Vous êtes sur la page 1sur 17

Thierry Machuel

Paroles contre l’oubli

Sur des textes de détenus de la Prison Centrale de Clairvaux

pour chœur de chambre à voix mixtes

opus 57

Editions Musicales du Tremble

I

Dans le miroir du temps se reflète un visage que les doigts recherchent pour lui donner un âge. On fouille le passé, implorant le repère, tout paraît cassé, le regard s'y perd. Donnez-moi autre chose que le vide, je refuse l'image de ces rides, tout ce que je vois me blesse, rien ne me rappelle ma jeunesse. Pourquoi tout s'est enfui, ma mémoire est dans l'oubli !

II

Pierrot

J'avais une vie de rêve, beaucoup de gens qui m'aimaient. Depuis toutes ces années, ça a bien changé. Plus de nouvelles, à part de temps en temps. Ça s'est réduit au néant. Qui j'étais, je commence à l'oublier. Tout mon passé n'est plus qu'un vague souvenir. Je ne me rappelle presque plus rien. Tous les proches sont partis. Je fais partie de l'oubli. J'ai oublié moi-même qui j'étais.

Je n'ai plus tous ces sons familiers à mes oreilles. Il ne me reste que le son des verrous. Où sont passés le bruit des oiseaux de mon enfance, l'aboiement des chiens? Même le vent, je ne l'entends plus. J'ai oublié tout ça pour me retrouver dans ce silence. J'entends le silence.

III

Jacky S.

Tapi dans l'obscurité

Telle une ombre … luttant pour sa survie Suspendu au filament de la mémoire

Un son

Un réflexe pour que la lumière jaillisse.

un parfum

une saveur exaltante.

Eric

IV

Egunero

lanera bidean

kartzelaren aurretik pasatzen naisenean eta egunero

ez nuen ulertzen

nola ulertzen dugun hau guztia.

Eta orain, orain barruan nagoela, oraindik ez dut ulertzen.

Traduction

Tous les jours j’allais au travail en passant devant la prison tous les jours,

et je ne comprenais pas

comment comprendre tout cela

et maintenant

maintenant que je suis dedans

je

continue à ne pas comprendre.

V – L’oubli

Kirru

Nous pourrions en dire des choses

le concernant On pourrait essayer d'expliquer son raisonnement, version psychanalyse … Mais non restons réaliste simpliste …

Il s'invite ou on l'invite, l’oubli.

C'est une échappatoire, une défaillance humaine.

Il repose comme il énerve,

on le recherche ou l'on s'échappe d'un embarras avec lui.

Il est bien l'oubli, c'est un néant, pas bien méchant.

Que dire d'autre de lui … C'est déjà un oubli.

VI

Franck

Ces âmes, nos âmes, nourries dès l’apparition du jour jusqu’au recouvrement nocturne, de ce que les illusions servent par désir de quelque chose qui s’émiette et se poussièrise, n’apaise jamais et a faim de néant. Voisines au cours des repas aux couverts argentés

d’orgueil, des sœurs macabres qui leur parlent par

intermittence l’idiome des mirages et celui de l’éphémère. Vagues, hallucinées par les rêveries d’un destin peint de la fluorescence des poésies déclamées dans les vallées de l’égarement

Elles auraient glissé avec fluidité et sans obstacle, enveloppées d’une sensation de tendresse doucement mensongère, vers la demeure de l’oubli et de la

perdition Etape ultime, franchissement irréversible, gouffre des

naufragés

de leurs œuvres désertiques, cailloutés de passions qui

pèsent sur le profond et interminable enfoncement dans une mémoire qui ne parlera qu’autour d’une balance dressée. Nul pour percevoir dans l’intérieur de leurs habitacles corporels, des cœurs cernés, enchaînés, cadenassés et scellés jusqu’à ce que toute formule prétentieusement magicienne ne puisse briser le moindre maillon… Des âmes, des hommes qui courent sur le tracé d’un

emportant le souvenir de leurs passages et

chemin…

 

S-M.

