Vous êtes sur la page 1sur 16

--

Les Fourberies de Scapin

d’après Molière

Durée 1h30 (sans entracte) CEC - Théâtre de Yerres

SPECTACLE MUSICAL À PARTIR DE 8 ANS

Spectacle mis en scène par

CHRISTOPHE GLOCKNER

Assistant à la mise en scène : ARNAUD ALLAIN-GRANDVALET Costumes : MACHINAREV

Décors : PATRICK FARRU

Musique : TONIO MATIAS

TARIFS :

ÉTABLISSEMENTS DUVAL D’YERRES

5 euros

ÉTABLISSEMENTS EXTÉRIEURS

7 euros

SOMMAIRE

4
4

La production

L’argument La distribution

7
7

À lire avant le spectacle

L’auteur : Jean-Baptiste Poquelin dit Molière La troupe de Molière en 1658 Le statut des comédiens au XVIIe siècle Louis XIV et Molière

11
11

Activités possibles avant et après le spectacle

12
12

En savoir plus sur le théâtre

La petite histoire illustrée du théâtre par André Degaine Les métiers du théâtre

15
15

L’action culturelle

16
16

Contacts

3

2

LA PRODUCTION

le texte est de Molière, la mise en scène est celle d’un jeune metteur en scène qui met son inventivité au service de l’auteur. les comédiens forment une véritable troupe, ambitieuse et solidaire.

Qu’attendons-nous de plus ? le public ! Venu de tous les horizons, et toutes générations confondues, amateurs de pièces classiques, auxquelles nous sommes idèles, et de mises en scène vivantes, surprenantes, inventives, que nous défendons.

proposer ce classique aux jeunes générations, c’est d’abord se poser la question de sa pertinence dans un monde nouveau. C’est donc, au-delà de toute reconstitution ou décorum, s’attacher à mettre en lumière l’éternité des thèmes abordés, à donner du relief et de la perspective à des personnages parfois ancrés dans leur époque et à les faire entrer en résonance avec la société contemporaine. C’est ensuite relever le déi d’un apprentissage divertissant. C’est encore créer une passerelle entre les thèmes d’une oeuvre majeure et l’émotion d’un auditoire. C’est enin tâcher de réconcilier jeunes et anciens. Avec quelques planches, les artistes d’antan bâtirent des tréteaux, avec notre enthousiasme et notre passion, nous forgeons les classiques de demain.

il commence sa carrière en tant qu’auteur- compositeur (pour elise Carion et robert Wyatt, Annabelle Mouloudji, Cyrius,

et chanteur (concert au new

Morning, Francofolies, sentiers des halles, Déchargeurs parallèlement, il participe à de nombreux projets scéniques (théâtre avec Didier long, pierre laville, stéphanie tesson, Marcos Malavia, musique de cirque avec Willie Zavatta et Alexandre Bouglione ) et audiovisuels (tf1, France 3, courts-

Benedict

)

métrages).

Depuis 2002, il se consacre à la mise en scène et monte une douzaine de pièces en France (éâtre du gymnase, éâtre de la porte saint-Martin, Comédia, éâtre du Jardin, éâtre des deux rives) et à

l’étranger (Colombie, suisse, etats-unis). son travail alterne les textes les plus classiques (La double inconstance, Le médecin malgré lui, Léonie est en

avance

et les créations (U a disparu,

Bêtes de scène, Contes d’hiver, Mondial

Cabaret

)

lui , Léonie est en avance et les créations ( U a disparu , Bêtes de

4

5

5

en l'absence de leurs pères partis en voyage, octave, fils d'Argante et léandre, fils de géronte, se sont épris l'un de hyacinte, jeune fille pauvre et de naissance inconnue qu'il vient d'épouser, le second de la "jeune egyptienne" Zerbinette. Au retour d'Argante, octave, très inquiet de la réaction paternelle à l'annonce de son union et, de plus, fort à court d'argent, implore l'aide de scapin, valet de léandre. Mais cet "habile ouvrier de ressorts et d'intrigues" ne parvient pourtant pas à faire fléchir le vieillard. Argante répète à géronte la nouvelle qu'il tient d'une indiscrétion de scapin : léandre a commis une grave erreur. Aussi le jeune homme, fort mal accueilli par son père, corrige vertement le valet pour sa trahison. Mais il quitte bientôt son ressentiment pour le supplier de lui venir en aide : il lui faut payer une rançon pour Zerbinette s'il ne veut pas la voir enlevée par les egyptiens. par de hardis stratagèmes, l'inventif scapin entend encore se venger de géronte qui l'a desservi auprès de léandre. Aussi lui fait-il croire qu'un prétendu frère de hyacinthe est à sa poursuite, résolu à lui ôter la vie pour le punir de vouloir faire rompre le ma- riage.Afin de le soustraire à ce danger, scapin cache sa victime dans un sac, et lui donne de vio- lents coups, feignant l'impossibilité pour lui de laisser le frère vérifier si personne n'y est caché le coupable aurait cher payé ses fourberies si une double reconnaissance n'eût révélé en hyacinte la fille perdue de géronte, et en Zerbinette celle d'Argante. scapin, qui simule sa mort par suite d'un accident, demande le pardon des vieillards.

6

9

À LIRE AVANT LE SPECTACLE

À LIRE AVANT LE SPECTACLE 15 janvier 1622, paris - 17 février 1673 - paris Jean-Baptiste

15 janvier 1622, paris - 17 février 1673 - paris

Jean-Baptiste poquelin décide de devenir comédien et fonde la compagnie « l’illustre-éâtre » après avoir refusé une promotion de tapissier du roi en 1643. il prend la tête de la compagnie en 1644 sous le pseudonyme « Molière ».

l’illustre-éâtre fait ses débuts dans le Marais, à proximité de deux troupes concurrents : celle des comédiens de l’hôtel de Bourgogne et la troupe du roi au Marais. la compagnie de Molière ne connaît guère de succès et

le dramaturge est emprisonné pour dettes en 1645. À la libération de Molière en 1646, une tournée en province

est programmée. Associée aux troupes de Dufresne et de Béjart, celle de Molière se représente en languedoc pour le compte du duc d’epernon puis du comte d’Aubijoux. pézenas, Montpellier, Carcassonne, Béziers, … la troupe, élargie, affirme progressivement son goût pour la farce et la comédie. C’est à lyon en 1655 que Molière créé sa première comédie l’Étourdi ou Les Contretemps. privée de soutien, la compagnie rentre à paris en 1657. « Monsieur », le frère du roi louis XiV, souhaite soutenir Molière et ses co- médiens. Après deux représentations, Nicomède (une tragédie) puis Le Docteur amoureux (une farce aujourd’hui perdue), le roi installe Molière au éâtre du petit Bourbon où se trouve Fiorelli et ses acteurs. en 1659, Molière triomphe avec Les Précieuses ridicules, à la fois farce et comédie satirique de moeurs. il joue sga- narelle en 1660 dans sa 4 e pièce Sganarelle ou Le Cocu imaginaire, avant de reprendre, suite au décès de son frère cadet, la charge de tapissier du roi. en octobre 1660, la troupe est contrainte de quitter le théâtre du petit Bour- bon qui va être démoli en vue de la construction de la colonnade du louvre. le cardinal Mazarin lui attribue alors un nouveau théâtre : la salle du palais royal.

A ses débuts au palais royal en 1661, la troupe de Molière alterne entre tragédies et comédies. ses comédies, telle

que L’École des maris, connaissent davantage de succès. la même année, Molière créé sa première comédie-ballet, Les Fâcheux. il rencontre un fort succès en 1662 avec L’École des femmes dans laquelle il aborde

des sujets importants tels que l’institution du mariage et l’éducation des illes. Molière connaît par la suite deux échecs avec Tartuffe et Dom Juan, la première interdite, la seconde abandonnée, les deux bousculant les moeurs. les années 1660 sont exceptionnellement fertiles pour Molière. il met au point différents genres de comédies – la grande comédie bourgeoise, la comédie de coulisses, la comédie à machines, la comédie-ballet –

et écrit des pièces majeures : Le Médecin malgré lui, Le Misanthrope, L’Avare, Amphitryon, …

Durant les trois dernières années de sa vie, malgré sa maladie (une tuberculose) et la perte de la faveur royale (passée à lully), Molière triomphe avec Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Fourberies de Scapin (1671), Les femmes savantes (1672) et Le Malade imaginaire (1673). Ces pièces révèlent les inluences de l’auteur, son style, ainsi que son talent de comédien.

7

8

vers 1646 : La Jalousie du Barbouillé vers 1647 : Le Médecin volant

1656

: L’Étourdi

1656

: Dépit amoureux

1659

: Les Précieuses ridicules

1660

: Sganarelle ou Le Cocu imaginaire

1661

: Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux

1661

: L’École des maris

1661

: Les Fâcheux

1662

: L’École des femmes

1663

: L’Impromptu de Versailles

1664

: La Princesse d’Élide

1664

: Le Tartuffe ou L’Imposteur

1665

: Dom Juan ou Le Festin de pierre

1665

: L’Amour médecin ou Les Médecins

1666

: Le Misanthrope

1666

: Le Médecin malgré lui

1666

: Mélicerte

1667

: La Pastorale comique

1667

: Le Sicilien ou L’Amour-peintre

1668

: Amphitryon

1668

: L’Avare

1668

: George Dandin ou Le Mari confondu

1669

: Monsieur de Pourceaugnac

1670

: Les Amants magniiques

1670

: Le Bourgeois gentilhomme

1671

: Psyché

1671

: La Comtesse d’Escarbagnas

1672

: Les Femmes savantes

1673

: Le Malade imaginaire

8

d’Escarbagnas 1672 : Les Femmes savantes 1673 : Le Malade imaginaire 8 L’Ecole des Femmes Amphitryon

L’Ecole des Femmes

d’Escarbagnas 1672 : Les Femmes savantes 1673 : Le Malade imaginaire 8 L’Ecole des Femmes Amphitryon

Amphitryon

l e stAtut Des CoMéDiens sous l ouis XiV, roi D ’ une soCiété Chrétienne

le stAtut Des CoMéDiens sous louis XiV, roi Dune soCiété Chrétienne.

Dans la société française du XVii e siècle, la foi religieuse n’est pas une affaire de libre conscience individuelle. tout principe d’autorité, et d’abord celle du roi, dérivée de la puissance divine, l’athéisme relevant des plus sévère condamnation. la vie quotidienne est rythmée par l’eglise à travers les sacrements et le calendrier liturgique. les curés sont invités à dresser un état des âmes de leurs paroissiens.

Dans cette société chrétienne, les comédiens forment une communauté à part. on leur accorde un véritable

statut social jusqu’à la révolution. Au XVii e siècle, leur condition est déterminée par la position de l’eglise à leur sujet. ils sont frappés d’excommunication. Cette pratique qui consiste à priver les comédiens de tous les sacrements religieux est ancienne. les pères de l’eglise avaient condamné dès l’Antiquité la grossièreté des pantomimes latines. la règle voulait que les comédiens renoncent à leur art s’ils voulaient recevoir les sacrements religieux. la première moitié du XVii e siècle est imprégnée d’indulgence. le pouvoir civil participe

à la « réhabilitation » des comédiens, devenus aux yeux de l’opinion publique des artistes reconnus.

en 1641, louis Xiii proclame qu’il n’y a pas de blâme à exercer la comédie dans les limites de la décence. Avec la présence de dans l’entourage immédiat du roi louis XiV, il semble que l’art théâtral gagne ses

lettres de noblesse. l’austérité religieuse qui marque la in du siècle freine cette évolution et provoque un retour

à l’ordre moral. la création de la Comédie-Française en 1680 n’est qu’une étape de la réglementation croissante

de l’activité théâtrale, et l’exil de la troupe des italiens en 1697, en est une des manifestations les plus inquiétantes.

Durant tout le XVii e siècle, face à cette mesure d’excommunication, et ain que les comédiens puissent tout de même être enterrés religieusement, un compromis est établi entre le pouvoir royal et l’eglise : lorsque les comédiens sentent la mort approcher, ils prononcent, auprès d’un prélat, une renonciation officielle à leur profession et peuvent alors etre enterrés religieusement. ils évitaient ainsi la fosse commune.

