Vous êtes sur la page 1sur 22

TAXONOMANIA

REVUE de TAXONOMIE et de NOMENCLATURE


BOTANIQUES
Éditeur D.J.P. De Blaay - rue des Basses 16 - B 6940 Durbuy

N° 13 10/6/2004
Numéro dédié en mémoire de l'éminent orchidologue Victor SUMMERHAYES (1897-1974).

Bulbophyllum teretifolium SCHLTR. (photo: VINCENT DROISSART)

1
Note écologique sur Bulbophyllum teretifolium SCHLTR.,
une Orchidaceae endémique du Cameroun
par Vincent DROISSART & Tariq STEVART
Laboratoire de Botanique systématique et de Phytosociologie, Université Libre de
Bruxelles, 50 Av. F. Roosevelt, CP 169, 1050 Bruxelles, Belgique.

Le genre Bulbophyllum compte environ 1805 taxons (GOVAERTS et al., 2003). C’est
l’un des rares genres d’Orchidaceae à présenter une distribution pantropicale et une
aussi grande diversité spécifique. Parmi les 96 taxons présents en Afrique
continentale (LEBRUN & STORK, 1995), le Bulbophyllum teretifolium SCHLTR. est le
seul à présenter des feuilles cylindriques (VERMEULEN, 1987).
Cette espèce fut récoltée pour la première fois en 1899 par SCHLECHTER dans l'ouest
du Cameroun (région de Bibundi). Elle n’a curieusement plus été retrouvée depuis.
De plus, l'échantillon type de cette espèce ne possédait pas de fleurs. Au cours d'une
récente mission effectuée dans les collines de la région de Mbam-Minkom (40 km au
SO de Yaoundé), nous avons eu la chance de récolter cette espèce si particulière de
Bulbophyllum. Plusieurs échantillons ont été mis en culture dans une ombrière à
Yaoundé. Bien que nous n’ayons pas pu comparer notre échantillon avec le type
détruit à Berlin en 1945, les caractéristiques végétatives très particulières et, nous
semble-t-il, unique au sein du genre nous ont permis d'identifier indubitablement
cette espèce méconnue.

Bulbophyllum teretifolium SCHLTR., Westafr. Kautch. Exp.: 282 (1901) nom. nud.;
SCHLTR., Bot. Jahrb. 38: 18 (1905); DE WILD., Pl. Beq. 1: 120 (1921); SUMMERH., Fl.
W. Trop. Afr., ed. 1, 2: 437 (1936) -- ed. 2, 3:234 (1968); J.J. VERM., Orchid Monogr.,
2: 160 (1987). --Type: Cameroun, Bibundi, avril 1899, SCHLECHTER 12362 (B, holo-
†).

Pseudobulbes de 26-33 mm de longueur et 4-6 mm de diamètre, distants de


5-27 mm les uns des autres, cylindriques mais légèrement renflés à la base,
unifoliés. Feuille de 120-225 mm de longueur et de 1.5-2 mm de diamètre totalement
cylindrique, dressée à légèrement courbée, aiguë. Inflorescence de 55-105 mm,
faiblement pédonculée, dense, portant 19 à 37 fleurs; rachis légèrement renflé et
aplati, légèrement en zigzag; bractées de 3-3.7 mm triangulaires, aiguës, glabres.
Fleurs petites, blanches et rose pourprées; pédicelle et ovaire de 1.1-1.3 mm,
conique; sépale dorsal de 3.6-4.1 x 1.6-1.9 mm, ovale-triangulaire, légèrement
papilleux, aigu à acuminé; pétales de 1.3-1.7 x 0.02-0.03 mm, linéaires à obovales,
glabres, subaigus; sépales latéraux de 4-4.5 x 2-2.2 mm, ovales-triangulaires,
légèrement papilleux, acuminés; labelle de 1.9-2 x 1.1-1.4 mm, arrondi au sommet,
très épais, non recourbé, glabre, avec des lobes latéraux; colonne de 1.6-2.1 mm.

Matériel examiné : Cameroun, Mbam-Minkon, mars 2004, DROISSART 5 (BRLU).

Habitat : Le phorophyte sur lequel cette orchidée fut retrouvée vivait sur une pente
assez forte (25-35 %) située sur le flanc nord d'une colline.

2
Ecologie : Cette plante épiphyte fut récoltée sur un Gambeya sp. abattu par des
paysans dans une forêt secondaire. Une population de plusieurs individus a été
retrouvée sur des branches de la canopée d'une circonférence d'environ 60 cm.

Chorologie : Cette espèce est endémique du Cameroun (province du Centre et


province du Sud-Ouest). LETOUZEY (1968) situe Yaoundé et ses environs dans le
domaine de la forêt dense humide semi-caducifoliée. Plus récemment, ACHOUNDONG
(1996) et NOUMI (1998) ont montré qu'à partir de 800-1000 m d'altitude, le passage
aux forêt sommitales est marqué au Mbam-Minkom par la présence d'espèces de
transition. La plus représentative à cet égard est Garcinia lucida qui caractérise la
végétation de cette localité aux environs de 1000 m. NOUMI plaide en faveur de la
création d'un nouvel ordre des forêts ombrophiles sempervirentes pour décrire ce
type de formation végétale: les forêts ombrophiles submontagnardes (Garcinietalia)
ou "forêt de transition".

Distribution altitudinale : entre 800 et 1000 mètres.

Statut conservatoire : Les collines de Mbam-Minkom, dans laquelle nous avons


retrouvé la population de Bulbophyllum teretifolium, abritent une forêt qui ne jouit
d'aucun statut de conservation. De plus, cette forêt est actuellement fortement
menacée par les communautés locales qui y exercent une forte pression anthropique
(déforestation, chasse, agriculture locale). Etant donné que cette localité est située
dans une des provinces les plus densément habitée du Cameroun, la protection de
cette zone intéressante du point de vu botanique devrait être rapidement envisagée.
Le fait que cette espèce ait échappé aux précédents collecteurs ainsi que le petit
nombre de localités où celle-ci a été récoltée, laisse croire que Bulbophyllum
teretifolium serait assez rare au Cameroun. Cependant, étant donné la très brève
description faite par SCHLECHTER et les caractères végétatifs particuliers de cette
espèce, on peut également penser que les personnes l'ayant récolté n'ai pu
l'identifier et la classer correctement au sein des Orchidaceae ou dans un des
nombreux genres de cette famille.

Références bibliographiques

ACHOUNDONG, G. (1996). Les forêts sommitales au Cameroun - Végétation et flore


des collines de Yaoundé. Bois et forêts des tropiques, 247: 37-52.

GOVAERTS R., CRIBB P. and WOOD J., 2003. Monocot Checklist. Royal Botanic
Gardens, Kew: http://www.rbgkew.org.uk/data/monocots accessed.

LEBRUN, J.P. & STORK, A.L., 1995. Enumération des plantes à fleurs d’Afrique
tropicale. Conservatoire et Jardin botaniques de la ville de Genève 3,
Monocotylédones: Limnocharitaceae à Poaceae: 341 p.

NOUMI E., 1998. La "forêt de transition" à Garcinia spp. - Des collines Nkolobot
(région de Yaoundé, Cameroun). Belgian Journal of Botany, 130 (2): 198-220.

VERMEULEN J.J., 1987.. A taxonomic revision of the Continental African


Bulbophyllinae. Orchids Monographs, 2: 300 p.

3
A B

Détails du pseudobulbe et de la fleur du Bulbophyllum teretifolium SCHLTR.


(grossissement = A : x1.2, B : x2, C : x10, photo par VINCENT DROISSART).

4
Les noms francophones des genres d'Anthophytes en Belgique

par Daniel GEERINCK


Rue Charles Pas 4, B-1160 Auderghem

Abstract: GEERINCK D. – French names of Belgian genera among Anthophyta.


Key-words: Belgian Flora, French names, Nomenclature.

Des personnes francophones qui s'intéressent aux plantes tant dans la nature qu'en horti-
culture, seuls les professionnels et les amateurs spécialistes jonglent aisément avec les
binômes latins qui paraissnt souvent rébarbatifs à d'autres. Les peuples de tous les pays ou
régions ont toujours désigné les plantes utilisées par des noms vernaculaires dans leur langue
véhiculaire. Lors de l'élaboration de la taxonomie, les genres reconnus ont souvent reçu, en
concurrence avec le nom latin, un nom francophone aux origines diverses, repris dans les
encyclopédies, ce qui a contribué à la richesse de la langue populaire. Ces appellations sont
souvent encore citées dans les ouvrages floristiques actuels mais certaines sont parfois
oubliées ou tombées en désuétude, ce qui est dommage.

L'attribution d'un nom francophone distinct correspondant au nom de genre latin est parfois
handicapé par de nouvelles divisions taxonomiques qui ne correspondent plus nécessairement
aux connaissances populaires et des genre nouveaux n'ont pas toujours d'équivalent en langue
française ou alors sont simplement phonétiquement francisés.

La parution récente de la cinquième édition de la "Nouvelle Flore de la Belgique, du


Grand-Duché de Luxembourg, du Nord de la France et des Régions voisines" (Jacques
LAMBINON, Léon DELVOSALLE & Jacques DUVIGNEAUD et collaborateurs - 2004) m'a incité à
établir une correspondance plus stricte et adaptée aux divisions génériques qui y sont recon-
nues, entre les appellations latine et française.

Les noms français se regroupent en cinq catégories d'origine:


- nom français d'origine étymologique indépendante de l'appellation latine et souvent attribuée
à une espèce, étendue par la suite à tout le genre;
- nom d'origine latine, francisé par une désinence plus francophone ou par des accents;
- nom latin inchangé;
- nom vernaculaire généralisé, faute de mieux:
- néologisme en rapport avec un genre voisin.

L'ouvrage qui a servi de base pour la recherche de ces noms français est le "Larousse du
XXe Siècle en six Volumes" (1928-1933) de Paul AUGÉ et auquel a collaboré le botaniste
François GAGNEPAIN (1866-1942). L'ancienne "Flore complète, illustrée en Couleurs de
France, Suisse et Belgique" (1911-1935) de Gaston BONNIER (1851-1922) & Robert DOUIN
(1892-?) - réédition chez Belin sous le titre "La grande Flore en Couleurs de Gaston Bonnier"
(1990) a également été consultée. Les noms français non repris dans la "Nouvelle Flore de
Belgique,…" sont écrits en grasses; les genres d'espèces qui sont uniquement citées comme
adventices, ne sont pas repris ici. Le signe ¶ indique que le nom se trouve dans les éditions du

5
XXIe siècle (à partir de 2001) du "Petit Larousse illustré" qui est le dictionnaire le plus
populaire. Le "Grand Larousse universel" en quinze volumes (1982-1985), plus complet, est
aussi pris en considération et si le nom français ou francisé du latin est manquant, le signe #
est introduit. Il est d'ailleurs surprenant de constater que quatorze termes français présents
dans la petite éditon manquent dans cettte grande encyclopédie; d'autre part, si beaucoup de
noms mais uniquement sous leur graphie latine, subsistent par rapport à la version des années
trente, on constate qu'un nombre important de plantes n'apparait plus. Est-ce un désintérêt
récent pour la botanique? Dans la "Nouvelle Flore", certains noms de genre parfois utilisés
ailleurs, ne sont pas reconnus et sont alors cités entre crochets (essentiellement les divisions
du genre Prunus),.

L'orthographe des noms est celle recommandée par le "Journal officiel de la République
française" (5/12/1990) bien qu'aucun dictionnaire ne veut la reconnaitre, en particulier la
suppression de l'accent circonflexe sur les lettres i et u (sauf dans les cas de doublets
phonétiques). Signalons à ce propos que BONNIER écrit gaînier pour le genre Cercis alors que
LAROUSSE écrit toujours gainier.

Abutilon = abutilon Acaena = acène #


Acanthus = acanthe ¶ Acer = érable ¶
[Aceras] (ce genre ainsi que l'hybride intergénérique × Orchiaceras ne sont plus reconnus sui-
te à des études biochimiques) → Dactylorhiza)
Achillea = achillée ¶ Acinos = acinos
Aconitum = aconit ¶ Acorus = acore ¶
Actaea = actée
Actinidia II ¶ = actinidie # (le terme kiwi se rapporte uniquement au fruit comestible)
Adonis ¶ = adonide # Adoxa = moscatelline #
Aegopodium = podagraire Aescculus = marronnier ¶
Aethusa = éthuse ¶ Agapanthus = agapanthe
Ageratum = agérate ¶ # Agrimonia = aigremoine ¶
Agrostemma = nielle Agrostis = agrostide ¶ #
Ailanthus = ailante ¶ (dérive d'un nom vernaculaire malais, mal traduit en latin)
Aira = aira Ajuga = bugle ¶
Alcea = trémière ¶ Alchemilla = alchémille ¶
Alisma = alisme ¶ Alliaria = alliaire ¶
Allium = ail ¶ Alnus = au(l)ne ¶
Alopecurus = vulpin ¶ Althaea = guimauve ¶
Alyssum = alysson ¶ # Amaranthus = amarante ¶
Ambrosia = ambroisie Amelanchier = amélanchier
Ammophila = oyat ¶ Amni = amni #
Amorpha = amorphe # Amsinckia = amsinckie #
[Amygdalus] = amandier ¶ → Prunus Anacamptis = anacamptide #
Anagallis = mouron ¶ Anaphalis = anaphalis #
Anchusa = buglosse ¶ Andromeda = andromèd(édi)e
Androsace = androsace Anemone = anémone ¶
Anethum = aneth ¶ Angelica = angélique ¶
Antennaria = antennaire Anthemis ¶ = camomille ¶
Anthericum = phalangère ¶ Anthoxanthum = flouve ¶
Anthriscus = anthrisque # Anthyllis = vulnéraire ¶
Antirrhinum = muflier ¶ Apera = apère #
Aphanes = aphane #

6
Apium = ache ¶ (le nom céleri ne se rapporte qu'à l'espèce A. graveolens)
Aponogeton = aponogéton Aquilegia = ancolie ¶
Arabidopsis = arabidopsis # Arabis = arabette
Aralia ¶ = aralie # Arctium = bardane ¶
Arenaria = sabline # [Aria] = alisier → Prunus
Aristolochia = aristoloche ¶ Armeria = arméria #
Armoracia = raifort ¶ Arnica = arnica ¶
Arnoseris = arnoséris # Aronia = arone #
Arrhenaterum = fromental Artemisia = armoise ¶
Arum ¶ = gouet ¶ Aruncus = barbe-de-bouc
Arundinaria = arundinaire # Asarum = asaret
Asclepias = asclépiade # ¶ Asparagus ¶ = asperge ¶
Asperula = aspérule Asphodelus = asphodèle ¶
Aster = aster ¶ Astilbe = astilbe
Astragalus = astragale ¶ Astrantia = astrance
Atriplex = arroche ¶ Atropa = belladone ¶
Aubrieta = aubriétie # Aucuba = aucuba ¶
Avena = avoine ¶ Avenula = avenelle #
[Azalea] = azalée → Rhododendron

Baccharis = baccharide # Baldellia = fluteau ¶ (nouv. orthographe)


Ballota = ballote ¶ Barbarea = barbarée
Bassia = kochie Begonia = bégonia ¶
Bellis = pâquerette ¶ Berberis = vinet(t)ier
Bergenia = bergenia Berteroa = bertéroa #
Berula = berle # Beta = betterave ¶
Betula = bouleau ¶ Bidens = bident
Bifora = bifora # Biscutella = lunetière
Blackstonia = chlore Blymus = blysmus #
Bombycilaena = micrope # Borago = bourrache ¶
Bothriochloa = barbon # Brachypodium = brachypode #
Brassica = chou ¶ Bromus = brome ¶
Bryonia = bryone ¶ Briza = amourette ¶
Buddleja ¶ = buddléie # Bunias = buniade
Bunium = bunium # Buphthalmium = buphthalme #
Bupleurum = buplèvre Butomus = butome ¶
Buxus = buis ¶

Cabomba = cabombe # Cakile = coquillier


Calamagrostis = calamagrostide # Calamintha = calament
Calceolaria = calcéolaire ¶ Calendula = souci ¶
Calepina = calépine # Calla = calla #
Callistephus = reine-marguerite ¶ Callitriche = callitriche #
Calluna = callune Caltha = populage ¶
Calycanthus = calycanthe Calystegia = calystégie #
Camelina = caméline ¶ Campanula = campanule ¶
Campsis = técoma Canna = canna
Cannabis = chanvre ¶
Capsella = capselle ¶ (le nom bourse-à-pasteur serait réservé à C. bursa-pastoris)
Caragana = caragan Cardamine = cardamine ¶
Cardaminopsis = cardaminopsis # Cardaria = cardaire #

7
Carduus = chardon ¶ Carex = laiche (nouvelle orthographe) ¶
Carlina = carline ¶ Carpinus = charme ¶
Carthamus = carthame Carum = carvi ¶
Caryopteris = caryoptéris # Castanea = châtaignier ¶
Catabrosa = catabrose # Catalpa = catalpa ¶
Catapodium = catapode # Caucalis : caucalis #
Celosia = célosie Celtis = micocoulier ¶
Centaurea = centaurée ¶ Centaurium = érythrée
Centranthus = centranthe Centunculus = centenille #
Cephalanthera = céphalanthère # Cephalaria = céphalaire #
Cerastium = céraiste [Cerasus] = cerisier ¶ → Prunus
Ceratocapnos = cératocapnos # Ceratophyllum = cératophylle #
Ceratostigma = cératostigma Cercis = gainier ¶
Chaenomeles = faux-cognassier (néologisme) Chaenorrhinum = faux-muflier
Chamaecytisus = bas-cytise (néologisme) Chaerophyllum = cerfeuil ¶
Chelidonium = chélidoine ¶ Chenopodium = chénopode ¶
Chimonanthus = chimonanthe Chionodoxa = gloire-des-neiges #
Chondrilla = chondrille # Chrysanthemum = chrysanthème ¶
Chrysosplenium = dorine Cicendia = cicendie #
Cicerbita = mulgédie # Cichorium = chicorée ¶
Cicuta = cicutaire # Circaea = circée #
Cirsium = cirse ¶ Cladium = marisque
Clarkia = clarkie # Claytonia = claytonie #
Clematis = clématite ¶ Cleome = cléome
Clerodendron = clérodendron Clethra = clèthre
Clinopodium = clinopode # Cobaea = cobée ¶
Cochlearia = cranson ¶ Coeloglossum = cœloglosse #
Coincya = coincya # Colchicum = colchique ¶
Collinsia = collinsie # Collomia = collomie #
Colutea = baguenaudier ¶ Comarum = comaret #
Commelina = comméline Conium = cigüe (nouv. orthographe) ¶
Conopodium = conopode # Conringia = conringia #
Consolida = fausse-dauphinelle (néologisme) Convalaria = muguet ¶
Convolvulus = liseron ¶
Conyza (des études de génétique moléculaire suppriment ce genre) → Erigeron
Corallorhiza = corallorhize # Coreopsis = coréopsis ¶
Coriandrum = coriandre ¶ Corispermum = corisperme #
Cornus = cornouiller ¶ Coronilla = coronille ¶
Coronopus = corne-de-cerf # Corrigiola = corrigiole #
Cortaderia = gynérion # Corydalis = corydale #
Corylopsis = corylopsis #
Corylus = noisetier ¶ (le nom de coudrier ne se rapporterait qu'à l'espèce C. avellallana)
Corynephorus = corynéphore # Cosmos = cosmos
Cotinus = fustet ¶ Cotoneaster = cotonéaster ¶
Crambe = crambe ¶ Crassula = crassule #
Crataegus = aubépine ¶ Crepis = crépis
Crithmum = crithme # Crocosmia = montbrétie #
Crocus = safran ¶ (se rapporterait à tout le genre d'après BONNIER)
Cruciata = croisette Crypsis = crypsie #
Cucubalus = cucubale # Cucumis = concombre ¶
Cucurbita = citrouille ¶ Cuphea = cuphée #

8
Cuscuta = cuscute ¶ Cyclamen = cyclamen ¶
Cydonia = cognassier ¶ Cymbalaria = cymbalaire ¶
Cynodon = cynodonte Cynoglossum = cynoglosse ¶
Cynosurus = crételle ¶ Cyperus = souchet ¶
Cypripedium = cypripède # Cytisus = cytise ¶

Dactylis = dactyle ¶ Dactylorhiza = dactylorhize #


Dahlia = dahlia ¶ Danthonia = sieglingie #
Daphne = daphné ¶ Datura ¶ = stramoine ¶
Daucus = carotte ¶ Delia = delia #
Delphinium = dauphinelle ¶ Deschampsia = canche ¶
Descurainia = descurainia # Deutzia = deutzie #
Dianthus = œillet ¶ Dicentra ¶ = diélytre
Dictamnus = dictame ¶ Diervilla = dierville #
Digitalis = digitale ¶ Digitaria = digitaire #
Diplotaxis = diplotaxe # Dipsacus = cardère ¶
Doronicum = doronic Draba = drave ¶
Dracocephalum = dracocéphale # Drosera ¶ = rossolis ¶
Duchesnea = duchesnea

Eccremocarpus = eccrémocarpe # Echinacea = échinacéa #


Echinochloa = pied-de-coq Echinops = échinops
Echium = vipérine ¶ Elaeagnus = chalef
Elatine = élatine Eleusine = éleusine #
Eleocharis = éléocharis Elodea = élodée ¶
Elymus = chiendent ¶ Empetrum = camarine
Epilobium = épilobe ¶ Epimedium = épimède #
Epipactis = épipactis Epipogium = épipogon #
Eragrostis = éragrostide Eranthis = éranthe #
Eremurus = érémure # Erica = bruyère ¶
Erigeron = vergerette ¶ (attribué aussi a l'ex-genre Conyza)
Eriophorum = linaigrette ¶ Erodium = bec-de-cigogne(grue)
Erophila = fausse-drave (néologisme) Erucastrum = érucastre.
Eryngium = panicaut ¶
Erysimum = vélar ¶(attribué à Sisymbrium dans la Nouvelle. Flore)
Erythronium = érythrone # Eschscholzia = eschscholzie #
Euonymus = fusain ¶ Eupatorium = eupatoire ¶
Euphorbia = euphorbe ¶ Euphrasia = euphraise ¶
Exaculum = fausse-cicendie (néologisme)

Fagopyrum = sarrasin ¶ Fagus = hêtre ¶


Falcaria = falcaire # Fallopia = vrillée ¶
Fatsia = fatsie # Festuca = fétuque
Ficaria = ficaire ¶ (ce genre mérite d'être reconnu distinct du genre Ranunculus en raison du
nombre de sépales)
Ficus = figuier ¶ Filago = cotonnière
Filipendula - filipendule Foeniculum = fenouil ¶
Forsythia ¶ = forsythie # Fragaria = fraisier ¶
Frangula = bourdaine ¶ Fraxinus = frêne ¶
Freesia = freesia ¶ Fritillaria = fritillaire ¶
Fuchsia = fuchsia ¶ Fumana = fumana

9
Fumaria = fumeterre ¶

Gagea = gagée # Gaillardia = gaillarde


Galanthus = perce-neige ¶ Galega = galega
Galeopsis = galéopsis Galinsoga = galinsoga
Galium = gaillet ¶ Galtonia = galtonia
Gaudinia = gaudinie Gaultheria = palommier
Gaura = gaura Genista = genêt ¶
Genistella = faux-genêt (néologisme) Gentiana = gentiane ¶
Gentianella = gentianelle # Geranium = géranium ¶
Geum = benoite (nouvelle orthographe) Gilia = gilie #
Gladiolus = glaïeul ¶ Glaucium = glaucière #
Glaux = glaux Glebionis = glébionis #
Glechoma = glécome Gleditsia = févier ¶
Globularia = globulaire ¶ Glyceria = glycérie ¶
Gnaphalium = gnaphale # Goodyera - goodyera
Gratiola = gratiole Groenlandia = groenlandia #
Guizotia = guizotie # Gymnadenia - gymnadème #
Gypsophila = gypsophile ¶

Halimione = obione Hamamelis = hamamélis ¶


Hammarbya = hammarbya # Hebe = hébé #
Hedera = lierre ¶ Helenium = hélénie #
Helianthemum hélianthème ¶
Helianthus = hélianthe ¶ (le nom tournesol ne serait attribué qu'à une seule espèce: H. annuus
et topinambour à H. tuberosus)
Helichrysum = immortelle ¶ Heliotropium = héliotrope ¶
Helleborus = ellébore ¶ Hemerocallis = hémérocalle ¶
Hepatica = hépatique ¶ Heracleum = berce ¶
Herminium = herminium Herniaria = herniaire
Hesperis = julienne Heuchera = heuchère #
Hibiscus = ketmie ¶ Hieracium = épervière ¶
Hierochloe = hiérochloé # Himantoglossum = himantoglosse #
Hippocrepis = hippocrépide # Hippophae ¶ = argousier ¶
Hippuris = pesse ¶ Hirschfeldia = hirschfeldia #
Holcus = houlque ¶ Holosteum = holostée #
Honckenya = honckenya # Hordelymus = orge-élyme (néologisme)
Hordeum = orge ¶ Hornungia = hutchinsie #
Hosta = funkie # Hottonia = hottonie #
Humulus = houblon ¶ Hyacinthoides = endymion ¶
Hyacinthus = jacinthe ¶ Hydrangra = hortensia ¶
Hydrocharis = morène ¶ Hydrocotyle = hydrocotyle ¶
Hyoscyamus = jusquiame ¶ Hypericum = millepertuis ¶
Hypochoeris = porcelle Hyssopus = hysope ¶

Iberis = iberis ¶ (l'appellation corbeille-d'argent se rapporte à quelques espèces seulement)


Ilex = houx ¶ Illecebrum = illécèbre #
Impatiens = balsamine ¶ Inula = inule ¶ #
Ipomaea = ipomée ¶ Iris = iris ¶
Isatis = pastel ¶ Isolepis = isolépis #
Iva = ive Ixia = ixia ¶

10
Jasione = jasione Jasminum = jasmin ¶
Juglans = noyer ¶ Juncus = jonc ¶

Kalmia = kalmia Kerria ¶ = corète #


Kickxia = kickxie # Knautia = knautie #
Kniphofia = tritoma Koeleria = kœlérie #
Koelreuteria = kœlreutérie (le nom de savonnier qui le désigne parfois decrait être réservé au
genre Sapindus de la même famille)

Laburnum = aubour Lactuca = laitue ¶


Lagarosiphon = lagarasiphon # Lagurus = lagure #
Lamium = lamier ¶ Lappula = bardanette
Lapsana = lampsane Laser = siler #
Laserpitium = laser Lathraea = lathrée "
Lathyrus = gesse ¶ [Laurocerasus] = laurier-cerise¶→ Prunus
Laurus = laurier ¶ Lavandula = lavande ¶
Leersia = léersie # Legousia = spéculaire
Lemna = lenticule ¶ # Lens = lentille ¶
Leontodon = léontodon Leonurus = agripaume ¶
Lepidium = passerage ¶ Leucanthemum = marguerite ¶
Leucojum = nivéole ¶ Leucorchis = leucorchis
Levisticum = livèche ¶ Lespedeza = lespédèze #
Leycesteria = leycestérie # Leymus = élyme #
Liatris = liatris Ligustrum = troène ¶
Lilium = lis ¶ Limnanthes = limnanthe #
Limodorum = limodore # Limonium = statice ¶
Limosella = limoselle Linaria = linaire ¶
Lindernia = lindernie Linum = lin ¶
Liparis = liparis Liquidambar ¶ = copalme
Liriodendron = tulipier ¶ Listera - listère
Lithospermum = grémil ¶ Littorella = littorelle #
Lobelia = lobélie ¶ Lobularia = lobularia #
Lolium = ivraie ¶ Lonicera = chèvrefeuille ¶
Loronium = loronium Lotus = lotier ¶
Ludwigia ¶ = jussiée ¶ # Lunaria = lunaire
Lupinus = lupin ¶ Luronium = luronium
Luzula = luzule ¶ Lychnis ¶ = lychnide #
Lycium = lyciet Lycopersicon = tomate ¶
Lycopus = lycope ¶ Lysimachia = lysimaque ¶
Lythrum = salicaire ¶

Macleya = macleye # Magnolia ¶ = magnolier #


Mahonia ¶ = mahonie # Maianthemum = maianthème #
Malcolmia = malcolmie # Malus = pommier ¶
Malva = mauve ¶ Marrubium = marrube ¶
Matthiola = violier ¶ Matricaria = matricaire ¶
Meconopsis = méconopside # Medicago = luzerne ¶
Melanpyrum = mélanpyre ¶ Melica = mélique
Melilotus = mélilot ¶ Melissa = mélisse ¶
Melittis = mélitte Mentha = menthe ¶

11
Menyanthes = ményanthe ¶ # Mercurialis = mercuriale ¶
Mesembryanthemum = ficoïde # Mespilus = néflier ¶
Meum = méon # Mibora = mibora #
Micropyrum = micropyrum #
Milium = millet (attribué à tort au genre Panicum à cause du nom vernaculaire millet des oi-
seaux correspondant à P. milliaceaum)
Mimulus = mimule # Minuartia = alsine
Mirabilis ¶ = belle-de-nuit ¶ Miscanthus = miscanthus
Misopates = misopates # Moehringia = méringie #
Moenchia = mœnchie # Molinia = molinie
Moneses = moneses # Monotropa = sucepin
Montia = montie # Morus = murier ¶(nouvelle orthographe)
Muscari = muscari ¶ Mycelis = mycélis #
Myosotis = myosotis Myosoton = myosoton #
Myosurus = ratoncule # Myrica = myrica
Myriophyllum = myriophylle # Myrrhis = myrrhis #

Najas = naïade ¶ Narcissus = narcisse ¶


Nardurus = nardure # Nardus = nard ¶
Narthecium = narthécie # Nasturtium = cresson ¶
Nemesia = némésie # Neottia = néottie ¶
Nepeta = népète # Neslia = vogélie
Nicandra = nicandre Nicotiana = tabac ¶
Nigella = nigelle ¶ Nothofagus = faux-hêtre
Nuphar = nénufar ¶ # (nouvelle orthographe) Nymphaea = nymphéa ¶
Nymphoides = faux-nénufar (nouvelle orthographe)

Ocimum = basilic ¶ Odontites = odontite


Oenanthe = œnanthe ¶ Oenothera = onagre ¶
Omphalodes = omphalodès Onobrichys = sainfoin ¶
Ononis = bugrane ¶ Onopordum = onoporde #
Ophrys = ophrys ¶ Orchis = orchis ¶
Origanum = origan ¶ Orlaya = orlaya #
Ornithogalum = ornithogale ¶ Ornithopus = pied-d'oiseau ¶
Orobanche = orobanche ¶ Orthilia = orthilia #
Osmanthus = osmanthe # Oxalis = oxalide ¶ #

Pachysandra = pachysandre # [Padus] = padus # → Prunus


Paeonia = pivoine ¶ Panicum = panic ¶
Papaver = pavot ¶ Parapholis= lepture #
Parentucellia = eufragie # Parietaria = pariétaire ¶
Paris = parisette ¶ Parnassia = parnassie #
Parthenocissus = vigne-vierge ¶ Passiflora = passiflore ¶
Pastinaca = panais ¶ Paulownia = paulownia ¶
Pedicularis = pédiculaire ¶ Pelargonium = pélargonium ¶
Penstemon = penstemon # Pentaglottis = pentaglosse #
Perilla = perilla Perovskia = pérovskia #
[Persica] = pécher ¶ → Prunus Persicaria = persicaire ¶
Petasites = pétasite # Petrorhagia = pétrorhagia #
Petrosilum = persil ¶ Petunia = pétunia ¶

12
Peucedanum = peucédan ¶ # Phacelia = phacélie #
Phalaris = alpiste ¶ Phaseolus = haricot ¶
Philadelphus = seringa ¶ Phleum = fléole ¶
Phlox = phlox ¶ Phragmites = roseau ¶
Physalis ¶ = coqueret ¶ Physocarpus = physocarpe #
Physostegia = physostégie # Phyteuma = raiponce ¶
Phytolacca = phytolaque # Picris = picrid(i)e ¶ #
Pilea = pilée # Pimpinella = boucage
Pinguicula = grassette Pisum = pois ¶
Plantago = plantain ¶ Platanus = platane ¶
Platanthera = plathanthère # Poa = paturin ¶
Podospermum = podosperme # Polemonium = polémoine #
Polycarpon = polycarpon # Polycnemon = polycnème #
Polygala = polygale ¶ # Polygonatum = sceau-de-Salomon ¶
Polygonum = renouée ¶ Polypogon = polypogon
Pontederia = pontédérie # Populus = peuplier ¶
Portulaca = pourpier ¶ Potamogeton = potamot ¶
Potentilla = potentille ¶ Primula = primevère ¶
Prunella = brunelle Prunus = prunier ¶
Pseudofumaria = faux-fumeterre (néologisme) Pseudorchis = faux-orchis (nélogisme)
Pseusosasa = faux-sasa (néologisme) Ptelea = pteléa #
Pterocarya = ptérocaryer # Ptychotis = ptychotis
Puccinellia = atropis # Pulicaria = pulicaire ¶
Pulmonaria = pulmonaire ¶ Pulsatilla = pulsatille
Pyracantha ¶ = buisson-ardent ¶ Pyrola = pirole ¶
Pyrus = poirier ¶

Quercus = chêne ¶

Radiola = radiole # Ranunculus = renoncule ¶


Raphanus = radis ¶ Rapistrum = rapistre #
Reseda = réséda ¶ Rhamnus = nerprun ¶
Rheum = rhubarbe ¶ Rhinanthus = crête-de-coq ¶
Rhododendron = rhododendron ¶ Rhodotypos = rhodotypos
Rhus = sumac ¶ Rhynchospora = rhynchospore
Ribes = groseillier ¶ Ricinus = ricin ¶
Robinia = robinier ¶ Rorippa = rorippe #
Rosa = rosier ¶ Rosmarinus = romarin ¶
Rubia = garance ¶ Rubus = ronce ¶
Rudbeckia ¶ = rudbeckie # Rumex = oseille ¶
Ruppia = rupelle Ruscus = fragon ¶
Ruta = rue ¶

Sagina = sagine ¶ Sagittatia = sagittaire ¶


Salicornia = salicorne ¶ Salix = saule ¶
Salpiglossis = salpiglossis Salsola = soude
Salvia = sauge ¶ Sambucus = sureau ¶
Samolus = samole ¶ Sanguisorba = pimprenelle ¶
Sanicula = sanicle ¶ Santolina = santoline ¶
Saponaria = saponaire ¶ Sasa = sasa #
Satureja = sarriette ¶ Saururus = saururus #

13
Saxifraga = saxifrage ¶ Scabiosa = scabieuse ¶
Scandix = peigne-de-Vénus Scheuchzeia = scheuchzérie #
Schizanthus = schizanthe # Schoenus = choin
Scilla = scille ¶ Scirpoides = faux-scirpe (néologisme)
Scirpus = scirpe ¶ Scleranthus = scléranthe ¶
Sclerochloa = sclérochloa # Scorzonera = scorzonère ¶
Scrophularia = scrofulaire ¶ Scutellaria = scutellaire ¶
Secale = seigle ¶ Securigera = securigera #
Sedum = orpin ¶ Selinum = sélin #
Sempervivum = joubarbe ¶ Senecio = sèneçon ¶ (nouv. orthographe)
Serratula = serratule ¶ Seseli = séséli
Sesleria = seslérie Setaria = sétaire
Shérardia = shérardie # Silaus = silaüs #
Silene = silène ¶ Silybum = silybe
Sinapis = moutarde ¶ Sison = sison #
Sisymbrium = sisymbre Sisyrinchium = bermudienne #
Sium = sium Skimmia = skimmia
Solanum = morelle ¶ Soleirolia = soleirolia #
Solidago ¶ = solidage # Sonchus = laiteron ¶
Sophora = sophora ¶ Sorbaria = sorbaire #
Sorbus = sorbier ¶ Sorghum = sorgho ¶
Sparganium = rubanier ¶ Spartina = spartine #
Spartium = spartier # Spergula = spargoute #
Spergularia = spergulaire ¶ Spinachia = épinard ¶
Spiraea = spirée ¶ Spiranthes - spiranthe #
Spirodela = spirodèle # Stachys = épiaire ¶
Staphylea = staphylier ¶ Stellaria = stellaire ¶
Stephanandra = stéphanandra # Stratiotes = stratiote
Suaeda = suéda # Subularia = subulaire #
Succisa = succise Sutera = sutera #
Symphoricarpos = symphorine ¶ Symphytum = consoude ¶
Syringa = lilas ¶

Tagetes = tagète ¶ Tamarix = tamaris ¶


Tamus = tamier ¶ Tanacetum = tanaisie ¶
Taraxacum = pissenlit ¶ Teesdalia = teesdalie
Telekia = télékie # Tellima = tellima #
Tetragonia = tétragone ¶ Tetragonolobus = tétragonolobe #
Teucrium = germandrée ¶ Thalictrum = pigamon
Thesium = thésion # Thlaspi = tabouret
Thymelaea = passerine # Thymus = thym ¶
Tigridia = tigridie ¶ # Tilia = tilleul ¶
Tolmiea = tolmiea # Tordylium = tordyle #
Torilis = torilis Tradescantia = misère ¶
Tragopogon = salsifis ¶ Trapa = macre ¶
Trientalis = trientale # Trifolium = trèfle ¶
Triglochin = troscart Trigonella = trigonelle ¶
Trillium = trille # Trinia = trinie #
Trisetum = trisète # Triticum = froment ¶
Trollius = trolle Tropaeolum = capucine ¶
Tuberaria = tubéraria # Tulipa = tulipe ¶

14
Turgenia = turgenia # Tussilago = tussilage ¶
Typha = massette ¶

Ulex = ajonc ¶ Ulmus = orme ¶


Urtica = ortie ¶ Utricularia = utriculaire ¶

Vaccaria = vaccaire Vaccinium = airelle ¶


Valeriana = valériane ¶
Valerianella = valérianelle ¶ (le nom mâche ne se rapporte qu'à l'espèce V. locusta)
Vallisnera = vallisnérie ¶ Ventenata = fausse-avoine #
Verbascum = molène ¶ Verbena = verveine ¶
Veronica = véronique ¶ Viburnum = viorne ¶
Vicia = vesce ¶ Vinca = pervenche ¶
Vincetoxicum = dompte-venin ¶
Viola = violette ¶ (sous-genre Melanium = pensée ¶)
Viscum = gui ¶ Vitis = vigne ¶
Vulpia = vulpie #

Wahlenbergia = wahlenbergie Weigela = Weigélia


Wisteria = glycine ¶ Wolffia = wolffia

Xanthium = lampourde ¶ Xanthorhiza = xanthorhize #

Yucca = yucca ¶

Zannichellia = zannichellie Zea = maïs ¶


Zelkova = zelkowa Zinnia = zinnia ¶
Zostera = zostère ¶

Pour rappel: ¶ signifie que le terme est cité dans les dernières éditions du "Petit Larousse illustré"; # signifie
que le terme est manquant sous l'orthographe française ou francisée dans le "Grand Larousse universel".

β β β β
β β β
β β
β

15
Planche 1: Disperis anthoceros REICHENBACH f. (aquarelle G. DELEPIERRE)

16
SUPPLÉMENT À L'ÉTUDE DES ORCHIDACEAE DU RWANDA (VI)

par Gilbert DELEPIERRE & Jean-Paul


LEBEL
Laatste Oortje 7, B-8550 Zwevegem Paroisse de Kicukiro B.P. 1062, RW Kigali

Abstract: DELEPIERRE G., LEBEL J.-P. – Contributions to the study of the Orchidaceae in Rwanda (VI). – Three new species recolted in Rwanda: Angraecum
chamaeanthus SCHLECHITER, Bulbophyllum encephalodes Summerh. and Disperis bifida CRIBB.
Key-words: African Flora, Orchidaceae, Rwanda,

Angraecum chamaeanthus SCHLECHTER, Bot. Jahrb. Syst., 53: 604 (1915); CRIBB, Fl.
Trop. E. Afr., Orchid.: 404 (1989); LA CROIX & CRIBB, Fl. Zambes., 11: 370 (1968).
Distribution: Rwanda, Nyungwe km 107, sur un arbre tombé, XII/2003, DELEPIERRE &
LEBEL 138 (BR). ─ Afrique du Sud, Burundi, Kenya, Malawi, Mozambique, Tanzanie,
Zimbabwe. :
Observations: Minuscule espèce, découverte pour la première fois au Rwanda..Les exem-
plaires rencontrés ont jusqu'à 7 feuilles.

Bulbophyllum encephalodes SUMMERHAYES, Bot. Mus. Leafl. Harv. Univ., 14: 228
(1951); J.J. VERMEULEN, Orchid Monogr., 2: 151, fig. D/36a & 94 (1987) ─ Fl. Afr. Centr.,
Orchid.: 371, pl. 54/U (1992).
Distribution: Rwanda, Nyungwe, km 15 de la piste de Bweyeye (1995), cultivé à Kicukiro,
IX/2003, DELEPIERRE & LEBEL 130. ─ Burundi, Congo-Kinshasa, Kenya, Malawi, Nigeria,
Tanzanie, Uganda, Zambie, Zimbabwe.
Observation: Taxon nouveau pour le Rwanda.

Diaphananthe lorifolia SUMMERHAYES., Kew Bull., 11: 235 (1956); Delepierre & Lebel,
Taxonomania, 2: 3 (2001).
Localité nouvelle: Espèce signalée aussi à Gisakura (Rwanda).

Disperis bifida CRIBB, Kew Bull., 40: 403, tab. fig. 3 (1985); LA CROIX et al., Orchids
Malawi: 155, pl. 50 (1991); LA CROIX & CRIBB, Fl. Zambes., 11(1): 256, tab. 78 (1995).
Distribution: Rwanda: Nyungwe km 108, litière de forêt à Cupressus, 10/12/2003, LEBEL &
DELEPIERRE 139. ─ Zambie.
Observation: Espèce nouvelle pour la "Flore d'Afrique centrale", ce qui en modifie la clé du
genre comme suit (p. 229):
2. Feuilles à limbe ovale à largement ovale, de 1,5-3(-4) cm de long et 1,5-3 cm de large, soit un rapport lon-
longueur/largeur de 4/3 à près de 1/1, à bords entiers, à base généralement arrondie à subcordée, à sommet
généralement aigu-apiculé; à face inférieur souvent teintée de pourpre; inflorescence droite; périanthe pro-
longeant l'ovaire; éperon à sommet arrondi ou mucronulé; labelle à appendice bifide et lacéré, translucide
…………………………………………………………………………………………………… D. anthoceros
(planche 1)
2' Feuilles à limbe ovale-triangulaire, de 3,5-7,5 cm de long et 1,5-4 cm de large soit un rapport longueur /lar-
geur d'environ 2/1, à bords crénelés, à base cordée, à sommet acuminé, à face inférieure verte; inflorescen-
ce incurvée; périanthe formant un angle quasi droit avec l'ovaire; éperon à sommet échancré; labelle multi-
fide, jaune vif ……………………………………………………………………………………… D. bifida
(planche 2)

17
Planche 2: Disperis bifida CRIBB (aquarelle G. DELEPIERRE)

18
Le cas de Cincinnobotrys acaulis (COGNIAUX) GILG
(Melastomataceae) en Afrique centrale

par Valérie MALUMA & Daniel GEERINCK


Laboratoire de Botanique systématique et de Phytosociologie
de l'Université libre de Bruxelles
Courriel de contact: valeriemaluma2000@yahoo.fr - vmalumak@ulb.ac.be

Abstract ─ MALUMA V. ─ The case of Cincinnobotrys acaulis (COGNIAUX) GILG (Melastomataceae) in Congo-
Kinshasa. ─ Recognition of two varieties in this species: var. acaulis and var. seretii (DE WILDEMAN) MALUMA
& GEERINCK comb. nov. et stat. nov..
Key-words ─ African flora, Botanical taxonomy, Cincinnobotrys, Congo-Kinshasa, Melastomataceae.

Dans le cadre d'une étude sur les Melastomatacées, les auteurs ont été amené à s'intéresser
au petit genre acaule Cincinnobotrys GILG comprenant six espèces et dont l'historique a été
bien développée par rapport au genre Amphiblemma NAUDIN et par rtapport à des genres mis
en synonymie comme Primularia BRENAN, Gravesiella A. & R. FERNANDES et Haplophyllo-
phorus (BRENAN) A. & R. FERNANDES (JACQUES-FÉLIX (1976).

Les espèces présentes au Congo-Kinshasa sont: C. acaulis (COGNIAUX) GILG, C. oreophila


GILG et C. speciosa (A. & R. FERNANDES) JACQUES-FÉLIX. Cependant Flora Zambesiaca (R.
& A. FERNANDES 1978) reconnait aussi C. seretii DE WILDEMAN [= Haplophyllophorus
seretii (DE WILDEMAN) A. & R. FERNANDES] mis en synonymie de C. acaulis par JACQUES-
FÉLIX. L'examen des types, des échantillons du Congo-Kinshasa et d'un spécimen récent de
Tanzanie nous permettent de reconsidérer ces deux taxons. A. & R. FERNANDES, les distin-
guent par la pilosité des feuilles, la longueur des étamines et par la couleur, jaune ou pourpre
des anthères. Ce dernier caractère est incertain, le deuxième est trop ténu mais le premier reste
intéressant quoiqu'insuffisant pour un rang specifique. En effet, cinq spécimens vus, les holo-
types de C. acaulis d'Angola et de Zambie, deux du Congo-Kinshasa (Kasai) et un de Tanza-
nie, ce qui comptabilise treize plantes unifoliées distinctes, montrent nettement une absence
de petits poils intercalaires aux grands poils sétulés sur les deux surfaces foliaires, alors que
tous les autres exemplaires vus possèdent plus ou moins densément ces petits poils. En con-
conclusion, nous considérons ici qu'il s'agit de deus variétés distinctes.

Feuilles ornées sur les deux faces de longs poils sétuleux, intercalés densément de poils courts ………………….
…..…………………………………………………………………………………………… C. acaulis var. seretii
Feuilles ornées sur les deux faces uniquement de longs poils sétuleux, intercalés de larges zones glabres ……….
…………………………………………………………………………………………….. C. acaulis var. acaulis

Cincinnobotrys acaulis (COGNIAUX) GILG, Pflanzenw. Afr., 3(2): 757 (1921).

─ var. acaulis. ─ Type: Angola, Caihengula, SIZENANDO MARQUES s.n. (BR holo-). ─ Fig. 1.
Amphiblemma acaule COGNIAUX, Bol. Soc. Brot., 11: 89 (1893); GILG, Monogr. Afr., 2:
Melastom.: 29 (1898); BRENAN, Kew Bull. 1953: 87 (1953); R. & A. FERNANDES, Consp. Fl.
Angol., 4: 164 (1974).
C. acaulis sensu JACQUES-FÉLIX, Adansonia, 16: 366, pl. 3/1-1' (1976) p. p. excl. var.
seretii.
A. acaulis var. brevipes BRENAN, Kew Bull. 1953: 87 (1953). ─ Type: Zambie, chutes Lua-
kera, au N. de Mwinilunga, MILNE-REDHAED 4348 (K holo-). I/1938
Haplophyllophorus acaulis (COGNIAUX) A. & R. FERNANDES, Bol. Soc. Brot., ser. 2, 46: 70
(1972).

19
H. acaulis var. brevipes (BRENAN) A. & R. FERNANDES, Bol. Soc. Brot., ser. 2, 46: 70
(1972); R. & A. FERNANDES, Flora Zambes., 4: 274, tab. 65 (1978).

Distribution (spécimens vus - voir carte):


CONGO-KINSHASA:
Kasai (Kabangu, II/1952, S 05°49 E 16°41, Callens 3180; Kiwangala, S07°24 E 18°20, II/1952, Callens 3269).
ANGOLA: Caihengula, S 07°43 E 20°52, 1893, SIZENANDO MARQUES s.n.
Angola, Tanzanie.Kasye Forest, S05°41 E 29°55, alt. 900 m III/1994, Bidgood, Mbago & Vollesen 2803 from
K).
ZAMBIE: chutes Luakera, S 11°35 E 24°25, I/1938, MILNE-REDHAED 4348.
TANZANIE: Kasye Forest, S 05°41 E 29°55, alt. 900 m , III/1994, BIDGOOD, MBAGO & VOLLESEN 2803.

Habitat: Lieux humides et ombragés.


Observation: BRENAN a décrit une var. brevipes d'après un seul herbier de deux plantes, à
pétioles foliaires longs de moins de 2 cm. En accord avec JACQUES-FÉLIX, ce critère parait
trop faible car des spécimens attribués à la variété type ont parfois des pétioles longs d'à peine
3 cm.

─ var. seretii (DE WILDEMAN) MALUMA & GEERINCK comb. nov. et stat. nov. ─ Type:
Congo-Kinshasa, Runga ─ Poko, Seret 645 (BR holo-). ─ Fig. 2.
Cincinnobotrys seretii DE WILDEMAN, Ann. Mus. Congo Belg., sér. 5, 2: 330, tab. 80
(1908).
C. acaulis sensu JACQUES-FÉLIX, Adansonia, 16: 366, pl. 3/2-9 (1976) p. p. excl. var.
acaulis.
Amphiblemma seretii (DE WILDEMAN) BRENAN, Kew Bull. 1953: 88 (1953).
Haplophyllophorus seretii (De WILDEMAN) A. & R. FERNANDEZ, Bol. Soc. Brot., ser. 2,
46: 71 (1972); R. & A. FERNANDES, Fl. Zambes., 4: 276 (1978).

Distribution (voir carte)


CONGO-KINSHASA (spécimens vus):
Bas-Congo (Mpese, riv. Nsele, S 05°14 E15°32, IV/1944, GERMAIN 2076; ibid., I/1962, CALLENS 6; ibid., III/
1972, ÉVRARD 6917; Timamsi, S 05°07 E14°33, I/1960, COMPÈRE 1259; Zundu,, riv. Mpioka, S 05°06 E 14°34,
III/1960, COMPÈRE 1683; Pic Mense, Kinshasa, S 04°19 E 15°19, XII/1970, HALLÉ 1888; ibid., XI/1970; BREY-
NE 2033; ibid., III/1975, BREYNE 2346; Maluku, réserve de chasse de Bombo-Lumene, S 04°03 E 15°33, I/1982,
Breyne 3225; Kingoma ─ Kimvula, S05°43 E15°54 ─ S05°43 E 15°58, III/1959, PAUWELS 1989). Forestier
Central (Rungu ─ Poko, N03°15 E 27°55 ─ N03°09 E 26°53, VIII 1906, SERET 645). Lac Albert (mont Hoyo,
N 01°18 E 29°48, VIII/1978, BREYNE 3445). Lac Édouard et Kivu (Milu, S 04°19 E 15°46, II/1975, BREYNE
2323). Haut-Katanga (Lubumbashi ─ Likasi km 68, I/1980, MALAISSE 10209, ibid., km 70, S 11°12 E 27°08,
XI/1982, alt. 1300 m, MALAISSE & ROBBRECHT 2131; ibid., II/1983, M.-P. LÉONARD 2; ibid., I/1986, BAMPS &
MALAISSE 8019 &8021; 8 km S de Katanga, S 11°07 E 27°05, XII/1980, MALAISSE 12274; 24 km NNO de Kol-
wezi, S 10°30 E 15°24, XI/1982, MALAISSE & ROBBRECHT 2219; 69 km N de Kolwezi, alt. 775 m, I/1983,
SHAIJES 1812; Nzilo ─ Kyamasumba km 11, S 10°30 E 25°24 ─ S 10°28 E 25°21, alt. 1190 m, I/1986, BAMPS
& MALAISSE 8179; Kyamasumba ─ Kolwezi km 10, riv. Mushinji; 1010 m, II/1987, MALAISSE 14157).
ZAMBIE (spécimen cité): riv. Kalungwishi, chutes Lumangwe, S 09°33 E 29°23, alt. 900 m, I/1960,
RICHARDS 12313 (K).

Habitat: Ravins boisés et humides, rochers humides, sous-bois rivulaires.


Nom vernaculaire: nkaka kilongolongo (dial. Kikongo).
ObservationS: L'étiquette de GERMAIN 2076 signale que les anthères sont jaunes, en contra-
diction avec l'affirmation d'anthères pourpres par R. & A. FERNANDES. Les spécimens M.-P.
LEONARD 2 et MALAISSE & ROBBRECHT 2131 sont moins dénsément poilus.

20
Carte de répartition géographique: Cincinnabotrys acaulis (COGNIAUX) GILG ■ var. acaulis ● var. seretii [réali-
sation: V. MALUMA] + bord et surface de feuilles (champ d'environ 2 cm): fig. 1, var. acaulis (d'après MILNE-
REDHAED 1348) et fig. 2, var. seretii (d'après BAMPS & MALAISSE 8019) [réalisation D. GEERINCK avec la colla-
boration d'A. FERNANDES (BR)]. .

Bibliographie:
- JACQUES-FELIX, H., Le genre Cincinbnobotrys Gilg (Mélastomatacées). Adansonia, sér. 2, 16: 355-377 (1976).
- FERNANDES R. & A., Melastomataceae. Flora Zambesiaca, 4: 220-276 (1978).

Les auteurs remercient le Professeur Jean LEJOLY, Directeur du Laboratoire de Botanique systématique et de
Phytosociologie de l'Université libre de Bruxelles, qui dirige le travail ainsi qu'Elmar ROBBRECHT, Chef du
Département des Spermatophytes et des Ptéridophytes du jardin botanique national de Belgique pour la mise à
disposition de l'herbaium où sont déposés tous les spécimens étudiés.

21
TAXONOMANIA

N° 1 dédié à Alfred REHDER (1863-1949) — Présentation de l'Éditeur: p. 1 — GEERINCK D., Considérations taxonomiques et nomenclaturales sur des
arbres et des arbustes cultivés en Belgique: p. 2-23 (10/1/2001).
N° 2 dédié à David DEFLEUR (1973-1998) — DELEPIERRE G. & LEBEL J.-P., Supplément à l’étude des Orchidaceae du Rwanda et des environs (III): p. 1-
10 (10/2/2001).
N° 3 VERHAEGHE P., Les bambous rustiques en Belgique: p. 1-39 (25/3/2001).
N° 4 GEERINCK D., Nouvelle espèce: Gladiolus goldblattianus GEERINCK ainsi que deux combinaisons nouvelles: G. erectiflorus var. verdickii, G. gregarius var.
angustifolius pour la famille des Iridaceae en Afrique centrale: p. 1-3 — Les variations infraspécifiques de Moraea ventricosa BAKER (Iridaceae
d’Afrique centrale): p. 4-5 — Éditeur, Hommage à Paul DESSART (1931-2001): p. 5 (15/4/2001).
N° 5 DELEPIERRE G. & LEBEL J.-P., Supplément à l’étude des Orchidaceae du Rwanda et des environs (IV): p. 1- 4 — Liste des Orchidées du Rwanda: p.
5- 9 — DE BLAAY D.J.P., Un ouvrage attendu: Guide des Orchidées de Saõ Tomé et Principe: p. 10 (10/9/2001).
N° 6 DELEPIERRE G. & LEBEL J.-P., À propos de Habenaria maleveziana (GEERINCK) DELEPIERRE & LEBEL (Orchidaceae) du Congo-Kinshasa: p. 1-3 —
GEERINCK D., Considérations taxonomiques et nomenclaturales sur des arbres et des arbustes cultivés en Belgique: p. 3- 9 — De la coloration
du périgone de Lapeirousia erythrantha (KLOTSCH ex KLATT) BAKER en Afrique centrale (Iridaceae): p. 10 — Liste des Iridaceae en Afrique centrale
(Burundi -- Congo-Kinshasa -- Rwanda): p. 11-13 (23/3/2002).
N° 7 GEERINCK D., Considérations taxonomiques et nomenclaturales sur des arbres et des arbustes cultivés en Belgique III: p. 2-4 — GEERINCK D., Liste
des arbres feuillus en Région de Bruxelles- Capitale: p. 5-17 (25/10/2002).
N° 8 dédié à Stanislas LISOWSKI (1924-2002) — PARMENTIER I, GEERINCK D. & LEJOLY J., Notes écologiques et taxonomiques sur Gladiolus mirus
VAUPEL (Iridaceae), nouvelles signalisations sur les inselbergs de Guinée Équatoriale et du Gabon: p. 1-6 — STEVART T., À propos d’une inversion
des planches dans la « Flore d’Afrique centrale »: p. 6 — LEJOLY J., Souvenirs de quelques moments de vie trépidants avec le Professeur
Stanislas LISOWSKI: p. 7-14 (20/11/2002).
N° 9 dédié à François CREPIN (1830-1903) — GEERINCK D., Le statut d’espèce pour le perce-neige de Scharlock: Galanthus scharlockii (CASPARY) C.M.
OWEN et un nom pour son hybride avec G. nivalis L.: G. × warei J. ALLEN (Amaryllidacaeae): p. 1-4. — Liste des taxons de la famille des
Orchidaceae au Burundi: p. 5-8. — DELEPIERRE G, LEBEL J.-P. & MERLO N., Supplément à l’étude des Orchidaceae du Rwanda et des environs (V):
p. 9 (22/4/2003).
N° 10 dédié à Boudewijn BOOM (1903-1980) — VERHAEGHE P., À propos de la classification phylogénique, appliquée aux plantes ligneuses indigènes et
introduites de Belgique (première partie): p. 1-6 — GEERINCK D., Considérations taxonomiques et nomenclaturales des arbres et des arbustes
cultivés en Belgique IV: p. 6-11 — Une nouvelle espèce pour la famille des Iridaceae au Congo-Kinshasa: Moraea schaijesorum GEERINCK: p. 11
— DE BLAAY D.J.P., Hyacinthoides × massartiana GEERINCK versus H. × variabilis SELL: p. 12-13 — À propos de Galanthus × warei J. ALLEN: p.
14 — Compte rendu: Les Orchidées de Côte d'Ivoire par Francisco PEREZ-VERA: p. 14 (26/10/2003).
N° 11 dédié à Nathan Wallich (1786-1854) — VERHAEGHE P., Cléf des plantes sarmenteuses rustiques en Belgique: p. 1-25 (21/2/2004).
N° 12 dédié à Constant VANDEN BERGHEN (o 1914) — Note de l'Éditeur à propos d'une étude sur les Polemoniaceae: p. 1 — MALUMA V. & GEERINCK D.,
Dissotis decumbens (BEAUV.) TRIANA et D. rotundifolia (J. SM.) TRIANA (incluant D. prostrata (THONN.) HOOKER f. (Melastomataceae) au Congo-Kinshasa:
p. 2-9 — GEERINCK D., Cupressus L. versus Chamaecyparis SPACH (Cupressaceae): p. 10-13 — DE BLAAY D., Rectification nomenclaturale à propos
du cèdre du Liban et de l'Atlas: Cedrus libani A. RICH. f. glauca (CARR.) BEISSN. (Pinaceae): p. 14 — DE BLAAY D., La cinquième édition de la
"Nouvelle Flore de la Belgique, du Grand-Duché de Luxembourg, du Nord de la France et des Régions voisines": p. 14-15 (29/3/2004).
N° 13 dédié à Victor SUMMERHAYES (1897-1974) — DROISSART V. & STEVART T., Note écologique sur Bulbophyllum teretifolium Schltr.,
une Orchidaceae endémique du Cameroun: p. 1-4 — GEERINCK D., Les noms francophones des genres d'Anthophytes en Belgique: p. 5-15 —
DELEPIERRE G. & LEBEL J.-P., Supplément à l''étude des Orchidaceae du Rwanda (VI): p. 16-18 — MALUMA V. & GEERINCK D., Le cas de
Cincinnobotrys acaulis (COGNIAUX) GILG (Melastomataceae) en Afrique centrale: p. 19-21 (10/6/2004).

β β β β
β β β
β β
β

22