Vous êtes sur la page 1sur 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO

30°: ALGER

34°: TAMANRASSET

p. 2

Mardi 13 Août 2013 - 6 Choual 1434 - N° 349 - Première année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

news

Mandats d'arrêt internationaux à l'encontre de 9 accusés dans l'affaire «Sonatrach 2»

news Mandats d'arrêt internationaux à l'encontre de 9 accusés dans l'affaire «Sonatrach 2»

Les

Le juge d'instruction en charge de l'affaire «Sonatrach2» a lancé des mandats d'arrêt internationaux à l'encontre de neuf individus dont l'ancien ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, sa femme, ses deux fils et le nommé Farid

Bedjaoui, a indiqué hier à Alger le procureur général près la Cour d'Alger, Belkacem Zeghmati. Les mandats d'arrêt lan- cés à l'encontre des neuf accusés ont pris effet depuis deux semaines, a précisé M. Zeghmati lors d'un point de presse.

Page 5

PLUIES DILUVIENNES À BORDJ BADJI MOKHTAR

L'ETAT AU CHEVET

DE LA POPULATION SINISTRÉE

Boualem Branki Les secours s'organisent avec la prise en charge des familles sinistrées à Bordj
Boualem Branki
Les secours s'organisent avec la prise en
charge des familles sinistrées à Bordj
Badji Mokhtar, dans l'extrême sud du
pays après les pluies diluviennes de
vendredi dernier. Les pouvoirs publics
mettent actuellement le paquet pour
normaliser la situation dans cette partie
de l'Algérie profonde, durement éprouvée
par des pluies diluviennes, le second jour
de l'Aïd El Fitr. Une attention particulière
est ainsi accordée à la population locale
par les pouvoirs publics et les autorités de
la wilaya d'Adrar pour venir en aide aux
familles sinistrées et normaliser la
situation dans cette agglomération. C'est
ainsi que les parties concernées par la
prise en charge des familles sinistrées
sont à pied d'oeuvre pour effacer les
séquelles des intempéries et la prise en
charge rapidement et dans de bonnes
conditions des sinistrés de ces
intempéries qui ont provoqué selon un
bilan presque définitif la destruction de
40 habitations, alors que 140 autres ont
été partiellement affectées.
Page 3
CRÉATION D'UNIVERSITÉS PRIVÉES
LOGEMENTS AADL
Harraoubia :
Réception des
nouveaux dossiers
en septembre
«Aucun agrément
n'a été délivré»
Zones d'expansion
touristique
:
Page 4
Page 3
Page 3
98%
des
SCIENCE et VIE
Interception des
communications
électroniques
assiettes
foncières
JUSTICE
BORDJ EL KIFFAN
ÉQUIPE NATIONALE
non
exploités
LESPHOBIES
FOOTBALL
Conférence
de presse
20 ans
aujourd’hui
Lesmotsqui
Que dira
Complexes
?
fâchent
Halilhodzic
ou
simples
de prison
pour
assassinat…
Page 8
malaises
Pages 12-13
?
Page 14
P. 24
HIGH-TECH

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Mardi 13 Août 2013 D’ EIL Régions Sud : MÉTÉO 30°

2 DK NEWS

Mardi 13 Août 2013

D’

EIL

CLIN CLIN 2 DK NEWS Mardi 13 Août 2013 D’ EIL Régions Sud : MÉTÉO 30°

Régions

Sud :

MÉTÉO

30° à Alger

13 Août 2013 D’ EIL Régions Sud : MÉTÉO 30° à Alger 34° à Tamanrasset CE

34° à Tamanrasset

CE MATIN À 9H AU FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE

Bilan des activités de la DGSN durant le Ramadhan

Le Forum de la Sûreté nationale abritera ce ma- tin à 9h à l’Ecole supé- rieure de police Ali- Tounsi, une conférence sur le bilan des activités en registrées par la Direc- tion générale de la Sûreté nationale concernant la sécurité publique et la po- lice judiciaire durant le mois de Ramadhan.

et la po- lice judiciaire durant le mois de Ramadhan. Régions Nord : Temps généralement ensoleillé

Régions Nord :

Temps généralement ensoleillé en cours de journée avec localement formation de quelques cellules orageuses isolées vers l'intérieur et les Aurès. Les vents seront faibles à localement modérés (20/40 km/h) sur le littoral Centre. La mer sera peu agitée.

Temps chaud et ensoleillé avec localement tendance orageuse vers l'extrême sud et les massifs du Hoggar/Tassili. Les vents seront de secteur Est à Sud-Est modérés (30/50 km/h) avec soulèvements de sable sur le Sahara central, la Saoura et le Sud-Ouest.

PÉROU Un séisme de magnitude 6,2 frappe l'ouest de Paita Un séisme de magnitude 6,2
PÉROU
Un séisme de
magnitude 6,2
frappe l'ouest
de Paita
Un séisme de magnitude 6,2 sur
l'échelle ouverte de Richter a secoué
une localité
à
94 km
à
l'ouest de
Paita, au Pérou, lundi à 09h49 GMT,
a annoncé l'Institut
géophysique
américain (USGS).
Le
centre du
tremblement de
terre, situé
à une
profondeur de
16,68 km, a été initialement localisé
à 5,4093
degrés
de latitude sud
et 81,9087 degrés de longitude
ouest.
de latitude sud et 81,9087 degrés de longitude ouest. Alger max 30° min 22° Oran max
de latitude sud et 81,9087 degrés de longitude ouest. Alger max 30° min 22° Oran max
Alger max 30° min 22° Oran max 31° min 22° Annaba max 31° min 21°
Alger
max
30°
min
22°
Oran
max
31°
min
22°
Annaba
max
31°
min
21°
Béjaïa
max
33°
min
22°
Tamanrasset
max
34°
min
22°
No comment
De jeunes
sahraouis
en Finlande
Une délégation de jeunes
sah-
raouis
représentant l'Association
des familles des prisonniers et dis-
parus
sahraouis (AFAPREDESA),
en
visite dans
la
ville
finlandaise
de Mariehamn, poursuit une cam-
pagne de sensibilisation à la cause
sahraouie et la situation qui prévaut
dans les territoires occupés du Sa-
hara
Occidental.
L'activité de
la
délégation sahraouie a été marquée
lundi par l'organisation d'un atelier
axé sur la question sahraouie, dans
un
camp organisé par
le mouve-
ment Emmaüs
en présence d'un
CAMPAGNE
grand nombre de participants,
Sortie
rapporte l'Agence
de presse
ANTI-INCENDIE
sahraouie, (SPS).
2013
Un forum regroupant des com-
Meilleurs
résultats
enregistrés
depuis 13 ans
(DGF)
prochaine en
France d’un film
sur Mouloud
Aounit, «fervent
défenseur des droits
humains»
pétences locales et expatriées, pour
la manifestation «Constantine ca-
pitale 2015 de la culture arabe»,
sera prochainement créé par la
wilaya de Constantine, a déclaré
dimanche soir le wali Noureddine
Bedoui.
S’exprimant au cours d’une
réception donnée
La campagne anti-incendie de cette
année enregistre jusqu'à présent les meil-
leurs résultats des treize dernières années,
grâce notamment aux conditions clima-
tiques «des plus favorables», a indiqué hier
un responsable à la Direction générale des
forêts (DGF).
à l’occasion de l’Aïd, le chef de
l’exécutif local a indiqué que le
forum sera un «espace de ren-
contre et d’échange» permettant
aux participants «d’enrichir le
programme» de cette impor-
tante manifestation, pour met-
tre en valeur l’antique Cirta et
son patrimoine. Assurant que
la manifestation «Constantine
capitale 2015 de la culture
arabe» est un événement «ma-
jeur» non seulement pour la
capitale de l’Est algérien mais
également pour toute la ré-
gion, le wali a lancé un appel
«Du 1 er juin au 6 août , le bilan de la cam-
pagne anti-incendie indique que 4.723 hec-
tares (ha) ont été dévastés par le feu dans
608 incendies», a précisé à l'APS le directeur
de la protection de la faune et de la flore à la
DGF, Ammar Boumezber.
«Ce bilan est le meilleurs des treize dernières
années», a relevé le même responsable, rap-
pelant qu'en 2012, le feu avait parcouru 11.146
ha alors que le pic avait été atteint à la même
période de 2007 avec 44.000 ha ravagés par les
feux. «Globalement, la campagne anti-incendie
de 2013 donne jusqu'ici de bons résultats. On es-
père que cela continuera jusqu'à la fin de la cam-
pagne, soit le 31 octobre prochain», s'est réjoui M.
Boumezber.
Les données de la DGF montrent que sur les
4.723 ha parcourus par le feu durant les deux
derniers mois, 44% se situent à Saïda (1.157 ha) et
Aïn Defla (916,2 ha).
Un film sur feu Mouloud Aounit, un Algérien fervent
défenseur des droits humains devenu président d’une des
principales organisations françaises des droits de l’homme,
sortira en octobre prochain, a-t-on appris auprès du co-
réalisateur, Jean-Michel Riera.
D’une durée de 90 minutes, le film «Mouloud Aounit,
une marche pour l’égalité» retrace le parcours militant
de cet enfant de l’Algérie, devenu figure de proue du
Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les
peuples (MRAP) dont il fût, des années durant, le président.
Dans ce documentaire, Jean-Michel Riera et Vincent
Geisser, sociologue et politologue, reviennent sur l’iti-
néraire de celui qu’on surnomme l’Homme aux mille
combats, en racontant son vécu personnel et son achar-
nement dans la lutte contre le racisme en France.

Constantine capitale 2015 de la Culture arabe: un forum en préparation

toutes les disciplines culturelles et artistiques pour «par- rainer» la manifestation de la ville et «étaler le savoir- faire et le savoir-vivre d’une cité bimillénaire, terre des civilisations».

à

Mardi 13 Août 2013

ACTULITÉ

DK NEWS

3

PLUIES DILUVIENNES À BORDJ BADJI MOKHTAR

L'Etat au chevet

de la population sinistrée

Les secours s'organisent avec la prise en charge des familles sinistrées à Bordj Badji Mokhtar, dans l'extrême sud du pays après les pluies diluviennes de vendredi dernier.

Boualem Branki

Les pouvoirs publics mettent actuel- lement le paquet pour normaliser la si- tuation dans cette partie de l'Algérie pro- fonde, durement éprouvée par des pluies diluviennes, le second jour de l'Aïd El Fitr. Une attention particulière est ainsi accordée à la population locale par les pouvoirs publics et les autorités de la wi- laya d'Adrar pour venir en aide aux fa- milles sinistrées et normaliser la situation dans cette agglomération. C'est ainsi que les parties concernées par la prise en charge des familles sinis- trées sont à pied d'oeuvre pour effacer les séquelles des intempéries et la prise en charge rapidement et dans de bonnes conditions des sinistrés de ces intempé- ries qui ont provoqué selon un bilan presque définitif la destruction de 40 ha- bitations, alors que 140 autres ont été partiellement affectées. Par contre, la commune voisine de Timiaouine a été épargnée par les dégats, selon le secrétaire

LOGEMENTS AADL:

par les dégats, selon le secrétaire LOGEMENTS AADL: général de la wilaya d'Adrar, Abdelkader Bradaï,

général de la wilaya d'Adrar, Abdelkader Bradaï, dans un nouveau bilan, toujours provisoire. D'autre part, et sur le plan sanitaire, une équipe médicale pluridisciplinaire a été dépêchée hier sur les lieux de la ca- tastrophe pour assurer une prise en charge médicale et psychologique des populations touchées. Sur le plan maté- riel, 138 tentes, 1.000 couvertures et une importante quantité de denrées alimen- taires ont été distribuées aux familles si- nistrées, en plus d'une première tranche de 100 aides rurales mises à la disposition de la commune. D'autre part, l'opération de recensement des dommages occa- sionnés par ces pluies diluviennes se poursuit actuellement au niveau du der- nier des huit quartiers que compte la commune, mais aussi le plus touché car comptant de nombreuses habitations précaires. Sur le plan humain, le bilan reste inchangé et fait état de 11 blessés, dont un gravement qui a été évacué vers l'hôpital de Reggane et placé en soins intensifs, les autres, dont l'état a été jugé sans gravité, sont rentrés chez eux après

avoir reçu les soins nécessaires. Pour au- tant, les autorités locales restent mobili- sées pour aporter aide et assistance aux populations durement affectées par ces intempéries, assez rares dans la région mais qui souvent lorsqu'elles surviennent font d'énormes dégâts. Par ailleurs, les autorités de la wilaya ont procédé à la prise en charge des sinistrés par des do- tations en tentes, literies, couvertures et en denrées alimentaires. Sur la base d'un premier recensement, cent (100) aides rurales ont été mises directement à la disposition du président de l'Assem- blée populaire communale (APC) de Bordj Badji Mokhtar pour les attribuer aux fa- milles sinistrées. Ces aides sont suscep- tibles d'être revues à la hausse, en fonction de l'évolution du recensement des habi- tations rurales endommagées. D'autre art, la vie reprend son cours dans cette commune, même si les séquelles de ces intempéries resteront longtemps. Pour autant, les pouvoirs publics déploient d'importants efforts pour soutenir les gens de Bordj Badji Mokhtar et leur ap- porter aide, assistance et réconfort.

Réception des nouveaux dossiers

en septembre

La réception de nouveaux dossiers au programme de loge- ment de type location vente de l'AADL (Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement) est prévue «au plus tard» en septembre prochain, a annoncé hier le di- recteur général de l'agence, Elias Benidir. Les nouvelles souscriptions se feront exclusivement sur Internet afin d'améliorer les conditions d'organisation et éviter les désagréments aux souscripteurs, a souligné M. Benidir lors d'une conférence de presse consacrée à la pré- sentation du bilan de l'actualisation des anciens dossiers. L'AADL se prépare actuellement pour recevoir les nouvelles demandes de logement à travers son site web en se dotant de nouveaux serveurs informatiques en collaboration avec le Cerist (Centre de recherche sur l'information scientifique et technique). Le prix de logements AADL est fixé à près de 2.100.000 DA pour les appartements F3 (75 m 2 ) et de 2.700.000 DA pour ceux de F4 (90 m 2 ). L'opération de l'actualisation des dossiers de souscripteurs de 2001 et 2002 qui a démarré le 28 janvier dernier s'est clôturée le 31 juillet. D'après les chiffres fournis par le directeur, plus de 76.000 souscripteurs ont actualisé leurs dossiers parmi les 108.299 souscripteurs convoqués par l'AADL. Ainsi, près de 30% des souscripteurs ne se sont pas présentés à leurs rendez, selon M. Benidir, qui a affirmé que les sous- cripteurs de 2003 à 2005, ne sont pas concernés par l'actuali- sation des anciens dossiers. Selon lui, leurs dossiers ne peuvent pas être pris en charge, car le premier programme AADL de 55.000 logements a été destiné initialement aux souscripteurs de 2001 et 2002. Toutefois, ''ils peuvent déposer de nouveaux dossiers en septembre prochain et bénéficier de logements AADL'', selon les déclarations de M. Benidir.

Les dossiers reçus sont, par ailleurs, en cours de vérification par le fichier national de logement pour s'assurer que le de- mandeur ne possède pas un bien à usage d'habitation ou un terrain à bâtir et qu'il n'a bénéficié d'aucune aide financière de l'Etat pour l'acquisition ou la construction d'un logement. Jusqu'à fin juillet dernier, 17.800 dossiers ont été vérifiés selon M. Benidir, qui a ajouté que 1.588 souscripteurs ont été exclus du programme après consultation du fichier. En outre, 4.588 dossiers de 2001 et de 2002 seront transférés vers la formule LPP (Logement public promotionnel), pris en charge par l'ENPI (Entreprise nationale de la promotion im- mobilière), du fait que les salaires mensuels des souscripteurs dépassent le seuil exigé par l'AADL, qui est de l'ordre de 108.000 DA. L'AADL a également rejeté près de 15.000 dossiers compre- nant de faux certificats de résidence, à la suite d'une enquête menée par les services de sécurité. D'ailleurs, l'agence compte «incessamment» poursuivre 268 souscripteurs en justice pour fraude et falsification de documents. Après validation de leurs dossiers, les souscripteurs 2001 et 2002 sont convoqués au fur et à mesure, selon l'ordre chrono- logique, pour le retrait de l'ordre de versement de la première tranche du prix de logement. Plus de 3.600 souscripteurs ont déjà retiré leurs ordres de versement en mai et juin dernier, mais l'opération s'est «ralentie» durant le mois de ramadan, a reconnu M. Benidir. L'agence compte relancer cette opération la semaine pro- chaine au niveau du siège de sa direction générale à Saïd Hamdine, avec une capacité de réception de 500 à 800 personnes par jour. Concernant les nouveaux projets de réa- lisation, plus 50.000 logements ont été lancés à travers le ter- ritoire national cet été, soit le tiers du programme prévu par l'AADL, a-t-il souligné.

Le bilan des dégâts en hausse

Les efforts sont intensifiés dans la wilaya d’Adrar pour la prise en charge des sinistrés

des pluies diluviennes ayant affecté ce week- end la région frontalière de Bordj Badji Mokh- tar, et dont le bilan des dégâts matériels s’est alourdi avec l’effondrement total de 40 habi- tations et l’endommagement partiel de 140 autres. Différentes parties concernées sont à pied d’£uvre pour prendre en charge promp- tement et dans de bonnes conditions les si- nistrés de ces intempéries qui ont causé des dégâts dans la seule commune de Bordj Badji Mokhtar, sans affecter celle de Timiaouine,

a affirmé lundi le secrétaire général de la

wilaya Abdelkader Bradai, dans un nouveau bilan, toujours provisoire. Une équipe mé- dicale pluridisciplinaire a été dépêchée lundi sur les lieux pour assurer une prise en charge médicale et psychologique des populations sinistrées, a-t-il précisé. De plus, 138 tentes, 1.000 couvertures et une importante quantité de denrées alimentaires ont été distribuées aux familles sinistrées, en plus d’une première tranche de 100 aides rurales mises à la dis- position de la commune, a ajouté M. Bradai. L’opération de recensement des dommages occasionnés par ces pluies diluviennes se poursuit actuellement au niveau du dernier des huit quartiers que compte la commune, mais aussi le plus touché car comptant de nombreuses habitations précaires, selon le responsable. Au plan humain, le bilan reste inchangé et fait état de 11 blessés, dont un gravement qui a été évacué vers l’hôpital de Reggane et placé en soins intensifs, les autres,

dont l’état a été jugé sans gravité, sont rentrés

eux après avoir reçu les soins nécessaires.

chez

CRÉATION D'UNIVERSITÉS

PRIVÉES-

HARRAOUBIA EST FORMEL :

Aucun agrément n'a encore été délivré

Aucun agrément pour la création d'uni- versités ou d'instituts privés en Algérie «n'a

encore été délivré», a indiqué hier le ministre

de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

scientifique, Rachid Harraoubia. «A ce jour, aucun agrément n'a été délivré à quelque partie que ce soit pour créer une université ou un institut privé», a expliqué M. Harraoubia

dans un entretien au quotidien arabophone «El Khabar». «Toutes les demandes déposées au ministère (de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique) ne répondent pas au cahier des charges qui ne porte pas uniquement sur l'aspect matériel du projet», a-t-il expliqué. Selon le ministre, le cahier des charges en question est «global» et prend en considération«touteslesconditionsmatérielles, scientifiques et pédagogiques afin de protéger l'étudiant» désirant intégrer ces universités ou instituts privés. «Nous avons surtout exigé que le niveau des enseignants de ces futurs établissements privés soit au moins comparable

à celui de leurs collègues du secteur public», a indiqué M. Harraoubia. Pour le ministère de

l'Enseignement supérieur, les porteurs de pro- jets de création d'université ou d'institut privés doivent s'équiper, au même titre que les uni- versités publiques, notamment d'espaces pé- dagogiques et de laboratoires, afin «d'assurer une formation de qualité» à l'étudiant. M. Har- raoubia a, par ailleurs, fait savoir qu'une de- mande a été soumise au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour prendre en charge les compétences nationales qui avaient quitté

le pays durant la décennie noire. La démarche

consiste à accorder une «autorisation excep- tionnelle» permettant à ces compétences de réintégrer leurs anciens postes de travail en Algérie. Cela a permis, selon le ministre, à «un grand nombre» de ces cadres de revenir en Algérie, précisant que «l'autorisation excep- tionnelle ne signifie nullement que le retour de ces compétentes se fera au détriment des professeurs qui occupent des postes et des fonctions supérieures» à travers le pays. Il a réitéré, dans ce sens, que l'Etat demeurait fa- vorable au retour des compétences nationales établies à l'étranger, ajoutant que «tous ceux qui ont déposé une demande ont été réintégrés dans leurs anciens postes». AAPS

4

DK NEWS

ACTUALITÉ

Mardi 13 Août 2013

PORT D'ALGER :

Création prochaine d'une base logistique à Rouiba

Le port d'Alger aura prochainement une base logistique à Rouiba pour le stockage de marchandises, ce qui contribuera au dé- veloppement de l'activité de transport bout en bout jusqu'à destination du client, a in- diqué M. Abdelaziz Guerrah, PDG du premier port du pays. «Nous sommes en train de créer une nouvelle filiale avec la Société de transport intermodal de marchandises (STIM) pour réaliser une base logistique de neuf hectares partiellement couverte à Rouiba et absorber une partie du trafic tran- sité par le port d'Alger», a précisé dans une déclaration à l'APS, M.Abdelaziz Guerrah. Baptisée Algerian intermodal logistic du centre (AILC), la nouvelle entreprise sera détenue à 64% par l'entreprise portuaire d'Alger (EPAL) et à 36% par la STIM, filiale de la Société nationale des transports fer- roviaires (SNTF), a-t-il précisé. L'entreprise se chargera du stockage temporaire de mar- chandises, tout en développant l'activité du transport dit «bout en bout», assurant le transport du port jusqu'a destination du client, en utilisant les réseaux ferroviaire et routier, a expliqué M.Guerrah. «Les statuts de l'AILC sont prêts, le dossier de demande d'obtention du registre de com- merce a été déposé, alors que nous sommes en phase de finalisation des étapes exigées par la législation en vigueur pour la création de cette filiale», a-t-il ajouté.

Vers le développement de nouvelles prestations Sur les retombées de ce projet, M.Guerrah

a souligné qu'avec la prise en charge d'une

partie de ce trafic, assuré actuellement par des opérateurs privés, l'EPAL va récupérer une nouvelle part de marché et développer de nouvelles prestations. Ainsi, si un client de Tamanrasset dépose son dossier à l'AILC, cette dernière s'occupera de toutes les for- malités notamment de dédouanement, de transit, d'entreposage au niveau de cette base logistique et de transport des mar- chandises , a-t-il dit. Après la mise en exploitation de cette aire de dépôt temporaire, il est prévu la réa- lisation à Reghaia d'un parc à feu d'une su- perficie de sept hectares destiné au stockage de produits dangereux. Actuellement, le port de la capitale «souf- fre d'un véritable déficit d'infrastructures

pour la réception de conteneurs de ces pro- duits», indique M. Guerrah. Par ailleurs, les travaux de démolition de toutes les constructions obsolètes sont en cours pour la récupération de nouveaux espaces pour l'entreposage et le traitement des conteneurs, selon M.Guerrah. En plus de ces actions, l'EPAL est en train d'effectuer une opération de mise à niveau de ses directions sur le plan management

et de la certification ISO 9001 version 2008.

Le premier responsable du port d'Alger a indiqué également qu'il est prévu l'acquisi- tion de nouveaux moyens de traitement des navires, notamment un remorqueur de 45 tonnes, 4 chariots élévateurs à fourches de 32 tonnes, et de différents autres tonnage, deux grues ainsi que des vedettes et quatre canots d'amarrage.

SELON M. BENMERADI

Zones d'expansion touristique :

98% des assiettes foncières non exploités

Dans un entretien publié par le quo- tidien Echourouk, M. Benmeradi a in- diqué que 85% des projets touristiques en cours de réalisation se trouvent en dehors des ZET. Le ministre a reconnu que son secteur a enregistré «un grand retard» en matière d'élaboration et

d'adoption de plans d'aménagement et d'orientation touristiques relatifs aux wilayas, soulignant qu'une instruction ministérielle définissant les modalités d'exploitation des terrains situés à l'in- térieur des ZET a été promulguée ré- cemment pour faciliter l'investissement touristique et répondre à la demande croissante en la matière. M. Benmeradi

a mis en garde contre l'urbanisation des

ZET, précisant que 1400 hectares sur 53.000 hectares ont été exploitées à tra- vers 44 ZET. Par ailleurs, M. Benmeradi

a mis en exergue les «acquis» réalisés

par son secteur dont l'implication du capital national privé dans l'investisse- ment dans le secteur touristique et son engagement par rapport au volume des investissements qu'implique l'activité

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mohamed Benme- radi a souligné hier que 98% des assiettes foncières existant dans les zones d'expansion touris- tique (ZET) ne sont pas exploités.

d'expansion touris- tique (ZET) ne sont pas exploités. touristique. Le ministre a rappelé que près de

touristique. Le ministre a rappelé que

près de 746 projets approuvés d'une ca- pacité d'accueil de 86.447 lits ont été enregistrés jusqu'à la fin du premier se- mestre 2013. Ces projets devraient gé- nérer 40.000 postes de travail. Le coût global de ces projets est estimé à 205 milliards DA. La commission d'appro- bation des projets et des plans touris- tiques a reçu durant le premier semestre de l'année en cours 139 demandes dont 106 ont été approuvées, 31 ajournées et

2 rejetées. Le premier responsable du

secteur a évoqué les principaux pro- blèmes qui entravent le développent du secteur touristique en Algérie, citant no- tamment les agences de voyages qui encouragent l'exportation de touristes algériens vers l'étranger au détriment de la promotion du tourisme local. S'agissant du contrôle du secteur des établissements hôteliers, le ministre du tourisme a souligné que ses services

«procèdent à des opérations de contrôle continues afin d'adapter l'activité tou- ristique à la législation en vigueur».

SIDI FREDJ

Le complexe touristique a enregistré 50.000 touristes depuis le début de la saison estivale

Le complexe touristique de Sidi Fredj (ouest d'Alger) a en- registré quelque 50.000 touristes résidents depuis le début

de la saison estivale (1 er juin-31 juillet).

49.104 touristes résidents répartis sur 4 unités relevant de l'entreprise (El Manar, El Marsa, le centre touristique et Azur club) ont été recensés depuis début juin, soit 78 % de la capacité d'accueil de ces unités estimée à 63 lits, a précisé à l'APS le directeur commercial de l'Entreprise de gestion tou- ristique de Sidi Fredj, Temmam Mohamed. Les touristes résidents qui optent pour le complexe tou- ristique de Sidi Fredj viennent de différentes wilayas du pays et il y aussi des émigrés, a précisé M. Temmam. 70 000 estivants affluent quotidiennement vers le complexe, a-t-il

ajouté. Selon le responsable, plusieurs facteurs ont favorisé ce bilan dont «l'instruction gouvernementale relative à l'ani- mation nocturne des espaces touristiques et de loisirs outre les prix compétitifs, le tarif d'une chambre individuelle étant entre 3.000 et 7.000 DA». Il a dans ce sens rappelé l'aménagement de certains espaces dont un grand parking d'une capacité de 1.000 véhicules. 670 travailleurs dont 70 agents recrutés par contrat pour la saison estivale veillent au service des touristes. M. Temmam a fait savoir que le complexe «souffre toujours de lacunes» qu'il tentera de combler à l'avenir sur la base des remarques des touristes», ajoutant qu'il «s'apprête au recyclage de 600 travailleurs de différentes catégories».

TIZI-OUZOU

10.000 nouveaux postes de formation professionnelle

La rentrée de la formation et de l’en- seignement professionnels, prévue pour le 22 septembre, sera marquée dans la wilaya de Tizi-Ouzou par une offre de près de 10.000 nouveaux postes de for- mation diplômante, a-t-on appris auprès de la directrice du secteur. Par modes de formation diplômante (sanctionnée par la délivrance d’un di-

plôme), ces nouveaux postes se répar- tissent à hauteur de 5.255 pour la for- mation résidentielle, 4.364 pour l’ap-

prentissage et de 210 pour la formation

à distance, a détaillé M me Guendoud Dja-

zira, précisant que les inscriptions sont ouvertes au niveau de chaque établisse- ment de formation du 7 juillet au 12 sep- tembre. Le décompte de la même source fait état également de l’ouverture, à

l’échéance considérée, d’un total de 1.337 nouveaux postes de formation qualifiante (sanctionnée par la délivrance d’une at- testation), destinés aux femmes au foyer (742 postes), la formation alphabétisa- tion-qualification (320 postes) et la for- mation en milieu carcéral (275 postes). L’autre fait saillant de cette rentrée consiste en l’enrichissement de la no- menclature des formations par l’ouver- ture de 7 nouvelles spécialités dans les domaines de la chimie, de la serrurerie, du dessin projection en béton armé, du

secrétariat bureautique, de la maçon- nerie étendue et de l’exploitation infor- matique. «Ces nouvelles spécialités ont été introduites par le comité de wilaya du partenariat, sur la base des besoins exprimés par les secteurs utilisateurs,

conformément à une démarche visant la mise en adéquation des offres de for- mation avec les besoins du marché de l’emploi», assure-t-on à la direction de la formation et de l’enseignement pro- fessionnels. En matière d’infrastruc-

tures, il est projeté l’ouverture, à la ren- trée, d’un centre de formation profes- sionnel et d’apprentissage de 500 postes à Fréha, et d’un institut spécialisé en bâtiment et travaux publics à Draâ Ben Khedda. Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels dans la wilaya de Tizi-Ouzou, qui a bénéficié d’une rallonge budgétaire d’un (1) mil- liard DA pour la prise en charge de projets en souffrance, compte 31 CFPA,

4 instituts spécialisés et 13 annexes, in- forme-t-on de même source.

DJELFA

Prochaine

distribution

de 448

panneaux solaires

Quatre cent quarante-huit (448) panneaux solaires seront distribués, prochainement, à des habitants de villages de la wilaya de Djelfa, dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie, a-t-on appris hier auprès de la conservation des forêts. L'opération, financée sur le Fonds du développement rural et le Fonds de lutte contre la désertification, in- tervient en exécution du programme de Renouveau rural et a été confiée pour sa concrétisation à l’Entreprise régionale du génie rural (Atlas de

Djelfa), a-t-on précisé de même source. Une opération similaire avait donné lieu, l’année dernière, à l’at- tribution de 194 panneaux solaires au profit de bénéficiaires des com- munes rurales de Sed Rahal, Salmana, Had Sahari, Charef, Oum El Adham, Guettara et Deldoul. Ces équipements énergétiques sont destinés pour les zones éparses dépourvues de réseaux de distribution d’électricité, afin de contribuer à la fixation de leurs habitants sur les

lieux. La liste des bénéficiaires de ces panneaux solaires est élaborée avec le concours des collectivités lo- cales, par le biais de cellules d’ani- mation rurale. Les efforts déployés par les pouvoirs publics durant ces dernières années en matière du dé- veloppement rural dans cette vaste région steppique, réputée pour ses parcours et sa vocation pastorale, ont contribué grandement à la sédenta- risationdes populations locales, a souligné la conservation des forêts. APS

Mardi 13 Août 2013

ACTUALITÉ

DK NEWS

5

AFFAIRE SONATRACH 2

Mandat d'arrêt international à l'encontre de l'ex-ministre de l'Energie et des Mines

Boualem Branki

La justice algérienne est se- reine. elle vient de le prouver une nouvelle fois dans l'affaire dite Sonatarch 2, dans laquelle l'ex ministre de l'Energie et des Mines Chakib Khellil est impli- qué.

C"est ce que vient de confirmer hier lundi le procureur près la cour d'Alger en annonçant qu'un mandat d'arrêt in- ternational a été lancé contre Chakib Khellil par la justice algérienne dans le cadre de l'affaire très médiatisée en

Algérie et en Italie de pots de vins dite ''Sonatrach2''. En plus de M. Chakib Khellil, la justice algérienne a également lancé des mandats d'arrêts internatio- naux contre huit personnes dans cette affaire dont sa femme, ses deux fils et Farid Bedjaoui, selon le procureur près

la cour d'Alger, M. Belkacem Zeghmati.

M. Zeghmati a annoncé au cours

d'une conférence de presse que le juge

d'instruction en charge de cette affaire

a déjà lancé des mandats d'arrêt inter-

nationaux à l'encontre de neuf individus, dont l'ex-ministre Chakib Khelil, sa femme, ses deux fils et Farid Bedjaoui. Les mandats d'arrêt lancés à l'encontre des neuf accusés ont pris effet depuis deux semaines, a précisé M. Zeghmati.

M. Chalib Khellil a assuré également

la présidence du groupe pétrolier al- gérien Sonatrach, alors que le nommé Farid Bedjaoui est présenté par la presse

algérienne et italienne comme ayant servi d'intermédiaire d ans le versement de commissions pour l'obtention de contrats pétroliers en Algérie au profit du groupe italien Saipem. En Italie, la justice locale a déjà en- voyé un mandat d'arrêt international contre Farid Bedjaoui, poursuivi dans la même affaire, qui concerne dans la péninsule italienne le groupe Saipem, accusé d'avoir versé des pots de vin entre 2007 et 2009 pour l'obtention de sept contrats en Algérie d'une valeur globale de 8 milliards d'euros, selon la presse italienne. Les montants des pots de vin sont estimés, selon la procédure judiciaire italienne à 197 millions de dollars, et versés en commissions à la Pearl Par- teners Limited, domiciliée à Hong Kong et propriété de Farid Bedjaoui, selon

à Hong Kong et propriété de Farid Bedjaoui, selon les comptes rendus de la presse ita-

les comptes rendus de la presse ita-

lienne. L'annonce du mandat d'arrêt

international contre M. Chakib Khellil intervient en fait dans le cadre d'une minutieuse procédure judiciaire pour

démêler l'écheveau d'informations fai- sant état de versements de pots de vin dans le cadre de contrats gaziers et pé- troliers en Algérie, juste après l'ins- truction d'un autre dossier, celui de l'affaire dite de ''Sonatrach1'' dans la- quelle l'ex-PDG du groupe Mohamed

Meziane et des vice-présidents de So- natrach sont impliqués. Dans son mes- sage à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la fête des tra- vailleurs, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, avait affirmé qu'il n'allait pas "passer sous silence" les scandales récemment relevés par la presse et qui touchent la gestion de Sonatrach. "Ces informations soulèvent notre révolte et réprobation, mais je fais confiance à la justice de notre pays pour tirer au clair l'écheveau de ces infor- mations, pour situer les responsabilités et appliquer avec rigueur et fermeté les sanctions prévues par notre légis- lation", a-t-il dit. Quelque jours auparavant, le minis- tre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi avait notamment déclaré à propos de cette affaire ''Sonatrach 2'' que les mesures nécessaires seront prises ''une fois le travail de la justice terminé et

que cette affaire soit confirmée''. C'était la première fois que M. Yousfi abordait ce dossier. "Des instructions très fermes ont été données (par les autorités) aux entreprises pour défendre leurs intérêts et pour poursuivre toute personne sus- ceptible d'avoir agi contrairement aux intérêts de nos entreprises", a affirmé M. Yousfi qui était l'invité du quotidien Ech-Chaâb. "La justice est en train d'enquêter

Nous prendrons les

mesures nécessaires lorsque la justice aura terminé son travail et que ces af- faires soient confirmées et avérées", a ajouté le ministre. "Nous combattrons la corruption avec la plus grande détermination. Nous serons inflexibles dans ce domaine-là", a-t-il souligné. Le procureur général près la cour d'Alger, M. Belkacem Zeghmati, avait annoncé au milieu du mois de février dernier qu'une information judiciaire dans le cadre de l'affaire dite ''Sonatrach 2'' avait déjà été ouverte. Les faits révélés par certains médias nationaux et étrangers sont "en relation avec l'information judiciaire déjà ou- verte auprès du pôle pénal spécialisé de Sidi M'hamed (Alger) dans le cadre de l'affaire dite Sonatrach 2", avait alors précisé un communiqué signé par le procureur général. Cette précision in- tervenait suite aux informations pu- bliées par des titres faisant état de "l'im- plication de personnalités algériennes dans des faits à caractère pénal et plus précisément de corruption lors de l'exer- cice de leurs fonctions au sein des ins- titutions de l'Etat", rappelle t-on. Par ailleurs, en Italie, l'affaire est un véritable scandale politico-financier, puisque Saipem est considérée comme l'une des grande firmes pétrolières italiennes. Un affaire en fait bien traitée par la jus- tice algérienne, qui, sans se précipiter, traite avec discernement tous les élé- ments de cette seconde affaire de pots de vin et de détournement de deniers publics, après celle dite de Sonatrach 1, dans laquelle des ex-dirigeants du groupe pétolier algérien sont en prison, et d'autres complices en ''cavale''. En tout les cas, l'annonce de la pour- suite de cette affaire et du mandat d'ar- rêt international contre Chakib Khelil met fin à une stérile polémique sur l'indépendance de la justice algérienne et sa marge de manoeuvre dans les grandes affaires de corruption.

(sur l'affaire). (

)

M’SILA

Saisie de 698 comprimés de psychotropes et deux arrestations

Mouad B.

Connus des services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de M’sila comme s'adonnant à la commerciali- sation de psychotropes, deux individus, M. F., 36 ans et S. N., 30 ans, viennent d'être arrêtés en flagrant délit et l’un d’eux a été placé sous mandat de dépôt et l’autre sous contrôle judiciaire après avoir comparu, en début de se-

maine, devant le procureur de la République près le tribunal de M’sila. Selon la cellule d'information et de communication de la sûreté de M’sila, cette arrestation est venue lors d'une patrouille de routine effectuée par les éléments de la PJ. La descente immédiate des éléments de police judiciaire a permis cette arrestation après une fouille au corps systématique des deux individus en ques- tion, sur qui ont été saisies une importante quantité de psychotropes estimée à 698 comprimés de marque «Revotril 2 mg».

BÉJAÏA

Les «clameurs»

se sont tues… l’été continue

Arslan B.

La vie a repris son cours « normal », la mercuriale a cessé de faire l’objet de commentaires, la ménagère et les pères de famille, de guère lasse, ayant renoncé à vilipender mandataires, maraîchers et autres bouchers également marchands de volaille. «Cela fluctue, c’est normal! ». Certains citoyens persistent pourtant dans cette propension à déplorer, voire dénoncer l’« exceptionnelle » cherté de la confection, du prêt-à-porter, notamment le volet enfants. « …Peut-être qu’avec l’arrivée en renfort des Turcs qui vont fusionner en étroit partenariat et sur le terrain avec l’entreprise textile Alcost(Algérienne du costume, ex- Sonitex, Complexe costume) les prix seront plus accessibles, surtout que l’entreprise va, paraît-il, diversifier la gamme de ses produits », conjecture-t- on, ça et là. Une appréhension, cependant, est en train de faire son petit bonhomme de chemin : elle concerne le prix de la baguette de pain, susceptible, encore, de passer à 15 DA, selon une rumeur de plus en plus persistante. Côté services publics, c’est Sonelgaz qui est régulièrement fustigée, à cause du retour des coupures de courant intempestives, en souhaitant la mise en service effective de la centrale-secours de 164 mw d’Amizour ? L’été continue…Pas une seule chambre à louer ! Sur toute la côte est, sur toute la côte ouest, dans tout Béjaïa chef- lieu, tous les hôtels affichent complet depuis déjà plus d’une dizaine de jours avant la fin du mois sacré. Même les propriétaires de cabanons-plage, ou de logements côtiers (appartements, villas ou simples maisons d’architecture traditionnelle de type « R+ 0 » avec courette, toilettes et simple receveur de douches) n’ont plus rien à louer, la demande ayant dépassé et de loin, l’offre, demande, d’ailleurs, qui n’en est pas une, en fait, puisque ce sont, généralement, nous-dit-on, les mêmes locataires des étés précédents qui «réservent à l’avance, renouvellent et même payent rubis sur l’ongle à l’avance pour l’été d’après !» Rush inouï sur les plages ! Les estivants se comptent par milliers, tout simplement. Les parasols cachent tout le sable, pas un seul centimètre carré n’a la prétention de rester à découvert. Il arrive même, en certains endroits sur certaines plages, que l’on se bouscule même dans l’eau…De leur côté, les éléments de la Protection civile et les surveillants de plage demeurent constamment mobilisés et vigilants. Les parents aussi, très près de leurs garnements…L’été continue, une forme d’insouciance également, un répit avant la grande rentrée ?!

TIZI-OUZOU

Un demi-kilo de kif saisi à Ouacifs

K.N.A

Les Forces de Police de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants de la Sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou viennent de mettre la main sur près d’un demi-kilo de kif traité après une perquisition dans le domicile d’un mis en cause à Ouacifs. En effet, suite à une enquête sur

un éventuel trafic de drogue dans la région, les éléments de la brigade ont pu remonter la filière et arrêter trois individus qui s’adonnaient à la consommation et à la commercialisation des stupéfiants. Lors de son interpellation, le nommé H. K., a été trouvé en possession d’une quantité de 4 grammes de kif, d’une somme d’argent, revenu de la vente, ainsi que d’armes blanches. Parallèlement, une perquisition a été

effectuée au domicile de son complice. Dans le domicile de ce dernier, les enquêteurs ont retrouvé 287 grammes de kif traité en forme de plaquettes. Présentés au parquet de la même daïra, les trois indi- vidus ont été mis en détention préventive. La justice leur reproche la détention de stupéfiants à des fins de commercialisation et l’obstruction à une opération de police.

6

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 13 Août 2013

CHRONIQUE : DES ROUTES

& DES VIES …

Cri de détresse,

sauvons nos vies

Par : Yahia BELHADJ-MEZIANE

Nous craignions le mois sacré du Ramadhan, et nous avions été horrifiés par la violence routière, un vrai massacre. On blâmait, les derniers quarts d’heure, juste avant El Iftar, le manque de sommeil et que sais-je encore. Mais, personne ne réagit, aucune réaction aux cris de détresse et de douleur des familles des victimes. Si, on a réagi dans la région de la Dahra, de Mostaganem, en fournissant des chiffres vieux d’au moins 10 ans, que tout aillait bien et que nous n’étions que 15 es au niveau du monde arabe, ou que nous étions 98 es au niveau

On n’a pas nous inquiéter,

tout va bien. Après le fiasco du permis à points, dit «pédagogique» c’est un bien beau qualificatif, et rien d’autre. Rassurez-vous messieurs-dames bientôt on aura droit à une autre «mesurette », celle du ta- chymètre ! On va l’installer sur les poids lourds et bus pour enregistrer tous les paramètres de bord, à savoir, la vitesse, les heures de repos, où doit-on nous arrêter ? C’est une sorte de boîte noire des bus, fabriquée par Texas instruments, donc, et qui nous est vendue par la France. Que peut faire une boîte noire contre ce déferlement de violence ? Eh bien, ce sera péda- gogique aussi. Comme cela on apprendra une nou- velle chanson, la balade des gens malheureux, après celle du disque de vinyle ce sera au tour de celui en carton qui nous fera bercer. A-t-on vu une boîte noire faire éviter un crash d’avion, ou encore un accident en France ? Pourquoi sont-ils passés à d’autres mesures pour réduire le nombre des 12 000 morts, en 1973 à 3 700 en 2012. Ce n’est pas grâce au permis à points, ni à celui grâce au tachygraphe, c’est grâce à l’application d’une série d’actions et au respect de la loi par tous et toutes, à l’amélioration de la formation et la pro- fessionnalisation du permis, au respect et à la crainte du gendarme ou policier. Un chauffard vient d’être flashé à 200 km, pendant les jours de l’Aïd. Et, la suite, nous les victimes des routes, voudrions voir comment il a été arrêté, ver- balisé, écroué, son retrait de permis pour au moins cinq années, son amende est de combien ? La durée de prison ? Est-ce que l’on arrivera un jour à saisir le véhicule du chauffard le vendre aux enchères et remettre la somme récoltée aux bénéfices des victmes des routes ? On nous sert régulièrement et quotidiennement la phase suivante «une enquête a été ouverte» ! Le problème, c’est qu’elle ouverte à vie, nous ne connai- trons jamais la fin de l’enquête, qui a tort qui a raisin qui doit pénaliser, nous voulons la vérité et voir ce qui se passe sur nous pour apaiser nos douleurs, faire le deuil de nos martyrs. Que l’on sache qu’il y a une justice dans nôtre pays, que les criminels payent et doivent payer cher, très cher leurs crimes. Soyons sérieux et responsables messieurs-dames, réagissons vite avant qu’il ne soit trop tard. Bridons ces compteurs aux vitesses réglementaires, 80 pour le lourds et 120 km/h pour le léger, nous réduirons de 40 à 50% le nombre de morts sur nos, je vous en fais le serment que l’on y arrivera, que tous ensem- ble. Nous avons saisi les autorités du pays à réagir avec célérité afin de réduire un tant soit peu les ac- cidents de la route afin de sauver des vies et donner leurs dus aux victimes des routes, avec un vrai statut de victimes du terrorisme routier. Un autre appel est lancé aux partis politiques, pour inscrire dans leurs discours de campagne celui de la protection de la vie l’être humain, du citoyen qu’ils sollicitent pour chaque sortie électorale pour les soutenir. S’ils ne prennent pas en charge la survie du citoyen il n’aura pas grand monde dans les salles. Au gens de la foi, aider à sauver des vies devrait être l’une des premières priorités de la mosquée. Aidez-nous à diffuser le message à travers la mosquée, les vendredis et tous les jours. Aidons-nous les uns les autres pour sauvez nos vies, nôtre pays et son économie, car sans être humain valide, nous im- porterions de la main-d’œuvre. C’est un vrai cri de cœur et de détresse que nous lançons à tous et à toutes, sauvons nos vies !

mondial, rien que ça !

BORDJ EL KIFFAN

20 ans de prison pour assassinat…

A.Ferrag

Encore de ces querelles qui se terminent malheureusement par un drame…

Le tribunal criminel d’Alger ouvre ses portes sur une affaire dont les faits remontent au mois de juin 2011, Ali et Kamel, tous deux habitués des virées nocturnes et des longues soirées arrosées, se disputent, cette nuit-là, une bouteille de vin, la dernière qui restait… On imagine mal un crime pour une broutille pareille ! Hélas, il y a de ces situation où l’irrépa- rable arrive au moment où l’on s’y attend le moins. -Vous avez réellement tué un homme pour une bouteille de vin ? L’accusé ne répond pas à la question du juge. Et, d’ailleurs, qu’aurait-il pu ré- pondre ? Il se contente de baisser les yeux, incapable d’affronter le regard de l’assistance. -Pourquoi avez-vous tué cet homme ? -Je n’avais nullement l’intention de le tuer. C’est un accident ! -Vous appelez «accident» un coup de couteau que vous avez donné au bas ven- tre de la victime ? Là aussi, l’accusé ne répond pas. Il a un air absent. Peut-être qu’il se remémore le drame dans tous ses détails. Les choses se sont passées si vite cette nuit-là. Une bouteille de vin, un dernier coup que chacun voulait accaparer et puis, tout a

un dernier coup que chacun voulait accaparer et puis, tout a basculé… Ali, fou de rage,

basculé… Ali, fou de rage, s’empare d’un couteau et frappe son acolyte. Un coup qui sera fatal à la victime, âgée de 40 ans. En effet, Kamel décède à la suite d’une hémorra- gie. -Accusé, reconnaissez-vous les faits qui vous sont reprochés ? -Oui, monsieur le président, mais je n’avais pas l’intention de tuer cet homme ! Pourtant Ali sera jugé pour homicide volontaire, bien que l’avocat de la défense

insiste sur le fait que son client n’avait pas l’intention de donner la mort à la victime. « Il voulait seulement lui donner une leçon. Mon client doit bénéficier de cir- constances atténuantes », dira t-il lors de sa plaidoirie. La cour fera fi de sa demande puisque, au terme des délibérations, l’accusé est condamné à 20 ans de réclusion crimi- nelle pour homicide volontaire sur la personne de Kamel.

ACCIDENT DE LA CIRCULATION

14 morts et 451 blessés en une semaine

14 personnes ont trouvé la mort et 451 autres ont été blessées lors de 357 accidents de la circulation survenus en zones urbaines durant la période du 30 juillet au 05 août, a indiqué hier le bilan hebdomadaire de la direction générale de la sûreté nationale. D’après la constations des services opérationnelles de la DGSN, 93,83% de ces accidents sont provoqués par l’élément humain en raison de l’excès de vitesse, les dépassements dan- gereux et le non-respect de la distance de sécurité ainsi que

les facteurs liés aux véhicules. Avec 20 accidents de la circulation, la wilaya de Sétif arrive en tête des wilayas qui ont enregistré le plus grand nombre d’accidents, suivie de Bordj Bou Arreridj et M’Sila avec respectivement 16 et 14 accidents de la route. Dans ce cadre, la DGSN réitère son appel aux usagers de la route à respecter les règles de conduite et à faire preuve de vi- gilance pour réduire le nombre d’accidents et préserver leur vie et celle d’autrui.

BORDJ BOU ARRÉRIDJ

Un mort et un blessé grave dans un accident de circulation sur la RN45

tres au sud de Bordj Bou Arréridj. Pour des raisons encore indéterminées, une collusion frontale entre un véhicule léger, de marque Peugeot 806, et un camion a eu lieu sur la RN45. Le chauffeur du camion, âgé de 52 ans, grièvement blessé a été transporté à l’hôpital Bouzidi Lakhdar de Bordj Bou

Dans l’après-midi du dimanche, aux alentours de 15h 00, un jeune homme d'une vingtaine d'années a perdu la vie dans un accident de voiture à Maâza, dans la commune d’El Euch, 30 kilomè-

Arréridj. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et les circonstances exactes de l’accident. Selon le bilan des dernières 24 heures, de la direction de la Protection civile de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, pas moins de 11 accidents ont été enregistrés causant la mort d’une personne et blessant 8 autres.

Mouad B.

TADMAIT

Annulation de la liste contestée des bénéficiaires d’aides publiques

La wilaya de Tizi-Ouzou a annoncé dimanche, avoir annulé la liste des bé- néficiaires d’aides publiques, dites «aides intempéries», établie par l’Assemblée populaire communale (APC) de Tadmait et contestée par des citoyens. «L’annulation de la liste établie par l’APC a été décidée dans un esprit d’apai- sement», souligne la wilaya dans un com- muniqué qui signale l’Inspection géné- rale de la wilaya a été chargée de vérifier cette liste contestée par des citoyens qui «reprochaient l’existence d’indus béné- ficiaires.» Le chef de daïra de Draâ Ben Khedda, accompagné de cadres de la wilaya, a été délégué par la wilaya pour «examiner la situation.» Mais cette démarche ne semble

«examiner la situation.» Mais cette démarche ne semble pas avoir produit l’effet escompté, puisque, selon le

pas avoir produit l’effet escompté, puisque, selon le communiqué, «des per- sonnes malintentionnées ont investi le siège de la commune qui a enregistré quelques dégâts». L’ordre a été rétabli par les éléments de la Sûreté de wilaya dépêchés sur les lieux, assure le communiqué qui fait état de «l’arrestation de six personnes parmi les perturbateurs.» Le communiqué signale, par ailleurs, la tenue dimanche d’un rassemblement d’environ 300 à 400 personnes devant le siège de la commune de Tadmait pour «dénoncer la liste des aides de l’Etat, dite ‘aides intempéries’.»

APS

Mardi 13 Août 2013

SOCIÉTÉ

DK NEWS

7

FEUX DE FORÊTS

639 hectares ravagés du 31 juillet au 6 août

639 hectares ont été rava- gés par 173 feux de forêts à l'échelle nationale du 31 juillet au 6 août 2013, a-t- on appris dimanche au- près de la Protection civile.

Les wilayas les plus touchées par ces

feux sont Jijel (131 hectares), Tissemsilt (80 hectares) et Aïn Defla (73 hectares),

a précisé à l'APS le chargé de la commu-

nication à la Protection civile, Nassim Bernaoui. Le bilan des incendies de la première semaine d'août porte ainsi les pertes fo- restières à 1183 hectares depuis le 1 er juin dernier, date du début de la saison esti- vale, a indiqué le même responsable. Les pertes en surface forestière du 31 juillet au 06 août ont dépassé celles en- registrées depuis le 1 er juin au 30 juillet 2013 et qui étaient de 544 hectares. «Cette hausse des pertes s'explique essentiel-

«Cette hausse des pertes s'explique essentiel- lement par la canicule qui sévit de temps à autre»,

lement par la canicule qui sévit de temps

à autre», a-t-il ajouté. Durant la même

période, la Protection civile a également déploré la perte de 431 hectares de maquis

à cause des incendies qui ont touché

particulièrement les wilayas de Aïn Defla

(89 hectares), Saïda (80) et Mostaganem (50). Ceci porte à 1 113 hectares les maquis dévastés par les feux depuis le 1 er juin, a

précisé M. Bernaoui.

SELON LA PROTECTION CIVILE

12 morts et 42 blessés en deux jours sur nos routes

Douze personnes sont mortes et 42 autres ont été blessées

dans 10 accidents mortels de la circulation routière survenus durant les journée du samedi et dimanche à travers le ter- ritoire national, a indiqué dimanche la Protection civile dans un communiqué. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Djelfa avec 6 personnes décédées et 7 autres blessées, suite

à une collision entre deux véhicules légers survenus sur la

RN 89, dans la commune de Birine, a précisé la même source. En ce qui concerne le dispositif de surveillance des plages, 2 morts ont été enregistrés dans la wilaya de Bou- merdes, dont une personne dans une plage interdite à la baignade. Par ailleurs, les agents de la protection civile ont effectué 46 interventions pour procéder à l'extinction de 21

incendies de forêt, ayant causés des pertes estimées à 70 hectares, 5 feux de maquis avec 20 ha de dégâts et 20 autres incendies de récoltes ayant causé la perte de 1320 arbres fruitiers, 757 palmiers et 3 870 bottes de foin. Les éléments de la protection civile sont intervenus éga- lement suite aux fortes précipitations enregistrées au niveau des wilayas de Tamanrasset et d'Adrar. A Adrar, 11 personnes, blessées, ont été sauvées et prises en charge par les éléments de la Proctection civile suite à l'effondrement de quelques habitations, tandis qu'à Tamanrasset une personne emportée par les eaux pluviales a été sauvée au moment où une deuième personne, emportée également par les eaux plu- viales, a été retrouvée morte, a précisé la même source.

BLIDA

4 morts et 13 blessés dans 4 accidents de la circulation

Quatre accidents de la circulation sur- venus, samedi sur les routes de Blida ont fait quatre morts et 13 blessés, a-t-on appris dimanche auprès de la Protection civile. Le premier accident mortel, une col- lision entre un véhicule léger et un bus de transport des voyageurs sur le CW 118 reliant Meftah à Dar El Beida, s’est soldé par la mort d’une vieille femme et causé des blessures à 12 personnes. Deux autres personnes ont trouvé la mort et trois autres ont été blessées dans un second accident qui s’est produit sur

blessées dans un second accident qui s’est produit sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest reliant Béni

le tronçon de l’autoroute Est-Ouest reliant Béni Merad à Boufarik. Les blessés ont été évacués aux hôpitaux de Boufarik et de M’Hamed Yazid de Blida. Un enfant de deux ans a été mortelle- ment heurté par un camion au quartier Ben Dali Ali de Larba. Six blessés d’une même famille ont été déplorés dans le dérapage d’un véhi- cule, puis son renversement, sur le tronçon de la RN 1 reliant Blida à Médéa. Les vic- times ont été évacuées à la polyclinique de Mouzaia, informe-t-on de même source.

EL TARF

10 baigneurs sauvés in extremis sur les plages

Dix baigneurs se trouvant en danger

réel de mort par noyade ont été secourus, le week-end dernier, par les éléments de la Protection civile de la wilaya d’El Tarf, a-t-on appris dimanche auprès de ces

services. Parmi les 10 personnes secourues au large des 15 plages autorisées à la bai- gnade, 07 ont bénéficié des premiers soins sur place tandis que 03 autres ont été acheminées vers les structures de santé les plus proches des sites d’intervention.

Les services de la Protection civile ont,

dans ce contexte, indiqué que 15 inter- ventions ont été enregistrées durant cette même période au large des différentes

durant cette même période au large des différentes plages de cette région côtière qui a ac-

plages de cette région côtière qui a ac- cueilli, plus de 20 900 estivants, venus des quatre coins du pays, en quête de fraîcheur et de détente. Concernant les feux de forêts, la pro- tection civile a fait savoir que 24 foyers d’incendie ont détruit, à la même période, 120 hectares de broussailles et forêts ainsi que 52 hectares d’arbres fruitiers et oliviers, à Oum S’kek (El Ayoun). Ces incendies se sont déclarés à Bou- hadjar, Ain Kerma, El Tarf, Bouthelda, Cheffia et El Ayoun, a-t-on signalé de même source.

APS

M’SILA

10 blessés dans une rixe entre deux Archs à Ouled Madhi

Mouad B.

Dix personnes sont blessées, dans la nuit du sa- medi à dimanche, lors d'une rixe qui a éclaté entre les membres de deux villages, dans la commune d’Ouled Madhi, wilaya M’Sila. Selon des témoignages, la bagarre s'est déclarée suite à un désaccord entre deux jeunes. Les événements ont rapidement dé- généré et aussitôt, deux troupes de protagonistes se sont formés, armés de matraques et autres barres de fer. L'intervention des éléments de la Gendarmerie nationale a permis d'en limiter les dégâts qui, selon nos sources, auraient pu être plus graves. Les blessés, âgés entre 20 et 63 ans, ont été transportés à l'hôpital Zahraoui de M’Sila.

Pénurie de lait et de pain à Slim

«Malgré le travail de sensibilisation à travers les médias qui a été fait au préalable par le ministère du Commerce pour éviter justement une pénurie des produits de base, comme le pain et le lait, pendant la fête de l’Aïd, certains commerçants n’ont pas suivi les directives de la tutelle», dira un habitant de la commune de Slim, 128 kilomètres au sud de M’Sila. «Une semaine avant la fin de Ramadhan, le sachet de lait se faisait rare et s’il est disponible son prix atteint les 30 DA », a-t-il ajouté. Plus grave, la rareté du pain durant les jours de fête a été sciemment entretenue par certains com- merçants afin d’augmenter le prix du pain, selon cet habitant. Une réflexion profonde s’impose pour mieux structurer le secteur du petit commerce de proximité.

TRAFIC DE STUPÉFIANTS

Saisie de 172 Kg de kif traité à Oran

Les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Sidi El Bachir (Oran) ont arrêté deux personnes en pos-

sessionde172kilosdekiftraité,a-t-onappris

dimanche auprès de ce corps sécuritaire. Agissantsurrenseignements,lesgendarmes ont interpellé, à hauteur de l’Université Bel- kaïd, commune de Bir El-Djir, deux per- sonnes se trouvant à bord d’un véhicule de marque Renault express, en possession de cette marchandise prohibée, a-t-on indiqué de même source. Une enquête a été ouverte par les éléments de ladite brigade pour élucider cette affaire.

TAMANRASSET

Un enfant meurt

emporté par les eaux en crue d’Oued Iheghi

Un enfant âgé d’une dizaine d’années est mort emporté par les eaux en crue d’Oued-Iheghi qui traverse la route nationale N° 1 à 50 km de Taman- rasset, a-t-on appris dimanche auprès des services de la Protection civile. La victime a été emportée par les eaux de pluies en furie qui se sont abattues samedi sur les monts de l’Ahaggar, alors qu’elle était descendue de voi- ture prêter main forte à son père pour libérer leur véhicule embourbé au milieu du lit de l’oued, ont indiqué des témoins oculaires, précisant que le père a réussi à s’agripper à un tronc d’arbre, avant que des citoyens ne viennent le secourir. L’enfant n’a pas eu cette chance et a été retrouvé, dimanche matin, sans vie cinq kilomètres plus loin, par les éléments de la Protection civile déployés sur les lieux. Comme chaque année en cette période de l’année marquée dans cette région par une forte activité pluvieuse et orageuse, les services de la Protection civile ont déclenché le plan d’urgence pour suivre la situation et intervenir le cas échéant.

8

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 13 Août 2013

 

PHILIPPINES

Le typhon Utor

arrive sur les côtes :

23 disparus

Le typhon Utor a atteint lundi matin les côtes des Philippines où 23 personnes étaient portées disparues, ont indiqué les autorités. Les disparus sont tous des pê- cheurs partis en mer ce week-end au large de la côte est de l'île principale, Luzon, ba- layée par le typhon, a indiqué le chef de l'agence des catastrophes naturelles. Utor, accompagné de pluies torrentielles

et

de vents atteignant les 200 km à l'heure,

a

touché terre vers 03h00 du matin lundi

(19h00 GMT dimanche). En début de mati- née, il se trouvait au-dessus de la province de Nueva Vizcaya (nord) et devrait se dépla- cer vers la mer de Chine méridionale en cours de journée. De fortes pluies se sont abattues sur la capitale, Manille, à 250 km vers le sud, mais aucune inondation n'était à déplorer. La plupart des écoles de la ville étaient toute- fois fermées lundi. Les Philippines se trou- vent sur la trajectoire des typhons et en affrontent une vingtaine chaque année. Certains font des centaines de morts. En décembre dernier, le typhon Bopha avait causé la mort de quelque 2 000 personnes, dans des inondations et glissements de ter- rain sur l'île de Mindanao (sud), une partie de l'archipel qui se trouve d'habitude hors de la trajectoire de ces violentes tempêtes.

Saisie d'une

importante quantité de drogue, six personnes arrêtées

Environ 200 kilos de drogue sous forme de méthamphétamine ont été saisis et six personnes ont été arrêtées dimanche par la police philippine dans une ancienne base navale américaine au nord de Manille, a in- diqué un porte-parole de la police. Les six personnes ont été interpellées alors qu'elles étaient en train de charger, dans le port de Subic, des sacs de voyages et des boîtes contenant environ 200 kilos de méthamphétamine hydrochloride, une drogue de synthèse psycho-stimulante, a déclaré l'inspecteur en chef, Roque Merde- gia. La valeur de la drogue saisie a été esti- mée à 34 millions d'euros, selon M. Merdegia, qui a ajouté que le raid de la police est le résultat de cinq mois d'opéra- tions d'infiltration.

ESPAGNE

34 migrants

secourus en mer

Les services espagnols de sauvetage ont

secouru samedi 34 immigrants illégaux qui tentaient d'atteindre la côte sud de l'Espagne à bord de quatre embarcations de fortune. Voyageant sur trois bateaux pneuma- tiques, vingt-quatre migrants d'Afrique sub- saharienne ont été récupérés dans les eaux du détroit de Gibraltar, selon les sauveteurs en mer. Une quatrième embarcation trans- portant dix autres migrants, dont une femme, a été interceptée. Les 34 migrants ont été transférés au port

de Tarifa, en Andalousie, où ils ont été pris

en charge par des employés de la Croix- Rouge. De nombreux migrants illégaux d'Afrique subsaharienne tentent presque quotidienne- ment de gagner l'Espagne notamment par voie maritime, à travers le détroit de Gibral- tar. En 2012, 3.804 immigrants clandestins ont gagné les côtes espagnoles par la mer, soit 30% de moins qu'en 2011, selon le minis- tère de l'Intérieur espagnol.

CHINE

Une réplique de magnitude 5,1 degrés frappe le Tibet

Plusieurs répliques, dont une de magnitude de 5,1, ont secoué lundi la préfecture de Qamdo de la région autonome du Tibet.

Aucune victime n'a été signalée dans les zones touchées par le séisme.Un

séisme de magnitude 6,1 a secoué lundi

à 5h23 (heure de Pékin) unezone voi-

sine entre les districts de Zogang et de

Markam de la préfecture de

Qamdo du Tibet, a annoncé le Centre du réseau sismique de Chine.L'épicen-

tre, situé à une profondeur de 10 km, a été localisé à 30 degrésde latitude nord

et

98 degrés de longitude est, a précisé

le

centre.

98 degrés de longitude est, a précisé le centre. INDONÉSIE Un séisme de magnitude 6,5 secoue

INDONÉSIE

Un séisme de magnitude 6,5 secoue l'est du pays

Un séisme de magnitude 6,5 a été en- registré lundi dans la province de Ma- luku dans l'est de l'Indonésie, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise,

a indiqué l'Agence de météorologie et

géophysique. Le séisme est survenu à

07h53 heure de Jakarta (00h53 GMT) et l'épicentre, d'une profondeur de 121 km, se situe à 155 km au nord-ouest de Maluku Tenggara Barat de la province

de Maluku, a déclaré un responsable de l'agence. «Nous n'émettrons pas

d'alerte au tsunami. Aucun dommage n'a été rapporté pour le moment, car l'épicentre était très profond», a-t-il in- diqué. L'Indonésie se trouve dans une zone sensible aux séismes appelée «la Ceinture de feu du Pacifique».

INONDATIONS EN CHINE

5 morts dans la province du Shanxi (nord)

Cinq personnes ont trouvé la mort et trois autres portées disparues à la suite d'inondations provoquées par les pluies dans la province du Shanxi (nord), ont confirmé dimanche les autorités locales. Des pluies torrentielles ont commencé

à s'abattre dimanche vers 15h00 sur le district de Linxian de la ville de Lüliang, provoquant des inondations éclairs sur un chantier, selon le gouvernement du district. Les opérations de secours se poursuivent pour retrouver les disparus.

SOUDAN-INONDATIONS

36 personnes périssent dans de crues

Trente-six personnes ont péri dans des inondations au Soudan, dans une région au nord de Khartoum touchée à plusieurs reprises par des fortes pluies depuis le 1er août, a indiqué dimanche

la radio d'Etat.

«Trente-six personnes ont été tuées dans l'Etat du Nil et 5.000 maisons ont

été détruites en raison des fortes pluies

et des inondations», a rapporté la radio

Omdurman. Accompagnée de vents violents, la pluie est tombée pendant quatre heures à Khartoum, où même les bâtiments modernes ont souffert de fuites. Un photographe de l'AFP a constaté samedi que les environs de Khartoum avaient été transformés en

que les environs de Khartoum avaient été transformés en un lac, d'où des maisons, détruites ou

un lac, d'où des maisons, détruites ou partiellement endommagées, émer- geaient. Ceux dont les habitations te- naient encore débout avaient sorti leurs

meubles et autres biens à l'extérieur et certains étaient assis sur des lits pour échapper à l'eau de couleur marron. Le Bureau de la coordination des af- faires humanitaires (Ocha) de l'ONU avait précisé que Khartoum et l'Etat du Nil avaient été les plus touchés par ces inondations qui avaient également af- fecté cinq autres provinces.

détruit ou

endommagé plus de 14 000 maisons dans les provinces affectées», avait alors indiqué l'Ocha.

«Les crues subites ont (

)

CHILI

Une secousse tellurique de 4,9 degrés secoue le Nord du pays

Une secousse tellurique de magnitude de 4,9 degrés sur l'échelle de Richter a été enregistrée, dimanche à Antofagasta, au nord du Chili, indique l'Institut sismologique de l'Université du Chili.

