Vous êtes sur la page 1sur 7

KORDEL SHORGAAR, Porte-Étendard des Épées du Chaos

Kordel Shorgaar est un nom redouté dans toutes les steppes M CC CT F E PV I A Cd


septentrionales. Tueur de la bête Tharnol, massacreur de Kordel Shorgaar 4 8 3 5 5 2 8 4 9
la tribu des Oerskinars et vainqueur des Aeslings aux Points : 395
Champs de Sang, il s’est attiré respect et honneur auprès
des tribus de Norsca et des royaumes Kurgans. Équipement : Kordel porte une armure du chaos, un
bouclier ainsi qu’une hache. Il brandit aussi la Bannière
Alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, il conduisit des Dieux.
son peuple dans une série de raids victorieux au cours
desquels il gagna les innombrables cicatrices rituelles qui Monture : Kordel peut monter un destrier du chaos
sillonnent ses bras. Des milliers de guerriers tombèrent caparaçonné (+16 pts), ou une Monture Démoniaque (+50
sous sa lame, car personne ne pouvait s’opposer à lui pts).
sur le champ de bataille. C’est à cette époque qu’il attira
l’attention d’Archaon, le terrible Seigneur de la Fin des RÈGLES SPÉCIALES
Temps. C’était là l’un des seuls adversaires que Kordel Porte-étendard des Épée du Chaos : Shorgaar sait que
ne pourrait jamais battre, et après des heures de combat sa vie et surtout son âme serait en péril s’il venait à se
singulier, il tomba à genoux, épuisé et saignant par des faire capturer son étendard. Pour lui, la défaite n’est
dizaines de blessures. Attendant le coup de grâce avec pas admise. Seul la mort lui fera lâcher la bannière. Une
orgueil, il ne quitta pas son vainqueur de ses yeux noirs telle dévotion a comme conséquence d’exalter ceux qui
de jais. Archaon éprouva néanmoins du respect pour l’entour.
la vaillance de son adversaire et, sentant que les dieux Si Kordel est inclut dans une armée il comptera alors
l’avaient en leur protection, il décida de l’épargner. comme le porteur de Grande Bannière. En plus des
Archaon honora Kordel en l’introduisant au sein des règles normales qui s’appliquent à une Grande Bannière
Épées du Chaos et en lui confiant la garde de son étendard classique, toute unité et figurine ami (dont Kordel) dans
sacré. Dix ans se sont écoulés, il marche à présent sur un rayon de 6 ps du Porteur gagne +1 à sa résolution du
Middenheim et Kordel chevauche à ses côtés, à jamais combat par tranche de 2 points de vie infligé par Kordel.
fidèle au guerrier qu’il n’a pu vaincre, brandissant la
bannière des Épées du Chaos. Il s’est battu auprès de son D’autre part il peut être rejoint par une unité de Guerrier
maître au cours de centaines de batailles, et il a vu des du Chaos ou Chevalier du Chaos Élu portant seulement la
millions d’êtres périr par la fureur des Épées et de l’Élu. marque du Chaos Universelle : Les Épées du Chaos.
Les dieux ont semble-t-il décrété que son destin était de Résistance légendaire : Au cours de nombreux raids
demeurer aux côtés de son maître jusqu’à l’apocalypse, la victorieux il gagna les innombrables cicatrices rituelles
Fin des Temps. qui sillonnent ses bras qui prouvent sa résistance
légendaire.
Pour représenter ceci, Kordel Shorgaar possède +1 en
Toute armée du Chaos peut Endurance (déjà inclut dans le profil). D’autre part dès
inclure Kordel Shorgaar qui
que Kordel Shorgaar est réduit à un seul Point de Vie, il
occupe deux choix de
bénéficie alors d’une sauvegarde invulnérable de 5+.
Héros. D’autre
part il peut être Combat à une main : Kordel est un porteur de bannière
Général de l’armée exceptionnel, se battant remarquablement de la main
malgré qu’il porte une gauche sans être gêné par la bannière qu’il soutient de la
Grande Bannière. Il main droite.
doit être utilisé tel Shorgaar peut décider de se battre avec la combinaison
qu’il est décrit ici arme de base, bouclier (+1 en sauvegarde au corps à corps)
et ne peut recevoir alors qu’ils sont tous les deux portés par le même bras.
aucun équipement ou
objets magiques OBJETS MAGIQUES
supplémentaires.
Bannière des Dieux : La bannière des Épées du Chaos
n’est autre que la Bannière des Dieux, un artefact d’une
extrême puissance. On dit que celle-ci fut offerte à
Archaon par les dieux du chaos eux-mêmes ce qui donne
un courage suicidaire au serviteur du chaos. C’est Kordel
Shorgaar que choisit Archaon pour porter cet étendard
sacré.
Voir livre d’armée Horde du Chaos page 53.

