Royaume du Maroc

Actes de la Journée Figuier
Potentìa¦ìtes et perspectìves
de deve¦oppement de ¦a íìgue seche
au Naroc
Neknes, ±; Juìn ±oo±
SONNAlRE
Preíace
lntroductìon
A¦¦ocutìon de Nonsìeur ¦e Dìrecteur de ¦’lNRA
Dìversìte genetìque et choìx des genotypes períormants
pour ¦a cu¦ture du íìguìer lìcus carìca l. au Naroc
OUKABll A.
Approche mo¦ecu¦aìre de ¦'ìdentìíìcatìon chez ¦e íìguìer :
bases pour ¦a conservatìon et ¦a certìíìcatìon
KHADARl B.
la conduìte du íìguìer lìcus carìca l. íam즦e des moracees
genre lìcus
ROGER J. P.
·aprìíìcatìon : potentìa¦ìtes et contraìntes pour ¦a productìon
de íìgues seches
NANOUNl A.
Productìon de íìgues : perspectìves pour ¦a commercìa¦ìsatìon
des íìgues seches
GANERO J. l.
l'assaìnìssement des p¦ants de íìguìer
vAlAll lOUDYl et KHOUlNl l.
Va¦orìsatìon des sìgnes dìstìnctìís de ¦a qua¦ìte a travers
¦a certìíìcatìon
ANOR A.
Aptìtude du íìguìer (lìcus carìca l.) au bouturage
NESSAOUDl Z. et BOUGHlDA N.
Technìques de productìon de p¦ants du íìguìer
BAUD P.
Recommandatìons
Annexes
ç
;
,
+o
±±
¡±

ç±
ç;
ó¡
;o
;;
8o

Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
PRElA·E
le íìguìer lìcus carìca l. est une espece caracterìstìque des zones medìterraneennes
ou sa cu¦ture et son utì¦ìsatìon constìtuent une ancìenne tradìtìon. ·ette cu¦ture
occupe, au Naroc, une superíìcìe d’envìron ((.çoo ha et íournìt une productìon de
ó8.ooo T de íruìts íraìs et seches et joue un rô¦e socìo-economìque ìmportant.
l’lNRA a entreprìs un programme de recherche-deve¦oppment eng¦obant ¦es
travaux de prospectìon, de co¦¦ecte des ressources genetìques ¦oca¦es et d’ìntroduc-
tìon des varìetes etrangeres. l’eva¦uatìon de ce materìe¦ vegeta¦ a permìs ¦’ìdentìíì-
catìon de genotypes períormants pour ¦a cu¦ture de íìgues íraîches et seches.
le procede de sechage des íìgues en vìgueur au Naroc reste tradìtìonne¦. l¦ est
appe¦e a se modernìser pour repondre aux normes qua¦ìtatìves et sanìtaìres exìgees
par ¦e consommateur tout en cherchant a dìversìíìer ¦a gamme des produìts derìves.
la presente journee constìtue une opportunìte pour presenter ¦es resu¦tats de ¦a
recherche dans ce secteur, de même qu’e¦¦e permet d’engager, avec ¦es organìsmes
de deve¦oppement et ¦a proíessìon, une reí¦exìon sur ¦es possìbì¦ìtes de deve¦oppe-
ment de ¦a íìgue seche au Naroc.
Je tìens a rendre hommage aux organìsateurs de cette journee. Nes remercìements
vont ega¦ement aux partìcìpants quì ¦’ont enrìchìe par ¦eur experìence et ¦eurs con-
trìbutìons.
Pr. Hamìd Narjìsse
Dìrecteur de ¦’lnstìtut Natìona¦
de ¦a Recherche Agronomìque
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;
lNTRODU·TlON
Dans ¦e cadre de ses actìvìtes de Recherche-Deve¦oppement, ¦'lnstìtut Natìona¦ de
¦a Recherche Agronomìque (·entre regìona¦ de Neknes) a organìse, ¦e ±; juìn ±oo±
a ¦'lnstìtut Technìque Hortìco¦e de Neknes, une journee scìentìíìque et d'ìníorma-
tìon sur ¦e íìguìer. Un groupe de +o( personnes constìtues d'arborìcu¦teurs (±o¾)
et pepìnìerìstes, des agents de deve¦oppement DPA et Oííìces (±ç¾), des socìetes
SODEA, NORA ((¾), des unìversìtaìres et des chercheurs ( (±¾) et des etudìants
(,) a partìcìpe a cette rencontre. le programme de ¦a journee a comprìs ++ com-
munìcatìons (cí annexe joìnt) presentees en deux sessìons.
·ette occasìon a constìtue une opportunìte pour presenter ¦es resu¦tats de
recherche dans ce secteur et a permìs d'engager une reí¦exìon sur ¦es possìbì¦ìtes de
deve¦oppement de ¦a íìgue a ¦'eche¦¦e natìona¦e. le debat a ete enrìchì par ¦a con-
trìbutìon des experts natìonaux et ìnternatìonaux quì ont partìcìpe actìvement a
cette journee.
le contenu de chaque sessìon a ete dìscute autour des poìnts suìvants :
- le reníorcement des ¦ìens de co¦¦aboratìon entre ¦'lNRA et ¦a proíessìon
dans ¦e domaìne de transíert de techno¦ogìe ,
- le choìx du materìe¦ vegeta¦ pour ¦es dìííerentes regìons et ¦es technìques
de conduìte approprìees ,
- la rentabì¦ìte de ¦a cu¦ture, ¦es cìrcuìts de commercìa¦ìsatìon et de transíormatìon ,
- le comportement du íìguìer vìs a vìs du stress sa¦ìn et hydrìque ,
- l'eííìcacìte des marqueurs mo¦ecu¦aìres dans ¦a dìscrìmìnatìon varìeta¦e.
les objectìís vìses par ¦'organìsatìon de cette manìíestatìon ont ete consìderes
atteìnts et ¦es recommandatìons e¦aborees ont concerne ¦es themes suìvants :
- la necessìte de contìnuer ¦es travaux d'eva¦uatìon et de se¦ectìon du materìe¦
vegeta¦ períormant ,
- la mìse en p¦ace d'un reseau d'essaìs de comportement pour ¦e choìx de
varìetes regìona¦es ,
- l'etude des aspects economìques pour ¦a va¦orìsatìon de ¦a productìon de
cette espece rustìque a travers ¦a productìon de terroìr et ¦’exp¦oìtatìon du
¦abe¦ de produìt bìo¦ogìque.
- la creatìon d'une statìon de recherche dans ¦es zones de productìon des íìgues
pour ¦a co¦¦ecte et ¦a conservatìon ìn sìtu des ressources genetìques ¦oca¦es ,
- l'ìncìtatìon de ¦'Agence du Nord a partìcìper au íìnancement de projets de
recherche concernant ¦a íì¦ìere ,
- ·reatìon d'un programme natìona¦ de recherche sur ¦a íìgue ,
- l'organìsatìon de ¦a proíessìon en cooperatìves de sechage et de transíormatìon.
Rapporteurs : Ahmed OUKABll et A¦ì NANOUNl
Programme Arborìcu¦ture lruìtìere, ·RRASNA Neknes
A¦¦ocutìon d'ouverture de Nr. ¦e Dìrecteur de ¦'lNRA a
"¦a journee d'etude sur ¦e deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc"
Nesdames et Nessìeurs,
Je tìens, avant tout, a remercìer toutes ¦es personnes quì ont repondu íavor-
ab¦ement par ¦eur partìcìpatìon a ¦'organìsatìon de cette manìíestatìon ou
par ¦eur assìstance pour enrìchìr ¦e debat. Je remercìe partìcu¦ìerement nos
ìnvìtes etrangers quì ont bìen vou¦u partager avec nous ¦eurs experìences en
acceptant de co¦¦aborer avec ¦'lNRA a ¦'anìmatìon de cette journee.
·ette rencontre survìent dans un contexte ou ¦e secteur des arbres íruìtìers
connaît de proíondes mutatìons ¦ìees aux changements c¦ìmatìques quì
apparaìssent notamment au nìveau du manque d'eau d'ìrrìgatìon et de ¦a
reductìon des dìsponìbì¦ìtes en eau. A ce phenomene physìque s'ajoute ¦a
¦ìbera¦ìsatìon des írontìeres rendant emìnent ¦e rìsque d'une concurrence
accrue de ¦a part de íruìts ìmportes
·ette sìtuatìon appe¦¦e ¦'lNRA, ¦es organìsmes de deve¦oppement, ¦a proíes-
sìon et ¦es autres operateurs, a ¦a recherche et ¦a promotìon de productìons
íruìtìeres pour ¦esque¦¦es ¦e Naroc dìspose d'atouts competìtìís. A cet egard,
¦e íìguìer presente des potentìa¦ìtes ree¦¦es et ¦es perspectìves de son
deve¦oppement est a même de procurer des avantages certaìns pour de nom-
breuses regìons du pays .
·omme vous ¦e savez dans ¦'ensemb¦e du pourtour medìterranees, ¦e íìguìer
est arbre sacre chez ¦es agrìcu¦teurs et remp¦ìt p¦usìeurs íonctìons : socìa¦e,
economìque et envìronnementa¦e. Son deve¦oppement reste encore trìbu-
taìre aussì bìen de ¦a ¦e se¦ectìon de materìe¦ vegeta¦ adapte et ¦a mìse au
poìnt de technìques de conduìtes adaptees que de moda¦ìtes de transíorma-
tìons et de mìse en marche approprìes.
la thematìque choìsìe 즦ustre bìen ¦e rô¦e que ¦a recherche-deve¦oppement
natìona¦e et ¦a cooperatìon ìnternatìona¦e peuvent jouer dans ¦e deve¦oppe-
ment d'une cu¦ture dont ¦'ìmportance socìo-economìque et envìronnemen-
ta¦e est certaìne maìs quì, jusqu'a present, n'a pas beneíìcìe de ¦'ìnterêt
qu'e¦¦e merìte pour sa promotìon. Aussì, cette journee constìtue une oppor-
tunìte de choìx pour presenter ¦es resu¦tats de recherche dìsponìb¦es et
engager une reí¦exìon serìeuse sur ¦es possìbì¦ìtes de deve¦oppement de ¦a
íìgue seche au Naroc.
En souhaìtant une bonne reussìte a cette manìíestatìon, je voudraìs termìner
par mes remercìements cha¦eureux a Nonsìeur ¦e Dìrecteur de ¦'lTH et a
¦'ensemb¦e de ses co¦¦aborateurs pour avoìr bìen vou¦u joìndre ¦eurs eííorts a
ceux de ¦'lNRA pour ¦'organìsatìon de cette manìíestatìon.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
,
DlVERSlTE GENETlOUE ET ·HOlX DES GENOTYPES
PERlORNANTS POUR lA ·UlTURE DU llGUlER
ll·US ·ARl·A l. AU NARO·
Ahmed OUKABll
lnstìtut Natìona¦ de ¦a Recherche Agronomìque, Programme Arborìcu¦ture
lruìtìere
·RRASN, BP ç;8, Neknes, NARO·.
Resume :
le deve¦oppement de ¦a cu¦ture de íìguìer passe par ¦a se¦ectìon de genotypes per-
íormants et adaptes aux condìtìons c¦ìmatìques ¦oca¦es. l'eva¦uatìon d'une co¦¦ec-
tìon constìtuee de (ç c¦ones ¦ocaux, ìssus de prospectìons, et de ¡o varìetes
etrangeres de íìguìer ìntroduìtes a ete eííectuee sur ¦es íìgues d'automne en se bas-
ant sur seìze caracteres morpho¦ogìques de nature quantìtatìve et qua¦ìtatìve etab-
¦ìs par ¦e programme europeen. Une base de donnees a ete constìtuee et ¦e choìx a
porte sur des genotypes presentant un ìnterêt pour ¦a cu¦ture de íìgues seches. le
germop¦asme ¦oca¦ presente une rìche dìversìte genetìque. l'ana¦yse mu¦tìvarìee
Al· des caracteres observes n'a pas reve¦e ¦'exìstence de traìts bìo¦ogìques dìscrìm-
ìnants et aucune repartìtìon partìcu¦ìere pouvant devoì¦er ¦'exìstence
d'ecotypes partìcu¦ìers ne s'est degagee.
la caracterìsatìon pomo¦ogìque des varìetes etrangeres a reve¦e ega¦ement ¦'exìs-
tence d'une grande dìversìte genetìque. Une varìabì¦ìte phenotypìque ìmportante
est ressortìe au nìveau de ¦'aspect genera¦ du íruìt, de son ca¦ìbre et de son epoque
de maturìte. ·ette dernìere s'eta¦e du moìs de ju즦et au moìs de septembre. les
íruìts ont ete de íorme spherìque a turbìnìíorme avec un poìds moyen quì a varìe
entre +8 et óo g. Sa cavìte a presente un ostìo¦e a ouverture ìmportante sans cor-
re¦atìon avec ¦e ca¦ìbre. les qua¦ìtes gustatìves ont ete varìab¦es se¦on ¦es varìetes.
P¦usìeurs genotypes sont prometteurs et presentent un ìnterêt pour ¦a cu¦ture de
íìgues seches.
Nots c¦es : lìguìer- varìetes- eva¦uatìon- caracteres pomo¦ogìques- caracteres
morpho¦ogìques
l. lntroductìon
la cu¦ture du íìguìer lìcus carìca l. occupe, au Naroc, une superíìcìe d'envìron çó çoo
ha et íournìt une productìon de ó8 ooo t de íìgues í¦eurs et íìgues d'automne (íraîch-
es et seches) (NADREl, ±ooo). ·ette espece a une ìmportance economìque majeure
dans p¦usìeurs regìons et notamment ce¦¦es du nord marocaìn (Taounate, ·haouen et
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
+o
Tetouan). Dans ces zones, ¦'abondance de cette cu¦ture sur des terraìns en pente
íorte, caracterìse de ía¸on írappante son adaptatìon aux condìtìons pedo-c¦ìmatìques
du mì¦ìeu. E¦¦e est moìns exìgeante en eau et ¦a conduìte de sa cu¦ture est íacì¦e.
le materìe¦ vegeta¦ en cu¦ture, au nìveau natìona¦, est ¦e resu¦tat d'une se¦ectìon
eííectuee a travers des sìec¦es, sur des ìndìvìdus ìssus de semìs maìs probab¦e-
ment sur des genotypes ìntroduìts. l¦ presente une ¦arge varìabì¦ìte genetìque
dans ¦aque¦¦e ¦es paysans ont choìsì ¦es me즦eurs ìndìvìdus quì ont servì de pìed-
meres pour reproduìre ¦e materìe¦ vegeta¦ (Oukab¦ì et a¦., ±oo+). ·e mode de
mu¦tìp¦ìcatìon vegetatìve par bouturage a íacì¦ìte ¦'echange de materìe¦ vegeta¦
entre ¦es regìons maìs ega¦ement avec ¦'etranger. ·et echange, quì a souvent
accompagne ¦e í¦ux des popu¦atìons humaìnes, a engendre, en revanche,
d'enormes coníusìons dans ¦a denomìnatìon varìeta¦e (·ondìt, +,çç , Vìdaud
+,,;). les prob¦emes de synonymìes et homonymìes sont donc írequents chez
¦'espece et on peut cìter a tìtre d'exemp¦e +, synonymes pour ¦a varìete
'Dottato', ++ pour '·o¦ de Dame' et +( pour 'Bourjassotte noìre (·ondìt, +,çç).
l'ìdentìíìcatìon varìeta¦e par voìe mo¦ecu¦aìre a ete utì¦ìsee pour contourner ces
prob¦emes de varìatìon phenotypìque (Vìdaud, +,,;) et a concerne p¦usìeurs
genotypes presentant des ìnterêts agronomìques (Khadarì et a¦., +,,ç , ±oo+).
Par a즦eurs, ¦es travaux d'eva¦uatìon du materìe¦ vegeta¦ ont montre ¦'ìmportance
de que¦ques cu¦tìvars comme 'Vìo¦ette de So¦¦ìes' en lrance, 'lerìda' en Espagne,
'Sarì¦op' en Turquìe, 'Kadota' en lta¦ìe, 'Smyrne' et 'B¦ack Nìssìon' en ·a¦ìíornìe.
·ertaìns convìennent bìen au sechage comme 'Sarì¦op' 'Smyrne' 'lerìda' a¦ors que
d'autres sont utì¦ìses unìquement pour ¦a consommatìon en íraìs comme
'Bourjassotte noìre' (Vìdaud, +,,; , Roger, ±ooo).
la prospectìon et ¦a co¦¦ecte des c¦ones ¦ocaux du íìguìer a concerne p¦usìeurs pays
notamment ceux de ¦a rìve sud du Bassìn Nedìterraneen et du Noyen Orìent.
P¦usìeurs varìetes d'orìgìne tunìsìenne et a¦gerìenne ont ete decrìtes (·ondìt, +,çç)
et ¦es recherches entreprìses sur ¦e materìe¦ vegeta¦ marocaìn sont ¦ìmìtees et tres
¦oca¦ìsees. l'objet de ce travaì¦ est de íaìre connaître ¦es caracterìstìques mor-
pho¦ogìques et pomo¦ogìques du materìe¦ vegeta¦ ¦oca¦ prospecte maìs aussì ce¦uì
ìntroduìt, en proposant une base de connaìssance genetìque necessaìre a ¦a se¦ec-
tìon de genotypes períormants de íìguìer domestìque.
ll. Naterìe¦ vegeta¦ experìmente et mesures eííectuees
+. Varìetes et c¦ones eva¦ues
le materìe¦ vegeta¦, objet de ¦a presente etude, est constìtue de (ç c¦ones de íìgu-
ìer prospectes dans ¦e nord marocaìn et de ¡o varìetes etrangeres mìs en co¦¦ectìon
au domaìne experìmenta¦ lNRA d'Aïn Taoujdate (Tab¦eau +). ·haque genotype est
represente par troìs arbres ìssus de bouturage et p¦antes en +,,ç a çx¡ m d'ecarte-
ment sur un so¦ argì¦o-¦ìmoneux. A cet àge, ¦es arbres conduìts en íorme ¦ìbre, ont
atteìnt ¦eur potentìe¦ productìí (Baud, +,,;). l¦s re¸oìvent, en comp¦ement des pre-
cìpìtatìons (¡oo mm/an), un vo¦ume d'eau de ¦'ordre de +8oo m¡/Ha repartìs en
ìrrìgatìons au goutte a goutte entre juìn et septembre.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
++
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Tab¦eau + : lìste des varìetes de íìguìer experìmentees a Aïn Taoujdate
et ¦eurs orìgìnes geographìques
Nom du c¦one
Orìgìne geographìque
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Naroc
Nom de ¦a varìete
vhìte ¦ate
Kadota
Hamaya
Rhza¦ì
Tar¦ìt
Taranìmt
Adronìanìkì
·a¦amon
Ka¦amata
Bourjassotte Noìre
Azougouar
Azendjar
Abakor B¦anca
Bìoudì
·ue¦¦o Dama B¦anca
Verda¦e
Troìno
Khe¦ìma
Roya¦ B¦anche
Breba Negra
Sangue de ·aba¦¦o
Brown Turkey
Abìarous
Tamerìout
lerìda
Grosse Dame B¦anche
Smyrne
Ne¦ìssosykì
Abghaïtì
·hetouì
Orìgìne geographìque
USA
lta¦ìe
Japon
Pa¦estìne
A¦gerìe
A¦gerìe
Grece
Grece
Grece
Aírìque-Nord
A¦gerìe
A¦gerìe
A¦gerìe
Tunìsìe
Espagne
Portuga¦
lta¦ìe
Grece
-
Espagne
Espagne
Turquìe
A¦gerìe
A¦gerìe
Espagne
lrance
Turquìe
Grece
lrance
Aírìque nord
Embar lebìed
lerqouch Jme¦
Embar lekhe¦
lassì
Hamra
Zrequa
E¦quotì lebìed
Aoud E¦ma
Aìssa Noussa
Yaouc
Arrouchì
Amte¦aà Arch
Je¦d E¦hmar
lerzaouì
·haarì
Bousbatì
Sebtì
Jeb¦ìa
·hbàa ou R'goud
Reggoudì
Kahou¦ìa
lì¦a¦ìa
N'hadaq
Negìoud
Nabout
Haíer E¦bgha¦
Bourquì
N'tìouì
Nendar
E¦quotì lazraq
Rhou¦ì
Aounq E¦mam
Ham Rhmam
Abrouquì
Nouka¦ì
Hamra ±ç
Hamra ±±
Haíer Jme¦
E¦kha¦
Ghadar E¦arch
E¦hmìrì
Ahra
Azougar
Rhoudane
Ournakssì
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

·aracteres decrìts
lndìce de notatìon
+ : tres precoce (íìn ju즦et),
± : precoce (du +er au +o août)
¡ : mì-saìson (du ++ au ¡o août), ( : tardìve ( du +er au ¡o septembre)
ç : tres tardìve (apres +er octobre)
+ : íaìb¦e (<±), ± : moyen (±-ó), ¡ e¦eve (>ó)
+ : erìge, ± : semì-erìge, ¡ : compact, ( : eta¦e, ç : retombant
+ : íaìb¦e, ± : moyenne, ¡ : e¦evee
+ : spherìque, ± : ap¦atì, ¡ ovoïde, ( : pyrìíorme,
ç : turbìnìíorme, ó : en íorme de courge
+ : tres ¦eger (<±og), ± : ¦eger(±+-çog), ¡ : moyen (ç+-
,og), ( : ¦ourd(,+-+±og), ç : tres ¦ourd (p¦us de +±og)
+ : petìte (o-±mm), ± : moyenne (+-(mm), ¡ :¦arge (>(mm)
+ : varìab¦e, ± : ¦ong et mìnce, ¡ : court et epaìs
o : absentes, + : íìssures ¦ongìtudìna¦es, ± : de íaìb¦e ìmportance
+ : vìo¦et-noìr, ± : vìo¦et, ¡ : brun, ( : vert pà¦e, ç :vert,
ó : vert íonce, ; : vert b¦euàtre, 8 : jaune pà¦e, , jaune
+ : b¦anc, ± : ambre, ¡ : rose, ( : rose íonce, ç : rouge, ó : rouge íonce
o : absente, + : tres petìte, ± : petìte, ¡ : moyenne, ( : grande
o : absente, + : íaìb¦e, ± : moyenne, ¡ : abondante
o : neutre, + : íaìb¦e, ¡ : moyen, ( : aromatìque, ç : prononce, ó : autre
+ : Tres íaìb¦e, ± : íaìb¦e, ¡ : moyenne, ( e¦evee,
ç : tres e¦evee, ó : pas de renseìgnements
+.Epoque de p¦eìne maturìte
±.Rendement
¡. Port de ¦'arbre
( . Vìgueur
ç . lorme du íruìt
ó. Poìds du íruìt (moyenne
de ±ç íruìts prìs au hasard)
;. Ta즦e de ¦'ostìo¦e
8. lorme du pedoncu¦e
,. lìssures de ¦'epìderme
+o. ·ou¦eur de íond de ¦'epìderme
++. ·ou¦eur ìnterne
+±. ·avìte du íruìt
+¡. Ouantìte de graìnes
+(. Goût
+ç. Resìstance aux manìpu¦atìons
+ . Orìgìne ìnconnue
Pour assurer ¦a caprìíìgatìon de ces genotypes, deux rangees de +± caprìíìguìers dìí-
íerents, se¦ectìonnes pour ¦eur rìchesse en proíìchìs en mammes, sont p¦antees dans
¦a co¦¦ectìon, a raìson de troìs arbres par type.
±. ·aracteres mesures
les caracteres re¦atìís a ¦a vìgueur, au port de ¦'arbre et aux íruìts ont ete eííectues
en suìvant ¦es descrìpteurs (Tab¦eau ±) etab¦ìs par ¦e programme europeen GEN
RES o±, (Roger, ±ooo) pour homogeneìser ¦es donnees et etab¦ìr une base de don-
nees pour ¦es caracteres morpho¦ogìques.
Tab¦eau ± : lìste des descrìpteurs utì¦ìses dans ¦a caracterìsatìon varìeta¦e de ¦a íìgue
·haque annee, un echant즦on de ¡o íruìts est pre¦eve au hasard, en p¦eìne matu-
rìte, sur ¦es arbres de chaque genotype. les observatìons pomo¦ogìques eííectuees
pendant troìs annees ont concerne ¦a perìode de maturìte des íìgues d'automne, ¦e
rendement, ¦e poìds du íruìt, ¦a ta즦e de ¦'ostìo¦e, ¦a cou¦eur de íond de ¦'epìderme
et ¦es íìssures de ¦'epìderme. A ¦'exceptìon du poìds et ¦a ta즦e de ¦'ostìo¦e, ¦es autres
caracteres ont ete eva¦ues en attrìbuant une note de + a ó se¦on ¦'ìmportance du
caractere.
¡. Ana¦yse des donnees
les donnees re¦atìves aux (ç genotypes ont ete ana¦ysees statìstìquement par ¦'Al·
en raìson de ¦a nature qua¦ìtatìve des varìab¦es mesurees. Bìen qu'e¦¦e soìt descrìp-
tìve, cette methode permet de voìr ¦a repartìtìon des genotypes et d'examìner ¦es
¦ìaìsons quì exìstent entre ¦es caracteres mesures. E¦¦e íacì¦ìte ega¦ement ¦'examen
des ressemb¦ances et des dìssemb¦ances entre ¦es ìndìvìdus dans un espace
graphìque. les genotypes ont ete ensuìte groupes se¦on ¦a methode hìerarchìsee en
un groupement homogene.
lll. Resu¦tats et dìscussìon
+- ·aracterìsatìon des c¦ones ¦ocaux
les (ç genotypes de íìguìer ont ete eva¦ues pour +ó caracteres quì concernent ¦'ar-
bre et ¦e íruìt (Tab¦eau ¡).
+.+ Vìgueur et port des arbres
l'ìmportance de ¦a vìgueur des arbres dìííere se¦on ¦es genotypes. E¦¦e est íaìb¦e
pour Je¦d E¦hmer, ·haàrì, Negìoud, Nendar, Ham Rhamam et Nouka¦ì (Tab¦eau
¡). Pour ¦es autres, ¦a vìgueur est moyenne a e¦evee. la structure des arbres
observee se caracterìse g¦oba¦ement par un deve¦oppement acroíuge et ¦es pouss-
es se ramìíìent ¦atera¦ement pour donner des unìtes de croìssance a ¦'extremìte des
rameaux. Se ramìíìant d'annee en annee, ces rameaux coníerent aux arbres un port
varìab¦e se¦on ¦es genotypes. ·eux rencontres sont essentìe¦¦ement de type erìge a
semì-erìge. le type de port eta¦e ne caracterìse que ó genotypes a¦ors que ¦e type
retombant n'a pas ete observe. ·ecì seraìt en re¦atìon avec ¦'àge re¦atìvement jeune
des arbres.
+.± Types de íructìíìcatìon et epoques de maturìte
Sur ¦es (ç c¦ones en co¦¦ectìon, +; accessìons sont de type bìíere et ±ó de type
unìíere (Tab¦eau ¡). l'expressìon de ¦a sexua¦ìte a ¦a íaveur des íìgues í¦eurs est
moìns prononcee chez ¦a varìete Reggoudì. la premìere vague de íìgues (íìgues
í¦eurs) apparaît au prìntemps et essentìe¦¦ement au moìs de juìn a¦ors que ¦a sec-
onde vague (íìgues d'automne) se sìtue en ete pendant ¦es moìs de ju즦et et août
pour tous ¦es c¦ones a ¦'exceptìon de Negìoud et Kahou¦ìa quì mûrìssent tardìve-
ment (au moìs de septembre).
la perìode de maturìte des íìgues d'automne s'eta¦e donc sur une duree d'envìron
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
+(
;o jours. les condìtìons c¦ìmatìques du mì¦ìeu de ¦'essaì notamment ¦es tempera-
tures prìntanìeres et estìva¦es sont e¦evees et íavorìsent ¦e deve¦oppement rapìde
des íruìts. Un gaìn de ± a ¡ semaìnes a ete observe par rapport au ca¦endrìer de pro-
ductìon des íìgues dans ¦a partìe Nord du Bassìn Nedìterraneen.
+.¡ lormes des íruìts et cou¦eur de ¦'epìderme
les íìgues d'automne ìssues de ¦a co¦¦ectìon presentent une grande varìabì¦ìte dans
¦es íormes et ¦es cou¦eurs de ¦'epìderme. la domìnance des íormes revìent aux
types spherìque, ovoïde et ap¦atì. Sì ¦a íorme pyrìíorme est rare et est rencontree
chez Hayouc unìquement, ¦es autres íormes (turbìnìíorme et en íorme de courge)
sont absentes (Tab¦eau ¡). ·e crìtere ne revêt pas une ìmportance partìcu¦ìere sur
¦e p¦an commercìa¦. la íorme ap¦atìe seraìt p¦us commode pour ¦a presentatìon des
íìgues seches en bouc¦es.
Etant un caractere non quantìíìab¦e, ¦es dìstìnctìons dans ¦es cou¦eurs restent sub-
tì¦es. les cou¦eurs verte et vìo¦et-noìre de ¦'epìderme du íruìt caracterìsent ¦'ensem-
b¦e des genotypes.
la cou¦eur verte, avec ses nuances (pà¦e et íoncee,) reste cependant ¦a p¦us
domìnante et caracterìse 硾 des genotypes etudìes. Une ¦arge gamme de
teìntes exìste donc et ¦a co¦oratìon n'est pas toujours unìíorme sur ¦a suríace
du íruìt. les changements de cou¦eur de ¦'epìderme, accompagnant ¦a matu-
ratìon des dìííerents types de íruìts, sont assocìes a ¦a reductìon de certaìns
composes comme ¦es ch¦orophy¦¦es a et b, ¦e beta carotene et ¦'augmentatìon
de ¦a bìosynthese et ¦'accumu¦atìon des anthocyanes et ¦es carotenoïdes
(Bo¦ìn et Kìng, +,8o). la cou¦eur de ¦'epìderme avaìt certaìnement constìtue
un crìtere de se¦ectìon des genotypes retenus par ¦es paysans. ·es dernìers
choìsìssaìent ¦es íruìts a peau verte quì, apres sechage, donne un produìt
b¦anchàtre et attrayant.
+.(. Poìds des íruìts et ta즦e de ¦'ostìo¦e
le poìds moyen des íruìts varìe ega¦ement en íonctìon des varìetes et osc즦e entre
±+ g (Hamra, Zrequa et Aïcha moussa) et ,( g (Embar lebìad). les íìgues a poìds
moyen varìant entre ¡o et ço g caracterìsent ¦a quasì-tota¦ìte des varìetes (Tab¦eau
¡). les varìetes a gros íruìts sont Embar lebìad, Hayouc, ·haàrì, Hamra ±±,
Bourquì et Nabout. le caractere ` gros ca¦ìbre du íruìt' a ete consìdere ìmportant
dans ¦e choìx des ìndìvìdus maìs ì¦ ne constìtuaìt pas un crìtere determìnant dans ¦a
se¦ectìon des genotypes. l¦ semb¦e être assocìe aux qua¦ìtes gustatìves et aux possì-
bì¦ìtes de transíormatìon des íruìts.
les íruìts presentent des ostìo¦es de ta즦e varìab¦e entre ±.± mm et ++ mm avec une ta즦e
moyenne de ó mm de dìametre. l'ìmportance de ¦'ouverture n'est pas corre¦ee au poìds
du íruìt (r = o.¡ç) et semb¦e être un caractere varìeta¦e. les condìtìons c¦ìmatìques du
mì¦ìeu semb¦ent cependant íavorìser ¦a íormatìon d'ostìo¦es au dìametre ¦arge. Sì ce car-
actere íacì¦ìte ¦’acces des ìnsectes aux sycones, ì¦ íavorìse cependant ¦a sortìe et ¦'envo¦
des b¦astophages íeme¦¦es.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

