Vous êtes sur la page 1sur 251

Gérer Efficacement vos Achats

Connaître et Appliquer les outils fondamentaux de l’acheteur

CESI ALGERIE

Programme

Gérer Efficacement vos Achats

Présentation Présentation des participants et formateur Présentation du programme

Programme

Gérer Efficacement vos Achats

31 Mai au et 04 Avril 2009

Gérer Efficacement vos Achats

1 er Journée

Gérer Efficacement vos Achats

Objectifs: Mettre en place des méthodes d’achat concrètes afin de dynamiser l’acte d’achat. Maîtriser les outils opérationnels pour optimiser le processus d’achats

Missions de Achats

Rôle et mission de l’acheteur

Les différents types de contrats

Base de la législation

Gestion de l’appel d’offre et du cahier de charges

Préparation de la consultation

Évaluation des fournisseurs et dépouillement des réponses

La négociation

Préparer la négociation.

Optimiser le déroulement de la négociation

Retour d’expérience et capitalisation

Optimiser la fonction « achats »

Le marketing achats.

E-procurement

Missions de Achats

Vision

D’entreprise

Vision Achats
Vision
Achats
Missions de Achats Vision D’entreprise Vision Achats Répondre à : Où je veux Arriver ? Mission
Missions de Achats Vision D’entreprise Vision Achats Répondre à : Où je veux Arriver ? Mission

Répondre à :

Où je veux Arriver ?

Mission

D’entreprise

Mission Achats
Mission
Achats
je veux Arriver ? Mission D’entreprise Mission Achats Répondre à Comment faire Pour y arriver ?
je veux Arriver ? Mission D’entreprise Mission Achats Répondre à Comment faire Pour y arriver ?

Répondre à Comment faire Pour y arriver ?

Stratégie

d’entreprise

Comment faire Pour y arriver ? Stratégie d’entreprise Stratégie Achats Répondre à Satisfaire les clients les

Stratégie

Achats

Répondre à Satisfaire les clients les Hommes Être compétitif

Référentiel

IT Qualité Finance Commercial Site Production Security Health Saftey Environment Business Development Business
IT
Qualité
Finance
Commercial
Site Production
Security
Health
Saftey
Environment
Business Development
Business Planning
Bid
Management Projet
B
S
Achats
C
A
E
T
S
L
L
S
I
P
S
Electronics
S
y
O
o
I
r
u
F
s
E
A
I
g
o
p
C
t
N
i
N
Engineering
T
d
p
è
c
T
I
CLIENTS
u
o
O
m
i
N
i
r
e
e
Généraux
Mécanique
t
t
s
l
MANAGEMENT DONNEES PRODUIT
Personnes

Mission

Offrir un approvisionnement en matériaux,

services et support stratégiquement sécurisé,

compétitif et dernier cri afin de mettre en application

notre vision globale de la société.

Vision

Être une organisation d’experts achats efficace travaillant en amont

En projet en réduisant les coûts par l’innovation, l’optimisation et par une compétition saine, en assurant une intégrité des spécifications.

S’orienter vers une réflexion et une mise en place de composants, support et méthodologie fournisseurs en collaboration rapprochée avec nos clients et fournisseurs.

Positionner une organisation capable de soutenir une forte croissance interne et externe, une consolidation des fournisseurs, la création de partenariats et capable de réagir rapidement aux changements de marché par une connaissance du marché mondial.

Stratégies Clés

Traiter avec un panel de fournisseurs sélectionnés:

Identifiés comme fournisseurs clés en accord avec le profil technologique.

Développer avec eux des Partenariats orientés marché et différenciés basés sur:

Le respect des délais de livraison

Une approche Offset

La réactivité et la flexibilité

Une amélioration en continu

L ’innovation

Une ingénierie de valeur

Une alliance stratégique avec certains d ’entre eux.

Maintenir un environnement compétitif afin d ’améliorer le benchmarking.

Stratégies Clés

Sécuriser les affaires avec les Fournisseurs par des systèmes de qualité améliorés:

Organisation basée sur les normes ISO9002 ISO14000

Maîtrise du processus de production basée sur les pratiques SPC

Équipe orientée vers la résolution des problèmes.

Approche d ’amélioration continue basée sur:

L ’audit et l ’auto-évaluation

L ’évaluation de la performance fournisseur

L ’orientation vers la Qualité

Gérer la Qualité des Matériaux en Ship to stock

Support Client

Principes de base

La sélection des vendeurs clés est basée sur:

La valeur intrinsèque du fournisseur:

Ceux identifiés comme ayant un fort potentiel pour appuyer nos objectifs

Évaluation au sein du système de classement stratégique

La démonstration que xxxx obtient de solides appuis:

Priorité absolue au sein des vendeurs

Partage du support et de la force techniques

Support ingénierie de valeur, prestataire de service

Le partage des risques et des responsabilités

Sécuriser les transactions monétaires

Acceptation des requêtes

Principes de base

Organisation orientée XXXX:

Responsabilité budget Groupe en charge de la coordination

Contacts identifiés

Communication aisée basée sur des outils efficaces

Support:

Ressources allouées afin de fournir un support de haut niveau à la satisfaction de xxxxx

Identifier et adopter les meilleures méthodes technologiques de production

Partager les valeurs xxxxx, travailler avec l ’approche équipe

Améliorer en continu, basée sur le benchmarking, une ingénierie innovante et une réduction des coûts.

Principes de base

ÉvaluationÉvaluation stratégiquestratégique desdes FournisseursFournisseurs baséebasée sursur ::

L ’indépendance et la Motivation:

Contribution à l ’indépendance de xxxxx

Compréhension Fournisseur du domaine de la viticulture

Volonté de négocier avec Viticulture

La démonstration Fournisseur :

D’un support mondial.

Fabrication & Technique

D’un support Groupe

D’une politique Achat basée sur une ingénierie de valeur. Bon rapport qualité/prix Innovation & amélioration

Produits « phares »

Force en Recherche & Développement

Programme d ’amélioration en continu

Relations c/Partenariat

Acheteur traditionnel / Interface Fournisseur

Développement d ’un fort partenariat multi-liens

R& D Marketing Production Opérations Marketing Développ. commercial Logistique Logistique Ventes Acheteur
R& D
Marketing
Production
Opérations
Marketing
Développ.
commercial
Logistique
Logistique
Ventes
Acheteur
Responsable
Clef Budget
Fournisseur
Client
Application Ingénierie R&D R&D Support technique Utilisateur final Opération Marketing Achats &
Application
Ingénierie R&D
R&D
Support
technique
Utilisateur final
Opération
Marketing
Achats
& ventes
Admin
Planning
Logistique
Approvisionnement
Matériel
Achat

Responsable

Segment

Proposition commerciale
Proposition commerciale
Solution commerciale
Solution commerciale

Approche Achat en Amont

100%

90%

75%

15%

5%

Approche Achat en Amont 100% 90% 75% 15% 5% Coût 2) Coût généré par les décisions

Coût

2) Coût généré par les décisions
2) Coût généré par les décisions

3) Réduction potentielle de coûts

par les décisions 3) Réduction potentielle de coûts Conception 3 2 1 1) Accroissement des dépenses
par les décisions 3) Réduction potentielle de coûts Conception 3 2 1 1) Accroissement des dépenses

Conception

3 2 1
3
2
1

1) Accroissement des dépenses

Production

Prototype industriel

Accroissement des dépenses Production Prototype industriel Approche en amont avec BL et TC = Réduction de

Approche en amont avec BL et TC = Réduction de coûts importante

industriel Approche en amont avec BL et TC = Réduction de coûts importante BAUER Consulting CESI
industriel Approche en amont avec BL et TC = Réduction de coûts importante BAUER Consulting CESI

Du Design au coût du Concept

• ObjectifsObjectifs ::

– La participation des acheteurs avec l’équipe design dans l’évaluation des coûts de la conception sera la garantie d’une réduction des coûts importante.

MéthodesMéthodes clés:clés:

– Analyse de la situation actuelle

– Mise au point d’une structure

– Analyse des coûts

– Participation des fournisseurs (si non produit stratégique)

– Benchmarking

– Contre-analyse

– Décision collective

ConclusionConclusion ::

– Le cycle de conception nous engage à 70% du coût final (Équipe incluse). L’Acheteur et le Fournisseur peuvent garantir une réduction des coûts importante.

Concept de la Production ou de

• ObjectifsObjectifs ::

l ’Achat

– La participation des Acheteurs avec le travail d’équipe dans le cadre de la Production ou l’Achat peut générer de la rationalisation et des réductions de coûts importantes.

MissionMission dede ll ’Acheteur’Acheteur ::

• Valider la définition de l ’approvisionnement

• Participation totale au sein du travail d’équipe

• Participer à l’élaboration du travail d’équipe

• Valider lensemble des plans de communication

• Recueillir l’ensemble des informations internes et externes

• Se tourner vers le partenaire Fournisseurs

• Respecter l’approche d’éthique et d’impartialité

• Décision en équipe

MissionMission dede ll ’Acheteur’Acheteur ::

L’équipe TC accompagnée de l’Acheteur et du Fournisseur peuvent générer une réduction des coûts. L’économie moyenne est de 5 à 30% en général.

BAUER Consulting

Approche en Amont

• LesLes objectifsobjectifs desdes programmesprogrammes offsetsoffsets sontsont ::

– Contribuer au nombre de contrats remportés par xxxx par la création de propositions offsets pour les pays clients.

– Renforcer les relations de confiance long terme avec le(s) partenaire(s) industriel(s) et les autorités du pays.

– Renforcer la présence industrielle de XXXX là où c’est nécessaire.

UneUne approcheapproche stratégiquestratégique offsetoffset internationaleinternationale

• Développer une affaire gagnante

• Élaborer un plan d ’action gagnant à gagnant

• Anticiper les exigences offset Clients

• Proposer des technologies de transfert

• Participer à la croissance de la société

• Établir une stratégie sur le long terme

• Comprendre l’influence de la politique

• Appuyer activement nos clients

• Établir des comptes crédits offset avec les fournisseurs Groupe les plus importants.

Concept de management

Engagement dans le Management
Engagement dans le
Management
Octroi des pleins pouvoirs à l’employé
Octroi des pleins pouvoirs
à l’employé
Prise de décision basée sur les faits
Prise de décision basée sur
les faits

Amélioration en continu

Le Client comme centre d ’intérêt
Le Client comme centre
d ’intérêt
en continu Le Client comme centre d ’intérêt 1- Planifier (Orienter) 2- Agir (Déployer, Soutenir,

1- Planifier (Orienter) 2- Agir (Déployer, Soutenir, Participer) 1- Planifier (Orienter) 2- 3- Contrôler (Examiner) 4- Réagir (Reconnaître, Communiquer, Examiner) 3- Contrôler (Examiner) 4- Réagir (Reconnaître, Communiquer, Examiner)

1- Formation

2- Plan de suggestion 3- Mesures et reconnaissance 4- Équipe de qualité Plan de suggestion 3- Mesures et reconnaissance 4- Équipe de qualité

1- SPC (Contrôle de Procédé Statistique) (si volume)

2- FMEA (Mode Échec et Analyse des Effets) 3- Outils statistiques 4- TOPS Équipe orientée vers FMEA (Mode Échec et Analyse des Effets) 3- Outils statistiques 4- TOPS Équipe orientée vers la résolution des problèmes

TOPS Équipe orientée vers la résolution des problèmes 1- Mesures systématiques 2- Équipes de qualité 3-

1- Mesures systématiques 2- Équipes de qualité 3- Gestion de procédés fonctionnels étroitement liés 4- Atteindre, Mesures systématiques 2- Équipes de qualité 3- Gestion de procédés fonctionnels étroitement liés 4- Atteindre, maintenir et améliorer les Normes

liés 4- Atteindre, maintenir et améliorer les Normes 1- Partenariat Fournisseur 2- Service Relations avec

1- Partenariat Fournisseur 2- Service Relations avec client interne 3- Qualité à ne jamais compromettre 4- Partenariat Fournisseur 2- Service Relations avec client interne 3- Qualité à ne jamais compromettre 4- Normes orientées Client

Les différents types de contrats

Sources info :

http://www.manageo.fr/manageo/administratif/contrats/default.jsp?xtor=45&ls=ad

Contrats commerciaux

Les enjeux juridiques, mais aussi commerciaux, d'une bonne gestion contractuelle

• - S’agit-il de droit commercial, de droit civil ?

• - Comment se déroule une procédure au civil et au commercial ?

• - « Pas de preuve, pas d’action » : attention à la bonne tenue des dossiers.

• - Les règles de preuve diffèrent au civil et au commercial.

Bien lire et interpréter correctement un contrat

• - La Lex Mercatoria : de quoi s’agit-il ?

• - La clause compromissoire dans les contrats de vente (ou « conditions générales ») : définition et conséquences pratiques.

Les situations « précontentieuses» les plus fréquentes, quels risques ?

• - Exécution du contrat et insatisfaction injustifiée du client.

• - Obligation de résultat et obligation de moyens : quelles conséquences en cas de litige avec vos clients, vos fournisseurs ?

• - Résiliation et résolution du contrat.

