes au ni- veau scolaire limité. La wilaya de Naâma dispose de neuf (9) centres de formation pro-

pansion urbaine de Mécheria (30 km au nord de Naâma), et d’un CFPA de 250 places dans la com- mune de Asla, a-t-on signalé. Lors de la précédente session, le secteur avait offert 1.400 places pédagogiques, a-t-on rappelé à la direction locale de la formation professionnelle.

Evènement

11

Samedi 20 Juillet 2013

Evènement 11 Samedi 20 Juillet 2013 L’Algérie envoie des aides humanitaires aux réfugiés syriens en Jordanie

L’Algérie envoie des aides humanitaires aux réfugiés syriens en Jordanie

Suite à la décision du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, un premier lot d’aides humanitaires constitué de denrées alimentaires et de médicaments a été envoyé ven- dredi à partir de l’aéroport in- ternational Houari Boumediene, au profit des réfugiés syriens en Jordanie. Ce premier lot a été acheminé à bord d’un avion d’Air Algérie, en présence de la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition féminine, Mme Souad Djaballah et de l’ambas- sadeur du Royaume de Jordanie

à Alger, M. Mohamed Ennaima- ne. Les aides octroyées dans le cadre de cette opération, super- visée par le Croissant rouge al- gérien (CRA), se composent de 30 tonnes de denrées alimen- taires de base et de médica- ments. Le deuxième lot sera acheminé dimanche prochain à bord d’un avion-cargo appartenant à la compagnie nationale AirAlgérie, au départ de l’aéroport interna- tional Houari-Boumediene vers l’aéroport d’Amman. Les aides seront remises à l’ins- tance caritative jordanienne ha-

Emploi

De nouvelles mesures pour encourager l’investissement et l’emploi

chémite qui se chargera de leur distribution. Cette initiative vient renforcer les efforts déployés par le

Royaume de Jordanie qui a ac- cueilli les réfugiés syriens et pris en charge leurs besoins essen- tiels. Ces aides sont les deuxiè- mes du genre, après celles en- voyées par l’Algérie en mars dernier au profit de la popula- tion syrienne à Damas. Le nombre des réfugiés syriens

en Jordanie avoisine les 450.000, selon les estimations du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

De nouvelles mesures sont pré- vues pour encourager l’investis- sement et la micro-activité, se- lon un document remis jeudi à la presse par les services du mi- nistère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. Pour les investissements, il est prévu un l’allégement des pro- cédures d’agrément en faveur des projets d’investissement avec suppression des disposi- tions spécifiques (modalités d’octroi des avantages), indique le document remis à la presse en marge d’une tournée du mi- nistre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Tayeb Louh, au niveau d’annexes de

proximité relevant des agences de l’emploi et de centres de paie- ment de la CNAS de la wilaya d’Alger. Quant à la micro-activité, l’en- couragement prévoit la proroga- tion des périodes d’exonération au profit des micro-entreprises ANSEJ-CNAC en matière d’IRG, IBS et TAP, à 6 ans dans les wilayas des Hauts-plateaux et à 10 ans dans les wilayas du Sud. En matière de taxe fonciè- re, il est prévu une prorogation des périodes d’exonération au profit des micro-entreprises ANSEJ-CNAC à 6 ans pour les Hauts-plateaux et à 10 ans pour le Sud.

Code du travail

L’article 87 bis sera soumis à la prochaine tripartite

tains dossiers conformément aux décisions prises par la tri- partite qui tenait sa 14ème ses- sion en septembre 2011 en pré- sence du Gouvernement, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et le patronat, l’article 87 bis du code du tra- vail figurant à l’ordre du jour de la session. Le ministre a rappelé également les propositions émanant du groupe de travail installé après la tenue de la dernière tripartite, allant dans le sens de la révision de l’article 87 bis du code du travail, et devant être soumises au débat lors de la prochaine tri- partite. L’article 87 bis stipule que « le salaire minimum national garan- ti (SMNG) doit comprendre le salaire de base, les primes et les indemnités, quelle que soit leur nature, à l’exception des indem- nités versées pour payer les dé-

Par ailleurs, le document rappelle également les récentes mesures comme la prise en charge à 100% par l’Etat des intérêts sur les crédits bancaires destinés au

financement des micro-entrepri- ses et l’exonération de l’IBS (im- pôt sur le bénéfice des sociétés)

et de la TAP (taxe sur l’activité

professionnelle) au profit des en-

treprises. Une exonération qui concerne les entreprises pendant trois années pour les investissements créant jusqu’à 100 emplois au démar- rage de l’activité et cinq années pour les investissements créant plus de 100 emplois au démar- rage de l’activité.

Le ministre du travail, de l’em- ploi et de la sécurité sociale Tayeb Louh a affirmé jeudi à Alger que l’article 87 bis du code régissant les relations de travail sera soumis à la prochaine tri- partite pour amendement. Dans une déclaration de presse en marge de la tournée qui l’a mené dans des annexes de proxi- mité relevant des agences de l’emploi et de centres de paie- ment de la caisse nationale des assurances sociales (CNAS), M.Tayeb Louh a souligné que l’article 87 bis du code régissant les relations de travail fera l’ob- jet d’un débat entre les partenai- res sociaux, le patronat et le Gouvernement à l’occasion de la prochaine tripartite, afin de prendre les décisions nécessai- res à son amendement. Il convient de rappeler que trois groupes de travail ont été instal- lés en 2011 pour l’examen de cer-

ont été instal- lés en 2011 pour l’examen de cer- penses assumées par le tra- vailleur».

penses assumées par le tra- vailleur».

A ce propos le ministre a indi-

qué que «l’article 87 bis doit être amendé pour qu’il soit confor- me à la politique des salaires en vigueur actuellement et avec la

réforme de la fonction publi- que», soulignant que « son maintien en l’état entrave ladite politique des salaires, d’où l’im- pératif de le réviser».

Ils seront livrés avant la fin de l’année en cours à Alger

De nouveaux projets d’une capacité de 2.000 lits pour renforcer le tourisme

La wilaya d’Alger réceptionnera avant la fin de l’année en cours de nouveaux pro- jets touristiques d’une capacité de 2000 lits, a indiqué jeudi soir à Alger le ministre du tourisme et de l’artisanat, Mohamed Ben- meradi. Dans une déclaration à la presse en marge de sa visite d’inspection aux structures et entreprises du secteur au complexe touris- tique de Sidi Fredj (ouest d’Alger), le mi- nistre a précisé que «la wilaya d’Alger con- nait une dynamique en matière de réalisa- tion de structures d’accueil touristique de- vant être livrées avant la fin de l’année en cours dont le pôle touristique de Bab Ezzouar qui compte des structures touris- tiques et des hôtels de la catégorie 4 et 5 étoiles». Pour M. Benmeradi, la mise à niveau du complexe touristique de Sidi Fredj «s’achè- vera dans 4 mois au vu du rythme des tra- vaux en cours». Il a insisté sur l’importan- ce de «préserver le cachet architectural de Sidi Fredj notamment son port qui repré- sente un symbole pour les Algériens». Le ministère du tourisme et de l’artisanat a inscrit la relance de 80 projets touristiques qui étaient «en difficulté» les années pré- cédentes, a poursuivi le ministre avant de souligner le montant de 70.5 milliards de dinars alloués par le gouvernement pour la mise à niveau de 65 infrastructures touris- tiques y compris les stations thermales, a rappelé le ministre.

Université

Les nouveauxbacheliers ayant effectuéleurs pré-inscriptions ont confirméleurs choix

Tous les nouveaux bacheliers qui ont ef- fectué leurs préinscriptions au niveau na- tional ont confirmé leurs choix sur le site Internet destiné aux inscriptions des nou- veaux étudiants, a indiqué une source du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le nombre de bacheliers qui ont fait leurs réinscriptions durant la période allant du 7 au 13 juillet dernier, est estimé à 192.245 et le même nombre d’étudiants ont confirmé leurs choix sur les deux sites Internet http:/ /www.orientation.esi.dz ou http:// www.mesrs.dz, selon la même source. L’étape qui suivra la confirmation des choix, sera le traitement des informations inscri- tes dans la fiche de vœux. «Tous les nouveaux bacheliers seront clas- sés selon leurs moyennes, leurs branches et la capacité d’accueil de l’université ou de l’institut». Les affectations et les recours en ligne, auront lieu entre le 23 et 25 juillet. Les ins-

criptions finales se feront du 27 au 31 juillet et l’étudiant doit déposer son dossier au niveau de l’université de son affectation, accompagné de l’original du baccalauréat, le document de l’affectation, l’extrait de naissance N°12, trois photographies d’iden- tité et le reçu de paiement des droits d’ins- cription ainsi que du formulaire d’inscrip- tion. Le taux national de réussite au bacca- lauréat de juin 2013, a atteint 44,78 %.

Algérie - Italie

Le ministre de l’énergie reçoit le président du groupe ENI

Le ministre de l’Énergie et des mines, Youcef Yousfi, et le président du groupe énergétique italien ENI, Paolo Scaroni, ont examiné jeudi à Alger l’état des relations liant le groupe à la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach et les perspectives de leur développement, indique un communiqué du ministère. Le président du groupe italien qui rendait une visite de courtoisie au ministre, a abordé également au cours de cette rencontre, la situation du marché international des hydrocarbures, ajoute la même source.

QuelleQuelle époqueépoque !!

