Vous êtes sur la page 1sur 24

6. ANNEXE A : Sujet de l’admissibilité

Épreuve à caractère scientifique et technologique

Moyens de calcul autorisés :

Calculatrice

électronique

Durée : 6 heures

Aucun document autorisé.

de

poche

-

y

compris

calculatrice

programmable

et

alphanumérique - à fonctionnement autonome, nom imprimante, autorisée conformément à la circulaire n° 86-228 du 28 juillet 1986.

- Sujet en cinq parties indépendantes à traiter sur copies séparées.

- Les données non précisées sont laissées à l’initiative du candidat.

18

SESSION DE 2005

CA - PLP

CONCOURS INTERNE

EPREUVE ECRITE D’ADMISSIBILITE

Section : GENIE CIVIL

Option : EQUIPEMENTS TECHNIQUES - ENERGIE

ETUDE D’UN SYSTEME TECHNIQUE ET / OU D’UN PROCESSUS TECHNIQUE

Durée : 6 heures - Coefficient : 1

Calculatrice autorisée

Aucun document n’est autorisé

Les différentes parties du sujet sont indépendantes et peuvent être traitées dans un ordre laissé au choix du candidat.

Documents à rendre : documents réponses DR N° 1 à 16

19

SOMMAIRE

1. NOTES PRELIMINAIRES

 

3

2. ETUDE D’UN SYSTEME

 

3

• PRODUCTION DE FROID

 

3

• CHAUFFAGE

4

• ELECTRICITE

5

SCHEMA DE PRINCIPE de l’INSTALLATION

 

6

3. TRAVAIL DEMANDE ( Documents réponses)

 

4

A.

FROID et CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT

 

8

B. AIR HUMIDE

11

C. HYDRAULIQUE

14

D.

ELECTROTECHNIQUE

17

E.

THERMIQUE

18

F.

DESSIN

20

G.

MODULE D’EXPANSION/ TRAITEMENT DES EAUX

 

22

4. DOCUMENTS TECHNIQUES

( annexes )

24

o

Caractéristiques Thermodynamiques du R 407C

o

Caractéristiques groupe frigorifique

o

Tour de refroidissement à circuit ouvert

o

Appareillages électriques

o

Chaudière de marque Guillot

o

Pression atmosphérique moyenne de quelques villes

o

Tableau équivalence débit eau - diamètre

o

Module d’expansion Salmson

o

Adoucisseur Permo

20

1. NOTES PRELIMINAIRES

• L’épreuve permet d’évaluer :

- les connaissances scientifiques et techniques du candidat ;

- la qualité des analyses conduites et la pertinence des choix ;

- l’exactitude des résultats ;

- la pertinence et le cohérence des solutions proposées ;

- la qualité graphique des documents produits, la rigueur du vocabulaire ;

respect des normes, des textes en vigueur et des conventions de représentation ;

- la clarté et la rigueur de l’expression écrite et de la composition.

technique, le

• Les appareils de l’installation ne sont pas tous représentés sur le schéma de principe.

• Les résultats numériques ne seront pris en compte qu’avec les unités S.I.

• La clarté des documents, la qualité graphique et le détail des calculs sont pris en compte.

• Toute copie ajoutée doit être repérée avec le numéro de la partie concernée.

Tout renseignement technique manquant sera laissé à l’initiative des candidats.

2. ETUDE D’UN SYSTEME

Le thème a pour support une centrale thermo-frigorifique pour la production d’énergie utilisée dans un laboratoire d’essais et de mesures, à Grenoble. La construction de la centrale se fera en plusieurs tranches de travaux, nous n’étudierons que la tranche initiale appelée phase 1.

Production de froid.

La production d’eau glycolée est assurée par un circuit frigorifique. L’énergie est évacuée dans une tour de refroidissement ouverte.

Nous n’étudierons ici qu’un seul groupe frigorifique. Chaque groupe est composé de deux circuits frigorifiques indépendants, fonctionnant avec du R407C. Ils sont équipés de motocompresseurs. Dans chaque groupe frigorifique, le condenseur à eau, de type multitubulaire, est irrigué par une pompe, ( régime nominal de l’eau 30/35 °C ).

Le refroidissement du groupe de production est assurée par une tour de refroidissement à circuit ouvert Carrier de type 22 TO, qui assure une température d'eau à l'entrée du condenseur de 30°C.

On estime que le refroidisseur de liquide doit fournir une puissance frigorifique de 330 kW L’évaporateur multitubulaire est irrigué par une pompe d’un débit qvo (m 3 .h -1 ) qui alimente ensuite une bouteille hydraulique. La température de sortie de l’eau glycolée est maintenue constante. La distribution au secondaire permet d’alimenter par un ensemble de deux pompes deux circuits indépendants. Les batteries froides sont alimentées séparément à des températures d’eau à l’entrée sont 6°C.

21

Eau glycolée : Capacité thermique massique est C = 3,4 kJ.kg -1 .K -1 . Masse volumique ? = 1068 kg.m -3 .

Conditions nominales de fonctionnement des groupes frigorifiques :

? Température de condensation

? Température d’évaporation

? Température à l’entrée du détendeur.

? Température à la sortie de l’évaporateur

?

?

?

?

? K =

? u

=

°C à déterminer

? O =

°C à déterminer °C à déterminer

? b =

°C à déterminer

Caractéristiques du moteur du compresseur : voir conditions constructeur

Conditions extérieures de base :

 

Température sèche

Humidité relative

ETE

32 °C

50

%

HIVER

-9 °C

90

%

Chauffage

La chaufferie est constituée :

? ?

Deux chaudières ‘’acier’’ identiques de marque Guillot, de type Totaltub ST 610, de

rendement 92% sur PCI et de puissance unitaire 620 kW,

? ?

Brûleurs de marque Cuenod C 70, à deux allures fonctionnant au gaz naturel, type 2H,

pression 300 hPa. PCI = 10,6 kWh/m 3 (aux conditions normales).

? ?

L’alimentation gaz comprend un poste de détente, une vanne de barrage, une bouteille

tampon, une vanne d’isolement brûleur, un filtre à gaz, une électrovanne et une mise à l’air libre des électrovannes.

? Température ambiante chaufferie = 17 °C

? Deux soupapes de sécurité par chaudière

? Bouteille Casse- Pression séparant le circuit primaire du circuit secondaire

? Régime de l’eau boucle primaire 90/70°C

?

?

?

?

La distribution secondaire alimente deux circuits :

- Circuit ECS :

deux ballons de stockage ECS d’une capacité de 2500 litres à température de 75°C - Circuit radiateurs

? ?

Les circuits eau chaude et eau glycolée seront équipés d’un groupe de maintien de pression du

réseau, de marque Salmson (module d’expansion), équipé de deux pompes, d’un déverseur et d’une bâche. L’installation sera équipée d’une centrale de traitement d’eau comprenant :

? ? 1 filtre type « PERMOFLASH »

? ? 1 adoucisseur par permutation sodique de marque PERMO, type « A4X – CONTROL »

? ? Un groupe de dosage d’injection des produits de conditionnement

? ? TH eau de ville : 33°f et TH eau traitée imposé dans le circuit eau chaude chauffage, = 2°f maximum.

22

Electricité

Réseau électrique triphasé 400 V plus neutre, schéma de liaison à la terre type TN.

Si on considère les caractéristiques de l’installation suivante sur un réseau 230 / 400V – 50Hz. Le facteur de puissance normalisé de l’installation doit être de 0,93.

 

Pa ( kW )

cos f

tri/ mono

Y / ?

Moteurs compresseurs

110

0,82

tri

Y

Moteur ventilateur tour

10

0,77

tri

Y

Moteurs pompes EG

8

0,72

tri

Y

Moteurs pompe tour

12

0,75

tri

Y

Résistances

20

tri

Y

23

D D D D D SCHEMA DE PRINCIPE ECHANGEUR ECS RADIATEURS GMPEC: groupe de maintien
D
D
D
D
D
SCHEMA DE PRINCIPE
ECHANGEUR ECS
RADIATEURS
GMPEC: groupe de maintien pression eau
chaude
GMPEG: groupe de maintien pression eau
glycolée
GDEC: groupe de dosage anti-corrosion circuit
eau chaude
GDEG: groupe de dosage anti-corrosion circuit
eau glycolée
GDER1:
groupe de dosage anti-corrosion circuit
de refroidissement
GDER2: groupe de dosage biocide circuit eau de
refroidissement
GMP
BA
EC
GDEC
GMP
EG
GDEG
GDER1
GDER2

25

LIVRET REPONSE

3. TRAVAIL DEMANDE

A. FROID

a)

cycle frigorifique

DR N°1

p 8

b)

diagramme enthalpique R407C

DR N°2

p 9

c)

sélection du refroidisseur de liquide

DR N°3

p 10

B. AIR HUMIDE

 

a) diagramme de l’air humide

DR N°4

p 11

b) tour de refroidissement

DR N°5

p 12

c) schéma de principe de la tour

DR N°6

p 13

C. HYDRAULIQUE

 

a) pompe circuit eau glacée

DR N°7

p 14

DR N°8

p 15

b) vanne de réglage

DR N°8

p 15

DR N°9

p 16

D. ELECTROTECHNIQUE Facteur de puissance

DR N°10

p 17

E. THERMIQUE

 

a)

combustion

DR N°11

p 18

b)

diagramme d’Ostwald

DR N°12

p 19

F. DESSIN

a)

vue isometrique chaufferie

DR N°13

p 20

b)

implantation chaufferie

DR N°14

p 21

G. MODULE D’EXPANSION/ TRAITEMENT DES EAUX

 

a) module d’expansion

DR

N° 15

p 22

b) traitement des eaux

DR

N° 16

p 23

26

A- FROID

a) Cycle frigorifique

DR N°1
DR N°1

Conditions nominales de fonctionnement des groupes :

Déterminer les conditions de fonctionnement du refroidisseur de liquide Régime d’eau à l’évaporateur :

Régime d’eau au condenseur :

Il vous appartient de préciser les informations qui vous semblent nécessaires au condenseur : ? Tk = Tk – Twe = 10 K

A l’évaporateur :

? To =

? Tw =

? ? Température de condensation

? K =

°C.

? ? Température à l’entrée du détendeur.

? u =

°C.

? ? Température

d’évaporation

? O =

°C.

? ? Température à la sortie de l’évaporateur

? b =

°C.

b)

Diagramme enthalpique R407C

a

Déterminer l’évolution du fluide frigorifique sur le diagramme enthalpique du R407C à l’aide des tables thermodynamiques.

b

Compléter le tableau des données thermodynamiques qui caractérise l’évolution du cycle dans ces conditions

c

Représenter sur le diagramme ( h, Log p ), l'évolution du fluide dans l'installation et préciser les caractéristiques de celui ci.

On

estime que le refroidisseur de liquide doit fournir une puissance frigorifique de 330 kW

Caractéristiques thermodynamiques des points

Points

Pression

Temp.

v’’

h

s

x

 

bar

°C

dm 3 /kg

kJ/kg

kJ/kg.K

%

1

           

2

           

3

           

4

           

27

Diagramme du R 407C : représentation du cycle

DR N°2
DR N°2
Diagramme du R 407C : représentation du cycle DR N°2 29

29

c) Sélection Refroidisseur de liquide

Sélectionner le refroidisseur de liquide répondant au cahier des charges.

(a) Justifier ce choix.

