Vous êtes sur la page 1sur 6

Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime.

« En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Paradis » Lc 23, 43

Ma relation avec Dieu « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur. o Par la prière qu’est-ce que je n’ai pas fait. que j’aurais dû faire ? o Par les sacrements qu’est-ce que j’ai fait. que je n’aurais pas dû faire ? o Par la Parole de Dieu – Suis-je fidèle dans ma prière quotidienne ? – Est-ce que je pense à montrer mon amour à Dieu ? . de toute ton âme et de toute ta force et ton prochain comme toi-même.

luttant ensemble et d’un cœur unanime pour la foi de l’Évangile.. et sans craindre vos adversaire. 21)» o Dieu m’aime. » (Ph 1.– Suis-je fidèle à la messe du dimanche ? – Est-ce que je pense à remercier le Seigneur ? – Ai-je le courage de dire ma foi devant des non-croyants ? – Suis-je fidèle aux commandements de Dieu ? – Est-ce que je prends les moyens de mieux connaître ma foi et de mieux connaître Dieu ? – Est-ce que je demande à Dieu de m’aider ? – Ai-je conscience de l’amour de Dieu pour moi ? Ma relation avec moi-même « Menez seulement une vie digne de l’Évangile du Christ.. que je n’aurais pas dû faire ? o Et respecter mon corps – Est-ce que je ne me laisse pas aller à la paresse ? – Est-ce que je n’ai pas un comportement colérique ? grossier ? – Est-ce que je veux toujours avoir raison ? – N’ai-je pas souvent une attitude égoïste ? . que j’aurais dû faire ? o Je dois m’aimer. qu’est-ce que je n’ai pas fait. qu’est-ce que j’ai fait.

– Est-ce que j’utilise le mensonge pour me cacher. repos…) – Est-ce qu’il y a des choses que je n’arrive pas à pardonner ? – Est-ce que je suis prisonnier d’un mensonge ? – Ai-je su rester pur dans mes attitudes. mentir aux autres et me mentir à moi-même ? – Est-ce que je cherche à me rendre meilleur ? par mes études ? mes loisirs ? – Est-ce que je prends soin de mon corps (propreté. mes conversations ? – N’ai-je pas vu des films qui n’étaient pas pour moi ? . alimentation.

et qu’il déteste son frère. » (saint Jean)» o Avec ma famille qu’est-ce que je n’ai pas fait. Que quelqu’un dit : j’aime Dieu.Ma relation avec les autres « Si Celui Oui. que je n’aurais pas dû faire ? o Avec les plus pauvres – Suis-je respectueux et délicat ? Suis-je un bon camarade ? – Est-ce que je cherche à faire plaisir ? à aider ? à rendre service – Ai-je tendance à désobéir ? pourquoi ? – Est-ce que je me montre exigent ou pénible ? – Suis-je patient avec ma famille et mes proches ? – Est-ce que je sais leur dire merci lorsqu’ils me donnent ? – Est-ce que je pense à prier pour eux ? et pour ceux qui en ont besoin ? – Est-ce que j’écoute bien ? – Est-ce que je fais toujours au mieux de ce que l’on me demande de faire ? – Est-ce que je respecte mes professeurs ? – Est-ce que je me montre pas facilement moqueur ? jaloux ? envieux ? intolérant ? méchant ? – Est-ce que je pense à prier pour eux ? – Est-ce que je triche dans mes devoirs ? – Est-ce que j’abuse de ma force vis-à-vis des plus jeunes ou des plus faibles ? – Est-ce que je délaisse certaines personnes ? – Est-ce que je sais pardonner et demander pardon ? . ne peut aimer le Dieu qu’il ne voit pas. que j’aurais dû faire ? o Avec mes proches qu’est-ce que j’ai fait. qui n’aime pas son frère qu’il voit. voilà le commandement que nous avons reçu de Lui : celui qui aime Dieu aime aussi son frère. c’est un menteur.

fait un trône pour la droite qui va recevoir le Roi. mais avec ta main gauche. ce serait comme si tu perdais l’un de tes membres ! Dis-moi. approche-toi aussi de la coupe de son sang. si on te donnait des paillettes d’or. ne t’approche pas les mains grandes ouvertes. sanctifie alors tes yeux par le contact du corps sacré. est-ce que tu ne les garderais pas avec le plus grand soin. Prends-le. j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon. et que le péché te déplaît. en veillant bien à ne pas en perdre. en entendant la prière rends grâce à Dieu qui t’a jugé digne de si grands mystères. mais incline-toi en attitude d’adoration et de respect et dis « amen ». pour ne pas subir de dommage ! Ne dois-tu pas être plus attentif encore à ce qui est bien plus précieux que l’or et les pierres précieuses pour ne pas en laisser tomber une miette ? Puis après avoir communié au corps du Christ. ni les doigts écartés . Puis. Avec soin. Ne tends pas les mains.Acte de Contrition Mon Dieu. veille à n’en rien perdre. effleure-les de tes doigts et sanctifies tes yeux. Je prends la ferme résolution. Reçois le corps du Christ dans le creux de ta main et répond « amen ». infiniment aimable. » . Sanctifie-toi aussi par la participation au sang du Christ. En effet si tu en perdais une parcelle. avec le secours de ta sainte grâce de ne plus t’offenser et de faire pénitence. ton front de tes autres sens. Et tandis que tes lèvres sont encore humide. saint Cyrille de Jérusalem (315-386) « Lorsque tu t’avances.

Centres d'intérêt liés