Auteurs : Dreadaxe à partir du travail de Nico et Thanog


Background : Tempête du Chaos page 10.
HAARGROTH L’Ensanglanté
Haargroth, pâtre dans une des nombreuses tribus
nordiques, il trouve une antique hache appartenant à RÈGLES SPÉCIALES
un pillard Homme-Bête. Prenant la hache en main,
Haargroth tue le précédent possesseur de l’arme et Les Assoiffés de Sang de Haargroth : Lorsqu’une
commence une campagne de violence et de massacre. armée inclue Haargroth elle doit obligatoirement
Touché par Khorne, Haargroth accroit sa puissance et inclure une unité de Guerriers du Chaos ou de
devient un grand Champion du Chaos pour finalement Chevaliers Élus, portant la marque de Khorne qui
défier Archaon en combat singulier. Vaincu, Haargroth représente les Assoiffés de Sang d’Haargroth.
rejoint Archaon et mène une de ses armées.
Marque de l’Élu de Khorne : Haargroth porte une
Toute armée du Chaos peut inclure Haargroth Marque de Khorne (voir page 42 du Livre d’Armée
l’Ensanglanté qui occupe un choix de Seigneur. Hordes du Chaos). De plus, le joueur du chaos peut
ajouter 1 dé de dissipation supplémentaire à sa réserve,
Profil M CC CT F E PV I A Cd lors de la phase de magie adverse. Différenciez ce dé
Haargroth 4 8 3 5 5 3 8 5 9
de dissipation (avec un dé de couleur rouge ou noire
si vous n’avez que des dés blancs). Lorsque Haargroth
Points : 378 points. utilise ce dé lors d’une dissipation, si le résultat de la
dissipation est 8, le sort ennemi est dissipé. Lancez
Équipement : Haargroth porte une armure du chaos, ensuite 1D6, sur 4+ le sort est détruit (il ne peut plus
un bouclier ainsi qu’une Hache de Khorne (voir page utiliser ce sort de la partie) et le sorcier subit une
51 du Livre d’Armée Hordes du Chaos). blessure représentant la colère du dieu du sang.

Monture : Haargroth peut monter un destrier du chaos L’Ensanglanté : Haargroth est toujours en quête de
caparaçonné (+24 pts), ou une Monture Démoniaque toujours plus de puissance et continue d’accumuler les
(+50 pts) ou un Juggernaut de Khorne (+55 pts). crânes de ses milliers de victimes au pied de l’autel de
son dieu.
Tant qu’il est frénétique, quand Haargroth attaque,
additionnez le résultat de ses jets pour toucher.
Pour chaque multiple de 8, il gagne une attaque
supplémentaire. Ces attaques peuvent elles aussi
générer des attaques supplémentaires. S’il lui reste
des attaques mais qu’il n’a plus d’adversaire (unité
exterminée par exemple), dans sa furie, Haargoth
reporte ses attaques sur lui même ou sur son unité.

Auteurs : Dreadaxe, Mîm,


DwarfConan, Daeldahut
avec l’aide du Warhammer
Forum.

