Déclaration préalable de la CGT au CTP de la DRH du 24 septembre 2013 Madame La Présidente, La CGT vous demande des précisions sur

la réunion qui s’est tenue discrètement à Morland avec à l'ordre du jour la disparition de certaines primes (notamment les IFTS)
1 3

pour les remplacer par... des primes de résultat. Les agents, notamment les cadres, sont en droit d’être informés de la modification de leurs primes qui constituent une part non négligeable de leur salaire. Comment comptez-vous coter les postes ? Sur quels critères ? Comment comptez-vous coter le résultat de vos cadres ? Les cadres qui ont osé se plaindre lors de l’université des Cadres consacrée à la souffrance au travail, seront-ils pénalisés ? La CGT exige une transparence sur l’attribution de cette nouvelle prime (PFR) ? Les cadres sont soumis à rude épreuve (réunion, tableau, reporting continuel) face une bureaucratie sans cesse galopante sous l’impulsion du secrétariat général de la Ville.

1 3

Comme si cela ne suffisait pas, ils ont affaire à un nouvel outil qui aggrave leurs conditions de travail, le logiciel FMCR. Où en est-on de ce logiciel ? Les anomalies ont-elles été corrigées ? Peut-on modifier le contenu de FMCR après un passage en CAP ? La perversité de l’administration va jusqu’à assigner des objectifs aux cadres, mais ne leur donne pas les moyens de les remplir. Ce n’est pas grave, car ceux qui ne remplissent pas leurs objectifs seront dirigés manu militari vers le Centre de Mobilité Carrière que vous venez de créer ! Une fois que vous vous serez débarrassé de vos cadres ayant une éthique professionnelle, vous pourrez aisément les remplacer par des non titulaires que vous aurez préalablement muselés ! [Preuve en est : le bilan social qui atteste que les Non Titulaires sont une catégorie professionnelle en bien meilleure santé que les fonctionnaires].

1 3

D’ailleurs la CGT en profite pour vous rappeler sa demande concernant la subrogation pour les non titulaires.

Mobilité Carrière
Dans l’accord ACAG (Accord âges et Génération), le mot mobilité est utilisé 51 en 63 pages. Et le terme de formation est employé plus de 100 fois, sans jamais préciser si le budget consacré à la formation sera augmenté à 4% de la masse salariale au lieu des 3,5% aujourd’hui qui lui est dédié.
1 3

L’exécutif a une priorité : transformer l’administration parisienne en une entreprise privée. 1 - La Ville de Paris a signé une convention avec la Seine Saint Denis passée au Conseil de Paris de Juillet 2013 en préfiguration du projet de Grand Paris qui devrait voir le jour au 1er janvier 2016. Ce partenariat, comme celui signé avec le CNFPT, n'a pas fait l'objet de communication avec les organisations syndicales. Or le chapitre 6 concerne la mobilité des cadres entre les 2 départements. On voit bien qu’à l'avenir, cela conduira à la métropolisation et aux transferts d'agents de Paris dans Grand Paris. Cette convention a pour but de soumettre au fil du temps le 94 à la méthode en cours et

1 3

d'imposer à terme au 92 de rentrer dans le dispositif. La Ville de Paris va-t-elle communiquer sur ce sujet dans un FLASH INFO dont elle a le secret ?

2 - Par ailleurs, une réunion du CSFPT (Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale) s'est tenue mercredi 18 septembre concernant un projet de décret qui à priori n'intéresse pas Paris. Il s'agissait de la représentativité des employeurs au sein des centres de gestion de la FPT (Fonction Publique Territoriale). N'ayant pas de centre de gestion pour Paris, Paris n’était pas à priori concerné.
1 3

Pourtant, certaines organisations syndicales demandent que Paris soit affilié à un centre de gestion, ce qui revient à renoncer au Statut spécifique de Paris. La CGT vous demande de répondre sur vos intentions précises quant au statut parisien. 3- Le DGCL, M. Serge MORVAN a annoncé, une loi statutaire qui modifiera la loi du 26 janvier 1984 et qui passera au CSFPT avant la fin de l'année 2013. Il est envisagé d'intégrer des articles qui

permettront les transferts de personnels dans les métropoles de droit
commun. Il y a pour Paris, l'éventualité que le législateur, modifie l'article 118 de la loi de 1984 et fasse entrer Paris dans le droit commun et de fait intègre la FPT en 2016. Mais il y aura certainement des nouveautés sur la mobilité des agents et peut être même sur la possibilité de radier des agents si le
1 3

reclassement n'est pas opérationnel ou si le service disparait…. Dans ces conditions la CGT pense que la création du CMC est directement liée à votre volonté de supprimer le statut spécifique de Paris. La CGT vote donc contre la création de ce centre de mobilité.

Pôle de médecine statutaire
La loi dit clairement qu’en cas de réorganisation de service, le CHSCT (Comité
1 3

d’Hygiène et de Sécurité et des conditions de travail) doit être saisi obligatoirement pour avis. (L’article 45 du décret 85-603 du 10 juin 85). La CGT s’étonne que la DRH qui a fait venir Yves Clot sur les questions de stress au travail, s’exonère de consulter le CHS. La CGT demande à la DRH de fournir l’audit qui a servi de support à cette réorganisation. Certains bruits font état d’une dépense de 600.000 euros juste pour aboutir au résultat de regrouper dans un même service des agents répartis dans différents endroits. Estce une dépense raisonnable en cette période de budget contraint et d’augmentation des impôts ?
En cas d’accident du travail, il y a de gros retards dans les dossiers depuis qu’ils sont gérés par Dexia et les retenues sur les primes sont faites d’emblée au lieu d’attendre la reconnaissance des Accidents du travail.
1 3

En cas d’accident, souvent les triptyques ne sont pas disponibles. Les agents doivent se rendre rue Réaumur. 1-S’agissant des agents reconnus aptes au travail mais inaptes à occuper leur poste actuel, en quoi cette réorganisation va-t-elle les aider ? 2-La DASCO, la DPE, la DFPE et la DEVE sont les 4 directions où il y a le plus d’A.T. Ces directions comptent le plus d’inaptitudes professionnelles. Quelle réflexion mène la DRH à ce sujet pour prévenir ces accidents ? Le redéploiement continuel de postes augmente les accidents du travail. A ce jour on constate que tous les agents ne sont pas en capacité d’exercer un emploi administratif. Que leur proposez-vous ? Que deviennent les agents en échec après une tentative de reconversion en emploi tremplin ? Les envoyez-vous au Bureau d’indemnisation chômage ?
1 3

La CGT insiste sur la prévention primaire car à ce jour, on est en droit de se demander si les reconversions proposées par la DRH sont sincères. La CGT demande à ce que la DRH ne travaille pas par Direction mais par métier : Les TAM sont une profession accidentogènes. La CGT ne saurait conclure sans vous rappeler que le Pôle Santé et Sécurité au travail doit être piloté par un médecin du travail ce qui n’est pas le cas actuellement.

Indemnisation chômage
En un an, le nombre de bénéficiaires de l’allocation chômage a augmenté de 15%.
1 3

Les moyens mis à disposition du service d’indemnisation chômage ont-ils augmenté dans les mêmes proportions ? 1 – La CGT vous avait demandé à plusieurs reprises de recruter des agents pour faire baisser le délai moyen de traitement des dossiers. M. Le Goff nous avait dit qu’il n’y avait pas de locaux pour les accueillir. Donc, la CGT vous remercie d’avoir trouvé l’espace et le budget nécessaires pour recruter 4 agents compétents. 2 - La CGT demande quelle est la nature du contrat des 4 agents embauchés ? 3 – La CGT constate que ces 4 agents connaîtront la procédure à suivre pour se faire indemniser une fois leur mission terminée. Pour conclure, la CGT espère que les efforts faits par la DRH pour ramener à un délai de carence légal (75 jours maximum), soit pérennisé.

1 3

Toutefois nous vous rappelons que ces chômeurs ont en grande majorité, des très bas salaires et que le délai doit être ramené à minima. La CGT vous rappelle que si la DRH recrutait des titulaires, le Bureau d’indemnisation chômage aurait moins de travail.

1 3

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful