Vous êtes sur la page 1sur 24

Automne 2011

N°14

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
2011 aura été une date importante pour la vie associative et le milieu sportif. En effet, l’USC (Union sportive Cloharsienne), a fêté ses 70 ans d’existence. C’est le club sportif le plus ancien de la commune. Il a traversé le temps, permettant à tous, joueurs dirigeants, supporters de se retrouver pour vivre leur passion mais aussi pour y partager des valeurs : esprit d’équipe, dépassement de soi, convivialité. Le 30 juin, plus de 200 personnes de toutes les générations se sont retrouvées pour fêter cet anniversaire. Kloar infos y revient dans ce numéro et retrace quelques moments forts de cette belle et émouvante journée. Notre commune peut se féliciter d’être particulièrement dynamique sur le plan sportif. Elle compte une douzaine d’associations sportives dans des disciplines très diverses : sports d’équipe (football, hand, volley, basket), badminton, pétanque, nautisme (voile, surf), activité de pleine nature (VTT, course longue, ..) activités d’expression (danses). La section baby sport connaît également un succès grandissant avec près d’une cinquantaine d’inscrits. Elle doit ce fort dynamisme à l’engagement des très nombreux éducateurs bénévoles et aux 2 entraîneurs sportifs municipaux, Vincent et Fred. Au total les sections sportives comptent près de 1000 adhérents ! Chaque samedi à la salle des sports et le dimanche au stade Kerjoseph, un public fidèle se retrouve pour encourager les joueurs et profiter des spectacles offerts. La pratique sportive permet de s’épanouir sur le plan physique en contribuant au bien-être et à la santé. Elle contribue aussi fortement au lien social et à l’animation sur notre commune. Chaque été, les clubs et l’Office des Sports organisent de nombreuses fêtes et évènements : grillades et chants de marins au port de Doëlan, concerts et danses au Poudu, vide-greniers du 14 juillet et 15 août. Des clubs animent également les plages l’été, avec l’organisation de tournois de volley et de sand ball. Vivant, intergénérationnel, engagé, rayonnant, ouvert, le milieu sportif se porte bien à Kloar ! Que tous ses acteurs soient ici remerciés pour leur engagement … Jacques JULOUX, Maire.
2011 a vo bet ur bloaziad pouezus evit ar vuhez kevredigezhel hag ar metoù sportel. En devoud, an USK (Uniad sportel Kloar) zo bet lidet ar 70 vloaz bezoud anezhañ. Ar c’hlub sportel koshañ er gumun eo. Treuzet en deus an amzer, en ur araezañ an holl, c’hoarierion, bleiniaded, harperion da emgavout evit buhezañ o angerzh hag ivez evit rannañ talvoudoù  : spered a bare, emzistremen, kenfestadelezh. D’an 30 Even ez eus emgavet ouzhpenn 200 den a bep remziad evit lidañ an deiz ha bloaz-se. En niverenn-mañ e tistro Kloar infos war gement-se ha war un nebeut pennbrantadoù eus an devezh kaer ha fromus-se. Hon c’humun a c’hell kemer lorc’h o vezañ nerzhaouek da vat er par sportel. Un daouzek kevredigezh sportel zo enni, o plediñ gant diskiblezhioù diseurt kaer  : sportoù a-stroll (mell droad, hand, volley, basket), badminton, petang, doursportoù (bageerezh dre lien, surferezh), sportoù kreiznatur (MTB, hirrederezh, …), sportoù eztaoliñ (korollerezh). Berzh bras ouzh bras a ra ivez ar gevrenn sport bugaligoù enni tost ur pemont enskrived. Kement a startijenn zo frouezh engwezhiadur an toullad mat a zesaverion a youl vat ha hini an 2 c’hourdoner sportel dinazel, Visant ha Fred. En holl ez eus tost da 1000 ezel oc’h ober ar c’hevrennoù sportel ! Bep sadorn e sal ar sportoù ha d’ar sul er stad Kerjozef ez emgav ur c’hevredig feal evit kennerzhañ ar c’hoarierion ha kemer plijadur gant an arvest kinniget. Araezus eo ar pleustrerezh sportel d’ar bleuniañ er par korfel ha kendaolat eo d’an hevoud ha d’ar yec’hed. Kendaolat bras eo ivez d’al liamm kevredigezhel ha d’an ambilherezh en hon c’humun. Bep hañv, gant ar c’hluboù hag Amaezh ar Sportoù e vez aozet gouelioù hag abadennoù niverus : grilhadegoù ha kanennoù moraerion e porzh Dolan, sonadegoù ha korolloù er Pouldu, disolieradegoù ar 14 Gouere ha 15 Eost. Kluboù ivez a aoz ambilhadennoù war an traezhennoù en hañv, evel tournamantoù volley ha sand ball. Buhezek, etreremziadek, engwezhiat, skedus, digor, ar metoù sportel zo yac’h e Kloar ! Ra vo trugarekaet amañ an holl obererion anezhañ evit o engwezhiadur… Jacques JULOUX, Maer.

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires
Directeur de publication : Jacques Juloux

Conception & illustrations : Service Communication de la mairie Imprimé par IBB

Brèves de Conseils
Station classée de tourisme : Le Conseil municipal a autorisé le lancement de la procédure pour le passage de la commune en station classée. Ce classement vise à mettre en avant le tourisme de qualité déjà existant sur la commune afin de mieux profiter des retombées économiques générées par ce label. Un dossier complet et exhaustif doit être constitué. Il existe 553 stations classées à ce jour en France. Audio-guides de l’Abbaye de St Maurice : Ils permettent aux touristes français et étrangers de découvrir en détail l’histoire et les charmes de ce site exceptionnel. L’ensemble de l’opération se chiffre à 29 450 € HT Le Conseil Général a été sollicité à hauteur de 25% au titre de l’opération « passeports en Finistère ». Parc St jacques  : La seconde tranche de travaux est terminée. Les abords de la chapelle, sont désormais agrémentés d’une aire de jeux pour enfants et d’équipements de fitness de plein air. L’aire de jeux a fait l’objet d’un marché de 33 266 € HT avec l’entreprise SYNCHONYCITY. Fourniture de repas au restaurant scolaire : Le marché de 3 ans a été attribué à l’entreprise « API restauration » pour un montant annuel de 107 400 € HT. La proportion d’alimentation issue de l’agriculture biologique a été de nouveau renforcée avec 2 repas bio par semaine et toujours la totalité des crudités, légumes cuits, féculents et fruits. Le pain pains est fourni par les boulangeries locales. Initiation de la langue bretonne : Le Conseil municipal a autorisé la signature de la convention relative à son initiation à l’école de St Maudet (en classes maternelles). Grille tarifaire pour le restaurant scolaire : Afin de répondre au plus près aux attentes sociales, tout en tenant compte des contraintes budgétaires, le Conseil municipal a validé la mise en place d’une grille tarifaire. Cette dernière est basée sur 7 tranches en fonction des revenus des familles et du nombre d’enfants. Les tarifs vont de 1 euro à 3,5 €. Médiathèque : Le Conseil municipal a fait le choix du nom Robert Badinter pour la future médiathèque. C’est lors de son séjour à Doëlan, dans la maison de Benoîte Groult, qu’il rédigea son discours en faveur de l’abolition de la peine de mort. Robert Badinter a donné son accord et sera présent lors de l’inauguration. Requalification « Qualiparc » de la zone artisanale de Keranna : elle a fait l’objet d’un marché en 3 lots : les travaux de voirie ont été attribués à l’entreprise SACER pour 420 000 € HT, les espaces verts à l’entreprise JO SIMON pour 34 700 € HT et la signalétique à l’entreprise LACROIX SIGNALISATION pour 7 700 € HT. Les travaux devraient débuter courant novembre.

Inventaire communal des zones humides  : réalisé au cours de l’année 2010 par le cabinet DCI environnement, il a été approuvé par le conseil municipal. Il a fait l’objet d’une concertation préalable avec les associations de protection de l’environnement, les agriculteurs, des représentants des chasseurs et des pêcheurs. L’inventaire est consultable en mairie. ZAC « les Hauts du Sénéchal » : le dossier de création a été présenté au Conseil municipal qui a l’a approuvé. Le programme, prévu sur 7 à 10 ans, présente environ 310 logements, un espace éducatif, des commerces, et sera confié à un aménageur. Le Conseil municipal a autorisé l’engagement de la procédure pour le choix de ce dernier. Acquisition d’une parcelle (AX 55) de 1980 m2  : située près du centre commercial, le long de la route de Lorient elle est destinée à la création de jardins potagers collectifs. Les critères d’attribution des parcelles et le mode de fonctionnement des jardins seront définis par la commission solidarités qui fera des propositions. Projet de réhabilitation de l’ancienne conserverie Capitaine Cook : Le Conseil municipal a autorisé le Maire a signé un avenant à la convention avec Foncier de Bretagne qui étend son périmètre d’intervention en ajoutant aux bâtiments industriels une maison d’habitation. Le Conseil municipal a également donné un avis favorable à l’engagement d’une procédure d’expropriation si son recours s’avérait nécessaire par Foncier de Bretagne. Le Marché d’éclairage public a été attribué pour 4 ans à l’entreprise RSB pour un montant annuel estimé à 184 200 € HT. Station d’épuration : La maîtrise d’œuvre qui assure le cahier des charges techniques et le suivi de leur réalisation, a été attribuée au bureau d’étude IRH pour un montant de 128 700 € HT.

Sommaire
Pages 3/4 : Brèves de conseils / Emprunts Page 5 : Rentrée scolaire Pages 6/7 : Crèche Page 8 : Kerambellec Page s9/10/11 : ZAC Pages 12/13/14/15 : Bilan de l’été Pages 16/17/18 : 70 ans de l’USC Page 19 : Médiathèque Robert Badinter Pages 20/21 : Gros plan compagnon du goût / TBK Pages 22/23 : Tribune Libre / ASAPI

Sommaire

3

Brèves de Conseils (Suite)
Soutien aux agriculteurs du territoire  : Le Conseil municipal a voté une subvention exceptionnelle de 3000 € au syndicat cantonal de Quimperlé pour l’aider à accompagner la profession face à la pénurie de paille. Cette subvention a permis aux agriculteurs d’organiser l’acheminement de paille en provenance de la Beauce. Création d’une Zone de Mouillage et d’Equipements de Loisirs  : Le Conseil municipal a autorisé la: ZMEL en amont du Pont Dû, à Doëlan. Cette zone devrait permettre à une douzaine de plaisanciers demandeurs, déjà titulaires d’un mouillage à Doëlan, de mettre leur bateau en hivernage (tarification spécifique). Droit de vote des résidents étrangers non européens aux élections locales : saisi par la Ligue des droits de l’homme, le Conseil municipal s’est prononcé en faveur de ce droit et a voté une motion qui sera adressée aux parlementaires. Création d’une carrière sur le territoire d’Arzano : Le Conseil municipal a voté une motion contre ce projet. Cette installation ne se justifie pas au vu des besoins évalués par le schéma départemental des carrières. Elle nuirait à l’image touristique du pays de Quimperlé, notamment en raison du trafic d’engins. Usage des bois tropicaux de forêt primaire : Le Conseil municipal a adopté une résolution dans laquelle il s’engage à ne pas avoir recours à ce type de bois lors de ses travaux. Il invite les particuliers à faire de même. Une notice à ce sujet sera délivrée aux demandeurs de permis de construire. Le Conseil municipal demande également au gouvernement de renoncer à amputer de 10% la cotisation versée au Centre National de la Fonction Publique Territoriale, qui a pour objet d’assurer la formation de l’ensemble des personnels de la fonction publique territoriale.

Emprunt DEXIA
Deux articles parus respectivement dans le journal Libération du 20 septembre 2011 et dans le télégramme du 22 septembre 2011 faisaient apparaître la commune de Clohars-Carnoët comme ayant souscrit des emprunts toxiques auprès de DEXIA CREDIT LOCAL. Fort heureusement, il n’en est rien. Si la commune possède effectivement deux lignes d’emprunt, souscrits en 2007, dits «  structurés  » dans cette banque, elles ne sont pas indexées sur des devises étrangères, comme le franc suisse mais sur des taux fixes à barrière. Leurs taux sont respectivement de 3,59% et 4,4% et sont fixes tant que l’index Euribor ne dépasse 5%. Si l’Euribor dépasse les 5 % les taux des emprunts deviennent alors variables et sont ceux de l’Euribor jusqu’à ce qu’il redescende sous les 5%. Pour information, l’Euribor 12 mois au 5 octobre est de 2.083% (sources finances actives – in sito). Le risque financier est très limité : il faut que l’Euribor 12 mois franchisse le seuil de 5% d’une part et que ce franchissement dure dans le temps pour que cela ait un impact financier sur la dette de la commune.

A propos des taxes locales
Les feuilles d’imposition sont arrivées dans vos boîtes aux lettres. Rappelons que ces taxes sont calculées à partir de 2 éléments distincts : la base locative de votre maison et le taux de prélèvement votés par les assemblées locales. La taxe foncière est due par les propriétaires et la taxe d’habitation par les occupants du logement au premier janvier de l’année écoulée. La base locative est la valeur estimée de location en 1970. Elle est réévaluée chaque année par l’Etat en fonction de l’inflation. Cette année elle a donc augmenté de 2%. Sans cette évolution, les besoins de financement des collectivités ne seraient pas couverts car, à périmètre constant, leurs dépenses augmentent mécaniquement et dans des proportions encore plus importantes que pour les particuliers. Un indice existe qui s’appelle le panier des maires : Il calcule les augmentations constatées chaque année pour les produits utilisés dans les collectivités. Ceux-ci ont subi de fortes augmentations : carburants, énergie, assurances, frais de maintenance, prélèvements sur les charges de personnel… Sur les 10 dernières années, le panier de Maires a connu une progression de 11% supérieure à l’inflation. Quant aux taux, ils sont votés chaque année par les assemblées locales (communes, département, communauté de communes pour la TEOM). Pour sa part, la commune a augmenté ses taxes de 1,5%. Cela afin de faire face aux investissements qu’elle réalise. La communauté de communes n’a pas augmenté la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (inchangée depuis 5 ans). Les bases locatives moyennes de la commune étaient en 2010 de 3 259. Les taux de Clohars en 2011 sont de 14.77% pour la taxe d’habitation et de 18.21% pour la taxe foncière. Ceux des communes limitrophes sont les suivants :

2011 Clohars-Carnoët Guidel Moëlan Sur Mer Quimperlé

Taxe d’habitation 14,77% 15% 12,96% 15,50%

Taxe foncier bâti 18,21% 25% 17,68% 15,50%

Signalons enfin que lorsque les propriétaires font des travaux, leur base locative est recalculée par le trésor public pour tenir compte des évolutions de confort et de l’augmentation éventuelle des surfaces.