VII

Je veux oublier ces parfums enivrants, ce vent qui traverse les barreaux de ma cellule pour me rappeler mes années de liberté.

Je veux oublier … mes pensées … son visage.

J’aimerais oublier tout simplement la vie, mais on ne peut pas oublier de respirer !

 

Adrien V.B.

VIII

Dans le fracas de mes souvenirs, Je sens mes pensées s'emmurer Sans même les sentir Serait-ce une façon de les oublier? Repoussant ma réalité En écoutant les termes, là où je souris Qui peut me répéter Que je suis condamné à vie! Paradoxe des mots, Quand on vous enterre, Dans l'ombre des murs où tout se resserre. Je perds mes plus belles images Mon esprit s'égare dans un nuage Mes rires n'ont que la couleur du gris Ils se cognent au froid de l'oubli

Dumè A.

IX

Jusqu’à ton nom S’en est allé,

Ultime fragance

D’essence,

D’identité

Ensevelie

Au plus profond

D’on ne sait quel tréfonds. Et te voici réduit

À non-étant,

Dénié dans ta réalité, Piètre fragment

D’humanité

Insignifiantifiée.

Et me voilà Enfermé dans l’oubli Maintenant que tu es partie, Avec pour reliquat Le non-choix Nostalgie ou furie, Est-ce que tu t’en soucies ?

X

Régis S.

Ez dut ahaztu neure nortasuna, Diedanei maitasuna Noiz eta zergatik hona iritsi nintzen, Nondik nentorren ezta nora joan nahi dudan ; Nor daukadan bidelagun ezta nork traba egiten didan ; Bidean erori eta gogoan daramatzadanak. Ezta eurei eskeiniko diedala askatasunez beteriko egun gorri hura. Ahantzi ezkero : ez nintzateke ni!

Traduction

Je n’ai pas oublié mon identité Je n’oublie pas l’amour des autres Quand et pourquoi je suis arrivé ici D’où je viens et où je veux aller Qui j’ai pour ami dans le chemin Et qui m’empêche Je porte dans mon souvenir Ceux qui sont tombés dans le chemin

À eux j’offrirai la liberté

Quand viendra ce jour rouge. Si j’oubliais cela, je ne serais plus moi.

Agustin F.A.

S

A

T

B

S

A

T

B

S

A

T

B

q»§• VI Très articulé, du chuchotement au cri Texte : S-M. Musique : Thierry Machuel
q»§•
VI
Très articulé, du chuchotement au cri
Texte : S-M.
Musique : Thierry Machuel
c
&
c
&
c
Ces âmes
nos âmes
nourries dès l'apparition du jour
jusqu'au recouvrement nocturne
V
?
c

4

 

Ces âmes

nos âmes

nourries dès l'apparition du jour

jusqu'au recouvrement nocturne

       

&

 
       

&

 

de ce que les illusions servent par désir de quelque chose qui s'émiette et

se poussiérise

n'apaise jamais

       

V

 

?

     

7

 

de ce que les illusions servent par désir de quelque chose qui s'émiette et

se poussiérise

n'apaise jamais

&

& et a faim de néant Ces âmes nos âmes voisines au cours des repas
&
et
a
faim
de
néant
Ces âmes
nos âmes
voisines
au
cours
des
repas
V
π
?
Ces âmes
nos âmes
nourries dès l'apparition du jour
jusqu'au recouvrement nocturne

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

30

Tous droits réservés pour tous pays

10

S

A

T

B

S

A

T

B

S

A

T

B

&

 

et

a

faim

de

néant

Ces âmes

nos âmes

 

voisines

au

cours

des

         

repas

 

p

Ces âmes

 

nos âmes

 

nourries dès l'apparition du jour

 
       

jusqu'au recouvrement nocturne

&

 

aux

couverts

argentés

d'orgueil,

des

sœurs

macabres

qui

leur

parlent

intermittence

l'idiome

       

par

 

V

 

de ce que les illusions servent par désir de quelque chose qui s'émiette

 

n'apaise jamais

a faim de néant

?

       

13

&

 

aux

couverts

argentés

d'orgueil,

des

sœurs

macabres

qui

leur

parlent

intermittence

l'idiome

     

par

 
 

de

ce

désir

de

quelque

chose

qui n'apaise jamais

a faim de néant

Ces âmes

nos âmes

         

&

 

des mirages et celui de l'éphémère

Ces âmes

nos âmes

 

hallucinées

 

les

       

vagues,

par

V

 

Ces âmes

nos âmes

voisines argentées d'orgueil,

des

sœurs

macabres

qui

leur

?

     
   

cresc.

 

16

des mirages et celui de l'éphémère

Ces âmes

nos âmes

 

vagues,

hallucinées

par

les

&

 

vagues,

hallucinées

par

les

rêveries d'un destin peint de la

fluorescence

des

poésies

déclamées

           

&

 

rêveries d'un destin peint de la fluorescence

des

poésies

déclamées

dans

les

vallées

de

l'égarement

     

V

 

parlent

par

intermittence

l'idiome

des mirages et celui de l'éphémère

 

Ces âmes

nos âmes

 

?

     

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

31

Tous droits réservés pour tous pays

S

A

T

B

S

A

T

B

S

A

T

B

19

&

 

la fluorescence des rêveries déclamées

dans les vallées de l'égarement

 

Ces âmes

nos âmes

       
 

dans les vallées de l'égarement

 

Ces âmes

nos âmes

 

glissant avec la fluidité d'une

         

&

 

Ces âmes

nos âmes

 

glissant avec fluidité et sans obstacle

 

enveloppées d'une

       

V

 

vagues,

hallucinées

par

les

rêveries

déclamées

dans

les

vallées

de l'égarement,

enveloppées d'une

?

     
 
 

22

enveloppées

de

ƒ

tendresse

doucement

mensongère

vers

la

demeure

de

l'oubli

et de la perdition

&

sensation

de

ƒ

tendresse

doucement

mensongère

vers

la

demeure de l'oubli et de la perdition

demeure

de

l'oubli

et de la perdition

&

sensation

de

ƒ

tendresse

doucement

mensongère

vers

la

demeure de l'oubli et de la perdition

demeure

de

l'oubli

et de la perdition

V

 

ƒ

V   ƒ

sensation

de

tendresse

doucement

mensongère

vers

la

demeure

de

l'oubli

et de la perdition

?

     
F 25 (imiter & le vent) F (imiter & le vent) F solo très librement
F
25
(imiter
&
le vent)
F
(imiter
&
le vent)
F
solo
très librement
F
,
,
j
j
b ˙
b œ b œ œ
œ
, b œ œ
œ
œ b œ ˙
b œ
(imiter
b œ œ œ ˙
V
J
J
:
le vent)
3
[o]
F
?
(imiter
le vent)

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

32

Tous droits réservés pour tous pays

S

A

T

B

S

A

T

B

S

A

T

B

29

& p Etape ultime franchissement irréversible gouffre des naufra & Reprise bouche fermée j œ
&
p
Etape
ultime
franchissement
irréversible
gouffre
des
naufra
&
Reprise bouche fermée
j
œ
b œ
œ
œ
œ
b œ ˙
V
J
J
:
p
?
Etape
ultime
franchissement

32 P

&

 

Etape

ultime

franchissement

irréversible

gouffre

des

naufra gés

emportant

le

souvenir

de

leur

       
 

gés

emportant

le

souvenir

de

leur

passage

et

de

leurs

œuvres

désertiques

cailloutés

de

passions

qui

       

&

F

Etape

ultime

franchissement

irréversible

gouffre

des

naufra

       

V

irréversible

gouffre des naufra gés

emportant

le

souvenir

de

leur passage et de leurs œuvres désertiques

?

   

35

&

leurs œuvres désertiques ?     3 5 & rit. . . . , passage et

rit.

.

.

.

,

passage et de leurs œuvres désertiques

cailloutés

de

passions

qui ne parlera qu'autour d'une balance dressée

     

pèsent sur le profond et interminable

enfoncement dans une mémoire qui ne parlera qu'autour d'une balance dressée

     

&

 

gés

emportant

le

souvenir

de

leur

passage et de leurs œuvres cailloutées

autour d'une balance dressée

       

V

 

cailloutés

de

passions

qui pèsent sur l'interminable mémoire qui ne parlera qu'autour d'une balance dressée

?

   

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

33

Tous droits réservés pour tous pays

S

A

T

B

S

A

T

B

S

A

T

B

accel.

dim.

A T°

38

 

Nul pour percevoir dans l'intérieur

des

cœurs

cernés,

enchaînés,

jusqu'à

ce

qu'aucune

formule

     

&

 

Nul pour percevoir dans l'intérieur

de leurs habitacles corporels, des cœurs cernés, enchaînés, cadenassés et

     

&

 

Nul pour percevoir

des

cœurs

cernés,

jusqu'à

ce

qu'aucune

ne puisse briser le moindre maillon

     

V

 

Nul pour percevoir dans l'intérieur

de leurs habitacles,

des

cœurs

cernés,

enchaînés,

cadenassés,

jusqu'à

?

   
cadenassés, jusqu'à ?     41 & , ne puisse briser le moindre maillon cellés

41

&

cadenassés, jusqu'à ?     41 & , ne puisse briser le moindre maillon cellés jusqu'à

,

ne puisse briser le moindre maillon cellés jusqu'à ce qu'aucune formule prétentieusement magicienne ne
ne puisse briser le moindre maillon
cellés jusqu'à ce qu'aucune formule
prétentieusement magicienne
ne
puisse
briser
le
moindre
maillon
&
V
?
ce qu'aucune formule magicienne ne
puisse briser
le
moindre
maillon
π
44
Des âmes
des hommes
qui
courent sur le tracé d'un chemin
des hommes qui courent sur le tracé d'un chemin & π & V ? Des âmes

&

π

&

V

?

Des âmes

des hommes

qui courent sur le tracé d'un chemin

π

Des âmes

des hommes

qui courent sur le tracé d'un chemin

π

Des âmes

des hommes

qui courent sur le tracé d'un chemin

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

34

Tous droits réservés pour tous pays

S

Mez.

A

T

Bar.

B

q»¶™

X

Texte : Agustin F.A. Musique : Thierry Machuel

de moïto à [a] ouvert, comme un cri venant de très loin

∏ j 5 j j j j j j j j j j j j
j
5
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
b b
Ó
Œ
&
4
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
S
5
b b
Mez.
&
4
F
5
b b
A
&
4
.
.
.
˙
˙
˙
.
˙
˙ .
˙
˙
˙
˙
.
[o]
F
5
b b
˙
.
T
V
4
˙
˙
.
[o]
?
5
Bar.
b b 4
?
5
b b 4
Ó
Œ
B
pieds hommes
.
4
j
j
j
j
j
j
b b
&
œ j œ œ
œ j œ œ
œ
œ
œ j œ œ
œ
œ j œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
Œ
.
pieds femmes
f
b b Ó
Œ
Œ
j
œ
œ
&
œ
œ
≈ œ œ
œ
œ
.
œ
œ
Ez
dut
a haz
-
-
tu
neu
-
re
nor
-
b b
&
.
˙
˙
˙
˙
˙
.
˙ .
.
˙
˙
˙ .
b b
˙
˙
˙
.
.
V
.
f
œ
œ
œ
œ
?
≈ œ œ
œ
œ .
œ
Ó
Œ
Œ
œ
b b
J
Ez
dut
a haz
-
-
tu
neu
-
re
nor
-
p
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
rythmé, sec
?
≈ . œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
b b

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

47

Tous droits réservés pour tous pays

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

π 6 j j j j j j b œ œ œ œ œ j
π
6
j
j
j
j
j
j
b
œ
œ
œ
œ
œ j œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
b
Œ
&
J
3
b
b
&
œ
œ
œ œ
œ .
œ œ œ œ
œ
œ .
œ œ
˙ .
œ
ta
- su
-
na,
Di
-
e
-
da nei
-
mai
-
ta
- su na,
-
b
b
&
.
˙
˙ .
˙
˙
˙ .
˙
.
b
˙
˙
˙ .
˙
˙
˙ .
b
.
.
V
œ
œ
3
œ œ
œ
.
.
.
?
œ œ œ œ
œ
œ
œ œ
˙
b
œ
b
ta
- su
-
na,
Di
-
e
-
da nei
-
mai
-
ta
- su na,
-
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a haz
-
-
tu
>
?
b
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ œ
œ
Ó
Œ
b
J

8

b b ∑ ∑ & f F b œ 3 b ≈ œ œ r
b
b
&
f
F
b
œ
3
b
œ
œ
r
œ œ œ
˙
œ
‰ .
&
œ œ œ œ œ œ
.
J
œ
œ
œ
œ
Noiz
e
-
ta zer ga
-
-
tik
ho na
-
i
-
ri
-
tsi
nin
- tzen,
Non dik
-
nen
-
f
F
b
b
&
˙
˙
˙ .
.
˙
˙
˙ .
.
f
F
˙
.
b
˙ .
˙
˙
.
˙ .
˙
b
V
f
œ
œ
3
œ
F
œ œ œ
˙
œ
?
œ œ œ œ œ œ
œ .
b
J
œ
œ
‰ .
œ
b
R
Noiz
e
-
ta zer ga
-
-
tik
ho na
-
i
-
ri
-
tsi
nin
- tzen,
Non dik
-
nen
-
F
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
?
b
≈ . œ > œ
œ
œ
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
b

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

48

Tous droits réservés pour tous pays

10

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

b b ∑ ∑ & b b & œ œ œ . œ œ .
b
b
&
b
b
&
œ
œ
œ
.
œ
œ
.
œ œ œ œ
œ
.
œ
œ
˙
˙ .
tor
-
ren
ez
-
ta no ra
-
jo an
-
na hi
-
du
- da[n]
b
b
&
˙
˙
˙
.
.
˙
˙
˙ .
.
Ez
dut
b
b
V
˙
˙
˙
.
.
.
˙
˙ .
˙
Ez
dut
?
œ
œ
œ œ œ œ œ .
œ œ .
œ œ .
b
œ
˙
˙
.
b
tor
-
ren
ez
-
ta no ra
-
jo an
-
na hi
-
du
- da[n]
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a
-
haz
-
tu
ez
dut
ez
?
b
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
b
.

(pieds)

œ œ œ œ b ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ . (pieds) Œ cresc. j
Œ cresc. j j j j j j j j j j 12 ‰ b
Πcresc.
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
12
b
b œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
b
‰ .
&
.
R
(pieds)
b
b
&
b
b
&
˙
œ
.
œ
˙
œ
œ
˙
˙
˙
˙
œ .
a
- haz
-
-
-
-
tu
neu
- re
-
-
-
nor
-
b
œ
˙
˙
˙
œ
œ .
b
˙
œ
œ
˙
˙
.
V
a
- haz
-
-
-
-
tu
neu
- re
-
-
-
nor
-
?
b
b
?
b
b
.

