Vous êtes sur la page 1sur 42

elsa.R

artiste de la rencontre

Démarche artistique

La vie est pour moi comme un livre ouvert. Je suis curieuse de tout. J’aime me laisser surprendre, découvrir, rencontrer d’autres personnes, d’autres lieux et aller vers l’in- connu. Je m’intéresse aux relations hu- maines, aux modes de communications et aux activités d’un territoire donné. Je suis quelqu’un de l’expérience. J’ai besoin de vivre les choses pour les comprendre.

J’aime apprendre, m’ouvrir à de nouveaux sujets, acquérir de nouvelles compétences, partager mes savoirs et mes idées. Ceci est possible grâce aux rencontres, à la communication, aux relations et aux échanges avec les autres. Ils me donnent l’énergie qui me permet d’avancer. J’apprécie l’inattendu, ces événements qui

nous sortent de notre quotidien, de nos ha- bitudes, et qui rendent la vie plus enrichis- sante. C’est ce que je tente de provoquer et de partager dans mon travail artistique à tra- vers une valorisation des relations humai- nes. Je veux troquer, le catastrophisme ambiant qui présente le monde comme un univers hostile et engendre la peur de l’inconnu, pour une vision plus humaniste, plus po- sitive.

J’organise des Actions Artistiques Parti- cipatives, des événements dans lesquels j’invite des personnes à intervenir. Je pro- pose mon idée, je pose le cadre, j’indi- que les contraintes. A partir de là, par leur présence, leur identité, leurs initiatives, leurs savoirs faire, les autres nourrissent l’oeuvre.

Les actions se déroulent dans l’espace pu- blic ou privé mais souvent dans des lieux familiers. C’est pourquoi, il est important de délimiter et de rendre visible l’espace de l’action. Je travaille donc sur l’élabora- tion de ce que j’appelle un «dispositif d’ac- cueil». C’est un décor qui me permet d’emmener les participants dans une situation inatten- due. C’est le contexte décalé que je crée pour accueillir l’événement, une mise en scène que je compose comme un tableau qui sera ici vivant. La couleur joue d’ailleurs un rôle important dans l’ensemble de mes propositions.

Pour chaque performance, je détermine également mon « outil de convivialité », l’accessoire qui me permet de tisser des liens, aussi bien entre le public et moi, en- tre les différentes personnes de ce public

ou entre ce dernier et son environnement. Il s’agit de mon médium d’inter-activité, ce par quoi l’action peut s’activer.

J’interviens au sein du relationnel et du participatif, je suis du contextuel et de l’ac- tion, mon travail est donc de l’ordre de l’im- matériel et de l’éphémère. C’est pourquoi je m’interroge sur la maniè- re de recontextualiser l’événement et de restituer la place du spectateur dans une forme plastique qui se substitue à la tradi- tionnelle trace. Cela peut se concrétiser par le volume, la photographie ou l’installation.

Je souhaite aujourd’hui approfondir mon travail de l’espace autant pour mes dispo- sitifs d’accueil que pour mes installations post-action.

Avant propos

Ce carnet contient un certain nombre des réalisations que j’ai mises en oeuvre ces dernières années. J’y présente mes actions, leurs traces et aussi parfois les formes que j’ai conçue pour leur recontextualisation.

Les textes de ce document ont été retrans- crits par Marie-Laurence Hocrelle suite à une série d’interviews que nous avons eu ensemble.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui me soutiennent de près ou de loin dans mes projets, ainsi que tous ceux et celles qui participent volontiers à mes actions, qui les rendent possible et en font des oeuvres

L’art est ce qui rend la vie plus interessante que l’art. Robert Filliou

Bonne découverte et au plaisir

Recensement Photographique

Esquay sur Seulles

Photographie numérique

2008

Esquay sur Seulles (14) 10x23 cm

Recensement Photographique Esquay sur Seulles Photographie numérique 2008 Esquay sur Seulles (14) 10x23 cm

Recensement P hotographique

2007-2009

C’est un projet que j’ai réalisé sur 2 ans dans le cadre d’une résidence. C’est d’abord la rencontre avec un village, celui d’Esquay sur Seulles. C’est un endroit que je traversais tous les jours sans jamais rien voir, ni personne: aucun commerce, aucun lieu de rencontre. J’ai donc eu envie de créer un événement qui permettrait aux habitants de se ren- contrer et d’animer leur propre village. J’ai commencé par présenter l’idée au Maire et à son équipe qui m’ont soutenue et introni- sée au sein de la population. J’ai ensuite rencontré la population à qui j’ai soumis de manière individuelle un ques-

tionnaire basé sur leurs rêves et intérêts. Ceci m’a permis de créer une action artis- tique participative dans laquelle je les inté- grais à partir de leur propre personnalité. J’ai mis en place un contexte fictionnel ou chacun avait son propre rôle à jouer. Les gens ont joué le jeu, ils se sont vraiment investis, tous plus surprenants les uns que les autres. De cet événement découle une série de photographies panoramiques. Ces images sont installées dans le village d’Esquay sur Seulles aux endroits-mêmes des prises de vue.

Recensement Photographique

La Seulles:

A l’heure du petit déjeuné

Mise en scène photographique Impression sur bâche

2009

Esquay sur Seulles (14) 4x2 mètres

l’heure du petit déjeuné Mise en scène photographique Impression sur bâche 2009 Esquay sur Seulles (14)

Recensement Photographique

La Mairie:

A l’heure du Déjeuné

Mise en scène photographique Impression sur bâche

2009

Esquay sur Seulles (14) 4x2 mètres

A l’heure du Déjeuné Mise en scène photographique Impression sur bâche 2009 Esquay sur Seulles (14)

Recensement Photographique

L’école:

En début d’après-midi

Mise en scène photographique Impression sur bâche

2009

Esquay sur Seulles (14) 4x2 mètres

En début d’après-midi Mise en scène photographique Impression sur bâche 2009 Esquay sur Seulles (14) 4x2

Recensement Photographique

Le calvaire:

A l’heure de l’apéro

Mise en scène photographique Impression sur bâche

2009

Esquay sur Seulles (14) 4x2 mètres

A l’heure de l’apéro Mise en scène photographique Impression sur bâche 2009 Esquay sur Seulles (14)
Traces photographiques L’action
Traces photographiques
L’action

Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche

Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche
Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche
Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche
Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche
Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche
Traces photographiques L’action Format d’exposition 4x2 mètre Impression sur bâche

Traces photographiques

Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques
Traces photographiques

Recontres elsa.R

Sandra Chapron Guillaume Guibert Aurélien Darnaud Myrtille Koch Avis à la population Se mettre à
Sandra Chapron Guillaume Guibert Aurélien Darnaud Myrtille Koch Avis à la population Se mettre à
Sandra Chapron Guillaume Guibert Aurélien Darnaud Myrtille Koch Avis à la population Se mettre à
Sandra Chapron Guillaume Guibert Aurélien Darnaud Myrtille Koch Avis à la population Se mettre à

Sandra Chapron

Guillaume Guibert

Aurélien Darnaud

Myrtille Koch

Avis à la population

Se mettre à la place de quelqu’un d’autre

Brico-Graphie

Cartes postales

Janvier-février 2009

Février 2009

Avril 2009

Janvier-février 2009

http://www.sandrachapron.com/

http://www.lisle26.com/

http://aureliendarnaudartwork.blogspot.com/

Recontres elsa.R

2009

C’est une résidence obtenue dans le cadre du « Défi-jeune », que j’ai souhaité parta- ger avec d’autres artistes. Je leur ai imposé un cahier des charges : chacun d’entre eux avait un mois pour développer un projet personnel qui devait être orienté vers l’art participatif. De mon côté, j’organisais une action par- ticipative à la fin de chaque mois dans la- quelle leur réalisation prenait vie.

Chaque collaboration est née d’une ré- flexion entre mes propres recherches et celles des artistes. Ces résidences étaient aussi l’occasion de développer et d’expérimenter des formes plastiques participatives autour de l’ali- mentation

Recontres elsa.R

Apéro-distributeurs

Ci-après:

Quelques traces photographiques

Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Recontres elsa.R Apéro-distributeurs Ci-après: Quelques traces photographiques
Avec Sandra Chapron Janvier-fevrier 2009 Avec Sandra nous avons mené une réflexion sur la manière

Avec Sandra Chapron

Janvier-fevrier 2009

Avec Sandra nous avons mené une réflexion sur la manière de manger aujourd’hui. Nous nous sommes penchées sur ces machines contemporaines que sont les distributeurs. Ils sont le symptôme d’une vie hyper active contrainte par le manque de temps. En même temps, ils conditionnent la manière de manger : on mange seul et mal. Nous avons donc choisi de détourner le principe en proposant différents dispositifs (une guillotine à cake, une tour à hamburger, un goutte à goutte à Ricard ) installés lors de l’action de manière à ce que les personnes interagissent entre elles. J’ai également réalisé une lecture performative avec Julien Creuzet autour de ce thème.

interagissent entre elles. J’ai également réalisé une lecture performative avec Julien Creuzet autour de ce thème.
interagissent entre elles. J’ai également réalisé une lecture performative avec Julien Creuzet autour de ce thème.
interagissent entre elles. J’ai également réalisé une lecture performative avec Julien Creuzet autour de ce thème.

Recontres elsa.R

Se mettre à la place de

Ci-après:

races photographiques

Recontres elsa.R Se mettre à la place de Ci-après: races photographiques
Recontres elsa.R Se mettre à la place de Ci-après: races photographiques
Recontres elsa.R Se mettre à la place de Ci-après: races photographiques
Recontres elsa.R Se mettre à la place de Ci-après: races photographiques
Avec Guillaume Guibert Férvier 2009 Avec Guillaume nous nous sommes tournés sur la notion d’habitude.

Avec Guillaume Guibert

Férvier 2009

Avec Guillaume nous nous sommes tournés sur la

notion d’habitude. Le repas, c’est un moment qui

a ses codes, ses rituels, ses accessoires, son mo-

Ici, c’est l’idée du moulage qui est ressorti.

Guillaume est designer, il a créer le mobilier de l’ac- tion. Il a figé les postures de volontaires en train de manger pour ensuite réaliser des meubles identiques

à celles-ci. Ces «meubles-moules» sont des struc-

tures individuelles contraignantes faites en cartons. De mon côté, j’ai réfléchi sur la forme en proposant des accompagnements et arrangements de légumes cubiques. D’autre part, j’ai voulu réalisé une vaisselle comesti- ble ce qui s’est concrétisé par des coupelles en pâte brisée. Lors de l’action, petits et grands ont investi à tour de rôle les 7 meubles de Guillaume pour y manger.

bilier,

Lors de l’action, petits et grands ont investi à tour de rôle les 7 meubles de
Lors de l’action, petits et grands ont investi à tour de rôle les 7 meubles de
Lors de l’action, petits et grands ont investi à tour de rôle les 7 meubles de
Lors de l’action, petits et grands ont investi à tour de rôle les 7 meubles de

Recontres elsa.R

Serigraphie Party

Ci-après:

races photographiques

Recontres elsa.R Serigraphie Party Ci-après: races photographiques
Recontres elsa.R Serigraphie Party Ci-après: races photographiques
Aurélien Darnaud Avril 2009 Avec Aurélien, c’est le ludique qui a crée le lien. La

Aurélien Darnaud

Avril 2009

Avec Aurélien, c’est le ludique qui a crée le lien. La nourriture a un côté sacré, on dit toujours qu’il ne faut pas jouer avec la nourriture. L’idée ici, c’était de dédramatiser. On a donc décidé de sérigraphier la nourriture pour en faire une oeuvre graphique et attractive. Il a fallu concevoir un menu avec des supports co- mestibles adaptables, trouver nos encres alimen- taires et réaliser les graphismes à imprimer. L’action s’est déroulée autour de la cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de leur plat.

cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de
cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de
cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de
cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de
cuisine. Chaque plat avait son visuel. En choisissant leur menu, les participants assistaient à l’encrage de

I met you

Ferme de Varembert

Mise en scène photographique impression numérique

2007

St Gabriel Brécy (14)

20x70 cm

I met you Ferme de Varembert Mise en scène photographique impression numérique 2007 St Gabriel Brécy
I MET YOU 2007 I met you est un projet que j’ai développé tout au

I MET YOU

2007

I met you est un projet que j’ai développé tout au long de l’année 2007. J’ai profité d’événements comme des vernissages, des concerts, des fêtes de quartiers pour proposer aux personnes présentes de passer quelques minutes avec moi et de réaliser leur portrait avec une bande rétro-réfléchissante placée devant leurs yeux. Je voulais ici mettre en lumière le fait que dans ce genre de soirée on fait un nombre inconsidérable de rencontres furtives. Bien souvent, ell es ne se résu- ment qu’à l’échanges de quelques formules de poli- tesse. Je voulais aussi jouer avec la propriété du droit à l’image: montrer sans dévoiler. J’aimais l’idée de la bande rétro-réfléchissante car c’est un objet qui sert d’ordinaire à être vu mais que j’utilise moi pour masquer.

à être vu mais que j’utilise moi pour masquer. I met you Fête du Plateau Photographie

I met you

Fête du Plateau

Photographie numérique Montage photographique

2007

Marseilles (13)

75x100 cm

Autres:

Il existe des petits films d’images animées de la série I met you

Re-pâte Party

Mise en scène photographique, Impression sur duratrance

2007

Mon appartement, Caen (14) 1x2 m

Extrait de diorama Caisson lumineux courbe 70x320x200 cm Espace requis: 20m 2

2007 Mon appartement, Caen (14) 1x2 m Extrait de diorama Caisson lumineux courbe 70x320x200 cm Espace
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui
Re-pâte Party, Extraits vidéo RE-PÂTES PARTY 2007 Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui

Re-pâte Party, Extraits vidéo

RE-PÂTES PARTY

2007

Pour Re-pâtes Party j’ai invité des personnes qui ne se connaissaient pas entre elles à venir partager un repas chez moi. Pour l’occasion j’ai servi des taglia- telles de 3 mètres que les invités consommaient à deux comme dans la Belle et le Clochard, mais sans qu’ils le sachent. J’avais également préparé un questionnaire sur la no- tion de l’inconnu à partir duquel les participants, en face à face, étaient amenés à converser. Je voulais mettre en avant la difficulté d’aller vers ce et ceux que l’on ne connaît pas. Dans un deuxième temps, pour recontextualiser l’ac- tion, j’ai réalisé une mise en scène photographique. L’oeuvre se présente sous la forme d’une installation comprenant un caisson lumineux semi-circulaire avec la photo, devant laquelle on retrouve le mobilier pré- sent dans l’image. Le spectateur peut alors à son tour prendre place et faire parti du dispositif.

Le spectateur peut alors à son tour prendre place et faire parti du dispositif. Re-pâte Party,

Re-pâte Party, extrait de diorama

Vallée des jardins

outils de communication

Mise en scène photographique Impression numérique

contre collage sur carton plume

2007

Caen (14)

26x130 cm

communication Mise en scène photographique Impression numérique contre collage sur carton plume 2007 Caen (14) 26x130
VALLEE DES JARDINS OUTILS DE COMMUNICATION 2007 Cette photographie panoramique est le résultat d’une mise

VALLEE DES JARDINS

OUTILS DE COMMUNICATION

2007

Cette photographie panoramique est le résultat d’une mise en scène photographique que j’ai réalisé dans le but de répertorier ce qui permet aujourd’hui de créer du lien, la communication entre différentes person- nes; ce qui permet d’échanger, de partager.

de créer du lien, la communication entre différentes person- nes; ce qui permet d’échanger, de partager.

Signaletique

Relationnelle

Indication de Rencontre (détail)

Photographie numérique

2007

Courseulles (14)

21x28 cm

Signaletique Relationnelle Indication de Rencontre (détail) Photographie numérique 2007 Courseulles (14) 21x28 cm

Signalétique Relationnelle

2006

La signalétique relationnelle naît de la vo- lonté de donner une forme plastique aux relations humaines, d’en établir une sorte de charte graphique. Je me suis rapide- ment tournée vers la signalétique routière d’une part pour son côté quasi universel et d’autre part parce qu’à cette époque je réa- lise de nombreuses interventions question- nant les relations dans l’espace urbain. Ce projet se déroule en 3 temps :

D’abord, j’ai sélectionné les visuels rou- tiers qui pouvaient le plus s’adapter aux comportements sociaux. Je les ai ensuite peints sur les visages de modèles et j’ai laissé leurs expressions les déformer tout en prenant une série de photographies.

Je me suis ensuite interrogée sur la pos- sibilité d’une application d’un «code de la relation», ce qui s’est traduit par la création d’un jeu de société, une édition sérigra- phiée. Les cartes de ce jeu reproduisent les signes déformés tirés des photographies. J’ai alors ressenti la limite d’un code déjà existant, trop froid, trop formaté, inadapté à mon sujet: l’Homme. J’ai donc choisi de détourner les panneaux de signalisation en gardant uniquement la signification des for- mes et des couleurs. J’y ajoute mes propres pictogrammes, plus sensibles, plus proches de mon état d’esprit. Les 7 panneaux réa- lisés peuvent être utilisé lors d’actions, ce qui fut par exemple le cas dans «Salut».

Signalétique relationnelle

Portraits

Photographies Numériques

2006

Caen (14)

21x28 cm

Signalétique relationnelle Portraits Photographies Numériques 2006 Caen (14) 21x28 cm
Signalétique relationnelle Portraits Photographies Numériques 2006 Caen (14) 21x28 cm

Signalétique Relationnelle

Jeu de société

Cartes sérigraphiées

2006

ESAM, Caen (14)

20

planches

11

cartes: 9,5x13cm

2 cartes: 19x14cm

Jeu de société Cartes sérigraphiées 2006 ESAM , Caen (14) 20 planches 11 cartes: 9,5x13cm 2

Signalétique Relationnelle

Panneaux

Panneaux en kit avec emballage socle en betton pied en PVC sérigraphie sur vignyl Panneau en aluminium

2006

ESAM, Caen (14) 7 panneaux 100x50x50 cm

socle en betton pied en PVC sérigraphie sur vignyl Panneau en aluminium 2006 ESAM , Caen
socle en betton pied en PVC sérigraphie sur vignyl Panneau en aluminium 2006 ESAM , Caen
socle en betton pied en PVC sérigraphie sur vignyl Panneau en aluminium 2006 ESAM , Caen

Signalétique

Relationnelle

Salut

Traces photographiques Action: Salut

Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret

2006

Caen (14)

Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret
Salut Traces photographiques Action: Salut Bande son: Salut, ça va ? Un transat et un tabouret

Placebo

Boite elsamobil

Impression numérique La boite contient:

- un personnage elsamobil

- l’accessoire Placebo

- La notice

2005

ESAM, Caen (14)

numérique La boite contient: - un personnage elsamobil - l’accessoire Placebo - La notice 2005 ESAM,
numérique La boite contient: - un personnage elsamobil - l’accessoire Placebo - La notice 2005 ESAM,
numérique La boite contient: - un personnage elsamobil - l’accessoire Placebo - La notice 2005 ESAM,
numérique La boite contient: - un personnage elsamobil - l’accessoire Placebo - La notice 2005 ESAM,
PLACEBO 2005 Placebo est un projet faisant partie des actions elsamobil. A cette époque, je

PLACEBO

2005

Placebo est un projet faisant partie des actions elsamobil. A cette époque, je cher- chais à recontextualiser plastiquement mes performances. Je me réappropriais à ce moment là le concept du Playmobil en créant le personnage d’elsamobil lors de mes actions. Chacune d’entre elles donne lieu à une boite comprenant le personnage en miniature, l’accessoire utilisé et une no- tice explicative. Placebo est un projet réalisé à partir de la place St Pierre de Caen, de son histoire, de son actualité. C’est un lieu de vie rythmé

par des petits commerces que les aména- gements urbains font peu à peu disparaî-

tre. Une place c’est un lieu d’échanges, de

rencontres, de spectacles,

place, c’est beau». J’ai joué avec cette phrase en la transposant en « placebo ». J’ai donc proposé, au boulanger-pâtissier de cette place, Monsieur Christian Heiz Legris, de co-réaliser un bonbon qui serait le support de mon action. Pour recréer le lien entre les gens, j’endosse le costume d’elsamobil et distribue mon Placebo aux passants et commerçants du lieu.

«L’esprit d’une

j’endosse le costume d’elsamobil et distribue mon Placebo aux passants et commerçants du lieu. «L’esprit d’une
j’endosse le costume d’elsamobil et distribue mon Placebo aux passants et commerçants du lieu. «L’esprit d’une
j’endosse le costume d’elsamobil et distribue mon Placebo aux passants et commerçants du lieu. «L’esprit d’une

Menus & Fromages unicolores

Menus & Fromages unicolores

Menus & Fromages unicolores

2009-2011

La nourriture a une très grande place dans mon travail. C’est un besoin vital qui touche tout le monde mais c’est surtout pour moi ce qui rassemble. Le repas est un moment de partage, d’échanges,de retrouvailles ou de rencontres. Dans mes recherches artistiques, l’aliment est un outil de convivialité que j’ai souhaité approfondir, un médium que j’ai eu l’oppor- tunité d’apprendre à maîtriser. Proposer un repas, c’est aussi pour moi s’adresser au 5 sens: C’est les couleurs, les textures, les odeurs, les formes, les

goûts autant de critères que j’ai pris le temps travailler. J’ai par exemple réalisé des menus unico- lores avec l’idée de faire de l’assiette un spectacle. A chaque occasion la couleur était annoncée mais pas le menu. Ce qui m’a permis d’en faire deviner la composi- tion aux consommateurs. J’ai ainsi propo- sé des menus verts, des menus roses, des menus blancs. Je me suis imposée comme contrainte de cuisiner avec des produits locaux et issus des producteurs locaux.

C’est d’ailleurs ce qui m’a permis de ren- contrer un paysan-fromager, Xavier God- met, avec qui je collabore aujourd’hui. Nous travaillons sur la création de froma- ges de chèvre colorés. Désormais à l’aise avec la cuisine, je sou- haite développer les dispositifs d’accueil, les installations autour de ce médium pour retrouver le contexte plastique et artistique nécessaire à ma démarche, à mes ac- tions.

Menus unicolores

Traces photograhiques Menu rose

14-02-11

ferme culturelle du bessin St Gabriel Brécy (14)

Menu vert

30-04-11,

Café du café des images Hérouville St clair (14)

Menu blanc

28-05-11

Café du café des images Hérouville St clair (14)

du café des images Hérouville St clair (14) Menu blanc 28-05-11 Café du café des images
du café des images Hérouville St clair (14) Menu blanc 28-05-11 Café du café des images
du café des images Hérouville St clair (14) Menu blanc 28-05-11 Café du café des images

Menu rose

Traces photograhiques

14-02-11

ferme culturelle du bessin St Gabriel Brécy (14)

Menu rose Traces photograhiques 14-02-11 ferme culturelle du bessin St Gabriel Brécy (14)
Menu rose Traces photograhiques 14-02-11 ferme culturelle du bessin St Gabriel Brécy (14)
Menu rose Traces photograhiques 14-02-11 ferme culturelle du bessin St Gabriel Brécy (14)

Menu Vert

Traces photograhiques

30-04-11,

Café du café des images Hérouville St clair (14)

Menu Vert Traces photograhiques 30-04-11, Café du café des images Hérouville St clair (14)
Menu Vert Traces photograhiques 30-04-11, Café du café des images Hérouville St clair (14)
Menu Vert Traces photograhiques 30-04-11, Café du café des images Hérouville St clair (14)

Menu Blanc

Traces photograhiques

28-05-11

Café du café des images Hérouville St clair (14)

Menu Blanc Traces photograhiques 28-05-11 Café du café des images Hérouville St clair (14)
Menu Blanc Traces photograhiques 28-05-11 Café du café des images Hérouville St clair (14)
Menu Blanc Traces photograhiques 28-05-11 Café du café des images Hérouville St clair (14)
Menu Blanc Traces photograhiques 28-05-11 Café du café des images Hérouville St clair (14)

Fromages de couleur

Traces photographiques

2011

Fromagerie Xavier Godemet Orbois (14)

Fromages de couleur Traces photographiques 2011 Fromagerie Xavier Godemet Orbois (14)

elsa.R

artiste de la rencontre

Le bourg, 14260 JURQUES

Courriel: delzarte@hotmail.com Blog: www.elsaere.over-blog.com Tel: 06 79 49 04 58 N°MDA: R599780