Vous êtes sur la page 1sur 16

L'L'EchoEcho d'Orand'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes

Quotidien

national

d'information

Douzième année - Numéro 3975 - Lundi 22 Juillet 2013 - www.echo-doran.com - Prix 10 DA

Pour faire face à la pénurie de pain pendant l’Aïd, les boulangers s’organisent

DESPERMANENCES DANSCHAQUEQUARTIER P. 5

Photo d'illustration
Photo d'illustration

MCOMCO

Djebbaridonne plus de responsabilités àBaba

P. 24

ASOASO

Ighil Meziane:

«Ceregroupementsera bénéfiquepourl’équipe» P. 24

QuelleQuelleQuelleQuelleQuelleuelleuelleuelleuelleuelle époqueépoqueépoqueépoqueépoquepoquepoquepoquepoquepoque
QuelleQuelleQuelleQuelleQuelleuelleuelleuelleuelleuelle
époqueépoqueépoqueépoqueépoquepoquepoquepoquepoquepoque !!!!!
AÏN EL-ARBA
Après avoir séquestré le bijoutier
Trois voleurs s’emparent
de 100 millions de bijoux
ORAN
Saisie de sept tonnes de cuivre à El-Barki
Deux personnes arrêtées
Afin de permettre à leur copain
trafiquant de drogue, de s’échapper
Des individus agressent
des policiers à «Torro»
P. 12-13
13 Ramadhan 1434 Imsak : 4h 11 Iftar : 20h 18
13 Ramadhan
1434
Imsak : 4h 11
Iftar : 20h 18

HASSI BOUNIF

Après le changement des canalisations

Les tranchées attendent toujours le revêtement à Haï chahid Mahmoud

P. 3

ORAN

Pour en finir avec la tarification forfaitaire

La SEOR prévoit l’installation de 80.000 nouveaux compteurs

P.

3

Visites des élus APW aux communes

Les PCD seront étudiés au cas par cas

P.

3

Malgré son danger et sa nocivité

La chicha enivre les Oranais

P. 5

MAGHNIA

Le commerce informel est de retour

Il se réapproprie les places publiques

P. 8

NEDROMA

Les habitants de Zaouiet El-Yagoubi se plaignent de l’état de leurs routes

P. 8

MOHAMMADIA

L’animation culturelle en panne dans la ville

P. 9

MOSTAGANEM

Production de près de 800.000 quintaux de tomate

P. 11

TISSEMSILT

Des actions de volontariat nocturnes de nettoiement

P. 11

Constantine : Les assassins de Haroun et Ibrahim condamnés à la peine capitale

P. 12-13

2

2 O r a n a u j o u r d ' h u i

Oran aujourd'hui

Lundi 22 Juillet

2013

32 A32

A 32 A32

A32

A32

A32

A A32

Photos & commentaires Slimane

Depuis le mois de novembre dernier, la mena- ce de ce balcon qui pend dangereusement

Depuis le mois de novembre dernier, la mena- ce de ce balcon qui pend dangereusement en l’air, est présente. Certes, on nous rétorquera que les habitants de cet immeuble ont été relo- gés. Oui mais cet immeuble qui abrite encore une pharmacie où travaillent cinq personnes, devrait être rasé car il constitue une véritable menace sur la sécurité publique.

Voilà un autre plan de la mare d’eaux usées stagnantes, juste en face d’une cité

Voilà un autre plan de la mare d’eaux usées stagnantes, juste en face d’une cité d’habita- tion qui n’a pas encore été réceptionnée, dont nous avions évoqué le cas il y a quelques jours. Ces eaux sont un véritable couvoir pour mous- tiques et autres insectes nuisibles. Finalement, il faut faire vite car livrer ces habitations et laisser en l’état cette mare, c’est offrir à des familles un cadeau empoisonné.

On voudrait bien savoir qu’est-ce qui fait que cette carcasse est restée dans cet état,

On voudrait bien savoir qu’est-ce qui fait que cette carcasse est restée dans cet état, depuis

le début de sa construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses convaincantes.

construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses
construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses
construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses
construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses
construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses
construction. Sa réalisation ayant été gelée, elle garde tout son mystère en atten- dant des réponses

Association El Yatim

Que de joie sur les visages des orphelins

L a salle « Oran» de l’hôtel

Sheraton a abrité avant-

L a salle « Oran» de l’hôtel Sheraton a abrité avant- DJS et même la distribution

DJS et même la distribution de trousseaux scolaires et les habits de l’Aïd pour les plus démunis. Un résumé qui a laissé en émoi la nombreuse assistance présente, dont quelques-uns ont promis aide et assistance pour les futures opé- rations. La veillée s’est poursuivie avec l’intervention d’éminentes per- sonnalités à l’image de M. Kazi Tani, président de l’assemblée populaire de la wilaya (P/APW) et des médecins et qui ont unanime- ment applaudi l’association et son très important rôle joué dans la so- ciété. Le reste du programme fut la remise des prix aux lauréats des différents examens scolaires entre- coupée par des chants religieux le tout dans une ambiance de fête. Benkrama Kh

Bousfer

Plus de 2 000 couffins distribués aux nécessiteux

Quelque 2000 packs alimen- taires ont été distribués par l’APC de Bousfer au profit des familles démunies et aux néces- siteux, dans le cadre de l’opé- ration de solidarité, apprend-on du maire de cette commune, M. Bouzidi Mokhtar. Selon le P/ APC, « à l’instar des autres communes du pays, cette ac- tion de solidarité a débuté de- puis le début du mois de Ra- madhan et se poursuit à l’heu- re actuelle à travers toutes les localités relevant de la commu- ne de Bousfer, dans le but de venir en aide à toutes les fa- milles nécessiteuses». Il a ajou- té qu’en dépit des moyens fi- nanciers limités, la commune a pu subvenir aux besoins des familles démunies, et ce, grâce aux dons octroyés par les âmes charitables qui ont dépassé les 150 couffins. A haï Fellaoucen (El Karia), une localité cosmo- polite dépendant de la commu- ne de Bousfer, pas moins de 800 couffins ont été distribués cet- te semaine au profit des dému- nis, une distribution menée en présence du délégué communal et des comités de quartier. Par ailleurs, d’autres bénéficiaires se sont plaints de l’insuffisan- ce des produits distribués, où il manquait à chaque fois un produit, à l’exemple de l’huile, sucre, ou autres. Par contre, d’autres avaient également cri- tiqué les conditions dans les- quelles les distributions s’étaient déroulées. Il est à no- ter dans ce même ordre d’idées que de nombreux dépasse- ments ont été enregistrés dans certaines communes de la wi- laya d’Oran, où les noms de fonctionnaires et même de com- merçants aisés ont été débus- qués dans les listes des bénéfi- ciaires du couffin de Ramadhan, alors que des ayants droits ont été écartés.

Lahmar Cherif M.

hier en soirée la rencontre

annuelle tenue par l’association El Yatim. La manifestation a été mar- quée par la présence de plusieurs hautes personnalités locales, des invités de marque dans différents domaines et de nombreux orphe- lins affiliés à l’association. Prenant la parole, Mme Benkrama présidente de l’association, après le mot de bienvenue, récapitula en quelques phrases l’historique de l’association, ses objectifs et les entraves qui empêchent la bonne prise en charge de l’orphelin. On saura dans la foulée que l’as- sociation El Yatim a en charge plu- sieurs centaines d’enfants privés de père, de mère ou des deux et que la prise en charge va de l’as- sistance sociale au soutien sco- laire. Un nombre en croissance continue et dont le parrainage n’a pu être possible que grâce à la gé- nérosité des bienfaiteurs. On saura de la même source qu’en matière de soutien scolaire, l’as- sociation a réalisé un taux de réus- site impressionnant dans les dif- férents examens, et ce, grâce no- tamment à des professeurs béné- voles qui se sont sacrifiés pour apporter la joie à des enfants dé- munis. Le travail de l’association ne s’est pas arrêté sur le volet édu- catif, puisqu’il s’est étalé avec d’autres opérations telles que les sorties aérées, des colonies de vacances en collaboration avec la

Mercuriale du 21/07/2013 (prix de gros des fruits et légumes)

Pomme de terre -------------------------- de 26 à 28 dinars/kg Oignon sec ------------------------------ de 10 à 20 dinars/kg Tomate ----------------------------------- de 10 à 30 dinars/kg Carotte sans fanes ---------------------- de 40 à 50 dinars/kg Courgette ----------------------------------------- 25 dinars/kg Betteraves sans fanes ------------------ de 20 à 30 dinars/kg Haricots verts -------------------------- de 50 à 60 dinars/kg Concombre ------------------------------ de 10 à 20 dinars/kg

Laitue ------------------------------------- de 15 à 30 dinars/kg Ail (local) ----------------------------- de 120 à 200 dinars/kg

Ail (importé) ------------------------------------

180 dinars/kg

Navet sans fane ------------------------- de 20 à 30 dinars/kg Poivron ---------------------------------- de 40 à 50 dinars/kg

Citron (local) ----------------------------- de 80 à 90 dinars/kg

Citron (importé) -------------------------------

180 dinars/kg

Datte ----------------------------------- de 250 à 650 dinars/kg Banane -------------------------------- de 145 à 160 dinars/kg Pomme (importée) -------------------- de 160 à 270 dinars/kg Pastèque --------------------------------- de 20 à 25 dinars/kg Melon ------------------------------------ de 70 à 90 dinars/kg Poire (importée) ---------------------- de 200 à 220 dinars/kg Raisin local) -------------------------- de 100 à 120 dinars/kg Raisin (importé) --------------------------------- 300 dinars/kg Prune ------------------------------------de 80 à 150 dinars/kg Pêche (locale) --------------------------de 80 à 150 dinars/kg Pêche (importée) -------------------------------- 260 dinars/kg Orange (importée) ------------------------------ 250 dinars/kg Cantaloup -------------------------------- de 25 à 30 dinars/kg Avec l’aimable aide du bureau d’Oran de l’UGCAA

L'Echo d'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes.

Direction - Rédaction - Administration Haï Fellaoucène - Résidence « DJEBBARI » - Oran Tél-fax:(041) 27.13.20 - (041) 27.13.25 - (041) 27.13.37 Web:www.echo-doran.com Email : lecho_doran@yahoo.fr Bureau à Alger : Maison de la presse Tahar Djaout Place du 1er Mai - Alger N°Tél-Fax: 021-65-46-09

Président Fondateur

Rédacteur en chef Slimane Bensayah

Directeur technique

L’Echo d’Oran est édité par la SARL MONDE INFOS

Impression: Ouest S.I.O - Centre S.I.A Distribution: (MPS) Tél: 041 53 81 19

Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne seront rendus à leurs propriétaires qu'a leur demande et peuvent être conservés par le journal par necessité légale. Reproduction interdite de tous les articles sauf accord de la rédaction.

Youssef DJEBBARI

Directeur de la Publication

et Directeur général

Abdelkader BELALIA

Mohamed TAOUTI

Lundi 22 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Lundi 22 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 3 tag

3 tag

Pour satisfaire la demande de la zone industrielle et relever le défi du grand projet urbain de la nouvelle ville

Oued Tlélat, rénove son réseau d’AEP

Photo d’archives
Photo d’archives

L e vaste programme de réhabilitation du réseau d’alimentation en eau

potable (AEP) dans la daïra de Tlélat est en bonne voie. Le taux d’avancement des travaux est estimé actuellement à plus de 85%, apprend-on du départe- ment du réseau suburbain de la société de l’eau et de l’assainis- sement d’Oran SEOR. La daïra de Tlélat qui a souffert durant des années du manque d’eau potable, commence à voir des jours meilleurs, et ce, par le raccordement de milliers de

foyers via un réseau fiable. Se- lon les mêmes sources, dans le but de faire face à la demande grandissante, la daïra sera ali- mentée par le transfert d’eau d’El kerma, qui va venir appuyer le réseau. Par ailleurs, concernant le pro- blème de l’eau dans la localité de Graïdia T’hata, dans la com- mune de Tafraoui, qui a été, par ailleurs, rapporté dans l’une de nos éditions, il sera définitive- ment réglé d’ici quelques semai- nes. C’est le directeur de l’AEP en personne, accompagnée des

Pour en finir avec la tarification forfaitaire

La SEOR prévoit l’installation de 80.000 nouveaux compteurs

L a société de l’eau et de l’as sainissement d’Oran (SEOR) a tracé un program-

me pour l’installation de 80.000 nouveaux compteurs durant l’exer- cice 2013 à travers le territoire de la wilaya et essentiellement dans les nouvelles cités d’Oran Est, a- t-on appris de sources bien infor- mées. La société espère doter la totalité des abonnés de compteurs individuels. Le programme de pose de comp- teurs individuels avait été lancé en octobre 2010 pour aider les clients à maîtriser leur consommation. Cette opération autorisera notam- ment une répartition équitable des charges entre les locataires des im- meubles pour que chacun paye en fonction de sa consommation, tout en évitant le gaspillage. La socié- té a prévu au total la pose de 160.000 compteurs d’eau en plus du changement de 145.000 autres présentant un dysfonctionnement ou arrêt dû à leur ancienneté. Une enquête préliminaire des ser- vices de la SEOR menée en 2009 avait révélé l’existence de 27.000 foyers qui ne disposent pas de compteurs d’eau au niveau des communes de la wilaya, représen- tant un taux de 12,8% d’abonnés bénéficiant d’une facturation for-

faitaire. La société veut à travers cette opération élever le taux de rendement de la gestion commer- ciale qui devra passer de 52% à 75% d’ici la fin du contrat de la gestion déléguée d’eau pour les opérateurs espagnols à Oran. En dépit des efforts consentis par cette société, le taux de rendement technico-commercial de la SEOR reste seulement de 53,07% en rai- son des difficultés rencontrées pour récupérer les créances déte- nues auprès des ménages. Les créances cumulées auprès des abonnés ordinaires avaient atteint les 200 milliards fin 2012, causant ainsi un grand préjudice à cette société. La situation ne s’est nul- lement améliorée ces derniers mois. Les services techniques de la SEOR adressent régulièrement des mises en demeure aux mauvais payeurs pour récupérer les créan- ces, mais beaucoup font la sourde oreille et en particulier les ména- ges et les détenteurs de petits com- merces. Les créances détenues auprès de ces mauvais payeurs concernent des factures impayées de l’exercice 2012 et 2013. Chaque abonné concerné à au moins deux factures non payées.

A. Saïd

responsables de l’antenne de la société d’Oued Tlélat, qui a vou- lu au début de semaine avoir un entretien direct avec les familles qui résident dans cette localité pour écouter leurs préoccupa- tions qui portent sur le manque d’eau et la défaillance du réseau. Le même responsable a fait état de l’existence d’un projet de ré- habilitation du réseau d’AEP de cette localité qui sera lancé in- cessamment. Ils seront donc plus de 2.5 kilomètres de cana- lisation à subir une réhabilita- tion totale pour permettre aux habitants de recevoir de l’eau d’une manière continuelle avant la fin du mois d’août prochain. Lors de cette visite au niveau de la daïra d’Oued Tlélat, le direc- teur de l’AEP de la SEOR, M. Jordi Boch Bragado, a affirmé que du fait que cette daïra con- nait un essor économique et ur- banistique conséquent, il est par conséquent naturel que la de- mande en eau s’accroît. Des de- mandes d’augmentation du dé- bit ont été déjà sollicitées par plu- sieurs entreprises activant dans la zone industrielle d’Oued Tlé- lat, en premier lieu le mégapro- jet de l’usine Renault, indique-t- on de même source. S. Ourabah

Le projet de la liaison ferroviaire Hassi Mefsoukh– Mostaganem booste le marché de l’emploi

Une vingtaine de chômeurs de Hassi Mefsoukhdéjàplacés par l’ANEM

T rois entreprises ont été installées à Hassi Mafsoukh pour

les travaux relatifs à la réalisation d’une voie du chemin de

fer reliant Hassi Mefsoukh à Mostaganem. Ces entreprises

permettront la création de plusieurs postes d’emploi au profit des chômeurs de la localité, selon le président de l’APC. Une vingtaine de travailleurs a déjà été recrutée. Les services con- cernés de la commune de Hassi Mafsoukh ont recensé 272 chô- meurs de toutes les catégories professionnelles. Leurs dossiers ont été déposés au niveau des services de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) pour un éventuel recrutement au sein des entre- prises dont il est question. «C’est l’APC qui s’occupe des démar- ches nécessaires pour recevoir les dossiers des postulants et les déposer au niveau de l’ANEM», affirme M. Benaouda Bachir, vice- président de l’APC qui souhaite voir la priorité du recrutement être réservée aux habitants de la commune. Dans un autre registre, M. Chibani Chahmi, président de l’APC, souhaite voir l’ancien mar- ché communal actuellement désaffecté être rasé pour construire à sa place une salle de conférence. «La vieille bâtisse du marché occupe inutilement une importante superficie, il serait préférable d’y implanter une salle de conférence. Cette structure fait défaut ici et même à Gdyel, pour ce faire, nous allons faire la proposition au wali», déclare le maire de Hassi Mefsoukh. A.Bekhaitia

Haï chahid Mahmoud Après le changement des canalisations

Les tranchées attendent toujours le revêtement

A près avoir été revêtues

travaux terminés. Qu’attend donc l’entreprise qui a effectué les travaux dont il est question à haï Chahid Mahmoud, pour pro- céder à la réparation de ces tran- chées ? Laisser ces tranchées recouvertes uniquement de ter- re, cause des désagréments aux habitants qui se plaignent de la poussière qui envahit leurs ha- bitations aux passages des véhi- cules. C’est aussi participer à la dégradation du tapis bitumeux de ces rues qui n’a été réalisé qu’après maintes réclamations des habitants. Cette situation fait dire aux ha- bitants qu’il n’existe aucune coordination entre les différents services techniques, sinon com- ment expliquer que des rues nou- vellement revêtues de goudron soient défoncées quelque temps après.

A. Bekhaïtia

d’un tapis bitumeux il y

a de cela dix-huit mois

seulement, trois rues de la cité des 390 lots sise à haï Chahid Mahmoud, dans la commune de Hassi Bounif, ont été creusées pour procéder au changement de la tuyauterie de l’alimentation en eau potable. En effet, plusieurs tranchées ont été creusées le long de ces rues par un sous- traitant de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR). Ces travaux pour le renouvellement de la tuyauterie ont pris fin depuis plus d’un mois mais, à ce jour, la remise en l’état des lieux n’a pas été entamée. Pourtant, il existe bel et bien une instruction du wali, obligeant les entreprises ayant effectué des travaux sur la voie publique de procéder à la remi- se en état des lieux une fois les

Visites des élus APW aux communes

Les PCD seront étudiés au cas par cas

Dans le cadre du programme d’action de ce mois de Ramadhan élaboré par l’assemblée populaire de wilaya (APW), les élus de cette dernière ont entamé depuis la semaine écoulée une série de visites au niveau des communes. Cette initiative vise à établir un canal d’échanges avec les APC afin de constater et d’évaluer sur place les préoc- cupations des citoyens. En outre, les élus de l’APW auront pour tâche d’évaluer les program- mes communaux de développement (PCD) con- cernant chaque commune et de les étudier au cas par cas. Jusque-là et depuis le 11 juillet dernier, les élus de l’APW, ainsi que les présidents des commissions conduites par le P/APW, M. Abdel- hak Kazitani, se sont rendues dans 6 communes à savoir: Tafraoui, El Braya, Sidi Ben Yebka, Hassi Mefssoukh, Ain El Kerma, Boufatis. Ce train de

visite devra continuer dès aujourd’hui avec une visite programmée à Oued Tlélat. Dans les jours à venir et jusqu’au 07 août, les élus de l’APW se rendront au niveau d’autres communes à l’instar de Gdyel, Arzew, Messerghine, Boutlélis, Mers El Kébir, Bousfer, El Ançor, Ain Turck, Bir El Djir, Sidi Chahmi et Es Sénia. Rappelons que lors de la dernière session de l’APW, tenue en début du mois en cours, a vu l’adoption du budget supplémen- taire de 2013 qui a dépassé les 1.500 milliards de centimes dont la plus importante enveloppe fi- nancière a été allouée aux services financiers soit 499 milliards de centimes et 139 milliards pour les chemins de wilaya, 225 milliards pour les équi- pements scolaires, sportifs et culturels, 159 mil- liards pour le secteur de l’urbanisme et l’habitat. S. Messaoudi

Lundi 22 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Lundi 22 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 5

5

Pour faire face à la pénurie de pain pendant l’Aïd, les boulangers s’organisent

Despermanencesdanschaquequartier

P our contrer la pénurie du pain enregistrée à Oran pendant l’Aïd El Fitr, 2 à

3 boulangeries seront ouvertes en permanence dans chaque quartier cette année afin de faire face à une éventuelle pénurie pendant cette fête religieuse, a annoncé, hier M. Fawzi Bahiche, chef de la section des boulan- gers affiliés à l’Union nationale des commerçants et artisans al- gériens, lors d’une conférence de presse organisée, hier, par le bureau parallèle à l’Union géné- rale des commerçants et artisa- nats algériens (UGCAA). Cette initiative, selon M. Bahiche, a été prise afin de minimiser le pro- blème de la pénurie de ce pro- duit essentiel qu’à connue Oran pendant les dernières années. Par ailleurs, les animateurs de cette conférence de presse sont revenus sur l’affaire de M. Bou- lenouar, porte-parole de l’UG- CAA. Dès la prononciation par dé- faut du jugement, une opposi- tion sera introduite devant le tribunal d’Oran afin de statuer sur ladite affaire. Dans le même contexte, un avocat pré- sent à cette conférence de presse a affirmé que M. Bou- lenouar n’a pas assisté ni à l’instruction ni à l’audience. Par ailleurs, la commission na- tionale de l’UCGAA, présidée par Ben Abid continue de pro- céder à la phase de la restructu- ration des bureaux de wilaya afin

la phase de la restructu- ration des bureaux de wilaya afin de préparer le congrès national

de préparer le congrès national de l’UGCAA qui sera organisé pendant le début de l’année pro- chaine, apprend-on, lors de cet- te conférence de presse. Par ailleurs et à propos des prix des fruits et légumes, ces der- niers, selon le bureau parallèle à l’UGCAA, n’ont pas connu une grande augmentation à cause de la grande offre enregistrée pen- dant les dix premières journées du mois sacré. Dans cette opti- que, une action de solidarité a été lancée par la section des bou- langers de l’Union des associa- tions des commerçants et des ar- tisans algériens. Cette dernière vise à approvi- sionner quotidiennement plu-

sieurs restaurants d’El Rahma pendant ce mois béni. Nous avons appris que des boulangers offrent entre 100 et 700 baguet- tes de pain quotidiennement à des associations caritatives com- me Ez Zouhour, Sanabil Erah- ma, Ness El Khir et l’Enfance assistée. Par ailleurs, 50 couf- fins de Ramadhan de 4000DA ont été distribués aux familles nécessiteuses pendant le début de ce mois. Une autre action de solidarité devra être entamée à la fin du mois sacré en collaboration avec quelques boulangeries pour la distribution de gâteaux de l’Aïd aux familles démunies. Mohamed Hamza

Comment faire baisser les accidents de la route ?

Retrait de 863 permis de conduire

accidents de la route ? Retrait de 863 permis de conduire D epuis le début de

D epuis le début de la saison estivale, les

services de sécurité routière de la Sûreté

de la wilaya d’Oran ont procédé au re-

trait de 863 permis de conduire pour plusieurs infractions liées au Code de la route. Parmi les auteurs de ces infractions figurent des chauffeurs de bus notamment ceux qui desser- vent les lignes 4G et B. durant cette période, 2.073 infractions ont été enregistrées. Il s’agit princi- palement de dépassements dangereux, de non- respect de stop et surtout de l’utilisation du por- table lors de la conduite. Concernant le non-res- pect des endroits de stationnement et stationne- ment anarchique, les agents de la voie publique

ont procédé à la mise de 1.031 sabots de Denver. 72 véhicules ont été placés dans la fourrière. 107 motocyclettes ont été aussi mises en fourrière pour non-port de casque. Aussi de nombreux cas d’excès de vitesse ont été enregistrés. L’excès de vitesse est ce phéno- mène qui a endeuillé des centaines de milliers de familles, handicapant des milliers d’hommes et de femmes. Ils ont tous cette idée obsédante: ac- célérer au maximum vu l’amélioration, ces der- nières années, de l’état de la chaussée. La saison estivale est la période qui enregistre le plus grand nombre d’accidents. L’alarme est tirée vu le flux important d’estivants. La frime fait monter l’adré- naline de plusieurs crans, des jeunes et moins jeu- nes, même des vieux et des vieilles appuient sur l’accélérateur sans se soucier du danger qui les guette eux et les autres usagers de la route. La route continue à faucher des vies humaines tandis que des centaines, voire des milliers de chauffards se moquent royalement du Code de la route, ancien ou nouveau. Face au terrorisme rou- tier, les amendes et les retraits de permis de con- duire constituent les seuls moyens d’action coer- citifs. La finalité étant de faire baisser le nombre d’accidents tout en faisant appliquer le Code de la route dans toute sa rigueur. Rappelons que nos routes font près de 1.000 morts par an. L’erreur humaine et le non-respect du Code de la route restent à l’origine de plus de 80% des accidents. Mehdi A.

Malgré son danger et sa nocivité

La chicha enivre les Oranais

La chicha ou le narguilé a fait durant ce mois de Ramadhan, une apparition très remarquée dans plusieurs cafés d’Oran, après avoir été longtemps confinée dans certains hôtels et restaurants uniquement. Cette pratique orientale attire de plus en plus d’adeptes, pas seulement des adultes mais également des jeunes et des moins jeunes.

L es uns croient que la chi cha est moins no cive pour leur santé que

les cigarettes. Les autres s’y

adonnent pour la frime et le pres-

tige. Après être restée l’apanage

de quelques Orientaux

à arrêter de fumer. Mohamed, propriétaire d’un nouveau café à Bir El Djir, pour sa part, a précisé que l’introduc- tion de la chicha dans son com- merce a été faite au début du mois sacré. Depuis, c’est le suc- cès le plus total. La demande ne cesse de grandir auprès des clients, qui viennent passer d’agréables moments en soirée, entre amis. L’idée d’acheter des narguilés lui est venue lors d’un voyage à Beyrouth, où il a re- marqué un engouement assez particulier des orientaux pour la chicha. «Hamdoullah, jusqu’à présent, je n’ai pas à me plain- dre. C’est un très bon investis- sement que j’ai fait», a-t-il indi- qué en souriant. Pour Hocine, les tentatives d’arrêter de fumer lui

ont fait connaître le narguilé. De- puis, il a développé une certaine accoutumance pour cette pipe orientale et ses différentes arô- mes. «La fumée ne représente aucun danger pour la santé, car elle traverse d’abord un flacon d’eau aromatisée avant d’arriver à la bouche du fumeur», a précisé cet ex-fumeur invétéré qui s’est débarrassé, espère-t-il définiti- vement, de l’odeur repoussan- te de la nicotine.

se démocratise et ap- gérants lui ont même De s terrasses. Durant ces devenu plus
se démocratise et ap-
gérants lui ont même
De
s
terrasses.
Durant ces
devenu plus que nor-
de voir des clients
ce
e

installés à Oran, la chi-

cha

paraît au grand jour

dans les différents cafés de la ville, où cer-

tains

consacré des espaces spé-

ciaux à l’intérieur des commerces et même sur

les

soirées du mois sacré, il

est

mal

fumer la chicha tranquil- lement et avec un plaisir ex- trême.

A

titre,

l

proprié-

taire d’un restaurant libanais, en activité à Oran, a souligné que le narguilé

fait partie intégrante de la vie du

citoyen libanais et oriental en gé- néral. «C’est une habitude bien

ancrée chez nous. C’est même un fait culturel», a-t-il expliqué, ajoutant que son usage n’est pas le fait des seuls hommes mais également des femmes et même des enfants.

Le ressortissant libanais qui ré-

side

depuis une quinzaine d’an-

nées

en Algérie, a précisé qu’au

début, il avait réservé, dans son établissement, un coin narguilé, destiné à ses clients orientaux. Ensuite, ce coin a pris de la sur- face et de l’ampleur pour ac-

cueillir une clientèle algérienne

friande et curieuse d’essayer les différents arômes de la chicha, tels que la pomme, la pêche, la

menthe et autres.

dans ce restaurant libanais, Mme

Hafsa, une ressortissante syrien-

Rencontrée

ne,

a indiqué que cette pratique

est

«tout à fait normale en Sy-

rie». Pour elle, le narguilé est un substitutif à la cigarette et l’aide

o n

côté,

Ami-

ne,

étu-

diant, a affi- ché son ad- duction au nargui- lé depuis l’an dernier, lors des soi- rées du Ramadhan, passées sous une kheima à Alger. Ce fumeur se dit conscient de la force attirante du narguilé et de ses dangers aussi. Des études effectuées dans ce sens ont dé- montré que la fumée du nargui- lé est aussi dangereuse que la cigarette, car contenant les mê- mes matières toxiques et cancé- rigènes auxquelles s’ajoutent les colorants et les arômes qui ne sont soumis à aucun contrôle. Des spécialistes expliquent que la fumée du narguilé contient pas moins de 4.000 substances toxi- ques, dont les principales sont la nicotine, le goudron, le mo- noxyde de carbone et même des insecticides. Contrairement à ce que peuvent penser certains, une seule prise de narguilé équivaut à huit ciga- rettes. Le consommateur est exposé à plusieurs types de can- cer, dont ceux de la bouche, du larynx, des poumons et de la prostate. Finalement, toutes les tentatives d’échapper aux dan- gers du tabac partent en fumée.

8

8 Régions Lundi 22 Juillet 2013

Régions

Lundi 22 Juillet 2013

Pénurie

de timbres

fiscaux

Les timbres fiscaux de 20 et 30 DA font grandement défaut à Maghnia. Les candidats qui sont en train de constituer leurs dossiers pour postuler à divers concours, ne savent plus à quelle porte frapper pour avoir des timbres fiscaux, indispensables pour se délivrer un certificat de nationalité et un casier judiciaire, deux documents exigés pour compléter lesdits dossiers. Pour trouver ces timbres non disponibles chez les buralistes, il faut se déplacer vers les contributions des localités avoisinantes, là aussi, il faut s’armer de beaucoup de patience, car la longue queue qui s’y forme avance lentement. «Chaque année, on fait face à ce même problème, on doit toujours se déplacer ailleurs pour acheter ces timbres. Les responsables concernés doivent veiller à ce que ces pénuries de timbres ne se répètent pas, notamment en cette période où ils sont trop demandés par les candidats qui postuleront aux divers concours», dira une jeune fille rencontrée au tribunal. Hachimi S.

Nédroma

Les habitants de Zaouiet El-Yagoubi se plaignent de l’état de leurs routes

Zaouiet El-Yagoubi se plaignent de l’état de leurs routes Les habitants de la localité de Zaouiet

Les habitants de la localité de Zaouiet El-Ya- goubi dépendante de la commune de Nédro- ma (Tlemcen), ont fait part de leur préoccupa- tion auprès du journal l’Echo d’Oran, afin d’in- terpeller les autorités concernées pour la remi- se en état de la voie de circulation routière reliant Zaouiet -El-Yagoubi au chef-lieu de la commune de Nédroma sur une distance d’en- viron de 06 kilomètres. En effet, selon certains citoyens, la chaussée se trouve dans un état déplorable au point de devenir impraticable le long de ce tronçon rou- tier où les nids-de-poule, crevasses et autres déformations constatés créent beaucoup de désagréments aux conducteurs de véhicules comme aux motocyclettes empruntant cette route, ces derniers sont souvent obligés de vérifier l’état des pneus et de la suspension de leurs véhicules afin d’éviter des dégâts à leurs véhicules, ont déclaré certains conduc- teurs rencontrés sur le lieu. Ajoutant par la suite que cette situation qui perdure depuis des années n’a eu comme ré- ponse que des promesses de certains respon- sables concernés. Espérons, toutefois, qu’une oreille attentive sera à leur écoute pour la pri- se en charge réelle de cette route, afin que ces citoyens ne continuent plus de vivre ce cal- vaire qui les hante. Med Rekkab

La réhabilitation de la signalisation horizontale s’avère indispensable sur la RN 98

Une partie de route de la R.N 98 reliant Nédro- ma à l’intersection de la RN 35, qui a bénéficié récemment d’une importante opération de bi- tumage sur une distance de plus de 10 kilomè- tres environ, a permis d’améliorer la circula- tion routière au niveau de ce tronçon qui pré- sente de nombreuses déformations en certains endroits. Toutefois, les travaux achevés le long de cette distance n’ont pas bénéficié du traça- ge de bandes continues ou discontinues. Le manque de ce traçage pousse les conduc- teurs de véhicules dans l’embarras à chevau- cher une partie de la route destinée aux autres conducteurs et ce qui peut être la cause de nombreux cas d’accidents. Toutefois, il est utile de signaler qu’une opé- ration de mise à niveau du tracé est souhaita- ble, et doit être entreprise en urgence en l’ab- sence de signalisation sur plusieurs parties de cette route de bandes continues ou dis- continues s’étalant sur une distance d’envi- ron de 25 kilomètres, tel est le souhait de nom- breux conducteurs de véhicules empruntant cette voie de circulation qui connait un flux dense de véhicules, où souvent de nombreux cas d’accidents mortels ont été enregistrés, selon les statistiques des services de sécuri- té, communiqués lors des différentes journées de portes ouvertes organisées par ces derniers au profit des citoyens. M. Rekkab

Maghnia Le commerce informel est de retour

Il se réapproprie les places publiques

Le commerce informel a refait sur- face dans la ville de Maghnia, no- tamment depuis le début du mois de ramadhan. En effet, les alentours du marché couvert du centre-ville et certai- nes places publiques situées à tra- vers différents quartiers de la ville sont de nouveau squattés par les vendeurs informels, et ce, depuis le début du mois sacré. Des commerçants ont installé leurs tables pour vendre des vête- ments et jouets pour enfants, d’autres vendent des fruits et lé- gumes. Une pratique qui s’exerce pour rappel au vu et au su de tout le monde. Les pouvoirs publics trouvent du mal à en finir avec ce phénomène

qui menace de plus en plus l’éco- nomie nationale. Outre les alentours du marché couvert, d’autres endroits de la ville sont pris d’assaut par des commerçants illégaux. Des jeunes pour la plupart qui n’hésitent pas à y installer quotidiennement leurs étals, sur les trottoirs pour vendre divers produits alimentaires. Après le repas du ftour, la situa- tion se complique davantage. Les commerçants occasionnels envahissent les trottoirs pour ven- dre leur zlabia, qualbellouz et grillades. Ces pratiques illicites, qui se déroulent souvent sans aucu- ne norme d’hygiène, constituent une véritable menace pour la san- té des consommateurs.

