Vous êtes sur la page 1sur 2

recherche

UNIVERSITÉ DE POITIERS
Référence européenne pour l’écrit
haque année, à Bruxelles, le Cost péen de recherche sur le développement dans les esprits. On commence à com-
C Office (Coopération européenne de l’expertise en production écrite.
Classé douzième parmi les vingt-cinq
prendre que l’écriture a un potentiel. Le
nombre de formations à l’écriture aug-
dans le domaine de la recherche scienti-
fique et technique) lance un appel d’of- projets retenus, toutes disciplines con- mente dans chaque pays et des méthodes
fres concernant toutes les disciplines fondues, ce projet est porté par Denis de lecture sont déjà en discussion.» Ce
scientifiques. En 2007, 406 projets euro- Alamargot, directeur du Groupement de sont ces recherches de méthode que le
péens ont été déposés. Parmi ces derniers recherche GDR-CNRS «Production réseau européen a pour objectif de
se trouve celui proposé par l’Université écrite» et membre du Cerca (Centre de mutualiser tout en tenant compte des
de Poitiers et le CNRS : un réseau euro- recherche sur la cognition et l’apprentis- différentes langues et cultures.
sage). C’est l’aboutissement d’une dé- Pendant quatre ans, le Cost va rassembler
marche de structuration de la recherche soixante-deux chercheurs de dix-huit
pluridisciplinaire en production écrite pays européens ainsi que dix-neuf cher-
entreprise par l’Université de Poitiers et cheurs canadiens et américains. Quatre
le CNRS il y a plus de dix ans. thématiques seront abordées : «L’appren-
«Ce qui a joué en notre faveur, c’est tissage de l’écriture», «Les pratiques et
l’intérêt que porte actuellement l’Europe enseignements de l’écriture», «La con-
à l’apprentissage de l’écriture, explique ception et le design des documents écrits
Denis Alamargot. Notre projet s’inscrit dans le milieu professionnel» et «Les
dans le cadre des objectifs de Lisbonne.» outils d’étude en temps réel de l’écri-
En effet, l’Union européenne s’est fixé ture» dont fait partie le dispositif «Eye
d’ici à 2010 de réduire de 20 % (par and pen» développé par l’Université de
rapport à l’an 2000) la proportion de Poitiers pour analyser les mouvements
jeunes de 15 ans n’ayant que de faibles oculaires d’un rédacteur.
compétences en lecture. Prévu pour qua- Pauline Lumeau
tre ans (2008-2012), le projet de l’Uni-
versité de Poitiers contribue ainsi à la
réduction de l’illettrisme.
Si depuis une vingtaine d’années on con-
sidère la lecture comme un facteur im- LES ENFANTS DE L’OMBRE
portant pour la société, la question de Elise Yvorel avait été distinguée, en
Thierry Seldubuisson

l’écriture est moins souvent abordée. 2006, par le prix de communication


«Nous savons qu’un enfant qui lit n’est de thèse offert par la Région Poitou-
pas un enfant qui écrit, rappelle Denis Charentes (L’Actualité n° 74,
Alamargot. Cet argument entre peu à peu octobre 2006). Son travail de
recherche, effectué sous la
direction de Frédéric Chauvaud, est
publié aux Presses universitaires de
HOMMAGE Rennes sous le titre Les Enfants de
À MICHEL CROZON ET l’ombre. La vie quotidienne des
JEAN-JACQUES SALOMON jeunes détenus au XXe siècle en
Tant pour l’Espace Mendès France fois, il faut réinvestir la réflexion.» France métropolitaine (356 p., 20 €),
que pour L’Actualité Poitou- (L’Actualité n° 27, janvier 1995). avec une préface de Michelle Perrot.
Charentes, leurs mots furent de Jean-Jacques Salomon, professeur
précieux encouragements. L’un et honoraire au Cnam, fut un PÉRÉGRINATIONS
l’autre nous ont quittés en janvier interlocuteur régulier de L’Actualité ACADÉMIQUES
dernier. Michel Crozon, physicien, depuis 1997. Il nous a fourni de Une base de données sur les
professeur au Collège de France, fut stimulantes réflexions sur la étudiants et leurs pérégrinations en
l’un des pionniers de la technostructure, le principe de Europe aux XVIe et XVIIe siècles est en
vulgarisation scientifique précaution, la responsabilité des cours de développement à
contemporaine. L’artisan des scientifiques, le développement l’Université de Poitiers (laboratoires
Rencontres CNRS «Sciences et durable… Dans son dernier livre, Herma et Gerhico). L’objectif est de
Citoyens» nous déclarait ce Une civilisation à hauts risques, constituer à terme un site européen
propos : «Dans ce domaine, tout est (éd. Charles Léopold Mayer, 2007), de référence sur la circulation des
toujours à recommencer parce que il reprenait un article donné à étudiants à cette époque et sur la
des problèmes nouveaux liés à la L’Actualité (n° 66) et intitulé : constitution des savoirs. http://
science apparaissent ; à chaque «L’impérialisme du progrès». repertorium.projets.univ-poitiers.fr

4 ■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 80 ■

Actu80.pmd 4 03/04/2008, 14:17


recherche

VINCENT OLIVIER
Des rivières aux faits divers
ivières et faits divers. Deux termes plans de scènes de crime ou encore des Péret et publié chez Geste éditions en
R qui riment et qui fascinent aussi
Vincent Olivier, doctorant en histoire
carnets de criminels. «On ne soupçonne
pas toute la richesse des informations
2007 (Petite Histoire du Clain), il s’est
intéressé, en DEA, aux pollutions et à la
contemporaine à l’Université de Poi- que contiennent les dossiers de cour manière dont les populations percevaient
tiers. Auteur de l’ouvrage Les Grandes d’assises, insiste le jeune historien. El- et se représentaient leur rivière. Tou-
Affaires criminelles de la Vienne, le jeune les constituent les seules sources où les jours dans ce champ d’étude, il a entre-
homme de 28 ans s’est passionné pour le anonymes parlent. Les faits divers nous pris une thèse sur les représentations et
fait divers depuis fin 2006. A cette date, renseignent ainsi sur le climat social et les hommes de la Sèvre niortaise, intitu-
il commence à signer une chronique politique d’une époque et sur le mode de lée «Le peuple de l’eau au XIXe siècle»,
judiciaire «Les crimes du lundi» dans vie de la population.» sous la direction de Frédéric Chauvaud.
l’édition de la Vienne de La Nouvelle Pour les treize affaires les plus marquan- Cette année, il a dû mettre entre paren-
République. Chargé de TD à l’univer- tes qu’il a sélectionnées (du XIXe siècle à thèses sa thèse pour des raisons finan-
sité, c’est en faisant travailler ses étu- la IVe République), il s’est surtout atta- cières et s’est inscrit en master 2 profes-
diants sur les archives judiciaires du ché à replacer les crimes dans leur con- sionnel Patrimoine et nouvelles techno-
XIXe siècle qu’il prend conscience de la texte pour comprendre la société dans logies. Mais il n’oublie pas sa passion
richesse de ces documents. Il découvre laquelle ils se sont produits. «Ces docu- pour l’histoire et souhaite même mettre
qu’il existe, aux côtés des grandes affai- ments nous renseignent par exemple sur à profit ses recherches : «Aujourd’hui,
res qui ont marqué l’imaginaire collec- les rapports familiaux, sur la vie d’un la ville de Poitiers tourne le dos à sa
tif, telles l’empoisonneuse de Loudun quartier, sur l’histoire des colonies péni- rivière, alors qu’au XIXe siècle le Clain
Marie Besnard ou la séquestrée de Poi- tentiaires ou encore sur la prostitution. était un véritable centre de vie.»
tiers, une masse d’affaires criminelles On découvre aussi la manière dont étaient Sarah Caillaud
tout aussi passionnantes. perçus les criminels ou les vagabonds au
Pour ses chroniques, il dépouille ainsi XIXe siècle», souligne Vincent Olivier. Les Grandes Affaires criminelles de la
les dossiers de cour d’assises de la Chargé de la collection des «Grandes Vienne, de Vincent Olivier, Geste édi-
Vienne du XIXe siècle et les articles de affaires criminelles» chez Geste édition, tions, 256 p., 22 €
journaux pour la période suivante. Ces il prépare actuellement une version pour
dossiers comportent des rapports de le département de l’Indre (sortie prévue Les Grandes Affaires criminelles de la
gendarmerie, des dépositions de té- fin 2008). Charente-Maritime, d’Aline Bernard,
moins, des interrogatoires d’accusés, des Mais le parcours de chercheur de Vin- Geste éditions, 288 p., 20 €
cent Olivier n’a pas débuté avec les faits
divers. Son intérêt pour «l’histoire so-
ciale» est né avec ses travaux sur les
rivières, son sujet de prédilection. Après HISTOIRE DE L’AUNIS
un mémoire de maîtrise sur le Clain au ET DE LA SAINTONGE
XVIIIe siècle sous la direction de Jacques Geste éditions publie une collection
de six ouvrages intitulée «Histoire
de l’Aunis et de la Saintonge», sous
la direction de Jean Glénisson.
Est déjà paru le tome III sur Le
LA ROCHELLE début des temps modernes 1480-
AU XIXe SIÈCLE 1610 de Marc Seguin.
Nicolas Meynen, maître de Le premier volume, qui vient de
conférences en histoire de l’art sortir, s’intéresse à la préhistoire et
contemporain à l’Université de l’Antiquité. Dirigé par Louis Maurin,
Bretagne occidentale, dresse le professeur à l’Université de
portrait de La Rochelle au XIXe siècle Bordeaux et ancien conservateur
dans un ouvrage paru aux éditions du musée archéologique de
Connaissance et promotion du Saintes, cet ouvrage collectif
patrimoine de Poitou-Charentes retrace, à partir de l’archéologie,
(CPPPC), issu de son travail de l’histoire de ces provinces Des
thèse. Il nous montre comment origines à la fin du VIe siècle. Une
d’une place forte, La Rochelle s’est référence en la matière puisque
Thierry Seldubuisson

transformée et agrandie pour universitaires, chercheurs au CNRS


devenir une cité balnéaire et un vrai et conservateurs de musée ont
port de commerce ouvert sur le participé à l’élaboration de ce beau
monde. (312 p., 49,50 €) livre de 340 pages. (55 €)

■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 80 ■ 5

Actu80.pmd 5 03/04/2008, 14:17