4

Rentrée scolaire : de nouveaux locaux et plus de bio !
Une 5ème classe à l’école du bourg Les élèves de CM2 de l’école du Bourg ont pu découvrir leur nouvelle classe. Les travaux ont été achevés juste à temps. Les entreprises et les agents communaux se sont activés cet été pour que l’installation soit terminée pour le jour j ! Un large espace au 2ème étage a été entièrement redéfini, et les démolitions de cloisons existantes, ont laissé place à une très belle salle de classe de 60 m², une salle des maîtres et un sanitaire. L’enveloppe budgétaire consacrée à cette importante rénovation est de 54 000€. Toutes les conditions sont maintenant réunies pour que cet espace baigné de lumière permette aux enfants et à leur enseignant(e) d’étudier dans de bonnes conditions. Avec la construction de cette nouvelle classe, la salle informatique de l’école a retrouvé sa fonction initiale. Toutes les classes, y compris les maternelles, vont pouvoir réinvestir les lieux et s’adonner à l’informatique dans un espace dédié selon le souhait de l’équipe pédagogique. la restauration scolaire : plus de bio Et là, encore une nouveauté ! Le contrat de 3 ans avec API restauration arrivant à son terme, nous avons relancé une procédure de consultation. La société API a été retenue pour la qualité de ses propositions : viande de bœuf et de veau de race française, née, élevée et abattue en France, poisson issu de la pêche locale, porc uniquement breton de qualité charcuterie, volaille bretonne de classe A minimum. Les fruits, légumes, crudités, féculents sont toujours d’origine biologique, et le pain est fourni par les deux boulangers de Clohars. Ce sont désormais 2 repas biologiques par semaine qui seront proposés. Depuis la rentrée, 80% de produits issus de la culture biologique seront dans les assiettes de vos enfants. Cette avancée est très importante pour la ville qui poursuit son engagement de servir des produits de qualité dans ses restaurants scolaires. La mise en place de la grille tarifaire Une autre très belle avancée pour notre collectivité qui souhaite que la restauration scolaire soit accessible à tous. Le droit pour tous de s’alimenter correctement étant un droit essentiel… Cette grille tarifaire se situe entre 1€ à 3,50€ le repas bio. Le coût moyen d’un repas pour la collectivité avoisine les 5.80€, et l’augmentation de la participation de la commune va permettre de maintenir l’équilibre du budget. C’est l’effort de tous qui contribue à la mise en place de la grille tarifaire. Quelques travaux d’entretien des écoles Les services techniques ont été très sollicités pour les travaux de la 5ème classe, néanmoins ils ont pu, comme chaque année, répondre aux nombreuses autres demandes : changement de sols de classes, rénovation de sanitaires, installation d’un nouvel abri vélos et matériel à l’école du Bourg, un jeu d’extérieur à la garderie, et divers travaux d’entretien et de rénovation dans les bâtiments scolaires, cantine et garderies. Au travers de ces améliorations et mises aux normes des bâtiments, c’est la valorisation du patrimoine de Kloar qui est le but majeur de l’action des services. C’est au total 120 000€ qui ont été consacrés cette année à l’entretien des écoles et locaux à destination de nos plus jeunes.

5

Petite enfance : Une crèche plus grande et plus accueill
Le 1er octobre, élus, parents et partenaires ont inauguré l’extension de la crèche les Petits Malins. C’est un bâtiment entièrement remanié et agrandi qui a été livré. La capacité d’accueil de la crèche est ainsi passée de 20 à 30 places. Cette extension constitue une amélioration non seulement dans la capacité qu’aura la commune à accueillir davantage de tout petits mais aussi une amélioration significative dans la qualité de cet accueil.

Avec cet agrandissement la crèche des Petits Malins est la structure d’accueil de la petite enfance la plus importante de notre territoire intercommunal. C’est un équipement qui vient conforter la volonté municipale d’accueillir de jeunes couples sur la commune et de développer les services auprès des familles et des enfants. Avec la livraison prochaine du lotissement d’une centaine de logements à proximité immédiate, puis avec le développement prévu du quartier des Hauts du Sénéchal, les besoins vont encore augmenter. Il était indispensable d’anticiper ces évolutions. Sans compter que le nombre d’heures de présence entre 2009 et 2010 a augmenté de près de 20% et 22 enfants étaient en liste d’attente. Cette décision de développer les service de la petite enfance est une des préoccupations fortes de la municipalité. Les budgets consacrés au fonctionnement de la crèche sont ainsi passés entre 2007 et 2008 de 13 000 € à 42000 €. Répondre aux besoins des familles et des Tout petits Pour les familles avoir est un enfant est des plus beaux cadeaux de la vie. Aussi le confier dans ses premiers pas à une autre personne, ou à une structure qui s’en occupe, est un moment très important. La séparation est un passage difficile. Tout doit être fait pour que le petit enfant soit sécurisé, stimulé, sociabilisé. Les psychopédagogues affirment que tout se joue avant 2 ans. L’enfant décrypte toutes les émotions, tous les encouragements qui l’aideront à grandir, à prendre confiance mais aussi à maîtriser son langage, à assurer son développement corporel, à communiquer avec le monde qui l’entoure, en particulier avec d’autres enfants. Par sa conception et grâce à la formation des personnels qui y travaillent, la crèche fournit une réponse adaptée à toutes ces exigences. Elle permet aussi aux familles de disposer d’un service de garde leur permettant de pouvoir vivre leur vie professionnelle et de gérer leurs horaires au mieux. Signalons également la présence de 18 assistantes maternelles agréées sur la commune qui offrent une offre de qualité pour plus d’une quarantaine de places. L’accueil à la carte est assuré sur Clohars.

6

lante !

lle Une be te réussi
De nouveaux espaces pour davantage de confort La structure inaugurée a connu également de nombreuses transformations permettant d’améliorer le confort des enfants. Désormais les espaces de regroupement et de motricité des petits et des plus grands sont séparés. Deux nouvelles salles pour les plus grands ont vu le jour : l’une pour les repas et l’autre pour les activités éducatives. Trois nouvelles chambres ont également été créées. Les parents disposent maintenant à leur arrivée d’un local à poussettes et le personnel d’une salle réunion ainsi que d’une nouvelle buanderie. La crèche est non seulement plus grande mais surtout plus fonctionnelle. Un excellent financement

et 4 nouveaux emplois L’emploi est aussi gagnant dans cette opération. Améliorer l’accueil, développer les services, et contribuer à l’emploi voici un tiercé gagnant. Il est d’autant plus satisfaisant que les financements de cet équipement ont été exceptionnels. Au final, les subventions couvrent les 2/3 des dépenses. Le montant total des travaux et du mobilier est de 429 100 € hors taxes. Les subventions sont de 275 420 € HT, pour un financement de la commune de 153 680 €. L’état a contribué à hauteur de 60 000 €, le conseil général pour 37 600 €, la région pour 85 820 €, et enfin la CAF pour 92 000 €.

7

Lancement du lotissement de Kerambellec !
Le 7 septembre 2011, le Maire de la commune et Georges Kergonna, Président de l’OPAC de Quimper Cornouaille, en présence de Mickaël Quernez, Vice-Président du Conseil Général et des membres du conseil municipal, ont posé la première pierre de l’opération de construction de 28 logements semi-collectifs sur le site de Kerambellec, rue des dentellières. Cette pose marque le lancement d’un vaste programme de 92 logements situés en entrée de bourg. Ce quartier permettra d’offrir une possibilité d’habitat aux nouveaux ménages souhaitant s’installer sur la commune, à proximité des services de proximité.

Outre les logements semicollectifs le programme comporte 48 lots libres, 18 logements en location accession. Deux parcelles de 2968 m2 et 3553 m2 destinées à l’habitat groupé restent également disponibles. Les 28 logements semi collectif sont des T3 et T4 allant de 67 à 77 m2 habitables. Ils disposeront de panneaux solaires pour la production d’eau chaude ainsi que de récupérateurs d’eaux pluviales. Chaque logement est équipé d’une isolation thermique et acoustique renforcée, de chauffage électrique par radiant, de menuiserie aluminium avec double vitrage, etc… L’ensemble de ces prestations permettant de garantir au futur locataire un logement labellisé HPE. Les loyers, hors APL, seront compris entre 300 et 400 €. Logement en location accession : une formule souple Pour les candidats à l’accession, l’acquisition d’un logement avec l’OPAC est souple et intéressante financièrement. L’OPAC leur offre une assistance pour déterminer leur capacité de financement pendant 4 ans, ce qui leur laisse le temps de vérifier le bon équilibre de leur budget avant de finaliser l’acquisition de leur résidence. De plus, leur logement pourra bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant 15 ans et le bénéfice d’un taux de TV à 5.5% au lieu de 19.6%. Au cours des 4 ans, la redevance versée à l’OPAC est assimilée à un loyer mais comprend également une fraction dite « d’épargne », qui constituera des acomptes sur le prix initialement fixé. Les loyers qui s’échelonnent de 650€ à 700€ sont sensiblement équivalents à des remboursements de prêts futurs.

8

Une démarche volontaire et ambitieuse
Pourquoi un nouveau quartier ? Commune littorale et proche des agglomérations de Lorient et de Quimper, la commune de Clohars-Carnoët subit une pression foncière importante. L’attractivité touristique du secteur accroît la demande en résidences secondaires, principalement dans les hameaux du Pouldu et de Doëlan. Jusqu’à présent, l’urbanisation successive de nouveaux secteurs a permis de répondre à la demande en terme d’habitat au gré des opportunités, mais au détriment de la cohérence du tissu urbain. Aujourd’hui, l’équipe municipale a décidé d’engager des études préalables afin de vérifier l’opportunité de l’ouverture à l’urbanisation du secteur Sud du bourg. Ce projet doit permettre de répondre aux attentes de logements d’une population variée, principalement en résidence principale, dans un cadre de vie préservé et d’adapter les équipements publics en conséquence tout en limitant la déprise agricole. L’ambition est également d’impulser une démarche forte d’urbanisme durable afin de répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux d’aujourd’hui. Qu’est ce qu’une zone d’aménagement concerté ? La Zone d’Aménagement Concerté est une procédure d’urbanisme opérationnel qui permet à la collectivité ou à son concessionnaire : > d’aménager des terrains à bâtir, > de créer des équipements d’infrastructures ou de superstructures, > de créer des espaces publics. Elle permet également : > de maîtriser le rythme de création de logements, > de maîtriser le foncier, > d’assurer un projet urbain d’ensemble, > de financer des équipements d’infrastructure et le cas échéant de superstructure, > d’adapter un programme de logements par rapport aux besoins, > de maîtriser les coûts d’aménagement, > d’assurer une démarche concertée.
Les étapes du projet

Par délibération du 16 décembre 2008, la municipalité a lancé une procédure de Z.A.C à vocation d’habitat. Le secteur initial d’étude portait sur une surface de 27 ha. Les études se sont déroulées de juin 2009 à février 2011. Les modalités de réalisation de la Z.A.C se sont faites à travers un comité de pilotage comprenant des élus, 2 membres du conseil des sages et accompagnés par les bureaux d’études. Deux ateliers ont aussi été menés avec la participation de cloharsiens volontaires. Une concertation a eu lieu lors de deux réunions publiques. Le périmètre, au vu des remarques et des besoins a été réduit à 17 hectares. Une exposition de plusieurs panneaux a été présentée dans le hall de la mairie. Des registres ont été mis à la disposition du public pour recevoir leurs remarques. Régulièrement le site Internet de la commune a relayé toutes les informations.

Le dossier de création a été approuvé par le conseil municipal le 8 juillet 2011. Le dossier de réalisation va pouvoir être mis en œuvre. La commission d’aménagement constitué d’élus fera le choix de l’aménageur dans les prochaines semaines après avoir lancé un appel d’offres. Ce dossier comprend le projet global des constructions, des équipements publics, des voiries, des chemins, des espaces verts, des aires de jeux, des réseaux etc…. L’indication des modalités prévisionnelles de financement de l’opération assorties d’un échéancier. Il peut compléter en autant que de besoin le contenu de l’étude d’impact. La durée prévisionnelle du projet prévoit un étalement des constructions sur une période de 7 à 10 ans soit en moyenne 30/35 logements par an.

9

Le périmètre opérationnel pressenti et le programme retenu répondent au besoin de la commune Environ 310 logements dont : • 16 % de logements locatifs sociaux (env. 50) • 14 % de logements en accession aidée à la propriété (env. 40) • 30 % de logements collectifs, intermédiaires ou groupés en opération promoteurs (env. 95) • 40 % de lots en accession libre (env. 125) • Une offre commerciale de qualité et de proximité • Un espace éducatif et de loisirs
La densité est de l’ordre de 27 logements par hectare. Ce programme répond aux objectifs du SCoT du Pays de Quimperlé et du PLH de la COCOPAQ.

Les enjeux d’Urbanisme Durable retenus Formes urbaines • Economiser l’espace • Proposer une offre de logements diversifiée respectueuse de l’identité du centre ville Fonctionnement social et usages • Accueillir une population diversifiée en résidence principale • Créer une nouvelle centralité en connexion avec les commerces du centre ville • Développer des espaces et équipements générateurs • de lien social Eau •
• • Gérer la modification du fonctionnement hydraulique du site Préserver la qualité de la ressource et des milieux récepteurs Réduire les consommations

Déplacements • Intégrer les orientations de l’étude de déplacement proposant de nouvelles voies structurantes • Sécuriser les connexions aux voiries existantes (RD24) • Réduire les déplacements courts en voiture • Développer une trame dense de liaisons douces s’appuyant sur le réseau de chemins existants • Veiller à l’accessibilité handicapés dans les secteurs les plus pentus Paysages et biodiversité • Réduire la consommation d’espace rural • Préserver les haies et boisements existants • Créer des espaces verts économes en entretien • Créer un cadre de vie confortable et agréable Energie • Concevoir le quartier pour favoriser une bonne orientation des constructions • Inciter à la performance énergétique des constructions • Favoriser l’usage des énergies renouvelables

10

11

Bilan de l’été : le public était au RDV !
L’activité de l’office de tourisme est un outil très intéressant pour connaître la fréquentation touristique sur notre commune, même si celle-ci ne suffit pas à estimer la totalité des estivants : certains n’ayant jamais recours aux services de cet office, d’autres y poussant plusieurs fois la porte. Le personnel permanent assure l’accueil des personnes de passage ou en séjour, mais également les réservations pour différentes compagnies maritimes et les inscriptions diverses. Une hausse des accueils a été constatée en juillet (+ 15 %) et en août (+ 20 % ) due en partie aux conditions météorologiques peu propices à la baignade poussant à la recherche d’activités, mais aussi à une offre importante de loisirs et de découvertes. Quelques indicateurs sur la population fréquentant notre office  : Les cinq premières régions présentes sur Clohars : Ile de France, Bretagne, Pays de la Loire, Rhône-Alpes, Basse Normandie; les principaux pays étrangers : Royaume Uni, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Espagne. Le pavillon bleu reste une carte de visite notable pour nos visiteurs étrangers. En sollicitant le classement de Clohars-Carnoët en station classée de tourisme, le conseil municipal souhaite affirmer sa volonté de développer le tourisme de qualité sur son territoire.

BILAN SPORTIF
Le programme sportif était encore une fois bien garni cette saison puisque, tous les week-ends de début mai jusqu’au 15 août, une animation ou une compétition ont été organisées sur notre commune par le service des sports ou par les associations. Le programme gratuit : « FAITES DU SPORT » à la plage, animé par le service des sports, a connu, malgré une météo peu clémente, une bonne fréquentation. Les structures de plages, à chaque fois qu’elles ont pu être montées, ont toujours reçu un accueil chaleureux, surtout du jeune public. Le seul point regrettable pour cette animation, c’est l’annulation de plusieurs dates en raison des mauvaises conditions météo. Un grand merci à tous les commerçants de la commune pour leur partenariat dans les tournois de fin de semaine. Le « PASS NATURE » pour sa seconde année d’existence, a connu quelques modifications cet été. En effet, le bilan de la première saison nous a amené à proposer une plus grande flexibilité dans les adhésions  : En plus du «  PASS NATURE  » complet 6 disciplines (au lieu de 5 en 2010), un forfait 3 disciplines a été créé ainsi qu’une possibilité d’adhérer à une seule journée. La sixième activité venue compléter le programme de la semaine est le Stand up paddle (surf avec pagaie). Le succès a été au rendez-vous pour le « PASS NATURE » version 2011 qui a enfin trouvé son public et connu une très bonne fréquentation avec un nombre d’adhésions doublé par rapport à 2010.

12

BILAN culturel
Le programme Un été à Kloar proposait à ce public estivant mais aussi aux Cloharsiens, un programme riche : Les Sorties de bains, couplant spectacles et marché sur la rue des Grands Sables ont rassemblé chaque dimanche entre 200 et 450 personnes, malgré une météo parfois capricieuse. Les «  Insolites  » ont connu des moments phares tels qu’ un Apéro-Opéra d’une grande facture grâce au contre-ténor Robert Expert. Les nuits étoilées ont été qualifiées d’exceptionnelles. Beaucoup aussi se souviendront du café-littéraire avec Emmanuel Todd. Côté art et patrimoine, les arts en balades ont comptabilisé plus de 4000 visiteurs appréciant la thématique « Un patrimoine à découvrir ». La Maison-Musée du Pouldu, qui rendait hommage à Paul Sérusier maintient ses bons chiffres de l’année dernière, avec 6000 visites depuis le mois d’avril. Mais la mention spéciale revient au site abbatial de St Maurice qui s’associait à l’année internationale de la chauve-souris et inaugurait la nouvelle visite du parc et de ses vestiges avec des audioguides. 9 949 visiteurs, Journées du patrimoine comprises, ont franchi les portes de l’orangerie, alors même que le site connaît un retour à une entrée payante.

Le Festival des Rias, enfin, clôturait cet été à Kloar, et si les chiffres sont là aussi un indicateur (+ de 5000 personnes en 3 jours à Riec, Moëlan et Clohars), la convivialité, la dynamique des associations partenaires telles que la bande du Rigolo, restent dans les mémoires. Cette dynamique associative est du reste à souligner : le Festival Raok L’and, le retour apprécié de la Fête des Goémoniers, les concerts classiques et bien d’autres encore…

13

Des jeux au parc St Jacques
Courant juin, les aménagements du parc Saint Jacques ont connu leur seconde tranche avec l’installation d’aires de jeux : une aire de jeux pour les petits de 3-7 ans et une deuxième pour les 7-12 ans .
Pour compléter ces traditionnelles aires de jeux, ont été installés des «body-boomers». Ce sont des appareils de fitness de plein air, de remise en forme intergénérationnels et ludiques, s’adressant davantage aux adolescents et adultes. Des tables de pique-nique ont également pris place dans le parc et reçoivent déjà les goûters d’anniversaire ! Des bancs seront bientôt installés près des jeux afin de permettre aux accompagnateurs de jeunes enfants de veiller sur eux dans de meilleures conditions. Le parc, après ces aménagements connaîtra sa dernière tranche de travaux avec un projet paysager sur la parcelle jouxtant la route de l’Isle. Tout ceci fera de cet espace, un lieu agréable et convivial où chacun pourra trouver la réponse à ses envies : promenade, repos, jeux avec les enfants, boules avec les amis, remise en forme.... A cela s’ajoutent les animations culturelles variées, déjà proposées dans ce lieu, permettant à beaucoup d’entre nous de découvrir ou redécouvrir la chapelle Saint Jacques et son parc.

14

rmis d’activités aura pe Une belle diversité rties so iens de faire des aux jeunes clohars rc Astérix, planète pa rs nouvelles cet été : ons joué les reporte av nsauvage, où nous ra , er m de k née kaya animaliers, randon à voile, ar ch , ée donnée palm t et shopping, es Br à lis Océanopo lo, ‘fais ton film’ où journée sur le Rigo s sketchs, concert nous avons créé de Poulfëtan… de à Quimperlé, visite uvert , nous avons déco Du coté de Rennes un  : le ng ention de jo ce qu’est une conv t des jongleurs venus en lieu où se rassembl ailleurs encore, pour et ce an Fr de toute la es ; nger des techniqu se rencontrer, écha pour participer à té nous en avons profi r des passionnés qui pa é un atelier encadr uiaméliorer notre éq nous ont permis d’ avec divers outils : ité libre, notre motric bâton du diable, , es su as diabolo, m hula hoop… orts, urs à la salle des sp Pendant quatre jo a circassienne nous Titoune, une artiste us no rque nouveau’, fait découvrir le ‘ci du sur une boule, faire , avons pu marcher ze pè tra du , du tissu, rouleau américain s de , le yc oc des balles, du mon s, des bolasses, acrobaties sur tapi tre … du diabolo, du théâ i camp a En juillet, un min une nouvelle rir uv permis de déco ain board activité : le mount jours et deux à Arzano sur trois in de mounnuits. Le projet terra depuis é nc tain board a été la un groupe r pa es quelques anné és qui ont créé de jeunes passionn bois du moulin une piste dans les ssé des fordu Roch et aussi pa initier des r oi mations pour pouv e… lin ip sc jeunes à cette di issant ! nd bo re ur Un mini séjo rEn Août, les cloha r tie ni s’i pu t on ns sie r ne on ou se perfecti up au surf et au stand t an ss pa en ut paddle to ng pi m ca au its deux nu rpa i ns ai et u ro du Ké vie tager les joies de la pe ou gr quotidienne de ut pe On . en vacances séjours dire que ces deux moauront été de bons et ité ments de convivial es un d’échanges entre je … et animateurs

15

70 ans de l’USC : une journée mémorable !

Les bénévoles et dirigeants récompensés
Le samedi 2 juillet 2011, l’US Clohars a organisé « ses » 70 ans en regroupant joueurs, dirigeants, supporters et bénévoles d’hier et d’aujourd’hui. L’histoire des « damiers », riche d’anecdotes et de péripéties, se confond souvent avec l’histoire de la commune. Le club de football, dont la date exacte de création reste toujours en débat, est resté pendant très longtemps l’un des rares loisirs, sinon le seul, pour les habitants de la commune. Clément Cariou a captivé l’assistance en racontant une partie de cette histoire (cf. discours). Un hommage particulier a bien sûr été rendu à son Président emblématique de 1954 à 1980, René André. Un grand merci aussi à Serge Malcoste actuel président, pour son implication dans cette journée réussie. La journée a donc commencé par une exposition de photos et maillots à la salle des sports. Les anciens, à travers les galeries de différentes époques du club, ont pu se remémorer les bons et mauvais moments et se rappeler au souvenir de ceux qui ont disparu et marqué l’histoire de l’USC. Cette exposition a permis aux plus jeunes de découvrir cette histoire dont ils s’inscrivent aujourd’hui dans la continuité.

16

Toutes les générations de l’USC réunies
Après les discours du Président de l’USC, du Président de la ligue de Bretagne, du Président du district du Finistère Sud et du Maire, plusieurs fidèles des « jaunes et noirs » ont reçu la médaille du club avec beaucoup d’émotions. Des compétitions amicales de l’école de football aux vétérans ont été organisées dans l’après midi au stade de Kerjoseph pour finir par un match senior entre les cloharsiens actuels et ceux n’évoluant plus au sein du club. Un dîner à la salle des fêtes a clôturé les festivités dans la très bonne humeur jusqu’à très tard dans la nuit … On se donne rendez-vous dans 10 ans avec la suite des aventures de l’USC. Allez les « damiers » !

17

USC 1941/1945 : Témoignage de Clément Carriou
J’avais 13 ans, alors que les allemands occupaient nos bourgs, et que la seule distraction c’était le foot. Une Poignée de courageux décident de prendre en main l’union Sportive Cloharsienne, avec comme Président Guillaume Bernard, aidé par le vicaire Bihan-Poudec, originaire du Finistère Nord. Il y avait comme dirigeant les gars du bourg : Ernest Marion dit la Cane, Albert Guillou (père de Daniel Guillou), Lili Thomas (coiffeur), Pocher, Benjamin Delliou, Pierre le Meur, Albert Le Doeuf qui avait la tâche ingrate de faire l’arbitre du centre, Julien Delliou qui fut secrétaire de l’USC. Le capitaine de l’USC c’était Alexandre Goësin dit Caporal, Julien le Corre et Raymond Guillou qui avaient opéré à l’USQ niveau au-dessus de Clohars, il y avait aussi Etienne Olichon qui avait plutôt l’air d’un rugbyman (son adversaire sortait du terrain toujours en boitillant), les frères Portier Marcel et Maurice du Pouldu/Joseph Henoff, les deux frères Delen, les deux frères Le Maout Henri et Jérôme, les Brangoulo, Jean Audren le goal, Julien Delliou Kervélan, tireur de pénalty (très adroit il n’en a raté aucun), Julien Audren enrôlé dans la résistance, préparateur de pharmacie à Clohars et tué sur le front de la Laïta alors qu’il n’avait que 23 ans… Il y avait de belles empoignades entre Moëlan, Trégunc, la fleur d’ajonc de Pont Aven, l’Avant Garde Quimperloise (ancêtre du FCQ), ainsi que Guidel qui était renforcé par des Lorientais réfugiés à Guidel afin d’éviter les bombardements de Lorient. Clohars aussi avait récupéré des bons joueurs comme Priol et Jo Merrien, venus aussi de Lorient. Il y avait des supporters indésirables sur la touche : les allemands qui occupaient le groupe scolaire… Ils emmenaient un banc, assis où est montés à la tribune et encourageaient l’équipe locale, ne sachant pas que sur le terrain il y avait un joueur qui s’était évadé d’Allemagne soi-disant libéré ! Pour les douches, il n’y en avait pas, seul un lavoir situé à 80m servait de décrassage et à laver les godasses. Après cette période des plus jeunes prirent le relais avec Henri Tromeur comme capitaine et nous avons fait ensemble plusieurs saisons.

18

Médiathèque : Elle s’appellera Robert Badinter
Vendredi 8 juillet, lors du Conseil Municipal, le nom de la future médiathèque a été dévoilé. De prime abord, on pourrait se demander la raison qui a poussé l’équipe municipale à nommer ce nouvel équipement culturel, Robert Badinter. En fait , il ne s’agit en rien d’un hasard. En effet, cet homme, Sénateur, Garde des Sceaux, a entretenu par le passé, des liens très forts avec notre commune. Nous vous laissons découvrir ce qu’écrivait Robert Badinter dans « L’abolition » : « Paul Guimard et sa femme Benoîte Groult nous avaient offert l’hospitalité dans leur demeure proche de Lorient. Ils étaient partis en Irlande. Nous étions seuls, Élisabeth et moi, dans cette petite maison de douanier en granit, accrochée à la falaise dominant un port. Un jardin de curé prolongeait la terrasse. Il éclatait d’hortensias et de roses en ce mois d’août. Les bateaux de plaisance ou de pêche étaient ancrés en contrebas. Je les voyais glisser, à l’heure de la marée, vers l’océan qui se découvrait à l’extrémité de l’anse. Nous étions merveilleusement au calme. C’est là, sur la terrasse, que j’écrivis mon discours ou, du moins, la première version que je devais retoucher, comme à mon ordinaire, presque obsessionnellement, jusqu’au moment de le prononcer. Ce texte ne me coûta ni effort ni angoisse. Les phrases s’alignaient presque spontanément sous la plume. De temps à autre, je levais les yeux vers la mer. Mon regard s’accrochait à une voile qui tressaillait sur le ciel. Tout respirait la douceur de la Bretagne en été. Je souriais et me remettais à l’ouvrage. Le temps de l’abolition était venu ». C’est en effet dans notre petit port de Doëlan, que Robert Badinter a commencé à travailler sur son projet d’abolition de la peine de mort, discours qu’il prononça à l’Assemblée Nationale le 17 septembre 1981. Il nous est apparu évident, que nous devions marquer notre commune de cette empreinte forte, en honorant un élu de la République dont les convictions et les combats ne pouvaient que résonner favorablement à nos oreilles. Contacté par courrier, le Sénateur Badinter nous a immédiatement répondu qu’il serait très heureux de venir inaugurer cette médiathèque !

Petit rappel de la carrière de R.Badinter : Avocat et homme politique, il a défendu devant le Parlement des textes portant sur la suppression de la Cour de Sûreté de l’Etat, les tribunaux militaires. Il est également à l’origine de la loi 81-736 du 4 août 1981 qui dépénalisait les relations homosexuelles, rédacteur du nouveau Code Pénal, il fut président du Conseil Constitutionnel de 1986 à 1995.Il fit enfin adopter la loi sur l’abolition de la peine de mort le 30 septembre 1981. Nous sommes donc très honorés de baptiser notre médiathèque du nom de : Robert Badinter.

19

Un compagnon du goût à Kloar

C’est avec beaucoup de plaisir et de fierté que notre commune a appris qu’elle comptait parmi ses artisans un « compagnon du goût ». Cette récompense est la reconnaissance d’un savoir-faire, d’une qualité mais aussi d’un accueil. Jean-Claude Gueguen est le seul détenteur de cette distinction dans le sud Finistère. C’est en 2000 qu’il se saisit de l’opportunité d’ouvrir sa propre boucherie à Clohars-Carnoët. Après son apprentissage, c’est à Vannes, chez Mr Le Dru, artisan reconnu, que Mr Gueguen fait ses débuts de carrière; cette expérience fut pour lui très formatrice et très riche. Un passage sur Lorient et le Faouët précédent son installation rue Pierre Jacob. Ces différentes expériences professionnelles lui ont permis d’acquérir une maîtrise de son art et un goût du partage. Apprenti à ses débuts, Jean-Claude a à coeur de transmettre un savoir-faire, et c’est pourquoi il a souhaité former des jeunes que l’on retrouve aujourd’hui dans son équipe de 5 salariés.

Cette équipe a désormais un outil de travail de qualité, en effet le magasin a connu de grandes modifications à l’intérieur mais aussi à l’extérieur ; cet embellissement, et les choix opérés répondent à une demande actuelle et ont valorisé cet établissement de qualité. Le chaland ne s’y trompe pas ! Cet été, Mr Gueguen et son équipe ont tenu à partager ce titre avec leurs clients. Clients qui ne se limitent pas à notre commune ; nombreux sont les connaisseurs qui ont fait le choix de faire des kilomètres pour trouver un accueil aussi professionnel que chaleureux.

Clohars-Carnoët a la chance de pouvoir compter sur un tissu de coMmerces de proximité de qualité. N’hésitons pas à pousser leurs portes pour découvrir des professionnels passionnés. 20

T.B.K. (Tro Bro Kimperle)
Le réseau de transport du Pays de Quimperlé mis en place par la COCOPAQ, relie toutes les communes à Quimperlé et permet de se déplacer facilement dans le centre-ville. Les lignes du réseau TBK sont ouvertes à tout type d’usager sans distinction de motif de déplacement. Tout usager doit être muni d’un titre de transport lors de son déplacement. > Je voyage occasionnellement : 1 voyage : 1,20 € - ticket vendu dans le bus Tarification sociale : 0.60 € 10 voyages 10 € - vendus à l’agence 30 Boulevard de la Gare à Quimperlé > Je voyage régulièrement : Carte mensuelle vendue à l’agence De 4 à 12 ans 15 € De 12 à 25 ans 30 € Plus de 25 ans 35 € Tarification sociale 17 € > Carte annuelle vendue à l’agence De 4 à 12 ans 90 € De 12 à 25 ans 140 € Plus de 25 ans 300 € Tarification sociale 150 € La tarification sociale s’adresse aux bénéficiaires du RSA, de l’AAH, chômeurs, CMU, minimum vieillesse. Renseignement à la mairie de résidence. Pour tout renseignement : Réseau TBK 30 boulevard de la gare 29300 QUIMPERLE 02.98.96.76.60 www.t.b.k.fr > Horaires d’ouverture de l’agence : Du lundi au vendredi 8H30 à 12 H et de 14 H à 18 H Le samedi (1er et dernier du mois) de 9H à 12 H Le carnet des horaires est disponible en mairie.

Concours
Cette année, le concours des maisons fleuries a vu deux de ses candidats sélectionnés pour concourir au niveau intercommunal : Mr Coiffier route de Saint Maudet et Mr et Mme Le Guennou pour le fleurissement de leur camping de Keranquernat. Ces derniers ont passé brillamment le niveau intercommunal et le jury départemental leur a décerné le deuxième prix. C’est la reconnaissance d’un savoirfaire et d’une passion qui valorisent l’accueil des résidents de ce camping mais aussi notre commune. Qui n’a pas remarqué, en passant rue des Grands Sables, le pignon recouvert de géraniums de Nicole ? Un remarquable travail !

L’ Agence Départementale d’Information sur le Logement
Vous cherchez à construire, acheter, vendre, louer, faire des travaux : l’ADIL vous propose un conseil complet et neutre sur le logement. Avant de vous engager, consultez l’ADIL, vous y trouverez gratuitement des conseils objectifs de qualité ; sur les financements, les contrats, les relations avec les professionnels, les assurances, la fiscalité, la copropriété, la location… « ADIL vous guide dans vos projets, mais elle n’agit pas à votre place. Son rôle exclusif est de vous informer et de vous conseiller. L’ADIL du Finistère dispose d’un centre d’information sur l’Habitat à Quimper au 23 rue Jean Jaurès téléphone 02.98.46.37.38 Fax 02.98.90.54.60 (www.adil.org/29/) Antenne de Quimperlé au 33 place St Michel chaque vendredi après-midi . Réception sur RDV 14 H – 16 H Réception sans RDV 16 H – 18 H

21

Tribune libre
COCOPAQ Une belle idée en mutualisant les services pour en diminuer les coûts. Mais, en lui imposant des structures identiques à celles des communes, elle est devenue une organisation lourde et onéreuse. Un fort sentiment de méfiance et d’incompréhension au regard des trop nombreuses embauches au sein de la Communauté et que dans le même temps les effectifs de notre commune continuent à progresser. Le service de ramassage des ordures ménagères s’est dégradé et la taxe d’enlèvement a très fortement augmenté. COCOPAQ - RESEAU BUS Les bus sont vides. La faible densité de la population qui touche l’étendue du territoire traduit une inquiétude sur la fréquentation du réseau. Quel avenir ? La contribution financière annuelle a été portée à 3,5 millions ! Le versement transport par les Entreprises taxées sur les masses salariales pèsera lourdement sur leurs budgets. ECONOMIE Qui veut dépenser plus ? Nos collectivités locales gagnent haut la main ce concours, avec un rythme de progression déraisonnable de leurs dépenses. La vie de notre collectivité municipale, c’est aussi le contrôle attentif des dépenses, dont la croissance excessive que nous connaissons depuis trois ans, limitera les capacités d’investissements et obligera à majorer la pression fiscale. ECONOMIE – TOURISME - ENVIRONNEMENT Les échancrures de Doélan marient poésie et pêche côtière, la station du Pouldu avec pignon sur Ria et Océan, le site de Saint-Maurice dans le cadre enchanteur de la forêt … notre commune est un territoire fortement touristique. Ce tourisme contribue à la création de richesses (emplois, fiscalité locale …). Dans cette démarche, nos professionnels réalisent de nombreux investissements. Grâce à l’animation des commerçants, chacun retrouve à Doëlan l’ambiance plaisante des ports. L’étroitesse de la rue de Keruster crée un réel danger. Nous saluons l’initiative des sorties de bains et du marché nocturne au Pouldu. Il semble que la place Gauguin donne insatisfaction, ceci par manque de concertation. Un espace triste. Dommage que les fleurs et les bancs ne soient arrivés qu’après la saison ! INCIVISME …. Une journée à la plage sans le toutou est impensable pour certains. Sauf que les animaux qui doivent rester nos amis ne sont pas les bienvenus. Des arrêtés existent, comment les appliquer ? Voir ses enfants jouer avec les mégots dans le sable, et … 10 années pour se désagréger ! Pourquoi ne pas réserver une plage non-fumeur (cela se fait ailleurs) ! Il ne faut donc pas mégoter sur les moyens à mettre en œuvre. Pourquoi ne pas remettre en place la journée de l’environnement initiée en 2003 pour une prise de conscience de chacun, en la consacrant au nettoyage des fossés et accotements sur notre commune et qui avait permis, (dans un rayon de moins de 3 kms autour du bourg), le ramassage de 9 m3 de détritus, boîtes de conserves et bouteilles ! Evitons de polluer les champs par des jets … car nos cultivateurs en sont également victimes. OUBLI ou CENSURE ! Le guide des Associations permet de contacter les acteurs de toutes les Associations locales. Mais voilà, plusieurs d’entreelles sont portées disparues ! Elles existent toujours et sont pourtant bien connues des Cloharsiens pour leurs actions. Une municipalité de gauche faisant appel à la CENSURE ? Vos Elus sont à votre écoute, n’hésitez pas à les contacter : Catherine Trévarin, Françoise Robino (06 79 21 91 55), Jeannine Stephan, Francis Jégou (06 88 78 78 54)

Nos collectivités locales malmenées… Les élections sénatoriales qui viennent de se dérouler ont conduit à un changement de majorité. Ces résultats traduisent un malaise profond des collectivités locales. En effet, les électeurs chargés de désigner les sénateurs sont des élus locaux issus  des communes, des départements et des régions. Ce phénomène est particulièrement frappant dans le Morbihan. Traditionnellement à droite, les élus de ce département ont émis un vote de protestation. Ils ont désigné, contre toute attente, 3 sénateurs de gauche. La vérité est que la coupe est pleine. Depuis plusieurs années, nos territoires connaissent un désengagement permanent de l’Etat qui réduit chaque jour un peu plus les services de proximité. Dans le même temps, les charges des collectivités augmentent, tandis que leurs financements sont en baisse constante. Jour après jour, la liste s’allonge : fermeture des tribunaux d’instance, fermeture de services hospitaliers, suppression de 80 000 postes à l’Education Nationale, réduction des horaires d’ouverture des bureaux de Poste, réduction des effectifs de gendarmerie... Tous les secteurs sont frappés  : Justice, Education, Santé, Sécurité … A ces coupes sombres, s’ajoutent un mépris des collectivités locales. Leurs dotations sont gelées jusqu’en 2014. Cela se traduit par une baisse de recettes pour des milliers de commune car la population augmente. Pour Clohars, cela représentera une diminution de 80 000 € de ses recettes annuelles. Il faut aussi y adjoindre la disparition des services d’aides aux collectivités. Les services d’assistance aux travaux de voirie, d’assainissement et des travaux portuaires sont définitivement supprimés. Il faut désormais payer des entreprises privées pour ces services, alourdissant d’autant nos charges locales. De leur côté, du fait de la suppression de la Taxe Professionnelle, les conseils généraux et les régions ont vu leur capacité de financements remise en cause tandis que leurs charges sont en augmentation importante. Leurs subventions d’aide aux projets d’investissement des communes en sont affectées. Elles ont baissé au plan national respectivement de 11 % et 14 %... A Clohars les subventions pour la caserne des pompiers ont dû être différées à 2014, retardant d’un an le chantier. Rappelons ici que les collectivités locales réalisent 71 % des investissements publics en France et que leurs budgets ne peuvent être déficitaires, du fait de leurs règles comptables. Elles ne sont pas responsables des déficits de l’Etat. En voyant leur capacité d’agir se réduire de plus en plus et en constatant la réduction continuelle des services rendus à la population les élus locaux ont clairement signifié leur désaccord. Groupe de la majorité « Kloar un nouvel horizon »

22

Transport à la demande : l’association ASAPI
L’accompagnement des personnes isolées à démarré… Enfin ! Pourrait-on dire, puisqu’il y a un moment déjà que le projet a été amorcé.
En effet, il a fallu beaucoup de temps et déployer beaucoup d’énergie. Les premières discussions ont eu lieu au Conseil des Sages le 15 juillet 2009 sur une suggestion du Conseil Municipal et du CCAS en raison de demandes émanant de personnes isolées sans moyen de locomotion. Une association a alors été créée en mai 2010 dont le seul but était le transport des personnes isolées. C’était sans compter sur des règlements administratifs complexes et exigeants à propos du transport public. Il a donc fallu modifier les statuts et le nom de l’association. En mars 2011 est née l’Association Solidaire d’Accompagnement des Personnes Isolées, l’ASAPI. Elle se donne pour but de permettre aux personnes isolées résidant sur la commune de Clohars-Carnoët, SANS MOYEN DE LOCOMOTION, de participer aux activités organisées sur la commune et les communes avoisinantes: marchés, courses, expositions, concerts, repas, visite à quelqu’un, rendez-vous chez le coiffeur, chez le médecin,…à la condition d’adhérer à l’association. L’adhésion a été fixée à 5 € en 2011. Ce montant est modique pour permettre une large adhésion. Par ailleurs il est toujours possible de faire des dons à l’association… Sont exclus du service les personnes bénéficiant : > Des transports sanitaires pouvant être remboursés par la Sécurité Sociale ou les mutuelles > Du transport TAD de la COCOPAQ : personnes de plus de 80 ans, personnes lourdement handicapées > Les mineurs non accompagnés. Pour quelle (s) destination (s) ?  Les accompagnements peuvent se faire à l’intérieur de la commune et sont limités aux communes limitrophes: Quimperlé, Moëlan, Guidel.    Par qui ? Ce sont des Cloharsiens bénévoles, adhérents de l’Association, détenteurs d’un permis de conduire, volontaires pour ces accompagnements, et qui s’engagent par la signature de la « charte du conducteur » de l’ASAPI. A ce jour on compte une douzaine d’accompagnant(e)s. De nouvelles candidatures seront bien accueillies car plus il y aura de bénévoles plus la répartition des missions sera facile. Par quelS moyens ? Essentiellement grâce au véhicule offert par les commerçants de Clohars et Guidel à la municipalité et mis à la disposition de l’Association par celle-ci par le biais d’une convention. Ce véhicule est déjà utilisé par le Balafenn. Les assurances du véhicule, des chauffeurs et des personnes accompagnées ainsi que le carburant sont pris en charge par la commune. Quand ? LUNDI ET JEUDI > Après-midi de 14 h à 19h MARDI ET VENDREDI > Matin de 8h30 à 12 h. Hors vacances scolaires Ces plages horaires sont celles laissées disponibles par le Balafenn. D’autres horaires s’ouvriront peut-être en fonction des demandes.   Comment faire ? Les personnes intéressées doivent appeler la mairie au 02 98 71 53 90 au plus tard dans la demi-journée précédant l’accompagnement souhaité. Elles doivent indiquer leur nom, prénom, année de naissance, numéro d’adhérent (sauf la première fois). Indiquer l’adresse précise (lieu-dit, nom de rue, numéro, et autre détail si possible). Indiquer le trajet souhaité, le retour, le jour et l’heure. Nous souhaitons que cette nouvelle association permette de développer la solidarité entre les Cloharsiens.

Pour tout contact : président André LE MOIGNE 06 88 74 91 46 asapi29@gmail.com

23

Agenda de Novembre à Décembre 2011
09/11 : Collecte de sang à la salle des fêtes 19/11 : Repas convivial - Amicale laïque du groupe scolaire 24/11 : Concert « Cœurs de Crimée» - Eglise du bourg - 20h30 26/11 : Repas de l’APEL de l’école Notre Dame - Salle des fêtes 02/12 : Concert LAMA - La Longère 03/12 : Téléthon - Association ABC - Salle des fêtes 09/12 : Repas de Noël du personnal communal 18/12 : Marché de Noël au Pouldu 21/12 : Spectacle et goûter de Noël pour les enfants de Kloar Rendez-vous le 28 janvier 2012 pour les vœux du maire à la population.

Etat civil Juillet - Août - Septembre 2011
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Lilou LE CADET, Chiara CONDETTE, Glenn BOURVIC MOREAU, Telio LANDAT, Nino REINHARD et Nino FRANTZEN, Inès HERNIGOU. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Denise GARO veuve LE MEURLAY, Roland CHOQUER, Joseph KERVRAN, Philippe PORTIER, Odette GEORGEL veuve BOURGEON, Annic LUCAS épouse MERERE, Joseph LOZACHMEUR, Michel DE RONNE, Jacques BESNARD, Joël LUCAS, Jacqueline LE GALLIC, Jean ALLIOT, Daniel WOUTIERS, Emile LEVANNOU. Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à : Gaël DELAIRE et Virginie MARIOTTE, Yann CARADEC et Denise SCHALLE, Patrick LE FUR et Lénaïg LE CORR, Jean-Hugues LAFFAY et Claire MONY, Jocelyn PRADET et Karine LE ROUX-BONNAUD, Jean-Noël DAMASE et Audrey SOROMAN, Julien VION et Stéphanie MANDIN, Christophe ALBERTONI et Caroline AUDREN, Ludovic LE DéAUT et Agnès DRIOT.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr