Vous êtes sur la page 1sur 12

Réplication de sites web basés sur des

technologies de serveurs hétérogènes

Etat des lieux.............................................................. ............................2


Implications.................................................................. ..........................2
Solutions.................................................................... ............................3
Aspirateurs de sites......................................................... ......................3
Serveur unique............................................................ .........................3
Serveurs virtuels....................................................................... ............3
Exemple avec VMWare.................................................................. ............6
Creation de l’environnement virtuel.........................................................8
La machine virtuelle est prête a accueillir un système d’exploitation Linux.....9
Installation de linux a partir du CD-Rom d’install .....................................10
Le système linux est prêt ............................................................ .........12

Christophe Vantyghem Page 1 dd/02/yyyy


Etat des lieux
Le site www.umvf.prd.fr est le portail Internet de l'Université Médicale Virtuelle
Francophone, il propose aux internautes des ressources médicales en ligne,
ressources qui sont dispersées sur plusieurs sites web, que nous appellerons
sites satellites. Ces sites web sont basés sur des technologies de publication
web différentes les unes des autres. Ces sites sont aussi dispersés
géographiquement.

Par exemple, un site peut être hébergé sous un serveur Windows, avec comme
serveur web MS-IIS, comme langage de script ASP et comme base de données
MS-SQL Server.
Un autre peut être sous Linux, avec apache comme serveur web, PHP pour le
langage script et MySQL pour la base de données.

Mettre en œuvre un site miroir du site de l’UMVF, revient donc aussi à répliquer
ses satellites.

Implications

Dans le cas de la mises en place de serveurs miroirs on voit bien que

Christophe Vantyghem Page 2 dd/02/yyyy


Solutions
Aspirateurs de sites

La solution consistant à aspirer les sites satellites et à les héberger sur un seul
serveur ne convient pas entre autre pour les raisons suivantes :
L’aspiration d’un site dynamique posera des problèmes car un aspirateur
parcoura un site d’hyperliens HTML en hyperliens HTML hors, les sites
dynamiques sont capables de générer des URL en fonction de plusieurs critères
de navigation, d’authentification, ou bien lors d’une recherche via un moteur de
recherche.
Les aspirateurs ne sont pas capable actuellement d’aspirer entièrement le
contenu d’un sites web même statique, si ce dernier utilise par exemple du Java
Script pour coder les hyperliens.
Cela nécessitera des réécritures d’URL, ce qui n’est pas gérable, les hyperliens
sur du site portail UMVF faisant références à des serveurs web externes.

Serveur unique

La solution consistant à mettre en œuvre un serveur possédant tous les


caractéristiques techniques de l’ensemble des sites satellites n’est pas
envisageable. En effet on peu douter de la stabilité d’un serveur ou serait
installé Apache, IIS, PHP, ASP, JSP, plusieurs bases de données, etc. Sans parler
des difficultés a l’administrer.

Serveurs virtuels

L’utilisation de serveurs virtuels permet une gestion beaucoup simple des sites
miroirs

La virtualisation regroupe un ensemble de techniques mises en œuvre pour


isoler de manière logique plusieurs logiciels ou systèmes d'exploitation. Elle se
présente sous la forme d'un boîtier matériel ou d'une solution logicielle installée
sur les machines concernées.

La virtualisation offre ainsi la possibilité d'exécuter sur une même machine et en


même temps des applications hétérogènes. En cas de dysfonctionnement
applicatif, la virtualisation met à profit cette caractéristique pour terminer
l'exécution d'un processus donné et prévenir tout blocage généralisé de la
machine.

Christophe Vantyghem Page 3 dd/02/yyyy


Indépendamment du projet de réplication les intérêts virtualisation sont :

• utilisation optimale des ressources d'un parc de machines (répartition des


machines virtuelles sur les machines physiques en fonction des charges
respectives)
• installation, déploiement et migration facile des machines virtuelles d'une
machine physique à une autre
• économie sur le matériel par mutualisation (consommation électrique,
entretien physique, monitoring, support, compatibilité matérielle, etc.)
• installation, tests, développements, cassage et pouvoir recommencer sans
casser l'OS hôte
• sécurisation et/ou isolation d'un réseau (cassage des OS virtuels, mais
pas des OS hôtes qui sont invisibles pour l'attaquant, tests d'architectures
applicatives et réseau)
• isolation des différents utilisateurs simultanés d'une même machine
(utilisation de type site central)

La solution est de monter en métropole un hôte maître regroupant les serveurs


virtuels, sur lequel on installera les environnements de tous les sites satellites
de l’UMVF.
On fera une réplication des sites satellites vers les serveurs virtuels
correspondants.

Dans les faits, nous créerons plusieurs serveurs virtuels sur un même serveur
réel, en utilisant les technologies logicielles de virtualisation, telles que VMWare
ou Microsoft Virtual Server (qui sont gratuits). Le principe est donc d’obtenir
tous les avantages d'un serveur dédié, sans devoir en subir les coûts.

Ainsi, le webmestre d’un site satellite disposera d'un contrôle complet sur son
hébergement, et le manipulera comme s'il s'agissait de sa machine. Le
webmestre a donc tous les droits sur tous les dossiers, et il peut y installer tous
les logiciels qui lui semblent nécessaires au maintien de son service en ligne.

Christophe Vantyghem Page 4 dd/02/yyyy


Par rapport au serveur unique il y a impossibilité pour un compte mal sécurisé
d'être pénétré par un autre compte de la même machine. Les comptes ne
s'appliquent qu'au serveur virtuel, et chaque serveur ignore jusqu'à l'existence
des autres sur sa machine. Adresse IP, bande passant, espace disque et
allocation mémoire peuvent également être totalement dissociés entre les
différents serveurs.

Christophe Vantyghem Page 5 dd/02/yyyy


La mise en productions des sites miroirs au travers le monde s’en trouve de
facto extrêmement simplifié. En effet un fois l’hôte maître configuré
correctement, il suffit sur les machines miroirs, d’installer un serveur virtuel et
de copier simplement les fichiers correspondant à chaque site satellites.
Il faut savoir que chaque environnement virtuel (site satellite) se présente sous
la forme d’un unique fichier.
De même les problèmes liés des compatibilités matérielles disparaissent à partir
du moment on a installé le serveur virtuel.

Exemple avec VMWare

Ici le systeme d’exploitation hote est un windows 2000 server sur lequel est
installé VMWare server

Christophe Vantyghem Page 6 dd/02/yyyy


Christophe Vantyghem Page 7 dd/02/yyyy
Creation de l’environnement virtuel
Ici on installera un linux Ubuntu

Christophe Vantyghem Page 8 dd/02/yyyy


La machine virtuelle est prête a accueillir un système
d’exploitation Linux

Christophe Vantyghem Page 9 dd/02/yyyy


Installation de linux a partir du CD-Rom d’install

Christophe Vantyghem Page 10 dd/02/yyyy


Christophe Vantyghem Page 11 dd/02/yyyy
Le système linux est prêt

Christophe Vantyghem Page 12 dd/02/yyyy