+.ç. lìssures de ¦'epìderme et ec¦atement des íruìts
Arrìvant a maturìte en ete, certaìnes íìgues d'automne ont tendance a presenter
des íìssures sur ¦'epìderme des íruìts. l'ìmportance de ces íìssures caracterìsent cer-
taìns genotypes p¦utôt que d'autres. les varìetes a maturìte tardìve ont tendance a
produìre des íruìts a epìderme íìssure. ·e caractere semb¦e être íavorìse par des
temperatures íaìb¦es assocìees a une humìdìte assez e¦evee pendant ¦a perìode de
maturìte. les íìssures de ¦'epìderme sont írequentes chez ¦es varìetes ayant des
íruìts de peau íìne. ·'est aìnsì que ¦es varìetes lassì, E¦quotì lebìad, Nabout et
d'autres presentent des íruìts avec íìssures d'ìmportance varìab¦e sur ¦'epìderme.
·hez d’autres a peau epaìsse comme lerquouch Jme¦, Hamra, Je¦d lahmar et
d'autres, ¦es íìssures sont absentes.
l'ec¦atement des íruìts, ìnìtìe du côte ostìo¦aìre, survìent ¦orsque ¦es temperatures
devìennent basses et/ou avec une augmentatìon de ¦'humìdìte re¦atìve ¦orsque ¦e
íruìt est en phase de maturatìon (Bo¦ìn et Kìng, +,8o). Ouoìque ¦es apports d'eau
aìent ete tres moderes, ce phenomene a ete marque sur ¦es íìgues des varìetes
Hamra ±ç et Arrouchì.
+.ó Oua¦ìte ìnterne des íruìts (cou¦eur ìnterne, quantìte de graìnes et qua¦ìtes
gustatìves)
les cou¦eurs ìnternes du íruìt presentent une grande dìversìte avec des teìntes
a¦¦ant du rose pour Bourquì, Aounq E¦-hmam, E¦hmìrì et autres (Tab¦eau ¡) au
rouge íonce pour lerqouch Jme¦, Zrequa, Aïcha Noussa, Je¦d E¦hmar, Haíer Jme¦ et
d'autres en passant par ¦es cou¦eurs ambre, rose et rouge. la cou¦eur b¦anche ne
caracterìse que ¦e genotype Ahra.
les íìgues reníerment des graìnes p¦eìnes en abondance quì sont ìssues de ¦a íecon-
datìon des ovu¦es (Tab¦eau ¡) a ¦'exceptìon des varìetes Aoud E¦ma, Bousbatì et
Negìoud quì reníerment une íaìb¦e quantìte de graìnes. ·ette abondance de
graìnes temoìgne d'une actìvìte reussìe de ¦'ìnsecte po¦¦ìnìsateur et d’une abon-
dance du po¦¦en. Une concordance paríaìte des deux cyc¦es anìma¦ et vegeta¦ a donc
permìs a tous ¦es c¦ones de donner des íruìts rìches en graìnes avec des ta즦es varì-
ab¦es. les íìgues se sont deve¦oppees apres po¦¦ìnìsatìon et tous ¦es c¦ones observes
seraìent donc de type San Pedro.
les graìnes contrìbuent a donner au íruìt mure un arôme quì varìe se¦on ¦es var-
ìetes. A ¦'exceptìon des genotypes Arrouchì, Bousbatì, Kahou¦ìa et lì¦a¦ìa quì ont
un goût íaìb¦e, ¦es autres varìetes se caracterìsent par des goûts tres prononces
et aromatìques. les arômes sont ¦ìes a ¦'emanatìon d'envìron dìx gazs vo¦atì¦es
dont ¦a domìnance revìent a ¦'acetate d'ethy¦e. la concentratìon de ces produìts
dìííere se¦on ¦es varìetes et même entre ¦es íruìts d'une même varìete (Bo¦ìn et
Kìng, +,8o). Assocìes aux teneurs en sucre, domìnes par ¦e g¦ucose et ¦e íructose
(Eheart et Nason, +,ó;), ces deux constìtuants coníerent a ¦a íìgue sa qua¦ìte
gustatìve. les genotypes presentant des íruìts de tres bonne qua¦ìte gustatìve
sont Embar lebìad, Embar lekha¦, E¦quotì lebìad, N'tìouì, Rhou¦ì et Aounq
E¦hmam.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

+.;. longueur du pedoncu¦e
Etant un poìnt d'attache du íruìt sur ¦e rameau, ¦e pedoncu¦e est un organe quì
prend des íormes tres varìab¦es se¦on ¦es c¦ones. la íorme du pedoncu¦e 'courte et
epaìsse' est domìnante et caracterìse óó¾ des genotypes. les íruìts a pedoncu¦e
¦ong et mìnce caracterìse lerqouch Jme¦, Bousbatì, lì¦a¦ìa et Nendar. ·eux a
pedoncu¦e varìab¦e sont Negìoud, Haíer E¦bghe¦, Rhou¦ì et Nouka¦ì. Etant un íruìt
perìssab¦e, un pedoncu¦e court ne permet pas une reco¦te aìsee du íruìt en com-
paraìson avec ¦es autres íormes. ·e caractere contrìbue a dìscrìmìner entre ¦es
c¦ones et ¦a íorme du pedoncu¦e est caracterìstìque chez que¦ques genotypes
comme Aounq Hmam, Sebtì, Houm Rhmam et d'autres.
+.8 Ana¦yse mu¦tìvarìee des caracteres re¦atìís a ¦'arbre et au íruìt
les caracteres des (ç c¦ones ont ete ana¦yses par ¦'Al· quì a montre que ¦es cìnq
premìers axes n'exp¦ìquent que ;ó¾ de ¦a varìabì¦ìte avec une contrìbutìon respec-
tìve a ¦'ìnertìe tota¦e de ¡o.;, +8.±, +¡.o, 8.+ et ç.,. la part exp¦ìquee par chaque axe
est íaìb¦e en raìson de nature ìndependante des varìab¦es.
l'etude de ¦a repartìtìon des varìab¦es (caracteres) sur ¦es troìs premìers axes a
montre que ¦a qua¦ìte de ¦a representatìon est me즦eure pour ¦es caracteres 'Poìds'
avec ¦'axe +, ¦a 'Ta즦e de ¦'ostìo¦e' et ¦es 'lìssures' avec ¦'axe ± et ¦a cavìte avec ¦'axe
¡ (lìgure+).
la repartìtìon des ìndìvìdus a montre qu'ì¦ n'y a pas de regroupement partìcu¦ìer de
c¦ones autour d'une varìab¦e sauí pour ¦e caractere 'Poìds du íruìt' quì semb¦e
presenter une certaìne dìscrìmìnatìon. ·haque c¦one presente donc des caracteres
dìííerents de ¦'autre et ¦a varìabì¦ìte genetìque qu'ì¦ presente est partìcu¦ìere. la
standarìsatìon des caracteres observes et ¦eur transíormatìon en varìab¦es quantì-
tatìves, en íorme de note, a ete eííectuee au detrìment de ¦'ìmportance de chaque
caractere, ce quì a contrìbue a ¦a reductìon du poìds de chaque varìab¦e.
la c¦assìíìcatìon hìerarchìsee (lìgure±), basee sur ¦e coeííìcìent de Pearson et rea¦-
ìsee par troncature de ¦'arbre dendrogramme au nìveau +o¾ des dìstances entre ¦es
nœuds, a íaìt ressortìr quatre groupes :
G+ : c¦ones Bousbatì et Haíer Jma¦
G± : Amate¦aà Arch, Hamra ±ç, Haíer E¦brhe¦
G¡ : Embar labaïd, Sebtì, ·hbaà ou Rgoud, Nabout, Hahouc, Hamra ±±, Bourquì,
Embar lakha¦, ·haarì, Aounk E¦hmam,Reggoudì, Arrouchì, Nandor, lerzaouì, E¦-
Hmìrì, Ahra,, Azougar, lì¦a¦ìa.
G( :Jeb¦ìa, Nhadaq
les +, c¦ones restant, íorme chacun, un groupe dìstìnct. l'ensemb¦e des c¦ones de
cette co¦¦ectìon presente donc une ¦arge varìabì¦ìte genetìque representee par un
ensemb¦e de caracteres ìndependants.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
+;
±. ·aracterìsatìon morpho¦ogìques des varìetes etrangeres
±.+. Vìgueur et port des arbres
la croìssance du íìguìer est caracterìsee par une íorte reìteratìon accompagnee
d'un ìmportant aííaìssement des rameaux, ce quì donne aux arbres des nìveaux de
vìgueurs et des ports dìííerents se¦on ¦es varìetes. la comparaìson statìstìque du
dìametre du tronc n'a pas reve¦e de dìííerence sìgnìíìcatìve entre ¦es arbres des dìí-
íerentes varìetes. les observatìons vìsue¦¦es du vo¦ume de ¦a írondaìson ont permìs,
en revanche, de noter une vìgueur íaìb¦e pour 'Sangre de ·aba¦¦o' 'Abghaïtì,
'Hamaya' et 'Tara¦ìt'et e¦evee pour 'lerìda'(Tab¦eau ().
les varìetes se caracterìsent aussì par des ports dìííerents quì vont d'eta¦e pour
'Abìarous' et 'Azendjjar' et compact pour ''Azougouar', 'Adronìanìskì' 'Rhza¦ì', et
'Brown Turkey'. Pour ¦es autres varìetes, ¦e port est erìge a semì-erìge.
l'apprecìatìon de ce caractere est appe¦ee a changer avec ¦'àge des arbres. les
arbres acquìerent un vo¦ume p¦us ìmportant et, sous ¦'eííet de ¦a productìon, ¦es
branches auront une íorte tendance a s'ouvrìr pour epouser des íormes dìííerentes
de ce¦¦es du jeune àge.
±.±. ·aracterìstìques pomo¦ogìques des íruìts
la caracterìsatìon pomo¦ogìque des varìetes a montre une grande dìversìte dans ¦a
íorme et ¦a cou¦eur des íruìts (Tab¦eau ().
±.¡. Types de íructìíìcatìon et epoques de maturìte
Sur ¦es ¡o varìetes etudìees, quatre sont de type bìíere (Verda¦, Ke¦ìma, Breva¦
negra et Abakor b¦anca) et ¦es autres sont unìíeres. la maturìte debute a partìr de
íìn ju즦et et s'eta¦e sur tout ¦e moìs d'août. les varìetes tres precoces sont Kadota,
Adronìanìskì et Bourjassoute noìr. la maturìte est tardìve pour ·hetouì et whìte
¦ate, Ke¦ema. la p¦eìne maturìte se sìtue pour ¦es autres varìetes au moìs d'août et
est consìderee precoce a mì-saìson.
l'epoque de maturìte de ¦'essentìe¦ des varìetes couvre envìron une perìode de
deux moìs et demì et chaque varìete se caracterìse par un eta¦ement avec p¦usìeurs
vagues de maturìte des íruìts.
Bìen que ¦es arbres ont atteìnt ¦e potentìe¦ de p¦eìne productìon quì est de ( a ó ans
(Vìdaud, +,,;), ¦es rendements obtenus ont ete moyens (Tab¦eau (). l¦s sont sìtues
entre ç et +o kg/arbre pour toutes ¦es varìetes a ¦'exceptìon de Azendjar et Abakor
b¦anca quì ont un íaìb¦e rendement. la productìon moyenne a ¦'hectare s'est donc
sìtuee entre ¡ et ó t, estìmee sur ¦a base d'une densìte de óóó arbres/ha.
±.(. lorme des íruìts et cou¦eur de ¦'epìderme
la íorme des íruìts varìe se¦on ¦es genotypes et se c¦asse entre ¦a íorme spherìque
et turbìnìíorme. les íormes ap¦atìes et ovoïdes restent ¦es p¦us domìnantes
(Tab¦eau (). l¦ est a noter qu'au seìn d'une même varìete, ¦a íorme des íruìts
presente des dìííerences ¦egeres se¦on ¦e í¦ux de maturìte.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
+8
les changements de cou¦eur accompagnant ¦a maturatìon permettent au íruìt de
se doter d'une teìnte partìcu¦ìere a ¦a varìete. Une grande gamme de cou¦eur car-
acterìse donc ¦es íruìts de ¦a co¦¦ectìon avec une írequence e¦evee de ¦a cou¦eur vert
íoncee (Tab¦eau ().
±.ç. Poìds des íruìts et ta즦e de ¦'ostìo¦e
le poìds des íìgues d'automne varìe ega¦ement se¦on ¦es varìetes. l¦ se sìtue entre +8 et
óo, grammes avec une moyenne de ¡(g. les varìetes de ca¦ìbre moyen sont represen-
tees par 'Abakor B¦anca' et 'Troìano' a¦ors que ¦es autres donnent un ca¦ìbre petìt.
la ta즦e de ¦'ostìo¦e varìe entre ¡ mm (Verda¦) et +o mm (Abakor B¦anca). Son
ìmportance n'a ete corre¦ee nì au poìds du íruìt, nì a ¦a presence de cavìte nì a ¦a
vìgueur des arbres. ·'est un caractere varìeta¦ quì semb¦e être ìní¦uence par ¦es con-
dìtìons envìronnementa¦es. Sì de ¦arges ostìo¦es presentent ¦'avantage de íavorìser
¦a penetratìon et ¦'envo¦e des b¦astophages, e¦¦es ont ¦'ìnconvenìent de permettre
une entree aìsee aux sycones des ìnsectes parasìtes.
±.ó. lìssure de ¦'epìderme et ec¦atement des íruìts
A maturìte, certaìnes varìetes comme ·ue¦¦o Dama B¦anca', 'Verda¦', 'Brown
Turkey', 'Tamerìout', 'lerìda' se caracterìsent par des íìssures de ¦'epìderme avec
une ìmportance varìab¦e. la presence de ces íìssures semb¦e être ¦ìee a ¦a nature
íìne de ¦a peau. le retour a des temperatures moìns e¦evees que ce¦¦es du moìs
d'août semb¦e íavorìser ega¦ement ce phenomene quì a ete souvent observe aussì
chez ¦es varìetes a maturìte tardìve. Des ec¦atements proíonds du íruìt ont ete
notes essentìe¦¦ement chez 'Abakor B¦anca'.
±.;. Ouantìte de graìnes et resìstances aux manìpu¦atìons
les íruìts de toutes ¦es varìetes reníerment des graìnes p¦eìnes et ¦eur quantìte
varìe se¦on ¦es genotypes. ·e¦¦e cì est íaìb¦e pour 'Smyrne', 'Bìoudì', 'Brown Turkey'
et 'Taranìmt'. les graìnes sont en revanche p¦us abondantes dans ¦es íruìts des
autres varìetes.
les graìnes partìcìpent a donner au íruìt sa saveur et son goût quì reste en genera¦
aromatìque pour toutes ¦es varìetes a ¦'exceptìon de 'Sangre de ·aba¦¦o' quì a une
saveur neutre et íaìb¦e pour 'Ghza¦ì', et 'Ka¦amata'. les varìete 'Roya¦ B¦anche',
'Smyrne' 'Azougardor' ont un mauvaìs goût.
la resìstance aux manìpu¦atìons des íruìts mûres est íaìb¦e pour ¦es varìetes 'Roya¦
b¦anche', 'Sangre de ·aba¦¦o' et 'vheìte late'. Sì ¦a to¦erance aux manìpu¦atìons est
e¦evee pour ¦es autres varìetes, certaìnes d'entre e¦¦es comme 'Boujrassote noìre',
'Abgaïtì', 'Ka¦amata', 'Troìano' se dìstìnguent par une íermete remarquee de ¦eurs íruìts.
(. Dìscussìon et conc¦usìon
la co¦¦ectìon du íìguìer au domaìne de ¦'lNRA Neknes est assez rìche en nombre de
varìetes et presente une dìversìte genetìque assez ¦arge. E¦¦e a resu¦te de p¦usìeurs
prospectìons rea¦ìsees dans dìverses zones de concentratìon des cu¦tures du íìguìer.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
+,
le but prìncìpa¦ est de preserver ¦e materìe¦ genetìque ¦oca¦ d'une verìtab¦e erosìon
maìs aussì de proposer des c¦ones et/ou varìetes períormants pour ¦a cu¦ture,
notamment de ¦a íìgue seche pour ¦aque¦¦e des possìbì¦ìtes d'exportatìon exìstent.
la se¦ectìon des c¦ones en co¦¦ectìon a ete basee essentìe¦¦ement sur ¦es caracterìs-
tìques pomo¦ogìques des íruìts. le ca¦ìbre, ¦es qua¦ìtes gustatìves des íruìts, ¦es
teneurs e¦evees en sucre et íaìb¦e en eau ont guìde ¦es autochtones dans ¦e choìx
des c¦ones. la vìgueur des arbres a constìtue ega¦ement un crìtere determìnant
dans ¦e reperage des arbres en ¦eur permettant de supporter ¦es condìtìons deía-
vorab¦es du mì¦ìeu ou ¦a cu¦ture est conduìte en sec. l'aptìtude au sechage nature¦
des íruìts a ega¦ement guìde ¦e choìx des c¦ones en raìson de ¦'exìstence d'une
demande assez ìmportante sur ¦es íìgues seches. l'enc¦avement re¦atìí des zones de
cu¦ture est une autre contraìnte quì avaìt un ìmpact sur ¦a se¦ectìon des c¦ones.
les condìtìons eco¦ogìques notamment ¦es temperatures estìva¦es tres e¦evees sont
un atout pour ¦e sechage des íruìts a ¦'aìr ¦ìbre. ·'est aìnsì que ¦es paysans choìsìs-
saìent des c¦ones pour ¦esque¦s ¦'epoque de maturìte se sìtue en p¦eìne ete. la
presence d'une ostìo¦e de grand dìametre est un deíaut quì caracterìse p¦usìeurs
ìndìvìdus. lacì¦ìtant ¦'acces des parasìtes, une attentìon partìcu¦ìere doìt être
accordee a ¦a protectìon phytosanìtaìre du verger.
les varìetes etrangeres experìmentees ont aussì oííert une grande dìversìte dans ¦a
cou¦eur et ¦a íorme du íruìt. les epoques de maturìte sont restees re¦atìvement groupees
sauí pour ¦a varìete '·hetouì' et 'vhìte late' quì sont tardìves et ont permìs d'e¦argìr, sur
une perìode de ± moìs envìron, ¦e ca¦endrìer de productìon des íìgues d'automne.
Pour ¦a varìete 'Bourjassotte noìre', connue commercìa¦ement en lrance, ¦a date de
maturìte s'est sìtuee ¡ semaìnes envìron dans ¦es condìtìons de ¦'essaì avant ce¦¦e de
¦a lrance. Son ca¦ìbre est reste cependant reduìt de +o a ¡o g. ·e¦a seraìt en re¦atìon
avec ¦es condìtìons de cu¦ture, notamment ¦'a¦ìmentatìon hydrìque quì est reduìte
dans ¦es condìtìons de notre experìmentatìon par rapport aux besoìns estìmes a
envìron ;ooom¡/Ha (Baud, +,,;). la íorme des íruìts a ete ega¦ement ìní¦uencee
par ¦es condìtìons envìronnementa¦es. ·ecì est 즦ustre par ¦a varìete 'Brown Turkey'
quì est de íorme pyrìíorme a ap¦atìe au Naroc, a¦ors qu'e¦¦e est turbìnìíorme en
lrance. les resu¦tats d'ana¦yse mo¦ecu¦aìre ont montre qu'ì¦ s'agìt de ¦a même var-
ìete (Khaddarì et a¦., ±oo+).
la cavìte des íruìts a presente un ostìo¦e quì a tendance a avoìr une ouverture p¦us ìmpor-
tante. ·'est une caracterìstìque varìeta¦e sans corre¦atìon avec ¦e ca¦ìbre de ¦a íìgue.
les changements physìo¦ogìques ¦ìes a ¦a maturatìon des íruìts se sont derou¦es en con-
dìtìons seches quì ne íavorìsent pas d'ec¦atement des íruìts, pourtant connus sur
que¦ques varìetes comme 'Abakor B¦anca'. les íìssures de ¦'epìderme, íavorìsees par
¦'abaìssement des temperatures assocìe a une humìdìte re¦atìve e¦evee (Sa¦unkhe et
Desaì, +,8() ont ete írequentes sur ¦es varìetes a maturìte tardìve notamment '·hetouì'
dont ¦a peau est íìne. ·et accìdent physìo¦ogìque reste sans ìmportance dans ¦es condì-
tìons marocaìnes, en raìson de ¦'absence de p¦uìe durant cette perìode de maturìte.
les períormances pomo¦ogìques de chaque c¦one et varìetes dependent de ¦'utì¦ìsa-
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±o
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±+
tìon a donner au íruìt. les c¦ones presentant un ìnterêt commercìa¦ sur ¦e p¦an qua¦-
ìte pomo¦ogìque sont essentìe¦¦ement Embar lebìad, Embar lekha¦, lassì, E¦quotì,
lerzaouì, Bousbatì, Sebtì, Reggoudì, Nabout, Haíer E¦bgha¦, Aounk E¦hmam et
Azougar. les varìetes etrangeres quì se sont averees ìnteressantes pour ¦e sechage
et quì seraìent mìeux adaptees a ¦a cu¦ture en condìtìons marocaìnes sont 'Kadota',
'·ue¦¦o Dama B¦anca', 'Troìano', 'lerìda', et ' Tar¦ìt'.
·e materìe¦ vegeta¦ peut avoìr une haute va¦eur ajoutee s'ì¦ est exp¦oìte dans ¦e
cadre d'une cu¦ture bìo¦ogìque. l¦ seraìt aussì moìns exìgent en matìere d'eau et de
traìtements phytosanìtaìres.
-l' auteur rend hommage a toutes ¦es personnes quì ont contrìbue a ¦a co¦¦ecte du
materìe¦ vegeta¦ ¦oca¦ et a ¦'ìntroductìon varìeta¦e.
-le contenu de cette communìcatìon íaìt ¦'objet de pub¦ìcatìons dans ¦es revues A¦-
Awamìa et Acta Hortìcu¦turea.
Reíerences bìb¦ìographìques
Anonyme, ±ooo. Evo¦utìon des superíìcìes, des productìons et des rendements du
íìguìer, DPV, NADREl, Dìvìsìon d'Hortìcu¦ture, Rabat.
Baud, P. +,,;. Une specìa¦ìte , le íìguìer. Brochure , Vaìson ¦a Romaìne, lrance.
Bo¦ìn, H. R. and Kìng, A. D. +,8o. lìgs, ìn Tropìca¦ and Subtropìca¦ lruìts:
·omposìtìon, propertìes and uses . Nagy, S and Shaw, P. E. Eds. AVl Pub¦ìshìng,
vestport, ·onn, (,± pp.
·ondìt, l. J. +,çç. lìg varìetìes : a monograph . Ed. Hì¦gardìa, a Journa¦ oí
Agrìcu¦tura¦ Scìence, ·a¦ìíornìa Agrìcu¦tura¦ Experìmenta¦ Statìon, n° ++ : p ¡±¡- ç¡8.
·ondìt, l. J. +,çç. lìg varìetìes : a monograph . Ed. Hì¦gardìa, a Journa¦ oí
Agrìcu¦tura¦ Scìence, ·a¦ìíornìa Agrìcu¦tura¦ Experìmenta¦ Statìon, n° ++ : p ¡±¡- ç¡8.
Eheart, J. l. and Nason, B. S., +,ó;. Sugar and acìd ìn the edìb¦e portìon oí íruìts, J.
Am. Dìet. Assoc., ço-+¡o.
( ln Bo¦ìn and Kìng +,8o)
Khadarì, B., Ph. lashermes and l. Kje¦¦berg, +,,ç. RAPD íìngerprìnts íor ìdentìíìca-
tìon and genetìc characterìzatìon íor íìg (lìcus carìca l.) genotypes. J. Gent. and
Breed. (ó: ;;-8ó.
Khadarì, B. , l. Hochu , S. Santonì, A. Oukab¦ì, N. Ater, J.P Roger and l. Kje¦¦berg,
±oo+. vhìch mo¦ecu¦ar markers are best suìted to ìdentìíy íìg cu¦tìvars : a compar-
ìson oí RAPD, lSSR and mìcrosate¦¦ìte markers. Acta Hortìcu¦turea (sous presse).
Oukab¦ì, A. , A. Namounì , N. lagheza¦ì, B. Khadarì et J.P. Roger, N. Ater and l.
Kje¦¦berg, ±oo+. Genetìca¦ varìabì¦ìty ìn Noroccan íìgs cu¦tìvars (lìcus carìca l.)
based on morpho¦ogìca¦ and pomo¦ogìca¦ data. Acta Hortìcu¦tura (sous presse)
Roger, J. P. ±ooo. ldentìíìcatìon varìeta¦e d'une espece meconnue : le lìguìer (lìcus
carìca l.). Programme ANllEl, Rapport ìntermedìaìre, ·BN de Porquero¦¦es, +(pp.
Sa¦unkhe D. K. and B.B. Desaì, +,8(. Postharvest bìotechno¦ogy oí íruìts, Vo¦ ll ·R· Press.
lnc. Been Raten, l¦orìda.
Vìdaud, J. +,,;. le íìguìer, monographìe. Edìtìon ·tìí¦.
APPRO·HE NOlE·UlAlRE DE l'lDENTlll·ATlON
·HEZ lE llGUlER : BASES POUR lA ·ONSERVATlON
ET lA ·ERTlll·ATlON
Bouchaïb Khadarì
·onservatoìre Botanìque Natìona¦ Nedìterraneen de Porquero¦¦es
8 UNR Bìo¦ogìe de Deve¦oppement des P¦antes Perennes ·u¦tìvees
lNRA, ± p¦ace Vìa¦a ¡(oóo Nontpe¦¦ìer cedex + lrance
Resume
les accessìons ¦oca¦es de íìguìer en co¦¦ectìon au domaìne de Aïn Taoujdate et
que¦ques varìetes prìncìpa¦es du ·onservatoìre Botanìque Natìona¦ Nedìterraneen
ont íaìt ¦'objet d'une caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre se¦on une approche comp¦emen-
taìre a ¦a caracterìsatìon morpho¦ogìque et pomo¦ogìque. l'ana¦yse de 8, echantì¦-
¦ons correspondant a ó( accessìons ¦oca¦es, 8 caprìíìguìers et +( varìetes du ·BNN
Porquero¦¦es a ¦'aìde de ¡, marqueurs SSR et ¡; marqueurs lSSR a permìs de mettre
en evìdence 8ó proíì¦s mo¦ecu¦aìres dìííerents avec une tres íaìb¦e probabì¦ìte de
coníusìon entre genotypes (entre ç,ç +o-±o et +,( +o-+o). Sur un tota¦ de ¡,+ó paìres
d'accessìons comparees seu¦ement ó8 paìres sont dìííerentes par + a +o marqueurs
mo¦ecu¦aìres, ¦es autres sont dìstìnctes par ++ a ¡¡ marqueurs, ce quì permet de
va¦ìder ¦a caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre. Troìs cas d'erreurs de denomìnatìon et
p¦usìeurs cas d'homonymìe ont ete ìdentìíìes. ·e dernìer cas pose ¦e prob¦eme du
choìx du genotype de reíerence pour chacune de ces varìetes. A ce stade de reí¦ex-
ìon, on peut retenìr ¦'approche se¦on ¦aque¦¦e ¦e genotype de reíerence correspond
au proíì¦ mo¦ecu¦aìre commun a p¦usìeurs arbres de dìííerentes orìgìnes (co¦¦ec-
tìons, pepìnìeres, vergers,…) et ayant ¦es mêmes caracterìstìques morpho¦ogìques.
l¦ n'y a pas de redondance de genotypes entre ¦es accessìons de íìguìer en co¦¦ectìon
au domaìne de Aïn Taoujdate et ¦es +( varìetes du ·BNN Porquero¦¦es, ce quì sug-
gere une specìíìcìte des ressources genetìques marocaìnes du íìguìer. Neanmoìns,
¦'ana¦yse des re¦atìons genetìques entre ¦es varìetes montre que chaque groupe de
genotypes reníerme a ¦a íoìs des varìetes ¦oca¦es marocaìnes et des varìetes du
·BNNP, ce quì va a ¦'encontre d'une specìíìcìte genetìque. Dans ¦e but d'une
me즦eure gestìon et va¦orìsatìon des ressources genetìques marocaìnes, ì¦ seraìt
partìcu¦ìerement ìnteressant de savoìr sì ¦es varìetes ¦oca¦es appartìennent a un seu¦
ou p¦usìeurs bases genetìques et de verìíìer ¦'hypothese de ¦a specìíìcìte genetìque.
l. lntroductìon
le íìguìer, lìcus carìca l., est une espece íruìtìere medìterraneenne cu¦tìvee pour ¦a pro-
ductìon de ¦a íìgue íraîche maìs ega¦ement pour ¦a íìgue seche dans de nombreux pays
medìterraneens. Au Naroc, compte tenu de ¦'ancìennete de ¦a cu¦ture, ¦e íìguìer occupe
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±±
une p¦ace non neg¦ìgeab¦e dans ¦a p¦upart des zones arborìco¦es et en partìcu¦ìer dans ¦es
provìnces du nord. En depìt des íortes potentìa¦ìtes ¦ìees a cette cu¦ture (terraìn íavor-
ab¦e, savoìr-íaìre, dìversìte du materìe¦ vegeta¦,…), ce secteur demeure íaìb¦ement va¦-
orìse. Parmì ¦es íacteurs quì entravent son deve¦oppement ¦e manque de connaìssance
du materìe¦ vegeta¦. En eííet, ¦a cu¦ture du íìguìer etant essentìe¦¦ement tradìtìonne¦¦e,
