Vous êtes sur la page 1sur 2

L'énergie thermique ne peut s'apercevoir que dans les transferts. Lors d'un transfert d'énergie thermique, on note :

le sens : si le système reçoit de l'énergie, il est positif, si le système fournit de l'énergie à l'environnement ou à un autre système, il est négatif

la quantité d'énergie transférée produite par le système source ou reçue par le système récepteur. Le rapport reçue/fournie donne le rendement. Une partie de l'énergie a été perdue

dans l'environnement (air, parois

)

son mode de transfert : par conduction dans un corps qui est conducteur, par convection d'un fluide ou par rayonnement. En général, le mode de transfert est mixte : conduction et

convection.

son action : échauffement du corps qui reçoit (chaleur sensible qui se traduit par une augmentation de la température) ou changement de phase (chaleur latente qui se traduit par un palier de température pendant le changement de phase).

un palier de température pendant le changement de phase). Mode de transferts La conduction La conduction

Mode de transferts

La conduction

La conduction ou diffusion s'applique au transfert de chaleur dans un milieu immobile, un solide. La chaleur se déplace par propagation, c'est un mode de transfert interne et lent. Le courant thermique dépend de la surface S, de l'épaisseur à traverser e et de la différence de température T et on obtient l'équation suivante :

Équation 1 : Conduction de la chaleur

suivante : Équation 1 : Conduction de la chaleur Tableau 1 : Conductibilité de de certains

Tableau 1 : Conductibilité de de certains matériaux dans les IAA

Matière

W.m -1 .K -1

Acier inox

14

Verre

0.75

Eau à 100°C

0.69

Eau à 20°C

0.60

Vapeur à 200°C

0.04

Air à 20°C

0.03

La convection

Dans ce cas, la chaleur est transportée avec le fluide qui se déplace. C'est un mode de transfert rapide et externe aux solides (en surface). Le mouvement du fluide peut être naturel (convection

naturelle) ou renforcé par un travail mécanique (agitation, pompage Dans ce cas, l'allure du transfert obéit à une loi du type

),

c'est la convection forcée.

Equation 2 : Convection

h varie avec la nature du flui de (air 3 à 23, eau calme 300,

h varie avec la nature du fluide (air 3 à 23, eau calme 300, eau agitée 2000, vapeur d'eau en condensation 20 000), avec le régime d'écoulement (nombre de Reynolds) et avec la nature de la surface du solide (courbure, rugosité).

Transfert mixte

Dans la majorité des cas, le transfert de chaleur se fait par convection et conduction. Par exemple, dans une boite agitée, le jus permet le transfert par convection, alors que les éléments solides ne permettent que la conduction. L'équation devient alors :

Équation 3 : équation globale du transfert thermique

: Équation 3 : équation globale du transfert thermique et K est le coefficient global de

et K est le coefficient global de transfert thermique. C'est l'inverse de la résistance au passage de la chaleur. La résistance thermique globale (1/K) est la somme des résistances de la couche limite du fluide caloporteur, de la paroi chauffante et de la couche limite du produit.