12 Samedi 20 Juillet 2013 13 Boutlélis Aidé par la fille de la victime Relizane
12
Samedi 20 Juillet 2013
13
Boutlélis
Aidé par la fille de la victime
Relizane
Arzew
Bir El Djir
La route a encore tué
Il tente d’encaisser un chèque
de 100 millions
Un policier tue une femme
de ménage et un inspecteur
Un appartement ravagé
par les flammes
Malgré toutes les campagnes de sensibilisations des services de
police et de gendarmerie nationale et les batteries de mesures
visant à réduire les accidents, la route continue de faucher des
vies partout en Algérie. Avant-hier, un sexagénaire a été mortel-
lement heurté par un véhicule.
Le drame s’est produit à la sortie de la localité de Boutlélis. Les
éléments de la protection civile ont évacué le cadavre de la vic-
time à la morgue pour autopsie. Une enquête pour déterminer
les causes exactes de cet accident a été ouverte par les enquê-
teurs de la brigade de gendarmerie nationale. Ziad. M
140 millions volés
d’une station-service
de police et
se réfugie
Un jeune homme, trentenaire, a
tenté d’encaisser un chèque de
banque d’une valeur de 100 mil-
lions de centimes, en imitant la si-
gnature de sa propriétaire. Le ban-
quier, ayant eu un doute concer-
nant la signature, convoqua cette
dernière pour confirmation. Le
choc passé, elle déposa plainte
auprès de la police tout en signa-
lant que le chèque lui avait été sub-
tilisé de manière frauduleuse. Une
fois appréhendé, le jeune homme
accusa la propre fille de la victime,
il déclarera avoir reçu de la part de
cette dernière un chèque pour en-
caissement, d’une somme de 100
millions de centimes, et que son
intention était de lui rendre service
et rien d’autre. La jeune fille niera
avoir donné le document financier
et l’accusera de l’avoir volé à sa
mère. Lors du procès tenu jeudi
passé, chacun campera sur sa po-
sition. Le procureur de la Républi-
que demandera lors de son réqui-
sitoire une peine de 2 ans de pri-
son ferme et l’application de loi
pour la fille de la victime.
Ziad. M
à l’hôpital
Un double crime de sang a été
perpétré hier vendredi dans la
matinée, dont l’auteur est un
agent de l’ordre public qui se
trouve jusqu’à l’heure de la ré-
daction de cette information,
toujours isolé dans la cuisine de
l’hôpital Mohamed Boudiaf, en-
touré des services d’ordre et de
représentants des autorités lo-
cales. Selon les premiers élé-
ments de l’enquête, le policier a
commis son premier crime au
foyer de la police au centre-ville,
en tirant à bout portant deux bal-
les sur une femme de ménage
qui travaille sur place, avant
d’aller à l’hôpital muni de deux
chargeurs. Sur place, il de-
mande aux travailleurs de la
cuisine de quitter les lieux sous
la menace de son arme, avant
l’arrivée des policiers qui ont
tenté de parlementer avec lui
pour tenter de le maitriser. Au
cours de ses discussions avec
les policiers, il reconnaitra avoir
tué un inspecteur, non loin du
lieu, où il avait abattu la femme
de ménage. Les recherches ef-
fectuées au foyer, ont confirmé
le second assassinat. En se ré-
fugiant dans le cuisine de l’hô-
pital, le forcené à contraint la
police à quadriller le secteur tout
en délimitant un périmètre de sé-
curité autour du bloc des cuisi-
nes. L’enquête engagée par les
policiers permettra de détermi-
ner les véritables causes de ce
double crime et surtout donne-
ront des explications au geste
du policier qui a semé la mort
autour de lui. Nous reviendrons
avec plus de détails lors de nos
prochaines éditions. Gana H.
Sidi Bachir
Agression par arme blanche
Dans la soirée de jeudi à vendredi, un homme répondant aux
initiales de S.A., âgé de 45 ans, a été admis au niveau des urgen-
ces chirurgicales du CHUO suite à des blessures au niveau du
thorax. Ce dernier a été agressé par deux jeunes personnes qui
tentaient de le délester de son portable. Dés son admission il
reçut les premiers soins, puis a été gardé en observation. Selon
les sources hospitalières, son état de santé est hors danger. B.B
Trois individus ont comparu,
avant-hier, devant le tribunal pour
association de malfaiteurs et le vol
d’une gosse somme d’argent. Ils
avaient dépouillé un propriétaire
d’une station-service, sise à Bir El
Djir, de 140 millions de centimes.
Mais mal il leur avait pris, le pro-
priétaire de la station de service
avait installé un système de sur-
veillance vidéo de ses locaux.
Muni d’un support d’enregistre-
ment, il porta plainte auprès des
services de sécurité.
Les malfaiteurs ne tarderont pas à
être identifiés et appréhendés. Lors
du procès, le procureur de la Ré-
publique avait requis à leur encon-
tre une peine de 3 années de pri-
son ferme. Le verdict sera rendu
jeudi prochain.
Ain Témouchent
Un voleur
à la sauvette
arrêté
Ziad. M
Ain El Arba
Un hallab trouve la mort
sur la RN.108
Mascara
Tlemcen
Une personne se fracture la jambe
Près de 13 quintaux de Kif traité
provenant du Maroc saisis
Une quantité de 1268 Kg de kif
traité en provenance du Maroc, a
été saisie hier matin à Tlemcen près
de la bande frontalière ouest, par
les gardes –frontières relevant de
la Gendarmerie nationale(GD) a-
t-on appris auprès de ce corps de
sécurité.
Lors d’une patrouille de contrôle,
les gardes de frontières de Bab EL
Assa ont récupéré 12 quintaux et
68 kilos de kif traité à bord d’un
véhicule, immatriculé à l’étranger
et abandonné par des narco-trafi-
quants à 2 km du tracé frontalier,
a-t-on souligné.
La substance saisie a été remise
aux gendarmes de la section de re-
cherches du groupement de wilaya
de Tlemcen qui ont ouvert une
enquête. Le trafic de drogue, à
partir du Maroc, a pris ces der-
niers mois des dimensions inquié-
tantes au vu des quantités de plus
en plus importantes saisies dans la
région ouest du pays.
La journée du mercredi passé sera
un triste souvenir pour les habi-
tants et les voisins du logement si-
tué au deuxième étage de la tour
de l’îlot 12 de la cité Zabana à Ar-
zew. En effet, vers midi et demi,
un incendie d’une grande intensité
s’est subitement déclaré dans cet
appartement ravageant tout le mo-
bilier et mettant à nu les murs jus-
qu’à l’apparition des premiers élé-
ments de leur construction.
Des flammes occasionnant une
fumée opaque sortaient des bal-
cons devant les cris de panique des
habitants et du voisinage. Les élé-
ments de la protection civile aler-
tés, malgré leur masque de pro-
tection la toxicité de la fumée très
dense, ont eu des difficultés à
maitriser l’incendie. Les services
de sécurité présents également sur
le lieu du drame ont ouvert une
enquête pour déterminer les cau-
ses du sinistre. Questionné par
l’Echo d’Oran sur l’origine de cet
incident, le propriétaire de l’appar-
tement a fait part qu’un court-cir-
cuit électrique s’est déclenché au
niveau du réfrigérateur dont l’étin-
celle a fait éclater le réservoir du
gaz de réfrigération atteignant le
mobilier puis les murs qui étaient
en flamme et sous une fumée très
opaque. J’ai eu le réflexe de faire
sortir tous les membres de ma fa-
mille qui sont heureusement in-
demnes. Seule ma petite fille en bas
âge a souffert des effets de la fu-
mée, conclut-il. D. Cherif
Jeudi dernier aux alentours de 18h30, une personne, le dénommé
T.A., âgé de 27 ans originaire et demeurant à Mascara, a été
admis au niveau des urgences chirurgicales du CHUO, pour la
prise en charge d’un traumatisme au niveau de la jambe, provo-
qué par une chute au moment où il réalisait des travaux de ma-
çonnerie. Dés son admission, il reçut les soins nécessaires, puis
a
été opéré pour sa fracture. Il a été gardé en observation. B.B
Maraval
Un enfant chute de plusieurs mètres
Avant- hier, aux environs de 15h30, un enfant répondant aux
initiales de B.A, âgé de neuf ans, a été admis au niveau des
urgences chirurgicales infantiles du CHUO, suite à un trauma-
tisme au niveau de la tête, provoqué par une chute, dont il a été
victime d’une hauteur estimée de plus de 4 mètres.
Dés son admission, il reçut les premiers soins, puis a été trans-
féré vers le service de la neurochirurgie du CHUO, où il de-
meure en surveillance médicale au niveau de l’unité de la réani-
mation pédiatrique. Selon nos sources, son état de santé est
Il est venu de Maghnia ce mer-
credi dernier, vers l’après-midi,
pour récupérer son permis de con-
duire que lui ont retiré les élé-
ments de la brigade mobile de la
Gendarmerie nationale d’Aïn El
Arba, suite à une infraction, après
avoir tenté d’obtenir du carburant
pour le transporter à Maghnia
(frontière de l’Ouest algérien).
Mais le destin a voulu que le
jeune Maghnaoui de 23 ans dé-
cède, mercredi dernier, au virage
de la mort qui avait déjà fait plu-
sieurs victimes sur la RN.108,
reliant Ain El Arba à Hammam
Bouhadjar, dans la wilaya d’Ain
Témouchent. La victime était ac-
compagné de son père tout au
long de la route de Maghnia vers
Ain El Arba, roulant à toute al-
lure à bord de son véhicule de
marque Renault 21 et au niveau
du virage, le jeune conducteur
perd le contrôle du véhicule et
entre de plein fouet dans un ar-
bre. Sa mort a été constatée sur
place et son père blessé griève-
ment a été évacué vers les ur-
gences de l’hôpital de Hammam
Bouhadjar. Une enquête a été
ouverte sur le lieu de l’accident
pour déterminer les causes exac-
tes du malheureux accident en ce
mois sacré du ramadhan.
Benbachir Med
Relizane
2 morts dans le renversement
d’un camion
hors danger.
B.B
Sidi Bel Abbès
Ville nouvelle
Une superficie céréalière de 95 ha détruite
par le feu à Ain Témouchent
4 protestataires d’Oued Sebaa sous les verrous
Blessé au cours d’une rixe
Les éléments de la protection ci-
vile ont dû utiliser ce jeudi les gros
moyens pour pouvoir retirer le ca-
davre du chauffeur du camion
semi-remorque.
Le conducteur agé de 38 ans, en
effet, n’a pas pu éviter son ren-
versement sur la RN 7 reliant Re-
lizane à Mascara et précisément au
lieu dit Tliouanet, ce qui a engen-
dré sa mort sur le champ. Alors
que son compagnon (50 ans)a
rendu l’âme immédiatement après
son admission à la polyclinique de
Yellel. Les détails de l’accident se
résument selon les témoins ocu-
laires au fait que le chauffeur du
camion qui transportait de l’eau
minérale tentait vainement d’em-
pêcher l’engin de se renverser.
La gendarmerie a ouvert une en-
quête pour déterminer les circons-
tances de ce drame.
Le procureur de la République près le tribunal de Télagh a placé les
dénommés M.N., T.K., G.M. et M.Z., accusés d’incitation à la déso-
béissance et constitution d’une association de malfaiteurs. Les mis en
Dans la soirée de mercredi à jeudi, une rixe a éclaté entre deux
jeunes hommes au niveau de la ville nouvelle pour un différend.
L’un d’eux a reçu coup de couteau au niveau du bras, qui lui a
cause, des habitants de la commune d’Oued Sebaa relevant de la daïra
de Ras El Ma dans le sud de la wilaya de Sidi Bel Abbès appartiennent
sont des citoyens, qui ont dressé des tentes devant le siège de leur APC
pour exiger le départ du maire indésirable depuis son élection le 29
nécessité quelques points de suture, dés son admission au ni-
veau des urgences chirurgicales du CHUO, puis a été gardé en
observation. Quant à l’autre, il a pris la fuite abandonnant son
antagoniste blessé.
B.B
novembre 2012.
Fatima A
Es Seddikia
Suicide d’un trentenaire
Il louait des véhicules auprès d’agences pour les démonter
et revendre leurs pièces
Une superficie de 95 ha de céréa-
les a été détruite par les feux dans
la wilaya d’Ain Temouchent de-
puis le début de la saison estivale,
a-t-on appris jeudi des services de
la protection civile.
Cette superficie est réservée au blé
dur et blé tendre, a-t-on souligné
ajoutant que 2.761 bottes de foin
ont été également détruites par les
flammes.
La protection civile, qui a effectué
durant cette même période un to-
tal de 126 interventions à travers
la wilaya, a enregistré la destruc-
tion par les feux d’une superficie
d’un hectare de pins d’Alep,6ha de
broussailles et un hectare de ma-
quis. Vingt huit (28) arbres frui-
tiers ont été également détruits par
les incendies durant cette période,
a-t-on signalé.
Gana H
Les drames sociaux continuent leurs macabres effets, et ce,
malgré ce mois de piété et de recueillement. Un jeune homme,
et
Un garagiste écroué
Tissemsilt
Explosion d’une bombe artisanale
à Bab Bekkouche
d’une trentaine d’années années, a mis fin à ses jours, avant hier
jeudi. Ce dernier s’est jeté du 4ème étage d’un immeuble, sis à
Es Seddikia. Il est mort sur le coup. Sa dépouille a été transférée
un incendie détruit 64 ha de blé dur
et 170 oliviers à Tissemsilt
à
la morgue de l’hôpital et une enquête d’usage a été ouverte par
les services de la police judicaire. Ziad.M
Maghnia
Le dénommé H.M. (28 ans),
un voleur à la sauvette était
activement recherché par les
forces de sécurité par la
cinquième sûreté urbaine
d’Ain-Temouchent. Et le
besoin de le coffrer s’est
avéré d’une extrême urgence
quand le mis en cause avait
volé un montant de 136
millions de centimes à un
fellah à la sortie de la
banque. Des témoins
oculaires disent que les
agriculteurs sont affiliés à la
banque agricole de
développement rural
(BADR). Selon toute
vraisemblance, il s’agit d’un
chèque qu’il devait encaisser
après avoir livré sa
production de céréales. Et
son dernier forfait, selon
notre source d’information,
est le vol à la sauvette d’un
montant de 80 millions de
centimes. La victime venait à
peine de quitter une banque
du centre-ville et au moment
où elle s’apprêtait à mettre le
paquet enveloppé dans du
plastique, dans sa poche, elle
fut alors surprise par H.M.
qui arriva à lui arracher le
sachet et s’étaler à vive
allure. Fort heureusement
pour elle, le boulevard était
quelque peu sécurisé. Une
course poursuite attira
l’attention des passants.
H.M. fut alors arrêté dans
une boutique d’effets
vestimentaires. Présenté au
parquet avant-hier, le mis en
cause a été placé sous
mandat de dépôt.
B. Belhadri
Un fellah trouve la mort
Saisie de 8 q de dattes
Une personne est morte jeudi dans l’explosion d’une bombe ar-
tisanale à Bab Bekkouche, dans la commune de Lardjem
(Tissemsilt), a-t-on appris auprès du groupement de Gendarme-
rie nationale.
La victime travaillait dans son terrain agricole près du carré des
martyrs de Bab Bekkouche au moment de l’explosion.
L’enquête est en cours pour déterminer si cette bombe a été
plantée dans les années 90 ou dernièrement.
Le procureur de la République près le tribunal de
Ben Badis a placé sous les verrous, un garagiste et
libéré ses quatre complices, en attendant leur juge-
ment pour vol de véhicules, écoulement de leurs
pièces détachées, abus de confiance et recel.
L’affaire remonte à la semaine écoulée quand les
services de la Sûreté de daïra de Ben Badis ont
reçu des informations indiquant qu’un individu ven-
dait dans son garage, des pièces détachées de vé-
hicules volés. Les éléments de la police ont, aussi-
tôt, ouvert une enquête et procédé à la perquisi-
tion du lieu où ils ont trouvé un véhicule de marque
Hyundai Accent démonté en pièces détachées prê-
tes à être revendues.
Par ailleurs, l’exploitation de la plaque d’immatri-
culation dudit véhicule a permis de découvrir que
le prévenu l’avait loué auprès d’une agence de lo-
cation de véhicules installée dans une autre wilaya.
Poursuivant leur enquête, les éléments de la police
ont récupéré auprès de nombreuses personnes (des
recéleurs), un lot important de pièces détachées
d’autres véhicules et quelques-unes de la voiture
Hyundai Accent. Comme ils ont récupéré les do-
cuments d’un véhicule de marque Renault Symbol
appartenant à une agence de location de voitures
d’une autre wilaya, qui, lui aussi, a été vendu en
pièces détachées.
Les éléments de la douane ont réussi la saisie de 8 quintaux de
datte qu’un contrebandier tentait de transporter vers la frontière
pour l’introduire au Maroc. C’est au cours d’un barrage sur
l’autoroute, qu’un véhicule a été immobilisé pour un examen de
routine. La fouille a permis la découverte de cette quantité de
datte qui s’est avérée être d’une excellente qualité. La datte est
le créneau par excellence qui est investi par les contrebandiers
durant le Ramadhan. C’est par centaines de quintaux que la datte
algérienne traverse les frontières et qui est troquée particulière-
Fatima A.
Un incendie qui s’est déclaré
mercredi soir dans la commune
de Khémisti (Tissemsilt), a détruit
64 hectares de blé dur et 170 oli-
viers, a-t-on appris jeudi des ser-
vices de la Protection civile.
Les éléments de la protection ci-
vile ont éteint ce foyer d’incen-
die dans une durée de trois heu-
res parvenant à sauver 300 ha
restants de la même exploitation
agricole où s’est déclaré le feu
et 1.190 oliviers.
Trois maisons situées à proximité
de l’exploitation agricole à Ain
Fradja ont été également sauvées
des flammes.
Les services de la gendarmerie
nationale ont ouvert une enquête
pour déterminer les circonstances
de cet incendie.
Un autre incendie avait détruit,
cette semaine, 17 ha de récolte
de blé dur et 60 bottes de foin
dans une exploitation agricole à
Ouled Bessam.
ment par du kif.
A.M

