Vous êtes sur la page 1sur 3

18 Excellente analyse du livre qui montre une réflexion pertinente, mais il y a trop de fautes

d’orthographes

FICHE DE LECTURE

ETATE 1:
-Philippe Gagnebet: journaliste, spécialiste des questions de société, collabore avec le monde
au Point et à Politis.
-Les 16-25 et la vie active le rôle des missions locales
-Éditions: Autrement collection:«acteur de la société» 200 pages dont 20 annexes
-imprimé en 2006
- ISBN: 26481

ETAPE 2:
1) Descripteurs:
-travail
-emploi
-jeune
-chômage
-discrimination
-Missions Locales
-insertion

2) –Ce livre correspond à un niveau d’un élève de seconde au chapitre de la population active.
Y sont définies dans ce livre la notion de travail, la définition même des Missions Locales, il
donne des exemples de jeunes en difficulté et des différentes organisations en relation avec
l’emploi mais aussi le logement et la santé. C’est est aussi pour les term sur le marché du travail

-C’est un livre de cour qui reformule ce que nous avons déjà vu et me permet de confronter
mon cour à une autre vision.

ETAPE 3:

1) -L’auteur s’interroge sur l’insertion des jeunes, qu’elles solutions peuvent être misent en
place pour résoudre la discrimination à l’embauche des jeunes. Sur les différents
moyens qui pourraient leur permettre de s’intégrer dans le monde du travail mais aussi
dans la vie sociale et citoyenne. Il s’interroge sur les façons dont s’y prennent le
personnel des missions Locales pour faire fonctionner cette organisation et quel est
sont but et ses fonctions.

-Pour expliquer au lecteur l’organisation des Missions Locales Philippe Gagnebet


organise son livre sous forme d’une succession d’interview ou de paragraphes qui
répondent chacune a une problématique bien définie et précise.

-Ces problématiques s’enchaînent selon un plan bien précis: d’abord chronologique


puis il expose le fonctionnement des missions locales, leur but, leurs cibles (travail,
transport, santé…) et les raisons de leur motivation. Ensuite dans un deuxième
chapitre l’auteur explique ce que l’on peut trouver dans les missions locales et a quelle
public elles s’adressent. Dans un troisième chapitre il précise plus les combats des
Missions Locales et toujours leurs cibles et leur champs d’action; leur utilité et les
qualifications des conseiller d’insertions et autre personnes. Dans le chapitre 4 chaque
points (logement image de soi..) sont développés dans différentes localités et les
problèmes rencontré différents selon que s’est une zone urbaine ou rurale, avec une
ancienne tradition minière ou l’habitude du chômage… Dans le dernier chapitre
Philippe Gagnebet nous présente les différentes organisations qui travaillent en
collaboration avec les Missions Locales comme l’ANPE pour faire évoluer et
améliorer cette organisation.

2) -L’auteur ne présente pas vraiment de thèses car il ne présente que des constats et des
interviews c’est une vision objective donc aucune démarche théoriques ne sont
visibles puisque c’est du concret.

3) -L’auteur n’émet aucune réponses car ce n’est que des constats. En revanche il
encourage vivement les Missions Locales a continuer leurs actions et incite le
gouvernement et les organisations à s’organiser et prendre plus en compte les Missions
Locales.

ETAPE 4:

1. - Dans la forme: le vocabulaire est approprié à un élève de lycée, en effet il n'est pas
nécessaire de cherché dans un dictionnaire. Les sigles inconnus sont expliqués dans
l'annexe. La longueur du développement est aussi adapté à un élève; les nombreuses
illustrations aèrent le livre, les chapitres ne sont pas trop long et bien divisés en
différentes parties.

-Dans le font: le contenu est accessible pour des élèves de lycée quelque soit sa
sections si il a minimum de connaissance dans le monde de travail (juste les bases).
De nombreux exemples viennent enrichir la démonstration générale ce qui facilite la
compréhension avec des exemples accessibles et connus de tous. L'auteur ne se
focalise pas sur les missions locales il prend en compte aussi les autres agents qui
interviennent dans le domaine de l'emploi des jeunes, de l'aide au logement et a
l'accessibilité de la santé... Son point de vue objectif nous permet de nous forgé notre
propre opinion sur cette organisme encore peu connu. L'utilité de ce livre réside dans
le faite que les Missions Locales m'étaient inconnues or elles sont indispensables pour
certains jeunes en difficulté.

-L'ouvrage est un livre de référence notamment car l'auteur est sérieux et fiable; les
analyses ne seront pas considérées comme obsolète car bien que la société va évoluée
ce livre est représentatif d'une époque bien que l'auteur manque de recul il fait une
description objective. Il illustre bien une question d'actualité en effet le problème du
chômage des jeunes ainsi que leur insertion professionnelle et sociale, est un thème
souvent développé dans les actualités. Ce livre permet donc de faire connaître les
Missions Locales qui sont encore peu connue bien que cela fait 25 ans qu'elles
existent.

2. - Ce livre bien que très intéressant ne peu être réutilisé dans un devoir puisque le
thème de l'emploi est étudié en seconde. Les illustrations certes aèrent le livre mais
ne sont pas très utiles, il y a très peu de graphique, d'autres pourraient compléter le
texte et facilité ainsi la lecture et apporter un enrichissement. Bien que le thème
des jeunes en difficulté est intéressant je pense que la lecture d'un livre sur un autre
sujet m'aurais plus intéressé. L'analyse est certes très objective cependant nous
n'avons aucune idées des points faibles, des inconvénients que présentent les ML.
Aucun avis contre n'est présent et leur échecs ne sont pas montrés. La lecture au
départ est agacent car on ne se sent pas concerné par ce livre bien que se point de
vue change. La forme aussi est agaçant car il y a au début beaucoup d'interview
seul une synthèse vers le milieu permet de percevoir le point de vue de l'auteur
aucune analyse théorique n'est mis en place ce qui ne permet pas de mieux les
comprendre dans un contexte réel.

3.- Dans ce livre j'aurais aimé trouver plus d'analyses approfondies pour pouvoir
l'habituer avec le vocabulaire économique et social. Aussi plus de graphiques pour
s'habituer à leur lecture mais aussi des point de vues contraire à l'idée générale
développée pour se forger une idée propre des Missions Locales.