Vous êtes sur la page 1sur 27

El Watan

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mercredi 3 juin 2009


N° 5651 - Dix-neuvième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

DES ENSEIGNANTS ETDES POLICIERS ATTAQUÉS PAR DES TERRORISTES À TIMEZRIT

10 morts dans un attentat à Boumerdès


Boumerdès
De notre bureau ●Une bombe artisanale, actionnée à distance, a explosé au
Issers et de Timezrit, à 4 km environ du chef-
lieu de cette dernière. L'explosion sera suivie de
tirs nourris en direction des trois véhicules com-
lieudit Taâwint Tassemat au passage d’un convoi
L
e premier examen du BEM à se dérouler à posant le cortège, deux voitures de la police et
Timezrit, un chef-lieu communal, situé à ramenant les copies d’examen des élèves du BEM une autre (de type Toyota) appartenant à l'APC
l'orée de la tristement célèbre forêt de Sidi de Timezrit et transportant le staff administratif
Ali Bounab, à 20 km des Issers, dans la wilaya ●Bilan : dix morts et deux blessés. chargé d'assurer le déroulement du BEM. Nos
de Boumerdès, ne se sera pas achevé dans la sources indiquent que l'un des véhicules de la
sérénité. Hier en fin de journée, le convoi rame- serait la trentaine, selon des informations recou- de l'APC de Timezrit ont été, quant à eux, bles- police a dérapé après que le conducteur eut été
nant les copies des élèves du centre d'examen, pées. Le bilan est très lourd : 10 morts et 2 bles- sés. Selon des témoignages concordants, une atteint. Les terroristes ont par la suite envahi la
escorté par des policiers qui assuraient aussi la sés. Parmi les morts, il y a 8 policiers et 2 ensei- bombe artisanale a été actionnée à distance au chaussée pour achever à l'arme blanche l'un des
sécurité dans et autour du collège, a été attaqué gnants chargés de la surveillance des épreuves. passage du convoi au lieudit Taawint Tassemat, policiers et brûler l'autre véhicule.
par un groupe terroriste dont le nombre dépas- Le chef du centre de l'examen et un chauffeur à la limite géographique des communes des (Suite page 5) K. O.

29 463 ÉTRANGERS ONT FAIT L’OBJET DE MESURES RESTRICTIVES CES TROIS DERNIÈRES ANNÉES
L’ALGÉRIE DEVIENT UNE
TERRE D’IMMIGRATION
●Si le phénomène harraga a reculé, le trafic des migrants
étrangers a connu une hausse inquiétante
●D'un pays de transit, l'Algérie se transforme
progressivement en un lieu de fixation.
O rganisé par la commission défense, de
l’Assemblée populaire nationale
hier à Alger, a eu au moins le mérite de
mettre la lumière sur le phénomène de

DESSIN MAZ
(APN), le séminaire sur la lutte contre les l'émigration et l’immigration clandestines
diverses formes de crime organisé trans- en Algérie.
frontalier, dont les travaux ont été ouverts (Suite page 3) Salima Tlemçani

SIDER EL HADJAR
EN STAGE BLOQUÉ À J-4 DU MATCH ALGÉRIE-ÉGYPTE
300 AGENTS DE SÉCURITÉ
LES VERTS AFFICHENTCOMPLETÀ TOULON DÉBRAYENT
I affiliés à la Société de gar- tions à la main, ils ont appelé
ls étaient quelque 300 agents (300). Plateforme de revendica-

diennage et de sécurité (SGS), leur employeur à intégrer dans


filiale de Sider (El Hadjar), à ob- leur fiche de paie la prime d'in-
server hier un débrayage devant demnité d'expérience profes-
le siège de la direction générale. sionnelle (IEP), celles du port
N’ayant pas le droit à la grève, d'arme, du panier et du trans-
les 1700 protestataires ont été port.
représentés par ceux en repos (Suite page 4) M.-F. G.

MAURITANIE
REPORT AU 18 JUILLET
PHOTO : B. SOUHIL

DE LA PRÉSIDENTIELLE
●La sélection nationale rentre au bercail ●L’entraîneur des Pharaons, Hassan Shehata,
L 'élection présidentielle,
prévue hier en Mauritanie,
a été reportée au 18 juillet
août 2008, a indiqué à l’AFP un
médiateur sénégalais. Un gou-
vernement d'union, composé
vendredi prochain est sous pression suite aux accusations faites pour permettre la participa- à parité de personnalités pro
tion de toutes les forces poli- et anti-putsch, doit être formé
●Le lendemain (samedi), Saâdane tiendra à son encontre par le coach de Harass tiques et mettre un terme à la avant le 6 juin. R. N.
une conférence de presse El Houdoud, Tarek Achiri. Lire en page 31 crise née du coup d'Etat du 6 (Lire également en page 15)
Publicité
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 2

L’ACTUALITÉ

PRÉPARATION DU NEUVIÈME CONGRÈS ORDINAIRE DU FLN

Les enjeux d'un rendez-vous «politique»


E
n prévision du 9e congrès du ti. Ces gens doivent comprendre que ce l’ordre du jour l'évaluation de la derniè-
FLN, prévu pour le premier tri- temps est bien révolu. Les fidèles et les re élection présidentielle, la préparation
mestre 2010, le secrétaire général dévoués au front doivent dresser des du 9e congrès du parti, ainsi que le point
du vieux parti, Abdelaziz Belkhadem, a barrières contre eux et leur démontrer sur les rapports d'activité des 6 derniers
décidé de mettre de l'ordre dans la mai- qu'au FLN l'heure est à l'union.» Ces mois, en plus d'autres questions orga-
son FLN et de mobiliser ses troupes. Il propos sonnent donc comme un avertis- niques et politiques. Un débat général
devrait remettre son mandat quinquen- sement contre ceux qu'il qualifie «d'en- autour de toutes les questions intéres-
nal, qui s'achève le 1er février 2010, en nemis d'hier» – qui reviennent à la char- sant la base militante est également ins-
jeu. C'est peut-être l'unique enjeu ma- ge à chaque opportunité – et contre crit au menu.
jeur de ces assises, dont on n'a pas enco- ceux qui veulent être maintenus au Actuellement, le FLN s'apprête à mettre
re fixé la date. Hier, lors d'une réunion Conseil de la nation à l'occasion du re- en place toutes ses structures de base où
regroupant au siège du parti les 48 mou- nouvellement partiel du Sénat prévu à perdurent des dissensions internes qui
hafedhs et les présidents des commis- la fin de l'année. Pour les petits diffé- se sont traduites par le non-renouvelle-
sions de transition, le leader du FLN a rends et lacunes d'ordre organique, Bel- ment de responsables de certaines mou-
démenti de manière forte l'existence khadem pense que «le linge sale se lave hafadhas, remplacées par des commis-
d'une quelconque crise au sein du parti. en famille». sions provisoires.
Bien au contraire. Ces questions, selon lui, doivent être
Selon Belkhadem, ces réunions vont
Pour Belkhadem, «le FLN ne s’est ja- prises en charge et définitivement réso-
mais porté aussi bien». «Pour la pre- permettre aux participants de faire un
lues par les instances du parti avant la
mière fois dans l'histoire du pluralisme, tenue du congrès. état des lieux sur le plan organique à tra-

PHOTO : M. SALIM/ARCHIVES
le parti a mis de côté ses divergences et En prévision du prochain mandat, Bel- vers l'étude des différents rapports
décidé d'unir ses rangs autour d'un seul khadem veut instaurer la rigueur et la d'évaluation émis par les structures, en
candidat, lors de l'élection présidentiel- discipline qui ont fait défaut jusqu'à au- plus du rapport d'activités du dernier se-
le du 9 avril, et ce, contrairement à jourd'hui dans la maison FLN. «Le 9e mestre. Aujourd'hui, l'instance exécuti-
1995, 1999 et 2004 où il avait participé congrès du FLN se doit être politique et ve se penchera sur la validation des rap-
en rangs dispersés», a souligné Belkha- organique», note-t-il, en promettant de ports d'activité du dernier semestre
dem. Reportée à deux reprises, la ren- combattre «les personnes ayant utilisé élaborés par les mouhafedhs, la prépa-
contre d'hier, qui sera suivie, aujour- le parti comme un tremplin» et «de fa- ration des élections pour le renouvelle-
Contrairement à l’image que la direction veut donner, le FLN reste un parti miné
d'hui, de la réunion de l'instance voriser, en parallèle, ceux qui ont fait ment des structures du Conseil de la na-
par les luttes de pouvoir
exécutive, s'est tenue à huis clos. Dans preuve de dévouement durant les an- tion, et l'installation de la commission
son intervention à l'ouverture des tra- «très bien et est en parfaite santé». Sans qui cherchent par tous les moyens à nées critiques». Par ailleurs, à l'ordre du de préparation du 9e congrès. D'autres
vaux, Abdelaziz Belkhadem a tenu à les citer, le secrétaire général de l'ex- créer une faille au sein de sa formation. jour des travaux de la réunion des mou- rencontres seront programmées afin de
préciser à ses «détracteurs» et à ses «an- parti unique soutient cependant que la «Il y a des individus, selon lui, qui veu- hafedhs, l'on a appris que lors de la ré- sensibiliser la base et les élus à cette im-
tagonistes» que le vieux parti se porte scission arrange les affaires de certains lent à tout prix affaiblir et diviser le par- union prévue de l'exécutif figureront à portante échéance. Nabila Amir

REPÈRES SNAPAP
Partenaires étrangers dans l’expectative Les anciens cadres
Par Réda Bekkat appellent à l’unification
ui va entrer dans le capital des entreprises étran- face au flou d’une réglementation économique qui semble
Q gères», en vertu de l’obligation faite aux sociétés im-
portatrices d’ouvrir 30% de leur capital social aux natio-
chercher ses marques. On comprend dès lors que ceux-ci
se retrouvent dans l’expectative, voir geler leurs activités,
D 'anciens secrétaires généraux et
cadres du Snapap ont organisé
hier à Alger une conférence de presse
tion. «Etant retraité, M. Felfoul n'a pas
le droit de postuler à un nouveau man-
dat, et il a tout fait pour casser le syn-
naux, une mesure qui fait partie des nouvelles dispositions comme l’a souligné l’ambassadeur allemand la veille de pour appeler à la tenue d'un congrès dicat avec le soutien des pouvoirs pu-
arrêtées par le gouvernement de M. Ouyahia ? L’interroga- l’ouverture de la Foire internationale d’Alger. Le représen- unificateur pour les deux branches du blics», soutient un cadre du Snapap,
tion, soulevée par le président de la chambre française de tant de la chambre de commerce allemande en Algérie n’a syndicat séparées depuis le dernier qui l’accuse aussi d’avoir utilisé le
commerce et d’industrie en Algérie, mérite qu’on s’y attar- pas manqué lui aussi de souligner qu’il ne fallait pas s’at- congrès ayant eu lieu en mai 2004. syndicat pour ses propres intérêts et
de quelque peu. Elle traduit sans doute une part d’«inquié- tendre à ce que des entreprises familiales qui n’ont jamais «Nous faisons un appel pour la consti- pour faire des affaires. Amar Mebarki,
tude» sur la nature de cette participation nationale qui n’est accepté d’ouvrir leur capital le fassent ici.Il n’en demeure tution d'une commission nationale de lui aussi ancien SG du syndicat, dé-
pas sans rappeler une certaine démarche rentière qui a ca- pas moins que le constat du représentant français de la préparation du congrès que nous es- nonce «la politique de régionalisme
ractérisé l’ouverture économique des pétromonarchies du chambre de commerce et d’industrie et de son homologue pérons tenir à la prochaine rentrée so- instaurée» par M. Felfoul. Et de pour-
Golfe dans les années 1970. On sait que cette forme de pré- allemand se rapproche de celui de l’ambassadeur des ciale, et ce, afin de sauver le syndicat suivre : «Felfoul a évincé pas moins
lèvement obligatoire des sociétés a servi d’accumulation Etats-Unis à Alger, exprimé au cours de sa dernière confé- des mains des intérêts personnels», a de 8 membres du conseil exécutif et n'a
primitive au capital local qui occupe depuis une position rence de presse. Celui-ci a fait part de son inquiétude de- indiqué M. Boumkhila, ancien SG du rien fait pour réactiver les fédérations.
dominante dans le commerce, l’immobilier, etc. Tout com- vant l’obstacle que représentait la bureaucratie algérienne Snapap. Pour rappel, le syndicat s'est Nous voulons qu'il rende des comptes
me on est en droit de se demander si nos «décideurs» sont à dans les relations commerciales entre les deux pays. scindé depuis 2004 en deux parties, sur les 50% qu'il a pris comme marge
ce point à court d’idées sur la manière de relancer l’inves- Dans la bouche d’un diplomate, de tels propos signifient l'une se revendiquant de la direction de sur chacune des 400 000 adhésions.
tissement direct en Algérie. Derrière la question du repré- bien plus qu’une simple préoccupation à l’égard d’une ad- M. Felfoul et la deuxième de celle de Qu'a-t-il fait de la subvention de 320
sentant de la chambre française de commerce se profile le ministration tatillonne et procédurière. Rachid Malaoui. «Le premier est fort millions de centimes ?», S’interroge-t-
souci des opérateurs étrangers sur le caractère obligatoire Ces propos voilés associés au risque de voir des entreprises du soutien des pouvoirs publics et il. M. Mebarki souligne en outre qu'au
qui risque à terme de devenir un droit d’accès négocié au découragées se désengager du marché algérien renvoient à ayant été imposé lors du congrès de «lieu de faire du syndicalisme, Felfoul
marché algérien et dont les premiers bénéficiaires ne se- ce phénomène qui gangrène la sphère économique qu’est 2004 – qui a duré juste une demi-heu- était occupé à constituer un comité de
ront pas forcément ceux auxquels on pense, c’est-à-dire la corruption. Celle-ci ne trouvera sans doute pas de sitôt re – pour écarter le second qui, lui, soutien à Abdelaziz Bouteflika à Aïn
des investisseurs nationaux. De là qu’elle devienne un droit une conjoncture plus «favorable» que celle que traverse avait le soutien des organisations in- Defla. Ceci n'est pas la vocation du
de passage sans contrepartie, il n'y a qu’un pas que des l’Algérie actuellement avec un programme d’investisse- ternationales», résume un cadre syn- Snapap, il n'a qu'à aller rejoindre les
courants rentiers n’hésiteront pas à franchir au détriment ments de 150 milliards, un marché déstructuré, des dys- dical, qui note que c’est à partir de cet- organisations de masse». Et à Boum-
de l’économie nationale. Les interrogations de partenaires fonctionnements de l’appareil de production national, une te scission que le Snapap a été fragilisé khila de préciser encore «la base n'a
étrangers ne semblent pas avoir ému les décideurs convain- dérégulation quasi totale... et a perdu de son aura. Le mandat de pas été associée au débat sur les sta-
cus sans doute que le véritable business se fait ailleurs, no- Les partenaires étrangers sont depuis longtemps au fait de M. Felfoul a pris fin le 24 mai dernier, tuts particuliers, ni à celui sur le régi-
tamment dans le secteur des hydrocarbures sur lequel des la réalité du marché algérien, mais ils s’attendent sans dou- indiquent les conférenciers. Les me indemnitaire, le syndicat est mar-
accords et des garanties sont réunis. Le souci mis en avant te dans la pratique à un relèvement des «droits de pénétra- cadres syndicaux revendiquent le res- ginalisé, alors que le Snapap
par le haut fonctionnaire français traduit sans doute le tion» du marché algérien auquel il leur sera difficile de fai- pect des statuts en organisant un constituait la deuxième force syndica-
trouble dans lequel se trouvent les opérateurs étrangers re face par ces temps de crise internationale. congrès pour élire une nouvelle direc- le du pays». Nadjia Bouaricha
Publicité
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 3

L’ACTUALITÉ

29 463 ÉTRANGERS ONT FAIT L’OBJET DE MESURES RESTRICTIVES BLANCHIMENT


DE CAPITAUX
L’Algérie devient Une filière qui finance
les réseaux terroristes
une terre d’immigration un nouveau dispositif à travers la
L
e blanchiment prend depuis des chemins divers
pour financer une économie parallèle, des fi-
lières de crimes organisés ou des réseaux terro-
ristes. Ces derniers, selon Bouanane Medjber, direc-
teur de la lutte contre la fraude douanière à la direction
Suite de la page 1 création d'un service central de lutte générale des Douanes, activent sous couvert d'opéra-

L
es communications des repré- contre le trafic des migrants, ayant tions d'import-export, en recourant à des «prête-
sentants de la Gendarmerie pour but de combattre les filières de noms» qui ignorent souvent la nature des opérations
nationale et de la police se re- passeurs, et celle de 11 brigades ré- qui sont réalisées en leur nom et sous couvert de leur
joignent et se complètent pour lever gionales d'investigation sur l'immi- registre du commerce. Les vrais propriétaires, qu'ils
le voile sur un fléau qui touche près gration et l'émigration clandestine soient liés à des réseaux criminels, terroristes ou de
de 48 nationalités africaines, mais (Bric). Le premier bilan de cette simples trafiquants visant à échapper à tout contrôle,
également et depuis quelques an- structure à Illizi par exemple fait état restent souvent invisibles et en cas de contrôle ne ré-
nées seulement asiatiques, avec l’ar- d'un démantèlement d'un réseau de clament pas leurs marchandises. «Actuellement,
rivée d’Afghans, de Pakistanais, passeurs important en 2007. Il s'agit quelque 400 conteneurs sont bloqués au port, sans
d’Indous et de Chinois. Ils bravent de l'arrestation de 1393 personnes que personne ne vienne les réclamer», note en guise
les dangers d’un voyage de milliers liées à l'émigration clandestine, dont d'exemple le directeur de la lutte contre la fraude
de kilomètres à travers le désert pour 1360 étrangers et 33 Algériens. Par- douanière à la direction des Douanes. Ce dernier rela-
regagner l’Algérie. Certains n’at- mi ces derniers figurent 30 transpor- te le cas d'une personne interpellée dont le registre du
teindront même pas leur destination, teurs, 4 guides, 2 logeurs, 2 faus- commerce a été utilisé pour 540 opérations d'importa-
comme ces 25 Africains dont les saires de monnaies et de papiers, 6 tion en une année, équivalent à plusieurs milliards de
corps déshydratés ont été décou- contrebandiers et une bande crimi- dinars alors qu’elle habitait dans un 20 m2 dans la wi-
verts par les gendarmes à Reggane, nelle transnationale. Au cour de ces laya de Boumerdès ! Une anecdote qui en dit long sur
dans un véhicule de type Toyota. opérations, les policiers ont saisi 46 les fraudes commises et les subterfuges utilisés. Dans
Pour le colonel Abdeslam Zeghida, véhicules type 4x4, 6035 litres de ces cas, les services des douanes constatent en pre-
chef du département de la police ju- gasoil, 3 téléphones satellitaires mier lieu les infractions commises, telles que les
PHOTO :M. SALIM

diciaire au niveau de la Gendarme- Thuraya, 146 boîtes de médica- fausses déclarations, les faux et usages de faux docu-
rie nationale, c’est la position géos- ments, 93 montres, 157 650 DA et 1 ments... avant d'examiner les infractions sous l'angle
tratégique de l'Algérie au nord de 908 000 CFA, et un lot de pièces dé- du crime de blanchiment d'argent. Et dans ce domai-
l'Afrique au regard de partage des tachées. En 2008, la Bric de Tlem- ne, la tâche n'est pas facile pour les services des
frontières terrestres avec 7 pays et sa L’embellie financière encourage les immigrants clandestins à s’installer en Algérie cen a mené une autre opération simi- douanes étant donné le manque d'outils juridiques et
proximité du sud de l'Europe, qui laire qui a permis l'interpellation de d'investigation, d'où l'interconnexion qu'établissent le
«favorise l'émergence et le dévelop- groupes de 8 à 10 personnes, dont crise dans l'emploi en Europe». 458 personnes liées à l'émigration plus souvent les Douanes avec les services de police et
pement de l'émigration par mer des l'âge varie entre 19 et 40 ans, qui co- L’officier relève une hausse considé- clandestine, dont 360 étrangers et 98 de la Banque d'Algérie pour mettre un terme aux in-
nationaux et des immigrants en pro- tisent pour acheter une embarcation, rable de ce trafic, en l’espace de 5 Algériens. Parmi eux, 4 employeurs, fractions constatées.
venance des pays d'Afrique». L’offi- s'approvisionner en carburant, se do- ans, en affirmant que 900 migrants 2 organisateurs, 1 transporteur, 1 En plus de l'import-export, les filières de blanchiment
cier indique que le phénomène har- ter en équipements de navigation, illégaux ont été interpellés en 1995 guide et 1 logeur. La police a saisi un ont recours à la contrebande, au trafic de stupéfiants,
raga a connu une forte progression tels que le GPS et les boussoles, et et 8000 en 2000. «Depuis cette date, véhicule, 13 000 euros et 3160 di- elles infiltrent aussi les réseaux de la contrefaçon à
depuis 2005, du fait de la courte dis- quitter le pays durant la nuit. l’Algérie se transforme de plus en rhams. En conclusion, policiers et travers lesquels l'argent est recyclé et remis en circula-
tance qui sépare les villes côtières de plus en un pays de fixation des im- gendarmes attirent l'attention des tion en Algérie pour alimenter les différents trafics, le
l'Espagne (100 à 180 km entre la wi-
ÉVOLUTION DU migrants illégaux en raison de la fer- autorités sur l'ampleur du phénomè- marché informel ou pour être utilisé à des fins crimi-
laya de Aïn Témouchent et Almeria)
PHÉNOMÈNE MIGRATOIRE meture des frontières européennes, ne migratoire clandestin, et son co- nelles ou terroristes. La tâche des différents services,
et de l'Italie (230 km entre la wilaya Par contre, ce qui inquiète aussi bien de l’embellie économique du pays et rollaire en termes de criminalité et note cependant M. Bouanane, n'est pas facile étant
de Annaba, 217 entre El Taref et la la police que la gendarmerie c’est de la crise économique en Europe. sa dangerosité par les connexions donné que les opérations d'importations par exemple
Sardaigne). Cette progression a cette «évolution du phénomène mi- Des milliers d'étrangers en situation particulières avec les organisations sont le plus souvent financées en partie par le biais des
connu une baisse en 2007, puisque, gratoire de ressortissants étrangers irrégulière se sont installés définiti- criminelles transnationales et qui opérations bancaires, mais aussi par «valises», soit en
selon le colonel, le nombre de per- et sa connexion avérée avec les vement dans notre pays», note le co- constituent aujourd'hui une préoccu- argent liquide dont la provenance et l'origine sont sou-
sonnes arrêtées en 2006 est passé de autres formes d'activités criminelles lonel. Une analyse qui rejoint celle pation majeure de tous les Etats qui vent difficiles à déterminer.
1071 à 320 en 2007, et de 100 en organisées (escroquerie, trafic de du commissaire Boumahdi. Selon font d'ailleurs de sa prise en charge Certains voyageurs sont aussi impliqués dans ce tra-
2008 à 8 en 2009. Il précise que la drogue, particulièrement celles lui, les services de police enregis- une priorité absolue. fic, les services des douanes ayant saisi en 2008
majorité des candidats harraga a ten- dures, réseaux de faux documents, trent une hausse de plus en plus im- Pour eux, le traitement de ces fléaux l'équivalent de 10 millions de dollars sur des passa-
té de partir en Europe, dans la légali- mise en circulation de fausses mon- portante en matière d’arrestations doit s'opérer à travers la prise en gers. La corruption de certains agents des douanes est
té, avant de risquer leur vie, puisque naies, ainsi que la prostitution) des étrangers en situation irréguliè- charge de leurs causes profondes également à mettre à l'index, selon M. Bouanane qui
62 % d’entre eux ont affirmé avoir constitue une réelle menace pour re. Ainsi, en 2005, la police a arrêté que sont «l'écart de développement, cite le cas de 900 agents douaniers arrêtés, entre 2006
formulé des demandes de visa reje- l'ordre et la sécurité publics (...)». 335 émigrés clandestins, dont le une meilleure circulation des per- et 2009, pour complicité dans des opérations de trafic
tées par les chancelleries. Ce que le Le colonel Zeghida estime que nombre est passé à 1636 en 2006, sonnes, qui ne peut que réduire la douanier.
commissaire de police Bencherif «l’analyse de la situation fait ressor- 1858 en 2007, et 2215 en 2008. Il migration clandestine et par là Il reste que la lutte contre le blanchiment d'argent, se-
Mahdi confirme en déclarant que ce tir que la menace de ce phénomène ajoute que durant les 3 dernières an- même le rôle des filières de trafi- lon Abdelmadjid Amghar, président de la cellule de
sont les restrictions sur les visas qui de la migration sur l'Algérie va à nées, 29 463 étrangers ont fait l'objet quants d'êtres humains ; la coopéra- traitement du renseignement financier au ministère
poussent les jeunes à risquer leur l'avenir s'accentuer davantage au de mesures restrictives. Pour l’offi- tion des pays du Sud dans la lutte des Finances «est un concept nouveau pour l'Algérie
vie. Les services de la gendarmerie regard de la transformation progres- cier de police, ce phénomène a pris contre ce phénomène est intimement et que tout reste à faire dans ce domaine». Pour cet ex-
n’ont pas encore identifié de ré- sive du pays en un lieu de fixation de l’ampleur parce que pris en char- liée aux efforts que consentiraient pert, il faut renforcer la culture du contrôle, «spéciale-
seaux de passeurs organisés de har- pour les immigrants irréguliers en ge par des réseaux spécialisés de les pays du Nord en matière d'immi- ment dans le secteur financier» afin qu'il puisse dis-
raga. Pour le colonel Abdeslam Ze- raison de la crise financière et éco- passeurs. Une situation qui a poussé gration légale et de circulation des poser «de systèmes d'information et d'outils de détec-
ghida, il s’agit plutôt de petits nomique mondiale qui a généré une la Sûreté nationale à mettre en place personnes». S. T. tion et de surveillance efficaces». Zhor Hadjam

LORS D’UNE OPÉRATION DES GARDE-CÔTES ET DE LA GENDARMERIE


24 candidats à l’émigration clandestine interceptés à Oran
Oran autres ont réussi à prendre le large. Les gendarmes chaque semaine leur vie en haute mer. Cela en dé- la section spéciale d’intervention (SSI) du groupe-
De notre envoyé spécial ont alors alerté les gardes-côtes qui les ont pour- pit du durcissement de la loi, aux yeux de laquelle ment de la gendarmerie d’Oran ont réalisé une opé-
suivis et ont réussi à les intercepter non loin de la l’émigration clandestine est considérée comme un ration, le 31 mai dernier, qui a abouti à l’arrestation
plage», explique-t-il. Le nombre de candidats à délit. La loi, rappelons-le, condamne les candidats d’un membre de ce groupe qui leur a donné l’iden-
U n groupe de 24 candidats à l’émigration clan-
destine a été intercepté, hier-matin à Oran. Les
gardes-côtes et les éléments de la Gendarmerie na-
l’émigration clandestine ne cesse d’augmenter. En
moins d’un mois, plus de 96 personnes ont été arrê-
à l’émigration clandestine à plus de six mois d’em-
prisonnement ainsi qu’à des amendes.
tité de ses compagnons. «Les malfaiteurs qui sont
au nombre de 4 ont été présentés aujourd’hui (hier,
tionale ont, en effet, réussi à faire avorter la tentati- tées par les gendarmes et les gardes-côtes dans la ndlr) à la justice», ajoute-t-il. Les gendarmes, in-
ve de ces jeunes qui ont choisi la plage de Sakhr El région d’Oran. Le 9 mai dernier, 21 jeunes ont ten- LES MALFAITEURS DE LA RN11 DEVANTLA JUSTICE dique encore l’orateur, ont réussi à mettre un terme
Adjouz, dans la commune de Aïn Turck, pour ten- té de rejoindre les côtes espagnoles à bord d’un zo- Selon le colonel Bidel Aïssa, la Gendarmerie natio- à l’activité d’une association de malfaiteurs spécia-
ter la traversée. C’est ce qu’a déclaré, le comman- diac. Mais leur tentative a échoué et ils ont été in- nale a réussi à arrêter un groupe de malfaiteurs qui lisés dans le vol des groupes électrogènes des opé-
dant du groupement de la gendarmerie d’Oran, le terceptés par les gardes-côtes. Une semaine plus terrorisait les usagers de la RN11, reliant Oran et rateurs de téléphonie mobile en Algérie. Ce grou-
colonel Bidel Aïssa, lors d’un point de presse ani- tard, le 17 mai passé, 45 personnes ont été égale- Mostaganem. Ce groupe, composé de 4 per- pe, enchaîne-t-il, opère dans toutes les wilayas cô-
mé au siège du groupement. Selon l’interlocuteur, ment arrêtées toujours dans la région de Aïn-Turck sonnes, sème des pierres sur la chaussée pour en- tières de l’ouest du pays. «Le 29 avril dernier, nous
les éléments de la gendarmerie ont surpris ces indi- (au niveau de cap Falcon). Les émigrés clandestins dommager les véhicules des particuliers pour les avons pu arrêter 4 personnes parmi les membres
vidus au moment où ils s’apprêtaient à prendre le ne reculent devant rien. Et rien ne fait reculer les obliger à s’arrêter. «Une fois le véhicule est immo- de ce réseau, alors que 5 autres sont toujours en
large. «La gendarmerie a arrêté 5 jeunes qui n’ont jeunes candidats à l’émigration clandestine. De bilisé, les malfaiteurs sortent de leur cachette pour fuite. Nous avons également récupéré trois
pas pu monter dans l’embarcation, alors que 19 nombreux jeunes, en proie au désespoir, risquent détrousser leurs victimes», dit-il. Des éléments de groupes électrogènes», conclut-il. M. Makedhi
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 4

L’ACTUALITÉ

SNVI ROUIBA, DIVISION DES VÉHICULES INDUSTRIELS SIDER


Trois cents
Conflit à la section UGTA agents
●Le mode de scrutin du bureau de leur section syndicale UGTA est au centre d’un différend entre
les travailleurs de la division des véhicules industriels. de sécurité
L
es travailleurs de la Division
des véhicules industriels (DVI)
de la SNVI de Rouiba attendent
depuis la fin de l'année écoulée l'or-
débrayent
ganisation de l'assemblée générale Suite de la page 1
élective du bureau de leur section
syndicale UGTA différée à cause
d'un désaccord au sujet du mode du
N ous exerçons un métier aussi risqué
que celui des policiers et des gen-
darmes. Cependant, nous ne sommes pas
scrutin à adopter. En effet, le 2 dé- aussi considérés. Nous sommes les seuls
cembre 2008, les travailleurs ont or- à percevoir encore
ganisé une assemblée générale pour 12 000 DA /mois», ont-ils affirmé sous un
décider de la manière d'organiser soleil de plomb. Et de menacer : «Si nos
l'élection de leurs représentants syn- revendications ne sont pas satisfaites,
dicaux. Jugeant que le vote général, notre action sera portée au PDG du grou-
auquel participaient tous les tra- pe Sider.» Les services de sécurité et de
vailleurs à la fois, ne reflétait pas la renseignements généraux n'ont pas tardé
volonté et le choix des travailleurs, à venir s'inquiéter de la situation. En ef-

PHOTO : MALIKA TAGHLIT


ceux-ci ont décidé à l'écrasante majo- fet, les éléments de la police, de la gen-
rité de lui substituer le vote par bâti- darmerie et ceux du DRS ont pu récolter
ments (ateliers). les impressions des uns et des autres. La
«Car nous avons remarqué qu'avant, réponse de l'employeur a été donnée par
des candidats, qui ne récoltaient pas écrit. Le directeur général, qui vient de
suffisamment de voix dans leurs voir son salaire doublé suite à la signatu-
propres blocs, pouvaient être aidés re d'un contrat de performance avec le
par d'autres manipulateurs influents Les travailleurs redoutent les retombées qui pourraient découler du fait de rester trop longtemps sans une section syndicale PDG, a qualifié les protestataires de «per-
qui leur en ramenaient des autres turbateurs».
compartiments.» Afin de remédier à d'élection par bâtiment», précisent le choix fait le matin». M. Messaoudi «les affaires courantes sont gérées
Il les a même mis devant leurs responsa-
cette anomalie, les travailleurs se sont Bensadi Athmane et Hasni Redoua- reconnaît toutefois que ces derniers par le syndicat d'entreprise». Et il dé-
bilités et attiré leur attention sur les
donc mis d'accord pour que les syndi- ne, eux-mêmes candidats. Chikhi étaient une minorité. Comme les tra- clare que «d'ici à la fin juin, le pro-
conséquences qui pourraient découler
calistes soient élus au niveau de leurs Mohamed et Kalèhe Achour, deux vailleurs mécontents de ce blocage, il blème sera en principe réglé». Pen-
des actions de protestation qu'ils comp-
bâtiments respectifs «pour aller vers autres travailleurs de la DVI, préci- explique ce conflit par «des intérêts dant tout ce temps, l'écrasante
tent mener à l'avenir.
une section composée de représen- sent que l’«Union locale de l'UGTA que certains voudraient sauvegar- majorité aura été prise en otage par
A signaler que les grévistes doivent avoir
tants des différents ateliers au prora- de Rouiba a été saisie à ce sujet, mais der». Et il justifie tout ce retard mis une infime minorité. Et plus de 5
aujourd'hui une première
ta de la composante de chaque bâti- rien n'a été fait jusqu'ici». pour l'organisation de l'assemblée gé- mois n'ont pas suffi aux instances de
rencontre avec l'inspecteur du travail
ment». Le président de l’union locale, M. nérale élective par le recours intro- l'UGTA pour trancher sur une ques-
de la wilaya. Rappelons que la société
Une commission de candidatures Messaoudi, que nous avons joint hier duit auprès du bureau national de la tion aussi évidente.
SGS est lourdement endettée auprès de
composée de3 membres a ainsi été par téléphone, nous a affirmé qu'il y a centrale syndicale par ceux qui veu- Surtout qu'à l'union locale, on recon-
l'administration locale.
élue le même jour, mais «quelques eu effectivement une assemblée gé- lent garder l'ancien mode électoral. naît la légitimité de la revendication
Selon ces travailleurs, la société doit à la
individus opposés à ce mode d'élec- nérale qui a entériné la décision du Aux préoccupations des travailleurs de changement du procédé électoral
Caisse nationale de l'assurance sociale
tion plus que démocratique ont pu vote par bâtiment à l'écrasante majo- qui redoutent des retombées du fait et le droit des travailleurs de décider
(CNAS) 47 milliards de centimes.
bloquer la situation», nous diront des rité. Il a ajouté que l'après-midi du de rester aussi longtemps sans une en toute souveraineté. Les intérêts
Elle est également redevable au fisc de
travailleurs. «Trente-six candidats à même jour «la 2e équipe, a elle aussi, section syndicale, le responsable de faussent toujours les règles du jeu dé-
plus de 20 autres milliards. M.-F. G.
cette élection ont opté pour le mode tenu son assemblée générale et rejeté l'union locale de l’UGTA rassure que mocratique. K. Omar

ANNABA
Le chef de sûreté de daïra d’El Hadjar
devant le juge d’instruction
L(GSW),
e procès en appel de l'entrepri-
se indienne Grant Smity Works
spécialisée dans la récu-
diens écroués dans l'affaire de
GSW, Lakhdari Ahmed, ancien di-
recteur de sécurité à ArcelorMittal
sée dans la récupération de la fer-
raille par l'entreprise – Fellah pour
la Récupération – versée dans la
pération, le traitement et la vente et son fils Abdelwahab, un jeune même activité. «Si du côté de l'en-
de la ferraille massive au profit entrepreneur spécialisé dans la ré- quête judiciaire on avance douce-
d'ArcelorMittal, tenu hier à la cupération de la ferraille d'être ap- ment et sûrement, du côté du syn-
cour de Annaba, a été ajourné au 9 pelés à s'expliquer devant le même dicat, le rythme est plus accéléré.
juin. magistrat pour démêler l'écheveau D'autant qu'aujourd'hui, une délé-
Condamnés en première instance de la scandaleuse affaire de Fellah gation syndicale, conduite par
– le 14 avril dernier – à la peine de Hacène, l'un des plus grands ma- Smaïl Kouadria, le porte-parole
3 ans de prison ferme assortie gnats de la ferraille en Algérie. des 7200 travailleurs d'Arcelor-
d'une amende de 500 000 DA, les Jusque-là, plus d'une vingtaine de Mittal, sera reçue par le patron de
quatre accusés dans cette affaire personnes, ayant une relation di- l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd.
dont Agarawal Satyam, le PDG de recte ou indirecte avec Fellah Ha- Au menu de la rencontre, la
GSW, Parakaash Jaia, son super- cène, dont des hauts cadres d'Ar- remise de la pétition émargée par
viseur, et deux gardiens algériens celorMittal, ont été entendus par plus de 5000 signatures de tra-
ont été arrêtés à l'issue d'une en- la justice. vailleurs qui ont voté, jeudi der-
quête menée par des enquêteurs Même Bernard Bousquet, le dé- nier, à l'unanimité, à main levée,
du DRS. sormais ex-directeur général d'Ar- pour le retrait de confiance aux 30
En parallèle, les auditions se pour- celorMittal, a été invité à donner sections syndicales.
suivent toujours dans l'affaire de son avis sur l'intervention de Aïssa Ce document est consolidé par un
Fellah Hacène. Cité par ce dernier, Menadi au profit de Fellah Hacè- PV de constatation d'un huissier
selon des sources judiciaires, le ne. de justice qui y avait assisté et une
chef de sûreté de daïra d'El Hadjar En effet, selon les mêmes sources, vidéo éternisant l'événement.
a été entendu par le magistrat ins- Bernard Bousquet avait confirmé Contacté par téléphone pour plus
tructeur près le tribunal de la avant son départ à la retraite : de détails sur ce dernier, et l'éligi-
même localité. «Aïssa Menadi, le SG du syndicat bilité de Aïssa Menadi quant aux
Le 9 juin, ce sera autour de Na- d'ArcelorMittal El Hadjar et dépu- prochaines élections syndicales,
gandra Bayariv, le directeur du té élu sur une liste indépendante, dont celle des délégués du person-
contrôle et de la gestion d'Arcelor- m'avait demandé d'intervenir en la nel prévue pour le 24 juin et du
Mittal, Houamri Abdelhamid un faveur de Fellah Hacène, pour comité de participation 4 jours
proche assistant de Aïssa Menadi, éventuellement remplacer l'entre- après, Sidi Saïd est resté injoi-
Zaïdi Kamel l'un des deux gar- prise indienne de GSW spéciali- gnable. M.-F. Gaïdi
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 5

L’ACTUALITÉ

PROTECTION DE LA MÈRE ET DE L'ENFANT 10 morts dans


Appel pour des «Assises un attentat
terroriste
nationales de la naissance» à Boumerdès
●La nécessité de promouvoir la santé de la mère et de l'enfant pour réduire le taux Suite de la page 1
de mortalité doit constituer une priorité des pouvoirs publics.

I
l s'en est suivi un échange de tirs entre les survivants et les ter-

L
e coordonnateur du pro- ration de naissance pour que
gramme national de péri- cette catégorie de nouveau-nés roristes. Quelques minutes plus tard, un groupe de patriotes
natalité et néonatalogie, généralement de petit poids, est arrivé du village voisin d'Aït Messaoud. Il sera rejoint par
le professeur Djamel Lebane, a soit 500 g, puisse être déclarée d'autres éléments d'autres corps de sécurité. Des coups de feu
appelé, hier lors du forum heb- à la date de naissance. Le Pr Le- continuaient à être entendus durant plus d'une heure après l'atten-
domadaire d'El Moudjahid, à bane a également salué le rôle tat. Ce qui laisse dire à certaines sources que les terroristes auteurs
l'organisation des «Assises na- des unités «Kangourou» et de cet ignoble attentat ont été accrochés.
tionales de la naissance» afin l'initiative «hôpitaux amis des L'armée s'est vite mobilisée pour cerner l'endroit et pilonner à l'ai-
d'améliorer la prise en charge bébés» dans l'entretien de ce de d'hélicoptères ces maquis A l'heure où mettons sous presse,
de la mère et de l'enfant. Il dé- rapport mère-enfant. «De mai nous ne disposons pas de bilan de cette offensive. A rappeler qu'à
plore la désorganisation dans la 2004 à mai 2009, 550 bébés la clôture de l'opération de vote d'avril dernier, un attentat avait eu
chaîne des soins au niveau des ont été pris en charge dans le lieu presque au même endroit. Une bombe avait explosé au passa-
structures de santé. Pour lui, il service dans le cadre de l'unité ge du convoi qui ramenait les urnes de Timezrit et raccompagnait
est temps de renverser la cour- Kangourou et nous n'avons en- le personnel administratif vers les Issers. Cette fois encore, les ter-
be en termes de mortalité in- registré aucun décès et aucune roristes ont observé les mouvements du convoi de la police sur cet
fantile et maternelle pour at- infection nosocomiale», a-t-il itinéraire et préparé leur sale besogne. K. O.
PHOTO : MALIKA T.

teindre les objectifs du signalé. Le conférencier a in-


millénaire. Les statistiques ac-
tuelles sont encore élevées :
sisté, en effet, sur la nécessité
de promouvoir les «hôpitaux RELIZANE
25,5% pour la mortalité infan-
tile alors que 700 mères pour
100 000 naissances vivantes
La prise en charge de la mère et de l’enfant doit être améliorée
amis des bébés» en Algérie en
vue d'encourager l'allaitement
maternel, et par conséquent,
Cinq ans de réclusion
décèdent chaque année. «Nous
n'avons aucun taux officiel
mortalité dans les pays déve-
loppés doit constituer, selon
10% des naissances et occu-
pent 60% des lits d'où la néces-
les conditions de santé opti-
males, tant psychiques que cor-
criminelle à l’encontre
pour la mortalité maternelle,
les seules données disponibles
sont celles de l'Institut national
lui, une priorité des pouvoirs
publics par l'instauration d'un
programme national qui pren-
sité d'améliorer leur prise en
charge et éviter des problèmes
de santé graves invalidants
porelles, pour les mères et leurs
bébés lors de la naissance et du
séjour à la maternité. Car esti-
d’un repenti
de santé publique (INSP)», a-t-
il indiqué avant de préciser que
dra en charge tous ces aspects.
Revenant sur la mortalité in-
pour ces nouveau-nés appelés
à devenir adultes. «Notre ob-
me-t-il, le meilleur «capital
santé» est le meilleur attache-
A yant bénéficié en 1999 des procédures de la concorde nationa-
le, initiées en 1995, B. L., comparaissant, devant le tribunal près
la cour de Relizane, a été condamné à 5 ans de prison pour apologie
les femmes présentant des fantile, le Pr Lebane, chef de jectif est de réduire, d'ici à ment possible. Il est établi que du terrorisme et soutien aux groupes armés. Son compagnon A. M.
grossesses à haut risque décè- service de néonatologie à l'hô- 2015, le taux de mortalité in- la mise au sein 30mn après K. a écopé de 6 mois de réclusion criminelle. La genèse de l'affaire
dent lors des transferts ou au pital Mustapha Bacha, relève fantile des deux tiers pour le l'accouchement permet une remonte à 2007, lorsque la police judiciaire militaire, agissant sur
cours de l'accouchement, que 80% des décès sont des ramener à 13,6 pour mille. Il «réduction notable» du risque information faisant état d'un éventuel recrutement de jeunes au pro-
suites des hémorragies de déli- nouveau-nés à une semaine de nous reste 12 points et ceci est hémorragique lors de la déli- fit des groupes terroristes activant dans les monts forestiers de Tizi
vrance notamment. La nécessi- vie ou à 24 heures de la nais- possible. Il suffit d'être plus ri- vrance, a-t-il souligné, en pré-
sance. Les causes, a-t-il indi- goureux pour atteindre ce Ouzou, a arrêté les quatre suspects, à savoir B. A., A. A. A., A. M. K.
té de promouvoir la santé de la cisant que l'allaitement naturel et A. M. A la barre, les accusés ont rejeté en bloc les griefs retenus
mère et de l'enfant pour réduire qué, sont généralement l'infec- chiffre», a-t-il déclaré. Le est une forme de médecine pré-
tion, l'asphyxie lorsque les conférencier a également insis- contre eux et ont plaidé l'innocence. Après la séance de délibéra-
le taux de mortalité qui est ventive «peu coûteuse» pour la
nouveau-nés sont des prématu- té sur la révision du texte régle- tion, le tribunal est revenu pour prononcer le verdict sus indiqué en
beaucoup plus important en société, mais «très efficace».
rés. Ces derniers représentent mentaire concernant la décla- relaxant A. A. A. et A. M. Issac B.
comparaison avec le taux de Djamila Kourta

PLUS DE LA MOITIÉ DES FEMMES MARIÉES BORDJ BOU ARRÉRIDJ


ET ILLIZI
UTILISENT DES MOYENS DE CONTRACEPTION
Plus de la moitié des femmes actuellement 52% des méthodes (de contraception) individuelles. Quant à la prévalence Les directeurs
mariées et dont l'âge varie entre 15 et 49
ans utilisent des moyens de contraception,
selon l’APS qui a repris les conclusions de
modernes, indique cette enquête, relevant
que les méthodes traditionnelles semblent
être plus familières aux femmes urbaines
contraceptive la plus élevée (quelle que
soit la méthode utilisée), elle est
enregistrée à l'Ouest avec 64,9% et au sud
des Domaines
la troisième enquête nationale à
indicateurs multiples (MICS3) pour la
qu'à celles vivant en milieu rural, avec
respectivement 10,5% contre 8%. La pilule
du pays avec 52,5%. Selon le groupe d'âge,
les prévalences relevées augmentent avec
devant la justice
période 2006-2009. 61,4% de ces femmes
utilisent un moyen de contraception pour
reste la première méthode utilisée par les
femmes, et ce, quels que soient leur lieu de
l'âge et atteignent leur point modal à 45
ans, en passant de 20% chez les 15-19 ans D es sources bien informées ont indiqué que le directeur des
Domaines de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, celui des Do-
maines de la wilaya d'Illizi, l'ex-conservateur du foncier de la
espacer ou limiter les naissances, dont résidence ou leurs caractéristiques à 69,1% parmi les 35-44 ans. R.N.
daïra d'El Oued, ainsi que d'autres fonctionnaires et respon-
sables de la direction des Domaines de la wilaya d'El Oued ont
GRIPPE PORCINE été appelés à comparaître aujourd'hui devant le procureur de la
République près le tribunal d'El Oued pour répondre de plu-

Le monde se rapproche de la phase six sieurs chefs d'accusation. Les griefs retenus contre ces respon-
sables sont : détournement et dilapidation de deniers publics,
dissimulation de documents administratifs (certificats de ven-
●L'OMS a décidé de tenir compte du critère de «gravité» de la maladie pour le passage te), manipulation dans les certificats de possession et actes de
en phase pandémique maximale. notoriété (révision et nouvelle approbation des actes et certifi-
cats refusés depuis des années), évaluation des biens de l'Etat

L e monde «se rapproche»


d'une alerte pandémique
maximum de grippe porcine
notamment cité le Royaume-
Uni, le Japon, le Chili et
l'Australie.
veau international. Nous sa-
vons qu'un certain nombre de
pays sont en phase de transi-
est d'une gravité «modérée»,
a-t-il estimé, en rejetant le ter-
contraire à la loi et d'autres accusations relatives au dossier du
foncier. L'affaire remonte au mois d'octobre 2007, quand la sec-
tion de recherche de la gendarmerie d'El Oued avait ouvert une
me de «bénin». «Mesurer la
A (H1N1) de niveau six, a «Cependant, nous attendons tion avec un passage de cas gravité d'une maladie est très enquête relative au scandale du foncier, une affaire qui ne cesse
averti hier le numéro 2 de toujours une véritable propa- liés à des voyages (dans des délicat», a-t-il souligné. Dans encore de faire couler de l'encre. Beaucoup de responsables et
l'Organisation mondiale de la gation active (du virus) dans pays touchés) vers une im- les plans élaborés par l'OMS, fonctionnaires de la direction des Domaines d'El Oued avaient
santé (OMS), en faisant état la population de ces pays», a- plantation plus marquée (du le seul critère géographique été auditionnés par les services précités. Il s'agit notamment
des «premiers signes» d'une t-il ajouté. «Au niveau mon- virus) au sein de la popula- de propagation d'un virus à d’Ahmed Beloum, l'ex-directeur des Domaines d'El Oued, qui
propagation autonome du vi- dial, nous pensons que nous tion», a expliqué le numéro 2 occupe le même poste dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj de-
des pays de plusieurs conti-
rus en dehors du continent sommes en phase 5 (en vi- de l'OMS. puis novembre 2008, l'ex-chef de service des moyens à la direc-
américain. Des «premières gueur depuis le 29 avril, si- Sur les conseils d'experts in- nents justifiait le passage en
tion des Domaines d'El Oued, et de Salah Eddine Falioune,
propagations» du virus A gnalant une pandémie ‘‘immi- ternationaux consultés lundi, alerte de niveau 6. Le virus A
nommé il y a quelques mois directeur des Domaines à Illizi. Par
(H1N1) dans la population de nente’’, ndlr), mais nous nous l'OMS a décidé de tenir comp- (H1N1) de la grippe porcine a ailleurs, des chefs de bureau, des chefs d'inspection et autres
pays situés en dehors du rapprochons de la phase 6 te du critère de «gravité» de la contaminé 17 410 personnes fonctionnaires de la direction des Domaines d'El Oued compa-
continent américain sont ob- d'alerte pandémique maxi- maladie pour le passage en dans 62 pays et a fait 115 raissent aujourd'hui devant le juge. Des sources ont fait savoir
servées, a relevé le docteur mum, a commenté le docteur phase pandémique maximale, morts, selon le dernier bilan que l'enquête de la gendarmerie est intervenue à la suite d'une
Keiji Fukuda. Le directeur Fukuda. «Il est clair que le vi- a indiqué le docteur Fukuda. publié lundi dernier par instruction du procureur général près la cour de Biskra.
général adjoint de l'OMS a rus semble se propager au ni- La grippe porcine A (H1N1) l'OMS. R. N. Rezzag Salem Youcef
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 7

ÉCONOMIE

447 ENTREPRISES ALGÉRIENNES PRÉSENTES À LA 42e ÉDITION DE LA FIA

Les producteurs nationaux résistent


malgré les nombreux aléas
L
a forte présence des producteurs en train de prospecter», dira-t-il. Ve-
nationaux (447 entreprises) à la nue participer au 1er Salon de l'expor-
42e édition de la Foire interna- tation, la société Africafé, créée en
tionale d'Alger, organisée au siège de 1975 par Fouad Hamdani, souffre
la Safex (Pins maritimes), ne saurait également des conséquences de l'ac-
à elle seule éluder les difficultés dans tivité informelle. «Le phénomène de
lesquelles ils pataugent. Secteur in- l'informel est destructeur. Il casse les
formel, contrefaçon et concurrence prix», résume Kadaoui Ahmed
déloyale sont, entre autres, autant de Choukri, responsable commercial
boulets empêchant le développement dans cette entreprise basée à Tlem-
de ces entités économiques. cen. «On est confrontés à une
«La contrefaçon nous fait beaucoup concurrence déloyale qui porte pré-
de mal», se désole, M. Mederres, res- judice à notre activité», ajoute-t-il,
ponsable commercial chez BCR. Il l'air impuissant.
estime que ce phénomène pèse lour- Selon lui, l'emprise de l'activité infor-
dement sur leur entreprise. Les pertes melle sur la profession des torréfac-
de cette société sont de l'ordre de 50 teurs dépasse tout entendement. Les
milliards de centimes durant ces der- responsables de cette société ne veu-
nières années, précise-t-il, citant les lent pas baisser les bras. Celle-ci a

PHOTO : H. LYES
derniers chiffres rendus publics par le déjà réalisé deux opérations d'expor-
PDG de BCR. tation de café vers la France et le Por-
Notre interlocuteur rappelle que la tugal. «C'est un premier test pour
propagation de la contrefaçon porte nous. On aimerait bien pénétrer le
un grand préjudice au Trésor public Les entreprises nationales, présentes en force à la 42e FIA, font face à des difficultés qui empêchent leur développement marché européen», souhaite-t-il, non
et pousse infailliblement les petites sans estimer que les procédures au ni-
entreprises à disparaître. Ceci, ajou- lois soient rigoureuses», plaide-t-il, cite, à titre d'exemple, la Chine, un sable, environ 80% des parts de mar- veau des structures portuaires en Eu-
te-t-il, en dépit des efforts de sensibi- en rappelant que les responsables de pays d’où proviennent des produits ché, arrive quand même à exporter rope sont «sévères» en matière de
lisation et de formation engagés par BCR avaient invité les pouvoirs pu- qui ne répondent pas aux normes in- ses produits vers la Tunisie. contrôle de la qualité et de l'emballa-
BCR à l'endroit des douaniers et blics à la création de juridictions spé- ternationales. «Avec certains pro- A présent, il est en train de tester un ge. Africafé dispose des parts de mar-
autres chaînes intervenant dans la cialisées, à même de lutter efficace- duits, il y a toujours risque de mort nouveau type de robinet d'eau, dans ché importantes dans l'ouest de l'Al-
lutte contre la contrefaçon. «On ne va ment contre les personnes qui d'homme», prévient-il. une perspective de contracter un par- gérie et a déjà entamé son expansion
pas jouer aux gendarmes. Que cha- inondent le marché national de divers En dépit de ces aléas, BCR, qui dé- tenariat avec les Espagnols. «On a vers le centre et l'est du pays, souligne
cun fasse son travail. Il faut que les produits contrefaits. M. Mederres tient, selon les dires de ce respon- lancé une étude du marché et on est M. Choukri. Hocine Lamriben

BEAUCOUP DE COMMERCE ET PEU D'INVESTISSEMENTS


●La participation des opérateurs économiques étrangers est-elle motivée par la recherche de partenaires algériens pour créer des richesses
en Algérie ou obéit-elle à leur souci d'y écouler uniquement leurs produits ?

U ne visite dans des stands met en partie en re-


lief le souci de ces entreprises qui se résume
en un seul mot : business. Le groupe français Po-
techniques ayant trait au secteur industriel dans
son ensemble. La société française en question
participe depuis 20 ans, selon son président Ar-
cessoires sont de bonne qualité et leurs prix sont
compétitifs. Nous avons noué des contacts avec
des concessionnaires et importateurs algériens.
ché algérien restera intéressant». «Ainsi, ajoute
la même voix, «nous souhaitons maintenir nos
relations avec nos clients et poursuivre notre col-
ly'Roto est spécialisé dans la plasturgie. Il produit naud Borel, à la FIA comme elle a ouvert en 2000 Nous gardons l'espoir quant à leur aboutisse- laboration avec nos partenaires en matière de re-
des équipements pour chevaux, la sécurité routiè- une filiale en Algérie. «Pour nous, il s'agit d'un ment», explique le gestionnaire en question.Côté structuration ou d'installation de nouvelles uni-
re, les incendies et constructions, des accessoires rendez-vous annuel avec nos clients, une occa- Italie, Antonio Luigi Piccolo est responsable de tés. Nous avons de nouveaux contacts pour
pour bâtiments, entre autres. Comme il installe sion pour nous rencontrer. Nos produits sont Lilium Group, un bureau qui s'occupe des sup- travailler.» Alliance Commodities fait partie des
des unités spécialisées dans ces produits. Res- connus et demandés en Algérie. Nous avons noué ports techniques et commerciaux pour petite et exposants brésiliens. Ce groupe est spécialisé
ponsable marketing de ce groupe, Mme Thouraya de nouveaux contacts pour écouler nos moyenne entreprises (PME-PMI). dans le marketing touchant les produits laitiers et
Chalouah relève que sa participation à la FIA a produits», indique-t-il. Il représente à cette occasion la société Scame qui ingrédients brésiliens qu'il cherche à écouler sur
pour «objectif principal de trouver un distribu- Michal Chyla est responsable de l'agence polo- s'investit dans les réparations de moteurs indus- le marché mondial.
teur pour écouler nos produits.» La société Borel naise Export-Import. Il est chargé par quatre en- triels à l'exemple des cimenteries, raffineries et la Présent dans 43 pays dont l'Algérie, il travaille
France s'occupe des fournitures de pompage treprises de son pays qui travaillent dans les do- sidérurgie. Le travail de ce responsable à l’occa- avec 9 sociétés brésiliennes qu'il aide à exporter
maines de l'énergie électrique et du sion de cette FIA, comme il le dit, consiste à trou- leurs produits. «Nous sommes présents sur le
consommable médical de nouer à leur profit des ver des partenaires algériens pour «leur proposer marché algérien depuis 6 ans. L'Algérie est notre
contacts avec des opérateurs économiques algé- nos prestations.» plus important client parmi les pays où nous
riens pour activer en Algérie. «C'est la première Et de poursuivre : «Nous avons constaté un défi- sommes présents. Ainsi, 65% de l'ensemble des
fois que nous participons à cette rencontre an- cit en matière d'assistance dans ce genre de pres- exportations des sociétés brésiliennes avec qui
nuelle. Nous souhaitons introduire sur le marché tations en Algérie. Ce qui oblige les industriels nous travaillons vers les 43 pays où nous activons
économique algérien les quatre entreprises polo- algériens à envoyer au pays d'origine la machine trouvent destination en Algérie», relève le direc-
naises qui nous ont chargés de le faire.» , ex- qui tombe en panne pour réparation. Ce qui coû- teur commercial d'Alliance Commodities, Mar-
Publicité

plique ce responsable. te beaucoup d'argent. De notre côté, nous assu- cos Goulart. «Avant, nous travaillions avec les
De son côté, Marek Chyla gère la société polonai- rons la prévention des pannes. Et quand une ma- opérateurs algériens par l'intermédiaire des tra-
se Kombi, qui s'occupe de la vente des pièces dé- chine tombe en panne, nous la réparons en partie dings européens. Depuis 18 mois, nous traitons
tachées et accessoires fabriqués par des entre- ou dans son ensemble sur place. Parmi d'autres directement avec eux. En mars dernier, nous
prises de son pays pour automobiles et camions. entreprises italiennes, il est relevé la société For- avons ouvert notre bureau à Alger. En ce moment,
«Nous représentons ces entreprises polonaises. ni-Ficola, laquelle se consacre aux équipements nous avons fait connaissance avec de nouveaux
Nous espérons rencontrer des importateurs, dis- pour briqueteries et fours artisanaux. Son respon- clients, secteurs public et privé confondus», pré-
tributeurs ou concessionnaires algériens pour sable, Flavio Bonato, voit qu'il existe de bonnes cise le responsable du bureau d'Alger d'Alliance
travailler avec ces entreprises. Nos pièces et ac- opportunités en Algérie pour activer et le «mar- Commodities, Mme Anjos Célia. Amnay Idir

Sous le haut patronage de Monsieur le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière


et de Monsieur le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale

LA DOULEUR Inscriptions et informations :


Publicité

SOCIETE ALGERIENNE DE PHARMACIE


19e Journée La prise en charge de la douleur par le pharmacien 16, rue Mustapha Ferroukhi - Alger
Tél. : 021 74.78.67- 74.76.52
pharmaceutique nationale La vaccination : innovation, sécurité vaccinale 0661 52.16.28
Hôtel El-Aurassi, Alger, 21 juin 2009 Fax : 021 69.28.63 - 74.39.40
• Textes réglementaires • communications libres E-mail : sapdz@yahoo.fr
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 10

ALGER INFO
CITÉ LES BANANIERS
(MOHAMMADIA) : LES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À GUÉ DE CONSTANTINE
LES SERVICES AADL

«L’APC craint d’afficher


FONT DÉFAUT
Nombre de bâtiments de
l’AADL de la cité Zerhouni
(ex-les Bananiers), qui

les listes»
compte 1500 logements, se
plaignent de la carence des
services censés
accompagner les charges
locatives.
Selon les pétitionnaires, le ●Plus de 300 000 habitants et 10 000 baraques sont recensés par les autorités locales avec autant
gardiennage, le travail de de demandes de logement.
femme de ménage et le

D
fonctionnement des es logements sont construits sur
ascenseurs font défaut. le territoire même de la commu-
«Nous honorons les ne mais ne sont pas encore dis-
charges afférentes à ces tribués. Gué de Constantine, Semmar,
services, mais en ce n’est pas seulement le marché de
contrepartie, l’AADL gros, mais c’est aussi et surtout les
n’assure pas comme il se bidonvilles et la crise de logement.
doit le travail qui lui Aucun programme n’a été distribué.
incombe», disent, outrés, «Le nombre d’habitants dépasse les
les locataires. 300 000, 10 000 baraques sont recen-
sées par les autorités locales avec
autant de demandes de logement. Cela
REPLÂTRAGE À LA RUE n’a pas pour autant décidé les autori-
LARBI BEN M’HIDI tés à résoudre cette crise», déplore
Les trottoirs de la rue Larbi Belhamri Sami, ancien élu de l’APC,
Ben M’hidi (ex-rue d’Isly) la situation des habitants «interpelle
sont en train d’être rénovés! toujours». «Il n’est pas facile d’être
La nuit, des ouvriers de indifférent au sort des citoyens même si
on est plus aux ‘’affaires’’. Chacun

PHOTO : M. SALIM.
l’APC d’Alger-Centre
s’affairent à colmater les vient me voir pour me soumettre son
nombreux nids-de-poule cas. Il est étonnant que l’APC ne se
avec des carrés obsolètes, résolve pas à distribuer de logements
alors que la situation dont elle a pourtant bénéficiés»,
nécessite une réfection s’étonne-t-il. Des citoyens sont en pos-
session de décisions d’attribution de L’APC est confrontée à un véritable problème : le nombre important de demandeurs d’un toit
totale de ces carreaux qui
datent déjà de longues logement mais n’en jouissent pas. envoyées à l’OPGI, qui avait reçu une des lieux n’a aucune prérogative. Les cien élu. La crise à Gué de Constantine
années. «Cette situation burlesque dure depuis liste de 400 bénéficiaires, mais les nou- citoyens deviennent «agressifs» tant ne touche pas seulement les logements,
Dans la journée, une vue 2001, mais ni l’ancienne assemblée ni velles mesures d’aide de la CNEP leur situation est «inchangée». mais aussi la demeure des morts : le
désagréable s’offre aux celle dirigée par M. Arous, l’actuel auraient, semble-t-il, retardé les procé- Manifestation de cette colère intériori- cimetière de Djnen Sfari dont les tra-
nombreux passants qui maire, n’a distribué les quotas prévus dures de distribution. Mais il y a une sée : le squat des logements situés à vaux d’aménagement n’ont pas encore
fréquentent pour l’APC», regrette Mohamed autre explication plausible : la crainte quelques pas de l’APC. «Les 54 loge- commencé. Décidés par l’Epic et
quotidiennement cette rue Alidja, membre d’une association loca- des élus d’affronter la colère des ments sont achevés depuis 14 ans. Un l’EGPFC, les travaux n’ont pu démar-
surpeuplée. Des carreaux le. on apprend que des logements sont citoyens. «Si les élus ne prennent pas la litige opposant l’OPGI de Dar El rer. Commentaire des habitants de
qui ne ressemblent pas aux construits sur le territoire même de la décision et ne veulent pas affronter la Beïda et l’entrepreneur a retardé leur «Djisr Kasentina» : «On ne naît ni on
autres, et d’autres qui sont commune. «426 et 640 logements à Aïn colère des citoyens, qu’ils laissent le distribution. Les exécutifs se succèdent ne trépasse à Semar», ironise-t-on.
très mal placés. Combien Malha, en plus de 748 autres à Djnen soin d’afficher la liste au wali délé- sans qu’ils aient la possibilité de régler Notre tentative de contacter l’exécutif
coûte la réfection d’un Sfari», signale Belhamri Sami. Des gué», relève M. Belhamri en indiquant la crise du logement. L’appréhension communal de Gué de Constantine s’est
trottoir ? A voir l’état de listes ont été confectionnées et que le maire qui se prend pour le maître des élus est toujours là», signale l’an- avérée vaine. Nadir Iddir
celui de ladite rue, on
penserait que cela
nécessiterait des dizaines I N S TA N TA N É SIDI MOUSSA
de millions de dinars.
M. Tchoubane COURS DE SOUTIEN
RUE TANGER : CE N'EST
POUR LES BACHELIERS
PAS SI FAMEUX !
La rue Tanger ne brille plus
Opération de charme ?
de son éclat d’antan.
ranle-bas de combat le long de certaines persiste et signe pour couler son béton qu’il ne P our parer à la léthargie marquant ce début d’été,
l’APC de Sidi Moussa vient d’afficher un programme
Et pour cause ! La saleté et
les immondices B grandes artères de la capitale. Les autori-
tés locales sont à pied d’œuvre pour conférer
juge pas… d’armer. De quoi laisser pantois le
commun des maçons ! Idem pour les eaux
visant à «occuper» les jeunes scolarisés. A cet effet, des
cours de soutien scolaire seront dispensés aux candidats
envahissent chaque recoin au bac et futurs lycéens de terminale. Les frais d’inscrip-
de cette rue de la capitale, un look moins hideux aux façades des usées à ciel ouvert qui empoisonnent les rive-
immeubles qui donnent sur la mer. Il faut faire rains de la rue Omar Benaïssa depuis trois tion sont estimés à 600 DA. A la maison de jeunes, les
réputée pour ses élèves de 6eAF, 4e AM et 3e AS pourront également suivre
restaurants populaires. vite et réaliser la besogne dans les plus brefs mois sans que l'APC daigne y diligenter sa
délais. Démantèlement des assiettes parabo- troupe. Elle est frappée de cécité et sourde aux ces cours de soutien. Dans cette même structure de
En effet, la petite ruelle est jeunes, une salle de lecture est ouverte. Les frais d’ins-
tellement insalubre alors liques sur les façades, suppression des «clim» doléances des administrés. Dans ce méli-mélo,
qui dégoulinent et autres boîtes de répartition l’incoordination entre les différents interve- cription sont de 500 DA. En plus, une section informa-
que des odeurs tique a été ouverte pour ceux qui s’intéressent à la pro-
nauséabondes s’y de câbles téléphoniques qui s’apparentent à nants est criante. C’est le talon d’Achille de
des lianes. Peu importe ce que peuvent cacher l’espace urbain qui pâtit de dysfonctionnement grammation, la bureautique et au photoshop. Les frais
dégagent, là où des s’élèvent à 1200 DA pour les 3 mois d’été.
marchands y écoulent pain ces bâtisses ravalées comme décor hideux et de gouvernance incohérente, sommes-nous
et autres d’aliments, sous dans les voies parallèles qui se trouvent derriè- tenus de dire. On fait, on défait avant de refai-
les regards indifférents des re. L’essentiel est de décliner une belle devan-
ture au visiteur, celui africain qui foulera, dans
re la chose qu’on abandonne en cours. On
bitume la route en la truffant de «ralentis-
SIDI M'HAMED
nombreux citoyens qui
fréquentent cette rue. Cela
n’empêche pas ces
le cadre du 2e Panaf, certaines voies princi-
pales à partir du 4 juillet. Si l’Emir Khaled
seurs» hors normes avant de voir un autre per-
missionnaire de voirie «engorgeant» l’espace
FÊTE L’ENFANCE
commerçants et ces
restaurants de gagner leur
(ex-Pitolet) fait l’objet de travaux de conforte-
ment, l’on se donne les moyens aussi, dans ce
paysage urbain, de rafistoler et chauler, histoi-
public, effectuer des travaux, selon un (son)
programme en porte-à-faux avec celui des
autres intervenants. La remise en l’état des
A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, le
centre culturel Azzedine Medjoubi, à Sidi M’hamed, a
programmé, et ce, jusqu’au 7 juin, plusieurs activités cul-
«pain», même si l’hygiène
laisse à désirer. re de «cachez-moi çà que je ne saurais voir». lieux dans les zones urbaines est rarement turelles et de divertissements. C’est ainsi que les enfants
`Les Epic de wilaya sont sollicitées un peu assurée et le contrôle des opérations est loin qui se rendront dans ce lieu de savoir auront droit d’accès
plus ces derniers temps pour d’éventuelles d’être le mode de gouvernance de nos com- à des ateliers de dessin, participeront à des ateliers de
HORAIRES
réfections et réparations le long du boulevard munes qui disent ne pas avoir les coudées chants et de chorales et pourront suivre des projections de
DES PRIÈRES Commandant Mira bordé par les deux plages franches. Au fait, qu’en est-il du projet de films et de dessins animés. Par ailleurs, nous apprenons du
El Fedjr ........………….. 03 h 40 El Kettani et Rmila, en attendant l’inaugura- création d’un observatoire national de la ville directeur du centre culturel, Abdou Yayci que des exposi-
tion officielle de l’installation sportive à même de fédérer les schémas de toutes tions sur le thème de «l’Enfance et des droits des enfants»
Dohr ......................... 12 h 47 Ferhani. On rapièce aussi le jardin Konakry actions intersectorielles pour un programme, auront lieu également ainsi que des excursions. Des après-
El Asr ......................... 16 h 37 non sans faire dans la médiocre ouvrage. Avec voire une politique de gestion d’une ville ? midis «spécial divertissement» seront organisés au profit
El Maghreb ............... 20 h 06 la bénédiction des édiles, et pour réaliser la Une ville qui continue à souffrir de cadre des potaches qui pourront rire et s’amuser en compagnie
El Icha ................ ..... 21 h 45 chose aussi vite que possible, l’entrepreneur réglementaire ? de clowns et de magiciens. R.A.I
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 10

CONSTANTINE INFO
VISITE D’UNE DÉLÉGATION CANADIENNE À EL KHROUB CHERCHE TAXI
DÉSESPÉRÉMENT
Projet pour une gestion moderne D ifficile de rentrer à la nouvelle ville Ali
Mendjeli ces derniers jours ! Des agents de
l’ordre public traquent les fraudeurs qui ont cou-

du cheptel de vaches laitières


tume de prendre leurs clients au niveau des ave-
nues Aouati Mostfa et Rahmani Achour.
Les passants peuvent remarquer une grande fou-
le aux abords de l’hôtel Cirta, dès 16h, composée
de riverains se disputant les rares taxis en direc-
tion de la nouvelle ville et qui doivent quelque-
●En dépit de tous les avantages énumérés par les initiateurs de cette opération, la faisabilité fois patienter durant de longs moments.
de cette dernière reste à prouver sur le terrain. D’autre part, les habitants du quartier 564 loge-
ments Zouaghi, plus connu sous l’appellation
hoisie comme ferme pilo- la CNMA qui a jeté, dans un Sonatiba, souhaiteraient que les autorités compé-
C te, et ce dans le cadre d’un
vaste projet visant la mise
en place, à l’échelle nationale,
premier temps, son dévolu sur
deux exploitations de vaches
laitières: la première à Blida et
tentes pensent à faire desservir cette cité par des
taxis, à l’instar des autres, ce qui les soulagerait
beaucoup. O. C.
d’un système d’identification et la seconde dans la wilaya de
de traçabilité du cheptel bovin Constantine où le choix s’est
(et dans un premier temps celui
des vaches laitières), la ferme
porté spontanément sur l’éle-
vage de la ferme Seraoui (El
LES POIDS
Seraoui, située à la sortie nord
de la ville d’El Khroub, a reçu
Khroub) plébiscitée, autant
par la profession en raison de LOURDS DE TOUS
ce lundi la visite d’une déléga-
tion canadienne de l’Agri-Tra-
çabilité Québec (ATQ), un or-
ses bonnes performances et
une gestion moderne et avant-
gardiste que par la mutualité
LES DANGERS
ganisme agréé en 2001 et issu agricole, convaincue d’avoir algré toutes les interdictions, les poids
d’un partenariat entre le gou-
vernement et l’union des pro-
fait le bon choix.
En attendant d’étendre ce dis-
M lourds continuent de semer la terreur sur les
routes de la ville, particulièrement sur «la des-
ducteurs agricoles du Québec, positif à d’autres exploita- cente de la mort» du quartier d’El Ménia et sur le
pays reconnu à l’échelle mon- tions, et pourquoi pas aux éle- boulevard de Djebel Ouahch, lequel a failli être
PHOTO: D.R.

diale comme étant à la pointe de vages ovins, a déclaré le théâtre d’un véritable drame dans la journée du
l’expertise en matière d’inno- Abdelkrim Belloum, directeur 21 avril, lorsqu’un camion a écrasé plusieurs vé-
cuité et de salubrité alimentaire. de la caisse régionale de mu- hicules sur son passage.
Unique en son genre en Afrique La ferme Seraoui a été choisie en raison de ses performances
tualité agricole (CRMA), cette Face au silence inquiétant des autorités, et en
et dans le monde arabe, selon opération a valeur de test, no- l’absence d’une action vigoureuse de la part des
nos interlocuteurs, cette opération ambitieuse, travers une intervention en temps réel, une cri- tamment sur les aspects portant sur le registre services concernés, les habitants ne cessent d’ex-
pilotée par la caisse nationale de mutualité se sanitaire et répondre efficacement à un pro- assurance et, partant de là, sur les garanties re- primer leurs craintes.
agricole (CNMA) a pour ambition de doter le blème de maladie des animaux et d’innocuité présentées par ce dispositif révolutionnaire en Sinon comment expliquer que des conducteurs
cheptel de vaches laitières d’un système des aliments, améliorer sensiblement la capaci- cas de vol de cheptel, un segment important du d’engins de gros tonnage puissent aborder une
d’identification fondé sur deux étiquettes ap- té de diagnostic et de surveillance, et ainsi ré- pack assurances proposé par cette mutualité descente aussi dangereuse que celle d’El Ménia
pliquées sur les oreilles des bêtes: une puce duire les risques lors du transport ou de l’im- agricole. Aux yeux du directeur de la CRMA, sans être inquiétés, et que d’autres s’aventurent
électronique et un panneau visuel comportant portation d’animaux. cette action s’apparente à un véritable challen- avec ces machines de la mort sans prendre le soin
un code à barres. De surcroît, chaque animal La mise à disposition des données emmagasi- ge qu’il faudra tenir jusqu’au bout, d’autant de vérifier l’état de leur système de freinage.
sera pourvu d’un numéro de 15 chiffres qui de- nées, dira-t-il, est rendue possible grâce à des que chacune des parties en lice a affiché sa dé- Faut-il qu’il y ait mort d’homme, suivie
vra le suivre tout au long de sa vie. Intervenant appareils permettant la lecture instantanée de termination à aller jusqu’au terme de ce projet d’émeutes et de routes barrées pour que les auto-
sur ce point, Daniel Marcheterre, directeur gé- l’identifiant électronique de l’animal, le trans- dont la faisabilité ne semble pas poser trop de rités daignent intervenir ? S.A.
néral adjoint d’Agri-Traçabilité Québec, met- fert de fichiers électroniques ou toute autre in- problèmes, selon les différents avis exprimés
tra l’accent sur les aspects essentiels de ce sys- formation pouvant assurer la traçabilité de au fil des démonstrations faites par les parte-
tème. Notamment, la capacité de maîtriser, à l’animal. C’est dire si le défi est de taille pour naires canadiens. Ahmed Boussaïd HAMMA BOUZIANE
COLLOQUE LITTÉRAIRE MALEK HADDAD
LE TRANSPORT
POSE TOUJOURS
La poésie francophone occultée PROBLÈME
e colloque littéraire Malek Haddad, 2e édition, revient sur la scène ment et sciemment font l’amalgame entre francophonie et francophilie. e transport urbain dans la daïra de Hamma
L dans le cadre de l’année «El Qods, capitale de la culture arabe». Pa-
tronné par la ministre de la Culture et le wali de Constantine, l’évène-
Sinon, comment expliquer l’objectif culturel, surtout littéraire, de ce col-
loque qui a fait l’impasse sur des géants tels Kateb Yacine et Mohamed
L Bouziane, une importante agglomération de
la wilaya de Constantine, pose problème particu-
ment, qui se déroule les 2 et 3 juin, a été abrité par le théâtre régional de la Dib, pour n’évoquer que ceux-là ? Il n’a été question que de poètes ara- lièrement pour les habitants des cités de Chere-
ville des Ponts. bophones, talentueux certes, -et c’est tant mieux pour l’Algérie-, qui ont kat, Bechir, El Djaloudia et Bouchaoui. Essen-
Face à un maigre parterre, le directeur de la culture a fait une courte allo- chanté Jérusalem dans tous ses états, à l’instar de Mohamed El Akhdar tiellement assuré par les transporteurs privés, le
cution sur l’écrivain et poète Malek Haddad. «Nous devons réhabiliter Essaïhi, et bien d’autres. Pourtant, ce ne sont pas seulement ceux qui écri- déplacement des citoyens à travers les différentes
Malek Haddad qui a été injustement méconnu», dira-t-il à ce propos. vent en arabe qui aiment l’Algérie et la Palestine. localités de la commune et vers le chef-lieu de
Cependant, cet écrivain n’a trouvé grâce aux yeux de certains que parce Nous assistons aujourd’hui à l’émergence d’une nouvelle génération wilaya ne souffre que rarement de dysfonction-
que, acculé dans une conjoncture des plus défavorables, il avait désavoué d’écrivains qui «tordent le coup à la langue de Molière», et n’ont aucun nements. Toutefois, ce n’est pas le cas quand il
le français et regretté d’avoir écrit dans cette langue. Ce désaveu, qui avait complexe à s’exprimer en français. Notons également que les téléphones s’agit, pour les usagers des cités enclavées, de se
émané d’un profond sentiment de culpabilité, (qu’on lui avait malicieu- portables n’ont pas arrêté de résonner durant les différentes déclamations rendre à leurs domiciles.
sement fait endosser) fait largement l’affaire de tous ceux qui injuste- poétiques, pour le plus grand déshonneur de la culture. Farida H. Les microbus censés assurer la desserte de ces
quartiers sont étrangement absents et laissent le
champ libre aux taxis clandestins qui imposent
LA CARTE PÉDAGOGIQUE SUSCITE DES REMOUS leur diktat aux clients.
En effet, jouissant d’une impunité inexplicable,

Le Cnapest monte au créneau ces «taxis» sont nombreux à sillonner la ville et


semblent avoir pris en charge la desserte de
lignes abandonnées par les transporteurs privés
quelques semaines seulement de la fin de rités signalées dans le mouvement des affecta- lors d’une session extraordinaire en présence de la daïra. Les tarifs pratiqués par ces clandes-
A l’année scolaire, le secteur de l’éducation
ne semble pas près de connaître l’apaisement.
tions des enseignants à travers les établisse-
ments de la wilaya, chose qui pourrait priver les
de délégués de 34 lycées, prépare déjà la ripos-
te. Une action qui risque de mener vers des dé-
tins sont en outre excessivement élevés, selon les
usagers, pouvant atteindre 50 DA la place en
L’établissement de la carte pédagogique par les concernés de leurs droits professionnels lé- bats aussi chauds que ceux de l’été 2008. fonction du trajet. Pour ce qui est des proprié-
services de la direction de l’éducation, en pré- gaux. «Plusieurs plaintes sont parvenues à L’on se rappelle le même scénario qui s’est pro- taires de microbus, que nous avons interrogés
vision de la rentrée scolaire 2009-2010, pro- notre bureau faisant état de nombreuses viola- duit l’année écoulée, avec pour génèse juste- quant à leur refus de desservir ces localités, leurs
voque déjà une vive protestation parmi les en- tions des règles et des textes régissant cette ment les dépassements enregistrés à propos de arguments reposent essentiellement sur la non-
seignants du palier secondaire. opération, surtout que le directeur de l’éduca- l’élaboration de la carte pédagogique, et qui a rentabilité de ces lignes et le mauvais état des
Un fait qui a été soulevé, hier, dans un commu- tion a tout fait pour écarter les représentants abouti à un bras de fer ayant duré des semaines routes menant à ces cités. Une excuse qu’on en-
niqué du bureau de wilaya de Constantine du des enseignants au sein de la commission pari- entre le directeur de l’éducation et le Cnapest, tend souvent chez les transporteurs privés de la
conseil national des professeurs de l’enseigne- taire comme convenu lors de la réunion du 3 pour mener vers une action de protestation dont région, mais à laquelle n’adhèrent certainement
ment secondaire et technique (Cnapest), lequel mars dernier», lit-on dans le communiqué du on se rappelle les péripéties et les consé- pas les usagers en attente d’une prise en charge
n’a pas manqué de noter les multiples irrégula- bureau du Cnapest. Ce dernier, qui s’est réuni quences. S.Arslan sérieuse de leurs préoccupations. F. Raoui
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 10

KABYLIE INFO
COMMUNE DE BÉJAÏA TICHY
LES TROTTOIRS
L’Arrière-port DE LA DISCORDE
lors qu'ils ont stoïquement supporté des années durant les

«sinistré»
A désagréments qui ont accompagné les travaux de dédouble-
ment de la RN9 au niveau de la ville de Tichy, les riverains de cet
important axe routier viennent de saisir, par le biais de leur asso-
ciation Tadukli, le wali de Béjaïa pour lui exprimer leur mécon-
tentement au sujet des travaux d'aménagements.
●Le chiffre d’affaires des commerçants installés sur les lieux aurait baissé de 80%. Dans leur lettre, les signataires y déplorent «l'inefficacité de ces
●L’anarchie prévalant dans la zone compromet toute intervention des secours en cas techniques sensées assumer le suivi des travaux, ce qui engendre
des aberrations tant au niveau de la finition du projet, qu'un étire-
d’urgence. ment sans fin dans le délai de réalisation». Le propos est illustré
ivant un calvaire au par de nombreux cas, comme celui des robinets d'arrêt du réseau
V quotidien, les 150
amodiataires et la qua-
rantaine d’habitants de la
d'eau potable passé en souterrain, rendus inopérants car recouverts
d'une couche de béton, ou encore ces regards du réseau d'assainis-
sement et les niches du réseau téléphonique surélevées par rapport
zone d’activité de l’Arrière- au niveau des trottoirs. D'autres anomalies n'ont pas échappé aux
port n’en peuvent plus mani- représentants du mouvement associatif local, tel que ces carreaux
festement d’attendre des de revêtement de trottoirs récemment posés, commençant à ce
solutions qu’ils ne voient pas décoller et révélant au passage la qualité du travail exécuté par la
se profiler de manière société prestataire du service. Les fortes inclinaisons aux points de
concrète à l’horizon. passages deviennent glissantes. L'association relève en cela de
Organisés en association, les nombreuses chutes de piètons.
concernés ont tenu une Les signataires se posent aussi la question de savoir quels critères
assemblée générale qui a fait ont prévalu au choix de réaliser des accès réglementaires pour cer-
dernièrement le tour sur l’ur- taines citées de la localité et pas à d'autres autrement plus peu-
gence de remédier à l'exé- plées. Les incohérences relevées ne sont pas exhaustives, loin sans
crable situation endurée : faut. C'est pour cela que les membres de Tadukli en appellent au
routes défoncées et constam- wali pour diligenter une commission à l'effet d'enquêter sur la res-

PHOTO : EL WATAN
ment embourbées et inon- ponsabilité des uns et des autres dans ce que d'aucuns à Tichy esti-
dées, un trafic automobile ment être un véritable gâchis. Hocine Adrar
intense et anarchique, pollu-
tions diverses, collecte des
ordures déficiente….
Les opérateurs ont, à l’issue En plus de leur état de délabrement, les voies sont souvents innondées par les eaux PORTES OUVERTES
de cette assemblée, pris
option pour des actions de
protestation. En ce sens,
urgence ? s’interrogent-ils.
Appuyant leurs assertions sur
tion tenant compte de l’as-
pect urbain de la zone ;
cable du contrat, d’où décou-
le une non disposition aux
SUR LE CENTRE
une grève de dix jours est
annoncée.
un film montrant un bouchon
sur les lieux, les conféren-
notamment revenir sur
l’orientation donnée à la
réaménagements. Ce type de
contrat n’est pas «pour facili-
DE PROTECTION
Lors d’une conférence de
presse organisée au siège de
ciers se sont par ailleurs
inquiétés de l’impossibilité
création de cette première
zone d’activité en 1936, à
ter les prêts bancaires», relè-
ve-t-on encore. La solution DE L’ENFANCE
l’UGCAA, la semaine der- de manœuvres sur les lieux savoir l’implantation d’acti- pour M. Chebihi est une ces- e centre spécialisé de protection de l'enfance (CSPE) organise
nière, les représentants des
amodiataires ont détaillé les
pour les sapeurs pompiers
«en cas de catastrophe or
vités de type «artisanal non
polluant».
sion pour tout le monde, au
lieu et place du traitement
L ces jours-ci, une semaine porte ouverte sur ses activités.
L’établissement qui se situe au centre-ville est un centre à caractè-
raisons de leur colère, parmi que des transports de carbu- L’un d’eux, M. Farés Kabla, «sélectif» réservé au dossier. re socio-éducatif. Il a pour mission d'accueillir et de prendre en
lesquelles un réseau routier rants empruntent souvent en cite l’exemple de dépôts de M. Kabla soulève, d’autre charge en internat, en vue de leur réintégration sociale, des
dont l’extrême dégradation file la zone ?». Le pire, a-t-on ciment, de produits chi- part, le problème des redres- mineurs en danger moral ou ayant commis une infraction à la loi.
cause «dangereusement pré- ajouté, «pour ne pas interfé- miques, d’engrais, de pro- sements fiscaux. C’est pour Les pensionnaires, actuellement une quarantaine, sont admis sur
judice aux usagers et aux rer avec la chaîne des duits phytosanitaires. Ce qui, lui un paradoxe dans une ordonnance de placement du juge des mineurs. Pourvu d'un méde-
commerces». camions attendant d’entrer selon lui, n’est pas sans zone qu’il qualifiera de sinis- cin et d'une psychologue, le CSPE veille à la santé physique et
Le nombre de grands ton- au port, les riverains sont risque sur le plan sanitaire. trée. morale de l'enfant et assure en outre une éducation et une forma-
nages dépasserait la norme sommés de dégager leurs M. Mustapha Chebihi, lui, La précarité des lieux, abon- tion. Dés leur entrée, les enfants sont soumis à différentes phases
tolérée : entre 825 et 1125 véhicules». reviendra sur la «confusion» dera M. Chebihi, a fait bais- qui influeront sur leur future orientation; ainsi une première phase
camions chaque jour. Les L’association préconise une en appliquant une convention ser jusqu’à 80 % les chiffres dite d'observation d'une durée de 3 à 6 mois permettra d'étudier la
conférenciers dénoncent par sécurisation de la circulation portuaire. S’agissant d’un lot d’affaires. personnalité de l'enfant ainsi que ses aptitudes par une observation
ailleurs l’utilisation de en n’autorisant la chaîne placé sous tutelle de l’APC, il Ce qui aurait forcé certains à directe du comportement.
l’Arrière-Port comme parc, qu’aux camions munis d’un est réclamé une inscription mettre la clé sous le paillas- Une deuxième phase qui s'échelonne entre 6 et 12 mois est alors
au point où les accès des bon d’enlèvement, et pour le dans une «convention com- son à l’exemple de cette sta- assurée à l'élève lui permettant de recevoir une éducation morale
commerces et des habitations reste la création de ports secs munale». tion-service fermée et de ce et civique ainsi qu'une formation scolaire ou professionnelle en
s’en trouvent condamnés. à l’extérieur du périmètre. Allusion est faite notamment concessionnaire automobile milieu ouvert. Quant à la dernière phase, dite phase de post-cure,
Comment dans ces condi- Les protestataires veulent à la détermination des loyers qui a perdu son agrément. d'une durée de 12 mois et plus, celle-ci a pour but de rechercher
tions évacuer un malade en également une réglementa- et à la nature précaire et révo- R. Oussada les moyens d'une solution permettant l'insertion sociale de l'élève
et préparer la famille à accueillir l'enfant en vue de sa réintégra-
tion dans le milieu social. H. A.
LEADERS ASSOCIATIFS EN FORMATION À AKBOU
EL FLAYE
Initiation à la gestion de projets LA MAISON DE JEUNES
L ’association étoile culturelle d’Akbou (ECA) a organisé
les 27, 28 et 29 mai derniers une formation à l’intention de
des objectifs et identification des différentes méthodes de
mobilisation des ressources nécessaires à la concrétisation sur
CÉLÈBRE LA JOURNÉE
leaders associatifs au centre culturel de la ville sous le thème
«initiation à la planification, gestion de projets et mobilisation
le terrain de ce même projet.
«Ce stage de trois jours porte essentiellement sur le renfor-
DE L’ENFANT
des ressources». cement des capacités des associations à monter des projets fin de marquer la journée mondiale de l’enfant, la Maison de
Une bonne opportunité devant permettre aux jeunes, dans les viables, pertinents et répondant aux besoins réels des popu- A jeunes d’El Flaye organise du 28 mai au 5 juin, une série d’ac-
tivités ayant un lien avec l’enfance. Un concours de dessin est
deux sexes, ayant répondu présent à ce rendez-vous, de mieux lations auxquelles ils sont destinés. C’est un savoir-faire qui
maîtriser l’ensemble des activités et actions qu’ils entrepren- s’acquiert. Nous proposons aux stagiaires des outils qui vont organisé dans l’établissement auquel prennent part deux tranches
nent dans le but de répondre à un besoin défini dans les délais leur permettre de mieux appréhender leur travail, d’être effi- d’âges (7-11 ans et 12-18 ans.
fixés et dans la limite de l’enveloppe budgétaire allouée. caces dans leurs interventions et de maîtriser une norme Ces mêmes œuvres et de nombreux autres dessins, réalisés par
«Ces premières journées d’études d’un cycle qui en compte internationale exigée pour pouvoir mobiliser des fonds au l’atelier enfant du même établissement sont exposés. Au program-
plusieurs sont en partie financées par l’Union Européenne. service des personnes que ces associations servent», souli- me également un spectacle spécial enfant qui sera présenté par les
Une quinzaine d’associations activant dans la haute vallée de gnera l’animateur Mustapha Hamoumou, consultant en mana- écoliers de la commune.
la Soummam y participe dans le cadre d’une stratégie visant gement de projet. La pièce intitulée «Chaperon rouge» est réalisée en collaboration
la redynamisation du mouvement associatif local», affirmera «Ces dernières commencent à prendre conscience de leurs avec les écoles primaires de la région. La structure prévoit par
Mouloud Salhi, président de l’ECA. insuffisances et s’intéressent à cette approche de management ailleurs de célébrer, la date du 16 juin, journée africaine de l’en-
La formation proposée traite de la conception, formulation et en vue de s’entourer d’un maximum de réussite», ajoutera-t-il fant. Au menu, des concerts de chants avec la chorale Iftiwjen et
gestion d’un projet avec analyse de la situation, détermination en substance. H. Aït El Djoudi la projection d’un film de dessins animés. Ithri Belatèche
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 10

ORAN INFO
ALIMENTATION EN EAU POTABLE AÏN EL TURCK
Tragique accident à hauteur
Installation de 160 000 compteurs du «Rocher de la Vieille»

d’eau d’ici 2013 par la SEOR


n tragique accident a eu lieu avant-hier lundi, vers 21
U heures 30, au niveau du dangereux virage, situé à
quelques mètres du lieudit «Le Rocher de la Vieille», sur la
route de la Corniche inférieure. La circulation a été bloquée
plus d’une heure. D’après un gendarme présent sur les
●Une enquête préliminaire des services de la SEOR a pu révéler l’existence de 27 000 foyers qui lieux, c’est encore une fois la vitesse et le dédoublement
dans un virage dangereux qui sont la cause de cet accident.
ne disposent pas de compteurs d’eau au niveau des communes de la wilaya, représentant un En effet, une Renault Clio transportant trois jeunes gens qui
taux de 12,8% d’abonnés bénéficiant d’une facturation forfaitaire. montaient sur Oran a surpris une famille entière, à bord
d’une Logan, à la sortie de ce virage. Les deux voitures se
elon des responsables la gestion commerciale, sa- sont violemment télescopées frontalement. Les quatre
membres de la même famille, le père, la grand-mère, la
S au niveau de la Société
de l’eau et de l’assai-
nissement d’Oran (SEOR), il
chant que ce dernier a effec-
tué quelque 6 500 enquêtes
ménages rien qu’en 2008.
mère et un nourrisson de quelques mois ont été évacués
vers l’Etablissement hospitalier d’Aïn El Turck (EHA).
D’après le médecin des UMC de l’EHA, la grand-mère, une
est prévu l’installation de Le nombre d’abonnés de la
160 000 compteurs d’eau SEOR s’élève actuellement à sexagénaire, a été victime de plusieurs traumatismes à la
d’ici 2013, en plus du chan- 212 000 avec un potentiel de tête. Elle a été transférée en urgence vers le service de
gement de 145 000 autres 280 000 abonnés. Nos inter- neurologie du CHU d’Oran, dans un état comateux.
compteurs présentant un dis- locuteurs signalent égale- Le nourrisson a également reçu un choc lui occasionnant
fonctionnement ou arrêt dû à ment que, dans le cadre de des traumatismes crâniens sérieux. Il a été évacué dans un
leur ancienneté. Ceci, dans l’amélioration des procédés état comateux et a été mis sous assistance respiratoire.
un objectif d’augmentation de règlement de factures et Quant au père et à la mère, ils s’en tirés avec quelques
du taux de rendement de la de prise en charge des do- blessures. Par ailleurs, les trois occupants de la Clio sont
gestion commerciale qui pas- léances des abonnés, il est sortis indemnes. Un troisième véhicule, une Opel qui roulait
sera, selon les mêmes prévu le réaménagement de 4 derrière la Logan, a été surprise par l’accident et a percuté
PHOTO : DR

sources d’information, de agences commerciales et la cette dernière. Les occupants sont sains et saufs.
52% à 75% d’ici la fin du réalisation de 4 autres nou- Par ailleurs, le médecin du SAMU a été étonné quant au
contrat de la gestion délé- velles structures, sachant que courage de cette belle jeune fille inconnue qui a
guée d’eau pour les opéra- Le nombre d’abonnés s’élève actuellement à 212 000 avec un des dispositions sont en accompagné le bébé à l’EHA et est restée à son chevet
teurs espagnols à Oran. Dans potentiel de 280 000 cours en collaboration avec jusqu’à une heure tardive, alors que sa famille la
le même contexte, l’on saura Algérie Poste pour le renfor- recherchait désespérément. En fait, cette jeune femme était
de compteurs d’eau au ni- Il est à rappeler que la SEOR dans une autre voiture, au moment de l’accident. Elle a
qu’une enquête préliminaire veau des communes de la wi- a installé, il y a quelque cement du nombre de points
des services de la SEOR a pu de payement de factures via laissé toutes ses affaires, son sac, son portable et a
laya, représentant un taux de temps, un bureau de recense- accompagné le bébé à l’hôpital jusqu’à la venue des
révéler l’existence de 27 000 12,8% d’abonnés bénéficiant ment pour la mise à jour des plus de 100 bureaux de poste.
foyers qui ne disposent pas A.Yacine parents du bébé. B. Zaoui
d’une facturation forfaitaire. bases de données relatives à

TRAITEMENT DU BASSIN VERSANT D’ARZEW ÉMIGRATION


CLANDESTINE
Près de 14 millions de dinars pour le projet 19 HARRAGA INTERCEPTÉS
S elon des responsables au niveau de
la Conservation des forêts de la wi-
laya d’Oran, une enveloppe financière
te sur 05 kilomètres, aménagement d’un
poste vigie et des travaux sylvicoles sur
50 hectares qui seront réalisés dans un
paration de maisons forestières. On es-
père achever ces opérations dans un dé-
lai de 4 mois au plus tard.
AU LARGE DE SAINT ROCH
de près de 14 millions de dinars vient délai de 2 mois pour un montant de 4,5 A noter qu’il est prévu également le trai- es gardes-côtes ont intercepté 19 harraga dans la nuit de
d’être dégagée pour le projet de traite- millions de dinars, alors qu’un budget tement du bassin versant du Murdjadjo LEl Turk,
lundi à mardi, à 4 miles au large de la commune d’Aïn
au large de la plage de Saint Roch, qui étaient à
ment du bassin versant de la commune de plus de 9 millions de dinars a été qui relève de la commune d’Oran, ceci
d’Arzew, sachant que deux entreprises consacré à l’aménagement d’une tran- après le choix des entreprises de réalisa- bord d’un zodiaque pneumatique. Selon les gardes-côtes,
ont été retenues pour la prise en charge chée pare-feu sur 40 hectares, l’assai- tion de ces projets, sachant qu’un avis ces19 prétendants à l’émigration clandestine sont tous ori-
des travaux inclus dans ce projet et qui nissement, le nettoiement et l’enlève- d’appel d’offres a été lancé récemment ginaire de la wilaya d’Oran et âgés entre 21 et 22 ans. Trois
ont été scindés en 2 lots. ment de détritus en zone humide dans ce sens par les mêmes services. autres groupes qui s’apprêtaient à partir depuis la même
Il s’agit, en effet, du lot ouverture de pis- s’étalant sur 40 hectares, et grosses ré- A.Y. plage, à bord de trois barques de pêche ordinaire, ont fui,
laissant derrière eux leurs matériels. B. Z.

GENDARMERIE NATIONALE COUR D’APPEL


UNE AFFAIRE DE DROGUE
Des portes ouvertes jusqu’au 4 juin À LA BARRE
usqu’au 4 juin prochain, le pays, pour ces cinq premiers
J palais de l’EMEC abrite,
au profit du grand public, des
mois de l’année, à travers les
12 groupements de la gendar- U n ex-avocat, B.M.R., son cousin B.F. et deux autres ac-
cusés, B.A. et C.R., impliqués dans une affaire de trafic
journées portes ouvertes sur merie, quelque 1 565 acci- de drogue, dont la genèse remonte au 21 décembre 2008,
la Gendarmerie nationale. dents de la route qui ont causé ont comparu, hier, devant la cour d’appel. Les avocats de la
Selon le Commandement ré- 253 décès et 3 375 blessés. défense ont introduit un pourvoi après le premier procès,
gional de la Gendarmerie na- Pour lutter contre ce phéno- qui s’est tenu au cours du mois d’avril dernier. Les princi-
tionale relevant de la 2ème mène qui prend de plus en paux mis en cause, B.M.R., B.F. et B.A., ont été condamnés
RM, par cette manifestation, plus de l’ampleur, le Com- chacun à une peine de 8 ans de prison ferme.
il s’agit, durant quatre jours, mandement de la Gendarme- Le tribunal a également prononcé un acquittement en fa-
d’informer et de sensibiliser rie envisage d’équiper, dans veur de C.R. Hier, le représentant du ministère public a re-
les citoyens sur les activités le courant de cette année, ces quis le maintien des peines de prison initiales et 3 ans d’em-
PHOTO : DR

de ce corps qui relève du dé- brigades spécialisées dans la prisonnement contre C.R qui avait été acquitté en première
partement de la Défense na- circulation, d’une vingtaine instance. Selon l’acte d’accusation, B.F. et B.A. ont été in-
tionale. L’on saura, par le de nouveaux radars de terceptés à bord d’une motocyclette dans le quartier les
biais de la quinzaine d’expo- La Gendarmerie nationale couvre plus de 90% du territoire contrôle de vitesse de haute Castors par les enquêteurs de la police. Ces derniers ont dé-
sitions organisées dans le national par la présence de six commandements régionaux technologie. Signalons, couvert une quantité de 100 g de résine de cannabis en pos-
cadre de cette manifestation, qu’au cours de l’année écou- session de B.F. La perquisition opérée dans son domicile sis
que le corps de la Gendarme- lée, il a été procédé au retrait à Victor Hugo s’est soldée par la saisie de 1,5 kg de kif trai-
rie nationale couvre plus de 90% du territoire national par la de 6 245 permis de conduire pour excès de vitesse. Rappelons té. Ce dernier a dénoncé son cousin, B.M.R., l’ex-avocat,
présence de six commandements régionaux englobant des que l’inauguration de ces journées portes ouvertes a eu lieu en comme étant le propriétaire de la drogue.
groupements et des escadrons représentant l’ensemble des ac- présence du wali, entouré des officiers supérieurs du Com- Les enquêteurs ont mis la main à Bir El Djir, sur un carnet
tivités d’intervention, allant des opérations de recherche, d’as- mandement de la Gendarmerie Nationale, ceux représentant de notes sur lequel étaient notifiées des quantités, sans pré-
sistance à des personnes en danger, la lutte contre le grand les différentes armes de l’ANP ainsi que de nombreux invités. cision sur la nature du produit, avec en marge des sommes
banditisme et le crime organisé en passant par la protection de Ces derniers ont, après une visite guidée des stands, assisté à d’argent de 30 000 dinars et plus. Hier, les accusés ont cla-
l’environnement et les accidents de la circulation. Sur ce der- des opérations de self-défense contre la criminalité ou la mé leur innocence. L’affaire a été mise en délibéré et le ver-
nier point, l’on saura qu’il a été enregistré, dans l’Ouest du drogue par l’utilisation de bridages canines. T. K. dict sera rendu la semaine prochaine. Rachid Boutlélis
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 11

RÉGION CENTRE
TRONÇON ROUTIER MÉDÉA-OUZERA GAZ ET ÉLECTRICITÉ
Sonelgaz à l'heure
Que d'embouteillages ! des bilans
U
ne journée d'étude portant sur le bilan 2008 de Sonelgaz
●Les usagers de la RN1, déjà stressés par le manque de fluidité de la circulation à chaque abord de Médéa s'est tenue lundi dernier, à la salle des confé-
d'un centre urbain, n'ont d'autre alternative que d’espérer la réception du tronçon qui relie rences du siège de la wilaya de Médéa. Ont assisté à cet-
cette route nationale à la localité de Ghzaghza. te rencontre, les responsables du secteur de l'énergie, des repré-
sentants de la société civile ainsi que le wali. Intervenant, le

D
epuis quelques mois, directeur de la distribution de Sonelgaz a mis en exergue les ef-
pour accéder au centre- forts déployés par ses services pour satisfaire dans des condi-
ville de Médéa ou conti- tions de qualité, de continuité de service et de sécurité, toute de-
nuer sa route sur la RN1 à partir mande d'alimentation en électricité et en gaz.
du rond-point situé au lieudit Le même responsable a mis en relief le taux d'évolution du
Cheikh Benaïssa à Ouezra, il nombre de clients pour le réseau d'électricité qui est passé, se-
faut suivre une longue «file lon lui, de 118 110 abonnés en 2007 à 121 835 en 2008, soit une
d'attente» étalée sur plus de 2 évolution de 3,2%. Le nombre d'abonnés au gaz était de 35 803
km. De tels désagréments ne en 2007 avant de passer à 41 938 en 2008, soit une augmenta-
touchent pas seulement les per- tion de l'ordre de 17,1%. Dans son intervention, le directeur de
sonnes désireuses de rejoindre la distribution de Sonelgaz n'a pas caché son inquiétude quant
le centre-ville de Médéa, mais aux conséquences de l'incivisme de certains citoyens, qui cau-
aussi celles qui poursuivent sent des dégats importants à l'entreprise. Des pertes d'énergie
leur chemin sur la RN1, vers estimées à plus de 32 milliards de centimes sont constatées
Blida, Alger et les autres wi- chaque année, ce qui représente un manque à gagner équivalant
layas. à deux mois du chiffre d'affaires de l'entreprise ou à 25 mois de
La raison de ces perturbations salaires. L'autre problème, évoqué par le même responsable, est
est le mouvement incessant des celui lié aux créances impayées qui concernent en majorité des
engins de transport de maté- organismes étatiques. S'ajoutent à cela, les actes de sabotage et
riaux de construction quittant de vols de câbles. Dans ce sens, Sonelgaz de Médéa a enregistré
ou accédant aux chantiers limi- le vol de plus de 70 km de câble du réseau électrique, pour une
trophes, notamment ceux du valeur estimée à 12 363 750 DA. Est également relevé, le phé-
nouveau pôle urbain de Chlaâ- nomène des chèques impayés qui causent des pertes sèches à
laâ ou celui du pôle universitai- l'entreprise. Malgré toutes ces entraves, le directeur de la distri-
re situé au même endroit. Ce tués de la RN1, n'a que trop tar- replâtrage à la provisoire est l'argent du contribuable conti- bution de Sonelgaz s'est montré très confiant et optimiste pour
faisant, les usagers de la RN1, dé, puisque les grands travaux toujours de mise. En effet, des nuent quand même», s'est ex- l'avenir, assurant que ses services ont mis les bouchées doubles
déjà stressés par le manque de ont été complètement achevés trottoirs, qui viennent tout juste clamé un citoyen. Plus en aval, en vue de rattraper, en particulier, le retard accumulé quant au
fluidité de la circulation à il y a presque une année de d'êtres complètement pavés, toujours sur la RN1, les bou- réseau du gaz dans la wilaya de Médéa. A noter enfin, qu'à la fa-
chaque abord d'un centre ur- cela. ont été de nouveau «éventrés» chons, pour une raison ou une veur d'une convention engagée en ce sens, les abonnés à l'élec-
bain, n'ont d'autre alternative Des affaissements de terrain par une longue tranchée, qui autre, se multiplient de jour en tricité et au gaz peuvent désormais s'acquitter — à partir du pre-
que d’espérer la réception, enregistrés durant l'hiver 2008, abritera des câbles électriques, jour. mier juin — de leurs factures auprès des services de la poste de
dans les plus brefs délais, du nous dit-on, expliquent l'ajour- téléphoniques ou un quel- A l'occasion d'un week-end leurs localités. A. Teta
tronçon qui relie cette route na- nement de la réception de l'ou- conque autre ouvrage. bien ensoleillé, les Gorges de
tionale à partir du rond-point vrage en question. «La réalisation des travaux la Chiffa grouillent de visiteurs
de Cheikh Benaïssa à la locali- Par ailleurs, d'aucuns, parmi obéissent, en principe, à un en quête d'une bouffée d'air
té de Ghzaghza. les usagers de la RN1, ont cer- schéma déjà préconçu, qui in- frais, ce qui fait passer le temps BLIDA
Cela, escompte-t-on, va épar-
Une association
tainement constaté de visu, à tègre ce genre de tâches. Il ne du trajet entre Blida et Médéa
gner aux routiers quelque 5 km l'entrée est de la ville de Mé- s'agit pourtant pas d'une dé- de 50 minutes ordinairement à
de distance. La réception de ce déa, que la logique du bricola- marche sophistiquée, mais la presque deux heures, et parfois
tronçon, selon quelques habi- ge a «la peau dure», puisque le perte de temps, de l'effort et de plus. Mohamed Abdelli
en mal de moyens
ACTIVITÉ MINIÈRE À AÏN DEFLA L 'association culturelle Les lilas de Blida compte exposer
prochainement les œuvres de ses nombreuses adhérentes au
Bastion 23 d'Alger (dessin, couture, pâtisserie…). Créée offi-

Une dynamique accrue ciellement au mois d'août 2008, cette association assure, no-
tamment, des cours de langues étrangères et des cours prépara-
toires aux différents examens scolaires. Elle œuvre surtout à la
préservation du patrimoine national, à travers des formations
Lactivité
a wilaya de Aïn Defla renferme un po-
tentiel minier important générant une
intense dans ce secteur. L'activité
l'énergie et des mines, on y dénombre ac-
tuellement 30 carrières en activité, dont
18 réservées à l'exploitation d'agrégats,
est destinée aux chantiers de l'autoroute
Est-Ouest. A cet effet, un titre minier
spécial pour l'exploitation d'une carrière
aux métiers traditionnels. D'ailleurs, son appellation n'est pas
fortuite puisqu'elle renvoie à une belle plante qui était autrefois
présente dans la majorité des demeures blidéennes, laquelle a
minière, qui a régressé durant les années 3 pour la production de sable de sur un site d'une superficie de 30 ha a été tendance à disparaître ces dernières années. Le lilas, grâce à ses
1990, connaît actuellement une dyna- construction dans la région de Mekhatria délivré par l'Agence nationale du patri- belles couleurs printanières et ses fleurs odorantes, faisait en ef-
mique accrue à la faveur du lancement de (nord-ouest du chef-lieu de wilaya) et 6 moine minier en juillet 2007 au groupe fet le décor de ces demeures. «Cette plante est un symbole des
différents chantiers d'infrastructures, pour l'exploitation d'argile au niveau de chinois CETIC/CRCC, chargé de la réa- belles traditions de notre région que nous essayons de préser-
plus particulièrement celui de l'autoroute la commune de Khemis Miliana. lisation du projet de l'autoroute pour une ver», nous dira la présidente de l'association en question. Notre
Est-Ouest approvisionné à hauteur de En outre, la wilaya dispose d'une impor- durée limitée. interlocutrice relèvera cependant : «Malheureusement, notre
50% par les carrières d'agrégats implan- tante mine de fer située dans la commune Ainsi, 50% de la production réalisée par mission n'est pas chose aisée, surtout avec l'absence de subven-
tées dans la wilaya de Aïn Defla. de Rouina (ouest du chef-lieu de wilaya). les Chinois est allée aux chantiers de tions et d'un local, pourtant indispensables pour un bon fonction-
Le potentiel minier, dont dispose la wi- Celle-ci peut produire quelque 100 000 t l'autoroute en question, affirment nos nement de n'importe quelle association.» Mohamed Benzerga
laya, est certes important, mais d'aucuns de minerai par an et assure l'approvision- sources.
estiment qu'il pourrait être mieux exploi- nement de plusieurs cimenteries en oxy- Dans ce même contexte, le secteur public
té pour contribuer davantage au dévelop- de de fer. a réalisé en 2008 une production de
pement local. Selon la direction locale de A noter encore, selon la même source, l'ordre de 977 087 m3, alors que la pro- TOURNOI DE TENNIS
qu'une carrière géante appartenant à la duction générée par le secteur privé attei-
BUREAU DE société Sonatro est actuellement à l'arrêt
sur un site situé dans la commune de Aïn
gnait pour la même période 999 895 m3.
Quant à la production extraite d'agrégat,
Domination
BLIDA
Torki, sur les hauteurs du Zaccar. Une si-
tuation que déplorent les responsables du
secteur, car l'exploitation d'une carrière
elle augmente d'année en année et dans
son sillage le nombre des effectifs au ni-
veau des sites exploités évolue en paral-
du MTC de Boufarik
de cette envergure peut générer beau- lèle.
B Tennis,
e
oufarik et Blida ont abrité la 6 étape du circuit fédéral de
Pour toutes vos coup d'emplois. Celui-ci est passé de 432 salariés en 2006 organisée par la Ligue de la wilaya de Blida, du 27
Par ailleurs, la wilaya de Aïn Defla dis- à 942 en 2008, alors que le groupe chi- au 31 mai dernier. 20 clubs, issus des ligues de 8 wilayas diffé-
annonces pose de deux gisements pour l'extraction nois emploie à lui seul 119 personnes. rentes, ont participé à cet évènement sous l'œil vigilant du juge
EL WATAN

publicitaires de calcaire destiné à la production Ceci étant, il y a lieu de souligner qu'une arbitre Guezal Abdelkrim qui nous dira à ce sujet : «Qu'il s'agis-
d'agrégats et dont l'importance en qualité population non négligeable, notamment se de l'hébergement assuré par les deux auberges de jeunes si-
Cité et en quantité est avérée, nous dira S.
Houti, ingénieur en géologie et cadre du
à la périphérie du douar Rouabeh, se
plaint du climat sanitaire malsain à cause
tuées à Boufarik et à Blida ou du transport, les athlètes ont été
bien pris en charge. Aucun incident se répercutant négative-
5 logements secteur. Cette exploitation minière, si- des activités minières. ment sur ce tournoi n'est à signaler.»
tuée à la frontière avec la wilaya de Cette population espère bénéficier de lo- A noter que ce circuit a été dominé par la MTC Boufarik qui a
Bab Essebt Blida Chlef, arrive à couvrir les besoins de ces gements loin de ces périmètres à risques, raflé la mise avec trois titres. Le tournoi a été clôturé dans une
Tél. : 025 31 31 67 deux wilayas. Du reste, une partie impor-
tante de la production locale d'agrégats
dans le cadre de l'opération visant l'éradi-
cation de l'habitat précaire. Aziza L.
ambiance festive par la remise des récompenses aux vainqueurs
et finalistes. Anis B.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 11