Malgré les efforts fournis pour lut- ter contre ce fléau qui ronge l’éco- nomie nationale, les autorités lo- cales restent impuissantes devant ce phénomène qui risque d’enva- hir toutes les villes, et ce, malgré la vaste opération de l’éradication de ce genre de commerce, enclen- chée il y a quelques mois au ni- veau national. L’Etat, qui a pourtant dégagé d’im- portantes enveloppes pour cons- truire des locaux commerciaux ainsi que des marchés couverts de proximité, est loin semble-t-il, de résoudre ce problème. Certains commerçants informels ont même refusé les marchés de proximité, laissés alors à l’abandon. Hachimi S.

Maïdat Ramadhan accueille les immigrés clandestins

S. Maïdat Ramadhan accueille les immigrés clandestins Plusieurs années après l’initiation du «couffin» de

Plusieurs années après l’initiation du «couffin» de ramadhan par le Croissant rouge algérien local, voilà que cette mission s’est vue confiée cette année à l’APC, la- quelle lui a mobilisé plus de 800 millions. Pour la cellule désignée pour l’or- ganisation de cette opération de solidarité, composée d’élus et de membres de la société civile, la tâ- che s’est d’emblée avérée ardue avec le refus du président du CRA local de lui fournir le fichier des nécessiteux. «Si on n’a pas collaboré, c’est jus- te pour que l’image du CRA, qui s’est toujours acquitté correcte- ment de cette tâche, ne soit pas ternie. Si le CRA fournit le fichier des nécessiteux à l’APC, tout non- inscrit lui sera orienté. Le CRA ne fera donc que récolter le mécontentement de ces non-ins- crits» argumente le président du CRA, cette position a contraint l’APC, faute de temps, à mobiliser ses partenaires du mouvement as- sociatif pour le recensement des familles nécessiteuses. Ainsi l’opération qui a été infor- matisée et pour laquelle une im- portante équipe et à leur tête l’élue Tamdi Hafida a trimé quotidienne- ment sans relâche depuis le début de ramadhan, a permis à l’APC de disposer d’une base de données

initiale qui sera actualisée chaque année. Ainsi plus de 2.800 familles sans ressource et démunies ont été répertoriées et pour lesquelles la distribution a été lancée officielle- ment jeudi. Une organisation a été arrêtée à cet effet afin que soit évitées les «fuites»: chaque quartier ou villa- ge reçoit par l’intermédiaire d’un élu et d’un représentant du comi- té du quartier, la quantité relative au nombre de nécessiteux réper- toriés. La distribution aux bénéfi- ciaires après émargement se fait avec la présence de notables et de l’imam. C’est là, la 1ère opération du genre que l’APC a organisée et qui ne sera certainement pas sans faille, chose que les organisateurs promettent d’y remédier l’année prochaine. Une nouvelle opération pour la- quelle 530 millions sont prévus, sera selon le P/APC, lancée inces- samment pour l’achat et la distri- bution des vêtements de l’Aïd pour les enfants des familles aux conditions de vie modestes. De son côté, le collectif du CRA as- sure sa traditionnelle «Maidat Ra- madhan» qui continue de se dé- marquer de ses semblables dans les autres régions par son cadre agréable et la qualité et la consis- tance de son menu. Environ 630 repas sont servis quo-

tidiennement aux démunis et pas- sagers par une quarantaine de bé- névoles parmi lesquels on compte même des enseignants universitaires et des médecins. Vu l’espace restreint qui ne peut contenir tout les immigrés réguliers ou clandestins notamment subsa- hariens, dont le nombre est assez important, ainsi que leur spécifici- té culinaire, le CRA a eu la bonne initiative de mettre à la disposition des représentants des différentes nationalités, 4 quintaux de riz, to- mate concentrée, huile, sucre, les- quels ont été équitablement dis- tribués. En plus de la mission des colis ali- mentaires confiée à l’APC, l’autre nouveauté en ce mois de ramad- han est l’ouverture, à proximité du CRA, d’un nouveau restaurant qui organise «maidat ramadhan» et qui accueille quotidiennement 100 «Ibn Sabil». « Je compte doubler chaque an- née le nombre de repas servis dira Madouri, l’initiateur de ce 2e pôle de bienfaisance où le repas y est des plus améliorés: harira, escalo- pe grillée, olives aux champignons, bananes, boissons gazeuses très fraîches et autres sucreries. L’initiative a été bien saluée par l’APC et le bureau du CRA les- quels espèrent d’autres initiatives

A.M

du genre.

Lundi 22 Juillet 2013

Régions

Lundi 22 Juillet 2013 Régions 9

9

Ain Témouchent

Une centaine d’enfants sahraouis accueillie dans les plages de la wilaya

Cent (100) enfants de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) séjournent, depuis le 18 juillet dernier, au centre de vacances ouvert à leur intention à Beni Saf (30 km d’Ain Temouchent), a-t-on appris hier auprès du directeur de l’action sociale (DAS) de la wilaya. Installés au centre de vacances de Ferphos, ces enfants âgés entre six et 16 ans bénéficient, un mois durant, d’un programme culturel et sportif varié, aux côtés des joies de la mer, a précisé M. Mohamed Tayeb Djemaï. Outre les quatre encadreurs de la RASD qui accompagnent ces en- fants, les directions de l’action so- ciale et de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Ain Temouchent ont désigné des animateurs pour enca- drer cette session de vacances, a-t- on ajouté. Un programme varié a été élaboré à cette occasion pour les faire bénéfi- cier d’activités culturelles, sportives et de sorties en mer vers différentes endroits de la wilaya.

de sorties en mer vers différentes endroits de la wilaya. Plus de 1.100 candidats au concours

Plus de 1.100 candidats au concours de recrutement d’enseignants au centre universitaire

Mille cent quarante cinq (1.145) candidats ont été retenus par la commission technique de recrute- ment d’enseignants au niveau du centre universitaire d’Ain Temou- chent, a indiqué hier le directeur du centre. Composée de représentants de l’administration, de la commission paritaire et d’enseignants, cette commission a retenu 1.145 dos- siers sur les 1.292 demandes de participation reçues alors que 147 dossiers ont été rejetés, a précisé M. Abdelmalek Bekkouche. Les candidats dont les dossiers ont été rejetés peuvent interjeter des recours dans un délai de 10 jours avant les dates retenues pour le concours, à savoir les 27 et 28 juillet pour les maîtres assistants

de catégorie «B» et le 30 juillet pour les détenteurs de doctorat. Les départements de Lettres ara- bes et de Sciences économiques et de gestion ont reçu le plus grand nombre de demandes de partici- pation, avec respectivement 221 et 211 demandes, a-t-on ajouté. Le centre s’apprête à recruter, au titre de l’année universitaire 2013/ 2014, 26 maîtres assistants de ca- tégorie «B». Ces enseignants seront recrutés sur titre pour les détenteurs du diplôme de doctorat ou son équi- valent et sur concours pour ceux qui détiennent un diplôme de ma- gister, a encore signalé M. Bekkouche. Inscrite dans le cadre du plan de gestion des ressour- ces humaines pour l’exercice 2013,

Sidi Bel Abbès Après avoir passé avec succès le concours de recrutement

50 ouvriers sans postes depuis 7 mois à cause de la bureaucratie

auprès du contrôleur financier pour viser leur procès verbal d’ins- tallation, et sont restés depuis 7 mois sans régularisation, sous pré- texte que l’état nominatif des em- ployés de la direction des œuvres universitaires porte une anomalie, celle du cumul de fonctions de la directrice des œuvres universitai- res, ce qui est une violation de la loi et empêche la régularisation des dossiers, leur indiquera-t-on. Au moment où la directrice des œuvres universitaires a réfuté les arguments du contrôleur financier leur soulignant que tous les dos-

cette opération permettra l’ouver- ture des nouveaux domaines pro- grammés par le centre et le renfor- cement de ceux déjà existants, a-t- on ajouté. Quatre filières sont concernées par cette action, à savoir les sciences et technologie (16 enseignants), littérature et langues (4), sciences économiques, commerciales et sciences de gestion (4) et scien- ces juridiques et administrati-

ves(2).

Ceci porte l’encadrement pédago- gique du centre à 194 enseignants dont 30% ont le grade de profes- seur et rang magistral, a indiqué M. Bekkouche rappelant que 37 enseignants universitaires avaient été recrutés durant l’année univer- sitaire 2012-2013.

Une cinquantaine d’ouvriers pro- fessionnels ayant décroché des postes au concours de recrute- ment ouvert par la direction de wilaya des œuvres universitaires de Sidi Bel Abbès se sont plaints de la bureaucratie et se sont adres- sés au wali sollicitant son inter- vention afin de régler leur épineux problème et leur permettre de re- gagner leur poste d’emploi tant attendu. Les 50 ouvriers qui ont réussi à décrocher un poste sur concours à la direction des œuvres univer- sitaires ont déposé des dossiers

siers ont été approuvés par les services de la fonction publique, et d’ajouter qu’elle a été nommée au poste par décret ministériel, ce qui ne s’oppose guère à l’appro- bation de la liste nominative des ouvriers. Une situation estimée fort pénali- sante pour les 50 ouvriers qui ne peuvent occuper leurs postes tant que le problème perdure et ne pourront pas gagner leurs salai- res, ce qui va à la dégradation de leurs conditions sociales surtout en ce mois sacré.

Fatima A

Mohammadia

L’animation culturelle en panne dans la ville

Des citoyens installés dans la vil- le de Mohammadia se sont rappro- chés de notre journal afin de dé- noncer le silence, voire la léthar- gie dans laquelle se sont déroulés les dix premiers jours du Ramad- han 2013. En effet, selon nos interlocuteurs, bien que cette ville, appelée aussi cité des oranges, soit habituée à vivre des soirées plus que palpi- tantes lors des Ramadhans pas- sés, vit actuellement un Ramadhan 2013 des plus tristes, voire des plus fades, car non seulement l’activi- té et l’ambiance culturelle sont presque nulles, mais aussi parce que les citoyens ne font, durant la nuit que circuler indéfiniment le long des grands axes routiers comme des fous, sans savoir où aller ni comment faire pour profite de la rupture du jeûne. Et dire que c’est cette même ville, nous confie un spécialiste des ac- tivités culturelles, qui a accueilli de par le passé, lors des ramad-

hans écoulés, de nombreuses trou- pes théâtrales, musicales et spor- tives. « Que font les associations spor- tives, culturelles théâtrales et mu- sicales qui sont agréées dans cet- te commune qui se nourrissent de l’argent de l’Etat et qui se pava- nent au niveau des centres cultu- rels, des bibliothèques et dans les maisons de la culture qui existent» au niveau de cette agglomération à vocation agro-commerciale? S’insurge un citoyen avide d’acti- vités culturelles. Pourquoi hiber- nent-elles au moment où l’on a besoin d’elles afin d’égayer nos soirées en ce Ramadhan 2013 ? Et de conclure : les hautes autorités wilayales devraient leur ôter tou- tes les subventions car on n’a pas besoin d’associations qui ne mon- trent le bout de leur nez que lors des rendez –vous électoraux où à des cérémonies politiques et par- tisanes.

Badis Hocine

Mascara

Plus de 3.400 lits aux cités universitaires pourlesnouveauxétudiants

lits aux cités universitaires pourlesnouveauxétudiants La direction des Œuvres universi- taires de Mascara

La direction des Œuvres universi- taires de Mascara réserve 3.407 lits pour les nouveaux bacheliers, en prévision de la prochaine rentrée universitaire. C’est ce qu’on a ap- pris auprès des services de l’uni- versité de Mascara. L’accueil des nouveaux étudiants est attendu dans des conditions satisfaisantes, eu égard à la disponibilité d’un nom- bre suffisant de lits qui dépassent les prévisions estimées à 3.300 nouveaux étudiants. Pas moins de 2.095 lits sont réser- vés aux garçons et 1.312 aux étu- diantes, répartis sur cinq cités uni- versitaires dont dispose la wilaya. Deux autres résidences d’une ca- pacité de 2.000 lits sont en cours de réalisation au nouveau pôle uni- versitaire de haï Sidi Saïd, au chef- lieu de wilaya.

Ces infrastructures, dont les tra- vaux ont atteint un taux d’avance- ment appréciable, seront opéra- tionnelles à la rentrée universitai- re 2014-2015, a-t-on indiqué. Ces résidences, d’une capacité totale de 8.000 places, sont desti- nées aux étudiants des facultés des langues et des sciences hu- maines. Par ailleurs, la direction des Œuvres universitaires de la wilaya de Mascara assure le transport de 8.557 étudiants par 30 bus dont 19 consacrés au transport suburbain des étudiants et 11 du transport urbain des différentes facultés et résidences universitaires. Enfin, il est à noter que l’universi- té de Mascara compte plus de 20.600 étudiants et étudiantes dont 400 inscrits en études supé- rieures.

Lundi 22 Juillet 2013

Régions

Lundi 22 Juillet 2013 Régions 11

11

Mostaganem

Production de près de 800.000 quintaux de tomate

La wilaya de Mostaganem a réali- sé une production de près de 800.000 quintaux de tomate, sur une superficie de plus de 2.400 hectares, a-t-on appris du direc- teur des Services agricoles. Cette production, dont la récolte a pris fin dernièrement, s’est faite en champs avec 580.000 q sur 2.200 ha et 200.000 q sous serres, selon M. Abdelkader Mouissi. Le rendement est de 260 q à l’hec- tare pour la tomate des champs et 770 q/ha pour la tomate sous ser- res. A noter que les régions de Achaâcha, Ouled Boughalem et Sidi Lakhdar, à l’est de la wilaya, sont réputées pour cette culture. Les prix de ce produit dans les mar- chés de la wilaya avant le Ramad- han étaient évalués à environ 40 dinars le kilo, avant de grimper à

Adrar Dispositifs de l’ANDI

109projetsbénéficient

de décisions d’octroi d’avantages

Pas moins de 109 projets d’in- vestissements ont bénéficié de décisions d’octroi d’avantages de l’Agence nationale de déve- loppement de l’investissement (ANDI) durant le premier se- mestre de 2013, dans la wilaya d’Adrar, a-t-on appris diman- che auprès du guichet unique décentralisé de l’ANDI à Adrar. Totalisant un investissement de plus de 4 milliards DA et géné- rant 1.090 emplois, ces projets sont versés pour près de la moitié, soit 51, dans le secteur du transport, suivi de ceux du bâtiment et travaux publics (41), des services (13), du tourisme et de l’industrie (2 chacun), a-t- on précisé. Sur ces 109 projets de PME, 106 relèvent du secteur privé et 3 du secteur public, a-t-on ajou- té en soulignant que 70 de ces projets d’investissement sont de nouvelles créations et les 39 autres des extensions de capa- cités de production d’entités économiques déjà existantes. Dans le cadre de ses activités, le guichet unique décentralisé de l’ANDI a animé plusieurs rencontres d’information et d’orientation visant la promo- tion de l’investissement et la vulgarisation des avantages fiscaux préconisés par les pou- voirs publics en direction des investisseurs dans le Sud. Parmi ces rencontres, celle sur les stratégies de promotion de l’investissement, organisée par le laboratoire de l’intégration économique africaine, relevant de l’Université d’Adrar.

africaine, relevant de l’Université d’Adrar. 70 DA voire même jusqu’à 100 DA/ kg au début du

70 DA voire même jusqu’à 100 DA/ kg au début du mois de jeûne, avant de rechuter entre 30 et 50 DA/kg. Ces dernières années, la produc- tion de la tomate a connu dans la wilaya, un bond quantitatif à la faveur de la maîtrise des techni-

ques, de l’extension des superfi- cies agricoles, du soutien de l’Etat aux producteurs et des actions de vulgarisation et de suivi. Certains producteurs ont conclu des conventions avec une socié- té privée d’Oran pour le transfert et la conservation de la tomate.

Des usagers refusent le transfert de la gare d’El Arsa

Depuis le transfert de la gare rou- tière d’El Arsa vers celle de la sa- lamandre fermée pendant plu- sieurs mois en raison de son trans- fert elle aussi vers la nouvelle gare du cinq juillet, les usagers notam- ment les voyageurs de la région du Dahra sont confrontés à ce pro- blème de transfert de gare n’ayant été guère en leur faveur, puisqu’ils font quotidiennement tout un dé- tour pour se rendre au centre-ville en moyennant d’autres frais de transport au lieu de s’y retrouver après cinq minutes de marche, lors- qu’ils descendaient avant à El Arsa plus proche d’eux, comme disaient certains parmi eux, contrairement aux usagers des régions de Hassi Mamèche, Ain Nouissy et Stidia qui étaient habituées à la gare de la Salamandre depuis de longues

années durant sans jamais contes- ter ce choix qui leur sied. Aujourd’hui, ce transfert de gare inattendu a posé un problème aux voyageurs venant de la région du Dahra pour se rendre facilement au centre-ville comme auparavant. Certains travailleurs et employés se retrouvent confrontés à ce pro- blème de transfert en faisant le détour en descendant à l’est de la ville pour rejoindre leur lieu de tra- vail situé à l’ouest de la ville et idem pour le retour. Dans ce contexte, de nombreux usagers voudraient solliciter les services concernés pour qu’ils prennent ce problème de transfert en considération et l’étudier pour trouver une solution adéquate aux voyageurs venant de l’est de Mostaganem. Benharrat

Jet des déchets ménagers

Certains citoyens tiennent à leur incivisme

Malgré les maintes campagnes de sensibilisation et d’information faites par les services de l’envi- ronnement, appuyées par ceux de l’hygiène portant sur le jet anar- chique des déchets ménagers, cer- taines personnes que dieu leur pardonne continuent toujours de le faire en jetant leurs ordures mé- nagères n’importe où et à n’impor- te quel moment, pourvu qu’ils s’en débarrassent pour rester tranquil- les. Cette situation de jet anarchi- que des ordures ménagères n’a pas cessé et quelques citoyens, manquant de civisme, continuent de polluer l’environnement malgré les nombreuses émissions de la

télévision et de la radio, ainsi que les articles de la presse écrite por- tant sur l’environnement qui reste le sujet d’actualité pour faire réa- gir des citoyens, qui polluent en allant même jeter leur poubelle sur les abords des routes et se per- mettre même d’aller vidanger les eaux usées de leurs fosses septi- ques dans les oueds sous prétex- te que leurs toilettes sont bou- chées et recourent à ce système de vidange illégal et interdit. Les responsables peuvent pren- dre les mesures qui s’imposent pour sanctionner ces gens qui ne respectent pas la nature. Benharrat

Béchar Projet de CHU

Ziari et Harraoubia préconisent la transformation graduelle des structures spécialisées

Les ministres de la Santé,de la population et de la réforme hospitalière, et de l’Enseigne- ment supérieur et de la recherche scientifique, respectivement Abdelaziz Ziari et Rachid Har- raoubia, ont préconisé, dimanche à Bechar, la transformation graduelle des structures mé- dicales spécialisées existantes pour répondre aux besoins du projet de Centre hospitalo- universitaire (CHU). Les deux ministres ont appelé à la transforma- tion graduelle de la vingtaine de services mé- dicaux spécialisés de l’hôpital Tourabi Boud- jemaa pour qu’ils puissent répondre aux exi- gences du futur projet de création d’un CHU dans cette wilaya du sud algérien. En visite de travail dans la wilaya, MM. Ziari

et Harrouabia ont estimé que cette transfor-

mation permettra d’offrir les conditions favo- rables à la mise en place des structures médi- cales nécessaires au fonctionnement et à la formation de ce CHU.

«Cette importante structure hospitalière et uni- versitaire aura une capacité d’accueil de 600 lits,d’où la nécessité de mettre en place,avant sa création, différents services et autres ser- vitudes médicales, répondant aux standards nationaux et internationaux en la matière», a souligné M. Ziari. De son côté, M. Harraoubia a indiqué que des «mesures seront prises par les deux ministè- res pour l’accélération de la transformation de ces services médicaux, notamment leur dotation en ressources humaines spécialisés». Les deux membres du gouvernement ont visi- té, en compagnie des autorités locales, des structures hospitalières de la ville de Bechar, notamment la clinique d’ophtalmologie, fruit de la coopération algéro-cubaine, qui a été mise en service au mois de février 2013. Cette clinique, où exercent actuellement 12 spécialistes cubains en diverses pathologies ophtalmiques, a effectué, de février dernier à

la première quinzaine de ce mois de juillet,

16.887 consultations et 1.544 actes chirurgi- caux, a indiqué son responsable. D’une capacité d’accueil de 40 lits, cette clini- que, qui sera renforcée prochainement par neuf (9) nouveaux spécialistes cubains, a énormé- ment contribué à la prise en charge des diffé- rentes maladies ophtalmiques de la wilaya de Bechar et d’autres wilayas dans le sud-ouest du pays, a signalé M. Mustapha Belghit. Sur place, les deux membres du gouvernement se sont enquis des moyens de formation de cette structure, qui selon des spécialistes cu- bains, est apte à cette mission, grâce aux moyens humains et techniques dont elle dis- pose.

A l’hôpital Tourabi Boudjemaa de 240 lits, les

deux ministres ont présidé une séance de tra- vail avec les responsables locaux du secteur

de la santé, et ont débattu de plusieurs points liés à la concrétisation du projet du CHU de Bechar qui sera localisé sur une superficie de 16 hectares au nord de la ville de Bechar. Une enveloppe de 5 milliards DA est dégagée pour la concrétisation de ce projet qui vise une prise en charge de qualité des malades et

le traitement de différentes pathologies, a in-

diqué un responsable local du secteur de la

santé.

MM. Ziari et Harraoubia ont achevé leur visi-

te

de travail dans la wilaya par une brève visi-

te

au laboratoire de biologie de l’université de

Bechar.

Tissemsilt

Des actions de volontariat nocturnes de nettoiement

Des groupes de jeunes de Tissemsilt participent, depuis le début du mois du ramadan, à la concrétisation d’une vaste campagne de nettoiement des quartiers et des cités, a-t-on constaté. Touchant de grandes cités de la ville, ces actions sont entreprises après la prière des tarawih et s’étalent jusqu’à une heure tardive de la nuit, permettant d’enlever de grandes quantités de détritus et de déchets, accumulés notamment aux abords des routes et

à l’intérieur des

espaces verts. Ce volontariat connait une forte participation des

jeunes qui répondent

à l’appel lancé par

la radio de Tissemsilt dans le cadre de ses actions de sensibilisation «2013 année de l’environnement et du développement durable». Cette initiative, accueillie favorablement par les citoyens, se poursuivra jusqu’à la fin du mois sacré, ont signalé les initiateurs.

QuelleQuelle époqueépoque !!

12 Lundi 22 Juillet 2013 13 Accidents de la route Sur les plages de Bousfer
12
Lundi 22 Juillet 2013
13
Accidents de la route
Sur les plages de Bousfer
Aïn El-Arba
Bilan du premier semestre de la lutte
Après avoir séquestré le bijoutier
14 noyades enregistrées
depuis le début de l’été
contre les stupéfiants
2424242424 mortsmortsmortsmortsmorts etetetetet 6262626262 blessésblessésblessésblessésblessés enenenenen 44444 joursjoursjoursjoursjours
3 voleurs s’emparent
de 100 millions de bijoux
Malgré la vigilance des éléments
de sûreté de daïra d’Aïn El-Arba,
qui luttent sans merci, jour et nuit,
contre tous les genres de la dé-
linquance, agressions, vols et
contrebande, la main des malfrats
avait frappé fort, samedi dernier
vers 10 heures du matin.
Trois cambrioleurs ont réussi à
pénétrer dans une bijouterie si-
tuée dans un quartier un peu isolé
de la circulation, à la cité Sidi
Bouazza, surtout avec le mois
sacré du Ramadhan où les gens
préfèrent faire la grasse matinée
jusqu’à une heure tardive, l’un
avait un marteau qu’il avait acheté
dans un magasin avoisinant,
l’autre un sabre, quant au troi-
sième, il entretenait une discus-
sion avec le bijoutier.
La victime qui avait soupçonné
les malfrats, commençait à crier
pour faire venir le voisinage.
Seulement ses appels n’étaient
que vains et les voleurs après lui
avoir injecté du gaz lacrymogène
aux yeux, réussirent à s’emparer
des bijoux (bagues, chaînes et
autres bracelets) et prirent ensuite
la fuite à bord de leur véhicule de
marque Peugeot 208 immatriculé
à Alger.
La victime avait ensuite couru
vers la sûreté de daïra pour dé-
clarer le cambriolage. Une en-
quête fut ouverte par les éléments
de sûreté de daïra, et la police
scientifique présente avait pris les
empruntes digitales des cambrio-
leurs. Les bijoux volés ont été es-
timés, selon le propriétaire, à plus
de 100 millions de centimes.
Benbachir Med
Le bilan des noyades sur les plages de Mers El Hadjadj, de-
puis l’ouverture de la saison estivale le 1er juin dernier, ne
cesse malheureusement de s’alourdir et cela est dû à l’in-
conscience des estivants qui ne daignent pas observer les rè-
gles élémentaires de sécurité de baignade.
Ainsi, le dernier comptage fait état de cinq décès par noyade
52 kg de kif traité
saisis à Blida…
Constantine
dont deux ont été enregistrés sur la plage d’El Mataâ. Il est à
noter que la dernière noyade en date remonte à la semaine
dernière où un adolescent a été emporté par les vagues, alors
que la mer était démontée. Accompagnée de ses parents ve-
nus de Mascara, la malheureuse victime âgée de presque 20
ans, n’a pu être sauvée en dépit de la mobilisation des élé-
ments de la protection civile.
Les noyades endeuillent chaque année des familles qui per-
dent leur proche dans des conditions désastreuses. Selon un
bilan provisoire pour la wilaya d’Oran, ce phénomène a em-
porté pas moins de 14 personnes sur les plages de Bousfer.
Cette paisible localité balnéaire est classée première en ma-
Les assassins
de Haroun et
Ibrahim condamnés
à la peine capitale
tière de noyades.
Farah Hasni
Saisie de sept tonnes
de cuivre à El-Barki
Tlemcen
civile ont effectué, depuis le 1er
juin, 18.862 interventions, ajoute
le communiqué. Suite à ces in-
terventions, 12.910 personnes ont
été secourues et sauvées de
noyade dans les plages sur-
2 personnes arrêtées
Plus de 1.970 affaires traitées
au premier semestre 2013
la même source.
A propos du bilan des noyés du-
Les services de la Police judiciaire
de Tlemcen ont, durant le pre-
mier semestre de l’année en
cours, traité 1.975 affaires dont
1.040 ont été élucidées. C’est ce
qu’on a indiqué dans un commu-
niqué de la direction de la Sûreté
de wilaya. Sur les 1.440 person-
nes impliquées dans ces affaires
de droit commun, 618 ont été
écrouées, selon la même source
qui a précisé que deux prévenus
sont des ressortissants étrangers.
Pour ce qui est de la contrebande,
il a été relevé, durant la même
période, 35 affaires dont 30 trai-
tées impliquant 60 personnes.
Des produits devant être ache-
minés clandestinement vers le
Maroc, dont 4.870 litres de car-
burants, 5.235 kilos de cuivre, un
important lot de produits phar-
maceutiques d’une valeur vénale
de 36.773.943 DA et des spiri-
tueux, ont été saisis.
La Police judiciaire de la wilaya
de Tlemcen a également recensé
226 affaires de trafic et de con-
sommation de drogue qui se sont
soldées par l’arrestation de 296
personnes dont 267 mis en exa-
men.
Il a été aussi saisi 1.035 kilos de
kif traité et 2.192 psychotropes,
a-t-on indiqué, signalant, par
ailleurs, l’arrestation de 554 indi-
vidus dans le cadre de la lutte
contre l’émigration clandestine.
Dans ce sens, la police a, durant
le même semestre, effectué 615
opérations ciblant 1.453 points,
avec le contrôle de 5.337 person-
nes dont 57 étrangers. Aussi, 374
personnes ont été présentées de-
vant le parquet qui a mis sous
mandat de dépôt 244 individus.
Vingt-quatre (24) personnes sont
mortes et 62 autres ont été bles-
sées dans 27 accidents de la cir-
culation routière à travers plu-
sieurs wilayas du pays durant la
période du 18 au 21 juillet, indi-
que hier un communiqué de la
Protection civile.
Le bilan le plus lourd a été enre-
gistré dans la wilaya de Chlef
avec deux (2) personnes décé-
dées et 4 autres blessées suite au
renversement d’un véhicule lé-
ger, survenu sur la RN.19 dans
la commune de Ténès.
Par ailleurs, les agents de la Pro-
tection civile ont procédé à
l’extinctionde 4 incendies urbains,
industriels et incendies divers.
Ces incendies ont causé des brû-
lures et des gênes respiratoire à
9 personnes en niveau de la wi-
laya de Tamanrasset, a précisé
veillées et 4.914 personnes ont
rant la même période, la Protec-
tion civile a déploré la mort de 3
personnes dans des réserves
d’eau dans les wilayas de Blida,
Sidi Bel Abbès et d’Aïn Defla.
Concernant le dispositif de la sur-
veillance des plages et des bai-
gnades à travers les wilayas cô-
tières, les agents de la Protection
été soignées par les agents de la
Protection civile. Par contre 37
personnes sont décédées, dont 28
au niveau des plages interdites à
la baignade, précise la même
source. Concernant les noyés
dans les réserves d’eau, les uni-
tés de la Protection civile ont en-
registré, depuis le 1er juin, le dé-
cès de 47 personnes.
Cinquantaine deux (52) kg de kif
traité et 14.420 comprimés de
psychotropes ont été saisis durant
le premier semestre de l’année
en cours par les services de la
sûreté de wilaya de Blida, a indi-
qué lundi le responsable de la
police judiciaire.
Les statistiques fournies par le
commissaire divisionnaire
Chettah Nouredine, lors d’une
conférence de presse tenue à
l’occasion de la célébration du
51ème anniversaire de la créa-
tion de la Sûreté nationale, font
état de l’enregistrement, durant
la période considérée de 225 af-
mort et 8 blessés à Blida
…et plus de 4 tonnes de drogue
saisies à Ouargla
Une (1) personne a trouvé la mort
et huit (8) autres ont été bles-
sées, dont une grièvement, dans
un accident de la circulation sur-
venu hier matin sur l’axe de la
RN 1 reliant Blida à Boufarik, a-
t-on appris auprès de la Protec-
tion civile de la wilaya.
L’accident est survenu près de
la station multiservices
«Yasmine» de Beni Mered,
lorsque deux (2) bus, transpor-
tant l’un 2 personnes et l’autre
une quarantaine de passagers,
sont entrés en collision, a pré-
cisé la même source.
Tous les blessés,dont la personne
décédée,qui a succombé à ses
blessures, ont été transférés vers
Les éléments de la police judiciaire de la 21e sûreté urbaine
ont réussi cette semaine à mettre le grappin sur un réseau
spécialisé dans le traitement de déchets ferreux provenant
des différents vols de câble de cuivre et autres métaux.
En effet, les policiers lors d’une perquisition dans local situé à
El-Barki ont récupéré pas moins de sept tonnes de cuivre.
Tout à commencer par une enquête policière diligentée à la
suite d’une plainte. Celle-ci a été déposée par le chef d’éta-
blissement d’une école où s’effectuaient des travaux de plom-
berie pour la réfection des installations sanitaires.
Cette école sise à Chtaïbo a été cambriolée et les voleurs se
sont emparés d’une importante quantité de tuyaux en cuivre.
L’enquête policière a pu remonter la piste et identifier le groupe
de voleurs. Il s’agit de deux individus dont l’un est propriétaire
d’un local où est caché leur butin.
La quantité de cuivre découverte provient des différents vols
perpétrés à travers la région, notamment le vol de câbles télé-
phoniques et les tuyaux en cuivre. Le local en question, où
était entreposée cette quantité de cuivre, renfermait égale-
ment des déchets plastiques sans doute pour dérouter les en-
quêteurs. Les mis en cause ont été arrêtés et présentés de-
vant le magistrat instructeur.
L’enquête se poursuit pour démanteler le réseau et identifier
d’éventuels complices. Farah Hasni
faires liées aux drogues, dont 178
traitées et 70 autres en voie de
l’être. Ces affaires ont donné lieu
à l’interpellation de 272 person-
nes, dont 179 ont été mises en
détention préventive.
S’agissant de la criminalité ordi-
naire, le bilan fait état de 1565 af-
faires, dont 879 ont été traitées
et impliquant 1101 individus. Pour
sa part, le commissaire division-
naire, responsable de la sécurité
publique, Dya Ahmed Ouahid, a
fait savoir que son service a re-
censé, pour la même période, 190
accidents de la route qui ont fait
6 morts et 203 blessés.
1
les hôpitaux M’hamed Yazid et
Ben Boulaid de Blida, a-t-on
ajouté.
Selon un bilan de la Protection
civile, 3 personnes sont décédées
et 17 autres ont été blessées dans
5 accidents de la route depuis le
18 de ce mois à Blida.
Afin de permettre à leur copain trafiquant
de drogue, de s’échapper
et
Des individus agressent
des policiers à «Torro»
Bilan des 10 jours de jeûne de la DCP de Sidi Bel Abbès
4 morts et 90 blessés depuis le début
du Ramadhan à Bordj Bou Arreridj
Fermeture de 12 commerces et 171 poursuites judiciaires
Le bilan des dix premiers jours du mois de ramadhan
établi par la direction du commerce de Sidi Bel Ab-
bés, fait état de la fermeture de 12 locaux de com-
merce et l’établissement de 171 procès verbaux de
poursuite judiciaire contre les commerçants qui ont
violé les lois régissant la pratique commerciale, no-
tamment le manque d’hygiène et la pratique com-
merciale hors registre du commerce, ainsi que l’ap-
plication de prix non autorisés sur les produits ali-
mentaires.
En effet, les 49 brigades mobilisées par la direction
du commerce ont effectué quelque 1.043 interven-
tions à travers les marchés et locaux de commerce
de la wilaya de Sidi Bel Abbés pour contrôler les
marchandises. Dans le cadre du contrôle de la prati-
que commerciale et des prix, les brigades de la DCP
ont effectué 522 interventions qui se sont soldées
par l’établissement de 109 procès verbaux et la fer-
meture de 8 locaux de commerce pour pratique com-
merciale hors registre de commerce, non-étiquetage
des prix et absence de registre de commerce, et dans
Deux agents de police ont été hier victimes d’une agression,
perpétrée par un groupe d’individus. Les représentants de
l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions étaient en train de
procéder à l’interpellation d’un suspect dans une affaire de
trafic de drogue dans le quartier
«Torro». Lors de l’arrestation, les deux policiers ont été sur-
pris par deux jeunes hommes qui les ont attaqués à l’aide de
barres métalliques et de jets de pierres et ceci afin de permet-
le cadre de la répression des fraudes, les mêmes bri-
gades ont effectué 521 descentes qui leur ont per-
mis la fermeture de 4 locaux de commerce pour
manque d’hygiène et établi 62 procès de poursuite
Les accidents de la route dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj
ont fait quatre (4) morts et 90 blessés depuis le début du Ramadhan,
a-t-on appris dimanche auprès des responsables de la Protection
civile.
Le bilan des services de la Protection civile de Bordj Bou Arreridj
se réfère à un total de 49 accidents survenus en différents points
du réseau routier de la wilaya. Des accidents qui surviennent,
pour la plupart, entre 16H00 et l’heure du f’tour, période propice
au relâchement de la vigilance et de la concentration des con-
ducteurs, estime la même source.
En outre, le bilan des six (6) derniers mois établi par la Protec-
tion civile fait état de 1.586 accidents ayant provoqué la mort de
16 personnes dans cette wilaya.
tre à leur copain arrêté de prendre la fuite. Toutefois, la tenta-
tive des deux individus a été avortée par les deux policiers en
dépit de l’acharnement et la violence de leurs assaillants. Le
mis en cause arrêté a été placé en détention et une autre
enquête a été ouverte concernant les agresseurs qui demeu-
rent en état de fuite.
S. Messaoudi
Plus de 4 tonnes de kif traité a
été saisies par les services de la
sûreté de wilaya d’Ouargla au
cours du premier semestre 2013,
a-t-on appris hier auprès de ce
corps sécuritaire.
Cette importante quantité de dro-
gue ainsi que plus de 1.200 com-
primés de psychotropes ont été
saisis dans 84 affaires liées à la
consommation et au trafic de dro-
gues traitées par les services de
police et ayant impliqué 107 indi-
vidus, dont 94 ont été écroués, a-
t-on précisé lors de «portes
ouvertes» organisées à la mai-
son de la culture de Ouargla, à
l’occasion de la célébration du
51ème anniversaire de la Sûreté
nationale. Le chef de sûreté de
wilaya,le commissaire division-
naire Mohamed Batache, a af-
firmé, à cette occasion, que la
sûreté de wilaya d’Ouargla res-
tait pleinement engagée pour dé-
velopper ses actions de préven-
tion contre la criminalité, la délin-
quance et le crime organisé, à tra-
vers un large travail de proximité.
Dans le cadre de la sécurité rou-
tière, les services de la sûreté de
wilaya font état d’un chiffre re-
cord de 186 accidents en milieu
urbain, ayant fait 13 morts et 173
blessés, durant la même période,
en hausse par rapport au premier
semestre de 2012 qui avait enre-
gistré 127 accidents ayant fait
huit (8) morts et 119 blessés.
Concernant leur renforcement en
ressources humaines, les services
de la sûreté de wilaya ont fait état
du recrutement de 3.600 agents,
dont 600 agents civils assimilés,
durant ce premier semestre, en
grande partie dans le cadre de
l’opération lancée par la DGSN
en avril dernier.
Cette opération a suscité un ex-
traordinaire engouement de la
part des jeunes de cette wilaya
du Sud, a-t-on souligné.
Les auteurs de l’enlèvement
et de l’assassinat des petits
Haroun (10 ans) et Ibrahim
(9 ans), les dénommés
Amine.G (38 ans) et
Hamza.O (21 ans), ont été
condamnés à la peine
capitale hier par le tribunal
criminel de Constantine.
Un troisième individu, Bile. Z
(27 ans),poursuivi pour
n’avoir pas alerté les
services de sécurité alors
qu’il était au fait de
l’enlèvement, a écopé d’une
peine de dix ans
d’emprisonnement et d’une
privation de ses droits
civiques durant une période
de 5 années après sa
libération. Les deux assassins
des petits garçons, jugés pour
«enlèvement», «attentat à la
pudeur» et «meurtre avec
préméditation» avaient été
arrêtés le 12 mars dernier à
Ali-Mendjeli, théâtre de leur
forfait, quelques heures
seulement après leur crime.
Haroun et Ibrahim avaient
été portés disparus dans
l’après-midi du samedi
précédant leur assassinat. Un
important déploiement de
forces de la Police et de
Gendarmerie nationales avait
été aussitôt opéré afin de
tenter de les retrouver. Les
corps sans vie des deux
enfants avaient été
finalement découverts dans
un chantier, à l’unité de
voisinage n° 17 de la nouvelle
ville.Cet acte avait provoqué
une profonde indignation à
Constantine et dans tout le
pays.
judiciaire.
Fatima A
Ph.archives
Ph.archives

Lundi 22 Juillet

2013

Culture

Lundi 22 Juillet 2013 Culture 15

15

Lundi 22 Juillet 2013 Culture 15 3ème rencontre internationale de l’art du «Melhoune» au Maroc Abdelkader

3ème rencontre internationale de l’art du «Melhoune» au Maroc

Abdelkader Chaou en clôture

Sidi Mohamed Belkhadem (chercheur)

«Le diwan est un phénomène social et historique profond»

L chanteur Abdelkader

Chaou animera une soi rée de musique chaâbie

à la clôture de la 3ème rencon- tre internationale de l’art du «Melhoune» qui se tiendra du 26 au 28 juillet dans les villes d’El Jadida et Azemmour (Maroc). C’est ce qu’ont annoncé les or- ganisateurs de cette manifesta- tion culturelle annuelle. Outre l’artiste algérien, plus de 100 ar- tistes venant du Maroc, d’Egyp- te, de Tunisie et de France par- ticiperont à cette rencontre bap- tisée «Malhouniyate» dont l’ob- jectif est de renouer avec cet art ancestral et de mettre sous les feux des projecteurs la richesse et l’authenticité de l’art du «Mel- houne», ont précisé les organi- sateurs. En marge des soirées, une con- férence sur le thème «L’art du melhoune et du samaâ soufi: les

e

débuts et les convergences» se tiendra le 27 juillet, ajoute-on. Le «Melhoune» regroupe la poésie populaire écrite en arabe ma- ghrébin, qu’elle soit bédouine ou citadine. C’est une musique à forte charge lyrique et spirituel-

le ressemblant au chaâbi algé-

rien. Il utilise notamment les sons du

kaman (violon occidental), du oud (luth), de la contrebasse et des instruments de percussion.

La première rencontre du «Mel-

houne», qui s’était tenue en août 2011, avait été inaugurée par le chanteur algérien installé à Ra- bat, Rachid Toumi, formé par la prestigieuse association de mu- sique andalouse «El-Mossilia» dirigée par le maître Sid-Ahmed Serri. La deuxième édition, or- ganisée en août 2012, avait vu

la participation de la chanteuse

algérienne Rym Hakiki.

vu la participation de la chanteuse algérienne Rym Hakiki. direction de la culture de Tébes- sa

direction de la culture de Tébes-

sa a tracé, avec le soutien de la maison de la culture et du comi- té des fêtes, un riche program- me de soirées artistiques et mu- sicales, ainsi que des pièces théâ- trales présentées par de célèbres groupes nationaux et locaux. Le parc familial de Tébessa est de- venu, depuis le début du mois du Ramadan, une destination prisée par les familles à la recher- che d’un brin de fraîcheur et qui profitent des différentes activi- tés culturelles et artistiques se déroulant dans une ambiance conviviale et sereine. Plusieurs autres stars du rai, du malouf, du staïfi et du chaoui sont attendues à Tébessa pour animer le reste des veillées du mois de

ramadan, selon la direction de la

culture.

Le diwan û ou le gnawi û revient en force ces dernières années dans le paysage musical national, notamment à travers le festival que lui consacre chaque année la ville de Bechar. Des groupes musicaux naissent pour «s’approprier» ce genre, bien ancré dans plusieurs régions du pays.

S idi Mohamed Belkhadem,

ethnomusicologue et se

crétaire général de l’as-

sociation «Ahl diwan wahrane» ne veut pas parler de mode. Pour lui c’est la manifestation d’un phénomène social et histo- rique très profonds. C’est une culture populaire ancestrale millénaire. Le diwan est un ensemble de chants et de danses d’esclaves subsahariens affranchis et isla- misés pratiqués pour exprimer leur douleur, leur déracinement et leur nostalgie pour la terre natale. «C’est un mélange entre la pratique de la religion d’origi- ne et la religion musulmane», a- t-il expliqué, lors de la conféren- ce donnée, récemment à Oran, à l’ouverture de la manifestation «Tamoranwi». Sidi Mohamed Belkhadem apporte quelques in- formations sur ce phénomène et sur son devenir face aux mena- ces de la folklorisation et de son altération. Il estime que le diwan est un phénomène social profond

qui commence à avoir droit de citer au niveau des médias. « C’est une culture populaire laissée pour compte. Le diwan n’est pas seulement une musique et une danse. C’est une pratique rituelle. Ses mes- sages sont ceux de la tolérance, de la solidarité, du partage. Il a même une fonction thérapeuti- que. Les personnes malades psy- chologiquement sont prises en charge pour alléger leurs souf- frances. Il y a des gens qui oeuvrent pour préserver ce patrimoine. Je re- présente l’association «Ahl diwan Wahrane». On a recréé les festivités de la waada de Sidi Blal. L’année dernière, nous avons eu un succès assez con- séquent. Nous préparons une autre édition pour la deuxième semaine d’août prochain ». Abordant l’avenir du diwan il dira : « Mon souhait est que le diwan en Algérie ne suive pas la voie marocaine, qui fait que ce genre soit exploité à outrance commercialement à travers les festivals. Le diwan est en train de se folkloriser. Chez nous, certaines personnes issues de familles du diwan son en train d’abonder dans ce sens. Le diwan est un patrimoine à la fois sur le plan des rituels, des dan- ses que de certains contenus très forts et très chargés historique- ment. C’est une mémoire qui est en train de se perdre et qu’il faut préserver à tout prix ». Il préconise dans ce sens de donner au diwan la place qu’il mérite, en lui consacrant des manifestations pour qu’il ne reste pas une musique confidentielle, confinée à des connaisseurs ou à des familles qui pratiquent ce genre. Il faut multiplier « les cé- rémonies, les exhibitions et les manifestations mais pas sous la forme de festival où le côté folk- lorique prime. Les médias doi- vent s’intéresser également à ce patrimoine et ne pas s’arrêter au volet curiosité et superficiel. Il faut interroger les «maalmine» et les «moqadmine» et tous les gens qui prennent en charge ces pratiques et d’aller au fond des choses. La musique n’est qu’un côté phénoménal. Derrière la musique, il y a des pratiques qui sont très importantes dans l’his- toire du diwan, notamment à Oran.

Cheb Yazid sort la ville de Tébessa de sa torpeur

Le chanteur Cheb Yazid a sorti

la ville de Tébessa de la torpeur

dans laquelle le mois de Ramad- han l’a plongée, vendredi soir en

animant au parc familial une soi- rée artistique très appréciée du public local, notamment des jeu- nes. Cheb Yazid, très en verve, a interprété quelques une parmi les plus belles chansons de son répertoire, dont «Allez lesverts», «Elyed fel yed» «Sobri sobri», Bye-bye la famille» ou encore «Ya m’ma adjri alia». Reprises

en chúur par le public, plus nom-

breux que lors des précédentes

soirées, ces chansons ont fait

vibrer les spectateurs, les pous- sant à danser dans les travées

du parc et à créer une ambiance

exceptionnelle grâce à la présen-

ce de plus de 1.000 spectateurs.

A l’occasion du mois sacré, la

expliqué à l’APS le choix porté sur ce grou- pe musical par le fait que celui-ci «s’est distingué par la défense de Tamasheq et de la culture targuie, qu’il a dépoussiérée et portée au-delà du désert, grâce à leurs tour- nées musicales à travers le monde». Livrant son impression à l’assistance, le musicien Abdallah, membre du groupe Tinariwin, a déclaré à l’assistance que son groupe est «très honoré par cette distinction portant un prestigieux nom, celui de Matoub Lounes, défenseur de Tamazight, une cause que nous partageons avec lui». Le Prix de «la Résis- tance Matoub Lounes» a été institué en 2000 par la fondation éponyme pour récompenser

en 2000 par la fondation éponyme pour récompenser e Tizi-Ouzou Le 3ème prix de «la Résistance

e

Tizi-Ouzou

Le 3ème prix de «la Résistance Matoub» attribué au groupe de musique targuie Tinariwin

L 3ème prix de «la Résistance Ma

toub Lounes» a été attribué par la fondation éponyme, samedi soir, au

groupe Tinariwin (déserts en tamasheq) de musique targuie, lors d’une cérémonie or- ganisée au parc des loisirs Thamaghra de la ville de Tizi-Ouzou. Le prix a été remis à son récipiendaire Abdallah Ag Lamida, re- présentant du groupe, par Na Aldjia, mère du défunt poète et chanteur Matoub Lou- nes, en présence de nombreux artistes, de représentants du mouvement associatif des wilayas de Tizi-Ouzou, de Bejaia et de mem- bres de la fondation. Malika Matoub, súur de l’artiste et présidente de la fondation, a

toute personne ou groupe qui se distingue par son action en faveur de Tamazight, a in- diqué sa présidente. «L’institution de ce prix participe à la lutte contre l’oubli de la mémoire de Lounes par la pérennisation de son combat, et constitue une réponse à un drame familial» , a ajouté Malika Matoub, qui a fait part d’un projet de création, à partir de l’année prochaine, à Taourirt Moussa (village de feu l’artiste) d’un musée portant le nom du défunt pour «regrouper en un même lieu ses instruments et ses effets personnels, dans le but de mettre ce patrimoine à la disposition de ses nombreux fans», a-t-elle dit.

Lundi 22 Juillet 2013

Sports

19
19
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 19 Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014 Coup

Handball – Championnat d’Algérie senior (M et D) 2013-2014

Coup d’envoi en septembre

senior (M et D) 2013-2014 Coup d’envoi en septembre L a Fédération algérienne de handball (FAHB)

L a Fédération algérienne de handball (FAHB) a indi qué, jeudi dernier à

l’APS, que le coup d’envoi du Championnat national des se- niors messieurs pour la saison 2013-2014 sera donné le 14 sep- tembre prochain, tandis que ce- lui des dames est prévu le 21 du même mois. La Fédération algérienne a éga- lement souligné que les dates de reprise de la compétition ont été arrêtées en fonction des diffé- rentes échéances de l’exercice sportif 2013-2014, notamment le Championnat d’Afrique des

nations (CAN/2014), qui aura lieu en Algérie, au début de l’an- née prochaine. D’autre part, en prévision de la nouvelle saison, l’instance diri- geante du handball algérien a fixé au 11 août prochain la date limi- te de dépôt des dossiers d’affi- liation et d’engagement.

Installation du Collège technique national aujourd’hui à Alger

national. Celui-ci aura pour tâ- che première d’arrêter le sys- tème de compétition du Cham- pionnat d’Algérie pour la saison 2013-2014. «Pour une meilleu- re coordination dans l’élabora- tion du système de compétition 2013-2014, il est prévu l’instal- lation du Collège technique na- tional aujourd’hui à 11h00, à la salle de presse du stade du 5- juillet», précise la FAHB.A cet effet, les directeurs techniques sportifs (DTS) et les entraî- neurs des clubs de l’élite sont invités à prendre part aux tra- vaux dudit collège.

Demain, au niveau de la salle de presse du stade du 5-Juillet (Al- ger), la FAHB procédera à l’ins- tallation du Collège technique

CAHB – IHF

Cinq arbitres algériens dans la liste 2013

Cinq arbitres algériens dont deux femmes figurent dans la liste ju- melée des arbitres internationaux 2013 de la Confédération africaine de handball (CAHB) et de la Fédé- ration internationale de handball (IHF), publiée vendredi par l’ins- tance dirigeante du handball afri- cain. Dans la liste de la Fédération

internationale de handball, l’Algé- rie ne compte qu’un seul arbitre international, Kacem Meziane, contre quatre au niveau africain:

Dèche Mustapha, Ghouarda Mo- hamed, ainsi que les soeurs jumel- les, Benfetima Zahra et Benfetima Khadidja. Avec douze arbitres dont huit présents sur la liste de

l’IHF, la Tunisie arrive en tête au nombre des referees, suivie du Cameroun avec 8 arbitres dont 2 sur la liste IHF, devant l’Egypte avec six arbitres dont quatre sur la liste IHF. Au total, la liste 2013 des arbitres de la CAHB et de l’IHF, est constituée de 67 arbitres inter- nationaux (hommes et dames).

Coupe arabe des clubs vainqueurs de coupe

Mahdia (Tunisie) abritera la 11e édition

L a 11e édition de la coupe ara be des clubs vainqueurs de

coupe (messieurs et dames) aura

lieu en mars prochain dans la ville tunisienne de Mahdia (sud de Tu- nis), a annoncé samedi la Fédéra- tion tunisienne de handball (FTHB).

A

cette occasion, le président de

la

FTHB, Karim Hellali, a émis le

vœu d’assister à une participation «importante» des clubs arabes. «Nous avons décidé de déposer notre candidature pour l’accueil de

la coupe arabe des clubs vain-

queurs de coupe après les bon- nes impressions que nous avons laissées lors de notre participation à la précédente édition de cette compétition, qui a eu lieu à Marra- kech (Maroc, mars 2013)», a indi-

qui a eu lieu à Marra- kech (Maroc, mars 2013)», a indi- qué, pour sa part,

qué, pour sa part, le président du

club local de l’EM Mahdia, Mo- hamed Salah Frad. «Nous espérons que le nombre des clubs engagés soit important et dépassera celui du tournoi de Marrakech. Nous tablons sur 25 clubs (messieurs et dames)», a-t-il

conclu. Lors de la 10e édition à Marrakech, l’Algérie était repré- sentée par les clubs du GS Pétro- liers et l’ES Aïn Touta chez les messieurs ainsi que l’ESF Cons- tantine, l’ESF Oued Righ et le GS Pétroliers qui a remporté le titre chez les dames.

Handbal – Mondial-2013 (U-21)

Les Verts essuient leur 5ème défaite face aux Pays-Bas (24-30)

L a sélection algérienne de handball des moins de 21

ans (U-21) a essuyé sa 5e défai- te de suite au 19e championnat du monde de la catégorie qui se déroule en Bosnie-Herzégovine, face à son homologue néerlan- daise sur le score de 30 à 24 (mi- temps : 20-11 pour les Pays- Bas), samedi à Ljubuski dans le cadre de la 5e journée de la pha- se de poules. Les joueurs du duo Hiouani- Tchakrabi étaient déjà éliminés avant même cette journée, après leur quatrième défaite de la com- pétition, jeudi contre les Qataris

(30-23), alors que la qualifica- tion au second tour constituait l’objectif fixé par la Fédération algérienne de handball (FAHB). Le sept algérien boucle ainsi le premier tour à la dernière place du groupe B avec un zéro poin- té. L’Allemagne, double cham- pionne du monde et la Croatie sont en tête avec 8 points et sont d’ores et déjà qualifiées. Le match Croatie - Allemagne de ce soir comptera pour le lea- dership du groupe B, tandis que la Suisse et le Qatar s’affronte- ront pour les 3e et 4e billets qua- lificatifs.

Groupe A : Tunisie 33 France 28 Russie 21 Danemark 30 Angola 22 Serbie 28
Groupe A :
Tunisie
33
France
28
Russie
21
Danemark
30
Angola
22
Serbie
28
Groupe B :
Pays-Bas
30
Algérie
24
Suisse
27
Qatar
29
Croatie
21
Allemagne
22
Groupe C :
Corée du Sud
Congo
Bosnie-Herzégovine
31
Hongrie
33
23
Slovénie
42
30
Argentine
25
Groupe D :
Chili
32
Koweït
33
Brésil
24
Egypte
27
Espagne
27
Suède
37
RÉSULTATSRÉSULTATS
CLASSEMENTCLASSEMENT Club J Pts Bp Bc Diff N° 01 Allemagne 5 10 143 117 26
CLASSEMENTCLASSEMENT
Club
J
Pts
Bp
Bc
Diff
01
Allemagne
5
10
143
117
26
02
Croatie
5
8
128
105
23
03
Pays-Bas
5
4
130
127
3
04
Suisse
5
4
129
131
-2
05
Qatar
5
4
119
124
-5
06
Algérie
5
0
113
158
-45

Angola - Algérie aujourd’hui en coupe du Président

La sélection algérienne de hand- ball des moins de 21 ans (U-21), éliminée samedi de la course à la qualification en huitièmes de fina- le du Mondial-2013 qui se déroule en Bosnie-Herzégovine, affronte- ra l’Angola dans le cadre de la coupe du Président du tournoi, laujourd’hui à Sarajevo. Les deux équipes ont terminé à la 6e et dernière place de leurs grou- pes respectifs, le «A» pour l’An- gola et le «B» pour l’Algérie avec un zéro pointé pour chacune. Les

joueurs du duo Hiouani-Tchakra- bi avaient pourtant comme objec- tif la qualification au second tour comme fixé par la Fédération algé- rienne de handball (FAHB). Ils ont échoué à rééditer l’exploit de 2011 en Grèce, lorsque les Verts s’étaient classés 14es. Dans les autres rencontres de la coupe du Président, le Congo (6C) affronte le Chili (6D), la Russie (5A) en dé- coudra avec le Qatar (5B) et la Corée du Sud (5C) croisera le fer avec le Koweït (5D).

Aujourd’hui A Sarajevo Olympic hall : Angola Algérie (8h00) Congo Chili (10h15) A Sarajevo Skenderija
Aujourd’hui
A
Sarajevo Olympic hall :
Angola
Algérie
(8h00)
Congo
Chili
(10h15)
A
Sarajevo Skenderija :
Russie
Corée du Sud
Qatar
(8h00)
Koweït
(10h15)
PROGRAMME PROGRAMME
20
20

Sports

Lundi 22 Juillet 2013

20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan
20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan
20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan
20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan
20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan
20 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 Handball – Tournoi du Ramadhan

Handball – Tournoi du Ramadhan

La famille de la petite balle oranaise à pied d’oeuvre

L e tournoi du mois sacré de ramadhan est, désormais,

devenu un événement annuel in- contournable de la petite balle oranaise. Initiée par M. Boukho- bza, cette compétition permet à toute la famille du handball ora- nais de se réunir à la faveur de la programmation de joutes du- rant tout le mois de carême. Pour rappel, le tournoi de l’an- née dernière avait enregistré un franc succès, avec la participa- tion de grandes gloires oranai- ses de cette discipline sportive dont Doballah, Houd, Harrat, Bessedjari, Nedjel, Bouziane et bien d’autres. Et donc, cette nouvelle édition ne pouvait être qu’incontournable, comme en témoigne le nombre important de participants avec au total huit formations, ce qui a obligé les organisateurs à créer deux grou- pes de quatre équipes chacun. Si le Mouloudia d’Oran part fa- vori grâce à l’avantage du ter- rain et l’apport de son public, le sept d’Oued Sly et celui d’Aïn el Bia se déplaceront au Palais des sports d’Oran avec la fer-

me intention de jouer les pre- miers rôles et, pourquoi pas, s’adjuger le sacre final.

A noter également la participa-

tion des joueurs de la division de l’Excellence (JDE) et celle de la sélection des immigrés qui auront à coeur de faire l’anima- tion et bousculer le trio favori. Une pléiade de joueurs de renom

rehausseront le niveau de ce tournoi, grâce à leur touche tech- nique personnelle. Ce tournoi, à ne pas en douter, fera déplacer les connaisseurs de

la petite balle mais, aussi, les

nostalgiques du beau jeu com- me au temps de la glorieuse équipe du MC Oran qui faisait remplir à craquer le Palais des sports grâce à la maestria des Bendjemil, Doballah et tous ceux qui ont écrit en or l’histoire du handball oranais. Ci-dessous la composition des deux groupes:

Groupe «A»: JP Aïn el Bia, Sé- lection des immigrés, WCB Oued Sly, Anciens d’Aïn el Bia. Groupe «B»: DRC Oran, HBC Oran, MC Oran, JDE. Bilekdar D.

6ème édition du Tournoi de football inter-quartiers «El Hassania»

20 clubs en lice à haï Oussama en mémoire de Houari Rachid

clubs en lice à haï Oussama en mémoire de Houari Rachid Le coup d’envoi de cette

Le coup d’envoi de cette 6ème édition footballistique a été don- né par le chanteur de la chanson oranaise Cheb Houari Benchenet, au stade de haï Oussama (ex-Bou- langer), au début du mois de jeû- ne. Organisée par l’association «El Hassania» à la mémoire de Houari Rachid, cette compétition est mar- quée par une ambiance bon enfant et les rencontres au programme attirent un public de jour en jour plus nombreux. On remarque aussi la présence de vieilles figures de haï Oussama et nombre de supporters du SCM Oran qui ajoutent une pincée de gaieté aux spectacles. Ce challenge, qui regroupe 20 clubs issus de différents quartiers d’Oran, se joue sous un temps magnifique. Prennent part à ce tournoi traditionnel quelque tren-

te anciens joueurs connus à Oran,

tels que Redouane Benzerga et Zerrouki Lazreg, sans oublier le

coach Belarbi qui veut à tout prix décrocher la 6ème étoile.

Il y a, en outre, la présence d’ob-

servateurs du sport-roi qui vien- nent dénicher d’éventuels jeunes talents pour alimenter leurs clubs respectifs.

Au cours de ce mois sacré, le sta-

de

de l’ex-Boulanger où se dérou-

le

ce challenge footballistique, est

devenu la destination préférée de

la

population oranaise.

A

noter que la dernière étape de

ce

rendez-vous purement sportif

est fixée au début de mois d’août prochain. C’est ce nous a appris

le responsable Boudia qui, avec

son staff, veille à la réussite de

cette manifestation.

R.S

Handisport – Championnats du Monde (IPC-2103) 1ère journée

Trois médailles dont une en or pour l’Algérie

L a première journée des Championnats du Monde d’athlétisme (handisport)

de Lyon en France (20-28 juillet), disputée samedi a permis à l’Al- gérie de remporter trois médailles

dont une en or et deux bronze, grâ-

ce respectivement à Nouioua, Ker-

fas et Saifi, et une qualification de Djamil en finale du 200m (T12). Le coup d’envoi de ces mondiaux

a été favorable à surtout Samir

Nouioua (T46) qui réussi à monter sur la plus haute marche du po-

dium dans l’épreuve du 5000m qu’il remporte en 15:9.92, un chro- no qui constitue à la fois, un re- cord d’Algérie et sa meilleure per- formance de l’année. Le sociétaire du club de l’IR Machaal Birmen- dreis, a remporté un course diffici- le, à la quelle il s’était bien prépa- ré. Le podium a été complété par le Brésilien Pires Alex (15 :10.82) et l’Australien Roeger Michael

(15:13.98).

Joint au téléphone par l’APS, Sa- mir Nouioua s’est dit très heureux d’avoir offert à l’Algérie sa pre- mière médaille des mondiaux. «Je suis heureux pour cette consécra-

tion. La course était difficile et les conditions de même, mais dieu merci, j’ai puisé au fond de mes moyens pour remporter ce à quoi

je tenais tellement», a-t-il dit, en

donnant rendez-vous à ses fans en finales du 800m et 1500m. La première médaille de bronze al- gérienne a été l’œuvre de Nacer- Eddine Kerfas qui s’est classé 3è au 5000m (T12), une course qu’il parcourt en 15:19.99. Le titre mon- dial est revenu au champion para-

lympique et recordman du monde, le Marocain Chentoufi El Amin en 14:32.27 (record des champion- nats). La médaille d’argent a été remportée en 15:18.38, par le Tuni- sien Abderrahim Zhiou (champion du monde en titre). De son côté, l’athlète Nassima Saifi s’est adjugée le bronze au con- cours du lancer de poids (F58), réalisant un jet de 11.18m à son 4e

essai. Jusque là, l’Algérienne était médaillée d’or, si ce n’est le 6è es- sai de la Mexicaine Ortiz Angeles (11.43m) et de la Bulgare Eneva Stela (11.40m) qui ont relégué Sai- fi au 3e rang. L’autre lanceuse al- gérienne engagée au concours, Safia Djelal s’est contentée d’une 5e position avec un jet de 10.89m. L’autre satisfaction de la journée côté algérien est la qualification du sprinter Nasser Djamil en finale du 200m (T12). Engagé dans la 2e sé- rie, Djamil a pris la seconde place qualificative en 22.55, derrière le

Sud-Africain Ntutu Jonathan

(22.40).

Le sort de sa compatriote Lynda Hamri était tout autre, aux demi- finales du 200m (T12), puisque l’Al- gérienne ne disputera pas la finale de l’épreuve, s’étant contentée d’une 3e position dans sa série (2), en 27.53. Les deux billets pour la finale sont revenus à l’Ukrainien- ne Boturchuk Oxana (25.14) et la Slovaque Hanka Kolnikova

(25.63).

Au lancer du javelot, classe F33/ 34, Kamel Kardjena s’est conten- té d’une 6e position dans un con- cours très relevé, ponctué par la pulvérisation de deux records du monde de classes différentes (ju- melage des deux classes), et le re- cours à la table de cotation pour départager les vainqueurs. Kard- jena a terminé le concours avec une table de cotation de 938 points, grâce à un essai comptabilisé à

22,60m.

Médaille d'argent pour Nadia Medjmedj au poids

L'athlète algérienne Nadia Medjmedj a remporté la médaille d'argent du lancer de poids (classes jumelées F55/56/57), hier à Lyon, pour le compte de la 2e journée des championnats du Monde d'athlétisme (han- disport) (20-28 juillet). Medjmedj (F57) a réussi un jet de 9.60m (meilleu- re performance de sa saison), comptabilisant un total de 893 points. Elle pouvait espérer arracher l'or si son jet avait dépassé les 10 mètres. Le système de jumelage des classes et le recours à la table de cotation

n'a pas arrangé Medjmedj et plusieurs autres athlètes.La médaille d'or et le titre mondial est revenu à l'Allemande Willing Martina (F56) avec 950 pts, totalisés d'un jet mesuré à 9.03m.La Russe Volik Larisa a pris la 3e place du podium avec 867 pts, totalisés d'un jet de 9.32m.Cinq autres athlètes entreront en lice à partir de cet après-midi dans différentes épreuves. Madjid Djemai disputera la finale du 800m (T37), Nasser Djamil celle du 200m (T13), alors que Redouane Merah (T12), Zine Eddine Sekhri et Beka Abdellatif (T13) seront engagés aux demi-fina- les du 800m de leurs classes.

Tournoi de qualification au mondial de volley-ball (Zone1)

Deuxième revers de l’Algérie face à la Tunisie 3 sets 0

L a sélection algérienne de volley- ball (seniors-dames) s’est incli-

née devant son homologue tunisienne

par 3 sets à 0 (27-25, 25-23, 25-23), vendredi soir à Tunis pour le compte du tournoi de la zone 1, qualificatif au championnat du monde de la discipli- ne, prévu en Italie en mai 2014.

C’est la seconde victoire remportée

par le six tunisien, face aux Algérien- nes, après celle obtenue, jeudi soir, par le même score (3-0). Il convient de noter que les deux sé- lections sont d’ores et déjà qualifiées au prochain tour après le retrait des sélections du Maroc et de Libye de ce tournoi qualificatif. D’autre part, le six algérien participera début août au

Grand Prix mondial (World Grand Prix), compétition qui regroupera 20 nations réparties en 5 groupes. Le Grand Prix mondial se déroulera en trois phases, dont la 1ère est prévue du 2 au 4 août en Turquie, la 2e du 9 au 11août en Serbie et la 3e du 16 au 18 août en Chine-Ta- pei.

Equipe nationale de boxe

Le staff technique national maintenu

L es membres du staff technique na

tional de boxe (seniors), Abdel-

hadi Djellab, Boualem Ouadahi et La- hoes Merchoud, ont été maintenus à

leurs postes, a déclaré à l’APS, le por-

te parole de la Fédération algérienne de boxe (FAB). « Le bureau fédéral de la FAB, réuni vendredi soir sous la présidence de M.

Nabil Saadi, a décidé finalement de maintenir le staff technique national dirigé par Abdelhadi Djellab vu les ré- sultats réalisés lors des JM-2013 à

Mersin en Turquie.», a déclaré, M.Ferhat Fazil. La boxe algérienne a frappé très fort lors des jeux méditerranéens de Mer- sin (20-30 juin) en décrochant six mé- dailles dont cinq en or, une perfor- mance historique jamais réalisée de- puis les JM de 1967 en Tunisie. « Nous avons voulu garder l’ossature complète du staff technique afin de permettre à nos boxeurs de se prépa- rer dans la sérénité la plus totale en vue des championnats d’Afrique qui

auront lieu le mois de septembre à l’Ile Maurice et les championnats du mon- de prévus le mois d’octobre à Ka- zakhstan», a-t- il ajouté. Pour ce fai- re, la sélection algérienne de boxe, composée d’une dizaine de boxeurs, entrera jeudi prochain en stage de pré- paration à Alger en prévision des championnats d’Afrique de boxe à l’Ile Maurice. La sélection algérienne de boxe prendra part également, juste après la fin du mois sacré de ramad- han, à un stage de préparation à Cuba.

Lundi 22 Juillet 2013

Sports

21
21
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de
Lundi 22 Juillet 2013 Sports 21 CRBH La première phase achevée L a première phase de

CRBH

La première phase achevée

L a première phase de la pré paration du Chabab d’el Hennaya s’est achevée ce

jeudi, par un match amical face au Widad de Tlemcen sur la pelouse de l’OPOW Akid-Lotfi. Malgré l’ampleur du score (4 à 0 en faveur WAT), ce match a servi d’évaluation du 1er cycle de pré- paration qui a duré un peu plus de deux semaines avec au program- me des biquotidiens. L’entraîneur Aberkane s’est dit satisfait du travail effectué et tient à remercier ses joueurs qui n’ont

pas rechigné à la tâche. «Je savais que ça allait être difficile avec un programme chargé et l’arrivée du mois de ramadhan. Toutefois, le groupe a répondu positivement à la charge de travail et a fait preuve d’une volonté in- croyable. Je ne suis, d’ailleurs, pas surpris puisque je connais la plu- part des joueurs. Il est certain qu’on est en train d’accomplir du bon travail, les joueurs ont com- pris le message et je les félicite. Durant ce premier cycle de prépa- ration, on a effectué dix-neuf séan- ces d’entraînement successives, ce qui a demandé des gros efforts en ce mois sacré. Ceci dit, on essaiera de faire de notre mieux et de continuer dans cette dynamique. Je sais qu’on ne sera pas prêt à 100%, mais je pen- se qu’on y arrivera tout de même», nous a confié le coach hennaoui. Et d’enchaîner: «on a programmé au total sept matches amicaux avant le début de la compétition

CRB Bouhenni Benchouak Mébarek (manager):

«Unbonrecrutement

s’impose»

Le Chabab de Bouhenni veut à tout prix éviter les déboires de la saison écoulée. N’a-t-il pas été sauvé in extremis du purga- toire ? Une raison pour laquel- le tous les fans attendent l’AG Ordinaire qui se tiendra demain, lundi 22 juillet. Une AGO sur laquelle on compte pour pen- ser à mieux faire que la saison précédente. Sollicité, Mébarek Benchouak, un fidèle au club, nous dira:

«je tiens à lancer un message à tous ceux qui peuvent faire la différence de venir nom- breux ce lundi. Chacun pourra nous donner son point de vue dans le seul but de prendre la bonne voie pour préparer le prochain exercice. On doit aus- si procéder à un bon recrute- ment parce qu’on est décidé de jouer les premiers rôles l’an prochain, incha’Allah». Hacherouf

premiers rôles l’an prochain, incha’Allah». Hacherouf officielle. J’aurai à jauger les capa- cités de chaque

officielle. J’aurai à jauger les capa- cités de chaque joueur, essayer différents systèmes de jeu et, sur- tout, apporter les correctifs». Pour en revenir à la joute contre le WAT, le coach Abdelmadjid Aberkane ne pouvait pas compter sur un bon nombre de joueurs à l’image de Berrayah, Belmahi, Saâdi. Il avait, cependant sous la main, Bouabsa, Hadj Cheikh, Nebia, Ber- rahal, des ex-joueurs du Widad.

Quant au joueur Nacer, il s’est bien comporté et a montré de bonnes choses. En somme, ce fut un bon test pour les deux équipes, ce qui est de bon augure pour le prochain exercice où le CRBH jouera pour l’acces- sion. A la fin du match, les deux coachs ont accordé à leurs joueurs un repos de deux jours avant d’en- tamer la seconde phase. OB. Stambouli

GCB Mascara

L’entourage du «Balladia» interpelle M. le Wali et le Maire

C omme chacun le sait, le deuxième club phare de la

ville de Mascara à savoir, le GCBM, appelé couramment Bal- ladia, il y a 3 saisons faute de moyens, a quitté le palier de la ré- gionale une relevant de la LRF Saïda et si ce n’était sa prise en mains par Ternifi Benaoumeur, l’équipe serait en train de patau- ger en division de la pré- honneur du fait que malgré sa descente en régionale deux, les anciens déci- deurs de L’APC ne voulait guère s’investir financièrement parlant pour aider le club à revenir au pa- lier de la régionale une ne se con- tentant qu’à injecter des subven-

tions dérisoires ne dépassant guère les 10 millions de centimes, une misère par rapport à ce que bénéficient des clubs représen- tant de petites localités qui, le dernier, a eu plus de 600 millions de centimes. Comme le dit le club, toutes ses catégories ne subsis- tent que grâce au soutien finan- cier de l’ex boss du Ghali, Ternifi Benaoumeur et de ses proches collaborateurs, à savoir Temmouri Mohamed ou par exemple, pour la saison écoulée, la section de football a bénéficié d’une sub- vention dérisoire de 150 millions de centimes et que, selon le tré- sorier, n’a toujours pas renfloué la caisse, alors que le champion- nat a été clôturé durant le mois de

Mai. Ceci dénote que c’est avec l’argent de Ternifi Benoumeur que le club a été géré et le manque a été fatal au club voisin de Khessi- bia qui a rétrogradé car n’ayant pas un président fortuné pour mettre la main dans la poche. Voulant mettre un terme à ce dé- sintéressement envers un club qui lui aussi défend les couleurs de Mascara, des anciens joueurs et supporters se sont réunis récem- ment après la prière des Tarawihs pour attirer l’attention de M. le Wali et des responsables locaux afin que la section de football bénéfi- cie de moyens financiers consé- quents pour concrétiser le vœu de tout l’entourage du club, à savoir le retour en régionale une qui cet- te saison est le principal objectif du président Ternifi et de ses pro- ches collaborateurs à l’image de Temmouri qui n’hésite pas à met- tre la main dans la poche. La préparation de la prochaine sai- son a été entamée par le recrute- ment de 10 joueurs qui viendront s’ajouter aux 10 autres de l’ancien effectif. 10 autres seront mis à l’es- sai, lors de matchs amicaux pré- vus au cours de cette semaine, c’est dire que le GCB Mascara est décidé à retrouver son palier ini- tial pour peu que les décideurs de la mairie s’alignent à ce projet par le renflouement de la trésorerie. B. Benaoumeur

IRB Ammari Bendjara Mohamed (secrétaire général):

«Le collectif sera maintenu»

L ’Ittihad de Ammari, qui vient de regagner la cour des

grands, n’a plus l’intention de cé- der le fauteuil. C’est pourquoi tout le monde sportif, à Ammari, se dit mobilisé derrière le club pour faire un bon départ et, pourquoi pas, jouer carrément le titre. Les coéquipiers de Djoumi sont, en effet, capables de réaliser cet

exploit, pour peu qu’on leur vien- ne en aide. Abordé pour avoir son avis, le secrétaire général Mohamed Ben- djara nous dira: «on est déterminé à mieux faire que la saison écou- lée. Pour cela, le collectif a été main- tenu et on pense recruter quelques bons éléments».

Hacherouf

Nasr/ Sénia

L’AGtantattendueprévueaujourd’hui

A Es Sénia, toutes les discussions gravitent autour de l’Assemblée

générale extraordinaire du Nasr qui, selon les informations que nous avons recueillies dans l’entourage du club, se tiendra aujourd’hui au siège de l’APC. Aussi, toujours selon nos sour- ces, il va y avoir du changement à la direction du club, à la barre technique et au niveau de l’effectif des Bleu et Blanc. Le Nasr Es Sénia a déçu ses fans, notamment durant les deux der-

nières saisons. Les Sénialais ont com- plètement raté l’exercice écoulé en Ré- gionale Une. Heureusement que la subvention de l’APC de 700 millions de centimes est arrivée à la fin du cham- pionnat et a été bénéfique pour les joueurs et pour le staff technique. Il faut toutefois reconnaître que le Nasr Es Sénia n’est pas à sa vraie pla- ce. Il mérite d’avoir un groupe qui aura fière allure.

B. Aomar

ES Sénia Yahiaoui Kadda (vice-président)

«Nousavonsbesoind’unentraîneur et notre choix se porte sur Boubris»

Yahiaoui Kadda, le bras droit du président de L’ES.Sénia, s’est con- fié à notre journal.

L’Echo d’Oran: Comment est l’ambiance à l’Entente Sénia- laise ? Yahiaoui: Jusqu’à présent, on n’a pas à se plaindre, tout se passe bien et la saison prochaine, on fera mieux que celle de notre première année en pré- honneur.

L’Echo d’Oran: Qui sera à la

barre technique après le dé- part de Nacer Gaid ?

Yahiaoui: Gaid et Bouha nous ont beaucoup aidés et on les remercie énormément. Notre équipe a ga- gné plusieurs fois par des scores fleuves, mais s’est contentée de la 4ème place de la saison écou- lée, on fera mieux à l’avenir et nous allons contacter Boubris, l’ex-en- traîneur du CA Planteurs pour prendre en main notre équipe. B. Bouras

CRBAET

La barre technique sera confiée à Moro Fouad

L a réunion du jeudi 18 Juillet des dirigeants du CRBAET et

des responsables locaux a appor- té beaucoup de choses positives. Les deux parties ont trouvé un ter- rain d’entente et le ciel s’est éclairci sur le toit de la maison sportive d’Ain El Turck. Le président Zenane a retrouvé le sourire et a confié la barre techni- que des Bleu et Jaune, à l’entraî- neur Moro- Fouad et ce qui n’était qu’une rumeur est devenue une information officielle et l’ex entraî- neur de RCGO, est prêt à prendre, une fois encore, les balnéaires et sa mission ne sera pas facile. La direction du Chabab doit tout d’abord renforcer l’effectif et payer les frais d’affiliation et les droits d’engagement.

Le club risque de rester SDF encore pour longtemps

Le Chabab Riadhi d’Ain El Turck accueille depuis plus de 6 ans ses

adversaires hors de ses bases et risque de rester SDF durant la sai- son 2013-2014, puisque nous avons constaté que les travaux d’aménagement n’ont pas com- mencé au stade Zabana. Rappelons qu’il y a presque deux ans, un chauffard d’un véhicule poids lourd a fait une fausse manœuvre et à démoli un mur de clôture. Rien n’a été fait pour le recons- truire et le CRBAET a reçu la sai- son écoulée les équipes de l’inter régions ouest au stade des 3 Mar- tyrs de Mers El Kebir, et durant la période ou le club jouait en LNFA, c’était le stade Benahmed Houari qui abritait les rencontres des Bleu et Jaune de la station balnéaire. Qu’attendent les responsables lo- caux pour prendre une décision hâ- tive et résoudre ce problème qui a trop duré? C’est une question que tous les supporters du Chabab se posent et au train où vont les choses, ça va encore traîner. Bouras Aomar

22
22

Sports

Lundi 22 Juillet 2013

22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre
22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre
22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre
22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre
22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre
22 S p o r t s Lundi 22 Juillet 2013 CRT Chikho à la barre

CRT

Chikho à la barre technique

L’entraîneur Chikho Abdelhakem, très connu dans le milieu footbal- listique, a été désigné à la tête de la barre technique du Chabab d’Aïn Témouchent, et a dirigé sa première séance d’entraînement samedi dernier. Les dirigeants, eux, misent sur une bonne préparation d’intersaison pour mieux aborder la nouvelle saison. Chikho, qui connaît bien la maison du Chabab, aura pour mission principale de rebâtir une équipe capable de suivre le ryth-

me du championnat. Sachant que, lors de l’exercice écoulé, le CRT avait rencontré de gros problèmes sur tous les plans, un énorme tra- vail attend le coach Chikho pour combler les déficits constatés au niveau des trois compartiments de l’équipe. Néanmoins, avec la mo- bilisation de tout le monde, un bon recrutement des joueurs et, sur- tout, la disponibilité des moyens financiers, le CRT est capable de jouer les premiers rôles. Riazi Mohamed

RCR

Le club de la ville de Mina jouera les premiers rôles

RCR Le club de la ville de Mina jouera les premiers rôles Les lions de la

Les lions de la Mina n’ont pas tort de rêver, car avec un tel re- crutement et un tel staff techni- que et une bonne préparation, le club du grand Dahra a largement les moyens pour espérer jouer les premiers rôles. Toujours sur la même foulée, il est utile de signaler que la direc- tion du club affirme que le Ra- pid de Relizane jouera officiel- lement au stade Zouggari Taher la saison prochaine.Pour tenter de motiver les protégés du pré- sident Zerrouki, les dirigeants du Rapid de Relizane ont fait une nouvelle promesse aux joueurs quant à la régularisation de leur situation financière dans les deux semaines à venir. Une décision qui ne fait que re- tarder l’échéance et l’implosion

en cas de faux-bond de la part des dirigeants du RCR. Dans un autre contexte et pour essayer une énième issue de secours, Zerrouki et sa compagnie comp- tent une nouvelle fois sur l’ap- port et le sauvetage judicieux des opérateurs économiques. En ef- fet, selon notre source, les diri- geants du Rapid de Relizane auraient eu des assurances de leur part pour bénéficier d’une aide importante en cette fin de saison, ce qui servira à payer les joueurs et financer la phase du recrutement. Cela devra plus au moins soulager les dirigeants en attendant la concrétisation de cette promesse, afin d’éviter de sombrer dans les profondeurs de cette crise financière. Mohamed Ouail

RCK

Décès du joueur Labraoui Mehdi

L ’attaquant du RC Kouba (Division nationale amateur), Labraoui Mehdi (20 ans), est décédé samedi peu avant la rupture du

jeûne, à la suite d’un accident de la circulation survenu à Ben Aknoun (Alger), a-t-on appris auprès de ses proches. Feu La- braoui était accompagné de trois de ses coéquipiers au RCK, en l’occurrence Lamara Nabil (20 ans), Larachiche Mohamed (22 ans) et Slimani (19 ans), qui ont été admis au CHU Mohamed-Debaghi- ne (ex-Maillot) de Bab El Oued, alors que son neveu est sorti in- demne de ce tragique accident. Labraoui Mehdi a été l’auteur de l’unique but de son équipe, lors du match amical disputé dimanche dernier face au MC Alger (4-1) au stade de Benhaddad à Kouba. L’enterrement du défunt a lieu hier, dimanche, au niveau du cime- tière de Ben Omar (Kouba), après la prière du dohr.

SCMO

Le groupe à pied d’œuvre à Mers el Hadjadj

A ussitôt intronisé à la tête du Sporting de Médioni, le

nouveau président, en l’occur- rence le très connu Cheraka, a entamé son travail avec le recru- tement de valeurs sûres, pour renforcer les compartiments de son équipe. Ensuite, il a choisi le merveilleux site de Mers El Hadjadj (ex-Port aux Poules), pour regrouper son beau monde. Ainsi donc, le grou- pe au grand complet va com- mencer à se préparer dans la sé- rénité et dans une ambiance bon enfant dans ce petit «coin de pa- radis», situé dans la daïra de Bé- thioua et où toutes les conditions de travail sont réunies. Les cho- ses vont donc bien du côté de Haï Ghoualem et les Vert et Noir vont frapper fort la saison

Ghoualem et les Vert et Noir vont frapper fort la saison prochaine. C’est ce que pense

prochaine. C’est ce que pense le talentueux Youcef qui a pré-

féré poursuivre son aventure avec le Sporting. Bouras Aomar

Sofiane Youcefi (milieu offensif SCMO)

«Mon rêve est de gagner un titre avec le Sporting»

L’excellent joueur Youcefi a été contacté par plusieurs clubs, mais il a préféré poursuivre son aven- ture avec les Vert et Noir de la ville et son vœu le plus cher, est de ga- gner un titre avec son équipe. Il est ravi d’être de nouveau dans le club de haÎ Ghoualem. Ecoutons-le:

L’Echo d’Oran: On croit sa- voir que vous avez refusé des offres alléchantes et que vous

allez porter de nouveau les couleurs du Sporting Ora- nais

Sofiane Youcefi: Oui, je vous le confirme, j’ai trouvé un terrain d’entente avec mes dirigeants et j’ai signé au profit du Sporting d’Oran, une équipe o% j’ai gagné une place de titulaire et où je trou- ve toutes mes sensations. E.O: Que comptez-vous ap- porter à votre équipe durant

KS Oran

Qui remplacera Ayad ?

Après deux saisons seulement en régionale 1, le Kawkab d’Oran a chuté et jouera la saison prochai- ne dans un palier inférieure, mais ce qui nous intéresse le plus, c’est la démission-surprise de Ayad, l’homme à tout faire du club de Bastié, ce dirigeant a toujours été au four et au moulin pour régler les problèmes du Kawkab et son travail a été remarquable. Il est difficile de trouver quelqu’un

qui peut le remplacer. Pour la barre technique, il est aussi difficile de trouver un entraineur expérimenté qui pourra bâtir une équipe solide et compétitive, la saison passée c’est le très connu Chelihi qui a pris en main le groupe, mais il a vite claqué la porte. Quel visage aura le Kawkab du- rant la saison 2013-2014? Atten- dons pour voir.

B. Aomar

CRBA

Le bureau est maintenu

L e Chabab d’Adrar est déjà passé à la vitesse supérieure

avec les deux assemblées qui ont laissé une nette impression que le groupe est décidé à jouer les pre- miers rôles dans le prochain par- cours et pour mieux superviser les nouveaux paramètres, le collectif des dirigeants a été maintenu pour éviter toute déperdition, la barre technique est toujours vacante, quoique des contacts aient déjà été entamés avec des entraîneurs de Tiaret, Oran et Chlef et on ne sait à qui sourira le ticket d’accès,

car les entraînements vont bien- tôt débuter et la DJS va prendre en charge le stage prévu par les verts, mais le lieu n’a pas encore été indiqué. Quatre nouveaux élé- ments figurent dans le calepin du manager et les noms seront bien- tôt divulgués, le Secrétaire géné- ral Moussaoui Abderrahim dira:

«Je ne vous cache pas que nous sommes placés sur de bons rails en attendant les promesses faites par les uns et les autres et nous comptons beaucoup sur l’aide des autorités locales». Hacherouf

la saison 2013-2014 ?

S.Yi: Je compte encore une fois me montrer à la hauteur et mon rêve est de voir le SCM Oran gagner un titre et grimper de plus en plus haut, pour atterrir dans la cour des grands, la vraie place du Sporting d’Oran, est en division 1. Bouras Aomar

WAM

Aït Mokhtar pressenti à la présidence du Widad

A

quelques jours seulement de

la

clôture des frais d’engage-

ment auprès de la Ligue Natio- nale de Football amateurs, le

flou persiste encore sauf si tout

se prépare dans le secret, ce qui

fait que la priorité sera donnée d’abord à ces frais d’engage- ment. Du côté de la présidence du club le WAM, on parle d’un certain Aït Mokhtar. Cette personne de Tizi-Ouzou a présidé dans le passé le Ghali de Mascara. Il faudra attendre

la prochaine AGE pour voir les

choses plus claires et il est fort possible qu’il sera le futur pré-

sident du WA Mostaganem vu,

que jusqu’à présent, il n’y a que sa seule candidature. Ce futur probable président peut apporter beaucoup de choses

à l’équipe, et ce, grâce à son

expérience vécue dans le domai- ne du football. Le temps presse et les fans du

Widad de Mostaganem et les

anciens dirigeants peuvent fai-

re confiance à cette personne. Amara Aek

Sports

23
23

Lundi 22 Juillet 2013

USMBA DU WAT Ghazali tout près d’El Khadra Khaled Fouaz, nouvelle recrue ? E tant
USMBA
DU WAT
Ghazali tout près d’El Khadra
Khaled Fouaz, nouvelle recrue ?
E tant libre de tout engage
ment envers son ex-club, le
Widad de Tlemcen, l’atta-
Henkouche, Youcefi et Mokeddes,
A deux jours du départ à destination de la Tunisie, la direction
widadie est en train de multiplier les contacts pour renforcer
a bénéficié d’une journée de re-
quant Ghazali aurait donné son
accord au président Bensnada Dji-
lali pour être Bélabbésien pour la
prochaine saison.
Selon des sources sûres, ledit at-
taquant, qui a obtenu sa lettre de
libération de la direction du Wi-
dad, est sur le point de conclure
avec la direction de la Mékerra et
son recrutement n’est qu’une
question d’heures.
pos. Il a repris le travail ce samedi,
alors que la liste de la composante
qui défendra les couleurs de
l’USMBA sera arrêtée dans les
trois prochains jours.
Dans un autre registre, le défen-
seur axial Khali Zakaria, annoncé
au MO Béjaïa, serait sur le point
de revenir au bercail. Il était atten-
du hier (dimanche) pour prendre
part à la séance des entraînements
avec ses coéquipiers. H. Kodat
davantage la bande à Neghiz. Ainsi, aux dernières nouvelles, un
accord aurait été trouvé avec l’attaquant de l’ESM, Khaled Fouaz,
qui était attendu hier pour parapher un contrat de deux ans en
faveur du WAT.
Il devra remplacer Boussehaba
Le coach Nabil Neghiz insiste sur l’importance de recruter un
attaquant de pointe supplémentaire, sachant que le cas de Gha-
zali n’est toujours pas réglé. La venue de Khaled Fouaz, qui est
aussi un joueur de couloir, devra pallier le départ de Brahim
Boussehaba qui a finalement opté pour l’USM Harrach.
ECHOECHO SS
A noter que le groupe, qui peaufi-
ne sa réparation au stade du 24-
Février 56 sous la houlette du trio
Le cas Megueni pas encore réglé
O.Médéa
El Hadi Khezzar nouvel entraîneur
lu du temps pour désigner son
remplaçant en la personne de Bou-
kelkal. Le nouveau président a vite
jeté son dévolu sur l’ancien en-
traîneur de plusieurs formations de
Alors qu’elle tient à recruter un attaquant de pointe, la direc-
tion tlemcénienne n’a pas réussi encore à récupérer la lettre de
libération du défenseur central, Mokhtar Megueni, toujours
lié à la JSM Béjaïa. A noter que le président du CS Constantine
propose le défenseur central Messaoudi et aussi une certaine
somme d’argent pour s’accorder les services de Sameur. Ce
n’est pas le cas de l’attaquant Bennai qui risque d’être remer-
cié par les dirigeants des Sanafir. Karim B.
remer- cié par les dirigeants des Sanafir. Karim B. L e technicien El Hadi Khez zar

L e technicien El Hadi Khez zar est devenu le nouvel entraîneur de l’O Médéa

succédant à Kamel Achouri qui

avait contribué au maintien de l’équipe en Ligue 2 lors de l’exer- cice écoulé, a-t-on appris hier auprès du club de Titri. Khezzar a dirigé la première séance d’entraî- nement de sa nouvelle équipe hier soir, ajoute la même source. L’O.M accuse un retard considérable en matière de préparation à cause notamment de la démission de Mourad Lahlou de son poste de président de la société sportive par actions (SSA) du club. Il a fal-

USMA

l’élite, entre autres, le CS Constan- tine et la JSM Bejaia, avec lequel il a entamé les négociations samedi.Parallèlement

à cela, Boukelkal a lancé l’opéra-

tion de recrutement en engageant jusque là quatre nouveaux joueurs.

Vers la programmation d’un stage en France après le Ramadan

la programmation d’un stage en France après le Ramadan L ’USM Alger pourrait effec tuer un

L ’USM Alger pourrait effec tuer un stage préparatoire de dix jours en France après

le mois de Ramadan, a-t-on appris hier auprès de la direction du club algérois. Bien que l’entraîneur de l’USMA, le Français Roland Cour- bis, avait déjà exprimé son refus d’aller effectuer un stage à l’étran- ger durant cette intersaison, pré- férant l’option de rester au pays, il semblerait qu’il ait changé d’avis, après l’insistance de la direction, précisé la même source.

La programmation de ce probable stage en France, est dictée par le souhait de l’entraîneur des «Rou- ge et Noir» à s’entraîner sur une pelouse naturelle, après l’échec de la direction à lui procurer le ter- rain militaire de Beni Messous (Al- ger), actuellement en rénovation. Les coéquipiers de Hamza Koudri ont entamé depuis quelques jours les entraînements au stade Omar Hamadi, en vue de la saison pro- chaine. L’USMA n’a enregistré, pour le

moment, l’arrivée d’aucun joueur. Par contre, le club a promu 7 joueurs espoirs en équipe premiè- re, appliquant ainsi la dernière di- rective de la Ligue de football pro- fessionnelle de football (LFP). Le club s’est séparé, en outre, des services de certains joueurs à l’image de Tedjar, Hanifi et récem- ment Deham, dont le contrat a été résilié à l’amiable. L’USMA s’était distingué la saison dernière en s’adjugeant le doublé (coupe d’Al- gérie-coupe arabe).

En amical

L’ESS s’incline devant l’AB Bousaâda 1-0

En amical L’ESS s’incline devant l’AB Bousaâda 1-0 L’Entente de Sétifs’est inclinée same- di soir en

L’Entente de Sétifs’est inclinée same-

di soir en amical face à la formation de

l’AB Bousaâda, promu en Ligue 2 sur

le score de 1 à 0, en match disputé au

stade du 8 mai 1945. L’entraîneur de l’ESS, le Français Hubert Velud, a ali- gné une équipe composée essentielle- ment de joueurs qui n’ont pas pris part la veille au match face au TP Ma- zembe (RD Congo), soldé par un match nul (1-1), comptant pour la première journée (Groupe B) de la phase de poules de la Coupe de la Con-

fédération africaine (CAF). Le staff

technique sétifien a eu l’occasion de

voir à l’œuvre les nouvelles recrues de l’équipe, à l’image de Boukria, Bena-

meiri et Zerara. Le milieu de terrain offensif, El Ogbi Bendahouche, dont l’avenir n’a pas encore été tranché par Hubert Velud, s’est entraîné en solo en marge de ce match amical. A l’occasion de la seconde journée de la coupe de la CAF, l’ESS rendra visite au CA Bizertin le 4 août prochain. Les Tunisiens sont revenus avec le point du match nul de leur déplacement au Maroc face au FUS Rabat (1-1).

L’Entente prendra part à un tournoi maghrébin

L’ESS se rendra ce mardi à Tunis où elle participera à un tournoi qui regroupera l’ES Tunis, le Zamalek et Al-Ittihad de Tripoli. Cette ma- nifestation à laquelle prendront par ces grosses cylindrées qui ne sont plus à présenter et qui est organisée par la multinationale MGB, débutera le 24 juillet et s’éta- lera jusque 28. Les Sétifiens ne trouveront pas meilleure aubaine pour préparer leur deuxième match en Coupe de la CAF face au CA Bizerte, prévue le 4 août prochain à 22h. Un match difficile pour le champion d’Algé- rie en titre d’autant plus que ce

dernier devra se passer des servi- ces de deux des ses pièces maî- tresses, Delhoum et Ziti suspen- dus. La participation de l’Entente à ce tournoi est tombée à pic pour le staff technique de la formation des Hauts- Plateaux pour recadrer son groupe notamment se faire une idée sur l’équipe qui aura à affronter les Bizertins où la défaite est interdite. Les camarades de Gourmi, qui ont perdu deux pré- cieux points à domicile, ont tout intérêt à se ressaisir face aux Tu- nisiens avant de se rendre au Ma- roc pour affronter le FUS Rabat pour le compte de la 3e journée.

L’EchoL’Echo

2013
2013

desdes SpSp

rtsrts

Lundi 22 Juillet

MCO

Djebbari donne plus de responsabilités à Baba

ASO

Ighil Meziane : «Ce stage sera bénéfique pour l’équipe»

O utre le problème fi nancier évoqué pratiquement à

chaque réunion, le PDG de la société, Youssef Djebba-

ri, a donné plus de pouvoirs

à Ahmed Belhadj, lequel a

décidé de son plein gré de retourner aux affaires de l’équipe. Le principal ac- tionnaire du Mouloudia qui

a assisté aux travaux de la

réunion du Conseil d’admi- nistration sera, en effet, ap- pelé à s’approcher davanta- ge de l’équipe première. En plus du fait qu’il a donné son avis concernant l’effectif en prévision du nouvel exerci- ce, Baba sera appelé à con- duire l’équipe vers la capi-

tale tunisienne et arrêter, par

la même, la liste des accom-

pagnateurs de l’équipe au lieu du stage en question. A en croire notre source, Bel- hadj, Abdelilah, Hassani et bien évidemment le manager général Haddou Moulay veilleront tous au bon dé- roulement de ce stage de préparation. Ce dernier a été,

roulement de ce stage de préparation. Ce dernier a été, pour rappel, confirmé dans son poste

pour rappel, confirmé dans son poste de manager gé- néral à la place de Seddik Abdennour démis de ses fonctions.

MEHIAOUI RÉINTÈGRE LA SOCIÉTÉ

L’autre fait marquant de cet- te réunion du Conseil d’Ad- ministration a été le retour de l’ancien PDG de la socié- té, Tayeb Mehiaoui aux af- faires du MCO. L’ex-prési- dent du MCO a racheté les

af- faires du MCO. L’ex-prési- dent du MCO a racheté les actions au nom de son

actions au nom de son fils Djamel Eddine d’une som- me de deux cents millions de centimes. Il devra de ce fait être un des principaux ac- tionnaires de la société du Mouloudia d’Oran après Djebbari, Baba, Abdelilah et Benchenni.

POLÉMIQUE AUTOUR DE LA LISTE DES JOUEURS

Même en présence de l’en- traîneur en chef, Gianni So- linas et ses deux adjoints, les membres du Conseil d’Ad- ministration n’ont pu arrê- ter d’une manière définitive la liste des joueurs devant être retenus dans l’effectif et par la même prendre part à ce déplacement de la Tu- nisie. Une liste de 24 élé- ments a été retenue avant- hier qui est bien évidemment exposée à un remaniement à n’importe quel moment, puisque Belhadj, qui est re- venu dans les affaires du club, a suggéré la récupéra- tion de quelques éléments à

l’image de Feddal, Bouter- biat et Bentiba.

MATCH AMICAL FACE À L’USMB DEMAIN À TÉMOUCHENT

Après deux semaines de préparation, les Hamraoua vont livrer leur premier match amical de cette inter- saison. Les Oranais seront, en effet, appelés à défier le pensionnaire de la Ligue 2, l’USM Blida qui se trouve en préparation du côté de Aïn Témouchent. Un pre- mier test qui permettra non seulement au coach d’avoir une idée sur le degré de pré- paration de ses poulains sur les plans tactique et physi- que, mais aussi aux suppor- ters de porter un premier ju- gement sur la qualité de cet effectif 2013-2014, dont les avis divergent au milieu des fans du Mouloudia, lesquels vont être certainement nom- breux demain soir dans les travées du stade Oucief Omar de Témouchent.

A.B

L es joueurs de l’USM Harrach sont donc soulagés d’ap prendre que leur situation fi-

nancière va s’améliorer et que la di- rection va enfin régulariser leur situa- tion. C’est ce qu’a promis le président de l’USMH, Mohamed Laïb. «D’ici la semaine prochaine, tous les joueurs seront régularisés. On n’aura plus aucune dette envers eux», a-t-il dit. Laïb a même prévu une réunion de travail avec les cadres de l’équipe pour leur remettre leur dû et, pourquoi ne pas, prolonger leur con-

trat. Ces joueurs, qui exigent une aug- mentation de salaire, ne peuvent l’avoir s’ils ne prolongent pas leur contrat. Toutefois, le planning de Laïb risque de ne pas être respecté et, pour

L a formation cheli fienne s’est envolée pour le Maroc pour

effectuer un stage de 15 jours. Un stage s’étalera du 20 juillet au 6 août en vue de la saison 2013-2014, dans la région de Bouskoura (Casa- blanca). Les coéquipiers du capitaine Samir Zaoui tra- vailleront dur sous la hou- lette du nouvel entraîneur, Meziane Ighil. Au cours de leur stage, les Chélifiens devront disputer une série de matches amicaux contre des clubs locaux. Toute l’équipe était présente au départ y compris Lakhdari et Noureddine Deham qui ont rejoins le groupe hier, seuls

les deux Africains, Len- goualama et Samson ont été absents. Normalemnt, ils de- vront rejoindre leur futur club une fois sur place, où ils parapheront leurs con- trats. Pour ce qui est de la première phase de prépara- tion qui s’est déroulée à Chlef, Meziane Ighil est très satisfait du travail effectué jusque-là. Toutefois, il re- connaît quelques imperfec- tions physiques au début, mais tout semble prendre forme. Meziane Ighil n’est pas allé par les 36 chemins pour décrier certaines caren- ces qui risquent d’appauvrir davantage l’équipe de l’ASO. Selon le coach de l’ASO, ce regroupement sera bénéfique pour l’équi- pe. A ce propos, le driver chélifien ne cache pas son

pe. A ce propos, le driver chélifien ne cache pas son intention de faire travailler dur

intention de faire travailler dur ses joueurs, tout en avouant qu’il est très déci- dé à donner le maximum pour mettre sur pied la formation chélifienne en prévision de la reprise du championnat. «Avec une saison complè- tement à côté de la plaque et un effectif remanié à 90%, pour ne pas dire décimé, car pas moins de 12 joueurs ont quitté le club. L’équipe est à la croisée des chemins. On doit travailler dur pour tout reconstruire et être fin prêts», a affirmé Ali Hadji. Avec une charge de travail de deux séances par jour, en attendant de reprendre la compétition, les Chélifiens vont devoir augmenter la cadence, après 15 jours de travail. Ainsi donc, les cho- ses sérieuses vont commen- cer pour le nouveau coach qui devra désormais s’armer d’une volonté de fer, afin d’outrepasser toutes les dif- ficultés qui l’attendent cer- tainement, en cette moitié de préparation, et aussi à l’en- tame de la saison prochai- ne. Désormais, on peut d’ores et déjà dire que les vacances sont terminées et les camarades de Mes- saoud ont leur avenir entre leurs mains. Yacine

MCA

Mokdadpourrait être ladernière recrue

I l y a de très fortes chan

ces pour que Abdelma

lek Mokdad retourne au

MCA dans les jours qui vien- nent. C’est l’intéressé lui- même qui l’a déclaré après avoir été annoncé dans plu- sieurs grands clubs de Ligue 1, notamment le CSC qui avait fait le forcing pour ce joueur surtout après sa libé- ration par la JS Kabylie. Mokdad a, d’ailleurs, clairement exprimé sa préférence pour le Mouloudia d’Alger, un club qu’il connaît bien et qui lui a permis de briller il y a deux

saisons avant d’aller dans les pays du Golfe. Aujourd’hui, le virevoltant ancien attaquant de l’US Cré- teil veut rebondir à 27 ans, et vivre une aventure profes-

sionnelle avec le MCA, club qui, comme il nous l’a confié, «a une particularité, à savoir son public qui est exceptionnel. J’ai vécu avec le Mouloudia des moments que je n’ai ja- mais connus depuis que je joue au football. C’est franche- ment très motivant pour un joueur et j’ai envie de revivre ça». Les Mouloudéens, eux aussi, semblent intéressés par

le retour de Mokdad surtout si, comme l’a indiqué le mana-

ger du MCA Kaci Saïd, l’attaquant malien Moussa Koné qui est à l’essai depuis deux jours ne fait pas l’affaire et

n’est pas retenu par l’entraîneur Geiger.

A ce moment-là, il sera pratiquement certain que Abdelma-

lek Mokdad soit le dernier signataire au MCA qui boucle- rait ainsi son recrutement pour la saison qui débutera le 24 août prochain. Ce qui est sûr pour le moment c’est que Kamel Kaci Saïd, le manager mouloudéen, est en contact permanent avec l’agent de Mokdad et devrait le solliciter d’ici la fin de cette semaine pour que Mokdad rejoigne le groupe au Maroc.

A. Raïs

USMH

Laïb attend l’argent de… Bounedjah

A. Raïs USMH Laïb attend l’argent de… Bounedjah cause, l’argent du transfert de Bou- nedjah mettra

cause, l’argent du transfert de Bou- nedjah mettra du temps à arriver dans les comptes du club. A El Harrach, on parle de deux à trois semaines, le temps que prendra l’argent pour faire le chemin de la banque tunisienne à la banque algérienne. Cela a poussé

le président de l’USMH de faire un déplacement en urgence en Tunisie pour s’assurer que l’opération verse- ment d’argent ne connaîtra pas de re- tard. Il était même présent quand les diri- geants de l’ESS sont allés à la ban- que pour verser cet argent dans le compte de l’USMH. Aussi, Laïb a pris possession d’une copie du reçu de versement et a regagné Alger samedi. Dès cette semaine, le président de l’USMH va demander à la Banque Na- tionale d’Algérie d’accélérer ce trans- fert d’argent, seul moyen de disposer de cette somme en temps voulu et te- nir, aussi et surtout, sa promesse de régulariser la situation des joueurs. Racym A.S