Vous êtes sur la page 1sur 4
 
La pneumonie tue plus d’enfants que le VIH /SIDA et le Paludisme
Editorial 
C
hers lecteurs et partenaires , c’est avec ungrand plaisir que Voahary Salama vous dédiece premier numéro de son bulletin de liaisondénommé “
Mi KO
”.Littéralement, MIAKO signi-fie “résonner, faire écho” . Etc’est dans ce sens que nousavons choisi son appelation pour que ce bulletin fasseécho auprès des différents dé-cideurs , partenaires et inter-venants. Nous essayerons de vous partager nos réflexions, nosmeilleures pratiques et des exemples concretsvécus par nos ONGs , par nos techniciens et ani-mateurs qui sillonnent les zones les plus reculéesdu Pays et ce pour servir la population la plus dé-favorisée et/ou à risque. Nous ne manquerions pas de mettre en exergue lesréussites des communautés dans la recherche deleur bien-être. Nos remerciements et notre reconnaissance vont àl’endroit de notre partenaire PSI Madagascar quigrâce à lui MIAKO a vu le jour.En terminant, nous rendons hommage à tous ceuxqui ne minimisent pas leurs efforts pour l’amour de leur prochain et particulièrement à tous ces ac-teurs sur terrain qui font leurs que “servir l’hu-manité constitue l’oeuvre la plus noble d’une vie”.
Bulletin de liaisonde Voahary Salama
01
Novembre 2010
MiAKO
N° 01 - Novembre 2010Page
1
Razafimandimby  Andriamandrato
General Manager Voahary Salama
“La liberté sans responsabilité est commeun enfant sans surveillance”
 méditer
Intégration Santé - Population - Environnement
L
a présence des Agents Communautaires(AC) au niveau des Fokontany très éloignésdes CSB contribue énormément à l’amélio-ration de la santé materno-infantile , de la santéde la reproduction et du bien-être de la population.En effet , les villageois ne sont pas obligés defaire des kilomètres pour consulter un médecinen cas de maladies non compliquées telles que :la diarrhée,la fièvre,les infections respiratoiresaigües. Ces AC, même en étant bénévoles ne ménagentpas leurs efforts dans l’accomplissement de leur fonction et ce parfois au détriment de leur gagnepain .Dans le cadre de la mise en oeuvre du ProjetMarketing Social PSI2, le travail réalisé et le dé-vouement de ces AC sont exemplaires. Au niveau de la commune rurale de Sabotsy An- jiro,les AC viennent tous au marché (Samedi)pour sensibiliser la population et prodiguer desconseils.Il y a ceux qui doivent faire plus de 10kmà pieds en bravant les différents aléas du trajet ( lachaleur, la pluie, état désastreux des routes ,tra-versée de rivières , insécurité,...).Dans les communes d’Ambatovola et d’Amboa-sary du district de Moramanga, quelques AC sonten même temps épicières et arrivent à marier leur fonction et leur occupation en vendant des pro-duits de marketing social (Protector , Pilplan,Via-sur, Actipal, ...).Dr Rossyna Rarivoson
MM i i A AOO
Des AC exemplaires et méritants
SOMMAIRE
Page
1.Editorial...............................12.Des AC exemplaires et méritants ..13.Voahary Salama a 10 ans ..........24. Rano Hampivoatra.................. 35. Eradication de la tuberculose :encore du chemin à parcourir.......36. Un enfant, un regard du moment,un sourire pour la vie.............. 37. Vers l’élimination du Paludisme.....48. Betioky Sud,ville carrefour.........4
Les AC en plein action
 
Les membres du Conseil d’Administration de Voahary Salama:
RAKOTOARISON Hubert - RAHELIMALALA Robertine - ANDREAS Richard (PCA) -RAZAIVAOVOLOLONA Diamondra - RATSISOMPATRARIVO Jean Solo
 
