Vous êtes sur la page 1sur 2

S.

Jaubert - CFAI-CENTRE

TD1 Suites Numériques


1. Suites arithmétiques
a. Soit u n  n∈N une suite arithmétique, telle que :
u 0  11, u n  433, u 0    u n  47064. Déterminer le nombre entier n et la
raison de la suite.
b. Soit u n  n∈N une suite arithmétique, telle que la raison soit égale à 4 et telle que
u 0  u 1    u 99  18900. Déterminer u 0 et u 99 .
c. Déterminer les termes réels u 0 , u 1 , u 2 , u 3 d’une suite arithmétique sachant que
leur somme est 20 et la somme de leurs carrés 120.
d. Soit u n  n∈N une suite arithmétique de raison r ≠ 0.
i. Calculer S n  u 0    u n en fonction de u 0 , u n et n.
ii. En partant de la formule donnant a  r 3 où l’on remplacera successivement
a par u 0 , u 1 , …, u n , en déduire : S ′n  u 20    u 2n
iii. Calculer la somme des n premiers entiers non nuls.
iv. Calculer la somme des carrées des n premiers entiers non nuls.
2. Suites géométriques
a. Soit u n  la suite définie par la donnée de u 0 et de la relation de récurrence :
u n  12 u n−1  2 pour tout n ≠ 0. En posant u n  v n  h, déterminer h pour que la
suite v n  soit une suite géométrique. En déduire le calcul de u n en fonction de n
et de u 0 .
b. On considère la suite u n  de nombres réels définie par : u 0  3 et 3u n  u n−1  2
pour n ≥ 1. Calculer u 1 , u 2 et u 3 . Pour tout n ∈ N, on pose u n  v n  1. Montrer
que la suite v n  est suite géométrique. Calculer, en fonction de l’entier n, les
termes v n et u n . On pose S n  u 0    u n . Calculer S n .
i. u 1 et a sont des réels donnés. La suite de terme général u n est donnée par la
relation u n1  12 u n  a n ≥ 1. Montrer qu’il existe une constante réelle b
telle que si l’on pose v n  u n − b la suite v n  est suite géométrique. Calculer
: s n  v 1    v n et en déduire : S n  u 1    u n en fonction de u 1 , a et n.
ii. w 0 et w 1 sont des nombres réels donnés et la suite de terme général w n est
donnée par la relation :
2w n1 − 3w n  w n−1  0 n ≥ 1
Montrer que w n1 − 2 w n est indépendant de n et donner sa valeur en fonction
1

de w 0 et w 1 . En déduire la valeur de :
S ′n  w 0    w n
en fonction de n, w 0 et w 1 .
c. Déterminer le premier terme u 0 et la raison q de la suite géométrique u n 
vérifiant : u 3  12 5
, u 4  0, u 5  485 .
3. Limites de suites
a. Soit la suite de terme général u n  3n 2 − 2n  1. Montrer que
∀ n ∈ N u n ≥ 2n 2 . En déduire lim n→ u n .
b. Soit la suite de terme général u n  n − n  1 . Montrer que, pour
n ≥ 1, |u n | ≤ 2 1n . En déduire sa limite.
c. Etudier la limite de la suite de terme général u n  2n  −1 n n.
d. Soit la suite de terme général u n  3 n 2  1 − 5n. Montrer que, pour n ≥ 2,
u n ≤ −n. En déduire la limite de u n .
i. Soit u n  n∈N ∗ la suite défine par :
u n  2n2  1
n 1
Montrer que u n  est une suite convergeant vers 0.
ii. Soit v n  n∈N ∗ la suite définie par :
vn  2 1  21  2 1
n 1 n 2 n  2n  1
Montrer que v n ≤ u n en déduire la limite de v n
e. Soit u n  la suite définie par u 0  2 et par la relation de récurrence u n1  uu nn −5
−1
.
i. Calculer u n2 en fonction de u n
ii. En déduire que la suite u n  est périodique. Est-elle convergente ?
f. Soit u n  la suite définie par :
u0  1
un  2  u n−1 , n  0
i. Montrer par récurrence, que la suite est majorée par 2 et qu’elle strictement
croissante.
ii. Montrer que : |u n − 2| ≤ |u n−1 −2| , en déduire sa limite.
2 2
g. On empile l’un sur l’autre des cubes dont les arêtes ont pour longueurs respectives
: a, a2 , a4 , a8 , … (la longueur d’une arête est la moitié de celle du cube précédent).
i. Quelle est la hauteur maximale de la pile ?
ii. Quelle est le volume maximale de tous les cubes ?