Vous êtes sur la page 1sur 15

Les membres de sa famille ont été tous hospitalisés

Un Un enfant enfant de de 9 9 ans ans succombe succombe

à à une une intoxication intoxication causée causée par par un un jus jus

L'L'EchoEcho d'Orand'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes

Quotidien

national

d'information

P. 12-13

Douzième année - Numéro 3983 - Mercredi 31 Juillet 2013 - www.echo-doran.com - Prix 10 DA

QuelleQuelleQuelleQuelleQuelleuelleuelleuelleuelleuelle époqueépoqueépoqueépoqueépoquepoquepoquepoquepoquepoque !!!!!

ORAN

Aéroport Ahmed Benbella

Une importante quantité de barbituriques saisie par les douaniers

SAÏDA

Saisie de 76.8 grammes de kif traité et 35 comprimés de psychotropes

TISSEMSILT

Un mort et deux blessés dans un accident de la circulation

P. 12-13

SesSes membresmembres écumaientécumaient Ed-DerbEd-Derb ilsils faisaientfaisaient régnerrégner lala terreurterreur

écumaient écumaient Ed-Derb Ed-Derb où où ils ils faisaient faisaient régner régner la la terreur terreur
LA LA BANDE BANDE DE DE «CHAMEAU» «CHAMEAU»

LA LA BANDE BANDE DE DE «CHAMEAU» «CHAMEAU»

HORSHORS D’ÉTATD’ÉTAT DEDE NUIRENUIRE

P. 12-13

22 Ramadhan 1434 Imsak : 4h 22 Iftar : 20h 10
22 Ramadhan
1434
Imsak : 4h 22
Iftar : 20h 10

ARZEW

Après un combat acharné visant son éradication

Le commerce informel revient en force

P. 3

ORAN

Pour non-observation du repos biologique du poisson

Six patrons de pêche épinglés par les gardes-côtes

Contrôle de la qualité et répression de la fraude

Plusieurs commerçants contrevenants poursuivis en justice

P. 3

P. 5

SIDI BEL ABBÈS

N’ayant pas perçu l’indemnité pour la correction du Bac

Des professeurs menacent de recourir à la grève à la rentrée scolaire

P. 8

TIARET

M. Sellal en visite de travail demain dans la wilaya

P. 8

MASCARA

Après l’acquisition de 13 ambulances

Le secteur de la santé se renforce

P. 9

SIDI LAKHDAR

La distribution de 200 logements sociaux annulée

P. 9

Réalisés dans le cadre du programme du président à Bir El Djir

30 locaux commerciaux sont àl’abandon P. 3

Bir El Djir 30 locaux commerciaux sont àl’abandon P. 3 En match amical Algérie-Real Algérie-Real Madrid

En match amical

Algérie-Real Algérie-Real Madrid Madrid

le le 18 18 mai mai 2014 2014 à à Alger Alger

P. 24

2

2 O r a n a u j o u r d ' h u i

Oran aujourd'hui

Mercredi 31 Juillet

2013

32 A32

A32

A32

A32

A A32

Photos & commentaires Slimane

Photos & commentaires Slimane

Photos & commentaires Slimane
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
32 A32 A

32 A32

A

32 A32 A
32 A32 A
32 A32 A
32 A32 A
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Photos & commentaires Slimane 32 A32 A Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs
Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs mois dans ce tas d’ordures. On

Ce poteau tombé par terre, trône depuis plu- sieurs mois dans ce tas d’ordures. On vou- drait bien savoir qu’est-ce qui fait que sa pré- sence n’a suscité aucune réaction de la part des responsables de l’éclairage public dans la commune d’Oran ?

sence n’a suscité aucune réaction de la part des responsables de l’éclairage public dans la commune
de l’éclairage public dans la commune d’Oran ?   On parle souvent de la sécurité des
de l’éclairage public dans la commune d’Oran ?   On parle souvent de la sécurité des
 
On parle souvent de la sécurité des ouvriers dans les chantiers. Le sujet revient au
On parle souvent de la sécurité des ouvriers dans les chantiers. Le sujet revient au

On parle souvent de la sécurité des ouvriers dans les chantiers. Le sujet revient au goût du jour à chaque accident et après chaque dra- me. Mais rien n’est fait pour assurer cette sé- curité. L’ouvrier que nous voyons en haut de cette carcasse, se tient en équilibre sur une poutre, à près de 20 mètres de hauteur, sans disposer d’équipements de sécurité ou même du plus élémentaire casque.

à près de 20 mètres de hauteur, sans disposer d’équipements de sécurité ou même du plus
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
de sécurité ou même du plus élémentaire casque. Et vive la transgression des lois, semblent se
Et vive la transgression des lois, semblent se dire les chauffeurs de poids lourds qui

Et vive la transgression des lois, semblent se dire les chauffeurs de poids lourds qui conti- nuent de circuler allégrement à Oran, sans être inquiétés. Finalement, la mesure d’interdiction de circuler dans la centre-ville qui a frappé les

à Oran, sans être inquiétés. Finalement, la mesure d’interdiction de circuler dans la centre-ville qui a
de circuler dans la centre-ville qui a frappé les poids lourds, n’a servi qu’à dépenser de
de circuler dans la centre-ville qui a frappé les poids lourds, n’a servi qu’à dépenser de
poids lourds, n’a servi qu’à dépenser de l’ar- gent pour acheter et installer des panneaux

poids lourds, n’a servi qu’à dépenser de l’ar- gent pour acheter et installer des panneaux qui n’ont servi à rien.

lourds, n’a servi qu’à dépenser de l’ar- gent pour acheter et installer des panneaux qui n’ont

Tapis, couvertures, couettes et liftings pour voitures

Les blanchisseries reviennent au goût du jour

S’il y a, de nos jours, une acti- vité qui s’ancre dans les tradi- tions commerciales oranaises, c’est bel et bien la blanchisse- rie. Néanmoins, il ne s’agit pas de la blanchisserie telle que nous l’avons toujours connue à Oran et qui consiste à laver les habits vestimentaires seulement, mais d’une blanchisserie avec plus d’offres de service qui persua- derait plus d’une ménagère. En

effet, en plus des vêtements, les nouveaux blanchisseurs installés un peu partout sur la place d’Oran, se sont spécialisés dans le lavage et le nettoiement de presque tout. Cela va des cou- vertures, des couettes et des draps, aux tapis, rideaux et sto- res, en passant par tout ce qui est espadrilles, sacs et cartables. Il y en a même qui proposent des liftings complets pour les voitures et vont même plus loin en proposant des déplacements à domicile pour ceux qui ne peu- vent pas ramener leurs tapis par exemple. De ce fait, beaucoup de ménagères, notamment cel- les qui habitent des apparte- ments, préfèrent recourir à ces blanchisseries, plutôt que de s’esquinter la santé en lavant des couvertures chez soi. Et ce ne sont nullement les prix raison- nables pratiqués par les blanchis- seurs qui les dissuadent, puis-

pratiqués par les blanchis- seurs qui les dissuadent, puis- que pour le lavage et le séchage

que pour le lavage et le séchage d’une couverture, le prix ne dé- passe généralement pas les 250 dinars, quand on sait qu’on ne fait ce genre de lessive qu’une fois par an, généralement en été, il faut compter un budget global de 5 000 dinars pour se débar- rasser de tout ce qu’il y a à la- ver à la maison, sans se soucier des désagréments habituels tels la fatigue, la surconsommation d’eau, le sens dessus dessous que cela provoque à la maison et surtout le grand problème qu’on craint le plus qui est celui de l’essorage séchage. S. Makhlouf

Plus de 15 milliards de dinars pour le développement de la daïra de Béthioua en 5 ans

Plus de 300 opérations de dé- veloppement ont été inscrites au titre du programme quin- quennal (2013/2017) de dé- veloppement, affecté à la daï- ra de Béthioua. Les actions à réaliser durant les cinq pro- chaines années concernent la totalité des secteurs d’activi- tés, selon des données éma- nant de cette collectivité lo- cale qui couvre les commu- nes de Béthioua, Ain El Bia et Mers El Hadjadj. Les projets dont la concréti- sation nécessitera la mobilisa- tion de 15 milliards de dinars se répartissent comme suit :

121 projets pour la commu- ne de Béthioua, 114 pour celle de Ain El Bia et 112 pour la commune de Mers El Had- jadj. Les objectifs du programme quinquennal sont axés essen- tiellement sur les secteurs de l’hydraulique, les travaux pu- blics et l’amélioration du ca- dre de vie. Il est à souligner que tous les plans d’actions proposés par les exécutifs communaux re- levant de la tutelle administra- tive de cette daïra ont été dis- cutés et approuvés par le co- mité technique de ladite daï- ra.

R.L

Mercuriale du 30/07/2013 (prix de gros des fruits et légumes) Pomme de terre -------------------------- de

Mercuriale du 30/07/2013 (prix de gros des fruits et légumes)

Pomme de terre -------------------------- de 18 à 25 dinars/kg Oignon sec --------------------------------- 10 à 15 dinars /kg Tomate ----------------------------------- de 20 à 40 dinars/kg Carotte sans fanes ---------------------- de 20 à 30 dinars/kg Courgette -------------------------------- de 10 à 20 dinars/kg Betteraves sans fanes ---------------------- de 15 à 25 dinars Haricot vert ------------------------------ de 30 à 50 dinars/kg Concombre ------------------------------ de 10 à 12 dinars/kg Laitue ------------------------------------- de 15 à 30 dinars/kg Ail (local) ----------------------------- de 100 à 200 dinars/kg Ail (importé) ------------------------------------- 170 dinars/kg Navet sans fanes ----------------------- de 25 à 40 dinars/kg Poivron ----------------------------------- de 20 à 40 dinars/kg Citron (local) ----------------------------de 90 à 100 dinars/kg Citron (importé) ---------------------- de 140 à 160 dinars/kg Datte ---------------------------------- de 350 et 650 dinars/kg Banane -------------------------------- de 240 à 250 dinars/kg Pomme (importée) -------------------- de 250 à 280 dinars/kg Pastèque --------------------------------- de 20 à 23 dinars/kg Melon ------------------------------------ de 50 à 70 dinars/kg Poire (importée) --------------------------------- 230 dinars/kg Raisin local) -------------------------- de 100 à 130 dinars/kg Raisin (importé) --------------------------------- 320 dinars/kg Prune (locale) ------------------------- de 100 à 120 dinars/kg Prune (importée) ----------------------------------- 250 DA/kg Pêche (locale) ------------------------ de 100 à 150 dinars/kg Pêche (importée) -------------------------------- 260 dinars/kg Orange (importée) ------------------- de 240 à 250 dinars/kg Cantaloup -------------------------------- de 30 à 40 dinars/kg *Avec l’aimable aide du bureau d’Oran de l’UGCAA

L'Echo d'Oran

Respecter les valeurs de notre société, défendre notre pays, servir nos compatriotes.

Direction - Rédaction - Administration Haï Fellaoucène - Résidence « DJEBBARI » - Oran Tél-fax:(041) 27.13.20 - (041) 27.13.25 - (041) 27.13.37 Web:www.echo-doran.com Email : lecho_doran@yahoo.fr Bureau à Alger : Maison de la presse Tahar Djaout Place du 1er Mai - Alger N°Tél-Fax: 021-65-46-09

Président Fondateur

Rédacteur en chef Slimane Bensayah

Directeur technique

L’Echo d’Oran est édité par la SARL MONDE INFOS

Impression: Ouest S.I.O - Centre S.I.A Distribution: (MPS) Tél: 041 53 81 19

Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés ou remis à la rédaction ne seront rendus à leurs propriétaires qu'a leur demande et peuvent être conservés par le journal par necessité légale. Reproduction interdite de tous les articles sauf accord de la rédaction.

Youssef DJEBBARI

Directeur de la Publication

et Directeur général

Abdelkader BELALIA

Mohamed TAOUTI

Mercredi 31 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Mercredi 31 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 3 tag

3 tag

Bir El Djir Réalisés dans le cadre du programme du président

30 locaux commerciaux sont à l’abandon

du président 30 locaux commerciaux sont à l’abandon C onstruit depuis plusieurs années dans le cadre

C onstruit depuis plusieurs années dans le cadre du programme présidentiel

des 100 locaux commerciaux par commune, afin de créer de l’emploi et donner de l’espoir aux jeunes chômeurs, trente locaux commerciaux de ce genre, si- tués en face de la base vie de l’entreprise de construction chi- noise, sont abandonnés à leur triste sort au niveau de la cité des 1200 logements (USTO) relevant administrativement de la

commune de Bir El Djir. Au lieu de servir de locaux com- merciaux, ces derniers servent de refuge pour délinquants, lieu de beuverie, et aussi comme toi- lettes pour les passants. C’est bien dommage de laisser dans cet état d’abandon et de délabrement des locaux réalisés avec des deniers publics se chif- frant à des millions de dinars, c’est même scandaleux, ce qui laisse penser que les responsa- bles concernés ne donnent pas

Dans le cadre du projet de l’usine automobile «Renault Algérie»

Treize entreprises de sous-traitance retenues

T reize (13) entreprises publiques et privées de sous-traitance d’Oran ont été retenues dernièrement dans le cadre du pro jet de l’usine automobile «Renault Algérie» qui sera implan-

té dans la daïra de Oued Tlélat, a indiqué le directeur de l’industrie et de la petite et moyennes entreprises et de la promotion de l’inves- tissement de la wilaya, Abderrahim Khaldoun. Ces entreprises spécialisées dans plusieurs créneaux dont le caout- chouc, les batteries, le plastique font partie de plus de 26 entrepri- ses au niveau national retenues par le comité chargé d’identifier les entreprises de sous-traitance de ce projet, a souligné M. Khaldoun. Cette opération intervient dans le cadre des objectifs de concrétisa- tion du projet de l’usine «Renault Algérie» qui seront concentrés sur l’intégration nationale de ce genre de projets. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait insisté, en inspectant en avril dernier le projet de réalisation de l’usine Renault lors de sa visite dans la wilaya d’Oran, sur la nécessité d’intégrer des entrepri- ses nationales en sous-traitance dans le cadre de ce projet. Par ailleurs,l’installation du projet de l’usine enregistre un avancement selon le calendrier et le plan fixé avec la mise en place de la base de vie, selon le directeur de la PME. Le projet de réalisation de l’usine, qui concrétisera l’accord signé en décembre dernier à Alger à l’occasion de la visite du président fran- çais François Hollande, s’étend sur une superficie de 151 hectares. Une production de 25.000 véhicules par an est prévue dans une première phase avant d’atteindre 75.000 voitures/an. L’usine béné- ficiera d’une meilleure plateforme technologique de la société Re- nault, ce qui permettra la production d’une voiture avec les mêmes critères en vigueur en France. La première voiture «Renault Algérie» sortira à Oued Tlélet en novembre 2014.

l’exemple de bons gestionnaires de la chose publique, comme l’ont si bien dit deux personnes âgées auxquelles nous avons demandé leur avis «La majorité des responsables ne sortent pas de leurs bureaux, ils ne savent pas ou ne veulent pas savoir ce qui se passe dans les cités. Après leur réalisation, ces ma- gasins sont tombés dans le mon- de des oubliettes, c’est purement et simplement du gaspillage de deniers publics, c’est le laisser- aller qui prend le dessus, person- ne ne demande des comptes et personne ne rend des comptes», ont affirmé nos deux interlocu- teurs.

A.Bekhaitia

Arzew

Pour non-observation du repos biologique du poisson

Six patrons de pêche épinglés parlesgardes-côtes

L es gardes-côtes continuant leur tra que contre les embarcations de pê che activant durant le repos biologi-

que de la reproduction poissonnière au ni- veau de l’espace marin d’Arzew, les éléments des garde-côtes du groupement d’Arzew ont surpris six chalutiers en flagrant délit d’acti- vité de pêche illégale dans le périmètre réser- vé au repos biologique de reproduction de poisson, apprend-on de sources fiables. Les six bateaux de pêche incriminés ont aussitôt été verbalisés pour le délit de pêche illégale en période biologique de reproduction de poisson qui se situe sur un périmètre, selon la loi, entre zéro et trois milles nautiques. Deux de ces chalutiers, selon nos sources, sont immatriculés au niveau du port d’Ar- zew, alors qu’un autre au niveau de Kristel tandis que les trois restants sont rattachés à l’abri de pêche du port de Mostaganem. Il faut noter que la période biologique est ins- taurée par les pouvoirs maritimes, elle rentre en application à partir du premier mai au 31 août de chaque année et que toute violation à cette loi entraine des poursuites judiciaires. Arraisonnées, les six embarcations en infrac- tion au code de la pêche ont fait l’objet de procès verbaux et de l’envoi de leurs dos- siers devant la justice. L’Entreprise de ges- tion des ports de pêche d’Arzew (EGPP) s’est constituée partie civile dans cette affaire. Il est à souligner qu’une quantité de plus de 31 tonnes de poissons composée essentiel- lement de petits pélagiques a été pêché hier au niveau des ports de pêche d’Oran et d’Ar- zew. Cette quantité de poissons engrangée par les gens de la mer concerne la sardine, le saur, les anchois, Sarpa salpa et la bogue. Selon la direction de la Pêche et des Res- sources halieutiques, le prix du débarquement de la sardine a été hier de 140Da, quand à celui de la consommation il était estimé à 200 dinars. Par ailleurs, pour le reste des pois- sons pélagiques, le prix d’embarcation os- cille entre 120 et 200 Da le kilo.

