Vous êtes sur la page 1sur 28

Automne 2012

N°18

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
30 000 ! Kloar est une ville de nature et de culture. Par sa position littorale et son passé, elle présente des atouts qui en font une ville appréciée et recherchée. Récemment les initiatives prises valorisent son attractivité. Côté nature deux dossiers ont marqué cette saison. C’est tout d’abord l’inauguration du parc St Jacques. écrin naturel au sein du bourg, cet espace remarquable a été conçu pour permettre la détente, la promenade et la rencontre entre générations. Il connait une belle fréquentation et chacun s’accorde à dire que c’est une réussite. De leur côté, les pass nature, mis en place il y a deux ans, ont rencontré cet été un nouvel essor qui singularise notre commune pour cette offre innovante en Bretagne. Nous revenons sous forme de photos sur cette initiative. Côté culture Kloar s’affirme chaque année un peu plus comme territoire de référence. Notre commune tisse sans arrêt de nouveaux liens avec un public chaque année plus captif et plus large. Les Arts en balades qui associent des artistes contemporains avec des sites remarquables de la commune connaissent un succès non démenti. Les Sorties de bains du Pouldu prennent maintenant leur envol avec en moyenne 500 spectateurs par représentation. Si l’on ajoute les visiteurs de nos espaces muséographiques, les nuits étoilées et les autres spectacles de l’été (concerts, randonnées musicales, apéro-opéra..), ce sont maintenant quelques 30 000 visiteurs et spectateurs cumulés qui fréquentent ces temps d’animation. Ils font de notre commune une ville vivante ouverte innovante où il fait bon vivre. Jacques JULOUX, Maire de Clohars-Carnoët Ur gêr a natur hag a sevenadur eo Klohar. Dre he lec’hiadur war an arvor ha dre he istor eo ivez ur gêr brizet ha dudius. Talvoudekaet eo bet he sach, n’eus ket pell ’zo, gant an ispridoù kemeret. Deus tu an natur Merket eo bet ar mare hañv-mañ gant daou dra : digoridigezh park sant Jakez ha diorren ar pass natur. Ur skrin naturel e kreiz ar vourc’h eo ar park. Savet eo bet an takad dibar-mañ evit aotreañ mareadoù distenn, evit pourmen hag evit lakaat ar rummadoù tud da gejañ asamblez. Darempredet mat eo ha tout an dud a lâr eo un taol kaer. Kostez ar passoù natur - krouet daou vloaz ’zo - eo bet tapet ul lañs nevez ganto en hañv-mañ. Lakaat a ra ar c’hinnig nevezse hon c’humun da vezañ dibar war Breizh a-bezh. Talvoudegezh an intrudu-se a zo diskouezhet mattre gant ar fotoioù. Deus tu ar sevenadur Evel un tachennad referañs e teu tamm-ha-tamm Klohar da vezañ. Savet ’vez liammoù nevez etre hon c’humun hag an holl bep bloaz. Feal ha niverusoc’h-niverusañ eo ar publik –se. Kenveriñ a ra an Arzoù-war-ar-bale arzourien a-vremañ gant lec’hioù merkapl ar c’humun. Berzh bras e teu ganto. Tapout a ra ar Sortiadennoù-kouronkañ o lañs er Pouldu. 500 den well-wazh a zeu d’o arvestiñ. Ma vefe ouzhpennet ar re a zeu da weladenniñ hon mirdioù gant reoù an Nozvezhioù-steredennet hag abadennoù all an hañv (sonadegoù, Baleadennoùmuzik, Digor kalon-opera...) e teu en holl, berniet tout, 30 000 den da zaremprediñ ar mareadoù-se. Lakaat a reont hon c’humun da vezañ ur gêr vev, digor ha nevezerez e lec’h eo plijus bevañ. Jacques JULOUX, Maer

Directeur de publication : Jacques Juloux

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires

Conception (illustrations) : Service Communication de la mairie Imprimé par Iris imprim

Brèves de Conseils
URBANISME : Acquisition : la ville a fait l’acquisition de terrains, pour un montant de 21 120 € jusqu’à présent loués pour le terrain de foot n°3. Station d’épuration : le Conseil municipal a déclaré le projet de construction de la station d’épuration d’intérêt général et a rendu un avis favorable au projet. Le Conseil municipal a également autorisé le Maire à demander les subventions correspondantes à l’agence de l’eau, pour la construction de la station d’épuration et les réseaux. Une étude complémentaire sur les branchements est nécessaire : cette dernière est également subventionnable par l’agence de l’eau. Projet de reconversion de la friche industrielle Capitaine Cook : le Conseil municipal a rendu un avis favorable au projet de construction d’un complexe éco-hôtel Spa et restaurant à Doëlan, tel qu’il a été présenté. Le projet de reconversion du site comprend également un projet d’hôtel d’entreprises, en synergie avec l’hôtelrestaurant. FINANCES : Emprunts : la collectivité apporte sa garantie d’emprunt à l’OPAC pour les projets de constructions de logements sociaux pour un montant total de 2 442 888 €. Participation pour le financement de l’assainissement collectif (PAC) : le Conseil municipal a créé la participation à l’assainissement collectif qui se substitue à la participation pour raccordement à l’égout. La PAC est déterminée en fonction de la surface de plancher : elle est de 1750€ jusqu’à 120 m², de 120 à 169 m², elle est de 2100 € et au-delà, elle est de 2400 €. TRAVAUX : Médiathèque : Le Conseil municipal a autorisé le Maire à signer 5 avenants au marché de travaux de la médiathèque. L’enveloppe budgétaire du projet est respectée. Voirie : le Conseil municipal a également validé le projet de réfection de la route de Quimperlé, présenté en réunion publique le 6 octobre et autorisé le Maire à solliciter des subventions auprès du Conseil Général. Le marché a été attribué à la SACER pour un montant de 382 354.74 € HT et 457 296.18 € TTC. Centre de secours : le Conseil municipal a validé le plan de financement prévisionnel du centre de secours évalué à 1 087 522.80 € TTC et sollicite les subventions du Conseil Général à hauteur de 30%. INTERCOMMUNALITé : Compétence tourisme : le Conseil municipal a autorisé le Maire à signer un bail pour la location de l’office du tourisme à la COCOPAQ, pour un loyer annuel de 4860 €, hors charges locatives. Compétence économique : un avenant a été signé à la convention relative au fonds de concours versé par la COCOPAQ au bénéfice de la collectivité, pour un montant de 13 073 €. La subvention versée par la COCOPAQ est majorée du fait de l’avenant passé sur le marché de voirie. Petit patrimoine : le Conseil municipal autorise le Maire à solliciter la COCOPAQ pour l’obtention d’un fonds de concours relatif aux travaux de sauvegarde de la roche percée. Rapport d’activités 2011 : le Maire a présenté au Conseil municipal le rapport d’activité 2011 de la COCOPAQ, disponible sur le site de la Communauté de Communes. Les rapports 2011 sur la qualité et le prix du service public d’eau potable ont également fait l’objet d’une présentation détaillée au Conseil municipal par Jacques ALLIX, adjoint aux travaux, ainsi que celui relatif à l’assainissement. S’agissant de l’eau potable, un abonné domestique consommant 120 m3 payera 293.12 € (sur la base du tarif du 01/01/2012, toutes taxes comprises), soit en moyenne 2.44 €/m3. Pour l’assainissement, un abonné domestique consommant 120 m3 payera 315.91 € (sur la base du tarif du 01/01/2012, toutes taxes comprises), soit en moyenne 2.63 €/m3. CONSEIL MUNICIPAL : Le Conseil municipal a le plaisir d’accueillir un nouveau conseiller municipal en la personne de Mr Patrick VINTRIGNER. La composition des commissions municipales a été revue en conséquence.

Sommaire
Pages 4/11 : Dossier Nature Pages 12/13 : Chantiers voirie Pages 14/15 : Questions à Pages 16/17 : Périscolaire / Le Balafenn Pages 18/19 : Les médaillés 2012 Pages 20/21 : Pages 22/23 : Pages 24/25 : Pages 26/27 : SNSM / Entreprises / La médiathèque Les Rias / Confidences sonores Nouveaux visages / Nouveaux cloharsiens Tribune Libre / Le volant masqué

Sommaire

3

Parc Saint Jacques : un tremplin pour la vie sociale !
Le 7 juillet dernier le parc St Jacques a été inauguré. C’était l’aboutissement d’une longue phase d’aménagement qui a nécessité plus de 3 années de travail pour nos services. Une longue aventure collective à laquelle ont participé les services techniques, le service jeunesse, le service des sports, les entreprises locales et les élus de la commission environnement. Le résultat est là sous nos yeux et parle de lui-même. Chaque fois que les cloharsiens évoquent ce parc c’est en des termes chaleureux et enthousiastes. Il a trouvé sa place dans notre paysage local.

Des aménagements réalisés en trois phases :
Les aménagements paysagers et le parvis La première phase a permis d’ouvrir le parc afin d’offrir à la population la vue sur l’espace et la chapelle, chapelle finalement méconnue de nombreux cloharsiens. Il a fallu élaguer et abattre un bon nombre d’arbres et arbustes. Puis l’entreprise Tendance Jardin effectuait l’esquisse paysagère. Cette esquisse répondait à plusieurs objectifs de la municipalité à savoir : visibilité de la chapelle, parc intergénérationnel (balades, aires de jeux et de pique-nique, pétanque, grandes surfaces enherbées pour jeux de ballon, jeux dans les arbres…), utilisation possible de la chapelle pour des manifestations, et conservation du côté champêtre. La réalisation d’un projet d’ amphithéâtre de plein air avait même été évoqué puis abandonnée. Les travaux ont été réalisés par les agents municipaux pour tout ce qui concerne l’élagage et l’abattage des nombreux arbres de la parcelle, nettoyage du cours d’eau (peu visible jusqu’alors), le terrassement, la création du cheminement (y compris la passerelle en bois), les murets du parvis en pierre sèche et les tables de pique-nique. L’entreprise Tendance Jardin a ensuite réalisé l’engazonnement de la moitié de la parcelle et les plantations. Deux agents de la commune et deux de l’entreprise ont collaboré pour réaliser l’entrée du parc, le parvis et l’accès à la chapelle en schiste. Le montant des travaux s’est élevé à 18 500 €.

Les espaces de jeux et de fitness En 2011 , un budget de 40 000 € permettait de poursuivre l’aménagement par l’installation d’une aire de jeux pour enfants de 2 à 12 ans. La demande était de pouvoir offrir un espace ludique à chaque catégorie d’âge. Le choix de couleurs sobres a été motivé par le souci d’une intégration maximale à l’environnement. Sur proposition du service sport, un espace Fitness a également vu le jour sur le site afin de permettre aux parents de passer un moment agréable pendant que les enfants utilisent l’aire de jeux. Il faut noter que ces installations ont eu pour conséquence d’augmenter fortement la fréquentation du parc. L’aire de pique-nique associée à l’aire de jeux font du parc Saint Jacques un lieu de rendez-vous à la sortie de l’école ainsi que pour des goûters d’anniversaire.

4

Le parcours nature et la roseraie L’année 2012 a vu la réalisation de la dernière tranche de travaux : l’aménagement de la parcelle bordant la rue de l’Isle. La commande faite aux services des espaces verts était ici très ouverte : une roseraie et un cheminement. Entièrement imaginé et réalisé en régie, cet investissement de 15 000 € permet la poursuite du cheminement de la 1ère tranche vers la seconde par un petit pont de bois passant au-dessus du ruisseau. Une retenue d’eau est créée pour observer des variétés de plantes aquatiques. L’idée générale est de concevoir un parcours initiatique pour permettre aux enfants (et adultes) de découvrir à leur échelle les arbres de nos forêts (une hauteur maximale de 3 m sera conservée). Ils traversent ensuite une roseraie ancienne puis un parcours sensoriel. Des affiches apposées tout au long du parcours guident les visiteurs. Un cheminement en pierres plates permet de rejoindre la fontaine qui est encore utilisée par de nombreuses personnes du quartier.

Tous ces aménagements ont fait de ce parc non pas un simple espace vert, mais un véritable tremplin de la vie sociale au sein de la commune. Situé idéalement près de la maison des associations, selon les heures, les jours, les saisons, il accueille des visiteurs qui viennent ici jouer, déambuler, se reposer, faire du sport, échanger, pique-niquer, voir une exposition et parfois même écouter un concert ! Car ce parc vibre de vie et c’est bien là sa fonction, son originalité, son identité. Tout y est permis, chacun y a sa place.

5

Un petit retour sur l’histoire de la chapelle
Le patrimoine des communes du Finistère nous apprend qu’elle date du 17° siècle. Cette chapelle fut une première fois restaurée en 1823 par le conseil de fabrique. Elle comprend une nef de 25 mètres de longueur. A l’intérieur, deux statues de Saint Jacques avec, sur le épaules, un camail orné de trois coquilles et dans la main gauche, une gourde pour étancher la soif, nous rappelle les anciens pèlerinages à Compostelle. Mais dans son histoire récente la belle dame a été quelque peu négligée. Dans les années 70 la toiture est délabrée et elle est alors mise en vente mais elle ne trouve aucun acheteur. C’est alors qu’un improbable concours de circonstances va venir marquer son destin. Charles et Erika Renaud, originaires de Suisse, viennent régulièrement en vacances au Pouldu. Ils se désolent au vu de cette chapelle laissée à l’abandon et n’acceptent pas l’idée de la voir disparaître. Ils vont alors l’acheter ainsi que les terres qui l’entourent. Ces champs deviendront notre parc actuel. A leurs frais ils vont réaliser d’importants travaux de réhabilitation. Sans eux, aujourd’hui, cette magnifique chapelle point d’orgue du parc, n’existerait sans doute plus. En 2008, la municipalité a sollicité Mme Renaud pour l’ouvrir au public lors des journées du patrimoine. Quelques mois plus tard, elle nous proposa de nous en faire don afin que nous prenions le relai de cette mission de conservation entreprise par son époux Charles. La seconde vie de la chapelle allait pouvoir débuter…

Philippe André, «jeunes-vieux / vieux-jeunes : le couple», une acquisition pour le parc

L’inauguration du parc a été l’occasion de poser une plaque au pied de la statue sculptée par Phillipe André acquise en décembre 2010.Pour l’occasion l’artiste est revenu à kloar pour présenter son oeuvre au public. On dit de lui qu’il « en-visage ». Philippe André est sculpteur. Sa matière favorite, le granit monumental. Son travail en taille directe se laisse autant guider par ses inspirations, ses idées, ses envies que par la pierre elle-même et son répondant. « Jeunes-vieux / vieux-jeunes : le couple » est une de ces sculptures monumentales qui en disent long… Scinder à partir d’un bloc unique, ce couple aux visages multiples, sont tantôt unis, tantôt séparés, tantôt jeunes, tantôt vieux, tantôt obscurs, tantôt lumineux. Prendre les temps de regarder ces facettes, c’est forcément entrer dans un questionnement: comment un couple traverse le temps ? A quel moment est-il le plus uni, à sa jeunesse ou à sa maturité ? Le promeneur du parc St Jacques pourra simplement apprécier ses lignes pures, son implantation magnifique dans le parc et sa résonance avec le granit de la chapelle et méditer à souhait… Et une couple dans un parc n’est ce pas sa meilleure place ?

6

La danse s’invite à St Jacques

Le vendredi 29 juin dernier, le parc a accueilli des centaines de personnes pour un spectacle de danse réalisé par les scolaires du bourg. Ce dernier concrétisait un cycle proposé aux CM des trois écoles par notre pôle « cadre de vie », construit et animé par Brigitte TREMELOT et son compagnon Denis, deux chorégraphes de la compagnie « pieds en sol », sur 10 semaines. Ce travail a transporté nos 80 élèves vers l’univers de l’expression corporelle qu’ils n’avaient jamais abordé. Au-delà de l’aventure artistique, cela a permis aux enfants et aux parents des trois écoles de travailler de façon commune sur un même événement. Le spectacle déambulatoire s’est servi de la magie des lieux. Et au dire des spectateurs, c’était un mariage réussi entre la beauté du site et l’expression corporelle, entre le mouvement artistique et l’espace, entre la musique et le silence. Une aventure humaine qui a beaucoup touché les enfants, les parents et les encadrants.

Pour votre information : Pointes et Jazz, école associative de danse installée dans la commune, propose comme chaque année des cours de danse classique, jazz, contemporaine mais aussi de danse africaine. En cette rentrée, nous souhaitons mettre un coup de projecteur sur les cours d’éveil qui débutent dès 4 ans et les cours d’initiation qui accueillent les enfants de 7/8 ans pour travailler autour de l’écoute, la motricité et l’évolution dans l’espace. > Ces cours sont dispensés depuis la rentrée par Delphine Gillet, professeur et danseuse expérimentée. > Inscriptions encore possibles : 06 78 19 76 92 / pointesetjazz29@gmail.com

7

Pass Nature : une offre innovante en plein essor
Voilà maintenant trois saisons que le programme « PASS NATURE » a été mis en place par la commune. Cette opération rencontre un succès grandissant !

Le service des sports de Clohars-Carnoët, à travers ce PASS NATURE, a cherché à promouvoir les activités sportives de pleine nature pratiquées sur notre commune. Ces activités permettent de découvrir le bocage et la côte cloharsienne en proposant un sport différent jour après jour. Le programme, ouvert aux familles de 10 à 77 ans, répond à une demande de tourisme vert. Il ne s’agit pas de faire de la performance sportive mais de découvrir la richesse de notre milieu naturel et la variété de ses paysages à travers le sport. Suite aux retours positifs des participants de la saison précédente, le programme a été reconduit à l’identique pour cet été 2012 à savoir : Lundi : marche nordique Mardi : surf Mercredi : kayak Jeudi : VTT Vendredi : tir à l’arc Samedi : stand up paddle. Les activités sont encadrées par un animateur du service des sports pour la marche nordique, le VTT et le tir à l’arc. Une convention a été signée entre la commune et l’école de surf ESB Kloar pour les activités surf et le stand up paddle ainsi qu’avec le club de canoë-Kayak CKCQ pour le Kayak de mer.

8

Pass Nature 2012

Les adhésions entre 2010 & 2011 ont connu une forte progression de 40 à 94. L’été 2012 sera désormais la référence en termes d’affluence puisque 132 PASS NATURE ont été vendus : 54 pour 1 activité (formule 8€), 19 pour 3 activités (formule 20€) 59 pour 6 activités (formule 30€). C’est une progression de 40% par rapport à 2011 ! Après un début poussif, le programme connaît donc un succès grandissant avec des pratiquants ravis qui reviennent d’une année sur l’autre. La participation en constante progression des résidents de la commune est

un autre motif de satisfaction après les deux premières années où les touristes constituaient l’essentiel des pratiquants. La communication et le « bouche à oreille » autour de ce programme original, sans doute le seul en Bretagne sous cette forme, donne au PASS NATURE une renommée qui dépasse aujourd’hui les limites du pays de Quimperlé. Le service des sports va maintenant étudier la possibilité d’augmenter la variété des disciplines du PASS NATURE pour de nouvelles aventures en 2013 !

9

Les balades de Kloar
Notre commune est traversée par une multitude de chemins. Le futur PLU actera leurs tracés et garantira leur pérennité. Depuis 2010 la commune a passé une convention avec le conseil général et des particuliers. Cela a permis de mettre en œuvre trois itinéraires balisés et cartographiés. Le Kloar infos vous invite à les découvrir. Ce numéro vous présente le circuit n°1 situé sur Doëlan. Un petit guide présentant ces circuits est à votre disposition à l’office de tourisme au prix de 1 €.

10

Forêt de St Maurice : des évolutions à venir !
« L’aménagement Forestier » est un plan de gestion qui guide les interventions (coupes de bois, actions pour la biodiversité, etc..) qui seront pratiquées sur la forêt dans une longue période programmée. La durée de l’aménagement est fixée à 15 ans dans un premier temps. C’est un document réglementaire approuvé par le Préfet qui certifie l’engagement de gestion durable pris par la Commune de Clohars-Carnoët et le Conservatoire du Littoral. L’aménagement forestier de St Maurice porte sur les 93,56 ha de boisements. Piloté par l’ONF, en partenariat avec la mairie, ce plan a été présenté en mairie aux élus et aux agents concernés en présence du Conservatoire du Littoral. Avec l’aménagement forestier, il s’agit de : - préserver et valoriser la biodiversié en créant des réserves de biodiversité sur 18 Ha - d’exploiter les arbres tant qu’il est encore temps - de préparer le paysage du 21ème siècle dans les 15 prochaines années Très concrètement, les peuplements feuillus et résineux sont concernés.

La majorité des travaux porteront sur les peuplements très fermés de résineux de même âge, tous en fin de vie. Sans intervention de l’homme, ces essences exotiques (tsuga, épicéas et sapin) risquent de faire disparaître les espèces locales feuillues.

Des travaux sylvicoles seront aussi nécessaires afin d’aider au renouvellement des boisements feuillus (dégagement de semis naturels, éclaircies, aires de stockage des bois coupés…). Il est aussi nécessaire de lutter contre les semis de résineux (sapin pectiné, tsuga), qui ont tendance à étouffer les essences forestière locales. Un vaste projet qui a fait l’objet d’une première exposition cet été au site abbatial, et qui fera l’objet d’autres campagnes d’information et sensibilisation.

11

Voirie : sécuriser les déplacements
Route de Quimperlé les travaux d’aménagement sont en cours L’aménagement est divisé en 2 phases 1ère Phase qui ira de l’église au cimetière avec un aménagement très urbain : • Création d’un trottoir en enrobé de synthèse beige protégé par des bordures granit • Plantation d’arbres • Embellissement de l’entrée du cimetière avec revêtement béton lavé et espaces verts • Création de plateaux ralentisseurs avec marquage de couleur beige en haut des rampants • Eclairage public. Aménagement du parking paysager de salle des Sports : • Aménagement d’un parking avec stationnements marqués • Création d’un cheminement piéton • Plantation d’arbres et d’espaces verts • Création de noues centrales et périphériques Pour cette 1 phase les travaux commenceront le 15 octobre pour se terminer le 15 décembre durant les travaux la circulation se fera en ½ chaussée avec une fermeture complète prévue du 26 novembre au 7 décembre (les dates seront confirmées par voix de presse) et une déviation par Moëlan mise en place.
ère

Pour l’ensemble du projet la priorité a été mise sur la sécurisation des déplacements : • Les déplacements piétons ont été sécurisés par l’aménagement d’un trottoir protégé par bordures hautes ou d’un cheminement piéton séparé par un talus de la route départementale. • La vitesse des véhicules motorisés est maîtrisée par l’aménagement de 3 plateaux ralentisseurs de longueur comprise entre 17 et 30 m (rampants compris) • Le plateau situé dans la première partie de la route de Quimperlé permettra de sécuriser les entrées/sorties vers le lotissement d’habitation en construction de l’OPAC. • Les passages piétons ont été placés sur les plateaux ralentisseurs ; devant la salle des Sports et devant le cimetière. • La visibilité des plateaux ralentisseurs est accentuée par la mise en place d’un contraste de couleur sur l’ensemble de l’ouvrage ainsi que par l’apport d’un éclairage de couleur blanche spécifique aux traversées piétonnes. Nous avons également souhaité intégrer une démarche développement durable dans la conception de cet aménagement : > Usage de matériaux inertes (bordures granit) > Imperméabilisation limitée (noues d’infiltration, parking avec revêtement engazonné).

2ème phase qui ira du cimetière à l’entrée du lotissement de Kerambellec : Pour cet aménagement nous avons souhaité favoriser les déplacements doux en séparant le cheminement piéton/vélo de la route. Un cheminement sera aménagé derrière le talus existant. Ce cheminement permettra en liaison avec le cheminement du lotissement de Kerambellec de rejoindre la zone de Keranna (déjà aménagée) en toute sécurité. Pour cette 2ème phase les travaux commenceront le 7 janvier 2013 pour se terminer le 23 mars 2013 durant les travaux la circulation se fera en ½ chaussée avec une fermeture complète prévue du 18 février au 2 mars 2013 (les dates seront confirmées par voix de presse) et une déviation par Moëlan mise en place.

12

Un nouveau parking, des priorités aux piétons…

Avec la création de la médiathèque il devenait urgent d’augmenter le nombre de places de parking dans ce secteur de la commune. Ce sera chose faite dès le début 2013. Le nouveau parking de 58 places + 3 place »s pour les P.M.R. (personnes à mobilité réduite) se situera derrière la médiathèque et sera accessible depuis la rue Lannevain et depuis la route de Lorient en empruntant les rue du Docteur Lefort ou la rue du Bourgneuf. L’accès piéton rue Lannevain sera sécurisé par le mise en place d’un plateau ralentisseur avec priorité aux piétons.

La circulation automobile subira peu de modification : > Le stationnement sera réglementé rue du Bourgneuf et rue du D. Lefort pour permettre le maintien de la circulation en double sens. > Un panneau « céder le passage » sera implanté sur Lannevain pour donner la priorité aux véhicules venant de la rue du D. Lefort. Cette solution a pour avantage de créer 3 accès possibles vers le parking, une circulation fluide sans détours importants.

Ce plan est affiché en Mairie

13

Questions à : Florent Brochard, Responsable du Pôle Administratif
Quel est le rôle d’un responsable de pôle administratif ? relations élus, agents, population Le poste de responsable de pôle administratif a été créé en 2010 suite à la réorganisation des services. Le premier de mes rôles est d’animer et de piloter le pôle : je suis là pour conseiller les agents du pôle et leur apporter une certaine expertise, pour assurer l’interface avec la DGS et les élus et pour structurer le pôle et proposer des schémas facilitants. Je réunis une fois tous les quinze jours l’ensemble des agents du pôle administratif afin de les tenir informés des projets en cours de la municipalité et discuter de problématiques propres au pôle. Un point important du poste est également celui de la gestion des ressources humaines : suivi de la carrière de l’ensemble des agents de la collectivité, conseil et information des agents, établissement de tableaux de bord, suivi de la formation, etc. Une autre partie de mon travail est consacrée à la comptabilité et aux finances : suivi de l’exécution comptable, de la paie, des subventions, participation à l’élaboration des budgets, réalisation de simulations. J’interviens enfin sur certains dossiers plus spécifiques, comme celui de la Zone d’Aménagement Concerté « les Hauts du Sénéchal » par exemple. Comment est composée votre équipe ? Le pôle administratif regroupe des agents relevant pour les uns de la « Citoyenneté » et pour les autres des « Ressources internes. » Cinq agents sont dédiés à la citoyenneté. Claire LEHUEDE est chargée de l’urbanisme. Son emploi du temps est partagé principalement entre l’accueil, le renseignement au public et le traitement des demandes d’autorisations déposées au titre de l’urbanisme. Elle instruit les certificats d’urbanisme et les déclarations préalables ; les permis de construire et d’aménager sont eux instruits par les services de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer – ex-DDE). A cela s’ajoute notamment la participation, en lien avec l’adjoint à l’urbanisme et un bureau d’études, à l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme, procédure entamée depuis 4 ans. L’instruction en interne des demandes ainsi que l’élaboration du PLU nécessitent un travail conséquent, c’est pourquoi le bureau de l’urbanisme n’est ouvert au public qu’une partie de la semaine. Laurent LENA est notre policier municipal. Il est là bien évidemment pour veiller à la sécurité, à la salubrité et au bon ordre, mais a également un rôle de prévention et de médiation auprès des administrés : il veille à la sécurité des scolaires aux entrées et sorties de classes, encadre certaines manifestations festives, assiste les usagers dans des situations de crise. Une part importante de son travail est consacrée à veiller au respect des réglementations en matière d’urbanisme et d’environnement, en lien avec le service urbanisme. Il intervient dans la gestion du cimetière, gère la fourrière animale et encaisse les droits de place. Carine FURIC, chargée d’accueil pour l’agence postale du Pouldu est agent communal et rattachée au pôle administratif de la mairie. Elle maintient une présence des services de la Poste sur l’agglomération du Pouldu. J’en profite pour rappeler que l’agence postale est ouverte à tous toute l’année.

Anne CORNEC et Jannick MORLEC assurent toutes deux l’accueil des administrés en mairie. Elles reçoivent, orientent et renseignent le public. Jannick MORLEC gère plus particulièrement les services à la population (suivi des demandes de cartes d’identité, des attestations d’accueil pour les étrangers, établissement des sorties de territoire, des attestations de recensement militaire …) et les élections. Anne CORNEC s’occupe de l’état-civil, de la gestion du cimetière, des affaires sociales et des inscriptions et paiement pour les services périscolaires, garderie et cantine. Ces missions d’accueil nécessitent une bonne connaissance de la commune et de notre organisation territoriale en général, mais également de sérieux acquis juridiques et réglementaires. Elles sont régulièrement assistées ou remplacées par Geneviève LOZACHMEUR-CARIOU.

14 14

Les ressources internes regroupent, elles aussi, cinq personnes.

Alexandra DEVIC et Sylvie LE FLOC’H assurent respectivement le secrétariat du Maire & de la DGS et le secrétariat des adjoints. Elles assistent de manière permanente les élus et la DGS : accueil des administrés sollicitant des rendez-vous, saisie du courrier, gestion des agendas … Elles suivent toutes deux des affaires générales diverses : Sylvie LE FLOC’H tient à jour le calendrier de réservation des salles de la maison de associations, gère les demandes d’autorisation pour les marchés, tient les registres des délibérations du Conseil municipal et des arrêtés ; Alexandra DEVIC s’occupe de l’organisation des fêtes et cérémonies, du suivi des dossiers des agents non-titulaires (CDD, apprentis, stagiaires, contrats aidés) et des dossiers d’assurances. Le suivi de la comptabilité et l’établissement des paies sont confiés à Françoise LE GARREC. Elle est en charge de l’exécution comptable pour les six budgets : Commune, Assainissement, port de Doëlan, port du Pouldu Laïta, Port de Pouldu plaisance et CCAS. Elle établit environ 80 fiches de paie par mois. Laëtitia VILLEMIN est infographiste, chargée de communication. C’est elle qui crée l’ensemble des supports de communication de la Commune : affiches, dépliants, répertoire des associations, Kloar infos, supports pour l’abbaye de Saint Maurice et la MMP, etc. Elle est également chargée de mettre à jour le site internet. Josiane LE MAOUT, chargée de l’entretien de la mairie, de la longère et de la salle des fêtes complète ce pôle administratif. Ce n’est ici qu’un résumé des attributions de chacun, la réalité du travail de chacun comportant de nombreuses autres tâches.

Quel est votre parcours ? Je suis arrivé en mairie de Clohars en mai 2010. J’ai occupé précédemment le poste de Secrétaire général pendant 6 ans et demi dans une Commune de 4 000 habitants, avec un budget moindre que celui de Clohars et avec une vingtaine d’agents. J’ai eu envie de découvrir une nouvelle collectivité, plus importante, de voir comment travaillait un autre directeur de collectivité, d’être intégré à une équipe plus étoffée, avec des champs d’actions plus étendus. Quelles sont vos motivations ? L’intérêt de ce poste réside pour moi notamment dans la polyvalence qu’il demande : je passe sans cesse de la gestion des ressources humaines, à de l’urbanisme, de la comptabilité, des marchés publics … Je m’imagine mal ne travailler que sur une seule de ces spécialités. Cette polyvalence s’accompagne d’une expertise nécessaire, qu’il convient de travailler via une attention particulière portée à la veille juridique. Le conseil et le soutien aux agents du pôle est une fonction à laquelle j’attache de l’importance et ceux-ci savent que je suis disponible en cas de difficulté ou de questionnement. Le fait que la Commune soit dotée de services qui interviennent dans des domaines aussi variés que l’éducation, la jeunesse, la culture, le sport, les travaux ou la gestion portuaire est particulièrement intéressant, l’administratif étant partie prenante de chacune de ces activités. Le contact avec les autres responsables de service est également très enrichissant et ce travail en commun, dans lequel chacun apporte ses propres compétences, mais aussi ses propres problématiques, est nécessaire pour répondre au mieux aux besoins des élus.
Les chiffres 2011 du pôle
1842 3036 469 967 223 196 74 courriers envoyés mandats titres de recettes bulletins de paie certificats d’Urbanisme déclarations préalables permis de construire 385 cartes d’identités 123 actes d’état-civil (naissances, mariages, décès) 96 arrêtés du personnel 87 CDD 123 130 visites du site internet

15 15

Les accueils périscolaires font peau neuve
L’année 2012 sera marquée au niveau des écoles par les nouveaux accueils périscolaires qui ont fait l’objet de travaux conséquents. Avec l’extension de l’accueil périscolaire de St Maudet et la rénovation de celle du Bourg, l’équipe municipale poursuit son programme de rénovation et de modernisation des locaux d’accueil des enfants.

De nouveaux locaux pour l’accueil périscolaire à l’école St Maudet :
Depuis la rentrée, ce nouvel accueil périscolaire est opérationnel. C’est un espace de 160 m² dédié aux enfants et à leur bien-être qui est mis à disposition Il a nécessité de repenser toute l’organisation des espaces de la BCD (bibliothèque centre documentaire) et de la salle d’art plastique. Ce nouveau local, aux couleurs chatoyantes et baigné de lumière, donne sur la cour des classes maternelles, et reçoit certains soirs jusqu’à 45 enfants de tous âges. Ce lieu a la double fonctionnalité de recevoir les enfants de l’accueil périscolaire et d’être utilisé, en salle de sieste, durant le temps scolaire. Des lourds travaux ont été nécessaires, afin de répondre, non seulement, à la réglementation en vigueur concernant l’accueil des enfants de moins de 6 ans, mais également, à l’obligation d’accessibilité des bâtiments publics en janvier 2015. L’espace a été entièrement repensé et comprend 2 salles et des équipements annexes. L’ancien préau a été fermé et a laissé place à une nouvelle salle d’activités de 42 m², d’un espace de rangement, d’un sanitaire accessible aux personnes à mobilité réduite. Un nouveau préau semi ouvert de 78 m² donnant sur la cour a également vu le jour. Des entreprises cloharsiennes et les services de la commune ont œuvré conjointement, cet été, pour que ce nouvel outil, soit opérationnel pour la rentrée. Le montant des travaux s’élève à 78 000 € et a reçu le concours de l’Etat à hauteur de 20 %, soit 15 600 €. Ce nouvel aménagement a eu des conséquences sur la distribution des salles au sein de l’école St Maudet.

150 000 € de travaux sur les équipements à destination des enfants : 130 000 € de travaux ont été affectés à la rénovation et l’entretien des écoles, à l’accueil périscolaire et à la restauration (réfection de la toiture du restaurant scolaire). Avant la fin de l’année, la première tranche des peintures des façades et la réfection de toiture de l’école St Maudet devraient être faites. 20 000 € ont également été affectés pour le mobilier de cantine pour les petits, le mobilier de classe, et des ordinateurs fixes et portables pour les écoles et du matériel de restauration. Les écoles de la commune bénéficient régulièrement d’investissements et de soutien aux initiatives pédagogiques, afin d’offrir un service à l’enfance et à l’éducation performant.

Du nouveau également au Bourg :
Après les travaux sur les sanitaires l’an dernier, cette année, et comme prévu, l’ancienne cuisine servant de garderie a été réhabilitée. Les paillasses ont été démolies afin de laisser un espace plus large et plus convivial permettant l’accueil de 45 enfants en garderie du soir. Les peintures ont été réalisées en régie municipale. Les enfants bénéficient, désormais, d’un espace plus vaste et adapté à leurs âges et à leurs activités. L’accueil périscolaire au Bourg répond aussi, aux normes d’accessibilité.

16

Un été haut en couleurs
Le Balafenn est parti cette année encore à la découverte de nouveaux lieux, de nouvelles activités : via ferrata au Fort de Berthaume à Telgruc, Brest 2012, visite du «Musée d’un poète ferrailleur» à Lizio (56), Parc animalier «Chez dame nature» à Meslan (56), baptême de plongée à Doëlan. L’espace jeunes a su aussi savourer les classiques pour le plaisir de ses adhérents : ateliers cuisine, pâtisseries, goûter fruité, sports : multisports à la plage, badminton, tir à l’arc, volley, mountain board à Arzano avec les riders de l’association «Narajeun’s» karting, mais aussi quelques tournois : tournoi de foot, de soccer, de pétanque, de baby foot et billard. Sans oublier la convention de jongle à Larmor-plage pour une première édition de l’association «les jongleurs d’oriant», le Festival Interceltique de Lorient pour le plaisir des oreilles mais aussi des papilles grâce aux stands de produits des terroirs, à Quimperlé une soirée concert rock aux «Mercredis musicaux» et deux films sur grand écran au «Ciné dans la prairie» ; 2 après-midi «Arts plastiques» auront permis aux esprits créatifs d’inventer, réaliser et prêter des décors pour un événement culturel et une démarche proposés par l’association «Tomahawk» sur le territoire. Malgré les caprices du ciel, seule l’accrobranches aura été remplacée par une journée cinéma et bowling, bien plus agréable quand il pleut ! Les jeunes avaient cet été un choix parmi 39 activités proposées du 9 juillet au 10 août par leurs animateurs : Fred et Sylvia ! Vivement les prochaines vacances ! En attendant, le Balafenn est ouvert aux jeunes le mercredi, le vendredi et le samedi. Les idées, les projets y sont les bienvenues. Renseignements au Balafenn, place Nava ou au : 02 98 71 69 65

Mini camp cirque Suite au succès du stage de cirque de l’été 2011 à la salle des sports et à la demande des jeunes de réitérer l’expérience afin d’améliorer la découverte de ses aptitudes, le Balafenn s’est associé à l’espace jeunes d’Arzano pour recevoir au Pouldu la compagnie ‘Cirque en spray’ sous chapiteau pour le bonheur de 32 jeunes circassiens. Ainsi 12 cloharsiens ont pu vivre une semaine de cirque en mini camp : nous avons planté la tente au camping du vieux four et partagé la vie quotidienne en collectivité : petit dej, déjeuner et dîner au camping, tout le monde a mis la main à la pâte ! Le dernier jour, nos «étoiles montantes» ont offert au public un spectacle imaginé par eux sous chapiteau : ils ont su faire vibrer les spectateurs par leurs pirouettes, sens de l’équilibre, propositions de ‘tableaux’, figures d’accro et messages philosophiques. Mini camp multi-activité à QUIBERON 8 jeunes de CLOHARS étaient associés avec 8 jeunes de Moëlan pour un séjour multi-activités à Quiberon du mardi 10 au vendredi 13 juillet 2012. Au programme : Du char à voile,le temps était propice à la grande vitesse et aux chutes. Les jeunes ont surfé sur les vagues de la plage de Penthièvre à Quiberon. La météo étant devenu capricieuse, la balade en vélo s’est transformée en une après-midi piscine et la soirée mini-golf a laissé la place à un bowling ou les animateurs ont fait parler leurs talents ! L’hébergement se déroulait au camping municipal de Penthièvre. La vie en collectivité était composée de moments de partage très agréables, ou tout le monde a mis la main à la pâte pour faire les repas ainsi que la vaisselle.

17

Les médaillés de la ville 2012

La remise des médailles est un moment convivial qui met en avant des personnes qui ont œuvré pour la commune. Cette distinction est l’occasion de les remercier pour leur action, leur engagement et les réussites qui nourrissent leur vie et la nôtre. Ils étaient trois le 14 septembre, à recevoir cette distinction à laquelle assistaient plus de 150 personnes : Serge Hugot, Maurice Morlec et Marcel Gozzi. Maurice Morlec a marqué Kloar par un engagement associatif constant de plus de 40 années. Des amicales laïques, aux pêcheurs plaisanciers en passant par Dre Ar Vinogen son action a rayonné dans de nombreux domaines.

Serge Hugot a contribué à la mise en place d’un festival majeur sur le territoire breton alors même que notre commune ne disposait d’aucune politique de lecture publique. Doëlan et son rêve d’Océans sont maintenant des références solides associés au nom de notre commune et à son dynamisme. Marcel Gozzi, enfin a pris la plume pour écrire notre histoire locale. Chacun de ses ouvrages vient prendre place fièrement dans les bibliothèques de nos concitoyens. Grâce à lui notre commune a un visage qui se décline au travers les pages. Ce Kloar Infos revient sur l’itinéraire de ces 3 citoyens mis à l’honneur.

Maurice Morlec est né à la fin de la seconde guerre en 1945. Du baby boom il gardera le boom ! En 1972, à 27 ans le voilà homme-orchestre qui met en musique une nouvelle partition locale. Avec lui souffle un vent d’initiatives. Secrétaire de l’amicale laïque avec d’autres compères il contribue à rétablir la kermesse, envoie les élèves apprendre à nager à la piscine, met en œuvre la voile scolaire à Doëlan, créé la bibliothèque d’école et plus tard des ateliers informatiques. Il sera aussi à l’initiative de la création de l’association des pêcheurs plaisanciers et exercera durant 3 ans le mandat de conseiller municipal. Mais le pas décisif dans sa vie associative c’est celui des randonneurs bien sûr… ! A l’aide de Jojo Cardiet et quelques autres, en novembre 93 l’association Dre Ar Vinojen est mise sur orbite. En retraite Maurice se consacre encore davantage à la vie associative. Les ateliers paniers partent de plus belle et les randonnées musicales voient le jour. De son propre aveu Il se demande parfois pourquoi il s’embarque, selon son expression, dans de «nouveaux trucs». Avec toujours ce constat qui l’amuse : « les gens me suivent. Je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça…. ». Le suivre l’accompagner, le devancer peu importe. Avec lui les choses avancent. Des projets Maurice en a toujours. Le voilà qui déjà pense aux 20 ans de Dre Ar Vinojen, son prochain truc comme il dit… Vous l’aurez compris Maurice aime les gens autant qu’il aime la nature, le présent autant que le passé, tout en ayant les yeux braqués sur le futur.

18

Serge Hugot est né sous le signe de l’océan et des rêves, comme le nom du festival qu’il a contribué à créer. Rapidement le vent du large l’appelle. Il embarque à 16 ans comme matelot sur un cargo. L’expédition durera deux ans. Le vieux loup de mer revient après un solide apprentissage de l’école de vie, de nouvelles ambitions en tête et beaucoup de passions à assouvir. Il reprendra ses études et deviendra un instituteur de la république, il enseignera une dizaine d’année. Son savoir-faire professionnel est rapidement remarqué et on lui propose à Saint Brieuc d’être détaché auprès de l’association des pupilles de l’enseignement publique (PEP). Sous son impulsion un nouveau concept de classe découverte voit le jour: les classes patrimoines : il s’agit ici d’observer, de sentir, de toucher, d’entendre ! A travers l’étude de l’environnement et du patrimoine, les enfants sont invités à mieux connaître notre planète pour apprendre à l’aimer et avoir envie de la protéger. En 1999 avec son épouse, ils s’installent dans la plus belle des maisons de retraite : la leur, au-dessus du port de Doëlan. Sous son impulsion va naître le festival du livre jeunesse de Doëlan : Rêves d’Océans. Au travers ce festival Serge et son équipe veulent bien sûr provoquer la rencontre entre le livre et l’enfance mais leur ambition est aussi de faire découvrir et partager cet amour commun pour Doëlan. Et quels ambassadeurs ! Chaque année, plus de 2000 visiteurs viennent flâner, lire, dédicacer, déambuler et se rencontrer sur les rives du port. Les auteurs qui se rendent au festival ont toujours l’impression de vivre un moment unique suspendu dans le temps, dans un espace sidérant de beauté et de vie. Pour mettre en œuvre le festival Serge passe chaque jour 1 à 2 heures. Tous les 15 jours une réunion réunit les bénévoles. Et chaque année tout est à reconstruire, invités, thématiques, budgets, mécénat, projets avec les classes. à chaque fois la magie se renouvelle : toujours plus haut toujours plus beau le festival grandit sans cesse en intensité et qualité !

Marcel Gozzi est d’origine italienne et est né en Haute Saône. Il a choisi Kloar pour s’établir en retraite. Il vient de terminer son 3 ° livre traitant de notre histoire locale. Pourtant, selon ses propos, rien dans sa vie ne le prédisposait à faire l’historique de Clohars, d’autant qu’il n’avait jamais mis les pieds en Bretagne. Il est allé partout en France sauf là. Il jugeait que c’était trop pluvieux et n’avait jamais l’intention d’y mettre les pieds… ! C’est grâce à sa fille qui a rejoint Lorient qu’il découvrira notre région. Après quelques vacances dans le secteur, il va apprivoiser la pluie et poser ses valises près d’un des plus beaux quais du monde : Doëlan. Il se plait à Kloar au point qu’il se dit breton. Comme Xavier Graal il estime qu’on ne naît pas breton mais qu’on le devient. « Je me sens bien à Kloar, les gens sont sympathiques ». Retraité, il dispose enfin de temps pour cultiver son jardin secret : l’écriture… Tous les matins il prend sa plume et inlassablement il écrit. Sa rencontre avec Pierre Le Toër viendra de sa curiosité pour la langue bretonne. Une amitié et une complicité d’écriture nait. Elle se conclura par la sortie d’un ouvrage de référence sur la commune que chacun connait « Clohars au fil du temps ». Avec sa fille, il entreprendra de photographier nos 170 villages, d’en rencontrer les habitants, d’en écrire l’histoire. L’ouvrage est magnifique. Chaque lecteur qui le feuillette mesure combien notre commune est belle. Et puis, comme si cela ne suffisait pas, le voilà reparti pour une nouvelle aventure d’écriture. Son regard porte cette fois sur la mer et sur nos rivages !

Clohars a toujours été liée à la mer. Il lui doit ses premiers peuplements (sans doute), sa notoriété, son activité de pêche et son attrait touristique. Dans cet ouvrage illustré avec des photos et des cartes, les auteurs vous présentent : Les ports : Doëlan, Porsac’h, Le Pouldu et Porsmoric. Presque 2 siècles d’histoire sont encore visibles à travers les bâtiments et les maisons dont le livre révèle l’origine. Les amers, balises et phares (feux d’alignements) qui ont longtemps guidé les marins. La récolte du goémon dans les falaises et sur les plages. La pêche et celle de la sardine en particulier qui fit les beaux jours de Doëlan. Mais aussi les conserveries de poissons et l’épopée de la « Doëlanaise » devenue « Capitaine Cook ». Et la vie dans ces usines appelées frigasses. Les bateaux anciens et actuels (il y en a encore treize en activité) et les marins pêcheurs.. La plaisance, une activité en plein développement. Le sauvetage en mer. Hommage à la SNSM. Et enfin le rivage, avec les noms des caps, pointes, anses, criques, ports, plages, îles, etc. lieux illustrés par des photos prises à partir du sentier côtier, de la mer et aériennes. Une carte dépliante jointe au livre permettra au lecteur de se situer en tous points de la côte cloharsienne. Pour conclure, quelques anecdotes en souvenir du bon vieux temps, comme par exemple les nuits au Petit Navire à La Grange de Doëlan.

19

SNSM : la nouvelle vedette !

Des entreprises actives
Dans le cadre de la requalification Qualiparc de la zone artisanale, les visites d’entreprises se poursuivent. Après l’entreprise Agglomat et les services techniques, c’est l’entreprise Océane de Gwénaël Le Pennec, qui a ouvert ses portes aux élus et aux artisans de Keranna. Des huisseries aux agencements intérieurs jusqu’à la réalisation de meubles, l’entreprise sait répondre aux plus près des attentes des clients par une fabrication artisanale de proximité, que ce soit pour des particuliers ou des collectivités. En effectuant des investissements réguliers dans son matériel de fabrication ainsi que dans son fonctionnement, cette entreprise se veut innovante. Parmi ces innovations, on peut relever la réalisation de « briquettes » à partir des déchets de bois. Déjà utilisées par différentes structures, dès cet hiver l’entreprise se chauffera grâce à elles. Océane, c’est ainsi 20 emplois auxquels peuvent s’ajouter suivant les besoins jusqu’à 30 emplois intérimaires. Les élus de Clohars-Carnoët étaient, à cette occasion accompagnés d’élus de la Cocopaq : Nicolas Morvan, Président de la communauté de commune et André Fraval, Vice-Président en charge de l’économie. Cette visite sur notre territoire s’est conclue par la signature de la convention de fonds de concours pour les travaux de requalification. Fonds de concours d’une hauteur de 145  623 €, cette somme représente 50 % des charges restant à la commune après l’obtention des subventions. Ces subventions (Conseil Général, Région et Etat) s’élèvent au final à plus de 75% du projet global, d’un coût total de 659 000 € avec un reste à charge pour la commune de 145 623 €.
Ce programme a été soutenu par la communauté de commune qui en a ainsi facilité la réalisation. Réalisation pour le confort des entrepreneurs, de leurs salariés et de leurs clients, pour l’image de la commune, pour l’emploi. Aujourd’hui ce sont 27 entreprises et près de 300 emplois. Créer un environnement de qualité, c’est un atout supplémentaire pour que les entreprises restent, pour que l’on puisse travailler et vivre sur notre commune.

Le vieux monsieur, élégant et racé, s’en est allé et a laissé place à la fille de Doëlan (GMF – Plac’h Dolan) fringante et robuste vedette de sauvetage. Lancé sous la mandature de Joseph SANCEO, le « Capitaine Cook » a connu plusieurs équipages et quelques patrons dont : Emile PHILIBOT, Roger LE THOER (15 ans), M.BRINQUIN, B.SCAVINER, R.BERTHOU.
Les équipages ont accompli un nombre incalculable de missions de sauvetage que ce soit pour chavirage, déséchouage, remorquage, assistance évitant ainsi de nombreuses noyades. 1200 personnes ont été ainsi secourues et sauvées d’une mort certaine. Le secteur d’activités allant du Fort Bloqué à Port Manech. La nouvelle vedette a été inaugurée le 12 mai 2012. Après la cérémonie et le baptême de la vedette, la GMFPlac’h Dolan a pris la mer escortée par les vedettes venues des stations voisines. Marcel Brinquin, président de la station a remercié les nombreuses personnalités présentes parmi lesquelles, Michaël Quernez, vice-président du Conseil Général, Nicolas MORVAN Conseiller Régional, Jean-Jacques Mazairat, président du conseil d’administration du Fond d’entraide du groupe GMF, Yves Lagane, les élus locaux, les autorités civiles et militaires, l’Amiral Pierre Le Duc et les délégations de sauveteurs. La nouvelle vedette, navire de 12 mètres équipé de 2 moteurs caterpillar de 460 CV, bridés à 420 CV a déjà à son actif une quinzaine d’interventions. Le coût de ce bâtiment est de 540 000 €, les aides proviennent de : La Région et du Département pour 50 % Les 50% restants représentent la GMF et la Station de Clohars.

20

Médiathèque : votre avis nous intéresse
Hors d’eau et hors d’air, les travaux de la rue Lannevain se poursuivent tandis que les élus et la chef de projet se mobilisent autour du choix des intérieurs et surtout du mobilier : rayonnages et bac pour les livres DVD et CD, tables, fauteuils, chaises et autres éléments de confort pour le public. Confort, sobriété, fonctionnalité sont les mots clés des choix à faire. L’équipe est au complet
Tristan Pengloan a pris ses fonctions le 20 août dernier. Son rôle au sein de la médiathèque sera d’être l’agent d’accueil du secteur image, son et multimédia. D’ici l’ouverture, sa mission actuelle est d’acheter tous les DVD et les CD qui seront à disposition des usagers, puis de les saisir dans le logiciel documentaire et enfin de les équiper (protections, code barres….). La mise en œuvre des services autour du visionnage des vidéos, de l’écoute de la musique et de la découverte des nouvelles technologies est aussi une mission à préparer avec beaucoup d’attention pour que la curiosité des usagers soit comblée dès l’ouverture.

Horaires d’ouverture ?
Suite au dernier comité d’usagers en mai et à la réunion publique du 20 juin, un recueil d’avis pour consulter la population de Clohars-Carnoët sur la question des horaires d’ouverture est mis en place. La médiathèque Robert Badinter propose d’ouvrir ses portes aux usagers les jours et horaires présentés dans les deux tableaux ci-contre, lequel des deux horaires préférez-vous ? Merci de bien vouloir répondre à cette question soit sur le blog, soit en vous rendant à la mairie (une boîte est prévue à cet effet), soit en nous envoyant par courrier votre préférence. Nous vous informerons des résultats et des choix du conseil municipal au cours du premier trimestre 2013. Ces propositions seront aussi susceptibles d’évoluer en fonction du remaniement du temps scolaire prévu pour la rentrée 2013. La médiathèque vous propose donc une ouverture sur 20h hebdomadaire. Une boîte retour située à l’extérieur du bâtiment vous permettra de rendre les documents empruntés 24h/24h. L’équipe est composée de 3 équivalents temps plein. Elle  recevra  les scolaires 6h/semaine, les groupes 3h/semaine et le temps restant est attribué au travail interne administratif, achat, saisie, équipement, rangement, organisation des expositions et préparation des animations.

Horaires 1

Horaires 2

21

Les sorties de bains et les Rias : du plaisir encore du
Après le succès des trois premières éditions des RIAS « Marée de théâtre de rue» sur les rives de Riec, Moëlan et Kloar où elles sont nées. Les Rias sont devenues cet été du 28 au 2 septembre, un Festival de théâtre de rue en pays de Quimperlé. Un vrai succès, un beau programme, un festival d’émotion, un grand bonheur pour les 33 000 spectateurs !

Photo Matthias Lavigne

Photo Matthias Lavigne

Prenant toute sa place dans l’organisation de ces Rias, nouvelle formule, à Kloar, c’est à St Maurice et au Pouldu que les spectacles ont été accueillis au cour du week-end. L’écrin et la magie du site de St Maurice se sont mêlés avec perfection à l’intriguant spectacle de «L’homme Cornu» qui nous a tenu en haleine entre les frontières de l’imaginaire et de la réalité. Personne ne semble être sorti indemne de ce moment magique, poétique et mystérieux. La symbiose entre le lieu et le ton du spectacle n’y est pas pour rien dans l’alchimie de ce moment. L’esprit des Rias était bien là pour les 1000 spectateurs qui se sont répartis sur les 3 temps de programmation dans le week-end. Au Pouldu nous avons retrouvé la troupe d’Annibal et ses éléphants (programmée lors de la première édition en 2009) pour un spectacle de pur théâtre forain revisitant avec délice, humour et parfois cynisme la pièce «Les Misérables». Un dynamisme incroyable et un sens du partage avec le public qui a clôturé en beauté cette édition 2012. Au Pouldu ce sont 2000 personnes qui ont profité de ce spectacle de qualité... Mais les Rias 2012, c’était aussi ailleurs cette année ! A Riec et Moëlan bien sur au cour du week-end consacré au pôle littoral. Mais aussi à Scaër, au Trévoux, à Locunolé, à Arzano et à Quimperlé. Le festival s’est articulé pendant 5 jours en irriguant le territoire de Théâtre de rue en tout genre où chacun pouvait trouver chaussures à son pied. C’est à travers cette programmation éclectique que nous avons été invité à vivre toutes sortes d’émotions, dans des lieux parfois magiques et insolites. Comme depuis 3 ans, le festival a embarqué les associations locales qui ont eu la responsabilité de proposer des temps de convivialité à chaque spectacle. L’occasion de remercier les associations de Kloar qui ont mené à bien cette mission : la Bande du Rigolo, l’amicale de l’école du bourg et le RAOK Evénements. Le Pôle Littoral est prêt à s’embarquer vers les Rias 2013, en gardant ses spécificités, ses lieux magiques et son dynamisme et vous donne rendez-vous le week-end du 31 Août 2013.

22

u plaisir !

Des confidences sonores à Kloar
Tout commence par un travail de collectage auprès de l’habitant… Musicien, sonneur, Jean-Louis Le Vallégant connaît bien la collecte : les chansons, les histoires, les anecdotes de Bretagne. Depuis quelques années, c’est vers l’intime qu’il se tourne. Il recueille des confidences : de l’infiniment petit aux secrets de famille, tout ce qui tombe des bouches de ses interlocuteurs. Drôle, touchant, tragique, c’est la vérité de ces petits riens qui fait leur force. Ces confidences, Le Vallégant les remet au propre et les offre à des lecteurs inconnus, qui se les mettent en bouche, et les lui enregistrent, parfois le sourire aux lèvres, souvent les larmes au bord des yeux. Ce matériau, Le Vallégant va ensuite en faire don à ces musiciens, et, ensemble, ils vont construire une partition sonore, qui se tissera avec les voix des lecteurs, les soirs de spectacle

Des spectacles uniques, tous différents, où alternent ces témoignages, révélations d’un grand-père à son petitfils, aveu d’une femme à son mari, déclarations, ou souvenirs. Derrière, une armada de musiciens bretons, dont Jérôme Kerihuel, Youenn Le Cam ou Yann Le Corre, qui vont créer cet espace sonore original, un canevas électro, très contemporain, où se mixent sons de Bretagne et d’Inde, rumeurs de fanfare et samples bruitistes, avec saxophone, bombarde, trompette ou accordéon. Ce soirlà, vous allez enlever vos chaussettes, vous asseoir en cercle sous la toile de yourte, et laisser l’émotion venir… A Kloar, les confidences ont commencé ce mois-ci, 10 personnes ont reçu Jean-Louis. Ces cloharsiens et cloharsiennes proviennent de générations différentes. 10 âges, 10 regards différents sur notre commune, sur le monde. 10 âges, 10 parcours de vie.

7 sorties de bains... Du chant, de la danse, des fanfares, de l’acrobatie... 7 rendez-vous de partage et de plaisir festifs, humoristiques et poétiques... Un succès grandissant pour un rendez-vous incontournable le dimanche soir au Pouldu.

Les enregistrements de ces «paroles cloharsiennes» auront lieu à la salle des Fêtes courant novembre. Puis il sera temps de venir écouter… Les spectacles seront joués à l’ouverture de saison 7àVOUS, le 7 décembre à 20h30, le 8 décembre à 17 et 21h, à la salle des Fêtes. Coordonné par La Cocopaq, ce temps fort culturel s’en ira ensuite du côté de Scaër.

23

Changement de propriétaires !

Des nouveaux visages … Du nouveau dans nos commerces cette année. Après l’installation d’Anne Guezennec comme esthéticienne, ce sont 4 nouveaux commerçants qui font revivre les vitrines du secteur de Lannevain.

Julien Jaffré a réouvert la cave sous le nom de « La cave de Julien ». Lorientais, c’est en voisin et pour concilier sa vie professionnelle et son « réseau social » qu’il s’installe à Clohars-Carnoët. Muni une formation de caviste à Vannes, seul centre de formation en France, et après des expériences professionnelles à Paimpol et Roscoff, Julien saisi l’occasion qui se présentait à Clohars pour s’installer à son compte. Pour Christelle Durand, fleuriste, la réouverture a aussi été l’occasion de rebaptiser son magasin, qui maintenant se nomme « Les fées Nature ». Christelle exerce sa passion depuis plus l’âge de 16 ans. Divers apprentissages et emplois lui ont permis d’enrichir son art. Karine Fontaine, toiletteuse pour chien, a préféré, elle, garder l’enseigne de « Breizh toutou ». Après un passage à Scaër, la voici à Clohars pour s’occuper de nos animaux petits et gros.

Si Julien et Christelle expliquent leur installation sur notre commune par des attaches familiales avec notre région, Karine jusqu’ici installée en région parisienne, parle elle de son coup de foudre pour la Bretagne Et satisfaites de l’accueil qui leur a été fait, Christelle et Karine aimeraient « s’ancrer » sur notre commune tout comme Anne, qui, après son installation professionnelle sur Clohars y a aussi élu domicile . Tout dernièrement une tapissière, Caroline Dijoux est venue rejoindre cette jeune équipe. Originaire de la Vendée, mais déjà installée sur Clohars-Carnoët elle a décidé, après un BEP des métiers de la mode et une expérience de costumière de se tourner vers la restauration de fauteuils et de meubles, même si elle reste toujours à votre disposition pour des créations vestimentaires. Ces réouvertures ont tout de suite su répondre à une demande locale voire à une attente. Tous sont soucieux d’offrir des services de qualités et de nouvelles prestations à leur clientèle. C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous accueillons ces nouveaux commerçants qui, avec « les anciens » font vivre le quartier Lannevain, quartier qui connaîtra avec l’ouverture de la médiathèque une nouvelle vie.

24

Bienvenue aux nouveaux cloharsiens !

Prévention des chutes
A l’initiative de Kiné Ouest, le CLIC de Quimperlé (Centre Local d’Information et de Coordination) et le CCAS de Clohars ont signé une convention de partenariat. L’objectif est de travailler sur l’équilibre des personnes âgées afin de prévenir les chutes. Les personnes concernées sont les femmes et les hommes de 65 à 85 ans. Une conférence de présentation aura lieu le 12 novembre à 14h30 à la maison des associations à Saint Jacques. Elle sera suivie de 8 ateliers les lundis : • 19 novembre 2012 • 26 novembre • 3 décembre • 10 décembre • 17 décembre • 7 janvier 2013 • 14 janvier • 21 janvier Ces ateliers se dérouleront à la salle des Fêtes de 14h à 15h30. Il sera demandé une participation de 15 € pour les 8 séances. Les personnes ayant besoin d’un moyen de transport pourront le signaler à la mairie.

Il manquait un maillon à la convivialité de notre commune: l’accueil de ses nouveaux résidents. C’est chose faite depuis le 15 septembre !

Un peu plus de 60 invitations avaient été lancées, une bonne trentaine de personnes étaient au rendez vous à la salle des fêtes à 10 heures autour d’un café en faisant connaissance avec le maire et son équipe d’adjoints. Tous ont ensuite été visiter les sites municipaux du bourg: la longère, la mairie, et se sont rendus à Saint Jacques où un bus les attendaient pour faire le tour de certains équipements municipaux: les services techniques à Keranna, les équipements portuaires à Doelan, le chantier de la médiathèque. Quelques pauses gourmandes ont ponctué cette matinée, permettant de faire découvrir des produits « made in Kloar », la dernière au retour à Saint Jacques, après la présentation de la Maison des Associations et du Parc. Une première fortement appréciée aux dires de nos nouveaux concitoyens et figurera maintenant au calendrier de manière pérenne.

Petite enfance à Kloar
Pas de séance d’éveil psychomoteur ce trimestre (la suite en 2013...), mais une animation dans le cadre de la «Semaine du Jeu» : MUSIQUE, CHANSONS, les rythmes et accents de la langue espagnole, par Martha Pommier : «NUEVA HOLA MUSICAL». le dimanche 2 décembre 2012, eux séances: 9h30- 10h15 et 10h30- 11h15 dans la grande salle de la garderie périscolaire public: 0 à 3 ans Inscriptions en mairie à partir du 12 novembre

25

Tribune libre
QUEL AVENIR pour les collectivités locales ?
La France est un pays centralisé qui laisse peu d’autono- mer et le recours à des cabinets spécialisés impacte lourdemie aux régions contrairement à la plupart des grands pays ment les finances locales. Européens (l’Allemagne, Grande Bretagne, Espagne...). Sous contrainte budgétaire les élus aspirent à plus de jusIl faut davantage déléguer aux territoires pour leur permet- tice sociale dans les finances locales. Ils appellent de leurs tre d’être réactifs et plus proches des citoyens. Pour affiner vœux la prise en charge des revenus dans la taxe d’habitales besoins et propositions une grande consultation natio- tion. Les élus sont unanimes pour affirmer que la commune nale a été lancée à l’initiative des sénateurs. constitue un lien de proximité de plus en plus sollicité par Plus de 20 000 élus y ont participé. Au niveau communal, il nos concitoyens. apparait que la gestion administrative est de plus en plus Le Président et Marylise Le Branchu ont promis une réforme technique et complexe. Au niveau du Finistère les Maires des collectivités. Il faudra y renforcer le pouvoir des régions ont noté une application plus stricte de la loi littorale et (éducation économie…) et renforcer les convergences entre plaident pour un zonage plus fin et moins discriminant. Les l’intercommunalité et les communes tout en leur assurant petites communes rurales souffrent d’une carence en per- davantage d’autonomie fiscale. La décentralisation doit ensonnel compétent dans le domaine du soutien juridique et core poursuivre son chemin ! technique. Les normes sont de plus en plus difficiles à assu- Groupe Kloar 2008, Un nouvel horizon

« La cocopaq, oui, …Mais ! »
RAPPORT D’ACTIVITé : Le rapport 2011 nous a été présenté (enfin) dans un délai raisonnable. Souhaitons que celui de 2012 et aussi celui du réseau de Transport-Bus TBK, reviennent au conseil municipal de juin prochain. TBK, très gourmand en investissements et en fonctionnement : - un parc de 50 véhicules - une contribution financière forfaitaire Cocopaq de 3,81 € par kilomètre parcouru - une cotisation de 0,80% sur la masse salariale des Entreprises (0,25% à Concarneau) 27 réunions de concertation avec les partenaires associés à la définition de la stratégie de Développement économique sont comptabilisées.Pour autant : - y’a-t’il des Entreprises nouvelles sur le territoire ? - y’a-t’il des Emplois supplémentaires sur le territoire ? Le volet SOLIDARITé regroupe : sport, jeunesse, culture, action sociale … Ces compétences, nous les avons aussi dans notre commune ! Y’a-t’il doublons dans les dépenses ? En 2011, l’effectif s’est porté à 135 emplois, se traduisant par un coût social de 6 126 000 €. Le nombre d’Agents de production (DECHETS) s’est réduit de 4 personnes. Dans le même temps, la Cocopaq a renforcé ses services administratifs (ressources humaines, finances, communication). Pourquoi, par exemple, une personne supplémentaire au service communication ? Est-ce davantage pour l’information ou pour la promotion de certains Elus ? L’excédent de fonctionnement 2011 atteint près de 9 500 000 €. C’est pratiquement le niveau du reversement annuel aux communes (taxe professionnelle). Nous sommes évidemment favorables à la mutualisation des moyens et au renforcement de la coopération. Néanmoins, en ce qui concerne cet excédent, ne serait-il pas plus judicieux d’en restituer une partie aux communes, plutôt que de continuer à s’enrichir ? Elus n’appartenant pas à la majorité municipale : Francis JEGOU - Daniel MANCEAU - Patrick VINTRIGNIER - Jeannine STEPHAN

Des réponses aux attentes
En tribune libre du dernier journal municipal, les élus de KLOAR 2008 titraient : « les attentes sont grandes » En effet, quel sera le devenir des collectivités locales où il est promis une meilleure fiscalité mais où les fonds accordés par l’état doivent être gelés ? Serontils maintenus en valeur pour la période 2013-2015 ? Quelle sera l’incidence de la modernisation publique annoncée, sur le prochain budget de Clohars, alors que le système de financement des collectivités locales est en profonde mutation ! Quel sera l’avenir de la réforme territoriale ? fiscale et sociale juste et que le succès y soit célébré comme récemment auprès d’une entreprise locale. Certaines de nos PME font état d’une situation préoccupante. Aussi, le diagnostic de l’économie du territoire réalisé en 2010 est plus que d’actualité d’autant que les enjeux sur le développement des zones d’activité, l’aide à la création et au développement des entreprises locales a été validé par les élus locaux.

L’obtention d’un fond de concours versé récemment à la commune pour la zone artisanale va dans ce sens. Il n’est pas interdit de rêver à un retour de l’investisComme dans beaucoup de domaines, les incertitudes sement, de la croissance et de l’emploi. A condition doivent être levées d’autant qu’une certaine défiance que l’on montre que l’on aime ses entreprises et ses à l’égard du monde de l’entreprise semble s’instau- entrepreneurs car ils ont un rôle majeur. rer alors que nous ne manquons ni de talents, ni de créateurs, ni d’entrepreneurs. Encore faudrait-il pour Joël Chenot cela que l’initiative soit encouragée par une politique

26

Badminton club : Le volant Masqué
Le volant masqué cloharsien est apparu dans le paysage associatif de notre commune en même temps que les associations de la salle des sports en 1996. Rapidement la section badminton a vu son effectif grossir et approcher la centaine. Une popularité qui au fur et à mesure des années s’est affirmée et a bien évolué. Le badminton reste à ce jour le sport loisir par excellence. En effet, que ce soit en jeunes ou en adultes, nombreux sont les licenciés qui pratiquent cette activité justement parce qu’elle laisse une grande place à la section loisir. Sa pratique est très vite abordable, et laisse une grande marge de progression. Chacun peut ainsi y trouver son compte. Et c’est cette approche là que le Volant masqué cloharsien a toujours mis en priorité : du sport sans contrainte et dans la bonne humeur. Le club a d’ailleurs longtemps été reconnu autant par sa bonne humeur que par le gâteau aux pommes de notre célèbre et regretté DD. Afin de répondre à toute les demandes, le VMC a crée il y a environ 7 ans une section compétition. Les joueurs cloharsiens se sont rapidement illustrés en réalisant de belles perfs. L’équipe sénior évolue depuis cinq saisons en Départemental 1, qui est le troisième niveau de compétition. L’équipe ayant perdu quelques cadres a d’ailleurs le souhait de se rétrograder d’un niveau cette saison afin de faciliter l’intégration des jeunes. L’école de badminton qui compte une cinquantaine d’adhérents offre également la possibilité à ses jeunes pousses de pratiquer en compétition fédérale, plusieurs licenciés ayant déjà fait des phases finales dans les tournois départementaux jeunes. La pratique du badminton se fait le mardi de 16h30 à 18h pour les primaires, de 18h à 19h30 pour les ados, et de 19H30 à 22h30 pour les adultes. Un second créneau adulte à lieu le jeudi de 20h30 à 22h30. Le prix de la licence varie entre 35 et 65 € raquettes et volants fournis.

Renseignements au 02 98 71 61 39

27

Agenda Novembre 2012 9 : Collecte de sang - Salle des fêtes 11 : Cérémonie patriotique - Salle des fêtes 12 : Fest Noz - Salle des fêtes 19 : Repas Amicale du Bourg - Salle des fêtes 26 : Repas école NDG - Salle des fêtes Décembre 2012 2/3/4 : Téléthon 7 : Les confidences sonores à 20h30 salle des fêtes 8 : Les confidences sonores à 17h et 21h salle des fêtes 10 : Ste Barbe

Etat civil
Juillet - Août - Septembre 2012
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Noelyne FISSORE, Alice et Louise LE GARREC, Janna MILAZ IMIRY, Lucas CLOAREC et Gaétan LE HERISSE. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Alice LE GUEN veuve LE GARREC, Liliane SOOTS épouse WIERCIOCK, Geneviève FIOT veuve LE LU, Gilbert ABGRALL, Marthe LE DELLIOU veuve LE GUENNOU, Anna JEGOU veuve AUDREN, Denis LE MAOUT, Marie LIJOUR veuve MéMIN, Jean Claude JOLIVET, Patrick LEBERQUIER, Léon LE GUENNOU, André MAHE, Serge POINDRELLE, Bernard TELLO, Odile COHEN. Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à Marie-Laure BONJOUR et Pascal NOTERIS, Anne GUYOMAR et Emmanuel QUéRANT, Marguerite LE GUERER et Grégoire LATOURTE, Michèle BODEREAU et Joël JEGOU, Chrystel CORDON et Julien FILIPPUCCI, Magali BOURDAIS et Stéphane UHEL, Lénaïck LE BRIS et Eric GARO, Myriam BOUCHANTOU et Christophe RIOUAT, Solenn GEFFROY et Thibault CHENOUARD, Gwenaëlle LE GUENNOU et Emmanuel CRAVIER.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr