Vous êtes sur la page 1sur 2
 

ANNONCES

session

-

J o u r

d e

S a i n t e

C è n e

!

! !

-

Offrande Spéciale Construction : Le 14 Juillet c’est

dimanche prochain, l’appel est lancé pour que chacun

se mobilise à la hauteur de la provision dont DIEU lui a fait grâce; tout ceci pour LA GLOIRE de DIEU. 7 000 000 Frs CFA sont ATTENDUS !!!

-

Réception de la prochaine Assise du Consistoire

(Novembre) : Une Réunion de travail du Comité Tech- nique d’Organisation locale a été convoquée par le Président dudit comité pour ce dimanche après le culte de Sainte Cène. La deadline de dépôt des budget prévisionnels des commission était Dimanche dernier (30 Juin 2013).

- Consécration des diacres: 13-10-2013

- Fête des Récoltes : En Novembre

- Consécration des Anciens : 08-12-2013

- prières matinales au temple tous les

matins à partir de 6h.

-

études bibliques tous les mercredis à

partir de 16h30

prières des malades tous les samedis, et le pasteur reçoit les malades mardi et jeudis à partir de 9h

-

ACF
ACF

- Prières Hebdo tous les Mardis, à partir de 17h, programmés Par Cha- pelle.

DIACRES
DIACRES

-

les diacres ont une séance de priè-

re après le culte.

La formation des candidats diacres se poursuit.

-

JAPE
JAPE

- Répétitions de la chorale

GOD’s Messengers, tous les Mardi et Vendredi à partir de 17h.

-

Prières Hebdomadaires en chapelles

tous les Jeudis à partir de 17h, chez les jeunes programmés selon le calendrier.

-

Conférence Trimestrielle du 08 au 11

Juillet 2013, grande mobilisation atten- due

-

Camp Biblique: 01 au 04 Août 2013 à

BONDJOCK. Les jeunes sont priés de commencer à prendre leurs dispositions

pour tous les frais y afférents (7500Frs CFA / Jeune).

-

Mariage de Serge et Valérie : 13-07-13

ACH
ACH

- Répétitions de la chorale Les Sé-

raphins au sortir du culte de 10h. - Réunion au sortir du présent office - Prière tous les premier Lundis du mois.

Prévention Sociale

Entre Abus sexuels sur mineurs, viols et Justice populaire…Prévention oblige !

L a répression des conflits et infractions

liées aux abus sexuels sur mineurs est

un problème d’actualité. Entre observa-

tion des mesures de répression légales et justice populaire, les avis sont mitigés, eu égard au tort causé par les auteurs insatiables de tels actes. Si pour d’aucuns la loi est dure , mais elle demeure la loi » et « nul n’a le droit de se faire justice soi même », plusieurs convergent vers une punition directe et sans hésitations ni lésinassions sur les moyens ou méthodes de lynchage du coupable pris en flagrance. La justice populaire, prise comme initiative collective visant à pallier les défaillances socio -économiques de l'État afin de répondre aux dommages causés à la société, s’avère de plus en plus prisée dans la lutte contre les fléaux sociaux à l’instar de viols et actes de violence à l’égard des mineurs (et autres caté- gories sociales). S’il est vrai que les comités de vigilance et/ou de vigilance institués par les Organisations Non Gouvernementales et les initiatives de la

Société Civile s’attellent à sensibiliser, éveiller les consciences et sonner la sonnette d’alar- me auprès des populations, il n’en demeure pas moins qu’une approche de répression satisfaisante et compensatrice des dégâts et préjudices subits par les familles reste à trou- ver. Dans cette quête de satisfaction pour une paix collective, la veille et l’éveil des citoyens / populations s’avèrent des remèdes préventifs de haute garantie contre les crimes et troubles observés de façon récurrente. Soyons vigilants et prudents en rentrant chez nous après une réunion tardive ; Ne côtoyons et ne nous laissons pas aborder dans des endroits reculés par des individus inconnus ; Raccompagnons les filles, les plus jeunes jusqu’à leurs domiciles après des ren- contres…et communiquons avec les autorités du Quartier sur des méthodes d’alerte contre des individus de mauvaise augure !

Cyrille MBARA TIPANE.