D Cherif

Après un combat acharné visant son éradication

Le commerce informel revient en force

O n ne pourra jamais dire que la

campagne de lutte contre le

orientaux et de brochettes après le f’tour. L’apparition de quelques tables de vente de tabac et autres étals de produits laitiers qui commencent à fleurir un peu partout, occupant cer- tains trottoirs et autres espaces publics, complète le menu de ce retour aux an- ciennes coutumes tant décriées par le citoyen et combattues par les pouvoirs publics. Transférés au niveau des marchés parisiens de proximité, cer- tains commerçants, notamment ceux qui vendent du poisson, n’ont pas ad- mis d’être assignés à résidence, pré- fèrent, tout simplement, se transfor- mer en marchands ambulants, sillon- nant les ruelles et criant à tue-tête pour promouvoir leurs produits. Les servi- ces de sécurité restent toujours sur la brèche mais le duel continuel entre la légalité républicaine et les hors-la-loi récidivistes, prendra-t-il fin un jour, s’est enquis un vieux citoyen ? D.Cherif

commerce informel, décidée

en haut lieu sur tout le territoire natio- nal, ait atteint son but, sans que l’on constate, en retour, l’apparition d’une nouvelle forme de ce négoce irrégu- lier et illégal, réinvestissant les lieux et espaces publics. En effet, malgré une campagne d’as- sainissement et d’épuration des espa- ces publics, menée tambour battant par les autorités locales, qui a permis à la ville de s’oxygéner à plein poumon d’air pur et d’estomper toute image hideuse à la cité, certains observateurs constatent que le chantier n’est pas encore clos et qu’il reste encore quel- ques parasites réticents qu’il faut éli- miner à la racine, avant qu’ils ne de- viennent récurrents et durables dans le temps, surtout en ce mois sacré où

on constate la présence de véritables commerces ambulants de gâteaux

L’opérationtouchera

uniquementles

famillesrecensées

en 2007

240familles

du bidonville

«LeVirage»

relogéesaprès

l’Aïd

Selon des sources relevant des services de la daïra d’Es Sénia, les résidants du bidonville dit «le Virage» à Aïn El Beïda seront relogés après l’Aïd. Le reloge- ment ne concerne que les familles recensées en 2007, ce qui risque de créer des pertur- bations, sachant que le nombre exact des familles qui résident actuellement dans ce bidonville dépasse les 400. Par ailleurs, nous avons appris que les services de plusieurs daïra ont entamé les opéra- tions de la prépa- ration des listes des bénéficières de logements sociaux. Le nombre des familles qui sera relogé, apprend- on, juste après l’Aïd est de 1000. Ces logements sont répartis comme suit : 400 dans la commune de Hassi Bounif, daïra de Bir El Djir, 116 dans la daïra d’Aïn Bia (Béthioua) et 200 à Arzew et 200 autres dans la daïra d’Oued Tlélat.

S. Ourabah

Mercredi 31 Juillet

2013

Oran aujourd'hui

Mercredi 31 Juillet 2013 Oran aujourd'hui 5

5

En présence du wali

Une conférence sous le thème de Feth Mecca

du wali Une conférence sous le thème de Feth Mecca U ne conférence religieu se, sous

U ne conférence religieu se, sous le thème, «Fath Mecca» a été organisée

avant-hier au niveau du siège de

l’APC d’Oran, sise au boulevard

la Soumam.

Cette conférence initiée par la di-

rection des affaires religieuses et des Wakfs de la wilaya a vu la présence du wali d’Oran, des cadres de la direction des affai- res religieuses et des citoyens. Selon M. Belkout, directeur des affaires religieuses et des wakfs de la wilaya, cette conférence a été organisée dans le cadre d’un programme qui a débuté le 27 juillet dernier avec une conféren- ce qui a expliqué l’importance

et la valeur historique de la ba-

taille de Badr. Dans le même cadre, une autre conférence sera organisée le 05

août prochain sous le thème de «Laylat El Kadr». Selon notre in- terlocuteur, le programme des 10 derniers jours du ramadhan prévoit des récitations du coran,

des invocations et des conféren- ces qui seront organisées dans diverses mosquées de la wilaya pour inciter les citoyens sur l’importance de la lecture du Coran et de l’invocation et «El I-itikaf» dans cette période du mois sacré. La soirée d’avant-hier a débuté par des hadiths du prophète qui ont été lus par un groupe d’en- fants de la mosquée de Proxi- mité El Tawba, située dans le quartier de l’USTO, ainsi qu’une

récitation du Coran par Zakaria, un étudiant de la mosquée d’El Azhar. Par ailleurs, La conféren- ce qui a traité le sujet de «Fath

Le consommateur, première victime

Les fruits flambent à nouveau

L es consommateurs pris

dans cette spirale souhai tent l’intervention des

services de contrôle.

A l’entame de la troisième déca-

de du jeûne, les prix des fruits viennent de connaître une flam- bée vertigineuse, chose que le consommateur n’avait pas vu ceci depuis des années. Surtout ceux d’importation, leurs prix sont montés en flèche. La bana- ne qui était cédée, il y’a quel- ques jours à 150 dinars, vaut actuellement entre 200 et 240 dinars le kilogramme. Selon des revendeurs de fruits dans diffé- rents marchés de la ville, la ba- nane a vu son prix monter à 190 dinars le kilogramme au marché de gros d’El Kerma, hier matin. Les pêches, portant fruits de saison se négociaient, dans ce marché des petites bourses, en- tre 180 et 300 dinars le kilo, les pêches plates valaient 400 di- nars. Le raisin a atteint 240 di- nars, les pruneaux 160 dinars,

la nectarine était vendue à 300 dinars le kilogramme. Seuls les pastèques et les melons restaient encore accessibles aux consom-

mateurs. Cette situation serait, selon des revendeurs de fruits, due à un dérèglement de la dis- ponibilité de la banane victime d’une mauvaise programmation d’importation de ce fruit exoti- que. Profitant de l’occasion, des spé- culateurs ont vite fait leur appa- rition sur la scène. Ils mettent sur le marché les quantités de bananes mises dans les dépôts frigorifiques quant ce fruit était cédé à des prix très bas, car abondant. De leur coté, les ven- deurs reprochent aux mandatai- res cette hausse des prix «ce sont les mandataires qui sont à l’origine de cette augmentation soudaine. On n’y est pour rien. S’ils nous vendent cher, on est obligé de vendre cher pour ne pas perdre nous aussi».

Ziad.M

Mecca» a été présentée par le cheikh Mustapha Jaber, imam de la mosquée Rateb Nabulsi, située au quartier du point du jour. Lors de cette dernière, l’imam a retracé l’importance de cet évé- nement dans l’histoire islamique en expliquant les différents faits qui ont marqué cette période de la vie du Prophète, prière et sa- lut sur lui. Ce dernier a montré de l’indulgence et le pardon en- vers ses ennemis. Le conféren- cier a expliqué également les sa- crifices des compagnons du pro- phète, prière et salut sur lui, tout au long du parcours vers la con- quête de la Mecque, en com- mençant par la trêve de dix an- nées conclue à El Hodeibia. Le prophète a réussi finalement à reconquérir la Mecque là où il est né et grandi. Il procédera à la destruction des idoles sous sa parole “La vérité est venue, l’er- reur a disparu”, D’autre part, après la fin de la conférence re- ligieuse, quelques imams ont été honorés à cette occasion. Mohamed Hamza

Préparation de gâteaux pour l’Aïd

Où sont passés les fours desquartiersd’antan?

L e mois de Ramadhan tire à sa fin et ces dix derniers jours que nous vi vons ont une importance particulière

pour les familles Oranaises car, comme le veut la tradition, elles seront consacrées à la confection de gâteaux et des différentes pâ- tisseries pour les fêtes de l’Aïd. Cependant, même si le gros des us ancestraux est tou- jours conservé dans la mémoire collective, il n’empêche que certains qui les accompa- gnaient et qui donnaient un charme particu- lier aux dernières veillées ramadhanesques, ont malheureusement disparus du paysage local ne laissant qu’amertume et nostalgie chez les anciens Oranais. En effet, les trentenaires d’aujourd’hui peu- vent encore se souvenir des boulangers qui mettaient, moyennant une somme symboli- que, à la disposition des habitants du quar- tier, leurs fours à mazout pour la cuisson de leurs gâteaux. Qui ne se souvient pas du four de Khédidja, de Smaïl ou encore de Abdel- madjid, tous installés dans la rue des Aurès (ex rue de la Bastille) ? Qui ne connaîssait pas Kouchet El Yaqout et Kouchet Cosmos à Haï El Badr (ex Cité Pe- tit) et qui n’a pas cuit ses Kaâk et ses Torno dans Kouchet Zaouch de la rue de Mostaga- nem ? C’est dire que chaque quartier d’Oran avait son four qui faisait sa fierté et qui voyait, juste après le F’tour, défiler femmes, hom- mes et enfants portant des plateaux en équi- libre sur leur tête et dissimulant mal leur fierté car pensant, chacun en son intérieur, que son gâteau était le plus beau et le plus bon. Une conviction qui s’en allait jusqu’au pari parfois et c’était le fournier qui faisait l’arbi- tre en s’adonnant au jeu de dégustateur pour départager les belligérants, mais souvent en ne mécontentant personne. C’était des fours de quartiers où des amitiés son nées et où des liaisons d’amour ont vu le jour et qui se sont conclues par des ma- riages. C’était le bon vieux temps. Une épo- que qui rassemblait les gens et qui scellait des unions sacrées. A présent, avec le nou- veau mode de vie des gens d’El Bahia, fait de faste et de nouvelle technologie, les gens sont de plus en plus cloîtrés chez eux et les familles qui pensent toujours à confection- ner par elles mêmes leurs gâteaux de l’Aïd, préférant cuir ces derniers dans leur propre cuisinière. S. Makhlouf

Contrôle de la qualité et répression de la fraude

Plusieurs commerçants contrevenants poursuivis en justice

En ce 20ème jour de Ramadhan, les éléments de la DCP activant à travers deux brigades (l’une pour la qualité et le répression des fraudes et l’autre pour le contrôle de la qualité), poursuivent leurs activité sur le terrain à travers les communes de la wilaya d’Oran. Selon le bilan de la DCP, la brigade chargée de la qualité et la répression des fraudes a enregistré 1.480 interventions à l’issue desquelles, 354 procès- verbaux ont été dressés pour comparution devant la justice. Lors de ces interventions, les éléments de la brigade en question ont proposé la fermetu- re de 34 commerces et saisi 1,4 tonne de denrées alimentaires impropres à la consommation, d’une valeur marchande de 150 millions de centimes. S’agissant du contrôle de la qualité, les éléments de la brigade ont enregistré 5.278 interventions à l’issue desquelles 880 procès-verbaux ont été dressés. Des poursuites judiciaires seront engagées contre les contrevenants pour différents griefs : entre autres, non-respect de la chaîne du froid, change- ment d’activité commerciale, manque d’hygiène. Selon le bilan de cette brigade, 150 commerces ont fait l’objet de fermeture. Farah Hasni

31 postes

de secours

en perspective

La protection civile se déploie

Dans le cadre de la poursuite du plan d’interven- tion rapide des éléments de la Protection civile, la direction de la wilaya d’Oran a enregistré un important projet consistant en la réalisation de 31 postes de secours. Ces derniers répartis à travers les 26 communes que compte la wilaya d’Oran, permettent aux éléments de la protection civile d’intervenir rapidement en toutes circonstan- ces. Durant la saison estivale, les interventions porteront sur les sites balnéaires ou dans les incendies de forêts. Pendant la saison hiverna- le, les éléments de la protection civile interviennent rapidement dans les cas d’inonda- tion. En somme, les interventions concernent les accidents de la route et les catas- trophes naturelles. Farah Hasni

8

8 Régions Mercredi 31 Juillet 2013

Régions

Mercredi 31 Juillet 2013

Tiaret

M. Sellal en visite

de travail demain dans lawilaya

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera une visite de travail jeudi dans la wilaya de Tiaret, indique mardi un communiqué du cabinet du Premier ministre. Lors de cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, il sera procédé à l’examen de l’état d’exécution et d’avancement du programme de développement socio-économique de la wilaya de Tiaret, précise le communiqué. M. Sellal, qui sera accompagné d’une importante délégation ministérielle, présidera une réunion élargie aux représentants de la société civile, ajoute la même source.

Une production de plus de 95.000 quintaux de légumes secsattendue

Photo archives
Photo archives

Une production de plus de 95.000 quintaux de légumes secs est attendue dans la wilaya d’Ain Temouchent qui se distingue dans ce genre de culture, particulièrement par celle des pois chiches, a indiqué hier le directeur des servi- ces agricoles (DSA). Cette prévision résulte de plusieurs facteurs, notamment, la réservation d’une superficie d’environ 15.000 ha à cette culture, répartie entre, notamment, les pois chiches (7.000 ha), fèves (1.000 ha), les haricots secs (7.000 ha), a souligné M. Berkane Naimi. La wilaya a obtenu cette distinction en enre- gistrant, à l’issue de la campagne écoulée, une production de plus de 82.000 qx de légumes secs, dont environ 58.000 qx de pois chiches contre un peu plus de 40.000 qx en 2009-2010, grâce au suivi des itinéraires techniques, l’uti- lisation de labours profonds et d’engrais adé- quats et à l’irrigation d’appoint. Les avanta- ges accordés aux producteurs dans plusieurs domaines et la célérité dans le paiement des agriculteurs ont également contribué à la con- crétisation de ces résultats, avec lesquels la DSA d’Ain Temouchent a dépassé les objec- tifs fixés par les contrats de performance si- gnés avec le ministère de tutelle. Toujours dans le cadre de l’augmentation de la production de pois chiches le DSA a relevé également le lancement d’une expérimentation de culture par «semis direct» de cette légumi- neuse au niveau d’une exploitation agricole individuelle (EAI) de la commune de Chen- touf. Cette première expérience dans la région ouest, qui a touché une superficie de quatre (4) hectares, consiste en l’introduction et la mise en terre directe par le biais d’un semoir (une machine spéciale) de grains de ce légume sec à une profondeur de 5 à 10 centimètres, a- t-on expliqué. Tout en permettant l’évitement des travaux de préparation de la terre, cette nouvelle techni- que utilisant une machine ramenée du Brésil par l’Institut des grandes cultures de Sidi Bel- Abbes, contribue au désherbage de la terre, tout en cultivant un combiné semences-grains qui donne d’excellents résultats. Une augmentation sensible de la production estimée à 40 % est relevée, selon les techni- ciens en charge de cette opération. Concrète- ment, les rendements actuels estimés à 15 qx/ ha passeront entre 40 et 45 qx/ha, prévoit-on. Connue pour ses potentialités en matière de production de pois chiches, la wilaya d’Ain Temouchent répond entre 15 et 18 % des be- soins nationaux en ce produit, a-t-on souligné à la DSA.

Ain Témouchent

La formation professionnelle, l’échec scolaire et la qualité des produits en débat

La feuille de route du ministère de la Formation et l’Enseigne- ment professionnels a pour sceau caractéristique, «la quali- té avant tout». Cette nouvelle vision place la barre à un niveau décisionnel courageux de vou- loir en finir avec «la quantité au détriment de la qualité». Dans la wilaya d’Aïn Témouchent, à l’instar des autres régions du pays, la session de septembre 2013 revêt un cachet particulier pour les responsables du secteur concerné. Qui fait comprendre les choses s’orienter dans cette direction ? Et qui autorise l’observateur à le croire ? Très bonnes ques- tions. Primo: c’est la feuille de route qui définit le cadre global de cette politique qui cible la qualité en premier. Secundo:

l’autorité chargée du secteur considère que réussir la session de septembre est sa propre car- te de visite qui doit refléter les engagements tenus vis-à-vis de la tutelle. Tertio: pour y arriver, l’autorité chargée de la forma- tion et l’enseignement profes- sionnels est tenue à baliser les créneaux porteurs de formation qui s’adaptent aux potentialités de la région et aux gisements de création d’emploi et de richesse qu’elle recèle pour développer des filières cadrant avec cette optique. Un grand travail a été mené en profondeur pour connaître les affinités des futurs apprenants et les attraits que met le secteur à la disposition des futurs sta- giaires qui, le plus souvent, se manifestent tardivement, le temps de savoir si les possibili- tés de les reconduire aux circuits de l’éducation nationale quand les délais seront consommés. Cette année, cette largesse n’est plus opportune car il est à cons- tater que les résultats du bacca-

lauréat et du BEM ont été en deçà de ceux réalisés l’année derniè- re. Cette situation n’est point spécifique à la wilaya d’Aïn Té- mouchent mais, selon toute vrai- semblance, la tendance des échecs est vécue à l’échelle na- tionale. On comprend, maintenant, pourquoi le nombre de postes pé- dagogiques est passé de 3.500 à 5.000 durant les deux dernières sessions de la même période. D’après des commentaires à prendre à titre indicatif, les taux des échecs scolaires s’avèrent préoccupants et suscitent des interrogations non des moindres aussi bien pour les pouvoirs pu- blics que pour les responsables des secteurs de l’Education et de la Formation et de l’Enseigne- ment professionnels. Une semaine après la parution des résultats du baccalauréat et du BEF, les inscriptions ont dé- buté au niveau de l’institut et des centres de formation profes- sionnelle. Cependant, les filières diplômantes observent un rush de la part des postulants.