¦es vergers sont ¦e p¦us souvent constìtues par un materìe¦ vegeta¦ heterogene. la car-
acterìsatìon et ¦'ìdentìíìcatìon des caracterìstìques ìntrìnseques des c¦ones est un prea¦-
ab¦e a ¦a renovatìon de ce secteur.
·¦assìquement, cette caracterìsatìon est rea¦ìsee se¦on une approche mor-
pho¦ogìque et pomo¦ogìque. Au de¦a du manque d'harmonìsatìon entre dìííerentes
¦ìstes de descrìpteurs, cette approche est conírontee aux dìííìcu¦tes ¦ìees aux carac-
teres qua¦ìtatìís et a ¦'apprecìatìon de ¦'observateur. Par a즦eurs, ¦e nombre de
descrìpteurs etant íaìb¦e, ¦a caracterìsatìon pomo¦ogìque se trouve ¦ìmìtee. Eníìn,
ces descrìpteurs ne sont pas utì¦ìses pour ¦'ana¦yse de ¦a coníormìte des jeunes
p¦ants a cause de ¦'absence de íruìt. Sì certaìnes varìetes sont aìsement caracterìsees
par ¦'approche pomo¦ogìque, d'autres demeurent coníondues ou ¦eur ìdentìíìcatìon
est ìncertaìne. l'utì¦ìsatìon du po¦ymorphìsme d'ADN permet de comp¦eter ¦'ap-
proche pomo¦ogìque pour une ìdentìíìcatìon varìeta¦e íìab¦e et certaìne, bìen que
son utì¦ìsatìon ne soìt pas encore reconnue dans ¦es demarches oííìcìe¦¦es de carac-
terìsatìon (Protectìon des Obtentìons Vegeta¦es, ìnscrìptìon au ·ata¦ogue Oííìcìe¦).
l'approche mo¦ecu¦aìre consìste a etab¦ìr pour chacune des varìetes un proíì¦
mo¦ecu¦aìre correspondant a ¦'ana¦yse de p¦usìeurs sìtes du genome ou ¦ocì. Sur ¦a
base d'une denomìnatìon certaìne de ¦a varìete, ¦e proíì¦ mo¦ecu¦aìre correspondant
est consìdere comme ¦e genotype de reíerence de cette varìete. l¦ s'agìt donc
d'etab¦ìr pour chacune des varìetes ¦e genotype de reíerence en vue de dìsposer
d'une base de donnees mo¦ecu¦aìres servant de reíerence a ¦'ìdentìíìcatìon des cu¦-
tìvars. l¦ sera donc possìb¦e de determìner ¦'ìdentìte d'un echant즦on donne en com-
parant son proíì¦ mo¦ecu¦aìre a ¦a base de donnees etab¦ìe.
Dans cette optìque, ¦es marqueurs de type " empreìntes genetìques " ou " íìnger-
prìnt " te¦s que RAPD (Random Amp¦ìíìed Po¦ymorphìsm DNA), AllP (Amp¦ìíìed
lragment length Po¦ymorphìsm), lSSR (lntersìmp¦e sequence repeats),… sont ¦es
p¦us adaptes a ¦'ìdentìíìcatìon varìeta¦e. Touteíoìs, ¦'utì¦ìsatìon de ces technìques se
heurte aux prob¦emes ¦ìes a ¦a reproductìbì¦ìte des resu¦tats. De p¦us, ¦es marqueurs
reve¦es sont domìnants et de ce íaìt, ne permettent pas de dìstìnguer ¦'ìndìvìdu
heterozygote (Aa) de ¦'ìndìvìdu homozygote (AA). En revanche, ¦es marqueurs
comme ¦es RllP (Restrìctìon lragment length Po¦ymorphìsm), ¦es mìcrosate¦-
¦ìtes,… sont co-domìnants et ¦a reproductìbì¦ìte des resu¦tats est aìsement verìíìee
car ì¦s sont specìíìques de ¦ocus. Neanmoìns, ì¦s presentent ¦'ìnconvenìent d'être
moìns ìníormatìís que ¦es marqueurs de type " empreìntes genetìques " (Khadarì et
a¦., sous presse). l'utì¦ìsatìon conjoìnte de marqueurs de type " empreìntes gene-
tìques " et de marqueurs specìíìques de ¦ocus permet, en remedìant aux ìncon-
venìents des uns et des autres, d'avoìr une ìdentìíìcatìon varìeta¦e eííìcace et une
base de donnees de genotypes de reíerence íìab¦e.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±¡
Dans ¦e cadre du programme PRAD n° oo-+± " Prospectìon, caracterìsatìon, et se¦ec-
tìon de genotypes períormants de íìguìer dans ¦es regìons du Nord Narocaìn ",
nous avons rea¦ìse ¦a caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre des accessìons ¦oca¦es de ¦a co¦¦ec-
tìon de íìguìer de Aïn Toujdate en comparaìson avec que¦ques varìetes prìncìpa¦es
de ¦a co¦¦ectìon du ·onservatoìre Botanìque Natìona¦ Nedìterraneen (·BNN) de
Porquero¦¦es se¦on une approche comp¦ementaìre a ¦a caracterìsatìon pomo¦ogìque
(Oukab¦ì et a¦., sous presse). D'apres une etude pre¦ìmìnaìre quì a consìste a com-
parer ¦'eííìcacìte de dìííerents types de marqueurs mo¦ecu¦aìres (Khadarì et a¦., sous
presse), nous avons opte d'utì¦ìser ¦es marqueurs lSSR et ¦es marqueurs mìcrosate¦-
¦ìtes recemment deve¦oppes (Khadarì et a¦., ±oo+).
Dans ce document, ¦es resu¦tats de ¦a caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre sont presentes et
ana¦yses dans une optìque d'utì¦ìsatìon comme bases a ¦'ìnscrìptìon et a ¦a certìíìca-
tìon du materìe¦ vegeta¦ maìs aussì a ¦a conservatìon des ressources genetìques.
ll. Naterìe¦ et Nethodes
+. Naterìe¦ vegeta¦
la co¦¦ectìon de íìguìer au domaìne de Aïn Taoujdate est ìssue de p¦usìeurs prospec-
tìons de types ¦ocaux en partìcu¦ìer dans ¦es provìnces du Nord du Naroc. Nous
avons ana¦yse un arbre par accessìon a ¦'exceptìon de certaìns cas pour ¦esque¦s
deux arbres de ¦a même accessìon. Nous deíìnìssons une accessìon comme etant ¦e
n° d'ìntroductìon en co¦¦ectìon. De ce íaìt, p¦usìeurs arbres peuvent être sous ¦a
même accessìon (en genera¦ ¡ arbres) et p¦usìeurs accessìons peuvent être sous ¦a
même denomìnatìon (par exemp¦e ¦es ç accessìons de Bìoudì, Tab¦eau +).
±. Ana¦yse mo¦ecu¦aìre
le protoco¦e d'extractìon d'ADN tota¦ et ¦es protoco¦es d'ana¦yses lSSR et SSR sont
decrìts par Khadarì et a¦. (±oo+ , sous presse).
¡. Ana¦yse des donnees
les bandes po¦ymorphes sont codees de ¦a manìere suìvante : + pour ¦a presence de ¦a
bande et o pour son absence. De ce íaìt, deux ìndìvìdus pour ¦esque¦s une absence de
bande est notee sont consìderes comme ìdentìques a ce ¦ocus. les bandes po¦ymorphes
sont notees par ¦e nom de ¦'amorce et ¦a ta즦e de ¦a bande correspondante. Un proíì¦
mu¦tì¦ocus est ¦e resu¦tat d'ana¦yse d'un ìndìvìdu par ¦'ensemb¦e des marqueurs SSR et
lSSR. Une matrìce bìnaìre rassemb¦ant tous ¦es genotypes est construìte.
Un coeííìcìent de sìmì¦arìte des genotypes deux a deux est ca¦cu¦e a partìr de ¦a
matrìce bìnaìre se¦on ¦a methode " Sìmp¦e Natchìng " (Soka¦ et Sneath, +,ó¡) quì se
deíìnìt de ¦a ía¸on suìvante : Sìj = a + d / (a + b + c + d).
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±(
Sìj est ¦a sìmì¦arìte entre ¦es deux ìndìvìdus ì et j, a est ¦e nombre de bandes notees
chez ¦es deux ìndìvìdus, b est ¦e nombre de bandes present chez ¦'ìndìvìdu ì et
absent chez ¦'ìndìvìdu j, c est ¦e nombre de bandes present chez ¦'ìndìvìdu j et absent
chez ¦'ìndìvìdu ì, d est ¦e nombre de bandes absent chez ¦es deux ìndìvìdus. ·e coeí-
íìcìent de sìmì¦arìte tìent compte a ¦a íoìs de ¦a presence et de ¦'absence de ¦a bande.
Un dendrogramme est construìt a partìr de ¦a matrìce de sìmì¦arìte se¦on ¦a meth-
ode UPGNA (Unweìghted Paìr Group Nethod wìth Arìthmetìc Averages, Benzecrì,
+,;¡). le coeííìcìent de sìmì¦arìte et ¦'a¦gorìthme UPGNA sont ca¦cu¦es a ¦'aìde du
programme (·¦usterìng ca¦cu¦ator program) deve¦oppe par John Brzustowskì
(http://www.bìo¦ogy.ua¦berta.ca/jbrzusto/c¦uster.ph). le dendrogramme est con-
struìt en utì¦ìsant ¦e programme Treevìew soítware, versìon ó.+ (Page, +,,ó).
Pour estìmer ¦e degre de íìabì¦ìte de ¦a dìscrìmìnatìon entre ¦es genotypes, ¦a prob-
abì¦ìte pour qu'un ìndìvìdu soìt coníondu avec un genotype donne est ca¦cu¦ee.
Sous ¦'hypothese de ¦'absence de ¦ìaìson entre ¦es marqueurs, cette probabì¦ìte est
deíìnìe comme ¦e produìt de ¦a írequence de ¦a presence ou de ¦'absence de chacune
des bandes íj du proíì¦ mo¦ecu¦aìre ì : Pì = íj.
lll. Resu¦tats et dìscussìon
l'ana¦yse de 8, echant즦ons correspondant a ó( accessìons ¦oca¦es, 8 caprìíìguìers
et +( varìetes du ·BNN Porquero¦¦es a ¦'aìde de ¡, marqueurs SSR et ¡; marqueurs
lSSR a permìs de mettre en evìdence 8ó proíì¦s mo¦ecu¦aìres dìííerents (lìgure + et
¡). les proíì¦s ¦es p¦us dìstìncts ont ¡¡ marqueurs dìííerents (par exemp¦e ¦a varìete
Neíìach et ¦e c¦one Abìarous/óç-¡o+ç, ¦e c¦one ·hbaa Ou Rgoud/+o-±±(, et ¦e c¦one
Nendar/çó-±8,+), a¦ors que ¦es proíì¦s ¦es p¦us sìmì¦aìres ne dìííerent que par un
seu¦ marqueur (par exemp¦e ¦e c¦one E¦ Har/ç,-±±ó+ et ¦e c¦one Tar¦ìt/ó8-±¡,8 ou
encore ¦e c¦one Aboucharchaou/;+-±¡,ç et ¦e c¦one Amta¦aa Aarch/8;-±±+o). Sous
¦'hypothese de ¦'absence de ¦ìaìson entre ¦es marqueurs SSR et lSSR, ¦a probabì¦ìte
d'obtenìr un proíì¦ mo¦ecu¦aìre donne est comprìse entre +,( +o-+o (proíì¦ mo¦ecu-
¦aìre caracterìsant ¦e c¦one Hamra/¡ç-±ç88) et ç,ç +o-±o (proíì¦ mo¦ecu¦aìre carac-
terìsant ¦e c¦one Jeb¦ìa/8-±±88). De ce íaìt, ¦a probabì¦ìte de non dìscrìmìnatìon
entre genotypes est tres íaìb¦e, ce quì permet de va¦ìder ¦es resu¦tats obtenus sur ¦a
caracterìsatìon des c¦ones et varìetes.
·hacune des +( varìetes du ·BNN Porquero¦¦es a ete caracterìsee par un proíì¦
mo¦ecu¦aìre specìíìque. Douqueìra negra (¡-+o) et Abìcou (ç-8) sont genetìque-
ment proches car ¦es proíì¦s mo¦ecu¦aìres correspondant ne dìííerent que par un
seu¦ marqueur lSSR (lìgure ±). Troìs erreurs de denomìnatìon ou d'etìquetage ont
ete notees. l¦ s'agìt des ¡ paìres d'accessìons suìvantes : Bìoudì (+-±±±±) / Je¦d
E¦hmar (8,-±±+ç), Bousbatì (±-±88o) / Ournakssì (ç-±±8±) et ·hbaa Ou Rgoud (+o-
±±(,) / Abìarous (óç-¡o+ç). Dans ce dernìer cas, ± arbres sous ¦a même accessìon
Abìarous (óç-¡o+ç) ont ete ana¦yses. l'arbre l,-, a ¦e même proíì¦ mo¦ecu¦aìre que
ce¦uì de ¦'accessìon ·hbaa Ou Rgoud (+o-±±(,), a¦ors que ¦'arbre l,-8 a un proíì¦ tres
dìííerent. ·e resu¦tat suggere que ¦'arbre l,-, correspond a ¦'accessìon ·hbaa Ou
Rgoud (+o-±±(,). P¦usìeurs cas d'homonymìe ont ete mìs en evìdence (Tab¦eau ±) et
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±ç
correspondent a ± types : +) cas des arbres sous ¦a même accessìon (par exemp¦e
Bouankìrh ,8-±¡,; arbre l±-( et arbre l±-ç), ±) cas des accessìons dìííerentes sous
¦a même denomìnatìon (par exemp¦e ¦es ç accessìons de Bìoudì, Tab¦eau ±). les
genotypes sous ¦a même denomìnatìon dìííerent entre eux par +± a ±8 marqueurs
mo¦ecu¦aìres a ¦'exceptìon de ¡ paìres quì ne dìííerent que par + ou ± marqueurs
lSSR, ì¦ s'agìt de Bìoudì (ó(-±±+8)/Bìoudì (+-±±±±), Ournakssì (ó-±±+()/Ournakssì (¡-
±±8o) et Rhoudane (±(-±±±¡)/Rhoudane (±ç-±±±; , Tab¦eau ±). les dìííerences
entre chacune de ces ¡ paìres sont neg¦ìgeab¦es et correspondent a des marqueurs
lSSR seu¦ement, ce quì suggere qu'ì¦ s'agìt d'un seu¦ et même genotype pour cha-
cune des ¡ paìres d'accessìons. les ± paìres d'accessìons : E¦ quotì lebìed ((,-±±ó¡)
/ E¦ quotì lezreq (ó±-±88¡) et Embar E¦ Kha¦ (±+-±±(;) / Embar lebìed (;-±±(o)
sont dìííerentes par +; et ó marqueurs respectìvement. E¦ quotì lebìed et E¦ quotì
lezreq correspondent a deux genotypes tres dìííerents, a¦ors que Embar E¦ Kha¦ et
Embar lebìed sont re¦atìvement proches genetìquement. ·e dernìer resu¦tat corre-
spond au cas des varìetes ·o¦ de dame noìr, ·o¦ de dame b¦anc et ·o¦ de dame grìs
quì sont c¦aìrement dìstìnctes au nìveau de ¦a cou¦eur de ¦'epìderme maìs partagent
¦e même proíì¦ mo¦ecu¦aìre (Khadarì et a¦., +,,ç).
Au de¦a de ¦a tres íaìb¦e probabì¦ìte de ¦a non dìscrìmìnatìon entre ¦es genotypes, ¦a
caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre des accessìons de íìguìer en co¦¦ectìon au domaìne de
Aïn Taoujdate (lNRA Neknes) est va¦ìdee par ¦e íaìt que ¦a p¦upart des paìres d'ac-
cessìons sont dìííerentes par ++ a ¡¡ marqueurs SSR et lSSR. En eííet, sur un tota¦ de
¡,+ó paìres d'accessìons comparees (n (n-+)/± , n etant ¦e nombre d'accessìons
ana¦ysees), seu¦ement ó8 paìres sont dìííerentes par + a +o marqueurs mo¦ecu¦aìres
(lìgure ±). la caracterìsatìon de ces paìres d'accessìons et en partìcu¦ìer ce¦¦es quì
ne dìííerent que par + a ¡ marqueurs (±ó paìres au tota¦, lìgure ¡) devraìt être
va¦ìdee en utì¦ìsant des marqueurs mo¦ecu¦aìres supp¦ementaìres de type
mìcrosate¦¦ìte car ce sont des marqueurs specìíìques de ¦'espece.
les cas d'homonymìe mìs en evìdence posent ¦e prob¦eme du choìx du genotype
de reíerence pour ¦a varìete proposee en vue de son ìnscrìptìon au cata¦ogue oííì-
cìe¦. En eííet, ¦orsqu'ì¦ exìste p¦usìeurs genotypes dìííerents sous ¦a même denom-
ìnatìon, que¦s sont ¦es crìteres a prendre en compte pour choìsìr ¦e genotype de
reíerence. le cas de ¦a varìete Bìoudì 즦ustre ce prob¦eme avec ses ( accessìons
quì sont dìííerentes par +, a ±ç marqueurs. A ce nìveau, ¦a caracterìsatìon
mo¦ecu¦aìre íaìt appe¦ a ¦'approche morpho¦ogìque et pomo¦ogìque puìsqu'ì¦ s'ag-
ìt de precìser des caracteres phenotypìques pour te¦ ou te¦ proíì¦ mo¦ecu¦aìre.
laut-ì¦ se¦ectìonner ¦e genotype ¦e p¦us connu et ¦e p¦us repandu chez ¦es pro-
ducteurs ou a¦ors consìderer que ¦a varìete est po¦yc¦ona¦e en prenant en compte
tous ¦es genotypes mìs en evìdence ' A ce stade de reí¦exìon, on peut retenìr ¦'ap-
proche se¦on ¦aque¦¦e ¦e genotype de reíerence correspond au proíì¦ mo¦ecu¦aìre
commun a p¦usìeurs arbres de dìííerentes orìgìnes (co¦¦ectìons, pepìnìeres, verg-
ers, …) et ayant ¦es mêmes caracterìstìques morpho¦ogìques. ·ette approche est
en cours d'adoptìon pour deíìnìr une base de donnees re¦atìve au genotype de
reíerence pour chacune des varìetes íran¸aìses d'o¦ìvìer (Khadarì et a¦., ±oo+ ,
Khadarì et a¦., accepte).
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±ó
les accessìons de íìguìer quì ne dìííerent entre e¦¦es que par ¡ a +o marqueurs
mo¦ecu¦aìres peuvent être consìderees comme proches genetìquement. la c¦assìíì-
catìon des accessìons de íìguìer decrìte dans ¦a íìgure ¡ montre que certaìnes acces-
sìons sous ¦a même denomìnatìon sont re¦atìvement sìmì¦aìres (par exemp¦e Hamra
¡ç-±ç88/Hamra ±±-±±±ç, Rhoudane ±(-±±±¡/Rhoudane ±ç-±±±ó, Abroukì ,o-
±±±+/Abroukì 8ç-±±±o, lìgure ¡), ce quì suggere que ces genotypes ont ete se¦ec-
tìonnes dans ¦e même poo¦ genetìque. A ¦'exceptìon de ¦a varìete Dauphìne (;-¡) quì
est tres proche de ¦'accessìon Beìda (++-±±çó, lìgure ¡), ¦es resu¦tats de ¦a caracterì-
satìon mo¦ecu¦aìre montrent qu'ì¦ n'y a pas de redondance de genotypes entre ¦es
accessìons de íìguìer en co¦¦ectìon au domaìne de Aïn Taoujdate et ¦es +( varìetes
du ·BNN Porquero¦¦es, ce quì suggere une specìíìcìte des ressources genetìques
marocaìnes du íìguìer. Neanmoìns, ¦'ana¦yse des re¦atìons genetìques entre ¦es var-
ìetes montre que chaque groupe de genotypes reníerme a ¦a íoìs des varìetes
¦oca¦es marocaìnes et des varìetes du ·BNNP (lìgure ¡), ce quì va a ¦'encontre
d'une specìíìcìte genetìque. Dans ¦e but d'une me즦eure gestìon et va¦orìsatìon des
ressources genetìques marocaìnes, ì¦ seraìt partìcu¦ìerement ìnteressant de savoìr sì
¦es varìetes ¦oca¦es appartìennent a une seu¦e ou p¦usìeurs bases genetìques et de
verìíìer ¦'hypothese de ¦a specìíìcìte genetìque.
lV. ·onc¦usìon
Avec une tres íaìb¦e probabì¦ìte de non dìscrìmìnatìon entre genotypes et ¦e nom-
bre tres e¦eve de paìres d'accessìons quì dìííerent par p¦us de +o marqueurs SSR et
lSSR, ¦a caracterìsatìon mo¦ecu¦aìre des accessìons de íìguìer en co¦¦ectìon au
domaìne de Aïn Taoujdate est va¦ìdee. ·ette etude constìtue une base de donnees
mo¦ecu¦aìres quì servìra de reíerence pour ¦'ana¦yse de ¦a coníormìte du materìe¦
vegeta¦ mu¦tìp¦ìe sous íorme de p¦ants maìs aussì pour verìíìer ¦a redondance entre
une accessìon candìdate a ¦'ìntroductìon en co¦¦ectìon et ¦'ensemb¦e des accessìons
exìstantes. Par a즦eurs, en mettant en evìdence p¦usìeurs cas d'homonymìe, cette
etude a pose ¦e prob¦eme du choìx du genotype de reíerence pour chacune de ces
varìetes. Eníìn, ¦es resu¦tats obtenus sur ¦a caracterìsatìon de ¦a co¦¦ectìon de Aïn
Taoujdate sont a mettre en re¦atìon avec ¦es travaux rea¦ìses sur ¦es re¦atìons
sauvages - cu¦tìves chez lìcus carìca l. dans ¦e Bassìn Nedìterranneen (programme
de recherche du ·BNN Porquero¦¦es soutenu en partìe par ¦e Bureau des
Ressources Genetìques, Parìs). Sur ¦a base d'une dìííerentìatìon genetìque des pop-
u¦atìons nature¦¦es au nìveau ¦oca¦ ou regìona¦ (resu¦tats attendus du programme
du ·BNN Porquero¦¦es), ì¦ est possìb¦e d'ìdentìíìer au seìn de ¦a co¦¦ectìon de Aïn
Taoujdate ¦es accessìons genetìquement proches ou apparentees aux popu¦atìons
sauvages ¦oca¦es ou regìona¦es et quì correspondraìent a des ressources genetìques
marocaìnes.
V. Remercìements
Je tìens a remercìer toutes ¦es personnes ayant partìcìpe a ¦a rea¦ìsatìon de ce tra-
vaì¦ : Ahmed Oukab¦ì, A¦ì Namounì, Nohamed Ater, lsabe¦¦e Hochu, Sy¦vaìn
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±;
Santonì et Jean Pau¦ Roger. ·e travaì¦ a ete rea¦ìse dans ¦e cadre du programme
PRAD n° oo-+± " Prospectìon, caracterìsatìon, et se¦ectìon de genotypes períor-
mants de íìguìer dans ¦es regìons du Nord Narocaìn ".
Vl. Reíerences
Benzecrì J.P., +,;¡. l'ana¦yse des donnees. Tome l. la taxonomìe. Eds Dunod,
Parìs.
Khadarì B., Breton ·., Noutìer N., Roger J.P., Besnard G., Berv즦e A. 8 Dosba
l. The use oí mo¦ecu¦ar markers íor germp¦asm management ìn lrench o¦ìve
co¦¦ectìon. Accepte pour pub¦ìcatìon dans Theor. App¦. Genet.
Khadarì B., Hochu l., Santonì S. and Kje¦¦berg l. ±oo+. ldentìíìcatìon and
characterìsatìon oí mìcrosate¦¦ìte ¦ocì ìn the common íìg (lìcus carìca l.) and
representatìve specìes oí genus lìcus. No¦. Eco¦. Notes. +, +,+-+,¡.
Khadarì B., l. Hochu., S. Santonì, A. Oukab¦ì, N. Ater, J.P. Roger and l.
Kje¦¦berg. vhìch mo¦ecu¦ar markers are best suìted to ìdentìíy íìg cu¦tìvars:
a comparìson oí RAPD, lSSR and mìcrosate¦¦ìte markers. Acta Hortìcu¦turae
(sous presse).
Khadarì B, Noutìer N, Dosba l (±oo+) Approche mo¦ecu¦aìre de ¦a caracterì-
satìon des varìetes íran¸aìses d'o¦ìvìer : constructìon d'une base de donnees
de genotypes de reíerence. O¦ìvae 8;:±,-¡±.
Khadarì B., lashermes Ph. 8 Kje¦¦berg l.+,,ç. RAPD íìngerprìnts íor ìdentìíì-
catìon and genetìc characterìzatìon oí íìg (lìcus carìca l.) genotypes.
Journa¦ oí Genetìcs and Breedìng (,: ;;-8ó.
Khadarì B., Hochu l., Sy¦vaìn S., Oukab¦ì A., Namounì A., Ater N., Roger J.P.
and l. Kje¦¦berg. Dìversìíìed Noroccan íìg germp¦asm: evìdence írom mo¦ec-
u¦ar ana¦ysìs. (artìc¦e en preparatìon pour Euphytìca).
Oukab¦ì A., A. Namounì, N. lagheza¦ì, N. Ater, B. Khadarì, J. P. Roger and l.
Kje¦¦berg. ±oo+. Genetìca¦ varìabì¦ìty ìn Noroccan íìg (lìcus carìca l.) based
on morpho¦ogìca¦ and pomo¦ogìca¦ data. Acta Hortìcu¦turae (sous presse).
Page, R. D. N. +,,ó. TREEVlEv: An app¦ìcatìon to dìsp¦ay phy¦ogenetìc trees
on persona¦ computers. ·omputer.
Soka¦ R.R. 8 Sneath P.HA. +,ó¡. Prìncìp¦es oí numerìc taxonomy. lreeman,
San lrancìsco.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±8
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
±,
Abìarous
+, a
Aboucharchaou+
Abroukì
+
Ahra
+
Aìcha Noussa
+
Amta¦aa Aarch
+
Aoud E¦maa
+
Aounq E¦ Hmam
+
Arouchì
+
Asse¦
+
Azendjar
+
Azougouar
+
Bìoudì
+
Beìda
+
Bouankìrh
+, a
Bourquì
+
Bousbatì
+
·haarì
+
·hbaa Ou Rgoud
+
E¦ Har
+
E¦ Hmìrì
+
E¦ Kha¦
+, a
E¦ quotì lebìed
+
E¦ quotì lezreq
+
Embar E¦ Kha¦
+
Embar lebìed
+
lassì
+
lerquouch Jme¦
+
lerzaouì
+
lì¦a¦ìa
+
Ghadar E¦ Arch
+
Haíer E¦ Brhe¦
+
Haíer Jme¦
+
Ham Rham
+
Hamra
+
Hayou¦
+
Hmìdì
+
Jeb¦ìa
+
N° accessìon
óç-¡o+ç
;+-±¡,ç
,o-±±±+
ó¡-±8;o
ç;-±±o8
8;-±±+o
ç+-±±+;
,(-±8;ó
8ç-±±±o
,±-±8,o
,;-±++¡
+o±-±++ó
+-±±±±, ç¡-±8;8,
ó+-±±çç, ó(-±±+8,
óó-±±ç8
++-±±çó
,8-±¡,;
(8-±±+,
±-±88o
,ç-±88+, ,ó-±ç8;
+o-±±(,
ç,-±±ó+
88-±±±(
8(-±±8¡
(,-±±ó¡
ó±-±88¡
±+-±±(;
;-±±(o
¡¡-±±ó;
+¡-±±±ó
,¡-±±8,
¡(-±±++
óo-±±+¡
((-
ç8-±±ç¡
,+-±8óó
±±-±±±ç, ¡ç-±ç88,
8ó-±±ç±
8¡-±±ço
ç±-±±ço
8-±±88
Denomìnatìon
Je¦d E¦hmar
+
Kahou¦ìa
+
Nendar
+
N'hadeq
+
Ntìouì
+
Nabout
+
Nouka¦ì
+
Ournakssì
+
Reggoudì
+
Rhazza¦ì
+
Rhoudane
+
Rhou¦ì
+
Sebtì
+
Tamerìout
+
Taranìmt
+
Tar¦ìt
+
Amzìn
±
·+8-Ouzìdane
±
Doukar tardìí ·ç
±
Eche¦¦ah
±
lront d'e¦oued ·++
±
lront d'e¦oued ·+¡
±
Kasbat Skhìrat
±
Tìtent Scourt ·+;
±
Abìcou
¡
Bourjassotte noìre
¡
Brunswìck
¡
·o¦ de dame noìr
¡
Dauphìne
¡
Doree
¡
Douqueìra negra
¡
Grìse de ¦a Saìnt Jean
¡
Jaune
¡
longue d'Août
¡
Neíìach
¡
Pastì¦ìere
¡
Precoce ronde de
Bordeaux
¡
Su¦tane
¡
N° accessìon
8,-±±ç+
¡±-±±ç+
çó-±8,+
¡ó-±±¡,
ço-±8,¡
(±-±8,¡
¡+-±±ç(
¡-±±8o, ç-±±8±,
ó-±±+(
+ó-±8,ç
(ó-±88(
±(-±±±¡, ±ç-±±±;
8±-±±+ó
(-±8,8
ó;-±(oo
;±-±¡,,
ó8-±¡,8
-
-
-
-
-
-
-
-
ç-8b
¡-¡b
8-+± b
(-+± b
;-+± b
;-±¡ b
¡-+o b
,-ó b
;-±; b
ç-; b
¡-±8 b
ç-+ç b
ç-¡o b
+-; b
Denomìnatìon
Tab¦eau +. lìste des accessìons de íìguìer ana¦ysees
+ - ·¦ones de íìguìer ¦ocaux (co¦¦ectìon Aîn Taoujdate, lNRA Neknes, Naroc)
± - ·¦ones de caprìíìguìer ¦ocaux (co¦¦ectìon Aîn Taoujdate, lNRA Neknes, Naroc)
¡ - Varìetes de íìguìer (co¦¦ectìon du ·onservatoìre Botanìque Natìona¦
Nedìterraneen de Porquero¦¦es)
a deux arbres ana¦yes pour une même accessìon
b N° de rangee et n° d'arbre dans ¦a parce¦¦e
Tab¦eau ±. ·omparaìson des accessìons de íìguìer sous ¦a même denomìnatìon.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡o
Abìarous (óç-¡o+ç, arbre l,-8)
Bìoudì (ó(-±±+8)
Bìoudì (ó(-±±+8)
Bìoudì (ó(-±±+8)
Bìoudì (ó(-±±+8)
Bìoudì (ó+-±±çç)
Bìoudì (ó+-±±çç)
Bìoudì (ó+-±±çç)
Bìoudì (ç¡-±8;8)
Bìoudì (ç¡-±8;8)
Bìoudì (óó-±±ç8)
Bouankìrh (,8-±¡,;, arbre l±-()
·haarì (,ç-±88+)
E¦ Kha¦ (8(-±±8¡, arbre l++-+)
E¦ quotì ¦ebìed ((,-±±ó¡)
Embar E¦ Kha¦ (±+-±±(;)
Hamra (¡ç-±ç88)
Hamra (¡ç-±ç88)
Hamra (±±-±±±ç)
Ournakssì (ç-±±8±)
Ournakssì (ç-±±8±)
Ournakssì (ó-±±+()
Rhoudane (±(-±±±¡)
lront d'e¦oued ·++
Abìarous (óç-¡o+ç, arbre l,-,)
Bìoudì (ó+-±±çç)
Bìoudì (ç¡-±8;8)
Bìoudì (óó-±±ç8)
Bìoudì (+-±±±±)
Bìoudì (ç¡-±8;8)
Bìoudì (óó-±±ç8)
Bìoudì (+-±±±±)
Bìoudì (óó-±±ç8)
Bìoudì (+-±±±±)
Bìoudì (+-±±±±)
Bouankìrh (,8-±¡,;, arbre l±-ç)
·haarì (,ó-±ç8;)
E¦ Kha¦ (8(-±±8¡, arbre l++-¡)
E¦ quotì ¦ezreq (ó±-±88¡)
Embar lebìed (;-±±(o)
Hamra (±±-±±±ç)
Hamra (8ó-±±ç±)
Hamra (8ó-±±ç±)
Ournakssì (ó-±±+()
Ournakssì (¡-±±8o)
Ournakssì (¡-±±8o)
Rhoudane (±ç-±±±;)
lront d'e¦oued ·+¡
;
;
ó
+o
o
+o
,
;

