Comprendre l’entreprise : approche par une mission de conseil.

ERIC GODELIER & SYLVAIN BUREAU
Sylvain.Bureau@polytechnique.edu

Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 SylvainBureau Bureau-2011 Sylvain 2008 2009

Petite introspection : • Connaissez-vous le monde du conseil ? • A votre avis quel est l’intérêt d’une mission de conseil ? • Spécificité du conseil pour une organisation en émergence (start-up) ? • Que pourriez-vous apporter dans le cadre de cette « mission de conseil » ? • Vous avez 15 minutes pour rédiger votre réponse (sur feuille et individuelle) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 SylvainBureau Bureau-2011 Sylvain 2008 2009 .

1508 Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 SylvainBureau Bureau-2011 Sylvain 2008 2009 .Enjeux du cours : Francesco Rosselli.

Présentation du séminaire Liste des séances Cours X-HSS. présentation des Start-up en présence des entrepreneurs 08/09 : EG – Stratégie/séance introductive 15/09 : EG – Stratégie/notion de Business Model 22/09 : SB – Marketing/innovation 29/09 : SB – Marketing/innovation 06/10 : SB – point/projet de conseil 13/10 : EG – GRH/recrutement 03/11 : EG – Orga/culture 10/11 : SB – Financement 01/12 : SB & EG – oral de présentation en présence des entrepreneurs 08/12 : SB – Synthèse et bilan des travaux pour les Start-up 15/12 : SB – Contrôle Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . 2011 01/09 : SB – introduction au séminaire.

Canevas : • Un objet • Une problématique • Des hypothèses • Un dispositif méthodologique • Des résultats • Des recommandations Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .

le cadre est politique. sans histoires. le même objectif. subis.Problématisation ? « Mes cadres sont souvent simples. donc le même cadre. » (Depardon. p. ou inconscients. je m’approche. ils ne sont jamais neutres. 14) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . Le choix dirige ensuite le mensonge ou la vérité. 2004. Par mon expérience. Décider d’un cadre. je m’éloigne. Je n’ai pas la même distance.

180) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . » (Becker. il est important qu’ils soient adaptés aux données que vous devez résumer. p.Enjeu de la conceptualisation ? « Les concepts étant des façons de résumer les données. 2002.

p. 1637. et qui ne lui sont d’aucune conséquence sinon peut-être qu’il en tirera d’autant plus de vanité qu’elles seront plus éloignées du sens commun. à cause qu’il aura dû employer d’autant plus d’esprit et d’artifice à tâcher de les rendre vraisemblables » (Descartes.L’empirique : « Il me semblait que je pourrais rencontrer beaucoup plus de vérité dans les raisonnements que chacun fait touchant les affaires qui lui semble important.15-16) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . que dans ceux que fait un homme de lettres dans son cabinet touchant des spéculations qui ne produisent aucun effet. et dont l’événement le doit punir bientôt après s’il a mal jugé.

L’unité d’analyse ? Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .

L’unité d’analyse ? Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .

technique. démarches…) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .Empirique/conceptuel ? Théories (Passées. informels…) Pratiques (Outils. contemporaines) Discours (Formalisés.

La mesure ? « Tout individu est un infini et l'infini ne peut-être épuisé » (Durkheim. Pras et Roux 1993) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . 1895) Validité Fiabilité (Evrard.

) • Le domaine d’activité (secteurs de l’économie. chiffre d’affaires. capitalisation boursière. capitaux. …) • Statut juridique (pour mémoire) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 SylvainBureau Bureau-2011 Sylvain 2008 2009 . actionnariat. branche/secteur/filière) • La nationalité (lieu d’installation. …) • Les performances (bénéfices.Facteurs de contingence ? • La taille (effectifs.. dirigeants.. capitaux propres.. chiffre d’affaires. croissance. rentabilité.

un exercice plein de contradictions : • Respecter la complexité (précision) • En étant aussi simple que possible (parcimonie) • Avec une grande applicabilité (généralité) (Weick.Mesure et démesure ? Donner du sens aux données. 1979) Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .

Rapport d’étonnement Contrôle terminal Attendus Questions. implication… Lancement de la mission Point d’étape à mi-parcours 1 professionnel/expert 1 acteur hors champ 10 transparents + annexes 3 pages / activité de conseil Epreuve écrite sur table 50% DE LA NOTE = CONTRÔLE CONTINU Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .Attentes : Activités Participation & présence 2 réunions avec l’entrepreneur 2 entretiens minimum Données secondaires Présentation ppt.

Hatchuel. Chicago and London: The University of Chicago Press. Pras. Administrative Science Quarterly.. & McManus. Hatchuel. 38(4): 628. Ecole Centrale Paris. Londres. Thousand Oaks. Strategies for Theorizing From Process Data. B. Coulon.652. & Weber. L‘Ethno-Méthodologie.. Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 .. Quantity and Quality in Social Research. E. The Debate about Quantitative and Qualitative Research. 1999. Subculltures of Consumption: An Ethnography of the New Bikers. 2000. Market. 1988. Evrard. David. Journal of Consumer Research. Paris: La Découverte. E. J. 1998. Londres: Unwin Hyman. vol. L'opportunisme méthodique dans les recherches sur les sciences des organisations... A.). Langley. Girin. Schouten. The Collapse of Sensemaking in Organizations: The Mann Gulch Disaster. B.. 1989. Etudes et recherches en marketing.). In A.. 2000. A. H. A. M. A. Paper presented at the La recherche-action en action et question. F. & McAlexander. 1994. Paris: Vuibert. S. Les nouvelles fondations des sciences de gestion. British Journal of Management. M. 1987. New Dehli: Sage. A. 12: S33. Bryman (Ed. Academy of Management Review. J. How to think about your research while you're doing it. Qualitative Data Analysis: an Expanded Sourcebook (2 ed. The Two Pillars of New Management Research. 2001. H. K. 24:691-710. Weick.Beaud. A. Paris: Dunod. Edmonson. E. FNEGE. Vol. Becker. 22: 43-61. C. A. R. S. 1993. S.. & Roux. J. 2003. Paris: PUF. W. Guide de l'enquête de terrain. Tricks of the Trade. Y. 2006. Miles. A. Bryman. 1: 34-69. 1995.. & Huberman. Methodological Fit in Management Field Research. & Laufer.

Say (entrepreneur vs entreprise) (1803) A.-B. manager. Marx (coopération. Marshall (firme point.Les sources théoriques de l’organisation • Les théories économiques: A. Smith (division du travail. entrepreneur) (1776) J. progrès et exploitation) (1867) • Les ingénieurs organisateurs Charles Babbage (1835) Frédéric Winslow Taylor (1911) Henri Fayol (1916) • Les sociologues Max Weber (pouvoir et autorité) (1922) Elton Mayo (le rôle de l’attention portée aux salariés et des conditions de travail) (1933) Michel Crozier (le phénomène bureaucratique) (1963) • L’influence du Droit La question du patrimoine L’objectif principal de l’entreprise : le profit ? Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 SylvainBureau Bureau-2011 Sylvain 2008 2009 . maximisation du profit) (1890) K.

Sylvain Bureau 2010 Comprendre l’entreprise 1 – Sylvain Bureau – 2007 Sylvain Bureau -2011 Sylvain Bureau 2011 Sylvain Bureau 2008 . elles sont un mythe. Edgar Schein (1970) : "Une organisation est la coordination rationnelle des activités d'un certain nombre de personnes en vue de poursuivre des buts et des objectifs implicites communs. Howard Aldrich (1979) : "Une organisation. ce sont des unités sociales essentiellement destinées à atteindre certains buts". Karl Weick (1979) : "Les organisations n'existent pas. Henry Mintzberg (1989) : "L'organisation se définit comme une action collective à la poursuite de la réalisation d'une mission commune". Talcott Parsons (1964) : "Une organisation. Seuls existent des événements liés ensemble par des cercles de causalité". Michel Crozier (1977) : "L'organisation est une réponse à l'action collective".Quelques définitions de l’organisation et du management Robert Presthus (1958) : "Une organisation est un système de relations interpersonnelles structurantes" Joseph A. ces sont des systèmes ouverts consistant dans les activités entrelacées d'un certain nombre d'individus". ce sont des systèmes d'activités dirigées vers un but et maintenant leurs frontières". Litterer (1960) : "Une organisation est une unité sociale avec un but". par une division du travail et des fonctions et par une hiérarchie du travail et des responsabilités". Daniel Katz et Robert Kahn (1966) : "Une organisation.