Background : Tempête du
Chaos page 10 et article
White Dwarf n°99.
L
oin au nord du Vieux Monde, dans l’ombre des lorsqu’une étrange rune apparut sur la lame pendant un
Royaumes du Chaos, se trouve la terre de Norsca. court instant. Haargroth quitta la forêt et se dirigea droit
Les lois de la nature y règnent en maître absolu, sur son village. Lorsqu’il arriva aux portes, les gardes se
et seuls les plus forts sont en mesure de survivre. Aussi, précipitèrent à sa rencontre afin de le questionner sur le
quand les parents d’Haargroth furent tués lors d’un raid sang qui le couvrait de la tête aux pieds, mais d’un seul
mené par une tribu voisine, sa vie ne tint plus qu’à un fil. revers de hache, il les tua tous les deux.
Sans personne pour lui enseigner comment survivre dans Désormais, le pâtre soumis et maltraité n’était plus. Vêtu
une contrée aussi inhospitalière, il fut contraint de mener de la fourrure sanglante de l’homme-bête, Haargroth
une existence misérable et de se contenter des restes traversa fièrement le village. Les jeunes chasseurs fuirent
laissés par les chiens. devant lui alors qu’il se dirigeait vers le grand hall.
Chaque été, tous les guerriers de la tribu embarquaient Personne n’osa défier quelqu’un qui avait été capable de
dans leurs navires pour lancer plusieurs raids contre tuer les gardes de sang-froid, aussi prit-il place à la tête de
les riches contrées méridionales. Après de nombreux la grande table et se fit-il apporter nourriture et boissons à
pillages et massacres, ils revenaient avec suffisamment volonté. Il passa tout l’été à plier les villageois à ses quatre
de provisions pour affronter l’hiver avec sérénité. volontés sans que personne n’ait le courage de s’opposer
Ceux qui étaient trop jeunes pour se joindre au voyage à son règne de terreur.
recevaient la responsabilité de chasser afin de nourrir la
tribu et de peaufiner leurs compétences martiales. Aussi, Lorsque les premières feuilles commencèrent à tomber,
la fréquence des raclées que recevait habituellement la tribu se mit à attendre avec impatience le retour des
Haargroth de la part de ces jeunes guerriers diminuait-elle bateaux. A leur arrivée, les guerriers furent acclamés et
à la faveur de ces activités valorisantes. La tribu tolérait les femmes se précipitèrent vers la côte pour les accueillir.
de le laisser garder les chèvres et Haargroth passait ses Les raids s’étaient révélés fructueux, les cales étaient
journées assis au milieu des champs, la faim lui tiraillant remplies de trésors, d’esclaves et de toutes sortes de
le ventre. Lorsqu’un jour une de ses bêtes disparut dans provisions exotiques. Les guerriers de Norsca chantèrent
la forêt, il ne pouvait prévoir que son destin allait bientôt leurs victoires en se dirigeant vers le grand hall afin de
prendre une tout autre tournure. commencer les célébrations, mais au moment où ils
pénétrèrent dans la salle, les chants cessèrent soudain
Haargroth courut à la poursuite de la chèvre, mais pour laisser place à un silence menaçant. La coutume
lorsqu’il fut sur le point de pénétrer dans le sous-bois, il voulait que le chef de la tribu pénètre en dernier dans le
tomba sur les restes ensanglantés de l’animal d’où partait grand hall, et l’absence d’acclamations pour accueillir
une traînée rouge. Il sentit la rage monter en lui et se lança son entrée lui indiqua que quelque chose allait de travers.
à la poursuite du responsable, pour bientôt se retrouver Lorsque la foule s’écarta devant lui, il eut la surprise de
dans une clairière où sommeillait un homme-bête, le groin voir un étranger assis sur son trône, et la colère monta en
encore dégoulinant de son récent festin. Haargroth nota lui quand il réalisa que l’imposteur n’était autre que le
que la créature avait posé sa hache près d’elle, et il sentit berger orphelin.
sourdre en lui une voix lui intimant de se venger. Lorsqu’il
se saisit de l’arme, celle-ci émit un grondement sonore, Le gamin avait grandi à une vitesse étonnante depuis la
comme si elle avait voulu lui parler, mais le bruit réveilla dernière fois que le chef de la tribu avait posé ses yeux
la créature qui se jeta sur lui en poussant un terrible sur lui. Animé par la rage, celui-ci brandit sa hache et se
mugissement de rage. Instinctivement, le jeune homme jeta en avant. Son arme décrivit un puissant arc de cercle
abattit la hache qui trancha l’homme-bête de l’épaule en direction du jeune impudent avec la ferme intention
à la poitrine. Alors que le sang giclait sur ses guenilles, de le tuer net. La foule laissa échapper un murmure
Haargroth donna libre cours à sa colère et exorcisa dans d’étonnement en voyant Haargroth se contenter de
un accès de haine frénétique toute l’humiliation qu’il avait lever sa hache pour dévier le coup de son adversaire en
jusqu’alors renfermée en lui. Il continua de hacher le corps direction de la table. Avant que le chef n’eût le temps de
de la créature jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un amas libérer son arme plantée dans le bois, Haargroth le tua
informe d’os et de chair ensanglantés. Quelque chose froidement. Il plongea ensuite son regard dans les yeux
s’était irrémédiablement brisé dans l’esprit oppressé du de chacun des guerriers de la tribu, défiant quiconque de
simple pâtre qu’il avait été, il venait d’expérimenter une l’affronter, mais tous courbèrent l’échine. Le nouveau
sensation dont il n’avait même pas soupçonné l’existence. chef commanda que la célébration reprenne son cours,
Sans le savoir, il avait franchi le premier pas sur le chemin mais la fête était résolument gâchée.
de la gloire et de la damnation. La tribu vécut difficilement les mois qui suivirent, car
l’unité et la fraternité que son ancien chef avait réussi à
Haargroth resta longtemps ainsi, le poing fermement instaurer avaient disparu. Tous reconnaissaient Haargroth
crispé sur le manche de sa hache. Il observa avec comme leur nouveau chef, cependant aucun ne se ralliait
fascination le sang en disparaître, absorbé par la lame. A à son parti.
son grand étonnement, le rugueux manche de bois devint
soudain lisse, et le tranchant se mit à briller intensément Pour les tribus dont les raids estivaux s’étaient révélés
décevants, l’hiver était dur, et lorsque les provisions se chose dans l’atmosphère l’investissait d’une intense
faisaient rares, elles se trouvaient contraintes de partir en sauvagerie. Finalement, il finit par réaliser que personne
guerre contre leurs voisins. Lorsque les premiers flocons ne faisait le poids face à sa bande, aussi en appela-t-il à
de neige tombèrent, le silence reposant du matin fut Khorne en personne pour qu’il lui envoie un adversaire
soudain rompu par les cris de guerre d’une tribu rivale. digne de lui.
Les guerriers rassemblèrent leurs armes et se préparèrent
à défendre le village. Haargroth avança à découvert au- Instantanément, une tempête éclata dans le ciel, et
devant des ennemis, et pour la première fois les guerriers les brumes des Désolations vinrent envelopper ses
se rassemblèrent autour de lui. Lorsque les ennemis guerriers. De puissants démons brandissant d’imposantes
lancèrent la charge, il resta fermement en première ligne. haches émergèrent de l’épaisse fumée et chargèrent les
Sa hache se levait et s’abattait si vite que bientôt, une pile Massacreurs, tuant plusieurs de ses guerriers d’élite. Dans
de corps démembrés l’entoura. Inspirés par sa férocité, la confusion, Haargroth se trouva séparé de sa horde et
ses hommes se jetèrent sauvagement sur leurs adversaires se perdit dans le brouillard. C’est alors qu’il entendit
jusqu’à ce que tous les envahisseurs trempent dans leur le son de lourds sabots accompagné d’une respiration
sang. La tribu d’Haargroth, quant à elle, s’en était tirée profonde qui ne pouvait être que celle d’une terrible
indemne, et ce ne fut qu’à partir de ce jour qu’elle le créature. Apparaissant soudain comme venue de nulle
considéra comme son chef à part entière. Les guerriers part, une énorme monture se cabra devant lui. Dans ses
rentrèrent au village victorieux en portant Haargroth en yeux brûlait le feu de l’enfer et sur son dos se trouvait un
triomphe. imposant chevalier vêtu d’une armure noire où venaient
se refléter les ombres de la nuit. Parmi les nombreuses
Saturée du sang de ses victimes, la hache s’était à runes la recouvrant, il reconnut la marque de Khorne. Le
présent transformée en une puissante arme ornementée, guerrier maniait une impressionnante épée et protégeait
mais ce ne fut pas le changement le plus important. son flanc d’un lourd bouclier noir.