DR N°3
DR N°3

Valeur de

référence :

? o

=

kW

 

LCTW =

°C

->

->? o=

kW

LWT =

°C

-> Pa =

kW

->? k =

kW

Après avoir sélectionné le refroidisseur de liquide :

Déterminer : ( prendre pour les calculs : ? o =

330 kW )

(b)

Le débit horaire massique de fluide frigorifique

débit massique

   

(c)

Le débit horaire volumique aspiré par le compresseur débit volumique

 
   

(d)

Le taux de compression

taux

   

(e)

Le rendement volumétrique du compresseur rendement volumétrique

 
   

(f)

Le volume horaire balayé du compresseur volume balayé

 
   

(g)

Les coefficients de performance théorique et réel du refroidisseur

COP réel

 

COP th

 

(h)

Le nombre de bouteilles de fluide nécessaire à prévoir pour la charge de ce refroidisseur, si on considère qu’une bouteille a un volume utile de 16 litres

 

bouteilles

(i)

Préciser s’il y a une précaution particulière pour réaliser une charge en fluide avec le R407C. Expliquer et justifier

s’il y a une précaution particulière pour réaliser une charge en fluide avec le R407C. Expliquer

30

B – AIR HUMIDE a) Diagramme de l’air humide

DR N°4
DR N°4
B – AIR HUMIDE a) Diagramme de l’air humide DR N°4 Caractéristiques des points points Ts

Caractéristiques des points

points

Ts

Th

Tr

H

V

r

 

°C

°C

°C

kJ / kgas

m 3 / kgas

kg / kgas

Entrée de la tour

           

Sortie de la tour

           

31

b) Tour de refroidissement

DR N°5
DR N°5

a) Déterminer le débit massique d'eau de la pompe du circuit de refroidissement du condenseur ( capacité thermique massique de l'eau = 4,18 kJ / kg.°C)

débit massique de la pompe condenseur :

qm w =

kg.°C) débit massique de la pompe condenseur : qm w = b) Sélectionner la tour de

b) Sélectionner la tour de refroidissement de cette installation

Veuillez indiquer les critères de sélection :

Puissance condenseur :

? k =

Condition climatique :

Ts =

HR =

%

=>

Tb.h. =

°C

=> tableau

Tbh =

°C

Déterminer l’approche pour un ? Tw =

=> facteur de correction

=

Calculer la puissance corrigée de la tour

=> puissance corrigée = son débit d’air est de : qv a =

=> modèle de la tour

débit d’air est de : qv a = => modèle de la tour c) Déterminer l'écart

c) Déterminer l'écart de température sur l'air aspiré par le ventilateur de la tour pour la pleine puissance si on considère que l'air à la sortie se trouve à une température humide de 32°C

d) Indiquer la pression de pulvérisation retenue par le constructeur pour sélectionner la pompe,

pression de pulvérisation ,( kPa

)

sélectionner la pompe, pression de pulvérisation ,( kPa ) si on considère que ? k =

si on considère que ? k =

A partir des conditions de l’air extérieur :

Déterminer les caractéristiques de l’air en sortie de la tour de refroidissement

??

??

??

??

Tsa

sortie de la tour de refroidissement ?? ?? ?? ?? Tsa e) Expliquer comment la variation

e) Expliquer comment la variation de puissance est obtenue sur la tour de refroidissement. Justifier ce choix technique en mettant en évidence la grandeur réglée

32

c) Schéma de principe de la tour

DR N°6
DR N°6

A partir d’un schéma de principe, proposer une autre solution technique permettant de réguler la puissance de la tour de refroidissement.

schéma fluidique de principe proposé :

33

C- HYDRAULIQUE

a) Pompe circuit eau Glacée

DR N°7
DR N°7

a) Calculez le débit de l’eau glycolée dans l’évaporateur. Déterminer le débit qm w de la pompe E.G. :

qm w =>

le débit qm w de la pompe E.G. : qm w => b) Déterminer les caractéristiques

b) Déterminer les caractéristiques de la pompe du circuit d'eau glacée, si on considère que les pertes de charges dans les tuyauteries sont égales au double de celle dans l'évaporateur circuits évaporateurs =>

c) Déterminer la hauteur manométrique de la pompe pour le débit volumique qv w circuit EG.

Hmt =

Tracer la courbe de réseau.

qv w circuit EG. Hmt = Tracer la courbe de réseau. m 3 /h 20 40

m 3 /h

20

40

60

100

120

kPa

         

d) Placer pour chacune d’elles sur l’abaque correspondant

1. Le point de fonctionnement théorique ( 1 )

2. Le point de fonctionnement réel ( 2 )

e) Pour assurer le régime d’eau prévu il est nécessaire de régler le débit des pompes P Pour cela proposer deux solutions possibles en utilisant une vanne de réglage

a. 1° solution

b. 2° solution

f) Placer le point de fonctionnement réel de cette pompe pour chacune de ces solutions 1° solution : point ( 3 ) 2° solution : point ( 4 )

34

b) Vanne de réglage

DR N°8
DR N°8

a) Calculer les grandeurs hydrauliques caractéristiques de ces vannes et indiquer leur nombre de tours.

vanne de réglage montée en série :

Lorsque le ? p et le débit sont connus ,utiliser la formule pour calculer la valeur Kv ou déterminer à partir de l’ abaque

=> Kv =

=> vanne D =125 mm =>

tours

 

vanne de réglage montée en parallèle :

Utiliser la formule pour calculer la valeur Kv ou déterminer à partir de l’ abaque

 

Débit pompe =

Débit de by pass

=

=> Kv =

=> vanne D =125 mm =>

tours

 
35
35
DR N°9
DR N°9

b) Déterminer le coefficient d’échange K de l’évaporateur, pour une surface d’échange de 50 m 2 ,

lorsque le coefficient d’encrassement E est à sa valeur nominale ( voir donnée constructeur)

.

K

E est à sa valeur nominale ( voir donnée constructeur) . K c) Dans ce cas

c)

Dans ce cas quelle est la valeur de la température Ts w de l’eau, à la sortie de l’évaporateur ? Ts W

c) Dans ce cas quelle est la valeur de la température Ts w de l’eau, à
c) Dans ce cas quelle est la valeur de la température Ts w de l’eau, à

36

D- ELECTROTECHNIQUE

DR N°10

Il vous est demandé d’équiper l’armoire électrique de cette installation, et de ce fait de sélectionner le matériel nécessaire

(1) Quel appareil préconisez-vous d’installer en tête de cette armoire qui doit rendre indépendante cette armoire du reste du bâtiment ?

Réponse :

(2) Déterminer le calibre de cet appareil sur cette installation comportant plusieurs types de moteurs, plusieurs groupes de résistances

Le facteur de puissance normalisée de l’installation doit-être de 0,93

P T

=

   

Q T

=

 

S T

=

   

I T

=

   

(3) Préciser le calcul à effectuer pour vérifier si cette installation respecte les normes imposées par EDF ( facteur de puissance)

Réponse :

(a)

Si ce n’est pas le cas que devez-vous faire, et comment dimensionnez-vous ces composants ?

Soit pour un cos f de 0,93

ces composants ? Soit pour un cos f de 0,93 (4) Sélectionner le matériel de puissance

(4) Sélectionner le matériel de puissance ( commande et protection ) d’un compresseur du groupe et pour un groupement de résistance d’une puissance active de 20 kW Pour les moteurs :

Intensité Référence contacteur moteur :

A sous

A sous V

V

A sous V

:

Référence relais thermique :

Pour les groupes de résistances :

Référence contacteur moteur :

Référence disjoncteur magnéto-thermique :

: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37
: Pour les groupes de résistances : Référence contacteur moteur : Référence disjoncteur magnéto-thermique : 37

37

E- THERMIQUE

DR N°11

Données techniques supplémentaires :

Débit de gaz en 1 ère allure = 70% du débit nominal

Facteur de correction K = (Pa + Pg) x

273

1013 273 + Tg

avec : Pa, pression atmosphérique en hPa Pg, pression de gaz au compteur en hPa Tg, température gaz au compteur en °C

Un relevé de combustion effectué lors de la mise en service de la chaudière 1 donne :

% CO 2 = 7

et % O 2 = 3

a) Déterminer le débit de gaz théorique pour une chaudière.

Réponse :

Qv gaz théorique = ………….

b) Calculer le facteur de correction K pour cette opération et en déduire le débit de gaz relevé au compteur.

Réponse :

F = ……………

Qv gaz lu compteur = ………….

c) Calculer le débit de gaz à relever au compteur en 1 ère et en 2 ème allure.

Réponse :

Qv gaz 1 ère allure = ………

d) Donner l’équation de combustion stoechiométrique du gaz naturel.

Réponse :

e) Déterminer le volume de la bouteille tampon d’après la « règle du millième » et à partir du débit de gaz théorique nécessaire au fonctionnement.

Diagramme d’Ostwald

DR N°12

f) Positionner le point de combustion obtenu de la chaudière 1 sur le diagramme de combustion.

obtenu de la chaudière 1 sur le diagramme de combustion. g) En déduire le taux d’émission

g) En déduire le taux d’émission de CO et d’excès d’air dans les fumées. Quels en sont les risques sur l’environnement ?

Réponse :

% CO = ………. Risques :

% Excès d’air = ………

% défaut d’air = ………

h) Que préconisez-vous pour améliorer la combustion ?

Réponse :

40

F- DESSIN

a) Vue isométrique chaufferie

DR N°13

Réaliser l’implantation fluidique du circuit primaire jusqu’à la bouteille de mélange sur la vue isométrique.

EMP EC Cote c IMPLANTATION Cote b CHAUFFERIE Cote a 41
EMP
EC
Cote c
IMPLANTATION
Cote b
CHAUFFERIE
Cote a
41

b) Implantation chaufferie

DR N°14

a) Relever les cotes indiquées sur la vue isométrique de la chaudière Guillot ainsi que le diamètre du piquage retour.

Réponse :

Cote a = ……….

DN Bride Piquage retour = ……………

Cote b = ……….

Cote c = ……….

b) Le circuit primaire nécessite-t-il la pose de vanne(s) d’équilibrage ? Justifier.

Réponse :

Pose vanne(s) d’équilibrage (entourer la bonne réponse) :

Justification :

oui

non

c) Après avoir calculé le débit d’eau du circuit primaire, déterminer la hauteur de la bouteille de

mélange d’après la règle des ‘’3 D’’.

Réponse :

Réponse : Qv 1 a i r e = …………
Qv 1 a i r e = …………

Qv 1 aire = …………

Hauteur bouteille de mélange = ………

Ø

D

4 D 3D3D3D3D3D3D3D
4
D
3D3D3D3D3D3D3D

42

G- MODULE D‘EXPANSION / TRAITEMENT DES EAUX

a) Module d’expansion eau chaude Salmson

Données techniques supplémentaires :

DR N°15

Hauteur de charge = 55 m On considère 14 litres d’eau par kW de puissance thermique Marge de sécurité enclenchement des pompes = 30 kPa Variation de la pression dans l’installation = 120 kPa Différentiel entre Pression de tarage soupapes de sécurité chaudières et Ouverture maximale du déverseur = 50 kPa

a- Donner la pression minimale d’enclenchement des pompes.

Réponse :

Pression minimale enclenchement pompes : ………………

b- Déterminer le type de module d’expansion et la capacité de la bâche.

Réponse :

Type de module : ……………………

c- Donner la pression d’ouverture maximale du by-pass.

Réponse :

Pression ouverture by-pass : ……………………

d- Donner la pression d’ouverture des soupapes.

Réponse :

Pression ouverture soupapes : ……………………

43

b) Traitement des eaux

DR N°16

a- Calculer la dureté de l’eau à traiter pour une période de fonctionnement d’un mois.

Réponse :

b- Choisir l’adoucisseur Permo le mieux adapté.

Réponse :

c- Donner le pouvoir d’échange et la quantité de sel nécessaire pour une période de fonctionnement d’un an.

Réponse :

d- L’introduction d’un produit anti - corrosion pour l’installation eau chaude nécessite un dosage de 40ml/m 3 . Calculer la quantité exacte de ce produit

Réponse :

44