Vous êtes sur la page 1sur 6

http://alangullette.com/lit/surreal/francais.

htm

Surrealist
Writers
Precursors: Lautréamont . . . Rimbaud . . . Roussel . . . Others . . . Dada . . .
Surrealists: André Breton . . . Dalí . . . de Chirico . . . Desnos . . . Duchamp . . .
Leiris . . . Peret . . . Queneau . . . Édition en anglais

"Tout porte à croire qu’il existe un certain point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le
communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d'être perçus contradictoirement."
– André Breton, Second Manifeste du Surréalisme, 1929

Le surréalisme est un mouvement littéraire et artistique dont les historiens situent généralement la période active dans les années
1924-1945. En 1924, parut le premier Manifeste du surréalisme d’André Breton, qui définissait le mouvement en termes
philosophiques et psychologiques. Le précurseur immédiat est Dada, dont la réaction nihiliste au rationalisme et à la « moralité »
régnante qui produisit la première guerre mondiale ouvrit la voie au message positif du surréalisme (Voir plus loin la liste des
précurseurs et des influences).

Le surréalisme est souvent caractérisé par son seul usage de l’insolite, ses rapprochements parfois surprenants, par où il cherche à
transcender la logique et la pensée ordinaire pour révéler des niveaux de signification plus profonds et des associations
inconscientes. Aussi a-t-il contribué à promouvoir les conceptions freudienne et jungienne de l’inconscient.

Tout au long des années vingt et trente, le mouvement fleurit et s’étendit depuis son centre, Paris, vers d’autres pays. Breton
dirigeait le groupe de façon plutôt autocratique, consacrant de nouveaux membres et excluant ceux avec qui il était en désaccord,
dans un effort pour maintenir l’objectif sur ce qu’il considérait être les principes essentiels ou les conceptions fondamentales du
surréalisme (des conceptions qui, dans une certaine mesure, évoluèrent au cours de sa vie).

Au début des années trente, le groupe publia une revue intitulée Le surréalisme au service de la révolution (1930-1933). Le
communisme attirait de nombreux intellectuels à cette époque et le mouvement flirta brièvement avec Moscou ; mais les
Soviétiques exigeaient une complète allégeance et la subordination de l’art aux objectifs de l’Etat. Les surréalistes cherchaient la
liberté absolue et visaient à promouvoir une profonde révolution psychologique et spirituelle, non à changer la société sur un
simple plan politique et économique. (L’histoire entière de l’engagement politique du surréalisme est très complexe ; il mena à la
dissidence et à la formation de multiples factions au sein du mouvement).

Avec l’avènement de la seconde guerre mondiale, de nombreux membres parisiens cherchèrent refuge à New York, quittant Paris
pour rejoindre les existentialistes. A la fin de la guerre en 1945, l’expressionnisme abstrait avait détrôné le surréalisme en tant que
mouvement artistique actif le plus important du monde occidental. L’ Abstract Expressionism ( « Ab Ex ») s’affirma à partir à la
fois de la tradition de l’abstraction (représentée par Kandinsky) et de la branche « automatisme » du surréalisme (représentée par
Joan Miro et André Masson) avec Roberto Matta et Arshile Gorky comme figures-pivot clé.

Mais le surréalisme n’est pas mort en 1945. Bien que l’attention du monde volatile de l’art ait pu se déplacer ailleurs, Breton
continua d’exposer sa vision jusqu’à sa mort en 1966, et beaucoup d’autres ont continué jusqu’à aujourd’hui à produire des
oeuvres inspirées par le surréalisme. L’influence actuelle du surréalisme ne doit pas être sous-estimée, ni déniée sa place singulière
dans l’histoire de la littérature, de l’art et de la philosophie.

Les précurseurs
Lautréamont (1846-1870)

Isidore Ducasse, prétendument Comte de Lautréamont, fut le premier et le plus en vue des précurseurs
littéraires du surréalisme, qu’il a inspirés par des juxtapositions aussi inattendues que "la rencontre fortuite
d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table d’opération". Suite aux avancées réalisés dans les
sciences par Darwin et Auguste Comte, Lautréamont vit la littérature et l'art comme une tentative pour
affronter, voire résoudre, la contradiction que l’homme, ce "singe sublime", découvre lui-même entre la
finitude du monde et son aspiration innée vers l'infini.

Né en Uruguay de parents français, Ducasse vint pour la première fois à Paris en 1867. On dit qu'il fut assassiné par la police
secrète de Napoléon III.

● Maldoror : Le site -- Tout sur Isidore Ducasse et Lautréamont -- Textes, Documents, Actualités, Bibliographie (Fr.)
● Les Chants de Maldoror -- Gutenberg Text (Fr.)
● Selected Poems from Maldoror -- English translation by Sonja Elen Kisa, Illustrated by François Aubéron

Arthur Rimbaud (1854-1891)

"Le poète est un vrai voleur de feu."

Symboliste, auteur de deux recueils de poésies en prose, Une saison en enfer (1873) et Illuminations (écrit en
1875, voire plus tôt, édité en 1886). À 16 ans, il condamnait toute la poésie française en tant que "prose
rimée" et même rejetait son héros Baudelaire pour être trop consciemment artiste ; dans sa célèbre "lettre du
voyant", il préconisait "le dérèglement de tous les sens" comme le premier pas pour devenir un vrai voyant. Par
sa formule "JE est un autre," Rimbaud préfigurait la conception surréaliste du poète considéré comme "modeste machine
d'enregistrement" ; il proclamait que le poète doit se mettre en retrait pour observer le déroulement de ses pensées, permettant à
la poésie de se développer par elle-même. À 21ans, Rimbaud considérait l’écriture comme un échec et l'abandonnait en faveur de
l'aventure réelle – une aventure en l’occurrence malheureuse et légendaire. Photo Robert Daeley.

● Arthur Rimbaud (Bohemian Ink)


● Illuminations
● A Season in Hell
● Éclipse Totale -- Rimbaud et Verlaine est un film ont basé leur rapport orageux et controversé.

Raymond Roussel (1877-1933)

Dandy et amateur de jeux de mots (et d’échecs) dont Breton dit qu’il fut, "avec Lautréamont, le plus
grand hypnotiseur des temps modernes". Son poème La vue (1904) préfigure le Nouveau Roman; deux
romans, Impressions d'Afrique (1910) et Locus Solus (1914), qu'il mit en scène à un coût extravagant,
les pièces "L'étoile au front" (1924) et "La poussière de soleils " (1926), ainsi que le fragment posthume
"Documents pour servir d’esquisse" (1936) utilisent une méthode artificielle de composition fondée sur la
déformation phonétique.

Roussel est également considéré comme pataphysicien et précurseur du « théâtre de l'absurde » ; il exerça une grande influence
sur l’Oulipo. Neurasthénique, il mourut d’une overdose à l'âge du cinquante-six ans.

● Locus Solus en version hypertexte (français)


● New Impressions of Africa, Cantos I, II & IV Translated, with an Introduction, by Andrew Hugill.
● Raymond Roussel par Michel Foucault (1962). Un des essais les plus brillants que j'aie jamais lus!
Autres précurseurs

● Paul Valery (1871-1945), dernier des poètes symbolistes, a inspiré les surréalistes autant par son silence de 20 ans que par
sa poésie et son récit Soirée avec M. Teste. Quand il rompit le silence avec de nouveaux poèmes jugés par les surréalistes
comme de maladroites révisions des anciens, ceux-ci l'expulsèrent de leur panthéon littéraire.
● Alfred Jarry (1873-1907), écrivain et dramaturge rendu célèbre par sa pièce Ubu Roi (1896), inventeur de la
Pataphysique.
● Guillaume Apollinaire (1880-1918), poète cubiste, dramaturge et critique d'art qui soutint les cubistes ; il inventa le terme
"surréalisme" dans la préface de sa pièce "Les Mamelles de Tirésias" (1917). Stéphane Mallarmé (1842-1898), chef de file
des poètes symbolistes. Pierre Reverdy (1889-1960) écrivit des poèmes en vers et en prose, ainsi que des réflexions
théoriques sur la poésie ; il fit ses débuts juste avant la formation du groupe surréaliste et continua de l'influencer à distance.
● Saint-Pol Roux (1861-1940), poète symboliste auquel Breton dédia son premier volume de poésies, et qu’il qualifia de
"maître de l'image".
● Le Marquis de Sade (1740-1814) fut prisé pour son athéisme et son extrême largeur d'esprit quant à sa conception de
l'amour. Petit extrait de Justine .
● On ajoutera volontiers Baudelaire à cette liste de précurseurs. Baudelaire (1821-1867) est un romantique tardif et
décadent ; il fut le premier à lire Poe en 1847 et à traduire un volume de ses contes (1852) ; il traduisit également Thomas
De Quincey. Ses Les Fleurs du Mal (1857, 1861) furent condamnées. Il fut parmi les premiers à écrire de la critique d’art ;
Les paradis artificiels est son ouvrage en prose le plus remarquable. Connu pour son usage excessif d’alcool, de haschish,
d’opium et d’autres drogues, il souffrit d’une première attaque à 39 ans, ainsi que de la syphilis. Son oeuvre a influencé les
parnassiens, les symbolistes, les impressionnistes, les imagistes et les surréalistes. Rimbaud qualifia Baudelaire de "premier
voyant, roi des poètes, un vrai Dieu!"
● Poe (1809-1849) fut pour les symbolistes une sorte de prophète, qualifié par Breton de "surréaliste par aventure."
● De manière plus importante, il nous faut ajouter : l’alchimiste français Nicolas Flamel (c. 1330-1417) ; Paracelse (1493-
1541), Giordano Bruno (1548-1600) et la tradition hermético-alchimiste ; Hegel (1770-1831), philosophe allemand
idéaliste-transcendantal qui a popularisé la dialectique ; le mage moderne Eliphas Levi ; les psychologues pionniers Pierre
Janet (1859-1947) et Freud (1856-1939). Janet s’opposa à Freud et inspira Breton étudiant en médecine, mais fut écarté
du surréalisme. Freud, grand fumeur de cigare, fondateur de la psychanalyse et de la psychodynamique, vulgarisa le
concept d’inconscient. Ses théories furent malheureusement biaisées par ses propres névroses et l’étroitesse de
l’échantillon social représenté par sa clientèle juive viennoise. Il faut mettre à son crédit le fait d’avoir reconnu chez les
poètes les vrais "découvreurs" de l’inconscient.

Dada

● Tristan Tzara (1896-1963) [image], poète roumain et figure de proue de Dada à Zurich,
exporta la révolution à Paris au début des années vingt. Dada est considéré par certains
historiens de la littérature comme un développement tangentiel du symbolisme issu
principalement de Lautréamont.
● Hans/Jean Arp (1887-1966). Pour lui, la poésie et l'art étaient aussi naturels que le chant
l’est aux oiseaux ou le fruit à l’arbre.
● Francis Picabia .
● Parmi les courants de l’art moderne fortement influencés par Dada figurent notamment : Fluxus, le mouvement Actioniste,
l’Oulipo, le mouvement néo-Dada... Trop de sites pour les citer tous.

André Breton (1896-1966)


"Le langage a été donné à l'homme pour qu’il en fasse un usage surréaliste"

Il fut appelé par ses détracteurs le Pape de Surréalisme (mais aussi "un cadavre") ; cependant,
plus que quiconque, il doit être crédité de la fondation du mouvement dont il défendit la cause
toute sa vie. Il est l’auteur des Manifestes surréalistes (1924, 1929), de plusieurs petits
volumes de poésie (Clair de Terre, 1923) et Jeunes cerisiers garantis contre les lièvres,
1946), du roman Nadja (1928), et d’autres œuvres surréalistes « témoins » : Les champs
magnétiques (1920, en collaboration avec Soupault -- ouvrage qualifié de "premier livre
surréaliste"), Les vases communicants (1932), L'Amour fou (1937) et Arcane 17 (1944).

Les Entretiens (1952) avec André Parinaud (et al.) constituent un document révélateur sur la
vie et l’œuvre de Breton ; il en est de même pour les ouvrages pénétrants d’Anna Balakian
Surrealism : The Road to the Absolute (éditions anglaise 1959, 1970, 1986) et André Breton, Magus of Surrealism (1971),
ainsi que pour l’étude de J.H. Matthews publiée en 1967. "Revolution of the Mind" est une biographie récente et extensive de
Mark Polizotti (1995).

● André Breton: Classic poet by Bill Zavatsky and Zack Rogow (en englais)
● AndreBreton.org Bio, textes en englais.
● Le Verbe Être

Photographies

● Breton avec Soupault, Rigaut, Péret et Charchoune, première exposition à l’extérieur de Max Ernst à Paris, 1921
● Breton avec Eluard, Benjamin Péret et Tzara, 1922
● Breton au Mexique avec Diego Rivera et Trotsky, 1938

Salvador Dalí (1904-1989)

Dalí, le plus connu (avec Magritte) des peintres surréalistes, a également écrit un roman, Faces cachées (1945) et un essai
important, "La conquête de l'irrationnel" (1935), portant sur la méthode paranoïa-critique.

● Le site officiel du musée Salvador Dalí à Saint Petersbourg. Collection recueillie par l'industriel A. Reynolds Morse et son
épouse et donnée à l'état de Floride. Diverses oeuvres de Dalí, incluant une analyse en profondeur. Le site inclut aussi un
magasin en ligne avec les favoris de Dalí.
● Les Archives Salvador Dalí,à New York City, est un dépôt privé d'informations sur Dalí réalisé par Albert Field avec
l'approbation de l'artiste.
● Salvador Dalí, DoubleTakeArt.com

Giorgio de Chirico (1888-1978)

Comme Dalí, Chirico est surtout connu pour son oeuvre visuelle - en particulier comme peintre «
métaphysique » lié aux surréalistes - ; mais il écrivit aussi un court roman, Hebdomeros (1929), et
divers courts fragments de prose traduits en anglais par John Ashbery et réimprimés par Exact
Change (Cambridge, 1992).

● Giorgio de Chirico, Italica RAI


Robert Desnos (1900-1945)

Loué par Breton pour son apparente capacité à tomber en transe à volonté et s’exprimer en langage
automatique. Évincé du mouvement en 1929, il s'est tourné vers le journalisme et revint à des formes
poétiques plus traditionnelles avant sa mort pendant la guerre.

● Robert Desnos : A Unique French Surrealist Poet . Introductory Notes and Translations by Michael
Benedikt. (En anglais)
● Desnos (Mutt, en anglais)

Marcel Duchamp (1887-1968)

Il écrivit Rrose Selavy, Le Cadre Vert et d'autres textes ; mais il est surtout connu comme artiste
(et joueur d’échecs !). Il a exercé une profonde influence sur l'art moderne et l’avant-garde. Bien
que défiant toute classification, il fut coopté par le futurisme et le cubisme ("Nu descendant un
escalier"), dada et et le surréalisme. Nadeau : "Français. Technicien bienveillant. Peintre, écrivain,
joueur d’échecs, fondateur de Dada à New York en 1913, membre externe du groupe surréaliste
depuis 1924."

Photo: Monte Carlo (détail), 1924. Photo: Monte Carlo Share (detail), 1924.

Michel Leiris (1901-1990)

Membre du groupe surréaliste de 1924 à 1929, il écrivit l’un des premiers romans surréalistes, Aurora
(1927-1928) ; il s’illustra aussi comme ethnologue et anthropologue, co-éditeur avec Bataille de
Documents et avec Sartre de la revue Les Temps Modernes. Il fournit des matériaux biographiques
indispensables et des études critiques sur Raymond Roussel.

Benjamin Peret (1899 - 1959)

Benjamin Péret, l’un des premiers dadaïstes parisiens et membre fondateur du surréalisme, fut considéré
comme "le meilleur des poètes surréalistes" et l’écrivain le plus admiré au sein du groupe. Il a aussi écrit un
roman, Mort aux vaches et au champ d’honneur (1923), des nouvelles et des essais critiques. Outre
son oeuvre surréaliste, Péret a été la majeure partie de sa vie un communiste engagé, et fut expulsé du
Brésil pour activité révolutionnaire. Il a aussi traduit en français Le Livre de Chilam Balam de Chumayel.

● Atlas Press Trade Titles - Death To The Pigs - Benjamin Péret

Photo: Péret en 1925. FONT size=-1>Photo: Peret in 1925.

Raymond Queneau (1903-1976)

Considéré comme un précurseur des nouveaux romanciers, il écrivit le roman Le Chiendent (1933) et vingt autres ouvrages de
poésie et de prose, y compris Zazie dans le Metro (1959), dont fut réalisé un film. En 1960, il fonda avec François le Lionnais
l'Oulipo (OUvroir de LIttérature POtentielle), dont la tâche principale est "l'innovation systématique et formelle des contraintes
pour la manipulation et la création de texte littéraire" (Stefan Sinclair). Parmi les autres membres du groupe figurent : Italo Calvino,
Jacques Roubaud, Georges Perec et Harry Mathews. Stefan Sinclair et Alexander Laurence ont créé un site bilingue sur l’
Oulipo.
Ce sont mes auteurs préférés, mais il y eut bien d'autres excellents écrivains surréalistes...Louis Aragon, René Daumal, Paul
Eluard, Jacques Prévert et ceux qui suivent...

Autres auteurs

● Leonora Carrington (b. 1917), membre du groupe surréaliste à partir de 1938.


● David Gascoyne (1916-2001) poète anglais dont les traductions ont introduit les surréalistes français dans le monde
anglophone au cours des années 1930-1940. Membre du mouvement de 1926 à 1939.
● Philip Lamantia (b. 1927) Poète américain associé aux surréalistes et inspirateur des poètes Beat.
● Kenneth Patchen (1911-1972), fut qualifié, par provocation, de "seul véritable surréaliste américain."
● Among women writers active in the surrealist movement, one might list Nancy Cunard, Claude Cahun, Meret Oppenheim,
Gisele Prassinos, and Valentine Penrose.

Autres Sites Surrealistes

● L'encre de Bohème a des pages consacrées aux auteurs contemporains "underground"


● Infosurr: Actualités du surréalisme et de ses alentours (Paris)
● Magnetic Fields -- écriture automatique, ARTlab, surréalistes au Minnesota, etc.
● No More Words: A Non-Glossary (Mutt), dictionnaire ou encyclopédie des «terse factoids », avec de courts extraits des
principaux surréalistes.
● La Page Oulipo autre site Oulipo créé par Bill Allombert, Estelle Souche et Philippe Bruhat.
● Surrealisme.nl
● Upland Trout

Sites sur l’art surréaliste

Institutions et organismes

● L'art surréaliste sur le site du Louvre


● La galerie surréaliste : un site au graphisme intéressant

Le surréalisme est vivant et se porte bien...


Écrit et maintenu par Alan Gullette Alan Gullette. Email:alang@alangullette.com.
Traduction par Hubert Padiou.

First launched: March 1, 1996


Last updated: October 10, 2004

Consultez aussi mes pages Fiction de l’absurde (Anglais) et lisez mes Textes semi-automatiques (Anglais).