Vous êtes sur la page 1sur 5

Par : yaly DRAME –3 éme année langue Arabe intensif

Mise en page : Aurélie Mougenot (Etudes islamiques), Membres du BDE-IESH de Paris


Visite des étudiants chrétiens à l’IESH de Paris

Quelques étudiants chrétiens sont venus visiter l’IESH de Paris. Ils ont pu rencontrer un groupe
d'étudiants, et, de là, a eu lieu un mini-débat sous la forme de questions réponses.
Plusieurs sujets ont été abordés et pour chacun sera détaillé le point de vue des chrétiens ainsi que
celui des musulmans.
Il est arrivé que pour certains thèmes, les réponses étaient communes donc seule une vue
d'ensemble a été retenue.

Parmi les thèmes abordés:

1. La spiritualité

• Quelle dimension la foi prend-elle dans notre vie ?


Nous nous sommes rejoins sur le fait qu'elle fait partie intégrante
de notre vie. Tout acte que l'on effectue dans notre vie est voué à
notre Seigneur, et nous sommes amenés à mentionner le nom de
Dieu à diverses occasions. La foi est un apaisement pour nous.
La lecture du Coran pour les musulmans et de la Bible pour les
chrétiens nous procure un sentiment de tranquillité, de bien-être et
qui nous fait oublier les soucis de la vie quotidienne.

• A quel moment la religion a-t-elle pris une place importante dans notre vie ?
Certains ont baigné dans la religion depuis leur plus jeune âge mais à des degrés différents: soit les
parents étaient très pratiquants, soit ils pratiquaient quelques aspects de leur religion (le baptême
pour les chrétiens et le jeûne de Ramadan pour les musulmans) soit ils se réclamaient d'une religion
sans pour autant la pratiquer. D'autres sont convertis et donc pour eux c'est la découverte d'un
nouveau mode de vie.

• Pourquoi avoir choisit cette religion et pas une autre ?


La religion a toujours été présente pour la plupart au travers de l'éducation même si c'est souvent la
marque de la culture d'origine, donc ça semblait être une suite logique par rapport à ce qui
avait été transmis par les parents.

D'autres avaient une autre religion, et après de


nombreuses recherches ils ont trouvé une paix
intérieure dans la religion qu'ils ont choisie.

Par : yaly DRAME –3 éme année langue Arabe intensif


Mise en page : Aurélie Mougenot (Etudes islamiques), Membres du BDE-IESH de Paris
2. Etude de la langue arabe (question posée par les jeunes chrétiens)

• Pourquoi avoir choisi d'étudier la langue arabe ?


La plupart des étudiants se sont inscrits dans cet institut car
l'étude de la langue arabe faisait partie de leur cheminement
spirituel. L’arabe étant la langue du Coran, il paraissait nécessaire
de l'étudier afin de pouvoir lire le Coran et en saisir le sens.
Le fait de lire le Coran en arabe a un impact plus fort car nous
sommes conscients que c'est en arabe que le Livre a été révélé
au Prophète (paix et salut sur lui), donc la lecture en arabe est fidèle à la manière dont Allah l'a
transmis

• Quels sont vos objectifs ?


Certains envisagent de dispenser des cours d'arabe par la suite, d'autres souhaitent continuer les
études en théologie musulmane.

3. Le foulard

• Pourquoi portez-vous le foulard ?


Le foulard est pour nous un signe et de chasteté d'adoration exclusive de Notre Seigneur et non une
soumission aux créatures. Le voile est un choix personnel que chacune d'entre nous a fait.
• Est-ce que le foulard se met à tout moment ?
Non, ne nous mettons pas le foulard à tout moment, nous pouvons l'enlever en présence de nos
proches parents.
Suite à ces questions sur le foulard, nous leur avons posé la question suivante :

• Quelle image avez-vous du foulard ?


Certains ont dit que l'influence des médias joue un rôle très
important dans le jugement mais qu'ils se méfient de ce qui est
véhiculé par les médias.
Un jeune roumain nous a dit qu'en Roumanie il n'y avait pas
beaucoup de musulmans et la première fois qu'il a vu une
musulmane voilée c'était en France. Cette femme était voilée
entièrement (il voulait certainement parler du niqab).Il a ajouté
qu'il n'avait pas peur d'un mal mais c'était plutôt la peur de
l'inconnu.

Par : yaly DRAME –3 éme année langue Arabe intensif


Mise en page : Aurélie Mougenot (Etudes islamiques), Membres du BDE-IESH de Paris
4. L’importance des débats inter-religieux

Ces rencontres permettent de dissiper certains


préjugés qu'on peut avoir sur l'autre.

Du côté musulman, il était important de savoir


qu'un chrétien pouvait être intéressé par un
dialogue avec nous afin de casser cette image
du musulman qui est dépeinte par les médias.
Les jeunes chrétiens ont apprécié le fait de ne
pas se sentir jugés par une personne de
confession différente.

Pour cela, une jeune chrétienne a donné l'exemple du voile : elle pensait que la musulmane voilée
jugeait celle qui ne le portait pas soit parce qu'elle était de religion différente soit parce qu'elle ne
voulait pas le mettre. Cet échange lui a permis de comprendre que ce n'était absolument pas le cas et
que malgré les différences personne ne s'élevait au-dessus d'une autre.

De plus, l'image qui est donnée des différentes religions est difficile à gommer donc la discussion est
la clé pour pouvoir se comprendre et échanger.

Il est important de souligner le fait que chacun vit sa foi comme il le souhaite. Parfois la perception des
choses sur certains points se rejoint comme par exemple le but de notre vie, musulmans comme
chrétiens c'est la satisfaction de notre Seigneur.

A côté de cela, il peut subsister des points de divergences mais comme l'a très bien souligné M.
Jaballah (Directeur de l’IESH), l’essentiel est de respecter la croyance de l'autre et de faire preuve de
tolérance. Pour appuyer cela, il a cité un verset de la sourate de l'Araignée verset 46 dans lequel Allah
dit: "Et ne discutez que de la meilleure façon avec les Gens du Livre, sauf ceux d'entre eux qui sont
injustes. Et dîtes "Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis
que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c'est à Lui que nous nous soumettons"

Ce passage dans notre classe a été bénéfique pour chacun d’entre nous et pour cela nous avons
décidé d’échanger nos coordonnées afin de continuer dans cette optique d’échange entre étudiants
sur des thématiques communes et pourquoi ne pas développer des projets ensemble.

Par : yaly DRAME –3 éme année langue Arabe intensif


Mise en page : Aurélie Mougenot (Etudes islamiques), Membres du BDE-IESH de Paris
La rencontre s'est terminée par la visite des locaux de l'IESH où les visiteurs ont pu se rendre compte
de ce qui est mis à la disposition des étudiants pour leur faciliter la réussite de leurs études avec en
autre les salles de classe, un laboratoire de langue et une bibliothèque exhaustive en terme de
manuels autour d'un thé.

Par : yaly DRAME –3 éme année langue Arabe intensif


Mise en page : Aurélie Mougenot (Etudes islamiques), Membres du BDE-IESH de Paris