Samedi 20 Juillet

2013

Culture

Samedi 20 Juillet 2013 Culture 15

15

Samedi 20 Juillet 2013 Culture 15 Rachid Taha en tournée dans des festivals internationaux L e

Rachid Taha en tournée dans des festivals internationaux

L e chanteur algérien Rachid

Taha participe à plusieurs

festivals internationaux de

musique, prévus en juillet et août en Espagne, au Portugal, en Ukrai- ne et au Canada, entre autres, an- nonce l’artiste sur son site officiel. Rachid Taha prendra part aux cô- tés de 40 artistes venus de 20 pays, au 15ème Festival «Musicas do mundo» (Musiques du monde), organisé du 18 au 27 juillet dans la ville de Sines (sud ouest du Por- tugal) avant de se produire au Fes- tival «Pirineos, Lanuza, Salente de Gallego» dans la ville espagnole de Huesca. Le chanteur se déplacera ensuite

au Canada pour deux concerts, à la salle Olympia de Montréal le 29 juillet, et au Festival québécois «Rythmes du monde» le 31 du même mois. De retour en Europe, Rachid Taha sera l’invité de la

17ème «Fisesta de Sète» (sud de la France) le 7 août, avant de parti- ciper au «Sziget festival» de la vil- le de Budapest en Hongrie. Né en 1958 en Algérie, Rachid Taha entame dans les années 80 une carrière musicale en France où il vit depuis l’âge de dix ans. In- fluencé par différents styles musi- caux comme le rock, le punk et le raï, il connaît un franc succès en 1998 en reprenant «Ya Errayeh», un standard de la musique chaâbi du regretté Dahmane El Harrachi qu’il popularise dans le monde entier. Considéré comme un des artistes algériens les plus reconnus, Ra- chid Taha est l’auteur de neuf al- bums dont le dernier intitulé «Zoom» dans lequel il a repris des chansons le diva égyptienne Oum Kelthoum et du «King» du rock’n’roll Elvis Presley.

Kelthoum et du «King» du rock’n’roll Elvis Presley. Début vendredi à Alger du 8ème Festival national

Début vendredi à Alger du 8ème Festival national de la chanson chaâbie

L e 8e Festival culturel na tional de la chanson chaâ bi, véritable vivier de jeu-

nes talents de la musique populai- re depuis sa création en 2006, s’est ouverte hier à Alger avec la parti- cipation de trente-quatre candi- dats venus concourir de plusieurs régions d’Algérie. Organisé jus- qu’au 26 juillet à la salle Ibn Zey- doun (Alger), à raison de quatre prestations par soirée, le festival accueillera des interprètes âgés entre 18 et 40 ans, contrairement aux éditions précédentes où aucu- ne limite d’âge n’était imposée à la participation à la compétition. Cette édition sera, en outre, dédiée

à la mémoire du poète décédé en avril dernier, Mustapha Toumi, auteur du célébrissime «Soubhan Allah Ya L’tif» immortalisé par El Hadj M’hamed El Anka, un maître du chaâbi. Les wilayas de Médéa, Guelma et Tiaret seront représen- tées pour la première fois par des candidats, aux habitués venus d’Alger, Tizi-Ouzou, Chlef, Sétif, Annaba, Mostaganem, Tipasa, Bouira et Skikda, sélectionnés après les phases éliminatoires. Cette diversité dans la provenan- ce des participants confirme que le chaâbi «n’est plus un genre ré- servé à la seule ville d’Alger où il est né, mais un patrimoine musical national», pense le directeur artis- tique du festival Abdelkrim Ami- mour. Pour lui, cette «dimension

du festival Abdelkrim Ami- mour. Pour lui, cette «dimension nationale» du chaâbi est confirmée, par ailleurs,

nationale» du chaâbi est confirmée, par ailleurs, par la distinction, lors des dernières éditions, de chan- teurs comme Mustapha Belahcè- ne et Imane Sahir, originaires res- pectivement de Relizane et de Blida.

Des étoiles sont nées d’un festival formateur

Parmi les lauréats révélés par le festival, le chanteur algérois Ka- mel Aziz, troisième prix lors de la première édition en 2006, connaît un franc succès auprès des ama- teurs du genre et anime de nom- breux spectacles à Alger et ailleurs. Véritable étoile montante du chaâ- bi, Kamel Aziz confirme d’ailleurs

son succès en animant depuis 2011, des fêtes privées avec un des plus grands maître de la chan- son populaire, Amar Ezzahi. En plus de favoriser l’émergence de jeunes talents, cette 8e édition du festival consacrera d’ailleurs un volet à la formation artistique des candidats à travers des séances d’entraînement et d’étude de la méthodologie de l’interprétation, du chant, de la musique et de la diction, organisées en marge des soirées musicales. Une «universi- té itinérante» composée des mem- bres du commissariat du festival sera, par ailleurs, organisée après la clôture de la 8e édition, annon- ce le directeur artistique du festi- val. Cette université sillonnera des régions du centre, de l’est et de l’ouest de l’Algérie à la rencontre des candidats et des amateurs de chaâbi sur leurs lieux de résiden- ce. Côté animation musicale, le 8e Festival de la chanson chaâbi ver- ra se produire chaque soir sur scè- ne des lauréats de précédentes édition, accompagnés pour la pre- mière fois d’un orchestre spécia- lement formé pour le festival et composé de vingt musiciens. Cet- te 8e édition honorera également des figures de la chanson chaâbi, à l’instar de Boudjemâa El Ankis, désigné président d’honneur du jury, ou encore Kamel Bourdib qui animera la dernière soirée aux cô- tés de Mustapha Belahcène.

Constantine

La septième édition du festival national du malouf inaugurée

L a septième édition du festival national

du malouf s’est ouverte, mercredi soir

à la maison de la culture Malek-Had-

dad de Constantine en présence des autorités locales, de plusieurs chouyoukhs de cette mu- sique arabo-andalouse et d’un public nom- breux. La soirée d’ouverture de cette manifes- tation culturelle, qui donne également lieu à une compétition primée, a été marquée, dans une atmosphère de nostalgie, par une recon- naissance aux maîtres du malouf qui ont fait la réputation de ce patrimoine ancestral. L’interprétation par l’orchestre du festival de la chanson «malouf Qassantina» du maître de la chanson andalouse, le regretté cheikh Sadek Bedjaoui, à qui un hommage posthume a été rendu, a donné la «chair de poule» à l’assistan- ce qui a longuement ovationné l’exécution ma-

gistrale de ce morceau tout en authenticité. La présence de la mémoire vivante du malouf, le cheikh Hadj Mohamed-Tahar Fergani, à la cé- rémonie d’ouverture de cette 7ème édition a, en outre, donné un charme particulier à la soi- rée. Le court passage de «Salamoun aâla al ahbab» interprété a capella par Hadj Fergani a produit son effet sur le public qui s’est levé pour saluer le maître. Ce fut ensuite au tour de la troupe de l’artiste Badreddine Bouchama, désignée meilleure formation de la 6ème édition du festi- val national du malouf, de séduire les specta- teurs en interprétant quelques standards de ce genre musical si prisé à Constantine. La 7ème édition du festival national du malouf, qui se poursuivra jusqu’au 25 juillet, accueillera qua- torze troupes venues de plusieurs wilayas du pays. Toues les formations concourront pour l’ob- tention du premier prix et pour la sélection des troupes qui représenteront l’Algérie au pro- chain festival international du malouf prévu en automne. Au menu de cette manifestation cul- turelle, figurent notamment Ahmed Aouabdia, Hamdi Bennani, Dib Layachi, Larbi Ghazal, Ka- mel Bouda, Salim Fergani, Mohamed Segni et l’association Ibn Sina de musique andalouse, de Médéa, invités d’honneur aux côté des 14 troupes en lice pour les différents prix de ce festival. La mise en place d’un programme de proximité pour «transporter» les soirées de ce festival dans les différentes communes de la wilaya fi- gure parmi les nouveautés de cette édition qui se veut «ouverte» et «au service de toute la population constantinoise», a indiqué le com- missaire du festival, Amar Aziaz. Placée sous le signe «originalité et continui- té», cette édition consacrera des séquences en l’honneur des personnalités qui ont porté et marqué cette musique ancestrale, a également indiqué M. Aziaz. Des ateliers de formation, des expositions et des conférences seront donnés à l’occasion de ce festival qui se veut une op- portunité pour «donner un nouveau souffle au malouf en donnant toutes leurs chances aux jeunes artistes, a encore souligné le commis- saire du festival.

Un militant pour l’indépendance de l’Algérie s’en va

Henri Alleg s’éteint à l’âge de 91ans

L’historien et militant communis- te, qui a combattu pour l’indépendan- ce de l’Algérie, Henri Alleg, auteur de l’ouvrage «La question» écrit en 1958 et qui dénon- çait la pratique de la torture en Algérie durant la guerre de libéra- tion nationale, est décédé jeudi à Paris à l’âge de 91 ans, a-t-on appris auprès du quoti- dien l’Humanité dont il fut le secrétaire général. Militant anticolo- nialiste ayant séjourné dans les geôles de la colonisation française en Algérie, Henri Alleg avait publié à l’époque aux éditions de Minuit, «La question», livre-témoignage accablant qui avait fait l’objet de saisie au lendemain de sa parution. «La question» avait réussi à rendre publiques les pratiques de la torture de l’armée coloniale durant la guerre de libéra- tion nationale.

Samedi 20 Juillet 2013

Sports

19
19
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 19 Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée Entrée

Handisport – Championnats du Monde d’athlétisme (IPC-2103) 1ère journée

Entrée en lice des sept Algériens aujourd'hui

S ept athlètes algériens entre ront en lice samedi, lors de la 1re journée des Cham-

pionnats du Monde d’athlétisme de Lyon en France (20-28 juillet 2013), avec la possibilité de po- diums pour les uns et des places honorables pour les autres. Les possibilités de médailles seront du côté de l'athlète de l'IR Machaal Birmendreis, Samir Nouioua dans la classe T46. Nouioua sera engagé dans la fina- le du 5000m. Avec un temps de 15:28.33 (performance réalisée lors

du meeting international d'Alger en mai dernier), Nouioua est mé- daillable, mais tout dépendra de sa forme et son mental au départ de l'épreuve. D'autres chances de podium, re- posent sur les lanceuses Nassima Saifi et Safia Djelal (F58) au poids, et Kamel Kerdjena (F33/34) au lan- cer du javelot. La première journée de ces Cham- pionnats du monde sera également pour les Algériens, par la partici- pation de Nacer-Eddine Karfas (T12) en finale du 5000m, Nasser

Djamil (T13) aux demi-finales de l'épreuve du 200m et Lynda Hamri (T13) aux séries du 200m. " On peut espérer une bonne entame de compétition et avoir de bons ré- sultats pour nos capés. Ils se sont bien préparés et possèdent des chances de médailles. Certaine- ment ça sera dûr, et tout dépendra de la forme et le mental des athlè- tes durant la compétition", ont ex- pliqué les techniciens algériens. Programme complet des Algériens (sous toutes réserves d’un chan- gement de dernière minute):

PROGRAMME PROGRAMME Aujourd'hui Nacer-Eddine Kerfas Samir Nouioua Nassima Saifi Safia Djelal Nasser Djamil
PROGRAMME PROGRAMME
Aujourd'hui
Nacer-Eddine Kerfas
Samir Nouioua
Nassima Saifi
Safia Djelal
Nasser Djamil
Kamel Kardjena
Lynda Hamri
Finale du 200m
NadiaMedjmedj
Redouane Merah
Madjid Djemai
Abdellatif Baka
Zine Eddine Sekhri
(T12)
(T46)
(F58)
(F58)
(T13)
(F33)
(T13)
5000m (finale)
5000m (finale)
poids (finale)
poids (finale)
200m (série)
javelot (finale)
200m sérieDimanche 21 juillet
(T13) en cas de qualification de Djamil
F57)
(T12)
(T37)
(T13)
(T13)
poids (finale)
800m (1/2 finale)
800m (finale)
800m (1/2 finale)
800m (1/2 finale)
Lundi 22 juillet 2013:
Mohamed Berrahal
Finale du 800m
Allel Boukhalfa
Samira Nouioua
Mohamed Berrahal
Finale 800m
Mardi 23 juillet 2013:Lynda Hamri
10000m (finale)
Finale du 100m
Benoumessad Louadjeda
Sofiane Hamdi
Maamar Meskine
(F51)
disque (finale) 9h00
(T13) en cas de qualification de Baka et Sekhri
(T35)
(T46)
(T51)
100m (1/2 finale)
800m (finale)
100m (finale) 18h27
(T13) en cas de qualification de Redouane Merah (T12)
(T13) 100m (1/2 finale) 11h00Nacer-Eddine Karfas (T12)
(T35) en cas de qualification de Boukhalfa
(F34)
(T37)
(F46)
javelot (finale)
200m (1/2 finale)
poids (finale)
Mercredi 24 juillet 2013:
Finale du 100m
Firas Bentria
Mounia Guasmi
Mounir Bakiri
Karim Betina
Kamel Kardjena
Madjid Djemai
Safia Djelal
Finale du 200m
(T13) en cas de qualification de Hamri 18h25
(T11)
(F32)
(F32)
(F32)
(F33)
(T37)
(F58)
triple saut (finale)
Club (finale)
poids (finale)
poids (finale)
poids (finale)
1500m (finale)
javelot (finale)
(T37) en cas de qualification de Hamdi
Jeudi 25 juillet 2013:
Fatah Chourak
(F35)
poids (finale)
Mounir Bakiri
(F32)
club (finale)
Karim Betina
(F32)
club (finale)
Bahlaz Lahouari
(F32)
club (finale)
Samir Nouioua
(T46)
1500m (finale)
Abdellatif Baka
(T13)
1500m (finale)
Mohamed Berrahal
(T51)
200m (finale)
RedhouaneAit Said
(F58)
poids (finale)
LyndaHamri
(F13)
longueur (finale)
Vendredi 26 juillet 2013:
Benoumessad Louadjeda
Mounia Guasmi
Souheila Hariki
Allel Boukhalfa
Sofiane Hamdi
LyndaHamri
Nasser Djamil
Zine Eddine Sekhri
(F34)
(F32)
(F34)
(T35)
(T37)
(T13)
(T13)
(T13)
poids (finale)
poids (finale)
poids (finale)
200m (1/2 finale)
400 (finale)
200m (finale)
400m (1/2 finale)
400m (1/2 finale)
Samedi 27 juillet 2013:
Finale du 400m
Nassima Saifi
NadiaMedjmedj
Kamel Kardjena
Bahlaz Lahouari
Karim Betina
Firas Bentria
Maamar Meskine
(T13) en cas de qualification de Djamil et Sekhri
(F58)
disque (finale)
(F57)
disque (finale)
(F33)
disque (finale)
(F32)
disque (finale)
(F32)
disque (finale)
(T11)
longueur (finale)
(F46)
disque (finale)

Handball – Championnat d'Algérie 2013-2014

Début de la compétition le 14 septembre

L coup d'envoi du Champion

nat d'Algérie de handball se-

niors messieurs, saison 2013-2014, sera donné le 14 septembre pro- chain, a indiqué jeudi la Fédéra- tion algérienne de handball (FAHB). Quant au championnat d'Algérie seniors filles, il débutera une semaine plus tard, le 21 sep- tembre, selon la même source. La Fédération algérienne a préci- sé que les dates de la reprise de la compétition ont été arrêtées en prenant en compte les différentes

e

échéances de l'exercice sportif 2013-2014, dont le Championnat d'Afrique des nations CAN/2014 qui aura lieu en Algérie au début de l'année prochaine, précise la FAHB.

En prévision de la nouvelle saison, l'instance dirigeante du handball algérien a fixé au 11 août prochain

la date limite de dépôt de dossiers

d'affiliation/engagement. Le GS Pétroliers avait été sacré champion d'Algérie 2012-2013 chez les hom- mes et les dames.

et

installation du collège technique national le 22 juillet à Alger

Fédération algérienne de

handball (FAHB) procédera le

lundi 22 juillet à la salle de presse du stade du 5-juillet (Alger), à l'ins- tallation du collège technique na- tional en vue d'arrêter le système de compétition du Championnat d'Algérie, saison 2013-2014, a in- diqué jeudi la FAHB. "Pour une meilleure coordination dans l'élaboration du système de compétition 2013-2014, il est pré- vu l'installation du collège techni-

L a

que national le lundi 22 juillet à

11h00 à la salle de presse du stade

du 5-juillet", précise la FAHB.

A cet effet, les directeurs techni-

ques sportifs (DTS) et les entraî- neurs des clubs de l'élite sont in- vités à prendre part aux travaux d'installation du collège technique national. Outre l'installation du collège technique national, il sera également question de l'établisse- ment du calendrier de la compéti- tion 2013-2014.

Mondial-2013 de handball (U-21)

3ème défaite de l'Algérie face à la Croatie (21-30)

La sélection algérienne de handball des moins de 21 ans (U-21) a été battue par son homologue croate sur le score de 30 à 21 (mi-temps : 17-10 pour la Croatie), mercredi soir à Ljubuski dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules du 19e championnat du mon- de de la catégorie qui se déroule en Bosnie-Herzégovine. Cette 3e défaite de suite dans la com- pétition pour les joueurs du duo Hiouani-Tchakrabi leur hypothèque davantage leurs chances de qualifica- tion au second tour, objectif initial fixé par la Fédération algérienne de

handball (FAHB). Les Verts occu- pent toujours la dernière place du groupe B avec un zéro pointé et doi- vent absolument se rattraper en bat- tant le Qatar ji et les Pays-Bas aujourd’hui s'ils veulent passer en huitièmes de finale. Dans les autres rencontres de la pou- le, l'Allemagne, double championne du monde, s'est qualifiée sans surpri- se au2e tour après sa victoire contre la Suisse (29-24), tandis que les Néer- landais ont eu raison des Qataris (26- 19), signant à l'occasion leur premiè- re victoire du tournoi.

Groupe A : Tunisie France Danemark Groupe B : 29 Serbie 28 33 Russie 28
Groupe A :
Tunisie
France
Danemark
Groupe B :
29
Serbie
28
33
Russie
28
31
Angola
18
Qatar
Allemagne
Croatie
Groupe C :
19
Pays-Bas
26
29
Suisse
24
30
Algérie
21
Congo
Argentine
Slovénie
Groupe D :
19
Hongrie
37
30
Corée du Sud
29
28
Bosnie-Herzégovine 24
Espagne
36
Koweït
27
Suède
29
Brésil
28
Egypte
29
Chili
15
RÉSULTATSRÉSULTATS
20
20

Sports

Samedi 20 Juillet 2013

20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille
20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille
20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille
20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille
20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille
20 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Cyclisme La Côte d'Ivoire accueille

Cyclisme

La Côte d'Ivoire accueille le Championnat

d'Afrique2015

L a Confédération africaine de cyclisme (CAC) a attribué l'or-

ganisation du championnat conti- nental de la discipline en 2015 à la Côte d'Ivoire, a indiqué jeudi l'ins- tance africaine. Lors d'une rencontre dernièrement à Abidjan avec le bureau de la Fé- dération ivoirienne de cyclisme (FIC), le président de la CAC, Mohamed Azzam Waggih a indi- qué que "la Côte d'Ivoire est un pays phare de l'Afrique de l'Ouest qui mérite d'organiser cette com- pétition". "Ce choix date de 2011, mais à cau- se de la crise poste électorale, la

compétition a été finalement attri- buée au Burkina Faso", a regretté le patron de la petite reine en Afri- que", notant que "cette fois, tout semble bien parti pour l'édition 2015". Ce sont des compétitions de courses-contre-la-montre par équipes (CME) et individuelles (CMI) et des courses en ligne (sur route) qui seront réservées aux dif- férentes équipes africaines parti- cipantes à la compétition. Moha- med Azzam Waggih séjournait à Abidjan avec des présidents de Fédérations ouest-africains pour une réunion sur le développement du cyclisme dans la sous-région.

Tour d’Algérie-2014

Réunion FAC - MJS

la sous-région. T our d’Algérie -2014 Réunion FAC - MJS L a prochaine édition du Tour

L a prochaine édition du Tour d'Al gérie (TAC 2014) a fait l'objet

mardi dernier d'une réunion de travail qui a regroupé des cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et les dirigeants de la Fédération algérien- ne de cyclisme (FAC).

Tous les aspects liés à l'organisation du désormais traditionnel Tour d'Al- gérie ont été abordés par les membres présents. Des aspects qui s'articulaient autour de la présentation du bilan moral et financier de l’édition 2013. Par ailleurs, il s’agissait aussi pour les deux parties réunies de procéder à l'identification des problèmes et diffi- cultés rencontrées lors des trois der- nières éditions ; ainsi que des voies et moyens à mettre en œuvre pour y re- médier et assurer la réussite du pro- chain TAC-2014.Tout en se félicitant du prestige et de l'impact qui se cons- truisent progressivement autour de cette prestigieuse manifestation spor- tive populaire qu’est le Tour d'Algé-

rie, le directeur général des sports, Mokhtar Boudina, a fait plusieurs suggestions et donné des orientations nouvelles, notamment pour les dates à fixer pour le TAC-2014 et son orga- nisation. Evénement international in- contournable dans le calendrier spor- tif Algérien, le prochain Tour d'Algé- rie bénéficiera, selon les cadres cen- traux du MJS, de «toute l'attention nécessaire» de l'Etat algérien. La FAC était représentée par son président, Rachid Fezouine, son DTN, Idriss Haouès et son administrateur, Re- douane Djoudi. L’organisateur du TAC et représen- tant de Nord-Sur Organisation, Rabah Ouchaoua, a également assisté à la réu- nion. Côté MJS, il y avait le DG des Sports, Mokhtar Boudina, ainsi que Mohamed Djarraoui, Hadj-Ahmed Cherrak et M. Dridi. Cette réunion est la première d’une série d’autres rencontres qui se tiendront ultérieure- ment dans le cadre des préparatifs du

TAC-2014.

Luttes associées

Mouatez Djediat 15ème au classement mondial

L 'athlète algérien Mouatez Dje diat (60 kg) a pris la 15e place

au classement mondial établi par la Fédération internationale des luttes associées (FILA), a-t- on ap- prit auprès de l'instance fédérale. Mouatez Djediat, médaillé de bron- ze aux jeux méditerranéens de Mersin en Turquie (20-30 juin), devient le premier lutteur algérien à intégrer les classements mon- diaux de la Fila. Le lutteur algérien de la catégorie des 60 Kg, a égale- ment remporté la médaille de bron-

ze au trophée Milone en Italie et

une médaille d'argent aux cham- pionnats d'Afrique seniors dispu- tés le mois de mars dernier au Tchad. Le champion asiatique, l'Ouzbek Elmurat Tasmuradov occupe la première place au classement mon- dial de la catégorie (-60Kg) devant le Bulgare Ivo Angelov, champion d'Europe en titre. Pour rappel, Mouatez Djediat (60kg), engagé dans la spécialité de la lutte Gréco- romaine, avait remporté la médaille de bronze des JM-2013 face à l'Ita- lien Larzo Gentile.

Athlétisme – Championnats du monde 2013

Makhloufi n'ira pas à Moscou

L e champion olympique du 1500 m Taoufik Makhloufi, en phase de convalescen-

ce, ne prendra pas part aux Cham- pionnats du monde d'athlétisme, prévus du 10 au 18 août prochain

à Moscou (Russie), a t-on appris

auprès de son manager. "L'athlète Makhloufi est en phase de convalescence pour une durée de trois mois suite à une maladie infectieuse qu'il avait contractée en Espagne. Il ne participera pas aux Championnats du monde de Moscou en août prochain" a dé- claré à l'APS, son manager Moha- med Azzoug. Makhloufi a été hos- pitalisé à Barcelone le 12 juin der- nier suite à une forte fièvre. La récidive de cette fièvre avait contraint l'athlète à rejoindre Al-

ger deux jours plus tard pour des examens médicaux plus approfon- dis. "Les résultats des premiers examens avaient fait apparaître une maladie sans grande gravité mais qui requière un arrêt des en- traînements, une bonne hydrata- tion et le suivi d'un régime alimen- taire assez stricte. Les dernières analyses médicales ont montré que sa maladie est en bonne voie de guérison. Le médecin qui l'a

est en bonne voie de guérison. Le médecin qui l'a suivi recommande une grande prudence quant

suivi recommande une grande prudence quant à la reprise de l'en- traînement intensif dans l'immédiat. Aussi, il a vivement préconisé la reprise d'un entraînement progres- sif sans grande charge de travail", a expliqué Azzoug. Interrogé sur la nature de la mala- die dont souffre le médaillé d'or olympique algérien à Londres, l'ex- chef de mission de la délégation algérienne aux JO2012 a déclaré que "c'est un secret médical et qu'il n'est pas habilité à le dévoiler sans l'autorisation de l'athlète." De son côté, Taoufik Makhloufi qui a re- pris l'entraînement progressive-

ment le 12 juillet dernier à l'étran- ger, a affirmé que son état de son santé "s'améliore de jour en jour" et qu'il a "le pincement au cœur" de ne pas jouir de ses meilleures capacités physiques pour pouvoir participer aux prochains champion- nats du Monde.

" Le natif de Souk Ahras a salué

au passage le peuple algérien et le rassure qu'il reprendra le chemin de la compétition "très bientôt "et tient à exprimer "ses plus vifs re- merciements" au ministre de la Jeu- nesse et des Sports et sa Fédéra- tion qui l'ont soutenu et aidé à surmonter sa maladie.

8èmes Championnats du Monde cadets de Donetsk

L’essentiel est de progresser

E n dépit d’une forte oppo

sition et du très bon niveau

qui a caractérisé les 8es

Championnats du monde de Do-

netsk (Ukraine), quelques athlètes algériens ont tout de même réussi

à tirer leur épingle du jeu et à at-

teindre la finale dans leur spéciali- té. La Fédération algérienne d’ath- létisme (FAA) a fait participer à ce rendez-vous mondial les 24 athlè- tes, dont 08 filles, qui avaient réa- lisé les minima de qualification exi- gés. Pas moins de 1.500 athlètes, dont 713 filles représentant 165 pays ont pris part à ces Mondiaux 2013, qui ont pris fin dimanche dernier.

L’objectif fixé au départ pour la délégation était «de placer quatre ou cinq athlètes dans les différen- tes finales».

A l’issue des Championnats, seuls

trois athlètes ont réussi à accéder

à ce stade. Un athlète a réagi com-

me prévu, ou presque. Il s’agit de Yasser Triki, qui n’a pas eu de pei- ne à se qualifier, successivement pour les finales du saut en lon-

gueur puis du triple saut. Lors de la première journée, qui s’était déroulée le 10 juillet, Triki s’était comporté de la plus belle des manières, en se classant troi- sième de son groupe de qualifica- tion de la longueur, avec un bond

de 7,50m.

En finale, les choses ne se sont pas passées comme on l’aurait souhaité, c’est-à-dire avec une place sur le podium, mais tout de même avec une méritoire septième

place, suite à un saut de 7,32m. Dans le 3.000m plat, ils étaient deux Algériens en finale, disputée lors de la dernière journée : El-Hocine Zourkane et Tawfik Bouziane. Une finale marquée par une grosse lut-

te au sommet entre deux Kényans et deux Ethiopiens. Et dans ce genre d’explications, forcément, le rythme est infernal et la victoire ne pouvait pas échap- per à l’une ou l’autre de ces deux nations. D’emblée, la physionomie de la course, autant que le rythme, se met en place et les Kényans prennent les initiatives. Accéléra- tion sur accélération, ils imposent leur cadence. Les Algériens ne pouvaient pas faire grand-chose sinon que de tenter de suivre et de rester dans la course. Au final, c’est l’Ethio-

pien Yomif Kejelcha qui l’empor- te, en 7’53’’56. Zourkane termine

la course à la 9e place (8’25’’43), tandis que Bouziane se classe 11e

(8’35’’53).

Par la suite, Yasser Triki n’arrive pas à se qualifier en finale du tri- ple saut. En groupe de qualifica- tions où il y avait 30 sauteurs en lice pour décrocher des places en finale, notre jeune sauteur n’a pas réussi à réaliser la moindre marque lors de ses différents essais. Alors que c’était dans la spécialité du triple saut qu’on l’attendait le plus. Bien plus que dans le saut en lon- gueur. Les autres athlètes algériens ont eu des fortunes diverses, d’autant que le niveau était très relevé dans un certain nombre

d’épreuves. C’était le cas dans les courses de sprint où nos représen- tants n’ont pas réussi à rivaliser avec leurs homologues des Etats- Unis, de Jamaïque, de Chine, de Suède et autre Allemagne… C’est ainsi que Mahmoud Hammoudi s’est classé 3e dans sa série de qualification du 100m plat, en 10 secondes 92/100, alors que Ab- desselam Bouchamia s’est lui aus- si classé 3e en série, avec le temps de 11 secondes 08/100.Dans les courses de haies, alors que Ma- roua Salmi a été disqualifiés au 100m haies, Amina Zitouni, en dé- pit d’une prestation honnête, n’a pas réussi à passer le cap du pre- mier tour. Elle s’est contentée d’une 5e pla- ce en séries, avec un chrono de 14 secondes 58/100. Dans les tours de qualification du 1.500m, les choses n’ont pas fonctionné con- venablement et aucun athlète al- gérien n’a atteint la finale. Rima Chenanh s’est contentée d’une très modeste 11e place lors de la 1re journée. Ses compatriotes s’arrêteront eux aussi en séries du 1.500m. Takied- dine Hedeilli se classe 6e de sa série, en 3’53’’98, et améliore son record personnel, alors que Youcef Boulekdam est 4e, en 3’56’’30.Ces Mondiaux ont été une précieuse occasion pour nos athlètes de se frotter au haut niveau, alors qu’ils sont jeunes et qu’ils peuvent en- core progresser et évoluer. C’est le plus important et c’est ce qu’on attend le plus de leur part.

Samedi 20 Juillet 2013

Sports

21
21
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 21 Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août

Volley-ball – Grand Prix mondial des seniors dames (2-18 août 2013)

Nos volleyeuses à l'épreuve

L ’Equipe Nationale senior da mes de volley-ball s’apprê te à prendre part au Grand

Prix mondial de la discipline devant se dérouler du 2 au 18 août pro- chain, en trois tournois qui auront lieu respectivement en Turquie, Serbie et Chine Taipei pour la poule C, celle de l’Algérie, selon Lamine Benseghir, directeur des équipes nationales (DEN) à la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB). La compétition va regrouper vingt pays, à savoir : Algérie, Allema- gne, Argentine, Brésil, Bulgarie, Chine, Cuba, République Domini- caine, Etats-Unis, Italie, Japon, Kazakhstan, Pays-Bas, Pologne, Porto Rico, Russie, Serbie, Répu-

blique Tchèque, Thaïlande et Tur- quie. Lors du premier tournoi, qui se déroulera du 2 au 4 août, à An- kara (Turquie) pour la poule C, les nôtres devront affronter le Japon, la Thaïlande et la Turquie.Les matchs de la poule A se déroule- ront à Campinas, au Brésil et ceux de la poule B en République Do- minicaine. Enfin, les poules D et E ont été domiciliés respectivement à Macau (Brésil) et Montichiari, en Italie.Le deuxième tournoi aura lieu du 9 au 11 août à Belgrade (Ser- bie), pour la poule F dans laquelle se trouve l’Algérie, à Porto Rico pour la poule G et en Pologne pour la poule H, alors que la poule L jouera à Hong-Kong et la J à Eka-

terinburg, en Russie. Enfin, le troisième tournoi, prévu du 16 au 18 août, verra s’affronter en Chine Taipei, l’Algérie, l’Italie, la République Dominicaine et la Turquie dans la poule O. Les pays ayant été versés dans la poule K croiseront le fer au Kazakhstan, alors que les poules L, M et N se- ront dans l’ordre en Thaïlande, au Japon et en Chine.Une compéti- tion d’une certaine importance pour notre Six national, puisque ce sera «une étape de préparation au Championnat d’Afrique qui aura lieu du 12 au 22 septembre prochain, au Mozambique», a in- diqué Lamine Benseghir, le DEN de la FAVB.

En prévision du tournoi qualificatif au prochain Championnat du monde

Les Verts en stage à Alger

L ’Equipe Nationale des seniors messieurs est entrée en re-

groupement depuis le 15 juillet à Alger. Un regroupement qui s’éta- lera jusqu’au 21 du mois en cours, selon Youcef Kadri, deuxième vice- président de la Fédération algé- rienne de volley-ball (FAVB).

Ce stage permettra au sélection- neur national Mourad Sennoun de peaufiner la préparation de ses poulains en prévision du tournoi qualificatif au prochain Champion- nat du monde, dont la date et le lieu de déroulement n’ont pas en- core été fixés.