Il ne peut à lui seul remplacer les autres secteurs en termes de qualité de formation

neaux de formation liés à la fem- me au foyer et les cours du soir qui se situent à la cote de 20 à 25% de l’effectif global. Le vo- let femme au foyer est une ten- dance qui attire les petits métiers nobles créateurs de richesse. La coiffure, la joaillerie, la con- fection toutes options, les ser- vices de mode, la broderie, la pâtisserie, les mets traditionnels, la peinture… figurent parmi la nomenclature de préférence pour des femmes au foyer sou- cieuses d’améliorer le cadre de vie de la famille. Les cours du soir attirent des fonctionnaires qui désirent améliorer leur rang social. Souvent, c’est pour ac- quérir un nouveau diplôme ou élever le niveau d’instruction pour pouvoir passer des con- cours en vue d’accéder à des postes de travail supérieur. Aujourd’hui, avec les nouvelles filières à ouvrir dans les domai- nes du tourisme, de l’agricultu- re et de la pêche, le secteur de la Formation professionnelle paraît trop ambitieux sans pour autant avoir les moyens de sa politique en matière d’encadrement, no- tamment pour pouvoir produire de la qualité. Il ne peut à lui seul remplacer les autres secteurs en termes de qualité de formation, comme à titre d’exemple le sec- teur de l’agriculture. Il ne faut pas comprendre que c’est une fuite en avant alors que le vrai problème qu’il faut à tout prix solutionner est celui de l’enca- drement. Un problème qui se pose avec acuité. Investir dans ce domaine veut dire aussi qu’il faut penser au volet social des enseignants de la Formation pro- fessionnelle. Souvent, on a ten- dance à oublier cette réalité. Les propositions doivent être initiées par la base et élaborées selon une plate-forme de revendications nationale. B. Belhadri

D’après des responsables, ce sont les tests d’aptitude qui vont faire la différence entre les con- currents quand la demande dé- passe l’offre. Aussi, la forma- tion par apprentissage demeure en tête du peloton, raflant la mise à hauteur de 40% de l’ef- fectif global. Elle est suivie par celle dite rési- dentielle à concurrence de 30%. Cet ordre peut connaître de lé- gères fluctuations à la rentrée, mais sans déséquilibrer la ten- dance par ordre de priorité. Viennent se disputer les rangs de troisième importance, les cré-

Sidi Bel Abbès N’ayant pas perçu l’indemnité pour la correction du Bac

Des professeurs menacent de recourir à la grève à la rentrée scolaire

Les professeurs qui ont participé à la correction des copies de la matière de philosophie au Bacca- lauréat 2013, n’ont pas encore per- çu leurs primes, ce qui a incité le syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNA- PEST), à rendre public un commu- niqué à travers lequel, il a tenu à dénoncer la discrimination et me- nace de mobiliser les enseignants par une grève dès la prochaine ren-

trée scolaire. Selon le communiqué, la quasi-totalité des professeurs qui ont été convoqués à corriger les copies des examens du Bac des autres matières, ont perçu leurs primes, le 23 juillet, à l’exception des 53 professeurs du centre de correction Zeddour Ibrahim, qui avaient corrigé 57 commissions et seraient pénalisés pour avoir re- fusé de corriger les 749 copies de philosophie, soupçonnées de frau- de et tricherie et qui leur ont été

envoyées du centre de correction d’El Koba. Pour une première démarche, le bureau de wilaya du SNAPEST sollicite l’intervention du secrétai- re général de leur bureau national, pour faire parvenir le désagrément des enseignants aux responsables hiérarchiques et exiger d’être payés, avant d’entreprendre d’autres actions jusqu’à imposer une équité.

Fatima A.

Mercredi 31 Juillet 2013

Régions

Mercredi 31 Juillet 2013 Régions 9

9

Contrebande de carburant

Les régions frontalières du Sud-Ouest moins touchées par le fléau

Mostaganem Sidi Lakhdar D’un montant de cinq milliards de cts

Un nouveau matériel agricole réceptionné

Profitant de l’assainissement financier de leur

coopérative agricole qui a vu ces derniers mois une amélioration en matière de revenus lui permettant de renflouer de nouveau les cais- ses de la coopérative, les responsables se sont permis d’acquérir un nouveau matériel agrico- le pour reprendre leurs différentes activités. Le matériel réceptionné récemment est consti- tué de tracteurs munis de tous leurs accessoi- res indispensables au travail de la terre. Il s’agit de moissonneuses batteuses, de bot- teleuses, de pulvérisateurs et de râteaux de fenaison d’un montant global de cinq milliards de cts. Toujours au volet de la location des biens de la coopérative agricole de Sidi Lakhdar, les responsables tentent de redres- ser progressivement la situation qui était ca- tastrophique de par des dettes qui s’élevaient

à plusieurs milliards de cts.

Ils ont mis en location douze caves destinées

à la vinification du raisin de cuve, lors de la

prochaine campagne des vendanges pour la- quelle les viticulteurs ont déjà procédé aux

éventuels préparatifs relatifs à la disposition et à la mobilisation des moyens matériels et

humains.

Relizane

Lancement destravaux de réalisation de 500 logements promotionnels aidés

Les travaux de réalisation de 500 logements promotionnels aidés (LPA) viennent d’être lan- cés dans la wilaya de Relizane,a-t-on indiqué auprès de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI). Quelque 200 unités de ce quota seront réali- sées au chef-lieu de wilaya et le reste est re- parti sur les communes de Oued Rhiou, El Matmar et Yellel. Ces logements s’ajoutent à un programme de 4.400 logements du même type entamé en début d’année 2013 à travers les 38 communes que compte la wilaya, a-t-on précisé de même source. La concrétisation des programmes de logements dans cette collecti- vité locale est confiée à 900 entreprises pri- vées et étrangères, selon la même source. Pour rappel, dans le cadre du programme quin- quennal 2010-2014, la wilaya de Relizane a bé- néficié d’un quota de plus de 40.000 logements tous types confondus.

Benharrat

Les régions frontalières du sud- ouest du pays sont moins tou- chées par le fléau de la contre- bande de carburant a affirmé le directeur régional des douanes nationales (DRD) à Bechar. M. Karim Mensous a rappelé, à ce titre, la mise en place du dis- positif de prévention et de lutte contre ce type de trafic, par les douanes, avec la coopération et la contribution active des autres corps sécuritaires, et qui a «con- tribué à la réduction de la con- trebande de carburant dans ces régions». «La présence quotidienne de nos brigades mobiles à travers les zones frontalières de Bechar, Tindouf, Adrar, Naâma et El- Bayadh, au titre de ce dispositif, nous a facilité l’occupation du terrain et permis de surveiller étroitement nos frontières sud», a-t-il souligné. Pour preuve de l’efficacité de ce dispositif sur le terrain, en 2012, «nous avons saisis 46.580 litres de carburants, tandis que durant le premier semestre 2013, une quantité de 23.520 litres a été saisie, dont 15.520 litres à tra- vers les zones frontalières de la wilaya de Tindouf ou activent encore quelques réseaux de tra- fiquants de carburant», a-t-il expliqué.

Photo archives
Photo archives

Cependant, ces réseaux, qui se composent de nationaux et d’étrangers, ne peuvent faire sortir frauduleusement de gran- des quantités de carburant du pays, et ce «grâce à notre dis- positif de contrôle, de recher- ches et de surveillance des ban- des frontalières dans le sud- ouest», a-t-il ajouté. La saisie des moyens de trans- port du carburant destiné aux réseaux de trafiquants dans les pays frontaliers est un autre moyen de la lutte contre ce type de contrebande dans le sud- ouest du pays. En effet, 74 camions et autres véhicules utilitaires, utilisés par

des odeurs insupportables. D’autre part, les axes routiers n’échappent pas à la règle. Les exemples nous viennent de ce qui se passe le long de la route reliant le marché de souk Hlima à la mosquée Salmane dans la ville de Tissemsilt, où les passagers sont choqués par ces amas de dé- tritus jetés aux abords du tronçon routier, voire même à proximité des demeures et sur la route de l’école El-Djazair à haï Bentamar qui pré- sentent le même décor avec ces grandes chaleurs de la saison. Aussi, il est nécessaire de rappe- ler que l’incivisme a atteint son paroxysme dans ces sites qui de- vraient être dans un état de pro- preté impeccable, afin de retrou- ver leur plénitude d’antan. D’autre part, il est à préciser que l’hygiène et la salubrité restent le dernier souci de nos élus et nos responsables, en cette saison chaude qui bat son plein, les ris- ques de MTH s’amplifient et nul n’est à l’abri d’une catastrophe sanitaire.

A.Nadour

les contrebandiers dans le trans- port du carburant, ont été saisis de 2012 au premier semestre 2013, selon le service d’infor- matique de la même direction régionale des douanes. D’une valeur marchande de plus de 350 millions de dinars, ces véhicules, qui passent pour être la logistique des trafiquants, étaient tous aménagés pour le transport de grandes quantités de carburant en direction de pays comme le Mali, la Mauri- tanie et le Maroc, signalent des responsables de ce même service. Les mesures prises récemment par l’Etat pour la lutte contre la contrebande vont permettre le renforcement une fois de plus de la lutte contre les acti- vités des trafiquants de carbu- rant à travers les zones fron- talières concernées par ce fléau qui cause un déficit net de 1 milliard de DA/an à l’économie nationale, et conforter les douaniers dans leur lutte quo- tidienne contre les différents réseaux de contrebandiers et autres trafiquants, a-t-on sou- ligné à la direction régionale des douanes de Béchar.

Tissemsilt Des déchets jetés pêle-mêle

L’environnement a besoin de prise en charge

Depuis le début du mois du Ra- madhan, la ville de Sidi M’hamed Bentamra se débat lamentablement à l’intérieur d’un environnement hostile, dégradé et malsain, un ca- dre de vie abominable parfaitement illustré par des bacs à ordures jon- chant les espaces débordés, agressant le passant par des odeurs nauséabondes. Il n’y a pas un coin où l’on ne trou- ve pas une décharge sauvage et la situation est invivable avec ces amoncellements. «Les déchets sont jetés pêle-mêle dans chaque rue, causant une multitude de dé- sagréments, notamment pour les enfants», devait nous dire un ci- toyen de la cité Benhamouda. Les espaces sont devenus des foyers de contamination aux alen- tours de certains endroits tels les marchés des légumes et fruits ex- posés à même le sol, recevant poussière et saletés à proximité des tas d’ordure. Les jets d’eau où autrefois l’eau jaillissait au rythme de la lumière, sont devenus aujourd’hui des dépotoirs sauvages dégageant

Mascara Après l’acquisition de 13 ambulances

Le secteur de la santé se renforce

Le secteur de la santé au niveau de la wilaya de Mascara (circonscription habitée par quelques 900.000 âmes vient de se renforcer par l’acquisition de 13 nouvelles ambulances, et ce, dans le cadre de l’amélioration des prestations de ce secteur, dont le seul objectif est l’amélioration de la santé des citoyens qui, est selon les spécialistes le vrai capital dans les civilisations modernes. Selon notre source d’information, ces 13 nouvelles voitures sanitaires plus que vitales pour la bonne prise en charge des cas d’urgences en matière de secours médical et d’évacuation, ont été distribuées aux infrastructures sani- taires activant au niveau des daïras de la région de l’Emir Abdelkader. En effet, l’on nous a expliqué que la daïra de Mascara a bénéficié de 06 ambulances (2 pour l’hôpital Yessaad Khaled et 3 pour celui de Meslem Tayeb). Quant aux 8 restantes, l’on nous a confié que 03 sont destinées aux hôpitaux de Sig, Mohammadia, Tighennif, tandis que les 05 dernières seront réparties sur les infrastructures au niveau des communes de Aouf, Mascara, Oued Abtal et enfin Zahana. Enfin, n’omettons pas de rappeler que cette initiative plus que louable entre dans le cadre du programme de développement pour l’exercice de

l’année 2013.

Badis Hocine

La distribution de 200 logements annulée

L’opération de distribution des 200 logements sociaux, ayant provoqué la semaine dernière beaucoup de mécontents chez des postulants pour ce genre de logement qui n’ont pas vu leur nom sur la liste a été annulée pour être de nouveau étudiée très prochainement par une commission compétente qui tranchera vraisemblablement dans cette affaire de distribution qui a vu les protestataires bloquer l’entrée principale de la mairie, en dressant une tente pendant plusieurs jours, tout en refusant de partir jusqu’à ce que justice soit faite sur cette opération de distribution. Ils espèrent que les responsables concernés prendront une décision équitable, juste et satisfaisante pour tout le monde. Attendons donc la suite de cette affaire de distribution de logements

Benharrat

Evènement

11

Mercredi 31 Juillet 2013

Evènement 11 Mercredi 31 Juillet 2013 Rentrée scolaire 2013-2014 64.204.038 livres distribués aux établissements

Rentrée scolaire 2013-2014

64.204.038 livres distribués aux établissements scolaires

Le directeur général de l’Office national des publications scolai- res Abdelfettah Hammani a dé- claré lundi que les établissements scolaires des trois paliers ont ré- ceptionné plus de 64 millions de livres scolaires en prévision de la rentrée scolaire 2013-2014. M. Hammani a indiqué dans un entretien à l’APS que l’Office avait distribué 64.204.038 livres scolaires à tous les établisse- ments à travers 53 centres de wilaya, ce qui représente plus de 99% des besoins nationaux es- timés à 64.525.438 livres, la publication de trois nouveaux ti- tres étant encore en chantier. Selon le directeur de l’Office, les livres distribués représen- tent 171 titres, dont trois nou- veaux livres en cours de pu- blication: le livre de langue amazighe (2ème année), le li- vre de français (4ème A.M), et pour la première fois dans les annales de l’éducation nationa- le, le livre d’italien des élèves de 2ème année secondaire. Près de 17 millions de livres sur l’ensemble des livres imprimés ont été gardés comme réserve pour faire face aux moments de crise, a ajouté M. Hammani, sou-

lignant que l’Etat a dépensé plus de 650 milliards de centimes en guise de soutien à la gratuité du livre scolaire. «Plus de 18 mil- lions d’élèves ont bénéficié de la gratuité des livres durant les quatre dernières années», a-t-il précisé. Évoquant les efforts déployés pour rendre disponible le livre scolaire en terme de qualité, le responsable a mis l’accent sur «la haute qualité» du livre et sa

disponibilité en quantité suffisan- te pour que l’élève puisse l’ob- tenir, soit en fin d’année, soit en début de scolarité, notamment dans les wilayas du Sud qui bé- néficient de la priorité de distri- bution. Hammani a ajouté que l’Office

a dépassé depuis ces deux der-

nières années le stade de la quan- tité et ambitionne actuellement

d’investir le champ de la qualité qu’il qualifie de supérieure. Pour assurer une prise en char- ge «idéale» de la distribution des livres, l’Office a confié cette opération, outre ses centres ré- gionaux, à 146 librairies dont 13 relèvent de son secteur, a souli- gné M. Hammani, indiquant que l’Office envisageait d’ouvrir à

l’avenir une librairie dans cha- que wilaya. En plus des livres scolaires, l’Office publie et dis- tribue les polycopies traduites pour un usage scolaire et péda- gogique, ainsi que les documents officiels du ministère de l’édu- cation nationale, et pour la pre- mières fois, les annales des exa- mens du BEM et du Baccalau- réat. L’Office prend en charge également l’impression en «braille» des documents propres aux non-voyants comme les li- vres du Coran et les contes, oc- cupant ainsi le premier rang à l’échelle de l’Afrique. M. Ham- mani a révélé un projet ambitieux que l’Office envisage de réali- ser à moyen terme, à savoir des livres électroniques, soulignant

qu’il méritait une mure réflexion après avoir été approuvé par le ministère. Soixante et un millions de li- vres scolaires ont été distri- bués et cinq nouveaux livres ont été imprimés à l’occasion de la rentrée scolaire 2012- 2013, à l’initiative de l’Office national des publications sco- laires créé en 1990 après la res- tructuration de l’Institut péda- gogique national.

Association des victimes d’accidents de la circulation

Appel à la création d’un haut commissariat des routes

L’association algérienne des vic- times des accidents de la circu- lation a appelé jeudi à Alger à la création d’un haut commissariat des routes pour réduire «le ter- rorisme des routes». Lors d’une conférence organi- sée par le journal Echaab sous le thème «Campagnes de sensi- bilisation: le comportement ci- vique, responsabilité de tous», en présence du secrétaire d’Etat chargé de la Prospecti- ve et des statistiques, Bachir Messaitfa, le président de cet- te association, Meziane Yahia Belhadj qui a rappelé le bilan «macabre» des accidents de la route notamment durant le mois de ramadhan, a proposé la créa- tion «d’un haut commissariat des routes qui relèvera du Pre- mier ministère». Il a souligné à cette occasion que les routes al- gériennes «sont parmi les plus meurtrières au monde» avec quelque 4000 morts chaque an- née soit une moyenne de 13 morts par jour, rappelant que la première semaine du mois de ra- madan a enregistré 98 morts et 10135 blessés.

Un bilan inquiétant, a-t-il dit. M. Meziane a appelé à cet effet à la conjugaison des efforts de tous (société civile, services de sé- curité, gouvernement) pour trouver des solutions au terro- risme de la route et à ne pas se contenter des «solutions con- joncturelles». Revenant sur les causes des ac- cidents de la circulation, M. Me-

ziane a rappelé que le facteur humain reste à l’origine de 80% des accidents, suivi de l’excès de vitesse, des dépassements dangereux, l’état des routes, du squattage des trottoirs par les commerçants et les riverains et l’absence des panneaux de si- gnalisation notamment dans les villes de l’intérieur. Le même responsable a par ailleurs proposé l’élargissement des trottoirs, la réhabilitation des routes, la dotation des véhicules d’un système de réduction de vi- tesse et l’amélioration de la for- mation des conducteurs. M. Meziane a également imputé

la hausse des accidents de la rou-

te au «manque de rigueur dans l’application des sanctions no-

tamment dans le retrait des per- mis de conduire». De son côté, le représentant de la Gendarmerie nationale a lié la hausse des accidents de la route à plusieurs facteurs dont «les vé- hicules, l’état des routes et le facteur humain» ajoutant que «l’entrée en Algérie de véhicu- les non conformes aux normes de sécurité» est également à l’origine de milliers de morts dans des accidents de la route chaque année. Le représentant de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a quant à lui indiqué que les jeunes sont souvent à l’ori- gine des accidents de la route alors que le représentant de la Protection civile a évoqué les dégâts humains et matériels cau- sés par les accidents de la route. Pour sa part, le directeur géné- ral du centre national de préven- tion routière, El-Hachemi Boutal- bi a indiqué que le parc national d’automobile actuel compte

quelque 7308612 véhicules ap- pelant à l’application rigoureuse du code de la route.

