Vous êtes sur la page 1sur 28

été 2012

N°17

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
La construction de la médiathèque avance à grand pas et devrait être achevée à la fin de l’année pour une ouverture prévue en avril 2013. Deux réunions publiques, dont la dernière est relatée dans ce Kloar Infos, ont permis de présenter les grands axes de ce projet. C’est un fantastique lieu de vie qui va s’ouvrir. Il montrera avec efficacité et générosité qu’une commune qui investit dans le domaine culturel développe le vivre ensemble et contribue à améliorer la vie quotidienne de ses habitants. Au même titre que le logement, l’économie, le sport, le cadre de vie, l’accès et le développement de la culture font partie des missions des élus. La culture associe d’une manière unique, la réflexion, le goût du beau, développe la sensibilité des individus, favorise le lien social et au final participe fortement à notre économie locale… Au fil des ans, grâce au succès des manifestations artistiques proposées, force est de constater que les habitants de Clohars ont reçu le message. Ils participent de plus en plus nombreux à tous nos événements culturels : Soirées Théâtre avec 7 à Vous - Sorties de bains au Pouldu - Cafés Littéraires - Expositions - Apéros Opéras – Festival des arts de la rue Les Rias - Les Arts en balades... Ajoutons à cela les propositions des multiples associations s’inscrivant dans une démarche identique : Soirées contées et musicales - Kloar Noz - Lama- Raok l’hand, etc... Nous disposons aussi d’un patrimoine exceptionnel avec l’abbaye Saint Maurice et la Maison-Musée du Pouldu. Leur fréquentation cumulée dépasse les 12 000 visiteurs. La rénovation totale de la muséographie de la MaisonMusée devrait contribuer à élargir encore l’attractivité de la commune. Chacun s’accorde pour dire qu’il fait bon vivre à Clohars. Cela est dû à la quiétude et à la beauté de notre cadre naturel, à la richesse de la vie associative, à la variété des activités proposées, mais également grâce à la dimension nouvelle que prend notre essor culturel. Demain, une nouvelle étape sera franchie avec l’ouverture de la médiathèque. Située au cœur du bourg, dans un quartier qu’elle contribuera à faire revivre, chacun y trouvera sa place et pourra mesurer combien cet équipement, progressivement, deviendra essentiel à la vie communale. Jacques JULOUX, Maire de Clohars-Carnoët

Exceptionnellement, pas de traduction en breton de l’édito dans ce numéro… Nous nous en excusons et veillerons à ce qu’elle retrouve sa place dans le prochain Kloar Infos.

Directeur de publication : Jacques Juloux

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires

Conception (illustrations) : Service Communication de la mairie Imprimé par Iris imprim

Brèves de Conseils
URBANISME : Acquisitions : la ville a fait l’acquisition de terrains en vue de la réalisation de parkings pour la médiathèque d’une surface de 1 543 m² (40€/m²) qui permettront la création d’une soixantaine de places de stationnement en centre-ville. La commune a également fait l’acquisition d’une maison, 1 rue de Moëlan, pour un montant de 27 000€. La maison, à l’abandon, a vocation à être démolie pour permettre l’aménagement du centre bourg autour de l’église. Nomination de voies : au chapitre des nominations de voies, à noter que la voie allant du croisement de Keradam jusqu’à l’Isle s’appelle désormais Route de l’Isle et que chaque habitation est numérotée. Pour éviter toute confusion entre la route de Doëlan et la rue de Doëlan, la rue Pierre Jacob, dite Talcoat est prolongée jusqu’à la sortir du bourg. ZAC Les hauts du Sénéchal : la convention de cession a été signée avec la SAFI (Société d’aménagement du Finistère). Station d’épuration : le Conseil municipal s’est prononcé favorablement (22 pour, 4 contre) pour le projet de construction de la station d’épuration à Kerzellec et des réseaux de transfert des eaux usées., dans le cadre de l’enquête publique qui s’est déroulée du 2 avril au 2 mai. FINANCES : Budget : le Conseil municipal a approuvé les comptes de gestion 2011 du receveur ainsi que les comptes administratifs 2011 du budget général et des budgets annexes. Il a également voté le maintien des taux de fiscalité 2011 pour 2012 et approuvé les budgets. Le port de Doëlan bénéficie d’une subvention d’équilibre de 35 000€. Le Conseil municipal a également voté les subventions aux associations. Occupation du domaine public : le Conseil municipal a voté le tarif de 0.41€/m²/jour sur une durée de 3 mois pour l’occupation du domaine public par les commerçants. TRAVAUX : Le marché à bons de commande de modernisation et d’entretien de la voirie 2012-2014 a été confié à l’entreprise SACER pour un montant annuel minimum de 85 000€ TTC et maximum de 340 000€ TTC INTERCOMMUNALITé : Au vu de l’avenant de 39 088.81 € TTC passé sur le marché de voirie pour la requalification de la ZA de Keranna, le Conseil municipal a autorisé le Maire à modifier le plan de financement et à solliciter la COCOPAQ pour un fonds de concours revu en conséquence. La convention « dis-moi ton libre » a été signée avec la COCOPAQ pour le public scolaire et les bibliothèques/médiathèques municipales. La convention tri annuelle pour l’organisation des Rias avec la COCOPAQ et le Centre national des arts de la rue « le Fourneau » a été validée par le Conseil municipal. Elle a pour objet de définir, dans le respect de l’indépendance de chacune des parties, les modalités d’organisation du Festival Les Rias sur la Commune de Clohars-Carnoët et les engagements respectifs des partenaires. CULTURE : Le plan de financement des marchés d’informatique et de mobilier pour la médiathèque a été approuvé ainsi que les demandes de subventions. VIE POLITIQUE : Le Conseil municipal a adopté une modification de son règlement intérieur pour définir les règles retenues pour l’espace d’expression réservé dans le bulletin municipal aux différents groupes siégeant au sein du conseil. Daniel MANCEAU remplacera Catherine TREVARIN dans les commissions municipales où elle siégeait Au sein du conseil d’administration des Nuits étoilées, Valérie LE BRIS est nommée titulaire et Yannick PERON suppléant.

Sommaire
Pages 4/5 : Budget 2012 Pages 6/7 : Etude de zonage - Port de Doëlan Pages 8/9/10/11 : Services Techniques Pages 12/13 : Garderie Saint-Maudet - Caserne Pages 14/15 : PEL Pages 16/17 : Lauréats du sport - Raid Nature Pages 18/19 : Nautisme à Kloar Pages 20/21 : Les Rias 2012 Pages 22/23 : Les Arts en balades Pages 24/25 : Médiathèque - Court circuit Pages 26/27 : Tribune Libre / Agenda été 2012

Sommaire

3

Budget 2012 : l’année des réalisations
Ce budget se caractérise par des investissements en hausse et par le développement de nouveaux services. Plusieurs projets travaillés depuis le début de la mandature arrivent à maturité et aboutissent cette année (urbanisme, zone artisanale, Maison-Musée, médiathèque…). Leur financement est assuré grâce à l’excédent de fonctionnement 2011 affectés aux investissements (1 000 000 €) à d’importantes subventions et à l’augmentation de nos recettes.

Priorité aux services et aux investissements.

