Vous êtes sur la page 1sur 197
PARIS. — IMPRIMERIE GAUTHIER-VILLARS, Quai des Grands-Augustins, 55, rsto18-49 a TRAITE MECANIQUE DES SOLS A. CAQUOT co J. KERISEL 2 Edition de 'Ouvrage HQUILIBRE DES MASSIFS A FROTTEMENT INTERNE STABILITE DES TERRES PULVERULENTES OU COHERENTES de A. CAQUOT SEER, PARIS GAUTHIER-VILLARS, IMPRIMEUR-EDITEUR Quai des Grands-Augustins, 55 1949 PREFACE A LA DEUS La mécanique des sols concerne l'application des lois de la ” mécanique et de Phydraulique aux problémes qui se posent & propos de l'étude des sols de fondation; elle constitue done un chapitre de la résistance des matériaux, spécialement applicable aux matériaux constitutifs de ’écorce terrestre que Von trouve dans les zones ot: PIngénieur et ’Architecte sont amenés & cons- truire des ouvrages de génie civil ou des batiments. Les deux buts recherchés sont d'une part la détermination des efforts exercés par ou contre les massifs et d’autre part la pré vision des déformations & en attendre, qu’il s'agisse de terrains rocheux ou de produits sédimentaires résultant de la désintégra- tion de roches avec ou sans adjonction de matiéres organique: Les problémes de ce genre se sont posés a Yhomme depuis la plus haute antiquité, aussi bien 4 Yhomme primitif pour fonder sur pilotis ses premidres cités lacustres, qu’aux bitisseurs de cathédrales. Au xynt siécle la mécanique des sols est étudiée pour la pre- re fois et la plus importante contribution fut apportée par la France et en particulier par les Ingénieurs militaires du Roi; plus de la moitié des traités publiés dans le monde sur la matiére avant 1850 émanent de Francais. L’essai de Coulomb de 1773 présenté a Académie Royale des Sciences & Paris et intitulé : Essai sur une application des régles de mawimis et minimis a quelques pro~ blemes de statique relatifa & Varchitecture est le traité fondamental, Copyright by Gauthier Villas, ro. ‘Tovs droits de traduction et de reproduction réservés pour tows payee a . geen’ acest hide ~e vu PREFACE A LA DEUXIEME EDITION. suivi par de nombrenses autres études énoneant pour la premiére fois la loi de base correcte, qui va déterminer toutes les méthodes scientifiques investigation. Dans ces derniéres années, cette science s'est surtout déve- loppée grice aux recherches dans les pays oii la médiocrité du terrain de fondation posait des problémes essentiels & Pactivité des Ingénieurs et Architectes. C'est ee qui explique la cont bution importante apportée par les écoles hollandaise et viennoise. Quiil s'agisse des sols alluvionnaires des Pays-Bas ou de la vallée du Danube, les problémes difliciles de fondations dans ces deux régions appellent des études scientifiques pour. les édifices construire, La mécanique des sols a pris aujourd'hui une importance trés grande dans tous les pays, comme l'ont montré Pabondance et la variété des communications présentées par les nombreux congres- sistes des nations qui se réunissent périodiquement pour la mise au point de toutes les questions qui en dépendent. En France, les terrains de fondation sont dans l'ensemble assez bons : les tassements & redouter sont loin d’étre du méme ordre de grandeur que ceux observés dans certains terrains alluvion- naires tels que ceux de Mexico, cité nouvelle batie sur une couche Wargile d'une épaisseur trés considérable. Loin de présenter un caractére d’acuité aussi marquéen France, les problémes a traiter wen offrent pas moins une grande importance en raison des diffé- rences de tassements qui peuvent nuire a l'édifice et surtout cause de Vimportance des dépenses a engager. La:mécanique des sols conditionne done la sécurité et Péco- nomie de la construction. L’homme de l'art qu'il soit Ingénieur, Architecte ou Urbaniste, doit en posséder les éléments essentiel ois Ia part qui est réservée a Venseignement de la mécanique des sols dans les hautes écoles techniques. Lorsqu’on construit un pont, par exemple, on travaille en utilisant des matériaux manufactures et homogénes dont les pro- Priétés mécaniques sont bien connues et néanmoins l'on admet prérace & LA peuxiiae éornox. Jans le caleul des coefficients de sécurité qui ne sont jamais ile jeurs & 2. Il n’en est pas de méme dans la mécanique des sols Jes formations géologiques et les propriétés des sols de fondation Brarient d'un point a Vautre et sont souvent complexes. Bn ae Ble ces cisconstances, les coefficients de sécurité réels étaien jourd’hui de sortir de cette incertitude. ee aearen seni apercevoir dans la mécanique des sols deux Ecoles, Pune théorique, l'autre expérimentale. II n’en est plus de améme ayjourdhui oi Pexpirience fount la théore les bases correetes, les déductions mathématiques qui en résultent étan ite vérifiées par experience. : ter nos dee Pangea Coulomb, Poneclet, Poisson, Darey, Boussine et Résal dominent les études théoriques de la méce- nigue des sols: mais sisi que le note un savant anglis M. Golder, qui vient de fire une éuude comparative des labor wines ds sol dans les diferentes nations européens, les études expérimentales dans notre pays n’ont pas suivi le méme rythme. Les laboratoires en service aujourd'hui comblent cette lacune. Dans ce qui suit nous exposerons suecessivement les prop! H tbs physiques, puis les équilibres limites, enfin les déformations dans ne de stabilité. ve - " le on traité de mécanique des sols fait suite & Magers ies mass ad frotenent interne publis pat Pun de nous en 1984. Cette nouvelle édition comporte, par rapport a la Bremir, des {éveloppements et additions principalement sur les poi suivants : ; Les tables de valeurs numériques de butée, poussée et force pprtante des fondations, qui suivent (*) résultent de Pintégration ") Publiges séparément par ailleurs, Gatier-Vilas, Pars, 10/8, Types de bute, pouste et de force portante des fondations Une edition nftaise de ces Tables est en vente chez Gauthier-Villars ot cher Is