ó
+o
;
ç
,
,
o
ç
ó
+o
8
8
o
o
;
+(



±
+(
+(
+o




,
+,
8
ó
;
8
++
++
+o
+
±
ó
Denomìnatìon
Nombre de mar-
queurs dìííerents
Accessìon + Accessìon ± SSR lSSR
lìgure ±. Dìstrìbutìon du nombre de paìres
d'accessìons se¦on ¦e nombre de marqueurs
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡+
lA ·ONDUlTE DU llGUlER ll·US ·ARl·A l
lANlllE DES NORA·EES
GENRE ll·US
Synthese J.P. ROGER
·onservatoìre botanìque natìona¦ medìterraneen de Porquero¦¦es
lA ·ONDUlTE DU llGUlER
le íìguìer, de nom botanìque lìcus carìca l.,
Appartìent a ¦a íam즦e des moracees et au genre lìcus
+-Presentatìon genera¦e du genre
+.+-Taxonomìe
Sì nous ecrìvons en tìtre le íìguìer c'est que parmì ¦es centaìnes d'especes appar-
tenant au genre lìcus, une seu¦e est commune sous nos c¦ìmats : ì¦ s'agìt de lìcus
carìca l., dont ¦es sujets íeme¦¦es (et certaìns rares sujets mà¦es) donnent des íruìts
comestìb¦es.
Dans ¦es ¦ìgnes quì suìvent, nous desìgnons exc¦usìvement par ¦e mot " íìguìer ", ¦'e-
spece lìcus carìca l.
Tous ¦es lìcus ont au moìns troìs poìnts communs :
- leur systeme de reproductìon sexue (í¦eurs mà¦es et íeme¦¦es) est eníerme
dans une gaìne vegeta¦e appe¦ee " sycone " ou, communement, íìgue ,
- l¦s sont dìoïques.
Partìcu¦arìte : í¦eurs mà¦es et í¦eurs íeme¦¦es exìstent a ¦a íoìs sur ¦es sujets mà¦es
et ¦es sujets íeme¦¦es, maìs seu¦es certaìnes í¦eurs mà¦es des arbres mà¦es posse-
dent du po¦¦en íonctìonne¦.
- les mecanìsmes de íecondatìon sont subordonnes a ¦a presence d'un ìnsecte
specìíìque a chaque espece appartenant au genre lìcus. Dans ¦e cas du lìcus car-
ìca l., ì¦ s'agìt du B¦astophage (B¦astophaga psennes, hymenoptere).
la p¦upart des lìcus se deve¦oppent en c¦ìmat tropìca¦, ce quì a íaìt dìre a certaìns
auteurs que notre íìguìer, ¦e lìcus carìca est " un egare du monde tropìca¦ dans ¦e
monde tempere ".
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡±
+.±- le íìguìer dans ¦e monde
+.±.+- Dans ¦'etat actue¦ des connaìssances, ¦e centre d'orìgìne et de dìversìte du íìgu-
ìer semb¦e se sìtuer dans ¦a partìe orìenta¦e du Bassìn Nedìterraneen. ·'est d'a즦eurs
¦e Noyen Orìent quì est ¦e premìer producteur mondìa¦ (notamment ¦a Turquìe). le
íìguìer se rencontre depuìs tres ¦ongtemps dans tout ¦e Bassìn Nedìterraneen, de ¦a
Syrìe au Naroc et de ¦a Turquìe au Portuga¦.
+.±.±- Au íì¦ des sìec¦es, ¦e íìguìer a ete ìntroduìt sur tous ¦es contìnents (Aírìque du
Sud, Austra¦ìe, et surtout Amerìque du Nord et du Sud par ¦es co¦ons espagno¦s). le
íìguìer est cu¦tìve partout ou regne un c¦ìmat presentant de íortes sìmì¦ìtudes avec
¦e c¦ìmat medìterraneen.
+.±.¡- En lrance, ¦e seu¦ verger d'une ree¦¦e ìmportance commercìa¦e se trouve dans
¦a regìon dìte " des troìs So¦¦ìes " (So¦¦ìes Touvas, So¦¦ìes V즦e et surtout So¦¦ìes-Pont)
ou ì¦ occupe envìron un m즦ìer d'hectares.
On rencontre que¦ques varìetes d'ìmportance economìque reduìte dans ¦es
Bouches-du-Rhône, ¦e Vauc¦use et ¦es Pyrenees Orìenta¦es.
±- Exìgences c¦ìmato-edaphìques
±.+- le c¦ìmat
·omme nous ¦'avons vu, c'est un arbre des pays chauds, sa cu¦ture ratìonne¦¦e n'est
p¦us a conse즦er dans ¦es regìons ou ¦a temperature mìnìma descend au-dessous de
-8°.
l¦ souííre des hìvers rìgoureux, a -+ç° son boìs ge¦e, heureusement ì¦ reperce assez
bìen de souche quand ce¦¦e-cì a ete protegee des íroìds par un buttage.
Sa cu¦ture dans ¦a regìon parìsìenne necessìte une exposìtìon tres enso¦e즦ee, avec
abrì de pa즦e pour proteger ¦es íìgues-í¦eurs.
A tìtre hìstorìque, un mode de cu¦ture partìcu¦ìer avaìt ete mìs au poìnt a
Argenteuì¦, ou ¦'on enterraìt ¦es cepees dans ¦e so¦ durant ¦'hìver.
En Bretagne, a bonne exposìtìon, on trouve de beaux exemp¦aìres a decouvert
(íìguìers de Roscoíí). En Provence, ì¦ ne depasse pas ¦'a¦tìtude de çoo metres.
le íìguìer resìste bìen a ¦a secheresse. Ses besoìns theorìques en eau sont de óoo a
;oo mm annue¦s. l'ìrrìgatìon íavorìse ìncontestab¦ement ¦es rendements maìs ¦a
qua¦ìte gustatìve et ¦es capacìtes de conservatìon du íruìt s'en ressentent.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡¡
±.±- le so¦
Tres accommodant sur ¦a nature du terraìn, ì¦ aííectìonne cependant ¦es terraìns
¦egers dans ¦esque¦s ¦'eau s'ìníì¦tre íacì¦ement.
Bìen que resìstant a ¦a secheresse, une certaìne íraîcheur est íavorab¦e au
deve¦oppement des íruìts du íìguìer. la nature sì¦ìceuse ou ca¦caìre du terraìn sem-
b¦e peu ìmporter.
Sìnon, on ¦e trouve dans tous ¦es so¦s : argì¦eux, sì¦ìceux, crayeux, humìdes a ¦'exces,
maìs non marecageux , ì¦ est paríoìs donne comme etant ¦e p¦us robuste de tous ¦es
arbres íruìtìers.
¡- lrrìgatìon et íumure
¡.+- lrrìgatìon
Bìen que cu¦tìve en sec dans de tres nombreuses sìtuatìons, ¦'ìrrìgatìon peut être
economìquement rentab¦e, p¦us partìcu¦ìerement s'ì¦ s'agìt d'une productìon de
íìgues íraîches. Toutes ¦es íormes d'ìrrìgatìon se rencontrent, en ¦oca¦ìse, a ¦a
cuvette ou a ¦a raìe.
les ìrrìgatìons doìvent être regu¦ìerement repartìes dans ¦e temps , et ì¦ convìent
d'evìter ¦es exces, ¦'arbre craìgnant partìcu¦ìerement ¦es sìtuatìons asphyxìantes.
Rares sont ¦es varìetes (te¦¦e ¦a Pastì¦ìere, cu¦tìvee autreíoìs dans ¦a regìon de
Tou¦ouse pour ¦a productìon de íìgues íraîches) quì ont des besoìns hydrìques
e¦eves.
¡.±- lumure
le íìguìer reagìt bìen a une bonne íumure, ¦'azote íavorìsant ¦e deve¦oppement des
íeu즦es et des tìges, ¦e phosphore ¦a co¦oratìon et ¦a maturatìon des íruìts. la
potasse augmente ¦a rìchesse en sucres. la íumure mìnera¦e apportee doìt tenìr
compte de ¦a rìchesse nature¦¦e du so¦ (ana¦yse chìmìque), de ¦a íumure organìque
prea¦ab¦ement ìncorporee et de ¦'àge de ¦a p¦antatìon.
Dans ¦e cas d'un so¦ moyennement pourvu en e¦ements mìneraux, un apport annue¦
peut être de ¦'ordre de +oo - ±oo - ±ço unìtes de N.P.K.
l'apport d'azote se rea¦ìse en deux ou troìs íoìs au prìntemps sur ¦e so¦ a ¦'ap¦omb
des branches.
les engraìs phosphopotassìques s'apportent en ¦oca¦ìse dans ¦e so¦ au de¦a du
dìametre de ¦a írondaìson aíìn d'evìter ¦es rìsques de brû¦ure.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡(
(- Protectìon sanìtaìre
Tres souvent, ¦es íìguìers bìen cu¦tìves ne necessìtent pas d'ìnterventìons phy-
tosanìtaìres. Gardons aux íìgues ce côte nature¦, dans ¦a mesure ou ce¦a est possì-
b¦e.
Nous devons touteíoìs enumerer ìcì ¦es prìncìpaux parasìtes et ma¦adìes du íìguìer.
(.+- Parasìtes
(.+.+- sur racìnes
les nematodes (Heteroera radìcìco¦a). lormatìon de ga¦¦es et nodosìtes sur ¦es racìnes. la p¦ante
deperìt.
Remede : desìníectìon du so¦ a ¦a vapeur ou au D.D. (Dìch¦oropropane -
Dìch¦oropropene).
(.+.±. sur tronc et branches
- Sco¦ytes du íìguìer (Hypoborus íìcus). ·e petìt co¦eoptere de +mm envìron pos-
sede troìs generatìons par an. On trouve souvent une ga¦erìe horìzonta¦e, a partìr
de ¦aque¦¦e part une quarantaìne de sous-ga¦erìes creusees par ¦es ¦arves.
Remedes : l'ìnsecte s'attaquant aux branches moyennes et petìtes des arbres peu
vìgoureux, ì¦ est conse즦e de supprìmer ¦es branches atteìntes et de ¦es brû¦er.
- longìcornes des íìguìers (Hesperophanes íascìcu¦atus et Hesperophanes grìseus).
·o¦eopteres de +o a ±ocm a ¦ongues antennes, dont ¦e corps est recouvert d'une
pubescence grìs cendre. Degàts ìmportants dans ¦e mìdì de ¦a lrance et tout ¦e
Bassìn Nedìterraneen. les ga¦erìes sont írequentes dans ¦e boìs de ¦'annee.
Remede : peu de remedes, sì ce n'est de sectìonner ¦es rameaux atteìnts et de ¦es
brû¦er.
- Kermes vìrgu¦e du íìguìer (lepìdosaphes conchyíormìs). ·ochen즦e en íorme de
vìrgu¦e encroûtant ¦es rameaux.
Remedes : traìtements d'hìver aux huì¦es jaunes a (¾ addìtìonnees d'un produìt systemìque
(parthìon).
- ·erop¦astes (·erp¦astes ruscì). ·ochen즦es g¦obu¦euses, recouvertes d'une epaìsse
secretìon cìreuse rose vìo¦ace , ce bouc¦ìer est íorme de p¦aques protegeant ¦e corps de
¦'ìnsecte. ·’est un redoutab¦e ennemì du íìguìer dans ¦e Bassìn Nedìterraneen.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡ç
Remede : traìtements d'hìver et en cours de vegetatìon, emp¦oyer ¦es ìnsectìcìdes
organophosphores (methìdatìon, bromophos,…). Des auxì¦ìaìres nature¦s,
sautere¦¦es (Tetrastìchus et Eub¦ema) ¦ìmìtent de ía¸on notab¦e ¦es popu¦atìons.
(.+.¡ - sur íeu즦es
- Teìgne (Sìmaethìs nemorana). l¦ s'agìt d'un pap즦on dont ¦a chen즦e se tìent a ¦a
íace superìeure de ¦a íeu즦e. ·ette chen즦e tìsse un abrì soyeux en íorme de íour-
reau et c'est ¦e parenchyme superìeur p¦ace sous cet abrì quì est devore par ¦a che-
n즦e. l'epìderme ìníerìeur est respecte.
Remede : Esters phosphorìques en cours de vegetatìon (ma¦atìon, phosa¦one,…).
- Psy¦¦es du íìguìer (Homotoma íìcus). ·e Psy¦¦e est beaucoup p¦us grand que ceux
des poìrìers et pommìers, ì¦ mesure çmm de ¦ongueur. Sa teìnte est brun-vert. les
œuís sont deposes dans ¦es eca즦es des bourgeons, ì¦s passent ¦'hìver dans cet etat,
¦es ¦arves naìssent en avrì¦-maì (Provence) et aussìtôt e¦¦es períorent ¦es bourgeons
de pìqûres nutrìcìa¦es. l¦ a une generatìon par an.
Remede : Esters phosphorìques dans ¦e courant de ¦a vegetatìon.
(.± - Na¦adìes
(.±.+ - sur racìnes, troncs branches charpentìeres, rameaux
- Pourrìdìe : racìne detruìtes par un exces d'eau.
Remede : assaìnìssement du terraìn
- lumagìne : enduìt noìràtre recouvrant ¦es organes.
Remedes : mesures d'hygìene genera¦e, destructìon des parasìtes íavorìsant ¦'ap-
parìtìon de cette ma¦adìe : pucerons, cochen즦es.
(.±.± - sur íruìts
- Nouche de ¦a íìgue (lonchaea arìste¦¦a). Petìte mouche de 8mm d'envergure,
noìre a reí¦ets verdàtres. la ponte est deposee dans ¦'œì¦ de ¦a íìgue (± a ¡ œuís par
íìgue). les ¦arves naìssent, e¦¦es s'attaquent au contenu du sycone, detruìsant
toutes ¦es í¦eurs aìnsì que ¦es paroìs du íutur íruìt. Rapìdement ¦e íruìt pourrìt et
tombe avant maturìte.
Remede : comme pour toutes ¦es mouches des íruìts, ¦utte tres dìííìcì¦e, seu¦s ¦es
ìnsectìcìdes tres puìssants peuvent empêcher ¦es pontes. Pu¦verìsatìons en íonctìon
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡ó
des avìs íournìs par ¦es statìons d'avertìssements agrìco¦es regìona¦es.
les produìts a base de dìmethoate doìvent être evìtes : nous avons remarque une
certaìne phytotoxìcìte de cette matìere actìve sur ¦es moracees.
ç - Entretìen du so¦
le so¦ peut être trava즦e mecanìquement, maìs jamaìs en proíondeur (rìsque de
sectìonner ou de b¦esser ¦es racìnes). Un grìííage ¦eger ou un dìsquage suííìsent.
Dans ¦e cas d'un verger adu¦te, ¦'enherbement permanent nous semb¦e preíerab¦e :
ì¦ íacì¦ìte ¦e passage des engìns, aìnsì que ¦a reco¦te, en evìtant ¦a presence d'une
boue co¦¦ante au moment des p¦uìes d'automne.
le desherbage chìmìque sur ¦e rang doìt être eííectue avec une grande precautìon
: nous avons pu constater une grande sensìbì¦ìte des moracees aux desherbants. l¦
convìent notamment d'observer scrupu¦eusement ¦es deux poìnts suìvants :
- Absence tota¦e de rejets au pìed des íìguìers (¦es en¦ever soìgneusement avant
tout travaì¦ : on doìt se trouver en presence d'un tronc unìque et propre).
- Ne pas desherber en presence de vent, même ¦eger.
- Ne pas utì¦ìser ¦es produìts íortement systemìques a base de g¦yphosate, type "
Round-up ". En eííet, nous avons remarque une grande sensìbì¦ìte des moracees
aux herbìcìdes. le produìt ne doìt jamaìs toucher ¦es partìes ch¦orophy¦¦ìennes du
vegeta¦, íeu즦es ou bourgeons, sous peìne d'accìdents (jaunìssement du íeu즦age,
puìs deperìssement de ¦'arbre dans ¦es cas graves). les produìts a base de g¦uphosy-
nate (type " Basta ") nous ont donne entìere satìsíactìon.
ó- ·omportement vegetatìí, íorme genera¦e et ta즦e
·'est vo¦ontaìrement que nous n'aborderons pas ìcì ¦es mecanìsmes de ¦a reproduc-
tìon sexuee du íìguìer, ¦es re¦atìons entre ¦e vegeta¦ et ¦'ìnsecte quì ¦uì est ìníeode,
¦e b¦astophage, aìnsì que ¦es prob¦emes de caprìíìcatìon. ·es aspects comp¦exes de
¦a vìe de ¦'arbre merìteraìent a eux seu¦s un expose.
Nous rappe¦ons qu'ì¦ exìste :
- des íìguìers mà¦es ou caprìíìguìers ,
- des íìguìers íeme¦¦es a tendance unìíere (une seu¦e reco¦te par an) ,
- des íìguìers íeme¦¦es a tendance bìíere (deux reco¦tes par an).
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡;
l¦ ne sera questìon ìcì que des íìguìers íeme¦¦es quì sont ¦es seu¦s, a de rares excep-
tìons pres, a produìre des íruìts comestìb¦es.
ó.+ - lorme genera¦e
le íìguìer est un arbre de ¦umìere : que¦¦e que soìt ¦a íorme choìsìe, e¦¦e doìt íavorìs-
er ¦a penetratìon du so¦eì¦ dans ¦a írondaìson.
Actue¦¦ement, deux types de íormes sont utì¦ìsees en cu¦ture :
-le gobe¦et p¦us ou moìns evase, compose d'un tronc et de branches charpentìeres.
A So¦¦ìes Pont, p¦antatìon a ó x çm (¡±o arbres/ha) ,
-la haìe íruìtìere, quì se caracterìse par une absence de tronc et de branches
maîtresses. E¦¦e presente ¦es avantages d'une productìon p¦us rapìde et d'une
reco¦te au so¦, maìs demande des pìncements et des arcures en cours de saìson
vegetatìve.
ó.± - Ta즦e
ó.±.+ - la Ta즦e de íormatìon a pour objet d'obtenìr ¦a coníìguratìon genera¦e de
¦'arbre, gobe¦et ou haìe íruìtìere, aìnsì que nous venons de ¦e voìr.
ó.±.± - la ta즦e d'entretìen consìste a ôter ¦es branches cassees et ma¦ades (ì¦ s'agìt
essentìe¦¦ement d'un nettoyage).
ó.±.¡ - la ta즦e par ec¦aìrcìe vìse a íaìre penetrer au maxìmum ¦a ¦umìere a ¦'ìn-
terìeur de ¦a írondaìson, aíìn de permettre un bon íonctìonnement de ¦a suríace
ío¦ìaìre pour bonne a¦ìmentatìon des íruìts. l¦ s'agìt de supprìmer ¦es rameaux ren-
trants, jume¦es, en surnombre quì se concurrencent mutue¦¦ement et etouííent ¦a
partìe utì¦e de ¦a írondaìson.
la ta즦e par ec¦aìrcìe revêt une ìmportance partìcu¦ìere dans ¦e cas de varìetes
bìíeres : ì¦ ne s'agìt pas ìcì de íavorìser systematìquement ¦a íormatìon de pousses
de ¦'annee, maìs de conserver ¦a quantìte optìma¦e de íìgues í¦eurs deja íormees sur
¦e boìs de ¦'annee precedente.
ó.±.( - la ta즦e de rajeunìssement. l¦ íaut supprìmer ¦es charpentìeres vìe즦ìssantes
en íavorìsant ¦eur remp¦acement par ¦a conservatìon de gourmands vìgoureux quì
prendront progressìvement ¦eur p¦ace. le boìs du íìguìer cìcatrìse ma¦ : ¦'arbre
n'aìme pas ¦es ta즦es trop ìmportantes.
Par ¦a ta즦e de rajeunìssement, on evìte d'eííectuer des amputatìons trop ìmpor-
tantes d'un seu¦ coup.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡8
ó.±.ç - Ta즦e de íructìíìcatìon. E¦¦e est dìííerente se¦on qu'ì¦ s'agìt de íìguìers
unìíeres (une seu¦e reco¦te) ou de íìguìers bìíeres (deux reco¦otes).
ó.±.ç.+ - les unìíeres produìsent a ¦'automne sur du boìs de ¦'annee. l¦s se ta즦ent
p¦us severement aíìn d'obtenìr moìns de íruìts, maìs avec une grosseur p¦us ìmpor-
tante.
ó.±.ç.± - les bìíeres produìsent deux íoìs dans ¦'annee : une premìere íoìs en juìn-
ju즦et sur ¦e boìs de ¦'annee precedente, puìs une seconde íoìs en septembre-octo-
bre sur ¦e boìs ayant pousse au cours de ¦'annee. ·es íìguìers se ta즦ent peu. ·omme
nous ¦'avons vu, ì¦s sont surtout concernes par ¦a ta즦e d'ec¦aìrcìe.
laìsses te¦s que¦s dans ¦a nature, sans ta즦e nì ìnterventìon d'aucune sorte, ¦es íìgu-
ìers produìsent. le mode de conduìte et ¦e systeme de ta즦e adoptes doìvent
ame¦ìorer cette productìon en permettant de concì¦ìer :
- les exìgences physìo¦ogìques de ¦'arbre ,
- les tendances de son port nature¦ ,
- les ìmperatìís de dep¦acements a ¦'ìnterìeur du verger ,
- le soucì de mìnìmìser ¦es íraìs de maìn-d'œuvre (íacì¦ìter ¦'acces aux íruìts ¦ors
des reco¦tes).
Dans une sìtuatìon donnee, ¦e comportement varìe consìderab¦ement d'une varìete
a ¦'autre. le choìx judìcìeux d'une varìete, peut être p¦us encore que pour ¦es autres
essences íruìtìeres, est ìcì capìta¦.
;- Varìetes
Un nombre tres ìmportant de varìetes a ete recense. l'agronome amerìcaìn ·ON-
DlT, dans son ouvrage " íìg. varìetìes : a monograph " de +,çç ne decrìt pas moìns
de óoo varìetes.
l'ìdentìíìcatìon des varìetes est bìen p¦us de¦ìcate encore que dans ¦e cas des
especes íruìtìeres de grande ìmportance commercìa¦e (rosacees a pepìns et a noyau
notamment).
- l'eííet mì¦ìeu est extrêmement ìmportant chez ¦e íìguìer. Nous avons pu
observer deux arbres ìssus de boutures pre¦evees sur un seu¦ arbre d'orìgìne. le
premìer sujet avaìt ete p¦ante en zone ¦ìttora¦e sur terraìn sì¦ìceux
(Porquerro¦¦es), ¦e second en Provence ìnterìeure sur so¦ ca¦caìre (Saìnt-Andìo¦).
l'aspect des íruìts dìííere au poìnt de íaìre croìre a ¦'exìstence de deux varìetes ,
dans ¦e cas ou ¦'observateur ìgnore ¦'orìgìne des boutures.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
¡,
- les ouvrages de descrìptìon pomo¦ogìques, et surtout ¦es ouvrages de
reíerence, sont bìen moìns nombreux que ceux quì concernent ¦es especes de
grande ìmportance commercìa¦e.
- l¦ arrìve que ¦es auteurs ne soìent pas d'accord entre eux. Pour un même nom
de varìete, on peut ¦ìre des descrìptìons dìííerentes dans ¦'ouvrage de ·ONDlT
et dans ce¦uì de SlNONET, ·HOPlNET et BA··lAlONE.
- les synonymes, nombreuses, sont sources de coníusìon.
- Une même varìete porte des noms dìííerents se¦on ¦es regìons ou e¦¦e est cu¦-
tìvee, paríoìs même se¦on ¦es v즦ages d'une même regìon.
- les chauvìnìsmes ¦ocaux sont nombreux, chacun etant persuade que sa propre
appe¦¦atìon est ¦a bonne en prìvì¦egìant sa propre croyance par rapport a toute
verìte hìstorìque ou scìentìíìque.
- les co¦¦ectìons de reíerence sont peu nombreuses. De p¦us, même dans ¦e cas
de ces co¦¦ectìons, toutes ¦es ìntroductìons n'ont pas ete determìnees avec une
certìtude abso¦ue.
D'ìmportantes co¦¦ectìons varìeta¦es exìstent dans quasìment tous ¦es pays rìveraìns
du Bassìn medìterraneen, notamment au Naroc, en Espagne, en lrance, au
Portuga¦, en lta¦ìe et bìen sûr en Turquìe, premìer producteur mondìa¦ de íìgues.
- Au Naroc, nous pouvons cìter :
. Bìíeres : Ournaxì - E¦ Kha¦ - Emar E¦ Kha¦ - Khe¦ìma - lassì - Hamara - lì¦e¦ìa -
Rhoudane - Ham Rhaman - geb¦ìa - Aunq E¦ Haman - Beìba.
. Unìíeres : E¦ Ouotì lebìed - Haíer E¦ Brhe¦ - Reggoudì - Tar¦ìt - ·haarì - E¦ Hmorì
- lercouch Jme¦ - Hamra - N'Hadaq - Noukka¦ì
- Parmì ¦es varìetes ¦es p¦us connues en lrance :
. Bìíeres : Dauphìne - Goutte d'or - Grìse de ¦a St-Jean - longue d'août - Nade¦eìne
des deux saìsons - Noìre de ·aromb - Ronde de Bordeaux - Su¦tane.
. Unìíeres : Bourjassotte noìre - Pastì¦ìere - Narse즦aìse - Be¦¦onne - Ronde de
Bordeaux - Noìr de Barbentane - ·o¦ de Dame b¦anc - ·o¦ de Dame noìr.
Dans ¦e cadre de ¦a cooperatìon íranco-marocaìne et p¦us precìsement du projet
PRAD n°oo+±, nous avons rea¦ìses des travaux :
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
(o
a) de prospectìon et de rassemb¦ement de c¦ones ,
b) de caracterìsatìon morpho¦ogìque et mo¦ecu¦aìre et,
c) d'eva¦uatìon pomo¦ogìque et agronomìque.
les c¦ones prea¦ab¦ement rassemb¦es en co¦¦ectìon a ¦'lNRA Neknes sont carac-
terìses au moyen des desrìpteurs morpho¦ogìques et des marqueurs mo¦ecu¦aìres.
l'eva¦uatìon pomo¦ogìque et agronomìque sur une perìode de ¡ ans aboutìra a ¦a
se¦ectìon des me즦eurs genotypes.
Par a즦eurs, une serìe de prospectìons dans ¦es popu¦atìons du Nord marocaìn rea¦-
ìsee aíìn de reperer ¦es íìguìers domestìques et ¦es caprìíìguìers ìnteressants pour
¦eurs caracteres pomo¦ogìques et agronomìques. la se¦ectìon de caprìíìguìers nous
a amenes a rea¦ìser un suìvì d'observatìons sur ¦a dynamìque du po¦¦ìnìsateur du
íìguìer, B¦astophaga psens l.
les íìguìers domestìques et caprìíìguìers retenus ¦ors des prospectìons seront
rassemb¦es en co¦¦ectìon et íeront ¦'objet de caracterìsatìon prìmaìre et secondaìre
u¦terìeure. la comparaìson des donnees mo¦ecu¦aìres obtenues sur ¦es íìguìers
marocaìns avec ce¦¦es de ¦a co¦¦ectìon du ·onservatoìre botanìque natìona¦
medìterraneen de Porquero¦¦es permettra de mettre en evìdence ¦es poìnts com-
muns et ¦es dìííerences, puìs d'enrìchìr chacune des deux co¦¦ectìons de caracteres
jusqu'a¦ors ìnedìts.
·omme nous venons de ¦e voìr, ¦a reussìte ou ¦'echec de ¦'ìmp¦antatìon d'un verger
de íìguìers sont condìtìonnes par de nombreux íacteurs dont nous n'avons souvent
pas ¦a maîtrìse (contexte economìque, proxìmìte de voìes de communìcatìon per-
mettant ¦'ecou¦ement rapìde de ¦a marchandìse dans ¦e cas de ¦a productìon de
íìgues íraîches, presence ou absence de ressource en eau).
Parmì ceux dont nous avons ¦a maîtrìse, ¦e choìx des varìetes nous paraît être d'une
ìmportance capìta¦e, qu'ì¦ s'agìsse de ¦a productìon de íìgues-í¦eurs, de íìgues d'au-
tomne a consommer en íraìs ou de íìgues a secher.
la zone d'adaptatìon optìma¦e d'une varìete peut être reduìte : pour ¦e Sud de ¦a
lrance, nous pouvons cìter ¦es cas de ¦a Vìo¦ette de So¦¦ìes et de ¦a Noìre de ·aromb
quì, que¦ que soìt ¦e mode de conduìte adopte, ne produìsent bìen que dans une aìre
tres ¦ìmìtee.
l'un des aspects ¦es p¦us concrets et ¦es p¦us pratìques du projet PRAD n°o+± con-
cernant ¦e íìguìer resìde dans ¦a possìbì¦ìte d'echanger du materìe¦ vegeta¦.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
(+
·APRlll·ATlON: POTENTlAllTES ET ·ONTRAlNTES
POUR lA PRODU·TlON DE llGUES SE·HES
A¦ì NANOUNl
lnstìtut Natìona¦ de ¦a Recherche Agronomìque
·entre Regìona¦ du Saìs et Noyen At¦as
Programme Arborìcu¦ture lruìtìere
B.P.ç;8 Neknes
Resume
le íìguìer (lìcus carìca l.) est une espece morpho¦ogìquement monoïque maìs
íonctìonne¦¦ement dìoïque (Kje¦berg et a¦, +,,8¡). l'arbre mà¦e (caprìíìguìer) et
¦'arbre íeme¦¦e (íìguìer commun) portent des íìgues dìííerentes par ¦eur íonctìon.
le premìer assure ¦a íournìture du po¦¦en et ¦'accomp¦ìssement du cyc¦e de ¦'ìnsecte
po¦¦ìnìsateur. le deuxìeme assure ¦a productìon des íìgues comestìb¦es. ·es
dernìeres peuvent être des íìgues í¦eurs quì se deve¦oppent par parthenocarpìe
(sans po¦¦ìnìsatìon) ou des íìgues d'automne quì necessìtent genera¦ement ¦a
po¦¦ìnìsatìon pour arrìver a maturìte. Pour être po¦¦ìnìsees, ces íìgues doìvent
recevoìr ¦a vìsìte du b¦astophage (B¦astophaga psenes ). ·et ìnsecte, dont ¦a íeme¦¦e
adu¦te quìtte ¦es mammes (íìgue du caprìíìguìer) chargee de po¦¦en et íertì¦ìsee, a
¦a recherche d'une íìgue receptìve pour deposer ses œuís, vìt en symbìose avec ¦e
íìguìer. l'objectìí de ¦'ìnsecte (¦a ponte) ne sera atteìnt que sì e¦¦e tombe sur une
íìgue íeme¦¦e d'un caprìíìguìer. la receptìvìte des íìgues des deux types d'arbres est
deca¦ee de manìere a ce que ¦es envo¦s precoces assurent ¦a po¦¦ìnìsatìon et ¦es
tardìís ¦a ponte. Seu¦es ¦es íìgues po¦¦ìnìsees se prêtent au sechage d'ou ¦'ìnterêt de
¦a caprìíìcatìon. ·ette dernìere peut être accomp¦ìe nature¦¦ement sì ¦es caprìíìguers
sont p¦antes aux a¦entours des arbres íeme¦¦es ou en accrochant des mammes sur
ces dernìers.
l'ìnterêt de ¦a caprìíìcatìon est connu par ¦a majorìte des arborìcu¦teurs marocaìns,
maìs ¦a cu¦ture des caprìíìguìers n'est pas tres deve¦oppee.
l'etude d'une co¦¦ectìon au domaìne experìmenta¦ de ¦'lNRA dans ¦a regìon de
Neknes a permìs d'eva¦uer ; c¦ones de caprìíìguìer se¦on des crìteres se rapportant
a ¦eur potentìe¦ de íournìr des b¦astophages.
Nots c¦es:
lìguìer (lìcus carìca l.), b¦astophage (B¦astophaga psenes), caprìíìguìer, po¦¦ìnìsatìon.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

PRENlERE PARTlE: REVUE BlBllOGRAPHlOUE
lntroductìon
le íìguìer commun, lìcus carìca l, est une espece quì, se¦on ¦es genotypes, peut
produìre une ou deux productìons par an. Se¦on ¦e cas, une íìgue peut exìger une
po¦¦ìnìsatìon pour se deve¦opper et arrìver a maturìte ou se deve¦opper gràce a ¦a
parthenocarpìe (Vìdaud,+,,;). les bourgeons de ¦'annee precedente dont ¦'evo-
¦utìon a ete b¦oquee, peuvent chuter ou reprendre ¦eur croìssance, au prìntemps
suìvant, pour atteìndre ¦a maturìte au moìns de juìn. ·es íruìts, n'etant pas
po¦¦ìnìses a cause de ¦'ìndìsponìbì¦ìte du po¦¦en a ¦'epoque de ¦eur receptìvìte,
arrìvent a maturìte gràce a ¦a parthenocarpìe. ·e sont ¦es íìgues í¦eurs. les bour-
geons quì apparaìssent a ¦'aìsse¦¦e des íeu즦es evo¦uent en íruìt au cours de ¦a
même annee pour arrìver a maturìte en ete. ·e sont ¦es íìgues d'automne
(Kje¦berg et a¦.,+,8¡). la productìon de ces íìgues peut être trìbutaìre de ¦a
po¦¦ìnìsatìon ou non.
la dìííerence majeure quì exìste entre ¦es íruìts dont ¦e deve¦oppement est trìbu-
taìre d'une po¦¦ìnìsatìon ou non est ¦'aptìtude au sechage. les íìgues í¦eurs et ¦es
íìgues d'automne des varìetes sont destìnees unìquement a ¦a consommatìon en
íraìs. les íìgues exìgeant une po¦¦ìnìsatìon pour se deve¦opper peuvent être aussì
bìen consommees en íraìs que mìses a secher. ·'est ¦a productìon de ce type de íruìt
quì peut va¦orìser ¦a cu¦ture du íìguìer dans des regìons enc¦avees (·heíchaouen et
Taounat) ou ¦'acces aux marches constìtue une contraìnte. le sechage permet aussì
de va¦orìser ¦a productìon en absorbant ¦a surproductìon.
l'operatìon de ¦a po¦¦ìnìsatìon est assuree par un ìnsecte appe¦e ¦e b¦astophage.
l'ìnteractìon entre ¦a íìgue et son po¦¦ìnìsateur est peut être ¦'un des cas specìaux
¦es p¦us connus dans ¦'operatìon de ¦a po¦¦ìnìsatìon (Hossar-NcKey et a¦.,+,,(). les
deux evo¦uent sìmu¦tanement de te¦¦e manìere que ¦'adu¦e de ¦'ìnsecte a besoìn de
deposer ses œuís au moment ou ¦a íìgue est receptìve au po¦¦en.
Bìo¦ogìe í¦ora¦e
le íìguìer commun (lìcus carìca l.) est une espece constìtuee d'arbres mà¦es (caprì-
íìguìer) et d'arbres íeme¦¦es. ·ette dìoïecìte quì n'est pas ancestra¦e chez ¦e íìguìer
(probab¦ement apparue p¦us tard que ¦a monoïecìte) est partìcu¦ìere a cette espece,
du íaìt que sur ¦e p¦an morpho¦ogìque, ¦es deux types d'arbres contìennent des
ìní¦orescences hermaphrodìtes. les ìní¦orescences du caprìíìguìer ont ¦e doub¦e
rô¦e d'assurer ¦a reproductìon de ¦'ìnsecte po¦¦ìnìsateur (P¦astophaga psenses) et de
íournìr ¦e po¦¦en, necessaìre a ¦a íertì¦ìsatìon des í¦eurs de ¦'arbre íeme¦¦e. ·e¦¦es de
¦'arbre íeme¦¦e sont destìnees a produìre ¦es íruìts comestìb¦es dont ¦a presence des
graìnes n'est pas toujours evìdente.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

lní¦orescences
la íìgue ou sycone est une ìní¦orescence dont ¦es í¦eurs sont regroupees dans une
structure en íorme d'urne quì n'est accessìb¦e que par une ouverture opposee au
pedoncu¦e (¦'ostìo¦e) (Vìdaud, +,,;). ·ette constìtutìon de ¦'ìní¦orescence íaìt que
¦e transíert du po¦¦en est eííectue unìquement par ¦'ìnsecte du b¦astophage quì vìe
en symbìose avec ¦es íìgues.
l¦eurs
l¦eur mà¦e: E¦¦e est constìtuee de ( a ç etamìnes au centre desque¦¦es se trouve un
gynecee avorte. ·'est donc une í¦eur, morpho¦ogìquement, hermaphrodìte dont ¦a
íonctìon íeme¦¦e n'est pas assuree.
·e type de í¦eur exìste aussì bìen chez ¦'arbre mà¦e que ce¦uì íeme¦¦e maìs avec ¦a
dìííerence que chez ¦'arbre íeme¦¦e, ¦es etamìnes ne portent jamaìs d'antheres, ce
quì ¦es rend íonctìonne¦¦ement sterì¦es.
l¦eur íeme¦¦e : E¦¦e est íormee d'un perìanthe de cìnq pìeces entourant un ovaìre a
ovu¦e unìque surmonte d'un sty¦e unìque se termìnant par un stìgmate.
·e type de í¦eur exìste chez ¦es arbres mà¦e et íeme¦¦e avec une dìííerence au nìveau
de ¦a ¦ongueur du sty¦e. ·hez ¦es ìndìvìdus íeme¦¦es, ¦e sty¦e est ¦ong (í¦eur
¦ongìsty¦ee) pendant qu'ì¦ est court (í¦eur brevìsty¦ee) chez ¦es ìndìvìdus mà¦es.
·ette dìííerence constìtue une adaptatìon pour rendre ¦e depôt des œuís dans
¦'ovu¦e, possìb¦e ou non se¦on ¦a ¦ongueur du sty¦e.
Bìo¦ogìe du po¦¦ìnìsateur
la íorme de ¦'ìní¦orescence, chez ¦e íìguìer, constìtue une barrìere mecanìque au trans-
íert du po¦¦en, ¦'ìnterventìon d'un ìnsecte specìíìque est donc necessaìre (Va¦deron and
l¦yod,+,;,). le b¦astophage (B¦astophaga psenes) est un hymenoptere de petìte ta즦e
(±mm) et dont seu¦e ¦a íeme¦¦e est dotee d'aì¦es (Vìdaud, +,,;). la reproductìon de cet
ìnsecte se íaìt exc¦usìvement a ¦'ìnterìeur de ¦a íìgue et precìsement a ¦'ìnterìeur de ¦'o-
vaìre. Apres ¦e depôt des œuís, dans ¦a í¦eur íeme¦¦e (brevìsty¦ee) du caprìíìguìer, par
¦'ìnsecte gràce a son ovìposìteur, ¦a ¦arve se deve¦oppe en se nourrìssant sur ¦es partìes
í¦ora¦es en creusant une ga¦¦e. Aìnsì, ¦a ¦arve se deve¦oppe au detrìment de ¦a í¦eur. les
œuís donnent, en genera¦e, des íeme¦¦es a ,o¾.
Apres deux moìs envìron, ¦'ìnsecte arrìve au stade adu¦te. le mà¦e, quì est aptere,
sort ¦e premìer et cherche actìvement ¦a íeme¦¦e, dans d'autres í¦eurs de ¦a même
íìgue. Apres ¦'accoup¦ement, ¦e mà¦e dechìre ¦a paroì de ¦a ga¦¦e et ¦es bractees de
¦'ostìo¦e pour permettre a ¦a íeme¦¦e d'eííectuer son envo¦. la íeme¦¦e, chargee de
po¦¦en et íecondee, quìtte ¦a í¦eur a partìr de ¦'ìnsertìon du sty¦e et part a ¦a
recherche d'une íìgue receptìve.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
((
·hez ¦'arbre íeme¦¦e, ¦'ìnsecte penetre dans ¦a íìgue íeme¦¦e, ¦a po¦¦ìnìse et meurt
sans assurer sa reproductìon. la nature ¦ongue des sty¦es (í¦eurs ¦ongìsty¦ees)
ne permettent pas a ¦'ìnsecte de deposer ses œuís. l¦ s'agìt ¦a donc d'un coní¦ìt
(Anstett et a¦,+,,;). l'arbre a besoìn de ¦'ìnsecte, ¦'attìre par des moyens d'at-
tractìon chìmìques pour assurer sa po¦¦ìnìsatìon et donc produìre des graìnes
maìs ne ¦uì permet pas de íaìre sa ponte. Naìs avec une pheno¦ogìe deca¦ee
entre ¦es deux types d'arbre (ì¦s sont rarement receptìves en même temps), ¦a
dernìere generatìon des ìnsectes emergeante coïncìde avec ¦a receptìvìte des
íìgues de ¦'arbre mà¦e, ce quì ¦uì permet de deposer ses œuís et donc assurer ¦a
contìnuìte de son cyc¦e. ·e deca¦age de ¦a pheno¦ogìe constìtue donc une íorme
d'adaptatìon pour perpetuer ¦a symbìose entre ¦'ìnsecte et cette espece de
íìguìer.
·yc¦es de ¦'ìnsecte et de ¦a íìgue
·hez lìcus carìca, ¦es arbres mà¦es produìsent des íruìts dìscrets quì sont ¦'hôte de
± ou ¡ generatìons d'ìnsectes sans chevauchement au cours de ¦'annee.
le b¦astophage passe ¦'hìver dans ¦es íìgues retardees du caprìíìguìer (mammes)
a ¦'etat ¦arvaìre (Kje¦berg et a¦, +,,o). ·es ¦arves reprennent ¦eur dìííerencìatìon
pour ec¦ore vers ¦e moìs de Naì. En quìttant ¦es mammes ou ì¦ n'y a pas de po¦¦en
(¦es antheres ne sont pas deve¦oppees), ¦es íeme¦¦es du b¦astophage penetrent
dans des íìgues nouve¦¦ement íormees sur ¦e caprìíìguìer. ·es íìgues, appe¦ees
proíìchìs, sont ¦es seu¦es receptìves en ce moment. Apres un nouveau cyc¦e, ¦es
ìnsectes íeme¦¦es emergent en juìn pour entrer, soìt dans des íìgues íeme¦¦es
comestìb¦es ou íìgues d'automne (¦es envo¦s precoces) soìt dans des íìgues de
caprìíìguìer (¦es envo¦es p¦us tardìves) (Va¦deyron and l¦oyd, +,;,). les pre-
mìeres n'assurent que ¦a po¦¦ìnìsatìon (passìvement) car ¦a tentatìve de ¦a ponte
est ratee a cause de ¦a ¦ongueur des sty¦es. les deuxìemes, par contre, arrìvent a
deposer ¦es œuís (sty¦e court). les ¦arves de cette ponte vont passer ¦'hìver dans
ces íìgues (mammes). le cyc¦e reprend. Aìnsì, ¦'eta¦ement de ¦a í¦oraìson ¦e ¦ong
de ¦'annee et ¦a synchronìsatìon ìntra - arbre des ìní¦orescences permettent
respectìvement ¦a survìe des popu¦atìons de ¦'ìnsecte po¦¦ìnìsateur et ¦e transíert
du po¦¦en.
·hez ¦'arbre íeme¦¦e, ¦es íìgues retardees peuvent se deve¦opper par partheno-
carpìe (¦e po¦¦en n'est pas dìsponìb¦e au moment de ¦eur receptìvìte) chez ¦es var-
ìetes bìíeres ou avortes chez ¦es varìetes unìíeres. les íìgues, ìssues des bour-
geons de ¦'annee, se deve¦oppent a ¦'aìsse¦¦e des nouve¦¦es íeu즦es et contìnuent
a grossìr jusqu' a ¦a maturìte (ju즦et-août). ·e sont ¦es íìgues d'automne. ·hez ¦e
caprìíìguìer, ces íìgues, assez rares, ne commencent ¦eur deve¦oppement que vers
¦a íìn août pour se termìner en Naì (Vìdaut, +,,;). ·es íruìts sont observab¦es en
hìver quand ¦es íeu즦es sont tombees. ·e¦a íaìt une dìííerence nette entre ¦es
deux sexes.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Determìnatìon de ¦a íìgue receptìve par ¦'ìnsecte
l'ìnsecte, en phase adu¦te, àge de ± jours doìt être capab¦e de reperer ¦'arbre a
vìsìter sur une dìstance de que¦ques dìzaìnes de metres, maìs doìt aussì dìstìnguer
¦'arbre recherche par rapport aux arbres d'autres especes. l'odorat et ¦a vìsìon sont
¦es deux sens quì ìntervìennent dans ¦'operatìon de reperage. Des travaux ont mìs
en evìdence ¦'exìstence de substances vo¦atì¦es quì emanent de ¦'ostìo¦e et permet-
tent d'attìrer ¦a íeme¦¦e adu¦te de ¦'ìnsecte (Hossar-NcKey et a¦.,+,,(). la com-
paraìson entre des extraìts ìssus de ¦a partìe externe de ¦a íìgue, de ¦a partìe ìnterne
et de ¦'ostìo¦e et ¦'extraìt tota¦, a montre que ce dernìer (extraìt tota¦) etaìt ¦e p¦us
attractìí chez ¦es deux types de íìgues. l'extraìt ìnterne etaìt aussì attractìí que
¦’extraìt tota¦ unìquement chez ¦a íìgue de ¦'arbre mà¦e.
l¦ a ete ega¦ement demontre que ¦a íìgue mà¦e est genera¦ement p¦us attractìve que
¦a íeme¦¦e. ·ecì pourraìt être exp¦ìque par ¦'evo¦utìon de ¦'adaptatìon p¦utôt íavor-
ab¦e a ¦a survìe de ¦'ìnsecte. l'attractìon, par ¦es produìts vo¦atì¦es, est consacre a ¦a
¦oca¦ìsatìon de ¦a íìgue receptìve a íaìb¦e dìstance (moìns de ç metres) et pour ¦a
penetratìon a travers ¦'ostìo¦e (Hossar-NcKey et a¦.,+,,(). l'ìnsecte se pose sur ¦a
íìgue et parcourt ¦a suríace en tenant ses antennes et sa tête dressees. Une íoìs ¦'e-
va¦uatìon íaìte et dans ¦e cas ou ¦a íìgue est receptìve, ¦'ìnsecte descend ses
antennes p¦us bas et avance a ¦a recherche de ¦'ostìo¦e. En entrant dans ¦a íìgue par
cet dernìer, ì¦ perd ses antennes partìe¦¦ement ou tota¦ement. Dans ¦e cas ou ì¦ n'y
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

·yc¦es de productìon (Va¦deyron and l¦oyd, +,;,)
lìguìer íeme¦¦e lìgues l¦eurs lìgues d'automne
·aprìíìguìer mamme proíìchì mamme
Type d'arbres
·aprìíìguìer
lìguìer íeme¦¦e
caractere de sycone
l¦eurs et
l¦eur = sty¦e
court
l¦eur et neutre
l¦eur = sty¦e ¦ong
lonctìon de ¦'ìnsecte
Transport de po¦¦en
et ponte dans ¦a
í¦eur
Po¦¦ìnìsatìon de ¦a
¦a í¦eur unìque-
ment
Resu¦tats
íonctìon en tant que
=¦ìeu de Ponte et
deve¦oppement des
¦arves
lonctìon en tant
que íeme¦¦e
lruìts mures
·aracteres et íonctìons des cycones chez ¦es deux types d'arbres de íìguìer
(Va¦deyron and l¦oyd, +,;,)
a pas receptìvìte, ì¦ part a ¦a recherche d'un autre íruìt p¦us receptìí. Un ìnsecte ne
peut vìsìter qu'une seu¦e íìgue et cette dernìere peut être vìsìter par p¦us d'une
íeme¦¦e.
la ¦oca¦ìsatìon de ¦'arbre, a des dìstances p¦us ìmportantes par ¦'ìnsecte, est eííec-
tuee gràce a ¦a vìsìon. l¦ semb¦e que ¦a cou¦eur vert-br즦ante (Kje¦berg and
Va¦deyron, +,8() de ¦a íìgue au moment de ¦a receptìvìte joue un rô¦e dans ce sens.
l'attractìvìte de ¦a íìgue est p¦us e¦evee au debut de ¦a perìode de receptìvìte (±
semaìnes envìron) et commence a dìmìnuer pour dec¦ìner a ¦a íìn. ·e dec¦ìn de ¦a
receptìvìte des íìgues íeme¦¦es constìtueraìt ¦uì aussì une adaptatìon pour que ¦es
ìnsectes se dìrìgent davantage vers ¦es íìgues mà¦es quì ont une receptìvìte retardee
par rapport aux íìgues íeme¦¦es.
Nethodes de po¦¦ìnìsatìon
l¦ est genera¦ement admìs que seu¦es ¦es íìgues po¦¦ìnìsees et donc quì ont des
embryons vìab¦es (varìetes types smyrnes) peuvent être utì¦ìsees pour ¦e sechage.
la po¦¦ìnìsatìon est donc une operatìon ob¦ìgatoìre dans ¦es regìons ou ce type de
cu¦ture est pratìque a ¦'eche¦¦e commercìa¦e. Deux methodes de po¦¦ìnìsatìon exìs-
tent chez ¦e íìguìer :
- Des íruìts de caprìíìguìer sont accroches sur ¦es branches du íìguìer íeme¦¦e a raì-
son de p¦usìeurs dìzaìnes au moment de ¦a receptìvìte quì dure deux a troìs
semaìnes (Khadarì et a¦., +,,ç). la perìode de receptìvìte est determìnee par ¦a
cou¦eur des íruìts. ·es dernìers ont une cou¦eur vert c¦aìre avant de vìrer vers un
vert sombre quì determìne ¦a íìn de ¦a receptìvìte.
- Des arbres de caprìíìguìer sont p¦antes au bord de ¦a parce¦¦e, du côte du vent
domìnant. le b¦astophage, en emergeant du caprìíìguìer, eííectue un envo¦ a ¦a
recherche des íìgues receptìves. Dans ce cas, ¦e prob¦eme de ¦a dìstance entre ¦es
arbres mà¦es et ceux íeme¦¦es peut se poser car ¦'ìnsecte a tendance a vìsìter ¦es
íruìts ¦es p¦us proches et ¦a duree de vìe de ¦'ìnsecte adu¦te (± jours envìron) ¦ìmìte
cette dìstance a que¦ques metres (Kje¦berg and Va¦deyron, +,,o). Des arbres mà¦es
peuvent aussì être eparp즦es dans ¦e verger. ·ette manìere de íaìre est ¦a p¦us adap-
tee aux zones ou ¦e c¦ìmat trop sec ne permet pas a ¦'ìnsecte adu¦te de vìvre assez
¦ongtemps (que¦ques heurs). De ce íaìt, e¦¦e ne peut vìsìter des arbres re¦atìvement
¦oìntaìns.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
(;
DEUXlENE PARTlE : EVAlUATlONS DES ·APRlllGUlERS
lO·AUX ET lEUR lNTERET POUR lA POlllNlSATlON
lntroductìon
Dans ¦es regìons de productìon du íìguìer (Taounat et ·heíchaouen), ¦es arborìcu¦-
teurs n'ìgnorent pas ¦e rô¦e de ¦a caprìíìgatìon dans ¦a productìon des íìgues d'au-
tomne. la cu¦ture des caprìíìguìers est, par contre, ìgnoree dans ¦a p¦us part des cas.
Dans ¦es zones ou ¦es caprìíìguers ne sont pas dìsponìb¦es, ¦es arborìcu¦teurs s'ap-
provìsìonnent en proíìchìs dans ¦es souks hebdomadaìres, ce quì pose ¦e prob¦eme
de ¦a survìe de ¦'ìnsecte et de ¦'eííìcacìte même de ¦'operatìon de po¦¦ìnìsatìon. la
reco¦te des proíìchìs au stade opportun de ¦'emergence des ìnsectes adu¦tes aìnsì
que ¦a duree et ¦es condìtìons de conservatìon de ces proíìchìs pourraìent, en eííet,
aííecter ¦a qua¦ìte de ¦'operatìon.
Dans ¦es zones ou ces proíìchìs sont reco¦tes, ¦es caprìíìguìers poussent genera¦e-
ment a ¦'etat spontane. les cas de p¦antatìon des arbres mà¦es au seìn des vergers
restent rares.
Dans certaìnes regìons (Ouezzan), ¦es arborìcu¦teurs n'eííectuent pas ¦'operatìon
de ¦a caprìíìgatìon. ·onscìents de ¦'ìní¦uence de ¦a productìon des íìgues d'automne
sur ce¦¦e des íìgues í¦eurs, ì¦s evìtent cette operatìon pour assurer un bon nìveau de
productìon des íìgues í¦eurs d'un c¦one appe¦e "A¦ghanì". ·e c¦one quì n'est rencon-
tre que dans une ¦oca¦ìte a ¦'ouest d'Ouezzan, produìts des íìgues í¦eurs recherchees
par ¦es ìntermedìaìres.
Sì ¦a qua¦ìte pomo¦ogìque des íruìts, ¦a productìvìte et ¦a nature bìíere ou unìíere
determìnent ¦a va¦eur d'une varìete íeme¦¦e, chez ¦e íìguìer, ¦a presence des
mammes, ¦a rìchesse en proíìchìs et en po¦¦en constìtuent ¦es crìteres determìnant
¦a qua¦ìte d'un caprìíìguìer.
la quantìíìcatìon de ces crìteres a permìs d'eva¦uer une co¦¦ectìon de genotypes
caprìíìguers ìnsta¦¦ee dans ¦e domaìne d'Aìn Taoujdate dans ¦'objectìí de ¦es carac-
terìser.
Naterìe¦ et methodes
les genotypes, dont ; ìssus de prospectìons au Naroc et deux d'orìgìne a¦gerìenne,
sont p¦antes en ¦ìgnes a raìson de ¡ arbres par genotypes. ·es ¦ìgnes sont sìtuees sur
¦a bordure ouest de ¦a co¦¦ectìon des genotypes íeme¦¦es.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
(8
les observatìons eííectuees ont porte sur :
- ¦a rìchesse en mammes en hìver (novembre et janvìer) ,
- ¦a charge des proíìchìes a ¦a mì-mars et a ¦a mì-juìn. la quantìíìcatìon est íaìte
sur un echant즦on de +ç rameaux (prìs au hasard) par genotype ,
- la qua¦ìte des mammes a ete eva¦uee par ¦'examen des structures ìnternes et
¦'aspect genera¦ des sycones ,
- la charge po¦¦ìnìque est eva¦uee, vìsue¦¦ement, se¦on ¦'ìntensìte du nuage
degage apres une pressìon manue¦¦e sur une dìzaìne de proíìchìs ,
- la co¦onìsatìon en ¦arves de p¦astophage a ete eva¦uee, par quantìíìcatìon des
ga¦¦es de +o proíìchìes. le denombrement est eííectue a ¦'aìde d'une ¦oupe sur
des íruìts coupes en deux.
Resu¦tats
l'etude a permìs d'obtenìr ¦es resu¦tats suìvants (Oukab¦ì et a¦.,±oo+) :
- la pheno¦ogìe des caprìíìguìers se caracterìse par un eta¦ement p¦us ou moìns
ìmportant dans ¦e temps, ce quì permet d'assurer ¦a po¦¦ìnìsatìon et ¦'accom-
p¦ìssement du cyc¦e du b¦astophage. l'ìnìtìatìon des mammes est sìtuee en juìn,
soìt un moìs avant ¦a perìode de maturìte des íìgues de consommatìon.
- la charge en mammes est p¦us ìmportante en ete qu'en hìver, pour tous ¦es
c¦ones a ¦'exceptìon du c¦one Dokkar tardìí. ·e dernìer est donc ¦e c¦one ¦e p¦us
tardìí. lront d'Oued n° ¡, quì n'a pas produìt de mammes est un type unìíere.
- la rìchesse en rameaux íructìíeres du Dokkar Tardìí et ·he¦¦ah n°¡(voìt tab.+)
¦eur donne ¦e potentìe¦ de supporter un nombre p¦us ìmportant de mammes.
- l' ostìo¦e dont ¦a ta즦e est petìte chez ¦e c¦one ·he¦¦ah n°¡ pourraìt constìtuer
un ìnconvenìent ¦ors de ¦a sortìe des íeme¦¦e adu¦tes apres ¦eur emergence.
- le dìametre des mammes varìe de ±+mm chez Kasbat Skhìrat, a ±ó.;mm chez
·he¦¦ah n° (, avec une moyenne de ±(mm (Voìr Tab.+).
- le nombre de ga¦¦es (Tab.+) quì represente ¦'ìmportance de ¦a co¦onìsatìon de
¦a mamme par ¦es ¦arves varìe consìderab¦ement se¦on ¦es genotypes. l¦ peut
atteìndre çço chez ¦es c¦ones lront d'Oued ( et Ame¦¦a¦ maìs peut se ¦ìmìter a
±oo ·hez Tìten Scourt.
- la proportìon des mammes avortees est íaìb¦e, ce quì pourraìt ìndìquer une
concordance entre ¦e cyc¦e du vegeta¦ et ce¦uì de ¦'ìnsecte.
- la corre¦atìon entre ¦a ta즦e de ¦a mamme et ¦'ìmportance de sa co¦onìsatìon
(Tab.+) n'est pas evìdente. ·ette ìmportance pourraìt être p¦utôt ¦ìee a ¦a capac-
ìte d'attractìon de ¦a íìgue en produìsant des produìts vo¦atì¦es.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
(,
- les íeme¦¦es adu¦tes de ¦'ìnsecte emergent dans ¦es condìtìons de Neknes vers
¦a íìn du moìs de Nars. E¦¦e penetrent dans ¦es proíìchìs neoíormees pour
eííectuer ¦eur ponte. la nouve¦¦e generatìon quì se chargera de ¦a po¦¦ìnìsatìon
connaîtra son emergence au cours du moìs de Juìn.
- la tardìvete des c¦ones Dokkar Tarìí, lront d'Ouedn°( et ·he¦¦ah n°¡ permet-
traìt aux íeme¦¦es quì emergent tardìvement ¦a possìbì¦ìte de íaìre ¦eur ponte et,
par consequent, d'assurer ¦a contìnuìte du cyc¦e de ¦'ìnsecte.
- A ¦'exceptìon du c¦one Amezìane et lront d'Oued (, ¦a charge po¦¦ìnìque des
proíìchìs est genera¦ement e¦evee (Tab.±).
- le nombre de proíìchìs par ±çcm de ¦ongueur se sìtue aux a¦entours de ++ en
moyenne avec un net detachement pour ¦e c¦one Amezìane (tab.±) quì est
unìíere.
- la co¦onìsatìon par ¦es ¦arves de b¦astophage est ìmportante chez Kasbat
Skhìrat et ·he¦¦ah (, pendant qu'e¦¦e est íaìb¦e chez Amzìane (Tab.±). E¦¦e est
moyenne chez ¦es autres.
·onc¦usìon
l'eva¦uatìon des caprìíìguìers ¦ocaux, ìnsta¦¦es dans ¦a co¦¦ectìon d'Aìn Taoujdate,
nous permet de retenìr ¦es c¦ones Dokkar Tardìí, Kasbah Skhìrat et ·he¦¦ah ( pour
¦eurs qua¦ìtes d'abondance des pousses, de productìvìte des mammes et de ¦a
rìchesse en po¦¦en. le c¦one Ame¦¦a¦ peut être ega¦ement retenu pour sa rìchesse en
ga¦¦es, ce quì pourraìt ¦aìsser supposer que ses íìgues ont un pouvoìr e¦eve d'attrac-
tìon. les autres presentent certaìnes qua¦ìtes maìs sont moìns períormants.
Tab¦eau +: Abondances des mammes et ìmportance de ¦a co¦onìsatìon
des í¦eursTab¦eau
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ço
Genotypes
Ame¦¦a¦
Amezìane
Dokkar tardìí
Kasbah skhìrat
lront d'oued(
·he¦¦ah(
lront d'oued¡
Tìten Scourt
Ouzìdane
lmportance
pousses
Noy.
Red.
Abon.
Noy.
Red.
Abon.
Noy.
Noy.
Noy.
-
o.(
o.ç
(.ó
o.o
±.,
+.ç
o.o
o.;
o.o
+.+;
(.ç
+.ç
±.ç
¡.o
+.o
(.±
o.o
±.ç
±.o
±.¡ç
Nombre de
mammes/±çcm
+ç/++ ±ç/+
·orre¦atìon
Dìametre et
ga¦¦es
-o.oç
o.+,
-o.,(
o.±+
o.ó8
o.8ç
o.¡+
-o.±ç
o.+8
o.±(
Nombre de
Ga¦¦es/proíìchì
ççó
¡,±
¡8o
±8ç
çço
±óo
-
±o±
±;8
¡ó+
Dìametre
mammes
(mm)
±(.,
±±.(
±±.;
±+.o
±ó.8
±ó.;
-
+,.;
±o.±
±±.;
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç+
Genotypes
Ame¦¦a¦
Amezìane
Dokkar tardìí
Kasbah skhìrat
lront d'oued(
·he¦¦ah(
lront d'oued¡
Tìten Scourt
Ouzìdane
,.¡
+;.o
;.,
,.;
+±.;
+±.ç
8.;
,.;
+o.,
+o.,
o.oo
o.oo
±.oo
±.+o
ç.±o
ç.ço
+.¡ç
±.±o
¡.ço
±.(
·o¦onìsatìon par
¦es ¦arves
b¦astophage
Noy
laìb¦e
Noy
lorte
Noy.
lorte
Noy.
Noy.
Noy.
Rìchesse en
po¦¦en
Noyenne
laìb¦e
lmportante
Noyenne
laìb¦e
Abondante
Noyenne
lmportante
Noyenne
-
Nombre de
mammes/±çcm
+ç/++ ±ç/+
Reíerences bìb¦ìographìques
Anstett,N.·., N.Hossaert-NcKey and l.Kje¦¦berg, +,,;.lìgs and po¦¦ìnators: evo¦u-
tìonary coní¦ìcts ìn a coevo¦ved mutua¦ìsm. Tree vo¦.+±, n°¡ PP:,(-,,.
Hossaert-NcKey, N.Gìbernau and J.E.lrey, +,,(. ·hemosensory attractìon oí íìg
wasps to substances produced by receptìve íìgs. Entomo¦.exp.appe¦. ;o:+8ç-+,+
Kje¦berg,l.A.A¦jìbourì et G.Va¦deyron, +,8¡. Observatìons recentes sur ¦a po¦¦ìnìsa-
tìon du íìguìer. lruìts.Vo¦.¡8,n°;-8 PP:çó;-çó,
Kje¦berg,l.and G.Va¦deyron, +,8(. The po¦¦ìnatìon oí the íìg tree (lìcus carìca l.)
and ìts contro¦ ìn hortìcu¦ture. Acta Oeco¦ogìca/oeco¦.Gener, Vo¦.ç,PP.(o;-(+±
Kje¦berg,l.,P.H.Gouyon, N.lbrahìm, N.Raymon and G.Va¦deyron, +,8;. The stabì¦-
ìty oí the symbìosìs between dìoecìous íìgs and theìr po¦¦ìnators: a study oí lìcus
carìca l. and B¦astophaga psenes l.
Kje¦berg,l. and G.Va¦deyron, +,,o. Specìes-specìíìc po¦¦ìnatìon: a he¦p or a ¦ìmìta-
tìon to range extensìon', Bìo¦ogìca¦ ìnvasìons ìn europe and medìterranean basìn,
K¦uwer Academìc Pub¦ìshers,Dordrecht. Pp: ¡;+-¡;8.
Khadarì,B., N.Bìbernau, N.·.Anstett, l.Kje¦berg and N.Hossaert-NcKey, +,,ç.
vhen íìgs waìt íor po¦¦ìnators: the ¦ength oí íìg receptìvìty. Amerìcan Journa¦ oí
Botany, 8±(8):,,±-,,,.
Oukab¦ì,A., Namounì, A. et lagheza¦ì,N, ±oo+, Eva¦uatìon des caprìíìguìers ¦ocaux
et ¦eur ìnteret pour ¦a po¦¦ìnìsatìon, Acta Hortìcu¦turae (Sous presse).
Va¦deyron,G. and D.G.l¦oyd, +,;,. Sex dìííerences and í¦owerìng pheno¦ogy ìn the
common íìg, lìcus carìca l. Evo¦utìon, ¡¡(±) pp: ó;¡-ó8ç
Vìdaud,J.,+,,;. le íìguìer, monographìe. ·tìíe¦.
Tab¦eau ±: Rìchesse en proíìchìs et charge po¦¦ìnìque des sycones
PRODU·TlON DE llGUES : PERSPE·TlVES
POUR lA ·ONNER·lAllSATlON DES llGUES SE·HES
Juan luìs Gamero
Exportacìon de Nercancnas Extremenas S.A.
Vìce-Presìdent de ¦'O.l.A. des lìgues Seches et Derìves, Espagne.
E-maì¦ : coproQaccessnet.es
Descrìptìon du íìguìer
le íìguìer s'appe¦¦e en espagno¦ "hìguera", en arabe "Kerma", en ang¦aìs "íìg", en
ìta¦ìen "íìco", et en portugaìs "íìgueìra". l¦ íaìt partìe de ¦a c¦asse des Dìcoty¦edones
et de ¦'ordre des Urtìca¦es, appartìent a ¦a grande íam즦e des Noracees et au genre
"lìcus".
l¦ y a ;ço especes connues de íìguìers pour toutes ¦es regìons chaudes du monde, ¦a
p¦us ¦argement et mìeux decrìte agronomìquement etant ¦e íìguìer ordìnaìre ou
"íìcus carìca domestìca l."
l¦ s'agìt d'un arbre typìque des regìons seches medìterraneennes. Sa rustìcìte cu¦-
tura¦e, son adaptabì¦ìte a des sìtuatìons dìverses et sa mu¦tìp¦ìcatìon íacì¦e en íont
un íruìt tres approprìe pour ¦a cu¦ture extensìve.
Productìon commercìa¦e
les íruìts du íìguìer possedent deux orìentatìons productìves :
Productìon pour ¦a commercìa¦ìsatìon EN lRAlS
Productìon pour ¦e SE·HAGE, dont nous nous occuperons presentement.
Processus de sechage des íìgues
Etant donne que ¦e terrìtoìre geographìque de productìon est te¦¦ement vaste et
qu'ì¦ y a un te¦ nombre de varìetes ¦es p¦us recommandees pour ¦e sechage sont ¦es
íìgues a peau íìne, quì sont en genera¦ ¦es íìgues b¦anches. les íruìts sont se¦ec-
tìonnes par ta즦e, aíìn d'obtenìr un sechage regu¦ìer au seìn de chaque ¦ot. l¦
doìvent être reco¦tes apres mûrìssement tota¦, en ¦es cue즦ant sur ¦'arbre ou en ¦es
ramassant sur ¦e so¦ apres ¦a "chute nature¦¦e", et dans ce dernìer cas, ¦e so¦ doìt être
ameub¦ì et debarrasse des mauvaìses herbes pour íacì¦ìter ¦a reco¦te, et ¦es íruìts
doìvent être ramasses tous ¦es jours pour evìter des deterìoratìons.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç±
Sì ¦a reco¦te se íaìt sur ¦'arbre, ì¦ íaut íaìre en sorte que ¦es íruìts presentent ¦es car-
acterìstìques suìvantes :
Ou'ì¦s ne s'ouvrent pas sì on ¦es serre ,
Ou'ì¦s soìent doux au toucher, rìdes et tombants ,
Sur ¦'ostìo¦e, on voìt sortìr une goutte de mìe¦ ou sìrop.
le processus de sechage peut se íaìre de deux ía¸ons :
a.- Sechage nature¦
b.- Sechage artìíìcìe¦
Processus de sechage nature¦
la reco¦te des íìgues doìt être íaìte tous ¦es jours, ¦e matìn aux premìeres heures ,
¦es íìgues dont ¦e sechage n'est pas comp¦et doìvent être exposees au so¦eì¦, en ¦es
dìsposant sur des nattes ou des c¦aìes de roseaux, et ì¦ convìent de ¦es recouvrìr pen-
dant ¦a nuìt pour evìter ¦es parasìtes et ¦'humìdìte, en dep¦a¸ant et en retìrant ce¦¦es
dont ¦e sechage est suííìsamment avance pour qu'ì¦ se termìne a ¦'ombre et dans un
endroìt bìen aere.
Une varìante de ce sechage nature¦ consìste a ¦es echauder dans de ¦'eau bou즦ante
a ç¾ de se¦ pendant (ç secondes et ensuìte a proceder comme decrìt precedem-
ment.
les íruìts ayant entame ¦a íermentatìon seront e¦ìmìnes , ì¦s sont íacì¦es a recon-
naître car ì¦s se goní¦ent et degagent ¦ìquìdes et gaz.
le sechage est consìdere termìne ¦orsque ¦e íruìt est bìen soup¦e. les pu¦pes doìvent
être íìnes et a consìstance mìe¦¦euse, et ¦e íruìt doìt garder sa íorme ¦orsqu'on ¦e
serre.
les varìetes de cou¦eur b¦anche sont ¦es p¦us apprecìees par ¦es consommateurs.
Processus de sechage artìíìcìe¦
l¦ est rea¦ìse sur des evaporateurs a p¦ateaux, une íoìs ¦e trìage eííectue, et ¦ors de
ce processus, ì¦ est ìndìspensab¦e que tous ¦es íruìts se dessechent de ía¸on unì-
íorme.
la premìere phase du sechage doìt se íaìre a des temperatures ìníerìeures a (ç'·.
les íruìts sont a¦ors echaudes et seches pour ¦a deuxìeme íoìs.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç¡
Processus de se¦ectìon et de trìage
l¦ exìste deux moda¦ìtes pour ¦a consommatìon de íìgues seches, ¦e trìage par ta즦es
pour ¦a se¦ectìon-condìtìonnement, et ¦es íìgues non ca¦ìbrees destìnees a ¦a transíor-
matìon ìndustrìe¦¦e.
lìgues destìnees a ¦a se¦ectìon-condìtìonnement
Aíìn de coníerer une p¦us grande rentabì¦ìte a cette cu¦ture, ¦es íìgues doìvent être
trìees se¦on ¦eur ta즦e et ¦eurs caracterìstìques organo¦eptìques, ¦es trìeuses ¦es p¦us
courantes etant ce¦¦es a tambour rotatìí horìzonta¦, en commen¸ant par un pre-
mìer crìb¦age avec une gr즦e pour ¦a proprete, un deuxìeme avec une chape per-
íoree de ±o/±¡ mìn ', un troìsìeme a ±ç/±8 mìn ' et ¦e dernìer a ¡±/¡ç mìn ' , ¦es
mesures doìvent être ajustees au debut de ¦a campagne car ¦a ta즦e des íìgues peut
varìer d'une annee a ¦'autre se¦on ¦a p¦uvìometrìe et d'autres íacteurs, ¦a trìeuse
etant penchee depuìs ¦'entree jusqu'a ¦a sortìe du produìt et ¦a hauteur pouvant
être reg¦ee se¦on ¦es besoìns pour obtenìr ¦es ca¦ìbres suìvants :
·ategorìe Extra ............................................moìns de ;± Un/kg
·ategorìe A ou +ere ·ategorìe ....................de ;± a +oç Un/kg
·ategorìe B ou ±eme ·ategorìe................…de +oç a +±o Un/kg
la categorìe non ca¦ìbree ou ayant un p¦us grand nombre d'unìtes/kg sera destìnee
a ¦a transíormatìon ìndustrìe¦¦e.
Dans tous ¦es cas, ¦es íìgues seches doìvent être saìnes, correctes, et commer-
cìa¦es : ¦ìbres et ìndemnes de toute matìere etrangere.
le maxìmum d'humìdìte permìs est de ±(¾ du poìds pour toutes ¦es categorìes.
·aracterìstìques et to¦erances
les íìgues seches se¦ectìonnees doìvent presenter ¦es caracterìstìques et to¦erances
suìvantes.
·ATEGORlE EXTRA.- Texture douce, sans me¦ange de varìetes, ¦a cou¦eur doìt être
unìíorme, pu¦pe et consìstance mìe¦¦euse, doìt contenìr ;± unìtes/kg et avoìr au
maxìmum ç¾ de íìgues endommagees toutes causes coníondues, parmì e¦¦es ±¾
au maxìmum de íìgues endommagees par ¦es ìnsectes.
·ATEGORlE l.- Texture douce, sans me¦ange de varìetes, ¦a cou¦eur doìt être unì-
íorme, pu¦pe et consìstance mìe¦¦euse, doìt contenìr au maxìmum +oç unìtes/kg,
avoìr au maxìmum +o¾ de íìgues endommagees toutes causes coníondues, parmì
e¦¦es au maxìmum ç¾ de íìgues endommagees par ¦es ìnsectes.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç(
·ATEGORlE ll.- Texture douce, sans me¦ange de varìetes, ¦a cou¦eur doìt être unì-
íorme, pu¦pe et consìstencìa mìe¦¦euse, doìt contenìr au maxìmum +±o unìtes/kg,
avoìr au maxìmum +ç¾ de íìgues endommagees toutes causes coníondues, parmì
e¦¦es +o¾ au maxìmum de íìgues endommagees par ¦es ìnsectes.
·ATEGORlE NON ·AllBREE.- E¦¦e doìt presenter une certaìne unìíormìte dans ¦a
cou¦eur, doìt contenìr au maxìmum +ç¾ de íìgues endommagees toutes causes con-
íondues, parmì ¦esque¦¦es +o¾ au maxìmum de íìgues endommagees par ¦es ìnsectes.
Pour toutes ¦es categorìes, ¦a ¦ìmìte pour ¦es Aí¦atoxìnes dans ¦'ensemb¦e de ¦'Unìon
Europeenne pour ¦a matìere premìere non transíormee est de +o p.p.b. ou U/kg,
pour ¦es Aí¦atoxìnes Tota¦es, et de ç p.p.b. ou U/kg pour ¦a B+.
Ouant au produìt transíorme, ¦es ¦ìmìtes sont : ( p.p.b. ou U/kg et ± p.p.b. pour ¦a B+.
Narche des grands et petìts consommateurs ou consommateur íìna¦
l¦ exìste un marche des grands consommateurs quì sont ¦es ìndustrìes ou ¦es íìgues
seches sont transíormees en pàte et autres preparatìons, seu¦es ou me¦angees a
d'autres íruìts secs , ces ìndustrìes achetent ¦a productìon en amont, en utì¦ìsant
prìncìpa¦ement des íìgues non ca¦ìbrees, a condìtìon qu'e¦¦es soìent saìnes, propres
et repondent aux caracterìstìques et to¦erances exposees auparavant.
l'autre marche est ce¦uì des íìgues se¦ectìonnees-ca¦ìbrees, repondant aux categorìes
correspondantes et ou ¦es presentatìons peuvent être tres dìverses, ¦a p¦us courante en
Europe etant ¦e sachet de kg ou + kg, bìen qu'e¦¦es contìnuent d'être vendues en vrac
en cageots de +o kg, maìs ¦es íìgues se¦ectìonnees sont en genera¦ presentees dans des
conteneurs p¦us petìts, des barquettes a íì¦m retractab¦e et en paquets de ±ço g.
la pàte de íìgues est une autre presentatìon ou e¦¦es sont en genera¦ me¦angees a
des noìx ou amandes, et que ¦'on trouve sous íorme de ga¦ettes ou demì-ga¦ettes,
sous emba¦¦age retractab¦e.
la presentatìon ¦a p¦us novatrìce quì exìste dans ¦a regìon d'Estremadure (quì
represente ;o¾ de ¦a productìon tota¦e espagno¦e) sont ¦es bonbons de íìgues quì
sont en traìn de trouver un bon marche a ¦'eche¦¦e ìnternatìona¦e, et quì consìstent
en des íìgues seches de ta즦e moyenne enrobees de choco¦at, bìen souvent en y
ajoutant ega¦ement de ¦a ¦ìqueur.
Securìte a¦ìmentaìre
la securìte a¦ìmentaìre est un íacteur c¦e quì, unì a ¦a qua¦ìte du produìt, est un dou-
b¦e e¦ement pour ouvrìr ¦es marches , par consequent, toute ìndustrìe íaìsant par-
tìe d'un Systeme de Norma¦ìsatìon doìt commencer par presenter un document
decrìvant son propre systeme de qua¦ìte, pour obtenìr par ¦a suìte ¦a ·ertìíìcatìon
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
çç
attestant ¦e respect des normes lSO ,ooo pour ¦'annee ±ooo, et dans ¦e cadre de ce
systeme, ì¦ convìent de mettre en oeuvre un contrô¦e des poìnts crìtìques.
·ondìtìons nutrìtìonne¦¦es des íìgues seches
l¦ n'exìste que peu d'ìníormatìon sur ¦es íìgues seches en genera¦, car ì¦ ne s'agìt pas
d'une cu¦ture prìncìpa¦e, maìs d'un comp¦ement a d'autres cu¦tures. Par contre, ì¦
est ìmportant pour ¦'ìníormatìon des consommateurs de decrìre dans ¦'emba¦¦age
(pour aìnsì íavorìser ¦a penetratìon de certaìns marches quì ne connaìssent pas ce
íruìt) certaìns parametres nutrìtìonne¦s. Dans des etudes recentes aìnsì que dans ¦a
bìb¦ìographìe consu¦tee nous voyons que ¦es íìgues seches peuvent íaìre partìe de
n'ìmporte que¦ regìme a¦ìmentaìre, soìt peu ca¦orìque, soìt a íaìb¦e teneur en sodì-
um, regìmes pour perdre du poìds, regìmes pour dìabetìques et même regìme
medìterraneen, car e¦¦es ne contìennent pas de matìeres grasses, pratìquement pas
de sodìum, et, comme d'autres produìts vegetaux, e¦¦es sont sans cho¦estero¦.
A poìds ega¦, ¦es íìgues seches apportent sìx íoìs p¦us d'energìe (ca¦orìes) que ¦es íìgues
íraîches. Une petìte quantìte, envìron + ou ± íìgues seches, equìvaut a un íruìt ou a +ç g
d'hydrates de carbone, apportes sous íorme de g¦ucose et íructose. En outre, e¦¦es sont
rìches en íìbre et apportent ±o¾ de ¦a va¦eur quotìdìenne recommandee. E¦¦es posse-
dent p¦us de íìbre dìetetìque par ratìon que n'ìmporte que¦ autre íruìt íraìs ou sec, et une
de ¦eurs íìbres so¦ub¦es, ¦a pectìne, aìde a maîtrìser ¦es nìveaux de cho¦estero¦ sanguìns.
leur teneur en mìneraux est ega¦ement ¦a p¦us e¦evee parmì tous ¦es íruìts : une
ratìon de (o g apporte ±(( mg de potassìum (;¾ de ¦a va¦eur quotìdìenne recom-
mandee), ç¡ mg de ca¦cìum (;ó¾ de ¦a va¦eur quotìdìenne recommandee) et +,± mg
de íer (ó¾ de ¦a va¦eur quotìdìenne recommandee).
·u¦ture eco¦ogìque ou bìo¦ogìque
Une a¦ternatìve supp¦ementaìre quì commence a apparaître est ¦a commercìa¦ìsa-
tìon des íruìts secs comme cu¦ture bìo¦ogìque ou eco¦ogìque, car e¦¦e peut repondre
aux deux appe¦¦atìons.
·ette cu¦ture exìge de ne pas utì¦ìser de pestìcìdes pour ¦a ¦utte contre ¦es ravageurs et
ma¦adìes, d'utì¦ìser des engraìs dìts "verts" et d'observer d'autres condìtìons partìc-
u¦ìeres chez ¦es deux partenaìres, ¦'agrìcu¦teur et ¦'ìndustrìe, ¦es contrô¦es etant nor-
ma¦ement rea¦ìses par ¦es autorìtes de ¦'etat. ·e quì presente une serìe d'ìnconvenìents,
maìs ì¦ est ega¦ement vraì que ¦es produìts obtìennent aìnsì des prìx p¦us e¦eves, car ì¦s
commencent a être apprecìes par des personnes ayant un p¦us grand pouvoìr d'achat.
Bìb¦ìographìe
"la hìguera puede" (A. l¦ores Domìnguez) +,,o
"The íunctìona¦ propertìes oí íìgs" (Vìnson J.A.) +,,,
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
çó
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç;
l'ASSAlNlSSENENT DES PlANTS DE llGUlER
vAlAll lOUDYl ET KHOUlNl lAllA
Departement d'Hortìcu¦ture
lNSTlTUT AGRONONlOUE ET VETERlNAlRE
HASSAN ll- RABAT
l-lntroductìon
le íìguìer occupe une superíìcìe de p¦us de (ó ooo ha, soìt ç¾ du patrìmoìne
arborìco¦e natìona¦. la productìon est estìmee a ç; ooo tonnes atteìgnant un ren-
dement moyen de +,± tonnes/ha. la cu¦ture est ¦oca¦ìsee prìncìpa¦ement dans ¦es
zones de montagne, sur des so¦s pauvres, schìsteux-marneux (Rìí et ·heíchaouen)
ou ca¦caìres dans des terraìns souvent accìdentes et beneíìcìant de tres peu de
soìns. les cìnq grandes zones de productìon sont : Taounate (±± ±¡o ha),
·heíchaouen (; oço ha), A¦ Hoceìma (ç ooo ha), Ouazzane (¡ +ço ha), Tetouan (±
ooo ha). les autres p¦antatìons sont repartìes entre Taza, Nador, Essaouìra, E¦
Jadìda, Saíì. la cu¦ture du íìguìer est en regressìon, souvent remp¦acee par des
cerea¦es ou du tabac. Or, cette espece presente un ìnterêt dans ¦'optìque de dìver-
sìíìcatìon des cu¦tures, e¦¦e est ¦argement utì¦ìsee dans ¦es operatìons de deíense et
restauratìon des so¦s en zones accìdentees et peut constìtuer un produìt d'exporta-
tìon en tant que íìgue seche.
l¦ exìste actue¦¦ement un grand nombre de varìetes au Naroc et probab¦ement
beaucoup de synonymìes d'appe¦¦atìon. Vìngt quatre varìetes commercìa¦ement
cu¦tìvees ont ete ìdentìíìees dans troìs zones du Rìí. Parmì ces varìetes, sìx sont cu¦-
tìvees a grande eche¦¦e.
le deve¦oppement de ¦a cu¦ture du íìguìer est trìbutaìre de p¦usìeurs íacteurs , ¦e
choìx de varìetes adaptees a des ecosystemes aussì dìvers que ceux rencontres au
Naroc est une prìorìte pour ¦a promotìon de cette cu¦ture. Na¦heureusement, tres
peu de pepìnìerìstes mu¦tìp¦ìent ¦e íìguìer, et ceux quì ¦e íont, ne tìennent pas
compte de ¦a qua¦ìte sanìtaìre des p¦ants. Or, dans pratìquement toutes ¦es
íìgueraìes du pays, ¦a mosaïque du íìguìer est endemìque et e¦¦e a même ete
observee dans des statìons experìmenta¦es comme ce¦¦e d'Ah¦ Souss. En p¦us des
acarìens Erìophydes comme Acerìa íìcus, ¦a mu¦tìp¦ìcatìon du íìguìer par bouturage
est un des moyens de dìssemìnatìon de cette ma¦adìe.
ll- Oue¦ques donnees sur ¦a mosaïque du íìguìer
la mosaïque du íìguìer a ¦ongtemps ete consìderee comme une ma¦adìe de nature
vìra¦e, et ce sont Bradíute et a¦ (+,;o) quì, ¦es premìers, ont remìs en questìon ¦a
nature de ¦'agent causa¦ de ¦a ma¦adìe. Des observatìons u¦trastructura¦es ¦eur ont
permìs de reve¦er ¦a presence de corps ìntracytop¦asmìques enve¦oppes par une
doub¦e membrane qu'ì¦s ont appe¦es " Doub¦e Nembrane Bodìes : DNBs". la
presence de ces DNBs dans ¦es tìssus presentant ¦es symptômes de ¦a ma¦adìe, dans
douze pays medìterraneens, europeens et moyen orìentaux, par opposìtìon a ¦eur
absence au nìveau de tìssus saìns de íìguìer trouves au Yemen, demontrent que ces
corps non encore ìdentìíìes, representeraìent ¦'agent causa¦ de ¦a ma¦adìe (Narte¦¦ì
et a¦, +,,¡). Des observatìons rea¦ìsees sur çç echant즦ons provenant de +( pays , ¦e
Naroc y etant ìnc¦us, ì¦ ressort que ¦es DNBs seraìent des " vìrus ¦ìke partìc¦es " ou
bìen des procaryotes ìntrace¦¦u¦aìres comme des " mycop¦asma-¦ìke organìsms :
NlOs " aííectant certaìnes p¦antes (Appìano et a¦, +,,ç). ·ependant, des dìí-
íerences substantìe¦¦es ¦es íont dìstìnguer de ces dernìers (Narte¦¦ì et a¦, +,,¡).
·ette ma¦adìe provoque une mosaïque ìrregu¦ìere en grandes taches a¦ternantes
vert c¦aìr - vert íonce sur ¦es íeu즦es. Paríoìs, ¦e ¦ìmbe attaque presente des deíor-
matìon asymetrìques et des taches ch¦oronecrotìques sont observees sur ¦es íruìts
avant maturìte. la ma¦adìe peut entraîner aussì des chutes prematurees de íeu즦es
et de íruìts. Des dìííerences varìeta¦es de sensìbì¦ìte a ¦a mosaïque ont ete rap-
portees aussì bìen dans ¦es pays du pourtour de ¦a Nedìterranee qu'en ·a¦ìíornìe.
l'estìmatìon des degàts dûs a ¦a ma¦adìe de ¦a mosaïque du íìguìer n'a jamaìs pu
être etab¦ìe avec precìsìon, bìen que des baìsses notab¦es de rendement aussì bìen
quantìtatìvement que qua¦ìtatìvement aìent ete rapportees . ·es pertes seraìent
p¦us ou moìns ìmportantes se¦on ¦e degre d'attaque de ¦a ma¦adìe et ¦a p¦us ou
moìns grande sensìbì¦ìte de ¦a varìete.
lll- les moyens de ¦utte
Deux methodes utì¦ìsees separement ou en combìnaìson ont ete deve¦oppees pour
assaìnìr ¦es p¦ants atteìnts par ¦a mosaïque du íìguìer. l¦ s'agìt de ¦a thermotherapìe
et ¦a cu¦ture de merìsteme. Une temperature de ¡; a ¡8°· app¦ìquee pendant ±( a
(o jours a des p¦ants de íìguìer atteìnts de mosaïque a permìs d'e¦ìmìner ¦a ma¦adìe
en desactìvant ¦'agent causa¦. les nouve¦¦es pousses ìssues de ces p¦ants se sont
averees saìnes (Narte¦¦ì, +,óó).
+. lacteurs ìntervenant dans ¦a reussìte des cu¦tures de merìstemes
+.+. Eííet du materìe¦ vegeta¦
la cu¦ture de merìstemes est ¦e moyen ¦e p¦us eííìcace pour assaìnìr ¦es p¦ants
atteìnts de mosaïque. Une premìere tentatìve de mu¦tìp¦ìcatìon par merìsteme du
íìguìer a montre une nette varìatìon dans ¦es pourcentages de pousses produìtes ìn
vìtro et aptes a s'enracìner chez sept varìetes de íìguìer , ce pourcentage varìe entre
++¾ pour ¦e cu¦tìvar '·a¦ìmyrna' et (ó¾ pour ¦e cu¦tìvar '·aprìíìg' avec des taux
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç8
·ette dìííerence dans ¦a reponse des varìetes est accentuee, dans ¦e cas du íìguìer,
par ¦a segregatìon de ces varìetes en cu¦tìvars unìíeres et bìíeres, ce quì ìní¦uence
consìderab¦ement ¦eur comportement physìo¦ogìque.
+.±. Eííet de ¦a perìode de pre¦evement
Des boutures de sept varìetes de íìguìer (Bousbattì, lassì, Hamra n°+ et ±, Kadota,
Ournaksì et Rhoudane) ont ete pre¦evees en mars, maì et juìn pour une mìse en cu¦-
ture des merìstemes. Une varìatìon tres hautement sìgnìíìcatìve a ete observee
entre ¦es taux de reussìte des cu¦tures et ceux des brunìssements des merìstemes.
les pre¦evements rea¦ìses en mars et maì se sont reve¦es ¦es p¦us íavorab¦es, avec
des pourcentages de reussìte des cu¦tures de 8+,±ç¾ et ;,,ç¾ respectìvement. le
taux de reussìte des exp¦ants mìs en cu¦ture en juìn n'a atteìnt que (±,ç¾ avec ¦e
taux ¦e p¦us e¦eve de brunìssement des merìsteme ((ç¾).
Jonard et a¦ (+,8¡), sur des pre¦evements de merìstemes de íìguìer rea¦ìses entre
mars et août, ont rapporte que ¦a me즦eure epoque pour ¦a reactìvìte des exp¦ants
se sìtue en avrì¦ et maì avec des taux de reussìte de (ç et óo¾ respectìvement. ·es
varìatìons seraìent ¦ìees au rythme saìsonnìer des teneurs en dìverses phytohor-
mones endogenes des cu¦tìvars.
+.¡. Eííet du mì¦ìeu de cu¦ture
Troìs mì¦ìeux de cu¦ture a base des so¦utìons de Nurashìge et Skoog (+,ó±) ont ete
compares :
- N+ : mì¦ìeu NS + ANA (o,+8mg/¦) + BAP (o,+mg/¦) + AG¡ (o,o¡ mg/¦)
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ç,
ìntermedìaìres pour ¦es cìnq autres varìetes (Nurììthì et a¦, +,8±). Sa¦¦e, +,8¡ a
observe ¦es mêmes varìatìons dans ¦a reussìte des cu¦tures des varìetes 'Bou¦e d'or',
'Vìo¦ette de So¦¦ìes-Pont' et 'Smyrne'. Des essaìs rea¦ìses dans notre ¦aboratoìre ont
aboutì a des resu¦tats sìmì¦aìres apres ¡o jours de cu¦ture (Tab¦eau +).
Tab¦eau +. Eííet du materìe¦ vegeta¦ sur ¦e taux de reprìse des cu¦tures de merìsteme du
íìguìer
Nì¦ìeu Varìetes
Hamra VH+
Rhoudane VR
Kadota VK
Hamra VH±
lìquìde
ço¾
;ç¾
+oo¾
+oo¾
Ge¦ose
(o¾
ço¾
;ç¾
;ç¾
- N± : mì¦ìeu NS + ANA (+ mg/¦) + BAP (+ mg/¦ ) + AG¡ (¡ mg/¦)
- N¡ : mì¦ìeu NS dont ¦es macro e¦ements et ¦es vìtamìnes ont ete dì¦ues de
moìtìe, ¦e tout addìtìonne de + mg/¦ de BAP
les exp¦ants sont cu¦tìves d'abord dans une sa¦¦e obscure pour des durees de ; a óo
jours avant d'être transíeres dans une sa¦¦e a photoperìode norma¦e de +ó h de
¦umìere et 8 h d'obscurìte, cecì dans ¦'objectìí de ¦ìmìter ¦es pertes par brunìsse-
ments dues aux substances pheno¦ìques ¦ìberees par ¦es merìstemes. les resu¦-
tats de cet essaì ont montre que ¦a croìssance a ete ra¦entìe dans ¦es mì¦ìeux N+
et N± et au bout de óo jours a ¦'obscurìte, ¦es exp¦ants se sont necroses et n'ont
pas survecu a ce traìtement. ·'est aussì dans ces deux mì¦ìeux que ¦e taux de
brunìssement a ete ¦e p¦us e¦eve et ou ¦es ca¦s se sont p¦us deve¦oppes.
le mì¦ìeu N¡ quì ne contìent que ¦a BAP a raìson de +mg/¦ a permìs d'e¦ìmìner ¦e
deve¦oppement des ca¦s, ¦a reductìon des brunìssements et a stìmu¦e ¦a croìs-
sance des merìstemes et ¦e deve¦oppement de pousses íeu즦ees. l¦ est a noter
aussì que p¦us ¦e passage par ¦a phase obscure est court, p¦us ¦e taux de reussìte
est ìmportant. la dì¦utìon de ¦a so¦utìon de cu¦ture et ¦'utì¦ìsatìon de ¦a BAP
seu¦e ont íavorìse ces reactìons. l¦ est en eííet connu que ¦a BAP, utì¦ìsee en cu¦-
ture de merìsteme, stìmu¦e ¦a dìvìsìon ce¦¦u¦aìre et ¦'orìentatìon des ce¦¦u¦es dans
¦a voìe de ¦a dedìííerencìatìon, antagonìse ¦'eííet des auxìnes dans ¦a pro¦ìíera-
tìon des ca¦s.
Tab¦eau ±. Eííet du mì¦ìeu de cu¦ture sur ¦e taux de reussìte des merìstemes
de íìguìer
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
óo
Nì¦ìeux
de cu¦ture
N+