Quatre orientations se dégagent pour 2012 :
Poursuivre le développement de l’offre des services rendus à la population : Cette volonté se décline au travers la réalisation de plusieurs projets parmi lesquels on retrouve le plan éducatif local, destiné à créer de nouvelles activités pour les jeunes, les travaux de la future médiathèque pour un accès à la lecture publique pour tous, la rénovation des garderies afin d’améliorer la qualité de l’accueil des enfants, le soutien au nautisme pour renforcer les atouts de notre position littorale. Proposer une offre de logements diversifiée et agir pour un urbanisme harmonieux. Il faut permettre à chacun de pouvoir se loger sur la commune. Pour cela, l’offre de logement doit être diversifiée et accessible à tous. La commune a vendu ses terrains situés à Kernevenas à l’OPAC pour le démarrage d’un nouveau programme de logements au Pouldu. Il comprendra des logements en location accession et des lots libres dont les prix devraient être d’environ 40% inférieurs à ceux du marché actuel sur ce secteur. Par ailleurs la commune poursuit le dossier de réalisation de la ZAC des Hauts du Sénéchal qui prévoit l’urbanisation au bourg pour les 10 ans à venir avec des aménagements HQE (Haute Qualité Environnementale). Le PLU et l’AVAP (aire de mise en valeur du patrimoine) devraient être terminés en fin d’année mettant à jour ainsi tous les documents d’urbanisme sur la commune pour les 10 années à venir. Aménager les espaces publics et renforcer les liaisons piétonnes : Le fleurissement de la commune et l’aménagement des espaces verts et des ronds-points se poursuit. La deuxième tranche du parc St Jacques prévoit l’installation d’une roseraie, d’un parcours sensitif et de jeux de boules. La voierie d’entrée de bourg (route de Quimperlé) sera refaite au second trimestre. Un cheminement piéton devrait permettre de relier le bourg au nouveau lotissement de Kerembellec et à la zone de Keranna. De nouveaux parkings sont également prévus dont un nouveau parc de stationnement derrière la médiathèque (ancien Shopi) d’environ 60 places. Soutenir l’emploi et l’offre touristique : La zone artisanale de Keranna sera achevée et totalement refaite en 2012 : voieries, réseaux d’eaux, parkings, éclairages publics, aménagements paysagers, cheminements piétons, signalisation… La norme Qualiparc attestera de la qualité de cette rénovation au service de notre économie locale. Le partenariat avec la SAFI (Société d’Aménagement du Finistère) pour la reconversion de l’ancienne usine Capitaine Cook de Doëlan se poursuit. Enfin la Maison-Musée qui accueille chaque année plus de 6000 visiteurs va être totalement réaménagée avec d’importants travaux et la mise en place d’une nouvelle muséographie.

Fiscalité : des taux inchangés
Pour la première fois depuis plus de 10 ans, les taux des impôts locaux resteront inchangés. Cela marque notre volonté de maintenir la fiscalité locale à des taux raisonnables et de ne pas amputer le pouvoir d’achat en cette période de crise. Cette décision a été rendu possible aussi grâce aux bons résultats des comptes 2011.

4

Budget fonctionnement

Rappelons tout d’abord qu’un budget prévisionnel est une autorisation de dépenses et que chaque année ce sont les comptes administratifs qui rendent compte de la réalité des dépenses effectives de l’année (Cf kloar infos n°16). Recettes
BP 2012 1 237 660 2 132 500 451 250 174 900 45 500 31 493 4 073 302 1 197 320 314 273 72 384 5 657 280 Chapitres Atténuations de charges (personnel) Ventes de produits prestations de services Impôts et Taxes Dotation subvention participations Autres produits de gestion courante Produits exceptionnels Opérations d’ordre entre sections Total des opérations réelles Opération d’ordre à l’intérieur de la section Résultats reportés de l’exercice antérieur Total BP 2012 51 600 323 750 3 245 460 1 436 300 9 000 8 093 27 929 5 074 203 72 384 482 764 5 657 280

Dépenses
Chapitres Charges à caractère général Charges du personnel Autres charges de gestion courante Charges financières Charges exceptionnelles Dépenses imprévues Total dépenses réelles Virement à la section d’investissement
(prévisions N+1)

Op. d’ordre transferts entre sections Op. d’ordre à l’intérieur de la section Total

Les dépenses réelles de fonctionnement prévues sont en hausse de 3,2%. Pour le budget des charges à caractère général (011) la collectivité poursuivra ses recherches d’économies dans tous les domaines. Elle doit faire face à des augmentations conséquentes des dépenses énergétiques et des assurances. Seuls les nouveaux projets disposeront de crédits supplémentaires (PEL, séjours jeunes, nautisme, extension des repas bio…). Les charges du personnel (O12) prévoient le recrutement sur 6 mois d’un agent de propreté spécifiquement chargé de l’entretien au Pouldu, d’un agent de sécurité saisonnier, du 3ème et dernier agent à la médiathèque (chargé du multimédia), ainsi qu’une participation à la mutuelle des agents.

Budget investissement
Recettes

Chapitres 20 Immobilisations incorporelles 204 Immobilisations incorporelles (pour tiers) 21 Immobilisation corporelle 23 Immobilisation en cours 16 Emprunt et dettes 020 Dépenses imprévues 45 Opération pour compte de tiers 040 Opérations d’ordre entre sections 041 Opération patrimoniale Total dépenses d’équipement 001 Solde négatif N-1 Total

BP 2012 168 590 30 000 1 391 322 2 660 484 458 000 50 010 161 489 27 929 72 384 5 020 208 402 507 5 422 715

Chapitres

BP 2012 946 946 821 814 11 489 1 310 000 587 000 161 489 1 197 320 314 273 72 384 5 422 715

13 Subventions d’investissement 16 Emprunts et dettes 23 Immobilisation en cours 10 Dotation, fonds divers et réserves 024 Produits de cession 45 Opération pour compte de tiers 021 Virement de la section fonctionnement N+1 040 Opérations d’ordre 041 Opération patrimoniale Total

Le chapitre 20 comprend différentes études (urbanisme, future caserne, études techniques pour les écoles et bâtiments) et l’achat de logiciels (services techniques et police municipale).

Au chapitre 21 on trouve le matériel (mobilier, informatique, signalétique, matériel services techniques et écoles) et les acquisitions immobilières (terrains et maison place de l’église). Le chapitre 23 concerne travaux et voirie : entretien et rénovation dans les écoles et garderies, maison musée, construction de la médiathèque, solde des travaux de requalification de la ZA de Keranna, dernière tranche d’aménagement de la rue des Grands sables et 1ère tranche de voirie route de Quimperlé. 5

Etude de zonage - Port de Doëlan

Le port de Doëlan bénéficie chaque année d’une subvention d’équilibre du budget général.

étude de zonage - port de Doëlan
Un groupe de travail est actuellement à l’ouvrage pour définir des zones de mouillage qui pourraient être au nombre de 3, avec bien entendu des tarifications différentes et raisonnables. Il ressort une certaine inégalité du système actuel. En effet, il existe 2 zones de mouillage en amont de l’anse de Stervinou : • • Les mouillages communaux aval comportant une seule travée de 6 navires, la ligne ZA Les mouillages communaux amont regroupant toutes les autres travées jusqu’au Pont Du

Cette subvention d’équilibre est dérogatoire et doit faire l’objet chaque année, d’une validation du conseil maritime. Pour éviter cela, nous avons cherché des solutions pour optimiser les recettes et donc minimiser le déficit du port. Ainsi, il y a eu l’uniformisation des mouillages, ces derniers vont tous devenir communaux. Nous avons également mis en place une redevance passagers pour des activités maritimes à caractère commercial (navette Groix, Doëlan, promenade et pêche en mer avec Passion-Mer).

Pour bien comprendre cette nouvelle répartition en 3 zones, nous avons mené une étude concrète en fonction des critères de marée. La marée montante du 22/03/12 coefficient 89/91, basse mer 10H42, Vent d’Est/Nord, a été observée et a servie de base à cette proposition de zonage. Nous précisons qu’il s’agit là d’une étude et que cette analyse sera soumise à approbation en conseil portuaire et en conseil maritime à l’automne prochain.

6

Un nouveau règlement portuaire en réflexion
Un groupe de travail constitué de coque proprement dite. membres de la commission mari- Le groupe de travail s’est également time élargie à des personnes quali- penché sur les modalités d’attribufiées, s’est penché sur le règlement tion des mouillages ou de fonctiondu port de Doëlan pour le revoir en nement de la liste d’attente. Le fil intégralité. conducteur de cette réflexion était

Il y avait dans cette commission des représentants de la pêche, de la plaisance, des Sages, des associations et des Elus. Certains articles de ce règlement ont fait l’objet de débats très constructifs. Notamment les éléments à prendre en compte pour déterminer sans discussion possible la redevance tarifaire correspondante. Ainsi, la définition de la longueur à retenir proposée, qui relève d’une décision du gestionnaire du port, est la suivante : « La longueur des navires de plaisance est la longueur de coque telle que définie par la norme NF ISO 8666-2002. Cette longueur apparaît sur l’acte de Francisation ou la carte de circulation des navires de plaisance. » Le groupe de travail propose également de la limiter à 7.50m, pour tenir compte des éléments susceptibles de dépasser de la longueur de

de préciser au mieux les règles à respecter pour les plaisanciers, à l’année ou de passage, ainsi que pour les professionnels et de donner les moyens au maître du port de les faire appliquer. Le nouveau règlement prévoit également tout un chapitre sur les conditions de sécurité dans le port, qui n’existait pas précédemment. Enfin, l’usage d’eau et de l’électricité sont également réglementés et limités aux plaisanciers et professionnels.

Il sera délivré à chaque usager du port un nouveau règlement portuaire une fois que ce dernier aura été validé par le conseil portuaire et le conseil municipal. Nous tenons à remercier vivement les pêcheurs professionnels, l’APPPCC, les Sages pour leur participation très active à ces groupes de travail.

Le C.L.U.P.
Les membres du Comité Local des Usagers de la Plaisance se sont réunis le 20 avril 2012 à l’initiative du maire dans le but de recevoir communication du budget des ports. Cette opération doit se faire une fois par an. Diverses questions ont été abordées en fin de réunion, sur le fonctionnement de sports, les travaux à prévoir. Les membres du CLUP ont élu à la majorité, Joël LE THOER, représentant suppléant du CLUP au conseil portuaire. Le support présenté le 20 avril 2012 est en téléchargement sur le site internet. Le C.L.U.P. désigne 3 représentants au conseil portuaire communal. Il se compose de titulaires d’une autorisation de mouillage ou d’amarrage supérieure à 6 mois dans le port en question. La participation au Comité n’est pas automatique, les titulaires de telles autorisations doivent s’inscrire sur une liste tenue à jour par le gestionnaire du port (art.R.622-3 Code de ports maritimes).

7

Questions à Lionel Runavot : Responsable du Pôle Technique

Quel est le rôle d’un directeur des services techniques ? Je suis rattaché directement à la Direction Générale des Services. Mon rôle consiste principalement à mettre en œuvre les projets décidés par les élus dans les différents domaines techniques d’intervention de la commune à savoir, pour Clohars-Carnoët, le bâtiment, la voirie, l’embellissement urbain, les sentiers, les ports, les plages, l’assistance à la réalisation des manifestations culturelles, associatives et sportives. Cela nécessite d’avoir une vision globale de chaque projet, de sa conception à sa réalisation pour assister et conseiller les élus : l’estimer financièrement et techniquement pour vérifier sa faisabilité et l’inscrire au budget, suivre au quotidien sa réalisation (respect du projet, des délais, des coûts et de la réglementation, impacts sur l’environnement immédiat) et ses incidences (entretien, maintenance). Les réunions régulières avec les autres responsables (Direction Générale, Culture, Sports, Education-Enfance) et avec les élus facilitent cette approche.

Suivant la dimension des projets, je m’entoure de maîtres d’œuvres extérieurs (extension de la crèche, médiathèque, travaux de voirie), j’assure la maîtrise d’œuvre et réalise les travaux avec des entreprises extérieures (classe supplémentaire au groupe scolaire, future garderie de l’école St Maudet) ou je fais appel aux compétences des agents du Pôle Technique (création de logements pour les gendarmes, de la capitainerie de Doëlan, extension de la salle de sports, aménagement du parc St Jacques, …) que je tiens ici à remercier pour la qualité de leur travail et leur implication. Un des autres volets de mon action concerne l’animation du Pôle Technique nécessaire pour assurer l’entretien et la maintenance des équipements et infrastructures de la commune. Enfin il ne faut pas sous-estimer la veille juridique et réglementaire pour rester en permanence informé de nouvelles obligations afin de ne pas engager la responsabilité de la commune.

Pouvez vous nous présenter l’équipe avec laquelle vous travaillez ? Le Pôle Technique est composé de 23 agents répartis en quatre domaines d’activités : le bâtiment, les espaces verts, les ports et les études. Je suis respectivement assisté dans la gestion et l’organisation de ces secteurs par Paul KERMAGORET, Benoit GUILLOSSOU et Emmanuel QUERANT, Gwenaël LE TOUZE et Dominique CARLU, Franck GUYADER. Le secteur bâtiment regroupe la menuiserie, la peinture, la ferronnerie, l’électricité, la maçonnerie ainsi que les ateliers garage et propreté. Chacun de ces corps d’état participe au quotidien à maintenir en bon état de fonctionnement les équipements mis à disposition des habitants de la commune. Ils réalisent également très régulièrement des aménagements neufs.

14 8

Les espaces verts sont divisés en deux secteurs : cinq personnes assurent l’entretien des aménagements paysagers et sportifs (y compris l’abbaye St Maurice) et réalisent tous les ans de nouveaux aménagements tandis que trois autres agents gèrent les 100 kms de chemins pédestres et VTT dont le GR34. Les trois agents présents sur nos deux ports assurent la gestion et l’entretien des 420 mouillages de la commune répartis sur Doëlan et sur la Laïta. La qualité des installations et équipements mis à notre disposition (voir encadré) et la valeur professionnelle de chacun des agents nous permettent de privilégier au maximum les réalisations en régie pour un coût moindre. Chaque matin nous nous réunissons aux ateliers municipaux situés sur la zone d’activités de Keranna pour faire le point sur les chantiers en cours ainsi que les nouvelles priorités à traiter. Ces priorités nous conduisent régulièrement à modifier notre planning initial et à solliciter les agents de plusieurs secteurs : cette polyvalence est également un des atouts de notre service. Je tiens à ajouter que depuis 3 ans nous participons également à la formation d’un apprenti (en espaces verts en 2009, en peinture depuis 2011).

15 9

Questions à Lionel Runavot (suite)
Quelles sont pour vous les particularités de votre travail sur une commune comme Clohars-Carnoët ? Comme toute commune littorale, l’une des particularités tient à la présence de nombreux estivants et de nombreuses résidences secondaires. La population peut quadrupler voire plus pendant certaines périodes de l’année. Cela nécessite d’avoir du personnel et du matériel disponibles en conséquence pour pouvoir entretenir les infrastructures nécessaires à l’accueil de ces personnes. Nous faisons appel à des saisonniers tous les matins en juillet et août pour le nettoyage des plages. Nous avons également une cribleuse de plage qui nous permet de tamiser le sable. Enfin, depuis cette année nous avons recruté pour six mois une personne spécialement affectée à la propreté de la station balnéaire du Pouldu. Ce positionnement littoral engendre également la gestion de deux ports qui nécessite le recrutement d’un saisonnier l’été. Une autre particularité concerne le développement depuis 4 ans des manifestations associatives et culturelles. Nous avons fortement augmenté notre parc de matériel de prêt et sa mise à disposition nous mobilise beaucoup à partir d’avril. Cette évolution est comprise par les agents ; ils adhèrent à la démarche car ils sont conscients de participer à l’animation de la commune nécessaire à son développement. Les autres activités ne sont pour autant pas délaissées et les travaux d’été sont réalisés, notamment dans les écoles. Pourquoi avoir choisi ce métier ? (motivation attentes...) Avant tout pour participer à une aventure collective au service de la population d’une commune. Clohars-Carnoët est en pleine évolution et participer à cette mutation m’enchante tous les jours. La relation humaine y tient une part prépondérante (gestion du personnel, relation avec les élus, la population, les entreprises et les services) et j’y accorde beaucoup d’importance. Il s’agit d’un métier de terrain tout autant que d’un métier administratif. Je ne m’imagine pas faire uniquement l’un ou l’autre. Enfin les journées, aussi longues soient-elles, sont tellement riches qu’il est impossible de s’ennuyer. Comment gérez vous les multiples demandes des élus et de la population ? Les demandes de la population s’insèrent dans la vaste liste des travaux votés au budget par les élus. Elles passent inévitablement avant réalisation par une validation de ces derniers car elles sont nombreuses et au global peuvent avoir une incidence financière non négligeable.

Un planning hebdomadaire est ensuite établi chaque fin de semaine pour la suivante en fonction de ces validations et des priorités établies en lien avec les élus et les responsables de service. Cette programmation est actuellement difficile car la gestion des demandes n’est pas informatisée. Je travaille cette année avec Jacques Allix, Adjoint aux travaux, à l’acquisition d’un logiciel qui nous facilitera la tâche.

10

Les ateliers municipaux en quelques chiffres
- 23 agents - 2 bâtiments de 1350 m² et 450 m² et une serre de 400 m² sur une parcelle d’1,5 hectare - 1 camion ampliroll (transport de bennes) - 2 camions espaces verts - 1 tracto-pelle - 1 tracteur et 3 micro-tracteurs - 1 balayeuse - 1 mini-pelle - 1 tondeuse autoportée - 1 cribleuse de plages - 1 véhicule 4x4 pour la police municipale - 1 véhicule frigorifique - 2 fourgons - 10 véhicules légers - 1 podium - 2 chapiteaux 72 m² - 15 stands 3x3 - 80 tables et 160 bancs - 49 grilles d’exposition - 20 praticables - 100 barrières de police - 10 passe-câbles - 10 tables de crêpière

11

Transfert de la garderie de l’école Saint Maudet
Le projet répond à la nécessité d’augmenter les possibilités d’accueil de la garderie compte tenu des effectifs croissants et de rendre accessible les locaux aux personnes à mobilité réduite (actuellement la garderie est située à l’étage). Ces nouveaux locaux accueilleront également en journée les salles de sieste. Les travaux se situent dans le bâtiment réalisé en 2007/2008 constitué d’une salle d’arts plastiques et d’un préau. Ils consistent à fermer le préau pour créer une pièce supplémentaire de 42 m². Une extension en ossature bois d’environ 58 m² sera construite à l’ouest du bâtiment existant pour recevoir un sanitaire accessible aux personnes à mobilité réduite et un préau de 45 m². La salle d’arts plastiques sera transférée dans l’actuelle bibliothèque (B.C.D.) et la nouvelle B.C.D., à destination des maternelles et des primaires, prendra place dans l’actuelle garderie à l’étage de la maternelle. L’estimation financière du projet (construction et nouveaux aménagements à prévoir pour répondre aux transferts) est de 85 000 € TTC. Les travaux seront réalisés pendant l’été prochain pour que les nouveaux locaux soient opérationnels à la rentrée de septembre 2012.

Voie publique
Pour l’été, un renfort va venir épauler notre policier municipal. La municipalité a procédé au recrutement de Franck VILLERS, agent de surveillance de la voie publique (ASVP) pour 3 mois à compter du 19 juin. Il est assermenté et va donc pouvoir percevoir les redevances des campings cars et des marchés en l’absence du policier municipal, mais aussi faire de la prévention ou verbaliser les infractions en cas de non-respect des zones bleues et des règles de stationnement aux abords des plages et sur les ports. Le but est d’assurer une meilleure gestion des emplacements de certains parkings afin de faciliter l’accès aux commerces et services concernés, plutôt que les zones bleues et bien sûr de renseigner les personnes qui en expriment le besoin. Titulaire de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours, Franck VILLERS est également compétent pour délivrer des soins de 1ère urgence.

12

Caserne des pompiers
A la sortie du bourg de Clohars-Carnoët, à Langlazic, se trouve un bâtiment qui nous est bien familier : la caserne des pompiers.

Quel est l’endroit le plus stratégique ? La Zone Artisanale de Keranna est d’abord évoquée puis écartée, car la majorité des interventions a lieu sur la partie sud de la commune. En définitive, le site le plus intéressant reste celui de l’ancienne caserne à Langlazic, car idéalement situé, proche du bourg, sur la route qui mène à Doëlan, au Pouldu et aux plages. Autre avantage, la commune a la maîtrise foncière et il est visible par tous, ce qui ne manquera pas de susciter de nouvelles vocations !
Comment faire pendant la durée des travaux soit à peu près un an pour que les pompiers continuent leurs missions ?

Cette construction qui date du début des années 80 abritait à l’époque, certains s’en souviennent sans doute, un magasin : la supérette des plages. C’est en 1990 que les pompiers ont quitté les locaux qui les abritait route de Moëlan pour s’installer dans ce qui allait devenir leur caserne pendant 22 ans. Ce bâtiment a bien rempli son office, mais il est vrai qu’il ne correspond plus aux critères et aux exigences qu’imposent les missions de nos pompiers bénévoles.

Les services techniques basé à Keranna, en concertation avec les pompiers, nous ont apporté la solution : utiliser les bâtiments des services techniques en y installant provisoirement des préfabriqués. Ces derniers sont loués par le Conseil Général. Un centre d’alerte provisoire va être installé par les techniciens du service départemental d’intervention et de secours (SDIS). Ces aménagements vont permettre à nos 30 pompiers volontaires, sous l’autorité de l’adjudant-chef Eric GUERROUE et de son Adjoint l’Adjudant Bruno LE BOURHIS, de migrer provisoirement sur la zone artisanale de Keranna, dont les voies de circulation viennent d’être refaites. Notre projet a malheureusement pris un an de retard. Le Conseil Général, qui subventionne le projet, a retardé à 2014 le versement de cette subvention, pour des raisons budgétaires (le quota alloué aux subventions des casernes est déjà attribué car nombreuses sont les communes qui ont fait émerger leur projet de caserne). Le conseil municipal a donc décidé d’avancer les fonds afin de réaliser sans délai ce projet auquel les pompiers sont très attachés et qu’ils attendent depuis longtemps. L’inauguration est donc espérée pour la sainte Barbe 2013 (début décembre).

Les écouter raconter leur quotidien permet de comprendre l’urgence de programmer la construction d’un nouveau centre de secours. Les bâtiments actuels sont impossibles à chauffer l’hiver, les vestiaires sont bien trop étroits, les douches insuffisantes, le parking n’est pas fonctionnel et la hauteur de la caserne ne correspond plus à la taille des camions qui voient leurs antennes toucher le plafond. Bref il est temps de passer à un autre projet. Les communes voisines se sont équipées de nouveaux outils comme à Quimperlé, Moëlan ou Bannalec, ce qui nous a inspiré dans notre démarche. La première étape a consisté à réfléchir à l’emplacement de la future caserne.

La logistique a été confiée au SDIS avec qui nous nous sommes entretenus et qui possède une solide expérience en la matière pour avoir déjà construit 16 casernes dans le Finistère. Le CIS de Clohars-Carnoët est programmé pour abriter 6 véhicules, 30 Sapeurs Pompiers Volontaires et 9 sauveteurs côtiers. Le maître d’œuvre retenu est le cabinet DLL architectes de Lorient. Durant ce printemps 2012, plusieurs réunions en présence du colonel Ferry maître d’œuvre pour le SDIS, de Franck QUIVRON maître d’ouvrage, de Jean Oliveira, architecte, de Monsieur Runavot pour les services techniques et plusieurs représentants des pompiers de Clohars dont l’adjudant chef Eric GUERROUE, du Maire Jacques Juloux, et des adjoints aux travaux et à l’urbanisme et à la sécurité, se sont tenues pour permettre au projet d’avancer dans les délais impartis.

13

Donner aux jeunes la possibilité de s’é mobilisent et les conduisent à mieux vivre
Il y a un peu plus d’un an débutait une phase de réflexion pour la mise en place d’un plan éducatif local pour mieux répondre aux besoins des enfants et des jeunes. Durant plusieurs mois, responsables d’associations, élus et partenaires éducatifs se sont réunis et ont défini les objectifs à atteindre et les actions à mener. Voici les premières fiches actions qui ont été validées par le comité de pilotage. Elles se mettront en place dès cet été puis monteront en puissance à la rentrée scolaire.

FAVORISER L’éVEIL ET L’OUVERTURE à LA CULTURE SOUS LES FORMES LES PLUS DIVERSIFIéES
Définition : La culture se définit par un ensemble de savoirs et de connaissances qui font corps et sont partagés par une société donnée. Accéder à ces savoirs (les arts, la musique…) c’est : - S’enrichir personnellement - être dans le partage et la communication avec autrui - Développer l’esprit critique - S’ouvrir à d’autres cultures Objectifs : > Améliorer l’information auprès des familles, professionnels, jeunes sur les propositions culturelles > Inciter les familles à participer aux propositions culturelles sur la commune en développant une offre de proximité. > Inciter les jeunes à être force de proposition et à être porteur de projets culturels. > Favoriser l’accès à des pratiques Pistes d’actions : - Projet danse - Malle de livre - Projet Musique

Malle de livre

Projet danse !

FAVORISER L’éDUCATION CITOYENNE Définition : L’éducation d’un enfant est partagée entre différentes personnes. Elle nécessite la mise en cohérence des valeurs et des pratiques de toutes les personnes qui gravitent autour de l’enfant. Parmi ces valeurs : Sensibilisation aux conduites à risques Sensibilisation à la préservation de l’environnement Sensibilisation au civisme Objectifs : > Renforcer le partenariat de toutes les structures présentes sur le territoire > Repérer des axes d’interventions communs > Favoriser la participation à la vie locale. Pistes d’actions : - Mise en place d’une charte - Sensibilisation au tri sélectif dans les structures accueillants les jeunes. - Participation aux fêtes patriotiques

Une charte !

Patriotes !
14

épanouir, de vivre des projets qui les ensemble sur leur commune avec le PEL !
FAVORISER LA PRATIQUE SPORTIVE DIVERSIFIER L’ACCèS POUR TOUs Définition : La pratique sportive permet de développer des valeurs essentielles dans la construction de l’enfant pour devenir adulte. - Respect - Goût de l’effort - Responsabilisation - Entraide … Objectifs : > Favoriser l’accès aux équipements et aux pratiques sportives existants sur la commune > Enrichir l’offre d’équipements > Inciter les jeunes à s’impliquer dans des projets Pistes d’actions : - Mise en place de navettes pour amener les enfants des garderies à la salle de sports. - Politique en faveur des sports nautiques - Réalisation d’un séjour Ski - Réalisation d’un mini camp cirque - Réalisation d’un mini camp multi-sport - Diversification des cycles scolaires - événement gratuit autour d’APS non pratiqué sur la commune

Séjour ski !

Mini camp cirque !

PERMETTRE AUX JEUNES DE TISSER DES LIENS SOCIAUX Définition : Les groupes d’âges apparaissent comme de plus en plus individualisés, indépendants. Ils développent leurs propres codes et leurs propres cultures. Cela soulève la question de l’harmonie entre eux. Pour les jeunes cela se traduit par des relations intra familiales et extra familiales qui s’appauvrissent. Objectifs : > Favoriser les lieux d’échanges intergénérationnels > Mettre en valeur les parcours de vie des enfants et des jeunes Pistes d’actions : - Ateliers de motricité (parents enfants) - Animation autour du jeu de société - Animation autour du potager «Jardinons ensemble» (transfert de savoir) - Parc Saint Jacques

Sports nautiques

Atelier motricité !

Animation !
15

Lauréats du sport 2011/2012
Chaque année, les lauréats du sport mettent en avant les acteurs du monde sportif qui ont marqué l’année par leur engagement ou leurs résultats.

Le Basket.Amateur.Cloharsien : - L’équipe poussine AVENIR : ½ finaliste aux play off Dre ar vinojen : - BROT Marcel pour la section marche nordique Le War Raok Kloar : - Les 98/99 : 1er au tournoi de Queven et 4ème au tournoi national de Lorient - Les -18 ans filles : 4ème en excellence du finistère - Les seniors gars : champion sdu finistère - BODENNEC Claire pour son action en tant que bénévole L’Union Sportive Cloharsienne : - Les U13 - Les U15 - Les U17 - QUENTEL Ronan, LE FLECHER Laurent, LE THOER José, GOUALLEC Patrick, LE BLOA Mickael, LE DEVEHAT Laurent Le Surf : - FLOCH pierre : deux 1ère place en coupe de France - FLOCH Louis : vice champion de Bretagne UGSEL - LE GOFF Victor : podium championnat de France minimes Le Volant Masqué Cloharsien : - POIGNONNEC Colin : plusieurs phases finales aux TDJ La Pétanque Cloharsienne : - Le couple JAIGU pour son action au sein du club. L’Impulsion Cloharsienne : - L’équipe seniors gars championne du Finistère de volley - LAPERINE Emile pour son action envers le volley sur Clohars Le Judo : - LE FLOCH BEST Morgane : 3ème au championnat du monde de Ju jit su expression - ALLAIN Titouan : champion départemental par équipe - LE RU Awen : champion départemental par équipe, champion de district - HENRARD David : champion de Bretagne vétéran, champion du Finistère Le Twirling baton : - LOZACHMEUR Lucie : ½ finaliste N2 SKIPAILHOU NATURE : - FLOCHEL Damien, FAUQUE Yann, RIOUAT Christophe, LE CORRE Nicolas pour leur bon classement dans les ultra trails. OMS Cloharsien : - PICOL Ronan pour son action très active à la vie sportive cloharsienne

16

Raid Nature 2012
Le raid nature2012, à eu lieu samedi 16 juin avec une météo miraculeusement clémente. Cette édition rentre dans les anales comme la plus fréquentée depuis la création du raid avec pas moins de 20 équipes.

Ces dernières ont arpenté les chemins de la commune en VTT pour aller sur les différentes épreuves (le festival Rêves d’océans et les J.O étant mis en avant cette année). Les enfants accompagnés d’au moins un adulte ont donc pu faire du tir à l’arc, du stand up paddle, du kayak, des épreuves d’adresse en pétanque, en foot, en VTT, du relai, du lancer… Après avoir remis une récompense à chaque participant, les membres de l’O.M.S. et le service des sports ont donné rendez-vous à tout le monde l’an prochain.

Le pavillon bleu flotte sur la commune !
Pour la quatrième année consécutive la commune a obtenu le pavillon bleu pour ses 3 principales plages. Cette distinction internationale récompense les efforts menés depuis 5 ans par la ville sur la qualité des eaux de baignade et sur l’environnement. En Finistère 8 plages sur 5 communes ont été récompensées (8 en Bretagne).

17

Nautisme à Kloar : un vent porteur !
Le développement des sports nautiques est une priorité pour la municipalité. Le projet de local surf ainsi que d’une base nautique digne d’une commune littorale comme la notre doit permettre de répondre aux besoins des jeunes, de renforcer l’offre touristique tout en générant des emplois.

Les étapes des projets
- Le 11 avril 2008, lors du premier conseil municipal du mandat, les élus votent à l’unanimité la recherche d’un local adapté à la pratique du surf. - Le 28 mai 2008, le besoin d’une base nautique près de la cale des dériveurs est identifié lors d’une réunion publique sur le nautisme organisée en mairie avec une vingtaine de participants de la filière nautique. - En mai 2009, les élus de la COCOPAQ votent à l’unanimité la compétence communautaire « construction, aménagement, gestion et entretien des équipements d’intérêt communautaire liés au développement de l’activité nautique scolaire primaire » avec deux projets qui concernent la commune : un local surf au Kerou et une base nautique proche de la cale des dériveurs pour un financement à hauteur de 80% pour la COCOPAQ et 20% pour la commune de Clohars-Carnoët. - Le 22 octobre 2010, le conseil municipal vote l’autorisation de procéder à l’acquisition du terrain dit «la Casa» rue du Kerou, face à la plage pour 1496 m2 au total. - Le 24 mai 2012, les élus COCOPAQ approuvent à l’unanimité, l’acquisition du terrain pour un prix de 200 000 euros accepté par voie amiable par la propriétaire des parcelles après médiation des parties par avocats. - En juin 2012, création d’une nouvelle école de voile au Pouldu avec le CKCQ en partenariat avec la ville de Clohars.

Surf : une école, un spot idéal et bientôt un local
Les plages du Pouldu sont unanimement reconnues en Bretagne comme lieu de pratique pertinent pour l’activité surf. En 2008 une école de surf a été créée au Pouldu. Cette école compte un effectif à l’année de 150 licenciés réparti sur un pôle élite, une section loisir et un centre de perfectionnement alors que près de 600 stagiaires ont pratiqué le surf en 2011 pendant la saison estivale. Des postes pour assurer l’encadrement des stages ont été créés. Cependant l’accueil des pratiquants se fait toujours dans le local SNSM de Bellangenêt de septembre à juin et dans un algeco (loué par la commune) au Kerou pendant l’été. L’école de surf a pour objectif de développer le surf scolaire. Cependant, pour recevoir des scolaires, les locaux doivent répondre à des normes bien précises, en matière de structure d’accueil. L’école de surf vient d’obtenir un agrément de l’éducation nationale pour la pratique de surf scolaire attendu qu’un véritable local est en projet à court terme. Dès la rentrée de septembre 2012, les écoles de la commune vont pouvoir pratiquer du surf pour 8 ou 10 séances par classe avec l’aide financière de la municipalité, de la COCOPAQ et du Conseil Général.

18

Enfin disponibles !
Voile : une nouvelle école, le projet de base nautique relancé
Le projet d’une nouvelle base nautique, financé en grande partie par la COCOPAQ, est conditionné au fonctionnement durable et pérenne d’une école de voile au Pouldu. Depuis 3 ans, le projet de base nautique a été mis plusieurs fois en sommeil à tel point que la COCOPAQ envisageait dernièrement un abandon pur et simple du projet devant les difficultés rencontrées. Plusieurs pistes ont été envisagées pour relancer une école de voile au Pouldu suite au retrait du CNP (club nautique du Pouldu) pour encadrer les stages d’été. C’est ainsi que le projet « Nautisme à Kloar » avec le CKCQ en partenariat avec la ville de Clohars est né. La proposition de partenariat avec le CKCQ appuyée par les techniciens professionnels de NAUTISME EN FINISTèRE, a été retenue. Le CKCQ est présent sur la cale des dériveurs depuis une quinzaine d’année et connaît parfaitement le plan d’eau. Ce club local réputé dans la région est, en outre, habitué à travailler avec les scolaires et les professionnels du tourisme. A partir du 9 juillet, des stages pour les adultes et les enfants sont proposés au départ de la cale des dériveurs (voir flyer ci-dessous). Le projet de base nautique au Pouldu est relancé. A proximité de la base des dériveurs, la commune met à disposition de la communauté de communes un terrain pour la construction de cette nouvelle base nautique. Le projet sera prochainement présenté au prochain conseil communautaire pour des travaux qui débuteront en 2013.

Sollicité par des Cloharsiens et les personnes de passage sur la commune qui souhaitaient pouvoir lire leurs mails ou surfer ponctuellement sur le web, la mairie vient de s’équiper d’un hot spot wifi. Du fait de certaines contraintes techniques et juridiques, l’installation a souffert d’un certain retard, désormais corrigé. Nous pouvons ainsi offrir un nouveau service gratuit aux Cloharsiens comme aux invités de passage. Pour cela il suffit d’aller sur la place de l’église, sur la place Charles de Gaulle ou encore près de la salle des fêtes et de se connecter avec son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Vous avez la possibilité de vous connecter jusqu’à deux heures par jour, avec reconnexion obligatoire après 1 heure et 300 MO de téléchargement possible. Cela fait donc deux hot spots disponibles sur la commune pour le début de la saison estivale (le second se trouve à l’office de tourisme).

Voilà un nouveau lien sur la page d’accueil du site internet de la mairie qui ne manquera pas de vous plaire. Ce qu’il a de particulier ? Une vue sur mer où que vous soyez … Connectez-vous et vous verrez la plage de Bellangenêt en temps réel. En été comme en hiver vous pourrez ainsi voir l’état de la mer, la fréquentation de la plage et pour les surfeurs qui viennent de loin pour pratiquer leur sport favori, l’état des vagues. Il est prévu ultérieurement l’installation d’une webcam sur le port de Doëlan et une autre sur le site de Saint Maurice pour pouvoir profiter des deux autres sites emblématiques de notre commune.

19

Grande marée de théâtre de Rue : Les Rias 2012

Après 3 années de Marée de Théâtre de Rue sur les communes littorales de Riec-sur-Bélon, Moëlan-sur-mer et Clohars-Carnoët, Les Rias s’étendent en 2012 à l’ensemble du pays de Quimperlé.

Ainsi, la Communauté de communes du Pays de Quimperlé et le Centre National des Arts de la Rue, Le Fourneau, proposent un voyage artistique de six jours au fil de l’eau, entre terre et mer. Formes monumentales, spectacles intimistes, moments poétiques, questionnements contemporains, le pays de Quimperlé prolonge la saison estivale et devient le théâtre de la création artistique en espace public.

Les Rias : le nouveau rendez-vous de théâtre de rue en Bretagne Sud qui fait la part belle aux créations en irriguant 8 des 16 communes du Pays de Quimperlé. Un festival contemporain atypique et original qui se joue du territoire, de ses espaces ruraux, urbains et littoraux.

20

2 s’étendent à l’ensemble du pays de Quimperlé
Etant à l’origine de la venue du théâtre de rue sur le territoire en ayant initié depuis 3 ans ce rendez vous sur le littoral, les communes de Riec, Moëlan et Kloar restent bien présentes dans cette aventure. La programmation de spectacles aura lieu sur le littoral tout au long du week-end des 1er et 2 septembre. Ainsi, ce ne sont plus 4 spectacles mais 12 spectacles qui seront programmés sur les 3 communes.

L’état d’esprit recherché restera authentique dans l’objectif d’apporter toujours cette même magie dans l’humour et la poétique de ces moments uniques dans des lieux enchanteurs. A Kloar, les lieux choisis pour accueillir des spectacles cette année sont le site de St Maurice et le Pouldu (près de L’OTSI vers la cale des dériveurs). A Moëlan, c’est toujours Kerfany mais aussi le jardin public et un troisième lieu « surprise » qui seront envahies par le théâtre de rue. Le samedi soir, c’est le bourg de Riec qui va être inondé de spectacles, car ce sont 6 rendez vous qui sont programmés à des endroits différents du bourg. Comme depuis le début, les moments de convivialité seront assurés par les associations locales. Le nombre d’associations embarquées s’est largement étoffé, puisque 12 associations ont répondu à l’appel pour proposer des points de convivialité (buvette, sandwich, petite restauration, café, goûter, apéro…), notamment du coté de Riec où il faut se préparer à une grande affluence du public au Bourg. A Kloar, nous pouvons compter à nouveau sur le dynamisme de l’association de la Bande du Rigolo et de l’équipe du Raok Evènements pour mener à bien ces temps de convivialité. L’Amical laïque du groupe scolaire vient rejoindre l’aventure cette année.

21

Bienvenue aux artistes !

La Longère, galerie d’exposition accueille des artistes en résidence de création. Cette année, c’est Marie Bonnefond qui a occupé les lieux transformés en atelier d’artistes. Sculpteur installée au Pouldu, elle travaille la pierre, le bois, pour réaliser des formes monumentales, ou des pièces plus intimistes. Cette résidence s’inscrit dans le cadre des Arts en balades 2012, dont la thématique est Gens de Terre. La Terre pour Marie Bonnefond représente autant la matière à malaxer, la matrice de la forme, que la Terre, nom de notre planète où tous les hommes ont à cohabiter. Au cours de cette résidence, elle a rencontré une centaine de visiteurs avec lesquels les échanges ont été très riches. Certains enfants se sont même rendus seuls après leur journée d’école, afin de découvrir cet art. Toute l’année, Marie Bonnefond ouvre son atelier au public au 13 rue de Porsguen au Bas-Pouldu (06 79 49 28 33).

Exposition : « Retenir le jour, fiat lux » Du Mercredi 20 juin au Dimanche 22 juillet 2012 Rarement une exposition d’art contemporain n’aura trouvé un écrin qui puisse autant faire sens que Retenir le jour / Fiat Lux au site abbatial de St Maurice. Les peintures abstraites d’Agnès Foiret en deux lieux du site abbatial sont une création spécifique à St-Maurice. Sa démarche s’élabore à partir d’une pratique élémentaire : tracer des lignes d’huile de lin sur du papier blanc ordinaire. L’imprégnation de l’huile dans le papier crée à chaque fois une œuvre unique, captant de manière magnifique la Lumière. Dans la salle capitulaire, l’installation éphémère qui a eu lieu entre le 20 et le 24 juin, montrait ses créations à taille humaine, roulées en volumen. Pour l’immortaliser, vous retrouverez à l’Orangerie, les photos en témoignages de cette installation. La visite se poursuit dans la ferme abbatiale.

22

Comme vous le savez, « Les Arts en balades » reviennent chaque été, proposant des expositions tout au long d’un parcours de visites au fil des lieux emblématiques du patrimoine de la commune. Cette promenade vous invite ainsi à cheminer entre mémoire et découverte de la création contemporaine, entre mer et campagne.

La Longère, La Ferme de Kerzellec, la chapelle Ste Anne, la chapelle St Maudet et la chapelle St Jacques ouvriront leurs portes pour accueillir cinq expositions d’art réunies autour de la thématique de la Terre, terre comme ruralité, comme campagne, comme l’est Kloar, comme le bois, comme la forêt, comme la terre sous nos pieds…. PAYSAGES est l’exposition de Jean Renault, qui nous a quitté en ce début d’année. Ses dernières toiles, rassemblées sous la Série Paysages seront présentées à la Chapelle St Jacques. Après sa période de Résidence, Marie Bonnefond expose sa série de sculptures Terre à La Longère. Erwann Le Bourhis et Laure Lafarge (Photographies) présenteront AN DOUAR, à Chapelle Ste Anne de Doëlan. « An Douar », signifie la terre en breton. Ce projet photographique est né de plusieurs passions: la photographie, la Bretagne, l’agriculture, et d’un constat: le monde agricole en constante évolution, est aujourd’hui à un tournant capital de son histoire. C’est donc, à travers ce travail photographique, un arrêt sur image de l’agriculture bretonne de ce début de 21ème siècle que ce duo de photographes vous propose. Bénédicte Klène (Dessins) dessinent des PETITS RIENS qui nous font voir la vie sous un autre angle et parfois sur nos choix, nos priorités. Pour les Arts en Balades, elle nous a confectionné des tout nouveaux Petits Riens ici au Pouldu. Une exposition à ne pas manquer à la Galerie de la Ferme de Kerzellec. Enfin en lien avec la paroisse et l’association des amis de la chapelle, la Chapelle de St Maudet accueille cet été les planches originales de BD de Jean François Kieffer de sa série d’album connue des bambins : LOUPIO, L’enfant troubadour # La plaquette des Arts en balades est disponible dans de nombreux points de distribution. L’ensemble des expositions est accessible librement et gratuitement. Horaires d’ouverture : du 7 juillet au 26 août du mardi au dimanche de 10H30 à 12H30 & 16h30 à 18h30

23

La Médiathèque : Compte-rendu de la réunion publique !
Le chantier est en cours… Quant au projet de Kloar, Patrice Lorent, Conseiller municipal chargé du projet explique les étapes qui se sont succédées depuis 2009, des premières esquisses jusqu’au lancement du chantier début 2012. Entre temps, le choix de l’œuvre artistique au titre du 1% culturel à été arrêté. Suite à un appel d’offres, Lucy Boureau a été retenue, pour sa fresque de fil de cuivre, représentant des personnages installés sur des étagères de livres. Cette œuvre sera installée dans le jardin zen. Lorsque le chantier sera livré, il faudra encore patienter quelques mois, le temps de monter et installer le mobilier et tous les éléments intérieurs, transférer les 15 000 livres et les 3000 cd-dvd qui sont stockés progressivement au Services techniques, puis mettre le tout en place. Ce bâtiment ouvert au public se doit d’avoir une image. C’est l’objectif de la charte graphique, réalisée en interne, avec ses tons gris et rouge, et son logo, un rappel et au choix du nom Robert Badinter, et à l’ancienne fonction de ce lieu. Un projet attendu, des coûts maîtrisés Les études ont montré qu’environ 1000 Cloharsiens dont les 400 scolaires, plus de 600 abonnés dans d’autres bibliothèques sont déjà en attente de cet équipement. De plus, nous savons que faute d’une offre de proximité, bon nombre de personnes sont éloignées des livres, cd et dvd. A ce jour, le budget dédié à la création du bâtiment et de ses équipements (moblier et informatique) affiche un coût final pour la commune de 710 641,72 € HT, puisque Kloar bénéficie sur cette opération d’un montant de plus de 50% de subvention, dont un soutien très fort du Ministère de la Culture. Et à son ouverture…. Quand elle sera en service, explique alors Florence Brulay (responsable de la Médiathèque), vous pourrez y faire une multitude de choses : voir une exposition temporaire, assister à l’heure du conte, vous réunir au sein de comités de lecture, le tout en libre accès. Il est prévu aussi d’ouvrir des créneaux spécifiques pour les écoles, la crèche, le RAM mais aussi la maison Amzer Zo. Bien-sur, les nouvelles technologies auront une large plage, avec le salon numérique et l’espace multimédia, un pc minute pour consulter ses mails, des animations et de l’initiation. Actuellement, l’équipe composée de 3 personnes est au complet désormais et réfléchit aux heures d’ouverture qui ont été soumises aux avis du public de la réunion. De même pour les tarifs. Dans ce cadre, tant les bénévoles qui s’activent en semaine, que le comité d’usagers ont été entendu. Concernant la grille horaire, les réflexions et recueils d’avis se poursuivront au cours de l’automne 2012. Afin d’y participer, vous trouverez un sondage sur le blog de la médiathèque, et sous forme papier en mairie.

L’équipe municipale avait donné rendezvous ce 20 juin à la population pour une seconde réunion publique concernant la future Médiathèque de Kloar. Dans son introduction, le Maire a souligné la nécessaire durée d’un chantier de l’envergure d’une médiathèque. Dans un premier temps Gaud Coatanlem, Coordinatrice du réseau des bibliothèques de la Cocopaq, explique que ce réseau fédère les 15 lieux du territoire, et la future médiathèque de notre commune. Ce réseau se déploie essentiellement sur 2 volets : - L’animation que le public connait au travers de « Dis moi ton livre » (voyage- lecture pour les scolaires), la participation à Rêves D’océans, et un panel d’animation. Enfin des manifestations ponctuelles tel que l’hommage à Mac Orlan ce printemps et jusqu’en juillet, sont aussi animées par ce réseau. - L’outil informatique commun, à travers le portail Matilin, qui a été mis en ligne fin 2011. Il comprend une présentation de chacune des médiathèques (les blogs), les actualités, des ressources documentaires et le catalogue commun des collections des livres, cd et dvd. Des participants à la réunion publique se sont questionnés sur les emprunts interbibliothèques et la mutualisation. Cette éventualité relève de la compétence de la Cocopaq et constitue effectivement un enjeu fort de l’étude du Plan de Lecture Publique actuellement en cours.

24

Magasin Court-Circuit

Envie de manger frais, goûteux, de consommer local, de connaître l’origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation ? Nombreuses sont les raisons qui poussent les consommateurs à acheter différemment.

« Court-Circuit », ce sont 4 agriculteurs-producteurs pour la plupart bio,qui se sont regroupés pour vendre leurs produits en direct. Les Cloharsiens Claude Guisquet, producteur de viande de boeuf et de porcs, Marie Sylvestre, productrice de fromage de chèvre, Valérie Miniou, productrice de pommes et de miel à Rédéné et Maude Rousseau, productrice de volailles et de lapins à Pont-Aven se sont associés pour mettre en avant leurs produits et les commercialiser eux mêmes. Ce sont eux qui se relaient pour vous accueillir les jeudis, vendredis et samedis, de 16h à 19h, à Kernenez, au sein de la ferme des «chèvres de Marie» sur la route de la forêt domaniale.

Alors que les collectivités réfléchissent à une économie plus durable, cette initiative répond aux attentes d’une consommation citoyenne et éco-responsable : limiter les intermédiaires entre producteurs et consommateurs, faire vivre notre région en accompagnant nos acteurs économiques et participer au maintien de l’activité agricole locale. Pour mener cette entreprise, la création d’un emploi a été nécessaire pour assurer au mieux l’accueil des clients. Aux 4 initiateurs de ce projet ont répondu présents 7 autres agriculteurs producteurs bio :

> Anne-Solène Le Pabic de Ploemeur : productrice de légumes > Karine et Laurent Le Portz de Clohars : fabricants de glaces > Anne et Eugène Le Guerroué de Guidel : cidre, jus de pomme > Martine Follic de Guilligomarc’h : produits laitiers frais > Alexandre Bompard de Pont-Scorff : tisanes > Anne Granic de Moustoir-Remungol : champignons. > David LE RUYET de Landévant : pâtes Ce sont donc onze producteurs qui vous proposent de découvrir leurs produits. Cette vente directe se fait en plus des ventes proposées déjà sur les marchés locaux.

25

Tribune libre
Les attentes sont grandes
Notre pays vient d’élire son nouveau président ainsi que ses représentants à l’Assemblée Nationale. Les attentes sont grandes : emploi, éducation, santé, justice, services publics, pouvoir d’achat... Il faut agir, sans occulter que notre pays, comme l’Europe, affronte une crise. Il faut être en capacité de proposer des alternatives pour, à la fois s’attaquer aux déficits, et créer les conditions d’une reprise. L’un ne va pas sans l’autre. Mais les efforts doivent être plus justement répartis. Les collectivités territoriales sont bien sûr des acteurs majeurs de cette politique de redressement. Elles sont au plus près des besoins des citoyens et des acteurs économiques. Elles doivent collaborer avec l’Etat pour accompagner leurs initiatives et répondre à leurs missions. La décentralisation nécessite un dialogue, non d’être imposée. La réforme territoriale que nous venons de vivre en était l’exact contrepied et les élus locaux de tous bords ont dénoncé cette mise au pas. Il faut revenir sur certaines dispositions et entamer un dialogue pour une juste répartition des charges et des recettes. Marylise Lebranchu, ministre chargée de la réforme de l’Etat et de la décentralisation connaît bien la situation des communes, départements et régions. Elle mesure aussi les problématiques spécifiques de la ruralité. C’est là un atout pour mener les réformes et les changements nécessaires. Il est urgent de réactiver ce dialogue rompu et de récréer les conditions d’un partenariat actif avec un Etat qui soit respectueux et à l’écoute des collectivités. Kloar 2008, Un nouvel horizon

« J’ai mal à ma dette…»
Les incertitudes qui pèsent encore sur la réforme des finances locales ne facilitent pas la prise de décisions sur des orientations budgétaires à long terme. De plus, le contexte de crise économique généralisée, l’afaiblissement des capacités financières des Départements, des Régions et bientôt des Communautés de Communes, ne font que conforter ce sentiment. à Clohars-Carnoët, sur fond de «toujours plus», environ 5 millions d’euros de dépenses réelles sont programmées en section Investissement. Des dépenses qui généreront des Emprunts importants, mais aussi une augmentation des charges de fonctionnement liées à ces investissements. Au regard du faible taux des réalisations passées, on peut se demander pourquoi ce choix d’investir massivement sur l’année 2012 ! «Oui, mais nous avons obtenu des subventions» se rassure le Maire ! Néanmoins, n’oublions pas que ces subventions sont financées par nos impôts (Taxe Foncière, Taxe d’Habitation, TVA et Impôt sur le revenu), impôts qui permettent aux Services de l’Etat de fonctionner et de nous en reverser une partie. En définitive, c’est bien le contribuable qui paie les subventions. La Commune ne disposera plus de réserves foncières ! Malgré un ratio d’endettement qui se situe actuellement à un niveau raisonnable, grâce à la vente des terrains de Kernevenas, la perspective du financement des Investissements est inquiétante puisque ce ratio va doubler dans un avenir proche. Si la commune était parvenue à contenir les charges de personnel à +2%, alors que depuis 4 années la moyenne de ces charges correspond à une augmentation annuelle de 7,5%, charges financées par une forte hausse d’impôts notamment la 1ère année de mandature (12,75%), nous disposerions vraisemblablement aujourd’hui de plusieurs millions d’euros pour ces Investissements. Le recours à l’Emprunt sera t’il envisagé ? La vigilance est donc de rigueur pour contenir un taux d’endettement compatible avec les capacités de la Commune à investir, en tenant compte d’un retour sur investissement n’obérant pas d’avenir. Francis JEGOU - Daniel MANCEAU - Françoise ROBINO - Jeannine STEPHAN - (06 88 78 78 54) -

Investissons dans le foncier et préparons l’avenir !
Il est nécessaire que la collectivité joue pleinement son rôle d’investisseur et de soutien au développement économique. L’acquisition de foncier, pour l’extention de la zone artisanale par exemple, nous parait urgente et primordiale. Il n’y aura pas de croissance sans investissement de PME (avec baisse de leurs charges) qui en cette période de crise sont les premières touchées car en difficulté de compétitivité. Favorisons leur implantation car source d’emplois. LIMITONS LES CHARGES : Revenons sur le budget 2012. Nous avions suggéré de ne pas augmenter les impôts cette année compte tenu des difficultés des ménages en cette période de pleine incertitude. Nous avons donc apprécié le maintien des taux 2011. Par ailleurs, l’augmentation de l’épargne disponible pour la troisième année consécutive ainsi que la diminution de l’endettement respectant les objectifs annoncés nous parait aller dans le bon sens. Restons cependant vigilant sur l’évolution du tableau des effectifs, des charges de personnel, (attention au ratio de 50 %) aux frais de téléphone et autres avenants de travaux en rappelant que les surprises sont souvent présentes quand bien même le travail est bien fait en amont. Rappelons également, que si la municipalité actuelle reste performante pour l’obtention de subventions, il ressort qu’au final ce sont toujours les contribuables qui paient. RESTONS VIGILANT DANS LES DEBATS : Enfin, reconnaissons qu’à ce jour, nous continuons à disposer d’informations satisfaisantes, bien présentées, avec des documents joints, nous permettant une analyse objective ainsi que des débats enrichissants en commission. Une réunion de la commission des finances avant le débat d’orientation budgétaire reste pertinente et à renouveler. Bonnes vacances à toutes et à tous. Les Elus de Clohars pour tous

26

Vous trouverez le détail de la programmation du Service Culturel dans le dépliant distribué avec ce journal.

Etat civil
Avril - Mai - Juin 2012
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Hortense Le Roch et Capucine Dugast. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Madeleine Puigdemont épouse Salomé, Yvonne Rigoussen veuve Rio, Simone Lollichon veuve Wimel, Jeanine Lacaille veuve Guyot, Pierre Maillet et Henri Habasque. Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à Delphine Germain et Nicolas Duval, Marjolaine Postec et Matthieu Cornou, Sophie Le Berre et Frédéric Prat, Séverine Guyomar et Mathieu Vernon.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

Centres d'intérêt liés