La secousse, dont l'épicentre a été localisé à 58 kilomètres au sud de Calama et à 1500 km de Santiago, précise la même source. Ce mouvement tellurique a été précédé d'une autre secousse de 3,4 degrés sur l'échelle de Richter, qui s'est produite vers 4h55 dans la même région. Selon l'Office national des urgences du Chili (Onemi), les deux secousses n'ont pas fait de victimes ni de dégâts matériels.

AUDE-FRANCE

7 personnes tuées dans deux accidents de la route

Sept personnes ont trouvé la mort dans deux accidents de la route survenus dimanche dans l'Aude, situé dans le sud-ouest de France, rapportent dimanche des médias locaux. Un autocar de tourisme, qui transportait des passagers français et espagnols entre Marseille et Murcie (sud de l'Espagne), a dévié de sa trajectoire sur l'autoroute A9. Deux personnes, une Espagnole de 55 ans et un Français de 54 ans, ont été tuées et une trentaine d'autres blessées, dont deux griè- vement. L'accident a mobilisé d'importants moyens de secours : 130 sapeurs-pompiers, de nombreux gendarmes, quatre hélicoptères et une vingtaine d'ambulances, ajoutent des médias locaux. Après une perte de contrôle, une voiture avec à son bord quatre jeunes hommes et deux jeunes femmes s'est fracassée sur une structure en béton à la sortie de Carcassonne, tuant cinq personnes sur place.

APS

Mardi 13 Août 2013

ÉCONOMIE

DK NEWS

9

TRANSPORT

MARITIME

Les frets secs

reculent

au plus bas en un mois et demi

Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, atteignant leur point le plus bas en un mois et demi, puisque l'activité ralentit en pleine saison estivale, tandis que les frets pétroliers ont évolué en ordre dispersé.

que les frets pétroliers ont évolué en ordre dispersé. Indice phare du marché, le Baltic Dry

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui reflète l'évolution des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, char- bon, métaux, céréales, etc.) a fini vendredi à 1.001 points, au plus bas depuis le 20 juin, contre 1.065 points une semaine au- paravant. Le Baltic Capesize Index (BCI), qui com- pile les tarifs de la catégorie de navires «Capesize» a terminé la semaine à 1.813

points, son minimum depuis le 21 juin, contre 1.950 points le vendredi précédent. Le Baltic Panamax Index (BPI), qui syn- thétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie «Panamax», appelés ainsi car leurs dimensions sont adaptées au passage du canal de Panama, a terminé à 948 points vendredi, au plus bas depuis le 25 juin, contre 1.021 points une semaine auparavant. De leur côté, les

tarifs des transports pétroliers ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière. Ainsi, les tarifs pour le transport de pé- trole brut ont rebondi après avoir connu un accès de faiblesse la semaine dernière. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut, a fini à 632 points vendredi, contre 618 points la semaine précédente. A l'inverse, les tarifs pour le transport

de produits pétroliers se sont effondrés à leur plus bas en un mois, après avoir atteint la semaine précédente leur plus haut de- puis fin avril. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a ter- miné à 576 points, son minimum en un mois, contre 618 points sept jours aupa- ravant.

AFRIQUE - COMMERCE

Le commerce intrarégional africain tourne autour de 10 à 12 %

Les pays africains ont des opportunités pour développer leur commerce intrarégional qui tourne actuellement autour de 10% à 12 %, indique Carlos Lopez, secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA), dans sa dernière contribution sur le site de l’organi- sation. «Historiquement, le commerce intrarégional formel afri- cain a tourné autour de 10 à 12 %, même si ce chiffre pourrait être beaucoup plus élevé» car il ne tient pas compte «des sta- tistiques lacunaires ni des échanges informels», a souligné ce responsable dans sa contribution intitulée «Le commerce fera-t-il la différence en Afrique ?» Néanmoins, «les échanges internes aux communautés économiques régionales croissent plus rapidement que les exportations africaines vers le reste de l’Afrique et le reste du monde», constate M. Lopez. Selon ce dernier, le Marché commun d’Afrique orientale et australe a presque quintuplé ses échanges intra-africains depuis le lancement de son accord de libre-échange en 2000 alors que la Communauté de développement de l’Afrique australe a plus que triplé ses échanges internes et la Com-

munauté de l’Afrique de l’Est les a plus que doublés. Partant de ce constat, M. Lopez pense que les pays africains peuvent contribuer avec différents intrants à la fabrication de produits intermédiaires et finaux au plan international avec une mul- titude de résultats positifs, tels que la création d’emplois et des gains de productivité. Le secrétaire exécutif a ajouté que les gouvernements sont appelés à mettre en place «la meilleure combinaison de politiques commerciales et industrielles susceptible de soutenir les industries manufacturières locales qui créent des emplois». M. Lopez souligne que «pendant de nombreuses années, l’Afrique n’a eu aucune influence sur les marchés, et donc sur les prix, dans les échanges mondiaux «et il pense que «l’occasion se présente (pour l’Afrique) de renverser les rôles». Selon ce responsable «les nouvelles perspectives qui s’offrent en matière de coopération Sud-Sud, notamment du fait de la zone continentale de libre-échange proposée et des échanges intra-africains qui s’ensuivront, vont briser le monopole détenu par les pays développés» et fourniront un plus grand choix de partenaires commerciaux.

ÉNERGIE

Les cours

du brut

en baisse

en Asie sur des prises de bénéfices

Les cours du pétrole s'affichaient en baisse hier matin en Asie, en raison de prises de bénéfices après le rebond des prix en fin de semaine dernière causé par des indicateurs chinois encourageants. Le baril de «Light sweet crude» (WTI) pour livrai- son en septembre perdait 7 cents à 105,90 dollars US, tandis que le Brent de la mer du Nord à même échéance reculait de 25 cents à 107,97 USD. «On assiste à quelques prises de bénéfices après

les gains enregistrés en fin de semaine dernière, à la suite des indicateurs chi- nois positifs», a déclaré Desmond Chua, analyste. Après cinq séances de recul, le baril de «Light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre avait gagné vendredi 2,57 dollars pour s'établir à 105,97 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septem- bre avait progressé de 1,54

USD à 108,22 dollars sur l'Intercontinental Ex- change (ICE) de Londres. La Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir après les Etats- Unis, a indiqué en fin de semaine dernière avoir af- fiché une production in- dustrielle en hausse de 9,7% en juillet sur un an, la plus forte depuis cinq mois. Et ses ventes de détail ont augmenté de 13,2% sur un an en juillet, presque au même rythme que le mois précédent.

FRANCE - BRÉSIL

Technip

remporte 8 contrats auprès de Petrobras (Brésil) pour 1,35 milliard d'euros

La société française d'ingénierie pétrolière Technip a annoncé hier avoir remporté huit contrats auprès du groupe pétrolier brésilien Petrobras, pour une valeur totale de 1,35 milliard d'euros. Ces contrats ont été attribués à la co- entreprise formée par Technip et l'armateur norvégien DOF, ont précisé les deux sociétés dans un communiqué commun. «La valeur totale pour Technip est d'environ 1,35 milliard d'euros», indique le texte. Les contrats portent sur la construction de quatre nouveaux navires de pose de conduites sous-marines et sur leur exploitation dans les eaux brésiliennes pour installer des conduites flexibles, ont ajouté les deux sociétés. Technip sera responsable de la pose des conduites flexibles et DOF sera en charge des opérations en mer, tandis que la conception et la construction des quatre navires ont été confiées à Vard, groupe norvégien de construction navale coté à Singapour et détenu en majorité par l'italien Fincantieri. Deux des bateaux, d'une capacité de tension de pose de 300 tonnes, seront fabriqués au Brésil. Les deux autre auront une capacité de tension de 650 tonnes, soit «la plus importante capacité de tension de pose de flexibles au monde», ce qui permettra l'installation de conduites flexibles de large diamètre dans des eaux ultra profondes au large du Brésil. La livraison des navires est

prévue pour 2016-2017 et les contrats auront une durée de huit ans à compter du début des opéra- tions. Ils pourront être renouvelés pour une pé- riode additionnelle de huit ans, ont ajouté Technip et DOF.

APS

10

DK NEWS

ÉCONOMIE

Mardi 13 Août 2013

L'euro

baisse

face au dollar sur les marchés européens

L'euro baisse face au dollar sur les marchés européens L'euro s'échangeait en baisse face au dollar

L'euro s'échangeait en baisse face au dollar hier dans un marché sans grand volume d'échanges, dans l'attente de la publication cette semaine d'indicateurs économiques aux Etats-Unis. La devise européenne valait 1,3306 dollar en milieu de matinée, contre 1,3336 dollar vendredi soir. Elle montait face à la devise nippone, à 128,62 yens contre 128,35 yens vendredi. Le dollar progressait également face au yen, à 96,66 yens contre 96,18 yens vendredi. Après plusieurs séances de baisse pour le billet vert, les investisseurs pro- fitaient de l'opportunité de faire des achats à bon compte, poussant le dollar à la hausse, notaient les analystes. Mais sur les marchés, «aucun mou- vement dramatique n'est à attendre puisque la dynamique manque, la ma- jorité des courtiers étant en vacances», indiquait une analyste chez Gekko Mar- kets. Les cambistes commençaient égale- ment à se positionner en prévision d'une semaine riche en indicateurs écono- miques aux Etats-Unis. Les marchés scrutent en effet la moindre statistique économique américaine, espérant y trou- ver un indice sur le futur de la politique monétaire ultra-accommodante de la Réserve fédérale américaine (FED). Si la reprise de l'économie américaine continue à se consolider, la FED pourrait réduire ses injections mensuelles de li- quidités, à hauteur de 85 milliards de dollars, dès septembre. Toute perspective de réduction anti- cipée des injections de liquidités de la FED a tendance à soutenir le dollar puisque ces mesures en diluent la va- leur. De son côté, la livre britannique mon- tait face à l'euro, à 85,94 pence pour un euro, et baissait face au billet vert, à 1,5481 dollar pour une livre. La devise helvétique baissait face à l'euro, à 1,2316 franc suisse pour un euro, comme face au dollar, à 0,9257 franc pour un dollar. L'or valait 1.326,65 dollars l'once, contre 1.309 dollars vendredi soir.

Le ministre belge des AE en visite en RD Congo

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a entamé hier une visite de travail de trois jours en République démocratique du Congo (RDC), où il assurera entre autres le suivi de l'application de l'accord-cadre sur la pacification de l'Est congolais, a indiqué l'ambassade de Belgique.

«Nous devons tout faire pour que l'accord d'Addis-Abeba soit appliqué, afin d'arriver à une situation d'apaisement. Je suis content de voir qu'on entame en RDC les concertations nationales pour mettre fin à la crise. Je vais également beaucoup m'intéresser au développement économique», a déclaré à son arrivée dimanche soir Didier Reynders à la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC). Au cours de sa visite, le chef de la diplomatie belge s'entre- tiendra avec son homologue, Raymond Tshibanda, avec lequel

il doit notamment évoquer l'application de l'accord-cadre

d'Addis-Abeba du 24 février 2012. Selon cet accord, parrainé par l'ONU, les 11 pays africains signataires s'engagent à ne soutenir aucun groupe armé dans l'est de la RDC, en proie à une instabilité chronique depuis

de la RDC, en proie à une instabilité chronique depuis deux décennies. L'accord-cadre - qui demande

deux décennies. L'accord-cadre - qui demande à Kinshasa des réformes po- litiques et sécuritaires - devrait également être au programme des discussions prévues demain entre le chef de la diplomatie belge et le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo, a-t-on indiqué. Une entrevue est par ailleurs prévue aujourd’hui avec le nouveau chef de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), l'Allemand Martin Kobler. Demain matin, le ministre belge doit rencontrer le président de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Céni), l'abbé Apollinaire Malu-Malu. Durant son séjour, Didier Reynders, va aussi discuter avec des acteurs économiques belges et congolais afin de jauger le climat des affaires, a-t-on fait savoir.

La Corée du Sud face à un manque d'électricité

Le ministre sud-coréen du Commerce,

de l'Industrie et de l'Energie, Yoon Sang- Jick, a appelé hier les administrations publiques à économiser l'énergie, après

la fermeture de deux centrales.

«Nous faisons face à une crise éner- gétique qui sera peut-être la plus grave»,

a déclaré le ministre alors que la Corée

du Sud est submergée par une vague de chaleur et que plusieurs réacteurs de ses centrales nucléaires ont été stoppés. La centrale Dangjin III, d'une capacité de 500 megawatts, a été stoppée et ne devrait pas reprendre du service avant une semaine en raison de problèmes techniques, a indiqué un porte-parole du distributeur d'électricité Korea Power

Exchange (KPE). Une autre centrale, celle de Seocheon, qui fonctionne au charbon, s'est arrêtée de fonctionner pendant une heure hier

matin et n'a repris qu'à la moitié de ses capacités, qui sont au total de 200 MW, a ajouté le porte-parole.

Le niveau jugé nécessaire pour assurer la fourniture sans problème d'électricité à tout le pays est de quatre gigawatts. Si les réserves nationales descendent sous les deux gigawatts, une alerte est auto- matiquement déclenchée, qui demande aux administrations publiques d'éteindre la climatisation, les lumières et tout ap- pareil électrique non essentiel, tels que les fontaines d'eau potable.

Cette alerte n'a pas été déclenchée mais le ministère de l'Energie a demandé la mise en place de ces mesures d'ores et déjà, qualifiant la situation d'«extrême urgence». Le ministère va également renforcer la surveillance des centres commerciaux, qui ne doivent pas chercher à ramener la température intérieure sous les 26 de- grés. Des températures plus élevées que la normale cet été et la fermeture de plu- sieurs réacteurs nucléaires (six sur un total de 23) ont provoqué un pic de la consommation d'électricité alors que l'offre était en baisse. (APS)

DEMANDE MONDIALE DE GNL

Shell

prévoit un doublement dans les dix prochaines années

La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) doublera au cours des dix prochaines années, a indiqué le patron du groupe anglo-néerlandais Shell dans un entretien publié hier. «Au cours des 20 dernières années, la demande mondiale de GNL a doublé. Et nous pensons qu'au cours des dix prochaines années elle doublera encore», a déclaré Peter Voser au quotidien Kommersant. «Nous estimons que d'ici à 2020 la demande mondiale de GNL représentera 500 millions de tonnes», a-t-il précisé. Le patron du géant pétrolier a estimé que la croissance de la demande viendrait essentiellement de la région Asie- Pacifique «car la plupart de ces pays ne s'adressent que main- tenant aux fournisseurs pour conclure des contrats à long terme». La liquéfaction du gaz naturel permet un transport plus

facile de cette ressource, par exemple par bateau et non uni- quement par des gazoducs très coûteux à construire et qui présentent peu de flexibilité. Shell est engagé en Russie dans une partenariat avec le géant public Gazprom. Les deux groupes ont signé en avril des accords renforçant leur coopération dans l'Arctique russe, une des sources jugées prometteuses d'extraction. Il a cependant estimé que la mise en exploitation des res- sources de l'Arctique, une zone très isolée aux conditions cli- matiques extrêmes, nécessiterait «dix ans, voire plus» mais qu'il existait en Russie des projets dans le GNL «qui peuvent apporter des bénéfices tout de suite». Shell est partenaire de Gazprom dans la production de GNL sur le projet de Sakhaline 2, en Extrême-Orient russe. D'autres sociétés, comme le pétrolier Rosneft ou le groupe gazier No- vatek, préparent des projets dans ce domaine.

Le pétrole

progresse à New York mais recule à Londres

Les prix du pétrole divergeaient hier en cours d'échanges européens, le WTI étant soutenu par l'optimisme des in- vestisseurs sur l'économie américaine tandis que le Brent était pénalisé par une hausse du dollar. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 20 cents par rapport à la clôture de vendredi. Dans les échanges électroniques sur

le New York Mercantile Exchange (Ny-

mex), le baril de «Light sweet crude» (WTI) pour la même échéance gagnait 10 cents à 106,07 dollars. La référence américaine était soute- nue hier par la bonne disposition des

investisseurs à l'égard des Etats-Unis, au début d'une semaine riche en statis- tiques sur la première économie mon- diale. Premier consommateur d'or noir au monde, les Etats-Unis absorbent un cinquième de la production mondiale de pétrole. A l'inverse, le Brent reculait hier en cours d'échanges européens, affecté par la hausse du dollar. Le dollar rebondissait en effet hier,

les investisseurs réalisant quelques achats à bon compte après plusieurs séances de baisse. Or, l'appréciation de la monnaie amé- ricaine rend les achats d'actifs libellés en dollar plus coûteux pour les inves-

tisseurs munis d'autres devises. Le Brent était également pénalisé par quelques prises de bénéfices, ayant clôturé en hausse vendredi après plu- sieurs séances de baisse. Les cours du brut avaient été dopés vendredi par de bonnes données éco- nomiques en provenance de Chine, le deuxième consommateur mondial d'or noir. La production industrielle chinoise a ainsi progressé de 9,7% en juillet sur un an, sa plus forte hausse en cinq mois, tandis que les ventes au détail ont aug- menté de 13,2% sur un an en juillet, selon les chiffres officiels dévoilés ven- dredi.

APS

Mardi 13 Août 2013

ÉCONOMIE

DK NEWS

11

CROISSANCE

Recul de 4,6%

du PIB de la Grèce en glissement annuel

Recul de 4,6% du PIB de la Grèce en glissement annuel Le Produit intérieur brut (PIB)

Le Produit intérieur brut (PIB) de la Grèce a reculé de 4,6% au deuxième trimestre 2013 par rapport à la même période de l'année dernière, contre 5,6% au premier trimestre 2013, a annoncé lundi l'Autorité des services statistiques grecques (Elstat), publiant la première estimation pour cette période.

Cette estimation provisoire montre une poursuite mais aussi un ralentisse- ment de la récession qui frappe depuis six ans le pays, plongé dans la crise de la dette. Après une contraction du PIB de 6,4% en 2012, le gouvernement grec table sur un recul de 4,3% du PIB en 2013 alors que la reprise est prévue pour fin 2014 avec une croissance d'au moins de 0,2%, selon les prévisions du budget de l'Etat.

Le budget du gouvernement central, qui ne comprend pas le service de la dette et les dépenses des localités locales et des caisses de retraites, «a atteint un excédent primaire de 2,6 milliards d'eu- ros, entre janvier et juillet 2013», a indiqué lundi le ministre adjoint aux Finances Christos Staïkouras. La Grèce espère réaliser un excédent primaire en 2013 ce qui va lui permettre de commencer «la procédure pour alléger

sa dette publique», rappelle le commu- niqué ministériel. La Grèce est soumise à une forte aus- térité depuis 2010 après l'explosion de la crise de la dette et son recours au méca- nisme de sauvetage UE-FMI pour béné- ficier des prêts internationaux et éviter la faillite. Les créanciers du pays ont ré- cemment salué «des progrès» réalisés par l'économie grecque et ont poursuivi le versements des prêts au pays.

La Russie en «stagnation» économique La Russie est entrée dans une période de «stagnation» économique,
La Russie
en «stagnation»
économique
La Russie est entrée dans
une période de «stagnation»
économique, mais pas en ré-
cession, a estimé lundi le mi-
nistre du Développement éco-
nomique, après la publication
de chiffres de croissance très
décevants.
«Il n'y a pas de récession.
Et il n'y en aura pas», a déclaré
Alexeï Oulioukaev dans un en-
tretien publié par le quotidien
Kommersant. «Une stagna-
tion, probablement, le terme
est approprié», a-t-il dit, ju-
geant le rythme de la crois-
sance «très bas».
Le produit intérieur brut
du pays a augmenté de 1,2%
au deuxième trimestre par
rapport à la même période un
an plus tôt, après 1,6% au pre-
mier, selon une première es-
timation publiée vendredi par
l'institut fédéral Rosstat. Le
gouvernement attendait au
contraire une accélération à
1,9% et a déjà indiqué qu'il
pourrait revoir à la baisse sa
prévision pour l'année, actuel-
lement à 2,4%, après 3,4% en
2012 et 4,3% en 2011.
Il s'agit de la plus faible
croissance enregistrée par la
Russie depuis la récession de
2008-2009.

Ralentissement de la croissance du Japon

La croissance du Japon a ralenti entre avril et juin, à 0,6% en rythme trimes- triel, en raison d'une activité moins in- tense dans l'immobilier, a annoncé le gouvernement lundi. Il s'agit d'une performance honorable mais en retrait par rapport à la dyna- mique du premier trimestre (+0,9% en rythme trimestriel). Comme au premier trimestre 2013, la croissance a été soutenue au deuxième par la consommation des ménages (+0,8% par rapport au trimestre de jan- vier à mars), dont le moral a été dopé par la politique de relance du Premier ministre conservateur Shinzo Abe de- puis son retour au pouvoir en décembre. La demande publique s'est en outre intensifiée (+1,0%), aidée par l'augmen- tation des dépenses de fonctionnement et d'investissement des autorités. Dans

le cadre de ses efforts pour soutenir l'activité, le gouvernement a consacré plus de 40 milliards d'euros aux travaux publics dans son budget annuel, qui s'ajoutent à une somme voisine déjà in- tégrée dans un plan de relance mis sur les rails en janvier. L'investissement des entreprises n'a en revanche toujours pas décollé et le commerce extérieur du pays a moins tiré l'activité au printemps qu'en début d'année. La croissance a été par ailleurs for- tement ralentie par un coup de frein dans le secteur de l'immobilier rési- dentiel (-0,2%), qui avait nourri le dy- namisme économique lors des trimes- tres précédents. Au mois de juin, la production in- dustrielle du pays s'est un peu moins repliée qu'estimé dans un premier

temps, reculant de 3,1% sur un mois à cause d'une activité moins intense dans la construction automobile, a par ail- leurs annoncé le ministère de l'Indus- trie. L'évaluation initiale du Meti, publiée fin juillet, faisait état d'une baisse de 3,3%. Il s'agit du premier recul mensuel enregistré depuis janvier, a précisé le ministère, ajoutant que la production avait été inférieure en juin de 4,6% à celle du même mois en 2012. Le ministère a jugé néanmoins que la production industrielle montrait «des signes de reprise à un rythme modéré». D'après une enquête du Meti auprès des professionnels, la production pour- rait en effet rebondir vigoureusement de 6,5% en juillet, avant se contracter de 0,9% en août.

CHANGES

L'euro ouvre la semaine en baisse face au dollar

L'euro baissait face au dollar lundi dans un marché affecté par plusieurs semaines de spéculations sur un éventuel ralentis- sement des mesures de soutien à l'écono- mie de la Réserve fédérale américaine (Fed). La monnaie européenne valait 1,3326 dollar lundi matin, contre 1,3336 dollar vendredi soir. Elle progressait face à la de- vise nippone, à 128,63 yens contre 128,35 yens vendredi soir. Le dollar également progressait face au yen, à 96,53 yens contre 96,18 yens vendredi. Selon des analystes, après plusieurs séances à la baisse du billet vert, les investisseurs profitaient de l'op- portunité de faire des achats à bon marché, poussant le dollar à la hausse. Les cambistes commençaient également à se positionner en prévision d'une semaine riche en indi- cateurs économiques aux Etats-Unis, qui verra notamment la publication du chiffre de ventes de détail et de la production in- dustrielle. Face à l'ensemble des grandes

devises, le billet vert est descendu la semaine dernière à un plus bas en sept semaines en raison du regain d'incertitudes sur la date où la Fed commencera à ralentir son soutien à l'économie. Les mesures de la Fed, qui se traduisent notamment par des injections massives de liquidités dans le système financier américain (à hauteur de 85 milliards de dollars par mois), ont pour effet de diluer la valeur du billet vert.

A l'inverse, la perspective d'une diminution

de ces injections a pour effet de le revigorer. Parallèlement, l'euro perdait les gains qui lui ont permis d'effleurer jeudi le seuil des 1,34 dollar grâce notamment à des signes solides d'une stabilisation en Alle- magne, le moteur de la croissance de la

zone euro, selon des analystes. De son

côté, la livre britannique se stabilisait face

à l'euro, à 86,02 pence pour un euro, et

baissait face au billet vert, à 1,5493 dollar pour une livre. La devise helvétique baissait face à l'euro, à 1,2313 franc suisse pour un euro, comme face au dollar, à 0,9240 franc pour un dollar.

La France n'a pas revu à la baisse la prévision de croissance pour 2013

Le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici a assuré dimanche ne pas avoir revu à la baisse la prévision de croissance de la France pour 2013. «Il n'y a pas eu de modification de la prévision de croissance comme j'ai pu le

lire», a déclaré dimanche matin M. Mos- covici. Cette déclaration intervenait au len- demain d'une interviewà Nice Matin, dans laquelle le ministre déclarait : «Nous connaissons les tendances et cette année,

la croissance sera faible voire étale, entre

moins 0,1 et plus 0,1». Or, le gouvernement français tablait jusqu'à présent sur une modeste croissance de l'ordre de 0,1% de l'économie du pays. «Je n'ai fait aucune

révision de la prévision de croissance de

la France, c'est une simplification qui ne

trahit pas, qui ne traduit pas ma propre pensée», a assuré M. Moscovici dimanche matin. «La prévision de croissance est revue au moment de la loi de Finances», a-t-il ajouté. Quelques heures plus tôt, le

ministre était intervenu sur les ondes de

la radio RTL pour expliquer que la prévision

de croissance entre moins 0,1 et plus 0,1 évoquée par lui dans Nice Matin faisait en fait référence à des chiffres «Totalement dans le domaine public : ce sont les chiffres de l'Insee, c'est le consensus des instituts

de conjoncture».

APS

12 DK NEWS

SAN

Mardi 13

LES PHOBIES

Complexes ou simples malaises ?

Les phobies sont une forme de troubles anxieux où l’angoisse se focalise sur un objet, une situation ou une activité précise qui ne la justifie pas. Si certaines formes s’atténuent généralement grâce à des stratégies d’évitement, d’autres peuvent perturber sérieusement la vie quotidienne.

Est-il normal d’avoir peur d’objets ou de situations particulières ?

La peur est une émotion naturelle et utile. Elle nous protège car elle nous pousse à agir, par exemple en nous incitant à fuir lorsque nous nous sentons en danger. Tout le monde peut avoir des peurs, voire de pe- tites phobies, préférer l’escalier à l’ascen- seur, changer de trottoir à la vue d’un chien, redouter de prendre l’avion. La plupart du temps, nous vivons avec ces peurs et nous nous en accommodons. L’enfant terrorisé à l’idée d’être interrogé en classe restera sans doute un adulte timide et ne deviendra pro- bablement jamais un grand orateur. Cela ne l’empêchera pas, avec ce trait de personna- lité qui le caractérise, de trouver sa place dans la société. En revanche, lorsque la peur nous para- lyse en l’absence de danger réel, prend des proportions démesurées, monopolise nos pensées et influence de façon négative nos comportements et nos choix, elle devient pathologique.

Quels sont les différents types de phobies ?

Les phobies sont une forme d’anxiété. La personne phobique réalise que sa peur est excessive et irrationnelle, mais elle ne peut pas résister au besoin d’éviter l’objet de sa crainte. La phobie devient grave lorsqu’elle oblige la personne touchée à restreindre ses activités et que sa qualité de vie s’en ressent. On distingue trois principaux types de pho- bies : les phobies simples, l’agoraphobie et la phobie sociale.

La phobie simple La phobie simple est la peur anormale, excessive et injustifiée d’un objet ou d’une situation : peur de certains animaux, du vide, de l’avion, de l’eau, des miroirs, des ai- guilles, etc. Il y aurait plus de six mille sortes de phobies simples ! Certaines sont assez ré- pandues, comme la peur des lieux clos (claustrophobie), d’autres sont plus rares et peuvent sembler bizarres. La plupart des personnes vivent avec leur phobie en mettant en place des stratégies d’évitement. Par exemple, un phobique des insectes préférera vivre dans un apparte- ment en ville plutôt que dans une maison à la campagne.

Quelques phobies de A à Z

Acrophobie : peur des lieux élevés. Clinophobie : peur de se mettre au lit. Coulrophobie : peur des clowns. Éreuthophobie : peur de rougir en public. Gamétophobie : peur du mariage.

: peur de rougir en public. Gamétophobie : peur du mariage. Géphyrophobie : peur de traverser

Géphyrophobie : peur de traverser un pont. Kathisophobie : peur de s’asseoir. Mysophobie : peur de la poussière. Nostophobie : peur de rentrer chez soi. Pédiophobie : peur des enfants et des pou- pées. Scopophobie : peur d’être regardé. Zélophobie : peur de la jalousie.

L’agoraphobie Les personnes atteintes d’agoraphobie redoutent de se retrouver dans des lieux pu- blics dont elles pensent qu’elles ne pourront pas s’échapper ; par exemple dans les trans- ports en commun, centres commerciaux, files d’attente ou théâtres. Certains agora- phobes restent chez eux pendant des an- nées, ne sortant qu’exceptionnellement,

accompagnés d’un proche de confiance. Les personnes souffrant de troubles paniques développent parfois une agoraphobie, mais certains agoraphobes ne connaissent pas ce type de trouble.

La phobie sociale La phobie sociale est une forme grave et parfois très invalidante de phobie. Elle se ca- ractérise par la crainte d’être observé et jugé par les autres, ou encore d’être gêné ou hu- milié par ses propres actions. Elle se mani- feste par une peur déraisonnable d’une ou plusieurs situations sociales : peur de pren- dre la parole devant un groupe, de s’adres- ser à des inconnus, de manger sous le regard des autres, d’aborder une personne du sexe opposé ou encore de se rendre à

l’école. Dans ce dernier cas, on parle de pho- bie scolaire. La phobie sociale interfère for- tement avec le travail ou l’école et peut conduire à la dépression.

Le trac est-il une forme de phobie sociale ?

Le trac est l’angoisse normale que l’on ressent avant d’affronter un public, de subir une épreuve. Cette peur est due à la crainte d’être jugée par d’autres personnes, un jury ou un public par exemple. Cependant, à la différence de la phobie sociale, cette an- goisse se dissipe progressivement dans l’ac- tion. Ce n’est donc pas une forme de phobie. Des médicaments sont parfois prescrits pour réduire certains symptômes physiques du trac tels que les palpitations et la transpi- ration. Certains comédiens, hommes poli- tiques ou cadres d’entreprise utilisent un médicament bêtabloquant (Avlocardyl, Pro- pranolol Ratiopharm) pour calmer leur trac avant de prendre la parole en public. Ces médicaments n’entraînent pas de dépen- dance, mais leurs effets sur le cœur impli- quent de ne jamais les utiliser sans avis médical.

Quelles sont les causes des phobies ?

L’existence de facteurs génétiques n’a pas été démontrée dans l’apparition des pho- bies. L’éducation et l’environnement fami- lial semblent jouer un rôle important. Un père ou une mère phobique peut transmet- tre à son enfant une vulnérabilité émotion- nelle qui le prédisposera aux phobies. Les phobies simples sont souvent liées à des événements traumatisants dans l’en- fance, qu’ils soient réels ou fantasmés. Une phobie des chiens peut s’installer chez un enfant qui a vraiment été mordu, mais aussi chez un enfant qui a imaginé être attaqué par un chien. L’apparition d’une agoraphobie est sou- vent liée à la survenue répétée de crises de panique, mais elle peut apparaître progres- sivement, sans être liée aux troubles pa- niques. La phobie sociale peut avoir pour origine une situation vécue, mais elle peut égale- ment se développer à la suite de l’observa- tion du comportement d’autres personnes (par exemple l’humiliation d’un individu par un groupe). Elle est souvent précédée d’une timidité marquée pendant l’enfance. Le fait de grandir dans une famille repliée sur elle-même, ayant peu de contacts so- ciaux, et dans laquelle le jugement des au- tres a une importance excessive peut induire une prédisposition à la phobie so- ciale.

TÉ

La peur des lieux clos (claustrophobie)
La peur
des lieux clos
(claustrophobie)

DK NEWS 13

T É La peur des lieux clos (claustrophobie) DK NEWS 1 3 Quel type de psychothérapie

Quel type de psychothérapie pour soigner les phobies ?

Le choix du type de thérapie se fait en fonction des motivations de la personne phobique, du temps et de l’énergie qu’elle peut y investir. Si son objectif principal est de supprimer rapidement ses symptômes, elle pourra choisir une thérapie cognitive et comportementale. Si elle souhaite faire un travail en profondeur sur elle-même pour identifier les origines de son trouble, elle s’orientera plutôt vers une thérapie d’inspi- ration analytique, plus longue. L’hypno thé- rapie peut également trouver sa place dans le traitement des phobies.

L’objectif des thérapies cognitives et comportementales est de réduire ou de sup- primer les symptômes qui accompagnent la phobie. Elles peuvent soulager les per- sonnes atteintes en quelques mois. Ces thé- rapies consistent à exposer progressivement le malade à la situation qui déclenche la peur, jusqu’à ce qu’il réussisse à contrôler son anxiété. Cette désensibilisation fait d’abord appel à l’imagination du patient (on lui demande d’imaginer la situation redou- tée), avant de le confronter réellement à l’objet de sa phobie, tout en l’aidant à contrôler ses réactions. L’apprentissage de techniques de respiration et de relaxation peut compléter efficacement la thérapie. Le traitement des phobies sociales fait parfois appel aux techniques du jeu de rôle. La situation angoissante est mise en scène avec comme partenaires le psychothéra- peute et éventuellement d’autres patients souffrant du même trouble. Le thérapeute donne des conseils pour affronter la situa- tion, et la scène est rejouée jusqu’à ce que le comportement du patient soit plus adapté, et qu’il se sente en mesure de réagir en contrôlant son anxiété.

Quels médicaments pour soulager les phobies ?

Dans la plupart des phobies, les médica- ments ne sont utilisés que ponctuellement, pour soulager les symptômes de l’anxiété, lorsque le patient va devoir affronter l’objet de sa phobie. Seule la phobie sociale peut faire l’objet d’un traitement de fond sur plu- sieurs mois.

Les médicaments

anxiolytiques

Les manifestations d’une phobie simple peuvent être atténuées par des médica- ments anxiolytiques, lorsque la personne doit affronter la situation qui lui fait peur.

En cas de phobie de l’avion par exemple, un médecin peut prescrire une benzodiazépine anxiolytique. Pris une demi-heure avant de monter dans l’avion, ce médicament soula- gera les symptômes anxieux le temps du vol. L’usage des anxiolytiques ne doit toute- fois être envisagé qu’exceptionnellement, car ces médicaments ne soignent pas l’ori- gine de la phobie. Leur consommation ré- gulière comporte des risques de dépendance et leur effet diminue avec le temps. La buspirone (Buspirone Génériques), un anxiolytique dénué d’effet sédatif, est également utilisée pour soulager les symp- tômes anxieux en cas de phobie. Son délai d’action est plus long que celui des benzo- diazépines.

Les médicaments

antidépresseurs

Les médicaments antidépresseurs conte- nant de la paroxétine, de l’escitalopram et de la venlafaxine se sont révélés efficaces dans le traitement de la phobie sociale, lorsque celle-ci interfère fortement avec la vie sociale ou professionnelle. Le traitement est habituellement prescrit en association avec une thérapie cognitive et comporte- mentale.

Comment aider une personne atteinte de phobie ?

Vivre avec une personne phobique peut créer de nombreuses frustrations. Le com- portement de l’entourage est primordial pour repérer la phobie, inciter la personne malade à consulter un médecin et la soute- nir pendant son traitement. Repérer une phobie peut être difficile, même pour l’entourage immédiat. Les stra- tégies d’évitement peuvent être soigneuse- ment dissimulées. Lorsque l’on réalise qu’un proche souffre de phobie, il est indis- pensable d’en discuter sans le juger, et d’évaluer avec lui l’impact de la maladie sur sa vie et sur celle de son entourage. Si les symptômes ne sont pas très handi- capants, il faut respecter ceux-ci et ne pas essayer de forcer la personne phobique à af- fronter les situations qui l’angoissent. Il est même tout à fait acceptable de lui faciliter la vie (par exemple en prévenant des amis avec qui on part en vacances). La phobie n’est pas une maladie honteuse. Si les répercussions de cette phobie pro- voquent une souffrance, il est essentiel de faire comprendre à la personne malade que des traitements efficaces peuvent la soula- ger rapidement.

des traitements efficaces peuvent la soula- ger rapidement. Août 2013 Qui peut être atteint de phobie
des traitements efficaces peuvent la soula- ger rapidement. Août 2013 Qui peut être atteint de phobie

Août 2013

Qui peut être atteint de phobie ?

Les phobies simples sont assez fréquentes. Elles touchent de 10 %

à 20 % de la population et concer-

nent deux fois plus de femmes que

d’hommes. Ces phobies débutent souvent dans l’enfance ou à la fin

de l’adolescence. L’agoraphobie toucherait de 8 %

à 10 % de la population à des degrés

plus

ou moins sévères. Elle appa-

raît

souvent entre 18 et 35 ans.

Parmi les agoraphobes, on trouve

80 % de femmes. La phobie sociale est également assez répandue. Trois pour cent de la population souffriraient d’une forme grave et une personne sur

dix serait atteinte d’une forme

moins sévère. La phobie sociale est la seule forme d’anxiété qui touche les hommes et les femmes à éga- lité. Ce trouble se déclare la plupart du temps chez les jeunes adultes.

Comment évoluent les phobies ?

Les phobies simples, plus fré- quentes chez les enfants, dispa- raissent souvent après l’adolescence. Lorsqu’une phobie simple apparaît pendant l’âge

adulte, son impact sur la vie quoti- dienne tend à s’atténuer avec le temps, souvent grâce à des straté-

gies d’évitement de plus en plus

complexes.

L’agoraphobie non traitée tend

à s’aggraver. La personne atteinte

sort de moins en moins et son

anxiété augmente. Épuisés par cette phobie, de nombreux agora- phobes développent une dépres-

sion et cherchent le soulagement

dans l’alcool, les drogues ou les médicaments anxiolytiques. Les manifestations de la phobie sociale non traitée s’accentuent

avec le temps. Elles nuisent de plus

en plus à la vie sociale et profes-

sionnelle. Une dépression apparaît chez 60 % de phobiques sociaux, ainsi que de nombreux cas de dé-

pendance à l’alcool. D’autres trou-

bles anxieux peuvent également se

manifester.

Les traitements des phobies Lorsqu’elles désorganisent la vie le quotidienne, les phobies à nécessitent
Les
traitements
des
phobies
Lorsqu’elles
désorganisent
la
vie le
quotidienne,
les
phobies
à nécessitent efficaces.
recours
une
psychothérapie.
Les
thérapies
cognitives
et
comportementales
associées
des
techniques
de
relaxation
à sont
souvent
Dans
cas
de
la
phobie
le sociale,
un
traitement
médicamenteux
être associé à la
peut
psychothérapie.

14

DK NEWS

HIGH-TECH

Mardi 13 Août 2013

INTERCEPTION DES COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES

Les mots qui fâchent

Dans le sillage des révélations faites à la presse par Edward Snowden, l’ancien agent au service de l’agence fédérale du renseignement américaine, sur le programme américain d’interception des communications PRISM, d’autres pratiques se découvrent, illustrant l’étendue du phénomène et sa sophistication.

Par Samy YACINE

L’histoire vécue par une petite famille américaine, cette semaine, aurait pu être répertoriée, il y a peu, dans la rubrique de

la science fiction. Parce que la femme et

son mari ont effectué une recherche sur

internet à base de mots-clés «cocote mi- nute» et «sac à dos», les fédéraux ont dé- barqué chez eux, avec de lourds soupçons de terrorisme et procédé à une fouille de leur maison. La femme, Michele Catalano

a relaté cette mésaventure sur son blog,

début août, en expliquant, comme la re- prend le site www.01.net que son mari «a en effet reçu la visite de la police qui lui a demandé s’il possédait une cocotte-mi- nute et s’il avait fabriqué une bombe. Les hommes fouillent également rapidement la maison, puis repartent en assurant M. Catalano qu’il s’agissait d’un contrôle de routine.» La descente de police est survenue parce qu’elle a recherché des cocottes-mi- nute sur Internet, juste après une re- cherche de son époux dans le répertoire des sacs à dos et une recherche de leur fils sur les derniers attentats à Boston. En combinant les mots clés utilisés pour ces recherches, la police a conclu à des soup- çons de pratiques terroristes et de ce fait

à des soup- çons de pratiques terroristes et de ce fait investi leur maison. De son

investi leur maison. De son côté la police locale, a diffusé un communiqué dans le- quel elle explique, selon le même site, avoir agi suite à «une alerte d'une entre-

prise informatique de Bay Shore à propos de recherches Internet récemment effec- tuées par un ex-employé sur son ordina- teur de travail. Celui-ci avait notamment recherché les termes “cocotte-minute” et “sac à dos”», concluant, à l’issue, de cette visite chez les Catalano que «l'incident n'était pas de nature criminelle». Ce fait divers aurait passé inaperçu et s’arrêter là s’il ne s’était pas produit dans ce nouveau contexte de suspicion crée de- puis les dernières révélations sur des pro- grammes d’interceptions généralisées des communications électroniques. Le site du quotidien français www.le- monde.fr évoque ainsi cette industrie de la surveillance qui «s'est développée, ci- blant en priorité les gouvernements, avec des logiciels capables de viser la majorité des appareils et systèmes d'exploitation.» Et le site de mentionner le cas de «La so- ciété italienne de surveillance Hacking Team a, par exemple, ouvert un bureau américain il y a plus d'un an pour viser le continent américain.» Elle est néanmoins, explique le journal «considérée par Re- porters sans frontières comme un "en- nemi d'Internet" pour son implication supposée au Maroc et aux Emirats arabes unis. D'autres vendent au plus offrant – souvent des autorités – la connaissance de failles de sécurité dans des logiciels très

utilisés.» «La surveillance des échanges électroniques par la NSA et d'autres ser- vices de renseignement nationaux révélée par Edward Snowden ayant peu de chances d'être un canular, écrit le journa- liste du site http://www.atlantico.fr, les sites et blogs tech s'interrogent actuelle- ment beaucoup sur les moyens mis en œuvre pour surveiller les conversations privées. » Parmi ces moyens, la surveil- lance des mots de passe tend à se généra- liser. Même s’il est encore difficile de connaître les détails de ces stratagèmes et notamment les listes de mots-clés utili- sées, le site www.01.net estime que «la mé- thode est courante » et évoque, «sur le site Reddit, une liste supposée être celle de la NSA ou d'un service de sécurité affilié pour détecter les messages suspects a fait son apparition et déchaîne des spécula- tions ». Le site rapporte également le com- bat d’une association de défense américaine des libertés publiques qui a obtenu la révélation , devant un tribunal, au nom de la liberté d'accès à l'informa- tion, d’une « liste de 370 mots clés utilisée par le département américain de la sécu- rité intérieure pour surveiller les échanges sur Internet. » Le rédacteur a pu remarquer que « "Ebola" ou "grippe" y fi- guraient dans la catégorie "risques sani- taires", comme "gaz neurotoxique" et autres périls qui déclenchent automati- quement une alerte. » Le site cite par ailleurs d’autres mo- dèles de programmes d’interceptions à l’instar du « système de censure chinois ou iranien. Grâce à de puissants logiciels et aux mêmes techniques de recherche par mots clés sont isolés des noms de do- maines, des sites et un nombre colossal de mots interdits qui n'apparaissent plus sur le web ou les réseaux sociaux chinois». Sur le programme chinois, le site croit savoir que la liste des mots clé comprend «les noms des présidents ou hommes poli- tiques en disgrâce, les événements tels que Tiananmen ou encore les immola- tions au Tibet… Une récente étude du MIT a révélé 4 000 mots clés que la censure chinoise bloque sur les réseaux sociaux». Le site exilique que cette mécanique de la censure fonctionne «Grâce à de puis- sants logiciels et aux mêmes techniques de recherche par mots clés sont isolés des noms de domaines, des sites et un nom- bre colossal de mots interdits qui n'appa- raissent plus sur le web ou les réseaux sociaux chinois».

raissent plus sur le web ou les réseaux sociaux chinois». Le meilleur est à venir ?

Le meilleur est à venir ?

Le quotidien britannique Guardian a encore fait parler les documents en sa possession, le mercredi

passé, pour révéler l’existence d’un autre programme secret de surveillance du Web, XKeyscore, découvert après le fameux Prism. Ce programme offre, selon le

quotidien la capacité

de renseignement américains d'espionner «presque tout» ce qu'un internaute moyen fait. «Accéder à l'historique des

recherches, aux contenus des

mails, aux conversations privées

sur Facebook

possible pour la National security agency (NSA) grâce à XKeyscore» souligne le journal britanique.

S’appuyant sur des documents fournis par Snowden, le Guardian donne des précisions sur les

aux services

Tout cela est

capacités de XKeyscore «de surveiller en temps réel les internautes», ajoutant qu’il «repose sur l'utilisation de quelque 500 serveurs disséminés dans le monde, y compris en Russie, en Chine ou au Venezuela.» A la différence des autres systèmes de surveillance déjà révélés, celui-ci , fonctionne «sans connaître un identifiant ‘’fort" d'une cible - son adresse mail par exemple. XKeyscore permet par exemple de remonter jusqu'à une personne à partir d'une simple recherche effectuée sur Internet.» Les documents de Snowden mentionnent par ailleurs, selon la publication britannique que «le logiciel a permis aux agents américains de capturer plus de 300 terroristes».

Un ministre allemande bien remontée ! La ministre allemande de la Justice, Sabine Leu- theusser-Schnarrenber-
Un ministre allemande
bien remontée !
La ministre allemande
de la Justice, Sabine Leu-
theusser-Schnarrenber-
ger, semble bien remontée
contre les pratiques des
géants du net. «Nous avons
besoin d'un ensemble de
mesures au niveau de l'UE
contre l'espionnage massif
par les services secrets
étrangers», a affirmé la mi-
nistre dans un entretien au
quotidien conservateur
Die Welt, repris par le site
de l’hebdomadaire fran-
çais www.lepoint.fr «Les entreprises
américaines qui ne respecteraient pas
ces mesures doivent être exclues du
marché européen», a
averti M me Leutheusser-
Schnarrenberger, qui a
considéré les négocia-
tions sur une directive
européenne sur la pro-
tection des données pri-
vées comme «un premier
pas important» vers «un
espace européen sécurisé
pour les données». «Ce ne
sont pas les services se-
crets mondiaux qui dicte-
ront les normes pour la
protection de la vie privée
à l'âge du numérique, mais les droits
fondamentaux des citoyennes et des ci-
toyens», a-t-elle tenu à préciser.

Mardi 13 Août 2013

AFRIQUE

DK NEWS

15

CRISE

EN

EGYPTE

Le gouvernement égyptien a nié avoir pris des mesures pour faire pression sur les manifestants pro-Morsi et les chasser des places Rabaa al-Adawiya au Caire et Nahda à Gizeh.

des places Rabaa al-Adawiya au Caire et Nahda à Gizeh. Le gouvernement égyptien nie avoir pris
des places Rabaa al-Adawiya au Caire et Nahda à Gizeh. Le gouvernement égyptien nie avoir pris
des places Rabaa al-Adawiya au Caire et Nahda à Gizeh. Le gouvernement égyptien nie avoir pris

Le gouvernement égyptien nie avoir pris des mesures pour faire pression sur les manifestants

pro-Morsi

Le gouvernement n'a pas en- core décidé d'interrompre l'ap- provisionnement en eau et électricité des manifestants, a affirmé le conseiller à la com- munication du président du Conseil des ministres, Cherif Chawki, précisant qu'il s'agis- sait d'une incompréhension des propos qu'il avait tenus der- nièrement. De son côté, le ministère égyptien de l'électricité, a af- firmé qu'une panne technique était à l'origine de la coupure de l'électricité, dimanche à l'aube, dans la région de Rabaa al-Ada- wiya, ajoutant que le courant électrique a été immédiatement rétabli alors que la place Nahda était toujours alimentée en électricité. Rappelant que la

dispersion des sit-in relevait du ministère de l'Intérieur, le même responsable a précisé qu'il y avait toutefois, outre la solution sécuritaire, d'autres options, examinées par le Conseil des ministres pour met- tre fin aux sit-in à l'instar, a-t-il dit, des «pourparlers qui se dé- roulent actuellement» dans le cadre de la préservation de la sécurité de l'Etat. L'électricité à été coupée di- manche matin à la place Rabaa al-Adawiya pendant près d'une heure, empêchant ainsi les chaînes de télévision sur place de poursuivre leur retransmis- sion. La coupure d'électricité a provoqué une panique dans les rangs des manifestants qui crai- gnaient un début d'assaut des

forces de sécurité. Par ailleurs, une source sécuritaire du mi- nistère de l'Intérieur a affirmé que l'opération visant à disper- ser les sit-in dans les places Rabaa Al-Adawiya et Nahda, commencera lundi matin, une décision prise par le ministre à l'issue d'une réunion dimanche avec ses collaborateurs. Elle a ajouté que le plan d'in- tervention prévoyait le bou- clage des périmètres des sit-in pour couper l'approvisionne- ment en eau et en nourriture avant de recourir aux canons à eau, voire des coups de se- monce. Le ministère de l'Inté- rieur qui réitère ses appels aux manifestants à quitter les lieux, a affirmé qu'il veillera à éviter la violence et l'effusion de sang.

La police égyptienne prévoit de disperser «graduellement» les pro-Morsi

La police égyptienne compte disperser, dans les jours à venir, «graduellement» en «plusieurs jours» et après «plusieurs sommations et avertisse- ments», les manifestations des partisans du prési- dent renversé Mohamed Morsi, ont annoncé dimanche des hauts responsables. Les forces de l'ordre vont d'abord «encercler» les places pour permettre de laisser sortir ceux qui le veulent et ne laisser entrer personne dans le péri- mètre, ont affirmé deux responsable, un officier supérieur de la police et un général attaché au mi- nistère de l'Intérieur, cités par l'AFP. Ces deux sources n'ont pas précisé quand aurait lieu le début

de l'opération, l'une d'elle assurant que «la décision n'est pas encore prise». «Il y aura une série d'ac- tions graduelles, que nous annoncerons au fur et à mesure», a expliqué le général au ministère de l'In- térieur. «Quand le siège commencera, la police va d'abord encercler les manifestants. Ils recevront plusieurs sommations et avertissements pour quit- ter les lieux et personne ne sera autorisé à entrer dans le rassemblement», a affirmé le haut respon- sable de la police, ajoutant : «Cela va durer deux ou trois jours avant que la police se mette en mouve- ment pour disperser les manifestants».

SECOND TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE MALIENNE:

Fin

SECOND TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE MALIENNE: Fin des opérations de vote Les opérations de vote pour

des opérations de vote

Les opérations de vote pour le second tour de la présiden- tielle au Maliont pris fin sans incident, selon les médias. Les bureaux de vote, qui avaient ouvert à 08h00 (lo- cales et GMT), ont fermé dans leur grande majorité à 18H00 et le dépouillement des bulle- tins a aussitôt débuté. Le ministère de l'Adminis- tration territoriale a au maxi- mum cinq jours pour publier les résultats provisoires à compter du jour du scrutin. Le vote a été perturbé par de fortes pluies dans le sud du

pays, en particulier dans Ba- mako, où l'affluence dans les bureaux a été moins impor- tante qu'au premier tour du 28 juillet, qui s'était également déroulé dans le calme. Près de 6,9 millions de Ma- liens devaient choisir entre Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé, arrivés en tête du premier tour. De nom- breux défis attendent le futur président du Mali qui vient de vivre la plus grave crise de son histoire récente qui a laissé ex- sangue ce pays de quelque 14 millions d'habitants.

NIGERIA

26

personnes

tuées lors des affrontements avec le groupe Boko Haram

Dix-neuf soldats et 7 policiers nigérians ont été tués lors de récents affrontements avec le groupe Boko Haram, a indiqué lundi une source de sécurité. Le général major Jah Ewansiah a fait part de ce bilan, lors d'une rencontre avec le gouverneur de l'Etat de Borno (nord- est), en présence de journalistes, alors que l'armée avait af- firmé auparavant que seulement deux soldats et un policier avaient péri lorsque de présumés membres de Boko Haram avaient donné l'assaut, la semaine dernière, contre une base militaire et un avant-poste de la police près de la frontière entre le Nigeria et le Cameroun. M. Ewansiah a affirmé qu'en dépit des pertes subies, la force d'intervention était déterminée à assurer que la paix soit en- tièrement restaurée dans l'Etat de Borno. Des milliers de soldats supplémentaires ont été dépêchés dans le nord-est du Nigeria, où trois de ses Etats sont soumis à l'état d'urgence depuis le 14 mai dernier.

BÉNIN

Thomas Boni Yayi forme son nouveau gouvernement

Le président béninois Thomas Boni Yayi a formé dimanche soir son nouveau gou- vernement, trois jours après avoir mis fin aux fonc- tions de l'ensem- ble de la pre- mière équipe de son second man- dat, selon un communiqué de la présidence bé- ninoise. Ce nouveau gouvernement comporte 26 membres comme le précédent, mais il ne com- porte plus de poste de Premier ministre. Selon un conseiller tech- nique du président Boni Yayi, "des désaccords opposaient le président Boni Yayi et le Pre- mier ministre" (Pascal Iréné

Boni Yayi et le Pre- mier ministre" (Pascal Iréné Koukpaki), qui n'est pas membre de la
Boni Yayi et le Pre- mier ministre" (Pascal Iréné Koukpaki), qui n'est pas membre de la

Koukpaki), qui n'est pas membre de la nouvelle équipe. «C'est un gou- vernement d'hommes et de femmes de confiance du pré- sident, tous mem- bres de la majo- rité présiden- tielle», a déclaré à l'AFP Iréné Agossa, membre des formations politiques qui soutiennent le président. Au total, 13 membres du gou- vernement précé- dent sont recon- duits et il y a 13 nouveaux entrants dont cinq femmes et un nouveau ministre à la tête du ministère de la Dé- fense, jusque-là conduit par le président lui-même.

APS

16

DK NEWS

MONDE

Mardi 13 Août 2013

IRAN

Début de la procédure pour le vote de confiance du gouvernement

Le Parlement iranien a entamé lundi la procédure pour le vote de confiance des dix-huit ministres présentés par le président Hassan Rohani, qui doit avoir lieu mercredi prochain, ont rapporté des médias. Cette procédure présente plusieurs étapes: le président Rohani doit tout d'abord présenter son programme et défendre les ministres de son choix. Puis cinq députés vont intervenir pour défendre le gouvernement, et cinq autre comme adversaires. Les partisans

et les adversaires de chaque ministre in-

terviendront ensuite, avant le vote de confiance. Le Parlement doit voter la confiance individuellement pour chacun des mi- nistres. Ces derniers jours les ultraconserva-

teurs ont critiqué plusieurs ministres, notamment ceux de l'Education, de la Science et des universités, du Logement

et du Pétrole pour leur rôle dans les ma-

nifestations qui avaient suivi la réélec- tion contestée de l'ex-président Mahmoud Ahmadinejad en 2009. Ces quatre hommes étaient en effet membres de la campagne du candidat réformateur Mir Hossein Moussavi, qui avait dénoncé des fraudes massives et appelé ses partisans à descendre dans la rue. Il est, tout comme Mehdi Karoubi, l'autre candidat réformateur de l'époque, en résidence surveillée depuis février 2011. Dans son discours aux parlemen- taires lundi, M. Rohani a affirmé que sa priorité était de régler la crise écono- mique et celle du programme nucléaire afin d'obtenir la levée des sanctions oc- cidentales qui frappent durement l'éco- nomie du pays.

«Nous savons tous que notre pays se trouve dans une situation sociale et éco- nomique difficile et les pressions inter- nationales ont aggravé ces problèmes»,

a déclaré M. Rohani. Les sanctions visent «à limiter ou fer-

mer les canaux d'échanges du pays avec l'extérieur», a affirmé M. Rohani en dé- nonçant «la méthode utilisée par les

pays occidentaux (

qui prennent en

otage les besoins élémentaires de la so- ciété» pour faire pression sur l'Iran afin

qu'il cède sur son programme nucléaire controversé. Il a ajouté que «dans le domaine de la diplomatie, le gouvernement allait ten-

ter de régler ce défi international tout en défendant la volonté de la nation» pour défendre ses droits nucléaires. M. Rohani avait déclaré, la semaine dernière, lors de sa première confé- rence après sa prise de fonction le 4 août, qu'il allait engager des «négocia- tions sérieuses sans perte de temps» avec les grandes puissances pour régler

la question nucléaire sans céder sur les

«droits indéniables» de l'Iran notam- ment en ce qui concerne l'enrichisse- ment d'uranium.

)

PALESTINE - ISRAËL

Les Palestiniens dénoncent les nouveaux projets de colonisation israéliens

Les Palestiniens ont dénoncé dimanche la décision d'Israël de construire un millier de logements de colonisation en Cisjordanie et à El Qods- Est occupée, accusant Tel Aviv de vouloir saborder les négociations de paix.

Ce nouveau projet israélien porte sur

la construction de 793 unités de loge- ment à El Qods-Est et de 394 en Cisjor- danie. L'annonce israélienne intervient à quelques jours de la poursuite des négo- ciations de paix entre Palestiniens et Is- raéliens prévue mercredi. Pour le négociateur palestinien, Mo- hammad Chtayyeh, l'appel d'offres is- raélien montre une nouvelle fois «le non

sérieux d'Israël dans les négociations de paix». Cela prouve qu'Israël «n'est pas sé- rieux sur les négociations et a l'inten- tion, par ses activités denses de construction dans les colonies, de dé- truire les bases d'une solution appelée de ses vœux par la communauté interna- tionale qui vise à établir un Etat palesti- nien dans les frontières de 1967», a-t-il dénoncé. Ce projet constitue une nouvelle preuve qu'Israël veut participer aux pourparlers «de façon à servir au mieux ses propres intérêts», a-t-il ajouté. Mo- hammad Chtayyeh a demandé aux Etats-Unis de prendre position «claire-

a demandé aux Etats-Unis de prendre position «claire- ment et fermement» pour mettre un frein à

ment et fermement» pour mettre un frein à ces «attaques israéliennes en Cis- jordanie, et particulièrement à El Qods- Est». Déjà, jeudi dernier, les autorités d'occupation israéliennes avaient donné leur feu vert pour la construction de plus de mille logements dans des colonies en Cisjordanie occupée. L'ONG israélienne anti-colonisation La Paix Maintenant a précisé que cette décision concerne la construction de 920 nouvelles unités de logements, ainsi que 166 déjà bâties sans avoir reçu les autorisations nécessaires et dont la construction est ainsi approuvée de façon rétroactive. Ces 1 086 unités de logements sont ré- parties à travers sept colonies situées en Cisjordanie occupée, a indiqué La Paix Maintenant.

La colonisation, un danger pour le processus de paix Les négociations entre Palestiniens et Israéliens qui avaient repris fin juillet à Washington, après trois ans de blocage, doivent se poursuivre le 14 août à El Qods occupée puis à El khalil, en Cisjor-

danie, selon le département d'Etat amé- ricain. La présidence palestinienne avait in- diqué vendredi que «la décision d'Israël de construire de nouvelles colonies avait pour but d'interrompre les efforts de paix». Cette décision «est une fuite du processus de paix», a souligné le porte- parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina. Pour sa part, le négociateur palesti- nien Saib Arikat a souligné que la pour- suite de ces projets de colonisation mettait les négociations en danger. La membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Pales- tine (OLP), Hannan Achraoui a, quant à elle, a affirmé qu'Israël tente à chaque fois de tromper le monde en utilisant les négociations comme moyen pour pour- suivre sa politique de colonisation et d'agression envers le peuple palestinien. Lundi dernier, la France avait réaf- firmé que la colonisation dans les terri- toires palestiniens occupés constituait «un obstacle majeur à la solution des deux Etats».

APS

Israël donne le feu vert pour libérer 26 détenus palestiniens

Les autorités d'occupation

après cette annonce, les noms

le vice-ministre palestinien

nent au Fatah, le mouvement

israéliennes ont donné leur aval dimanche à la libération de 26 Palestiniens détenus de longue date, et ce avant la re- prise prévue pour mercredi des négociations de paix. Peu

des prisonniers concernés ont été publiés sur le site internet des prisons israéliennes. Nous «saluons toute libération de détenu palestinien des prisons israéliennes», a déclaré à l'AFP

des prisonniers, Ziad Abu Ain, espérant qu'Israël allait re- mettre en liberté le reste des prisonniers. Selon lui, 20 des 26 détenus désignés dimanche appartien-

du président palestinien Mah- moud Abbas. Deux sont mem- bres du Front populaire pour la libération de la Palestine (Fplp), deux du Hamas, et deux du Jihad islamique.

Ankara ferme des centres turcs à Beyrouth après l'enlèvement de deux pilotes au Liban

La Turquie a fermé son centre cul- turel et son bureau commercial à Bey- routh après l'enlèvement de deux pilotes de la Turkish Airlines dans la capitale libanaise, a affirmé lundi l'am- bassadeur de Turquie au Liban. «Le centre culturel et le bureau commercial turcs à Beyrouth ont sus-

pendu leurs activités par mesure de sé-

curité», a annoncé Inan Ozyildiz, cité par l'AFP. Ces fermetures surviennent après qu'Ankara eut appelé ses ressortissants

à quitter le Liban, et ceux comptant s'y rendre à annuler leur voyage à moins d'un «impératif vital». Elles interviennent aussi après le rapt vendredi de deux pilotes par un groupe qui réclame qu'Ankara use de son influence auprès des insurgés sy- riens pour qu'ils relâchent neuf chiites libanais pris en otage en mai 2012. L'ambassadeur turc a, en outre, pré- cisé que «depuis mai, l'agence de la Turkish Airlines (qui se trouvait au centre ville) a été transférée vers l'aé-

roport international de Beyrouth», à la suite de manifestation de parents des neuf otages. Il a, par ailleurs, salué «les mesures prises par les services de sécurité liba- nais pour protéger les intérêts turcs» dans la capitale. M.Ozyildiz a également répété que son pays n'était «pas impliqué dans l'enlèvement des pèlerins libanais» à Azaz, au nord de la Syrie, mais qu'il es- sayait de trouver une issue à ce pro- blème.

SYRIE:

14 rebelles tués par l'armée régulière dans la province de Homs

L'armée régulière syrienne a tué 14 rebelles dans une opération menée dans la province centrale de Homs, a rapporté lundi la radio pro-gouvernementale syrienne Sham FM. L'armée a ciblé des positions rebelles dans la ville de Dar al-Kabira, dans le nord de la province de Homs, et a réussi à détruire l'arsenal des rebelles dans la région, selon Sham FM. La même journée, au moins 11 personnes ont été tuées et 20 autres blessées dans une attaque au mortier lancée par des rebelles armés dans la ville de Salamieh, au centre de la province de Homs, d'après un média d'Etat. Selon un autre média, l'attaque est survenue quelques heures après que les rebelles aient fait exploser une voiture pié- gée devant le poste de contrôle des troupes gouvernemen-

tales dans l'ouest de Salamieh. La veille, au moins quatre personnes avaient trouvé la mort dans un attentat à la voiture piégée dans le rond- point Thawra à Hama, a-t-on indiqué. En outre, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (Osdh) a indiqué que quatre personnes avaient été tuées dimanche dans un raid aérien au-dessus du village de Jalbeh, dans la province d'Al-Raqqa. L'Osdh a également indiqué que les rebelles avaient at- taqué dimanche le centre de recherche scientifique du quartier de Rashidi dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, avec de multiples roquettes, sans donner de détails sur le bilan des victimes.

APS

Mardi 13 Août 2013

TÉLÉ

DK NEWS

17

Programme du mardi 13 août 2013

Programme du mardi 13 août 2013

Programme du mardi 13 août 2013
  10h26 Dessin animéGarfield & Cie 10h51 Dessin animéGarfield & Cie 11h15 Dessin animéGarfield &
 

10h26 Dessin animéGarfield & Cie

10h51 Dessin animéGarfield & Cie 11h15 Dessin animéGarfield & Cie 11h38 Dessin animéKikoriki 11h45 MagazineConsomag

06h30 MagazineTFou

 

08h25Météo

 

08h30 Magazine : Téléshopping

 

09h05Météo

 

11h55Météo

 

09h15 Divertissement : Secret Story 10h05 Divertissement : Quatre mariages pour une lune de miel 10h55 Série : Au nom de la vérité 11h25 Série : Au nom de la vérité 11h55 Magazine : Petits plats en équilibre été 12h00 Jeu : Les douze coups de midi 12h50 Magazine : L'affiche du jour

13h00Journal

12h0012/13 : Journal régional 12h2512/13 : Journal national

 

12h50Météo

 

12h55 DocumentaireNous nous sommes tant aimés 13h25 SérieUn cas pour deux 14h25 JeuKeno 14h30 TelefilmMaigret 16h10 JeuDes chiffres et des lettres 16h50 MagazineUn livre, un jour 16h55 JeuHarry 17h30 JeuSlam 18h10 JeuQuestions pour un champion 18h45Météo des plages 19h0019/20 : Journal régional 19h1819/20 : Edition locale 19h3019/20 : Journal national

19h58Météo

13h40 Magazine : Petits plats en équilibre été

13h45Météo

 

13h50Météo des plages 13h55 Série : Les feux de l'amour 14h55 Série : American Wives 15h40 Série : American Wives 16h30 Divertissement : 1 semaine pour faire la fête 17h20 Jeu : Bienvenue chez nous 18h15 Divertissement : Secret Story 19h05 Jeu : Money Drop

19h55Météo

20h00 MagazineTout le sport 20h15 SériePlus belle la vie 20h45 SérieFamille d'accueil 21h35 SérieFamille d'accueil 22h30 SérieFamille d'accueil

 

20h00Journal

 

23h25Météo

 

20h35 Magazine : Petits plats en équilibre été 20h36 Magazine : Des inventions et des hommes

23h30Soir 3 23h55 DocumentaireFaites-moi maigrir !

23h30Soir 3 23h55 DocumentaireFaites-moi maigrir !

20h38Météo

 

20h40 Série : Nos chers voisins 20h50 Divertissement : Les enfants de la télé 23h10 Magazine : Appels d'urgence,Inédit 00h40 MagazineAppels d'urgence 02h15 Magazine : Tous ensemble 03h00 Magazine : Sept à huit 04h40 MusiquesMusiques

00h40 MagazineAppels d'urgence 02h15 Magazine : Tous ensemble 03h00 Magazine : Sept à huit 04h40 MusiquesMusiques

07h40 SérieL'île des défis extrêmes 08h00 Dessin animéOggy et les cafards 08h10 Dessin animéOggy et les cafards 08h15 Dessin animéOggy et les cafards

08h30

FilmLady

Vegas

:

les

mémoires

d'une joueuse 09h58 DivertissementSophie et Sophie 10h00 MagazineSpécial investigation 10h50 Film30° couleur 12h15 SérieMon oncle Charlie 12h44La météo 12h45Le JT 13h00 DivertissementZapping 13h05 DocumentaireLes nouveaux explora- teurs 14h05 SérieLast Resort 14h45 SérieLast Resort 15h30 SérieDamages 16h15 SérieLes Simpson 16h35 FilmBeur sur la ville 18h15 SérieMon oncle Charlie 18h44La météo 18h45Le JT 19h05 DivertissementMade in Groland 19h29La météo 19h30 SérieWorkingirls 19h45 DivertissementNews show 20h53 MagazineA propos du film 20h55 FilmJe me suis fait tout petit 22h30 FilmDisparue 00h00 FilmMaman 01h25 FilmResident Evil : Retribution

du film 20h55 FilmJe me suis fait tout petit 22h30 FilmDisparue 00h00 FilmMaman 01h25 FilmResident Evil

07h10 Magazine : Télématin (suite)

 

08h00Journal

 

08h10 Magazine : Télématin (suite) 09h04Météo des plages 09h05 Série : Des jours et des vies 09h30 Série : Amour, gloire et beauté 09h55 Magazine : Le jour où tout a basculé 10h20 Magazine : Le jour où tout a basculé 10h45Météo outremer 10h49 Série : La minute du Chat 10h50 Jeu : Motus 11h20 Jeu : Les Z'amours 11h55 Jeu : Tout le monde veut prendre sa place 12h50Météo 2

13h00Journal

13h38Météo 2 13h40Météo des plages 13h42 MagazineConsomag 13h50 MagazineToute une histoire 15h10 MagazineComment ça va bien ! 16h05 SérieThe Closer : L.A. enquêtes prio-

ritaires 16h50 Magazine : Côté Match 16h55 Athlétisme : Championnats du monde 2013

07h20 SérieGlee 08h00 SérieGlee

 

20h00Journal

 

08h55Météo

20h40 Magazine : Histoire d'un rêve 20h43 Magazine : Image du jour : Cham- pionnats du monde d'athlétisme 20h44Météo 2 20h45 Magazine : Secrets d'histoireInédit 22h30 Série : Empreintes criminelles 23h15 Série : Empreintes criminelles 00h00 Jeu : Tirage de l'Euro Millions 00h05 Magazine : Dans quelle éta-gère 00h10Météo outremer 00h20 Film : No pasaran, il était une fois dans le Sud-Ouest 01h35 Magazine : Toute une histoire 02h45 SérieFoudre 03h05 SérieLa dynastie des Strauss 04h00 Documentaire : Grandeurs nature 04h55 Jeu : Les Z'amours

09h00 MagazineM6 boutique

 

10h00Météo

 

10h05 SérieMalcolm 10h25 SérieMalcolm 10h50 SérieMalcolm 11h20 SérieMalcolm 11h50 SérieDesperate Housewives

12h40Météo

 

12h45Le 12:45 13h05 SérieScènes de ménages

 

13h40Météo

 

13h42 Magazine100% montagne 13h45 TelefilmMiss Texas 15h40 TelefilmMiss Texas 17h20 SérieEn famille 17h40 JeuUn dîner presque parfait 18h45 Magazine100 % mag

  19h40Météo  
 

19h40Météo

 

19h45Le 19.45

20h05 SérieEn famille 20h50 SérieJessica KingInédit 21h40 SérieJessica King 22h30 SérieJessica King 23h20 SérieJessica King

 

07h37 Série : Mon robot et moi

 

08h00

Athlétisme

:

Championnats

du

monde 2013 10h05 Magazine : Ludo vacances

La sélection

20h50

20h50

 

Les enfants de la télé

  Les enfants de la télé

Résumé Surfant sur la vague estivale, Arthur s'im- merge dans ses souvenirs de la saison écoulée.

Partageant avec les téléspectateurs les meilleurs moments de l'émission, il propose un best of de ses «Enfants de la télé». Ses invités les plus mémorables, les casseroles les plus embarrassantes, les sé- quences les plus hilarantes, bref tous les temps forts de l'année sont compilés dans cette spéciale. Rappelons le concept de l'émission : quelques invités en- tourent Arthur sur le plateau et visionnent en sa compagnie des moments cultes du petit écran, des perles du cinéma, des bêtisiers ainsi que des images inédites. Entre deux éclats de rire et quelques phrases promotionnelles, les invités sont eux aussi la fête

20h45 Secrets d'histoire Résumé «Secrets d'histoire» revient sur le destin exceptionnel du cardinal de
20h45
Secrets d'histoire
Résumé
«Secrets d'histoire» revient sur le destin
exceptionnel du cardinal de Richelieu,
homme d'Etat marquant de l'histoire de France. Quel héritage l'écclesiastique
Armand Jean du Plessis, devenu ministre du roi Louis XIII, a-t-il légué après
sa mort en 1642 ? Créateur de l'Académie française, initiateur du Grand Palais
du Luxembourg et de l'actuel Sénat, Richelieu l'ambitieux, fin stratège poli-
tique et homme d'Eglise convaincu, a aussi été l'un des plus grands bâtisseurs
de son temps. Décrit par Dumas comme un être cruel et manipulateur, il était
aussi érudit, fragile et hanté par la peur de succomber à l'un des complots dont
il était la cible. Images de synthèse à l'appui, Stéphane Bern propose une visite
du château qu'il a fait construire dans la ville de Richelieu, et qui a servi de mo-
dèle pour Versailles.

20h45de Richelieu, et qui a servi de mo- dèle pour Versailles. Famille d'accueil Résumé La mère

et qui a servi de mo- dèle pour Versailles. 20h45 Famille d'accueil Résumé La mère de

Famille d'accueil

Résumé La mère de Marie-Ling a décidé que sa fille devait partir vivre en Chine. Mais l'adolescente franco-chi- noise ne l'entend pas ainsi et refuse de quitter la France. Elle se rend à l'aide sociale à l'enfance et crie qu'elle veut l'asile poli- tique. La jeune fille de 14 ans occulte ses origines, et fait tout pour vivre comme n'importe quelle petite Française. Pour cela, elle cache l'existence de sa famille à ses professeurs et à ses camarades de classe. Marion Ferrière se rend compte que, malgré son apparente confiance en elle et son assurance, Marie-Ling est bien plus fragile qu'il n'y paraît. Elle souffre d'un problème d'identité

20h55 Je me suis fait tout petit Résumé Yvan est instituteur à Paris. Depuis que
20h55
Je me suis fait tout petit
Résumé
Yvan est instituteur à Paris. Depuis que sa
femme l'a quitté et s'est installée en Thaïlande, son monde s'écroule. Ses filles,
deux adolescentes, l'ont elles aussi abandonné, lui préférant sa soeur Ariane,
chez qui elles ont posé leurs valises. Yvan se met en tête de tout plaquer,
lorsqu'il découvre l'existence de Léo, le fils que sa femme a eu avec un autre.
Il décide alors de se lancer à la recherche de ce petit garçon âgé d'à peine 5 ans.
Sur le chemin, il rencontre Emmanuelle, une jeune maman enthousiaste et
pleine de vie, déterminée à le guérir de ses blessures sentimentales. Yvan bou-
leverse les projets qu'il avait établis
20h50 Jessica King Résumé Le jour de Thanksgiving, Graci fait venir Jessica pour l'aider à
20h50
Jessica King
Résumé
Le jour de Thanksgiving, Graci fait venir Jessica
pour l'aider à résoudre une affaire qui le ronge depuis quinze ans : les meur-
tres d'une jeune maman et de son bébé, qu'on a retrouvé dans une grenouil-
lère ensanglantée. Le principal suspect est mourant et Graci craint que
l'énigme ne soit jamais résolue. Il espère obtenir des aveux avant qu'il ne soit
trop tard, mais Jessica estime que son supérieur a commis une erreur de dé-
butant. Pour l'aider à faire le clair sur ce mystère qui le taraude tant, Jessica
accepte de passer Thanksgiving loin de sa famille. Une véritable course contre
la montre s'engage, les agents n'ayant que très peu de temps devant eux

18

DK NEWS

DÉTENTE

Mardi 13 Août 2013

Mots fléchés n°348

18 DK NEWS DÉTENTE Mardi 13 Août 2013 Mots fléchés n°348 Proverbes Je me fatigue du

Proverbes

Je me fatigue du chic et jamais d’être à la hauteur. Proverbe algérien

Le mot que tu retiens entre tes lèvres est ton esclave. Celui que tu prononces est ton maître. proverbe arabe

Chat échaudé craint l’eau froide

Proverbe français

C’est arrivé un 13 août

froide Proverbe français C’est arrivé un 13 août 1532 : Rattachement du duché de Bre- tagne

1532 : Rattachement du duché de Bre-

tagne au royaume de France.

: Rattachement du duché de Bre- tagne au royaume de France. 1624 : Armand Jean du

1624 : Armand Jean du Plessis de Riche-

lieu est nommé chef du Conseil du Roi.

1704 : Deuxième bataille de Höchstädt

(Guerre de succession d'Espagne). 1792 : Emprisonnement de Louis XVI de France. 1914 : Combat
(Guerre de succession d'Espagne).
1792 : Emprisonnement de Louis XVI de
France.
1914
:
Combat
d'Antivari
(Première
Guerre mondiale).
: Combat d'Antivari (Première Guerre mondiale). 1956 : Promulgation du code du statut personnel en Tunisie.
: Combat d'Antivari (Première Guerre mondiale). 1956 : Promulgation du code du statut personnel en Tunisie.

1956 : Promulgation du code du statut

personnel en Tunisie.

1960 : Indépendance de la République

centrafricaine.

1961 : Début de la construction du Mur

de Berlin.

Célébrations

- Journée internationale des gauchers1, 2 (In-

ternational Lefthanders Day).

- Colombie : Día del Humorista ( Journée des

humoristes). - Japon : Premier jour de O-Bon, festival boud-

dhiste honorant les esprits des ancêtres dans

la région du Kansai.

- Laos : Lao Issara (Fête du Laos libre).

- République centrafricaine : Fête de l'indé- pendance, commémore l'indépendance vis-à- vis de la France en 1960.

- Tunisie : Journée nationale de la femme,

commémore la promulgation en 1956 du Code

du statut personnel.

Samouraï-sudoku n°348

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standards du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots croisés n°348 Horizontalement: 1.Personne qui

Mots croisés n°348

peut être résolu par la logique pure. Mots croisés n°348 Horizontalement: 1.Personne qui écrit beaucoup et

Horizontalement:

1.Personne qui écrit beaucoup et mal 2.Cap. de l’égypte - De l’Éolie 3.Aspirer - Semblable 4.Ceintures de soie portées au Japon - Aspirais par le nez du tabac 5.Homme d’État bourguignon - Matière carbonée noire et épaisse - Symbole de tonne d'équivalent charbon 6. Mesure de l'âge - Se dit d'un cheval dont la robe est brun roussâtre (pl.) - Drame j aponais 7.Arrêt - Situation 8.Inflanuuations des vaisseaux 9.Ennuyeux - Spacieux 10.Transfonnée en génisse par Zeus - Homme politique angolais -isolé 11. Ramenèrent qqch, qqn vers soi - Compagnie 12.Rivière des Alpes autrichiennes - Té- tine

Vertilcalement:

1.Puce

2.Papier utilisé pour obtenir des copies d'un document - Carrefour 3.S'amusait - Petit poème - Radon 4.Plante - Décorations militaires 5.Lombric - Tuer

6.Écopes

7.Séleruum - Thymus du veau - Organi- sation des Nations unies 8.Genre dramatique médiéval - Septième lettre de l'alphabet grec - Technétium 9.Étendues de terre entourée d'eau - Élé- ments d'un ensemble 10.Port et station balnéaire d'Israël - Ap- parenc e 11. Réunissent - Brille 12.Violoniste et Compositeur roumain - Bousculade

Mardi 13 Août 2013

SPORTS

DK NEWS

19

Mondiaux-2013

d’Athlétisme

20 KM MARCHE

Le Russe Aleksandr Ivanov médaillé d'or

Le Russe Aleksandr Ivanov a rem- porté dimanche à Moscou la mé- daille d'or du 20 km marche des Championnats du monde 2013 d'athlétisme, en couvrant la dis- tance en 1 heure 20 minutes 58 se- condes.

Ivanov, 20 ans, a devancé le Chinois Ding Chen, champion olympique 2012 (1h 21:09.) et l'Espagnol Miguel Angel Lopez (1h 21:21.). Le Guatemaltèque Erick Barrondo, vice-champion olym- pique, a été disqualifié après un 3 e

carton jaune (genou plié) à 3 km de l'arrivée alors qu'il était au contact d'Ivanov. Le jeune Ivanov succède à son compatriote Valeriy Borchin, sacré aux Mondiaux de 2009, à Berlin, et 2011, à Daegu (Corée du Sud). Après la flambée initiale du Japonais Yusuke Suzuki, rejoint ensuite par son com- patriote Takumi Saito, ce dernier fina- lement 6 e , un petit groupe comprenant les principaux favoris s'est dégagé. Au programme de la 2 e journée figure également la très atten- due finale du 100 m messieurs.

également la très atten- due finale du 100 m messieurs. DÉCATHLON Victoire finale de l'Américain Ashton

DÉCATHLON

Victoire finale de l'Américain Ashton Eaton

L'Américain Ashton Eaton a été sacré champion du monde du dé- cathlon dimanche à Moscou, confir- mant ainsi son titre olympique remporté l'an dernier à Londres. Eaton, recordman du monde de la discipline avec 9039 points, a totalisé cette fois-ci 8809 pts pour devancer l'Allemand Michael Schrader (8670 pts), et le Canadien Damian Warner (8512 pts). Le grand favori Eaton a donc réussi son pari, malgré une sai- son difficile perturbée par les bles- sures. Le champion du monde sortant, Trey Hardee, a abandonné après avoir enregistré un zéro à la hauteur samedi.

Usain Bolt champion du monde du 100 m

Le Jamaïcain Usain Bolt a remporté, dimanche à Moscou, la finale du 100 m du championnat du monde d'athlé- tisme en 9’’ 77/100 (vent: -0,3 m/s), re- trouvant ainsi la couronne mondiale de la distance reine deux ans après son faux départ de 2011. Bolt a dû s'employer sous la pluie qui s'est invitée à la finale, pour prendre le meilleur sur l'Améri- cain Justin Gatlin (9.85) et le Jamaïcain Nesta Carter (9.95). Le Jamaicain rem- porte ainsi son deuxième titre mondial sur 100 m après celui conquis en 2009 à Berlin, où il avait pulvérisé le record du monde de la distance en 9.58.

(10 000 M DAMES)

L'Ethiopienne Tirunesh Dibaba reprend son titre

M DAMES) L'Ethiopienne Tirunesh Dibaba reprend son titre L'Ethiopienne Tirunesh Dibaba a repris sa couronne du

L'Ethiopienne Tirunesh Dibaba a repris sa couronne du 10 000 aux Mondiaux-2013 d'athlétisme, après les médailles d'or de 2005 et 2007, en 30’n 43’’ 35/100, devant la Ke- nyane Gladys Cherono (30:45.17) et sa com- patriote Belaynesh Oljira (30:46.98), dimanche soir à Moscou. Dibaba, avec ce 5 e titre mondial sur piste, est la première femme à réaliser le triplé sur la plus longue des distances sur piste. Blessée, elle n'avait pu s'aligner aux Championnats du monde 2009 à Berlin et 2011 à Daegu (Corée du Sud). Derrière la Japonaise Hitomi Niiya, qui a imprimé longemps le train pour finalement terminer 5 e (30:56.70), Dibaba, triple championne olympique, a contrôlé la course.

DISQUE-DAMES

Le titre à la Croate Sandra Perkovic

course. DISQUE-DAMES Le titre à la Croate Sandra Perkovic La Croate San- dra Perkovic, championne olym-

La Croate San- dra Perkovic, championne olym- pique à Londres, a été sacrée cham- pionne du monde du disque di- manche à Moscou lors de la 2 e journée des Championnats du monde 2013 d'athlétisme. Perkovic a lancé le disque à 67,99 m, devant la Française Mélina Robert- Michon (66,28 m), et la Cubaine Yarelys Bar- rios (64,96 m). Si le sacre de Perkovic était attendu, la médaille d'argent de Robert-Mi- chon est une surprise pour la native de l'Isère, une habituée du très haut niveau de- puis plus de 10 ans.

(2 E JOURNÉE)

Tableau des

médailles

 

Or

Ar

Br T

1.Etats-Unis

2

1

0

3

2.Ethiopie

1

1

1

3

3.Kenya

1

1

1

3

4.Jamaïque

1

0

1

2

5.Croatie

1

0

0

1

. Angleterre

1

0

0

1

. Russie

1

0

0

1

8.Allemagne

0

1

0

1

. Chine

0

1

0

1

. France

0

1

0

1

. Italie

0

1

0

1

. Nigeria

0

1

0

1

13.Canada

0

0

1

1

.Cuba

0

0

1

1

. Espagne

0

0

1

1

. Japon

0

0

1

1

. Serbie

0

0

1

1

Aucun représentant africain en finale du 100m

La finale du 100m des Mondiaux 2013 d’athlétisme qui se déroulent à Moscou, n'enregistrera pas de participation africaine, après l'élimination du Sud-Africain Anaso Jobodwana et le Zimbabwéen Gabriel Mvum- vure, alors que Bolt sera présent. Les deux Africains engagés dans les demi- finale sont passés au travers de leur course. Tous les deux dans la série, le Sud-Africain Jobodwana, crédité d'un chrono de 10.17 (4 e ), est arrivé devant le Zimbabwéen Mvumvure (6è) en 10.21.

L'Américaine Reese dans l'histoire avec un 3 e titre en longueur

Reese dans l'histoire avec un 3 e titre en longueur L'Américaine Brittney Reese est entrée dans

L'Américaine Brittney Reese est entrée dans l'histoire en devenant la première athlète à remporter trois titres mondiaux à la longueur, avec un meilleur saut à 7,01 m à son 2e essai, dimanche soir à Moscou. La performance de Reese est d'autant plus im- pressionnante qu'elle réalise un triplé consé- cutif, après ses sacres aux Mondiaux de Berlin (2009) et de Daegu (2011). La cham- pionne olympique, qui a raté trois des six es- sais, a devancé la Nigériane Blessing Okagbaré (6,99 m au 5 e essai) et la Serbe Ivana Spanovic, qui a franchi 6,82 m, nou- veau record national, également à l'avant- dernier essai. Comptant également parmi les meilleures sprinteuses de la planète, Okag- baré a réalisé néanmoins la série la plus dense, se prévalant en outre de bonds à 6,89 m, 6,80 m et encore 6,96 m à son ultime ten- tative. Reese, 26 ans et également double championne du monde en salle (2010/2012), est une miraculée puisqu'elle s'était qualifiée samedi en 12 e et dernière position, avec 6,57 m, prenant seulement le meilleur sur sa compatriote Funmi Jimoh au bénéfice d'un meilleur second saut. A domicile, les Russes ont déçu, Olga Kucherenko et Darya Klishina terminant 5e (6,81 m) et 7 e (6,76 m). Reese, ancienne basketteuse, qui détient cette sai- son la meilleure performance mondiale (MPM) avec 7,25 m, a apporté à son pays la 1 re médaille de ces Mondiaux.

à son pays la 1 r e médaille de ces Mondiaux. Solution Samurai-soduku N°347 MITOCHONDRIE TRIPATOUILLE
à son pays la 1 r e médaille de ces Mondiaux. Solution Samurai-soduku N°347 MITOCHONDRIE TRIPATOUILLE

Solution Samurai-soduku N°347

médaille de ces Mondiaux. Solution Samurai-soduku N°347 MITOCHONDRIE TRIPATOUILLE ALARME ŒUFS DORE ROUAS T
MITOCHONDRIE TRIPATOUILLE ALARME ŒUFS DORE ROUAS T ETE IMMENSE OURAGAN NIE USERA DECELE RENACLE ANON
MITOCHONDRIE
TRIPATOUILLE
ALARME ŒUFS
DORE ROUAS
T
ETE IMMENSE
OURAGAN NIE
USERA DECELE
RENACLE ANON
LENIFIER EXP
N
EGEE AS
UN
OST
ETRONS L
EV ERSES ECU
N
US ETNA SE
BECS BLANCHI
NOLIS ASSEAU
ENERVES AMER
TC VER J U I
TELEVISUELLE
ES NOCES E Z
ORE LIED U
S
US KIEV EMU
LOI ANAMNESE
ESSONNIENNES
R
ENTE RATS
N°150CroisésMotsSolution
Solution Mots Croisés N°347
MotsSolution
Solution Mots Fléchés N°347
N°150Fléchés

20

DK NEWS

SPORTS

Mardi 13 Août 2013

Mondiaux-2013

d’Athlétisme

(400 M HAIES) Rahmani échoue dans les séries

L'Algérien Miloud Rahmani a échoué à franchir l'étape des séries de l'épreuve du 400 m haies (messieurs) des championnats du Monde d'athlétisme 2013, lundi matin à Moscou lors de la 3 e journée des compé- titions. Engagé dans la 2 e série, Rahmani, 31 ans, s'est contenté de la 6 e et avant-der- nière place avec un chrono de 50’’ 79/100, devançant seulement le jeune Comorien de 23 ans, Maoulida Daroueche (53.28). Rahmani n'a pas pu aussi améliorer son meilleur temps personnel sur 400 m haies, obtenu cette année lors des jeux Méditer- ranéens de Mersin (Turquie, 20-30 juin) en 49’’ 34/100. La course a été remportée par le Cubain Omar Cisneros (49.87), devant le Portori- cain Javier Culson (49.91) et le Japonais Takayuki Kishimoto (49.96). Il s'agit de la 7 e élimination de suite pour les Algériens dans ces Mondiaux-2013 d'athlétisme, après Mohamed Lamine Belferar (800 m), Amina Bettiche (3000 m steeple) et Hadj Lazib (110 m haies) samedi et dimanche ainsi qu'Abdelmadjed Touil, Abdelhamid Zerrifi et Hicham Bouchicha (3000 m stee- ple), lundi matin. Quatre athlètes algériens n'ont pas encore débuté la compétition, à savoir Yasmina Omrani (heptathlon), Baya Rahouli (triple saut), Imed Touil (1500 m) et Tayeb Filali (marathon).

(3 000 M STEEPLE)

Touil, Zerrifi et Bouchicha éliminés au 1 er tour

Les Algériens Abdelmadjed Touil, Ab- delhamid Zerrifi et Hicham Bouchicha ont été éliminés tous dans les séries de l'épreuve du 3 000 m steeple (messieurs) des championnats du Monde d'athlétisme 2013, lundi matin à Moscou lors de la 3 e journée des compétitions. Dans la 1 re série, Touil a terminé à la 7 e place avec un chrono de 8’ 25’’ 89/100, derrière le trio de tête composé du Français Mahiedine Mekhissi Benabbad (8’ 15’ 43/100), du Canadien Mat- thew Hughies (8’ 16’’ 93/100) et du Kenyan Abel Kiprop Mutai (8’ 19’’ 15/100). Outre son élimination, Touil était très loin de son meilleur temps personnel réalisé cette année (8:15.93). De son côté, Zerrifi a été disqualifié dans la 2e série remportée par l'Américain Evan Jager (8:23.76), devant le Kényan Ezekiel Kemboi (8:23.84) et le Français Noureddine Smaïl (8:24.05). Enfin et dans la 3 e série, Bouchicha a connu le même sort que ses compatriotes après avoir terminé à la 6 e place avec un temps de 8:28.56. La course a vu la victoire finale du Kényan Conselus Kipruto (8:22.31), de- vant l'autre Kényan Paul Kipsiele Koech (8:22.88) et le Français Yoann Kowal (8:23.74). L'hécatombe continue donc pour les athlètes algériens dans ces Mondiaux moscovites puisque trois autres représen- tants nationaux avaient été éliminés dès les séries lors des deux premières journées de compétitions, à savoir Mohamed La- mine Belferar (800 m), Amina Bettiche (3000 m steeple) et Hadj Lazib (110 m haies). Pourtant, les espoirs de la sélection algérienne reposaient sur la médaillée d'or aux Jeux méditerranéens de Mersin (Turquie, 20-30 juin), Amina Betiche et Abdelmadjed Touil, pour réaliser les ob- jectifs de la Fédération algérienne d'athlé- tisme et arriver en finale de l'épreuve.

CHAMPIONNAT D'ASIE DE BASKET-BALL

L'Iran décroche le 3 e titre de son histoire

L'Iran décroche le 3 e titre de son histoire tar (96-85) alors que la 7 e

tar (96-85) alors que la 7 e place est revenue à la Jorda-

nie après sa victoire face au Kazakhstan 88-59.

La sélection iranienne de basket-ball (seniors-mes- sieurs) a remporté la 27 e édi- tion du championnat d'Asie de la discipline en battant en finale, les Philippines sur le score de (85-71, mi-temps:

mi-temps disputée ou les deux équipes on fait jeu égal, les Iraniens ont réussi à creu- ser l'écart à la reprise en pre- nant un écart conséquent qui leur permettra de rem- porter le titre. Pour la troi-

35-34), dimanche à Manille. Hamad Haddadi (29 pts) et Mohamed Brahmi (19 pts) ont permis à l'Iran de décro- cher le 3 e titre de son histoire après ceux conquis en 2007 et 2009. Après une première

sième place qualificative au championnat du monde en Espagne (2014) la Korée du Sud s'est imposée face à Tai- wan (75-57). La Chine a ter- miné à la cinquième place du tournoi en battant le Qa-

Escrime-Mondiaux2013-

EPÉE MESSIEURS PAR ÉQUIPES

Les Hongrois champions du monde

Les Hongrois Gabor Bokzo, Geza Imre, Andras Redli, et Peter Szenyi ont décroché le titre de champions du monde d'épée par équipes à do- micile, offrant à la Hongrie son premier titre mondial dans "ses" Mondiaux-2013. Dans une rencontre serrée jusqu'au bout, la Hongrie a battu l'Ukraine, 42 touches à 38, dans une Syma Arena entièrement acquise à sa cause. Les Hon- grois remportent un titre qu'ils avaient gagné pour la dernière fois en 2001 à Nîmes contre

l'Estonie, avec déjà Geza Imre. Le 7e relais d'An- dras Redli a été décisif, offrant une avance de cinq touches que les Hongrois ont géré jusqu'à

la fin de la rencontre. Gabor Boczko, blessé à la

hanche droite en demi-finale contre la Pologne,

a disputé le dernier relais sur une jambe, mais a

donné la dernière touche, avec une avance finale

de quatre touches, dans une ambiance survol- tée.

EPÉE DAMES PAR ÉQUIPES

La Russie sacrée

La Russie est devenue dimanche championne

du monde par équipes à l'épée dames, en battant en finale les championnes olympiques en titre, les Chinoises 34 touches à 28. C'est le troisième titre décroché par la Russie au cours des Mon- diaux-2013 de Budapest, après l'or en individuel

et par équipes chez les messieurs. La Russie, qui

survole les championnats du monde au classe- ment des médailles, comptabilise désormais dix

médailles (trois en or, quatre en argent et trois en bronze). Dans une rencontre assez tactique les Russes Anna Svikova, Violetta Kolobova, Ta- tyana Andryushina et Yana Zvereva ont pris leur revanches sur la demi-finale des jeux Olympiques en 2012, qu'elles avaient perdu 20 touches à 19. Rapidement devant, les Russes ont mené 17-10 à

la fin du sixième relais, avant de gérer conforta-

blement leur avance et finir avec six touches de plus. La Chine ne se présentait toutefois pas dans

la même composition d'équipes, avec seulement

deux des quatre championnes olympiques (Xu Anqi et Luo Xia Juan). Accompagnés de Hou Ying Ming et de Sun Yiwen, elles décrochent pour la Chine la première médaille lors de ces

Mondiaux-2013.

ATP - MONTRÉAL

Nadal remporte le tournoi Masters 1 000

L'Espagnol Rafael Nadal, N.4 mondial a gagné dimanche aisément le tournoi Masters 1000 de Montréal, en dominant en finale le Canadien Milos Raonic, en deux sets, 6-2, 6-2. Raonic, nouveau 10e au classement ATP, a été complètement invisible face à l'Espagnol qui n'a jamais perdu son service. Raonic a entamé le match avec un revers défaillant qui lui coûte son deuxième service, permettant à Nadal de faire le break: 2-1. Incapable de frapper la balle aussi efficacement que lors des jours précédents, Raonic se fait à nouveau breaker alors qu'il menait 40-0. Nadal mène 4-1. Le dernier jeu de la première manche est un résumé du décalage de niveau entre le N.4 mondial et le premier Canadien à intégrer le Top 10: les retours de Raonic atterrissent im- médiatement dans le filet et Nadal remporte 6-2 le premier set.

CLASSEMENT ATP

Nadal remonte sur le podium

L'Espagnol Rafael Nadal a délogé son compatriote

David Ferrer de la 3 e place du classement ATP publié lundi grâce à son huitième succès de la

saison dimanche lors du tournoi Masters 1000 de Montréal. Nadal qui a remporté son 25 e titre dans un Masters 1000 en battant le Ca- nadien Milos Raonic (6-2, 6-2), totalise 7860 points, soit 750 de moins que le Britannique Andy Murray (2 e ) et 3 540 de moins que le Serbe Novak Djokovic, dont il convoite la place de N.1 mon- dial d'ici la fin de l'année. De son côté, Raonic a progressé de trois place, de la 13 e à la 10 e place, le meilleur classement de sa carrière, ce qui fait de lui le premier Canadien à rentrer dans le top 10. Autre mou- vement notable, la progression de quatre rangs du Polonais Jerzy Janowicz (14 e ), qui avait chahuté Nadal en 8 e de finale à Montréal.

qui avait chahuté Nadal en 8 e de finale à Montréal. CLASSEMENT WTA Serena Williams conserve

CLASSEMENT WTA

Serena Williams conserve la première place mondiale

L'Américaine Serena Williams a consolidé sa place de N.1 mondiale au classement WTA publié lundi à la faveur de son 54 e succès sur le circuit acquis di- manche à Toronto (Canada). Williams devance avec plus de 3 000 points la Bélarusse Victoria Azarenka et la Russe Maria Sharapova. La Rou- maine Sorana Cirstea, battue en finale par Wil- liams (6-2, 6-0), est au seuil du top 20 (21 e ), grâce à un bond de six places. Contrainte à l'aban- don en 8 e de finale à Toronto pour son retour en compétition après son sacre de Wimbledon, Marion Bartoli a progressé d'une place au 7e rang mondial. La N.1 française a profité du recul de la Tchèque Petra Kvitova qui a abandonné deux places (9 e ) après avoir été éliminée en quart de finale du tournoi de Toronto qu'elle avait remporté un an auparavant.

de Toronto qu'elle avait remporté un an auparavant. GRAND PRIX DE VOLLEY-BALL (DAMES)/ ALGÉRIE Nouvelle

GRAND PRIX DE VOLLEY-BALL (DAMES)/ ALGÉRIE

Nouvelle défaite de l'Algérie face aux Pays-Bas

La sélection algérienne de volley- ball (seniors dames) s'est inclinée face aux Pays-Bas sur le score de 3 sets à 0, dimanche à Belgrade en match comptant pour la 3 e journée de la deuxième étape (groupe F) du Grand Prix (World- League). Les volleyeuses algériennes, qui bouclent ainsi l'étape de Belgrade sur un nouveau revers, ont été battues par (15-25, 7-25, 6-25), au bout de 56 mi- nutes de jeu, enregistrant ainsi leur

plus mauvais score depuis le début de la compétition. Les camarades de la ca- pitaine Mouni Abderrahim, pointent à la dernière place au classement général avec zéro point et zéro set inscrit, en compagnie de Cuba et Puerto Rico. Il s'agit de la 3 e défaite de suite des joueuses de l'entraîneur Imed-Eddine Saïdani après celles essuyées lors des deux premières journées contre les Etats-Unis (12-25, 15-25, 11-25) et la Serbie

(11-25, 12-25, 11-25). Lors de la première étape, disputée à Ankara (2-4 août), le «six algérien» a également essuyé trois défaites sur le même score de trois sets à zéro (3-0) devant respectivement la Turquie, le Japon et la Thaïlande. Pour la troisième et dernière étape prévue du 16 au 18 août, la sélection algériennne est versée dans le groupe O aux côtés de la Chine Taipei (pays organisateur), de l'Italie et de Puerto Rico.

Mardi 13 Août 2013

SPORTS

DK NEWS

21

HANDISPORT - JUDO

La Fédération internationale sollicite l'Algérie pour abriter le championnat d'Afrique pour mal-voyants

La Fédération interna- tionale des sports pour aveugles et mal voyants (Ibsa) a sollicité l'Algérie pour organiser le cham- pionnat d'Afrique des na- tions-2013 de judo pour mal voyants (handisport), a appris l'APS lundi au- près de la Fédération algé- rienne handisport (FAH).

L'information a été confirmée par la FAH qui a aussitôt formulé une de- mande, avec cahier des charges à l'appui, au mi- nistère de la Jeunesse et des Sports (MJS), pour donner son apprécia- tion et autorisation ou refus. «En effet, l'Ibsa avait demandé à la fédération, à l'époque de l'ancien bureau fédéral, d'abriter un cham- pionnat d'Afrique de judo pour mal voyants, puisque l'Algérie est leader africain dans cette discipline por- teuse de médailles mondiales et olympiques», a-t-on indiqué à l'ins- tance fédérale algérienne qui sem- blerait avoir eu l'accord verbal pour organiser ce 1er tournoi continen- tal. L'Ibsa a, d'ailleurs, inscrit la compétition dans son calendrier in- ternational, et lui a arrêté la date du 1er au 5 décembre de l'année en cours (2013). Côté MJS, la tutelle a «confirmé avoir reçu la demande et le cahier des charges de la Fédéra- tion algérienne handisport» et elle

de la Fédéra- tion algérienne handisport» et elle est en train de les étudier, à l'instar

est en train de les étudier, à l'instar des demandes de plusieurs autres fédérations nationales qui comp- tent également abriter des manifes- tations d'envergure internationale, selon des sources proches du dos- sier. «Le MJS entrera en contact of- ficiellement avec la FAH dans les prochains jours et on pense que le tournoi aura lieu en Algérie, pour la première fois dans l'histoire du judo africain pour mal-voyants», a- t-on expliqué. Du côté de la fédération, des de- mandes de partenariats ont été en- voyées par ci et par là, afin d'attirer des soutiens à l'organisation de ce rendez-vous africain qui a son «im- portance sur plusieurs plans», selon l'entraîneur national Ouidir Mo- hand Oulhadj. Pour l'entraîneur na- tional, l'organisation de ce 1 er

championnat d'Afrique de judo pour mal voyants en Algérie a plusieurs objec- tifs : «Au-delà de la massifi- cation de cette discipline localement et la faire connaître davantage chez nous, le tournoi internatio- nal permettra aux judokas algériens de renforcer leur ranking-list et grignoter des points supplémentaires en prévision des qualificatifs pour les paralympiques de Rio au Brésil-2016», a souli- gné M. Ouidir. Outre ces aspects, le fait d'abriter la compétition permettra d'engager un maximum d'athlètes, de leur faire bénéficier d'une classi- fication durable et aussi de préparer convenablement les prochains Mondiaux, ajoute le responsable technique de la discipline. «Nos athlètes, surtout les confirmés, ont besoin de prendre part à beaucoup de compétitions internationales pour garder la forme et surtout soi- gner leur classement mondial qui leur permettra d'éviter les grosses cylindrées aux premiers tours du tournoi paralympique. Pour nous les techniciens, l'opportunité d'abriter la compétition doit nous inciter à travailler davantage afin d'assurer une forte relève pour l'avenir», conclut le coach national.

MONDIAUX DES CADETS 2013

Le Japon domine la compétition, l'Algérie à la 35 e place

Les athlètes japonais ont dominé les championnats du monde de judo cadets (8-11 août 2013) en récoltant 11 médailles dont 5 en

or, alors que l'Algérie s'est classée à la 35e

place sur 77 pays, en clôture de la compétition dimanche soir à Miami (Etats- Unis). Le Japon a devancé au classement général des médailles, la Russie qui a remporté 9 médailles (2 or, 1 argent, 6 bronze) et le Canada qui a glané deux médailles d'or. Pour l'Algérie qui a pris part à ce rendez-vous mondial avec 5 judokas, une «petite satisfaction» est à signaler avec la 7 e place de

Salim Rebahi dans la catégorie des moins de 55 kg. Rebahi a réalisé un bon parcours en dominant le Polonais Grzyb Maciej puis l'Autrichien Wilddner Lorenz, avant de s'incliner en quarts de finale devant Miles Peter (Allemagne). Lors du combat de repêchage, le judoka algérien a été battu par Tsjkadoea Tornike (Pays-Bas), terminant le concours à la 7 e place mondiale et ratant de peu le bronze. Dans la catégorie des moins de 60 kg, Chioukh Salah a bien entamé le tournoi en dominant le Français Bouba Daikii avant de subir la loi de Tsendochir Tsogtbaatar (Mongolie). Bekhouche Mortada (-73 kg) a quitté la compétition dès le premier tour après sa défaite face à l'Erythréen Rasouli

Sobhan. Chez les dames, Sadjia Amrane (-48 kg) a battu Margiani Salome (Géorgie) lors du

1er tour, avant d'être dominée par la Bulgare

Betina Temelkova. Diar Rania (+70 kg),

dernière représentante algérienne dans ces Mondiaux des cadets et exempte du 1er tour,

a été battue par la Canadienne Ana Portuondo.

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE OUARGLA
NUMÉRO D'IDENTIFICATION FISCALE : 408015000030082
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE
TRANCHE 2013
AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
DES MARCHÉS
Conformément aux dispositions des articles 49 et 114 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifié et
complété.
Suite à la l'appel d'offres national restreint NN° : 2013/08 paru sur :
-
en date du 04/06/2013
- DK NEWS en date du 04/06/2013
- Le BOMOP
La direction des travaux publics de la wilaya d'Ouargla annonce l'attribution provisoire du projet du marché sur la base des critères d'attribution mentionnés
dans le cahier des charges :
Intitulé du marché
BET retenu
Numéro
provisoirement
d’identification fiscale
Note de l’offre
technique
Montant du marché
en DA (TTC)
Délai de
Classement
réalisation
Lot N°1 : Etude de l’expertise
de la RN 49 du PK 202+000
au PK 234+000 (sens OGX
vers HMD) sur 32 kms
LTP Sud unité de
Ouargla
098347010018339
63,5
5.709.600,00
03
mois
Offre financière moins
disante
Lot N°2 : Etude de l’expertise
de la RN 49 du PK 212+000
au PK 234+000 (Sens HMD
vers OGX) sur 22 kms
LTP Sud unité de
Ouargla
098347010018339
63,5
4.697.550,00
03
mois
Offre financière moins
disante
Tout soumissionnaire contestant le choix du soumissionnaire retenu, a le droit d'introduire un recours par porteur auprès de la commission de marché de la wilaya dans un
délai de ddix (10) jours à compter du premier jour de la parution de l'avis d'attribution provisoire dans le BOMOP ou dans les quotidiens nationaux.
Si le dernier jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la date fixée sera prolongée jusqu'au jour ouvrable suivant.
Les soumissionnaires intéressés pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres technique et financière sont invités de se rapprocher de la
direction des travaux publics de la wilaya d'Ouargla, au plus tard ttrois (3) jours à compter du premier jour de la publication dans la presse du présent avis d'attribution provisoire
de marché.

DK NEWS

Anep : 536 870 du 13/08/2013

22

DK NEWS

SPORTS

Mardi 13 Août 2013

CÔTE D'IVOIRE

Yaya Touré meilleur joueur ivoirien 2013

Le milieu de terrain de Manchester City Yaya Touré Gnégnéri a été élu meilleur footballeur ivoirien de la saison 2013, lors d'un sondage organisé par le site spécialisé Sport-Ivoire. Yaya Touré remporte pour la troisième fois le Prix Sport-Ivoire du meilleur foot- balleur Ivoirien. Il fut Lauréat déjà en 2008 et en 2009 alors qu’il évoluait sous les cou- leurs du FC Barcelone. Au terme des votes cumulés de la presse (60%) et des inter- nautes (40%) de www.sport-ivoire.ci, Yaya Touré s'est attiré 32% du scrutin. Le milieu de terrain de Manchester City devance Di- dier Drogba, 2ème avec 24% des votes, Bony Wilfried (3ème, 17%), Arouna Koné (4ème, 15%). Gervinho, Lauréat de l’édition 2012 finit au 5ème rang avec 12% des votes. Yaya Touré recevra son trophée en septembre prochain à Abidjan. Le prix Sport-Ivoire est à sa huitième édition. Les sept précé- dentes ont été glanées par Kolo Touré (2006), Didier Drogba (2007, 2012) Yaya Touré (2008, 2009) et Gervinho (2010,

2011).

AMICAL

Tunisie-Congo programmé en présence du public

Le match amical international entre l'équipe tunisienne de football et son ho- mologue congolaise, prévu ce mercredi au stade Radés de Tunis, se déroulera en pré- sence du public, rapportent samedi les médias locaux. Prévue initialement à huis clos, pour des raisons de sécurité, cette rencontre sera suivie par quelque 4 000 supporters, précise la même source. Ce match entre dans le cadre de la pré- paration des deux sélections en vue de la 6e et dernière journée des qualifications pour le Mondial 2014 au Brésil, prévue en septembre prochain. La Tunisie, toujours en course, accueil- lera en septembre le Cap Vert, alors que le Congo recevra le Burkina Faso, dans un match décisif. Les autorités tunisiennes avait décidé d'instaurer le huis clos pour les matches des clubs tunisiens en Ligue des champions et la coupe de la Confédé- ration. La finale de la Coupe de Tunisie, prévue ce dimanche, entre l'ES Sahel et le CS Sfax, au stade de Radés à Tunis, se jouera à huis clos.

SÉNÉGAL

Six candidats pour la présidence de la FSF

Six candidats dont le président actuel Augustin Emmanuel Senghor sont en lice pour le poste du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), dont l'assem- blée générale élective aura lieu le 24 août prochain, a indiqué la commission électo- rale de la FSF. Outre Augustin Emmanuel Senghor (47 ans), les cinq autres candidats sont: Abdoulaye Diallo (68 ans), Oussey- nou Faye (55 ans), Omar Ndiaye (53 ans), Saliou Samb (43 ans) et Mady Touré (46 ans). Senghor avait élu à la tête de la Fédé- ration sénégalaise de football (FSF) en août 2009. D'autre part, les candidats au Co- mité exécutif de la FSF, au titre de repré- sentants de la Ligue 1 sont : Youssouph Camara, Mbaye Diouf Dia, Coumba Ndof- fène Fall, Mamadou Guèye, Omar Guèye Ndiaye et Ababacar Sedikhe Sy . Al Fous- seynou Badji, Salif Mbengue, Babacar Ndiaye et Mouhamed Samb aspirent à de- venir membres dudit comité, pour le compte de la Ligue 2.

MATCH AMICAL / ALGÉRIE - GUINÉE

Forfait du Guinéen Kamil Zayatte contre les Verts

- GUINÉE Forfait du Guinéen Kamil Zayatte contre les Verts L'international guinéen Kamil Zayatte, touché aux

L'international guinéen Kamil Zayatte, touché aux adducteurs lors d'une ren- contre de son club Sheffield Wednesday samedi contre Burnley en deuxième di- vision anglaise est forfait pour le match amical de Syli national face à l'Algérie mercredi soir au stade Mustapha Tcha- ker (Blida), rapporte lundi la presse lo- cale.

Le défenseur guinéen est considéré comme l'un des cadres de l'équipe et son absence pèsera sans aucun doute sur la défense guinéenne, estime la même source. Pour le coach Michel Dussuye «c'est un coup dur». Il a un mauvais souvenir des absences de Zayatte en sélection. «Face à l’Egypte et au Niger sans Kamil on a pris cinq buts.» s'est-il rappelé. Face à cette ab- sence qui pointe donc à l’horizon, Michel Dussuyer pense avoir une autre alter- native. «Il y a la solution de Baïssama

(ndlr, Sankoh), qui peut évoluer dans l’axe de la défense «explique-t-il. Outre Zayatte, la Guinée sera privée également des frères Pogba blessés et d'Abdoul Razzagui Camara. Kamill Zayatte s'est engagé au début du mois d'août 2013 avec le club anglais de Sheffield Wed- nesday pour une durée de deux ans. Le match Algérie-Guinée entre dans le ca- dre de la préparation des deux équipes en vue de la sixième et ultime journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Hors course pour la qualification au troisième tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014, la Guinée pré- pare son dernier match de qualification face à l'Egypte, prévu le 10 septembre au stade El Gouna. De son côté, l'Algérie assurée de la qualification pour l'ultime tour des éliminatoires du mondial bré- silien prépare son dernier match de phase de groupes face au Mali du 10 septembre à Blida.

FRANCE

TRANSFERT

Nantes intéressé par les services