Sécurité sociale

La modernisation du secteur a franchi de grandes étapes

La modernisation du secteur a franchi de grandes étapes La modernisation du secteur de la sécurité

La modernisation du secteur de la sécurité sociale a franchi de grandes étapes en Al- gérie, grâce aux investissements consentis pour ce faire par l’Etat, a affirmé lundi à Blida le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Tayeb Louh. «Les fruits de cette modernisation sont per- ceptibles à travers l’amélioration des pres- tations de la sécurité sociale», a fait remar- quer le ministre, précisant que le program- me de réforme de ce secteur «a permis d’améliorer la qualité des prestations, no- tamment pour ce qui est de la prise en char- ge des assurés sociaux, dont les retraités et les malades chroniques qui bénéficient d’une couverture sociale via la carte Chiffa». Dans le cadre de la poursuite de l’applica- tion de ce même programme de réformes visant l’amélioration des prestations socia- les, M. Louh a fait état de dispositions «spé- ciales» prises au profit d’enfants d’assurés sociaux dont le revenu mensuel est infé- rieur à 40.000 Da, notamment pour ce qui est de la prise en charge des frais de lunet- tes médicales d’enfants scolarisés, grâce à une convention passée avec des opticiens, et qui sera mise en application à partir du 1er août 2013. L’autre prestation citée par le ministre, et dont l’application interviendra en octobre prochain, à trait à la prise en charge des soins dentaires des enfants de la même ca- tégorie d’assurés sociaux, qui seront pris en charge «gratuitement» par des dentistes conventionnés avec la Cnas. Evoquant l’amélioration des prestations de la sécurité sociale, M. Louh a fait cas d’une opération d’évaluation, au niveau du minis- tère, des résultats de l’utilisation de la carte chiffa, ainsi que de la refonte du système de financement du secteur par voie des re- couvrements, en plus de la formation des ressources humaines, qui fera l’objet de l’organisation, en octobre prochain à Alger, d’un «grand séminaire» auquel prendront part des experts internationaux en la matière. Par ailleurs, le ministre s’est félicité de la cadence imprimée aux dispositifs publics d’emploi des jeunes, quant à leur accom- pagnement pour la création de micro- en- treprises, par voie d’un programme mis en place avec le concours du Bureau interna- tional du travail, pour la formation de for- mateurs appelés à encadrer les jeunes por- teurs de projets.

Algérie-Argentine

Discussions sur

le développement

du partenariat

pharmaceutique

Le développement du partenariat dans le domaine des produits pharmaceutiques et de la médecine nucléaire ont été, lundi à Alger, au

centre d’entretiens entre le ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme hospitalière, Abdelaziz Ziari et l’ambassadeur de la République d’Argentine Santiago Martinez Gondra, a indiqué un communiqué du ministère. Les deux parties ont également abordé la formation spécialisée médicale

et paramédicale de

courte durée, lors d’une audience accordée par M. Ziari à M. Martinez Gondra. Les discussions ont été

l’occasion de passer en revue l’état des relations bilatérales en matière de santé,

a ajouté la même

source. Les deux parties ont ainsi mis l’accent sur la nécessité de mettre en œuvre le cadre de coopération existant pour impulser des actions communes dans les domaines d’intérêt mutuel. Il a

également été convenu de mettre l’accent sur l’échange d’expertise en matière de réglementation pharmaceutique et de recherche en pharmacie, l’implication des laboratoires argentins dans la stratégie de renforcement des capacités nationales de production pharmaceutique, la coopération en matière de programmes de protection maternelle et infantile ainsi que dans le domaine des soins de haut niveau.

QuelleQuelle époqueépoque !!

12 Mercredi 31 Juillet 2013 13 Aéroport Ahmed Benbella d’Oran Il était spécialisé Ses membres
12
Mercredi 31 Juillet 2013
13
Aéroport Ahmed Benbella d’Oran
Il était spécialisé
Ses membres écumaient El-Derb où ils faisaient régner la terreur
Relizane
Une importante quantité de barbituriques
dans le faux et usage de faux
LLLLLaaaaa bandebandebandebandebande dedededede «««««Chameau»Chameau»Chameau»Chameau»Chameau» horshorshorshorshors d’étatd’étatd’étatd’étatd’état dedededede nuirnuirnuirnuirnuireeeee
8 accidents de la circulation en une journée
saisie par les douaniers
Recherché par Interpol,
il est arrêté à Oran
Les services de sûreté de la wi-
laya d’Oran ont réussi dimanche
dernier à neutraliser une bande
dangereuse de malfaiteurs qui
activait au niveau du quartier El-
Derb. En effet, une opération a
été menée par un important dis-
positif de police appuyé par les
unités républicaines de sécurité
(URS). Cette dernière qui a été
entamée 2 heures avant la rup-
ture du jeûne a permis l’arresta-
tion de 5 individus dont 4 sont des
repris de justice recherchés pour
des différents délis.
Selon le chef de sûreté de wilaya,
M. Nouasri Salah, « Cette bande
semait la panique et la peur au
sein des citoyens de ce quartier,
elle activait dans le commerce il-
légal des stupéfiants, des psycho-
tropes ainsi que les batailles ran-
gées et les agressions».
Par ailleurs, le chef de la 7ème
10.600 psychotropes ont été saisis ce lundi par les douaniers au
niveau de l’aéroport Ahmed Benbella d’Oran. Les barbituriques
étaient en possession d’un passager en provenance de France.
Cette découverte a été effectuée lors d’un contrôle de routine
des douaniers qui avaient flairé que le voyageur cachait quelque
chose. Passant les formalités de débarquement, le passager était
obligé de passer à la fouille.
Dans ces bagages se trouvaient la quantité de barbituriques pro-
hibée. Le mis en cause a été arrêté et présenté devant la juridic-
tion compétente pour détention illicite de produits pharmaceuti-
ques présentant un danger. Farah Hasni
L’avant-f’tour de tous
les dérapages
Un joli coup de filet que vien-
nent d’opérer les éléments de
la police judiciaire de la wilaya
d’Oran, en fin de semaine der-
nière. Ils viennent de mettre
hors d’état de nuire un spécia-
liste en faux et usage de faux,
de surcroît, recherché par In-
terpol. Il avait plusieurs man-
dats de recherche et d’amener
lancés à son encontre.
Ce dernier, un émigré en Eu-
rope, avait subtilisé les docu-
ments d’une de ses victimes
dans un bus de transport urbain
de voyageurs. Il se rapproche
d’une agence de vente de pu-
ces téléphoniques d’un des opé-
rateurs en Algérie.
Il tente de s’acheter une puce
au nom de sa victime, il pré-
sente les documents d’identité
de cette dernière. Sentant que
quelque chose ne tournait pas
rond, le vendeur appelle la po-
lice. Après son arrestation, les
policiers découvrent qu’il était
activement recherché par Inter-
pol. Présenté devant le procu-
reur de la République, ce faus-
Ils lui ont amputé les doigts de la main droite
Ouled Moussa, près de Yellel, une
collision survenue entre une Peu-
geot 406 et une Renault 12 ont
occasionné un blessé grave souf-
frant de diverses fractures au
bassin et trois autres 3 blessés
légers.
Tlemcen
Profitant de l’obscurité
13 heures 40, à l’entrée ouest
saire international a été mis sous
mandat de dépôt.
Lors de sa comparution, hier de-
vant le tribunal de la cité
Djamel, le prévenu niera toutes
les charges qui pèsent sur lui et
demande son acquittement pur
et simple. Le procureur requit
2 ans de prison ferme. Pour ce
qui de ses mandats d’arrêt in-
ternationaux, l’affaire est en
instruction pour connaître les
suites à donner aux juges euro-
Un maçon violemment agressé
dans le chantier où il travaillait
de la commune de Oued-Slem,
une voiture circulant sur la RN
23 a dérapé sans causer de dom-
Un jeune homme, âgé de 30 ans travaillant comme maçon dans
chantier à Bir El Djir, a été victime hier d’une agression perpé-
trée par une bande de malfaiteurs. Ces derniers, cagoulés se
La journée d’avant-hier, lundi 29
juillet, s’est illustrée pour démon-
trer que le mois de Ramadhan est
la période de toutes les impruden-
ces pour les chauffards de la wi-
laya de Relizane, étant donné que
la plupart des accidents recensés
se sont produits suite aux divers
dérapages qui sont causés par les
excès de vitesse.
Pas moins de 8 accidents se sont
soldés par le constat de 10 bles-
sés dont un dans un état grave.
Ce bilan a été recensé par la Pro-
tection civile de Relizane. L’ac-
cident le plus dramatique a eu lieu
A
Des malfaiteurs
cambriolent
une habitation
à Sidi Djilali
lions de centimes qui représente
les revenus des délits commis par
ce groupe. Les membres du
groupe devront être présentés
aujourd’hui devant la justice. Par
ailleurs, le bilan des services de
la sûreté de wilaya, pendant la
2ème semaine du mois de rama-
dan a enregistré le contrôle
d’identité de 287 personnes dont
53 ont êté présentées devant la
justice et parmi eux, 11 pour port
d’armes prohibées, 08 pour pos-
session de stupéfiants, 04 indivi-
dus recherchés et 30 pour des
délits divers.
sont introduits, durant la nuit de dimanche à lundi, dans l’atelier
où travaillait la victime afin de voler le matériel qui s’y trouvait.
Les assaillants ont été surpris par la présence du maçon et n’ont
pas hésité, pour l’empêcher d’appeler de l’aide, à lui infliger un
violent coup de couteau au niveau du thorax et pour des raisons
qui restent inconnues, ils ont également provoqué l’amputation
des doigts de sa main droite. La malheureuse victime a été trans-
portée dans un état critique vers le service de réanimation du
CHU d’Oran où elle se trouve actuellement dans un état coma-
teux. Une enquête a été ouverte par les services de la police pour
identifier les auteurs de ce crime crapuleux commis sur un
mages corporels heureusement.
Même bilan, suite au même type
d’accident au douar Elmdad’ha
(commune d’El-H’madna), à 16
sûreté urbaine a affirmé égale-
ment que l’opération de police a
été menée après des plaintes dé-
posées par des citoyens, un plan
spécial a été mis en place avec
des agents de police en civil et
des unités d’interventions ont été
déployées pour encercler le quar-
tier d’El-Derb et arrêter les indi-
vidus dont l’un surnommé «Cha-
meau» qui activait au cœur du
quartier d’El-Derb.
L’opération de police a permis la
saisie de 12 épées, 01 fusil har-
pon, 05 paraboles utilisés comme
bouclier pendant les rixes, et une
somme d’argent estimé à 14 mil-
heures 10, suite au dérapage d’un
proximité du centre universitaire
de Baolo, à 15 heures 46.
Un adolescent, âgé de 17 ans, a
été violemment projeté en l’air
par un chauffard qui a aussitôt
pris la fuite. Le jeune homme a
été évacué vers l’hôpital
Mohamed Boudiaf dans un état
critique, avec divers hématomes
à
péens.
Ziad M.
Mostaganem
Les membres de sa famille
ont été tous hospitalisés
Du poisson avarié saisi
Un enfant de 9 ans
succombe
à une intoxication
causée par un jus
simple maçon.
S. Messaoudi
pick-up Nissan transportant une
cargaison de carrelage.
2 autres dérapages de véhicules
ont été enregistrés respective-
ment à 15 heures le long de la
déviation des poids lourds de la
RN4 et à Sidi M’hamed Benali
sur le CW 87, à 17 heures 45. Le
bilan fait état de 2 blessés légers,
Saisie d’armes blanches à Tlemcen
Dans le cadre de la lutte du com-
merce anarchique et les mar-
chands illégaux ainsi que pour
protéger la santé des consom-
mateurs contre les produits im-
propres à la consommation, la
police de l’urbanisme et de la
protection de l’environnement a
saisi une importante quantité de
poissons impropres à la consom-
mation au niveau du port et du
marché couvert de la ville. La
dernière sortie inopinée faite en
présence des services commu-
naux et de la DCP a permis la
saisie de près de vingt kilos de
poissons toutes variétés confon-
dues, qui allaient être écoulés, il-
légalement, au niveau de ces
deux endroits de la ville deve-
nus désormais polluants et nau-
séabonds par leur odeur à cause
de poissonniers de fortune mal-
gré les avertissements préala-
bles faits par les mêmes servi-
ces publics. Benharrat
la tête, au bassin et au dos.
Peu de temps auparavant, à 14
à
Dernièrement, les éléments de police de la sureté de la daira de
Ghazaouet (wilaya de Tlemcen), ont réussi à arrêter un jeune à
proximité de son domicile répondant aux initiales de L.W., âgé
de 27 ans, résidant à Ghazaouet, lors de la fouille, les éléments
de police en découvert en sa possession une quantité de drogue
de 86,4 grammes, en plus de 53 comprimés de psychotropes et
un lot de 9 armes blanches. Après l’opération d’usage des poli-
heures 02, un autre piéton a été
également fauché par une voiture
suite au premier accident et d’un
blessé pour le second. Le dernier
accident de la journée est survenu
à 21 heures 15, suite à une colli-
la cité Lalla Âafia, sans consé-
quences fâcheuses heureuse-
ment. A 16 heures 55, au douar
à
sion entre 2 voitures au niveau de
Lors de la semaine passée,
s’est présentée une femme
répondant aux initiales W.F.
âgée de 51 ans, aux services
de sécurité de la daïra de Sidi
Djilali (Sebdou) qui a fait part
aux policiers d’un vol qui a
été commis par des inconnus
dans le domicile de sa fille
mariée âgé de 24 portant les
initiales B.F. Aussitôt
informés, les éléments de
police se sont immédiatement
rendus sur les lieux, où ils ont
découvert la propriétaire de
cette habitation, les mains et
les pieds ligotés. Elle informa
les policiers qu’elle vient
la
cité DNC-Tob.
M. H
B Mourad
Un enfant, âgé de 9 ans, est dé-
cédé hier, au service de réani-
mation relevant de l’hôpital d’El
Mohgoune, après avoir été ad-
mis pour une intoxication ali-
mentaire provoquée par une
boisson au citron (Cherbette)
impropre à la consommation. La
victime n’est pas la seule qui a
souffert de cette intoxication,
mais quatre (4) membres de sa
famille habitant Boufatis ont été
transportés vers l’hôpital pour
les mêmes raisons.
Il s’agit de la mère, du père et
ses deux frères dont l’un d’eux
se trouve dans un état assez
grave. La famille, à quelques
heures avant la rupture du jeûne,
a ouvert un sachet et des mem-
bres ont bu deux verres chacun.
Quelques minutes après, ils ont
ressenti des douleurs et des nau-
sées. Malheureusement, le jeune
fils de 9 ans a rendu l’âme avant
son arrivée à l’hôpital à cause
de l’empoisonnement, alors que
son frère aîné se trouve toujours
au niveau du service des soins
intensifs.
Dans ce cadre, les services de
la Gendarmerie nationale ont
ouvert une enquête pour déter-
miner les circonstances exac-
tes de ce drame. S. Messaoudi
Sidi Bel Abbès
Bilan de 15 jours du mois de Ramadhan
ciers, le mis en cause L.W. a été présenté devant la justice, où il
1 mort et 2 blessés à Tissemsilt
a
été placé en détention provisoire, pour répondre des chefs
171 individus interpellés
dans 166 affaires de droit commun
d’accusation de possession d’armes blanches sans justification,
consommation de drogue et de psychotropes. Med Rekkab
Il a succombé à une blessure à la tête
Saïda
Pas moins de 171 personnes, dont
16 mineurs, ont été interpellées
par les services de la police de
Sidi Bel Abbès au cours de la pre-
mière quinzaine du mois sacré et
présentées devant le parquet, qui
a placé sous mandat de dépôt 63
parmi elles. Ces personnes sont
impliquées dans 166 affaires de
droit commun traitées par les ser-
vices concernés, dont 81 relati-
ves aux crimes et délits contre les
personnes, pour lesquelles 29 in-
dividus ont été incarcérés, 82
autres affaires relatives aux cri-
mes et délits contre les biens
d’autrui, pour lesquelles 34 indi-
vidus parmi les 74 arrêtés ont été
placés sous mandat de dépôt, ainsi
que l’arrestation de 3 individus
impliqués dans 3 affaires qui ont
concerné les crimes et délits con-
tre les biens publics. Dans le ca-
dre de la répression de la crimi-
nalité, les éléments de la police
ont intercepté 153 motocyclettes
qui étaient utilisées, soit dans des
vols, soit leurs conducteurs n’ont
pas respecté les règles de circu-
lation (conduite sans casque de
protection, tuyau d’échappement
sans silencieux).
Et pour la sérénité des familles
en quête de détente après la rup-
ture du jeune, les éléments de la
police ont effectué 626 descen-
tes durant lesquelles, ils ont con-
trôlé 1.152 individus. Cet examen
s’est soldé par l’arrestation de 14
individus impliqués dans des af-
faires de droit commun et recher-
chés par la justice, 18 étaient en
possession de drogue, ainsi que 6
autres étaient pris en possession
d’armes blanches prohibées.
Parmi les mis en cause, 21 ont
été écroués par le parquet, tan-
dis que 4 ont bénéficié de la cita-
tion directe.
Un jeune homme retrouvé mort
à El Mohgoune
Saisie de 76.8 grammes de kif traité
et 35 comprimés de psychotropes
Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer
la circonstance et surtout les individus responsables de la mort
d’un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années dont le cadavre
Une personne est morte et deux autres ont été grièvement blessées,
dans un accident de la circulation survenu hier après-midi sur le che-
min de wilaya (CW 84) reliant Bordj Emir Abdelkader à Layoune, a-t-
on appris auprès du chargé d’information à la direction de la protection
civile de Tissemsilt.
L’accident s’est produit à proximité du village Megrari (Bordj Emir
Abdelkader) suite au renversement d’un camion faisant trois blessés
graves dont un âgé de 45 ans qui a succombé à ses blessures avant
d’arriver à l’EHP de Theniet El Had.
Les deux autres blessés ont été transportés au service des urgences.
Leur état de santé est stable, a-t-on indiqué.
a
été retrouvé dans la commune d’El Mohgoune. Les premiers
Dans le cadre de la lutte impla-
cable contre le commerce de la
drogue, les éléments de la bri-
gade de recherches et d’inves-
tigations (BRI) ont appréhendé
en ce début de semaine, 2 dan-
gereux dealers, âgés de 18 et
32 ans. En effet, agissant sur
information, les policiers du
BRI, après une surveillance
accrue, au niveau du quartier «
Eddalia « , dans le chef lieu de
la commune de Ain El Hadjar,
ont pu arrêter le premier dealer
en flagrant délit et récupérer
69.6 grammes de kif traité sous
forme d’une demie plaquette.
Poursuivant leurs investigations,
les policiers découvrirent l’im-
plication dans cette affaire d’un
autre individu. La perquisition au
domicile de ce dernier a permis
la découverte de 7.2 grammes
de kif et d’une somme d’argent
estimée à 63450 dinars.
Dans le même contexte, la bri-
gade de lutte contre la drogue a
arrêté, au niveau de haï Salam
2, un jeune homme de 17 ans,
qui était en possession de 38
comprimés de psychotropes.
Les 3 dealers ont reconnu les
faits qui leur sont reprochés. Le
parquet a ordonné le placement
sous mandat de dépôt de ceux
qui opéraient à Ain El Hadjar,
tandis que la personne impliquée
dans la seconde affaire, a bé-
néficié de la citation directe.
Tahi Lakhdar
éléments de l’enquête font état que la victime ait succombé à un
violent coup au niveau de la tête provoqué par un objet conton-
dant La dépouille de la victime à été transporté vers le service
de médecine légale de l’hôpital d’El Mohgoune où une autopsie
Ain Témouchent
15 ha de superficies de chaume incendiés
sera pratiquée.
S. Messaoudi
Sidi Bel Abbès
Saisie de 5 quintaux de chute de cuivre
sur l’autoroute Est-Ouest
Pas moins de 5 quintaux de chute de cuivre ont été saisis dans la
soirée du lundi par les agents de la brigade des douanes de Ben
Badis, à bord d’un véhicule de marque Chevrolet. Les agents
des douanes qui avaient dressé un barrage sur l’autoroute Est
Ouest ont repéré le véhicule Chevrolet qui circulait à grande
vitesse en direction de la wilaya d’Oran, et après une course
poursuite, son conducteur l’a abandonné et pris la fuite. L’opé-
ration de perquisition du véhicule a permis la saisie de 5 quin-
taux de chute de cuivre et le véhicule. Les services des douanes
ont évalué le montant des saisies à un million 42 mille 500 DA et
Fatima A.
le
Une superficie de 15 ha de chaume
a été endommagée, lundi, par les
feux au niveau de la wilaya d’Ain
Temouchent, a-t-on appris mardi
des services de la protection ci-
vile. Cette superficie se répartit
entre les communes d’El Amria(8
ha), Hammam Bouhadjar (4 ha) et
El Malah (3 ha), où les éléments
de la protection civile sont inter-
venus pour éteindre les feux et sau-
ver plusieurs hectares de superfi-
cies agricoles.
Ces incendies favorisés par la cha-
leur estivale ont causé, également,
la destruction de 120 bottes de
foin, trois hectares d’osier et 50
arbres à El Malah et 50 oliviers et
trois hectares de broussailles à Sidi
Safi, a-t-on ajouté.
Une superficie de 95 hectares de
céréales avait été endommagée par
les feux depuis le début de la sai-
son estivale à travers la wilaya
d’Ain Temouchent, rappelle-t-on
de même source.
La protection civile qui a effectué,
durant cette même période, plus
de 130 interventions à travers la
wilaya, a enregistré, par ailleurs,
la destruction par les feux d’une
superficie d’un hectare de pin
d’Alep, six hectares de broussailles
et un hectare de maquis.
d’être victime d’une
agression et de menaces par
des armes blanches par des
voleurs qui ont réussi à lui
soustraire une chaîne et deux
bagues en or.
Les policiers ont réussi à
identifier les auteurs de cette
agression et les ont arrêtés,
ils sont au nombre de trois
individus répondant aux
initiales J.A. âgé de 20 ans,
H.A. âgé de 24 ans, et B.W.
âgé de 17 ans, qui ont été
tous traduits devant le
procureur de la République
près le tribunal de Sebdou qui
a placé sous mandat de
dépôt, J.A. et H.A., quant à
B.W. mineur, il a bénéficié
d’une citation directe.
Mohammed Rekkab
trafiquant risque une amende de 10 millions 425 DA. Fatima A

Mercredi 31 Juillet 2013

Culture

15

Mercredi 31 Juillet 2013 Culture 15 À la salle Ibn Khaldoun d’Alger Spectacle de flamenco de
Mercredi 31 Juillet 2013 Culture 15 À la salle Ibn Khaldoun d’Alger Spectacle de flamenco de

À la salle Ibn Khaldoun d’Alger

Spectacle de flamenco de la danseuse espagnole Ursula Lopez

Un spectacle alliant la grâce de

l’art traditionnel flamenco à l’es- prit de performance de la danse contemporaine a été donné, lundi soir à Alger, par la compagnie de

la danseuse espagnole Ursula Lo-

pez. Organisé à la salle Ibn Khal-

doun par l’ambassade d’Espagne

en Algérie et l’institut Cervantès

d »Alger, le spectacle intitulé

«Abriendo caminos» (en ouvrant des chemins), a proposé une ap- proche des différentes émotions véhiculées par le flamenco basée sur les prouesses physiques des danseurs dans l’exécution des pas typiques de cet art populaire an- dalous. A travers une série de ta- bleaux, les deux danseurs Ursula Lopez et Christian Lossano, ac- compagnés d’un chanteur et de deux musiciens (guitare flamenca et percussions), se sont succédé sur scène pour accomplir, tour à tour, une chorégraphie où la ges- tuelle particulière du flamenco

(mouvements des mains, déplace- ments amples ou resserrés sur scè- ne, expressions marquées des vi- sages, etc) s’est mélangée à des mouvements plus modernes dans

l’expression de la joie, de la tris- tesse ou de la sensualité. Ces ta- bleaux ont été conclus par des phases rythmiques où les batte-

ments des pieds des danseurs sont montés crescendo, suivis par les musiciens, jusqu’à atteindre une vitesse endiablée, provo- quant à chaque fois les applaudis- sements nourris du public, visible- ment impressionné à la fois par les qualités physiques des danseurs et par leur sens inné du rythme. Ces derniers se sont, en outre, dis- tingués par la sobriété de leurs te- nues classiques noires ou grises, rompant avec l’habillement fas- tueux des danseurs flamenco, ex- cepté pour le dernier tableau du spectacle où Ursula Lopez est re- montée sur scène avec une robe

rouge vif pour exécuter une der- nière danse sur un air enjoué. L’ac- compagnement musical classique a été, par ailleurs, agrémenté d’un instrument originaire du Niger ap- pelé le «Udu», sorte de jarre creu- se à deux ouvertures que le per- cussionniste a utilisé à de nom- breuses reprises en plus de son «Cajon» (caisse en bois typique du flamenco). Première création d’Ursula Lopez, le spectacle «Abriendo caminos» a été présen- té en 2007 au Festival de Jerez (An- dalousie), une des plus grandes manifestations annuelles dédiées au flamenco. La danseuse a été auparavant membre de la Compa- gnie de danse andalouse pendant huit ans, en plus d’avoir fait partie du Ballet national espagnol entre 2004 et 2006 en tant que danseuse invitée. Elle a également dansé dans des spectacles de grands maîtres du genre comme Manolo Marin et Javier Latorre.

Lors d’une séance-débat à Oran

Yasmina Khadra exprime, un fort enthousiasme pour le cinéma

Le talentueux romancier algérien Mohamed Mouleshoul, mondiale- ment connu sous l’appellation

«Yasmina Khadra» a exprimé, lun-

di soir à Oran, un fort enthousias-

me pour le cinéma, déclarant «j’aime toujours écrire pour le ci- néma». Invité à une séance-débat «Autour d’une œuvre» dans le cadre de la 5ème édition des ren- contres de l’Institut de dévelop- pement des ressources humaines (IDRH), l’auteur de la prestigieu-

se œuvre «L’attentat» a estimé «in-

téressant de se tourner pleinement vers le 7ème art et marquer une petite trêve avec le roman. Histoi- re d’exceller dans la créativité et de se lancer dans un nouveau cré- neau artistique».

Au passage, Yasmina Khadra a révélé qu’il a consacré deux scé- narios, l’un pour le réalisateur al- gérien Rachid Bouchareb, qu’il compte accompagner dans sa per- cée cinématographique, déplorant

le fait que le film «Ce que le jour

doit à la nuit» n’a pas eu l’écho escompté en Algérie. Il a déclaré, dans ce sens, «le cinéma chez nous est a la traîne. Au lieu de plaider pour l’ouverture de salles de ciné- ma, certains s’attaquent à l’initia- tive».

de ciné- ma, certains s’attaquent à l’initia- tive». Abordant son expérience éditoria- le, l’orateur a

Abordant son expérience éditoria- le, l’orateur a fustigé certains ré- seaux qui s’opposent à l’émergen- ce de talents algériens, qui n’arri- vent pas à intéresser le monde. «Le talent il faut le défendre» a-t-il af- firmé faisant allusion à des lobbys-

mes ou ce qu’il a appelé «parisia- nisme». A titre illustratif, il a indi- qué qu’il a financé trois romans d’écrivains algériens, sans pour autant réussir à les hisser plus haut. «Le monde éditorial n’a rien laissé aux débutants» a-t-il con- clu. Commentant les traductions

de ses œuvres, Yasmina Khadra estime que « c’est généralement bon, comme l’atteste le succès qu’elles ont remportées». Faisant part de ses projets, il a annoncé la parution de son nouvel ouvrage «Les anges meurent de nos bles- sures» au mois d’août prochain. Un autre roman paraîtra l’année prochaine, a-t-il ajouté. Les rencontres de l’institut IDRH se poursuivent en soirées rama- denesques avec divers activités d’animation artistiques, scientifi- ques et culturelles.

La pièce théâtrale Kayen Ou Kayen de Lamri Kaâouane

Représentation du vécu quotidien

Kayen de Lamri Kaâouane Représentation du vécu quotidien La pièce théâtrale «Kayen Ou Kayen» de Lamri

La pièce théâtrale «Kayen Ou Kayen» de Lamri Kaâouane a été présentée dimanche soir au Palais de la Culture à Alger devant un public nombreux et enthousiaste. Lamri Kaâouane, également scé- nariste, a su captiver pendant une heure l’attention du public par une interprétation de qualité. Le comédien a choisi comme thè- mes de prédilection la quête du gain facile, le matérialisme ainsi que certains maux sociaux qui mar- quent la société d’aujourd’hui tels que le vol et l’escroquerie. Selon le comédien, les scandales dont sont à l’origine certains respon- sables qui usent de méthodes illé- gales pour réaliser des intérêts per- sonnels, expliquent la déviation du simple citoyen qui, face à la misè- re, emprunte les mêmes voies pour recouvrer ses droits. Faisant preu- ve d’une grande maturité artisti-

que, Lamri Kaâouane a traité avec aisance les vicissitudes de la vie, les problèmes des jeunes, le chô- mage, le mariage et le favoritisme

dans un style à la fois sarcastique et comique. Au milieu de ces conflits sociaux imposés par la globalisation et les nouvelles technologies, le comé- dien surprend le public par un re- tour aux sources en mettant en exergue le rôle de la famille dans l’éducation et la construction de

la personnalité de l’individu.

Après une tournée nationale qui

durera jusqu’à l’Aid, le scénariste ambitionne de présenter son œuvre en France (Marseille, Lyon

et Paris) et en Tunisie. Concer-

nant ses projets futurs, le comé- dien a cité une pièce théâtrale en collaboration avec la troupe El Beliri de Constantine et un nou- veau monologue.

Enseigner les préceptes de l’islam, à la femme, profite à la société

Le théologien égyptien Nabil El Gohari a affirmé à Oran qu’ensei-

d’enseignement aujourd’hui de la religion à la femme, qui s’est ouver-

gner à la femme les préceptes de

te

sur d’autres domaines tels que

l’islam et la culture musulmane, est

le

travail et les affaires. A titre il-

nécessaire et profite à la société.

lustratif, il a présenté des modèles

Animant une conférence samedi

de

Compagnons femmes du pro-

soir après la prière de tarawih dans le cadre de la 8ème édition de Dourouss mohammadia intitulée, cheikh El Gohari a souligné qu’in-

phète (QSSL) qui ont porté et dé- fendu l’islam et contribué à la pro- pagation de ses préceptes. Le Dr Nabil Gohari est chef de départe-

culquer la culture musulmane à la femme est une oeuvre d’orienta- tion de la nation vers la voie saine

ment d’exégèse du Coran à la mos- quée d’El Azhar et maitre de con- férences à l’université de Médine.

et de concrétisation de la réforme

La

série des Dourouss Mohamma-

sociale escomptée. L’orateur a ap- pelé à s’inspirer de l’exemple des Compagnons femmes du prophè- te (QSSL), leur rôle dans la propa- gation des préceptes de l’islam et

dia, qui traite, cette année, du thè- me «Compagnons du prophète QSSL», se poursuit au siège, à Sidi Maarouf à l’est d’Oran, de la zaoouia Belkaidia Hebria, initiatri-

leur contribution à la consécration des valeurs et principes de la cha-

de cette manifestation scienti- fique.

ce

ria, affirmant que la femme qui est

Cette édition, qui sera cloturée jeu-

initiée aux préceptes de la religion

di

prochain, a réuni des théolo-

est capable de la servir en édu- quant ses enfants. Au passage, le conférencier a déploré le manque

giens de la charia islamique, de Jordanie, d’Egypte, du Liban, du Maroc, du Yémen et de France.

Sports

19
19

Mercredi 31 Juillet 2013

Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par
Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par
Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par
Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par
Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par
Sports 19 Mercredi 31 Juillet 2013 Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique) L’Algérie bat la Libye par

Volley-ball – Mondial-2014 (Zone 1-Afrique)

L’Algérie bat la Libye par 3 Sets à Zéro

L ’équipe nationale masculi ne de volley-ball s’est im posée sans grandes diffi-

cultés Mardi à la salle "Mohamed Nasri" de Chlef en battant son ho- mologue libyenne par un score de 3 sets à zéro dans le cadre du tour- noi qualificatif au championnat du monde 2014. Les poulains de l’entraîneur Mou- rad Senouni, ont dominé la partie

en terminant le match en 3 sets: 25 -20, 25- 19 et 25-16. Les joueurs libyens bien que do- miné par une équipe qui s’est mon- trée très entreprenante lors de cet- te rencontre n’ont pas abdiqué puisqu'ils sont arrivés en certains moments du match à devancer par deux points l’équipe algérienne avant que cette dernière repren- dra la partie en main.

En match d’ouverture, l’équipe

nationale Tunisienne a battu celle du Maroc par un score de 3 sets à

1. Les tunisiens forts de leur ex-

périence après le premier set en faveur de l’équipe marocaine ont réussi après l’égalisation à renver- ser la partie en leur faveur, en rem- portant deux autres sets par une légère avance sur un score de 25 û 22 et 33- 31.

Mondial-2013 (filles/U-18)

4ème défaite de l'Algérie face aux Etats-Unis (0-3)

L a sélection algérienne de vol ley-ball des moins de 18 ans

(U-18) s'est inclinée face à son ho- mologue américaine sur le score de 3 sets à 0 (25-12, 25-18, 25-7), mardi à Nakhon Ratchasima (nord- est) pour le compte de la 4e jour- née du groupe C du Mondial fémi- nin qui se déroule en Thaïlande. Il s'agit de la 4e défaite de suite des Algériennes dans le tournoi, après celles essuyées face aux Slo- vènes, aux Brésiliennes et aux Do- minicaines sur le même score de 3 à 0. Mardi, les joueuses de l'en- traîneur Kamel Rabia se sont incli- nées en à peine 58 minutes de jeu. Dans l'autre rencontre du groupe, la République dominicaine a battu la Slovénie par 3 sets à 1 (22-25, 25-20, 25-19, 25-23) en 1h 42min. Le Brésil était exempt. Dernière de son groupe à l'issue de la 4e et ultime journée de la pha- se de poules, la sélection algérien-

ne jouera maintenant les matches de classement de la 17e à la 20e place. Les Etats-Unis, le Brésil, la

Slovénie et la République domini- caine sont, eux, qualifiés au pro- chain tour.

Le point final du groupe C

Point final du groupe C du championnat du monde féminin de volley- ball des moins de 18 ans (U-18), à l'issue des derniers matches de la 4e journée de la phase de poules, disputés mardi à Nakhon Ratchasima (nord-est de la Thaïlande) :

RÉSULTATSRÉSULTATS Etats-Unis République dominicaine Exempt: 3 Algérie 0 3 Slovénie 1 Brésil
RÉSULTATSRÉSULTATS
Etats-Unis
République dominicaine
Exempt:
3
Algérie
0
3
Slovénie
1
Brésil
CLASSEMENTCLASSEMENT
Pays
Pts
J
G
P
SP
SC
R
01
Etats-Unis
9
4
3
1
10
3
Qualifiés
02
Brésil
9
4
3
1
9
5
Qualifié
03
Slovénie
6
4
2
2
8
7
Qualifiée
04
R. Dominicaine
6
4
2
2
7
7
Qualifiée
05
Algérie
0
4
0
4
0
12
Eliminée

Handball - Mondial-2013 des Juniors

Le faible parcours des Verts

- Mondial-2013 des Juniors Le faible parcours des Verts I ncluse au groupe B de la

I ncluse au groupe B de la pha se des préliminaires, notre sé lection nationale n’a pas fait

d’étincelles. En effet, les Verts ont perdu tous leurs matchs : Allemagne (35-21), Suisse (33-24), Croatie (30-21), Qatar (30-23) et Pays-Bas (30-

24). Passée en Coupe du Prési- dent, réservée aux deux derniers des groupes A, B, C et D, les Verts ont poursuivi leur série né- gative en s’inclinant devant l’Angola (24-23) et le Chili (28-

27).

Avec toutes ces défaites, les nô-

tres ne pouvaient que terminer à la 24ème et dernière place du classement général de cette 19ème édition du Championnat du monde des U-21 (Juniors). Nos sélectionnés ne garderont pas un bon souvenir de leur cam- pagne bosniaque. La 19ème édition du Champion- nat du monde des U-21 (Juniors), organisée en Bosnie-Herzégovi- ne, du 14 au 29 juillet, a finale- ment souri à la Suède et non pas à l’Espagne battue 28-23.Les sei- ze meilleures équipes du monde étaient présentes au tour princi- pal, seconde phase de la compé- tition après les préliminaires. Tenante du titre mondial, l’Alle- magne a été piégée d’entrée par la France mais de justesse (21- 20). Dès lors, le Championnat du monde était beaucoup plus ouvert. En demi- finales, les fu- turs champions ont pris le meilleur sur la France (29-24) tan- dis que l’Espagne, qui croyait avoir fait le plus dur, sortait la Croatie à l’issue d’une rencon- tre très serrée : 36-35.

Mondiaux-2013 (athlétisme)

Retourtriomphal desathlètesalgériens

Les athlètes algériens d’athlétis- me handisport ont regagné le pays triomphalement, hier, après s’être illustrés aux Championnats du Monde qui se sont déroulés à Lyon en France du 20 au 28 juillet, avec à la clef une moisson de 23

médailles (10 or, 8 argent et 5 bron- ze). Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mohamed Tahmi qui était à l’accueil des athlètes et des membres de la délégation, a tenu à les saluer un par un et féli- citer les athlètes et leurs encadre- ments techniques pour les bonnes prestations et les résultats «très positifs» obtenus à Lyon. «Encore une fois, vous avez ho- noré les couleurs algériennes par vos performances et votre déter- mination à donner le meilleur de vous-mêmes pour décrocher des consécrations. Je tiens à vous féliciter et rendre

hommage à vos efforts constants pour relever les défis», a déclaré M. Mohamed Tahmi, à l’adresse des athlètes et de leur encadre- ment à leur arrivée à l’aéroport Houari Boumediene. «Ces résul- tats dénotent du bon travail ac- compli par nos techniciens et qui apportent à chaque fois des résul- tats. Ils sont à encourager pour réaliser encore d’autres succès», a ajouté M. Tahmi. L’Algérie, représentée par 25 ath- lètes a terminé la compétition à la 9è position au classement général des médailles sur 67 pays classés des 103 pays participants.Lors de la dernière édition des Mondiaux en 2011 à Christchurch en Nou- velle Zélande, la moisson de l’Al- gérie, avec 27 athlètes, était de 21 médailles (8 or, 6 argent et 7 bron- ze) et une 11è position sur 47 pays classés.

Les athlètes algériens médaillés Médailles d’or (10) Samir Nouioua (5000m et 1500m/T46), Bahlaz Lahouari (Club+record du monde), et Disque+RM/F32), Kamel Kardjena (Poids /F33), Mo- hamed Berrahal (Disque/F51), Abdellatif Beka (800m et 1500m/T13), Safia Djelal (Javelot/F57), Nassima Saifi (Disque/F58+RM). Les Médaillés d’argent (08) Lynda Hamri (Longueur/F12), Nadia Medjmedj (poids/F57), Samir Nouioua (800m/T46), Mohamed Berrahal (100m/T51), Nacer-Eddine Karfas (10000m/T12), Karim Betina (Poids/F32), Mounia Gasmi (Poids/(F32), Hamdi Sofiane (400m/T37). Les Médaillés de bronze (05) Nacer-Eddine Kerfas (5000m/T12), Nassima Saifi (Poids/F58), Ben-

tria Firas (Triple Saut/T11), Mounir Bakiri (Poids/F32), Hamdi Sofia- ne (200m/T37).

Fédération algérienne de judo

La FAJ lance un appel à candidature

pour le poste de DTN

La Fédération algérienne de judo (FAJ) a lancé un appel à candida- ture pour le poste de directeur technique national (DTN), a-t-on appris auprès du président de la FAJ, Messaoud Mati."Le bureau fédéral a décidé de lancer un ap- pel à candidature pour le poste de directeur technique national (DTN). Ce ne sera pas un choix de personnes mais de projets. L'orientation se portera beaucoup plus sur le programme de chaque candidat pour améliorer le niveau du judo algérien lors du mandat olympique (2013-2016)", a déclaré à l'APS le premier responsable de l'instance fédérale."Nous rece- vons les candidatures depuis avant-hier (lundi, ndlr) et cette opération, ouverte aux techniciens nationaux, se poursuivra jusqu'à jeudi", a ajouté Mati, précisant " qu'une commission chargée d'étu- dier les programmes et choisir le futur DTN a été installé". Le judo algérien n'a pas brillé lors des derniers jeux méditerranéens de Mersin (20-30 juillet) en récol- tant seulement trois médailles de bronze, ce qui a mené la Fédéra- tion à penser à d'autres options susceptibles de donner de meilleurs résultats à l'avenir.Le président de la FAJ avait annoncé

fin juin qu'un staff technique étran- ger de "haut niveau" sera désigné prochainement" à la tête des sé- lections nationales seniors (mes- sieurs et dames), dans l'objectif d'avoir des judokas compétitifs sur le plan international à l'horizon 2015. "Nous sommes en discus- sion avec la Fédération française pour avoir une idée sur les meilleurs techniciens sur le plan international pour discuter avec eux et engager deux entraîneurs nationaux pour les équipes se- niors hommes et dames", a-t-il dit, assurant que les techniciens choi- sis seront "d'une grande nation de judo". En revanche, M.Mati a indiqué que d'autres options sont envisa- geables, et les prochains cham- pionnats du monde cadets (7- 11 août à Miami), permettront aux res- ponsables de la FAJ d'élargir les discussions avec des techniciens de différentes nationalités intéres- sés par les postes d'entraîneurs nationaux. L'Algérie sera représentée au ren- dez-vous de Miami par 6 athlètes dont 3 filles. "Nous allons enga- ger nos six champions d'Afrique (Alger-2013) qui j'espère nous donneront satisfaction", a-t-il sou- haité.

20
20

Sports

Mercredi 31 Juillet 2013

20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo
20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo
20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo
20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo
20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo
20 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Championnat du monde de judo

Championnat du monde de judo (Seniors)

Neuf judokas au rendez-vous de Rio du 20 août au 1 septembre

judokas au rendez-vous de Rio du 20 août au 1 septembre L'équipe nationale seniors de judo

L'équipe nationale seniors de judo (messieurs et dames), compo- sée de neuf athlètes dont quatre dames, prendra part du 20 août au 1 septembre aux champion- nats du monde à Rio de Janeiro (Brésil), a-t-on appris auprès de la direction technique nationale (DTN). En vue de ce rendez-vous inter- national, les équipes nationales seniors de judo (messieurs et da- mes) sont entrées mercredi en stage de préparation à Casablan- ca au Maroc. "Nous avons sé- lectionné 14 judokas dont sept dames pour ce stage de prépa- ration qui sera ponctué par un tournoi regroupant les sélections du Maroc, de la Tunisie et de la Libye", a déclaré à l'APS le di- recteur technique national, Sa- lim Boutebcha.

Selon le directeur technique na- tional, la plupart des judokas al- gériens ont déjà participé à une compétition officielle sur le plan international, d'où la nécessité de parfaire leurs aptitudes à tous les niveaux en vue de cet événe- ment international. "Nous allons participer au ren- dez-vous de Rio avec neuf ath- lètes dont trois judokas juniors (deux dames). La Fédération al- gérienne de judo a finalement décidé de prendre part aux épreuves individuelles et par équipes", a-t- il précisé. La liste finale des athlètes devant pren- dre part aux championnats du monde à Rio de Janeiro sera connue dès le retour des équi- pes nationales qui se trouvent actuellement en stage de prépa- ration à Casablanca (Maroc).

Signatured'unprotocoled'échange avec la Fédération tunisienne de judo

L es sélections algériennes de judo Seniors (messieurs et

dames) effectueront du 2 au 19 août un stage en commun avec leurs homologues tunisiens, a- t-on appris lundi auprès de la Direction technique nationale (DTN). La direction technique nationale conduite par Salim Boutebcha a retenu une dizaine d'athlètes pour ces deux stages entrant dans le cadre du protocole d'accord si- gné par la Fédération algérienne de judo (FAJ) avec son homo- logue tunisienne. Dans le cadre des échanges in- ter-fédérations, la sélection al- gérienne seniors féminine va se rendre à Tunis pour un stage avec son homologue tunisien- ne alors que les seniors mes- sieurs vont accueillir leurs pairs à Alger. "La Fédération algérienne de judo a conclu un accord avec

son homologue tunisienne pour la programmation de ce stage pour les athlètes des équipes na- tionales (Messieurs et Dames) en vue des prochaines échéan- ces internationales", a déclaré à l'APS, Salim Boutebcha. Pour rappel, l'équipe nationale cadets du judo, composée de cinq athlètes dont deux filles, prendra part du 7 au 11 août aux championnats du monde de la discipline qu'abritera le ville américaine de Miami. "Pour cette catégorie d'âge, nous ne connaissons pas vraiment le niveau de nos concurrents, mais nous avons des judokas comme la jeune Sadjia Amrane ou enco- re Salim Rebahi qui peuvent créer la surprise." a-il dit. L'équi- pe nationale algérienne (juniors) va participer le mois d'octobre prochain aux championnats du monde de la catégorie, prévus en Slovénie.

Afro-Basket 2013

Le Basket-ball algérien signe son retour

L a quatrième place acqui se par notre cinq à la CAN 2005, organisée ici

à Alger, où il n’avait pas réussi à

atteindre l’une des trois premiè-

res places qualificatives au Mon- dial, marquait en effet un début de stagnation du niveau pour le basket algérien. L’édition de 2007, juste après l’échec de la troupe à Labouize, l’entraîneur qui avait été appelé

à la dernière minute pour réali-

ser un objectif positif aux Jeux Africains d’Alger, allait se dérou- ler sans l’Algérie qui, il faut le rappeler, avait prit la seconde place lors de l’édition de 2001, au Maroc. Une génération do- rée qui réussit un autre pari, ce- lui de se qualifier au Mondial pour la première fois. De beaux souvenirs, certes, mais malheureusement nous en sommes restés là, à nous remé- morer cet exploit sportif tout pendant qu’on se livrai à des lut- tes intestines qui ont eu pour effet de ralentir l’évolution d’un sport pourtant très prisé en Al- gérie. Pour insuffisance de ré- sultats, le bureau fédéral alors en place s’est vu contraint de déci- der de faire l’impasse sur le ren- dez-vous Africain. En 2009, il fallait arracher le tic- ket qualificatif à l’Afro-Basket, en remportant le tournoi de la zone 1 organisé au Maroc. Mais c’est le Maroc justement qui va barrer la route aux Verts, faisant que l’Algérie a de nouveau raté la participation à l’Afro-Basket. En fait, le niveau du champion- nat, en net recul, s’est répercu- té sur celui de l’Equipe Nationa- le, qui n’arrive pas à concurren- cer les nations voisines, qui vi- vent ainsi leurs années de gloi- re, comme c’était le cas de la Tunisie qui, grâce à la stabilité de son équipe et de son staff, s’apprêtait à réaliser un résultat historique deux années plus tard.L’année 2011 allait être pla- cée sous le signe de la recons- truction, et on se met alors à parler d’une jeune génération, sans pour autant se concentrer sur le plus important : la forma- tion à long terme. Néanmoins, le Cinq national, drivé alors par Salah Eddine Fillali, l’actuel di- recteur des équipes nationales, ira encore une fois au Maroc défendre crânement ses chan- ces. Et là encore, même scéna- rio qu’en 2009, puisque c’est face au Maroc, en deux man- ches aller et retour, que les Verts

au Maroc, en deux man- ches aller et retour, que les Verts ratent de nouveau leur

ratent de nouveau leur objectif. Conséquence : une troisième absence de suite au niveau con- tinental, mais avec des enseigne- ments positifs cette fois, en pré- vision de la relance d’une équi- pe d’avenir. La Maroc, chez lui, est passé cette fois encore, mais pas sans grande difficulté. Chez nous, on assiste à la nais- sance d’un groupe prometteur. Mais comme les cassures sont hélas une tradition bien ancrée chez certains, l’équipe et le staff sont de nouveau chamboulés, comme ce fut le cas en 2002 après le Mondial d’Indianapolis. Entre-temps, nos voisins tuni- siens réalisent un succès énor- me à Antananarivo (Madagas- car), celui de réussir à détrôner les éternels et inamovibles An- golais, jusque-là dix fois de sui- te champions d’Afrique des na- tions. Après trois absences consécu- tives à l’Afro-Basket, ca faisait trop d’ailleurs, l’Algérie organi- se cette fois chez elle le tournoi qualificatif de la Zone 1. Un tour- noi qui a eu pour théâtre la salle de Staouéli, au mois de Juillet 2012, et qui s’est résumé fina- lement à une double confronta- tion entre l’Algérie et le Maroc, la Libye ayant déclaré forfait et la Tunisie étant automatique- ment qualifiée en tant que tenant du titre africain. L’Algérie et le Maroc ont donc bénéficié de cette situation quel- que peu inédite et accèdent donc ensemble en phase finale. Un ouf de soulagement pour les cama- rades de Mohamed Harrath, meilleur joueur algérien de ces deux dernières saisons. Lors de l’Afro-Basket qui débu- tera le 20 août prochain, le Cinq national évoluera dans le groupe A, en compagnie de la Côte-

d’Ivoire (pays organisateur), le Sénégal et l’Egypte. Un groupe assez relevé, dans lequel nous aurons d’énormes difficultés à franchir le cap du premier tour. Pour préparer cette échéance, Faïd Billal a eu son plan de tra- vail et toute la confiance du bu- reau fédéral. En réalité, il n’avait pas de

grands repères et il fallait à la fois regrouper fréquemment les joueurs évoluant en champion- nat, et continuer en même temps

à prospecter au sein de notre

émigration, pour y dénicher des éléments capables à même de venir renforcer des rangs de l’Equipe Nationale. Avec une ossature composée es- sentiellement de joueurs du GS Pétroliers, l’Algérie prend part à une compétition intermédiaire qui constituera un réel tremplin pour l’Afro-Basket, à savoir les Jeux Méditerranéens de Mersin. Au menu des Verts, deux grandes nations européennes, la Turquie (pays organisateur) et la Macé- doine, et une autre africaine, l’Egypte. Trois matchs, trois défaites, mais beaucoup d’enseigne- ments. Faïd Billal avance dans sa préparation.

Le match perdu face à l’Egyp- te, de manière surprenante d’ailleurs, a permis au staff tech- nique de se faire une idée assez nette sur le niveau réel de notre basket actuellement par rapport

à celui des nations africaines.

Et pour bien se tremper dans l’ambiance du Championnat d’Afrique, le Cinq national envi- sage de prendre part, à partir du 10 août prochain, à Ouagadou- gou, au Tournoi des 4 Nations, avec la présence du Burkina- Faso, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

Mercredi 31 Juillet 2013

Sports

21
21
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 21 RC Oran Une commission de recrutement désignée, la reprise après

RC Oran

Une commission de recrutement désignée, la reprise après l’aïd

L a direction du RC Oran sem ble décidée de prendre les choses en main afin de

donner une autre image au club en général et à l’équipe fanion en particulier. En effet, une source crédible as- sure que les responsables du club de haï El-Badr ont fixé la date de la reprise des entraînement. Ça sera au cours de la première semaine du mois d’août prochain, autrement dit après les fêtes de l’aïd el-fitr, a précisé notre interlo- cuteur. Selon la même source, la direction a désigné une commis-

sion qui sera chargée du recrute- ment en prévision de la saison pro- chaine (2013-2014). Cette commis- sion est composée de Hadada, Belhachemi, Bachir Bouidjra et Rouaz. Ce quatuor a déjà pris con- tact avec un groupe de joueurs susceptibles de renforcer les rangs des Rouge et Noir de l’ex- Cité Petit. Certains auraient même donné leur accord de principe afin d’op- ter pour cette équipe. D’autres se- ront recrutés après une période de prospection fixée en même temps que la reprise des entraî-

GC Mascara

Qui mettra fin au supplice du Ghali?

nements sur le terrain du stade Lahouari-Benahmed. Notre sour- ce précise que la direction du club songe à mettre en pratique les ambitions des dirigeants, dont l’accession de l’équipe première en Régionale Une. Il est temps d’y penser selon les responsables du RCO qui con- sidèrent que leur club a long- temps pataugé en division infé- rieure à cause de certains pro- blèmes dus notamment à une im- passe financière fort décriée de- puis des lustres.

Lahouari A.

C omme pressenti après le

départ mouvementé de

l’ex désormais président

du Ghali, Meriah Benali avait en- tamé la préparation de la prochai- ne saison par le recrutement de l’entraîneur Baghdous Mokhtar et de plusieurs nouveaux joueurs ciblés. Tout ce beau monde de- vait reprendre les entraînements le 16 juillet passé. Le Ghali, à cause de l’incons- cience de pseudos supporters manipulés par des Khalata con-

nus de tous les Mascaréens par

leurs faits néfastes, se retrouve en rade faute de repreneur où même le fameux directoire est en panne sèche du fait que les per- sonnes pressenties pour en fai-

re partie se sont désistées, soit

sur la pression des supporters qui ne voulaient pas d’eux ou par principe comme l’a fait l’ex DJS de Saïda et Mascara Ben- safir Sid Ahmed et dont le père

a été,jadis, le président du Gha-

li, Ellah Yarahmou.

Ceci dit, à l’heure actuelle, le di- rectoire est composé de l’ex gloi- re Saddoun, dit Ghomis, et le di- recteur de L’OPOW Djaker Ab- delkrim, installé en qualité de pré- sident et trésorier par arrêté signé

par M. Le Wali. Sur ce point, le Ghali se dirige vers une issue sans secours car au moment où les autres équipes du même palier ont entamé le cycle des matchs ami- caux, le Ghali est en attente de ceux qui vont le gérer. B .Benaoumeur

WAM

Le Widad vit des moments difficiles

C’est pire cette saison, pour le club de Mostaganem. En effet, ce club au passé glorieux, vit actuellement des moments très difficiles et d’après les dernières informations, le club ne s’est pas acquitté des frais d’engagement auprès de la ligue nationale de football ama- teurs. Le club jouera en nationale 2 si le délai de clôture serait pro-

longé. Point de président, point

d’entraîneur, point de recrutement

de joueurs.

Où va le club. On parle d’une as-

semblée qui sera organisée le mar-

di à l’hôtel «Senoussia», mais ceci

va-t-il régler le problème du côté des fans. Un SOS est lancé et les vrais amoureux et sympathisants du club doivent faire le nécessaire

CR Témouchent

Les cadres quittent le club massivement

pour le sauver pendant qu’il est encore temps. Qu’importe le choix du futur président, l’essentiel, c’est de sauver le club et même les autorités doivent intervenir afin

qu’ils ne laissent pas le club dis- paraître ou rétrograder en inter ré- gions. Alors pour sauver le club, ce sera le parcours du combattant. Amara Aek

le club, ce sera le parcours du combattant. Amara Aek P endant la période des prospec

P endant la période des prospec tions, presque une centaine de jeu-

nes joueurs de divisions inférieures sont venus tenter leur chance au sein du club cher au regretté Omar Sikki. Par ailleurs, à signaler que, après la démission de Cheriet et Bouterfès la semaine dernière, c’est maintenant le

duo Chikho Abdelhakem et Seghier Baghdad qui dirige le staff technique. Ces deux coachs s’apprêtent à enta- mer la seconde phase, celle de la pré- paration du Chabab pour le prochain exercice. Toutefois, eu égard au départ massif de pratiquement tous les joueurs ca-

dres de l’exercice écoulé, le CRT ne fera pas grand-chose lors du prochain championnat. Même les espoirs, qui avaient fait bonne figure lors de la grè- ve des cadres en janvier dernier, ont suivi leurs aînés en changeant de clubs à l’instar de Khaldi, Makhlouf, Ben- saïd et autres Farès. Cette saignée des meilleurs joueurs est due à la non perception de tous les joueurs de plusieurs mois de salaire de l’exercice écoulé, et aussi par l’in- térêt que leur portent plusieurs équi- pes de la région pour s’offrir leurs ser- vices. Le staff technique est appelé à former une nouvelle équipe compo- sée de jeunes joueurs pour les trois ou quatre années à venir, dans le but de redorer le blason du club terni par les scandales à répétition qu’a connus le club témouchentois lors de la précé- dente saison où l’équipe n’a fait qu’une brève apparition en Ligue deux. Benbachir M.

DU RCBOR Bensella Mustapha aux commandes des jeunes d’Inkermane Le premier responsable de la barre
DU RCBOR
Bensella Mustapha aux commandes
des jeunes d’Inkermane
Le premier responsable de la barre technique du club phare de
la ville d’Oued R’hiou (ex-Inkermane) vient d’être désigné et
installé par les membres du directoire. Il s’agit de Bensella Mus-
tapha qui devra diriger sa première séance d’entraînement le 31
juillet au stade du Grand Maghreb de la ville d’Oued R’hiou.
Les supporters satisfaits
de l’entraîneur
ECHOECHO SS
Les supporters ont affiché leur satisfaction en apprenant que le
président a pris attache avec le coach Bensella Mustapha, et ce,
au vu de la place qu’il occupe au sein du milieu sportif de la ville
d’Oued R’hiou.
La reprise aujourd’hui au stade
du Grand Maghreb
C’est officiel ! La formation de l’Inkermane reprendra le chemin
des entraînements aujourd’hui, mercredi, au stade du Grand
Maghreb, en prévision de la préparation d’avant saison. Le
seul mot d’ordre des dirigeants du RCBOR est l’accession.
Stage bloqué à Blida
Nous venons d’apprendre d’une source proche du club d’Oued
R’hiou, que les jeunes d’Inkermane effectueront un stage blo-
qué à Blida, sous la houlette du nouveau patron de la barre
technique, avec toutefois un effectif remanié.
Mohamed Ouail
ET
DU CRBAET
Moro démissionnaire
On a appris que Moro Fouad, l’entraîneur du CRBAET, a offi-
ciellement démissionné de son poste. C’est, nous a-t-on dit,
lors de la réunion du comité directeur qui s’est tenue dimanche
soir que Moro a remis sa démission au président du club phare
de la corniche oranaise. Selon lui, certaines personnes ont tou-
ché à sa dignité et l’ont poussé vers la sortie. C’est donc pour
cette raison que le désormais ex-entraîneur des Bleu et Jaune a
pris la décision de jeter l’éponge. «Avec tout ce qui s’est passé
cette semaine, il m’est impossible de continuer au Chabab»,
dira Fouad qui quitte les balnéaires avec un pincement au coeur.
La piste Bendimia se précise
Après le retrait de Moro, les dirigeants du Chabab d’Aïn El
Turck ont contacté l’entraîneur de l’ASAET, Bendimia Tew-
fik. Aux dernières nouvelles, il est fort possible que l’ancien
coach du Chabab accepte de prendre de nouveau en main
une équipe qu’il connaît bien. Selon certaines sources pro-
ches de la direction du club, le rendez-vous entre les deux
parties a bien eu lieu et le futur entraîneur du Chabab ne
tardera pas à entamer son travail.
Moulessehoul Choukri,
nouveau manager
Selon le jeune Zenane, le président du CRBAET, l’ex-patron du
club phare de la corniche oranaise, Moulessehoul Choukri, a
été désigné manager général des Bleu et Jaune durant la saison
2013-2014. Rappelons que Moulessehoul a géré les affaires des
balnéaires dans les dernières années. C’est donc un homme qui
connaît bien la maison turckoise. B.Aomar
22
22

Sports

Mercredi 31 Juillet 2013

22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers
22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers
22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers
22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers
22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers
22 S p o r t s Mercredi 31 Juillet 2013 Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers

Hameur Bouazza aux Glasgow Rangers pour des essais

L'international algérien Hameur Bouazza, libre de tout engagement a rejoint les Glasgow Rangers (3e

Il n'y aura aucune pression sur lui. Nous allons lui souhaiter la bien- venue et nous verrons ce qui arri-

division de football) pour effectuer

vera ensuite" a expliqué Mc Coist.

des

essais, a indiqué le club écos-

Bouazza pourrait faire ses débuts

sais

sur son site officiel. L'atta-

avec les Glasgow Rangers

quant algérien de 28 ans, qui pos- sède une riche expérience dans le

aujourd’hui à l'occasion du match amical contre Dundee à Dens Park,

football britannique s'est entraîné avec l'équipe lundi sous les yeux de l'entraîneur Mc Coist, qui n'a

mais l'entraîneur n'a pas encore tranché sur la question. "Je n'ai pas encore pensé à

pas

encore pris de décision sur

cette question. Je n'ai pas deman-

l'engagement du Bouazza, précise la même source. "Il n'y a pas eu

dé au joueur s'il veut jouer. C'est quelque chose que nous allons

encore de discussion. L'entraîneur

examiner dans les prochaines 24

Mc

Coist est désireux d'évaluer

heures" a t-il précisé. Bouazza a

d'abord le joueur avant de pren-

évolué la saison dernière au Ra-

dre

une décision sur son recrute-

cing Santander, une expérience

ment", affirment les Glasgow Ran- gers. "Il vient juste d'arriver. Il s'est entraîné lundi matin. Il était bien. Evidement, il n'est pas au même niveau sur le plan physique que le reste des joueurs, cela est tout à fait compréhensible. Il n'a pas fait toute la préparation d'inter- saison.

dans le championnat espagnol de deuxième division qui n'a pas été une réussite pour le joueur algé- rien à cause d'un différend avec les supporters et la direction du club. Auparavant, il avait porté les couleurs de plusieurs clubs entres autres, Fulham, Charlton, Watford et Blackpool.

FC Bologne

Pas d’offre de l’Inter pour Taïder

L’Inter de Milan veut-il réellement recruter le milieu international al- gérien Saphir Taïder ? Une chose est sûre, les médias italiens affir- ment que les dirigeants interistes préparent une offre concrète avant la fin de la semaine en cours aux responsables du FC Bologne.

Mais pour l’instant, on ne voit rien venir. Le directeur sportif de club, Roberto Zanzi, a assuré que son

club n’a reçu aucune offre concrè-

te de l’Inter pour Saphir Taïder. «L’Inter n’a contacté aucun diri- geant bolognais en vue de négo- cier le recrutement de Saphir

Taïder. Tout ce qui a été rapporté sur ce sujet n’est que rumeur. No- tre président a d’ailleurs démenti depuis 48 heures l’inexistence de pourparlers avec l’Inter pour Taïder», précise Roberto Zanzi dans une déclaration accordée au

site Tuttomercato.

En revanche, la Gazzetta Dello

au site Tuttomercato. En revanche, la Gazzetta Dello Sport a révélé que Bologne aurait fixé le

Sport a révélé que Bologne aurait fixé le prix de vente de l’internatio- nal algérien à 20 millions d’euros et le directeur sportif de Bologne n’a pas écarté la possibilité de vendre son milieu de terrain si ja- mais une offre concrète parvenait au club.

ASSE

Galtier a fait une croix sur Ghoulam

parvenait au club. ASSE Galtier a fait une croix sur Ghoulam L’entraîneur de Saint-Etienne, Chris- tophe

L’entraîneur de Saint-Etienne, Chris- tophe Galtier, espère franchement

que le transfert de Faouzi Ghoulam au Torino va être acté rapidement.

En effet, le coach des Verts ne comp- te plus sur le latéral gauche franco- algérien. Pendant un point presse, il

a fait savoir qu’à ses yeux le défen-

seur formé à l’ASSE ne fait «plus partie de l’effectif» étant donné que les deux clubs ont trouvé un «ac- cord» au niveau de l’indemnité de transfert. En clair, Galtier veut s’ap- puyer sur Jonathan Brison et sur le jeune Pierre-Yves Polomat qui a rem-

porté le Mondial U-20 avec l’équi- pe de France. Au sujet de ce dernier,

il a indiqué que l’espoir ligérien aura

sa chance au cours de la saison à ve- nir et que ce n’est pas un hasard s’il l’a rappelé de vacances deux jours avant (la date prévue).

Coupe de la Confédération (2e journée)

Le lieu du match CA Bizerte-ES Sétif pas encore déterminé

L lieu du match de la 2ème

journée du groupe «B» de la Coupe de la Confédéra-

tion entre le Club Athlétique Bizer- tin et l’ES Sétif n’a pas été encore déterminé, a indiqué la formation tunisienne de football sur son site officiel. Selon la même source, le Club Ath- létique Bizertin attend toujours la réponse de la CAF concernant la proposition du stade de Zouiten

e

(Tunis) pour le déroulement de la rencontre ce dimanche 4 août 2013 à partir de 22h00. Le président du conseil d’admi- nistration de l’ESS, Azzedine Arab a déclaré samedi dernier que son équipe avait reçu une correspondance de la CAF, an- nonçant la domiciliation du match prévu le dimanche 4 août prochain au stade Radés de Tu- nis à 22h00.

Cette rencontre sera dirigée par l’arbitre libyen Ali Lemghaifry qui sera assisté de ses compatriotes Sall Abdoulaziz et Niang Oumar. Lors de la première journée de la Coupe de la Confédération, le champion d’Algérie a été tenu en échec par les Congolais du TP Mazembe (1-1), et les Tunisiens du Club Athlétique Bizertin ont rame- né le nul (1-1) de Rabat face au FUS Rabat.

ESS

La dernière licence africaine donnée à Belameiri

L direction de l’ES Sétif a en

voyé le dossier de son nou vel attaquant, El Hadi Bela-

meiri, à la Confédération africaine de football en vue de le qualifier pour prendre part aux prochaines rencontres de son équipe en cou- pe de la CAF. Belameiri, qui portait les couleurs d’Amnéville (Div. ama- teur/France), s’était engagé avec le champion d’Algérie en titre début juillet courant. Il devrait ainsi bénéficier de la sixiè- me et dernière licence africaine dont disposait encore l’ESS pour la pha- se de poules de l’épreuve continen- tale. La direction sétifienne avait déjà inscrit cinq nouvelles recrues

dans sa liste africaine. Il s’agit de Lyès Boukria,Abdelghani Demmou, Sid Ali Lâamri, Farid Mellouli et Amine Touahri. Les joueurs en question étaient qualifiés pour prendre part à la pre- mière rencontre de leur nouvelle équipe face au TP Mazembé (1-1). Les dirigeants de l’Aigle noir espè-

a

rent faire de même avec Belameiri avant la prochaine sortie de leur team sur le terrain du CA Bizerte (Tunisie), prévue pour le 4 août au stade Radès à Tunis, pour le compte de la deuxième journée du groupe B. Belameiri (22 ans), auteur de 10 buts en 22 appari- tions la saison passée, devrait être d’un apport considérable pour les protégés de l’entraîneur français, Hubert Velud, dont le compartiment offensif a été pé- nalisé par le départ de son bu- teur Amine Aoudia vers Dynamo Dresde (Div.2, Allemagne), selon les observateurs.

L’Egyptien Mohamed El Gabas pour remplacer Hilaire Momi

L’Entente de Sétif va se tourner vers la piste de l’attaquant égyp- tien de Lierse SK (Div.1 belge), Mohamed El Gabas, dans le cas où les tests médicaux que va su-

bir le centrafricain, Hilaire Momi, révèleraient une ancienne blessu-

re. «Hilaire Momi va subir des tests médicaux pour connaître s’il souf- fre réellement ou non d’une an- cienne blessure. La question sera tranchée ce mar- di. A défaut de cet attaquant, nous allons nous tourner vers la piste de l’Egyptien Mohamed El Ga- bas», a affirmé à l’APS le prési- dent du Conseil d’administration du club, Azzedine Arab. Momi, qui

a rejoint Sétif vendredi, a passé

une première visite médicale le len- demain mais qui «n’a pas été ras- surante». Mohamed El Gabas (26 ans) a évolué à Al Masry (Div.1 égyptienne), avant de rejoindre, en 2009, l’équipe belge de Lierse SK,

avec laquelle il a accédé parmi l’éli-

te une saison plus tard. L’ESS est

à la recherche d’un attaquant de

valeur pour pallier le départ d’Ami- ne Aoudia, parti vers Dynamo Dresde (Div.2 Allemagne).

R.S

Belkalem (Udinese) débarque à Londres pour s’engager avec Watford

L e défenseur international algé rien Essaid Belkalem, fraîche-

ment transféré à l’Udinese (Série A, Italie), est arrivé lundi soir à Lon- dres pour s’engager, à titre de prêt, avec Watford, pensionnaire de la championship anglaise (division 2) de football, rapporte hier la presse locale. Ayant rejoint l’Udinese de- puis deux semaines, Belkalem n’a pas été retenu par l’entraîneur de la formation cinquième au classement du précédent ‘’Calcio’’, ce qui a poussé le propriétaire du club, qui

est également le patron de Watford et de Granada FC (Liga espagnole), à le transférer vers le club de la ban-

lieue nord-ouest de Londres, selon la même source. La présence de plusieurs éléments évoluant dans le même poste que l’ex-défenseur central de la JS Ka- bylie dans l’effectif de l’Udinese a joué également un mauvais tour à

Belkalem, dont le départ vers Wat- ford devrait lui permettre de béné- ficier de plus de temps de jeu. Il y a quelques jours, le directeur sportif du club italien, Cristiano Giaretta,

le directeur sportif du club italien, Cristiano Giaretta, avait évoqué l’intention de l’Udi- nese de céder

avait évoqué l’intention de l’Udi- nese de céder Belkalem au profit de Watford. Le joueur n’a pas été inscrit par la suite sur la liste de sa nouvelle équipe appelée à dis- puter l’Europa League. Belkalem s’était engagé avec l’Udinese pour un contrat de cinq ans le 21

juin passé. En raison de sa partici- pation avec la sélection algérien- ne au championnat du monde mi- litaire qu’a abrité l’Azerbaïdjan au début du mois de juillet, il n’a com- mencé les entraînements avec sa nouvelle formation que depuis deux semaines.

Mercredi 31 Juillet 2013

Sports

23
23
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis
Mercredi 31 Juillet 2013 Sports 23 WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA Les Widadis

WAT – Après avoir cédé Ghazali à l’USMBA

Les Widadis veulent régler le cas de Bennaï

L es coéquipiers de Fayçal Boulemdais poursuivent leur préparation d’avant

saison en Tunisie, en disputant une nouvelle joute amicale face au MCE Eulma. Pendant ce temps-là, la direction widadie s’active à régler les der- niers dossiers avant la clôture du marché des transferts. Ainsi, après avoir cédé l’attaquant Youcef Gha- zali à l’USMBA contre la somme de 130 millions, les dirigeants ten- tent de régler le cas de Noureddi- ne Bennaï, non retenu par le CSC mais qui ne veut toujours pas res- ter au WAT. L’ancien joueur de l’USMH l’a bien signifié au manager Kamel Hebri dans un entretien qu’il a eu avec lui en Tunisie. Déterminé à

quitter Tlemcen, Bennaï pense re- bondir, apparemment, au CAB Bou Arréridj qui devra sortir son ché- quier pour s’offrir la lettre de libé- ration du joueur. Idem pour le CA Batna pour recruter le milieu de terrain Djerbou.

Belhadj Kacem, nouveau président du Widad

terrain Djerbou. Belhadj Kacem, nouveau président du Widad Après la surprenante démission de Abdessamed Benkalfat, le

Après la surprenante démission de Abdessamed Benkalfat, le Conseil d’administration n’a pas mis beaucoup de temps pour éli- re un nouveau président. Il s’agit, en effet, de Fethallah Bel- hadj Kacem, l’un des dirigeants les plus actifs lors de la récente campagne de recrutement. Karim B.

ESM

Toujours à la recherche de son point de repère

Ph:Taleb
Ph:Taleb

J usqu’à maintenant, tout ne semble pas baigner, comme il

se veut, dans l’huile, même si les dirigeants actuels essayent de faire de leur mieux. Après le beau temps, la tempête. En effet, l’ESM n’a pas savouré sa quatrième place obtenue la sai- son écoulée. Beaucoup de problè- mes ont surgi et tout cela incombe

L e CA Batna, relégué en li

gue 2 professionnelle de

football, s’est vu rejeter

hier le dépôt des dossiers de ses nouvelles recrues par la Ligue de football professionnel (LFP), en raison d’un litige avec quatre de ses anciens joueurs, a-t-on appris après de la direction du CAB. «Le secrétaire général du club s’est vu rejeter ce mardi le dépôt des dossiers de nos cinq nou- veaux joueurs. Franchement, c’est une décision injustifiée du moment que nous ne figurons pas parmi les clubs interdits de recrutement. La commission de résolution des litiges (CRL) avait notifié à la date 24 juillet sur notre cas avec quatre anciens joueurs, et nous avons un délai de 21 jours pour déposer un recours au niveau du Tribunal ar- bitral du sport (TAS), donc le rejet de nos dossiers pour moi n’est pas

Comme quoi, l’argent est la priori- té des joueurs. Le MCO, l’USM- BA, le MCS, l’USMBA, le WAT, n’ont pas attendu longtemps pour enrôler ces 17 joueurs dans leur rang. Comme quoi, l’ESM forme et donne des noms à ses joueurs, comme elle a laissé partir les Adouni et Ferahi. Les joueurs recrutés seront-ils à la hauteur ? Seront-ils actifs que leurs pré- décesseurs ? Le temps passe et les entraînements sont au ralen- ti, surtout après le départ inat- tendu de l’entraîneur Bouzidi Youcef. L’équipe risque de payer les frais de ce manque de prépara- tion physique. La piste de Assas, Achouri, Hedane écartée, on par- le de la venue probable de Latrè- che Abdelkrim et ceci reste à con- firmer.

Amara Aek

au manque d’argent. Les joueurs, au nombre de dix sept (17), non régularisés depuis plusieurs mois, ont profité de la plainte déposée auprès de la commission des liti- ges pour obtenir la lettre de leur libération, comme le stipule le rè- glement de la ligue professionnel- le et signer librement avec toute équipe qui leur fait les yeux doux.

CA Batna

La LFP refuse les dossiers des nouveaux joueurs

réglementaire», a affirmé le prési- dent du club, Farid Nezzar. Le pré- sident LFP, Mahfoud Kerbadj, a affirmé lundi que les clubs inter- dits de recrutement au cours de l’actuelle période des transferts d’été,ne sont plus que deux, à sa- voir l’Olympique Médéa et l’USM Annaba. «Ils étaient sept clubs au début,à qui on leur a signifié l’interdiction de recrutement jusqu’au règle- ment de leur situation financière envers leurs joueurs respectifs, et maintenant il ne sont plus que deux en l’occurrence l’Olympique Mé- déa et l’USM Annaba», a-t-il sou- ligné. S’appuyant sur les propos du pré- sident de la LFP, Nezzar clame haut et fort que son club est victime d’une «hogra». «Je me demande pourquoi on nous sort cette affaire à la veille

de la clôture des périodes d’enre- gistrement. Pour moi, il s’agit pu- rement et simplement d’un sabo- tage. Si la LFP doit appliquer le règlement, elle doit le faire avec les 32 clubs, et pas uniquement sur le CAB», a-t-il poursuivi. Farid Nezzar,a assuré que son club»va user de tous les moyens juridiques pour faire valoir ses droits». Nezzar a été suspendu par la com- mission de discipline de la LFP,pour une année ferme de tou- te fonction officielle en raison de ses déclarations «répréhensibles» aux médias. Le président du CAB avait sévère- ment critiqué la LFP qui avait refu- sé de maintenir son club parmi l’éli- te après avoir eu gain de cause dans l’affaire de corruption présu- mée de joueurs batnéens par les responsables de la JS Saoura.

Doukha:

«Je ne peux pas abandonner l’USMH»

A zzedine Doukha vit ces dernières 24 heures les moments les plus diffici-

les de sa carrière. Recevant une offre plus qu’alléchante du MCA,

une offre qui intervient au moment ou ses problèmes financiers à l’USMH n’arrivaient toujours pas

à trouver solution, le gardien de

but des Verts et de l’USMH n’a pas été animé par la tentation. Il n’a pas voulu se montrer ingrat envers un club qui l’a mis en évi- dence. Doukha trouvait incorrect de lais- ser tomber son équipe à une se- maine de la fermeture du marché des transferts. Il faut reconnaître que le joueur avait envie de rejoin- dre le MCA. Le projet sportif et l’offre financière l’ont convaincu.

Jusqu’au dernier moment, il a sou- haité que l’USMH et le MCA arri- vent à trouver un terrain d’enten- te. Que le MCA cède par exemple Djemili, qui plait à Charef, et ajou- te une somme d’argent qui con- clura le transfert. Cette hypothèse

a failli fonctionner avant que Laib

ne mette son veto. Pour le prési- dent de l’USMH, pas question que ce joueur aille au MCA. Il n’a pas apprécié le comportement du ma- nager général du club Kamel Kaci Said qui a pris attache avec le joueur avant de connaitre l’inten- tion du club vis-à-vis de son gar- dien. Laib rejoint aussi l’avis des autres dirigeants de l’USMH qui refusent, catégoriquement, le départ du joueur. Pour eux, ils ne peuvent pas supporter la perte d’une autre gros-

ils ne peuvent pas supporter la perte d’une autre gros- se valeur au moment où les

se valeur au moment où les ambi-

tions du club sont revues à la haus- se. Charef, quant à lui, a évidem- ment souhaité que son meilleur gar- dien reste, mais il ne pouvait pas intervenir, l’entraineur ne veut plus faire des promesses aux joueurs que la direction ne va jamais tenir. Les récents mouvements de grè- ve déclenchés par les joueurs ont reçu sa bénédiction, ce qui lui a

valu une mise au point de sa di- rection. Laib s’est donc personnellement occupé du dossier Doukha, il a contacté le joueur et l’a rassuré de l’augmentation de son salaire. Sur ce, Doukha décline l’offre de Kaci Said et déclare qu’«il ne peut pas abandonner l’USMH». «Je ne peux pas lâcher mon club à quel- ques jours de la fermeture du mer- cato. Ce serait ingrat de ma part». Voilà un dossier que l’USMH a clos sans heurt.

Racym A.S

O Médéa – Fekir Karim (vice-président)

«Les cadres de l’équipe sont retenus»

L ’OM, sous la houlette du nouvel entraîneur Khezzar Hadi, a bien commencé les

entraînements ce dimanche et il faut dire que l’ambiance était à son comble au moment des re- trouvailles, marquées par l’ab- sence de Mourad Laklou, dont tous souhaitent le retour pour que l’équipe retrouve toute la verve des grands jours. Consul- té par l’Echo d’Oran, le vice-pré- sident Fekir Karim a bien voulu livrer ses impressions: «L’OM est un club qui aspire toujours à

bien faire les choses et, ainsi, on

a fait appel à pas moins de dix

joueurs venus d’autres cieux pour pallier au vide qui se faisait sentir et les joueurs-clés comme Slimani, Moundji, Zirouani et Dribbel ont été gardés dans le seul but de répondre en quelque sorte aux attentes des suppor- ters». L’OM est donc placé sur de bons rails et aux uns et aux autres d’être patients en main pour le bien de la ville de Mé- déa, nous y reviendrons. Hacherouf

d’être patients en main pour le bien de la ville de Mé- déa, nous y reviendrons.

L’EchoL’Echo

L’Echo L’Echo des des Sp Sp rts rts Mercredi 31 Juillet 2013 MC Oran 1 -

desdes SpSp

rtsrts

Mercredi 31 Juillet 2013

MC Oran 1 - ESP Tozeur 2

Du pain sur la planche pour Solinas

(De notre envoyé spécial Amine B. à Nabeul (Tunisie)

L es Hamraoua se sont inclinés avant- hier soir sur le ter-

rain en gazon naturel du complexe sportif de Bordj Cédria, face au nouveau promu, la Palme de Tozeur sur un score de deux buts à un. Les Oranais loin d’avoir re- trouvé leur rythme de croi- sière, ont été nettement do- minés en première période par leurs adversaires du jour. Mieux préparés que les Rouge et Blanc, les éléments de la formation de la ville du sud tunisien ont pris de vi-

tesse les Hamraoua, leur plantant le premier but au premier quart d’heure, alors que cinq minutes avant, le gardien Belarbi avait retar- dé les échéances en annihi- lant une occasion franche de ce même Ziad qui a ouvert par la suite le score. La réplique des Oranais par Hichem Chérif à la 20’ man- quait de finition, puisque l’attaquant du MCO a buté sur le portier après un joli slalom. Le réalisme était tu- nisien en cette première pé- riode, puisque Ouattara vé- ritable poison dans la défen- se adverse, est parvenu à ajouter un second but suite

se adverse, est parvenu à ajouter un second but suite à une erreur d’appréciation entre le

à une erreur d’appréciation

entre le portier et sa défen- se. Les Oranais ont dû attendre

la seconde période et la sor- tie de l’équipe type adver- se, pour revenir dans le match. C’est Nessakh qui a réussi à sauver l’honneur sur un coup franc direct tiré

à ras de terre que le portier a mal intercepté. L’équipe alignée au cours de ce match :

Belarbi (Dahmane 46’), Bourzama (Saïdi 45’), Nes- sakh (Bouaâzza 45’), Belab- bès (Djahel 45’), Aouamri (Megherbi 45’), Kouriba, Aoued, Benamar (Dagoulou

66’), Hichem Chérif (Nes- sakh 75’), Benyettou (Bouaï- cha 75’), Bouaïcha (Mokh- tar 46’). Le coach du Mouloudia, Gianni Solinas, a livré ses impressions : «Je ne donne pas trop d’intérêt au score, car j’ai senti une réelle amé- lioration de mon équipe au

cours de ce match et com- parativement au premier match contre Blida. Nous avons créé beaucoup d’occasions. Certains élé- ments m’ont donné satisfac- tion alors que d’autres doi- vent travailler davantage», déclare Solinas après le match. L’entraîneur du

Mouloudia d’Oran a utilisé 18 joueurs au cours de ce premier match amical livré en terre tunisienne. Deux élé- ments parmi les joueurs de champ ont été sanctionnés par le coach italien. Il s’agit de Naït Slimani et Hamza Heriat, pour n’avoir pas res- pecté l’horaire du départ. Les deux joueurs se sont présentés avec un quart d’heure de retard au bus qui devait les transporter de l’hôtel Kheops à Bordj Cé- dria. Il faut dire aussi que Heriat ne devait pas jouer ce match, puisqu’il souffrait déjà d’une blessure au ge- A.B

nou.

ASO - Dernier test avant de rentrer

Les Chélifiens défient le Raja

L e premier bilan de l’entraineur Ighil Meziane est, plutôt,

positif malgré le Ramadhan et la charge de travail. Les partenaires du capitane Samir Zaoui ont déjà com- mencé leur cycle des mat- ches amicaux puisque les Rouge et Blanc ont déjà joué deux rencontres, avant de donner la réplique, au Raja de Casablanca, au sta- de Mohamed IV. Pour une formation new-look, l’ASO Chlef, qui a déjà remporté ses deux premières rencontres respectivement contre le

Youssoufia Berrachid (divi- son2 du championnat maro- cain), donne entière satis- faction à son driver. Le pre- mier responsable à la barre technique, qui a décidé de programmer plusieurs matchs amicaux durant cet- te période, voulait avoir une idée sur chaque élément, et ce, pour pouvoir dégager l’équipe type, qui sera à 90 % alignée le 24 août pro- chain contre le MCO. A moins de 6 jours de la fin de la préparation, la formation chélifienne livrera, donc, ce soir, son avant-dernier match amical avant celui, du

WAC. L’adversaire du jour n’est autre que le club du RAJA qui n’est pas à pré- senter. La manche d’aujourd’hui sera celle de la confirmation pour le groupe de Meziane Ighil, avant de rentrer à la maison. Le premier respon- sable à la barre technique demandera certainement à ses joueurs d’imposer leur jeu et de priver l’adversaire du ballon. Un exploit, con- tre, le RAJA prouvera que l’ASO 2013/2014 aura certai- nement son mot à dire, cette saison, en championnat. Ce sera un vrai test pour les Chélifiens et l’entraîneur Meziane Ighil de juger en- core les capacités de ses joueurs. D’ailleurs, une rencontre de ce type est très importante, notamment pour travailler les automatismes et la cohé- sion du groupe. Et c’est là, justement, que les choses sérieuses vont commencer pour le coach chélifien qui est appelé à dégager son équipe type qui débutera le premier match du champion- nat face au MCO, le 24 août prochain.

Yacine

Algérie-Real Madrid le 18 mai 2014 à Alger

Un match amical international de football sera organisé le 18 mai 2014 entre la sélection nationale algérienne de football et l’équipe du Real Madrid, a annoncé hier à Alger le président-directeur géné- ral de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis, Saâd Damma. Ce match sera organisé à Alger par l’opérateur Mobilis qui signera un contrat dans ce sens, entre les 13 et 15 août 2013, à Madrid avec la direction du club madrilène, a ajouté le P-dg de Mobilis lors d’une conférence de presse. Initialement prévu le 21 juillet 2013, le match n’a pas pu être organisé pour «différentes raisons», selon le M. Damma, qui, a-t-il dit, avait pris attache avec le Premier ministère, le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication et de la Jeu- nesse et des Sports, lesquels ont «encouragé» Mobilis dans son initiative. Toutefois, M. Damma a fait observer que «des person- nes», sans les citer, et la concurrence ont tenté de «parasiter» le projet en menant une «campagne», à travers différents canaux, con- tre l’organisation de cette rencontre. «Mobilis n’a pas de leçon de nationalisme à recevoir de quicon- que», a lancé M. Damma, soulignant que son groupe «n’a jamais transféré le moindre dinars hors de l’Algérie». Il a ainsi averti que des «lignes rouges ne doivent pas être franchies». Selon le P-dg de Mobilis, le match Algérie-Real sera retransmis à la télévision algérienne, annonçant que Mobilis a déjà acquis les droits de retransmission télévisuelle de plusieurs matches du Real Madrid pour la saison 2013-2014. Mobilis a déjà acheté les droits de retransmission des matches de la Premier league anglaise. M. Damma a ajouté que Mobilis a toujours manifesté son intérêt pour parrainer l’équipe nationale de football et des clubs algériens, soulignant par ailleurs que son groupe avait sponsorisé des clubs algériens.

MCA

Geiger… en guerre avec le banc ?

A lors que le recrutement du gardien Azzeddine Doukha s’est définitive-

ment envolé avec le veto catégo- rique du président harrachi de li- bérer son gardien et que le problè- me de la qualification du gardien clermontois Michael Fabbre était encore non résolu hier en fin de matinée, les soucis de l’entraineur Alain Geiger ne font, semble-t-il, que commencer puisqu’avant le troisième match qui doit opposer son équipe à la JS Saoura ce jeudi, le coach du MCA doit faire face une grogne qui commence à pren- dre du volume au sein de son ef- fectif. Il s’agit plus précisément des joueurs qui n’ont pas été alignés lors des deux derniers matches comme l’attaquant Sayah ou en- core de ceux qui estiment avoir été injustement remplacés lors du match face au Raja à l’instar de Ya- chir qui n’a, d’ailleurs, pas caché sa colère en donnant un grand

coup de pied dans une bouteille d’eau en sortant. Un mécontente- ment qui risque de s’accroître en-

core plus, quand on sait que Gei- ger a annoncé qu’il apportera un changement radical aussi au ni- veau du compartiment défensif qui ne l’a visiblement pas satisfait lors du dernier match. Et d’ailleurs dans ce chapitre il se pourrait qu’Aksas et Djeghbala en fassent les frais, puisqu’il comp- te, selon toute vraisemblance, ti- tulariser définitivement Bachiri et Bellaid qui sont d’après lui, ceux qui ont donné le plus de satisfac- tion au sein de l’équipe. Il est clair que cela va certainement être très mal perçu par les joueurs mis à l’écart et notamment ceux qui étaient des titulaires indis- cutables sous l’ère de Djamel Menad et qui se voient aujourd’hui relégués au rang de ceux qui chauffent le banc. D’ailleurs, ces joueurs-là com- mencent à exprimer à haute voix leur mécontentement, ce qui pourrait créer une certaine ziza- nie au sein de l’équipe si Alain Geiger n’arrive pas y mettre le holà, soit par une plus grande

communication avec ses joueurs ou de manière ferme. Pour le mo- ment, on a comme l’impression que c’est le manager Kamel Kaci Said qui est en train de jouer le rôle de pompier en parlant beau- coup avec les joueurs et en fai- sant tout pour calmer leur colère avec son expérience d’ancien joueur professionnel et sa par- faite connaissance de la menta- lité du joueur algérien. Kaci Said est de toute évidence bien placé dans ce rôle même si cette mis- sion revient en principe au coach qui ne doit pas reculer devant cette responsabilité de bien te- nir son groupe, car dans le cas échéant il pourrait perdre défi- nitivement les commandes et im- plicitement aussi son poste. On n’en est évidemment pas encore là même si la situation au sein de l’équipe peut inquiéter les responsables du MCA, qui ont tout de même investi un sacré pa- quet d’argent dans le recrutement et la restructuration de l’équipe. A. Rais