Délecté du massacre perpétré par ce mortel, Khorne, le
Dieu de la Guerre, accorda ses faveurs à Haargroth. En Les dieux avaient répondu à son appel ! Haargroth lâcha
quelques jours, son corps se transforma, ses muscles se un rugissement en guise de cri de guerre et chargea droit
développèrent de sorte qu’il ressembla bientôt plus à une sur le cavalier.
bête qu’à un homme. Tout au long de l’hiver, il mena Il abattit sa hache de toutes ses forces, mais son coup fut
ses guerriers dans de nombreux raids contre les tribus paré par le bouclier de son ennemi. L’impact fut si violent
avoisinantes, remportant chaque bataille en faisant couler qu’Haargroth sentit vibrer les os de ses bras. Il constata
des rivières de sang dans les vallées recouvertes de neige. avec stupeur que le bouclier ne portait pas la moindre
Bientôt, les tribus ennemies se rendirent à la seule vue trace de son coup, et son adversaire profita de cet instant
des guerriers d’Haargroth, ce qui ne l’empêcha pas de de répit pour faire à son tour décrire à son arme un arc
n’accorder aucune grâce et de les massacrer jusqu’à ce mortel. L’épée baignée de flammes noires vint s’abattre
qu’il n’en reste que les plus forts. A ceux-là, il offrait le contre la poitrine d’Haargroth, que le coup projeta en
choix de rejoindre sa tribu ou de mourir. Cette réputation arrière. La douleur envahit son corps et la peur infiltra
implacable fut à l’origine du nom de sa horde, les son esprit.
Massacreurs d’Haargroth.
Pour la première fois depuis son enfance malheureuse,
Au cours des quelques années qui suivirent, Haargroth il sentit l’humiliation de la défaite. Le cavalier dirigea
lança des raids audacieux de par le monde, s’aventurant sa monture vers lui, puis il mit pied à terre et l’attrapa
jusqu’à la lointaine Naggaroth et même dans les jungles à la gorge pour le soulever jusqu’à ce que ses pieds ne
tropicales de Lustrie. Après chaque victoire, il prit touchent plus le sol. Il se présenta alors comme Archaon,
l’habitude de récompenser ses meilleurs guerriers en le Seigneur de la Fin des Temps, et ordonna qu’Haargroth
leur offrant de magnifiques armures bénies par les dieux, et ses hommes se plient à son commandement et rejoignent
des armes enchantées ou d’imposantes montures qu’ils sa garde personnelle, avec laquelle ils auraient l’honneur
pourraient chevaucher au combat. Dans tous les conflits, de participer aux combats les plus sanglants. Ayant
Haargroth marcha au-devant de ses forces pour prendre finalement croisé la route de quelqu’un plus fort que lui,
part aux combats les plus rudes et se frayer un chemin Haargroth accepta l’offre d’Archaon, et sa horde, rejointe
sanglant à travers les rangs ennemis. par d’innombrables Sanguinaires et autres créatures
démoniaques, fit dès lors partie de la puissante armée du
L’hiver venu, il retournait avec ses guerriers en Norsca où Seigneur de la Fin des Temps. Néanmoins, Haargroth est
il continuait de faire la guerre aux tribus voisines. Sans toujours en quête de toujours plus de puissance et continue
cesse à la recherche de nouveaux massacres, il finit par d’accumuler les crânes de ses milliers de victimes au pied
mener sa horde vers le nord en direction des Désolations. de l’autel de son dieu. Lorsqu’il sera prêt, il défiera à
L’ennemi continuait de plier sous sa botte, mais Haargroth nouveau l’Élu, car telle est la voie de Khorne…
se plut à combattre si près des Royaumes du Chaos : les
adversaires y étaient plus forts et plus brutaux, et quelque Article extrait du White Dwarf n°99
STYRKAAR, le Jerg des Sortsvinaers
Styrkaar des Sortsvinnaers, bien aimé de Slaanesh, un Tribu des Sortsvinaers : Cette tribu a grandi sous
roi nordique que son peuple vénère comme un dieu. l’influence du Prince Noir et de son bien-aimé Styrkaar.
Toute armée du Chaos peut inclure Styrkaar qui occupe Il mène la guerre de façon vicieuse et pleine d’originalité
un choix de Seigneur. ce qui leur vaut les faveurs de Shornaal.
Si Styrkaar et général de l’armée, les unités de Maraudeurs
Profil M CC CT F E PV I A Cd peuvent recevoir la marque de Slaanesh pour +20 pts par
Styrkaar 5 8 3 5 5 3 8 5 9 unité. D’autre part l’une des unités de Maraudeur peut-
être déployées en Éclaireur.
Points : 353 points.

Équipement : Styrkaar porte une épée, une armure du


chaos et un bouclier. Auteurs : Dreadaxe
plus une idée de
Monture : Styrkaar peut monter un destrier du chaos daeldahut.
caparaçonné (+24 pts), ou une Monture de Slaanesh
(+40 pts). Background :
Tempête du Chaos
RÈGLES SPÉCIALES page 10 et article
White Dwarf
Marque de Slaanesh : Styrkaar des Sortsvinnaers n°101.
porte la marque de Slaanesh. Voir page 47 de Hordes
du Chaos.

Fusion démoniaque : Sous un lourd ciel de tempête,


l’esprit de Sle’zuzu fusionna avec l’esprit de Styrkaar
et s’engouffra dans son corps convulsé, dont la chair se
mit à luire comme si des lueurs froides couraient sous
sa peau pâle et dont les dents s’allongèrent en crocs
délicats.
La fusion avec le démon messager de Slaanesh confère
à Styrkaar les récompenses démoniaques : Aura de
Slaanesh, Regard Envoûtant (voir page 49 du livre
d’armée Horde du Chaos) et Vitesse de Slaanesh
(attaque toujours en premier). D’autre part il bénéficie
d’une sauvegarde invulnérable de 5+ (annulée par les
attaques magiques).

Conjoint démoniaque : Styrkaar


par sa fusion avec Sle’zuzu connaît
maintenant de nombreux mot de
pouvoir.
Styrkaar compte comme
un sorcier de Slaanesh de
niveau 1.
S
ktyrkaar naquit un jour sur la côte septentrionale de révolte qui couvait, en prenant tout les peines du monde à
Norsca, territoire de la tribu des Sortsvinaers. Le ne jamais paraître déloyal.
Jerg Svengor, son père, en était le chef, et durant
toute sa jeunesse Styrkaar fut traité avec la déférence Un affrontement entre père et le fils, finit par éclater un soir
due à son statut. Néanmoins, nul guerrier du nord quel que la tribu célébrait le succès d’une nouvelle expédition de
que fut son rang n’aurait accepté un fils faible ou oisif, Styrkaar. Le Jerg Svengor, le visage rougi par l’hydromel,
et Styrkaar dut apprendre à chasser et à se battre comme refusa de se joindre aux félicitations adressées à son fils
n’importe quel autre membre du clan. Le Jerg Svengor et quitta d’un pas titubant la table de banquet. Pointant le
était imprévisible et d’humeur changeante, aussi on fils doigt vers son fils, il lui lança que jamais il ne parviendrait
connut-il souvent le contact de ses poings, mais si un aux réussites que lui-même avait connues. Tandis qu’un
guerrier osait porter la main sur son rejeton, il le faisait murmure sourd et désapprobateur parcourait l’assemblée,
fouetter jusqu’à ce que son dos ne portât plus la moindre Sle’zuzu, qui ne s’adressait plus que rarement à Styrkiar,
parcelle de peau, puis il battait son fils si celui-ci méritait poussa le jeune homme à agir. Celui-ci se dressa à son tour
d’être puni. Il tenait en tout cas à ce que tous sachent que et reprenant les mots de Sle’zuzu, s’approcha calmement
ce droit était sien. de son père pour lui demander de lever son verre avec lui.
Outragé, le Jerg Svengor lança maladroitement son poing
Dès le berceau, Styrkaar eut conscience d’une présence qui parvint tout de même à jeter son fils à terre. Un sourire
que le reste de la tribu ne soupçonnait et riait de voir fugace passa l’espace d’un court instant sur les lèvres de
flotter au-dessus de lui un ami à la forme éthérée. Celui-ci Styrkaar. Il se releva et essuya la goutte de sang qui perlait
lui dit plus tard s’appeler Sle’zuzu et demanda à Styrkaar à son nez.
de ne jamais parler de lui a quiconque, sans quoi il serait
obligé de s’en aller. Le jeune enfant accepta sans se poser Les membres de la tribu avaient tous quitté leurs bancs
de questions et ne trouva jamais étrange la présence de pour entourer le Jerg et son fils. Le silence uniquement
cet éternel compagnon. Sle’zuzu murmurait ses secrets perturbé par le crépitement du feu fut alors rompu par une
au jeune fils du chef de tribu pour lui rendre la vie plus voix qui cria du fond du hall à Styrkaar de se défendre.
facile au sein du groupe, et si Styrkaar était pris en train Celui-ci afficha un nouveau sourire en reconnaissant la
d’accomplir un mauvais tour, il lui suffisait de répéter tout voix de Sle’zuzu. D’autres voix s’élevèrent jusqu’à ce que
haut les mots que son ami lui soufflait à l’oreille pour que toute l’assistance n’eût qu’un désir, celui de voir Styrkaar
sa punition soit souvent amoindrie. Sle’zuzu paraissait riposter.
avoir l’art de trouver à coup sûr les mots justes qui
apaisaient les gens et les rendaient amicaux. Furieux mais affolé, le Jerg Svengor se tournait en tous
sens, cherchant en vain un regard approbateur qu’il ne
Styrkaar devint un garçon populaire, ouvert aux autres, trouva pas. Puis il frappa à nouveau du poing, que son
capable de se faire des amis sans le moindre effort et fils évita en écartant la tête. Se rapprochant d’un bond,
de charmer les adultes impressionnés par son attitude Styrkaar écrasa son coude contre le visage du Jerg
téméraire et sa confiance en lui. L’absence totale de Svengor, puis il envoya son pied dans le genou gauche du
favoritisme dans les manières de son père lui valut le vieil homme, qui s’effondra à terre dans un craquement
respect de ses semblables, aux côtes des autres enfants de écœurant. Alors que Styrkaar se penchait pour parachever
son âge lui furent transmises les techniques héréditaires son ouvrage, son père le saisit par sa tunique de cuir pour
des nordiques, afin qu’ils sachent se battre, chasser et faire le tirer brutalement vers lui et lui brisa le nez d’un coup de
voguer de longs vaisseaux sur les mers gelées. Styrkaar tête. Styrkaar se dégagea de l’étreinte et frappa des deux
excella dans tous ces domaines, pour la plus grande fierté poings sur les tempes de son père. Jerg Svengor s’écroula
de son père et des anciens. Conseillé par Sle’zuzu, il se en arrière du sang s’écoulant de ses oreilles devenues
rendit rapidement compte qu’il pouvait tourner cette sourdes.
popularité innée à son avantage.
Cette nuit-là, Styrkaar devint le nouveau Jerg de sa tribu
Arrive à l’âge de dix-huit ans, Styrkaar s’était arrogé une natale. Les célébrations continuèrent de battre leur plein
position d’importance dans la hiérarchie de sa tribu qui le trois jours et trois nuits durant, et lorsqu’elles cessèrent
tenait en haute estime. Son corps était devenu celui d’un enfin, Styrkaar était vautré sur les fourrures de sa paillasse,
guerrier grand et fort, ses nombreux raids menés contre épuisé mais euphorique et entouré de femmes, quand
les autres peuplades nordiques, les Kurgans du nord ou Sle’zuzu vint lui parler de sa voix douce. L’ombre lui
les cités côtières de l’Empire et de Bretonnie avaient tous suggéra d’élever un autel à la gloire de Slaanesh, le Prince
été couronnés de succès. Ses pairs, et même les plus âgés Noir que les Sortsvinaers appelaient Shornaal, qui selon