• - Gestion des impayés : acquérir des réflexes et connaître les procédures d’injonction de payer. L’intérêt de l’affacturage et son coût.

Pratiques discriminatoires interdites et transparence tarifaire

• - Les ententes interdites et autorisées : quels critères ?

• - L'impact de la loi Galland sur les relations contractuelles avec les fournisseurs.

Contrats Internet

1. Définition du commerce électronique

fourniture de biens ou services à distance et par voie électronique

activités exclues du commerce électronique

valeur probante des contrats et documents dématérialisés

 

2. Qualification juridique de la transaction sur Internet

critères de définition de la transaction : vente ou démarchage

application des règles du droit français de la consommation

impact des règles européennes

particularité de la vente aux enchères sur Internet

 

3. Validité du contrat électronique

identifier les parties au contrat

caractères de l'offre contractuelle

portée et mise en oeuvre de l'obligation d'information du consommateur

acceptation de l'offre : valeur du clic ou du double clic

valeur de la signature électronique

moment et lieu de la conclusion du contrat

conventions internationales applicables

Contrats Internet

4. Protection des données personnelles sur Internet

principe de protection par le droit français

positions et contrôle de la CNIL

fichiers de données à caractère personnel : formalités préalables et conditions de constitution des fichiers

conditions de licéité du traitement des données à caractère personnel et droit d'accès

 

5. Les procédés de paiement

adaptation des procédés traditionnels

moyens de paiement électronique

nature du paiement électronique

protocole de sécurisation des échanges : avantages et limites

irrévocabilité du paiement

 

6. Échange électronique dans le cadre de l'exécution des contrats

qualification des types d'échanges, de correspondances et de documents

clauses de gestion des échanges électroniques

utilité de la signature électronique et valeur probante

archivage dématérialisé des documents

 

7. Le contentieux de la transaction électronique

panorama des risques de contentieux : livraison, paiement, signature

règles de preuve applicables

juridictions compétentes

difficultés liées au caractère international de la vente sur Internet

Contrats Propriété Intellectuelle

Protection du patrimoine intellectuel de l'entreprise

• Les divers outils de la protection intellectuelle et des inventions : de l'innovation à la commercialisation :

.

brevets, les marques, les dessins et modèles

.

avantages et contraintes

La lutte contre la contre-façon et ses dangers Le cadre institutionnel :

.

protection en fonction du nombre d'auteurs

.

limites de la protection

. droits d'auteurs d'un point de vue moral et patrimonial : exploitation et sanctions dans un contexte de libre circulation des biens et du droit de la concurrence

Le rôle de la propriété industrielle en entreprise

• Historique, enjeux et intérêts pour la recherche Stratégies et politique de protection :

.

analyser son système de protection

.

spécificités des domaines

.

inventions des salariés

. valorisation des innovations par l'achat et la vente de technologies et par le droit des contrats

. droits, publications et brevets

Le droit communautaire et international

Contrats Propriété Intellectuelle

Les brevets d'invention : obtention et protection

• En France :

.

avantages et contraintes de la protection

.

critères de brevetabilité : conditions, exclusions

. obtenir les droits en France : procédures de demande, outils de recherche, inventions des salariés, délivrance du brevet A l'étranger :

.

droit de priorité

.

dépôts

.

obtenir le brevet européen par l'Office Européen des Brevets

Respect des droits : exercice et défense des droits, gestion d'un portefeuille de brevets, exploitation, contrats, action en contrefaçon, étude des brevets concurrents, liberté d'exploitation Commercialiser l'invention brevetée :

.

cession du brevet

.

licence en brevet

.

apport du brevet en société

Contrats de travail

Identité de l’employeur et du salarié.

Art. 1 – Embauche

Art. 2 – Qualification

Art. 3 – Période d’essai

Art. 4 – Lieu de travail

Art. 5 – Durée et horaire de travail

Art. 6 – Rémunération

Art. 7 – Congés payés

Art. 8 – Protection sociale

Art. 9 – Obligations du salarié

Art. 10 – Statut collectif

Art. 11 – Préavis (en cas de licenciement et de démission)

Gérer Efficacement vos Achats

2 em Journée

Base de la législation

Programme aspect juridique

Les aspects juridiques des achats

Formulation de quelques règles et lois du droit Français

Les clauses d’un contrat et leur justification

Les particularités des achats internationaux

Le droit des affaires et ses fondements

Les traités internationaux, Le droit Européen (Directives)

La constitution

Les lois (ordonnances)

Les règlements:

Décrets

-Avis

Arrêtés

-Circulaire

La jurisprudence

LES ETATS

LE VOTE POPULAIRE

LE PARLEMENT-Circulaire La jurisprudence LES ETATS LE VOTE POPULAIRE LES ETATS LES JUGES BAUER Consulting CESI ALGERIE

La jurisprudence LES ETATS LE VOTE POPULAIRE LE PARLEMENT LES ETATS LES JUGES BAUER Consulting CESI

LES ETATS-Circulaire La jurisprudence LES ETATS LE VOTE POPULAIRE LE PARLEMENT LES JUGES BAUER Consulting CESI ALGERIE

La jurisprudence LES ETATS LE VOTE POPULAIRE LE PARLEMENT LES ETATS LES JUGES BAUER Consulting CESI

LES JUGES-Circulaire La jurisprudence LES ETATS LE VOTE POPULAIRE LE PARLEMENT LES ETATS BAUER Consulting CESI ALGERIE

Les différentes lois

Les lois impératives : (d’ordre public) sont celle à l’application de laquelle on ne peut échapper par une convention contraire (ex ; droit du travail, droit pénal)

Les lois supplétives : (interprétative de volonté), sont celles qui sont destinées à régir une situation précise, mais peuvent être écartées par une volonté contraire exprimée (ex : la vente, le mariage.)

Qu’est ce un contrat

Article 1101 : (Code Civil) plus favorable pour l’acheteur

Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’engagent envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou ne pas faire quelque chose.

Article 1102 : Code Civil

Le contrat est synallagmatique (bilatéral) lorsque les contrats s’obligent réciproquement les uns envers les autres.

La formation des Contrats

Pour être valable, un contrat doit respecter plusieurs conditions:

Le consentement des parties (pas valable si dol, violence ou erreur) La capacité juridique des parties Un objet « déterminable » « possible » et « licite » Une cause « licite »

Dol: Tromperie commise en vue de décider une personne à conclure un Acte juridique ou de l’amener à contracter à des conditions plus désavantageuses

Licite: permis par la loi. User de moyens licites.

Quelles sont les preuves légale de contrat ?

Article 110-3 (code du commerce)

A l’égard des commerçants, les actes de commerce peuvent se prouver par tous moyens à moins qu’il n’en soit disposé autrement par la loi.

