Vous êtes sur la page 1sur 8

République algérienne démocratique et populaire

Université Djillali Liabes


Faculté de Médecine
Département de Pharmacie

TP N°01
Dosage de
l’hémoglobine.
Réalisée par:
• CHAREF KHODJA Meriem.
• GHERMI Mohamed.
• TAHRI Mahmoud.
• BETTAYEB Mohamed Amine.
• ZIDOUR Mehdi Nabil

4 ème année pharmacie G05.


Année universitaire : 2008 / 2009
TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

I- Généralités :
1- Définition :

L'hémoglobine est un pigment de coloration rouge contenu par les globules rouges
(hématies) et permettant le transport de l'oxygène des poumons vers les tissus.
Une hémoglobinopathie appelée également hémoglobinose est une affection
héréditaire sanguine concernant l'hémoglobine et dont la transmission est variable
des parents dans les enfants, selon la variété d'hémoglobinose).Un pigment est une
substance élaborée par l'organisme, donnant aux tissus leur coloration.

2- Fonction :

L'hémoglobine fournit 33% du poids des globules rouges. Chez l'homme, le taux
normal d'hémoglobine est de 14 à 16 g/dl de sang. La quantité d'hémoglobine
présente dans la totalité du sang circulant d'un homme de 70 kg est estimée à 750 g.
La capacité de transport d'un décilitre de sang est d'environ 20 ml d'oxygène. Ce
même volume de plasma ne peut transporter sous forme dissoute que 0,5 ml
d'oxygène.

L'hémoglobine est une hétéroprotéine constituée de globine,


globine et d'une petite
molécule non protéique, l'hème
hème.
hème Sur l'hème se fixe, transitoirement,

• soit un atome d'oxygène, pour former l'oxyhémoglobine


oxyhémoglobine HbO2. L'oxygène est
libéré par simple dissociation de la molécule d'oxyhémoglobine ;
• soit une molécule de dioxyde de carbone venant de la respiration cellulaire
pour le transporter vers les poumons sous forme de carbohémoglobine.
carbohémoglobine

La carboxyhémoglobine,
carboxyhémoglobine formée par association d'hémoglobine et de monoxyde de
carbone, est plus stable, ce qui explique sa toxicité.

Lorsque la pression partielle en


oxygène pO2 chute de 100mm
Hg (dans les artères) à 40 mm
Hg (dans les capillaires
veineux), un décilitre de sang
libère entre 4 à 5 ml d'oxygène.
Dans le globule rouge humain,
le 2,3 diphosphoglycérate joue
un rôle régulateur fondamental
dans le transport de l'oxygène. Il se lie à l'hémoglobine désoxygénée. En stabilisant
cette conformation il facilite la libération d'oxygène dans les tissus.

1 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

3- Structure :

L'hémoglobine est une grosse molécule protéique de 64000 daltons. Ce tétramère


est constituée de 4 sous-unités identiques deux à deux et qui se distinguent en type
alpha et béta le plus souvent. Il en existe, en effet, différentes formes, en particulier
plusieurs formes foetales et adultes.
La globine est associée à un hème (protoporphyrine III). Elle contient un atome de
fer ferreux, enserré par les quatre cycles pyrroliques et capable de se lier à l'O2.

2 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

4- Utilisation clinique :

 En médecine, plusieurs termes se rapportent à l'hémoglobine :

 Le taux d'hémoglobine est exprimé en g/100 mL. Les valeurs


normales du taux d'hémoglobine dépendent du sexe et de l'âge du
sujet. Un taux d'hémoglobine inférieur à la norme définit une
anémie.

 La saturation SaO2 définie en % est calculée par la quantité


d'oxyhémoglobine divisée par la quantité totale d'hémoglobine du
sang. La saturation SaO2 peut être mesurée sur du sang veineux ou
du sang artériel. La saturation en oxygène du sang est un des
paramètres d'un examen appelé gaz du sang. La valeur de la
saturation est considérée comme dangereuse si elle est inférieure à
90 % pour du sang artériel. La valeur normale est de 100 % pour des
conditions atmosphériques normales. À cette valeur, on parle de
capacité en O2 du sang.

 La cyanose est un signe clinique. Il s'agit de la coloration bleutée


des téguments. Elle apparaît lorsque la concentration en
hémoglobine réduite dépasse les 5 g/100 mL de sang capillaire. Elle
peut être masquée par une anémie.

II-
II- Dosage de l’hémoglobine :
1- Principe
2- Dosage en images
3- Résultats

3 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

1- Principe du dosage de l’hémoglobine :

a- Ajout de réactif de Drabkin au sang


b- Hémolyse les globules rouges libérant l’hémoglobine
c- Oxydation de l’hémoglobine en méthémoglobine (Fe3+) par les ions
ferricyanure (Hexacyanoferrate III de potassium K3[Fe(CN)6] ).
d- Formation d’un complexe : la cyanméthémoglobine grâce aux ions cyanures
(Cyanure de potassium KCN).
e- Mesure de l’absorbance (A) de la solution diluée obtenue parallèlement à un
étalon de concentration massique connue :
A 540 nm (pic d’absorption maximale de la cyanméthémoglobine) avec
proportionnalité entre l’absorbance et la concentration massique pour des
solutions très diluées (Loi de Beer Lambert)

2- Dosage en images :
a- Organisation du poste :

Préparation du matériel nécessaire et en particulier remplissage des tubes par 5


mL de réactif de Drabkin

4 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

b- Prélèvement du sang :

Homégénisation Aspiration de 20 µL Essuyage du cône

c- Dilution
Dilution dans le liquide de Drabkin :

Dépôt des 20 µL dans les 5 mL de


réactif de Drabkin

Rinçage du cône par aspiration


refoulement du réactif de
Drabkin surnageant.

d- Homogénéisation de la solution :

Homogénéisation par
retournement après bouchage du
tube par du parafilm

5 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE

e- Mise en cuve et lecture au spectrophotomètre :

- Remplissage d’une cuve de spectrophotomètre


- Lecture à 540 nm du témoin réactif, de l’étalon et de l’essai

f- Gestion des déchets :

Élimination des solutions contenant du réactif de Drabkin dans un conteneur


dont le contenu sera traité par de l’eau de Javel

Élimination immédiate des déchets : cônes, papiers souillés … gants

6 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie


TP N 01 HEMATOLOGIE – DOSAGE DE L’HEMOGLOBINE
L

3- Résultats :

Expression de la concentration massique d’hémoglobine contenue dans un litre


li de
sang pur

ρessai en g d’Hb/L de sang = Aessai x ρ étalon / Aétalon


Le taux d’hémoglobine obtenu :

 Echantillon
chantillon N° 01: Mr SGHIR 14 g /dl.
/dl. (Y)
 Echantillon
chantillon N° 02 : Melle YOUSFI 09 g/dl.
g/dl (X)

Interprétation :

Valeurs de référence : 120 à 160 g d’Hb /L sang chez

140 à 180 g d’Hb /L sang chez

Pour le patientt (Y) le taux d’Hb


d Hb est compris dans les valeurs normales, cependant
celui de la patiente (X) est nettement inférieur à celui de la norme chez la femme,
on posera ainsi le diagnostic d’une
d anémie, d’éventuel autres examen
xamen préciseront
l’étiologie
étiologie de cette anémie.

III-
III- Variations pathologiques :
1- Résultat inférieur aux valeurs seuils
 Anémie :
- Microcytaire
- Macrocytaire
- Hémolytique
-…

2- Résultats supérieurs aux valeurs seuils


 Polyglobulie :
- Primitive
- Secondaire

7 RAFUNIT © - UDL - Pharmacie

Vous aimerez peut-être aussi