RÉGION EST

SELON LA SECTION RÉGIONALE DES PHARMACIENS JOURNÉE MONDIALE


DE L’ENFANT
Des tonnes de médicaments La survie, problématique
centrale à Mila…
périmés sont en stock L
a journée mondiale de l’enfant, célébrée, avant-hier, a consacré plu-
sieurs activités à cette frange vulnérable de la société. Le temps d’une
journée, certainement courte pour illustrer l’immense détresse de
l’enfant, amplifiée par les drames conjugaux, les déchirures et l’abandon
familial, le divorce de l’école et de la société toute entière, les enfants, à
●Des pharmaciens d’officine aux importateurs, en passant par les différents intermédiaires, Mila, se sont vus entourés de tous les égards et toutes les sollicitations. Les
tous sont unanimes à dire que la situation empire. secteurs de l’action sociale, des affaires religieuses, de la DJS et de la gen-
darmerie nationale ont accordé leurs violons pour pondre, à l’occasion, un
’environnement et la wilayas sous tutelle de la programme ludique, divertissant et instructif. D’intéressantes réalisations
L santé publique pour-
raient être, à terme, mis
en péril si les pouvoirs publics
SORPC) aux importateurs, en
passant par les différents in-
termédiaires impliqués dans
et travaux manuels de fabrication d’objets décoratifs (poterie, couture et
broderie), œuvres de gamins handicapés mentalement, ont meublé le hall
du musée du Moudjahid, au même titre que l’affichage d’un long exposé
ne prennent pas rapidement la filière du médicament, tous sur le «rôle des cellules de la gendarmerie nationale dans la protection des
des mesures concrètes pour sont unanimes à dire que la si- mineurs». L’événement a également fait la part belle au volet distractif et à
éradiquer la menace, repré- tuation empire, pourrissant l’ambiance à travers des représentations artistiques et culturelles pour atté-
sentée par le stockage prolon- chaque jour un peu plus l’acti- nuer, un tant soit peu, le quotidien aléatoire de la population infantile. A
gé des médicaments périmés. vité des opérateurs exerçant l’instigation de la direction des affaires religieuses, une journée d’étude,
Cet avertissement est lancé dans ce créneau. Un problème ayant pour thématique «L’enfant algérien entre handicap et perspectives»,
par Kamel Baghloul, prési- récurrent, dont la presse se a été organisée, avec à la clé, des communications riches en enseigne-
dent de la section ordinale ré- fait l’écho à intervalles régu- ments, telles «L’intérêt de l’Islam pour l’enfant», «L’enfant algérien face à
gionale des pharmaciens de liers, tant est grande l’inquié- la mondialisation», «Les incidences sanitaires dus au travail des enfants»
Constantine (SORPC), com- tude des uns et des autres. et «Les activités préventives de protection de l’enfant». M. Boumelih
posée des wilayas de Mila, Ji- D’un maillon à l’autre et d’un
jel, Oum El Bouaghi et bout à l’autre du pays, tous
Constantine. Loin d’être une
simple vue de l’esprit, nous a-
manifestent, dans un même
élan, leurs inquiétudes, sa-
… Activités sportives à Biskra
t-il confié, cette préoccupa- chant tous les risques liés à a célébration de la journée de l’enfance, qui est l’occasion de réaffirmer
tion est, bien au contraire,
celle de l’ensemble de la cor-
cette problématique. Cepen-
dant, les solutions tardent à
L l’engagement des autorités à œuvrer avec constance en faveur du bien-
être et du plein épanouissement social et culturel de l’enfant, représentant
poration qui tire la sonnette venir et les stocks de médica- la catégorie la plus vulnérable de la société et ayant le plus besoin de pro-
d’alarme pour tenter de faire ments périmés connaissent, tection contre toutes les formes de maltraitance, notamment le travail au
bouger les choses et remettre de ce fait, une évolution expo- noir et les fléaux de la drogue et de l’exploitation sexuelle des enfants, a
à plat une inquiétude née nentielle. A ce propos, on se- coïncidé cette année avec le début de l’examen du BEM.
d’une situation prise trop à la rait tenté de dire qu’à trop En début de cette journée, différentes activités ont été organisées à l’occa-
légère et qui aurait, de ce fait, vouloir jouer avec le feu, on sion de la célébration de la journée de l’enfant, à commencer par le tournoi
débouché au fil des décennies, sur un pour éliminer en toute sécurité les mé- risque de se brûler. N’est-il pas temps de football qui a rassemblé plus de 12 équipes des différents quartiers des
tableau clinique jugé assez grave pour dicaments périmés entreposés dans les pour les autorités compétentes, s’inter- diverses communes de la wilaya. Une journée portes ouvertes a été organi-
être sérieusement examiné au plus haut arrière-boutiques ou dans les entrepôts. roge le président de la SORPC, de sée à la piscine olympique sur la natation au profit des poulains de Abbas
sommet des institutions compétentes. Les stocks atteindraient la dizaine de prendre les mesures idoines, avant que Derbal, président de la ligue handisport (LHD), ligue que ce jeune non-
En point d’orgue de ce tableau clinique milliers de tonnes, selon le président de ne surviennent de sérieux incidents voyant de l’université Mohamed Khider anime depuis bientôt 6 ans. Cette
inquiétant est mis en exergue l’absence la SORPC. Des pharmaciens d’officine d’ordre sanitaire ou d’autres liés à la ligue est très active avec plus de 40 jeunes athlètes handicapés qui se sont
d’incinérateurs spécialisés et conçus (au nombre de 839 au niveau des quatre pollution? Ahmed Boussaïd distingués, aussi bien les équipes masculine et féminine, de basket sur fau-
teuil roulant. Bachir Mebarek

WILAYA D’EL OUED … Et expressions enfantines


Des artistes dénoncent l’exclusion à Oum El Bouaghi
es chanteurs de la wilaya d’El Oued ont fermement dé- rons toutes les activités culturelles et artistiques tant que les e centre culturel Emir Khaled de Aïn Béïda a abrité une exposition de
D noncé, via un communiqué, «la situation déplorable dans deux responsables des directions précitées sont en fonction.» L peinture, produite par de jeunes peintres, dont l’âge n’excède pas les 12
ans. La salle d’exposition, irradiée de mille couleurs, n’a pas manqué de
laquelle se trouvent les secteurs de la culture et de l’art de la Les signataires du communiqué, qui qualifient la situation de
wilaya d’El Oued». Selon ce document, dont nous avons une «choquante et catastrophique», ont tenu à préciser que les éta- drainer de jeunes enfants, venus admirer les œuvres de jeunes talents. Un
copie, les protestataires ont décidé de boycotter toutes les acti- blissements en question sont devenus la propriété exclusive de moment de pur bonheur, les chérubins ayant hanté ce 1er juin la galerie. De
vités culturelles et artistiques, contestant ce qu’ils qualifient d’ quelques privilégiés de la région d’El Oued. Cette situation l’autre côté, dans un hall illuminé par les éclats du soleil, des garçons et des
«exclusion et de marginalisation de la part de la direction de déplorable a poussé plusieurs chanteurs, à l’exemple de Yassi- filles sont plongés dans la lecture de beaux livres, illustrés et attrayants.
la culture et celle de la maison de la culture d’El Oued». Les ne Mahboub, Chab Saci, Chab Hadji, Hocine Mehri et autres, Des parents, accompagnant leur progéniture, ont partagé ces moments de
chanteurs accusent les deux directions de faire dans la margi- à arrêter leur activité et à abandonner le chant. Pour sa part, le joie, à nuls autres pareils.
nalisation, en les privant de toute participation aux différents directeur de la culture a déclaré que la porte est ouverte à tout Par ailleurs, avec les nouveaux équipements fournis au centre culturel, un
festivals locaux et nationaux. Et de préciser: «Les respon- le monde et que les négociations entre ses services et le chan- grand nombre de jeunes fréquentent les lieux, les uns pour peindre, les
sables des établissements en question nous proposent des teur sont la seule procédure adoptée afin de fixer le montant autres pour apprendre les rudiments de la musique, d’autres encore pour se
montants de misère, alors que les chanteurs privilégiés bénéfi- des prestations. Il ajoutera que l’artiste est libre d’accepter ou connecter à Internet. Autant avouer que le centre Emir Khaled commence à
cient de millions.» Ils ajoutent, par ailleurs: «Nous boycotte- de refuser de signer le contrat. Rezzag Salem Youcef rayonner sur toute la ville, en attendant l’inauguration du théâtre régional
dont les travaux sont en phase de finition. L. Baâziz

KHENCHELA JIJEL Culture environnementale


Grogne des travailleurs Un adolescent et campagnes de propreté
de l’abattoir
ne quarantaine de travailleurs de l’abattoir
se noie dans un oued Tà desoutes les occasions sont bonnes pour organiser des campagnes à l’effet
de donner à nos quartiers un aspect bienveillant et agréable, et ce grâce
actions environnementales. A l’occasion de la journée mondiale de
U de la commune de Khenchela vivent
dans une situation précaire socialement et U n jeune adolescent, B. Bilel,
âgé de 15 ans, est mort par
à quatre le nombre de noyades re-
censées depuis quelques jours par
l’environnement, Oum El Bouaghi organise, les 3 et 4 juin, des campagnes
de propreté avec la collaboration des associations écologiques existantes.
professionnellement. A ce propos, ils déclarent : noyade dans un oued à Ouled Ra- les services de la Protection civile. Ces dernières sont invitées à participer à ces actions qui visent à donner un
«Nous vivons dans des conditions difficiles parce bah, une commune située à une Les deux premières noyades ont nouveau look à nos quartiers. Le slogan choisi pour la circonstance est
que nous ne sommes pas assurés depuis des centaine de kilomètres au sud-est été enregistrées sur la plage des Af- «Pour un avenir radieux du quartier». La direction de l’environnement a
années, et nous travaillons dans l’insalubrité, du chef-lieu de la wilaya de Jijel. tis, à El Ouana, lorsque deux inscrit sur ses tablettes la visite d’un centre d’enfouissement technique.
ce qui est grave pour notre santé. Le corps de la victime a été repêché jeunes adolescents, l’un âgé de 19 Des portes ouvertes sur l’environnement seront organisées le 4 juin au ni-
De plus nous n’avons même pas de tenues du cours d’eau avant d’être transfé- ans, natif de Sétif, et l’autre, âgé de veau de l’auberge Yahi Yacine, où seront exposées photos et peintures
vestimentaires spécifiques au travail, ce qui est ré à l’hôpital Bachir Mentouri d’El 16 ans, originaire de Bordj Bou Ar- propres au sujet. De même, sera évalué l’impact de la campagne de propre-
contraire à la réglementation. Pour cela, nous Milia, où il a été déposé à la réridj, ont été emportés par les té à travers les 29 communes de la wilaya, et à laquelle ont participé les
souhaitons une intervention urgente des morgue. Une enquête a été ouverte vagues de la mer, alors qu’ils se membres des associations et des citoyens. Outre cela, le programme com-
autorités locales et des services concernés.» pour déterminer les circonstances baignaient avant même le début de porte une remise de prix et de diplômes aux participants et aux jeunes ex-
Il est à signaler que l’abattoir se trouve à de cette noyade, survenue lorsque la surveillance des plages. La troi- posants. Ceci dit, le souhait de tous est de voir se multiplier ce genre d’ini-
quelques mètres du siège de la wilaya, et dégage la victime, poussée par la chaleur sième noyade a été signalée dans tiatives, afin de débarrasser nos villes de ces saletés qui en rendent l’aspect
des odeurs nauséabondes pour les habitants des de ce début d’été, est allée se bai- une retenue collinaire dans la com- repoussant et hideux. Pour les défenseurs de la nature, l’implication de tous
alentours. Rabia Keltoum gner dans la rivière. Ce décès porte mune de Béni Yadjis. Rami Z. les citoyens est plus que nécessaire. L. B.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 11

KABYLIE INFO
LA PROSTITUTION À BOUIRA 154 LOGEMENTS
UN QUARTIER
Filles de joie… la joie DÉFAVORISÉ
Lsemble
de qui ?
e quartier 154 Logements du chef-lieu de la wilaya de
Bouira, appelé communément Sorecal, est une cité qui
être oubliée par les autorités locales, notamment en
ce qui est de l’entretien et de l’amélioration du cadre de vie
des habitants, et ce comparativement à d’autres quartiers voi-
sins. En effet, en passant par ledit quartier, le visiteur est sans
●Nous faisons la connaissance de Lilia, un pseudo qu’elle a choisi elle-même pour éviter doute frappé par l’absence des espaces verts et autres lieux
de décliner son vrai prénom ●Elle se propose de nous accompagner lors de notre virée de détente. L’état des voies d’accès à cette cité laisse bien
dans le milieu. entrevoir la dégradation des lieux. «Les trottoirs sont dégra-
dés et la route n’a pas été revêtue depuis 1986», diront des

A
Bouira, comme partout jeunes rencontrés sur les lieux. Pour pallier à cette situation,
dans le pays, le plus des habitants du quartier 154 Logements ont pris l’initiative
vieux métier de l’huma- de nettoyer et de désherber les alentours du quartier.
nité, la prostitution, semble Une opération entamée la semaine dernière dans l’objectif
bien s’approprier, chaque jour, d’améliorer le cadre de vie des habitants. Nos interlocuteurs
de nouveaux espaces, quand ont affirmé avoir adressé leurs doléances aux responsables
bien même clandestins. La locaux mais en vain.
dégradation des mœurs prend C’est pour cela qu’ils renouvellent leurs demandes aux auto-
ainsi son envol avec néan- rités pour la prise en charge de ce volet inhérent à l’amélio-
moins des proportions pour le ration urbaine et ce, par l’aménagement des ruelles et des
moins inquiétantes. Pourtant, espaces verts au niveau de cette cité. Salima Boubekeur
pour le commun des citoyens
de Bouira, capitale du Hamza,
connue pour le conservatisme CITÉ ZEMMOUR

PHOTO: D. R.
de ses habitants, parler de
prostitution demeure un sujet
équivoque, pour ne pas dire
MANQUE DE
tabou. Peut-être des cas rares ?
Qui sait ? Mais la plupart des
Une pratique en expansion
COMMODITÉS
personnes interrogées répon-
Lde aville
passent le mot quant à d’éven- niveau d’instruction viable et du phénomène dans cette ville cité Zemmour Mohand Arab, sise au beau milieu de la
dent par la négative, eux qui tuelles sorties «fructueuses» à encore moins de familles qui où l’absence de maisons closes de Bouira, n’a aucune voie de communication digne
tentent généralement de dissi- négocier avec les «clients». puissent les prendre en charge, autorisées ouvre grandes ce nom. Les différentes artères de cette cité de 80
muler leur gène à la simple Pour notre interlocutrice «les ces filles sont convaincues ouvertes les portes devant ces Logements, construite dans les années 1970, n’ont jamais
évocation du sujet. «Je ne pizzerias offrent un endroit dis- qu’elle n’ont pas d’autre choix amatrices du plus vieux métier. connu le goudron. Depuis plus de 30 ans qu’ils sont là, ses
pense pas qu’il y ait des cret et sécurisé où les ven- que celui-ci. Comme il fallait Celles-ci, pour la plupart, sans habitants ne cessent d’attirer l’attention des autorités munici-
endroits notoirement connus deuses de charmes peuvent s’y attendre, leur destination activités rentables, divorcées, pales sur les conditions de vie dans leur quartier, mais sans
de débauche ; sauf qu’il se trouver preneurs sans s’expo- était un salon de thé. C’est là avec ou sans enfants, et/ou réponse, affirme-t-on. Les différentes rues qui traversent
peut que les travestis ne le fas- ser au danger. Là, on passe où elles attendent leurs clients. pour d’autres raisons, se trou- cette cité de part en part et dans tous les sens ne sont que des
sent discrètement. Cela peut se pour des couples légaux, et En arrivant, nous avons vent happées par le syndrome monticules de terre compactée par le temps et l’usage. Ce
produire dans les endroits iso- personne ne s’en fiche, y com- demandé aux filles de nous de la débauche. sont de véritables chemins de campagne qui montent en cer-
lés et/où dans des hôtels qui pris même les propriétaires laisser seuls, afin de pouvoir Lorsque l’union sacrée est tains endroits et qui descendent en d’autres, au gré des
puissent accorder quelques des lieux qui ne cherchent plus mieux observer le manège. En basée sur des raisons basse- diverses formes d’un terrain vague et capricieux.
largesses à leurs clients», nous à s’immiscer dans l’intimité effet, nous n’avions pas tardé à ment matérialistes, le divorce Les derniers travaux d’aménagement entrepris au niveau de
dira un citoyen rencontré à la des autres, parfois ils ne se nous apercevoir de l’ampleur est vite arrivé, nous expliquent la ville de Bouira ont achevé d’exaspérer les locataires de la
place de la ville de Bouira. rendent même pas compte du de celui-ci. Des jeunes, des les spécialistes en psychoso- cité Zemmour qui ont pris leur mal en patience depuis plu-
Dès les premières démarches manège, dès lors que ce n’est gens même âgés, commen- ciologie. «Certes, un couple ne sieurs décades, eux qui ne sont pas près de sortir de la gadoue
que nous entreprîmes, l’enquê- là qu’un lieu de rencontre sans çaient à y affluer. La pizzeria peut pas vivre que de pain et de l’hiver et de la poussière de l’été. Slimane Chabane
te que nous avons engagée plus. Le reste c’est à l’exté- semblait au fur et à mesure d’eau fraîche, mais l’argent ne
nous paraissait irréalisable. rieur», dira Lilia, faisant allu- prendre des allures joyeuses. doit pas aussi être l’unique
Mais, les échos que nous avons sion aux services de sécurités Là, les préliminaires semblent préoccupation des femmes», LAKHDARIA
eu dans certains milieux, nous
ont amené à ne pas lâcher
prise. Le sujet mérite bien
qui, pour rappel procèdent des
fois à des descentes et ferment,
du coup, quelques pizzerias
bien ne pas compter. On est
bien à l’ère du direct !
nous explique-t-on, puisque le
regret vient souvent après.
C’est le cas entre autres de
DES EAUX USÉES
d’être traité.
Que faire pour pouvoir enfin
accusées d’avoir abrité un lieu
de vente de boissons sans auto-
MISÈRE SOCIALE
Un jeune, sans ménagement,
cette fille rencontrée dans un
bar à Bouira, et qui nous dira
À CIEL OUVERT
délier les langues et pouvoir
percer le mystère ! Notre
risation et pour avoir abrité un
lieu de débauche. La même
demande à une jeune fille aux
allures coquines, de le suivre
«j’ai fréquenté des gens de
tout acabit, j’ai vendu ma D es milliers de mètres cubes d’eaux usées, noirâtres et
nauséabondes, ont formé un lac au quartier la Gare, à
Lakhdaria, au grand dam des riverains qui ne savent plus à
enquête nous emmène dans les pratique de «trendif» (prise de tout simplement. La fille chair pour quelques billets,
différentes régions de la rendez-vous) se fait aussi, rétorque sans sourciller des mais qu’ai-je gagné ? Rien, quel saint se vouer pour s’en débarrasser.
wilaya, les milieux défavorisés selon certaines sources dans yeux «oui, mais pas ici à sauf que j’ai passé 46 ans de C’est un dalot qui, en se bouchant, a créé cette situation pour
en premier chef, avant d’aller des endroits insoupçonnables : Bouira. Je préfère un endroit ma vie pour rien». «La vie est le moins désagréable et qui dure depuis au moins trois
fouiner du côté des enseignes c’est le cas des hôpitaux, des discret. Mais, le prix, tu sais parsemée d’embûches et années. Un habitant de ce quartier, enseignant de son état,
hôtelières et des zones touris- cybercafés, salons de thé et combien au moins ? 3000 DA d’obstacles, et les plus riches nous a fait visiter les lieux. C’est de la terrasse de sa maison
tiques réputées. Pour être sûrs autres… si tu tiens à ce que je reste avec peuvent devenir pauvres surplombant le «lac» que nous avons pu mesurer l’ampleur
de l’aboutissement de nos Le lendemain, nous primes toi plus de trois heures». Par la demain. Cela ne doit pas pour- des désagréments que subissent au quotidien les habitants du
efforts, il faudra bien avoir une rendez-vous avec notre guide suite, notre guide nous tant pousser les filles à divor- quartier la Gare, mais aussi ceux du lotissement Baïri et de
clef. Laquelle ? Un guide bien de circonstance à la gare rou- explique que ce n’est là que les cer, car elles avouent jurer de la cité Zizi. Entourée de roseaux verdoyants et survolée par
connu du milieu, mais surtout- tière de la ville. Lilia n’était frais de la «passe», puisque vivre avec leur mari pour le des nuées de moustiques, longue de plus de 200 m avec au
pourquoi pas-une pro issue du pas seule ce jour-là. Elle se fai- l’on y adjoint ceux du taxi et meilleur et pour le pire», dit un moins 10 de large, l’étendue des eaux usées est là, empestant
milieu. Ainsi, nous faisons la sait accompagner par deux de la bouf qui sont-évidem- sexagénaire, perdu derrière sa tout le voisinage. A la vue de ce désastre, une question se
connaissance de Lilia, un petites «belles plantes» dont ment-à la charge du client. bouteille, que nous avons ren- pose d’elle-même : les élus locaux sont-ils au courant de
pseudo qu’elle a choisi elle- l’âge ne dépasse pas les 25 ans. Notre interlocutrice précise, contré dans le coin. «ça» ? Notre accompagnateur répond par l’affirmative.
même pour éviter de décliner Asma et Saliha, sont les noms comme pour se justifier, que En effet, les femmes sont, de «Nous avons signé une pétition que nous avons envoyée à
son vrai nom. Celle-ci se pro- prêtés à ces filles lors de «pour la plupart, nous ne nos jours, de plus en plus nom- qui de droit, mais, à ce jour, nous n’avons encore rien vu
pose de nous accompagner «l’exercice de leur métier». sommes là que pour gagner breuses à divorcer après seule- venir», dit-il avec amertume. Ahcène Bettahar
lors de notre tournée dans le Visiblement, ces dernières sont quelques sous. C’est la misère ment un bout de temps de
milieu. novices dans le métier, car si qui nous a contraintes à mariage. Le nombre de BUREAU DE
EL WATAN

les silhouettes semblent bien vendre nos charmes. Il faut divorces est en effet en nette
«TRENDIF», AU MENU
DES PIZZERIAS…
se prêter au jeu, l’allure quant
à elle trahit une certaine timi-
bien savoir, avant de nous
condamner, qu’il y a des
croissance d’année en année
dans notre pays, et à Bouira,
BOUIRA
Lilia nous propose d’emblée, dité visible dans leurs yeux. femmes qui font ça pour subve- dans les tribunaux, il ne se Pour toutes vos
une virée au niveau des grands Celles-là tentent bien de nir aux besoins de leurs passe une audience sans que
quartiers de la ville de Bouira. cacher leur honte, et essayent enfants….». Drôle de réalité en des affaires de divorce ne
annonces publicitaires
Les pizzerias : un lieu prisé de justifier leur sort par les fait ! soient programmées. L’échec Grand Boulevard, lotissement 87, 3e
des chercheurs de plaisirs. problèmes qui les auraient Ainsi donc, l’attrait de l’argent conjugal semble bien n’épar- étage, immeuble Chikhi, Bouira
Selon le témoignage de notre poussées à se livrer à la prosti- demeure, sinon au moins dans gner personne. La débauche
guide, c’est là que les filles tution. Seul moyen de survivre une certaine mesure, la cause vient donc s’y incruster.
(A côté du centre universitaire)
«de joie» se rencontrent et se selon leurs propos, étant sans principale de la prolifération Amar Fedjkhi Tél./fax: 026 93 96 02
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 11

RÉGION OUEST

SIDI BEL ABBÈS DÉLINQUANCE JUVÉNILE À BÉCHAR H’MADENA (RELIZANE)


271 mineurs
Plus de 61 milliards
impliqués dans
des délits
Les dérives pour améliorer
Les services de police ont
fait état, hier, des dernières
statistiques relatives aux
des mineurs en hausse le cadre de vie
e problème des assiettes foncières, qui a longtemps empê-
enfants victimes de ●«L’Etat, à lui seul, ne peut prendre en charge la problématique de l’en-
violences à Sidi Bel Abbès.
Ainsi, durant l’année 2008,
71 enfants ont été violentés
fance abandonnée. Il faut l’implication des associations locales»,
affirme-t-on, ici, à la veille de la célébration de la Journée de l’Enfance.
L ché l’inscription des projets en mesure de donner un essor
au développement local, a finalement trouvé son épilogue
au terme de l’approbation du POS de la ville. La cité s’est ipso
facto transformée en un vaste chantier portant sur la concrétisa-
par leurs parents, proches
tion d’un programme d’envergure qui pourra lui donner un nou-
ou des tierces personnes.
veau look et améliorer le cadre de vie du citoyen. Ainsi, une enve-
Selon les chiffres
loppe financière dépassant le seuil de 20 milliards DA a été
communiqués par la police,
consacrée pour la viabilisation d’une nouvelle agglomération au
12 tentatives de fugue ont
niveau de H’madena Borokba. S’étendant sur une superficie de
été enregistrées en 2008
20 hectares, le site en question sera ainsi concerné par tous les
alors que 16 enfants ont été
travaux d’aménagement, et les entreprises chargées des réalisa-
placés dans un centre de
tions sont à pied d’œuvre. Les travaux de réalisation du réseau
rééducation pour mineurs
d’assainissement, de l’AEP, de la voirie et de l’éclairage public
délinquants.
enregistrent des taux d’avancement variant entre 60 et 98%, affir-
La tranche d’âge des enfants
me le chef de daïra en marge de sa rencontre avec les chefs d’en-
victimes de violences
treprises chargés des travaux. Les quatre intitulés consommeront,
physiques varie entre 12 et
respectivement, les sommes de 69.720.044 DA, 14.447.274 DA,
15 ans, souligne la même
115.346.000 DA et 10.446.838 DA. Ce nouvel espace permettra,
source.
à coup sûr, à la localité, de réaliser différents équipements utiles
Par ailleurs, l’année 2008 a
pour le citoyen. A H’madena, le chef-lieu de la daïra, l’on enre-
connu une augmentation
gistre aussi l’édification de plusieurs équipements. L’on notera,
sensible du nombre de
dans ce registre, le lancement des travaux de réalisation d’un nou-
mineurs (271) impliqués
veau siège de daïra pour un coût global estimé à 41.468778 DA.
dans des affaires
Cet édifice occupera une superficie de 3865 m2. Un collège de
délictueuses par rapport à
base 6 est également en voie de réalisation. Issac B.
l’année 2007.
Les différentes formes de
SIDI KHETTAB
PHOTO : DR
vol, suivies de violences
physiques (coups et
blessures volontaires),
constituent les infractions Deux morts : un noyé
les plus répandues
dénombrées par les services
La cellule de la sûreté, qui tire la sonnette d’alarme, fait état de pas moins de 28 affaires délictuelles
et un foudroyé
de police qui font état de e bilan de la brigade de blessures volontaires, suivies par ces mêmes mineurs. Au to-
es perturbations climatiques ayant caractérisé, ce samedi, la
l’emprisonnement de 24
mineurs dont 8 filles.
Les causes de ce type de
L protection des mineurs de
la sûreté de wilaya, des
cinq premiers mois, communi-
de deux affaires de détourne-
ment de mineurs impliquant
deux filles, ont été instruites
tal, le bilan relève que trente in-
dividus à l’âge de l’adolescen-
ce sont mis en cause dans
Lheureusement
localité de sidi Khettab, dans la wilaya de Relizane, ont mal-
entraîné la mort d’un collégien, qui s’apprêtait à
délinquance sont qué à la veille de la célébration par la brigade de protection des divers délits. Les suites de ces passer son examen du BEM, et celle d’un écolier. Le premier cité
généralement liées à la de la Journée de l’Enfance, est mineurs de la sûreté. Deux infractions ont abouti à la mise est décédé suite à une noyade dans une mare d’eau, non loin de
démission des parents, édifiant sur les dérives des mi- autres affaires de tentatives en détention par le tribunal de Khouaouna, alors que le second a été tué par la foudre. La perte
aux problèmes familiaux, neurs qui vont crescendo. La d’enlèvement de mineurs Bechar de quatre mineurs, de ces deux enfants a plongé toute la population de la région dans
à l’exclusion et à la cellule de la sûreté, qui tire la concernant deux filles sont si- quatre citations directes, cinq une profonde consternation. Une enquête a été ouverte par la
précarité qui prend une sonnette d’alarme, fait état de gnalées dans le bilan. mineurs remis à leur famille et gendarmerie. I. B.
ampleur inquiétante, pas moins de 28 affaires délic- deux internés au centre de pro-
PROTECTION DES
explique-t-on. M. A. tuelles dans lesquelles on relè-
ve vingt-quatre victimes dont MINEURS
tection des mineurs. «Ces dé-
rives ne sont pas surprenantes MECHERIA
TISSEMSILT
dix filles mineures. Huit autres
affaires, au cours des cinq pre-
D’autre part, la brigade de pro-
tection des mineurs fait état des
dans la mesure où l’on ren-
contre tous les jours, tard dans Distribution
1 509 360 DA miers mois de l’année 2009,
liées à des attentats à la pudeur
délits commis cette fois par des
adolescents. Ces délits sont re-
la soirée, des enfants à peine
âgés de dix ans qui déambulent de 100 logements
pour le bon dont les victimes sont quatre
filles et quatre garçons mi-
latifs à des attentats à la pudeur
incriminant cinq adolescents,
dans les rues sans but et sans
que les parents s’inquiètent de a distribution de 100 logements flambant neufs a enfin été
déroulement neurs, sont enregistrées dans ce des coups et blessures volon- leur progéniture», a fait remar- Ldu FNPOS.
concrétisée, ce lundi après-midi, au profit des bénéficiaires
bilan. En plus, sept affaires taires sont perpétrés par six quer un citoyen au sujet de l’en- Cette cérémonie s'est déroulée à Mecheria, sur le site
du BEM concernant le vol, coups et garçons et quatre vols commis fance abandonnée. M. Nadjah même, en présence des autorités locales et de certains cadres du
FNPOS venus de Tlemcen. Il s'agit de 50 logements à Mecheria
Pour assurer le bon et 50 autres à Aïn Sefra. Longtemps laissée en souffrance, c'est
déroulement de l’examen du
BEM de cette année AÏN TÉMOUCHENT sous l'impulsion du chef de l'exécutif qu’a eu lieu cette attribu-
tion, lequel, il y a quelques mois, avait confié le suivi de la restau-
2008/2009, la direction de

Semaine de l’Enfance :
ration de ces 100 logements à l’OPGI, en qualité de maître de
l’Education de la wilaya de l’ouvrage délégué. Pour les 300 unités restantes, dont la situation
Tissemsilt n’a épargné demeure assez préoccupante, il a été décidé, d’un commun ac-
aucun effort pour mettre en cord, de les terminer dans les meilleurs délais pour procéder à

des journées ludiques


exergue tous les dispositifs leur distribution. D. Smaili
nécessaires qui aident nos
apprenants, au nombre de 6
048 candidats, à franchir le er ADRAR
cycle secondaire dans des
conditions favorables. Ldonnéediale
1 juin, Journée mon-
de l’Enfance, a
le coup d’envoi d’une
L’expérience a été si probante
qu’il a été retenu à l’avenir de
médical et les médecins ont
partagé tout le contraire de
la douleur, raison de leur re- Violente tempête
En effet, hormis la
réquisition de plus de 40
minibus et quelques
semaine consacrée à l’En-
fance par la maison de la
faire de la salle de conférences
de l’hôpital, un relais pour les
lation et de leurs statuts,
mais le plaisir et celui de rire et pénurie de pain
transporteurs privés pour culture avec des journées lu- représentations programmées aux éclats. L’expérience a
assurer le transport à
travers les 26 centres, on a
diques programmées tant à
Témouchent qu’en d’autres à la maison de la culture.
été si probante qu’il a été re-
tenu à l’avenir de faire de la Ldégâtsalesdernière violente tempête de sable qui s'est abattue, durant
nuits du samedi et dimanche sur Adrar, a causé d'énormes
aux installations de la S.D.O. (Ex-Sonelgaz). En effet, le
débloqué une enveloppe localités de la wilaya où cet- salle de conférences de l’hô-
financière estimée à 1 509 te institution dispose de re- pital un relais pour les repré- passage de cet ouragan a provoqué la chute de plusieurs poteaux
360 de DA, ainsi répartie : lais pour ses activités. Le 1er juin, c’est au niveau sentations programmées au niveau de la maison électriques, ce qui a engendré une importante perturbation dans la
264 960 DA de frais de du chef-lieu que le «la» a été donné avec trois ac- de la culture. L’on s’achemine même vers la pos- distribution de l'électricité. Ainsi, plusieurs quartiers de la ville
restauration et 1 244 400 DA tivités. Il y a eu la prestation d’un prestidigitateur sibilité d’offrir des spectacles aux adultes ma- d'Adrar et des localités environnantes, comme Fenoughil, Tamest,
seront partagés entre les et une représentation théâtrale auxquelles le pu- lades. Hier, d’autres activités, une pièce théâtra- Oum Nass, etc., ont été privés de cette énergie vitale durant plu-
services de sécurité, la blic juvénile a assisté en nombre. La troisième le, de la danse et une exposition de dessins sieurs heures, voire même la journée entière. Un autre secteur aus-
Protection civile et la Santé représentation a eu pour cadre l’hôpital Benzer- d’enfants ont eu lieu à la maison de la culture si important a subi, lui aussi, les revers de cette perturbation atmo-
à raison de 414 800 DA pour jeb en sa salle de conférences au profit des pa- alors qu’aujourd’hui, demain et après-demain, sphérique, celui de l'A.D.E. En plus de la chaleur et du manque de
chaque organisme. tients du service pédiatrie. Les enfants accompa- de multiples activités auront pour cadre Aïn Tol- ce liquide précieux, s'est greffée une autre contrainte pour la po-
B. E. H. gnés ou portés par leurs parents, le personnel ba, Béni-Saf et Hammam Bou Hadjar. M. Kali pulation, celle du manque de pain sur les étalages. A.A.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 13

BEL-ABBÈS INFO
MARHOUM AGRICULTURE
LA PRODUCTION CÉRÉALIÈRE
L’écloserie régionale produira DEVRAIT ATTEINDRE LES
2 MILLIONS DE QUINTAUX
15 millions d’alevins/an
●Financé par le fonds national de développement de la pêche, l’écloserie, qui doit permettre la
création d’une quarantaine d’emplois, contribuera à la prise en charge des besoins
d’élevage de poissons d’eau douce exprimés dans l’Ouest du pays.
a nouvelle écloserie régionale de millions de dinars, s’intègre dans un l’Ouest du pays. Parmi les espèces de-

L Marhoum entrera en production


«dès l’achèvement de la phase des
essais techniques, probablement le mois
programme global visant précisément la
promotion et le développement de
l’aquaculture.
vant être produites par l’établissement
figurent, notamment, le tilapia, la car-
pe argentée, le sandre, la carpe royale.