LE CONTRAT ECRIT N’ EST DONC PAS IMPERATIF MAIS IL EST FORTEMENT RECOMMENDE. NE JAMAIS
LE CONTRAT ECRIT N’ EST DONC PAS IMPERATIF MAIS IL EST
FORTEMENT RECOMMENDE.
NE JAMAIS RESTER SILENCIEUX DANS LES RELATIONS CONTRACTUELLES

L’autonomie de la volonté des parties

Un grand principe du Droit

Article 1134 (code civil)

Les conventions, légalement formées, tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites

Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi

Le contrat de vente

Article 1582 (code civil)

La vente est une convention par laquelle l’un s’oblige à livrer une chose et l’autre à la payer

Contrat de vente et obligations du vendeur

Article 1602 (code civil)

Le vendeur est tenu d’expliquer clairement à quoi il s’oblige. Tout pacte obscur ou ambigu s’interprète contre le vendeur.

Article 1603 (code civil)

Le vendeur à deux obligations principales, celle de délivrer et celle de garantir la chose qu’il vend

En terme de garantie, on entend garantie légale (vices cachés, éviction)

Éviction : Perte d’un droit sur une chose en raison de l’existence d’un droit d’u tiers Sur a même chose.

Contrat de vente et obligations du l’acheteur

Article 1650

La principale obligation de l’acheteur est de payer le prix au jour et au lieu réglés par la vente.

La deuxième obligation de l’acheteur est de prendre livraison de la chose

Article 1654

Si l’acheteur ne paye pas le prix, le vendeur peut demander la résiliation de la vente.

Contrat de vente et Transfert de propriété

Article 1583

La vente est parfaite et la propriété est acquise de droit à l’acheteur à l ’égard du vendeur , dès qu’on est convenu de la chose et du prix quoique la chose n’ait pas encore été livrée, ni le prix payé.

Le Contrat de Louage ou contrat d’entreprise

Article 1708 (code Civil)

Il y a 2 sortes de contrats de louage: celui des choses et celui de l’ouvrage* (*) contrat de service)

Article 1709 (code Civil)

Le louage des choses est un contrat par lequel l’une des parties s’oblige à faire profiter l’autre d’une chose pendant un certain temps, et moyennant un certain prix que celle-ci s’oblige à lui payer.

Louage: Contrat par lequel une personne s’engage à laisser à l’autre la jouissance d’une chose pendant un certain temps (louage des choses) ou à faire qqch pour elle (louage d ouvrages et d industrie. (Contrat d’entreprise)

Article 1708 (code Civil)

Le louage d’ouvrage est un contrat par lequel l’une des parties s’engage à faire quelque chose pour l’autre moyennant un prix convenu entre elle.

(Exemple: Location des personnes SSII)

Le contrat d’entreprise est un contrat de louage

Article 1787

Lorsque l’on charge quelqu’un de faire un ouvrage, on peut convenir qu’il fournira seulement son travail ou son industrie, ou bien qu’il fournira aussi la matières.

Les caractéristiques principales du contrat d’entreprise sont la notion d’indépendance de l’entrepreneur dans la réalisation de son travail, et le fait de l’avance de certaine fournitures.

Le contrat d’entreprise répond a un besoin particulier, l’entrepreneur a la qualité de maître d’œuvre, l’accord sur le prix n’est pas un élément essentiel du contrat.

Besoin -> Analyse Fonction -> CDCF -> conception -> CDCT -> Cahier de charge Technique Fabrication -> Livraison = OR (Obtention de Résultats)

OR : Obtention de Résultats OM: Obtention de Moyen CDCF: Cahier de charges Fonctionnels CDCF: Cahier de charges Techniques

CDCF = OR -> Obligation de prouver le résultat

CDCT = OM-> Obligation de faire ex: pièces mécanique

Différents contrats de louage

Article 1779

Il y a 3 espèces principales de louage d’ouvrage et d’industrie:

Le louage des gens de travail qui s ’engagent au service de quelqu’un

Celui des voituriers tant par terre que par eau, ou route transport qui se chargent du transport des personnes ou des marchandises.

Celui des architectes, entrepreneurs d’ouvrages et techniciens par suite d’études, devis ou marchés

Contrat d’entreprise et transfert de propriété

Le transfert de propriété vers l’acheteur s’effectue soit au moment de la réception (ou de la mise à disposition) de la chose, soit au fur et à mesure de la réalisation de la chose et du versement des acomptes

Attention: Sauf convention contraire voulue par les paries, le transfert de risque est accessoire du transfert de risque est accessoire du transfert de propriété. (Article 1138 Code Civil)

Contrat de louage et transfert de propriété

ON NE PEUT PAS parler de transfert de propriété puisque l’objet du contrat est une prestation.

L’obligation du vendeur alors est la réalisation de la prestation (ex: maintenance, nettoyage, logiciel, plans.)

Obligations de Moyen et Obligation de Résultat

Si le contrat est conclu avec obligation de moyens, la responsabilité de l’entrepreneur est limité à la faute prouvée.

Dans le cadre d’un contrat avec obligation de résultat, la responsabilité de l’entreprise fournisseur est pour faute présumée.

Les clauses du contrat: le préambule

(Très important dans les contrats)

Présentés sous la forme « Attendu que … », « Attendu que

dans le cadre de contrat complexe, d’éclairer le juge sur les éléments de base de la

naissance du contrat, et sur des objectifs recherchés par les parties. En effet, le code civil fit que:

», ce préambule permet

Article 1156:

On doit dans les conventions, rechercher qu’elle a été la commune intention des parties contractantes, plutôt que de s’arrêter au sens littéral des termes

Les clauses du contrat: l’objet

C’est un élément essentiel qui reste souvent trop vague.

Elle doit fixer la nature de l’objet et décrira l’objet, c’est-à-dire:

La quantité La qualité Les accessoires

Les clauses du contrat: les documents contractuels

Cette clause permet d’éviter les contradictions inévitables, existant entre les différents documents et que l’on ne se serve de documents Pré contractuels.

Les références à des documents du fournisseur sont a priori, à exclure.

Les clauses du contrat: Le Prix

L’intérêt de cette clause est de fixer le prix et de maîtriser son évolution.

La loi dispose, en termes de contrat de vente, qu’un contrat sans prix est nul.

En ce qui concerne les contrats de louage: toute ambiguïté du prix s’interprète en faveur du fournisseur.

Dans la clause prix ne pas oublier le formule de révision de prix

Les clauses du contrat: Prix (suite)

Par nature, le prix peut être:

Forfaitaire Au bordereau (prix à la pièce au travail) En dépenses contrôlées

Selon sa variabilité il pourra être:

Ferme

Ajustable

Révisable

Les clauses du contrat: Le règlement

La facturation doit faire apparaître les mentions obligatoires pour la loi.

Pour les achats pour revente en l’état, faire attention à la notion de prix de revient, et à la mention des rabais, remises ristournes

Rabais :

les soldes

Remises:

Geste commercial

Ristournes :

Rétrocessions fin d’année

Les clauses du contrat: Le règlement (suite)

Un Rabais:

Est une réduction de prix pratiqué exceptionnellement sur le prix de vente préalablement convenu pour tenir compte, par exemple, d’un défaut de qualité.

Une Remise:

est une réduction de prix habituellement pratiquée sur le prix de vente, en application d’un % au prix courant en considération de l’importance de la vente

Une Ristourne:

Est une réduction de prix pratiquée hors facture, sur l’ensemble des opérations réalisées avec un fournisseur sur une période déterminée

Un Escompte Est une réduction sur la facture pratiquée sur une créance payée avant son échéance

Les clauses du contrat: Le règlement (Fin)

Connaître les avantages et les inconvénients de chaque moyen de paiement.

L’acheteur a intérêt à choisir une date dont il a la maîtrise (réception produit ou réception de facture

En cas d’acompte, prévoir une garantie de restitution d’acompte

Les clauses du contrat: La garantie à la première demande

En cas d’acompte (par exemple) cette garantie de restitution d’acompte (si elle est à première demande) permet de récupérer le montant de son acompte sans ouvrir un contentieux.

Elle diffère de la Caution, car elle ne nécessite pas la remise à la banque d’un justificatif de défaillance du vendeur.

Les clauses du contrat: L’entrée en Vigueur

Permet de fixer avec précision la date à laquelle commencent les obligations du vendeur et de l’acheteur.

Elle peut être liée à la réalisation d’un événement (ex : ouverture d’un crédit documentaire)

Elle peut fixer une date limite de réalisation de cette formalité.

Les clauses du contrat: La Durée du contrat

Le contrat doit avoir une durée clairement exprimée, afin qu’il ne puisse être rompu à tout moment sans qu’il puisse y avoir de dommages et intérêt pour le partenaire. (Cas des contrats à durée indéterminé).

Mais il est possible de prévoir des clauses résolutoires.

Si une clause n’est pas appliquée début du contrat faire courrier avec AR indique Qu’ a partir de ce jour elles le seront. Si non le contrat est nul.

Les clauses du contrat: Le délai de livraison

La responsabilité du vendeur:

Article 1611 (Code Civil)

Dans tous les cas, le vendeur doit être condamné aux dommages et intérêts, s’il résulte d’un préjudice pour l’acquéreur, du défaut de délivrance au terme convenu.

Les clauses du contrat: Le délai de livraison (suite)

Les clauses du contrat:

Le délai de livraison (suite)

La clause doit être compatible avec celle sur le lieu de livraison.

Il est recommandé de fixer le terme de la livraison de façon précise, afin de préserver les recours de l’acheteur contre le veneur en cas de non respect.

Les clauses du contrat: Le délai de livraison (fin)

Article 1136

L’obligation de donner emporte celle de livrer la chose et de la conserver jusqu’à la livraison, à peine de dommages et intérêts envers le créancier.

Article 1142 (code civil)

Toute obligation de faire ou de ne pas faire se résout en dommages et intérêt en cas d’inexécution de la part du débiteur.

Les clauses du contrat: Les pénalités

Permettent d’évaluer contractuellement les dommages et intérêts qui pourraient résulter d’un préjudice engendré par le bien, objet du contrat.

Article 115

Lorsque la Convention porte que celui qui manquera de l’exécuter payera une certaine somme, à titre de dommages et intérêts, il ne peut êtee alloué à l’autre partie, une somme plus forte ni moindre.

Les clauses du contrat: Les pénalités (suite)

Il est important de fixer précisément le début de l’application de la clause avec un délai de grâce éventuel

Aucune loi n’oblige à fixer un plafonnement.

Les pénalités doivent être calculables et en rapport avec le préjudice causé

Elles doivent être dissuasives mais pas exorbitantes.

Les clauses du contrat: Le lieu de livraison

A défaut de précision, la loi prévoit que le lieu de livraison est soit:

L’adresse du fournisseur

Le lieu où se situe le bien au moment de la conclusion du contrat

Les clauses du contrat: Le transfert de risque

Article 1384 (code Civil)

« On est responsable du dommage causé par les choses que l’on a sous sa garde »

Article 132-7 (Code Commerce)

« La marchandise sortie d’un magasin du vendeur, voyage aux risques et périls e celui à qui elle appartient, sauf recours contre le commissionnaire de transport »

Les clauses du contrat: Le transfert de propriété

Article 1153

L’obligation de livrer la chose est parfaite par le seul consentement des parties contractantes. Elle rend le créancier propriétaire, et met la chose à ses risques dés l’instant où elle a du être livrée.

Article 1583

La vente est parfaite entre les parties et la propriété acquise de droit à l’acheteur à l’égard du vendeur, dés qu’on est convenu de la chose et du prix.

Les clauses du contrat: Le transfert de propriété( suite)

Elle fixe avec précision le montant auquel l’entreprise acquiert la propriété de l’objet acheté:

Ce moment peut être:

Le moment de la conclusion du contrat Au fur et à mesure de la fabrication et de l’exécution du contrat A l’achèvement de la fabrication Le moment de la mise à disposition Le moment de la livraison Le moment de la réception X temps de la mise en route du matériel

Les clauses du contrat: Le transfert de propriété( fin)

Permet d’éviter que le fournisseur ne tente d’imposer une clause de réserve de propriété.

L’acheteur doit essayer d’éviter à tout prix, la clause dite de réserve de propriété qui autoriserait le fournisseur à récupérer à tout moment le bien vendu, sans que l’acheteur puisse le réclamer.

Les clauses du contrat: La garantie contractuelle

Elle améliore la règle légale car:

Crée une présomption d’imputabilité du défaut à l’encontre du fournisseur.

Évite de saisir les tribunaux pour obtenir gain de cause

Prévoit d’autre conséquences que l’application stricte de la règle légale

Retarde la mise en place du contrat de maintenance

Les clauses du contrat: La garantie légale

Article 1641

Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue, qui la rende impropre à l’usage, que l’acheteur ne l’aurait pas acquise, ou n’en aurait donné qu’un moindre prix, s’il les avait connus.

Article 1644

Dans le cas des articles 1641 et 1643 l’acheteur a le choix de rendre la chose et de se faire restituer le prix, ou de garder la choses et de se faire rendre le prix, telle qu’elle sera définie par les experts.

Les clauses du contrat: La responsabilité

Il faut distinguer la responsabilité civile….