44

EMMANUEL INFOS Édition du Dimanche 07 juillet 2013 B.P 30183 Ydé/email: baem@yahoo.fr/Tel: 22315241 Magazine
EMMANUEL
INFOS
Édition du Dimanche 07 juillet 2013
B.P 30183 Ydé/email: baem@yahoo.fr/Tel: 22315241
Magazine d’informations de la paroisse EPC
BIYEM-ASSI EMMANUEL
Justice et droit dans la citée…
Pourquoi, Combien, Comment Contribuer à la Construction du Temple?

EDITO

SOMMAIRE

 

Justice populaire ou obéissance à DIEU

BÂTIR UN TEMPLE À L’ETERNEL : POURQUOI, COÛT, COMMENT…?

Si l’on trouve un homme qui ait dérobé l’un de ses frères, l’un des enfants d’Israël, qui en ait fait son esclave ou qui l’ait vendu, ce voleur sera puni de mort. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi. » (Deutéronome 24:7)

«

Dans la présente livraison, la rédaction d’EI s’est penchée sur les nom-

 

Pages 2

breuses interrogations que suscite le phénomène de la justice populaire. Comme vous le savez certainement tous il s’agit, rien moins que, d’une situation où plusieurs personnes, qui auraient surpris un ou plusieurs indivi- dus -présumé(s) coupable(s)- en infraction (braquage, viol, vol, agression et

Prédication

L’Espace Publicitaire

Page 3

Annonces

Prévention Sociale

assimilées

),

et sous le coup d’une violente colère populaire décident ins-

tamment du sort de ce(s) présumé(s) (par la loi) coupable(s). Il faut noter que là on se retrouve souvent avec des victimes qui deviennent des coupa- bles; puisqu’ils plongent leurs mains dans le sang des malfaiteurs. D’autre part il peut parfois arriver qu’un innocent tombe entre les mains d’une foule assoiffée de sang et on assiste impuissant à une injuste tuerie. C’est le cas du diacre Etienne, qui fût tué par des pharisiens en présence de Saul de Tarse (Lire Actes 7:59 ; 8:1). En pratiquant la justice populaire, beaucoup

 

Page 4

pensent aider la justice à être plus juste, du fait que certains coupables sont souvent relaxés et viennent narguer leurs victimes en faisant régner sur de paisi- bles citoyens une peur quotidienne. Ils croient leurs actions justifiables par La Sainte Bible dans son ancien testament en oubliant que Le Seigneur JESUS- CHRIST a demandé seulement à celui qui pensait être sans péché de jeter la première pierre à la femme adultère (Lire: Jean 8). Tant d’hypocrisie, tant d’inca- pacité à pardonner pour des péchés qu’on a soi-même souvent commis. La Sain- te BIBLE a des exemples : « car ton cœur a senti bien des fois que tu as toimême maudit les autres. » (Ecclésiaste 7:22)

 

Directeur de publication Rév. MANDENG Emile B. Rédacteur en Chef Sylvain BAYA ABOKA Secrétaire de rédaction Cyrille MBARA TIPANE Équipe de rédaction Serge MENGOLO Claudia ZE NGO BAAGA Ruth C. A/E. ETEME OBAM A/E BEYECK ZANG J.M. Moïse MBANG René BIKOÏ

AMBASSA DIANE

Peut-on condamner étant soi-même coupable? Le jugement de DIEU est juste et IL prévoit toujours que soit entendu le présumé coupable; si nous essayons de bien analyser la Loi de DIEU, nous verrons que la

justice populaire actuellement implémentée, n’a rien à voir avec les sentences décrites dans La Bible ; car les sentences sont le résultat d’un jugement préalable et n’oublions pas que les paroles telles celles de Deutéronome 24:7 étaient écrites pour la mémoire des juges qui se devaient de pérenniser les instructions divines. D’où vient-il qu’on trouve encore des chrétiens actifs sur des scènes de

NKE THERESE

MINERVE KWEKEU

Telesphore MEZOUI

‘‘meurtres de présumés coupables’’ ? « Comme nous pardonnons aussi à c[

]

»

 

Sylvain BAYA.

 

EMMANUEL Infos: n° 077 du 07 Juillet 2013

11

BÂTIR UN TEMPLE À L’ETERNEL : POURQUOI, COÛT, COMMENT…?

La Bible nous enseigne qu’il faut s’assoir pour évaluer les moyens nécessaires, calculer le coût d’un projet de construction, mettre en place une stratégie, rassembler le matériel, avant d’engager les travaux de peur de ne pas être couvert de honte après un cuisant échec

Il a fallu du temps (Sept ans selon 1 Rois 6:38) à Salomon, pour bâtir le Temple de DIEU et ce n’est qu’à sa quatrième année de règne qu’il a engagé les travaux de construction (Lire: 1 Rois 6:1). Selon les récits Bibliques, une abondante main d’œuvre ouvrière (Lire: 1Ro 5:13,18) a été utilisée; pratique- ment 30.000 hommes de corvée, 70.000 hommes qui portaient les fardeaux, 80.000 qui taillaient les pierres dans la montagne, sans compter 3.300 surveillants. D’où venait toutes ses ressources? Bonne question; mais encore, il faut se souvenir que la plupart du matériel qui a servi à la construc- tion de ce temple avait été préalablement collecté (De partout selon les recommandations de L’ETER- NEL) et apprêté par David, père de Salomon Après ce recours historique, nous pouvons mieux aborder les questions qui nous concernent aujourd- ’hui, sachant que nous avons un temple en cons- truction, dans lequel nous voulons nous assurer de la présence perpétuelle de L’ETERNEL Notre DIEU. L’éclairage que nous apporte La Sainte Bible, sur la question est-elle suffisante pour booster la mobili- sation des uns et des autres ? Lorsque cette mobilisation seraient suffisamment considérable, comme on l’a vu avec le cas de la construction du Temple de Jérusalem, pourra-t-on avoir la garantie d’une bonne gestion du produit des collectes ? Quelques questions supplémentaires qui lorsqu’el- les surgiraient des pensées de chrétiens, sauraient bien dépeindre une réalité sociale quotidienne connu de tous et qui n’épargne pas même l’Église ; lorsqu’on se souvient que du haut de la chaire pas- torale, on a vu le modérateur de la paroisse Biyem- Assi EMMANUEL dénoncer, publiquement, des présumés détournements de fonds destinés aux constructions du Temple. De quoi s’agit-il vrai- ment ? C’est une autre question… Mais, pour le Chrétien, qui sait qu’il doit rendre compte à L’ETERNEL, Son DIEU, pour la gestion de la provision de biens et de grâces qu’IL LUI aura confié, qu’est-ce qu’il y a lieu de faire ?

:

(1) Pourquoi ? (2) Combien ? (3) Comment ? Et si nous nous penchions sur ces questions… (1) Pourquoi ? C’est la question de l’engagement personnel.

R é p o n d r e

à

t r o i s

q u e s t i o n s

Bien sûr, il s’agit de comprendre la véritable néces- sité de contribuer à la construction du Temple de DIEU. Là-dessus, il est clair que dans le plan de

DIEU, il est bien question de donner la possibilité à tous de participer à une bonne œuvre commune, à apporter chacun une brique, pour sceller son appar- tenance à ce corps. (2) Combien ? La question de la contribution financière indivi- duelle doit également bien être adressée; lors- qu’on sait qu’on a déjà donné sa dîme, on aimerait bien savoir dans quelle provision puiser pour cette juste cause qu’est la construction. Mais DIEU se pourvoit LUI-même (Lire: Genèse 22:8), et comme nous devons bien le savoir, IL approvisionne suffi- samment SES enfants de toutes ressources encore suffisantes pour faire des dons à ceux qui en ont besoin; donc aux causes telles que celle de la cons- truction du Temple de Biyem-Assi EMMANUEL. (3) Comment ? Question Compliquée, si elle n’est pas abordée selon une approche globale intégrant aussi bien la responsabilité de la CESSION que celle de chaque membre de la communauté.

- Comment Puis-‘‘je’’ contribuer ? Avec des moyens financiers ? Avec des moyens en nature ? Avec ma main d’œuvre et ma disponibilité physique ? Avec

mon engagement spirituel (Prières

fait,

chacun sait de quelles ressources DIEU l’a doté et

en intégrant cette donnée à l’équation posée, cha- cun saura comment faire.

- Comment Peut-faire l’Église ? La SESSION saura certainement, comment mettre

en place plus de stratégies de found raising effica-

et

ces (#Penser Alléger la charge des chrétiens

mieux informer la communauté sur ce qui est fait des fonds collectés. Former la communauté et les responsables de la gestion de fonds afin que la transparence soit comprise de tous. Le 14 Juillet 2013, Dimanche prochain, lancement de la deuxième phase annuelle de l’offrande Spé- ciale construction : Chacun peut inviter ses amis et dois être préparer à donner joyeusement pour notre beau projet. En mettant DIEU en avant, IL SE pour- voira certainement et l’objectif de 7 000 000 sera largement atteint.

)

?

En

)

Sylvain BAYA.

22

PRÉDICATION DU 30 JUIN 2013

PREDICATEUR : Anc. MBOUA NTEP Paul LECTURE: Deutéronome 28 : 1 - 14 Thème: « Le fruit de l’obéissance ! » Définition des mots fruit et obéissance.

On s’appui sur le verset 13 pour dé- velopper notre thème de méditation. Deux sens pour la définition de fruit… Récompense ou bénéfice tiré d’une action menée. Le fruit de l’obéissance repose sur quatre aspects :

- La puissance : Le DIEU que nous

servons est puissant, et nous devons compter sur SA puissance sans

craintes.

- La Bénédiction : LE Seigneur bénit

notre travail lorsque nous LUI obéis-

sons. C’est dans nos dons que nous trouvons grâce aux yeux de DIEU, comme IL le dit dans le Livre de Ma-

lachie 3, nous devons éviter de le tromper dans nos dons. Il s’agit d’un aspect de l’obéissance que nous de- vons à DIEU. La malédiction s’oppo- se à la bénédiction et c’est une conséquence de la désobéissance.

- La Prospérité : Le Chrétien obéis-

sant prospère outre mesure selon le plan de DIEU pour lui. Ainsi, on peut constater que : ses greniers sont remplis, ses enfants sont en bonne santé, la paix est son partage et il

jouit d’une richesse sans conditions douteuses. Pendant que l’apparent bienêtre des hommes riches, sans DIEU, cache leur trouble constant et le manque de paix jusque dans le sommeil; chez le chrétien la prospéri- té s’accompagne d’un bienêtre vérita- ble… Cette prospérité laisse au Chré- tien suffisamment de ressources pour faire profiter de sa générosité à celui qui sollicite son aide et à l’édification de l’Église. C’est ainsi que dans notre cas, nous sommes appelés à financer joyeusement la construction de notre Temple - L’humilité: Selon Calvin, l’un des fondateurs du Protestantisme Chré- tien, il y a trois qualités essentielles à retrouver chez le Chrétien : L’humili- té, l’humilité, et encore l’humilité. C’est une qualité indispensable qui grandit le Chrétien et le distingue des autres êtres humains. LE Seigneur JESUS-CHRIST attend de nous que nous produisions des fruits digne de la repentance. Cela sera pour nous un témoignage d’o- béissance. « Le fruit de l’obéissance ! » Amen !

Serge MENGOLO.

 

L’Espace Publicitaire

-

Des Œufs à la coque, bien bouillis !!!

En vente devant le presbytère, au sortir du culte, par les jeunes de la Cha- pelle BETHEL.

-

Vente de Poulets de chair!!!

Lieu: dernière entrée à droite, avant le pont sur la descente du Dispensaire

du côté de Montée Jouvence

 

Contacts: A/E NGALLE Suzanne |

+237 99731395

-

Du Bon Ndolè, bien lavé!!!

Produit par les jeunes de la JAPE / JERICHO Amer ou pas du tout? Personnalisez

vos commandes et régalez-vous! Contacts: +237 76 17 06 05

 

-

Du miel Naturel Pur de L’Adamaoua!!!

Si vous avez besoin même d’une grande quantité de miel, sachez à qui vous adresser pour une meilleur qualité, venu des villages de L’Adamaoua.

Contacts: (+237) 77368557 / 94998046

-

Pour vos besoins en Huile de palme BASAA!!!

Voir la Jeune NGO POUHE Jeanne Irène ;

Contact: (+237) 97906507

 
Jeanne Irène ; Contact: (+237) 97906507   LES RESPONSABLES PAROISSIAUX Modérateur: - Rev. Emile
Jeanne Irène ; Contact: (+237) 97906507   LES RESPONSABLES PAROISSIAUX Modérateur: - Rev. Emile

LES RESPONSABLES PAROISSIAUX

Modérateur:

- Rev. Emile Benjamin MANDENG

Responsable du Catéchisme:

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc

Secrétariat paroissial:

- Anc MBOUA NTEP Paul

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc.

Présidents paroissiaux:

ACH: Anc. (Membre) FOUMANE AKAME ACF: Anc. NGO BATIGLAK Rhode JAPE: Anc. (Jeune) BEYECK ZANG J.M. Diacres (1ère Vice-p): KIBANA NAOMIE. Anciens: Anc. EVINI BENGONO LUC

33