Vous êtes sur la page 1sur 8

Google ?

Un trou noir irremplaçable


“One is Danger”
Patrick Ostertag, Juin 2009
4 éléments fondamentaux
Organisation

Informatique
les systèmes tel que Google, Facebook ou Twitter sont des entreprises comme les autres.
Elles sont des systèmes composés dʼorganisation et de moyens informatique.

On distingue 4 sous-systèmes bien distincts mais conçus pour fonctionner en harmonie :


. Des hommes, des femmes structurés dans le cadre dʼune organisation, des bâtiments, des
succursales, des pays
. Des règles de gestion orchestrant la façon de travailler
. Des applications et des sources de données
. Du matériel et des réseaux
L’effet gaz

Vous lʼavez tous appris durant vos cours de chimie ou de physique. Les gaz ont la particularité
de se détendre afin de prendre toute la place quʼon met à leur disposition.

Avec la logique de croissance, il en est de même avec les organisation et les systèmes. On voit
leur évolution uniquement par une taille qui s'agrandit de plus en plus... toujours plus dʼargent,
toujours plus de client, toujours plus dʼemployés, toujours plus de territoires.
Réseau de réseau de
réseau

Cʼest sous la forme de réseau de réseau de réseau que se développent les systèmes
dʼinformation et les entreprises.

En simplifiant, il existe 2 façons de grandir et de prendre de la place :


. soit je deviens de plus en plus grand, grossissant en absorbant tout ce que je trouve sur mon
passage à lʼimage dʼun trou noir (“pensée territoire”).
. soit je développe mon écosystème en coopérant de plus en plus avec des systèmes différents
mais restant au centre dʼintérêt en développant mon intelligence pour attirer dʼautres esprits de
coopération et dʼinnovation, tel un coeur (“pensée flux”).
Les corps s’attirent

Un autre phénomène intéressant, cʼest que les corps sʼattirent.

Par exemple, La terre, planète sur laquelle nous vivons, est un corps, vraiment très grand et il
nous faut une grande dose dʼénergie pour sʼen détacher. Essayez de sauter très haut... vous
verrez, en peu de temps, lʼattraction aura fait son effet et vous retomberez au sol par lʼeffet de
son attraction.

Il en est de même pour les systèmes organisationnels très grand... ils ont tendance à attirer les
petits systèmes... on dit même quʼils gravitent autour dʼeux.
Dans le domaine des entreprises, un corps absorbe un autre, soit parce que le plus gros désire
le plus petit parce quʼil est plus malin que lui. Soit le petit est dʼaccord de se laisser manger,
attiré par le pouvoir du plus gros. En général, cʼest là quʼon parle de DOLLARS.

Est-ce que Google va acheter Twitter ?


La gravité intervient
dès le début

La gravité fait son oeuvre dès le début et tirant le système de plus en plus vers la surface de la
terre... plus un corps a une grande masse et plus lʼattraction est grande; plus une force lʼattire.
Finalement, un corps va grandir jusquʼà ce quʼil sʼécrase sous son propre poids ou quʼil trouve
suffisamment dʼénergie pour se maintenir “agile” à une distance très élevée.

un corps qui sʼécrase se casse en plusieurs morceaux qui peuvent soit mourir parce quʼil ne
dispose plus des quatre éléments fondamentaux; soit renaisse de leur cendre et redeviennent
système vivant à part entière... Evoluant dans un écosystème à développer à nouveau.
La question

Est-ce que Google va continuer


de grandir jusqu’à s’écrouler
sous son propre poids ?

Cʼest à cela que me fais penser Google Wave... un gros machin qui a tout dedans... un trou noir
du Web...

Est que lʼon va tous se faire engloutir dans Google... travaillant collectivement, connectés à une
mémoire globale et incompréhensible de lʼhumanité tenant compte de nos moindres click de
souris ?

Moi, jʼaime Twitter parce que cʼest simple, parce que cʼest petit, parce que je le comprend et que
son écosystème est franchement cool et quʼil se développe de jour en jour. Il y a dʼautres outils
qui ont visé la simplicité, comme par exemple Posterous qui est le moyen le plus simple que je
connaisse pour publier des informations sur le Web. http://bit.ly/ZIDv3

Jʼaimerais que le Web évolue avec dʼautres services innovant sʼintégrant entre eux et me
permettant de mettre en place mon propre écosystème tout en conservant ma liberté de choisir.

“One is Danger”

Note: ce qui mʼinquiète cʼest que le meilleur moyen de trouver ce que je cherche sur le Web,
cʼest encore et toujours grâce à Google que je le trouve.
Note 2 et hors sujet : le Web, cʼest américain.
Google ?
Un trou noir irremplaçable
“One is Danger”
Patrick Ostertag, Juin 2009