Ce tournoi aura lieu à Chlef, du 29 au 31 juillet courant. Trois pays ont déjà confirmé leur participation à ce tournoi : Algérie (pays hôte), Libye et Tunisie. En attendant la décision du Maroc, dont la pré- sence à cette compétition demeu- re pour le moment incertaine

Championnat du Monde 2014 (tournoi qualificatif de la zone A)

La compétition domiciliée à Chlef

L a ville de Chlef abritera du 29 au 31 juillet, le tournoi de vol-

ley-ball (messieurs) de la zone A, qualificatif au Championnat du Monde 2014, a-t-on appris hier auprès de la Fédération algérien- ne de volley-ball (FAVB). Outre l’Algérie, la compétition en- registrera la participation des sé- lections de Tunisie, Libye et du Maroc. La phase finale du Championnat du Monde 2014 de volley-ball (messieurs) aura lieu en Pologne du 3 au 21 septembre 2014. L’Al- gérie débutera la compétition, le 29 juillet face à la Libye, avant d’en- chaîner avec le Maroc, le lende- main. Les Verts termineront contre la Tunisie le 31 juillet. La phase sous- régionale des éliminatoires se dis- putera en juillet dans 14 pays dif- férents, dont quatre qui organise- ront une compétition CAVB pour la première fois de leur histoire, soit le Cap-Vert, le Burkina Faso, le

Tchad et le Malawi. La phase sous-régionale permet- tra à 30 équipes de se qualifier pour la phase régionale, prévue en octobre et novembre 2013 après une répartition en sept poules. Après la phase régionale, les 12 meilleures équipes rejoindront les trois équipes africaines les mieux placées au classement FIVB. Ces 15 équipes, versées dans trois poules, disputeront ainsi la phase finale en janvier 2014. Le vainqueur de chaque poule validera son billet pour le Cham- pionnat du monde 2014 masculin

en Pologne. Le championnat du monde de volley-ball masculin se tient tous les quatre ans. Lors de la dernière édition, en Ita- lie en 2010, le Brésil avait obtenu son troisième titre consécutif. Les tournois qualificatifs des zones d’Afrique se dérouleront comme suit: Algérie (27-31 juillet), Cap-

Vert (1-7 juillet), Burkina Faso (23-

28 juillet), Nigeria (21-26 juillet),

Tchad (3-9 juillet), Mozambique

(2-7 juillet), Malawi (22-27 juillet), Ouganda (23-28 juillet), Rwanda - (23-29 juillet) et aux Seychelles (24-

29 juillet).

Lundi 29 juillet 2013: 22h00 : 00h00 : Tunisie- Maroc Algérie - Libye Mardi 30
Lundi 29 juillet 2013:
22h00 :
00h00 :
Tunisie- Maroc
Algérie - Libye
Mardi 30 juillet 2013:
22h00 :
00h00 :
Tunisie - Libye
Algérie - Maroc
Jeudi 31 juillet 2013:
22h00 :
00h00 :
Libye - Maroc
Algérie - Tunisie
PROGRAMME PROGRAMME

Jeux d’échecs-tournoi

15ème mémorial Mokhtar-Chergui du 1 au 4 août à Alger

L e 15e mémorial Mokhtar- Chergui de jeux d'échecs aura lieu du 1 au 4 août pro-

chain à la salle fédérale Ammour- Djillali à Alger, avec la participa-

tion des équipes nationales tou- tes catégories, a-t-on appris auprès la Fédération algérienne des échecs (FADE). Le tournoi, organisé chaque an- née au mois de Ramadhan, se veut un hommage au "Doyen de la pres- se sportive" qui avait contribué de

son vivant, à la vulgarisation de la discipline, notamment par ses écrits sur le quotidien national "El- Moudjahid". La compétition programmée cha- que soirée à partir de 22h 00 se jouera selon le système suisse en

sept (7) rondes à la cadence semi- rapide de 25 minutes par joueur, avec ajout de 10 secondes, à rai- son de deux rondes par jour. La cérémonie de remise des prix aux lauréats se déroulera le 4 août à l'issue de la 7e et dernière ronde.

PROGRAMME PROGRAMME Jeudi 1 août (22h00) : Vendredi 2 août (22h00) :
PROGRAMME PROGRAMME
Jeudi 1 août (22h00) :
Vendredi 2 août (22h00) :

Samedi 3 août (22h00) :

Dimanche 4 août (22h00):

1re et 2e rondes 3e et 4e rondes 5e et 6e rondes 7e ronde et remise des prix.

Elections du comité exécutif de l'ACNOA

Bouchiha et Brahmia représenteront le COA

L e secrétaire général du Comité Olympique Algérien (COA), Salah Bouchiha et le pré-

sident de la Commission de la préparation olym- pique Amar Brahmia, représenteront le COA aux élections du comité exécutif de l'Associa- tion des Comités Nationaux Olympiques Ara- bes (ACNOA), a-t on appris jeudi auprès du

président de l'instance olympique.

" Le Comité Olympique Algérien sera représen-

té dans ces travaux par une délégation compo-

sée de deux membres : le SG du COA, M.Bouchiha et le président de la Commission

Préparation Olympique, M.Brahmia", a déclaré

à l'APS, M.Mustapaha Berraf. Les élections du

comité exécutif auront lieu à l'occasion de la te- nue à Jeddah (Arabie Saoudite), du vendredi au lundi, des travaux de l'ACNOA, qui seront sui-

vis par les élections du comité exécutif de l'Union Sportive de Solidarité Islamique (USSI), pré- vues mardi et mercredi prochain.

A l'ordre du jour de l'ANCOA, la discussion de

plusieurs questions importantes et la tenue de l'assemblée générale sanctionnée par l'élection du nouveau bureau exécutif. En marge des tra- vaux, un hommage sera rendu aux dirigeants ara- bes ayant rendu des services éminents au sport

arabe, la discussion du mémorandum d'entente conclu entre l'ACNOA et le conseil des minis- tres arabes de la jeunesse et du sport, le soutien

à l'adhésion de la Palestine au Comité Interna-

tional des Jeux Méditerranéens et l'examen de l'organisation de la première édition des jeux arabes des jeunes. L'assemblée générale prendra connaissance éga- lement à cette occasion des préparatifs pour la 13e édition des jeux arabes, prévue en 2015 à

Beyrouth, et du rapport sur la dernière édition

de ces jeux organisés en 2011 au Qatar. Les par-

ticipants examineront également le lancement de l'union arabe de pétanque et le dépouillement des listes des candidats au comité exécutif lors du prochain mandat.

Ain Nouissy Tournoi de Ramadhan (vétérans)

Lesretrouvailles

desanciensfootballeurs

A l’occasion du mois sacré de Ramadan le centre culturel de Ain Nouissy géré

par Bouara Ahmed et en étroite collabora- tion avec Chenine Omar S G de wilaya du mouvement scout a été organisé un tour- noi de football des vétérans âgés de 35 ans et plus, et ce, du mercredi 17/07/2013 à la fin du mois, jour de la finale, les joutes se dé- roulent quotidiennement sur le terrain an- nexe de la salle OMS de Ain Nouissy, genre sixte, le nombre d’équipes est de 10, répar- ties en 2 groupes.

Groupe A: Hamdoud, H. Mamèche, Rouaï, Moussa et Zouaoui.

Groupe B: Mahi, Belhadj, Chegga, Tayeb

et Aïssa.

A part une équipe de Hassi Mamèche, tou-

tes les autres équipes dépendent de la com- mune de Ain Nouissy. Les organisateurs sont Mellah Mansour, Zouaoui, Belkacem, Chenine Omar, Boukorbaa Danid, Belhadj Belkacem, Zouaoui Mohamed, Hamaoi Ka- mel et Amara Mourad. Ce tournoi est en quelque sorte les grandes retrouvailles en- tre anciens footballeurs et Chegga à lui seul peut faire le spectacle.

Amara Aek

Boxe

La sélection algérienne cadette en stage de préparation à Alger

La sélection algérienne cadette de boxe effectue depuis le 14 juillet un stage de préparation de sept jours à Alger, a-t-on appris auprès du Directeur technique national (DTN), Mourad Meziane. Dix boxeurs ont été convo- qués par le staff technique national, pour participer à ce stage de préparation en prévision des prochaines échéances, dont le Championnat du monde de cette catégorie, prévu du 6 au 15 septembre prochain en Ukraine. La sélection nationale effectue deux séances d'entraînement par jour à l'ISTS, précise la même source.

22
22

Sports

Samedi 20 Juillet 2013

22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très
22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très
22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très
22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très
22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très
22 S p o r t s Samedi 20 Juillet 2013 Islam Slimani: «Je serai très

Islam Slimani:

«Je serai très prochainement fixé sur mon avenir»

«Je serai très prochainement fixé sur mon avenir» L ’attaquant international algé rien du CR Belouizdad,

L ’attaquant international algé rien du CR Belouizdad, Islam

Slimani, pisté par plusieurs clubs entres autres le FC Nantes, espère conclure le plus rapidement pos- sible avec le nouveau promu de Ligue 1 française de football. «Pour moi, les choses sont claires. La Ligue 1 est mon objectif. C’est le bon moment de quitter le championnat d’Algérie. Comme pour tout bon footballeur, j’ai l’am- bition de jouer en Europe. J’ai des offres et je pense que je serai très prochainement fixé sur mon ave- nir», a déclaré Slimani au magazi- ne France-Football. Interrogé sur les discussions avec le nouveau

promu de Ligue 1 française, le bu-

teur de la sélection algérienne est resté évasif. «C’est vrai qu’il y a des discussions avec le FC Nan- tes. C’est un grand club du cham- pionnat de France, qui a une his- toire prestigieuse. Mais pour l’ins- tant, je laisse le soin à mon unique représentant, Chokri Yousfi, de s’occuper de mes affaires», a-t-il dit. L’administrateur délégué et chargé du recrutement au FC Nan- tes, Franck Kita, a relevé mercredi la complexité du transfert de l’at- taquant international algérien du CR Belouizdad, Islam Slimani, es- timant que son club ne sait plus à quelle partie s’adresser pour né- gocier, à cause de l’implication d’une multitude d’agents. Par ailleurs, le meilleur baroudeur des éliminatoires de la Coupe du mon- de 2014 Zone Afrique, qui espère conclure son transfert à l’étranger très prochainement, pense déjà aux matches barrages qualificatifs pour le Mondial brésilien, prévus en octobre et novembre prochains. «Oui, et je me dis que le plus dur reste à faire. Ce match est le plus important, et il nous permettrait d’aller au pays du football en cas de succès. Quel joueur ne rêverait pas de disputer une Coupe du monde au Brésil ?», a-t-il souligné.

Guido Angelozzi:

«Ghezzal veut rester à Bari»

L’attaquant algérien Abdelkader Ghezzal, sociétaire de Bari (Série B italienne de football), veut rester au club des Pouilles la saison pro- chaine, a indiqué le directeur spor- tif Guido Angelozzi aux médias lo- caux. «Abdelkader Ghezzal a reçu une offre du Kazakhstan mais il veut rester à Bari», s’est contenté de dire Angelozzi à la chaîne de télévision Sportitalia. Le joueur algérien de 28 ans a d’ailleurs été convoqué pour le

stage d’intersaison qui a débuté ce jeudi et durera jusqu’au 31 juillet à Cavedago (Trente, nord-est de l’Italie). Ghezzal a décliné cette semaine une offre de contrat de trois ans du club kazakh du FC Astana (1ère division), sachant qu’il est encore lié jusqu’en juin 2014 avec Bari. La saison 2012-2013 de Ghezzal a été gâchée par une méchante bles- sure. Il n’a disputé que 13 matches et a inscrit deux buts seulement.

Medjani en route pour Livourne, selon des médias

seulement. Medjani en route pour Livourne, selon des médias L e défenseur international algérien de l’AS

L e défenseur international algérien de l’AS Monaco, Carl Medjani,

devrait être prêté par le club moné- gasque à Livourne, nouveau promu en Série A italienne de football. C’est ce qu’ont rapporté jeudi des médias tran- salpins. Selon le site Internet de la chaîne de télévision Mediaset (Sportmediaset.it), Medjani est «tout proche» de la formation toscane et une

rencontre «décisive» entre les diri- geants des deux clubs aura lieu «ce jeu- di» pour finaliser le transfert à titre de prêt du joueur de 28 ans en Italie. Ar- rivé du côté de la Principauté lors du dernier mercato hivernal pour un con- trat de trois ans et demi en provenan- ce d’Ajaccio, l’international algérien n’entre plus dans les plans de l’en- traîneur italien Claudio Ranieri qui a décidé de se passer de ses services. Outre Livourne, Medjani a reçu égale- ment un contact de l’Olympiakos Le Pirée, champion de Grèce en titre et vainqueur de la coupe nationale. Avec son richissime propriétaire russe Dmitry Rybolovlev, Monaco a mis le paquet sur le marché des transferts en s’attachant les services de joueurs con- nus à l’échelle européenne, à l’image de Falcao, Rodriguez, Moutinho et Abidal et a décidé du coup de libérer plusieurs éléments.