PHOTO : DR
de juillet prochain», selon les services Dotée de diverses installations tech-
de la pêche et des ressources halieu- LE REPEUPLEMENT DES PLANS niques (auge d’élevage, incubateurs,
tiques. D’EAU chambre de conservation), l’écloserie
Réalisé sur un terrain d’assiette d’une Financé par le fonds national de déve- régionale favorisera l’approvisionne- Le parc matériel mobilisé par la présente campagne, qui
dizaine d’hectares, situé au lieudit «Se- loppement de la pêche, l’écloserie, qui ment des éleveurs ainsi que le repeuple- s’achèvera vers la mi-juillet, se compose de 270
rir», l’établissement est doté d’une ca- doit permettre la création d’une quaran- ment des différents plans d’eau (bar- moissonneuses-batteuses et de plusieurs véhicules de
pacité de production annuelle estimée à taine d’emplois, contribuera à la prise rages, retenues collinaires, bassins transport, indique la DSA
15 millions d’alevins. L’écloserie, dont en charge des besoins d’élevage de d’accumulation).
le coût d’investissement s’élève à 35 poissons d’eau douce exprimés dans M. Habchi
LdesaSidi
production céréalière sera exceptionnelle cette année à
Bel Abbès, d’après les prévisions de la Direction
services agricole (DSA). En effet, les prévisions de pro-
MAISARA F. BAROUD. Artiste peintre palestinien duction céréalière pour l’année 2009 ont été estimées à
deux millions de quintaux, selon la DSA.

«Témoigner de la souffrance de civils La campagne des moissons-battages, qui vient de démar-


rer, a touché jusqu’alors une superficie de 1 438 hectares.
La quantité de céréales ainsi récoltée s’élève à quelque 20

pris au piège» 525 quintaux tandis que le volume collecté par les diffé-
rentes structures réservées au stockage (CCLS, silos, han-
gars) totalise plus de 10 000 quintaux. Le parc matériel mo-
rtiste peintre de talent, des souffrances du peuple bilisé par la présente campagne, qui s’achèvera vers la
A Maisara F. Baroud expo-
se 1 350 œuvres exécutées à
palestinien. C’est que Maisa-
ra est un artiste engagé et
mi-juillet, se compose de 270 moissonneuses-batteuses et
de plusieurs véhicules de transport, indique la DSA. Il y a
l’encre de Chine, sur le dont le travail s’inspire direc- lieu de signaler que les superficies emblavées au titre de la
drame des civils gazaouis, tement du drame que vit son saison agricole 2008-2009 ont été évaluées à 177 500 hec-
du 8 au 15 juin, à la maison peuple. Né à Gaza en 1976, tares de terres. M. H.
de la culture «Kateb Yaci- Maisara commence sa car-
ne». 1 350 est le nombre des rière à l’Ecole des Beaux-
victimes de l’agression israé-
lienne sur Gaza. «Phosphore
Arts de Naplouse (Palestine)
en 1998. Il est l’un des ar-
TESSALA
Blanc» est l’intitulé de cette tistes les plus actifs au sein UN «VILLAGE DE L’ENFANCE»
expo qu’organise l’associa- du mouvement artistique pa-
tion «El Basma» des arts lestinien et le plus coté, ces POUR LES VACANCIERS
plastiques. Un travail unique dernières années, auprès des
qui a été exposé, pour la pre- marchands d’objets d’art. illage de l’enfance» est l’intitulé d’une opération ré-
mière fois, au mois de mars D’ailleurs, de nombreux ta- V créative qui vient d’être lancée au profit des enfants né-
PHOTO : DR

dernier, au Caire, signale Fa- bleaux lui ont été dérobés au cessiteux de la wilaya de Sidi Bel Abbès. Organisé au
rid Daz, président d’El Bas- poste frontalier de Rafah centre de colonies de vacances de la commune de Tessala,
ma. Unique surtout par la (frontière palestino-égyp- le village de l’enfance aura à accueillir quelque deux mille
manière dont a été exécutée tienne) pour être revendus enfants issus des différentes localités de la wilaya. Selon les
Une des oeuvres de l’artiste palestinien initiateurs de l’opération, le village de l’enfance, dont la
chaque œuvre et qui a par la suite en Europe et aux
consisté à reproduire des vi- qui, même dans la présenta- cloîtré dans mon apparte- Etats-Unis. Il lui reste cepen- session s’étale sur une quinzaine de jours, se veut être une
sages difformes en soufflant tion, a cette particularité de ment au Caire où j’ai réalisé dant 25 toiles acryliques action d’aide et de solidarité en faveur des enfants issus
sur de l’encre répandue soi- troubler le public puisque ses mes dessins, sans interrup- qu’il exposera également à la principalement des catégories sociales défavorisées. Enca-
gneusement sur du papier. œuvres ne sont pas accro- tion, durant un mois et maison de la culture et du- dré par des animateurs spécialisés, ce site permet aux
«C’est à la force de son chées tels des tableaux mais demi», confie Maisara dont rant la même période. jeunes vacanciers de s’adonner à de multiples activités lu-
souffle que Maisara a voulu suspendues tels des visages c’est le premier voyage au «Wamda» (flash) est le titre diques parmi lesquelles figurent, notamment, des jeux ré-
témoigner de la souffrance pendues», ajoute-t-il. «Je Maghreb. de cette exposition, un travail créatifs, des concours et autres.
de civils pris au piège d’une n’étais pas présent à Gaza C’est grâce à l’invitation lan- se situant entre expression- Le programme d’animation élaboré à cet effet comporte, en
arme effrayante qui a pour lors de l’agression israélien- cée par «El Basma», qu’il nisme et abstrait et qui se outre, diverses activités de détente et de loisirs (sketchs,
nom le phosphore blanc», ne mais je suis resté trois se- compte faire voyager ses tiendra en simultané avec kermesse) ainsi que des promenades devant permettre aux
explique Daz. «C’est un tra- maines les yeux rivés sur la œuvres dans d’autres es- l’expo «Phophore Blanc». enfants de visiter les sites naturels environnants. Il convient
vail expressif très original télé. Juste après, je suis resté paces pour rendre compte M.Abdelkrim de signaler que le village de l’enfance est organisé annuel-
lement à Sidi Bel Abbès, à l’initiative des services de la Jeu-
nesse et des Sports de la wilaya. M. H.
EN BREF
DES UNIVERSITAIRES FÉLICITÉS PAR UN calculé la construction de son modèle DÉCÈS DU MAIRE DE SIDI
TRIBUNAL CRIMINEL
INSTITUT AMÉRICAIN
Un groupe d’universitaires de Sidi Bel
mathématique», selon le groupe
d’universitaires. M. A.
HAMADOUCHE
Mokhtar Sahraoui, le maire FLN de Sidi
SEPT ANS DE PRISON POUR
Abbès, dirigé par les professeurs
A.Tounsi et Adda Bedia, vient d’être FOOTBALL : LES «ESPOIRS» DE LA
Hamadouche, est décédé, dans la nuit
de samedi à dimanche, à l’âge de 54
COUPS ET BLESSURES
félicité par l’institut américain de WILAYA AFFRONTENT LEURS ans, à l’hôpital de Sidi Bel Abbès, «des ne peine de 7 ans de prison a été prononcée, hier, par le
physique (American Institute of Physics) HOMOLOGUES «MIDI-PYRÉNÉES» suites d’une longue maladie», selon des U tribunal criminel de Sidi Bel Abbès à l’encontre de
deux individus âgés de 24 et 19 ans et inculpés pour coups
«pour avoir corrigé un prototype La sélection «Espoir» de football de Sidi élus de cette commune située à 17
mathématique de nanotechnologie», Bel Abbès affrontera, jeudi 11 juin, la kilomètres au nord du chef-lieu de et blessures volontaires et attentat à la pudeur sur un couple
selon les responsables de l’université sélection de «Midi-Pyrénées» (France), wilaya. Professeur d'histoire et qui se trouvait à bord de son véhicule.
«Djillali-Liabès». Spécialisé en au stade des «3 Frères Amarouche», géographie au collège Zelmat Mehadji, il L’agression a eu lieu à proximité du cimetière chrétien de la
physique et activant au laboratoire de apprend-on auprès de la ligue de wilaya. présidait l’exécutif de la commune de ville de Sidi Bel Abbès, au mois d’août 2008. Après avoir
recherche sur les matériaux, le groupe Cette rencontre de football, qui drainera Sid Hamadouche depuis une dizaine asséné plusieurs coups au chauffeur du véhicule, les agres-
d’universitaires a relevé, il y a quelques certainement un grand nombre de d’années. De nombreux militants du FLN seurs ont entraîné son épouse à un endroit isolé où elle sera
mois, des anomalies dans un article sportifs, devrait permettre de «jauger le ont exprimé, hier, beaucoup de tristesse abusée et violentée, selon l’accusation. Lors du procès, les
scientifique publié par un chercheur niveau physique et la technique de la après le décès de cet homme connu pour mis en cause ont réfuté en bloc les accusations portées à
asiatique et publié dans «Journal of sélection de wilaya», explique-t-on au sa droiture et son militantisme. Il a été leur encontre. Après avoir relevé la gravité des faits, le re-
physics», édité par l’institut américain. niveau de la ligue. La rencontre de inhumé dimanche au cimetière de Sidi présentant du ministère public a requis 10 ans de prison fer-
Le chercheur en question avait «mal football débutera à 16 heures. M. A. Hamdouche. M. A. me contre les deux accusés. M.A.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 13

KABYLIE INFO
COMMUNE DE THENIA (BOUMERDÈS) M’CHEDALLAH (BOUIRA)
LES ÉLÈVES SIÉGENT
Les villages désertés À L’APC
de Ouled Ali L ’APC de M’Chedallah, commune située à une quaran-
taine de km à l’est de Bouira, a tenu, à l’occasion de la
Journée internationale de l’enfance, une session très parti-
culière. En effet, ce sont 12 élèves qui ont siégé à l’assem-
blée, avant-hier 1er juin.
●Oubliée, cette région, qui compte une dizaine de petits villages, peine à se relever Ces derniers, élus par leurs camarades au niveau des écoles
de la commune ont donc remplacé les élus de cette munici-
malgré un relatif retour à la normale du point de vue sécuritaire. palité en l’espace d’une demi-journée. Comme à l’accoutu-

D
ans la région d’Ouled Ali, dans la mée, la délibération a été publique et les citoyens étaient
commune de Thenia, le terrorisme a franchement étonnés par le niveau des débats et les ques-
fait fuir la majeure partie des habi- tions soulevées par ces élus très particuliers. Le P/APC, M.
tants et rendu la vie amère à la minorité qui Hamid Zekri qui a présidé la séance, a d’abord donné lec-
y est restée. Oubliée, cette région, qui ture du code communal puis a ouvert les débats. Les élèves
compte une dizaine de petits villages, ont, dans un premier temps, présenté leurs exposés sur les
peine à se relever malgré un relatif retour à droits de l’enfant, puis ont porté un intérêt remarquable à
la normale du point de vue sécuritaire. Les l’environnement, de sorte qu’ils ont proposé à leurs «pairs»
habitants crient leur détresse et interpel- le remplacement des fûts à ordures par des dévidoirs.
lent les pouvoirs publics pour qu’ils leur Néanmoins, leurs préoccupations essentielles ont tourné
viennent en aide. Si certains demandent autour des problèmes liés à leur scolarité.
cela pour rester au niveau des terres de L’hygiène à l’école, l’amélioration des repas au niveau des

PHOTO: EL WATAN
leurs aïeux, d’autres le font dans l’espoir cantines scolaires, leur inexistence dans 4 écoles de la com-
d’y revenir un jour après avoir été forcés à mune ont été au centre des débats. Le côté pédagogique a
l’exode. Brahim, un jeune chômeur du vil- également été au menu de cette juvénile assemblée. Ce
lage Tala Maâli trouve que les autorités ne sont, entre autres, la question de certaines matières qui ne
pensent à eux qu’au moment des élections. sont pas enseignées dans leurs écoles à l’instar de l’infor-
Les rares familles qui y (sur)vivent encore La localité souffre du terrorisme matique, de l’EPS (Education physique et sportive) et de la
n’ont que la patience pour faire face aux langue amazighe. Slimane Chabane
difficultés. enchaînera : «Notre établissement est fré- à trois reprises pour attirer l’attention des
Les sites paradisiaques de la région ne suf- quenté par 16 élèves, inscrits dans diffé- responsables sur le calvaire que nous
fisent nullement à alléger les souffrances
des villageois. Brahim évalue le nombre
rents niveaux mais qui suivent leurs cours
dans deux salles. Ceux des1re et 2e années
subissons, mais personne ne nous écoute»,
s’indigne-t-il.
SENSIBILISATION
d’habitants de ces villages à mille. Ils
étaient plus de trois mille au début des
sont mis dans une même salle, les 4e et 5e
années dans une autre», précise-t-il.
À Ouled Ali, toutes les maisons désertées
sont saccagées. Les fenêtres, les portes…
AUTOUR DE
années 1990. «Notre région est traversée
par un chemin de wilaya (CW25) et a une
Profitant de notre présence, celui-ci nous
fait part des souffrances qu’ils endurent,
tout ce qui a une valeur marchande est
volé. «Aujourd’hui, après le retour de la
L’ENVIRONNEMENT
rare beauté naturelle, mais malheureuse-
ment aucun étranger ne s’y aventure», dit-
lui, ses élèves et ses concitoyens. «La car-
rière de notre village est exploitée sans
sécurité, plusieurs familles ont exprimé
leur volonté de revenir», nous confie le U ne journée de sensibilisation pour la protection de
l‘environnement a été organisée, mardi dernier par
l’APC de M’Chedallah. Les organisateurs ont, par cette
il. Mis à part l’école primaire, toutes les aucun respect des normes. Nos maisons P/APC de Thenia. Selon lui pas moins de
autres infrastructures qui y ont été sont toutes fissurées à cause des fré- trois projets dont celui du raccordement action, appelé les citoyens à être vigilants envers les espaces
construites sont inopérantes et abandon- quentes explosions des mines utilisées par d’une centaine d’habitations au réseau verts et ont axé sur le rôle que joue l’environnement dans
nées. «Nous avions une salle de soins et les exploitants qui en plus refusent de faire d’assainissement et l’extension du réseau l’équilibre de l’écosystème.
un bureau de poste, aujourd’hui ils sont travailler les jeunes du village. C’est deve- d’AEP et le revêtement des routes du vil- La place publique du centre-ville s’est ainsi avérée exiguë
fermés. Mais avant de les rouvrir il faut au nu insupportable et il y a des familles qui lage sont déjà inscrits. Mais ceux-ci n’ont, pour recevoir les participants et les invités d’honneur que
préalable convaincre ceux qui ont déserté fuient le village à cause de ce problème», apparemment, pas encore dépassé le stade sont les élèves des 13 établissements primaires de la com-
les lieux de rejoindre leur bercail en leur se plaint-il. Et à un autre habitant d’ajouter d’études. mune qui ont participé aux différents concours lancés à
octroyant des aides pour qu’ils aménagent : «Nous n’avons pas d’eau potable, et Au demeurant ces projets suffisent-ils l’occasion.
au moins leurs habitations», soutient un même nos sources sont taries à cause des pour persuader les citoyens qui ont fui l’in- «Nous avons choisi ce jour, le mardi, étant donné que c’est
quinquagénaire avant de laisser la parole à incessants mouvements du sol engendrés sécurité de revenir dans leurs villages ? le jour du marché hebdomadaire, la ville est envahie par
un enseignant de l’école primaire qui par les explosions». «Nous avons protesté R. Koubabi des citoyens venus des quatre coins de la daïra et même des
wilayas limitrophes», dira la responsable du BHC, M.
Mesrane, qui enchaîne «un environnement sain et une
bonne hygiène, engendrent une vie saine». En marge de
TIZI OUZOU cette journée, une cérémonie de remise des prix a été orga-
nisée pour ces élèves, les délégués de quartiers et les com-

Une journée pour les orphelins merçants qui ont participé aux différents concours lancés
par le BHC le mois écoulé. N. Hamani

P rès de 800 orphelins et plus de 204 familles ont été enregistrés


au niveau de quelques communes de Tizi Ouzou par l’asso-
ont été montrés sur certaines familles de la ville de Tizi Ouzou,
où l’on enregistre des difficultés auprès des veuves. «Je vis dans LAKHDARIA
ciation Thafounasth Igoujilène de la ville, lors d’une journée de
sensibilisation portant autour du thème «L’orphelin, réalité et
une situation épouvantable avec mes 11 enfants, la charge m’est
très lourde à porter, notamment après le décès du mari, alors que MENACE SUR LES
TERRES AGRICOLES
horizon» au centre culturel Mouloud Mammeri. je touche 3000 DA seulement de sa retraite», réclame une
Plusieurs aspects ont été présentés, notamment le côté psycholo- maman, aux yeux larmoyants.
gique et social de la vie de l’enfant. La pauvreté demeure le fac- Les veuves enceintes, dira M. Madiou, sont confrontées à des
teur essentiel quant à l’influence sur la santé de l’orphelin, dira le
Dr Madiou, en insistant sur l’indispensabilité de créer des orphe-
risques sur la santé de leurs enfants, dus au manque du traitement
et au régime alimentaire déséquilibré. D eschargée
bulldozers de la société chinoise CITIC-CRCC,
de la réalisation d’une partie de l’autoroute
Est-Ouest, ont ouvert cette semaine une piste sur une terre
linats en Algérie afin de mieux prendre en charge cette catégorie Par ailleurs, il n’existe aucune loi qui prend en charge l’orphelin
de gens. «L’orphelin est susceptible à faire face à certaines agres- en Algérie. «Le but de notre association et de prêter main forte à agricole, sise à 5 km à l’ouest de Lakhdaria, pour permettre
sions de la société où il vit, ce qui provoque chez lui des troubles l’orphelin pour devenir un citoyen équilibré dans la société et aux camions de la même société d’y déverser des tonnes de
psychologiques et des comportements indignes», ajoute celui-ci. surtout l’aider, à travers nos soutiens et nos activités, à s’intégrer remblais. Après s’être aperçus de la catastrophe écologique
La veuve était également le repère essentiel de cette journée, où à la vie comme un être ordinaire», dira la directrice de l’associa- qu’ils ont provoquée sur l’oued Bouderbala (voir El Watan
l’on insiste sur la prise en charge de celle-ci. Quelques reportages tion, Mme Koubaâ. Lynda Merbouti du 19 mai 2009), les responsables de CITIC-CRCC ont
décidé de se débarrasser du remblai généré par les terrasse-
DERNIÈRES ments loin du tracé de l’autoroute.
Mais comme ils n’ont pas trouvé de place idéale aux alen-
LARBÂA NATH IRATHEN : RETARD règlement de ce problème. seraient adéquats pour recaser les
tours, ils ont tout simplement jeté leur dévolu sur une terre
DANS LE PAYEMENT DES habitants des bidonvilles du chef-lieu. Et
MAÂTKAS : DES LOGEMENTS agricole appartenant à une EAC. Au moins deux hectares
PENSIONS DES HANDICAPÉS aussi pour libérer une superficie non
EN ATTENTE DE DISTRIBUTION de bonne terre ont déjà disparu sous le remblai, et tout
négligeable qui servira à construire
Les handicapés de la daïra de Larbâa Nath indique que d’autres hectares subiront le même sort dans
Faisant face au centre de soins de d’autres bâtisses», a dit un élu à l’APC. Les
Irathen n’ont pas encore perçu leurs les jours à venir.
Maâtkas, un immeuble construit par trop vieilles maisons de l’agglomération
pensions mensuelles d’une somme de Mais qui a pu autoriser un tel massacre ? S’interrogent les
l’OPGI de Tizi Ouzou est flambant neuf. Ce ont donné un mauvais décor à la
4000 DA par mois depuis le mois de plus avertis. Une chose est sûre en tout cas, hormis le loca-
bel immeuble de dix appartements a été municipalité. D’ailleurs, une partie des
janvier 2009. Le payement de ces taire de cette parcelle qui a demandé juste le temps de
achevé depuis deux ans. Toutefois, la habitations est en ruines devenant un
pensions accuse un retard de 5 mois. A cet ramasser ses bottes de foin, personne d’autre n’est venu
distribution au profit des acquéreurs tarde refuge pour les rongeurs et un dépotoir
effet, M. A. Abdmeziem 1er vice-président stopper l’avancée des bulldozers et des camions de la socié-
à se réaliser d’autant plus que les sauvage. «Qu’attend la commission
de l’association des handicapés lance un té chinoise. A croire que personne de nos jours ne s’émeut
demandeurs ne manquent pas. Ils d’attribution pour distribuer les dix
appel à la DAS (Direction de l’action plus de la disparition des terres agricoles dans notre pays.
dépassent le millier. «Les appartements logements ?», se demandent les citoyens.
sociale de la wilaya Tizi Ouzou) pour le Ahcène Bettahar
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 13

SÉTIF INFO
☛HONNEUR À LA CHANSON DE L’ENFANT...
BARRAGE DRAÂ DISS (TACHOUDA)
La coopérative culturelle «El Farh»de Sétif organise,

Dénouement dans l’affaire des expropriés


du 1er au 5 juin en cours, les premières journées
nationales de la chanson enfantine. Coïncidant avec
la célébration de la journée mondiale de l’enfant,
la manifestation comporte des représentations
clownesques, une exposition de livres, un atelier de
dessin et des spectacles «spécial enfants», animés
●334 familles bénéficieront de logements à Guelta Zerga par des figures connues, telles «Ma Messouda»,
a question des indemnisations et du re- «Mama Nadjoua», Aïda Kechoud et autres.
Des conférences devant aborder les thèmes :
L logement des expropriés de Tachouda
où l’on compte réaliser un grand barra-
ge faisant partie de l’ambitieux et gigan-
«L’importance de la chanson dans l’éveil artistique
de l’enfant», « Citoyenneté à travers le chant
enfantin», «Rôle de la chanson théâtrale et scoute
tesque projet des grands transferts est en voie
de règlement. Ainsi, des représentants de ci- dans le développement de la personnalité de
toyens, ayant investi la semaine dernière le l’enfant», et «Rôle des mass-media dans la
chantier, ont été reçus, samedi, à la wilaya. diffusion et promotion de la chanson enfantine»,
Tous les points relatifs à l’opération ont été seront organisés en marge de l’activité artistique
débattus, et le problème des indemnisations devant sans nul doute attirer grande foule, d’autant
est définitivement réglé. plus que les enfants sont pour la majorité en
vacances. Leïla B.

PHOTO: ARCHIVES/ EL WATAN


Les citoyens ont été invités à se rapprocher
des services du Trésor public pour retirer leur
argent. Une enveloppe de 135 millions de di- ☛... ET AU CHEVREAU À BEIDA BORDJ
nars a été à cet effet débloquée. Les 334 fa-
milles qui attendent leur relogement bénéfi- La paisible localité de Beïda Bordj, commune située
cieront d’appartements neufs lesquels seront à une vingtaine de kilomètres au sud du chef-lieu de
érigés à Guelta Zerga. Afin d’achever les tra- wilaya, connue depuis toujours par sa vocation
vaux dans un délai plus ou moins court, le agropastorale, est sortie de sa léthargie en ce début
projet sera, nous dit-on, confié à de nom- de semaine à l’occasion de la fête-parade de la
Le projet a été confié à de nombreuses entreprises du bâtiment viande de chevreau dont la qualité est très prisée
breuses entreprises du bâtiment. L’on ap-
prend qu’un avis d’appels d’offres, relatif à décisions d’indemnisation le 31 mai 2009 peut être réalisé qu’au bout de plusieurs mois par les consommateurs, particulièrement ceux
l’opération susnommée, sera lancé ces jours- n’ont pas caché leur satisfaction. «Même si sachant que la construction d’une cité de 334 aux petites bourses. Et comment peut-il en être
ci. Les 22 familles ayant bénéficié d’une aide nous quittons nos terres avec un pincement logements n’est pas une sinécure. «Nous fai- autrement, lorsque l’on sait que les prix
mensuelle de 12 000 DA, devant couvrir les au cœur, nous sommes soulagés sachant que sons confiance aux autorités qui ont, une fois sont les plus bas au niveau de toute la région ?
frais de sous-location, ne sont toujours pas les autorités locales, et à leur tête le wali, ont de plus, promis de prendre à bras-le-corps ce En effet, dès l’ouverture du souk, le coin réservé
fixées sur leur sort, d’autant que leurs tenu leurs engagements», diront les représen- volet de l’expropriation», soulignent nos in- au chevillard est vite pris d’assaut par des
contrats sont à trois mois de leur expiration. tants des familles, qui grincent un peu des terlocuteurs, plus ou moins rassurés. acheteurs venus des quatre coins de la wilaya.
Il faut noter que les citoyens ayant reçu les dents à propos de leur relogement, lequel ne Kamel Beniaïche Par pièces entières, le chevreau est acheté sans
que le prix en soit contesté. Evidemment, toutes les
discussions gravitent autour du chevreau et de ses
L’ENTRETIEN DU MOIS innombrables qualités nutritives. Dans le sillage de
cette parade, les prix de l’agneau et du poulet ont
connu une baisse substantielle. Lakhdar B.
MOKHTAR HAMDI-CHÉRIF. Epidémiologue
☛OÙ EST PASSÉE LA VESPA DU TOUBIB ?
«Le travail sans tabac est désormais une nécessité» Un jeune médecin, interne, qui utilisait une moto
maladies chroniques liées au tabagisme est en (vespa) pour se déplacer, ne pourra plus utiliser ce
Propos recueillis par nette croissance. moyen de transport qui s’est volatilisé ce lundi.
Kamel Beniaïche Comme à l’accoutumée, le toubib prend le soin de
Où se situe la prévalence chez les jeunes ? garer sa moto non loin de la direction du CHU où il
Le taux de prévalence du tabagisme est fait son internat. De passage dans le coin précité,
Epidémiolgue de renom, de 28% : 43, % chez l’homme et 6, % chez la le médecin, qui voulait rendre visite à un malade
président de l’Observatoire de femme; 50 % des fumeurs sont âgés de moins hospitalisé à la chirurgie hommes constate,
lutte contre le tabac en Afrique, de 27 ans. La consommation de tabac a triplé à son grand étonnement, la disparition de sa moto.
au cours de ces dernières décennies, passant Et dire que l’engin était immobilisé par la clef de
membre de l’Union internatio- de 7,7% en 1978 à 28,68% en 1998 et 28,6% contact ! Abattu, le jeune médecin, qui n’oublie
nal du cancer, membre actif en 2005. pas d’aviser le premier responsable du CHU,
de l’Américan cancer society La législation existe (loi de 1985, décret lequel promet de diligenter une enquête, dépose
2001, suivies de circulaires), mais l’applica- plainte au niveau du premier arrondissement.
et président de l’association tion est faible ou inexistante sur le terrain. En Cependant, une question nous taraude l’esprit :
Ennour de lutte contre le cancer
PHOTO: D.R.

prenant conscience du danger, des étudiants comment se fait-il qu’un tel engin puisse
de Sétif, le professeur Hamdi- de la faculté de médecine et de nombreux ly- disparaître aussi facilement, dans un établissement
céens, membres actifs de l’association En- qui grouille d’agents de sécurité, et aux
Chérif, qui fait de la lutte contre nour, ne ménagent aucun effort pour réussir premières heures de la journée ? K. B.
la pandémie susnommée, son 1/3 de ces cancers est lié au tabac, dont une l’ambitieux programme, «Travaillons sans
centaine est liée au tabagisme passif qui fait fumée», lancé par la fondation Pfizer et ☛SIT-IN DU CNAPEST
cheval de bataille, a bien voulu lui aussi des ravages en milieu professionnel. l’ASC (l’Américain cancer society), ciblant
éclairer notre lanterne. Beaucoup de nourrissons meurent subite- désormais le monde du travail, le plus exposé La section locale du Cnapest de Sétif a organisé,
ment par la faute de leurs parents fumeurs. Le au tabagisme passif. Le travail sans tabac est ce dimanche, un sit-in devant la direction
tabagisme est un véritable problème de santé désormais une nécessité pour ne pas dire une de l’éducation . Les questions relatives à la
Où en êtes-vous avec Dar Essabr ? publique. obligation. désignation des correcteurs du bac et aux ponctions
Grâce aux autorités locales et aux donateurs sur les salaires des enseignants des lycées
de toute la wilaya, le chantier ne s’est pas ar- En parlant de tabagisme, peut-on avoir Que recherchez-vous à travers le pro- de Beïda Bordj et Dahmane Khallef de Aïn Oulmene,
rêté. Terminer les gros œuvres, notamment une idée sur le phénomène en Algérie ? gramme «Travaillons sans fumée» ? ont été les principales causes de la protestation.
les planchers (dalles) avant la fin de l’année Le tabac est une menace pour la santé dans Ce programme, qui fait partie d’une initiative La pléthore de problèmes qui surgit à chaque
en cours est notre objectif n°1. Pour cela, notre pays. Sous l'effet de la transition épidé- mondiale vise, d’une part à améliorer la santé fin d’année scolaire n’a pas été occultée par les
nous exhortons nos bienfaiteurs à nous ali- miologique et du développement des facteurs publique et à faire avancer, et d’autre part les adhérents du Cnapest. Réfutant l’argumentaire des
menter en rond à béton et ciment. de risque, notamment le tabagisme chez les programmes de contrôle du tabagisme. Notre protestataires, la direction de l’éduction réplique
Le P/APC, que nous avons rencontré samedi, jeunes, le nombre de cancers pourrait doubler association ayant ciblé 14 entreprises des à travers un communiqué dont El Watan détient une
s’est de son côté engagé à sensibiliser cer- au cours des vingt prochaines années. Envi- deux secteurs, fait du forcing pour faire de copie: «La correction du bac n’est pas du ressort
tains opérateurs économiques de la ville, en ron, 35 000 nouveaux cas de cancer sont dia- quatre entreprises (ADE, ENPC, SAFCER et de la direction de l’éducation. La diminution
mesure d’achever cet important lot, sachant gnostiqués chaque année dans notre pays, le groupe SADI) d’ici une année des entre- des candidats qui passent de 23 359 à 15 918
que d’autres hommes d’affaires se sont enga- dont le tiers est dû au tabac. prises sans fumée. L’objectif est à notre por- postulants, à l’origine de la diminution des centres
gés à prendre en charge les finitions, la boise- L`augmentation de l`incidence des cancers tée, d’autant plus que les managers ainsi que d’examens, s’est inévitablement répercutée sur le
rie ainsi que l’ameublement de la maison, pulmonaires au cours de ces dernières années les salariés de ces entreprises adhérent à nos nombre de correcteurs…la ponction sur les salaires
qu’on souhaite livrer en juillet 2010, date suit la recrudescence du tabagisme. La locali- différentes actions de proximité. Les lycéens des enseignants grévistes est réglementaire.
d’inauguration du centre anticancéreux de sation broncho-pulmonaire vient en première qui sensibilisent aussi bien leurs enseignants L’excédent résultant de la fermeture partielle
Sétif (CAC). position chez l’homme avec un taux standar- que parents s’impliquent de plus en plus. Les des lycées Malika Gaid et Mohamed Kérouani,
disé autour de 25 cas pour 100 000 habitants ; médias ayant à ce sujet un grand rôle à jouer, concernés par la réhabilition des deux
Que pouvez-vous dire à propos du can- il représente 20 % des cancers, (selon le re- sont des partenaires incontournables dans ce établissements initiée par la présidence de la
cer à Sétif ? gistre du cancer de Sétif). Les taux chez combat. En atténuant les effets pervers du ta- République, ne sera pas affecté en dehors de Sétif.
L’implantation d’un CAC à Sétif n’est pas l’homme sont quatre fois plus importants que bagisme dans toutes ses formes, en milieu Cette mesure est valable pour les enseignants
fortuite sachant que plus de 1 200 nouveaux ceux de la décennie 1966-1975. L’incidence professionnel, on protége nos familles, pre- du lycée des 1006 logements transformé en lycée
cas de cancer sont connus chaque année. Le des maladies cardio- vasculaires et les autres mières victimes du tabagisme passif. K. B. professionnel.» L. B.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 15

I N T E R N AT I O N A L E

BARACK OBAMA FAIT PRÉVALOIR L'INTÉRÊT DES ÉTATS-UNIS MAURITANIE


Vers un
Des pressions sur Israël report de la
ne sont plus exclues présidentielle
D
'intenses négociations se poursui-
●«Les Etats-Unis ne peuvent plus imposer leurs valeurs aux autres pays», a affirmé le président américain. vaient hier à Dakar pour aboutir à
un report de l'élection présidentiel-

L
e président américain moyen d'y arriver est d'utiliser
Barack Obama multiple «la diplomatie directe», a esti- le prévue samedi en Mauritanie et boycot-
les déclarations donnant mé M. Obama. «Je ne veux tée par l'opposition, afin de sortir le pays
une certaine lisibilité à ce qui pas fixer de calendrier artifi- de la crise née du coup d'Etat militaire du 6
pourrait devenir la politique ciel mais nous voulons nous août. Les forces favorables et opposées au
proche-orientale de son pays. assurer que, d'ici à la fin de putsch discutaient dans un grand hôtel de
Lui-même le laisse entendre l'année, nous pourrons voir la capitale sénégalaise des propositions
en affichant sa nette volonté de évoluer sérieusement un pro- présentées lundi en fin d'après-midi par
revoir certaines situations que cessus permettant d'aller de les médiateurs internationaux (ONU,
l'on croyait immuables. Ainsi, l'avant.» Sur un autre plan, et Union africaine, Ligue arabe, Sénégal...)
en est-il du conflit du Proche- cela constitue une autre ruptu- pour une participation de tous les partis au
Orient, mais en aucun cas de la re avec la politique suivie par scrutin. Outre un report de la présidentiel-
relation Etats-Unis-Israël. A son prédécesseur, il a averti le, avec un premier tour le 18 juillet suivi
propos du premier, le président que les Etats-Unis ne pou- d'un éventuel deuxième tour le 1er août, la
américain déclare vouloir «re- vaient pas imposer leurs va- communauté internationale a proposé la
mettre sérieusement sur les leurs aux autres pays. «Le dan- mise en place d'un gouvernement d'union,
rails» les négociations sur sa ger, je pense, c'est quand les composé à parité de pros et antiputschs.
résolution. Plus précisément, Etats-Unis ou un pays quel- «On a eu notre réunion presque finale. La
et alors que le monde se conque pensent que nous pou- progression de notre dossier est satisfai-
montre réservé sur de tels pro- vons simplement imposer ces sante pour nous», a indiqué à la presse

PHOTO : D. R.
pos, il affirmera, dans une in- valeurs à un autre pays, qui a hier le ministre sénégalais des Affaires
terview à la radio-télévision une histoire différente et une étrangères, à l'issue d'une réunion entre le
britannique BBC diffusée hier culture différente», a-t-il dé- groupe de contact et les délégations mau-
que les Etats-Unis «vont être claré. Mais «je pense que la ritaniennes.
capables de remettre sérieuse- L’Administration américaine ne veut plus temporiser chose que nous pouvons faire Selon plusieurs sources proches des négo-
ment les négociations sur les par le fait que la tendance gé- mais aussi pour les intérêts respecter les engagements pris avant tout, c'est donner le bon ciations, la composition du gouvernement
rails». Une réponse en nérale actuelle dans la région américains», a-t-il déclaré. «Je par son prédécesseur, George exemple. C'est pourquoi, fer- et l'attribution des postes-clés au sein du
quelque sorte aux sceptiques était «profondément négative» ne pense pas que nous devions W. Bush, Obama donne la net- mer Guantanamo, de mon cabinet constituent les principaux points
et à tous ceux qui demandent à pour les intérêts israéliens et modifier le soutien ferme que te impression de s'en démar- point de vue, aussi difficile que d'achoppement. «L'opposition voulait des
juger sur pièces, alors que lui américains. «Les Etats-Unis les Etats-Unis apportent à Is- quer, affichant même une cer- ce soit, est important», a-t-il ministères comme l'Intérieur, les Finances
et son Administration ont réaf- ont une relation particulière raël», a précisé M. Obama qui taine rupture par rapport à la ajouté. Evoquant le discours et la Communication pour sécuriser les
firmé leur détermination à ne avec Israël, cela ne fait aucun a pris l'avion hier pour son pre- politique proche-orientale de très attendu qu'il prononcera élections. Apparemment, elle les a obte-
plus temporiser. La raison en doute», a dit M. Obama à la ra- mier séjour de président au ces dernières années. Pour la demain au Caire, nus», a révélé une source proche des négo-
est bien simple, et c'est encore dio NPR qui l'interrogeait sur Proche-Orient. Mais «nous première fois et depuis bien M. Obama a averti qu'un «seul ciations. Interrogé sur un éventuel échec
lui qui l'avance : «C'est non le sentiment éprouvé par beau- devons maintenir une foi longtemps, un président amé- discours ne va pas résoudre des discussions, le représentant de l'Union
seulement dans l'intérêt des coup au Proche-Orient d'un constante dans la possibilité ricain a clairement fait valoir tous les problèmes» mais esti- africaine (UA), le commissaire Ramdane
Palestiniens d'avoir un Etat, parti-pris quasiment aveugle de négociations menant à la les intérêts nationaux des mé que son déplacement dans Lamamra, a répondu : «Ce n'est pas une
mais c'est également dans l'in- des Etats-Unis en faveur d'Is- paix. Et, selon moi, cela néces- Etats-Unis, et qu'il ne permet- les pays musulmans représen- option qu'il faut considérer», avant de
térêt des Israéliens que la si- raël. Il a évoqué les appels ré- site une solution à deux Etats. tait pas qu'ils soient compro- tait «une opportunité pour mettre l'accent sur la «dynamique diplo-
tuation se stabilise... Et c'est gulièrement proférés dans la Cela nécessite que de chaque mis, même par un proche allié. nous de faire en sorte que les matique». «Nous sommes dans une dyna-
dans l'intérêt des Etats-Unis région à l'annihilation d'Israël, côté, israélien et palestinien, Ce qui implique l'étape suivan- deux parties s'écoutent un peu mique positive. Tout le monde a à y gagner,
que nous ayons deux Etats vi- appels d'organisations radi- on honore ses obligations», a- te, et visiblement, il n'hésite plus et, espérons-le, d'ap- un report est toujours possible», a renché-
vant côte à côte en paix et en cales ou de dirigeants comme t-il indiqué. «J'ai dit très clai- pas à dévoiler à ce qui tient lieu prendre quelque chose». Le ri un autre médiateur.
sécurité». Il entend se donner le président iranien Mahmoud rement aux Israéliens, en privé de stratégie de persuasion. M. terrain est déblayé pour cette
les moyens pour faire valoir ce Ahmadinejad. «Quand on a et en public, qu'un gel de la co- Obama a plaidé pour la patien- intervention qui se veut majeu-
faisceau d'intérêts dont il ne
doute plus de la convergence,
dit cela, ce qui est également
vrai, c'est qu'être amis, cela si-
lonisation, croissance naturel-
le incluse, fait partie de ces
ce. «La diplomatie, c'est tou-
jours un travail de longue ha-
re, car là aussi, elle intervient
pour la première fois. Et parce
AFGHANISTAN
puisqu'il faut parler ainsi. Et là,
il ne cache pas la nécessité
gnifie aussi être honnêtes. Et je
pense qu'il y a eu des moments
obligations», a-t-il dit, signi-
fiant par là qu'il rejette l'argu-
leine. Les résultats ne viennent
jamais rapidement», a-t-il ré-
qu'il faut que les choses appa-
raissent, le monde musulman a
Mort d'un «des
d'une certaine fermeté envers
Israël sur la création d'un Etat
où nous n'avons pas été aussi
honnêtes que nous le devrions
ment de l'accroissement dé-
mographique pour justifier
pondu, indiquant appliquer le
même principe à l'Iran. «Ce
affiché ses attentes. La confé-
rence ministérielle de l'OCI
plus dangereux
palestinien et la colonisation
dans les Territoires. De tels
sur le fait que la direction ac-
tuelle, la trajectoire actuelle
une extension des colonies
dans les Territoires palesti-
que j'ai dit, c'est qu'il est dans
les intérêts du monde que
(Organisation de la conférence
islamique) qui vient de se tenir leaders talibans»
propos, il les a tenus à la radio dans la région, est profondé- niens. l'Iran mette de côté ses ambi- à Damas, en a fait l'énuméra-
publique américaine NPR. M.
Obama a justifié cette fermeté
ment négative, non seulement
pour les intérêts israéliens
Au moment où Israël, en guise
de réponse, lui demande de
tions en vue de posséder l'ar-
me nucléaire.» Le meilleur
tion, même de manière incom-
plète. T. Hocine L esontforces britanniques en Afghanistan
tué «l'un des leaders talibans les
plus dangereux» de la province méridio-
nale de Helmand, le mollah Mansour, a
IRAN annoncé à Londres le ministère britan-
nique de la Défense. «Les forces britan-

Campagne électorale sanglante


niques ont procédé avec succès à une frap-
pe de précision contre l'un des hommes les
plus dangereux dans l'Helmand et quel-
qu'un que nous considérons comme l'hom-
L e calme est revenu hier dans la ville iranienne de
Zahedan, après des échauffourées interconfes-
sionnelles et un incendie criminel qui ont fait au
les magasins et les administrations sont ouverts et la
vie normale a repris». La chaîne de télévision ira-
nienne Press-TV avait rapporté, lundi, la mort de
ont été arrêtées». En revanche, «150 personnes ont
été arrêtées», selon le responsable de la police cité
par Fars. La ville, capitale de la province du Sistan-
me le plus dangereux dans la région de
Lashkar Gah», a déclaré le lieutenant-co-
moins 10 morts dans la foulée d'un attentat meur- cinq personnes dans l'incendie «criminel», selon el- Balouchistan, abrite une forte minorité sunnite dont lonel Nick Richardson, porte-parole des
trier. «Le calme est revenu dans la ville, grâce no- le, de la société financière et de crédit Mehr. Aucun est issue le groupe rebelle baloutche Joundallah troupes britanniques sur place. «Les acti-
tamment à un message télévisé (des imams sun- autre décès n'a été rapporté. Le porte-parole du pou- (soldats de Dieu), qui a revendiqué l'attentat contre vités illégales du mollah Mansour com-
nites) Abdol Hamid Esmail Zehi et (chiite) voir judiciaire, Ali Reza Jamshidi, a déclaré hier que la mosquée. Joundallah a affirmé riposter ainsi à prennent la fabrication et la fourniture
Abbassali Soleymani diffusé hier soir (lundi)», a dé- «six citoyens ont péri brûlé à un endroit» à Zahedan, l'arrestation par les forces de sécurité iraniennes de d'engins explosifs artisanaux ainsi que la
claré le directeur du quotidien Zahedan, Moham- sans autres précisions. Un responsable de la police plusieurs membres de la minorité sunnite du Sistan planification d'attentats à la bombe dans
mad Taghi Rakhshani. Selon lui, outre les 25 morts locale, Hossein Sajedi, a précisé qu' «un policier a Balouchistan et «venger» ceux, parmi eux, qui ont une région qui s'étend de Lashkar Gah à
de l'attentat perpétré jeudi contre une mosquée chii- été tué», selon des propos rapportés mardi par été exécutés par le régime. La province est frontaliè- Gereshk», dans l'Helmand, a ajouté le res-
te, «en tout dix personnes ont été tuées dont cinq l'agence Fars. Selon M. Rakhshani, l'agence de cré- re de l'Afghanistan et du Pakistan, qui abrite une for- ponsable dans un communiqué du minis-
dans l'incendie criminel d'une société de crédit de la dit Mehr «se trouve dans un quartier majoritaire- te minorité baloutche. Téhéran a accusé à plusieurs tère. «Le mollah Mansour était au cœur
ville». Selon le directeur du journal, les «cinq morts ment sunnite, et quand elle a été attaquée, son per- reprises Islamabad de ne pas assez s'impliquer dans des tentatives des insurgés de tuer et de
dans l'incendie étaient des chiites et les autres sonnel s'est réfugié au sous-sol». «Une grenade a la lutte contre Joundallah. Le groupe, qui reven- blesser les soldats britanniques et de
étaient des sunnites». D'après M. Rakhshani, il y été lancée à cet endroit à travers une fenêtre et le dique une plus grande autonomie pour la minorité l'Otan (...) Il s'agit d'un coup sévère porté
avait «encore lundi des rassemblements de 20 à 30 lieu a flambé», a-t-il dit. M. Jamshidi a ajouté que baloutche, a mené de nombreuses attaques contre aux talibans», a affirmé le ministre britan-
personnes ici ou là, mais aujourd'hui (mardi) tous «pendant les troubles, environ 20 à 30 personnes les forces iraniennes dans la province. nique de la Défense, John Hutton.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 17

ENVIRONNEMENT

PARC NATIONAL DE CHRÉA

Le lac Edhaïa proposé au classement


Ramsar des zones humides
●Le parc est classé réserve de la biosphère, il représente 23% de la richesse nationale.

A
l'approche de la saison estivale, tudes gastronomiques du singe ma-
caractérisée cette année par la got. Ce dernier, pour vivre en toute
canicule qui a sévi ces derniers symbiose avec son milieu naturel, ex-
jours du mois de mai, la direction tou- plique Mlle Boumegouas, doit se pro-
Situé à 1256 m d’altitude, le lac
te indiquée des flux de visiteurs en Edhaïa attend toujours
curer sa propre nourriture. Pour M.
quête de fraîcheur est notamment le le classement Ramsar Ziar, chef de secteur au Parc national
Parc national de Chréa. Ce site at- de Chréa, la cédraie est surtout mena-
trayant, de surcroît situé dans le cée par les incendies.
contexte géographique de l'Algérois, Il considère, par ailleurs, que le piéti-
est de plus en plus soumis aux pres- nement constitue aussi une menace
sions anthropiques du tourisme de contre la régénération naturelle du
masse. Interrogée à l'occasion de la cèdre. Par ailleurs, les oueds, consti-
Journée mondiale de la biodiversité, tuant le chevelu hydrographique de
M lle Boumegouas, inspecteur divi- l'Atlas blidéen, sont presque dans leur
sionnaire au Parc de Chréa, chargée totalité, dans les régions en aval, af-
du département sensibilisation, nous fectés par les eaux usées, sinon au ni-
fera savoir que l'inventaire effectué au veau des Gorges de la Chiffa et la ré-
niveau de ce parc fait état de plus de gion de Hammam Melouane, le
1406 espèces floristiques et faunis- lavage des véhicules menace la quali-
tiques, dont plus de 25 espèces de té écologique des eaux. Pour rappel, la
mammifères et 121 espèces d'oi- Journée mondiale de la biodiversité a
seaux. Le singe magot est considéré été célébrée, vendredi 22 mai, par un
comme une espèce emblème de cette riche programme, auquel ont partici-
aire biogéographique. pé les directions de l'environnement,
Quant à la flore, notre interlocutrice a de la jeunesse et des sports, de l'édu-
mis l'accent sur le cèdre de l'Atlas qui assure un certain équilibre climatique de Tamezguida (Médéa)». Cet Epinal phase de dépérissement, causée es- cation, des forêts ainsi que l'associa-
est considéré comme une espèce en- au niveau de cette région de l'Atlas lacustre, avons-nous appris de M lle sentiellement par les maladies, telles tion de wilaya des établissements de
démique au nord de l'Afrique, dont le blidéen et de la Mitidja. N'oublions Boumegouas, a été proposé au classe- que la thaumetopoea, la l'epinotia et la sports et l'association Chlorophylle.
Parc national de Chréa. L'intérêt du surtout pas que le potentiel de biodi- ment sur la liste Ramsar des zones hu- cedricida, notre interlocutrice est on Une randonnée pédestre, organisée au
massif de l'Atlas blidéen et du parc en versité de cette aire biogéographique mides, en 2007. Le dossier se trouve ne peut plus rassurante, en affirmant profit des écoliers, des collégiens,
question, explique notre interlocutri- représente plus de 23% de la richesse au niveau de la Direction générale des que la cédraie de Chréa est en bonne athlètes, entraîneurs, des éléments de
ce, n'est pas à démontrer. «Par le fait nationale. Les espèces floristiques re- forêts (DGF) pour la finalisation des santé, du moins, selon les constations la sécurité et des agents de la Conser-
que ce parc, qui s'étale sur 26 000 ha présentent 24% du territoire national. étapes de l'avant-mise en classement actuelles. vation des forêts du Parc national de
et classé réserve de la biosphère en En ce qui concerne les amphibiens, de ce site. Dans le même contexte, les En revanche, le piétinement des visi- Chréa à travers le chemin botanique, a
novembre 2002, c'est essentiellement toutes les espèces existantes au ni- Gorges de la Chiffa, habitat naturel du teurs et les comportements inciviques mené les participants au lieudit, les
dû à deux rôles primordiaux qu'assu- veau du territoire national existent singe magot, ainsi que le point de menacent certaines espèces apparte- Quatre Bancs. Pause déjeuner, une
re cet écosystème spécifique. C'est un dans leur totalité au Parc national de confluence de oued Megtaâ Lezreg et nant à la strate herbacée, telles que les sieste bien méritée et pour sensibiliser
château d'eau qui approvisionne les Chréa. Dans la partie ouest de ce oued Bel Akra relevant du secteur de orchidées et certaines espèces de les chérubins, le théâtre vert, des
régions environnantes, dont la nappe parc, un sanctuaire encore en friche, Hammam Melouane, seront propo- fleurs. La fréquentation touristique chansons, une visite guidée au Musée
phréatique de la Mitidja et l'Algérois. il s'agit du lac Edhïa, se trouvant à sées au même classement. Si les cé- que draine la (RN1) reliant Blida à écologique de Chréa, et des récom-
Mais c'est aussi un grand poumon qui plus de 1256 m d'altitude sur le massif draies des Aurès et de Jijel sont en Médéa, risque de pervertir les habi- penses. Mohamed Abdelli

ÉCOMAGAZINE
RÉSERVE STEPPIQUE DE NOFIKHA

Du dinosaure à la gazelle
L'Association scientifique des jeunes Découverte Plus particulièrement dans la région de Sfissifa, harmala et noaea mucronata. L'étude rapporte à
de la nature se bat pour préserver ce site hors du en 1989, en contrebas du mont de Rouis El Djir, a ce propos que «la réduction de la superficie occu-
commun et en faire une réserve steppique qui été découvert un dinosaure du Jurassique moyen pée par les nappes alphatières est de 50%, soit de
pourra permettre avant tout à la population locale appelé : le Géant des Ksour. Mais là n'est pas la 4 millions d'hectares à 2,025 millions d'hectares,
de l'exploiter économiquement et à la biodiversité seule trouvaille : en 2000, découverte d'un autre selon l'inventaire réalisé par le Centre national
de la zone de croître à l'abri de toute agression. Si- dinosaure, herbivore, mort au stade juvénile et des techniques spatiales et marque la dégrada-
tué dans la wilaya de Naâma et ave l'aide de la que les paléontologues algériens appelèrent tion». Et d'ajouter : «L'éradication d'une espèce
commission européenne, la réserve steppique de Chebsaurus algeriensis. Les dinosaures, de la fa- telle que le stipa tenacissima, qui est une espèce
Nofikha dans la commune de Sfissifa voit le jour. mille des reptiles et ancêtres des mammifères ac- endémique de la Méditerranée occidentale, bien
tuels, ont vécu lors des trois périodes géologiques adaptée à la sécheresse, peut avoir de graves
Pourquoi le choix de ce site ? De quelle richesse Fossile de reptile
: le trias, le jurassique, le crétacé, soit 235 à 65 conséquences sur l'équilibre de l'ensemble et
dispose-t-il ? Une longue étude, menée par l'ingé-
millions d'années avant notre ère. Aujourd'hui, l'écosystème, ce qui se traduit notamment par connage disproportionné effectué par des natio-
nieur en écologie végétale, a mis la lumière sur c'est dans la réserve de Nofikha que leurs restes l'appauvrissement de la diversité spécifique et la naux ou des étrangers qui pratiquent la course
l'incroyable patrimoine floristique, faunistique, sont exposés dans un musée dressé à leur effigie, dégradation des attributs édaphiques.» Le phéno- poursuite jusqu'à l'épuisement de l'animal. Le
mais également paléontologique de cette réser- avec en plus d'autres éléments paléontologiques mène est dû du fait que ces bonnes espèces pas- rapport précise que l'avifa, une actuelle de la ré-
ve. Un site à voir et à découvrir. Un lieu à protéger. constitués de fossiles des animaux de différentes torales sont consommées avant d'avoir eu le gion, comprend 110 espèces recensées apparte-
familles. Le site abrite également, sur une centai- temps de se fructifier ou d’avoir des repousses. nant à 33 familles dont 74 espèces sont nicheuses
LES DINOSAURES EN ALGÉRIE
ne d'hectares, les vestiges d'une forêt fossilisée et 25 protégées par la législation algérienne.
ou pétrifiée au niveau de la zone de Ruis El Djir, à LA FAUNE Deux espèces sont particulièrement menacées : la
quelques kilomètres du musée. Il est fort à parier que le lion de l'Atlas et la pan- gazelle et l'outarde. L'ensemble de ces para-
thère ont transité par la réserve de Nofikha. De- mètres ajoutés à une population aujourd'hui aler-
LA FLORE puis le début du siècle, environ 30 espèces ani- tée ont permis de constituer et de donner un sta-
C'est le stipa tenacissima qui règne en maître, males ont disparu du territoire national. tut à la réserve de Nofikha. Un travail auquel
même si aujourd'hui il disparaît sous les ravages Aujourd'hui, il subsiste quelques espèces, mais s'attelle l'association qui compte former des
du surpaturage de la région et de la désertifica- qui sont menacées de disparition. Différents fac- jeunes dans la région, afin de faire de cette réser-
tion. Communément appelé l'alpha, tout comme teurs ont amené à ce constat, telle que la muta- ve un exemple en matière de conservation de la
l'armoise blanche, il est progressivement rempla- tion des milieux naturels en de vastes domaines nature et un atout culturel exploité. Un initiative
cé par le sparte et par des espèces de dégrada- pastoraux ainsi que la pression cynégétique ajou- qui, promet le président Bouzenoun Ferhat, va fai-
Ossement de dinosaure tion, telles que atractylis serratuloides, peganum tée à la désertification. Un autre facteur : le bra- re des petits. Zineb A. Maïche
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 19

CULTURE

EXPOSITION À LA GALERIE D’ART LINA D’EL DJEMILA (ALGER) VU A LA TÉLÉ

Recettes
«The Blue wash board» dépassées...
de Nourreddine Chegrane
Par A. Merad

E
ncore une semaine de télévision nationale «quel-
conque» avec un programme qui semble répétitif.
Rien d’intéressant, en fait, qui puisse retenir l’at-
●L’artiste peintre, Nourreddine Chegrane, expose ses dernières œuvres jusqu’au 15 juin, tention. Les émissions sur lesquelles l’Unique a misé
pour maintenir son audience auprès des téléspectateurs
à la galerie d’art Lina, d’El Djamila (ex-La Madrague). algériens paraissent aujourd’hui à bout de souffle, du
moins donnent l’impression d’avoir atteint leur limite.

L
e vernissage de lées Hommage à Matisse et
cette exposition a Bonjour à Matisse, une proliféra- Certes, c’est bientôt les vacances, période consacrée de
eu lieu, jeudi der- tion d’éléments propres à la natu- la... déconcentration, mais tout de même quand on s’ins-
n i e r, d a n s u n e re morte. talle à ce point dans la routine, on finit par admettre que
ambiance convi- Après avoir bouillonné dans sa c’est l’esprit créatif et la rigueur dans le travail de fond
viale, en présence tête depuis quelque temps déjà, un qui, finalement, manquent le plus à nos réalisateurs et
d’amis essentielle- deuxième hommage est rendu à la producteurs versés notamment dans la catégorie divertis-
ment. Intitulée regrettée artiste peintre Baya, à sement.
«The Blue wash board», l’exposi- travers une œuvre où l’omnipré- On peut citer pas mal d’émissions qui avaient au début de
tion englobe 51 planches à laver sence du couple et des papillons l’aventure réussi, un tant soit peu, à séduire le public
de mêmes dimensions. est fortement présente. Souvenirs, grâce à leur fraîcheur et à une certaine insolence dans la
Est-il saugrenu d’accaparer une souvenirs est une planche qui recherche émotionnelle, mais qui, quelques années plus
planche à laver et une palette de raconte un passé de jeunesse, tard, ont vu la courbe de leur audimat stagner de manière
peinture pour réaliser, pour révolu à jamais. Bleu Madrague très perceptible quand elle ne chute pas ostensiblement.
s’adonner pleinement à une pas- conte musicalement les senteurs On n’a pas besoin, ici, d’avoir recours à des études spé-
sion ? Apparemment non, puisque marines de ce lieu. La Mère et cialisées en matière de sondage d’opinion pour mesurer
Chegrane ose et signe des produc- l’Enfant, Caprice, Bohème, Blue- cette perte d’audience qui reste une évidence profondé-
tions originales, hautes en portée jean sont autant de thèmes révéla- ment ressentie à partir du moment où de l’autre côté de
symbolique. Voulant innover dans teurs de leurs titres. l’écran on préfère zapper plutôt que de subir un program-
sa technique de travail, Dans son approche picturale, me qui devient moins attractif, difficile à consommer...
Noureddine Chegrane a choisi, Chegrane offre une deuxième Les téléspectateurs algériens qui ne sont pas plus exi-
cette fois-ci, de travailler sur un nouveauté axée sur des mises en geants que d’autres, ni plus intelligents ni plus naïfs,
support noble et lisse à la fois, en scène de fêtes, de fruits et de savent faire la différence entre un produit qui fait de l’ef-
l'occurrence, la planche à laver. danse. Le regard est comme fet et un autre qui devient au fil du temps comme un rituel
Pour Nourredine Chegrane, ce happé par ces silhouettes styli- pour meubler la grille. Entre un produit qui doit être
support — renfermant une valeur sées, se tortillant au rythme afri- intrinsèquement professionnel et un autre qui reste dans
sentimentale — réveille des sou- cain. Les sujets choisis ne sont ses contours très amateur, il y a peu de chance de se trom-
venirs d’enfance irrévocables. autre chose qu’un hymne à la joie, per.Pour être plus terre-à-terre, lorsqu’une émission ne
«Cela me rappelle, dit-il, les à la musique et à la paix. La calli- fait pas parler d’elle dans les chaumières, c’est sûrement
’’washing boards’’. Je compte graphie berbère libre est, cette un signe que son passage ne laisse aucune trace sinon
fabriquer à l’aide de la planche à fois-ci, plus travaillée avec une celui d’être incolore et inodore. Si elles étaient économi-
laver un instrument de musique lecture directe de la lettre. quement incluses dans le registre de l’investissement pro-
La palette de Chegrane oscille ductif, des émissions comme Saraha Raha, Quaâda, Fen
que les Beatles ont déjà utilisé
Bladi ou Djazaïr Show, par exemple, pour ne citer que
PHOTOS : D. R.

ainsi que beaucoup de formations entre le bleu, les orangés et les


mauves. L’artiste définit la celles qui font, en quelque sorte, la vitrine du divertisse-
de blues et de jazz. Je me rappelle
gamme du bleu comme une cou- ment de notre télé, auraient depuis longtemps remisé
que dans le temps, on grattait sur
leur magique, sereine et reposan- leurs ambitions compte tenu des parts importantes de
la planche à laver d’où de jolis marché qu’elles ont perdues. Comparées à des émissions
sons émanaient.» Noureddine Chegrane exhibant ses œuvres, des morceaux de bravoure te. «Preuve en est avec l’immensi-
té du ciel et de la mer», argue-t-il. de la même veine réalisées chez nos voisins ou dans les
Pour rappel, l’artiste a fait partie pays du Golfe, les nôtres, si elles avaient fait illusion à
d'un groupe musical marocain, par quelques collages de poches mortels. A travers cette dernière Ayant à son actif 35 ans d'expé-
en jean. C’est suite à un voyage à exposition, il ressort que rience, Nourreddine Chegrane leur lancement, tiennent à présent difficilement la route.
Toubkal, et jouait en trio d'harmo- De conception très approximative, avec souvent un per-
nicistes. Soliste de variétés et jazz Nîmes qu’il découvrit une pano- Nourreddine Chegrane reste tou- touche à tout, et ce, dans l’esprit
plie d’échantillons en jean, d’où jours fidèle à son propre style, sonnel d’animation ne possédant pas toujours la maîtrise
à Rabat, il avait créé, à l'époque, aouchem. Modeste et humble,
l’idée de peindre sur cette matière. celui des «aouchems», mais, technique ni le niveau professionnel inscrits dans les
son propre groupe, Les Titans, où, l’artiste n’aime pas dire qu’il tra- normes universelles, la production algérienne, en vérité,
parallèlement, il réalisait des pein- Ces introductions de pièces dans cependant, avec quelques compo- vaille, car, selon lui, on ne tra-
son travail ne sont autre chose sitions nouvelles en relation avec demeure très marginale dans le ghota télévisuel interna-
tures sur toile. La plupart de ses vaille jamais assez. «J’aime mon- tional. La raison de ce déficit est certainement étroite-
planches sont peintes à l’acry- q’un clin d’œil à l’incontournable la nature morte. En effet, on trer mes œuvres», explique-t-il.
jean, prisé par le commun des retrouve dans deux œuvres intitu- ment liée à un double facteur.
lique. D’autres sont rehaussées Nacima Chabani Matériel d’abord : si ailleurs, la qualité qu’on veut omni-
présente a un coût, en Algérie, on continue malgré une
- FOLIO manne publicitaire non négligeable à foncer sans se don-
ner réellement les moyens de sa politique. L’Unique qui

Le soleil de Mario V. Lloza et le brouillard


régente à sa guise le petit écran, veut souvent voir grand
avec un budget qui, sous d’autres cieux, prêterait à rire.
De plus, pourquoi se soucier de la qualité ou de la renta-

de Chavez
bilité quand la concurrence (locale s’entend) est nulle. A
ce titre, l’évocation des parts de marché ne correspond
pas à la réalité économique de notre système télévisuel
qui continue de fonctionner comme au bon vieux temps
teuse et ne demandait qu’un petit… effort : «Se gonfler, se gonfler
du régime socialiste où tout était centralisé et régi par
jusqu’à atteindre la stature d’un éléphant». Et la petite grenouille l’Etat. Ce système s’identifie à une lourde machine
commence à aspirer l’air. Elle se gonfla, se gonfla et soudain… bureaucratique qui laisse, en fait, peu de place au talent
«pouf»… ! Elle partit en… mille morceaux ! Je ne sais pas si le pré- véritable de s’exprimer.
sident vénézuélien, Hugo Chavez, connaît cette célèbre histoire Facteur de la formation ensuite, sachant que pour animer
populaire, mais en arrêtant ce samedi 30 mai 2009, le grand roman- une émission de télé en Algérie il ne faut pas avoir un pro-
cier péruvien, Mario Vargas Lloza, il a «prouvé» au monde entier fil particulier, voire une spécialisation singulière pour
que sa politique ressemble étrangement à celle de… la grenouille ! affronter le grand public. Sans vouloir tomber dans la
Pourtant, l’erreur de Fidel Castro, ce pachyderme qui fascine Hugo généralisation, disons que certaines figures, auxquelles
Chavez et consorts, trouble toujours les mémoires des peuples lati- on s’est habitué par la force des choses, manquent terri-
no-américains. Qui peut oublier José Lezama Lima , le grand blement de présence à l’écran. Les critères de sélection
romancier et philosophe cubain arrêté en 1966 par Fidel Castro ? étant ce qu’ils sont, ces animateurs (et animatrices) ont dû
PHOTOS : D. R.

Qui peut oublier sa célèbre sentence : «La révolution qui a peur de faire leur chemin sur la base d’une expérience personnel-
Paradiso n’est pas une révolution !»? José Lezama Lima et son le et d’une volonté de perfection qui est à leur honneur.
roman Paradiso ont fait le tour du monde. Ils sont toujours vivants Mais est-ce suffisant pour donner de la hauteur à une
et resteront vivants tant que «la terre de Galilée tourne !» Oui, la émission, qu’elle soit culturelle, sportive ou
Par Djilali Khalas révolution de Fidel Castro n’est pas une révolution. Oui, Hugo économique ? En tout état de cause, nos émissions sont à
Chavez est un petit… dictateur. Sa politique n’est qu’un grenouilla- l’image du personnel qui les dirige. A défaut de se faire
distinguer par une touche professionnelle, selon les ten-
F ascinée par l’énorme stature de l’éléphant, la grenouille se dit un
jour : «Que me manque-t-il pour devenir aussi grande qu’un élé-
ge. Et son «trône» ? Un brouillard d’été que le lumineux soleil de
Mario Vargas Lloza a déjà dissipé ! D. K. dances universelles en cours dans le monde de la télévi-
sion, elles se nourrissent d’un sentimentalisme de bon
phant ?» Elle creusa sa petite cervelle pendant des jours, et un
aloi comme recette principale pour tenir la barre. Sauf
matin, elle s’écrira comme Archimède : «Eurêka, eurêka !…» La * Bien sûr, l’écrivain mobilisable a été relâché. que les recettes d’hier sont complètement dépassées, et
solution trouvée par la pauvre grenouille était très simple, peu coû- Mais l’incident reste dans les annales dictatoriales cela on ne veut pas le comprendre. A. M.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 21

E S PA C E D E S L E C T E U R S

Document de
justice égaré
Psychose Case départ
D ans le cadre de l'opération décidée en haut lieu

G
lissement de terrain visible au niveau de toute déviations non prévues, il a été abandonné tel quel. pour le délogement et relogement des locataires
J'ai l'honneur de venir très la commune, absence d’information qui Nous demandons par conséquent un plan d'assainis-
respectueusement vous des immeubles de l’EPAL (mon ancien employeur) sis
engendre la rumeur et la psychose, absence de sement avec répartition de toutes ces eaux sur tous les
demander l'hospitalité de aux n°1 et 2 rue de GAO du Port d'Alger, en prévision
plan de prévention et d’anticipation, tels sont les pro- versants. Le projet est à étudier avec des stations
vos colonnes à propos d'un de l'arrivée de World Dubai Port Emiratis, et pour la
blèmes qui se posent à la population de Aïn El d’épuration bien entendu. Les rejets de remblais
document me concernant et incessants sur cette partie de la commune en accen- sécurisation du périmètre portuaire, les services de la
Hammam. En effet, des fissures (fontis) de plus en
qui a été égaré au tribunal de tuent la fragilité. Ces actions aggravantes de la vulné- daïra de Sidi M'hamed, Alger- Centre, m'ont délogé
plus béantes qui ne cessent de s’élargir chaque jour,
Boudouaou. C'est là où a été un affaissement tangible qui s’accentue continuelle- rabilité de notre commune ont été l’œuvre de soi- manu militari le 7 octobre 2008 sans aucune procédu-
traité mon dossier de divorce disant entrepreneurs. De même, nous constatons re ou forme administrative, sans signification de rési-
(affaires familiales)
ment nous font craindre un brusque engloutissement
d’une bonne partie de notre commune, si ce n’est la qu’aucune mesure d’alerte, ni de protection ni de pré- liation de mes titres d'occupation, sans mise en demeu-
n° 1034/2004. Toutes les re préalable, ni délai pour quitter les lieux, sans aucu-
étapes de la procédure ont commue entière. A ces constats bien visibles du phé- vention et encore moins d’anticipation n’ont été
nomène viennent se greffer des rumeurs les unes plus prises. La démolition est entreprise avec un machia- ne décision d'expulsion de justice et surtout sans relo-
été suivies selon les textes gement, prétextant que j'ai été déclaré possédant un
de loi et, maintenant, je dois alarmistes que les autres, créant ainsi un véritable cli- vélisme qui consiste à isoler un lot en faisant croire
mat de psychose. Nous tenons également à dénoncer aux autres, pourtant mitoyens, qu’ils ne sont pas bien (un minuscule 2 pièces de 36 m2 quitté depuis
récupérer mes effets plus de 30 ans).
personnels restés au la complicité des autorités au niveau de l’APC, de la concernés pour éviter tout mouvement de méconten-
daïra et de la wilaya. Chacun a participé à aggraver tement, alors que la démolition n’est pas la seule solu- Alors que mes voisins, possédant des villas autrement
domicile conjugal (commun plus cossues, ont tous été relogés dans des F4, pour-
aux deux parties auquel une notre inquiétude. tion, et la précipitation des autorités à le faire est des
autre affaire sera consacrée). Comment des constructions aussi massives sur des plus obscures. En effet, ce marché de démolition a été quoi cette exception ?
Mais le document terrains réputés instables et inaptes ont-elles été per- passé en catimini sans appel d’offres, même restreint. J'occupais avec ma famille un F4 de 120 m2 et un gara-
comportant la liste de ces mises ? Ces constructions ont créé une augmentation Par conséquent, le souci de sauver des vies humaines ge de 30 m2 et ce, depuis plus de 30 ans attribué par
effets (vêtements, or et des charges en amont. Leur poids est un des facteurs ne semble être qu’un écran de fumée. décision en 1979 par l'ex-Office national des ports
objets divers.) que je dois anthropiques aggravants du glissement de terrain et de Si d’autres mesures autres que la démolition, tels le (ONP) aujourd'hui EPAL (Entreprise portuaire
remettre à l’huissier pour l’effondrement. L’assainissement, le long de la rue soutien et la consolidation des cavités, la construction d'Alger) sise au 2 rue d'Angkor et ce, en contrepartie
l'exécution et récupérer mes colonel Amirouche, a été mal mené et inutile car ce de butées, de soutien en aval des glissements, de drai- d'une non-négociation de salaire lors de mon recrute-
biens a été égaré au niveau massacre a accentué la pression sur le glissement par nage approprié, de travaux d’étanchéité des abords ment en 1976, lorsque le port traversait des situations
du tribunal de Boudouaou et l'infiltration des eaux usées et de pluie. Ce gâchis a été des constructions ou toutes autres mesures de protec- difficiles et recrutaient des «leaders».
je n’y peux rien, mon avocat constaté par l’actuel chef de daïra en personne. Les tion active, s’avèrent irréalisables, nous aimerions J'ai été sommé de quitter les lieux, ma famille et moi-
non plus. Mme Lebbad Taous eux usées et de pluie de la commune ont été drainées savoir quelles sont les mesures d’indemnisation et de même, humiliés, intimidés par la présence des élé-
Rue des Frères Badaoui sur un autre réseau qui aboutit sur le versant le plus relocalisation qui seront prises en cas de décision dra- ments anti-émeutes devant la porte de mon apparte-
Bt H n°2 1er Mai / Alger fragile, objet du glissement de terrain. Après deux matique. Liste des signataires ment. Si les services de la daïra avaient correctement
diligenté une enquête et approfondi l’analyse de mon
Précisions cas, ils auraient su et conclu qu'il m'était impossible de

