Vous êtes sur la page 1sur 30

Printemps 2012

N°16

Journal municipal
Un avant projet pour l’ancienne sardinerie !

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
Investir aujourd’hui et préparer l’avenir. Chaque début d’année, les élus et les services travaillent sur les budgets. Ils étudient d’abord les résultats de l’année écoulée. En 2011, le bilan financier est solide et favorable. La commune a accéléré son rythme d’investissement tout en réussissant, dans le même temps, à augmenter son épargne nette. Autrement dit, elle a dégagé des marges qui lui permettront, en 2012, de continuer à investir dans de bonnes conditions. Après la crèche agrandie et totalement rénovée, de nouveaux projets et services vont pouvoir voir le jour comme le soutien à l’économie locale avec la rénovation totale de la zone artisanale de Keranna ou le développement de la lecture publique avec la construction de la médiathèque Robert Badinter en cœur de bourg. La rénovation de la route de Quimperlé débutera en fin d’année comme le chantier de la station d’épuration de Kerzellec. La Maison-Musée va faire peau neuve, le parc Saint Jacques va s’étendre et les garderies des écoles vont être rénovées et mises aux normes ERP (accès handicap). Ces projets prennent place dans une période tourmentée. Depuis de longs mois, la crise financière n’en finit plus de rebondir : augmentation du chômage, croissance en panne, production ralentie. La politique salariale dans les entreprises est le plus souvent bloquée et chacun espère des jours meilleurs. Raison de plus pour que l’action municipale vienne améliorer la vie de chacun. A cet effet, les élus continuent de mettre en œuvre une politique de services ambitieuse, financée par de fortes subventions dont il faut signaler que pour la plupart d’entre elles ont été actées, il y a 2 ans. Dans ce contexte difficile, nous avons fait le choix de ne pas augmenter les tarifs de nos services (restaurants scolaires, garderies, locations diverses…) ni d’augmenter les taux d’imposition locaux. Les résultats 2011 le permettent et les perspectives pour 2012 restent bonnes. Répondre aux besoins, donner vie aux initiatives, impulser et accompagner chacun pour qu’il vive mieux à Clohars reste l’ambition qui anime l’équipe municipale. Jacques JULOUX, Maire de Clohars-Carnoët Postañ hiriv evit prientiñ an amzer da zont. Bep penn kentañ bloaz nevez e vez an dilennidi hag ar servijoù o pleustriñ war ar budjedoù nevez. Da gentañ e studiont disoc’hoù ar bloavezh tremenet. Solut ha mat eo bilañs an argant e 2011. Deut eo ar gumun a-benn da vrasaat hec’h espern naet ha fonnussaat he lusk postañ war un dro. Da lâret eo he deus frankiz arc’hant bremañ evit gellet derc’hel postañ e 2012 en un doare dereat. Goude bout bet brasaet ha nevesaet ar magdi penn da benn eo bet ar magdi e c’heller sevel raktresoù ha servijoù nevez, evel ar skoazell d’an ekonomiezh lec’hel evel adkempenn tachenn artizanel Keranna penn-da-benn pe astenn al lennadur foran dre sevel ar vediaoueg Robert Badinter e kreiz ar vourc’h. ‘Benn fin ar bloaz e krogimp gant adkempenn hent Kemperle ha sevel purlec’h Kerzeleg. Adkempennet e vo an ti-mirdi, astennet e vo ar Park Sant Jakez hag adkempennet e vo an diwallerezhioù-skol en ur zoujañ ouzh ar reolennoù ERP (tremen an dud nammet). Ar raktresoù-mañ en em gav en ur prantad trubuilhoù. Abaoe mizioù ha mizioù e talc’h an enkadenn d’ober he reuz: an dilabour o kreskiñ, ar greskañs chomet a-sav, ar produadur o tifonnaat. Peurliesañ eo arestet politikerezh goprañ implijidi an embregerezhioù hag emañ an holl o c’hortoz war-lerc’h un amzer splannoc’h. Un abeg muioc’h eo evit ma vo gwellaet buhez an holl gant labour ar gumun. Setu perak e talc’h an dilenni da gas war-raok ur politikerezh da ginnig muioc’h a servijoù, paeet gant sorennoù fonnus, ha dav eo dimp menegiñ e oa bet divizet an darn vrasañ anezhe daou vloaz ‘zo. Er c’houlzoù diaes mañ hon eus choajet chom hep kreskiñ priz hon servijoù (kantinoù-skol, diwallerzhioù, feurmadurioù a-bep seurt...) hag hep kreskiñ feurioù an tailhoù lec’hel, pezh a c’hellomp ober a-gaoz d’an disoc’hoù eus 2011, ha mat eo tres ar bloaz 2012. Bastañ d’an ezhommoù, reiñ dorn d’ar re a grog e-barzh, reiñ lañs ha sikour an holl evit ma c’hellint en em gavet gwelloc’h e Kloar, setu ar pezh a faot da sipailh ar gumun dont a-benn d’ober. Jacques JULOUX, Maer.

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires
Directeur de publication : Jacques Juloux

Conception (illustrations) : Service Communication de la mairie Imprimé par IBB

Brèves de Conseils
ACTION SOCIALE : Le bilan d’activité 2011 du CCAS a été présenté par l’adjointe aux affaires sociales. Le rapport est consultable sur le site internet de la commune. URBANISME : Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable du Plan Local d’Urbanisme a été débattu en Conseil municipal par le cabinet Citta Nova suite à des modifications, introduites par la Loi Engagement National pour l’Environnement dite «  Grenelle 2 » qui en a modifié la portée et le contenu. La commission urbanisme a décidé d’attribuer des noms de bateaux aux 4 voies de la zone de Keranna : • • • • Rue des Sabliers, Rue des Thoniers, Rue des Chalutiers Rue des Caseyeurs DéVELOPPEMENT éCONOMIQUE : Une demande de subvention pour l’effacement des réseaux basse tension, éclairage public et fibre optique sur la ZA de Keranna a été adressée au Syndicat intercommunal d’électrification de Riec sur Belon pour 22  560 € pour un montant de travaux de 170 200 € HT. INTERCOMMUNALITé : Lors du Conseil communautaire du 14 décembre 2011, la COCOPAQ a adopté la compétence « CONSEIL ET CONTRôLE DES ASSAINISSEMENTS NON COLLECTIFS. » Le Conseil municipal a autorisé le transfert de cette compétence. Des fonds de concours énergie ont été sollicités auprès de la COCOPAQ hauteur de 15% pour les travaux de confort énergétique réalisés sur les bâtiments communaux et de 50% plafonnés à 70 000 €, déduction faite des subventions, pour le futur système de chauffage utilisant les énergies renouvelables de la médiathèque. Le rapport d’activité au titre de l’année 2010 de la COCOPAQ a été présenté au Conseillers. lI est disponible sur le site de la COCOPAQ. STATION D’éPURATION : Le permis de construire de la station d’épuration obtenu le 18 juillet 2011 a été retiré pour tenir compte de diverses modifications apportées au projet et plus particulièrement la suppression du bassin à marée prévue sur le site de Kerzellec, à la demande des services de la police de l’eau et de l’agence de l’eau. Dans le même temps, le Maire était autorisé à déposer un nouveau permis et à saisir le Préfet pour qu’il fasse examiner par la commission des sites de la nature et des paysages, le nouveau projet de permis de construire. FINANCES PUBLIQUES : Le Conseil municipal a débattu à l’occasion de la présentation par le Maire du Débat d’Orientation Budgétaire 2012, obligatoire dans les communes de 3 500 habitants et plus. Il s’est décliné autour de 4 axes : • • • • Développer l’offre des services rendus à la population Agir pour un urbanisme harmonieux et une offre diversifiée de logements Aménager les espaces publics et renforcer les liaisons piétonnes Soutenir l’emploi et l’offre touristique

CULTURE : Une demande de dotation d’équipement des territoires ruraux a été adressée à la préfecture pour les travaux de développement de la Maison Musée du Pouldu à hauteur de 20% du montant prévisionnel de 150 250 € soit 30 050 €. Le Conseil municipal a validé l’adhésion à l’association « ports d’intérêt patrimonial » qui a pour objet le respect et la promotion du patrimoine maritime bâti, dans les domaines de l’aménagement urbain littoral et du domaine public maritime (DPM). Les bénéficiaires en sont toutes les communes littorales du Finistère qui souhaitent établir un diagnostic et/ou s’engager dans un projet de valorisation de leur patrimoine maritime bâti, à l’échelle des territoires que ces héritages spécifient fortement. Le réseau s’appuie sur l’Observatoire du Patrimoine Maritime Culturel (OPMC). éDUCATION : Une demande de dotation d’équipement des territoires ruraux a été adressée à la préfecture pour la création d’une salle de sieste et d’une salle polyvalente à l’école Saint Maudet, estimée à 75 250 € HT, à hauteur de 50% HT soit 37 625 €. Le Conseil municipal a autorisé la mise en place de la sectorisation scolaire pour les écoles publiques communales, en établissant 2 secteurs distincts pour le groupe scolaire du bourg et l’école St Maudet. Des dérogations restent cependant possibles.

Sommaire
Pages 4/5/6/7 : Compte administratif du budget général 2011 Pages 6/78/9 : Réunions de quartiers Pages 10/11 : Avant projet de reconversion économique… Pages 12/13 : CCAS, Exercice 2011 Pages 14/15 : Conseil des sages / Zones bleues Pages 16/17 : Questions à la DGS Pages 18/19 : Balafenn / Danse ! Pages 20/21/22 : RDVs culturels Pages 23/24 : Rêves d’Océans / Les marchés Page 25 : Pêle-Mêle Pages 26/27 : Tribune Libre / Korollerien Laeta

Sommaire

3

comptes administratifs 2011 : des ré
L’analyse des résultats des comptes de l’année 2011 montre une évolution positive : L’épargne nette de la collectivité est en évolution, pour la troisième année consécutive. Son montant, pour 2011, est de 702 000 €. Cela va permettre à la commune de financer ses futurs investissements sans faire un appel trop lourd à l’emprunt. D’autre part, le désendettement de la ville se poursuit et enregistre une baisse de 391 000 € sur l’année. En 4 ans, l’encours de la dette par habitant a diminué de 150 € .

Budget fonctionnement

En 2011, les dépenses réelles de fonctionnement s’élèvent à 3 685 371 € contre 3 567 455 € en 2010. Elles augmentent de 117 916 €, soit + 3,3%. Les recettes réelles de fonctionnement (hors produits exceptionnels) se montent à 4 974 327 € contre 4 650 006 € en 2010. Elles augmentent de 324 321 €, soit + 7%. A signaler dans ces recettes, la première partie de la dotation d’Etat pour la construction de la médiathèque pour un montant de 200 000 €. L’augmentation des charges à caractère général est 87 579 € en 2011 (8,9%). Cela est dû, pour partie, au report de 2 factures de 2010 sur l’exercice 2011 (20 800 €). Pour le reste, ces augmentations sont dues, notamment, à l’augmentation des coûts énergétiques et des primes d’assurances, à de nouveaux contrats de prestations des services techniques (dont l’enlèvement des gravats pour 17000 € et réparation de la balayeuse 13 400 €), à la restauration scolaire avec le doublement du bio…

Les charges du personnel sont stables et maitrisées. Elles n’augmentent que de + 2,45 % (+ 46 369 €). A noter que dans cette somme, figure le nouveau versement transport (5800 €). Les cotisations capital décès et aux caisses de retraites ont augmenté de 32 245 € en 2011. Les charges de gestion courantes et les frais financiers enregistrent, quant à elles, une baisse. Côté recettes, celles-ci sont supérieures aux prévisions du fait de recettes fiscales plus conséquentes (augmentation du nombre de rôles), d’une taxe de séjour et de droits de mutation en augmentation. A noter que les produits de services sont aussi en hausse notamment s’agissant de la restauration scolaire. Ceci atténue l’impact de la mise en place du second repas bio. Les recettes de l’Abbaye Saint Maurice et de la Maison Musée sont également en hausse significative et passent en deux ans de 30 888 € à 49 218 € (+ 59 %)

4

ésultats solides et positifs
Budget investissement
Le compte administratif 2011 illustre la continuation des investissements prévus dans la mandature. L’année a été marquée tout particulièrement par la poursuite des études d’urbanisme : ZAC, PLU. Le chapitre 21 recense entre autre, les opérations d’aménagement du parc St Jacques (47 400 €) la fourniture des audio-guides à St Maurice (30 000 €), l’acquisition du mobilier de la crèche (18000 €) et dans les écoles (21 000 €), de mobilier urbain (33 000 €) et la constitution du fonds pour la médiathèque (43 000 €), le reste étant constitué de mobilier et matériel divers pour l’ensemble des services municipaux.

Le chapitre 23 comprend les travaux qui se décomposent de la manière suivante : > Médiathèque : 87 000 € > Extension de la crèche : 467 000 € > Travaux dans les écoles : 98 000 € dont 57 000 € consacrés à la création d’une 5ème classe > Voirie et réseaux : 425 000 € dont 207 000 € pour la rue des Grands Sables.

Les recettes d’investissement sont constituées des subventions sollicitées auprès des différents partenaires publics  : Conseil Général, Conseil régional, Etat, COCOPAQ, ADEME, le SDEF, la CAF. Financent aussi les investissements la Taxe locale d’Equipement perçue sur les autorisations d’urbanisme, le fonds de compensation de la TVA, l’emprunt, l’autofinancement constitué de l’affectation de résultats dégagés en 2010 et des dotations aux amortissements.

5

Réunions de quartiers : dialoguer pour mieux décider
Depuis leur mise en place en 2008 les réunions de quartier rencontrent un succès régulier. En 2011, quelques 200 personnes y ont participé. Pour les élus c’est l’occasion d’être au plus prêt des réalités. Ce sont des moments de contact direct où chacun peut faire part de ses attentes mais aussi des suggestions qui peuvent améliorer les services rendus, les aménagements à parfaire, ou tout simplement évoquer des problèmes du quotidien.

Ces réunions sont à l’origine de chantiers de petits travaux et permettent aussi parfois de parfaire des dispositifs existants. Les budgets votés chaque année reprennent certaines propositions qui y sont faites. Ce n’est pas bien sûr le seul lieu d’échanges entre élus et citoyens. Avec les réunions thématiques, les rencontres avec les commerçants, le quart d’heure citoyen, les occasions sont nombreuses pour permettre à chacun d’exprimer ses demandes ou ses questions. Ces temps d’information et de consultation permettent de mieux répondre aux réalités rencontrées. Parfois le débat contradictoire permet de connaître différents points de vue et de prendre conscience de la diversité des approches. En 2012 les réunions de quartier auront bien sûr encore lieu (dates indiquées cicontre). Les réunions thématiques au programme cette année sont nombreuses : projet de station d’épuration, avant projet de reconversion de l’ancienne conserverie, projet de la médiathèque, PLU et future AVAP. Autant d’occasions pour chacun de s’informer, de s’impliquer et de débattre des projets en cours.

Ce Kloar infos vous livre quelques temps forts, sélectionnés parmi les questions posées lors des réunions de quartier 2011. Il fait aussi le point par quartier sur les chantiers et initiatives prises au cours des 3 années écoulées.

6

Le Pouldu : réunion du 18 juillet 2011
De nombreuses incivilités ont été à déplorer en début d’été. Quelles sont les mesures prises pour les limiter ces nuisances ? Le Maire a pris un arrêté interdisant la consommation d’alcool sur les plages et la voie publique au Pouldu durant 2 mois. Une collaboration régulière a été mise en place avec le poste de gendarmerie du Pouldu. Les voitures se garent n’importe où. Les zones bleues ne sont pas respectées. Que comptez-vous faire ? Pour l’été 2012 un agent assermenté sera recruté afin d’avoir une mission de prévention et de verbaliser les contrevenants si nécessaire. Une signalétique pour des promenades à pied sur le Pouldu serait souhaitable, en particulier pour se rendre au Bas Pouldu. Est-ce en projet ? Le représentant des amis du Pouldu suggère de faire des propositions d’itinéraires. La mairie fera réaliser les panneaux et assurera leur pose. Quand le rond point du Zouave verra-t-il le jour ? Le financement a pris du retard du fait des difficultés pour assurer son financement. Il sera prêt pour l’été 2012.

Gros plan sur les réalisations au Pouldu (2008/2010) : - Travaux : plus d’un million d’Euros a été engagé en 3 ans : réaménagement de la rue des Grands Sables et de la place Gauguin ; enfouissement de réseaux rue du philosophe Alain ; aménagements de sécurité autour de l’école St Maudet ; aménagements des logements des gendarmes ; aménagements à Saint Maurice et à la Maison-Musée du Pouldu ; installation d’un ponton à Porsmoric. Les algues sur les plages des grands sables ne sont pas enlevées régulièrement. Cela donne une mauvaise image de la station. Pourquoi n’est-ce pas fait plus souvent ? Elles sont enlevées une fois avant le 14 juillet, puis après les coefficients de marée maximum. Sinon elles reviendraient après chaque marée, cela ne servirait à rien. C’est un phénomène naturel et leur prélèvement doit être réduit pour respecter le littoral. Nous sommes conscients du problème mais les plages de l’Atlantique ne peuvent être identiques à celles de la Méditerranée. Nous mettrons des panneaux d’informations et des flyers à l’Office de tourisme. A noter aussi que la maquette de la station d’épuration a été présentée. De nombreuses questions ont été posées sur le choix du site et sur les travaux à venir. Il s’en est suivi un débat entre riverains, pas tous du même avis entre eux … ! - Sécurité : Remise en fonction du poste SNSM des grands sables, mise en place d’un groupe d’intervention en milieu festif avec l’intercommunalité, ralentisseur rue des grands sables. - Economie touristique : Audio-guides à St Maurice ; nouvelle muséographie à la MMP, soirées sorties de bain, festival des Rias, circuit des Arts en ballade; marchés nocturnes, pavillon bleu, faîtes du Sport, Pass’ nature, amusettes de la plage, distributeur de billets au Pouldu, accompagnement du surf et de la voile scolaire, balisage de 3 circuits de randonnée.

7

Réunions de quartiers : dialoguer pour mieux décider
Le bourg : réunion du 8 octobre 2011
La maison abandonnée sur la place de l’église n’est pas entretenue. La commune ne peut-elle pas nettoyer le jardin laissé totalement à l’abandon ? La mairie a été depuis contactée par le propriétaire qui a souhaité vendre cette maison. La commune s’en est portée acquéreur récemment. Le problème est donc en passe d’être réglé. Est-il possible d’avoir un cheminement piéton du nord du cimetière pour rejoindre le bourg ? Le projet est en cours. Il permettra de cheminer de la zone artisanale de Keranna jusqu’aux écoles et de rejoindre le bourg. Un autre chemin protégé sera également créé le long du lotissement de Kerambellec. La fibre optique arrivera-t-elle à Clohars ? Oui mais pas dans l’immédiat. La compétence est transférée à l’intercommunalité. Le prix moyen d’une prise est estimé à 2000 €. Treize millions d’Euro seront investis sur 20 ans sur le pays de Quimperlé par la Cocopaq. Des aides seront versées par la région, le département et l’Europe. La ville de Quimperlé sera d’abord équipée à partir de 2013. Les autres raccordements seront progressifs mais il n’y a pas à ce jour de calendrier prévisionnel précis.

Gros plan sur les réalisations du bourg (2008/2010) : Environ 1 700 000 € ont été investis. La salle des fêtes a été entièrement rénovée, la crèche a été agrandie et restructurée passant de 20 à 30 places, la Longère, entièrement restaurée, propose un espace d’expositions sur deux niveaux, la voirie de Pen Allé a été refaite avec une voie piétonne, un nouveau parc avec des jeux a vu le jour à Saint Jacques. A l’école du bourg une nouvelle classe a été aménagée, au gymnase une extension a été faite qui accueille une salle de réunion, un bureau et des espaces dédiés au matériel des clubs. En matière d’urbanisme, le lotissement de Kerambellec est sorti de terre et la future ZAC des hauts du Sénéchal a été arrêtée. Elle viendra densifier le bourg et accueillera dans les années à venir une partie importante des nouveaux logements. D’importants investissements ont également été réalisés : acquisition de l’ancien magasin Shopi qui abritera la future médiathèque, informatisation des écoles, mobilier du restaurant scolaire notamment.

Le parc à Saint Jacques est très bien mais les tables sont trop rapprochées. Des bancs seraient bienvenus. Une plaque du créateur de la statue est-elle envisagée ? Les tables sont rapprochées pour les groupes. D’autres tables, plus espacées seront positionnées ailleurs. Les bancs vont aussi être mis en place. Il y aura une plaque pour indiquer le nom du sculpteur. Tout cela devrait être en place pour l’inauguration du parc, prévue fin juin 2012. La dernière phase de travaux débutera au printemps 2012.

8

Doëlan : Réunion du 23 octobre 2012
Où en est-on dans le groupe mis en place par la municipalité sur les chemins ? Une carte des chemins d’intérêt local est en cours de finition. Elle sera jointe au futur PLU. Elle prévoit des emplacements réservés de façon à pouvoir acheter des parcelles de plein droit. Le groupe a travaillé durant de longs mois car c’est un véritable travail de fourmi qui a nécessité de nombreuses visites sur le terrain.

Où en est-on de la ZPPAUP, dénommée maintenant AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine ) ? En ce qui concerne la commune le travail est terminé. Il a été déposé en juin 2010 à la DRAC après avoir été validé par l’architecte des bâtiments de France. Mais entre temps, avec le Grenelle 2, notre dossier n’était plus conforme. Il n’a pu être validé en commission et toutes les procédures ont été stoppées. Il faut attendre les nouveaux textes. Voilà maintenant plus d’un an qu’on les attend. Impossible de faire quoique ce soit sans leur publication…. Ceux-ci ont depuis été publié en date du 21 décembre 2011. La commune a recruté en mars un cabinet chargé de compléter le dossier en suivant les nouvelles directives. Lors des fêtes locales ou aux Rias il y a de gros problèmes de stationnement à Beg An Tour (Rive droite). Les gens se garent n’importe comment. Un parking est-il prévu ? La commune a souhaité acheter des terrains pour organiser l’offre de parking mais les propriétaires de ces terrains inoccupés et non exploités ont refusé. Dans le prochain PLU des emplacements sont prévus. Les parkings seront en stabilisé et non en enrobé et seront paysagers. Ils pourraient être ouverts selon les besoins et non toute l’année.
On constate une grande négligence dans le stationnement des remorques à Doëlan rive gauche. Ne peut-on pas rogner 50 cm le long des talus pour leur permettre de stationner ? Les avis sont partagés sur ce point. Est-ce vraiment une gêne ? Les remorques font, de fait, ralentir la circulation à l’entrée de Doëlan. Si on rogne les talus ce seront des voitures qui se gareront et le problème sera déplacé. On recherche une solution plus pérenne. Les propositions sont les bienvenues.

Gros plan sur les réalisations à Doëlan (2008/2010) : La rue de Keruster a été refaite. Elle dispose d’un cheminement pour les personnes à mobilité réduite. Des aménagements de parking ont été mis en place tout autour de Beg an Tour. Le port dispose désormais d’une nouvelle capitainerie, d’un nouvel étal pour les pêcheurs ainsi que d’une grue de déchargement. La cale Larzul a été entièrement refaite. Le festival des Rias a pris place sur la rive droite pour l’animer et une liaison avec Groix a vu le jour l’été. Enfin, une étude de reconversion du site de l’ancienne conserverie a été lancée.

Emplacement des terrasses sur les quais. Quelles délimitations ? Un marquage au sol serait souhaitable. L’accès aux cales doit toujours être possible. Les propriétaires et la mairie ont pris des mesures pour en garantir l’accès. L’assainissement à Doëlan est-il prévu et quand ? Doëlan devrait être raccordé. Mais cela interviendra après Posmorich et Locouarn. Cela prendra du temps, car le financement est lourd et les subventions sont en perte de vitesse…

9

L’ancienne conserverie de Doëlan est à l’abandon depuis 1997. En avril 2010, la municipalité a passé une convention avec l’établissement public foncier (EPF) afin de mettre en œuvre une procédure de réhabilitation du site. Celle-ci prévoit que l’EPF achète les terrains (qui sont privés, à ce jour) pour une durée maximum de 5 ans, en lieu et place de la commune. En préalable à cette acquisition, l’Etablissement Public Foncier a demandé à ce que soit réalisée une étude de reconversion économique. Celleci a été menée d’octobre 2010 à juin 2011 par la SAFI (Société d’Aménagement du Finistère). Elle a regroupé de nombreux partenaires de l’économie touristique et des professionnels de la restauration et de l’hôtellerie. Les premières indications de cette étude ont été présentées en réunion publique le 5 avril. Cet article vous en présente les principales conclusions.
Un projet accessible aux locaux et moteur de l’économie du secteur

Un projet de qualité, à taille humaine, respectueux de son environnement. L’hébergement doit être d’un niveau 3 étoiles, doté d’un service restauration complet allant du panier repas pour randonneurs au menu gastronomique. Les chambres disposeront d’une vue mer ou sur l’entrée du port. Un centre de bien- être sera ouvert au public. Le pôle séminaire, proche de la réception, sera équipé des dernières technologies de communication et comprendra 3 salles (une grandes et deux plus petites). L’établissement doit s’inscrire dans une démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) et être en pointe sur le tri sélectif, la récupération de l’eau de pluie et du SPA, l’utilisation d’énergies renouvelables et de produits écologiques. Il doit être conçu dans un souci de réduire fortement les consommations énergétiques et privilégier les circuits courts en préférant l’usage de matériaux de proximité. A ce titre, le projet devra répondre à la certification Ecolabel Européen.

Doëlan est un lieu a fort potentiel car naturellement préservé, riche d’un patrimoine maritime, portuaire et culturel. C’est un port de pêche vivant, une porte sur l’Ile de Groix mais il reste peu ou pas outillé en terme touristique. La volonté municipale est de réunir les conditions pour proposer un établissement d’accueil accessible à la population locale, intégré dans son environnement, tourné vers une clientèle de loisirs ou d’affaires. C’est aussi, d’y adjoindre une activité d’entreprise de type tertiaire, tournée vers la mer afin de créer une synergie vectrice d’une activité économique non saisonnière et pérenne.
Des atouts pour séduire et fidéliser une clientèle tonique

Le concept envisagé est celui d’un éco hôtel-détente (SPA)/centre de séminaires, adossé à un restaurant axé sur une cuisine à base de produits locaux issus de la pêche ou de l’agriculture et de saveurs du terroir. Doëlan se définit comme une destination « atypique » attirant une clientèle éclairée, aux choix volontaristes, à la recherche d’une hôtellerie de charme aux prestations abordables. Au croisement de son côté terre et mer Doëlan offre une panoplie d’événements et de spécificités : • Naturelles et maritimes (Groix, roches du diable, ports du Belon, de Merrien, forêt de Carnoët, estuaire de la Laïta, plages du Pouldu..) • Musicaux ou festifs (festivals, spectacles vivants) • Culturels ou patrimoniaux : Abbaye de St Maurice, Musée de Pont Aven, Maison-Musée du Pouldu, route des peintres. • Culinaires : huîtres du Belon, andouille de Baye, cidre de Cornouaille, kouign aman…. Sur un promontoire dominant l’océan et l’île de Groix comme horizon, ce projet va au-delà du simple complexe hôtelier et doit être dimensionné de façon à préserver son cadre naturel.

Ce projet doit susciter l’envie :

- L’envie d’être pris en charge et de se sentir chaleureusement accueilli. - L’envie d’y venir, d’y revenir et d’y inviter ses proches. - L’envie d’être porté par la beauté du paysage, la magie de la lumière de l’eau et du ciel. Il doit surprendre le visiteur par son calme, son authenticité et par son originalité, loin des pôles touristiques usuels. Mais sa première qualité sera d’être perçu comme faisant partie du paysage et appropriable par une clientèle active, séduite par des coûts abordables.

Ce projet doit être, sur le territoire breton, une véritable référence et un poumon de l’économie locale.

10

Le cadre du programme Le cadre de la programmation envisage un établissement d’environ 50 clefs (seuil de rentabilité) selon des critères d’optimisation des surfaces annexes et les contraintes propres à l’investisseur potentiel. Il associera des services dits de détente et bien être ; SPA, hamam-gymnastique-massages. La restauration prévoit un accueil pour environ 80 couverts (pouvant être doublé l’été, en terrasse). A ces équipements, il est prévu l’intégration d’une activité économique de type « pépinières d’entreprises » autour d’activités liées à la mer ou à la nature. La commune, dès lors que ce projet sera validé par les services préfectoraux, lancera un appel d’offre auprès de partenaires privés pour mettre en œuvre les grandes lignes de cet avant projet.

11

Rapport d’activité du CCAS : Exercice 2011
Activité du CCAS 2011

Le budget du CCAS a trois attributions principales :
• les secours et aides ponctuelles permettant aux personnes en difficultés momentanées de faire face, en attendant l’aide des services sociaux: ce sont des bons d’achat alimentaires délivrés par l’adjointe aux affaires sociales, et des secours divers votés en conseil d’administration du CCAS, où les dossiers sont traités anonymement, selon des critères de revenus et de composition familiale. • Les frais liés au Repas des Anciens (décoration, repas, animation...) et aux colis livrés à domicile aux anciens qui n’ont pas pu se déplacer, et les cadeaux de Noël aux résidents cloharsiens des maisons de retraite (Amzer Zo, Bois Joly, Moëlan-sur-mer, Pont-Aven). • Les bourses au permis de conduire pour les jeunes de 18 à 25 ans, sous condition de ressource, votées également en CA du CCAS (3500 € en 2011). Rappelons qu’il est demandé aux jeunes une contre partie en temps consacrée à des tâches d’intérêt collectif.

Ce budget finance également des prêts d’honneur (3500 € en 2011) (pour des frais d’études, des frais importants et imprévus, des frais d’obsèques...) et les subventions (1800 € en 2011)aux associations d’entr’aide alimentaire (restos du coeur, Banque Alimentaire) et à l’ASAPI. Les dons recueillis lors du concert au profit des marins de l’Amandhelo (3737,50 €) ont été gérés par le CCAS qui a entièrement redistribué cette somme aux trois naufragés. De la même façon, les 840 € de « secours aux non-voyants » sont la gestion par le CCAS de reliquat du « leg Nestour ».

12

Activité Pôle social
Les missions relevant de l’action sociale sont nombreuses et diversifiées. Elles sont prises en charge par l’adjointe aux affaires sociales, la Conseillère Déléguée aux solidarités. Elles sont assistées pour la partie administrative et financière par la Directrice Générale des Services et l’agent d’accueil. Ces actions se répartissent ainsi : > Permanence de l’adjointe (vendredi 9h-12h) : 198 entretiens, dont 41 pour dossiers logements sociaux > 49 entretiens téléphoniques avec divers services (assistants sociaux) > Organisation et gestion du concert de soutien à l’Amandhelo > Préparation des dossiers d’aide du CCAS (26 dossiers, 8 réunions du CCAS) > Gestion du repas des anciens et des colis de Noël > Gestion des bourses au permis

> Organisation de la distribution des colis de la Banque Alimentaire (15 familles , 2 fois par mois) (5 bénévoles) (un véhicule pour l‘aller-retour Quimper) > Participation à l’ASAPI : mise à disposition du véhicule avec carburant et assurance, gestion des réservations (accueil de la mairie) > Participation à la gestion de la grille tarifaire des cantines (115 familles à moins de 2,70 €, dont 37 à 1,40, 17 à 1 €) > Transmission des dossiers de demande HLM (entretiens, vérification, expédition...)

Pensez-y !

Petite enfance
Les Assistantes maternelles cloharsiennes s’unissent et s’entraident pour mieux vous servir !

Elles ont créé un  collectif, «  Kloarass’mat’ », qui leur permet de mutualiser leurs idées, leurs moyens, leurs informations... et de se grouper pour des ballades, des spectacles, des actions diverses. Renseignements en mairie

13

Conseil des sages : missions
Parmi les missions du conseil des sages il en est une, importante, qui est un véritable travail de fond : la dénomination des rues avec attributions des numéros.
au Conseil municipal qui doit voter la modification et donner un caractère officiel à l’opération. St Jacques et route de Moëlan jusque Kersalut.

En avril d’autres dossiers seront aborDès l’approbation une visite sur place dés : Kérandoze Doëlan, Lann-Kerest organisée avec les services techni- guen, boulevard des plages, Impasse ques pour bien définir la commande Ar Morvran et rue des Ajoncs. Faisant suite à de nombreuses demandes de nos concitoyens et en accord aux fournisseurs de panneaux (délai Il reste un travail énorme sur notre avec l’équipe municipale , le Conseil d’approvisionnement de 6 à 8 semai- commune sur ce sujet, la liste est londes Sages a pris en charge ce travail nes). La planification de pose reste du gue et les demandeurs devront faire qui est une nécessité pour plusieurs domaine des services techniques en preuve de patience. Toute demande fonction des urgences et disponibili- doit être transmise par courrier à la raisons. tés du moment. Mairie à l’attention de M. l’Adjoint à Raisons de pratique : pour les livreurs, l’Urbanisme qui saisira le CDS. la Poste, EDF, les services administra- De leur côté les services administratifs informent les administrations concer tifs, divers prestataires et visiteurs. Pour information : dans le cas d’une Mais aussi de sécurité : secours (pom- nées (la poste, la gendarmerie, les première numérotation les plaques pompiers, le cadastre, les impôts… piers, Samu). sont fournies par la Mairie, la pose est à la charge de l’habitant ou en cas 6 personnes du CDS (3 groupes de 2) Entre le moment de prise du dossier d’impossibilité physique, les services sont engagés dans cette mission qui et la concrétisation : entre 6 mois et techniques la réaliseront. demande beaucoup de temps dans 1 an. la recherche sur le cadastre, liste des Le CDS appelle les Cloharsiens à idenpropriétaires, numéros de parcelles Les chantiers traités depuis 2009 : tifier clairement et lisiblement leurs etc. Ce travail se fait en collaboration Rive Gauche à Doëlan, route de Por- boites à lettres et dès attribution de avec la chargée de l’Urbanisme à la sach de Langlazic à Toul-Douar, village leur numéro à le poser sur celle-ci ou Mairie. Ces équipes se rendent sur le de Quillien croix de Kéranguen, rue de au plus près : ceci sera plus facile pour terrain pour réaliser tous les relevés Lanmeur. les secours, postes etc. pour étoffer leurs propositions et ren- 3 dossiers remis fin Février : ils sont contrer les riverains lorsque cela est en attente d’approbation à savoir : rue A charge également pour les habitants d’informer tous leurs correspondants possible. Joseph Raimond, rue des Hortensias, de l’évolution de leur adresse de la A la suite de ces relevés les dossiers rue Pierre Jacob, village de Kergué- même manière que s’il s’agissait d’un changement d’adresse. sont préparés, remis et proposés à guen bourg, Meshir, Kerguel, route l’Adjoint à l’Urbanisme qui les soumet à la Commission Urbanisme et ensuite de l’Isle depuis Kéradam, lotissement

DE NOUVEAUX SAGES
Au revoir à Daniel Manceau qui a fait un bout de chemin avec nous. Il nous a quitté pour rejoindre le Conseil Municipal. Nous le regretterons car il apportait énormément au conseil. Et bienvenue à 3 nouveaux membres qui nous ont rejoint et apporterons de nouvelles idées : Mme Suzanne Corre de la résidence St Jacques. Mme Christiane Fleuriet de St Maudet Mr Jean-Pierre Osmont de Kersaliou.

14

Les nouvelles cartes électorales pour 2012
Quatre rendez-vous électoraux en cette année 2012, deux pour les présidentielles le 22 avril et le 6 mai et deux pour les  législatives les dimanches 10 et 17 juin.

Le nouveau découpage : Bureau n°1 : Salle des fêtes (Le bourg), Bureau n°2 : Saint-Maudet (Le Pouldu) Bureau n°3 : Maison des associations de St Jacques (Doëlan) Bureau n°4 : Maison des associations de St Jacques (Langlazic) > 101 électeurs venant de Cotonard, Croix-de-Kernous, Kérandoaré, Kernic, Kernous, Locouarn et Rostel du bureau n° 2 (Le Pouldu) sont transférés au bureau N° 4 (Langlazic). > Le bureau n°3 (Doëlan) a reçu l’apport des électeurs demeurant Kerguéguen, le bourg, Kerjoseph, Kersalut, Kervennec, Kervennou Doélan, Lann-ar-C’houat, Le Hirguer, des rues de Moëlan, Anne-Le-Gall, Doëlan bourg (coté pair), Hirguer, Presbytère, Joseph-Raymond, Louis-Orvoën, Pierre-Jacob dit Talcoat, René-Coguen et du chemin de la perche, soit 217 votants. La procuration : Si vous ne pouvez pas être présent physiquement le jour de l’élection et que vous souhaitez y participer pensez à temps à la procuration ! Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d’une élection, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit toutefois respecter certaines conditions : > La démarche s’effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d’instance ou auprès des autorités consulaires. La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). > Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France. Les formalités ont été assouplies Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l’honneur prévue sur un formulaire, Il n’a pas à apporter de justificatif supplémentaire.

La commission électorale, composée d’élus de la majorité et de l’opposition, ainsi qu’un représentant de l’administration désigné par le préfet et d’un délégué désigné par le président du tribunal de grande instance et d’ un employé municipal, est chargée de contrôler et d’actualiser les listes électorales et d’organiser un périmètre géographique pour chaque bureau de vote pour les 3882 électeurs inscrits. Afin de faciliter le bon déroulement des opérations électorales, la préfecture préconise de ne pas excéder le nombre de 800 à 1 000 électeurs inscrits par bureau. C’est pourquoi la commission profitant du renouvellement des cartes d’électeurs a procédé à une modification du périmètre géographique des différents bureaux, afin de se mettre en conformité avec les règles préfectorales et rééquilibrer l’organisation des 4 bureaux. En effet le bureau du Pouldu dépassait les 1150 électeurs et celui de Doëlan n’arrivait pas à 750 . 318 électeurs ont vu leur bureau de vote habituel modifié, principalement le bureau n°1 du bourg où 217 électeurs vont devoir se déplacer jusqu’à Saint Jacques au bureau n°3, et 101 électeurs qui d’habitude votaient à Saint Maudet au bureau n°2 qui vont aller au bureau n°4 à Saint Jacques. Pensez donc à vérifier sur votre carte d’électeur votre numéro de bureau de vote et n’oubliez pas de vous munir d’une pièce d’identité le jour de l’élection, ce qui est obligatoire pour pouvoir faire son devoir électoral.

Les zones bleues
Les conditions de stationnement au bourg, à Doëlan et au Pouldu, nécessitent d’être précisées. En effet, les travaux Rue des Grands Sables et la mise en place des différentes zones bleues sur la commune, sont l’objet d’un arrêté municipal. L’objectif est clairement de favoriser la rotation des véhicules sur les emplacements les plus utilisés, et d’encourager les automobilistes à utiliser les parkings de proximité pour une immobilisation plus longue. Par exemple : celui de l’océan au Pouldu près de l’office de tourisme ou celui à côté de la salle des sports. Cet arrêté concerne la place Charles De Gaulle et la rue de Lannevain au bourg, le boulevard Filliger et la rue des Grands Sables au Pouldu, ainsi que la place de la coopérative à Doëlan. Le stationnement est limité à 2 heures et cela du 1er juin au 30 septembre.

Des arrêts plus courts ont été prévus et sont matérialisés avec la durée de stationnement autorisés.Il s’agit des emplacements devant la pharmacie, limités à 40 minutes, et cela toute l’année. 4 emplacements rue des Grands Sables pour mieux desservir les commerces et cela également toute l’année. 2 places rue du philosophe Alain et 1 place arrêt minute en haut de la rue des Grands Sables et devant les commerces à Bellangenêt. Un adjoint de sécurité va venir renforcer l’effectif de notre policier municipal pendant la saison. Celui-ci sera chargé, entre autre tâche de faire respecter ces règles de stationnement qui ont pour but, rappelons- le, de faire tourner les places de parking et de favoriser le mieux vivre ensemble.

15

Questions à Kristell Morice : DGS
che toutes légitimes et il convient d’y répondre. Enfin, c’est une commune DGS veut dire « Direction Générale très vivante dont les associations sont des Services ». Les missions principa- nombreuses et dynamiques : il faut les d’un DGS consistent donc à coor- compter avec elles au quotidien. donner et organiser les services municipaux. C’est le responsable hiérarchi- Quels changements sont intervenus que des agents. Il assiste également depuis votre arrivée en 2007 ? techniquement les élus dans la mise en œuvre de leurs projets. Il est donc Les changements depuis 2007 ont été au carrefour entre la sphère politique profonds. Tout d’abord en 2008, les et la sphère administrative : il se doit services ont été amenés à travailler d’assurer une bonne circulation des avec une nouvelle équipe, qui n’avait informations entre les deux. Il pro- pas encore exercé de mandat. Les hacure également une assistance tech- bitudes de travail ont nécessairement nique dans de nombreux domaines été revues, tout comme les schémas pour garantir la bonne exécution des de communication, qui ont été rendécisions, notamment sur un plan ju- forcés. Les élus se sont très vite posés ridique et financier. Bien évidemment, la question des moyens : les services cela se fait avec le concours des ser- étaient-ils suffisamment dotés pour vices, en interne mais aussi avec les assurer la mise en œuvre des proservices d’Etat ou des entreprises, en jets, nombreux et ambitieux ? Ils ont fait réaliser un audit du personnel externe. par le centre de gestion du Finistère. Quelles sont les particularités Ce dernier a conduit à une refonte de Clohars ? en profondeur des services, désormais structurés en 3 pôles, avec des Clohars possède plusieurs particulari- missions bien définies. Chaque agent tés et je n’apprendrais rien à person- connaît avec précision le contenu de ne en les citant : c’est une commune ses tâches et sa place dans l’organiriche d’atouts essentiels : un patri- gramme communal : chacun est aussi moine bâti et naturel exceptionnel, reçu au minimum une fois par an par qui donne à la ville les moyens de ses son responsable hiérarchique direct ambitions. Ses habitants sont divers, pour examiner le contenu de sa fiche entre les cloharsiens natifs et les ré- de poste et procéder à l’évaluation ansidents secondaires : leurs attentes en nuelle. Quant à moi, l’audit a conduit termes de services ne sont pas forcé- à la création d’un poste de responment identiques. Elles sont en revanEn quoi consiste le métier de DGS ? sable de pôle administratif qui me seconde grandement. Il me permet d’être plus disponible pour les différentes tâches d’assistance. Pour les agents, c’est un vrai plus, car il assure entre autre les missions de DRH (suivi des carrières, contrats, congés notamment). Ce poste n’existait pas auparavant. Aujourd’hui, les élus s’appuient sur une véritable équipe de direction qui se rencontre au moins une fois par semaine. Comment le personnel est-il associé à la vie communale ? Le personnel est associé de différentes manières : il est tenu informé des projets en cours au travers des réunions de services régulières, animées par les responsables de pôle qui redescendent une partie des discussions qui se tiennent en bureau municipal chaque semaine. En revanche, lorsqu’un projet les concerne directement, ils sont associés de manière beaucoup plus directe et participe à l’élaboration de ce dernier. Ainsi, la responsable de la médiathèque est en contact direct avec les architectes. Il en va de même pour la responsable de la Maison-Musée ou celui de l’Abbaye, associés aux projets de développement des lieux concernés. Cette culture du dialogue est nécessaire pour s’assurer de l’adéquation des projets avec les usages du personnel.

16

Rando Gourmande
Plus largement, la directrice de la crèche avait également été partie prenante et largement consultée pour le projet d’extension de la crèche. Les agents disposent également de représentants élus au sein du Comité Technique Paritaire mis en place en 2010. Ils s’intéressent aux questions relatives aux conditions de travail, à l’organisation des services ou aux avantages sociaux en discussion. Ils sont invités aux réunions publiques qui se tiennent régulièrement ou aux expositions. L’adjoint au personnel est également disponible sur rendez-vous pour chaque agent qui le sollicite. Enfin, il est question cette année de créer un journal de communication interne qui viendra relayer un certain nombre d’informations auprès des agents. Quels liens existent-t-ils avec la Cocopaq ? Le vendredi 22 juin 2012, l’Amicale Laïque du groupe scolaire organise pour sa seconde année une randonnée gourmande. Deux parcours (8 & 12 km) de balade entre terre et mer seront proposés aux marcheurs avertis ou non. Des haltes gourmandes viendront ponctuer cette manifestation : - Quai Sancéo (rive droite de Doëlan) : départ échelonné: de 18h à 19h30 - Chapelle Sainte Anne : apéritif et terrine de Saint Jacques (ambiance musicale) - Portec : galette-saucisse (ambiance musicale) - Retour à la rive droite du port : dessert et café. La soirée se prolongera par le concert de SpiritLand à 21h30. Cette animation est offerte par la commune dans le cadre des différentes actions de soutien et de partenariat mises en place au niveau culturel en direction des associations. Par le biais de cette manifestation, l’Amicale entend faire découvrir le patrimoine de la commune à travers de magnifiques chemins de randonnée, et rassembler des fonds pour promouvoir les activités des écoles maternelles et primaires du groupe scolaire.

Les liens avec la COCOPAQ sont multiples mais ne s’expriment pas nécessairement dans le cadre d’une procédure formalisée. Depuis quelques temps cependant, nous essayons de nous réunir entre DGS, à l’initiative de la COCOPAQ, au cours de réunions thématiques : mutualisation des moyens qui passe notamment par la formation ou présentation des budgets de l’intercommunalité. Au fil du temps, l’intercommunalité a étoffé ses domaines de compétence et ouvre de plus en plus de perspectives aux communes membres : tourisme, économie (requalification de la ZA ou projet de reconversion de l’ancienne usine Capitaine Cook), dévelopComment s’effectue votre pement durable avec les fonds relation avec les élus ? de concours énergie… Je n’hésite pas à faire appel aux compétenLe bureau municipal qui se réunit ces de mes collègues à Quimperlé. chaque lundi est essentiel. Je suis Un autre avantage à ces réunions en principe au service de cha- et non des moindre est celui de cun des 11 adjoints ou élus qui y connaître désormais les autres DG siègent. Toutefois, chacun a, en du territoire : nous échangeons fonction de sa délégation, un ca- plus facilement des informations dre de référence. Ainsi, l’adjoint et gagnons du temps. aux travaux travaillera plus particulièrement avec le responsable Qu’est-ce qui vous motive des services techniques : M. RU- dans votre métier ? NAVOT, ou l’adjointe aux affaires culturelles avec la responsable du Ma motivation réside dans le senpôle cadre de vie : Christelle BEL- timent d’être au cœur de l’action LEC, pour les questions de gestion publique locale : je vois les projets naître, je participe avec d’autres quotidienne. à examiner leur faisabilité puis Je travaille avec l’élu sur des questions plus complexes ou pour ini- leur mise en œuvre. La diversité tier un nouveau projet afin d’en de ces derniers, la pluralité des déterminer au préalable sa mise domaines où exercer mes compéen œuvre. J’ai des relations de tences contribuent à me stimuler travail plus approfondies avec le au quotidien. Je suis amenée à Maire, pour la préparation et le travailler avec de très nombreusuivi du Conseil municipal, avec ses personnes au profil très divers l’adjointe aux finances pour les et c’est un euphémisme que de budgets et l’adjoint à l’urbanisme confier que je ne m’ennuie pas ! pour les questions de contentieux. Il faut chaque fois s’adapter au J’épaule également les adjointes fonctionnement des individus, au aux affaires sociales et aux solida- contexte réglementaire et éconorités pour assurer le fonctionne- mique très changeant, aux aléas ment du CCAS, l’adjoint aux ports qui ne manquent pas de survenir. sur les aspects législatifs et finan- La motivation à ce poste est de ciers. Je dois être disponible cha- toute façon un préalable nécesque fois qu’un élu en exprime le saire dans la mesure où sans elle, besoin ou à tout le moins, être en il apparaît difficile de porter les capacité de déléguer sa question projets auprès des équipes ! à l’un de mes collègues

Renseignements et inscriptions (date limite : 15 juin) au 02-98-71-64-63 ou amicale.kloar@gmail.com Tarifs : 12 € par adulte 8 € par enfant

17

Le Balafenn glisse sur les pistes !

L’hébergement

Le restaurant

On se chausse !

On joue au kilo… !

Vive la nuit !

Tire fesse !

Télésièges

Les débutants en action

Les surfeurs

Les jeunes, aidés de leur famille, ont été acteurs du projet ski en finançant une grande partie du séjour grâce à différentes actions (paquets cadeaux - tombola- ventes de guitournoi de futsall). C’est le 11 février à 21h que le bus a pris la direction d’ANCELLE, une station des Hautes Alpes près de GAP. Les jeunes et leurs animateurs étaient loin de s’imaginer qu’ils étaient à une quinzaine d’heures de vivre un séjour inoubliable, rempli de partages, de rencontres, de découvertes, de chutes et surtout d’un cadre de vie exceptionnel. Remerciements : L’OMS de CLOHARS, La MAIRIE, les commerces de Clohars-Carnoët et à proximité.

18

La danse s’installe à l’école

un oomm des éc is la mi- t dix c e 2 ne. n dans de CM té depu es dura mporai e l s c e r bu ai se nt cy Un rois clas nes a dé aux scol dîtes co t n e e aux oharsie rmettr la dans l les c . Il va pe ’initier à s r ma s ines de a m se

C’est la chorégraphe Brigitte Tremelot de la compagnie « pied en sol » qui va superviser la formation. Cette dernière interviendra à cinq reprises d’ici le mois de juin, le service des sports et les enseignants assurant la continuité du travail entre ces interventions. La finalité de ce cycle est un spectacle en plein air le 8 juin prochain au parc de Saint Jacques. En plus de la présentation du travail des enfants, la compagnie « pied en sol » fera une représentation ce soir là. Cette initiative émerge du pôle « cadre de vie » regroupant le service culturel, le service éducation/jeunesse et le service des sports. En plus d’envoyer les élèves vers un univers inconnu pour la plupart d’entre eux, elle regroupe tous les jeunes cloharsiens de cette classe d’âge dans un projet commun. Nous vous donnons donc rendez-vous le 8 juin prochain dans le cadre idyllique de St Jacques.

19

La culture bourgeonne à Kloar
Le Printemps a sonné la réouverture de la Maison-Musée du Pouldu et du Site Abbatiale de St Maurice pour la saison 2012. Vous trouverez dans les articles qui suivent toutes les informations concernant leur programmation et tant de bonnes raisons de venir découvrir ou re-découvrir ces deux sites emblématiques du paysage culturel Cloharsiens. L’évènement culturel du printemps, c’est aussi l’accueil à La Longère de l’exposition « Andrée Lavieille, une femme peintre au Pouldu». Cette belle rétrospective, très riche d’œuvres originales de l’artiste et de documents d’archives, témoigne de la passion de cette femme pour la peinture et les paysages du Pouldu. Parrallèlement, la collection de spectacle «7 à vous» vous accompagnera jusqu’à l’été à la Chapelle St Jacques avec encore deux rendez-vous. Le 26 Mai pour un Apéro Opéra et le 8 juin pour le projet Danse !

Les événements > Mercredi 18 avril à 15h30 Pour les 3-6 ans, goûter-lecture à la Maison-Musée du Pouldu (sur réservation) Tarif: Forfait un adulte + un enfant 5,10 € (1 € par enfant supplémentaire) > Dimanche 27 mai et dimanche 14 octobre, de 14h00 à 18h00 Portes ouvertes 5 visites guidée «un thème/15 minutes» programmées dans l’après-midi À 16h00, visite - découverte de la Maison-Musée du Pouldu en famille avec « Mon petit carnet de peintre ». (À partir de 7 ans et sur réservation) Entrée libre Parcours-expo du 15 juin au 15 septembre 2012 Synthétisme Passé, présent Le Pouldu a inspiré beaucoup d’artistes depuis plus d’un siècle, les artistes de la Buvette de la Plage autour de Paul Gauguin ont proposé un art nouveau, éloigné de l’enseignement académique de la fin du XIXème siècle : le synthétisme. La révolution du traitement de la couleur et des formes en peinture est en marche. La reconstitution de la Buvette de la Plage sera l’espace dédié à l’évocation historique du synthétisme, une exposition complétera le parcours. Un regard d’artiste L’artiste plasticien Morgan Danveau propose un ensemble de peintures numériques. Seules sources lumineuses de l’exposition, leur diffusion sur supports vidéo vise à renforcer leur présence, évoquant la rencontre récente de l’artiste avec le vitrail. L’exploration symbolique du portrait, rappelant les masques primitifs chers à Gauguin, ainsi que le traitement en aplats de la couleur entrent en résonance avec le cloisonnisme et le synthétisme.

20

Autour du parcours-expo > Tous les jeudis à 17h30 Visite guidée du parcours-expo Tarif : compris dans le droit d’entrée > Mardi 17 juillet à 20h30 Conférence par Caroline Boyle-Turner : « Le synthétisme » Salle des fêtes, Clohars-Carnoët, 20h30 Entrée Libre À chacun sa visite, du 15 juin au 15 septembre  Pour les familles : > Pour les 3-6 ans, l’animation « Couleurs et formes » Les mardis à 17h30 Tarif : Forfait un adulte + un enfant 5,10 € (1 € par enfant supplémentaire) > À partir de 7 ans, la visite - découverte de la Maison-Musée du Pouldu avec « Mon petit carnet de peintre ». Les mercredis et samedis à 17h30 Tarif : Forfait un adulte + un enfant 5,10 € (1 € par enfant supplémentaire)

La Longère accueille ce printemps, les œuvres d’Andrée Lavieille, artiste - peintre, dont les moments de villégiature au Pouldu, au début du XXème siècle, ont ponctué régulièrement sa vie. Plus qu’une exposition de peintures, nous pouvons parler de rétrospective, tant il s’agit de rendre hommage à l’artiste, mais aussi à un destin de femme face aux affres de l’Histoire. Elle aura à endurer les départs au front de son mari puis son fils dans l’attente et l’angoisse. Dotée d’une formation certifiée aux Beauxarts, Andrée Lavieille pratiquera un art qui ne cessera d’évoluer au fil des œuvres: de la peinture à l’huile vers l’aquarelle, des sujets intimistes de scènes d’intérieures vers les paysages, des tons pastels vers la couleur vive et audacieuse avec une constante : la puissance de la lumière. Au travers de ces huiles et ses aquarelles, le public pourra aussi voir, découvrir, revoir et redécouvrir Le Pouldu ; le montrer tel qu’il a pu exister au début de XX ème siècle, parfois sous des angles de vue inédits. Des œuvres vues ici comme un témoignage, quasi patrimonial de la commune. Et plus généralement le public et invité à découvrir au fil des tableaux, une passion pour le Pouldu certes, mais aussi pour la Bretagne, pour les Alpes, pour tous les paysages et les scènes de la vie qui peuvent faire Œuvre. Les œuvres présentées proviennent en quasitotalité de la famille de l’artiste. Patiemment et avec ardeur Françoise, sa fille, et Henri son petit-fils, notamment, ont contribué à réunir et conserver cette collection, à rechercher et collecter tous les témoignages, tous les souvenirs liées à Andrée Lavieille, à écrire et valoriser sa vie et son œuvre.

ille de l’ La fam

ar tiste…
Exposition > Du 7 avril au 8 mai / Entrée libre et gratuite Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 12h 30 & 16h30 à 18h30.

21

Saint-Maurice : de nouvelles animations !
Exposition : « Retenir le jour, fiat lux » Du mercredi 20 juin au dimanche 22 juillet 2012 « Retenir le jour, fiat lux » est une création spécifique au site abbatial de St-Maurice proposée par Agnès Foiret, à la salle du Chapitre puis dans la Ferme Abbatiale. Les peintures abstraites de cette artiste d’art contemporain sont nourries par une recherche d’alliance entre la régularité du geste de peindre et le silence des vestiges monastiques. Roulées en volumen, comme ceux qui ont pu exister au temps des moines cisterciens, les peintures pourront ainsi capter sublimement la lumière, par leur positionnement savamment étudié. Exposition : « La forêt de St-Maurice, un héritage à transmettre. » Du mercredi 1er août au dimanche 16 septembre. Quand on regarde de près la forêt de Saint-Maurice, on y trouve plein de paysages, des expériences sylvicoles hasardeuses, des plantes invasives, un lichen géant, des talus superbes, des parcelles aussi discrètes qu’intéressantes en termes de milieux naturels ou d’archéologie. Cette exposition donne des clés pour comprendre cet espace, et le travail qu’il y reste à faire pour le transmettre aux générations futures. Les balades Nature Tous les jeudis de juillet et août (sur réservation uniquement). Sur demande pour les groupes hors saison. Sur le site et ses environs proches, le garde du littoral vous propose de découvrir des traces d’animaux, des arbres, des plantes, des oiseaux sur la Laïta ou dans les bois, sans oublier les traces archéologiques du passé. Animations nocturnes Chauves-souris : Soirée de découverte Les mardis 3, 10, 17, 24, 31 juillet et 7, 14, 21 août La soirée se termine en extérieur par l’écoute de ces mammifères volants qui chassent aux ultrasons. Balades contées Les jeudis 19, 26 juillet et 2, 9, 16 août à 21h Les Accordeurs de contes sont présents à St-Maurice

pour la 9ème année consécutive, pour nous proposer 5 soirées cet été. Ils nous conteront cette année des histoires inspirées du lieu et des personnages qui y vécurent, pour évoquer son Histoire avec une part de rêve, d’imaginaire et de musique.

Sur réservation obligatoire. A partir de 8 ans. Etudiées depuis 2004 à St-Maurice, les chauves-souris grands rhinolophes nous ont dévoilé bien des secrets depuis toutes ces saisons d’observation. Cette soirée nous permet de comprendre la biologie de cette espèce via des images infrarouges et également de les aider en découvrant les aménagements qu’on peut leur faire.

22

Les marchés à Clohars-Carnoët s’étendent

Au commerce local s’ajoutent les au long de l’année avec une dizaine marchés, qui ne sont pas unique- de commerçants, il s’étend dès les ment des points de vente mais premiers beaux jours. C’est alors plus aussi des temps de convivialité, des d’une trentaine de professionnels qui rendez-vous indispensables pour s’installent sur la place de la maire et certains. Les foires et marchés ont autour de l’église ; Pour favoriser la toujours été des lieux « sociaux » où cohabitation piétons-voitures et par beaucoup de choses se faisaient et souci de sécurité, la municipalité a fait se défaisaient. Même si ils ont perdu le choix d’installer prioritairement les de leur importance, leur persistance commerçants sur le parvis de l’église… et leur développement sont le signe Au Pouldu, même si celui-ci est ouvert de la bonne vitalité de la commune. lui aussi toute l’année, seul un maraîcher « affronte » les intempéries pour offrir à la population un service de proximité. Une présence très appréciée.

plus, un local voué exclusivement à ces containers est mis en place derrière la salle des fêtes afin d’éviter les odeurs constatées le week-end. Après le départ des commerçants, les services techniques évacuent les containers et nettoient les lieux.
Des marchés qui évoluent :

Trois marchés à Clohars : Sur notre commune existent actuellement trois marchés : le samedi sur la place de la mairie ,le mercredi matin , place de l’océan au Pouldu et en saison estivale, le marché nocturne des sorties de bains , rue des grands sables. Le caractère touristique de notre commune a une incidence importante sur les demandes d’installations. Si le premier connaît une activité tout

Le Policier municipal et les services techniques mobilisés : Ces divers points de vente nécessitent une organisation en amont. Les demandes sont reçues en mairie et traitées régulièrement par l’adjointe à l’économie et le policier municipal. Ce dernier organise les emplacements pour une cohérence des étals. Et c’est dès 7 heures du matin qu’il accueille les commerçants ambulants. Un métré est alors effectué afin de définir le montant de la taxe à facturer. Parallèlement, la veille du marché, les services techniques ont installé des containers spéciaux dotés de bâches à destination des commerçants : de

Le marché du Pouldu connaît de par sa situation et sa périodicité un nombre d’installations en perpétuelle augmentation. Le marché hebdomadaire du bourg se développe, lui, plus doucement. Une offre plus large serait tout à fait souhaitable aussi sur ce site ; des contacts sont pris régulièrement en ce sens. Le marché nocturne du dimanche soir au Pouldu, en juillet et août, devrait continuer son essor du fait des travaux réalisés dans cette rue et de la mise en place de compteurs électriques. Une complémentarité : En développant ses marchés la commune permet d’élargir l’offre proposée aux consommateurs, accroît son attractivité et, pourquoi pas, permet de capter une nouvelle clientèle, susceptible elle aussi, de pousser la porte de nos commerces locaux.

23

Festival Rêves d’Océans : 8ème !
Les 16 et 17 juin, il fera bon flâner à Doëlan ! Le Festival du livre jeunesse et BD Rêves d’Océans, prend place pour sa huitième édition avec, encore une fois, de bien belles rencontres et de nombreuses surprises. Car le troisième week-end de juin, sur les deux rives de Doëlan, tous les songes sont autorisés !
« Des océans de mystère » : voici le thème retenu cette année. Une idée qui sert de fil conducteur aux élèves des établissements scolaires de la Communauté de commune du Pays de Quimperlé. Il guide leurs travaux et leurs expositions. Il sera également présent dans chaque animation menée autour du livre et de la lecture... Deux maisons d’édition sont mises à l’honneur. Rageot, qui édite moult romans, est une maison comme les organisateurs du Festival les aiment : souvenez-vous de la célèbre Bibliothèque de l’Amitié, qui a su déverser des cascades de belles histoires… c’était eux ! Sarbacane est également présente. Des albums superbes, des romans pour grands adolescents : avec eux, l’originalité, la créativité et le bel ouvrage prévalent… encore des thèmes en forme de marque de fabrique du Festival ! Côté auteurs, comptez sur Lucie Albon, Ronan Badel, Stéphanie Benson, Emile Bravo, Davide Cali, Eléonore Cannone, Alex Cousseau, Pierre Delye, Marie Dorléans, Christian Jolibois, Christian Heinrich, Florian et Katherine Ferrier, Benoît Frébourg, Roland Fuentès, Bénédicte Guettier, Judith Gueyfier, Bruno Heitz, Agnès Laroche, Magali Le Huche, Jean-Luc Luciani, Patrick Mallet, Vincent Mathy, Béatrice Nicodème, Yvan Pommaux, Franck Prévot, Pronto… Ils sont une trentaine à porter haut les couleurs de la littérature jeunesse… de belles dédicaces en perspective ! Les animations ne sont pas en reste : on retrouve le coin bébés lecteurs, des matchs BD, de la musique, des ateliers d’écriture, de gravure, de poésie, de BD, des tables rondes, des cafés littéraires, la bienveillante présence du vieux gréement Le Rigolo et toujours le passage entre les deux rives en bateau. Pour les spectacles, Pierre Delye, qui nous a tous laissés bouche bée l’année dernière, revient accompagné d’un musicien, Grégory Allaert du groupe les Biskotos ! « Moitié de coq » trouvera-t-il son autre moitié ? C’est ainsi que depuis sept ans, à Doëlan, pas de mystère : de l’énergie, de l’enthousiasme, de la curiosité, des rencontres fantastiques et surtout du rêve… Tous les amoureux des livres savent où trouver les clefs ! Samedi 16 juin, de 10 heures à 19 heures et dimanche 17 juin, de 9h30 à 18h30 heures. Inauguration le vendredi 15 juin à 19 heures. www.reves-doceans.fr

24

Psychomotricité pour les petits

TBK
Mis en place en septembre 2011, le service de transport soulève de nombreuses remarques des usagers. Des constats réalisés sur le terrain vont permettre d’améliorer le réseau. Un comité des usagers, comptant une vingtaine de personnes comprenant différents groupes d’utilisateurs - scolaires, loisirs, salariés, personnes à mobilité réduite, chefs d’entreprises va être créé. Malgré des imperfections, la fréquentation ne fait qu’augmenter. La ligne 5 de Clohars a un total de 9511 montées de septembre à décembre 2011 (scolaires compris). Le service TBK a une tarification sociale importante. Pour en bénéficier, il suffit de s’adresser au CCAS de la Mairie et remplir les conditions suivantes : - Carte Pôle emploi - Attestation de Revenu de Solidarité Active (RSA) - Attestation d’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) - Attestation de Couverture Maladie Universelle (CMU) - Attestation du Minimum Vieillesse Une attestation sera délivrée par le CCAS à remettre à l’accueil : TBK - 30 bd de la gare à Quimperlé où leur sera donnée une carte de transport individuelle.

Du nouveau dans l’assainissement individuel
Le 1er avril, la COCOPAQ assurera la gestion du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) Quels changements pour les cloharsiens ? A partir du 1 avril 2012, toutes les démarches faites en Mairie jusqu’à présent et concernant l’assainissement individuel seront à faire auprès de la COCOPAQ. • Constructions neuves (dossier de conception) et contrôle de la bonne exécution des installations • Contrôle de fonctionnement à l’occasion de cessions d’immeubles • Contrôle périodique des ouvrages.
er

Secours populaire
Comme chaque année, le Secours populaire prépare le séjour d’enfants en familles de vacances. Si vous êtes prêts à partager votre maison ou votre lieu de vacances avec un enfant de 6 à 10 ans pendant 15 à 18 jours, le Secours populaire est là pour organiser cet accueil bénévole. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter André au 02 98 44 48 90 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. 25

Tous les dossiers en cours au 31 mars seront transmis aux services de la Cocopaq ainsi que toutes les archives des installations existantes. Renseignements pratiques : Service Public d’Assainissement Non Collectif Communauté de communes du Pays de Quimperlé 3 rue Eric Tabarly Kervidanou 4 29394 QUIMPERLE Cedex Accueil : 1 rue nationale – 29380 BANNALEC Tél. : 02 98 96 67 09 E-mail : spanc@ville-quimperle.fr

Tribune libre
Station d’épuration : avancer en confiance
En 2008, la situation pour la station d’épuration était bloquée. Le site retenu (Rostel) faisait l’objet d’un procès depuis 3 ans. L’ancien Maire indiquait qu’il ne pouvait lancer les travaux en raison de la jurisprudence défavorable (Kloar infos n°9). Il attendait une modification de la loi littoral. Elle n’est jamais venue. Le dossier a donc dû être repris à zéro. La méthode recherchée a été celle du consensus. Un groupe de travail ouvert notamment aux associations et agriculteurs a été mis en place. Il reposait sur la confiance à la volonté de chacun de trouver une proposition qui réponde aux exigences posées : sécurité juridique, qualité environnementale et choix du site, le moins disant financièrement. Le site de Kerzellec a été proposé par le groupe puis retenu à une large majorité par le conseil municipal (22 pour et 5 contre dont les 4 élus Essor et Tradition…). Etrangement, le consensus a alors volé en éclat… La politique et des intérêts particuliers ont repris le dessus. Dommage... Cela n’enlève rien à notre volonté d’aboutir à un projet exemplaire : bâtiments en corps de ferme, bassins totalement enterrés, épuration membranaire, intégration paysagère prenant appuis sur les haies bocagères existantes. Et bien sûr, aucune nuisance. En accord avec les services d’Etat, nous continuons d’avancer sur ce dossier. Les cloharsiens peuvent avoir confiance en notre action pour défendre leurs intérêts, les riverains pour que nos engagements soient tenus. Kloar 2008, Un nouvel horizon

Ce n’est pas en tournant le dos à la crise qu’on lui fait face !
Il est permis de se demander si la majorité est au courant BUDGET > La prévision d’investissements (5 millions) de la crise financière et économique. La crise n’exclut pas conduira à augmenter la dette et donc la pression fiscale. d’investir utile, mais cela impose des dépenses maîtrisées. Les charges de fonctionnement n’ont toujours pas trouvé Or, la majorité a laissé filer les dépenses dès son premier leur vitesse de croisière. Comparées à la REALITé du dernier budget et l’augmentation des frais de fonctionnement est Compte Administratif, les dépenses prévisionnelles supplépesante. En 4 années, le Train de Vie Annuel de notre Com- mentaires représentent 450 000 €. La pression fiscale remune s’est accru de 772 000 €. Le Maire veut faire croire flète t’elle l’efficacité de chaque euro dépensé ? que nous n’y comprenons rien mais, les charges de person- L’observatoire des finances locales sensibilise les collectivinel ont augmenté de 31,86% depuis 2008. Elles représen- tés à une meilleure gestion. Peut-être en vain, au regard tent 52,6% des charges réelles de fonctionnement, (50,1% de l’offre culturelle COCOPAQ chiffrée à 1,15 million. Notre en 2007), alors que notre commune exerce des compéten- Maire VP à la Culture, se félicite de la « nouvelle marche ces de gestion réduite, consécutive aux compétences trans- franchie », sur fonds de « toujours plus » ! férées au « millefeuille COCOPAQ ». Nous craignons que ses « bonnes intentions » à conduire la Des économies sont à réaliser : 31 000 € de Téléphone ! collectivité à rechercher des économies soient vaines. 122 000 € de charges «Culture-Communication-Fêtes-Ré- Francis JEGOU – Daniel MANCEAU – Françoise ROBINO – ceptions» (avant incidence salariale) ! … Jeannine STEPHAN

Vous avez dit opposition !
S’exprimer dans cette tribune sur la gestion de la commune, Faire perdre du temps lors des conseils municipaux à toute n’autorise pas à dire n’importe quoi ! l’assemblée, en mégotant sur la moindre décision pour faire Dans le dernier numéro (N°15), une équipe a osé déclarer croire que l’on défend les intérêts de ses électeurs, n’est pas être la seule à veiller au respect des règles démocratiques non plus pour nous synonyme d’une opposition construcen prétendant jouer un rôle de sentinelle alors qu’elle n’a tive. Oui, notre programme avait beaucoup de points compas hésité, il y a 4 ans, à continuer à soutenir la candidature muns avec celui qui est appliqué aujourd’hui, en convenir de la précédente mandature ?... n’est qu’un autre constat et non une preuve de ralliement à Reconnaître aujourd’hui que l’information, sans être parfai- une quelconque sensibilité politique. te, est beaucoup plus transparente qu’à l’époque, est un de Se prétendre être les seuls représentants de l’opposition, nos constats. Oui nous considérons qu’à l’échelon commu- alors que la moitié des élus de l’équipe a déjà déserté les nal, c’est l’efficacité des personnes dans le rôle qui leur a été rangs, incitera peut-être les remplaçants à conseiller à ceux attribué, qui doit être prise en compte et non son étiquette qui restent, de faire preuve de moins de vantardise, à laquelle certains pensent toujours devoir se référer. mais peut-être ne sont-ils pas auteur de ces lignes… Afficher une posture politique dans une tribune libre muni- Allez savoir…. ! cipale, nous apparaît plus une source de polémiques Les Elus de Clohars pour tous conflictuelles qu’une preuve d’intérêt pour la gestion de la commune.

26

Association : Korollerien Laeta

2012 est une année importante pour notre association. En effet, le Cercle Celtique Korollerien Laeta (les danseurs de la Laïta) de Clohars-Carnoët soufflera ses 40 bougies. 40 années de collectages de danses, musiques & costumes, 40 années de reconstitutions vestimentaires retraçant les époques de 1880 à 1945, 40 années de partage à destinations des enfants et des adultes, 40 années de créations scéniques qui nous ont fait parcourir la Bretagne, la France mais aussi l’étranger. En valorisant un savant mélange entre ces danses empreintes d’histoire et une touche de modernité et grâce à des efforts soutenus envers un travail de création permanent axé sur l’originalité et l’esthétisme, le Cercle Celtique de Clohars-Carnoët signe de sa griffe le paysage culturel breton. Année exceptionnelle, projet exceptionnel !!! C’est pour parfaire cet événement que l’ensemble du groupe a voulu vous proposer une programmation de qualité pendant ce week-end de l’ascension. Exposition, stage, concert & fest-noz vraz vous sont proposés. 4 moments forts que nous avons souhaité mettre en place pour vous faire plaisir. «40 Ans de passion pour re-visiter et repenser aujourd’hui le vêtement cloharsien traditionnel». Il s’agit ici du thème de notre exposition. Pendant près de 10 jours, Mr Gilles Le Meurlay et son équipe vous propose une rétrospective ambitieuse pour retracer ce long travail de recherche et expliquer ces reconstitutions toujours fidèles. Vendredi, notre volonté est ici de proposer comme traditionnellement, un stage de danse. L’ouverture culturelle est un principe important pour notre association. Alors bienvenue à Mme Colas & Mr Jorquera, pour une initiation aux bourrées. En soirée, c’est le «Kakoull», Kollectiv d’artistes réunis sous la houlette de Lors Landat, chanteur bien connu de notre région qui ouvrira ce spectacle agrémenté de surprises. Suivi par Mr Sylvain Giro. l’ex-chanteur du groupe Katé Mé vous invite dans son nouvel univers « le batteur de grève ». Samedi dès 17h, lE fest-noz vraz. Des artistes bien connus des scènes régionales et nationales vous entraineront dans la Danse. Kaouad, Deus’Ta, les Frères Guichen, les Sonerien Du ainsi que des invités spéciaux, tous unis à la réussite de cet anniversaire. D’ores et déjà, un grand merci à tous les artistes, les techniciens, nos partenaires qui nous ont fait confiance et à l’ensemble des bénévoles du Cercle Celtique Korollerien Laeta ainsi que les associations locales sans qui ce projet ne pourrait voir le jour et qui oeuvrent toute l’année à la reconnaissance de notre association.

Alors bonne semaine, bons shows et place au spectacle vivant !!!

27

Agenda de MAI à juin 2012
1 : Vide grenier / Ecole Notre Dame de la Garde 6 : Elections présidentielles / second tour 6 : Trail St Maurice / Le Pouldu 8 : Cérémonie patriotique / Salle des fêtes 12 : Kérou Beach / plage du Kérou 12 : Kermesse Ecole de St Maudet 16 : Don du sang / Salle des fêtes 14/20 : 40 ans du Cercle celtiqu Korollerien Laeta 25/26 : Tournoi de Beach Volley 25 : LAMA 26 : Apéro-Opéra / Chapelle St Jacques 26 : Tremplin Raok l’Hand / Salle des fêtes 2 : Kaoufe Mad / Repas à la salle des fêtes 8 : Spectacle DANSE ! Parc St Jacques 16/17 : Rêves d’Océans à Doëlan 17 : Elections législatives 17 : Milin Avel / isite du moulin de Kercousquet 18 : Cérémonie patriotique / Salle des fêtes 22 : Rando-Gourmande / Amicale Laïque 23 : Tournoi de volley à Bellangenet 23 : Kermesse Notre Dame de la Garde 29 : Tournoi de pétanque à Kerjoseph 30 : Tournoi de Sandball à Bellangenet

Etat civil
Janvier - Février - Mars 2012
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Constance et Mathis Mélon Werly, Noam Couliou, Yann Le Bot, Maëlan Even, Rudy Le Norcy, Léandre Loison, Mahé Gili, Léina Gouiffes et Lisa Scouarnec. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Yves Robino, Clémence Audren veuve Prat, Marie-Louise Le Flécher, Joseph Pennec, Augustine Cutellic épouse Toulliou, Jean Renault, Ghislaine Renault épouse Commandoux, Raymond Rio, Jacques Benoit, Louise Tanguy veuve Kermagoret, Marie Neveu veuve Giquel, André Nicolas, Pierre Bisqué, Simone Audren épouse Uhel, Jean-Claude Benmaor, Anna Lopin veuve Gaillard. Pas de mariage

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

Printemps 2012

N°16

Journal municipal
Un avant projet pour l’ancienne sardinerie !

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

Agenda de MAI à juin 2012
1 : Vide grenier / Ecole Notre Dame de la Garde 6 : Elections présidentielles / second tour 6 : Trail St Maurice / Le Pouldu 8 : Cérémonie patriotique / Salle des fêtes 12 : Kérou Beach / plage du Kérou 12 : Kermesse Ecole de St Maudet 16 : Don du sang / Salle des fêtes 14/20 : 40 ans du Cercle celtiqu Korollerien Laeta 25/26 : Tournoi de Beach Volley 25 : LAMA 26 : Apéro-Opéra / Chapelle St Jacques 26 : Tremplin Raok l’Hand / Salle des fêtes 2 : Kaoufe Mad / Repas à la salle des fêtes 8 : Spectacle DANSE ! Parc St Jacques 16/17 : Rêves d’Océans à Doëlan 17 : Elections législatives 17 : Milin Avel / isite du moulin de Kercousquet 18 : Cérémonie patriotique / Salle des fêtes 22 : Rando-Gourmande / Amicale Laïque 23 : Tournoi de volley à Bellangenet 23 : Kermesse Notre Dame de la Garde 29 : Tournoi de pétanque à Kerjoseph 30 : Tournoi de Sandball à Bellangenet

Etat civil
Janvier - Février - Mars 2012
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Constance et Mathis Mélon Werly, Noam Couliou, Yann Le Bot, Maëlan Even, Rudy Le Norcy, Léandre Loison, Mahé Gili, Léina Gouiffes et Lisa Scouarnec. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Yves Robino, Clémence Audren veuve Prat, Marie-Louise Le Flécher, Joseph Pennec, Augustine Cutellic épouse Toulliou, Jean Renault, Ghislaine Renault épouse Commandoux, Raymond Rio, Jacques Benoit, Louise Tanguy veuve Kermagoret, Marie Neveu veuve Giquel, André Nicolas, Pierre Bisqué, Simone Audren épouse Uhel, Jean-Claude Benmaor, Anna Lopin veuve Gaillard. Pas de mariage

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr