Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercice 11 : Appareil de mesure du coefficient de frottement

Le systme tudi sert mesurer le


coefficient de frottement entre deux
matriaux. Il est constitu de :

Un bti (0) dans lequel est fixe
une plaque (3) fabrique dans lun des
matriaux tudier.
Une tige (1) en liaison
ponctuelle avec frottement avec (0) au
niveau de son centre de gravit G. Dans
la position dquilibre, la tige (1) fait
un angle =40 avec lhorizontale.
Une roue (2) en liaison pivot au
niveau du point O avec la tige (1) et en
liaison ponctuelle au niveau du point I
avec (3). Cette roue est constitue dun
matriau diffrent de (3). Son rayon est R.
Une masse variable m retenue par un cble entour autour dun disque de rayon r. Le
choix de la masse m se fait lorsque le disque est la limite du glissement en I.


On donne : Masse de 1 : m
1
=1.2kg
Masse de 2 : m
2
=800g
Masse m : m=200g
R=12 cm et r=6 cm
g=9,8 m/s
On se trouve dans la configuration indique sur le schma ci dessus. La masse m donne
correspond la limite du glissement
1. Combien y a-t-il dinconnues de liaisons dterminer dans ce systme. Combien faut-il
isoler de solides pour trouver toutes ces inconnues de liaison ?
2. En isolant le solide (2), dterminer la valeur du coefficient de frottement f entre les deux
matriaux et les efforts dans les liaisons en O et en I.

Correction dtaille
1.
Analyse du problme :

La barre (1) est un solide soumis
deux efforts : un en O, lautre en G. La
direction de cet effort est donc connue. Il
sera port par la droite (OG).
En I, le contact est ponctuel avec du
frottement. Il y aura donc 2 inconnues : une
pour la laction entre la surface (3) et la
roue (2) (normale la surface) et lautre
correspondant la force de frottement qui
va sopposer au glissement de la roue (2)
m
O
I
=40
G
R
r
(1)
(2)
(3)
x
y
(0)
A
m
I
G
(3)
x
y
N
T
1 inconnue
(sens arbitraire)
2 inconnues
(sens connu)
donc dirige vers le bas. En effet, si le glissement se produit, la roue tournera de x vers
y sous leffet de la masse m. La force de frottement va donc sopposer ce
mouvement.

Il y a donc en tout 3 inconnues. Il suffira donc disoler un solide ou ensemble de solides dans
le systme pour rsoudre le problme.
2.
On isole (2).
Bilan des Actions Mcaniques Extrieures (B.A.M.E.) (2):
{ }

0
_
_
_
sin
cos
2 1
2 1
) 2 1 (

O
O
F
O
On sait que
2 1
O est colinaire OG (sens arbitraire).
{ }

0
_
_
_
0
) 2 (
mg F
A
m
{ }

0
_
_
_
0
2 ) 2 (
g m F
O
poids

{ }

0
_
_
_
) 2 3 (
T
N
F
I

Rduction des moments en I:

) 2 ( ) 2 ( ) 2 1 ( )) 2 ( ) 2 ( (
+ + =
poids I m I I I
M M M M
P IO A IA O IO M
m I
+ + =
2 2 1 )) 2 ( ) 2 ( (

|
|
|

\
|

|
|
|

\
|
+
|
|
|

\
|

|
|
|

\
| +
+
|
|
|

\
|

|
|
|

\
|
=

0
0
0
0
0
0
0
0
) (
0
sin
cos
0
0
2 2 1
2 1
)) 2 ( ) 2 ( (
g m
R
mg
r R
O
O R
M
I


|
|
|

\
|
+
|
|
|

\
|
+
+
|
|
|

\
|

gR m r R mg O R
M
I
2 2 1
)) 2 ( ) 2 ( (
0
0
) (
0
0
sin
0
0


Application du Principe Fondamental de la Statique (P.F.S.) :
(2) est en quilibre

=
=

) ( 0
) ( 0
)) 2 ( ) 2 ((
)) 2 ( ) 2 ( (
b M
a R
I

= + + +

= +
=

) 3 ( 0 ) ( sin ) (
) 2 ( 0 ) ( sin
) 1 ( 0 cos
) (
2 2 1
2 2 1
2 1
gR m r R mg O R b
T g m m O
N O
a


N
R
gR m r R mg
O 77 , 16
sin
) (
) 3 (
2
2 1
=
+ +
=


N g m m O T 98 , 0 ) ( sin ) 2 (
2 2 1
= + =


N O N 84 , 12 cos ) 1 (
2 1
=


Comme le systme est la limite du glissement, on a
076 , 0
84 , 12
98 , 0
= = =
N
T
f N f T