Article 1384 On est responsable du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui, qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on à sous sa garde

Il est possible de se prémunir de ce risque par une assurance Responsabilité Civile.

distinguer la responsabilité pénale ….

Qui permet à la victime (blessée ) d’un produit défectueux de faire assigner devant un tribunal un industriel afin d’obtenir une sanction pénale (coups et blessure involontaire)

Il n’existe pas d’assurance contre les sanction pénales.

Les clauses du contrat: La modification du contrat

Il faut informer le fournisseur que le pouvoir d’engager votre entreprise est exclusivement réservé au service achats.

Il faut éviter les modifications du contrat par des documents signés par l’un quelconque des services de l’acheteur autre que les achats

Elle permet d’éviter qu’en cas d’absences de mise en œuvre des droits, découlant du contrat, le fournisseur ne puisse évoquer la NOVATION* du contrat.

(*) Novation :

Substitution d’un nouveau titre de créance à un ancien Innovation

Les clauses du contrat: La confidentialité

Elle permet de protéger le patrimoine intellectuel de l’entreprise et son savoir faire

Les clauses du contrat: La force majeure

La force majeure a des contours différents selon les pays.

Un cas de force majeure en droit français doit être à la fois:

Imprévisible Extérieure Irrésistible Cette clause permet de faire échec à la conséquence ordinaire d’un cas de force majeure qui est la simple suspension du contrat jusquà l’expiration du cas de force majeure.

Article 1148 (code civil)

Il n’y a lieu à aucun dommage et intérêt lorsque, par suite d’un cas de force majeure ou d’un cas fortuit, le débiteur a été empêché de donner ou de faire ce quoi il était obligé, ou a fait ce qui lui était interdit.

Les clauses du contrat: La garantie contre l’éviction

Elle a pour objet de se garantir contre les revendications que des tiers seraient susceptibles de faire valoir sur l’objet acquis. (ex: droit de propriété intellectuelle ou industrielle)

Et rappelle au vendeur qu’il détient légalement les droits de propriété qu’il transfert à l’acheteur

Les clauses du contrat: La cessibilité

Elle permet de conserver la maîtrise du fournisseur et de déterminer dans quelle mesure vous souhaitez que le fournisseur exécute personnellement le contrat et / ou si vous l’autorisez à sous-traiter.

Attention à l’application de la loi du 31 Décembre 1975 protégeant les sous-traitants

Les clauses du contrat: Le droit applicable et règlement des litiges

Cette clause définit avec précision les règles qui régissent le contrat au-delà des termes des clauses contractuelles et détermine les options possibles pour régler des litiges qui n’auraient pu être réglés à l’amiable.

Les clauses du contrat: Le lieu de juridiction

Cette clause définit la localité du tribunal qui sera saisir en cas de litige et devra statuer suivant les règles du droit applicable au contrat

Nota: Ce lieu n’est pas obligatoirement en France si le droit applicable est le droit français

Incoterms

International Commercial TERMES

Série de règles internationales pour le transport de marchandises

Publiés par la chambre de commerce Internationale (CCI), située à Paris En 1936, pour la première fois La dernière révision de ces règles date de 2000

Les INCOTERMES (facultatifs) sont des clauses standardisées et reconnues qui permettent d’éviter les litiges en répartissant clairement entre l’acheteur et le vendeur :

Les frais Les risques

Ils dissocient la question du transfert des risques de celle du transfert de propriété (régi par la loi applicable au contrat)

Attention les Incoterms USA ont qqlqes différences

Objectifs des Incoterms

Situer le point critique du transfert des risques du vendeur à l’acheteur (perte, détérioration,vol)

Indiquer qui du vendeur ou de l’acheteur doit souscrire le contrat de transport

Répartir les frais logistiques et administratif (douanes)

Préciser qui prend en charge:

L’emballage Le marquage Les opérations de manutention, de chargement et de déchargement des marchandises ou l’empotage et dépotage des conteneurs. Les opérations d’inspection

Fixer les obligations respectives:

Formalité d’exportation et /ou d’importation Le règlement des droits et taxes d’importation La fourniture des documents

Les 13 Incoterms

Classement par degré croissant d’obligations pour le vendeur

 

Libellé en Anglais

 

Libellé en Français

 

Code

Descriptif

Descriptif

Code

EXW

EX Work…named place

 

Usine (EN), usine à l’… lieur convenu

ENU

FCA

Free Carrier

named place

 

FranCO Transport…

lieu

convenu

 

FCT

FAS

Free Along Side ship…names port of shipment

Franco le Long du Bateau convenu

Port

d’embarquement

FLB

FOB

Free on Bord…named port of shipment

Franco A Board …Port d’embarquement convenu

FAB

CFR

Cost and FReight

names

port of destination

Coût et Fret

port

de destination convenu

CFR

CPT

Carriage Paid To…names port of destination

POrt Payé jusqu’à …lieu de destination convenu

POP

CIF

Cost, Insurance and Freight names port of destination

Coût Assurance et Fret

port de destination convenu

CAF

CIP

Carriage and Insurrance Paid to …. named place destination

Port et Assurance Payés, pont de destination convenu

PAP

DAF

Delivered At Frontier…named place

Rendu A la Frontière

lieu

convenu

RAF

DES

Delivered Ex Ship…. names port of destination

Rendu Non Déchargé

port

de destination convenu

RND

DEQ

Delivered Ex Quay ….names port of destination

Rendu A Quai

port

de destination convenu

RAQ

DDU

Delivered Duty Unpaid names place of destination

Rend Droits Dus…….lieu de destination convenu

RDD

DDP

Delivered Duty Paid names place of destination

Rendu Droit Acquittés

lieu

de destination convenu

RDA

BAUER Consulting

 

CESI ALGERIE

 

83

Incoterms: Répartition des

risques

Code Incoterm

Emballage

Chargement

tnemenhemiPré-ac

Formalités export

Manutention au départ

Transport principal

Assurance transport

Manutention à l’arrivée

Formalités import

Post-acheminement

Déchargement au lieu convenu

Vente

Mer Terre Polyvalent

EXW

V

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A (

1)

P

FAS

V

V

V

V

A

A

A

A

A

A

A (

1)

M

FCA

V

V

V

V

A

A

A

A

A

A

A (

1)

P

FOB

V

V

V

V

V

A

A

A

A

A

A (

1)

M

CFR

V

V

V

V

V

V

A

A

A

A

A (

1)

M

CPT

V

V

V

V

V

V

A

A

A

A

A (

1)

P

CIF

V

V

V

V

V

V

V

A

A

A

A (

1)

M

CIP

V

V

V

V

V

V

V

A

A

A

A (

2)

P

DAF

V

V

V

V

V

V/A

V/A

A

A

A

A (

2)

T

DES

V

V

V

V

V

V

V

A

A

A

A (

2)

M

DEQ

V

V

V

V

V

V

V

V

A

A

A (

2)

M

DDU

V

V

V

V

V

V

V

V

A

V

A (

2)

P

DDP

V

V

V

V

V

V

V

V

V

V

A (

2)

P

V= à la charge du vendeur

A= à la charge de l’acheteur

(1)= Vente au départ

(2) = vente à l’arrivée

P = Polyvalent

M = Mer

T = Terre

BAUER Consulting

V/A : Partage des frais et risques entre acheteur et vendeur, à préciser dans le contrat Compte tenu de la localisation géographique

84

Incoterms : fréquence d’utilisation (UE)

EXW

A l’usine

Fréquent

FCA

Franco transporteur

Fréquent

FAS

Franco long du bateau

Rare

FOB

Franco de bord

Fréquent

CFR

Coût et fret

Rare

CPT

Port payé jusqu’à

Fréquent

CIF

Coût, assurance et fret

Rare

CIP

Port et assurance payés

Fréquent

DAF

Rendu à la frontière

Rare

DES

Rendu non déchargé

Rare

DEQ

Rendu à quai

Rare

DDU

Rendu droit dus

Fréquent

DDP

Rendu droit acquittés

Exception

Paiements termes

La loi européen concernant les payements des factures est de 60 jours à réception du produit Néanmoins plusieurs termes de payements sont utilisés:

30 jours 45 jours 60 jours 90 jours 120 jours Net Date de facture Fin
30
jours
45
jours
60
jours
90
jours
120
jours
Net
Date de facture
Fin de mois le 10
Autre

Votre Société doit :

Votre société A un temps de cycle de production

Votre client

Votre Client Vous règle la Facture à 60 jour

Payer ses fournisseurs Ses charges Ses Salaires Chaque mois

Accepte ou

Pas votre

 

prestation

 

60 jours

Réception

Matière

Dépense Société
Dépense
Société

> 30 jours

Réception Matière Dépense Société > 30 jours > 60 jours 90 Jours Cash out Entrée Société

> 60 jours

90 Jours Cash out

Entrée Société
Entrée
Société

Paiements termes

60 jours

Réception

Matière

> 30 jours

> 60 jours

Dépense Société
Dépense
Société
90 Jours Cash out
90 Jours Cash out
Entrée Société
Entrée
Société
L’acheteur doit toujours mettre en relation les termes de payement fournisseurs avec Les termes de
L’acheteur doit toujours mettre en relation les termes de payement fournisseurs avec
Les termes de payement du contrat client.
Dans la mesure du possible:
Négocier le meilleur prix avec votre fournisseur (non discutable)
Puis négocier les termes de payements
Exemple:
Si le contrat client est à 60 jours net
60 jours
Vous négociez avec le fournisseur soit
60 jours fin de mois le 10
100 jours
90
jours fin de mois le 10
130 jours
Le rôle de l’acheteur est aussi de générer du cash in pour augmenter les ressources
Financière de votre société pour effectuer des investissements et préparer le futur
De 60 vous passez le fournisseur à 130 jours
20 jours de cash out
BAUER Consulting
CESI ALGERIE
87
Le client payé à 60 jours net

Les instruments de paiement internationaux (1)

Instruments de paiement

Caractéristiques principales

Cas d’utilisation

Espèces

Seul instrument ayant un caractère

Limitée le plus souvent par la législation nationale à de petites sommes

libératoire

Virement

Transfert de fonds en Euro ou en devises de compte d’un débiteur sur celui du

Très commun dans toute l’Europe du Nord même pour les particuliers et pour de petite sommes, il reste le moyen normal pour tous les montants importants

bancaire

créancier

•Instrument le plus utilisé, mais laissé à l’initiative du débiteur • Transfert par:

o

Courrier, lent et falsifiable

 

Télex, pratique mais repose sur du papier et coûteux

o

o

SWIFT, rapide, sûr, confidentiel, peu

coûteux

Mandat poste international

Émis par un bureau de poste à destination d’un autre bureau de poste. Solution simple, avec sécurité auprès du maillage très serré du réseau; coût selon tarif

Pour toutes les petites sommes ainsi que pour les salaires; attention aux modalités et au contrôle de changes quand il est en vigueur.

BAUER Consulting

publié

CESI ALGERIE

88

Les instruments de paiement internationaux (2)

Instruments de paiement

Caractéristiques principales

Cas d’utilisation

Chèque

Titre émis sous forme d’un mandat de paiement d’un tireur au profit d’un bénéficiaire; la dette n’est éteinte qu’après virement au compte du bénéficiaire, encore faut-il qu’il ait une provision; C’est un moyen de paiement lent. Principaux chèques:

D’après la loi uniforme sur le chèque instituée par la convention de Genève de 1931, la provision doit être préalable, mais le droit camblaire du pays où est touché le chèque prime; la provision doit être préalable aux USA, Pays-Bas ou France, exister au moment de l’encaissement en Grande Bretagne; la notion de provision n’existe pas en Allemagne où un chèque sans provision n’est pas un délit; le chèque est très utilisé en Espagne, France, Italie, Portugal,Grande Bretagne

D’ entreprise De Banque: grande sécurité Certifié: provision bloquée pendant la durée légale de présentation, 8 jours pour un même pays, 20 jours dans une même zone (Europe) 70 jours pour des zones différentes) Barrée: encaissement par un établissement bancaire; il n’existe ni aux USA, ni en Allemagne

Instruments

   

de paiement

Les instruments de paiement internationaux (3)

Caractéristiques principales

Cas d’utilisation

Billet à ordre

Reconnaissance de dette entre deux parties, ses particularités sont proches de celles de la lettre de change; le souscripteur s’engage à payer une somme au bénéficiaire à une échéance convenue; il peut circuler par endossement en blanc ou à order; une garantie peut y être adjointe par intervention d’un tiers

Il n’est pas utilisable dans tous les pays, il faut se renseigner ! Il est nécessaire qu’il soit « protestable » pour avoir un recours et qu’il soit garanti par un aval de banque. Utilisé en France pour les « préfinancements export »

Lettre de change

Écrit par lequel un tireur donne l’ordre à un tiré de payer à une date déterminée un montant à un bénéficiaire. La « Convention de Genève » (elle définit également l’utilisation du billet à ordre) de 1930 impose 9 mentions:

Couramment utilisées en France, Espagne,Belgique, elle l’est peu dans d’autre pays, notamment en Allemagne ou en Italie (droit de timbre prohibitif) Dans les pays Européen elle est progressivement remplacée par la « lettre de change relevé » informatisable, Elle est fréquemment l’instrument de paiement dans les remises et crédits documentaire

1. la dénomination (lettre de change)

2. La mention (veuillez payer….)

3. Le montant à payer

4. La date et le lieu de création

5. Le nom du tiré

 

6. Le nom du bénéficiaire

7. La date d’échéance

8. Le lieu de paiement

9. 9 la signature manuscrite du tireur

Elle peut circuler par endossement à ordre, et

Offre peu de garantie sauf si elle est

BAUER Consulting

Protestable, acceptée ou avalisée / Banque

CESI ALGERIE

90

Le crédit documentaire

o Le crédit documentaire est l’engagement d’une banque de payer un montant défini au fournisseur d’une marchandise ou d’un service, contre la remise, dans un délai déterminé, de documents énumérés qui prouvent que les marchandises Ont été expédiées ou que les prestations ou services ont été effectués.

oL’objet de ces documents est de rendre vraisemblable l’exécution correcte des obligations de l’exportateur.

oCes documents seront ensuite transmis par la banque à l’acheteur contre remboursement, pour que ce dernier puisse prendre possession de la marchandise.

Information détaillée sur:

Gestion de l’appel d’offre et du cahier de charges

Gestion de l’appel d’offre et du cahier de charges

B

E

S

O

I

N

d’offre et du cahier de charges B E S O I N F N C I

F

N

C

I

O

S

Ode charges B E S O I N F N C I O S T N

Tde charges B E S O I N F N C I O S O N

Nde charges B E S O I N F N C I O S O T

Ncritères

critères

Ncritères

critères

Ncritères

critères

S

O

L

U

T

I

O

N

S

Demandeur

N critères S O L U T I O N S Demandeur Valorisation   Qualité Coût

Valorisation

 
 
Qualité

Qualité

Coût

Coût

Fondements : L’optimisation d’un achat d’exploitation ou d’un investissement, selon les paramètres qualité et
Fondements :
L’optimisation d’un achat d’exploitation ou d’un investissement, selon les paramètres qualité et coût, réside
dans l’adéquation des fonction demandées et fournies, au regard du besoin réel.
Objet:

De l’analyse du besoin et sa formulation (avant la recherche des solutions techniques) à l’évaluation des offres

Objectifs: Analyser le besoin , formaliser le besoin, comparer les réponses des fournisseurs pour un
Objectifs:
Analyser le besoin , formaliser le besoin, comparer les réponses des fournisseurs pour un objectif final;
Optimiser l’ensemble qualité et coût de l’achat ou investissement

Caractéristiques:

La méthode est caractérisée par: Des outils d’analyse, de cotation et d’évaluation.Une démarche participative. Des documents dont un dossier de consultation comprenant le Cahier des Charges Fonctionnel (C.d.C.F)

Caractéristique

Objectifs

 

Analyse du

besoin

Formali-sation

Valorisation et comparaison des réponses

 

du

O

  besoin P
 

besoin

P

 
  T

T

     

I

Trois outils

       

M

I

1analyse fonctionnelle

 

X

X

 

S

A

2 Critère fonctionnels

 

X

X

X

T

I

       

O

3 cotation fonctionnelle

 

X

N

Démarche participative

 

X

 

X

Qualité

+

   

X

X

Coût

94

   

CESI ALGERIE

 

C.d.C.F BAUER Consulting

Gestion de l’appel d’offre et du cahier de charges BESOIN : il correspond aux attentes
Gestion de l’appel d’offre et du cahier de charges
BESOIN :
il correspond aux attentes de "demandeurs" exprimées en terme de finalités et non de moyens ou solutions.
(demandeurs = utilisateurs, acteurs
)
FONCTIONS : elles expriment la traduction des "attentes" des demandeurs et ce, sous la forme
FONCTIONS :
elles expriment la traduction des "attentes" des demandeurs et ce, sous la forme d'un verbe à l'infinitif avec ses
compléments
On peut donc écrire l'égalité suivante :
BESOIN = SOMME DES FONCTIONS
QUALITE : elle correspond au niveau de satisfaction apporté au besoin c'est-à-dire, pour un achat,
QUALITE :
elle correspond au niveau de satisfaction apporté au besoin c'est-à-dire, pour un achat, à la capacité
potentielle du fournisseur à satisfaire les fonctions.
CRITERES : indicateurs qui permettent de mesurer "a priori" le niveau de satisfaction potentielle (dans
CRITERES :
indicateurs qui permettent de mesurer "a priori" le niveau de satisfaction potentielle (dans le cadre d'un achat)
apporté à chaque fonction.

Préparation de la consultation

Préparation de la consultation

• Décrire un achat (équipement, prestation ) en terme de besoin par rapport à des
• Décrire un achat (équipement, prestation
) en terme de besoin par rapport à des
demandeurs ou utilisateurs et non en terme de caractéristiques (physiques et techniques).
• Le besoin est traduit sous forme de "fonctions" dont la formulation est un verbe à l'infinitif
avec ses compléments.

les fonctions Qualité décrivent le besoin sous tous ses aspects sauf le coût et les objectifs de progrès ;

on précise la (les) fonction(s) principale(s) qui est la raison d'être de l'équipement ou de la prestation

chaque fonction est complétée, si nécessaire, par les « informations techniques et organisationnelles » qui sont des éléments précisant et décrivant les conditions environnantes.

dans le cas d’une prestation avec fourniture, on distingue les fonctions demandées à l’équipement et celles demandées au prestataire

pour réaliser cette analyse deux outils peuvent être utilisés :

BAUER Consulting

CESI ALGERIE

97

la liste des personnes ou services ayant des attentes

Préparation de la consultation

• Décrire un achat (équipement, prestation ) en terme de besoin par rapport à des
• Décrire un achat (équipement, prestation
) en terme de besoin par rapport à des
demandeurs ou utilisateurs et non en terme de caractéristiques (physiques et techniques).
• Le besoin est traduit sous forme de "fonctions" dont la formulation est un verbe à l'infinitif
avec ses compléments.

les fonctions Qualité décrivent le besoin sous tous ses aspects sauf le coût et les objectifs de progrès ;

on précise la (les) fonction(s) principale(s) qui est la raison d'être de l'équipement ou de la prestation

chaque fonction est complétée, si nécessaire, par les « informations techniques et organisationnelles » qui sont des éléments précisant et décrivant les conditions environnantes.

dans le cas d’une prestation avec fourniture, on distingue les fonctions demandées à l’équipement et celles demandées au prestataire

pour réaliser cette analyse deux outils peuvent être utilisés :

BAUER Consulting

CESI ALGERIE

98

la liste des personnes ou services ayant des attentes

Préparation de la consultation

Déterminer pour chaque fonction