des vétérans des Sortsvinaers, obéissaient aveuglément à ses dires l’observait depuis longtemps et lui réservait ses
ses ordres tant était grande la foi qu’ils plaçaient dans le faveurs. L’esprit embrumé par des rêves de grandeur et
fils de leur Jerg, dont la fierté que celui-ci éprouvait se d’excès, Styrkaar se laissa glisser dans le sommeil.
mua lentement en méfiance, inquiet qu’il était de voir la
popularité de Styrkaar et la loyauté des hommes envers Dans les années qui suivirent, il conduisit les Sortsvinaers
lui devenir une menace. Sa façon de traiter son fils se fit vers des batailles toujours plus nombreuses et des
de plus en plus injuste, ce pour quoi la tribu commença à pillages toujours plus ambitieux afin de se délecter de
lui en vouloir. Styrkaar attisait calmement les braises de la la débauche de la guerre, en revenant toujours victorieux
pour exprimer sa dévotion à son dieu. Après une de ces une traînée de poudre et la nouvelle qu’il pénétrait sur le
expéditions, Slaanesh se montra satisfait des actions de ce territoire contrôle par les Sortsvinaers fit naître chez eux la
fidèle. Sous un lourd ciel de tempête, l’esprit de Sle’zuzu peur et l’excitation. Ils savaient que leur seigneur Styrkaar
fusionna avec l’esprit de Styrkaar et s’engouffra dans son avait terrassé son rival Vandred, et que celui-ci avait été
corps convulsé, dont la chair se mit à luire comme si des un des compagnons d’Archaon. Beaucoup pensèrent que
lueurs froides couraient sous sa peau pâle et dont les dents la guerre était la raison de sa venue, pourtant Styrkaar ne
s’allongèrent en crocs délicats. Ceux qui le suivaient, quitta pas son trône, pas même quand il apprit que les
ignorant tout de Sle’zuzu, n’y virent qu’une preuve Epées du Chaos approchaient.
que leur chef avait été touché par la grâce des dieux et
tombèrent à genoux. La bande traversa les villages des Sortsvinaers sans
rencontrer d’opposition et atteignit le fort central. Ce
Au fil des ans, sa renommée continua de se répandre ne fut que lorsqu’Archaon se pencha pour passer la
toujours plus loin sur les terres du nord et l’empreinte porte de la pièce où se trouvait Styrkaar, sa présence
de Slaanesh se manifesta davantage. Styrkaar partait seule emplissant l’air d’une énergie électrique, que le
désormais au combat sur le dos d’une des créatures Sortsvinaer se redressa de sa pose alanguie. Archaon
démoniaques et serpentines affectionnées par le Prince du hocha respectueusement la tête devant Styrkaar, qui lui
Chaos. Des guerriers venus de tout la Norsca se pressaient retourna son salut et congédia de la pièce ses serviteurs
sous sa bannière pour combattre au nom de ce favori des ébahis.
dieux, en espérant s’attirer ainsi une part de la grandeur de
Styrkaar, lequel se délectait de toutes ces louanges et de Lorsque les deux hommes réapparurent à la porte, ils
toute cette dévotion dont il était l’objet. constatèrent que les habitants des terres des Sortsvinaers
étaient venus nombreux pour connaître l’issue de la
Au combat, une beauté fluide l’animait et emplissait ses rencontre. Comme il était de coutume entre alliés, les
ennemis d’une horreur mêlée d’émerveillement. Monté seigneurs de guerre s’étreignirent mutuellement les avant-
sur sa bête au corps bestial mais gracile, il se glorifiait bras sous les vivats de la foule. Quelle armée au monde
dans le massacre des rangs ennemis, donnant la mort au pouvait désormais tenir tête a celles de ces deux demi-
moindre mouvement de sa lame. Ses suivants déchaînés dieux ? Archaon quitta ces terres confiant, ayant acquis
lui hurlaient leurs encouragements, plongés dans une la certitude que quand viendrait le temps d’une incursion
transe ravageuse par l’effusion de sang, se disputant pour dans les contrées du sud, Styrkaar mènerait un assaut de
s’approcher de cet être exalté, mais si certains d’entre sa tribu depuis un point de départ différent, et que tous les
eux venaient trop près, Styrkaar frappait et ils reculaient, navires à sa disposition feraient voile pour aller frapper
fous de joie que leur chair ait été lacérée par leur idole. l’Empire derrière sa faible ligne de défense.
Recherchant la bataille partout où il pensait pouvoir la
trouver, leur maître prenait autant de plaisir à infliger Styrkaar attend ce jour avec impatience, car il sait que
la douleur à d’autres des façons les plus cuisantes qu’à Slaanesh est satisfait de sa conduite et que s’il remplit le
souiller ensuite leurs dépouilles. rôle qu’on attend de lui, sa renaissance a l’état de démon
serait assurée…
La série de carnages se poursuivit sans interruption
pendant des années. Styrkaar et les siens massacrèrent Article extrait du White Dwarf n°100?
bon nombre d’autres bandes parcourant les Désolations
du Chaos, dont celle des adorateurs de Khorne de
Garkan et les guerriers masqués de Tzeentch menés par
le mystérieux Asgeiir. Il vainquit en combat singulier
Vandred le Majestueux, un des autres favoris de Slaanesh,
dont la bande fut émerveillée et se joignit à la sienne des
la mort de son champion.

Au milieu de son sommeil agité, des voix chuchotantes


commencèrent à venir parler à Styrkaar d’un guerrier béni
par tous les dieux et porteur des objets sacrés de jadis.
Le nom d’Archaon surgit une nuit dans son esprit et le
fit se lever de son lit encombré de corps lascif, l’esprit
obnubilé et rendu dans un premier temps furieux par la
magnificence qu’il percevait chez cet être. Slaanesh lui
avait laissé savoir que lui aussi avait accordé sa confiance
à Archaon, à l’instar de tout le panthéon des dieux, et que
Styrkaar n’avait aucune chance contre lui. Incité par les
voix qui murmuraient dans sa tête, il se mit à échafauder
un plan.

Les récits des succès d’Archaon coururent bientôt comme