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

49

Tous droits réservés pour tous pays

14

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

b b ∑ ∑ & ƒ œ œ œ œ œ . œ œ 3
b b
&
ƒ
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ œ
3
œ
3
3
b b
œ
œ œ
&
œ œ œ œ
œ
˙
J
;Nor
dau
-
ka
-
dan
bi de
-
-
la gun
-
ez
-
ta
b b
.
&
œ
œ .
œ
.
œ .
œ ˙
˙
œ
œ
œ .
œ ˙ .
˙
ta
-
-
-
su na,
-
nor
- ta
-
-
-
su na,
-
œ
œ
.
œ ˙
˙
œ
œ .
.
œ
œ
œ
.
œ ˙
˙
.
.
b b
V
ta
-
-
-
su na,
-
nor
- ta
-
-
-
su na,
-
ƒ œ
œ
œ
œ
œ .
œ œ œ
3
œ
3
œ œ
3
œ œ œ œ
œ
˙
?
J
b b
;Nor
dau
-
ka
-
dan
bi de
-
-
la gun
-
ez
-
ta
f
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
?
≈ .
b b
rester piano dim. 16 π b b ∑ ‰ j & j j j j
rester piano
dim.
16
π
b b
j
&
j
j
j
j
j
j
j
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ j œ œ
œ
œ
œ
œ
b b œ
≈ œ œ
œ
.
œ œ œ
œ
˙
œ
Ó
&
nork
tra ba
-
e
-
gi ten
-
di
- dan
b b
&
˙
˙
˙
œ
œ .
.
œ
œ
œ .
œ ˙ .
˙
.
[o]
nor - ta
-
-
-
su na,
-
˙
˙
œ
.
˙
œ .
œ
œ
œ
.
œ ˙
˙
.
b b
.
V
nor
- ta
-
-
-
su na,
-
[o]
œ
œ
≈ œ œ
œ .
œ œ œ
œ
˙
œ
?
Ó
b b
nork
tra ba
-
e
-
gi ten
-
di
- dan
dut
a
-
haz
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
œ
.
œ > œ
œ
œ
œ œ > œ
.
œ
œ
œ
œ
?
b b

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

50

Tous droits réservés pour tous pays

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

18

b b j ‰ Ó Œ ∑ & j j j œ œ œ œ
b b
j
Ó
Œ
&
j
j
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
avec émotion
b b Œ
‰ P j
&
œ
.
œ œ
œ
œ
.
œ œ œ
œ œ .
œ œ
œ
œ
œ
.
œ œ œ œ œ
Bi
- de
-
an
e
-
ro
-
ri
e
-
ta
go go
-
-
an
da ra matza da
-
-
-
-
-
p
b b
&
˙
˙
˙ .
.
˙
˙
˙
œ
œ
œ
[n]
Di
-
p
˙
˙ .
˙
.
b b
V
˙
˙
˙
œ œ œ
Di
-
[n]
P
?
œ .
œ œ
œ
œ
.
œ œ
.
œ œ
Œ
œ
œ œ œ
œ
œ .
œ œ œ œ œ
b b
J
Bi
- de
-
an
e
-
ro
-
ri
e
-
ta
go go
-
-
an
da ra matza da
-
-
-
-
-
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
π
>
>
>
?
Ó
≈ .
b b
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
. œ œ
œ
œ
œ . œ œ
œ
œ
œ
œ

20

cresc.

b b Ó Œ & ˙ ˙ ˙ . Œ ‰ . ‹ ‹ ‹
b b Ó
Œ
&
˙
˙
˙ .
Œ
‰ .
[m]
R
(pieds)
b b
Ó
&
˙
œ
nak.
3
b b
&
œ
œ
œ
.
œ
œ
˙
˙
œ .
œ
œ
œ
.
œ ˙
n
˙ .
.
e
- da
-
nei
mai
- ta
-
-
-
su na,
-
3
b b
V
œ
œ
œ
˙
œ .
œ
œ
œ .
œ ˙ .
˙
.
n œ
˙
œ
.
e
- da
-
nei
mai
- ta
-
-
-
su na,
-
?
Ó
b b
˙
œ
nak.
?
b b
.
.
(pieds)

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

51

Tous droits réservés pour tous pays

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

p 22 b n j j j j j j j j j b ˙
p
22
b
n
j
j
j
j
j
j
j
j
j
b
˙
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
n
&
n œ
œ j œ n œ
œ j œ œ
œ
œ
œ j œ œ
œ j œ œ
œ j œ œ
œ
.
.
ƒ
b
n
b
Ó
Œ
Œ
j
n
&
n
œ
Ez
-
f
b
3
3
n
b
j
n
&
œ
˙
œ .
œ
œ
œ
œ
œ œ n œ œ
n œ
œ œ
n œ
˙
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
Nor
dau
- ka
-
dan
bi
-
de
-
la gun
-
Bi
-
f
3
b
3
.
n œ
n
n œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
œ
œ
b
˙
˙
œ .
œ
V
œ
œ
œ
œ
œ
œ
n
J
Nor
dau
- ka
-
dan
bi
-
de
-
la gun
-
Bi
-
ƒ
?
b
Ó
Œ
Œ
n
œ
n
b
n
J
Ez
-
?
b
n
b
n
.
.

24

& ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ . .
&
.
.
œ
.
œ
.
œ œ
.
&
œ œ œ œ
œ .
œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ œ œ .
œ
ta
eu rei
-
es kei ni ko
-
-
-
di
-
e
-
da la
-
as ka
-
-
ta
-
su nez
-
be
-
j
j
j
&
œ j œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
de
-
an
e
-
ro
-
ri
bi
-
de
-
an
e
-
ro
-
ri
bi
-
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
V
J
J
J
J
de
-
an
e
-
ro
-
ri
bi
-
de
-
an
e
-
ro
-
ri
bi
-
œ .
.
œ .
œ œ
.
œ œ œ
œ
œ .
œ
œ œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ œ
œ
?
ta
eu rei
-
es kei ni ko
-
-
-
di
-
e
-
da la
-
as ka
-
-
ta
-
su nez
-
be
-
f
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a - haz
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
≈ .
?
œ œ >
œ
œ
œ . œ > œ
œ
œ
œ
œ
œ . œ œ >
œ
œ
œ . œ œ >
œ
œ
œ
œ
.
.

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

52

Tous droits réservés pour tous pays

S

Mez.

A

T

Bar.

B

S

Mez.

A

T

Bar.

B

26 Œ j j j j j j j j & ‹ ‹ œ œ
26
Œ
j
j
j
j
j
j
j
j
&
‹ ‹
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
œ
3
œ œ œ
œ
œ
.
&
œ
œ .
œ œ .
œ
˙
˙
‰ . Ï R
te
-
ri
-
ko
e gun
-
gor ri
-
hu
-
ra.
A -
ƒ
j
j
j
&
œ j œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ .
.
de
-
an
e
-
ro
-
ri
e
-
ta
go
- go
-
an
e
-
ƒ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ .
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ .
V J
J
.
J
J
de
-
an
e
-
ro
-
ri
e
-
ta
go
- go
-
an
e
-
œ
œ
œ œ
3
œ
œ .
œ
œ
.
œ œ
.
?
œ
˙
˙
R
‰ . Ï
te
-
ri
-
ko
e gun
-
gor ri
-
hu
-
ra.
A -
dut a - haz
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
?
œ . œ > œ
œ
œ
œ . œ œ >
œ
œ
œ
œ
œ . œ œ >
œ
œ
œ . œ œ >
œ
œ
œ
œ
.
.
‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ ‹ . . , 28 j
, 28 j j j j j j j j U j j j j
,
28
j
j
j
j
j
j
j
j
U
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
&
‹ ‹
.
.
-
U
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
≈ œ
œ œ œ œ œ
˙ .
&
han
-
tzi
ez
-
ke
-
ro:
ez
nin
- tza te ke ni!
-
-
U
&
œ
.
œ œ œ œ œ œ œ œ ˙
œ œ œ œ ˙
˙
˙
˙
˙ .
.
ta
go go an
-
-
da ra matzada nak.
-
-
-
-
œ œ œ œ ˙
˙
.
U
œ .
œ œ œ œ œ œ œ œ ˙
˙ ˙ ˙ .
V
ta
go go an
-
-
da ra matzada nak.
-
-
-
-
-
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
≈ œ œ œ œ œ œ
˙
.
U
?
han
-
tzi
ez
-
ke
-
ro:
ez
nin
- tza te
-
-
ke ni!
dut a
-
haz
-
tu
ez
dut a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
dut a haz
-
-
tu
ez
dut a haz
-
-
tu
ez
dut
ez
ƒ
œ . œ œ > œ œ œ . œ > œ œ
œ
œ
œ
œ . œ œ > œ
œ
œ . œ œ > œ œ
œ
œ
U
?
.

EMdTPM - Thierry Machuel - Paroles contre l'oubli

53

Tous droits réservés pour tous pays