Vous êtes sur la page 1sur 1

La sécurité,

un vecteur de profit
Le sécurité est encore dans bien des esprits synonyme de surcoût. Elle apparaît comme une
contrainte à laquelle il est nécessaire de se soumettre et qui absorbe beaucoup de temps et
d’argent. Malgré tout les adeptes de cette perception mettent en place un système répondant
plus ou moins bien à la réglementation, c’est la sécurité “parapluie”. Son objectif est de ne pas
être recherché en responsabilité en cas d’accident. Cette démarche absolument négative,
amène inéluctablement une baisse de productivité, puisqu’elle constitue une tache supplémen-
taire en plus des taches d’exploitation et de production. Elle n’a qu’une motivation réglemen-
taire et non un but humanitaire et encore moins économique.
Lorsqu’un accident se prestigieuses sociétés Dans cette approche de la
produit sur un chantier, déclarait “je veux que les sécurité, la rigueur
celui-ci est immédiate- salariés du groupe soient indispensable s’intègre
ment arrêté. Le person- certains de rentrer à leur merveilleusement dans le
nel présent sur le site domicile dans le même système d’exploitation et
cesse le travail. Que état qu’ils l’ont quitté”. Le le process et accroît impli-
d’heures perdues et maître mot de cette citement la performance.
payées! Le spectre des démarche est AUCUN
pénalités de retards s’ins- ACCIDENT. Chaque chan- Le sécurité active, pré-
talle. Le préjudice moral tier doit être préalable- serve la recherche des
consécutif au spectacle de ment analysé, et toutes responsabilités puis-
l’accident, touche tous les les causes potentielles qu’elle tend à éviter
acteurs présents, indui- d’accident supprimées ou l’accident. Elle préserve
sant des conséquences maîtrisées, c’est la sécuri- également le précieux
psychologiques graves qui té active. capital humain indispen-
altèrent ensuite la capaci- sable à l’entreprise. Elle
té professionnelle. Les Cette approche est pro- évite l’alourdissement des
dégâts matériels qui peu- ductive. Les documents charges de la sécurité
vent être associés sont et les procédures légales sociale, elle préserve les
aussi un coût direct. La ne sont pas une outils et matériels dont le
ou les victimes sont peut contrainte mais une coût de remise en état ou
être un ou des éléments aide efficace. Le docu- de remplacement sont si
essentiels dont l’entrepri- ment unique, les PdP élevés. Elle participe à
se est privée. Quelle que pour l’industrie, les apaiser les compagnies
soit la motivation tout PPSPS pour le BTP, s’intè- d’assurances, et limite
doit être mis en œuvre grent à l’exploitation et donc l’augmentation des
pour éviter les accidents . aux process et deviennent primes et la diminution
le coûts d’un accident est des outils de préparation des garanties. Tous ces
toujours élevé, beaucoup et d’organisation du tra- gains auraient été des
trop. vail. Néanmoins la mise charges supplémentaires
en place d’un tel système pour l’entreprise. Enfin
Certains grands groupes de sécurité formalisé n’est elle est un superbe outil
reconnus pour leurs per- pas une affaire banale. d’exploitation; rappelons
formances et leurs Un référentiel existant nous qu’une opération
résultats (Exxon Mobil, constitue une aide pré- bien préparée est déjà
Dupont etc ... ) ont cieuse (Mase , ISO , etc réalisée à 50 %.
appréhendés très tôt la ...). Il convient de sélec-
gestion de la sécurité de tionner, celui qui convient Prévenir des risques, sup-
façon radicalement dif- le mieux à l’activité et à la primer les dépenses
férente. C’est non seule- taille de l’entreprise. Il n’y imprévues, améliorer la
ment un objectif humani- a pas de sécurité sans productivité, conforter la
taire qui les anime, mais discipline. Les procédures notoriété et l’image de
aussi un objectif d’amélio- adaptées sont à élaborer l’entreprise:
ration de la productivité. en complément du Comment se passer
Le président d’une de ces manuel de référence. aujourd’hui d’un tel outil !

22 ManuMaGazine