Sofiane Feghouli effectue sa rentrée contre Mannheim en amical

L ’international algérien du FC Valence, Sofiane Fe ghouli, qui a repris les en-

traînements en début de semaine, a disputé mercredi sa première ren- contre de la saison contre l’équi- pe allemande du SV Waldhof Man- nheim(0-0) dans le cadre de la pré- paration pour la nouvelle saison. Le milieu offensif algérien a été in- corporé par l’entraîneur Miroslav Djukic en seconde période, à l’ins- tar de Rami, Jonas et autre Barra- gan. Et en dépit d’une nette domi-

nation, les coéquipiers de Feghou-

li n’ont pas réussi à s’imposer.

L’équipe dirigée par le nouvel en- traîneur Djukic, qui a entamé de- puis une semaine un stage en Al- lemagne, disputera un autre match amical contre Stuttgart, samedi prochain.

Feghouli avait pris part avec la sé- lection algérienne en juin dernier aux deux derniers matches de qua- lification de Coupe du Monde 2014 contre le Bénin (1-3) à Porto Novo

et le Rwanda (0-1) à Kigali.

le Bénin (1-3) à Porto Novo et le Rwanda (0-1) à Kigali. Brahimi convoité par Valence

Brahimi convoité par Valence et Séville

(0-1) à Kigali. Brahimi convoité par Valence et Séville L ’international algérien, Yacine Brahimi, transféré

L ’international algérien, Yacine Brahimi, transféré définitive-

ment à Granada (Div.1, Espagne) de son club français de Ligue 1, le Stade rennais, intéresse deux

clubs de la Liga espagnole de foot-

ball: le FC Valence et le FC Séville. C’est ce qu’a rapporté jeudi, la presse locale. Brahimi (23 ans) sus- cite les convoitises de ces deux clubs «après une bonne saison à Granada», selon les informations

de RMC. Prêté par le Stade ren-

nais au club andalou lors de l’été 2012, Brahimi a joué 27 matchs avec sa nouvelle formation. Des matchs pendant lesquels il a lais-

sé une bonne impression, d’où

l’empressement des dirigeants de Granada à racheter définitivement son contrat avant la fin de l’exer-

Havre AC / Mesloub est «intransférable»

La direction du Havre AC (Ligue

férable». Le journal «l’Equipe» a

2, France) a indiqué jeudi que son

fait

part mercredi, d’un intérêt par-

milieu de terrain algérien, Walid Mesloub, convoité notamment par

ticulier de Lorient pour le joueur algérien de 27 ans.

le club français de Ligue 1, le FC

Ce

dernier, qui n’a jamais joué par-

Lorient, «est intransférable».

mi

l’élite de l’Hexagone, est sous

«Mesloub fait partie du projet du

contrat jusqu’en 2014. Au cours

club et se présente comme l’une

de

l’exercice précédent, il a dis-

des pièces maîtresses de l’effectif d’Erick Mombaerets», ont fait sa- voir les dirigeants havrais via un communiqué sur le site Internet officiel du club, ajoutant qu’à ce titre «il n’est en aucun cas trans-

puté 37 rencontres avec à la clé huit buts. Mesloub a été sélec- tionné une seule fois en équipe nationale algérienne, lors du match amical sur le terrain du Luxembourg (0-0) en 2011.

IdrissSaâdi revientàl’ASSaint-Etienne pour s’imposer «pour de bon»

pour s’imposer «pour de bon» L ’attaquant algérien de Saint- Etienne, Idriss Saâdi,

L ’attaquant algérien de Saint- Etienne, Idriss Saâdi, prêté

successivement au Stade de Reims puis au Gazélec d’Ajaccio, ambi- tionne de s’imposer «pour de bon» dans l’effectif de son club de Ligue 1 française de football en vue de la prochaine saison. «Avant d’aller discuter avec l’en- traîneur, mon objectif était d’être préparé le mieux possible. Il y a une dizaine de jours, j’ai eu un entretien avec le coach. Cela

s’est bien passé. J’ai rapidement

vu qu’il était dans la même opti-

que que moi», a déclaré le joueur à

la presse locale. «On se laisse la

période de la préparation pour voir

ce qu’il est possible de faire l’an

prochain. Je sais que cette pério-

de est importante pour moi. C’est

maintenant que je dois montrer ce

que j’ai appris la saison dernière», a-t-il ajouté. L’attaquant de 23 ans a pris part

au match amical de son club, où

évolue son compatriote internatio-

nal algérien Faouzi Ghoulam, face

à Istres mardi. Il a profité de

l’aubaine pour inscrire l’un des trois buts de son équipe qui l’a

emporté (3-1) et surtout s’illustrer par «une bonne prestation», se-

lon la presse locale. Lors de la sai-

son précédente, Saâdi avait ins- crit 7 buts en 32 matches joués avec Gazélec d’Ajaccio

cice passé. Le milieu offensif algé- rien devrait prochainement s’en- tretenir avec le président du club espagnol, Giampaolo Pozzo, afin d’évoquer son avenir, ajoute la même source. Yacine Brahimi, qui a bénéficié du changement de sa nationalité sportive il y a quelques mois en optant pour l’Algérie après avoir porté les couleurs des sélections jeunes françaises, a re- joint les Verts en mars dernier, avec

lesquels il compte deux appari- tions contre le Bénin à domicile (victoire 3-1) et le Rwanda en dé- placement (victoire 1-0).

Inter Milan

Belfodilratedeux penalties pour sa première sortie en «nerazzurro»

penalties pour sa première sortie en «nerazzurro» L e nouvel attaquant algérien de l’Inter Milan, Ishak

L e nouvel attaquant algérien de l’Inter Milan, Ishak Bel-

fodil, a raté deux penalties lors de sa première sortie sous les couleurs «nerazzurri», mercre-

di en amical contre une sélec-

tion de la région de Trentino (3- 0), où les Lombards effectuent leur stage d’intersaison. Belfodil, comme le nouvel atta- quant argentin Mauro Icardi, n’a pas marqué lors de cette première sortie victorieuse de l’entraîneur Walter Mazzarri.

Les buts de la rencontre ont été inscrits par les Argentins Pala- cio et Alvarez et le jeune Capel-

lo (17 ans), nouvelle recrue en

provenance du club de Bolo- gne. L’Inter Milan est en stage depuis plus de dix jours au cen-

tre sportif La Pineta de Pinzolo

(Trentino, nord-est de l’Italie).

Samedi 20 Juillet 2013

Sports

23
23
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a
Samedi 20 Juillet 2013 Sports 23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a

ESM

Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui

23 ESM Après deux jours de repos, rendez-vous aujourd’hui L a prospection de joueurs n’a fait

L a prospection de joueurs n’a fait que trop durer et le temps perdu sera dur à rat-

traper par la suite. Les dirigeants

à travailler durant la prochaine sai- son. Il paraît que tout sera réglé à la fin de ce week-end, aujourd’hui samedi, ou au plus tard dimanche. Il est vrai qu’il est difficile de «re- bâtir» une nouvelle équipe après le départ de joueurs cadres. Ceci dit, dans nos clubs, la stabilité des effectifs et des staffs fait souvent défaut. Conséquence, le travail réalisé en une ou deux saisons est souvent détruit suite des change- ments. Souvent, le mal vient du problème financier qui fait partir les joueurs vers d’autres cieux. Enfin, après ces deux jours de re- pos (jeudi et vendredi), les fans du Ettaradji, les vrais, espèrent que leur équipe retrouvera sa verve et que la reprise des entraînements aujourd’hui (samedi) éclaircira da- vantage la situation actuelle que vit le club espérantiste cher au re- gretté Laribi Boualem et à d’autres disparus.

Amara Abdelkader

actuels et le staff technique com- posé de Bouzid et Benkritly font de leur mieux pour dégager l’ef- fectif officiel avec lequel ils auront

ASMO

Les dossiers des joueurs déposés à la LFP

A lors que le recrutement es tival n’est pas encore clô turé, la direction du club

de M’dina J’dida a établi une pre- mière liste des joueurs pouvant formé l’effectif d’El-Djamîya. Se- lon nos informations, le secrétaire de l’ASMO, Noureddine Kouache, a déposé à la Ligue de football pro- fessionnel (LFP), les dossiers de 19 joueurs dont 4 sont encore es- poirs, en l’occurrence Belalem, Barka, Fethallah Tahar et Benka- blia. En outre, après concertation avec la direction et certains

joueurs, ce dirigeant a pris le soin d’attribuer les nouveaux numéros de dossards aux éléments actuels. Seuls Mezaïr, Youcef Yacine, Ta- har et Kheloufi ont conservé leurs

numéros de l’exercice 2012-2013. Ci-dessous, la liste des joueurs dont les dossiers ont été déposés au niveau de la LFP, par poste et par numéro:

Gardiens de but: Mezaïr (31), Bouhedda (1). Défenseurs: Benayada (92), Benaouameur (23), Saâdaoui (33), Oumo- khtar (14), Youssef Yacine (2), Bensaci (20), Barka (52). Milieux de terrain: Mohamed Mohamed (6), Boudoumi (21), Tabti (10), Atti (40), Ousmaïl (11), Kheloufi (22), Belalem (44), Fethallah Tahar (36). Attaquants: Hamidi (29), Benchaâbane (9), Belmaâziz (17), Benka- blia (49), Balegh (7), Athmani (18). Lahouari A.

Match amical - WAT 4 – CRBH 0

Les Widadis font déjà le spectacle

- WAT 4 – CRBH 0 Les Widadis font déjà le spectacle F ace à l’équipe

F ace à l’équipe voisine du CRB Hennaya et devant une af-

fluence peu nombreuse, les Bleu et Blanc ont disputé jeudi soir leur premier match amical durant cette période de préparation d’avant- saison, au stade Akid Lotfi, en rem- portant une large victoire «4-0» au final. Grâce à des réalisations de

Chaouti et Dif en première pério- de, et de Tiouli et Rabta en secon- de mi-temps, les Widadis ont prou- vé que le WAT version 2013-14 jouera bel et bien les premiers rô- les en ligue 2. S’il n’était pas mécontent de la prestation de ses joueurs, Nabil Neghiz, affirme qu’il ne possède

que 15 éléments confirmés qui peuvent postuler à une place de titulaire dans le onze de départ, d’où la nécessité de recruter da- vantage durant les jours à venir, en souhaitant la venue du défen- seur Mokhtar Megueni «JSMB», du milieu offensif Khaled Fouaz «ESM» et de l’attaquant Rafik Deghiche «SAM».

Le stage bloqué décalé au 24 juillet

Alors que les coéquipiers du por- tier Benmoussa devaient rejoindre la Tunisie dès ce lundi, pour dé- buter le stage bloqué d’avant-sai- son à Hammam Bourguiba, la date du départ a été reportée de deux jours, afin de régler entre temps, quelques détails administratifs, et notamment le versement d’une partie des arriérés des joueurs en début de semaine.

Karim B.

RC Arbaâ

Ammani a sollicité l’ESS pour la libération d’El Okbi

Djamel Ammani, le président du RC Arbaâ, promu cette année en Li- gue Une, a officiellement sollicité les services du meneur de jeu de l’ES Sétif, Hichem El Okbi, auprès de la direction de son club. C’est ce qu’a indiqué vendredi, le président de la section football de la formation sétifienne, Hassen Ha- mar. «Ammani s’est déplacé à Sé- tif pour demander la lettre de libé- ration d’El Okbi. Pour le moment, on n’a rien décidé car la balle est dans le camp de l’entraîneur Ve- lud, lui seul habilité à trancher sur le sort du joueur», a déclaré à l’APS, le responsable sétifien. Le coach français de l’Aigle noir avait décidé en fin de saison pré- cédente de mettre l’international militaire algérien sur la liste des li- bérés, mais les dirigeants sont in- tervenus ces derniers jours pour lui demander de revoir sa décision. «On a certes demandé à Velud de

réfléchir encore sur le cas d’El Okbi, mais le dernier mot lui re- vient. Pour le moment, on attend toujours sa décision finale, et c’est ce que j’ai fait savoir d’ailleurs à Ammani», a ajouté Hamar qui ne voit pas d’inconvénient à libérer l’ancien joueur du NA Hussein- Dey au profit du RCA ou un autre club si l’ancien sélectionneur du Togo décide de se passer de ses services. Intronisé à la tête du RCA

il y a trois semaines après la dé-

mission collective de l’ancienne équipe dirigeante, Ammani a réus-

si à recruter plusieurs éléments en

un laps de temps très court, à l’ima- ge des ex-joueurs du MC Alger,

Hamza Zeddam et Mouaouia Meklouche. Il est également sur le point d’engager Farouk Belkaïd de l’ESS, en attendant de conclure avec un international comorien au nom de Youssouf M’chagama qui

a débarqué jeudi à Alger.