Voahary Salama a 10 ans : 2000 - 2010 
Le personnel de Voahary Salama
DISCOURS de RAZAFIMANDIMBY Andriamandrato General Manager Culte 10e Anniversaire Voahary Salama.11 Juillet 2010. EKAR MMIA Ankadivato
Révérend Père Curé,Pasteur,Chers Partenaires,Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’ AdministrationMesdames et Messieurs les dirigeants et/ ou représentants des ONGs membres deVoahary Salama,Chers collègues,Honorables invités ,Mesdames , Mesdemoiselles et Messieurs,Tout au début, je vous prie de vous lever pour que nous observions une minute de si-lence en mémoire de tous ceux qui étaient avec nous au sein de Voahary Salama etqui hélas ne sont plus des nôtres ce jour...Merci !Rendons grâce au Seigneur de nous avoir donné l’opportunité de communier ensemblepour ce lancement de la célébration du 10e anniversaire de Voahary Salama.Merci Père Jean Marie Rakotoarison et Pasteur Veromalala Andriamose d’avoir bienvoulu officier ce Culte . Au mois de
Juillet 2000
à l’issue de la première Assemblée Générale de la Résidenced’Ankerana
« Voahary Salama – Initiatives de Programmes Intégrés »
a vu le jour.Une vingtaine de partenaires et d’ ONGs ont eu la volonté de créer ce Consortium .Et pour pouvoir agir d’une manière plus conséquente , Voahary Salama a été érigée en
Association en Août 2002
. Un long chemin a été parcouru.Merci aux fondateurs et à tous ceux qui ont cru en Voahary Salama : vous avez été vi-sionnaires .En fait l’
Intégration Santé-Population – Environnement
fait aujourd’huiforce de loi. Malgré son jeune âge, Voahary Salama , au cours de ces
10 ans
a accumulé des expé-riences, développé ses expertises et commence à avoir 
un rayonnement régional etinternational
.Toujours en quête de nouvelles initiatives, de nouvelles approches pour pouvoir servir la population la plus défavorisée des zones les plus enclavées au- jourd’hui mieux qu’hier et demain plus qu’aujourd’hui.Mesdames et Messieurs , en bref, ce Culte œcuménique marque le lancement officielde la célébration du 10e anniversaire de l’Association. Un Comité d’Organisation a étémis en place. Jusqu’en Juillet 2011 , différents événements voire manifestations serontorganisées. Nous ne manquerions pas de vous informer et de vous y convier.En terminant , nous réitérons nos remerciements et reconnaissances au révérend Père,au Pasteur, à la chorale MMIA d’Ankadivato, au responsable de la sonorisation et à l’or-ganiste, aux sacristines , au Comité d’organisation et à tous ceux qui ont contribué à laréalisation de ce Culte. Que Dieu Tout Puissant vous bénisse.Honorables invités, Mesdames ,Mesdemoiselles et Messieurs : Dans quelques heuresle Mondial 2010 va prendre fin, le rideau va tomber mais pour Voahary Salama ce serale commencement d’un nouvel acte, le début d’une nouvelle aventure ô combien fascinante pour qu’elle puisse assumer pleinement sa mission. Nous vous disons Merciet rendez - vous dans 10 Ans.
Sa Mission
: Servir d’interface pour mobiliser et responsabiliser les ac-teurs à différents niveaux en vue d’un développement durable dans uneculture de bonne gouvernance.
Sa vision institutionnelle
: Une plate-forme d’excellence pour l’intégrationSanté-Population-Environnement.
Sa vision programatique
: Une Population en bonne santé, prospère,responsable et en parfaite harmonie avec son environnement.
 
Intégration Santé - Population - Environnement
MiAKO
N° 01 - Novembre 2010Page
2
Ensemble pour préserver notre santé:Comité de santé, animateurs et population ( Fort -Dauphin )Lavage des mains avec du savonDu temps du”Fiaraha-monina mendrika” (Communauté championne)
www.voahary-salama.org
 
Intégration Santé - Population - Environnement
MiAKO
N° 01 - Novembre 2010Page
3
U
n des domaines d’intervention de Voahary Salama est le secteur «
Eau, Assainissement et Hygiène
». Le consortium, CRS en tant que chef de file, CARE Madagascar, Caritas Mada-gascar, VOAHARY SALAMA et deux partenaires du secteur privé à Madagascar: BushProof et Sandandrano, travaillent ensemble pour la réalisation du projet
RANO Hampivoatra
ou« RANO HP » de 2009 à 2013 et financé par l’USAID.Les zones d’intervention de Voahary Salamaet de ses ONG de mise en œuvre sont les régions d’Analanjirofo, d’Atsinanana et d’Anosy. Les infrastructures sont maintenues principalement par des entrepreneurs qui offrent de servicesd’eau durable en cohérence avec les principes stipulés dans le Code de l’Eau et en veillant à la po-tabilité de cette dernière . La construction et l’utilisation de latrines hygiéniques et le lavage desmains avec du savon contribuent indéniablement à l’amélioration de la santé de la populationcible.Des éléments de synergie comme le PHAST, CLTS et la formation des communes sur lecadre juridique du secteur de l’eau et de l’assainissement viennent en complément des activitésEAH.Voahary Salama mise sur l’appropriation et la pérennisation des activités prévues dans le cadre dece projet RANO HP au niveau de ses communes d’intervention.Rakotosamimanana
L
a tuberculose représente encore un grave problème de santé publique à Madagascar.Voahary Salama a apporté sa contribution à « la Mobilisation Communautaire pour lerenforcement de la lutte contre la tuberculose » de la série 4 financé par le Fonds Mondialpour la période 2005-2010 dans 37 communes réparties dans 11 districts, et 7 régions de Ma-dagascar. Huit (8) ONG membres de Voahary Salama dont l’Association AINGA, les deux unitésde l’ASOS : Brickaville et Tolagnaro, MATEZA, SAF FJKM Moramanga, MCDI Toliary, MICET etNy TANINTSIKA ont assuré la mise en œuvre au niveau des communautés rurales et ce en col-laboration avec les structures décentralisées de l'État (régions, districts et communes) et lesstructures déconcentrées du Ministère de la Santé et du Planning Familial (DRSP, SDSP, CSB).L’une des forces majeures de Voahary Salama, à travers ses ONG membres, est sa capacité àmobiliser les techniciens animateurs et les animateurs communautaires dans leurs régions res-pectives. Ces agents ont été très actifs dès le dépistage jusqu’à la guérison des personnes ma-lades.Ainsi, 1 612 202 personnes ont été sensibilisées durant le projet : 1 711 nouveaux cas detuberculose bacillifère ont été détectés, représentant 91% des nouveaux cas attendus pour Voa-hary Salama., dont 1 154 personnes soit 90,5 % ont fini leur traitement de 8 mois. Ce taux deguérison dépasse plus de 5 points celui du Programme fixé à 85 %.Malgré les problèmes et les obstacles ;les objectifs fixés ont été atteints. Cependant, la tubercu-lose et la pauvreté sont fortement liées et son éradication ne sera pas pour demain. C’est untravail de longue durée. Dr Jean de Dieu Rakotonirina .
Q
uand un enfant sourit, cela se voit dans son regard. Un regard plein d’innocence. Un regardqui savoure le moment présent sans se préoccuper du lendemain.Les enfants viventchaque moment, chaque seconde qui passe. Ils crient très fort, ils se chamaillent, ils rient ets’esclaffent de tout leur cœur. Ils ne font que jouer et s’amuser. Ils montrent qu’ils sont heureux.C’est leur droit après tout.Grâce à l’appui de l’Unicef, en collaboration étroite avec les autorités étatiques, Voahary Salamacontribue activement depuis 2009 à la dynamisation des Réseaux de Protection de l’Enfance dans18 districts de Madagascar afin de répondre aux besoins des enfants victimes de maltraitance ausein de leur communauté. L’entière opérationnalité de l’ensemble des bases communautaires etinstitutionnels qui constituent les réseaux de protection de l’enfant dans les communes des districtsd’intervention, afin d’avoir un environnement qui soit effectivement protecteur de tous les enfants,sera assuré.Un système local de protection de l’enfant constitué par les différents services sera suffisammentcoordonné et organisé dans les communes, entre les communes et le district pour permettre uneprise en charge adéquate des enfants victimes de maltraitance. Avec les fonds de l’Unicef, et lacontribution de Voahary Salama pour la mise en œuvre, la communauté se mobilisera activementpour la protection de l’enfant, tant pour la prévention que la prise en charge et le signalement descas graves.En parallèle avec ce programme, avec également les fonds de l’Unicef, Voahary Salama contri-bue aussi à la mise en œuvre du programme EKA ou « Ezaka Kopian’ny sora-pahaterahana hoan’ny Ankizy ».Ce droit est d’avoir un nom et une nationalité de par leur enregistrement à l’étatcivil.Ces programmes sont en cours de réalisation au moment où nous écrivons . Et nous ne man-querions pas de vous partager des conditions de vie des enfants et des impacts de ces pro-grammes dans nos prochains numéros.Lovaniaina Rakotonjanahary.Réunion participative avec la population cible(Antseranadavitra, Ilaka Est, Vatomandry)
RANO Hampivoatra Eradication de la Tuberculose : encore du chemin à parcourir
 Accompagnement d’un malade....Sourires d’enfants.....
Un enfant, un regard du moment, un sourire pour la vie…
     P     h    o     t    o     M     C     D     I

Satisfaites votre curiosité

Tout ce que vous voulez lire.
À tout moment. Partout. Sur n'importe quel appareil.
Aucun engagement. Annulez à tout moment.
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505