Vous êtes sur la page 1sur 2

saveurs

Le fricot e samedi soir, à partir de 20 h, voit des mundes. Le grand monde, le votre mère, mangez beaucoup de pain

C le Sporting propose une soirée


karaoké. Un repas avec san-
gria, paella royale, fromage, dessert. Le
beau monde, parfois il risque un œil. On
y voit surtout le paure munde : les pau-
vres, les humbles, les petits. Les gens de
pour économiser le fricot. Le fricot se
mange avec parcimonie. Un bout de fro-
mage, un reste de pâté suffit. C’est à cela
tout pour 14 euros. peu, comme les appellera Pierre Sansot. qu’on reconnaît le bon fricot. A cela
Vous pouvez, si vous ne voulez pas du Comme ils vous appellent. Dès que vous qu’on reconnaît le bon gars. Jeannot est
menu, acheter votre pain sur place, à la dites fricot. Ils sont là. Réunis pour la un bon gars. Il est bon comme le bon
boulangerie, ainsi que votre fricot : la photo et qui vous fixent. Qui sollicitent pain. Comme la vie. Comme ces vies
marchande de fromages sera là, avec ses vos suffrages. Les âmes du purgatoire. minuscules que raconte Pierre Michon, à
chèvres frais ou à l’échalote, et vous Vous les aideriez avec vos prières. Si quoi beaucoup de sauce donne beaucoup
trouverez du pâté au Sporting : le café- vous ne vous contentiez pas de les regar- de goût. Ou ce qui reste de ce qu’on a
restaurant fait aussi épicerie. der danser. De les écouter chanter. Eux fricassé la veille : de l’omelette à l’oseille,
Vous pouvez, si vous craignez de forcer qui sont sortis pour vous. Sortis des creux- du boudin. Ou encore un chèvre sec, et
la note en transformant ce café de village de-maisons : de chez Ernest Pérochon. qui embaume.
en auberge espagnole, assister au karaoké Comme ce Gustinet avec sa belle voix de Quand il ressemble à ce petit fromage dur
sans manger. «raudeur». Il tient longtemps la dernière et qu’il fait manger du pain, le fricot est
Vous pouvez, si le spectacle des vivants note et la fait trembler comme personne. comentable. Il est parfait et il fait de vous
vous afflige, qui font tout comme à la C’est lui qui lancera ce refrain que vous un parfait commensal, quelqu’un qu’on
télé, voyager avec ce fricot. Avec cette reprendrez en chœur. C’est-à-dire tout ne regrette pas de recevoir à sa table. Car
fricassaïe où vous entendez frire les œufs seul. Ce refrain que vous savez par cœur vous nourrissez la conversation. Vous
que vous avez cassés. Cuire dans sa sauce sans l’avoir jamais appris. Etant donné connaissez le plaisir de manger. Vous
la viande coupée en morceaux. Dans que vous n’étiez pas invité à la noce. Que l’augmentez en parlant, vous le faites
beaucoup de sauce, car il faut que ce vous n’êtes pas du village. durer. Vous redonnez du goût aux mots,
ragoût donne du goût au pain, redonne le le goût des mots. Vous faites avec les
goût du pain, qu’on s’en coupe de belles «T’as le fricot, Jeannot mots ce que le fricot fait avec le pain.
tranches. Et nombreuses. T’as le fricot, ho ! ho !» Vous faites parler.
Vous pouvez, maintenant que vous êtes Vous faites aussi voyager. Pas forcément
calé, vous rendre au bal. Danser avec les Celui qui n’apprend pas à l’école et qui en extase, même si vous écoutez ce que
morts et les parquets Goimier. Ecouter dans le peu qu’il fait se montre d’une les mots ont à dire. Même si vous interro-
Aimé Bozier, le célèbre violoneux du grande maladresse, celui-là, le gagnera gez le miroir. Vous ne le traversez pas
Pays des Brandes, reprendre de ses «bou- jhamais son fricot. Et si par chance il a un toujours, ce miroir, vous n’allez pas tou-
dins fricassés». Chanter une complainte travail, il boit tout son fricot, il ne des- jours au bal. Danser avec les morts. Vous
puis une chanson apprise à la foire de soûle plus. ne les écoutez pas toujours chanter comme
mai. On y entend toutes sortes de Jeannot, aujourd’hui qu’il se marie, a le ce samedi soir au Sporting. Ces morts
rigourdaines : de calembredaines. On y fricot. Il n’a pas grand-chose à mettre sur avec leur fricot. Ce paure munde qui
son pain, pas une belle femme à mettre chante sa pauvre vie. Autrement dit qui la
dans son lit. C’est même, cette femme pleure. Vous n’allez pas toujours si loin.
qu’il épouse, un drôle de fricot ! Voilà ce Parfois vous vous arrêtez au Canada, ou
Par Denis Montebello Photo Marc Deneyer que lui chante la noce, ce que lui lance en Louisiane. Histoire de reprendre des
Gustinet avec sa belle voix de «raudeur». forces avec le fricot. Avec ce fricot de
Mais le peu qu’il a donne du goût à son poulet. Ce fricot à la poule de Turlupine
pain, rend sa vie supportable. qui est un plat typiquement acadien. Dont
Les textes et photographies de cette Vous aussi, vous l’avez. Avec ce refrain la recette dit qu’il se confectionne avec
chronique parus depuis 2004 sont que lance Gustinet. Que les mundes re- de la viande, de la volaille, des fruits de
réunis, avec des inédits, dans Le diable, prennent. Tous ces gens sortis ce samedi mer, du gibier. Qu’il est un élément de
l’assaisonnement, livre publié en février soir et attablés au Sporting. Vous avez le convivialité puisqu’on organise des soi-
2007 aux éditions fricot. Un mot à vous mettre sous la dent rées fricot. Où la famille est conviée, et
Le temps qu’il fait (124 p., 17 €). et qui parfumera joliment votre quoti- les voisins. Où tous sont invités au fricot.
Ce recueil fait suite à Fouaces et autres dien. Avec lui vous éviterez les dépenses
viandes célestes, livre distingué en inutiles. Qui vous ruineraient, et votre
2004 par le prix du livre en Poitou- réputation. Voulez-vous passer pour un
Charentes, le prix des mouettes en gourmand, un dépensier ? Mangez le fri-
Charente-Maritime et le prix Erckmann- cot sans pain. Mais si vous êtes le bon
Chatrian en Lorraine. drôle qu’on dit, suivez les conseils de

24 ■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 81 ■

Actu81.pmd 24 01/07/2008, 19:06


PURÉE QUÉBEC
Dans son Guide culinaire, Auguste parfaite inutilité d’enrichir de ce crustacés, le chef reste concentré
Escoffier (1846-1935) donne la nouveau terme le vocabulaire sur l’essentiel, gage de réussite
recette de la purée Maria ou purée culinaire pour désigner une d’une bonne cuisine familiale. Pas
Québec où il s’agit de cuire 400 préparation connue presque de chichi donc, mais de bons
grammes de haricots blancs avec séculairement sous la produits et le souci de la clarté dans
un litre d’eau, 8 grammes de sel et dénomination de Maria». l’énoncé. Dans La Cuisine du lapin,
«la garniture ordinaire des légumes qui vient de paraître en poche,
secs». «Egoutter les haricots ; les signalons sa version minimale du
piler après avoir retiré la garniture ; FRICASSÉE DE LAPIN lapin à la poitevine (avec des
allonger la purée avec la cuisson et Si l’on veut améliorer son fricot, oignons et du vin blanc), et deux
passer à l’étamine. Mettre la purée Francis Lucquiaud est de bon fricassées, l’une aux fonds
au point avec 2 décilitres et demi de conseil. Ses livres de recettes d’artichauts, l’autre aux fines herbes
consommé blanc et autant de lait.» gourmandes publiés chez Geste (ciboulette, estragon et pluches de
Servir avec une garniture de «tout éditions ont la simplicité des cerfeuil).
petit printanier et pluches de grands recueils. Qu’il nous Geste éditions, 206 p., 7 €
cerfeuil». transmette son savoir-faire dans la
A propos de la dénomination à la tradition poitevine et charentaise,
Québec, Escoffier souligne «la qu’il nous parle des coquillages et

■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 81 ■ 25

Actu81.pmd 25 01/07/2008, 19:07