Suite à la publication d’un Un parc d’attraction pour Béjaïa ! retourner dans un 36 m2, 30 ans après l’avoir quitté,
maintenant que nous sommes une famille nombreuse.
Ammour Noureddine N°54 rue H. B. Bouali, Alger
article paru dans votre
quotidien El Watan en date du
S i vous entrez à Béjaïa par
Bir Esslem, des monticules
Suisse. Conjuguons nos efforts
pour éradiquer les traits hideux
lieu idéal pour concrétiser ce
genre de projet convivial et fami-
L’eau
15/04/2009 à la page Espace
des lecteurs et signé par de détritus excavés vous des deux portes de notre ville en lial. Vu sa situation géographique,
monsieur Tamart Ouamar, je accueilleront chaleureusement au rajoutant davantage d’espaces c’est le point de chute des diffé-
porte à la connaissance de grand dam des grands palmiers, verts et en éradiquant les eaux rents quartiers de la ville, le carre-
l’opinion publique que la
personne sus-citée se dit
sans oublier les effluves nauséa-
bondes qui se dégagent çà et là
stagnantes qui restent le véritable
foyer du développement des
four essentiel de nombreux incon-
ditionnels visiteurs de Naceria-
R ésidant de la ville de Zemmouri El Bahri, je tiens à
dénoncer la situation désastreuse à laquelle la popu-
lation est assujettie et ce, depuis un certain temps.
victime de retard dans sa des eaux stagnantes et des fosses moustiques. Saldea en plus de la présence En effet, l’exaspération a atteint son seuil maximal et
confirmation. Il y a lieu et les huiles lourdes de stations de Revenons à l’absence de parc d’une flore et d’une faune variées cela malgré nos divers appels pour une prise en char-
d’informer que la réalisation lavage qui sont censées traiter en d’attraction pour les familles qui agrémentent ce beau tableau ge des problèmes existants, mais aucune suite n’a été
de l’ensemble des opérations amont et normalement sa totale béjaouies, aucun lieu de distrac- tant rêvé par les nombreuses réservée concernant l’adduction en eau potable de la
de gestion prévisionnelle est évacuation dans l’oued Sghir. tion ne pointe à l’horizon pour familles béjaouies.
tributaire de l’adoption du population.
Par contre, si vous traversez alléger le stress de celles-ci, qui Malgré la disponibilité de quatre
plan de gestion des En effet, si la plupart des foyers des villes avoisinantes
Béjaïa par le pont Scala, le même déambulent le long du boulevard petits jouets électriques au niveau
ressources humaines de la ont le bonheur de recevoir l’eau, nous, les résidants de
décor s’offrira à vous comme de Liberté pour tuer le temps en pas- du lac, au milieu des gravats, les
commune, lequel document Zemmouri El Bahri et plus particulièrement le centre-
beaux peupliers dépréciés. sant au peigne fin toutes les enfants se bousculent pour les
n’a été adopté qu’en date du ville, le lotissement B et la cité EPLF, ne connaissons
Ce lugubre tableau pour les deux vitrines qui se trouvent sur son avoir, ce qui nous renseigne sur
20/08/2008. A l’issue de portes d’une ville aussi touristique passage. Le lac Mezaïa, aban- l’indigence du lieu. pas cet inestimable avantage.
l’adoption de ce document de que Béjaïa nous éloigne du donné depuis la démolition des Hioune Aomar Les robinets de presque l’ensemble des résidences ne
gestion, la priorité est visage, jadis appelé la petite bâtisses des alentours, serait le Lycée El Hammadia voient couler le précieux liquide que de manière spo-
d’entamer la procédure pour radique, ajouté à cela l’absence de débit (alimentation
la réalisation des nouveaux des RDC, uniquement) engendrant des conditions de
postes budgétaires, étant
donné que les délais
consentis sont très courts.
Logement social ou participatif ? vie lamentables aux citoyens avec toutes les consé-
quences qui en découlent. Aussi, notre incompréhen-
sion est plus grande quant au silence observé par les
De ce fait, l’argument du
retard tel que présenté par le
requérant est infondé,
N ous, citoyens à faible revenu, résidant dans la
commune de Kouba, avons l’honneur de vous
faire part de nos préoccupations en matière de loge-
taient le versement de sommes colossales que nous
ne pouvons obtenir.
Excellence, nous sommes des citoyens à faibles
services de l’ADE, ex-EPEAL, ainsi que l’APC de
Zemmouri, en dépit de maintes réclamations et du
constat de l’état de lieux. Aussi persuadés que notre
puisque immédiatement ment. En effet, nous avons déposé à la commune de revenus dont le salaire le plus élevé ne dépasse pas requête est parfaitement justifiée par les éléments
après avoir lancé les Kouba des dossiers pour obtenir des logements les 20 000 DA. Ce revenu ne suffit même pas aux
opérations des nouveaux apportés, ainsi que d’un contrôle, nous demandons
sociaux depuis environ 28 ans. Les services com- dépenses élémentaires de la vie familiale et nous l’intervention du wali afin d’instruire les services
recrutements, il a été munaux ont procédé aux enquêtes et établi une liste nous retrouverons à la fin du mois obligés de nous
programmé dans le courant concernés ADE (ex-EPEALD) et APC afin de prendre
nominative des bénéficiaires des logements, c'était endetter. Pour ces raisons, nous nous confions à en charge d’une manière réelle et effective le problè-
de l’année, la réunion du jury
un geste loyal et digne de respect de la part de l'ad- Votre Excellence et vous demandons de bien vouloir me y afférent à la pénurie d’eau potable à Zemmouri
de confirmation. Les
conclusions des travaux du ministration locale. user de votre compétence et autorité pour trouver El Bahri. A. Lounis / Zemmouri El Bahri
jury ont débouché à Mais quelle ne fut notre surprise, lorsque nous avons une solution à nos souffrances, car nous vivons dans
l’unanimité de ses membres à su que ces logements entraient dans le cadre dµ loge- des situations lamentables et la crise de logement est
la reconduction de la période
d’essai, et ce, conformément
ment participatif et non du logement social, et le pire
était que ces logements de type participatif nécessi-
la cause de la plupart de nos problèmes familiaux.
Les citoyens de Kouba Siège de sûreté
à la réglementation en
vigueur. A noter que monsieur N ous sommes quelque 15 000 habitants de

Expropriation
Sahouria, une localité traversée par la RN 4 située à
Tamart Ouamar a été promu à 3 km à l’est du chef-lieu de commune de Mohammadia
un grade supérieur durant son (w. Mascara), et nous ne cessons de réclamer l’implan-
mandat d’élu. tation d’un siège de sûreté urbaine, une nécessité qui
Par ailleurs, il y a lieu de
préciser que la commission
Ede 6nétémoudjahidine
ma qualité d'élu local, j’ai
interpellé par un groupe
fellahs de Aïn
d'habitation.
Cette agence n'a pas hésité à réa-
liser l'étude sur ce terrain pour
mies et aujourd'hui, ils se retrou-
vent menacés d'expulsion à tout
moment de cet acquis dont ils
s’impose par le climat d’insécurité qui ne cesse de s’am-
plifier d’une façon considérable au sein de notre agglo-
paritaire est souveraine dans
Sefra et qui avaient, dans les ensuite l'attribuer à 26 autres n'ont pu bénéficier que difficile- mération. Des requêtes ont fait l’objet de correspon-
ses décisions et que les
résultats de ses travaux ne années 1990, bénéficié d'arrêtés citoyens qui ont payé rubis sur ment. dances à l’intention des pouvoirs publics locaux et de la
souffrent aucune irrégularité de concession dans le cadre de la l’ongle les parcelles qui leur A cet effet, ils demandent une wilaya en vue d’une réponse favorable à ces aspirations,
vis-à-vis de la mise en valeur des terres, au lieu- auraient été affectées et ce, alors intervention énergique des auto- en vain. L’édification d’un siège de sûreté urbaine dans
réglementation. dit Aouina El Malha, pour une que les authentiques propriétaires rités compétentes pour faire bar- cette localité est d’une importance absolue en raison des
Cependant, monsieur Tamart superficie totale de 6 ha, situé à y avaient trouvé l'eau par sonda- rage à ces pratiques qui frisent la nombreux actes de cambriolage, de violence, d’agres-
Ouamar a toute latitude quelque 3 km du périmètre ge autorisé, planté plus de 500 «hogra» et en mettant fin à cette sion et d’autres délits commis de jour comme de nuit.
d’introduire un recours devant urbain de la ville de Aïn Sefra. arbres fruitiers, 100 jeunes pal- offensive du béton sur cette terre, D’autant que, faut-il le rappeler, cette région, dont la
les instances qu’il juge lui- En effet, ces fellahs se plaignent miers, en plus de la mise en pro- aujourd'hui devenue agricole population locale s’accroît considérablement, a bénéfi-
même habilitées pour faire de la tentative d'expropriation de duction de cultures maraîchères après qu'elle n'eut été que monti- cié d’un projet d’extension, car elle fait l’objet d’un pro-
aboutir ses convictions. leur terre par les services de diverses. cules de pierres et de sable. bable site décidé par les autorités locales en vue d’une
Le président de l’APC l'Agence foncière de la daïra de Pour réaliser tous ces travaux, ces Aussi, leur espoir est grand en éventuelle relance des activités industrielles.
Souk Oufella Aïn Sefra, pour la transformer en fellahs ont dû investir tout ce leur administration pour les sortir Les habitants de la cité Sahouria
Béjaïa terrain de construction à usage qu'ils possédaient comme écono- de cette situation. Neggaz Djedid Daïra de Mohammadia, Mascara
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 22

HISTOIRE

55e ANNIVERSAIRE DU 1er NOVEMBRE

Le CRUA, alif, lam de l'insurrection


novembriste
Par Boukhalfa Amazit Ces quelques militants arc-boutés sur
leurs seules certitudes, vont bloquer la De droite à gauche, les fondateurs
du CRUA : debout, Bitat, Benboulaïd,

E
n septembre 1953, Messali Hadj mécanique du désastre.
retirait sa confiance au secrétai- L'histoire serait-elle ainsi faite, qu'elle Didouche, et Boudiaf.
re général du Comité central obéit parfois à la hardiesse de Assis : Krim Belkacem et Ben M’hidi
(CC), Benyoucef Ben Khedda, élu quelques intrépidités individuelles ?
lors du 2e Congrès du MTLD des 4, 5 Nous apprend-elle, une fois encore, PHOTO : DR.
et 6 avril. En février 1954, le tout puis- que la loi du nombre n'est en rien dé-
sant et charismatique leader nationa- terminante par rapport à la qualité et la
liste enjoignait aux militants de ne foi de ceux qui interviennent sur son gérie et des plus reculés, pour rassem-
plus obéir à la direction incarnée par le cours ? bler autour du projet insurrectionnel
CC, qu'il accusait de sédition. Les Quoi qu'il en soit, les «miraculés» du un consensus national. Rabah Bitat à
brandons de discorde rougeoyaient. gigantesque coup de filet qui a ébranlé Alger, «Abdelhafidh Boussouf, chef
L'implosion du principal acteur du l'OS à tous les degrés de ses struc- de la daïra de Tlemcen, Mohamed
mouvement national, depuis la tures, particulièrement ses cadres, ne Larbi Ben M'hidi, chef de la daïra
deuxième moitié des années 1920, s'avoueront pas vaincus puisqu'ils re- d'Oran, Ramdhane Ben Abdelmalek,
était imminente. Sa base partisane se mettront le couvert, en mars 1954. chef de la daïra de Mostaganem, You-
brésillait. Cette initiative qui s'avérera salutaire cef Zighoud, Lakhdar Ben Tobbal et
Les débats orageux se terminaient avait jailli telle une fulgurance lors Mostefa Ben Aouda, tous trois du
souvent en pugilats et les bagarres de d'une rencontre qui s'était déroulée Constantinois, Bachir Chihani, chef
rues étaient courantes aussi bien dans chez Hocine Lahouel au 11 rue Ma- de daïra dans les Aurès en plus de
les villes que dans les villages jusque rengo (aujourd’hui Arbadji), avec Sid- Mostefa Ben Boulaïd. Celui-ci avait
et y compris en France où les rixes Ali Abdelhamid, membre du CC de- réussi à maintenir les Aurès-Némem-
entre ouvriers, dans les grands pôles puis 1948, tous deux centralistes et chas en dehors du conflit Messali-Co-
de l'émigration étaient devenues ba- Mohamed Boudiaf plutôt neutraliste. mité Central ; Boudiaf prend égale-
nales tant elles étaient fréquentes. Les «Il fallait agir d'urgence», se souvient ment contact avec les membres de la
nationalistes donnaient une piètre Sid Ali Abdelhamid, lors d'un entre- délégation extérieure Aït Ahmed, Ben
image de leur niveau d'éveil politique, tien qu'il nous avait accordé (El Watan Bella, Khider».
au grand bonheur des autorités colo- …janvier 2006), et qui précisait que ni L'heure n'était plus aux querelles by-
niales qui attisaient les querelles en lui ni Lahouel n'agissaient en tant zantines, ni aux prépotences stériles.
exacerbant une tripotée de sentiments qu'émissaires du CC, ce que confir- L'engagement commandait l'action ex
subjectifs destinés à entretenir un cli- mera plus tard Ben Khedda dans ses abrupto, à la limite de la témérité.
mat d'hostilité. écrits, «pour éviter l'éclatement défi- C'est sans aucun doute l'extraordinaire
L'écœurement gagnait les esprits, la nitif» et «engager la réflexion pour opiniâtreté de ces hommes, plus cé-
bile emplissait les entrailles, l'indigna- trouver une solution qui permettrait la lèbres, (faut-il ajouter «hélas»), par
tion étouffait la raison. reprise immédiate des activités du leur nombre : «les 22», que par leurs
La scission était parti». chappés des arrestations massives de quels condamnent sans rémission les noms, qui fera écrire, à plusieurs his-
consommée. C'est ainsi, pour- 1950. deux tendances nées du schisme histo- toriens, que le déclenchement, qui sur-
C'est au mo- suivait-il, en sub- Il ajoute, toujours dans l'ouvrage cité rique de 1953. viendra en novembre de la même an-
ment où tout Face à une police stance, que leur en référence, que «après un long Dans leurs différents témoignages, née, fut un aventureux coup de dés,
semblait perdu omnipotente, mue par un est apparue la né- échange de vue, ils adoptent l'idée sans doute désireux d'établir sinon une jetés sur le tapis de l'histoire, par d'im-
qu'une pincée système tyrannique et une cessité de créer d'une structure ayant pour finalité la filiation directe entre le CRUA et le prudents casse-cou. Ou plus prosaï-
de batailleurs, administration vénéneuse un dispositif pour réunification des forces vives du parti. MTLD mais quelque chose qui res- quement : «un coup de poker».
convaincus du restaurer «l'uni- Quant à l'appellation à lui donner on semblerait à une consanguinité, l'aile Rien de plus faux que de prétendre
au service exclusif des que ce soulèvement généralisé, certes
bien- fondé et té» et remettre sur retient, après moult suggestions, celle favorable aux thèses du CC insistent
de la sacralité
spoliateurs, ces quelques rails «l'action». de Comité révolutionnaire pour l'unité sur le fait qu'une fois le CRUA mis en audacieux, a été le fait du hasard ou
de leur cause, rescapés du délire répressif La création du et l'action». place, les membres du Comité central, bien une équipée de desperados qui
mais surtout de colonial du printemps 1950, CRUA, rappelait- Il ne s'agissait pas au départ de passer avaient poursuivi leur collaboration n'avaient rien à perdre sinon leurs
partager avec vont rebondir et commuer il, a été décidée immédiatement à l'action, fait remar- avec la structure nouvellement créée. chaînes. La courte histoire du CRUA
tout un peuple, très exactement quer Sid-Ali Abdelhamid. «Dans Selon Ben Khedda, le journal du et des «22» en est – parmi d'autres in-
l'adversité en dicateurs – une illustration irrécu-
une profonde et le 23 mars 1954, notre esprit, il était d'abord nécessaire CRUA intitulé Le Patriote était «fi-
enseignement. dans les locaux d'unifier les forces et seulement après sable.
irréfragable es- nancé grâce aux fonds du Comité cen-
pérance où cou- de la vieille me- cela passer à l'action. Malheureuse- tral. Les éditoriaux sont traités par Au même moment où se formait ce
vait une dévo- dersa El Rashed, ment, regrette ce militant de la premiè- Lahouel. Le tirage à la ronéo est comité révolutionnaire dans le secret
rante faim de liberté, s'est dressée de la plus ancienne du PPA-MTLD, sise re heure, Lahouel et moi-même nous l'œuvre d'Abdelkader Ouamara…» des entrailles d'Alger, aux antipodes
toutes ses forces contre les infortunes au numéro 2 de la place Rabin Bloch ne nous sommes pas entendus avec Toujours pour appuyer la relation inti- de l'Algérie, dans la cuvette de Diên
de l'histoire et les politicailleries de (aujourd'hui Ali Ammar). A cette ren- Boudiaf et les ossistes». me entre le CC et les membres du Biên Phù, là-bas dans ce qu'on appe-
café maure. contre historique, s'étaient joints Mo- Dès lors, ces derniers ont accéléré le CRUA, le deuxième Président du lait encore l'Indochine, l'armée fran-
Ils creuseront un nouvel emmarche- hamed Dekhli et Ramdane Bouche- mouvement qui devait conduire à l'in- GPRA, note que «Lahouel continue çaise subissait un de ses pires dé-
ment pour monter quérir leurs rêves, bouba, tous deux cadres de surrection. L'appréciation de cet évé- de verser leurs émoluments aux élé- sastres face aux combattants
malgré leurs échecs récents, qui l'organisation entre 1951 et 1954. nement majeur qu'est la fondation du ments de l'OS. Il les tient au courant vietnamiens emmenés par le célébris-
avaient éclaté avec le démantèlement Ce témoignage est également corro- CRUA, est différente selon qu'elle est des développements de la crise, leur sime Ho Chi Minh, immortalisé au
de l'Organisation spéciale (OS) et les boré par Benyoucef Ben Khedda, qui énoncée par les «centralistes», les communique toute information ou ex- théâtre algérien par Kateb Yacine sous
errances dues aux tentations électora- relève que Mohamed Boudiaf était le «neutralistes» ou encore un certain plication utile à ce sujet.» le nom d' Homme aux sandales de
listes de certains membres, parmi les porte-parole des «ossistes», ainsi nombre de militants et non des L'auteur mettra un bémol et émettra caoutchouc et le général Vo Nguyen
plus influents du MTLD, épine dorsa- qu'on appelait parfois les membres ré- moindres par leur importance, les- une réserve à l'engagement des centra- Giap.
le du courant indépendantiste dans le listes en remarquant que «son action, La débâcle de l'armée du colonisateur
paysage politique algérien de il (Lahouel) la mène cependant sans va faire l'effet d'une sismothérapie
l'époque.
Face à une police omnipotente, mue
par un système tyrannique et une ad-
«LES 22» DU CRUA que le CC y soit associé ou tenu au
courant, afin, écrit Ben Khedda, de ne
dans l'esprit de l'avant-garde décidée
de passer sans plus attendre à la phase
insurrectionnelle.
pas compromettre les chances du
ministration vénéneuse au service ex- Cette liste devrait être M'Hidi Mohamed Merzougui
CRUA et de ne pas prêter, non plus, le
Ces rebelles à l'ordre établi 124 années
clusif des spoliateurs, ces quelques apprise par nos écoliers Lakhdar Ben Tobbal Boudjemaâ Souidani flanc à la propagande messaliste».
avant avec la chute d'Alger après le dé-
rescapés du délire répressif colonial c o m m e u n e t a b l e d e Rabah Bitat Youcef Zighoud barquement de Sidi Fredj avaient-ils
Tous les espoirs se portent sur la déter-
du printemps 1950, vont rebondir et multiplication. Zoubir Bouadjadj … et Liès Derrich, la certitude que le peuple entier allait
mination des anciens de l'OS. Bou-
commuer l'adversité en enseignement. Slimane Bouali propriétaire de la leur emboîter le pas et faire sienne
diaf, un des principaux animateurs
Ils feront face avec une rare lucidité Mokhtar Badji Ahmed Bouchaïb leur cause aussi sacrée soit-elle ?
maison où s'est avec Mostefa Ben Boulaïd du mouve-
aux foucades absolutistes de quelques Othmane Belouizdad Mohamed Boudiaf «Nous espérions, sans d'ailleurs en
déroulée en juin 1954 la ment qu'on appellera plus tard les «no-
leaders vieillissants du parti ou encore Ramdane Ben Abdelhafidh Boussouf être sûrs, que les masses entreraient
Mourad Didouche réunion qui devait vembristes», va battre, tant en Algérie dans le jeu» dans le cas contraire «il
conjurer l'incapacité des congrès et qu'en France, le rappel des activistes
Abdelmalek Abdeslam Habachi décider de passer à s'agirait d'une opération suicide»,
contre-congrès, devenus sécession- favorables à l'action directe.
nistes, à composer une direction uni- Ben Mostefa Ben Aouda Abdelkader Lamoudi l'action à la cité Nador avouera, à l'indépendance en 1962,
(El Madania (ex-Clos- Il est signalé à Paris, où il persuade
fiée, susceptible d'abouter les points Mostefa Ben Boulaïd Mohamed Mechati
Mourad Didouche, il ameute les parti-
Mohamed Boudiaf. B.A.
de vue et de dégager un consensus. Mohamed-Larbi Ben Slimane Mellah Salembier). amazitb1@yahoo.fr
sans des grands centres urbains d'Al-
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 23

I D É E S - D É B AT

LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE PÉNALE

Des dispositions irréalistes


Par Me Boukhari Md Améziane (*) Or, le terme «partie» désigne également l'avocat, Le nouveau CPC a donc généralisé ce mode de les actions en annulation, pour éviter que des
eu égard à la loi n° 91-04 du 8/01/1991 portant notifications, même au niveau de la Cour transactions ne soient opérées sur des biens dont

L
a mise en application, depuis 1 mois envi- organisation de la profession d'avocat dont l'ar- Suprême et du Conseil d'Etat, sans pour autant la propriété est contestée par voie de justice.
ron, du nouveau Code de procédure civile ticle 4 est ainsi conçu : supprimer complètement l'envoi recommandé, Quand on constate les nombreuses attributions
et administrative (CPCA) a suscité des - alinéa 3 : «L'avocat peut exercer tout recours, lorsqu'il est fait par un huissier qui mentionne réservées à la section foncière, au détriment de
commentaires, pour la plupart défavorables, donner et recevoir tous paiements et quittances sur son P.-V. la simple absence ou l'adresse erro- la section civile, l'on devine les démarches qui
dans certaines de ses dispositions pratiques, par- ... et faire tous actes, mêmes ceux comportant née de la partie citée. Aussi, on aurait pu prévoir attendent les justiciables et leurs avocats qui
ticulièrement contraignantes. l'abandon ou la reconnaissance d'un droit». le recours à la citation par voie d'huissier au cas, n'ont pas besoin ici de procuration spéciale.
Il faut rappeler que l'ancien CPC, en vigueur - alinéa 4 : «Il peut également diligenter la pro- seulement, de non comparution à la deuxième 4°)- Production de tous les documents en ori-
depuis 43 ans, a connu une application sereine, cédure d'exécution de toute décision de justice». audience, de la personne citée, après citation par ginaux ou en copies conformes aux originaux
sans constituer un obstacle au travail des magis- - alinéa 5 : «Il est dispensé de présenter une pro- LR avec AR. (article 21 du CPC) :
trats et des avocats, bien que pour ces derniers, curation, dans tous les cas». Sinon on se demande à quoi serviraient les frais Auparavant, les juridictions acceptaient les pho-
les conditions de travail se soient détériorées En effet, l'avocat, investi de la confiance de son d’enrôlement exorbitants, notamment en tocopies des documents, pourvu qu'elles soient
depuis le début des années quatre-vingt-dix. En client, n'a de comptes à rendre qu'à ce dernier matières commerciale et foncière, qui étaient lisibles et non contestées par l'adversaire. En
fait, les dispositions d'ordre purement juridique qui peut saisir l'organisation professionnelle des destinés originellement à couvrir les frais de effet, dans certains cas, surtout lorsqu'il s'agit de
de ce code qui consacrent la jurisprudence de la avocats en cas de défaillance à ses obligations citation, par le greffe. personnes morales, les originaux ne sont pas
Cour Suprême et du Conseil d'Etat, tout en s'ins- légales. Par ailleurs, il faut déplorer le maintien du pro- toujours à portée de la main. Certes, il est dit que
pirant du droit international, sont satisfaisantes, Par conséquent, les articles 31 et 602 du CPC cédé archaïque de signification par «affichage» le juge peut accepter des copies. Mais avant de
dans leur ensemble. relatifs à la restitution des pièces et à la déli- au siège du tribunal ou de la commune (article parvenir au juge, ces documents transitent
Ce sont plutôt les dispositions portant sur les vrance d'une grosse, se trouvent en contradiction 412) qui est inefficace et dangereux, dans la d'abord par le greffier qui peut les rejeter.
tâches matérielles qui posent des problèmes aux flagrante avec la loi 91-04 susvisée qui dispense mesure où il peut rendre définitive une décision A ce sujet, le dépôt préalable au greffe du dos-
justiciables et à leurs mandataires. l'avocat de présenter une procuration de son de justice prononcée par défaut contre un sier, au lieu de le faire à l'audience, pose déjà des
On peut regrouper ces problèmes, en cinq (5) client auquel il s'identifie. Aussi, l'obligation citoyen qui a déménagé. problèmes, car au niveau de certaines juridic-
catégories : faite à un avocat Par contre, la tions, il a été constaté que des pièces se sont
1°)- Sur le retrait de la grosse et du dossier de se munir signification à trouvées dans des dossiers afférents à d'autres
déposé, sous le timbre de l'avocat. (articles 31 d'une procura- parquet aurait affaires.
tion notariée Une loi de cette importance aurait dû faire pu être retenue, 5°)- Présentation de tous les documents rédi-
- 278 et 602 du CPC) :
Le retrait des pièces déposées auprès des juri- délivrée par son l'objet de publicité et de débats, avant son à la place de gés en langue étrangère, accompagnés d'une
dictions par les avocats, ne peut désormais, s'ef- client au nom adoption par le Parlement, car elle l'affichage, car traduction officielle en arabe (article 8 du
fectuer que par les parties elles-mêmes ou par duquel il plaide n'intéresse pas seulement les elle consiste à CPC) :
procuration spéciale dressée par un notaire sans procura- professionnels du droit ou de la politique, faire diligenter Cette obligation constitue un obstacle supplé-
(article 31). tion pour retirer cette procédure mentaire à l'accès du citoyen à la justice, non
à chaque niveau
mais également beaucoup de citoyens. par l'intermé- seulement par son coût, mais surtout à cause de
Par contre, l'article 278/3 prévoit que les pièces
qui appartiennent aux parties leur sont resti- de procédure diaire des ser- l'indisponibilité de traducteurs agréés.
tuées, à leur demande, contre simple décharge. une grosse ou vices de police Les cabinets de traduction sont actuellement
Il existe donc une contradiction entre les deux des pièces portant son cachet qu'il a déposées qui procèdent à une enquête de voisinage ou par saturés.
textes, mais c'est le premier et comme toujours lui-même, dépasse l'entendement. d'autres moyens pour faire parvenir à l'intéressé D'autres cabinets, pour faire face à cette manne
le moins souple qui est appliqué. D'autre part, on n'a pas imaginé les difficultés l'acte de signification. et satisfaire une clientèle pressée qui n'est pas
que de telles procédures bureaucratiques peu- Quant à l'insertion dans un quotidien national, «regardante» sur la dépense, auraient recours à
vent créer aux citoyens établis à l'étranger ou aux après autorisation du président du tribunal, de la sous-traitance.
Organisme public étrangers plaidant devant les juridictions algé- l'acte de signification par voie d'affichage, Enfin, le texte traduit ne peut jamais être le reflet
riennes, ainsi qu'aux personnes âgées ou lorsque le montant de l'obligation dépasse 500 exact du texte original.
VEND malades, qui ne peuvent satisfaire de telles exi- 000DA (comme si les autres décisions portant
gences. sur l'expulsion ou l'annulation d'un acte de pro-
Pour remédier à cette situation préjudiciable aux
intérêts du justiciable, tout en répondant aux
dans quartier 2°)- Signification obligatoire des requêtes priété n’étaient pas importantes), elle sera sans
d'instance, d'appel et de pourvoi, par voie grande portée, puisque l'auteur de l'insertion
souhaits compréhensibles de certains magistrats
qui ne maîtrisent pas la langue de rédaction de
d'huissier (articles 19,406 et 564 du CPC) : cherchera à réaliser cette publication dans un certains documents, par la faute du système édu-
d’affaires Depuis la création, en 1991, du corps des huis- journal à faible tirage (article 412/4). catif, il serait plus judicieux de créer des services
siers, les citations à comparaître étaient déjà 3°)- Publication à la Conservation foncière de de traduction internes, au sein de chaque juridic-
IMMEUBLE notifiées par voie d'huissier, alors que le CPC en toute requête d'instance portant sur des tion ou au niveau du tribunal du chef-lieu de la
Publicité

vigueur prévoyait leur envoi, sous pli recom- immeubles et/ou des droits immobiliers cour, comme cela existe au niveau de la Cour
construit selon les normes mandé. II faut signaler que l'administration pos- (articles 17 et 539 du CPC) : Suprême, depuis fort longtemps. Aussi, de telles
tale oublie souvent de restituer à l'expéditeur, Selon l'article 17 du CPC, toute requête intro- dispositions gagneraient à être, sinon abrogées,
modernes, doté de toutes les l'accusé de réception. ductive d'instance portant sur des immeubles et / du maoins «gelées», parce qu'elles sont irréa-
commodités Néanmoins, lorsque le destinataire de la citation ou des droits immobiliers, doit être publiée à la listes.
- Surface bureau 1400 m2 réside à l'intérieur du pays ou à l'étranger, cette Conservation foncière et être présentée à la pre- Une loi de cette importance aurait dû faire l'ob-
citation continuait à s'effectuer, par LR avec AR, mière audience, à peine d'irrecevabilité. jet de publicité et de débats, avant son adoption
- Parking 10 à 12 véhicules à l'initiative de l'avocat. L'article 539 alinéa 3 dudit code prévoit que l'ap- par le Parlement, car elle n'intéresse pas seule-
Ce n'est que dans l'hypothèse où l'AR n'est pas pel est enrôlé, sous réserve des dispositions de ment les professionnels du droit ou de la poli-
Pour contact : retourné à l'expéditeur ou qu'il revienne pour l'article 17 susvisé, ce qui peut laisser supposer tique, mais également beaucoup de citoyens.
0795 579 075 adresse erronée ou incomplète, qu'il est envisagé que la requête d'appel doit être également B. M. A.
une citation par huissier dont les honoraires ont publiée.Or, l'ordonnance n°76-63 du 25/03/1976 (*)Avocat à la cour
Intermédiaire s’abstenir
été récemment doublés. (article 85) n'impose cette obligation que pour agréé près la Cour suprême

GROUPE INDUSTRIEL DES PRODUCTIONS LAITIERES GROUPE INDUSTRIEL DES PRODUCTIONS LAITIERES
FILIALE EL MANSOURAH, TLEMCEN FILIALE EL MANSOURAH, TLEMCEN

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL


ET INTERNATIONAL N°01/09 ET INTERNATIONAL N°02/09
La laiterie «El Mansourah», sise à Abou Tachfine, Tlemcen, BP n°1076, lance un avis d’appel d’offres natio- La laiterie «El Mansourah», sise à Abou Tachfine, Tlemcen, BP n°1076, lance un avis d’appel d’offres national et
nal et international ayant pour objet la fourniture de six (6) conditionneuses à lait (deux têtes) en sachet international ayant pour objet la fourniture de trois (3) écrémeuses à lait.
- Capacité 5000 à 7000 litres/heure
polyéthylène dont les caractéristiques sont :
Publicité

- Application :
- Capacité 5000 litres/heure
Ecrémage du lait préchauffé
- Poids et volume : ajustable Standartisation du lait préchauffé
- Type de sachet : coussin Clarification du lait
Les soumissionnaires intéressés par le présent avis devront présenter deux offres séparées à savoir : Système de nettoyage automatique
- Une offre technique Les soumissionnaires intéressés par le présent avis devront présenter deux offres séparées, à savoir :
- Une offre financière - Une offre technique
Les offres réglementaires (technique et financière) doivent parvenir obligatoirement sous double pli fermé - Une offre financière
et anonyme portant la mention : Les offres réglementaires (technique et financière) doivent parvenir obligatoirement sous double pli fermé et ano-
A ne pas ouvrir - Avis d’appel d’offres national et international n°01/09 nyme, portant la mention :
La date limite de dépôt des offres est fixée à trente (30) jours à compter de la date de la parution du A ne pas ouvrir - Avis d’appel d’offres national et international n°02/09
présent avis dans la presse nationale. La date limite de dépôt des offres est fixée à trente (30) jours à compter de la date de la parution du présent avis
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour une durée de quarante-cinq (45) jours à dans la presse nationale.
compter de la date limite de remise des offres. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour une durée de quarante-cinq (45) jours à compter de
la date limite de remise des offres.
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 27

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Qui ont de noirs desseins Quinze sur 15 N° 2294 Mots Croisés N°3224
2.Qu’on ne peut vendre ou hypothéquer. Poisson 3.Qui com- Par M. IRATNI
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
mence à paraître. Igue 4.Impôts. Repli pathologique sur soi-
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
même 5.Interjection. Ceinture jaune. Dernier souffle. Général 1
américain 6.Achevée. Elément d’information de huit bits I
2
7.Fleuve de Suède. Siège. Désagréable 8.Piège. Souverain otto- II
man. Aride 9.Suivent les cours. Muse de l’Elégie. Appris 3 III
10.Halte ! Erasme. Est sur les dents 11.Lettre grecque. Deman- 4 IV
de avec instance. Personnel féminin 12.Décolle (s’). Organiser. V
Article 13.Heureuse élue. En usage. Père du moteur à quatre 5
VI
temps 14.Monnaies. Dans le vent. Ancienne mesure de lon- 6
VII
gueur 15.Table de marché. Outils de jardinage. Cardinal.
7 VIII
VERTICALEMENT : 1.Artistes peintre 2.Condamnation
publique. Cet après-midi 3.Petits poèmes. Retournera vers 8 IX
4.Personnel. Club phocéen. Article espagnol 5.Ancienne ville 9 X
de Perse. Fus agréable à 6.At five o’clock. Inattendus 7.Ville de HORIZONTALEMENT
Sicile. Sorti des urnes. Mesure itinéraire jaune. Terre ceinte 10
I- Est supérieur à quelqu’un. II- Met progressivement au
8.Par une conséquence logique 9.Excellente note. Possessif. 11 point - Conducteur de baudets. III- Nettoyer à fond - Dé-
Créature. Organe 10.Port des Philippines Fleuve côtier. Ta- monstratif. IV- Sortilèges. V- Cours de Suède - Monte-
12 charge - Tellement. VI- Note du chef - Un, pas pressé -
bleau. Apparu 11.Chef d’œuvre. Droite qui est sécante. Points Courroux. VII- Infidèle. VIII- Refus de sir - Commence-
opposés 12.Lettres du matin. Symbole. Loi sacrée du silence 13 ment. IX- Fleur - Soudé. X- Voisin du Huron - Stupides.
13.Aplanies. Article d’Arabie. Occit 14.Villes des Pays-Bas. 14 VERTICALEMENT
Eléments de construction 15.Raisonnable. Banale à force d’être 1- Qui eest agité d’un tremblement. 2- Fromage rond
connue. Agent de liaison. 15 et plat. 3- Admire passionément - Mesure de Mao.
IV- Essence exotique - Uni par traité. 5- Génie malfai-
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.INTERMEDIAIRE. 2.NAIRA. ROTURIERS. sant. 6- Tragédie de racine - Lieu de délices. 7- Avant la
date - Capitale arabe. 8- A sa promenade des «An-
1.INACCEPTABLES. 2.NARCOSE. BRIMADE. 3.TIC. CTESIAS. SOT. 3.ARCANES. OS. OS. 4.CC. TIR. OUST. ABO. 5.COCO. EST. IENA.
glais». - Jeu d’esprit - Tête de canard.
4.ERATO. LIMIERS. 5.RANI. CITES. DECU. 6.ERE. NUEES. RER. 6.EST. AAR. TI. LE. 7.PEELING. ECOLIER. 8.SITUATION. NIA. 10- Légumineuse- Renard polaire.
7.ERS. SAGAS. TRAIN. 8.DO. OTA. TRAINE. 9.ITOU. REIS. AT –TM. 9.ABIMEES. SU. ND. 10.BRAISE. RG. ETS. 11.LISE. STRABISME.
10.AUSSI. COURBAT. 11.IR. TETON. GIT. AN. 12.RIS. NIL. SIR. 13.EE. 12.EM. RD. RATATINEE. 13.SASSRAI. RE. 14.DO. CEINT. SAO.
AA. INDEMNES. 14.ROB. LEI. TEE. AS. 15.ESSORERAIS. ECOT. 15.RETOURNEMENT. ST. SOLUTION N° 3223
HORIZONTALEMENT
I- TRIMARDEUR. II- ROTURIER. III- ICI - AS.
Biffe Tout N° 2294 ABRASIF - ALLUMETTE - BEGONIA - BREF - IV- PONCTUELLE. V- LUE - ENTEE. VI- RAS - EGAL.
CHAOS - COALISER - DECHARGE - VII- CRAN - ARS. VIII- NIMBE US. IX- TETE - USITE.
E V N E R E U O H C E G N S R RÈGLE DU JEU X- AVERES - LES.
DROITIER - ECHOUER - EPERDU - FILTRAGE
G R O L G S H E R I F O U O E Biffer tous les mots de la
- FRITE - GANDIN - GOURDE - HAILLON - VERTICALEMENT
R H L A T A E U S S I U D U I liste que vous retrouverez 1- TRIPLICATA. 2- ROCOU- EV. 3- ITINERANTE. 4- MU
HASE - IMPOSER - ISSUE - LANCE - LUCIOLE
dans la grille, en utilisant - ANTIER. 5- ARETES. 6- RI - UN - ABUS. 7- DELETE-
A E L N E A R V A T G R R L T - MINCEUR - MUET - PALETOT - PNEU -
tous les sens possibles. RES. 8- ER - LEGS - IL. 9- ALEA - UTE. 10- RASE -
H T I C U O T T A B A D E A I Les lettres qui n'auront RAMBARDE - RHETEUR - SHERIF - LESES.
C E A E M O B C L L R E P G O pas été cochées serviront SOULAGER - TENIA - TOMETTE - VALET -
VOCATION - VRILLER - VULGATE
E U H B T E O E L I E A E E R à former le mot défini ci Fléchés Express N° 2294
D R R E G V T U N V F T S R D dessous.
chose non pièce de et la suite instrument
L E L O F T M P I U R V E I Y réalisable soutien d’optique sur la rose
DEFINITION :
F A N R E E T N D L U R L M F preneur affluent des vents
P I I M T C I E N G E I O P A qui paralyse le nerf va- copie sans bornes de son de l’Eure
A T O T Q U H U A A C L I O I gue (11 lettres)
E T E E S A H A G T N L C S N Solution Biffe Tout
R A M B A R D E O E I E U E E précédent :
R E S I L A O C E S M R L R T COORDONNÉ petits êtres
marins

Tout Codé N° 2294 En vous aidant de la définition du mot encadré,


complétez la grille, puis reportez les lettres cor-
bien lisse

définition respondant aux bons numéros dans les cases ci-des- coule en
du mot encadré sous et vous découvrirez le nom d’un personnage Ethiopie

Action révélatrice d’un caractère fondateur bouc

1 2 3 1 4 5 6 7 7 10 9 2 note de l’empire émissaire pige excite


ottoman machine
hydraulique
10 11 10 12 6 9 13 10 9 2 6 7
débris de
fleuve
choses
12 4 10 12 10 10 14 4 5 13 10 côtier
brisées
défalquant
13 3 2 6 13 3 2 6 3 10 9 romain
d’une seule
6 14 10 9 14 2 15 9 6 10 boucher
couleur

7 14 9 13 13 2 3 10 10 9 fleuve
russe
16 6 10 2 7 6 11 6 12 6 7

4 12 2 13 17 10 18 10 12 2 personnel
F
19 4 3 13 10 7 3 2 13 6 4 12
ville de
Moldavie corps
19 5 10 3 6 3 13 3 4 12 20 manche chimiques
C anglaise
10 6 14 10 3 2 9 10 12 10 Nogoya félin
s’y mire d’Asie
porte-
10 3 12 10 9 13 4 paresseux
plume

1 5 10 18 2 3 2 charge de commu-
baudet nauté
SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : SCENE - RICHARD GERE
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS :
gaine aride
HORIZONTALEMENT : MAJUSCULE / CERTIFIE / ETR / OC / IENA / LEI / TOM / TAO /
NIFE / GIT / ANA / SAINE / AD / REER / PIECES / RN / SAINTE / FER / SN / IE / SU / TENES.
VERTICALEMENT : FACTIONNAIRES / JEREMIADE / RU / PUR / CS / STRATES / EAST /
ICI / ARSINE / UFOLOGIE / ALICE / INERTIE / EE / INTERNEES. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 28

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT AÏN TÉMOUCHENT BLOC-NOTES
Les bémols du Festival culturel
européen Une journée en espagnol n THÉÂTRE
Festival du théâtre
professionnel
Le Festival culturel européen, dont l’Algérie était l’hôte de cet ●La cutlure ibérique était présente pour une journée fortement Théâtre national algérien
évènement, a connu un grand succès de par les affiches pro- Square, Port Saïd, Alger
posées tout au long des soirées, mais a énormément déçu sur appréciée par les Témouchentois. Ce soir à 20h
le côté organisationnel. En effet, programmé à la salle Ibn Représentation de la pièce
Zeydoun, bon nombre de spectateurs n’ont pu avoir accès Massri du Théâtre
faute de place. Il fallait se déplacer quatre, voire cinq heures national algérien
avant chaque concert pour pouvoir espérer décrocher une
place. D’ailleurs, lors de la soirée de clôture avec le groupe n VENTE-DEDICACE
Gaâda Diwan de Béchar, les organisateurs étaient obligés de * Librairie La Plume d’or
retransmettre le concert sur écran au niveau de la salle Cos- 28, rue Ben M’hidi
mos. Une parenthèse qui a faussé le déroulement d’un évène- (piétonnière)
ment qui était tant attendu. Béjaïa, centre-ville
Demain de 10h à 12h et de
14h à 16h
Fausse alerte à la grippe porcine Les journalistes,
à Relizane chroniqueurs et auteurs,
Chawki Amari et Kamel Daoud
Le ressortissant canadien admis en urgence, avant-hier, à signeront leurs ouvrages et
l'EPH Mohamed Boudiaf de Relizane, n'est finalement porteur animeront une rencontre
d'aucun signe clinique lié à la grippe porcine, apprend-on du littéraire
DSP de la wilaya. Le technicien en question, employé au sein * Librairie du Tiers-Monde
de l'entreprise chinoise chargée de la réalisation du tronçon Place de l’Emir Abdelkader,
de l'autoroute Est-Ouest à Relizane, a effectivement été trans- Alger
féré de la base vie sise à Sidi Saâda, dans la daïra de Yellel Demain à 14h30

PHOTO : D. R.
vers l'hôpital, souffrant d'une hyperthermie, mais ne présen- L’auteur Sid Ahmed Ghozali
tant aucun symptôme en liaison avec cette pandémie, devait signera
rassurer le DSP. Ainsi, la rumeur ayant fait le tour de la ville son ouvrage Question d’Etat
telle une traînée de poudre, inquiétant toute la population, (entretien avec Mohamed

A
ïn Témouchent a connu la première retombée son, images choc sur plans serrés et éclairage parfois Chafik Mesbah)
n'est finalement et heureusement qu'une fausse alerte. du projet Medgaz, le pipeline aboutira sur sa chiche. L'Orphelinat en use plutôt pour tendre vers le paru aux éditions Casbah
côte, sur laquelle la station de compression du fantastique, mais sans être pleinement de ce genre. *Librairie 1000 Feuilles
Cinq sites historiques proposés gaz en direction de l'Espagne est en érection. Mais
contre toute attente, ce premier gain n'est pas écono-
L'on n'est pas loin de Stanley Kubrick avec Bayouna.
On y vogue entre réalité, fiction et irrationnel pour
26, rue Khelifa Boukhalfa,
Alger
à la classification à El Oued mique mais culturel, puisque Témouchent est la pre- nous mettre en plein dans un questionnement méta- Demain de 14h30 à 17h30
mière wilaya de l'Oranie vers laquelle s'est déployé, physique, le tout à travers un subtile palimpseste des Mme Assia Sadoun Chaïb Draâ
La Direction de la culture d'El Oued vient de proposer la classi- pour une journée, le Festival espagnol en Oranie, une aventures d'un célèbre personnage, Peter Pan, cela à et Youcef Merahi signeront
fication de cinq sites historiques situés dans différentes ré- manifestation dont c'est la 5e édition et qui, jusque-là, la différence qu'il n'y est pas question de méchant pi- leurs ouvrages
gions de la wilaya. Cette opération, pour laquelle le service du était confinée à Oran. Au programme, en matinée, rate, le protagoniste étant la vie où la mort, l'une se respectifs La Singerie de Sidi
patrimoine culturel d’El Oued fonde de larges espoirs d’obte- une conférence sur l'architecture, donnée par José confondant avec l'autre. Il n’est pas alors étonnant Fredj et Post Scriptum
nir l’aval de la direction de la protection réglementaire des Galvan, le directeur de l'Institut Cervantès d'Oran, qu'il ait glané sept trophées sur les 28 à la cérémonie parus aux éditions Casbah
biens culturels au ministère de tutelle, devrait permettre la également architecte et auteur de plus d'une trentaine des Goyas, une manifestation annuelle par laquelle * Librairie Socrate
classification de sites en patrimoine national. Elle devra de publications. l'Académie des arts et des sciences cinématogra- 6, rue Omar Chérif Zahar,
permettre également, selon la même source, la réalisation Dans son propos, il a mis en exergue les points com- phiques d'Espagne récompense le cinéma espagnol. Alger
d’études de restauration et de réfection avant le lancement ef- Demain à 14h
muns et les différences entre cette discipline et les L'on ne peut manquer de noter également la presta-
fectif des travaux de réhabilitation de ces monuments. Ces Mohamed Magani signera
techniques et arts qui lui sont voisins. tion de Belén Rueda sur laquelle repose le film. son ouvrage La Fenêtre rouge
lieux constituent un legs important témoignant de l’histoire Mais c'est plus sur la valeur esthétique des ouvrages Elle y est époustouflante de vérité, comme elle l'est
ancienne de la région de Oued Souf. paru aux éditions Casbah
et moins sur leur solidité et fonctionnalité que l'ac- par le sublime négligé dont savent se parer les * Espace Noun
cent a été mis. Exemples à l'appui, le spécialiste rap- grandes actrices du cinéma espagnol, ce qui les dis- 9, rue Rabah Noël
L'acteur Peter Falk «Columbo» porta les tendances actuelles qui ne se suffisent plus tingue du surfait de la femme objet qu'Hollywood Demain à 15h
de susciter une émotion esthétique, mais l'interroga- s'ingénie à perpétuer. Omar Mokhtar Challal
souffre de démence tion et la remise en cause avec des ouvrages, qui sont Enfin, au dernier moment de la journée, un concert signera son ouvrage
Peter Falk, célèbre dans le monde entier
plus de l'ordre de la sculpture que de la construction. qui a mis à l'honneur la guitare, un instrument carac- Talghouba, histoire romancée
Assurément, les réflexions de José Galvan ont été téristique de la culture ibérique. de la vie de Abdelhamid
pour son rôle dans la série Columbo, a été
très opportunes pour rappeler par contraste l'insigni- Cependant, le programme présenté par le maestro Benzine paru aux éditions
placé sous la curatelle de sa femme en rai- Casbah
fiance, pour ne pas dire la laideur de notre urbanis- Jorge Orozco a pris soin de s'écarter des sentiers bat-
son de la démence dont souffre l’acteur * Librairie Générale d'El Biar
me, à l'heure où l'Algérie est en train de construire tus et de l'idée commune que l'on se fait de l'art de la
américain de 81 ans. La juge a donné rai- Demain à partir de 14 h 30.
son à l'épouse de Peter Falk depuis
bien plus que ce qui a été édifié depuis son indépen- guitare en son pays. Il n'a point été question de mu-
dance. Le second mouvement de la journée a conti- sique festive mais d'intériorité à travers un très éclec- 4, bd Djillali Bounaâma, place
32 ans, Shera Falk, qui s'affrontait en justi- Kennedy
ce avec la fille adoptive de la star, Catheri-
nué à cultiver l'émotion avec la projection d'un film tique choix d'œuvres, tant dans leur variété que dans
si inclassable, qu'aucune des présentations, que nous la nationalité de leurs compositeurs et de leurs Djamel Mati signera son
ne Falk, sur la question d'une mise sous roman LSD
curatelle. Catherine Falk assurait que son père devait être ain- avons au préalable consultées, ne rend justice. sources musicales d'inspiration parfois éloignées de
si protégé «d'influences néfastes» et réclamait le rôle de cura- Orfanato, de Jose Antonio Bayona, n'est surtout pas leur culture d'origine. A quand une prochaine jour-
n EXPOSITION
trice. Shera Falk s'opposait à une mise sous curatelle, mais un film d'épouvante, même si les ingrédients du gen- née ? José Calvan s'est engagé, pour peu que les au-
avait demandé le cas échéant d'être nommée elle-même cura- re y sont. Suspense suivi ou précédé d'un rythme torités en charge de la culture le veuillent, d'une pré- Galerie Gaïa
faussement apaisant, portes qui s'ouvrent sans rai- sence, voire d'un échange culturel raffermi. M. Kali 16 lots Saïd Hamdine
trice. Peter Falk a incarné le lieutenant Columbo dans plus de
Hydra, Alger
70 téléfilms diffusés entre 1968 et 2003. Mais sa carrière Jusqu’au 11 juin
n’avait pas attendu l'inspecteur à l'imperméable mastic, au ci- TIZI OUZOU Exposition picturale de
gare et à la grimace pour décoller, puisqu'il a été nommé deux Abderrahamne Chaouane
fois aux Oscars dans la catégorie du second rôle. Né en sep-
tembre 1927 à New York, Peter Falk, devenu borgne à l'âge de
trois ans des suites d'un cancer, a commencé à travailler à la
télévision en 1957.
«Travaillons sans fumée» intitulée «Reliefs»
* Village des artistes, Zéralda
Exposition picturale
collective (atelier n°26) de

Suicide d’une jeune fille à Bouira


L e Club sportif de la faculté de
médecine de Tizi Ouzou,
dans le cadre de son activité
treprises et des administrations,
qui a été ratifiée par Monsieur le
président de la République en
à arrêter de fumer par, entre
autres, la création d'une salle de
gym proche ou à l'intérieur du
Aïdoud, Aït El Hara, Djemaï,
Hiou,Sergoua et Zoulid et
«Travaillons sans fumée» et à 2006. De ce fait, nous avons dis- ministère, la suppression de individuelle de Bourdine
Une jeune fille âgée de 20 ans, habitante d'Aghbalou (70 km l'occasion de la Journée mondiale tribué plus de 500 questionnaires toutes formes de cendriers dans (atelier n°28)
à l'est de Bouira), a trouvé la mort dans la matinée de di- de lutte contre le tabac, a réussi à et n’avions reçu que 338 ré- tous les bureaux administratifs du Les expos durent jusqu’au
manche après s’être pendue en son domicile familial. approcher près de 3100 tra- ponses. La majorité écrasante ministère et, pourquoi pas, l'ap- 30 juin
Les membres de sa famille, qui l'ont découverte juste après vailleurs au niveau de 5 entre- était constituée de non-fumeurs, plication ferme de la loi interdi- de 14h à 20h
qu'elle se soit mise la corde au cou, n'ont malheureusement * Galerie Dar El Kenz
prises, à savoir le ministère de réclamant le droit d'avoir un mi- sant la consommation du tabac 16, lot Ben Haddadi (à côté
pas pu la sauver, elle est morte lors de son transfert en urgen- l'Energie et des Mines, Sonatra- nistère sans fumée de tabac», dans les bureaux avec des sanc-
ce à l'hôpital, apprend-on de sources locales. de Dar Diaf)
ch, Fital (filiale textile du groupe précise le directeur du projet, Dr tions dissuasives. Jeudi 4 juin à 15h
Par la suite, le corps inerte de la jeune fille a été transféré pour Texmaco), l'Entreprise nationale Ghazi Mouloud, en signalant que En utilisant ces procédés, le Club
les besoins d'une autopsie. Les éléments de la Gendarmerie Vernissage de l’exposition
des peintures et la Socothyd. cette action a bien été appréciée sportif souhaite arriver à avoir un picturale de Valentina
nationale ont ainsi ouvert une enquête pour élucider les cir- «Notre travail a consisté à sensi- par la majorité des travailleurs, ministère à 100% sans fumée Ghanem Pavlovskaya
constances exactes de ce drame, apprend-on. A noter qu'il biliser les travailleurs du ministè- exception faite par les fumeurs d'ici la fin de l'année, mais avec la intitulée «Tomber des nus»
s'agit là du deuxième acte du genre enregistré au cours de ce re sur les méfaits du tabagisme, qui la trouvaient sans importan- forte contribution des hauts res- * Musée du Bardo
mois au niveau de cette commune rurale. surtout passif. Nous leur avons ce, vu leur dépendance au tabac. ponsables, notamment le mi- 3, rue Franklin D. Roosevelt,
Le premier étant enregistré le 11 mai dernier au niveau du vil- fait savoir qu'en Algérie, il existe Le Club sportif propose ainsi nistre pour qui un compte rendu Alger
lage Ivahlal, où un jeune homme âgé de 24 ans a été décou- une loi interdisant la consomma- quelques solutions qui pourraient portant sur toute cette action a été Exposition «Acquisitions
vert pendu à un arbre. tion du tabac à l'intérieur des en- être utiles pour aider les fumeurs remis. D. K. 2007-2008»
El Watan - Mercredi 3 juin 2009 - 31

SPORTS
FOOT DER À J-4 DE ALGÉRIE - ÉGYPTE SID ALI LEBIB
«Non à l’exclusion
Les Verts affichent complet
◗ LE MC ALGER s'est assu-
ré les services du maître à
jouer du NA Hussein Dey, Bi-
lel Attafen. Celui-ci devait
signer, hier, un contrat de discriminatoire ! »
deux ans au profit du Doyen.

L
C'est la deuxième recrue e Comité
mouloudéenne après l'en- olym-
gagement en début de se- pique al-
maine de Senouci (ex- gérien (COA)
USMB). Ainsi, le MCA n’est pas près
devrait effectuer son stage d’en finir avec
d'intersaison en France la pénible si-
(Aix-en-Provence). K.Y. tuation qu’il
traverse depuis
◗ LA JSM BÉJAÏA a réussi à quelques mois.
convaincre trois de ses La correspon-
meilleurs éléments de rester dance adressée

PHOTO : EL WATAN
au club en prévision de la sai- le 27 mai 2009
son prochaine. Ils s’agit en ef- par l’ancien
fet de Messali, Megateli et président de
Boulemdais qui ont rempilé cette instance
officiellement. Ils ont renou- et ex-ministre
velé leurs contrats dimanche de la Jeunesse

PHOTO : B. SOUHIL
soir. Les joueurs en question et des Sports, Sid Ali Lebib, au secrétaire général du
viennent ainsi de mettre fin au COA en est une preuve supplémentaire. Dans sa missi-
suspense qui a entouré leur ve, l'intéressé a déclaré : «Je viens d’apprendre le main-
avenir au sein de l’équipe bé- tien de l’exclusion des fédérations du cyclisme, d’escri-
jaouie, puisque leur départ a me et de golf, représentées respectivement par
été évoqué suite aux contacts Les coéquipiers de Ziani regagneront le pays vendredi prochain Fezouine, Abidat et Djoudi, accompagnés de leurs bu-
qu’ils ont eus avec la JSK, le reaux élus démocratiquement et conformément à la ré-

L
es retrouvailles algéro-égyp- hier soir. Ils sont les derniers arri- locale (1-0), les hommes de Has-
MCA, l’USMA et l’ESS. L. H. tiennes approchent à grands vés après Mansouri, Ziani, Bou- san Shehata sont revenus au Caire glementation en vigueur, notamment le décret 05/405.
pas, les deux nations vont guerra et Ghilas qui ont, comme pour leur dernière étape de prépa- Fidèle à ma démarche et à mes principes évoqués à
◗ AHMED MEKEHOUT est sur croiser le fer, dimanche prochain prévu, rallié Toulon lundi dernier. ration d'avant Algérie - Egypte. maintes reprises concernant la non-exclusion discrimi-
le point de finaliser son retour en nocturne (20 h), sur le terrain du C'est dire que l'entraînement prévu Depuis hier, 28 joueurs sont en re- natoire des membres de droit, dûment reconnus par
au Chabab de Belouizdad. Les stade Tchaker de Blida dans le hier au stade Giminos devait s'ef- groupement au Caire ; 23 joueurs l’autorité publique représentée par le ministère de l’In-
dirigeants du Chabab et le cadre de la seconde journée des éli- fectuer avec la présence de tous les seulement effectueront le déplace- térieur et de la Jeunesse et des Sports. Je me vois
joueur en question ont réussi minatoires unifiées de la CAN et joueurs. Saâdane axe actuellement ment à Alger vendredi prochain. contraint de ne pouvoir cautionner l’AG du 4 juin 2009.
à trouver un accord. La signa- du Mondial 2010. son travail sur le volet psycholo- Le groupe est au complet après Tout en réitérant mon souhait de voir régner une atmo-
ture du contrat serait prévue Chaque équipe a concocté son plan gique, un facteur important, voire l'arrivée des pensionnaires d'Al sphère de rassemblement, de concorde, de quiétude et
la semaine prochaine. Mais le d'action pour être prête le jour J. déterminant en prévision de la jou- Ahly, à savoir Ahmed Fethi et Ah- de légalité telle que prônée par la Charte olympique et
CRB se doit de ramener la Rabah Saâdane, compte tenu du te de ce dimanche. med Hassan. rappelée par la dernière correspondance émanant du
lettre de libération de Meke- grand engouement qu'a suscité ce Le coach n'a cessé de mettre en Cependant, l'entraîneur Hassan président du CIO, S.E.M J. Rogge au ministre de la Jeu-
hout toujours sous contrat choc nord-africain depuis plu- avant «les bonnes conditions dans Shehata est au centre d'une polé- nesse et des Sports. Devant une telle situation qui de-
avec l’USM Annaba jusqu’en sieurs semaines, a pris refuge avec lesquelles se préparent ses joueurs mique largement reprise par les meure non défendable et pour laquelle aucune complai-
2010. Quant à Henkouche, il ses poulains dans la région toulon- et l'esprit de responsabilité qui les médias locaux. Shehata a été criti- sance ne peut être tolérée, si aucune décision de
restera officiellement au CRB naise (sud de la France), plus préci- anime, eux qui sont décidés à ga- qué avec virulence par l'entraîneur reconnaissance des fédérations citées n’est prononcée
la saison prochaine. K. T. sément au luxueux centre de Cas- gner contre l'Egypte». Les coéqui- de Harass El Houdoud, Tarek en leur faveur, je me trouverais contraint de retirer, dere-
tellet. piers de Karim Ziani rejoindront Achiri, qui l'a accusé de vouloir sa- chef, ma candidature de la présidence du COA». A. B.
◗ ABDELHAK BENCHIKHA n’a Les Verts se préparent loin de la vendredi le pays pour peaufiner boter son équipe en convoquant
pas encore tranché quant à
son avenir avec le Club Afri-
pression populaire. Ils ne retourne-
ront au pays que vendredi pro-
leur préparation dans le centre
sportif de la première Région mili-
ses joueurs pour le stage d'Oman,
privant ainsi le club Harass El COA
cain (première division tuni-
sienne). Sollicité pour une
prolongation de contrat, Ben-
chain, 48 heures seulement avant la
confrontation. Depuis hier, le
contingent des Verts a affiché com-
taire (Blida). Saâdane y a program-
mé une conférence de presse pour
samedi.
Houdoud de ses meilleurs joueurs
en coupe de la CAF. Shehata a
condamné la réaction d’Achiri.
3 candidats en lice
chikha a demandé un délai de plet avec l'arrivée du pensionnaire Conséquence, la fédération égyp-
réflexion d’autant plus qu’il
serait convoité par la FAF pour
de Sienne (Italie), Abdelkader
Ghazal, et de celui d'AEK Athènes
SHEHATA SOUS PRESSION
De leur côté, les Egyptiens se pré-
tienne a sanctionné ce dernier et
ouvert une enquête. La télévision
L es élections au Comité olympique algérien se tien-
dront demain 4 juin 2009. C’est ce qu’a annoncé le
COA à travers un communiqué adressé aux rédactions
driver l’équipe nationale B (Grèce), Rafik Djebbour. Rafik parent dans la discrétion. Après un égyptienne a tenté, hier, de calmer dans lequel sont précisées les différentes étapes qui
(réservée aux locaux). Saïfi, non concerné par le rendez- stage de quelques jours à Mascate le jeu en insistant sur le fait de aboutiront à l’élection du nouveau président et du bu-
Benchikha est rentré hier au vous égyptien pour cause de sus- (Oman), ponctué par un match veiller, avant tout, sur les intérêts reau. Dans le communiqué, le COA indique : «Aucune
pays où il a été accueilli à son pension, a retardé son arrivée pour amical remporté face à la sélection du pays. K.Y. présence de personnes étrangères à l’assemblée généra-
arrivée à l’aéroport par un di- le ne sera autorisée dans l’enceinte du COA pendant
rigeant du CRB.

◗ LA FIN DU CHAMPIONNAT
D. A.
LE MESSAGE DE DJIAR toute la durée des élections. L’assemblée générale sera
consacrée exclusivement au point pour lequel elle a été
convoquée.» Pour rappel, il y a trois candidats à la prési-
la saison prochaine intervien-
dra avant le 15 mai 2010, a-t- A l'issue de la cérémonie d'ouverture de la saison es-
tivale dans la wilaya de Tipaza, après avoir félicité
les autorités locales de la wilaya pour tous les efforts
et des joueurs pour préparer ce match dans de bonnes
conditions, mais je dois dire que ce n'est qu'une ren-
contre de football, et par conséquent que la meilleure
dence du COA, il s’agit de Bensalem Abdallah, Belhadj
Mohamed et Lebib Sid Ali. K. G.
on appris de sources proches
déployés en matière de développement du secteur de la équipe gagne. Il est évident que mon souhait est de voir
de la Ligue nationale de foot-
ball (LNF). C’est la Fédération jeunesse et des sports, d'une part et d'autre part après
avoir félicité les supporters, dirigeants et joueurs de
notre équipe gagner ce jour-là et remporter ce duel.
Mais je dois dire aussi aux supporters de notre équipe BOXE
internationale de football qui
est à l’origine de cette déci-
sion et ce, après avoir instruit,
l'USMM Hadjout pour leur accession, le ministre de la
Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, a tenu à lancer
un appel aux supporters des Verts à la veille de la ren-
nationale, que l'Egypte est un pays ami. On doit bien
accueillir nos invités et frères égyptiens, en leur offrant
un bon séjour chez nous. Ce n'est qu'un match après
Tizi Ouzou abrite
en raison du déroulement du
mondial sud-africain lors de
l’été 2010, toutes les fédéra-
contre qui opposera le onze national aux Pharaons
d'Egypte. «Je suis un ancien sportif, l'Etat a mis tous
tout. J'insiste sur le fair-play, tout en souhaitant une
bonne réussite à nos joueurs», dira le ministre de la la coupe d’Algérie
les moyens à la disposition du staff technique national Jeunesse et des Sports. M'hamed H.
tions sportives de terminer La salle OMS Tazrout à Tizi Ouzou abrite depuis lundi
leurs championnats respec- la phase finale de la coupe d’Algérie seniors, une com-
tifs avant la date sus-indi-
quée. A. S.
VOLLEY-BALL : ÉLIMINATOIRES DU MONDIAL pétition qui s’étalera sur quatre jours. Les trois premiers
seront consacrés aux éliminatoires. Les finales sont pro-

◗ L’ACADÉMIE du Paradou
AC est invitée à participer au
L'Algérie dans le groupe D grammées pour jeudi 4 juin. La Fédération a confié l’or-
ganisation de cet événement à la Ligue de wilaya de Tizi
Ouzou pour les efforts que cette dernière a consentis de-
jubilé de l’ancien joueur de
l’ASO Chlef des années 1980,
Mustapha Meksi, programmé
Q ualifiée pour le dernier tour
des éliminatoires du Mondial
de volley-ball prévu du 14 au 16
doutable des adversaires des Verts,
est en train, sous la houlette de son
coach Veljeko Basic (Franco-Ser-
figurent dans le groupe C, aux cô-
tés de l'Egypte (championne
d'Afrique 2007) et du Botswana.
puis des années dans le domaine de la boxe. C’est un en-
couragement qui oblige la ville hôte à redoubler d’ef-
forts pour être à la hauteur de la confiance placée en elle
demain à 19 h au stade Moha- août prochain à Tunis, la sélection be ), de mettre les bouchées Un troisième tournoi (groupe E) par les responsables de la boxe algérienne. Les amateurs
med Boumezrag. L’Académie algérienne a été classée, au terme doubles en perspective de ce ren- sera organisé du 21 au 23 août à du noble art seront donc servis, surtout que la Ligue de
du PAC donnera la réplique du tirage au sort, dans le groupe D. dez-vous. La sélection tunisienne Yaoundé avec le Cameroun, Tizi Ouzou sera au rendez-vous comme elle l'a toujours
aux Chélifiens. Le public local Les Verts évolueront aux côtés de va livrer des matchs amicaux face l'Afrique du Sud, l'Ile Maurice et le été jusque-là avec les différentes compétitions qu'elle
va certainement savourer le la Tunisie (vice-championne à la Macédoine et participera aux Zimbabwe. Lors du Mondial, le avait organisées sur le même site dont au moins trois
beau football produit par les d'Afrique), du Kenya et du Mo- JM de Pescara (Italie). continent africain sera représenté championnats continentaux et un championnat mondial
Pacistes. K. T. zambique. La Tunisie, le plus re- Par ailleurs, le Maroc et le Nigeria par trois pays. N.M. professionnel de boxe. M. R.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mercredi 3 juin 2009

CRASH DE L’AIRBUS A-330 D’AIR FRANCE COMMENTAIRE

Les mystères Fourmilière


d’une disparition L
Par Zine Cherfaoui
'affaire des 900 millions d'euros transférés illégale-
ment à l'étranger, évoquée par El Watan dans son édi-
tion d'hier, pose immanquablement le problème de
l'efficacité des institutions chargées de lutter juste-
●L’hypothèse de la foudre ne peut expliquer à elle seule la disparition de l’avion, ment contre le grand banditisme financier.
selon des experts aéronautiques. Que l'on s'entende bien. Il ne s'agit pas, ici, de jeter l'opprobre
sur les milliers de femmes et d'hommes qui, chaque jour,
Paris aérien du Sénégal, une zone de combattent au péril de leur vie et souvent avec des moyens ru-
De notre bureau turbulences où se rencontrent des dimentaires les dangereuses maffias algériennes. Mais
masses d'air des hémisphères convenons quand même que dans cette affaire de transferts

L
es experts aéronautiques ne nord et sud et appelée «pot au illégaux nous n'aurions vu que du feu, si les autorités espa-
donnent aucune explica- noir». Le ministre en charge des gnoles et émiraties n'avaient pas tiré la sonnette d'alarme. Et
tion, mais n'évacuent aucu- Transports, Jean-Louis Borloo, encore, il est fort à parier que les 900 millions d'euros dont on
ne hypothèse. Les débris d'avion n'exclut «aucune hypothèse», y parle ne constituent que la face apparente de l'iceberg. C'est là
découverts hier par l'armée de compris «la piste terroriste». Le que ce n'est pas normal.
l'air brésilienne et qui pourraient Premier ministre, François Il est en effet inadmissible que ces transferts illégaux de devi-
être ceux de l'A 330 d'Air France Fillon, qui s'exprimait devant ses aient eu lieu sur des périodes assez longues sans que per-
disparu constituent «une piste l'Assemblé nationale a déclaré sonne s'en soit rendu compte. Cela est d'autant plus inadmis-
très sérieuse», a estimé l'état-ma- qu'«aucune piste n'était pour l'- sible dans la mesure où ces devises servent soit à financer le
jor français des armées, interrogé heure privilégiée». «Notre seule terrorisme, soit à blanchir des avoirs douteux. Et dans les
par l'AFP. Pour la plupart d'entre certitude, c'est qu'il n'y a pas eu deux cas, c'est de la sécurité nationale dont il est question.
eux, l'hypothèse de la foudre ne d'appel de détresse envoyé par A partir de là, une question se pose : l'Etat place-t-il vraiment
PHOTO : AFP

peut expliquer à elle seule la l'avion, mais des alertes automa- la lutte contre la corruption au titre de ses priorités et a-t-il ré-
disparition de l'avion. Les indices tiques régulières pendant trois ellement encore le pouvoir de combattre ce fléau qui a prati-
dont disposent les enquêteurs du minutes indiquant la mise hors quement gangrené toute la société ? Nous en sommes cons-
Bureau enquête accident (BEA) service de tous les systèmes». En cients, la question est grave. Voire très grave. Mais comment
sont pour l'instant très minces : l'emploi des matériaux composi- pendant un mois, peut fournir fin de journée, l'armée de l'air ne pas se la poser lorsque tout le monde sait que ce business
une dizaine de messages automa- tes dans d'autres parties des appa- toutes les informations. Les brésilienne a affirmé avoir dé- profite, entre autres, à de hautes personnalités de l'Etat. Des
tiques envoyés par l'avion et si- reils. L'airbus A 330 ne compte conditions météo très exécrables couvert de «petits débris» d'un personnalités qui, quelles que soient les accusations qui pè-
gnalant des dysfonctionnements que 10 % de composites. Le mé- dans la région gênent énormé- avion dans l'Atlantique, à 650 km sent sur elles, continuent tranquillement à se remplir les po-
majeurs de ses systèmes. La tech- tal produit un effet «cage de Fara- ment le travail des équipes de re- au nord-est de l'île de Fernando ches en toute impunité. Qu'on le veuille ou non, ce genre de
nologie actuelle permet aux day» : la foudre entre par un côté cherche. Les investigations se de Norohna, mais sans pouvoir questions graves, l'opinion publique continuera à se les poser
avions de gérer les conditions cli- et sort par l'autre. Les avions de li- concentrent sur la zone où l'appa- encore confirmer qu'il s'agit de tant qu'on continuera en haut lieu à faire uniquement dans la
matiques les plus extrêmes. L'os- gne sont foudroyés, en moyenne, reil a disparu, à 1100 km de la l'airbus. Les recherches se pour- «parlotte». Cela changera peut-être lorsque l'Etat aura décidé
sature des avions est toujours une fois toutes les mille heures de ville de Natal, sur la côte nord-est suivent toujours. d'agir et de donner, quoi qu'il en coûte, un grand coup de pied
construite en aluminium, malgré vol. Seule la boîte noire, qui émet du Brésil, et à 100 km de l'espace RémiYacine dans la fourmilière.

ÉRUPTION DU VOLCAN LE MONT KARANGETAN INFO DERNIÈRE


DES CENTAINES DE PERSONNES ÉVACUÉES EN INDONÉSIE VIOLENCE CONJUGALE - Plus de deux femmes sur trois acceptent
qu'un mari puisse battre sa femme, selon les résultats de la troisième

P lusieurs centaines de personnes ont été volcanologie indonésienne, Surono, «le vol- geois», a dit cette source. «Près de 300 villa-
évacuées après l'entrée en éruption d'un can est entré en éruption, a creusé un cratère, geois ont fui leur domicile sur les pentes de ce
volcan, le Mont Karangetan, situé dans le et a commencé à dégager des cendres noires volcan après son entrée en éruption», a affir-
enquête nationale à indicateurs multiples (MICS3) pour la période
2006-2009. L'enquête révèle que les raisons avancées par les
femmes qui disent accepter qu'un mari puisse battre sa femme sont :
nord de l'île de Sulawesi (Célèbes), en Indo- accompagnées de laves». Les vulcanologues mé de son coté le responsable en chef de l'a- si elle sort sans le lui dire, si elle néglige les enfants, si elle se dispute
nésie, ont indiqué hier les autorités locales. ont recommandé l'évacuation de quelque 700 gence provinciale de la gestion des désastres, avec lui, si elle refuse d'avoir des rapports sexuels et si elle brûle la
Les autorités indonésiennes ont relevé le ni- personnes habitant sur les pentes de ce volcan Arnold Poly. Le Karangetan, haut de 1827 m, nourriture. L'acceptation de la violence conjugale «est plus
veau d'alerte autour de ce volcan qui est entré particulièrement actif, situé sur l'île peu peu- a commencé à cracher dimanche de la lave et généralisée à l'est du pays par rapport aux autres régions, où 78,9%
en éruption en crachant de la lave et des pan- plée de Siau. A cet effet, l'agence de volcano- des débris incandescents à plus de 2 km du acceptent qu'un mari batte sa conjointe pour l'une des raisons
aches de fumée. Selon le chef de l'agence de logie a «recommandé l'évacuation des villa- cratère. R. N. évoquées». Des différences «notables» sont observées également,
selon le milieu de résidence, puisque l'enquête fait ressortir une plus
grande acceptation du phénomène en zone rurale avec 74,6% contre
POINT ZÉRO 62,7% en zone urbaine. Les femmes mariées au moment de l'enquête
sont «relativement» plus nombreuses à accepter cette pratique que
les célibataires et les femmes divorcées ou veuves.
35 millions de Cambodgiens en Algérie Par Chawki Amari MÉTÉO AU J O U R D ’ H U I

C
ontrairement à ce que son nom indique, Mohamed avoir rendu quelques services diplomatiques ? Pour un haut
Bedjaoui n'est pas de Béjaïa. Aux dernières nouvelles, il ne cadre de l'Etat qui était encore il y a quelque temps le premier ALGER : 28° ORAN : 27°
serait même pas de Tlemcen puisqu'il est tout simplement ambassadeur du pays, il y a un gros problème d'éthique. Mais on
Cambodgien. Agé de 80 ans, cet ancien ministre algérien de la se rappelle de cette phrase, lors de la reconduction du président
CONSTANTINE : CHLEF : 33°
Justice, dans les années injustes (de 1964 à 1970), artisan de la Bouteflika en 2004 ; en privé, il avait dit que «même s'il ne
légalisation des taux gonflés à l'hélium du président Bouteflika passait pas, il le ferait passer». Cet aveu d'un président du 27°
(2004) et ministre des Affaires étrangères (jusqu'en 2006), s'est Conseil constitutionnel, censé garantir la loi et la neutralité, en dit
porté candidat à la tête de l'Unesco. Mais comme il ne s'entend long sur le personnage, qui aurait pu aujourd'hui répéter le même SÉTIF : 27° EL OUED : 38°
plus avec son «frère» Bouteflika qui lui a retiré tous ses avantages genre de phrase, «je passerais, quitte à devenir Cambodgien».
liés à la fonction, il a préféré devenir Cambodgien, d'autant que Et si elle en dit long aussi sur ceux qui nous gouvernent et ne ANNABA : 25° DJANET : 40°
l'Algérie a préféré soutenir à la présidence de l'Unesco la ratent aucune occasion pour fustiger les harraga et les
candidature de l'Egyptien Hosni Farouk. Fin de l'histoire et début condamner à la prison, elle en dit long également sur ceux qui les
de la morale. Un ministre des Affaires étrangères, doublé d'un nomment et les connaissent très bien. Cas de figure, et si les BÉJAÏA : 26° ADRAR : 44°
président du Conseil constitutionnel, peut-il se présenter sous le 35 millions d'Algériens demandaient la nationalité
drapeau du Cambodge, dont il est citoyen d'honneur pour lui cambodgienne ? Réponse de l'Etat : tant que le pétrole coule...
Publicité

Vous aimerez peut-être aussi