MCA - Depuis hier en stage à El Jadida

Alain Geiger veut faire une première évaluation

L es Mouloudéens se sont envolés hier matin, à destination de Casa-

blanca, pour un stage qui durera deux semaines. Un stage qui permettra à l’entraîneur Alain Geiger de boucler la première partie de la préparation dans un cadre qui s’annonce idéal. Les gars du MCA ont, en effet, choisi la co- quette ville côtière d’El Jadida, plus précisément le complexe touristique Mazagan Beach Resort où ont déjà résidé plusieurs grands clubs euro- péens comme par exemple le FC Bar- celone. Conduite par le manager Ka- mel Kaci Saïd, la délégation moulou- déene est au grand complet, à la seule exception, peut-être, de Lazhar Hadj Aïssa dont, selon nos sources, le con- trat aurait été résilié le week-end der- nier. Souffrant d’une blessure finale- ment sérieuse comme l’ont révélé les derniers examens radiologiques, l’ex- joueur sétifien est donc resté inutile- ment six mois au Mouloudia, puis- qu’il n’a pas joué le moindre match. Une perte sèche pour le Doyen sur laquelle, pour le moment, personne ne veut faire de commentaires. Toutefois, dans les milieux des supporters du MCA, tous les doigts sont pointés vers l’ancienne direction du club, avec à sa tête Omar Ghrib, qui avait attri- bué un salaire de 250 millions à Hadj Aïssa avant d’être totalement sûre que ce joueur serait opérationnel. Ceci, comme cela se fait dans tout club professionnel qui se respecte. Cela dit, Alain Geiger n’avait pas inclus Hadj Aïssa dans ses plans pour compléter son effectif mais il se réjouit que tout soit rentré dans l’ordre pour les joueurs qui réclamaient des révisions de leurs salaires, tels que Moumen et Kacem Mehdi. Par ailleurs, le coach mouloudéen compte ajouter à son ef- fectif deux joueurs africains: un dé-

ajouter à son ef- fectif deux joueurs africains: un dé- fenseur latéral gauche qui viendrait du

fenseur latéral gauche qui viendrait du Nigeria et un attaquant malien. Ces deux éléments, qui sont en contact avec le manager Kaci Saïd, pourraient re- joindre l’équipe dans les tout pro- chains jours au Maroc. Les Mouloudéens devraient disputer trois, voire quatre, matches amicaux durant ce stage dont un face au cham- pion du Maroc, le Raja de Casablan- ca. Voilà donc une bonne opportunité pour Alain Geiger de jauger ses joueurs, notamment ceux qui avaient quelques petites blessures ces derniers jours comme Moumen ou encore Ghazi et Aksas. Le programme durant ce stage sera biquotidien avec une séance d’en- traînement l’après-midi avant la rup- ture du jeûne et une séance en soirée sur place puisque le complexe Maza- gan Beach est doté de superbes instal- lations pour les entraînements. L’équi- pe du MCA rentrera à Alger juste avant l’aïd el-fitr, pour que les joueurs passent la fête en famille avant de re- partir, toujours vers le Maroc où le vieux club algérois entamera le deuxiè- me et dernier stage avant la reprise. A. Raïs

L’EchoL’Echo

L’Echo L’Echo des des Sp Sp rts rts Samedi 20 Juillet 2013 MCO Une nouvelle réunion

desdes SpSp

rtsrts

Samedi 20

Juillet

2013

MCO

Une nouvelle réunion du Conseil d’administration ce soir

L ’incertitude règne toujours dans la bâ tisse du Mouloudia

d’Oran, puisque quelques jours seulement avant le départ pour le stage d’inter- saison en Tunisie, la direc- tion du club n’a pas encore

arrêté la liste des joueurs de- vant prendre part à ce voya- ge, encore moins la liste des dirigeants appelés à accom- pagner l’équipe. En effet, le doute plane toujours autour de la liste nominative des personnes devant s’envo-

ler jeudi prochain vers la ca-

pitale tunisienne, pour un stage de préparation qui durera 12 jours, dont le lieu n’est également pas encore

fixé. Une réunion du Conseil d’administration est en ef-

fet prévue à partir de ce soir, où l’ordre du jour consiste-

ra à dresser un bilan sur la

situation financière de la société et arrêter non seule- ment l’effectif du Moulou-

dia, ainsi que la liste des 35 personnes appelées à faire

le voyage en Tunisie. Aux

dernières nouvelles, l’un des principaux actionnaires

de la société, Ahmed Belha-

dj, aurait confié à Djebbari il

y a quelques jours, le fait

d’être prêt pour rester au chevet de l’équipe notam-

d’être prêt pour rester au chevet de l’équipe notam- ment durant les premiers jours du stage.

ment durant les premiers jours du stage. Ce retour aux

affaires de l’équipe de Baba devra provoquer un chan- gement dans le paysage de l’équipe dirigeante.

Haddou Moulay,

manager général

Un brin de changement a commencé à souffler au ni- veau de la hiérarchie de

l’équipe dirigeante avec la nomination de Haddou Moulay à la place de Seddik

Abdennour. Une décision confirmée par écrit avant- hier soir avant d’être remise à l’intéressé. «Oui, on m’a proposé le poste de mana- ger général mais il reste en- core quelques détails à ré- gler», dira l’ancien arrière gauche des Hamraoua, avant d’enchaîner «J’avoue que j’étais loin de l’équipe pendant plusieurs mois. Je dois encore observer de plus près ce qui se passe avant de trancher sur la question».

Yahiaoui et Laâssami rentrent en France

Les deux joueurs émigrés que sont Yahiaoui et Laâs- sami, sont rentrés chez eux sans l’avis des dirigeants. Si l’arrière droit Laâssami n’a pas signé de contrat, Ya- hiaoui par contre est lié avec le club. Le joueur a même touché une partie de son dû. Personne ne sait si le joueur va retourner ou non à Oran. A.B

USMA

La méthode Courbis dérange

L es joueurs de l’US MA ont découvert une nouvelle mé-

thode de préparation de la saison sportive ; il s’agit d’entraînement quotidien et non de stages de longue durée suivis de matches amicaux, c’est la méthode Courbis qui a étonné plus d’un. Le coach français pense que c’est la meilleure façon de préparer ses troupes et il li- vre ses explications: «On fait un gros travail foncier. Le rythme monte crescendo et les joueurs vont vraiment suer. On continuera comme ça jusqu’au début du cham- pionnat. Évidemment d’ici la date de la reprise on ne va pas suivre la même charge de travail. Les joueurs y arriveront frais», promet-il, mais sans convaincre grand monde. Dans son entourage immé- diat, on craint une saison très dure pour les joueurs:

«On ne fait vraiment pas beaucoup d’effort à l’entraî- nement. Ça ressemble plus à ce qu’on fait en cours de la sai- son qu’a ce qu’on faisait en pareille circonstance», dira un joueur qui ne veut pas se dévoiler de peur des re- présailles de son coach. La méthode Courbis est donc critiquée d’autant que le

La méthode Courbis est donc critiquée d’autant que le coach avec ses incessants va-et-vient entre Alger

coach avec ses incessants va-et-vient entre Alger et Paris ne suit pas, personnel- lement, son travail. Cela dé- range ses adjoints, mais pas la direction qui lui fait con- fiance aveugle. L’USMA va donc attaquer le champion- nat sans moindre match amical. C’est du moins la vé- rité d’aujourd’ hui, celle du coach Rolland. Et la aussi le Marseillais tente une expli- cation: «Je ne voulais pas mettre en danger la santé des joueurs. On est en plein Ramadhan, je ne veux pas trop solliciter les organis- mes. Je crains aussi les bles- sures. La meilleure solution pour moi et de faire disputer des matche d’application à mon équipe. J’aurai l’occa- sion de voir tout le monde à l’œuvre», dira-t-il celui qui a misé sur une excellente sai- son de son team. Racym A.S

ASO

Zaoui: «J’ai répondu à l’appel du cœur»

L es supporters de l’ASO Chlef ont poussé un grand ouf de soulage ment, dès l’arrivée de Zaoui Samir

au cercle du club. Une arrivée discrète, mais vite remarquée par les nombreux suppor- ters présents sur les lieux. Dès l’annonce de la rumeur de la volonté du capitaine cou- rageux de l’ASO de quitter Chlef, les cho- ses se sont accélérées. En effet, après une semaine un peu mouvementée, suite à ladi-

te rumeur, Zaoui est sorti de son mutisme et

a tenu à démentir l’information le donnant partant du club. «Je suis étonné par une certaine presse à sensation. Je ne me suis jamais exprimé sur le sujet, ni annoncé mon intention de quitter le club», a-t-il fait re- marquer. Et de préciser: «Dans ma tête, je suis, et je serai toujours à l’ASO, un club auquel je suis très attaché. Ce que j’avais annoncé a été déformé. J’ai toujours an- noncé vouloir terminer ma carrière à l’ASO, pour peu que le président Medouar en dé- cide ainsi et soit plus compréhensif à mon égard». En tout cas, au vu de ses dires, le joueur a voulu mettre les choses au clair. C’est chose faite. Medouar a appelé son

joueur pour mettre fin au suspense qui a

a appelé son joueur pour mettre fin au suspense qui a duré au moins deux mois.

duré au moins deux mois. Même s’il ne l’a pas dit, Zaoui a laissé entendre qu’il veut être rémunéré à sa juste valeur et récupéré ses arriérés, d’autant qu’il a toujours servi l’équipe avec sérieux et détermination. En effet, Zaoui demeure d’ailleurs la pièce maî- tresse du compartiment défensif et le ras- sembleur du groupe. Le geste attendu par le joueur de la part du premier responsable du club a, certainement, réussi à convain- cre l’ex-international. Le capitaine des «Lions du Cheliff» vient, donc, d’apposer sa signature sur le fameux document qui le

lie, désormais, à Chlef pour une période d’une saison. Avec le retour du dernier sol- dat, Medouar a, encore une fois, réussi son coup, en trouvant un accord avec son em- ployé, en quelques minutes. S’il a pu con- vaincre Zaoui, c’est qu’il a du casser sa tirelire. Un retour qui a rassuré les fans ché- lifiens qui comptent beaucoup sur son ex- périence pour encadrer les jeunes et l’équi- pe. Pour les supporters, aux anges: «On ne pouvait pas accepter de le voir jouer ailleurs. Zaoui fait partie des meubles de la maison chélifienne. Avec Samir en défense, l’équi- pe entamera sa préparation sur de bonnes bases.» L’ASO vient de faire une bonne affaire en sauvant sa citadelle.

Le jeune Naâs Araba promu en seniors

Après une quinzaine de jours, un autre es- poir promu vient de signer à l’ASO. En ef- fet, l’entraîneur en chef Meziane Ighil a donné son feu vert à Medouar pour garder le jeune Naâs Araba Mohamed, qui a été appelé par la direction, hier, après-midi, pour signer son premier contrat pro. Il est le 9e

espoir à être retenu dans le groupe des Rouge et Blanc. Ce jeune défenseur, issue de la catégorie espoir, vient d’apposer sa signature sur le document qui le relie, dé- sormais, pour un bail de quatre saisons, à l’équipe de l’ASO Chlef. Le jeune Naâs Ara- ba, qui avait joué la saison dernière en tant qu’espoir titulaire, a réussi son passage aux yeux de Meziane Ighil qui est satisfait de son rendement, lors de la deuxième semai- ne de travail.

Samson, Langoualama et Dahem, aujourd’hui, à Chlef

Enfin, Nourredine Dahem, qui a résilié, of- ficiellement, son contrat qui le liait avec le club algérois de Soustara, est attendu, cet après-midi, au cercle du club pour signer un contrat au profit des Lions. En plus des deux Gabonais, le défenseur de l’Entente de Sétif, Lakhdari Adel, est annoncé offi- ciellement à l’ASO qu’il rejoindra, demain, à Alger, lors du départ des Chélifiens pour le Royaume chérifien, où il signera son con- trat une fois là-bas.

Yacine