9

Molière et louis XiV

pendant les années parisiennes (1658-1673) qu’a connu la troupe de Molière, le roi a tout d’abord apprécié, soutenu voire honoré Molière. De son mariage avec Armande béjart, l’auteur a un ils, prénommé louis, dont le roi accepte d’être le parrain, le 28 février 1664.

le roi, danseur lui même, affectionne tout particulièrement le genre nouveau de la comédie-ballet, dont Molière est l’un des inventeurs avec lully et qui contribue grandement à l’éclat des fêtes royales. Les Plaisirs de l’Île Enchantée, donnés du 7 au 13 mai 1664 à Versailles, représentent à ce titre une consécration pour Molière. A cette occasion, sa troupe joue La Princesse d’Elide, Les Fâcheux, la première version du Tartuffe et Le Mariage forcé. en 1665, elle reçoit le nom de « troupe du roi » et bénéicie d’une pension importante. Durant les querelles qui opposent Molière à l’eglise, il bénéicie du soutien du jeune roi, même si plusieurs an- nées sont nécessaires pour obtenir l’autorisation de jouer Le Tartuffe. C’est que Molière latte l’hédonisme du roi-soleil et n’hésite pas à écrire dans La Princesse d’Elide : « et qu’il est malaisé que sans être amoureux, un jeune prince soit grand et généreux ». Mais avec l’inluence croissante de la religion sur l’esprit de louis XiV, ce dernier se détourne proressivement du théâtre et de Molière, accordant toutes ses faveurs à lully. Après 1671, Molière n’est plus invité que deux fois à la Cour. il meurt dans la disgrâce royale. sa femme Armande a supplié le roi pour qu’il intervienne auprès de l’archevêque de paris qui avait défendu l’inhumation de Molière en terre consacrée.

Molière à la table de louis XiV, par Jean-Dominique ingres, huile sur toile. esquisse pour
Molière à la table de louis XiV, par Jean-Dominique ingres, huile sur toile.
esquisse pour le tableau Le Déjeuner de Molière, qui fut détruit en 1871 au palais des tuileries.

Source : Parcours Molière - Dossier pédagogique - Site de la Comédie Française

10

ACTIVITÉS À FAIRE AVANT ET APRÈS LE SPECTACLE

QUELQUES QUESTIONS DABORD ! Niveau 2 e et 3 e cycle élémentaire et collège

1- Quel est le véritable nom de Molière ?

2- en quelle année a eu lieu la première représentation des Fourberies de Scapin ?

3- Qui est le maître de scapin ?

4- où se déroule la pièce ?

5- Au début de la pièce, que conie scapin à octave et sylvestre ?

6- Qui apprend àArgante que son ils s’est marié en son absence ?

7 - Quelle est la fonction de scapin ?

8 - Qui sont les jeunes illes dont octave et léandre sont tombés amoureux ?

9 - Qui se déguise en spadassin ?

10 - De qui léandre est-il amoureux ?

ET APRÈS LE SPECTACLE ?

1- De quel pays est originaire l’éxubérante Zerbinette ?

2- Quels sont les instruments de musique utilisés dans le spectacle ?

3- en quoi peut-on qualiier scapin d’indiscret ?

4 - pourquoi scapin cache-t-il géronte dans un sac ?

5 - Quelle découverte fondamentale feront les protagonistes à la in de l’histoire, dénouant ainsi l’intrigue ?

DONNE TON AVIS SUR LE SPECTACLE !

1- As-tu aimé le spectacle ? pourquoi ?

2- Quel personnage as-tu préféré ? Celui que tu as le moins apprécié ?

3- Que penses-tu de la musique, des chansons, des costumes et des décors ?

11

EN SAVOIR PLUS SUR LE THÉÂTRE

Une petite histoire illustrée du théâtre par André Degaine
Une petite histoire illustrée du théâtre
par André Degaine

12

13

13

il est le responsable inancier du spectacle et en assure la réalisation. le producteur signe les contrats avec les auteurs, engage les personnels artistiques et techniques, supervise la promotion du spectacle et assure la gestion de tous les aspects de la production. souvent, il planiie également, en collaboration avec l’administrateur, les tournées, les reprises et la vente des droits pour le cinéma et la télévision.

il est responsable de l’harmonie du spectacle et prend toutes les décisions artistiques. C’est lui qui déinit la conception associée à l’interprétation de la pièce écrite, choisit la distribution et dirige les répétitions. le choix des décors, des costumes, des éclairages et de l’accompagnement musical ou sonore se fait également sous son autorité. il règle les gestes et les déplacements, oriente et dirige l’interprétation des acteurs. il propose ainsi au public sa propre vision de la pièce. il faut attendre les années 1950 pour que la fonction de metteur en scène affirme son autonomie.

le rôle du dramaturge est d’assister le metteur en scène dans l’analyse littéraire du texte et dans sa transposition à la scène.

les comédiens sont généralement choisis par le metteur en scène à l’issue d’une audition pour interpréter un rôle précis. lors des répétitions, le texte est appris et travaillé, les déplacements sont élaborés, les personnages sont déinis et les interprétations peauinées.

14

le décorateur est chargé de l’aménagement de l’espace scénique et de l’environnement visuel. il choisit les éléments du décor, les accessoires et le mobilier encadrant l’évolution des acteurs sur le plateau. il conçoit l’espace du spectacle en étroite collaboration avec le metteur en scène et suit la réalisation des éléments constitutifs du décor par les constructeurs ou les accessoiristes.

il dessine et conçoit les costumes, puis supervise leur réalisation à l’atelier de costumes.

il planiie et crée les couleurs, l’intensité et la fréquence des lumières sur scène, en accord avec le metteur en scène, le décorateur et le costumier.

le régisseur assure la liaison entre les techniciens et les artistes. il suit les répétitions, coordonne tous les aspects techniques de la production et orchestre le déroulement de la représentation. il supervise les répétitions techniques, qui servent à régler la lumière et le son, à arranger le décor, à répéter les changements de décors et d’éclairages (tout d’abord avec la régie seule, puis avec les acteurs).

il est responsable de toute la sonorisation lors d’une représentation. il effectue par exemple les enregistrements sonores, les bruitages, etc.

L’ACTION CULTURELLE

L’ ACTION CULTURELLE l’éducation artistique et culturelle participe de la formation des jeunes. le Val d’yerres,

l’éducation artistique et culturelle participe de la formation des jeunes. le Val d’yerres, à l’origine du développement de l’action culturelle sur le territoire, souhaite mettre en exergue ce volet pour les générations à venir.

Ainsi, pour sensibiliser les jeunes et leur permettre de franchir les portes des théâtres, le service de l’action culturelle des éâtres du Val d’yerres propose un programme spéciique de

spectacles de qualité ain d’enrichir leurs connaissances, d’éveiller leur curiosité et de développer leur esprit critique. Cette année, 14 représentations en journée sont programmées et réservées, en premier lieu, aux établissements scolaires dans toutes les salles de spectacles du Val d’yerres.

les enseignants qui souhaitent mener un projet artistique et culturel peuvent contacter notre service et bénéicier de nos outils pour nourrir leur projet (visite guidée du CeC, atelier de découverte du maquillage de scène, valise pédagogique, rencontres avec des artistes…).

très bonne saison culturelle à tous.

des artistes…). très bonne saison culturelle à tous. Demandez vite votre auprès du service Action Culturelle

Demandez vite votre auprès du service Action Culturelle de la société des éâtres du Val d’yerres.

Ce pass est gratuit ! Vous pourrez ainsi bénéicier d’un tarif préférentiel sur certains spectacles de la saison du Val d’yerres,

renseigneMents : 01 69 48 23 24

d’un tarif préférentiel sur certains spectacles de la saison du Val d’yerres, renseigneMents : 01 69
d’un tarif préférentiel sur certains spectacles de la saison du Val d’yerres, renseigneMents : 01 69

15

CONTACTS :

SOCIÉTÉ DES THÉÂTRES DU VAL D’YERRES

SERVICE DE L’ACTION CULTURELLE

BP 150 - 91330 Yerres www.levaldyerres.fr

MARJORIE PIQUETTE [responsable] - 01 69 53 62 16 marjorie.piquette@theatres-yerres.fr

LAURA HOLODYSZYN [assistante] - 01 69 48 23 24 laura@theatres-yerres.fr

RETROUVEZ TOUTE LACTUALITÉ DE L’ACTION CULTURELLE

SUR LE BLOG :

action-spectacles.levaldyerres.fr

R ETROUVEZ TOUTE L ’ ACTUALITÉ DE L ’A CTION C ULTURELLE SUR LE BLOG :
R ETROUVEZ TOUTE L ’ ACTUALITÉ DE L ’A CTION C ULTURELLE SUR LE BLOG :