Vous êtes sur la page 1sur 35

Latéralité

et

organisation

spatiale

Chevalier, 2006

Plan du cours

Préparation des séances animées au gymnase par les étudiants

Lectures pour l’examen

Type d’examen et date de passation

Date de remise du travail

La latéralité

L’organisation spatiale

Vidéo : « Au seuil de l’opératoire »

Chevalier, 2006

Définition de la latéralité

Préférence d’utilisation systématique de l’un ou de l’autre des organes pairs du corps ( œil, oreille, main, pied ) dans les activités de la vie courante.

Chevalier, Rigal, 2006

des organes pairs du corps ( œil, oreille, main, pied ) dans les activités de la
des organes pairs du corps ( œil, oreille, main, pied ) dans les activités de la

Composantes psychomotrices

 

Définition

Évaluation

Développement

Latér la ti é

Prédominance de l’une de chaque partie symétrique du corps (main, pied, œil, oreille)

Questionnaires de préférence manuelle (Harris, Oldfield, Auzias, Rigal); épreuves d’efficience manuelle

Exercices d’adresse exécutés avec la main ou le pied; exercices de perception exécutés avec l’œil ou l’oreille.

Rigal, Chevalier, 2006

Caractéristiques de la latéralité

• Déterminée génétiquement;

• Son développement suppose la maturation du système nerveux;

• La maturation permet l’établissement de la dominance hémisphérique et de la préférence motrice manuelle;

• La latéralité s’inscrit dans l’évolution du schéma corporel, qui comprend la prise de conscience du corps incluant la symétrie du corps;

• Latéralité et conscience de la symétrie du corps sont interreliés.

Chevalier, 2006

Évolution de la latéralité

• 0-4 ans: Acquisition de la prévalence (exploration de l’objet à l’aide des deux mains)

• 9-12 mois: Coordination bimanuelle (l’utilisation de la main de support permet la réalisation de l’action par la main mobile)

• 14-24 mois: Utilisation combinée des deux mains; latéralisation bimanuelle

• 2-4 ans: instabilité de la latéralité

• 4-6 ans: Prise de conscience de la dominance latérale; la dominance s’installe. L’enfant utilise son côté dominant.

• 6-7 ans: Intériorisation des deux côtés du corps, de la symétrie du corps et identification droite-gauche sur soi

• 7-8 ans: Représentation et identification droite-gauche sur autrui. Représentation mentale d’une action sans se déplacer réellement. Réversibilité de la pensée (pensée opératoire).

• 9-12 ans: Latéralité représentée et projetée en l’absence de l’objet ou de la personne.

Chevalier, 2006

Manualité

PréférencePréférence d’utilisationd’utilisation d’uned’une mainmain

Droitiers (85%)(85%) ;; gauchers (10%)(10%) ;; ambimanes (5%)(5%) ::

Les pourcentages varient en fonction des tests et des seuils de passage de l’une à l’autre des catégories.

AmbimaneAmbimane :: utilise une main pour certaines activités et l’autre main pour les autres.

AmbidextreAmbidextre :: utilise indifféremment l’une ou l’autre main pour toutes les activités et est aussi habile de l’une que de l’autre.

Rigal, Chevalier, 2006

Types de latéralité et de manualité

PréférencePréférence d’utilisationd’utilisation d’und’un côtécôté dudu corpscorps :

Droitiers completscomplets :: utilisationutilisation préférentiellepréférentielle dudu côtécôté droitdroit dudu corpscorps pourpour lala main,main, l’œil,l’œil, lele pied,pied, parpar prédominanceprédominance cérébralecérébrale gauche;gauche;

Gauchers complets: utilisationutilisation préférentiellepréférentielle dudu côtécôté gauchegauche dudu corpscorps pourpour lala main,main, l’œil,l’œil, lele pied,pied, parpar prédominanceprédominance cérébralecérébrale droite;droite;

AmbimaneAmbimane :: réalisréalisee certaines activités avec la main gauche et d’autres avec la main droite;

AmbidextreAmbidextre :: utilise indifféremment l’une ou l’autre main pour toutes les activités et est aussi habile d’une main que de l’autre;

Gaucher contrarié: utilise la main droite par influence sociale;

Faux gaucher ou faux droitier: utilise la main non-dominante à la suite d’un accident, d’une paralysie ou d’une amputation.

(Lauzon, 2004; Rigal, 2003)

Origines de la manualité

Rigal, 2003

Origines de la manualité Rigal, 2003

DISTRIBUTION DES DIFFÉRENCES D’HABILETÉ ENTRE LES DEUX MAINS DANS LA POPULATION

Rigal, 2003

ENTRE LES DEUX MAINS DANS LA POPULATION Rigal, 2003 35 30 25 gaucher 20 ambimane droitier
35 30 25 gaucher 20 ambimane droitier 15 échantillon 10 5 0 Différence d’efficience entre
35
30
25
gaucher
20
ambimane
droitier
15
échantillon
10
5
0
Différence d’efficience entre la main droite et la main gauche
-60
-50
-40
-30
-20
-10
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100

Évolution de la manualité avec l’âge

Gilbert, A.N. et C.J. Wisocki (1992)

La manualité était déterminée à partir de deux actions :

Avec quelle main écrivez-vous? Avec quelle main lancez-vous une balle?

Femmes

10,0 100 9,0 90 8,0 7,0 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0,0 Pourcentage
10,0
100
9,0
90
8,0
7,0
6,0
5,0
4,0
3,0
2,0
1,0
0,0
Pourcentage

EgLg

EgLd

EdLg

EdLd

Rigal, 2003

Âge (en années)

E: écrire

L: lancer

g: gauche

d: droite

Évolution de la manualité avec l’âge

Gilbert, A.N. et C.J. Wisocki (1992)

La manualité était déterminée à partir de deux actions :

Avec quelle main écrivez-vous? Avec quelle main lancez-vous une balle?

Hommes

100 90 8,0 EgLg 7,0 6,0 EgLd 5,0 EdLg 4,0 3,0 EdLd 2,0 1,0 0,0
100
90
8,0
EgLg
7,0
6,0
EgLd
5,0
EdLg
4,0
3,0
EdLd
2,0
1,0
0,0
Âge (en années)
Rigal, 2003
Pourcentage
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
85

E: écrire

L: lancer

g: gauche

d: droite

Dominance des pieds

DominancesDominances ::

statiquestatique :: se tenir en équilibre sur un pied (support ou appui); dynamiquedynamique :: frapper ou écraser un objet (action, précision).

équilibre sur un pied (support ou appui); dynamique dynamique : : frapper ou écraser un objet

DominanceDominance oculaireoculaire

préférencepréférence etet dominancedominance :: œil utilisé dans les activités mono-oculaires (viser, regarder par le trou de la serrure, avec une loupe, un télescope)

AcuitéAcuité :: œil ayant la meilleure vision.

DominanceDominance auditiveauditive

dominance: généralement l’oreille droite est préférentielle, ses voies principales étant associées à l’hémisphère gauche (phonétique, syntaxe) où se trouve fréquemment les centres de la parole; meilleure discrimination, concentration, rétention.

Rigal, Chevalier, 2006

Manualité et dominance podale

Manualité et dominance podale Rigal, Chevalier, 2006

Rigal, Chevalier, 2006

Latéralisation corticale

Asymétries fonctionnelles :

Langage : droitiers (contrôle du langage à gauche pour 95% des sujets); gauchers (60% à gauche, 30% à droite);

Fonctions visuo-spatiales : traitées en priorité par l’hémisphère droit;

Audition : priorité fréquente à l’oreille droite.

Rigal, Chevalier, 2006

Activités sportives et dominances latérales

AvantagesAvantages variantvariant selonselon lesles activitésactivités ::

• Base-ball : pas de différences entre les droitiers et les gauchers;

• Boxe,

escrime,

résultant :

tennis

(sports

duels):

supériorité

des

gauchers

- de leur habitude à jouer contre des droitiers; - du traitement par l’hémisphère droit des informations spatiales et du contrôle de la main gauche.

• Hockey, basketball, football : ambimanes favorisés.

Rigal, Chevalier, 2006

Modèle de Annett

Constatation : dans un groupe de

sujets dysphasiques, 9,27% des sujets ont les centres de contrôle du langage dans l'hémisphère droit.

Rigal, Chevalier, 2006

Évaluation

QuestionnairesQuestionnaires dede préférencepréférence manuellemanuelle (Oldfield,(Oldfield, Harris,Harris, Rigal)Rigal) (livre(livre dede RigalRigal p.p. 450;450; ex:ex: lancer,lancer, couper,couper, tenir…)tenir…)

ÉpreuvesÉpreuves d’efficienced’efficience manuellemanuelle (stabilité(stabilité dede lala main,main, coordinationcoordination visuovisuo--manuelle,manuelle, rapiditérapidité dudu mouvement,mouvement, dextéritédextérité digitale,digitale, RigalRigal p.p. 460).460).

Rigal, Chevalier, 2006

QuestionnaireQuestionnaire dede préférencepréférence manuellemanuelle ((OldfieldOldfield,, Harris,Harris, Rigal,Rigal, 1996).1996).

de préférence préférence manuelle manuelle ( ( Oldfield Oldfield , , Harris, Harris, Rigal, Rigal, 1996).

Organisation

spatiale

Chevalier, 2006

el elOrgani

at ai ai

ps ps at

tion

Organi as as tion

Composantes psychomotrices

ÉÉvaluationvaluation

DDééfinitionfinition

DDééveloppementveloppement

Capacité de se situer dans l’espace, de déterminer la position que l’on occupe par rapport à des repères, d’ordonner correctement les différents éléments d’un tout. Orientation spatiale (directement associée à la perception), et structuration spatiale (associée à l’abstraction et au raisonnement)

Tests de

Bender,

Frostig

Exercices de reproduction de circuits (entre des cerceaux, des quilles), de repérage sur cartes, casse-tête, blocs géométriques, tangram, tic-tac-toe, dominos

Rigal, Chevalier, 2006

Composantes psychomotrices

 

DDééfinitionfinition

ÉÉvaluationvaluation

DDééveloppementveloppement

hetion

ua uane che

cta

gri

dro ti ti e-g

e-O

Ori ne tation dro

Possibilité de s’orienter dans l’espace en fonction des notions droite- gauche

Tests d’orientation droite-gauche de Piaget-Head (Galifret-Granjon), de Benton, de Rigal

Exercices de verbalisation faisant intervenir les notions droite- gauche et situant l’enfant par rapport à des objets ou à d’autres enfants.

Rigal, Chevalier, 2006

Organisation spatiale

CapacitCapacitéé ::

D’utiliser adéquatement les notions d’espace : 1) celles reliées au corps propre (en haut, en bas, devant, derrière; 2) celles qui désignent des positions par rapport à soi, aux autres et à des repères (près, loin, sur, sous…) c’est-à-dire de se situer dans l’espace;

D’apprécier les rapports existant entre soi, les objets ou d’autres personnes, d'un point de vue topologique, projectif et métrique;

De s’orienter dans l’espace : se retrouver en fonction de repères;

De structurer l’espace : construire et diviser l’espace, intégrer les différentes parties d'un tout.

Chevalier, 2006

OntogenOntogenèèsese dede l'organisationl'organisation desdes relationsrelations spatialesspatiales

Construction par interaction individu environnement :

Stade sensorimoteur ou espace senti (0-2 ans)

Stade préopératoire ou espace perçu (2 à 6-7 ans) : expérience

perceptive immédiate; le corps sert de référence (égocentrisme)

Stade opératoire ou espace représenté (7 – 12 ans): analyse, interprétation, mise en perspective, système d’axes, le milieu sert de référence (géocentrisme)

Rigal, Chevalier, 2006

Organisation spatiale

RendueRendue possiblepossible grgrââcece auxaux indicesindices multisensorielsmultisensoriels ::

Visuels

auditifs

somesthésiques (proprioceptifs, tactiles).

Rigal, Chevalier, 2006

L'orientation droite-gauche

Possibilité de s’orienter dans l’espace en fonction des notions droite-gauche;

S'appuie sur le corps orienté :

asymétrie devant-derrière

dissociation et identification des parties symétriques du corps.

Rigal, Chevalier, 2006

L'orientation droite-gauche

Étapes:

1- Connaissance sur soi : acquise vers 7 ans attribuer les termes droite et gauche aux différentes parties appropriées du corps;

2- Connaissance sur autrui : acquise vers 8 ans transfert sur autrui des termes par rotation mentale;

3- Connaissance sur les objets : acquise vers 12 ans à droite, à gauche de, rotation mentale et réversibilité.

Rigal, Chevalier, 2006

L'orientation droite-gauche

L'orientation droite-gauche ? ? Mets-toi à gauche de Paul Rigal, Chevalier, 2006
? ?
?
?
L'orientation droite-gauche ? ? Mets-toi à gauche de Paul Rigal, Chevalier, 2006

Mets-toi

à gauche

de Paul

Rigal, Chevalier, 2006

Orientation droite-gauche

Rigal, Chevalier, 2006

Orientation droite-gauche Rigal, Chevalier, 2006 ? ? Saute à gauche du cerceau

?

?

Orientation droite-gauche Rigal, Chevalier, 2006 ? ? Saute à gauche du cerceau
Orientation droite-gauche Rigal, Chevalier, 2006 ? ? Saute à gauche du cerceau

Saute à gauche du cerceau

Organisation spatiale

OrientationOrientation spatialespatiale :: directement associée à la perception

StructurationStructuration spatialespatiale :: associée à l’abstraction et au raisonnement

Rigal, Chevalier, 2006

Les relations spatiales

RapportsRapports topologiquestopologiques perception des relations qualitatives entre les objets (voisinage, séparation, ordre, entourage, continuité); importance du vocabulaire (dedans, au milieu, sur, à côté, etc.)

RapportsRapports projectifsprojectifs acquisition de la perspective (ligne droite) et de points de vue autres que le sien (autrui)

RapportsRapports mméétriquestriques (euclidiens)(euclidiens) utilisation de systèmes de coordonnées et de mesures (ex: plans)

Rigal, Chevalier, 2006

Évolution de l’organisation spatiale

00--77 ansans

EspaceEspace perceptifperceptif

0 0 - - 7 7 ans ans Espace Espace perceptif perceptif 7 7 - -

77--1212 ansans

EspaceEspace projectifprojectif

Relations spatiales topologiques

Appréciation de l’espace sur un plan qualitatif

Compréhension de l’espace par rapport à soi

L’enfant imagine la réalité immédiate perçue (devant ses yeux)

Chevalier, 2006

Relations spatiales métriques et projectives

Appréciation de l’espace sur un plan quantitatif

Appréciation des perspectives, des projections, des stratégies

L’enfant imagine l’espace d’un autre point de vue (rotation mentale) et l’espace qui se transforme (réversibilité)

Exercice d’organisation spatiale

Pour chaque étape, veuillez identifier les composantes (notions, orientation, structuration) et les relations spatiales (topologiques, projectives, métriques) travaillées :

1- Place ton crayon devant toi sur la table à peu près en ligne avec ton nez

2- Prend une efface et place-là à la gauche du crayon

3- Prend un autre crayon et place-le à ta gauche, comme si tu étais assis de l’autre côté de la table

4- Toujours comme si tu étais assis de l’autre côté de la table, place un objet à 10 cm à droite du dernier crayon

5- Place deux autres objets à la droite du dernier en gardant le même espace entre chacun.

Chevalier, 2006

Composantes de l’organisation spatiale

Stade Stade sensorimoteur sensorimoteur et et perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire)
Stade Stade
sensorimoteur sensorimoteur
et et perceptif perceptif
(pré-opératoire) (pré-opératoire)
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
perceptif perceptif (pré-opératoire) (pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation
Notions Notions Orientation Orientation
Notions Notions
Orientation Orientation
(pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation Organisation spatiale spatiale
(pré-opératoire) Notions Notions Orientation Orientation Organisation Organisation spatiale spatiale
Organisation Organisation spatiale spatiale Réversibilité Réversibilité des des points points de de vue vue
Organisation Organisation
spatiale spatiale
Réversibilité Réversibilité des des
points points de de vue vue
Structuration Structuration
Structuration Structuration
des points points de de vue vue Structuration Structuration Stade Stade représentatif représentatif (opératoire)
Stade Stade représentatif représentatif (opératoire) (opératoire)
Stade Stade
représentatif représentatif
(opératoire) (opératoire)
Structuration Structuration Stade Stade représentatif représentatif (opératoire) (opératoire) Rigal, Chevalier, 2006

Rigal, Chevalier, 2006

Vidéo! « Au seuil de l’opératoire »

Quelles sont les caractéristiques de la compréhension de l’espace par la petite fille du stade pré-opératoire ?

Quelles sont les caractéristiques de la compréhension de l’espace par le garçon du stade opératoire ?

Chevalier, 2006