; j
+çj
¡oj
óoj
; j
+çj
¡oj
óoj
; j
+çj
¡oj
óoj
;o
(o
+o
-

;o
±o
-
,o

8o
óo
¾
de brunìssement

±ç
¡o
(o
-
+o
±o
(o
-
-
ç
±ç
¾
de ca¦s
-
±o
¡o
¡ç
-
ç
(o
ço
-
-
-
-
Duree
d'obscurìte
¾
de reussìte
+.( Essaìs d'enracìnement
Des pousses ayant atteìnt ±,ç cm de croìssance ont ete p¦acees dans quatre mì¦ìeux
d'ìnductìon racìnaìre :
- NR+ : NS + ANA (o,çmg/¦) + AlB (o,çmg/¦)
- NR± : NR+ + charbon actìí a çg/¦
- NR¡ : NS depourvu de NH(NO¡ + AlB (+mg/¦)
- NR( : NR¡ avec un apport de deux auxìnes au ¦ìeu d'une , ¦'AlB (o,çmg/¦) +
¦'ANA (o,çmg/¦)
l'enracìnement dìrect ìn vìvo a aussì ete essaye en trempant des pousses deve¦op-
pees dans des so¦utìons d'AlB a ¡ ou çmg/¦ pour des durees de ç ou +omn et en ¦es
repìquant dans un substrat sterì¦e de tourbe ((/ç) et de per¦ìte (+/ç) . (v/v). ·es
p¦antu¦es ont ete maìntenues dans une petìte enceìnte a ±ç°· et ;o-,o¾ d'hy-
grometrìe re¦atìve.
le seu¦ mì¦ìeu ou ¦es p¦antu¦es ont contìnue a croître est NR± contenant ¦e charbon
actìí . le taux de reprìse a ete de ¡ó¾.
+.ç Tests sanìtaìres.
A deíaut de tests sero¦ogìques, des tests bìo¦ogìques consìstant a ìnocu¦er des
íeu즦es de ·henopodìum quìnoa avec des broyats de íeu즦es provenant de p¦an-
tu¦es ìssues de ¦'ìn vìtro et de íìguìers atteìnts de mosaïque (temoìns posìtìís) ont
reve¦e ¦es resu¦tats suìvant :
- Sur ¦es +( p¦ants tests ìnocu¦es par ¦es deux temoìns posìtìís, ¦es symptômes de
¦a mosaïque se sont exprìmes dans +oo¾ des cas ,
- Sur ¦es +o p¦antu¦es obtenues par cu¦ture de merìsteme, un seu¦ vìtrop¦ant s'est
avere atteìnt de ¦a mosaïque.
·onc¦usìon
Dans ¦e cas du íìguìer comme dans ¦a majorìte des especes íruìtìeres, ¦a cu¦ture de
merìsteme restera une technìque ìncontournab¦e dans tout programme d'as-
saìnìssement. Dans p¦usìeurs sìtuatìons, ¦a cu¦ture des merìstemes est combìnee a
¦a thermotherapìe des p¦antes meres pour ¦'e¦ìmìnatìon des vìrus et des vìroïdes.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó+
·es resu¦tats pre¦ìmìnaìres ne presentent qu'une contrìbutìon a ¦a connaìssance de
¦a sìtuatìon du íìguìer au Naroc et de ¦a necessìte d'etab¦ìr une verìtab¦e strategìe
de se¦ectìon pour une espece quì connaît actue¦¦ement une verìtab¦e erosìon gene-
tìque.
Reíerences bìb¦ìographìques
APPlANO A., ·ONTl N. and ZlNl N. +,,ç. ·ytopatho¦ogìca¦ study oí the
doub¦e- membrane bodìes occurrìng ìn íìg p¦ants aííected by lìg Nosaìc dìs-
ease. Acta Hortìcu¦turae ¡8ó, +,,ç.
BRADlUTE O.E., vHlTNOYER R.E and NAUl l.R., +,;o. U¦trastructure oí
p¦ant ¦eaí tìssue ìníected wìth mìte-borne vìra¦-¦ìke pathogens. Proc.
E¦ectron. Nìcrosc. Soc. Amer. ±8, +;8-+;,.
JONARD R., BAUD P. et VAlDERON G., +,8¡. Deve¦oppement ìn vìtro de
p¦antes a partìr d'apex pre¦eves sur un cu¦tìvar de íìguìer (lìcus carìca l.).
Bu¦¦. Soc. Bot. lr. +¡o, ¦ettres bot.((/ç) : ¡o+-¡oó.
NARTElll G.P., +,óó. Termoterapìa de¦¦e vìrosì. Nuovì orìentamentì. l'lta¦ìa
Agrìco¦a, Vo¦. +o¡, p : ç+¡-ç±8.
NARTElll G.P., ·ASTEllANO N.A and lAlORTEZZA R., +,,¡. An u¦tra-
structura¦ study oí lìg Nosaìc. Phytopath. Nedìt., +,,¡, ¡±, p: ¡¡-(¡.
NURllTH l.N., RANGAN T.S. and vAlTE B.H. +,8±. ln Vìtro propagatìon
oí íìg through shoot tìp cu¦ture. HortScìence, Vo¦.+;(+), p:8ó-8;.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó±
VAlORlSATlON DES SlGNES DlSTlN·TllS DE lA
OUAllTE A TRAVERS lA ·ERTlll·ATlON
Abdou ANOR, DPV·TRl, lEZ
la p¦upart des produìts agrìco¦es sont reputes avoìr des caracterìstìques de qua¦ìte
superìeure aux produìts courants. l¦ en est aìnsì du íìguìer dont ¦es qua¦ìtes
organo¦eptìques sont apprecìees et quì sont dues a ¦a varìete, ¦a provenance ou ¦e
mode de productìon. Na¦heureusement des qua¦ìtes ne sont pas connues du grand
pub¦ìc ou reconnues pour être mìeux va¦orìsees.
le decret re¦atìí aux appe¦¦atìons d'orìgìne et aux ìndìcatìons geographìques des
produìts agrìco¦es et des denrees a¦ìmentaìres aìnsì qu'a ¦eur protectìon, quì
demeure en ìnstance de pub¦ìcatìon, apporte ¦e cadre ìnstìtutìonne¦ a cette va¦orì-
satìon.
Nous a¦¦ons íaìre une presentatìon des prìncìpa¦es dìsposìtìons en ìnsìstant sur ¦es
e¦ements objets de ¦a protectìon.
l- E¦ements de va¦orìsatìon ou sìgnes de qua¦ìte
le decret etab¦ìt ¦es reg¦es re¦atìves a ¦a protectìon d'e¦ements coníerant aux pro-
duìts un nìveau de qua¦ìte specìíìque. Nous donnons ìcì ¦es prìncìpes :
+.+. les appe¦¦atìons d'orìgìne
On entend par (Art ¡) :
" appe¦¦atìon d'orìgìne " : ¦e nom d'une regìon, d'un ¦ìeu determìne, quì sert a
desìgner un produìt agrìco¦e ou une denree a¦ìmentaìre orìgìnaìre de cette regìon,
de ce ¦ìeu determìne ou de ce pays et dont ¦a qua¦ìte ou ¦es caracteres sont dus
essentìe¦¦ement ou exc¦usìvement au mì¦ìeu geographìque comprenant ¦es íacteurs
nature¦s et humaìns et dont ¦a productìon, ¦a transíormatìon et ¦'e¦aboratìon ont
¦ìeu dans ¦'aìre geographìque de¦ìmìtee.
Par derogatìon a ¦'artìc¦e ¡ a¦ìnea +, sont assìmì¦ees a des appe¦¦atìons d'orìgìne certaìnes
desìgnatìons geographìques dont ¦es matìeres premìeres des produìts concernes provì-
ennent d'une aìre geographìque p¦us vaste ou dìííerente de ¦'aìre de transíormatìon, a
condìtìon que ¦'aìre de productìon de ¦a matìere premìere soìt de¦ìmìtee et qu'ì¦ exìste
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó¡
des condìtìons partìcu¦ìeres pour ¦a productìon des matìeres premìeres et qu'ì¦ exìste un
regìme de contrô¦e assurant ¦e respect de ces condìtìons.
+.±. les ìndìcatìons geographìques
On entend par (Art¡) :
" ìndìcatìon geographìque " : ¦e nom d'une regìon d'un ¦ìeu determìne quì sert a
desìgner un produìt agrìco¦e ou une denree a¦ìmentaìre orìgìnaìre de cette regìon,
de ce ¦ìeu determìne ou de ce pays et dont ¦a qua¦ìte determìnee, ¦a reputatìon ou
une autre caracterìstìque peut être attrìbuee a cette orìgìne geographìque et dont
¦a productìon et/ou ¦'e¦aboratìon ont ¦ìeu dans ¦a zone geographìque.
NB : l¦ exìste des derogatìons pour des desìgnatìons tradìtìonne¦¦es autres que ¦es ¦ìeux
(Art() ou de provenance d'aìre p¦us ¦arge et/ou de transíormatìons dìííerentes (Artç).
Sont ega¦ement consìderees comme des appe¦¦atìons d'orìgìne certaìnes desìgna-
tìons tradìtìonne¦¦es, geographìques ou non, desìgnant un produìt agrìco¦e ou une
denree a¦ìmentaìre orìgìnaìre d'une regìon ou d'un ¦ìeu determìne et quì remp¦ìt ¦es
condìtìons íìxees dans ¦a deíìnìtìon de " ¦'appe¦¦atìon d'orìgìne ".
Par derogatìon a ¦'artìc¦e ¡ a¦ìnea +, sont assìmì¦ees a des appe¦¦atìons d'orìgìne certaìnes
desìgnatìons geographìques dont ¦es matìeres premìeres des produìts concernes provì-
ennent d'une aìre geographìque p¦us vaste ou dìííerente de ¦'aìre de transíormatìon, a
condìtìon que ¦'aìre de productìon de ¦a matìere premìere soìt de¦ìmìtee et qu'ì¦ exìste
des condìtìons partìcu¦ìeres pour ¦a productìon des matìeres premìeres et qu'ì¦ exìste un
regìme de contrô¦e assurant ¦e respect de ces condìtìons.
+.¡. le mode de productìon bìo¦ogìque
Sont consìderes comme ìssus de ¦'Agrìcu¦ture bìo¦ogìque, ¦es produìts agrìco¦es dont
¦a productìon, ¦a conservatìon et eventue¦¦ement ¦a transíormatìon n'ont donne
¦ìeu a ¦'utì¦ìsatìon d'aucune substance autre que :
Substances mìnera¦es ìssues de gìsements nature¦s et n'ayant subì, apres
extractìon aucun autre traìtement que : traìtements mecanìques, traìtements
thermìques, ¦avage ou mìse en so¦utìon dans ¦'eau ,
Substances organìques provenant dìrectement soìt d'anìmaux vìvant a ¦'etat
sauvage, soìt d'anìmaux ou de vegetaux e¦eves ou reco¦tes en respectant ¦es
dìsposìtìons du present decret et des textes prìs pour son app¦ìcatìon ,
Substances obtenues par des procedes ìndustrìe¦s dont ¦a ¦ìste est íìxee par
arrête du Nìnìstre charge de ¦'Agrìcu¦ture apres avìs de ¦a ·ommìssìon
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó(
Natìona¦e des ¦abe¦s et ·ertìíìcatìons des produìts agrìco¦es et des denrees a¦ì-
mentaìres, sectìon agrìcu¦ture bìo¦ogìque.
+-( la certìíìcatìon de coníormìte
E¦¦e repose sur des caracterìstìques specìíìques du produìt (varìete, texture…) ou
des reg¦es prea¦ab¦ement íìxees (mode de conduìte de cu¦ture, de transíorma-
tìon….).
les cahìers des charges de certìíìcatìons de coníormìte sont a adresser au
Secretarìat de ¦a ·ommìssìon Natìona¦e des labe¦s et ·ertìíìcatìon. l¦s compren-
nent :( Art¡8)
l'ìdentìte du demandeur ,
l'ìndìcatìon precìse du produìt ,
les caracterìstìques specìíìques du produìt ou ¦es reg¦es prea¦ab¦ement íìxees
pouvant donner ¦ìeu a certìíìcatìon aìnsì que ¦es methodes de contrô¦e corre-
spondantes ,
Un mode¦e d'etìquetage.
De tous ces systemes, nous a¦¦ons traìter du cas de ¦a certìíìcatìon de coníormìte quì
semb¦e ¦e moìns dìííìcì¦e a mettre en œuvre et dont peuvent beneíìcìer tous ¦es
operateurs a travers ¦e Naroc pour autant que ¦e cahìer des charges soìt respecte.
ll- PRO·EDURE DE ·ERTlll·ATlON DE ·ONlORNlTE
la protectìon de ce sìgne repose sur un systeme compose :
d'un cahìer des charges ,
d'un organìsme certìíìcateur ,
¦'enregìstrement du ··h aupres de ¦a ·Nl·.
±-+ le cahìer des charges
l¦ precìse ¦es caracterìstìques quì sont proposees a ¦a certìíìcatìon. l¦ est compose
des pìeces suìvantes (Art¡8) :
¦'ìdentìte du demandeur ,
¦'ìndìcatìon precìse du produìt ,
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
óç
¦es caracterìstìques specìíìques du produìt ou ¦es reg¦es prea¦ab¦ement íìxees
pouvant donner ¦ìeu a certìíìcatìon aìnsì que ¦es methodes de contrô¦e corre-
spondantes ,
un mode¦e d'etìquetage.
les cahìers des charges de certìíìcatìons de coníormìte sont a adresser au
Secretarìat de ¦a ·ommìssìon Natìona¦e des labe¦s et ·ertìíìcatìon.
±-± l'Organìsme ·ertìíìcateur
Seu¦s ces organìsmes sont habì¦ìtes a ìntroduìre ¦es demandes d'enregìstrement des cer-
tìíìcatìons de coníormìte. l¦ ¦eur revìent a ¦a íìn de de¦ìvrer ces ··í aux beneíìcìaìres.
·e sont des cabìnets quì doìvent repondre a certaìnes normes comprenant notam-
ment ¦a competence, ¦'ìmpartìa¦ìte et ¦'ìndependance dans ¦es champs d'actìvìtes. l¦s
doìvent de ce íaìt être agrees par ¦a ·Nl·.
le dossìer d'agrement se compose de (Art±() :
Dec¦aratìon enon¸ant ¦es engagements prìs en matìere de po¦ìtìque qua¦ìte ,
Statuts et reg¦ement ìnterìeur ,
Structure et organìsatìon, te¦¦es qu'e¦¦es resu¦tent desdìts statuts et reg¦ement
ìnterìeur de ¦'organìsme ìnteresse ,
·omposìtìon du conseì¦ d'admìnìstratìon ou de ¦'organe quì tìent ¦ìeu, avec
¦'ìndìcatìon des noms et qua¦ìtes de ses membres ,
Attrìbutìon et composìtìon, avec ¦es noms et qua¦ìtes de ses membres ,
Procedures et reg¦es de certìíìcatìon ,
Repartìtìon des responsabì¦ìtes, notamment pour ¦'examen des dossìers et
¦a de¦ìvrance des certìíìcats et modes d'organìsatìon des contrô¦es ,
Systeme de maîtrìse de ¦a qua¦ìte etab¦ì pour ¦e íonctìonnement de ¦'organ-
ìsme ìnteresse ,
Noms et qua¦ìtes, qua¦ìíìcatìon et íormatìon du personne¦ permanent ou tem-
poraìre charge des contrô¦es et de ¦a certìíìcatìon aìnsì que ¦a procedure d'ha-
bì¦ìtatìon de ce¦uì-cì ,
·ondìtìons de gestìon de ¦a documentatìon et suìvì des procedures de certìíì-
catìons ,
Nesures prìses pour s'assurer de ¦a coníìdentìa¦ìte ,
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
óó
Nesures app¦ìcab¦es en cas de manquement aux engagements souscrìts et
voìes de recours ouvertes en cas de contestatìon des decìsìons ,
Noyens utì¦ìses pour porter a ¦a connaìssance du consommateur ¦a nature de
¦a certìíìcatìon de¦ìvree et ¦e cahìer des charges sur ¦eque¦ e¦¦e s'appuìe ,
Procedures d'examen des rec¦amatìons ,
Depenses et ressources íìnancìeres, en dìstìnguant ce¦¦es aííectees aux con-
trô¦es et a ¦a certìíìcatìon ,
le dossìer de ¦a demande d'agrement decrìt ega¦ement, par produìt (Art±ç) :
les moyens d'ana¦yses, d'essaìs et de contrô¦e de ¦a qua¦ìte dont ¦'organìsme
certìíìcateur dìspose ou auxque¦s ì¦ íaìt appe¦ pour ¦e produìt consìdere ,
les noms et qua¦ìtes des personnes ìntervenant dans ¦es certìíìcatìons ,
Un p¦an de contrô¦e precìsant notamment ¦es repartìtìons entre ¦es contrô¦es, ¦es
ana¦yses et ¦es tests rea¦ìses par ¦es operateurs concernes et ¦es contrô¦es
assures par ¦'organìsme certìíìcateur ,
le bareme des sanctìons app¦ìcab¦es en cas de manquement aux engagements
souscrìts par ¦es operateurs.
±-¡ l'enregìstrement du ·· aupres de ¦a ·Nl· :
la ·ommìssìon Natìona¦e des labe¦s et ·ertìíìcateurs (·Nl·) est ¦'ìnstance consu¦-
tatìve chargee de ¦'examen des cahìers des charges soumìs a ¦'enregìstrement.
Sa composìtìon est donnee a ¦'art +,.
la ·ommìssìon Natìona¦e des labe¦s et des ·ertìíìcatìons des produìts agrìco¦es et
a¦ìmentaìres et ¦es sectìons qu'e¦¦e comporte sont composees en proportìon equì¦ì-
bree de representants de ¦'admìnìstratìon, de producteurs, de transíormateurs, de
dìstrìbuteurs, d'artìsans, d'organìsmes certìíìcateurs et de consommateurs aìnsì que
de personna¦ìtes qua¦ìíìees desìgnees par arrête du Nìnìstere charge de
¦'Agrìcu¦ture. Un arrête du même Nìnìstere precìse ¦a composìtìon et ¦es moda¦ìtes
de íonctìonnement de ¦a commìssìon et de ses sectìons.
l'avìs de ¦a ·Nl· est donne (Art¡, et (o) apres une procedure schematìsee sur ¦a
íìgure joìnte :
Avant ¦a verìíìcatìon operee par ¦a ·ommìssìon Natìona¦e des labe¦s et
·ertìíìcatìons de produìts agrìco¦es et a¦ìmentaìres, ¦e cahìer des charges íaìt ¦'objet
d'une consu¦tatìon pub¦ìque.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó;
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó8
lntroductìon
pour
enregìstrement
·onsu¦tatìon
pub¦ìque
Examen des
observatìons
íormu¦ees
Procedure d'enregìstrement et d'homo¦ogatìon d'un ··h
Pour ¦es certìíìcats
de
coníormìte attes-
tant ¦'orìgìne geo-
graphìque
·.·h
·Nl·
Annonce
B.O
Avìs
íavorab¦e
Arrête
d'homo¦oga-
tìon
du ··í
Pub¦ìcatìon
BO
l'annonce de cette consu¦tatìon íaìt ¦'objet d'une pub¦ìcatìon au Bu¦¦etìn oííìcìe¦.
le dossìer peut être consu¦te aupres du Secretarìat de ¦a ·ommìssìon Natìona¦e des
labe¦s et ·ertìíìcatìons ou dans ¦es ¦ocaux prevus par ce¦¦e-cì. les observatìons peu-
vent être íormu¦ees par ecrìt durant un de¦aì de deux moìs suìvant ¦a date de paru-
tìon de ¦'avìs au Bu¦¦etìn Oííìcìe¦ et adresse au Secretarìat de ¦a ·ommìssìon
Natìona¦e des labe¦s et ·ertìíìcatìons.
Un certìíìcat de coníormìte ne peut être de¦ìvre avant que ¦e cahìer des charges
auque¦ ì¦ se reíere n'aìt íaìt ¦'objet d'un avìs íavorab¦e de ¦a ·ommìssìon Natìona¦e
des ¦abe¦s et ·ertìíìcatìons, sectìon " examen des reíerentìe¦s ", a ¦a suìte de ¦a verì-
íìcatìon.
·ON·lUSlON :
la va¦orìsatìon des produìts par ¦a certìíìcatìon ou ¦es autres sìgnes de qua¦ìte con-
stìtue un ¦evìer du deve¦oppement du secteur.
·e¦a suppose un eííort de ¦a part de tous ¦es ìntervenants du secteur aíìn de deíìnìr
et precìser ces caracterìstìques et pourquoì pas ¦es ame¦ìorer.
·e travaì¦ ne peut être ¦e íaìt d'actìons ìso¦ees. les groupements des proíessìonne¦s
en assocìatìons sont a deve¦opper. ·eux-cì peuvent creer des synergìes au seìn
d'une íederatìon ìntegrant tous ¦es ma즦ons de ¦a íì¦ìere.
Tout cecì peut être entreprìs en attendant ¦a pub¦ìcatìon du decret quì regìra ces
aspects. les eííets attendus peuvent être comparab¦es a ceux des pays ou ce type
de va¦orìsatìon est en vìgueur.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
ó,
APTlTUDE DU llGUlER (ll·US ·ARl·A l.)
AU BOUTURAGE
Nessaoudì Zerhoune et Boughìda Najah
Departement Arborìcu¦ture-Vìtìcu¦ture
Eco¦e Natìona¦e d'Agrìcu¦ture de Neknes
E-maì¦ : ZerhounQenameknes
lntroductìon
Bìen que sa cu¦ture concerne une superíìcìe d'envìron (±;;ç ha, ¦e íìguìer reste
exp¦oìte dans un cadre economìque ¦argement vìvrìer avec un nìveau de rentabì¦ìte
tres íaìb¦e. le vìe즦ìssement des p¦antatìons, ¦'eííet neíaste de ¦a secheresse sur ¦a
productìvìte des íìguìers et ¦a non va¦orìsatìon de ¦a productìon en íìgues ont con-
duìt au non renouve¦¦ement des p¦antatìons àgees. ·e¦a est exacerbe par
¦'ìndìsponìbì¦ìte en quantìtes suííìsantes de p¦ants de íìguìer. le renouve¦¦ement et
¦'extensìon des vergers de íìguìer passent par ¦a mìse a ¦a dìsposìtìon des agrìcu¦-
teurs de p¦ants d'une qua¦ìte superìeure et de varìetes economìquement ìnteres-
santes. l'objectìí de ce travaì¦ est de contrìbuer a ¦a maîtrìse de ¦a productìon en
sachets de p¦ants de íìguìer tout en etudìant ¦'aptìtude de dìííerentes varìetes au
bouturage et ¦'eííet de ¦'Acìde lndo¦e Butyrìque (AlB) sur ¦a reprìse des boutures de
¦a vìgueur des p¦ants obtenus.
±. Naterìe¦ et methodes
±-+- Naterìe¦ vegeta¦
les boutures utì¦ìsees provìennent de treìze varìetes de íìguìer dont huìt sont en
co¦¦ectìon au centre regìona¦ d'Arborìcu¦ture du Tad¦a (·RAT) et cìnq varìetes con-
stìtuees d'ìndìvìdus prospectes dans ¦a regìon du Tad¦a notamment dans ¦a regìon
d'Aïn Kaïcher (Khourìbga). A part ¦a varìete " Kadota " quì est ìmportee, toutes ¦es
autres varìetes sont d'orìgìne ¦oca¦e. Sur ¦es treìze genotypes utì¦ìses, une varìete
notamment " Ame¦¦a¦ " constìtue un caprìíìguìer (mà¦e) a¦ors que toutes ¦es autres
varìetes sont des íìguìers domestìques (íeme¦¦es).
±- ± Nethodo¦ogìe
les boutures ont ete pre¦evees ¦e ±ç janvìer et gardees dans un tìssu en jute humìd-
ìíìe et dans un ¦ìeu íraìs jusqu'a ¦eur utì¦ìsatìon. les boutures ont ete e¦evees dans
des sachets en p¦astìc (±± ¯+±cm) et sur un substrat constìtue de ±/¡ de sab¦e et +/¡
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;o
de tourbe (pH de ó, resìstìvìte de 8oo ohm. ·m, retentìon en eau de 8oo m¦/¦ et
teneur en matìere organìque de ±o¾). Avant ¦a mìse en sachet, ¦a base des bou-
tures a ete reta즦ee et trempee pendant dìx secondes dans une so¦utìon d'AlB (ço¾
d'a¦coo¦ ethy¦ìque pour dìssoudre ¦'AlB et ço ¾ d'eau). les boutures ont ete ¦aìssees
se ressuyer pour que¦ques mìnutes avant de ¦es mettre dans ¦es sachets. les nìveaux
d'AlB testes sont o, ±ooo et (ooo ppm. les sachets sont par ¦a suìte mìs dans une
serre vìtree non equìpee pour une duree de deux moìs envìron puìs transíeres
dehors des que ¦es temperatures a ¦'ìnterìeur de ¦a serre devìennent e¦evees. les
p¦ants ont ete regu¦ìerement ìrrìgues a ¦a maìn et ont re¸u des quantìtes d'eau ìden-
tìques a chaque ìrrìgatìon.
±.¡- Parametres contrô¦es
le taux de reprìse des boutures, ¦a croìssance cumu¦ee, ¦e dìametre de ¦a pousse ¦a
p¦us vìgoureuse aìnsì que ¦a hauteur du p¦ant ont ete mesures sìx moìs apres ¦a mìse
en sachet. la reprìse íìna¦e des boutures peut être eva¦uee des que ¦e pourcentage
des boutures ayant reprìs se stabì¦ìse avec une persìstance de ¦a croìssance nou-
ve¦¦e.
±. (- Dìsposìtìí experìmenta¦ et ana¦yses statìstìques
le dìsposìtìí experìmenta¦ adopte est un dìsposìtìí comp¦etement a¦eatoìre avec deux
íacteurs notamment ¦a varìete de íìguìer (+¡ varìetes) et ¦'AlB (troìs nìveaux). Dìx
boutures ont ete utì¦ìsees pour chacune des combìnaìsons varìete/dose d'AlB, soìt un
tota¦ de ¡,o boutures. les va¦eurs des dìííerents parametres de croìssance ont ete
consìderees ega¦es a zero pour toutes ¦es boutures n'ayant pas reprìs. Une ana¦yse de
varìance a ete eííectuee en vue de tester ¦'eííet des deux íacteurs etudìes aìnsì que
¦eur ìnteractìon sur ¦es parametres contrô¦es. la comparaìson des moyennes a ete
rea¦ìsee par ¦a methode de ¦a p¦us petìte dìííerence sìgnìíìcatìve (PPDS).
¡. Resu¦tats
¡.+- Taux de reprìse des boutures
le materìe¦ vegeta¦ aìnsì que ¦a dose d'AlB utì¦ìsee ont aííecte d'une ía¸on sìgnì-
íìcatìve ¦e taux íìna¦ de reprìse des boutures. lndependamment de ¦a dose d'AlB, ce
taux a ete de ¡o, 8o et ,o ¾ respectìvement chez 'Haíer Bghe¦', 'koh¦ì± ' et Kadota.
la dose (ooo ppm d'AlB a g¦oba¦ement engendre des taux de reprìse ìníerìeurs a
ceux obtenus avec o ou ±ooo ppm. le traìtement a ¦'AlB a genera¦ement aííecte ¦e
taux de reprìse des boutures chez ¦a p¦upart des varìetes (Tab¦eau +). En p¦us et
pour une même dose d'AlB, ì¦ exìste une grande varìatìon de ¦a reprìse en íonctìon
de ¦a varìete puìsque ¦e taux de reprìse a varìe de (o ¾ obtenu chez 'Haíer Bghe¦'
a ,o ¾ enregìstree chez 'Koh¦ì±' et 'Nabout' pour ¦a dose o ppm, de ¡o ¾ chez
'Ournaksì' et 'Haíer Bghe¦' a +oo ¾ chez 'Kadota' et 'Koh¦ì±' pour ±ooo ppm et de
+o ¾ chez 'Bayaudì' a 8o ¾ chez 'Koh¦ì±' pour (ooo ppm.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;+
¡.±- Vìgueur cumu¦ee
la vìgueur cumu¦ee des p¦ants ìssus des boutures a ete aííectee aussì bìen par ¦a
varìete que par ¦a dose d'AlB app¦ìquee. En p¦us, ¦'expressìon de ¦a vìgueur chez une
varìete donnee semb¦e dependre du traìtement a ¦'AlB (Tab¦eau±). 'Koh¦ì±' con-
stìtue ¦a varìete ¦a p¦us vìgoureuse que¦¦e que soìt ¦a dose d'AlB app¦ìquee. la croìs-
sance chez 'Bayaudì' a ete reduìte avec ¦e traìtement (ooo ppm AlB. l'ìnverse a ete
obtenu chez ¦e caprìíìguìer 'Ame¦¦a¦' chez quì ¦a croìssance a ete ame¦ìoree sìgnì-
íìcatìvement par ¦a dose ¦a p¦us e¦evee.
¡.¡- Dìametre de ¦a pousse
'Koh¦ì±' reste ¦a varìete ¦a p¦us vìgoureuse du poìnt de vue dìametre de ¦a pousse
ìndependamment de ¦a dose d'AlB app¦ìquee. ·e parametre n'a pas ete aííectee par
¦'AlB chez ¦es varìetes 'Koh¦ì±', 'Kadota', 'lassì', 'Ournaksì' et 'Romì' a¦ors qu'ì¦ a ete
aííecte negatìvement par ¦a dose d'AlB ¦a p¦us e¦evee chez 'Bayaudì' et 'N+' (Tab¦eau
¡). Ouant au caprìíìguìer 'Ame¦¦a¦', ¦e dìametre de ¦a pousse a ete ame¦ìore avec ¦a
dose (ooo ppm.
¡.(- Hauteurs des p¦ants
les p¦ants de 'Koh¦ì±' sont ¦es p¦us vìgoureux sur ¦e p¦an hauteur. En p¦us, ¦a hau-
teur des p¦ants de cette varìete n'est pas aííectee par ¦a dose d'AlB (Tab¦eau ().
·hez 'Nabout', 'Bayaudì' et 'N+' ¦a dose (ooo ppm AlB semb¦e aííecter negatìve-
ment ¦a croìssance en hauteur. Pour ¦e reste des varìetes, ¦a dose ±ooo ppm AlB a
donne ¦es me즦eurs resu¦tats.
(- Dìscussìon
l'exìstence d'une ìnteractìon entre ¦a varìete et ¦a dose d'AlB sur ¦a p¦upart des
parametres etudìes temoìgnent de ¦a sensìbì¦ìte du materìe¦ vegeta¦ a ¦a varìatìon
du traìtement auxìnìque. Pour ¦a reprìse des boutures, ¦es taux enregìstres sont tres
varìab¦es (¡o a +oo ¾) et sont ìníerìeurs a ceux obtenus dans ¦es condìtìons de mu¦-
tìp¦ìcatìon en p¦eìn champs (Nessaoudì, ±oo+). ·e dernìer a rapporte que ¦e taux de
reprìse n'est pas aííecte par ¦a varìete et presente une varìatìon beaucoup moìns
prononcee (8; a 8, ¾). la qua¦ìte des boutures utì¦ìsees, ¦a restrìctìon de ¦'espace
exp¦oìte par ¦es racìnes, ¦'utì¦ìsatìon des sachets en p¦astìc d'un vo¦ume restreìnt et
¦'augmentatìon eventue¦¦e des temperatures au nìveau des racìnes dans ¦e cas de
notre essaì ont probab¦ement engendre une stìgmatìsatìon de ¦'eííet varìeta¦. les
íortes temperatures enregìstrees sous serre que¦ques semaìnes apres mìse en
sachets ont cause un arrêt momentane de ¦a croìssance aìnsì que ¦a dìmìnutìon du
pourcentage de reprìse chez certaìnes varìetes. les varìetes ¦es p¦us eííìcìentes sur
¦e p¦an utì¦ìsatìon de ¦'espace et/ou des nutrìments et ¦es p¦us resìstantes aux tem-
peratures e¦evees ont probab¦ement reussì a íormer ¦eurs racìnes un peu p¦us tôt et
se¦on des taux e¦eves.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Ouant a ¦'eííet de ¦'AlB sur ¦a reprìse des boutures, ¦es resu¦tats de nos travaux cor-
roborent ceux d'Antunes et a¦. (±oo+) et Karadenìz (±oo+) quì ont trouve que ce
produìt, un derìve auxìnìque, peut devenìr neíaste et aííecter negatìvement ¦a
reprìse des boutures ¦orsqu'ì¦ est app¦ìque se¦on des íortes doses. l'utì¦ìsatìon de
¦'AlB pour actìver et/ou augmenter ¦a reprìse des boutures ne peut être justìíìee
que pour certaìnes varìetes de íìguìer.
D'autre part, ¦es resu¦tas concernant ¦'eííet de ¦'AlB sur ¦es parametres de croìssance
ressemb¦ent a ceux obtenus par ·ha¦íun et a¦. (±oo+) quì ont remarque que ¦e dìametre
de ¦a pousse aìnsì que ¦a hauteur du p¦ant sont aííectes par ¦a dose d'AlB app¦ìquee.
les varìetes ayant donne ¦es p¦ants ¦es p¦us naìns ont donne ¦a croìssance cumu¦ee
¦a p¦us e¦evee, ce quì exp¦ìque ¦a tendance de ces varìetes a compenser ¦a croìssance
en hauteur par ¦a íormatìon de p¦us de ramìíìcatìons ¦atera¦es.
ç- ·onc¦usìon
la varìete et ¦a dose d'AlB app¦ìquee aííectent ¦e taux de reprìse aìnsì que ¦es dìí-
íerents parametres de croìssance dans ¦es condìtìons de notre essaì. En p¦us, une
ìnteractìon entre ces deux íacteurs sur ces parametres a ete notee. 'Koh¦ì±' possede
¦e taux de reprìse ¦e p¦us e¦eve et a ete ¦a varìete ¦a p¦us vìgoureuse du poìnt de vue
vìgueur cumu¦ee, dìametre de ¦a pousse et hauteur des p¦ants. le taux de reprìse
des boutures aìnsì que ¦e dìametre a ete ¦e p¦us íaìb¦e chez 'Haíer Bghe¦'. 'Nabout'
dìspose de ¦a croìssance cumu¦ee et du dìametre de ¦a pousse ¦es p¦us íaìb¦es. le
traìtement a ¦'AlB se¦on une dose de ±ooo ppm a ìnduìt ¦e taux de reprìse ¦e p¦us
e¦eve aìnsì que ¦e dìametre et ¦a hauteur ¦es p¦us ìmportants chez ¦a p¦upart des
varìetes. Sì ¦'AlB est apporte pour actìver ¦a íormatìon des racìnes chez certaìnes
varìetes a reprìse íaìb¦e au bouturage, ì¦ ne doìt pas être apporte se¦on des doses
superìeures a ±ooo ppm. Une te¦¦e dose peut avoìr des eííets negatìís sur ¦e taux de
reprìse des boutures aìnsì que sur certaìns parametres de croìssance notamment ¦e
dìametre de ¦a pousse prìncìpa¦e.
ç- Reíerences bìb¦ìographìques
Antunes l. E., ·ha¦íun N. N., Pasqua¦ l. l. and A¦ves ·., ±oo+. lactors aííect-
ìng íootìng oí íìg (lìcus carìca l.) cuttìngs. Second lnternatìona¦ Symposìum
on lìg, caceres, Spaìn, ;-++ may ±oo+.
·ha¦íun N. N., Pasqua¦ N. Noberto P. N., Dutra l. l. and A¦ves ·., ±oo+.
lootìng oí íìg (lìcus carìca l.) cuttìngs: cuttìng tìme and lBA. Second ìnter-
natìona¦ symposìum on íìg, ·aceres, Spaìn, ;-++ Nay ±oo+.
Karadenìz T., ±oo+. A study oí some íruìt characterìstìcs and propagatìon by
hardwood cuttìngs oí ¦oca¦ íìg cu¦tìvars grown ìn Ordu (Turkey). Second
ìnternatìona¦ symposìum on íìg, ·aceres, Spaìn, ;-++ may ±oo+.
Nessaoudì Z., ±oo+. Propagatìon oí íìve íìg (lìcus carìca l.) varìetìes under íìe¦d
condìtìons. Second ìnternatìona¦ symposìum on íìg, ·aceres, Spaìn, ;-++ Nay ±oo+.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;(
Varìete
'Kadota'
'Bayaudì'
'Nabout'
'lassì'
'Ournaksì'
'Haíer Bgha¦'
'Ghoudane'
'Ame¦¦a¦'
'Koh¦ì+'
'Koh¦ì±'
'Romì'
'N+'
'N
±
'
Dose d'AlB (ppm)
±ooo
+oo Aa
,o A a
ço B ab
óo B ab
¡o B b
¡o AB b
,o A a
8o A ab
8o AB ab
+oo A a
,o A a
,o A a
óo A ab
o
;o B + ab ±
8o A ab
,o A a
8o A ab
óo A ab
(o A b
ço B ab
8o A ab
ço B ab
,o AB a
;o AB ab
8o A ab
ço A ab
(ooo
;o B ab
+o B d
ço B bcd
;o AB ab
¡o B bcd
±o B cd
óo B abc
;o B ab
+o B d
8o B a
ço B bcd
óo b abc
óo A abc
Varìete
'Kadota'
'Bayaudì'
'Nabout'
'lassì'
'Ournaksì'
'Haíer Bgha¦'
'Ghoudane'
'Ame¦¦a¦'
'Koh¦ì+'
'Koh¦ì±'
'Romì'
'N+'
'N
±
'
Dose d'AlB (ppm)
±ooo
+±( A ab
+o; A abc
+( A cd
++; A ab
±; B bcd
+o B d
+oç A abc
¡¡ B bcd
8+ A bcd
±o+ A a
+o¡ A abc
+±ó A ab
++, A ab
o
ço B + bc ±
+(ó A a
+8 A c
8o B abc
¡ç B bc
±¡ A c
ç+ B bc
±( B c
¡; B bc
+(+ B a
¡( B bc
++; A ab
±o B c
(ooo
ç; B bc
+8 B c
± B c
,ç B abc
ç+ A bc
±o A c
+o+ A abc
+¡¡ A ab
+( B c
+óó B a
ó¡ B bc
;; B abc
;¡ AB abc
+ Pour une varìete, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre majuscu¦e ou d'un même
groupe de ¦ettres majuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
± Pour une même dose d'AlB, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre mìnuscu¦e ou
d'un même groupe de ¦ettres mìnuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
Tab¦eau ±. Eííet de ¦a varìete et de ¦a dose d'AlB sur ¦a vìgueur cumu¦ee des
p¦ants du íìguìer (mm).
Tab¦eau +. Eííet de ¦a varìete et de ¦a dose d'AlB sur ¦e taux de reprìse
des boutures du íìguìer (¾).
+ Pour une varìete, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre majuscu¦e ou d'un même
groupe de ¦ettres majuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
± Pour une même dose d'AlB, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre mìnuscu¦e ou
d'un même groupe de ¦ettres mìnuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
Tab¦eau ¡. Eííet de ¦a varìete et de ¦a dose d'AlB sur ¦e dìametre de ¦a pousse
prìncìpa¦e du íìguìer (mm).
+ Pour une même varìete, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre majuscu¦e ou d'un
même groupe de ¦ettres majuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
± Pour une même dose d'AlB, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre mìnuscu¦e ou
d'un même groupe de ¦ettres mìnuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Varìete
'Kadota'
'Bayaudì'
'Nabout'
'lassì'
'Ournaksì'
'Haíer Bgha¦'
'Ghoudane'
'Ame¦¦a¦'
'Koh¦ì+'
'Koh¦ì±'
'Romì'
'N+'
'N
±
'
Dose d'AlB (ppm)
±ooo
ó A a
ç A ab
± AB bc
( A ab
± A bc
o.ç B c
ç A ab
± B abc
ç A ab
ó A a
ó A a
ç A ab
( A ab
o
¡ A + b ±
8 A a
¡ A b
( A b
( A b
± A b
¡ B b
± B b
± AB b
ó A ab
¡ A b
ó A ab
± B b
(ooo
( A abc
+ B bc
o.ç B c
( A abc
¡ A abc
±.ç A abc
( A abc
ç A ab
+ B bc
ç A a
¡ A abc
( B abc
( A abc
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Varìete
'Kadota'
'Bayaudì'
'Nabout'
'lassì'
'Ournaksì'
'Haíer Bgha¦'
'Ghoudane'
'Ame¦¦a¦'
'Koh¦ì+'
'Koh¦ì±'
'Romì'
'N+'
'N
±
'
Dose d'AlB (ppm)
±ooo
8ó A abc
8ó A abc
+( A cd
8ó A abc
±; B bcd
+o B d
8( A abc
¡± B bcd
;± A abc
+(+ A a
,ç A ab
,( A ab
8, A abc
o
(( B+ b±
+±ó A a
+; A b
çó B b
¡ç AB b
±¡ A b
ç+ B b
±o B b
¡; AB b
++± A a
¡¡ B b
,± A ab
+; B b
(ooo
(ó B ab
; B d
± B b
óó B ab
(± A ab
+o AB b
ó± B ab
,+ A a
++ B b
++o A a
ç+ AB ab
ó¡ B ab
ç( AB ab
Tab¦eau (. Eííet de ¦a varìete et de ¦a dose d'AlB sur ¦a hauteur des p¦ants
du íìguìer (mm).
+ Pour une même varìete, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre majuscu¦e ou d'un
même groupe de ¦ettres majuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
± Pour une même dose d'AlB, ¦es chìííres suìvìs d'une même ¦ettre mìnuscu¦e ou
d'un même groupe de ¦ettres mìnuscu¦es ne sont pas dìííerents (PPDS, ç ¾).
TE·HNlOUES DE PRODU·TlON
DE PlANTS DU llGUlER
Pìerre BAUD
Pepìnìerìste Vaìson-¦a-Romaìne, lrance
la pepìnìere, d'une suríace de ¡.ç ha, assure ¦a mu¦tìp¦ìcatìon et ¦'e¦evage d'une
cìnquantaìne de varìetes de íìguìer se¦ectìonnees parmì ¦es ±ço varìetes en co¦¦ec-
tìon. les íìguìers assurent ,o ¾ de ¦a productìon (+o¾ restant avec des grenadìers
et des jujubìers).
E¦¦e est dìvìsee en troìs parts a peu pres ega¦es :
les pìeds meres assurant ¦a íournìture de marcottes et boutures. Pour cer-
taìnes varìetes, ¦a reco¦te des boutures peut aussì être íaìte dans des vergers
de productìon ,
la p¦eìne terre pour ¦a productìon de racìnes nues essentìe¦¦ement destìnees
aux arborìcu¦teurs et aux pepìnìerìstes ,
la cu¦ture en conteneur, de ¦'ordre de ¡o ooo sujets (conteneurs de ± ¦ìtres
jusqu'a des bacs de çoo ¦ìtres ou p¦us) destìnee essentìe¦¦ement aux amateurs
par ¦e bìaìs des jardìnerìes et paysagìstes.
la cu¦ture des íìguìers reste, en lrance, une cu¦ture re¦atìvement modeste au regard
des autres varìetes íruìtìeres. De ce íaìt, peu de travaux ¦uì ont ete consacres.
Beaucoup de varìetes sont decrìtes avec des appe¦¦atìons ¦oca¦es quì changent d'une
regìon a ¦'autre. l¦ n'y a pas, pour ¦'ìnstant, en lrance, de certìíìcatìon.
la mu¦tìp¦ìcatìon peut se íaìre par marcottage. le marcottage par buttage peut
être ìnteressant pour certaìnes varìetes a port tres buìssonnant engendrant de
nombreux rejets (Goutte d'or, Da¦matìe,…). D'autres varìetes rejettent tres peu
(Pastì¦ìere, Vìo¦ette de So¦¦ìes).
le bouturage reste cependant ¦e prìncìpa¦ moyen de mu¦tìp¦ìcatìon sur ¦a pepìnìere.
les boutures sont pre¦evees sur toute ¦a ¦ongueur de ¦a pousse d'un an.
Boutures de +± a +ç cm de 8 a +o mm de dìametre pour un repìquage u¦terìeur
en p¦eìne terre íìn avrì¦ apres ± moìs de stratìíìcatìon dans un me¦ange ±/¡
sab¦e grossìer + +/¡ terreau maìntenu humìde. les boutures sont au prea¦ab¦e
hormonees par trempage de ±( heures dans une so¦utìon contenant +o a +ç
cc/¦ d'Exuberone ¦ìquìde (dosee a (g/¦ d'AlB).
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;;
Boutures de ç a , cm de ó a 8 mm de dìametre mìses en p¦ace dans des mottes
lertìss de ( cm de dìametre x ócm de hauteur specìa¦ement con¸ues pour ¦e
bouturage. Dans ce cas, ¦es boutures sont hormonees par trempage rapìde
dans une so¦utìon a ço¾. Des íormatìon du ca¦ racìnaìre, ¦es boutures sont
traìtees hebdomadaìrement avec un engraìs ío¦ìaìre de type +o-ç±-+o a çg/¦.
·es boutures sont essentìe¦¦ement destìnees a un repìquage en conteneurs de
± ou ¡ ¦ìtres. Sì e¦¦es ont genera¦ement troìs yeux ou p¦us, on obtìent ega¦e-
ment un bon pourcentage de reussìte avec des boutures a deux yeux, voìre un
seu¦ œì¦, quand on a peu de materìe¦ vegeta¦ a dìsposìtìon.
les boutures sont mìses sous tunne¦ avec une temperature d'ambìance maìntenue
en permanence a +±/+ç °·, voìre p¦us. le chauííage au so¦ peut ame¦ìorer encore ¦a
reussìte du bouturage ou sìmp¦ement acce¦erer ¦a íormatìon des ca¦s racìnaìres.
·e type de bouture, ma¦gre un prìx de revìent superìeur, íacì¦ìte ¦a gestìon de ¦a pro-
ductìon, ¦e taux de reussìte etant p¦us regu¦ìer et tres superìeur a ce¦uì du
bouturage íaìt en p¦eìne terre.
Un bouturage íaìt en íìn d'ete (íìn août, tout debut septembre) avec du boìs
semì voûte, sous tunne¦, maìs sans ìnsta¦¦atìon p¦us sophìstìquee, est paríoìs
utì¦ìse en comp¦ement.
les autres moyens de bouturage ne sont pas utì¦ìses sur ¦'exp¦oìtatìon :
Bouturage herbace, en toute saìson, maìs avec ¦a necessìte d'un íog-system
(bouturage sous brou즦ard).
Bouturage ìn vìtro dont ¦e prìx de revìent reste beaucoup trop ìmportant. ·e
type de mu¦tìp¦ìcatìon pourraìt permettre d'eradìquer ¦es prob¦emes de vìros-
es. Naìs ¦a mosaïque du íìguìer est-e¦¦e un verìtab¦e prob¦eme economìque
pour ¦a cu¦ture du íìguìer ' je ne ¦e pense pas : ¦'exterìorìsatìon de ¦a mosaïque
depend beaucoup des condìtìons de mì¦ìeu. la vìrose peut " dìsparaître " en
que¦ques jours sì ¦es condìtìons de cu¦ture redevìennent p¦us íavorab¦es !
Greííage : ì¦ a peu d'ìnterêt sìnon pour changer une varìete ou rendre un caprì-
íìguìer " íertì¦e ". les methodes c¦assìques sont peu eííìcaces (boìs tendre quì
cìcatrìse ma¦, rejet du greííon par ¦e ¦atex). ·ependant, on peut obtenìr de
bons resu¦tats avec un " ecussonnage " (bourgeons avec un bon morceau d'e-
corce de +.ç x ± cm envìron) íaìt en p¦eìne vegetatìon (ju즦et-août).
les prìncìpaux íacteurs de reussìte du bouturage sont :
l'etat sanìtaìre et vegetatìí des pìeds meres. Ouand ì¦s sont saìns et rìgoureux,
ì¦s donnent de me즦eurs resu¦tats (phenomene exacerbe quand ì¦ s'agìt de cu¦-
ture ìn vìtro) ,
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;8
l'epoque de pre¦evement, partìcu¦ìerement pour ¦es boutures íaìtes dìrecte-
ment en p¦eìne terre. Des pre¦evements íìn íevrìer, debut mars, en montee de
seve sont p¦us eííìcaces ,
l'etat du substrat de bouturage quì doìt a¦¦ìer bonne aeratìon et bonne reten-
tìon en eau ,
la varìete, ¦es pourcentages de reussìte pouvant a¦¦er du sìmp¦e au trìp¦e d'une
varìete a ¦'autre : GRlSE SAlNT-JEAN, NOlRE DE ·ARONB se bouturent ma¦,
tout comme ·Ol DE DANE NOlR a¦ors que, par exemp¦e, ·Ol DE DANE
BlAN· se bouture p¦us íacì¦ement ,
le traìtement hormona¦ quì se reve¦e eííìcace sur beaucoup de varìetes a¦ors
que d'autres varìetes peuvent s'en passer.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
;,
Recommandatìons
Se¦on Dr NOUSSAOUl (·heí du ·RRASNA) presìdent de ¦a seance ,
les objectìís vìses par ¦'organìsatìon de cette journee d'ìníormatìon ont ete atteìnts
a savoìr : reunìr ¦es chercheurs, ¦es vu¦garìsateurs et ¦es proíessìonne¦s, suscìter ¦'ìn-
terêt pour cette espece et co¦¦ecter ¦es recommandatìons quì en decou¦ent.
l¦ a ensuìte donne ¦a paro¦e aux dìííerents ìntervenants pour apporter ¦es recom-
mandatìons.
Nr NOUSSAOUl: (·RRASNA) propose de :
- ·ontìnuer ¦es actìons de prospectìon et de recherche sur cette espece a un
nìveau p¦us e¦argì ,
- lnsta¦¦er une co¦¦aboratìon entre ¦es chercheurs et ¦es proíessìonne¦s notam-
ment par ¦'ìmp¦antatìon des vergers de demonstratìon ,
- Se pencher sur ¦a íì¦ìere de íìguìer pour une eventue¦¦e organìsatìon quì
proíìtera aux arborìcu¦teurs ,
- ·onserver ¦e materìe¦ vegeta¦ ìn sìtu en co¦¦aboratìon avec ¦es arborìcu¦teurs.
Nr ANNOR: DPV·TRl(les)
- Trouver ¦e moyen d'encourager une productìon bìo¦ogìque pour va¦orìser ¦a
cu¦ture du íìguìer, sans attendre ¦a pub¦ìcatìon du texte de reg¦ementatìon. l¦
est possìb¦e d'assurer, ¦a productìon aux c¦ìents etrangers, moyenmant des
contrats.
Nr El HAlOUAT (ENA)
- Va¦orìser ¦a productìon en ame¦ìorant ¦es condìtìons d'emba¦¦age aussì bìen
pour ¦es íìgues íraîches que sechees. En se penchant sur ce vo¦et, ¦a cu¦ture
devìent tres rentab¦e.
Nr vAlAll (lAV Hassanll)
- ·reatìon d'une statìon dans ¦es zones de productìon de íìgues quì sera chargee
de ¦a co¦¦ecte de materìe¦ vegeta¦ de p¦us en p¦us en perdìtìon.
Nme Al·HA (lPGRl)
- Essayer de conserver ¦e materìe¦ vegeta¦ ìn sìtu en va¦orìsant sa productìon ,
- Etab¦ìr une corre¦atìon entre ¦es marqueurs mo¦ecu¦aìres et ¦es caracteres mor-
pho¦ogìques.
Nme BOUZOUBAA
- Deve¦opper un reseau entre ¦es personnes ìnteressees, (chercheurs,
pepìnìerìstes, producteurs et vu¦garìsateurs) ,
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
8o
- ·reatìon d'un bu¦¦etìn d'ìníormatìon trìmestrìe¦ ou semestrìe¦ ,
- lmp¦ìquer ¦es medìas.
Nr ATER (Unìversìte de Tetouan)
- Arrêter ¦'erosìon des ressources genetìques en deve¦oppant un moyen de ¦es con -
server ,
- Encadrer ¦es agrìcu¦teurs en organìsant ¦a íì¦ìere par ¦a creatìon de cooperatìves ,
- Trava즦er dans ¦e sens de conserver ¦e savoìr íaìre des paysans en matìere des
connaìssances varìeta¦es et des pratìques cu¦tura¦es, notamment ¦a caprìíìca-
tìon, car ¦a transmìssìon de ce savoìr íaìre aux generatìons suìvantes n'est pas
assuree.
Nr OUKABll (lNRA Neknes)
- lncìter ¦'Agence du Deve¦oppement de Nord a íìnancer des actìons de
recherche-deve¦oppement concernant ¦e íìguìer.
Nr ·HERKTl ( Domaìne Znìber):
- Donner une certaìne ìmportance a toutes ¦es especes tradìtìonne¦¦ement cu¦-
tìvees au Naroc en rassemb¦ant ¦e materìe¦ vegeta¦ pour etudìer son com-
portement et ¦e proteger de ¦a dìsparìtìon.
Nr BOU·HOUR ( Nìnìstere de ¦'agrìcu¦ture)
- A ¦'ìnstar de ¦'o¦ìvìer, creer un programme natìona¦ de lìguìer quì comprendra
des actìons te¦¦e que : ¦a prospectìon, ¦a caracterìsatìon varìeta¦e, ¦’ìnsta¦¦atìon
de vergers de demonstratìon, ¦a creatìon d'un parc a boìs pour ¦es pepìnìerìstes,
¦a creatìon de cooperatìve pour ¦e sechage et organìser des sessìons de íorma-
tìon contìnue.
Nr DEBBAGH
- lnìtìer un reseau medìterraneen de lìguìer.
Nr BAUD (pepìnìerìste íran¸aìs)
- Pour promouvoìr ¦'exportatìon des íìgues de varìetes ¦oca¦es, ì¦ íaut penser au
ca¦ìbre ,
- Pour ¦es pepìnìerìstes, en p¦us de ¦a creatìon du parc a boìs ì¦ íaut penser au boìs
de ta즦e dans ¦es vergers prìves.
Nr va¦a¦ì (lAV Hassan ll)
- l¦ íaut reactìver un reseau ìnternatìona¦ des especes margìna¦es quì exìste deja
maìs n'est pas actìí.
Nr AKESBl:
- laìre de sorte que ¦e consommateur marocaìn partìcìpe au deve¦oppement de
cette espece en consommant ¦a íìgue íraîche.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
8+
Annexe + : Programme de ¦a journee
Natìnee
,H.+ç Ouverture Dr. H. NARJlSSE (Dìrecteur lNRA)
,h.¡o la cu¦ture du íìguìer au Naroc : sìtuatìon et perspectìves, Nr NAGH-
DAD(NADREl)
,h.ço Dìversìte genetìque et choìx de genotypes períormants pour ¦a productìon
de íìgues seches et íraîches Dr A . OUKABll (lNRA, Neknes).
+oh.+ç Approche mo¦ecu¦aìre d'ìdentìíìcatìon parìeta¦e chez ¦e íìguìer : base pour ¦a
conservatìon et ¦a certìíìcatìon. Dr B. KHADARl (lNRA, lrance).
+oh.¡ç Pause caíe.
++h.oo Technìques de conduìte du íìguìer, Nr J.P. ROGER (·BNP, lrance).
++h.±o ·aprìíìcatìon : potentìa¦ìtes et contraìntes pour ¦a productìon de íìgues seches.
Nr A. NANOUNl (lNRA, Neknes).
++h.(o Dìscussìon.
++h.ooDejeuner.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Apres-Nìdì
+(h.¡o Sechage et organìsatìon de ¦a íì¦ìere íìgue. Nr. l. GANERO ( vìse Presìdent de
¦ 'Assocìatìon lnterproíessìonne¦¦e pour ¦a íìgue seche, Espagne). Presentee
par Dr Nohamed NOUSSAOUl
+(h.ço Assaìnìssement varìeta¦ du íìguìer. Pr. l. vAllAll (lAV Hassan ll Rabat).
+çh.+o Va¦orìsatìon des sìgnes dìstìnctìís de qua¦ìte du íìguìer a travers ¦a certìíìcatìon.
Nr. N. NAJDl , DPV·TRl Rabat (Presentee par ANNOR Abdou)
+çh.¡o Aptìtude au bouturage de varìetes de íìguìer Dr. Z. NESSAOUDl (ENA,
Neknes).
+çh.ço Technìque de productìon de p¦ants certìíìes de íìguìer en lrance Nr. P.
BAUD (Pepìnìerìste Vaìson-¦a-Romaìne).
+óh.+o Dìscussìon
+;h.oo Recommandatìons et c¦ôture.
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

Annexe ± : Dìscussìons des seances
+- Seance de ¦a matìnee, Presìdee par Pr. Hamìd NARJlSSE
Apres ¦a premìere seance d'exposes, ¦a dìscussìon íut ouverte et ¦es ìntervenants
ont prìs ¦a paro¦e pour exprìmer ¦eurs poìnts de vue et poser des questìons sur ¦es
dìííerents themes exposes.
Nr Be¦kora (producteur) a sou¦ìgne ¦e retard constate dans ¦a co¦¦aboratìon entre
¦'lNRA et ¦a proíessìon et a exprìme son souhaìt de ¦a reníorcer a ¦'avenìr. la the-
matìque de ¦a journee est un exemp¦e quì 즦ustre bìen ¦'ìmportance du transíert de
techno¦ogìe et ¦e rô¦e que doìt jouer ¦'lNRA, surtout avec ¦a ¦ìbera¦ìsatìon des íron-
tìeres a ¦'horìzon ±o+o. l¦ s'est ìnterroge sur ¦a rentabì¦ìte de ¦a cu¦ture du íìguìer.
Nr Baud a repondu que ¦a rentabì¦ìte de ¦a cu¦ture du íìguìer est ìní¦uencee par ¦e
coût de ¦a reco¦te en maìn d'œuvre et ¦e caractere perìssab¦e du íruìt quand ì¦ s'ag-
ìt de ¦e transporter a de grandes dìstances. En lrance, ¦e gaìn de certaìns produc-
teurs represente 8o¾ du coût de revìent ¦orsque ¦a commercìa¦ìsatìon se íaìt en cìr-
cuìts courts.
Nr ·hamì ( producteur) a ega¦ement sou¦ìgne ¦'ìmportance de ¦a journee quì a ete
rìche par ¦es resu¦tats obtenus. ·ertaìns aspects notamment ceux ¦ìes au comporte-
ment varìeta¦e en íonctìon des zones, ¦e cìrcuìt de commercìa¦ìsatìon et ¦a trans-
íormatìon restent a etudìer. l¦ a propose ¦a creatìon d'un reseau d'essaìs de com-
portement de íìguìer a ¦'eche¦¦e natìona¦e pour ¦e choìx de varìetes regìona¦es.
le dìrecteur de ¦'lNRA a repondu íavorab¦ement a cette proposìtìon et a aííìrme
que cette ìnstìtutìon est dìsponìb¦e a toute co¦¦aboratìon avec ¦a proíessìon.
Nr Tayou (Agronome a ¦a DPA de ·heíchaouen) a remercìe, a son tour, ¦'lNRA pour
¦'organìsatìon de cette journee tant attendue. l¦ a manìíeste son regret de ne pas
assocìer ¦es organìsmes de deve¦oppement a ¦'anìmatìon de cette manìíestatìon.
l¦ a precìse, suìte a ¦'expose sur ¦a caprìíìcatìon, que sur ¦a non p¦antatìon des caprì-
íìguìers dans ¦a regìon de Zoumì est une hìstoìre de superstìtìon ìmagìnee par ¦es
habìtants de B'nì Ahmed quì ¦eur vendent ¦es proíìchìs. ·es dernìers entretìennent
et a¦ìmentent cette croyance pour assurer contìnue¦¦ement ¦e revenus provenant
de ¦a vente des produìts de ¦eurs caprìíìguìers. En comp¦ement a ¦a questìon de Nr
Be¦kora, l¦ avaìt demande d'assocìer ¦es agrìcu¦teurs a ¦'eva¦uatìon de ¦a rentabì¦ìte.
l avaìt propose ega¦ement de mener des travaux sur ¦a duree de sortìes des
b¦astophages en íonctìon du temps.
Nr Nessaoudì (ENA) a remercìe ¦'lNRA pour ¦'organìsatìon de cette journee. l¦ a
precìse que ¦e deve¦oppement du íìguìer reste trìbutaìre de ¦'eííort que ¦'etat doìt
apporter en matìere de va¦orìsatìon de ce produìt et a ¦'organìsatìon de ¦a proíes-
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
8(
sìon. le deve¦oppement de ce secteur est une aííaìre quì concerne p¦usìeurs ìnter-
venants. la notìon de terroìrs est a exp¦orer pour mìeux va¦orìser cette cu¦ture. l¦ a
adhere a ¦a proposìtìon concernant ¦a creatìon d'un reseau d'essaìs de comporte-
ment. les questìons posees ont concerne : ¦a re¦atìon quì exìste entre ¦e materìe¦
vegeta¦ etudìe et ce¦uì quì exìstaìt dans ¦'ex-statìon de ¦'lNRA Ah¦ souss '
l'eííìcacìte des dìííerents marqueurs genetìques utì¦ìses ' Et ¦e mode de conduìte
adequat pour cette cu¦ture '
l¦ avaìt recommande, qu'au cours de ¦a caprìíìcatìon, ¦a recherche d’un materìe¦
vegeta¦ moìns sensìb¦e au ma¦adìe du lusarìum est vìvement recommandee. ·e
prob¦eme de ma¦adìe, pourraìt d'a즦eurs être reduìt par desìníectìon des mammes
et des proíìchìs pour que ¦a sortìe du b¦astophage soìt ìndemne de spores du
champìgnon.
·omme reponse, Nr Oukab¦ì a precìse que ¦es resu¦tats obtenus a Ah¦souss sont prìs
en consìderatìon dans ¦e depou즦ement des donnees et que ¦e materìe¦ vegeta¦ exìs-
tant a cette statìon a ete transíere en co¦¦ectìon conservatrìce au Domaìne d'Aïn
Taoujdate.
Ouant a ¦'eííìcacìte des marqueurs mo¦ecu¦aìres, Nr Khadarì a sou¦ìgne ¦a comp¦e-
mentarìte entre ces outì¦s et ¦es descrìpteurs pomo¦ogìques, ¦'ìdentìíìcatìon et ¦a
caracterìsatìon parìeta¦e.
Nr Seííour (lNRA Neknes) s'est ìnterroge sur ¦es ìndìcateurs de ¦a perìode de ¦'exe-
cutìon de ¦a caprìíìcatìon.
Nr Namounì a repondu a cette questìon en decrìvant ¦es sìgnes de receptìvìte quì
sont ¦e changement de cou¦eur de ¦'ostìo¦e et ¦'emanatìon d'une substance vo¦atì¦e
par cette ouverture. la perìode de caprìíìcatìon se sìtue en maì.
Nr va¦a¦ì ( lAV Hassan ll) a pose des questìons sur ¦e condìtìonnement des íìgues
íraîches et seches en lrance et sur ¦a sensìbì¦ìte du íìguìer aux nematodes.
Nr Baud avaìt repondu qu'en lrance, seu¦es ¦es íìgues íraîches (Vìo¦ette de So¦¦ìes)
sont produìtes et condìtìonnees pour êtres vendues sur ¦es marches des pays scan-
dìnaves.
Nr Barghachì H. (OVRNVA Gharb) a pose une questìon sur ¦e degre de to¦erance
a ¦a sa¦ìnìte du íìguìer. Nr Oukab¦ì avaìt repondu que dans ¦a ¦ìtterature amerì-
caìne, ¦e íìguìer est c¦asse parmì ¦es especes moyennement to¦erante comme ¦'o¦ìvì-
er et ¦e grenadìer en comparaìson avec ¦e pa¦mìer dattìer quì est hautement
to¦erant.
Nr ·houaïbì (Eaux et lorêts) a íaìt ¦e para¦¦e¦ìsme entre ¦e pa¦mìer dattìer et ¦e
íìguìer. le +er dans ¦es oasìs et ¦e second dans ¦e nord. le íìguìer est assocìe a un
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

systeme de cu¦ture et cet aspect n'a pas ete deve¦oppe dans ¦es communìcatìons.
·'est un arbre quì joue une rô¦e socìo-economìque ìmportant et ¦'aspect de com-
mercìa¦ìsatìon reste a etudìer pour contrìbuer au deve¦oppement du secteur.
Nme Bouzoubaà (lNRA Agadìr) a propose d'etudìer ¦e comportement du íìguìer
vìs a vìs de ¦a sa¦ìnìte aìnsì que sa to¦erance au deíìcìt hydrìque surtout que sa cu¦-
ture est envìsageab¦e sous une p¦uvìometrìe de (oomm que p¦usìeurs regìons du
Naroc ne re¸oìvent pas.
Nr Noussaouì ( ·heí du ·RRASNA) : l'aspect economìque quì a ete deja sou¦eve
doìt être bìen etudìe en va¦orìsant ¦a productìon de cette espece rustìque en
deve¦oppant ¦'ìdee du produìt du terroìr et en exp¦oìtant ¦e ¦abe¦ de produìt
bìo¦ogìque surtout que ¦'espece s'y prête par ¦e íaìt qu'e¦¦e n'a pas besoìn d'un entre-
tìen ìntensìí. l'organìsatìon du secteur est aussì ìndìspensab¦e pour ame¦ìorer ¦a
commercìa¦ìsatìon a travers un emba¦¦age adequat du produìt.
Nr Akesbì (Enseìgnant a ¦'ENA) a pose une questìon sur ¦a re¦atìon entre ¦'abon-
dance des graìnes, ¦es teneurs en sucres et ¦a qua¦ìte du íruìt et sur ¦'exìstence
d'autres crìteres chìmìques pour eva¦uer ¦a qua¦ìte.
En reponse a cette questìon, Nr Oukab¦ì a precìse que ¦es arômes sont ¦ìes a ¦'emana-
tìon de gaz vo¦atì¦es dont ¦a domìnance revìent a ¦'acetate d'ethy¦e assocìes aux teneurs
en sucre (domìnees par ¦e g¦ucose et ¦e íructose), ces deux constìtuants coníerent a ¦a
íìgue sa qua¦ìte gustatìve. la qua¦ìte a ete eva¦ue unìquement par des tests de degus-
tatìon et par ¦e degre de Brìx.
Nr Debbagh (Dìrecteur de ¦'ENA) a sa¦ue cette ¦ouab¦e ìnìtìatìve quì montre que
¦es chercheurs de ¦'lNRA s'ìnteressent davantage aux especes de¦aìssees comme ¦e
íìguìer. l¦ a sou¦ìgne ¦e rô¦e que joue ¦e Domaìne Experìmenta¦ d'Aïn Taoujdate dans
¦e deve¦oppement des arbres íruìtìers. le íìguìer, comme ¦'o¦ìvìer, a un rô¦e sacre
chez ¦es agrìcu¦teurs et remp¦ìt p¦usìeurs íonctìons : socìa¦e, economìque et envì-
ronnementa¦. ·'est une bonne ìnìtìatìve que ¦es ìnstìtutìons repondent íavorab¦e-
ment a ¦a cooperatìon pour deve¦opper ce secteur. l'ENA met son patrìmoìne
íoncìer pour recevoìr ¦a p¦ate íorme d'essaìs de demonstratìon comme ce quì a ete
íaìt pour ¦'o¦ìvìer et ¦e tourneso¦. l¦ a suggere aussì d'organìser une journee íìguìer
dans une regìon de productìon de íìgues comme Tetouan.
Bouchour (DPV Nìnìstere) : la va¦orìsatìon de ce secteur passe par ¦e deve¦oppe-
ment de ¦a transíormatìon des íìgues quì se íaìt toujours d'une manìere tradìtìon-
ne¦¦e. l¦ a propose ¦'e¦aboratìon de projets de deve¦oppement natìona¦ de ce secteur
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc

±- Seance de ¦'apres-mìdì, Presìdent Haj Boubker BElKORA
Nr va¦a¦ì (lAV Hassan ll). A pose une questìon sur ¦'exìstence de varìetes quì rejet-
tent (donne des rejets) p¦us que d'autres. l¦ a constate que ¦es varìetes quì rejettent
bìen et se bouturent aìsement ont un port spherìque. le pourcentage des boutures
enracìnees augmente quand ¦es boutures sont prìses sur des arbres ta즦es severe-
ment.
Nr E¦ Ha¦ouat (ENA) s'est demande sì ¦es echant즦ons montres dans ¦'exposìtìon
ont ete seches tradìtìonne¦¦ement ou ìndustrìe¦¦ement. le concerne n'etant pas
present, ì¦ n'y a pas eu de reponse. ·oncernant ¦e projet de certìíìcatìon, ì¦ est trop
tôt pour par¦er de ce sujet chez ¦e íìguìer. l¦ s'agìt d'un projet de decret quì est va¦-
ab¦e pour tous ¦es produìts en dehors des spìrìtueux.
Nr Saber (pepìnìerìste) a demande ¦a densìte optìma¦e pour conduìre un parc a boìs
et ¦e rendement en bouture de ; a +±cm. Dans sa reponse, Nr Baud a precìse que ¦a
densìte d'un parc a boìs peut varìer entre ±x± et (x(m et ¦e rendement en bouture
peut a¦¦er jusqu'a çoo.ooo boutures par hectare a condìtìon de ne pas ta즦er severe-
ment ¦es arbres.
Potentialités et perspectives de développement de la figue sèche au Maroc
87
Annexe ¡ : llSTE DES PARTl·lPANTS AU SENlNAlRE
llGUlER, lE ±; JUlN ±oo±
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
88
NARJlSSE Hamìd
BEKKARl lahssen
ABlDDAR A¦ì
lllOUSSl Nohamed
El AlSSAOUl Abdes¦am
ATOUATE Ben Yousseí
lSNAlll Ahmed
BOUZlANl Drìss
NESSAOUDl Zerhoune
AKASBl Nohamed
El KHAlOUl Nohamed
AZNlDl Abde¦¦ah
KAJJl Abde¦¦ah
SOUSSl louad
El YANBOURl Redouane
ZOUKA Nohamed
TAG Nohamed
SAlOUR Kadour
BOUZlANl Kha¦ìd
El AlANUl Nohamed
lA·HEHAB Abde¦azìz
HADlDDOU Ama¦
lANARRAl Naïma
HARAD Abde¦kader
BElKORA Aboubaker
·HANl Abde¦azìz
DEKKAKl Nohamed
HADDOURl Drìss
RANNOUl Ahmed
OUDDl Noha
ANNOR A.
BANNOUN Aïcha
vAllAll loudìyì
NONDl E¦ Nostapha
BOUJNAH Nohamed
BEllAJl Nustapha
El KA·lNl Abde¦kader
NOUSSAOUl Hamìd
NHANl Ahmed
JllBENE Nohamed
Dìrecteur lNRA
lNRA - NEKNES
ENA
·hambre d'Agrìcu¦ture
·hambre de'Agrìcu¦ture
DPV
Socìete SEPHYTONORD
Socìete Neknes-Phyto.
ENA-NEKNES
ENA-NEKNES
ENA-NEKNES
ADAN
lNRA-NEKNES
E¦eve - lTH-NEKNES
E¦eve - lTH-NEKNES
Domaìne BElKORA
·OA Bouderba¦a
lNRA - NEKNES
lNAN
DPA ·heíchaouen
Pepìnìere Al lAlAH
lNRA-NEKNES
lNRA-NEKNES
PRESSE-NEKNES
Dìrecteur ADAN
Agrìcu¦teur
lNRA-NEKNES
DPA-NEKNES
AlllAN·E AGRl·OlE
DPA-AZROU
DPA-lES
lPGRl - ·vANA-RABAT
lAV Hassan ll -RABAT
ORNVA -HAOUZ
lNRA - RABAT
lNRA - RABAT
lNRA - RABAT
SODEA - RABAT
SODEA - RABAT
lNRA - NEKNES
Nom et prenom Organìsme
Potentìa¦ìtes et perspectìves de deve¦oppement de ¦a íìgue seche au Naroc
8,
NOUSSAOUl Nohamed
SABER lsmaï¦
SADOUO Abde¦kader
SBAGHl Nohamed
TAYOU Abde¦wahed
ATER Nohamed
JANlDl B.
NOR·HlD Abde¦ouahed
YAKOUTE Hassan
lAANARl Abde¦a¦ì
AllBOU·H Noha
lHASSANl lhoussìne
AlEllAH Nohamed
lAHNl Nohamed
ZAOUl Abdes¦am
DAHNAN N
OUJlOUO Kha¦ìd.
BOU·HOUR A¦¦a¦
BENJlRA Nohamed
ARBAOUl Nohamed
NElTAH Hamìd
·HAKlR Ahmed
ZAlD Abde¦a¦ì
El JERRARl Nohamed
lERRAHl Noha
NABSOUTE lahbìb
ETTAlEB Nohamed
OUlSSA Nohamed
lAZAAR Drìss
HJAOUJ Saïd
DEBBARH Abde¦haíìd
AlKOUN Hamìd
El ASSRl Nohamed
lBNOU All Nerìem
lA·HEHAB Abde¦azìz
KHADARl Bouchrìb
J.P. ROGER
GANERO l.
BAUD
OUKABll Ahmed
NANOUNl A¦ì
BOUOTNANE latìma
SGHlR Nahmoud
lNRA - NEKNES
APPN - NEKNES
lNRA - NEKNES
lNRA - NEKNES
DPA - ·heíchaouen
lacu¦te Scìences-TETOUAN
ORNVA-loukouss
ORNVA-Gharb
ORNVA-loukos
Dep.Socìo-Economìe-Settat
DPA-El HAJEB
Eco¦e Hortìcu¦ture-Neknes
lNRA
lTSHN
DPA-Khenìíra
DPA-Neknes
DPA-Khenìíra
DPV-Rabat
ORNVA/Tl
lTSH N
lTSH N
Agrìcu¦teur
lTSH Neknes
lNRA - Neknes
lNRA - Neknes
lTSH -Neknes
lTSH - Neknes
·onserves NORA
Domaìne louata
ENA - Neknes
lTH - Neknes
lNRA - Neknes
lNRA - Neknes
Pepìnìerìste - ·heíchaouen
lNRA - lrance
lNRA - lrance
Espagne
lrance
lNRA - Neknes
lNRA - Neknes
lNRA - Neknes
lNRA - Neknes
Nom et prenom Organìsme
lSBN :
lnstìtut Natìona¦ de ¦a Recherche Agronomìque
Avenue de ¦a Vìctoìre B.P. (+ç - R.P. - Rabat
lNRA Edìtìon ±ooç
Dìvìsìon de ¦’lníormatìon et de ¦a ·ommunìcatìon
Te¦. : o¡; ±o ¡ó ó8 - lax : o¡; ±o ¡ó óo

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful