Vous êtes sur la page 1sur 30

été 2011

N°13

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
Bienvenue à l’été 2011  ! Cette année, l’offre estivale va continuer de s’élargir. Une multitude de rendez-vous sont au programme. Il y en a pour tous les goûts et tous les publics afin de donner vie à notre commune et d’assurer son rayonnement : extension des soirées « Sorties de bains », balades musicales, feux d’artifices, fêtes associatives bretonnes, retour de la fête des goémoniers, apéro-opéra, cafés-littéraires, fêtes sportives, festival des arts de la rue avec les Rias, concerts. A ces moments festifs s’ajouteront de nouvelles offres. A l’abbaye St Maurice, des audio guides permettront une connaissance plus ludique et plus complète du site. Les Pass Nature changeront eux aussi… Cloharsiens et touristes pourront s’essayer à des activités de pleine nature à la journée ou sous forme d’abonnements. Signalons aussi le pavillon bleu international attribué à la commune, pour la 3° année consécutive, au vu des efforts faits, chaque année, pour les plages, leurs abords, leur surveillance et la qualité des eaux de baignade. Si notre regard se tourne légitimement vers l’été, il nous faut aussi évoquer les dossiers importants qui ont marqué la vie municipale de ces derniers mois. Ce numéro revient sur 2 d’entre eux  : la grille tarifaire pour la restauration scolaire et la future médiathèque. L’objectif de la grille tarifaire était d’assurer plus de justice sociale grâce à une tarification modulée qui soit simple et lisible. Cela a demandé plusieurs mois d’études prospectives et de nombreuses concertations inter-partenaires. En proposant des tarifs fixés entre 1€ et 3,5€ selon les revenus, contre 2,7€ pour tous aujourd’hui, l’objectif est atteint. Pour ce qui est de la médiathèque, le projet est maintenant arrêté. Vous en trouverez les principales caractéristiques dans les pages qui suivent. L’ancien magasin Shopi, rue Lannevain, va être totalement réaménagé et une seconde vie lui sera proposée. Chacun aujourd’hui s’en réjouit car c’est un nouvel élan qui sera donné au centre ville. Comme vous pourrez le constater, elle a été pensée comme un lieu de vie très ouvert. Nous souhaitons qu’elle accueille un public très large avec une mixité sociale et générationnelle. Conçue pour le plus grand nombre, elle s’imposera rapidement comme un espace essentiel dans la vie communale ! Une prochaine réunion, à la rentrée, vous présentera, en détail, ce futur équipement. La belle saison est là. A tous et toutes, je souhaite un été ensoleillé, chaleureux, festif et haut en couleurs ! Jacques JULOUX, Maire. Donemat d’an hañv 2011 ! Er bloaz-mañ, e talc’ho ar c’hinnig hañvel da ledanaat. Ur maread emgavioù zo war ar roll. Bez’ e vo anezho diouzh pep doare ha pep kevredig, a-benn reiñ buhez d’hon c’humun ha diogeliñ ar sked anezhi : astenn an nozvezhioù « Ezkouronkadenn », troioù bale sonadeg, tanioù arvest, gouelioù kevredigezhel breizhek, distro gouel ar vezhinaerion, digor kalon c’hoarigan, kafedioù lennegezh, gouelioù sportel, festival arzoù ar straed gant ar Rias, sonadegoù. Ouzhpenn ar prantadoù gouel-se e vo kinnigoù nevez. En abati St Maoris, sturlevrioù aodio a gevaraezo un anaoudegezh c’hoariekoc’h ha leunoc’h eus al load. Ar Potennoù Natur a gemmo int ivez... Kloariz ha troiadourion a c’hallo pleustriñ obererezhioù kreiznatur diouzh an devezh pe e rezh koumanantoù. Greomp ivez keal eus ar giton glas etrevroadel debarzhet d’ar gumun, evit an 3° bloaz lerc’h ouzh lerc’h, diwar wel ar strivoù sevenet, bep bloaz, evit an traezhennoù, an ardroioù anezho, an evezhiañ anezho ha heberzh an doureier kouronkañ. Mar par hon selloù gant abeg war an hañvezh, ret eo dimp ivez degas koun eus teuliadoù pouezus ar vuhez dinazel er mizioù diwezhañ-mañ. En niverenn-mañ e tistroer war 2 anezho : kloued ar feurbrizioù evit ar pretierezh skol hag ar vediaoueg da zont. Amkan kloued ar feurbrizioù oa diogeliñ muioc’h a yonez kevredigezhel bennozh d’ur feurbrizadur argeflen a ve eeun ha helenn. Meur a vizvezh studi dervantel ha kendoniadurioù etrekeveler niverus zo bet rekis. Gant kinnig feurbrizioù merket etre 1 € ha 3,5 € diouzh ar c’horvoderioù, ouzh 2,7 € evit an holl hiziv, emañ diraezet an amkan. Evit a sell ouzh ar vediaoueg, diferet eo bremañ ar raktres. An naouusterioù pennañ anezhañ a gavot er pajennoù a heul. An ezstal Shopi, straed Lannevain, a vo peuradaozet hag un eil buhez a vo kinniget dezhi. Laouen eo hiziv pep hini gant kement-se rak ul lañs nevez eo a vo roet da greiz kêr. Evel a c’hellot stadañ, ar vediaoueg da zont zo bet imbroudet evel ul lec’h bevañ digor tre. Hetiñ a reomp ma tegemero ur c’hevredig ledan mat gant ur c’hemmesk kevredigezhel ha remziadel. Ergrafet evit ar brasañ niver, degemeret e vo hi buan da egorenn bennañ er vuhez kumunel  ! Da geñver ur bodadur da zont, d’an distro, e vo kinniget deoc’h, dre ar munud, an aveadur-se. Erru eo ar vravamzer. D’an holl, e hetan un hañvezh heoliek, tommus, goueliaouek ha braslivek ! Jacques JULOUX, Maer.

Conception & illustrations : Service Communication de la mairie Imprimé par IBB

Directeur de publication : Jacques Juloux

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires

Brèves de Conseils
MEDIATHEQUE  : le Conseil municipal a donné l’autorisation au Maire de déposer le permis de construire. Les travaux devraient démarrer à l’automne. Un avenant a été passé au marché de maîtrise d’œuvre pour tenir compte de la réévaluation du coût des travaux, qui reste toutefois après les déductions des suventions, inférieur au million d’euros HT prévu initialement pour la collectivité. ZAC LES HAUTS DU SENECHAL : une cession gratuite, rue de Quillien, (parcelles AC 373, 373 et 375) a été autorisée pour permettre, à terme, une liaison piétonne dans le futur projet de ZAC. NOMINATION DE VOIES : de nouvelles dénominations de voies à Doëlan rive gauche et dans le futur lotissement de Kérambellec ont été validées. VOTE DES TAUX DE FISCALITE : le Conseil municipal a fixé les taux de fiscalité pour 2011 comme suit : Taxe d’habitation : 14.77% / Taxe sur le foncier bâti : 18.21% / Taxe sur le foncier non bâti : 40.22% L’augmentation des taux est de 1.5%. BUDGETS : les budgets 2011 ont été approuvés. EMPRUNT : un contrat d’emprunt de 2.16 M€, pour 2011 et 2012, a été signé par le Maire pour les travaux prévus au budget principal : extension de la crèche, construction de la médiathèque, requalification de la ZA de Keranna entre autres et au budget du port de Doëlan, avec la poursuite des transformations de mouillages forains en mouillages communaux. TRAVAUX CONCERNANT L’ACTUELLE USINE Capitaine Cook : le conseil municipal a donné un avis favorable lors de l’enquête publique lancée par la direction de l’usine pour le lancement de ces travaux qui consistent en une extension de son unité de production et de nouveaux locaux de stockage. INVENTAIRE DES ZONES HUMIDES COMMUNALES : le conseil municipal a approuvé l’inventaire des zones humides communales réalisé par le bureau d’études DCI environnement. Ce dernier a été validé par la Commission Locale de l’Eau le 20/06. SITE DE ST MAURICE : le conseil municipal a été informé du marché de fourniture d’audio-guides sur le site de St Maurice. Cet outil, remis au visiteur lors du paiement de son billet d’entrée, lui permet de bénéficier d’une visite guidée du parc, répartie sur 18 stations d’écoute. La visite dure entre 1h et 1.5h. Elle est disponible en plusieurs langues et en version adulte et enfant. Le lancement de ce nouveau support est prévu le 4 juillet. PARC ST JACQUES : le conseil municipal a été informé de la signature d’un marché de fourniture d ‘une aire de jeux pour enfants au parc St Jacques. Une aire de jeux est également prévue à la garderie du bourg. CRéATION D’UNE GRILLE TARIFAIRE POUR LA RESTAURATION SCOLAIRE : le Conseil municipal a adopté le principe d’une grille tarifaire pour la restauration scolaire pour plus de justice sociale. SOUTIEN AU RIGOLO : les élus ont voté un don de 2 500 € à la fondation du patrimoine qui reversera cette somme majorée d’un coefficient multiplicateur à l’association, pour la réfection du navire. Ces travaux sont également soutenus par la commune de Moëlan sur Mer et le Conseil Régional. PASS NATURE : cette opération, initiée en 2010, permettant aux amoureux de sports et de nature de pratiquer des activités durant l’été, est reconduite en 2011. TRANSPORTS : le Conseil municipal a autorisé le Maire à signer une convention cadre avec la COCOPAQ pour le financement des arrêts. La compétence intercommunautaire au titre des transports sera effective à la rentrée scolaire. MOTION SANS BOIS TROPICAUX DE FORET PRIMAIRE : le Conseil municipal a voté l’adoption de cette motion pour soutenir les habitants de ces forêts et lutter contre la déforestation. Les services municipaux s’engagent à ne pas se fournir en bois tropicaux qui ne seraient pas issus d’élevage. Par ailleurs, une notice d’information sera délivrée aux pétitionnaires de permis de construire pour les inciter à ne pas utiliser ces bois. SOUTIEN A LA LANGUE BRETONNE : le Conseil municipal a autorisé le Maire à signer une convention avec le Conseil Général pour permettre à l’école St Maudet, qui en a fait la demande, de bénéficier d’une heure par classe et par semaine durant 3 ans, d’initiation à la langue bretonne. 2 classes de maternelle sont concernées. La commune s’engage à prendre en charge la moitié des frais de ce dispositif.

Sommaire
Pages 4/5 : Budget prévisionnel 2011 Pages 6/7 : Principales réalisations en 2011 Pages 8/9 : Subventions 2011 Pages 10/11 : Step / Conseil des sages Pages 12/13/14 : Grille tarifaire / Education Page 15 : Questions à… Pages 16/17 : Pass Nature, Raid Nature, Lauréats 2011 Pages 18/19 : Médaillés Pages 20/21 : RDV culturels Pages 22/23 : Médiathèque Pages 22/23 : Brèves sociales / Brèves Urbanisme ommaire Pages 26/27 : Tribune Libre / Chapelle Ste Anne

S

3

Le Budget prévisionnel 2011
Le 13 avril dernier, le Conseil municipal a adopté les budgets communaux pour l’exercice 2011.
Ce vote est essentiel dans le fonctionnement de la collectivité : il traduit les intentions politiques de la majorité et témoigne des enjeux financiers liés au contexte budgétaire actuel. C’est une prévision qui autorise les engagements budgétaires inscrits. Sa réalisation n’est jamais complète. L’exécution du budget constaté en fin d’année constitue alors ce qu’on appellera le compte administratif. Les développements ci-dessous et les tableaux associés présentent le budget prévisionnel de la commune en fonctionnement et en investissement. Au titre des dépenses nouvelles, le budget 2011 inscrit les dépenses au titre du Plan Educatif Local et du soutien à l’apprentissage de la langue bretonne. Ceci s’est traduit concrètement par une augmentation de 7% des charges à caractère général des prévisions 2011, par rapport au budget 2010. En revanche, les dépenses de personnel restent stables et ne connaissent pas d’augmentation entre 2010 et 2011. Ceci traduit une forte volonté de maîtrise des dépenses, tout en maintenant un niveau de service accru à la population, avec la poursuite des recrutements (médiathèque). Les autres charges de gestion courantes augmentent de 1% : elles intègrent les subventions aux associations, au CCAS, au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ou à l’école privée qui restent stables, l’augmentation étant principalement due à la taxe transport de la COCOPAQ et à la taxe additionnelle sur la taxe de séjour, votée par le Conseil Général. Quant aux charges financières, elles sont en diminution du fait notamment de la baisse constatée en 2010 des taux d’intérêt et du recours à l’emprunt limité l’an passé.

Le Budget prévu en FONCTIONNEMENT
Le budget 2011, voté en équilibre dépenses-recettes, comme l’impose la loi, a été pensé dans un esprit de maîtrise des deniers publics  : le budget 2011 présente une évolution limitée à 2% par rapport à 2010. Toutefois, la collectivité est soumise à un certain nombre de contraintes et subit, au même titre que les ménages plusieurs augmentations telles que la hausse du prix des carburants ou des primes d’assurances. De même, les évolutions réglementaires imposent de nouvelles dépenses en termes de maintenance des machines et des bâtiments notamment.

4

Le Conseil municipal a voté une augmentation des taux de fiscalité locale de 1.5% pour permettre de à la collectivité de financer les investissements à venir et lui garantir une épargne nette solide en fin de mandature.

Le budget prévu en INVESTISSEMENT
Après un début de mandature consacré aux études, voici le temps des réalisations. Le chapitre intitulé « immobilisations en cours » et relatif aux travaux , double entre 2010 et 2011 du fait du lancement de nouveaux chantiers. Il comprend notamment au titre des projets nouveaux : > L’extension de la crèche: 482 000 € > La construction de la nouvelle caserne: 200 000 € (phase I) > La Maison-Musée du Pouldu: ravalement et travaux muséographiques à définir selon l’étude: 30 000 € > La médiathèque : maîtrise d’œuvre et début des travaux : 521 000 € (phase I) > La requalification de la ZA de Keranna : 573 000 € Auxquels il faut ajouter les travaux voirie-réseaux : > Le Marché à bon de commande en voirie: 100 000 € > Les travaux rue des Grands Sables et de la place Gauguin : 320 000 € > La maîtrise d’œuvre pour les opérations de voirie (Grands Sables et Keranna) : 70 000 € > L’enfouissement de réseaux : 163 847 € > L’éclairage public : 29 900 €

Ces dépenses sont financées en majeure partie par les ressources propres de la collectivité, affectation du résultat de l’exercice précédent, amortissements, l’emprunt et les subventions des autres partenaires publics : Conseil Général, Conseil Régional, Etat, COCOPAQ. La collectivité a développé un réel effort pour pouvoir percevoir un niveau de subvention performant  et exceptionnel dans le cadre budgétaire actuel. L’objectif est atteint puisque le niveau de subventionnement prévu pour les équipements publics et la zone économique (crèche, Médiathèque, requalification Qualiparc) est de plus 50 %. Les recettes proviennent également de la taxe locale d’équipement et d’une partie de la TVA reversée par l’Etat grâce au FCTVA. En conclusion > le budget 2011 traduit la forte volonté de poursuivre les efforts pour assurer le développement de la commune tant en terme de services à la population qu’en terme d’attractivité économique et touristique, tout en ayant soin de conserver des finances publiques communales saines et préservées pour l’avenir.

5

Principales réalisations en 2011
2011 a vu le lancement de plusieurs chantiers. Le Kloar infos fait le point sur les premières réalisations.
Le Parc et la Chapelle St Jacques > 59 000 €
Le parc a été aménagé pour recevoir une aire de jeux pour les 2-12 ans, une aire sportive pour tous, et un espace de pique-nique. Une passerelle en bois sera édifiée par les services techniques. Il est également prévu d’y installer des bancs. Le parc devrait être terminée en 2012.

Place Gauguin > 85 000 €
La place Gauguin a été réaménagée en dalles de granit avec cheminement piétons en enrobé de synthèse. Des bancs sont également prévus, ainsi qu’un espace stabilisé pour accueillir le podium. Après l’été, c’est la rue des Grands Sables qui sera entièrement réaménagée pour un budget de 215 000 €.

Réalisations municipales diverses
Les services techniques ont travaillé depuis le début de l’année à : > La rénovation de 28 abris bus, durant 45 jours pour 1000 € > L’aménagement de 3 ronds-points, durant 35 jours pour 2500 € > La création de 13 placards pour la maison des associations, pendant 10 jours, pour 2500 € > La confection et pose de cache containers, pendant 25 jours pour 3200 € > La réalisation d’une clôture pour Amzer zo et à la rénovation du parc de l’ancien presbytère, durant 20 jours pour 8200 €

6

Prévenir les risques

--------------------------------------Coupon-réponse à envoyer au CCAS, mairie de Clohars-Carnoët :
Je soussigné(e) NOM.......................................... Prénom...................................... Né(e) le.......................................... Adresse …......................................................... …......................................................................
Les associations qui souhaitent se voir attribuée un placard dans la maison des associations peuvent en faire la demande auprès de la secrétaire des adjoints en mairie. L’attribution s’opérera en fonction du nombre de demandes.

Téléphone:........................................................... Demande mon inscription au registre nominatif du plan municipal Canicule 2011 de Clohars-Carnoët

7

Subventions accordées en 2011
SOCIAL-SOLIDARITES Croix Rouge à Quimperlé Secours Populaire à Quimperlé Le Secours Catholique à Quimper La Croix Bleue/Section à Quimperlé Ass° «Ker Déro» Maison de retraite à Moëlan Rêves de Clown à Guidel «Breizh 29» - Un bouchon, Un sourire A.D.A.P.E.I à Quimper V.M.E.H à Quimper Ass° des Accidentés de la vie à Quimperlé (FNATH) Ass° pour adultes et jeunes handicapés PEP 29 Ass° des paralysés de France à Quimper ADMR Crèche Halte garderie S/Total CULTURE -LOISIRS Cercle «Korollerien Laïta» Ass° Musique Traditionnelle Ass° Pointes et Jazz La Bande du «Rigolo» La bande du «Rigolo» - Subvention exceptionnelle Amis Chapelle ND de la Paix-Pouldu Ass° Mas LEJOS Ass° LAMA Raok l’hand TREUSKAS Collectif EGREGORE S/Total ENSEIGNEMENT-FORMATION Ass° Sportive/CES Moëlan Ass° Laïque Parents élèves CES Moëlan Am. Laïque du groupe Scolaire (Bourg Am. Laïque de St Maudet Foyer socio-éducatif Lycée Kerneuzec Lycée de Kerneuzec - Association sportive Foyer Socio-Educ. collège de Moëlan Comité départemental de la résistance et de la déportation - Rédéné Chambre des métiers du Finistère - Quimper Maison Familiale Rurale Questembert Maison familiale Rurale Landivisiau AFO BAT 22 à Plérin CFA Hennebont Ecole Diwan Quimperlé S/Total enfants 200 200 200 80 100 50 250 200 300 100 80 80 55 6 000 45 936 53 831 enfants 2 000 6 500 650 1 000 2 500 150 300 4 500 1 000 500 800 19 900 enfants 60 100 49 1 3 1 1 1 1 6 450 2 000 150 150 147 50 700 40 120 40 40 40 40 1 200 5 167

8

Comment sont décernées les subventions ? Les associations déposent un dossier de demande de subvention en mairie. Ceux-ci sont ensuite examinés et débattus dans les différentes commissions. Leurs propositions sont transmises à la commission fiance qui a fait des arbitrages lorsque cela s’est avéré nécessaire. Le Conseil Municipal enfin a délibéré sur les montants proposés.
SPORTS Union Sportive Cloharsienne - (Foot) Union Sportive Cloharsienne - 70 ans DOJO Moëlanais War Raok Kloar (Hand-ball) Club de Plongée (Kemperlé Act.Subaq) Trail St Maurice-Laïta Office Municipal des Sports Club Nautique du Pouldu Basket Amateur Cloharsien Le Volant Masqué Cloharsien L’Impulsion Cloharsienne Kérou Beach association O3C S/Total COMMERCE/TOURISME/ENVIRONNEMENT S.N.S.M. Station de Clohars Eau et Rivières à Guingamp SPA - Sté Prot. Anim. Concarneau Sté chasse «La Cloharsienne» Comité de développement des Agriculteurs Aven Laïta Bretagne vivante Fondation du patrimoine Office de Tourisme-Syndicat d’initiative Nuits étoilées S/Total AUTRES SUBVENTIONS Amicale du personnel communal TOTAL GENERAL SUBVENTIONS enfants 43 52 80 2 600 500 600 2 850 280 500 750 2 000 1 200 750 250 750 650 13 680

30 69

500 50 75 160 50 50 Cotisation 62 100 7 100 70 085

1 500 164 163

9

Station d’épuration : le projet avance

Le projet de la station d’épuration se poursuit selon le calendrier prévu. Le premier semestre a connu 2 échéances importantes : le dépôt du permis de construire et le passage en commission des paysages et des sites.

La commission des sites émet un avis favorable :
Les plans et la maquette montrant l’intégration paysagère de la station dans le site ont été soumis à la commission départementale de la nature, des paysages et des sites le 7 Avril 2011. Cette commission composée de 14 membres (architectes, géographes, paysagistes et élus), réunie sous l’autorité du secrétaire général de la préfecture, a émis un avis favorable pour 12 de ses membres (1 abstention, 1 vote contre). Une observation a été apportée sur la teinte de la toiture qui devra être anthracite. Plusieurs intervenants ont souligné la qualité de l’intégration paysagère du projet.

Le permis de construire est déposé :
Le permis de construire déposé en mars 2011. Il est en cours d’instruction. La réponse est attendue pour le 28 août au plus tard.

Les prochaines échéances :
> Début juillet : choix du bureau d’études de la maîtrise d’œuvre pour la station et les réseaux. Ce bureau d’études sera chargé de prévoir et suivre le chantier. Son travail débutera en septembre et durera jusqu’à la mise en service de la station en décembre 2013. > Début septembre : finalisation du dossier loi sur l’eau et de l’étude d’impact. Ces 2 dossiers, très importants dans le déroulement de la procédure de construction, correspondent à un état des lieux avant le début des travaux et établissent des projections sur la future situation une fois la STEP en fonctionnement. > En Septembre : il sera constitué un nouveau groupe de travail chargé de valider les propositions du bureau d’études. Une proposition a été faite aux riverains de s’y associer sous réserve qu’ils acceptent au préalable le site choisi.

10

Le conseil des sages en actions !
Le Conseil des Sages s’investit dans les relations intergénérationnelles.
Les sages ont mené et mènent encore des réflexions sur les relations entre les générations. Après avoir interviewé nombre des plus anciens de la commune, afin qu’ils nous content leurs souvenirs sur la manière dont on vivait dans leur jeunesse, ce qu’était la vie à Clohars, les sages ont collecté ces informations précieuses. Pour commencer à en faire bénéficier les plus jeunes, ceux des écoles primaires, des expositions d’objets anciens se sont tenues, en présence de sages qui ont pu expliquer leurs souvenirs. Une première exposition-débat a eu lieu en janvier, à la Longère pour les élèves de l’école du Bourg. La seconde opération s’est déroulée à l’école Notre Dame. Elle a été précédée d’une visite des enfants et des sages à l’Ecole d’Autrefois à Trévargan. Une troisième exposition-débat se tiendra en septembre à l’école de Saint-Maudet. Dans nos projets, nous renouvellerons cette opération l’an prochain, à nouveau vers les écoles mais aussi vers les structures d’accueil des anciens (Amzer so et Kerdero). Dans le cadre de nos discussions, nous réfléchissons également à ce que pourrait être une structure d’accueil non-médicalisée, pour personnes âgées, dans le cadre de la ZAC «  Les hauts de Sénéchal  ». Ce projet concerne les personnes qui se sentent moins aptes à rester dans leur maison, devenue difficile à entretenir, dans un habitat trop dispersé et qui souhaiteraient un environnement plus adapté à leur situation.

Accompagnement et transport des personnes isolées.
Beaucoup d’écueils et de difficultés ont retardé la mise en place de ce service. Mais avec l’association ASAPI (Association Solidaire d’Aide aux Personnes Isolées), cela devrait se mettre en place à la rentrée de septembre. Nous en parlerons plus longuement ultérieurement.

Noms de rues et numérotation.
La commission qui a en charge ce projet en est aujourd’hui à la quatrième tranche de ses propositions. > La 1ère tranche a concerné Doëlan rive gauche, elle est terminée. > La 2nde tranche concernant Porsac’h (de Langlazic à Toul-Douar) en est à la pose des plaques et la distribution des numéros de rues. > La 3ème tranche (Kéranguen et Quillien ) a été programmée et présentée à la commission municipale. > La 4ème qui va débuter ces jours-ci concerne la route de Moëlan et Lanmeur. En conclusion , ce ne sont là que quelques exemples d’actions parmi nos activités. Nous avons déjà communiqué et communiquerons encore sur d’autres sujets. Nous les développerons dans les prochains Kloar Infos. La venue de nouveaux membres renforcerait notre conseil et lui permettrait d’aller au-delà des réalisations actuelles et de traiter davantage de sujets.

Vous avez plus de 60 ans, vous êtes en retraite et vous résidez à Clohars-Carnoët. Si vous remplissez ces 3 conditions, contactez-nous ! Si vous-mêmes êtes intéressés, venez nous rejoindre. Pour cela contactez-nous par courrier ou téléphone à la mairie qui fera suivre. 11

Restauration scolaire : une grille tarifaire
Après un an de concertation, d’enquêtes et de simulations financières, un nouveau dispositif tarifaire pour la restauration scolaire verra le jour à la rentrée. Plus juste, plus lisible il permettra à chaque famille de payer le prix des repas en tenant compte de ses revenus et du nombre d’enfants vivant au foyer. D’un tarif unique actuel fixé à 2,7 €, quelques soient les revenus et la fratrie, on passera à une tarification modulée entre 1 € et 3,5 €. Le Kloar infos fait le point sur ce dossier.

Une réflexion large et étalée dans le temps :

Beaucoup de collectivités disposent de tarifs modulés. Leur mode de calcul sont très variés mais restent souvent compliqués, avec des amplitudes de tarifs rarement suffisantes pour permettre aux moins aisés de disposer de tarifs accessibles de plein droit. Ce constat n’est pas le notre, mais celui de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) du Finistère sud. Il fait suite à des études menées à la demande de collectivités, dont la Cocopaq pour ses centres de loisirs. Il en ressort plusieurs préconisations dont la mise en place d’une grille qui prévoit 7 tranches de salaires et une différenciation des tarifs selon le nombre d’enfants. Le principe de cette grille devrait être prochainement adopté par la Cocopaq. Clohars est la première commune de la communauté à l’avoir retenu. Plusieurs mois d’enquêtes et de concertation ont été nécessaires pour fixer des tarifs adaptés à la réalité des revenus et aux besoins des familles. Au total, 114 familles ont répondu à une enquête détaillée. Un retour exceptionnel et représentatif selon la CAF. Pour exploiter ces données et en débattre, une dizaine de réunions entre partenaires, élus et parents ont été initiées. Elles ont permis de cadrer le projet et de retenir des tarifs correspondant au mieux aux besoins identifiés et aux données financières recueillies.

Répondre aux attentes sociales et permettre à tous les élèves de pouvoir déjeuner
Cette grille tarifaire est basée sur 7 tranches de rémunérations (cf grille ci-dessous)

TARIF 1 TARIF 2 TARIF 3 TARIF 4 TARIF 5 TARIF 6 TARIF 7

12

-

-

-

Une tranche réduite (tarifs 1 et 2) : ces tarifs ont été établis de façon à aider fortement les 2 premières tranches de salaires correspondant aux familles ayant de faibles ressources. Le prix du repas varie de 1 € à 1.60 €, ce qui rend beaucoup plus accessible le service de restauration scolaire pour ces élèves. Une tranche médiane (tarifs 3,4,5) pour laquelle les tarifs diminuent ou évoluent de façon très limitée. Le repas sera facturé de 1,9 € à 2,9 €. Soit une variation ; en comparaison avec l’ancien tarif, de -0.80 € à +0.20 € Selon les données recueillies, 66% des familles seraient concernées par les tranches de 1 à 5. Une tranche plus haute (tarifs 6 et 7) pour laquelle l’augmentation restera tout à fait assurable avec des augmentations variant de + 0.40 € à + 0.80 €. Le fait de ne pas dépasser 3,5 € était une demande des parents. Elle a été respectée.

Il est également prévu un tarif pour les familles des enfants hors Clohars. Il ne pourra être inférieur au tarif en vigueur (2.70 €) et variera donc de 2,7 à 3,5 €. Actuellement 42 élèves extérieurs à la commune sont scolarisés dans nos écoles. Il a paru normal que l’effort de contribution des cloharsiens ne soit pas mobilisé pour les élèves extérieurs à la commune. Au final > Avec toutes ces mesures la facturation moyenne passera à 2,5 € contre 2,7 € jusqu’alors. Cela représentera une recette en moins de 0,2 € par repas. Rapporter aux 41 500 repas servis en 2010, cela génèrera un différentiel de 8300 € qui sera pris en charge par le budget communal. Rappelons ici que le prix de revient des repas est de 5,5 € (prestations, salariés, frais de fonctionnement). L’aide apportée par la commune aux familles passera donc de 2 € à 3,5 € par enfant selon les tarifs payés.

Brèves d’éducation
Travaux école Bourg :
Une 5ème classe a été ouverte à la rentrée 2010. Si dans un premier temps, un algeco a été envisagé, la réflexion menée ensuite avec les enseignants a permis de trouver une solution mieux adaptée au bien-être des élèves et correspondant au mieux au projet pédagogique de l’école. Une classe provisoire a donc été installée dans la salle informatique, en attendant la création d’une classe supplémentaire au 1er étage.L’école du Bourg bénéficie de nombreux locaux non affectés à l’enseignement du fait de leur vétusté. Il s’agit d’anciens logements d’instituteurs, actuellement inhabitables. La création d’une 5ème classe élémentaire dans les locaux existants contribue à valoriser le patrimoine. Les travaux de démolition de plusieurs pièces exiguës ont été effectués en mars et cet été, les travaux de rénovation, comprenant une salle de classe de 60 m², un sanitaire, une cuisine pour les enseignants, et le personnel seront poursuivis. L’enveloppe globale prévisionnelle est de 50 000 €. Les entreprises se sont engagées à travailler en juilletaoût afin que pour la rentrée de septembre, cette nouvelle classe, flambant neuve, soit prête pour nos petits écoliers et leurs enseignants, qui pourront alors retrouver un espace adapté à l’enseignement.

13

Brèves d’éducation (suite)
Travaux garderie St Maudet :
Les enfants sont de plus en plus nombreux à fréquenter la garderie située dans l’école du Bourg et la réglementation concernant l’accueil des enfants de moins de 6 ans, impose des espaces codifiés de 3 à 4 m² par enfant de moins de 6 ans. Ils sont 25 en moyenne tous les soirs. Dans cet objectif, des réunions de réflexion se sont engagées avec les enseignants afin de repenser l’utilisation des locaux de façon à libérer en rez-dechaussée un espace d’accueil pour la garderie. Cette réflexion aboutira sans doute dans les prochains mois à restructurer l’accueil des enfants dans la salle d’arts plastiques actuelle.

Travaux garderie du Bourg :
La première tranche de travaux d’agrandissement de la garderie du Bourg a été réalisée. Un réaménagement de l’espace bibliothèque a été organisé avec les enseignants, ce qui permet aux enfants de la garderie de bénéficier d’un espace plus convivial et mieux adapté à leur nombre. Le changement des portes et fenêtres ainsi que les peintures seront réalisées en régie par les services techniques durant les vacances scolaires. D’ores et déjà, et afin de répondre aux futures normes d’accessibilité des bâtiments publics aux personnes handicapées, l’installation d’un sanitaire adapté dans la garderie est prévue, et la création d’un autre sanitaire de ce type dans la cour des primaires est envisagée. L’an prochain, une réhabilitation totale de l’ancienne salle de cuisine située dans la garderie primaire est programmée, afin de redonner à cet espace une fonctionnalité adaptée à l’accueil des enfants et aux activités de loisirs qu’ils y pratiquent.

Paiements par internet et prélèvements bancaires :
Les familles sont de plus en plus nombreuses à utiliser le rechargement de la carte de restauration de leurs enfants par internet. 30.93 % des paiements en février et 34.88 % en avril. L’étude sur la mise en place de ces moyens de paiements facilitant les démarches se poursuit, en mettant en place le paiement par « carte bleue » pour la Maison Musée du Pouldu, l’Abbaye St Maurice, et les ports. En ce qui concerne les ports le prélèvement automatique du montant de vos emplacements est déjà possible, renseignez-vous !

Information en vrac :
La rencontre sportive inter-écoles de tous les enfants scolarisés à Clohars a eu lieu, comme l’an passé à l’Abbaye St Maurice. Le 21 juin pour les classes maternelles, et le 23 juin pour les classes élémentaires. Les petits jardiniers cloharsiens : Les enfants de la garderie maternelle du bourg ont mis en place un potager en partenariat avec l’association les « jardins partagés ».

14

Questions à…
En quoi consiste votre délégation ?

Dans le cadre de cette délégation les responsabilités sont multiples. Il faut, par exemple, participer aux commissions de sécurité des établissements recevant du public. C’est aussi la relation avec les sapeur- pompiers : être présent en cas de coup dur sur la commune : incendie, accident, décès etc.… Il faut aussi organiser les cérémonies patriotiques en lien avec les associations d’anciens combattants. L’été, il faut suivre les évènements festifs, coordonner l’action des gendarmes et des sauveteurs en mer, être attentif à tous les aspects du bien vivre ensemble d’une manière générale. Cette délégation est très prenante mais aussi, passionnante car elle me met en contact permanent avec de très nombreux acteurs locaux.
La sécurité routière est un sujet important aux yeux de nos concitoyens ?

Quel est le projet qui vous tient le plus à cœur ?

La vitesse est un problème qui est souvent évoqué. Rares sont les lieux sur notre commune qui ne posent pas de problème à en croire les remarques qui nous parviennent. On a commencé par des aménagements routiers : les chicanes à Keruster , à Quéon, à Lanmeur et un ralentisseur rue des Grands Sables. Il y a aussi nos radars pédagogiques qui tournent sur 12 sites répartis sur la commune. Cela marche assez bien et ces dispositifs sont appréciés.
Lors de la saison estivale il y a beaucoup d’animations et un afflux important de population. Votre délégation prend quelle place et quelles sont ses spécificités ?

C’est assurément le projet de construction d’un nouveau centre de secours pour les pompiers. L’ancienne caserne est complètement obsolète. Les véhicules n’ont pas non plus les parkings adaptés et les hauteurs de portes des garages sont insuffisantes. D’une manière générale, les locaux ne sont plus du tout adaptés aux normes. Dès le début de la mandature, nous avons commencé à travailler avec le SDIS (Service Départemental d’Incendies et de Secours) pour lancer le chantier du futur centre de secours. Malheureusement les difficultés financières du conseil général l’a conduit à retarder son financement. Comme ce projet ne dépend pas de la seule volonté communale, il a fallu se résoudre à en différer la construction. En effet, la maîtrise d’œuvre est confiée au SDIS. Nous lui versons une subvention à hauteur d’environ 68% (prévision de 730 000 €) qui est complétée par le Conseil Général. Sans financement complet, le SDIS ne peut engager le chantier et a dû le différer. Avec le Maire nous avons rencontré Pierre Maille, Président du Conseil Général pour lui demander de reconsidérer cette situation. Nous avons réussi à gagner presque un an par rapport à ce qui était prévu. La caserne devrait être achevée pour la fin de l’année 2013. Le projet est maintenant lancé et nous sommes impatients de le voir démarrer.

C’est avec le mois de juin que commencent les festivités et la venue des touristes mais c’est seulement début juillet que nous avons le renfort de la gendarmerie. J’assure la coordination entre les services de gendarmerie présents et les 10 sauveteurs affectés sur nos 3 plages. Toutes les fêtes, organisées ou spontanées, sont accompagnées pour éviter les dérives et éviter les dégradations des biens privés. De même, le groupe de prévention en milieu festif composé de bénévoles de la Cocopaq accompagné d’élus, tourne sur les plages pour faire de la prévention.

Le Maire est l’un des responsables du respect des règles de sécurité dans les Etablissements Recevant de Public (E R P ) : il est l’autorité de police en cette matière.

Yannick Péron, Délégué à la sécurité

C’est une délégation large qui comprend la sécurité, la défense, la citoyenneté et les nouvelles technologies. La sécurité en est l’aspect le plus visible et le plus important. Elle s’appuie sur différents corps de professionnels et des bénévoles : le policier municipal, les pompiers, la SNSM, la gendarmerie, la direction départementale des territoires et de la mer.

15

Pass nature
Le PASS NATURE, proposé par le service des sports, permet de découvrir le bocage et la côte de la commune en pratiquant des activités sportives de pleine nature.
Trois formules sont proposées cette année au lieu d’une seule l’an dernier. Elles ont pour but d’apporter de la souplesse au programme afin de mieux répondre aux attentes du public : Le forfait 30 € : 6 activités pour la semaine, Le forfait 20 € : 3 activités aux choix dans les 6 disponibles, Le forfait 8€ : 1 seule activité excepté le surf et le stand up paddle. Pour des soucis techniques, seuls 11 forfaits à la semaine sont disponibles chaque semaine. La plupart des activités ne pouvant accueillir plus de 24 participants, les deux formules restantes complètent les places disponibles. Les inscriptions et renseignements sont assurés par l’Office de Tourisme au Pouldu. Le programme débute le lundi 4 juillet et fini le samedi 20 août. Il se fait désormais sur 6 jours du lundi au samedi et propose les activités suivantes : • • • • • • La marche nordique le lundi Le surf le mardi Le kayak de mer le mercredi Le VTT le jeudi Le tir à l’arc le vendredi Le stand up paddle le samedi

Raid Nature
L’OMS et le service des sports ont organisé le samedi 11 juin le Raid Nature 2011. Une douzaine d’équipes composées de 4 coéquipiers (1 adulte et 3 enfants) ont participé à cette manifestation sportive gratuite sur un parcours ludique et varié. Le Raid Nature permet de vivre une journée de pleine nature adaptée à son niveau, quelque soit son expérience sportive et son âge. Pour participer il suffit d’être capable de parcourir 10 kms en VTT sur toute une journée. Cette année, les concurrents ont dû résoudre des énigmes à la salle des sports, faire un parcours d’obstacles en VTT au skate parc, réussir une épreuve de tir à l’arc au stade de foot, réussir une épreuve de tir de pétanque et une course d’orientation à St Jacques, faire du stand up paddle (surf avec une pagaie) à Porsmoric, réaliser un parcours d’adresse de football au camping du Quinquis, trouver des balises en canoë kayak sur le plan d’eau de la cale des dériveurs et enfin terminer par une nouvelle séance de tir à l’arc devant l’Office de Tourisme.  La journée s’est terminée par un pot de l’amitié avec des concurrents fatigués mais qui ont tous gagné ! Tout le monde est prêt pour repartir en 2012 pour de nouvelles aventures !

Les pratiques du surf, du kayak et du stand up paddle sont assurées par des associations conventionnées. Pour la marche nordique, le VTT et le tir à l’arc l’animation est encadrée par le service des sports.

FAÎTES DU SPORT
Comme tous les ans, le programme «  FAÎTES DU SPORT » encadré par le service des sports, propose des activités sportives gratuites sur les plages tous les après-midi de juillet et août. Des initiations de tir à l’arc sur la plage des Grands Sables et de beach basket sur la plage de Bellangenêt sont aussi proposées le dimanche après-midi. Le programme complet du PASS NATURE et des FAITES DU SPORT est disponible à l’accueil de la mairie, à l’Office de Tourisme et dans les commerces de la commune.

16

Lauréats du sport 2011

Chaque année, les lauréats du sport mettent en avant les acteurs du monde sportif qui ont marqué l’année par leur engagement ou leurs résultats.

BASKET (BAC) : Equipe mini poussine BADMINTON (Volant Masqué) : LE BAS Julien TANGUY MALCOSTE Kynan HAND (War Raok Kloar) : Equipe des -13ans gars  Equipe des -18ans gars  VOLLEY (Implulsion cloharsienne) : Equipe senior gars LAPERINE Pierre-Emile TWIRLING BÂTON : LOZACHMEUR Lucie

Les U15 : BALDRY Etienne, GUERROUE Timothée LE ROHELLEC Louis  SURF (ESB Kloar) : LE GOFF Victor FLOCH Pierre JUDO (Dojo Moëlan) : David Henrard, Yoann Philibot CYCLISME (AC Moëlan) : MALCOSTE Gilles & Aline MALCOSTE Franck COURSE SUR ROUTE (Foulées Cloharsiennes) : AGUILLARD Yves-marie

FOOT (USC) : JAFFRO Jonathan  DUCLOS Pierre  CERCLE CELTIQUE (Korollerien Laïta) : LE SAINT Matthieu LE MEURLAY Evelyne LE GOFF Pascal OMS : MORVAN Claude LE DOZE André Labeuw André Martin Benjamin Cloarec Nicolas (US Concarneau)

17

Médaillés de la ville : un hommage aux bénévoles
Le 28 mai 2011, le Maire a remis la médaille de la ville à Mmes Claudine Berlot, Thérèse Le Dain et Mr José Landrein. Au nom de la municipalité, il a tenu à les honorer et les remercier pour leur engagement au service de nos concitoyens. Tous les trois, par des chemins différents, ont en commun leur implication au service des autres. Implication de longue date, pleine et entière. Par leur action, ils ont assuré un lien social essentiel et ont contribué au dynamisme de notre commune. Kloar info revient sur leur parcours et leur rend hommage.

M me Berlot : «Au service de Clohars»
L’action de Mme Berlot pourrait être raccourcie par cette formule qu’elle emploie volontiers : « avant dans le Finistère on ne savait pas où était CloharsCarnoët. Maintenant on sait ! » Mme Berlot est originaire de Landerneau. Son père était Belge et c’est en Belgique qu’elle vivra pendant plus de 35 ans avant de venir s’installer à Clohars. Sa venue ne doit rien au hasard. C’est ici qu’elle voulait être. Avec son époux, ils rêvaient d’une maison avec chambres d’hôtes et ont réalisé leur projet en 1994. L’année suivante, Mme Berlot embarquait pour le conseil d’administration de l’office du tourisme... Deux ans plus tard elle en devenait Présidente, puis administratrice à la fédération départementale des offices de tourisme du Finistère. Cela fait maintenant 14 ans que Mme Berlot préside aux destinées de l’office de tourisme. Le résultat est là. Notre office est performant, bien équipé, idéalement placé face à l’océan et dispose de tous les outils nécessaires à la promotion de notre commune : salariées efficaces, guides attractifs, site Internet totalement refait. En 2003, Mme Berlot franchit une étape supplémentaire dans son investissement. Elle a toujours aimé aider les gens et comme elle l’exprime « rester chez elle : c’est pas son truc ». Elle intègre l’ADMR. Très vite, suite à des démissions successives, elle se retrouve Présidente en 2004/2005. Sa tâche est immense. Le rôle de Présidente est complexe. L’ADMR compte 30 salariés et aide 150 personnes. Il faut parfois, faire le tampon entre les salariés et les personnes aidées. Cela nécessite une présence quotidienne, des rencontres avec le personnel, des visites chez les usagers, du lien avec les administrateurs. L’association connaît depuis 6 ans une stabilité retrouvée. Interrogée sur sa plus grande satisfaction, Mme Berlot ne s’y trompe pas, c’est assurément de savoir que l’association tourne dans le contexte actuel que connaissent les ADMR et services d’aide à domicile.

18

M r Landrein : «Pompiers : une belle école de la vie»
Né à Clohars, José Landrein, a intégré le corps des pompiers en 1978. Il le servira durant 22 ans et finira au grade de Lieutenant. A partir de 1987, et 13 années durant, il a dirigé le centre de secours de Clohars. Quand on évoque son parcours, la liste des réalisations est large. Sous son impulsion, la caserne va connaître de profonds changements. Il sera tout d’abord l’artisan de son déménagement à Langlazic. Avec ses collègues, il réalisera de multiples travaux d’aménagements, mais aussi la restauration de l’ancienne pompe à bras. Sous son commandement, les effectifs vont croître. Il recrée l’école des cadets d’où sortiront de nombreux jeunes qui prendront la relève. Pour faciliter leur intégration, il fera passer l’entraînement du dimanche matin au samedi en fin d’après midi. José Landrein sera toujours très attentif à la formation et le centre de Clohars sera réputé pour la qualité des hommes qui sortent de ses rangs. Il responsabilisera ses hommes et leur déléguera de nombreuses responsabilités. Il est aussi à l’origine de la stèle commémorative du centre de Langlazic. Les cérémonies de la sainte Barbe se déplacent alors du cimetière au centre de secours. Son initiative sera reprise dans plusieurs casernes. Avec ses collègues, il aura à affronter de nombreuses catastrophes : ouragan de 1987, incendies de forêt à Saint-Maurice, catastrophe du Julien Quéré, marée noire de l’Erika. Toujours au poste, il fera face à toutes ces situations avec sang froid, efficacité et courage. Lorsqu’on lui parle de ces années passées José dit sobrement  : «  c’était une belle école de la vie ! » et sa plus grande satisfaction reste d’être auprès de sa famille. Chapeau !

M me Le dain : «toujours partante pour aider»
Mme Thérèse Le Dain est née à Clohars où ses parents avaient une ferme. Elle les aidera durant plusieurs années puis travaillera dans un restaurant au Kérou. Après une escapade à Guidel dans une usine de briquets, Thérèse va intégrer le personnel communal. Elle restera dans la collectivité jusqu’en 1997, dans sa chère école de Saint Maudet. Mais durant toutes ses années, Thérèse ne s’est pas contentée de travailler… Elle faisait aussi en permanence du bénévolat… Ainsi, lorsqu’elle travaillait jusqu’à 6 heures à l’usine à briquets, elle pouvait rester dans la foulée jusqu’à 2 heures du matin pour donner un coup de main à une fête. Ses talents de cuisinière ont marqué les générations. Ainsi, le menu langue de bœuf, gigot ou pintadeau, dessert, le tout confectionné à la cuisine de l’école était attendu chaque année au repas des anciens. Mais parler de Thérèse sans évoquer ses crêpes serait lui faire offense tellement sa présence derrière les billigs nous est familière. Petite, elle se souvient que sa mère faisait des crêpes de froment lors des corvées agricoles. Dans la cheminée il y avait 2 feux. L’un fait de brindilles de sapin pour saisir et l’autre de bois pour cuire lentement. Mais jamais sa mère ne lui a transmis ce savoir-faire. Thérèse apprendra seule et s’y mettra avec le bonheur que l’on sait. Partout on fait appel à ses services  : syndicat d’initiative, OMS, jumelage, Fête du cidre, ABC, St Maudet, Notre dame de la garde, Fêtes paroissiales, Pompiers, Korellien Laita. Elle est sur tous les fronts ! Sa réputation dépasse le cadre local. Thérèse est également très présente à Moëlan sur Mer. Notamment à la maison de retraite, où elle milite à l’association Ker Dero mais aussi aux fêtes des plaisanciers. Invitée à parler d’elle, Thérèse affirme qu’elle n’est pas du côté crayon mais qu’elle est toujours partante pour aider dès lors qu’elle a tout ce qu’il faut pour travailler. Ses enfants l’invitent bien à lever le pied mais pour elle c’est hors de question. Pour une raison simple : elle aime rendre service et cela lui manquerait trop. Au final ce sont 35 ans de bénévolat sans discontinuer et au service des associations que Thérèse affiche au compteur.

19

L’été du site abbatial Saint-Maurice
Le site abbatial Saint-Maurice a préparé sa programmation estivale où l’on retrouve les balades contées, les balades nature, les nuits de la chauvesouris. Mais la grande nouveauté de cette année est la mise en place de visites audioguidées à partir du 7 juillet, sans oublier un clin d’œil à l’année internationale de la chauve-souris.
Les audioguides : Un parcours balisé de 17 bornes numérotées vous permettra de découvrir l’architecture et l’histoire des bâtiments, tels que le fronton de l’ancienne église abbatiale ou la salle capitulaire datant du XIIIe siècle, mais aussi d’observer les arbres centenaires du parc et les espèces d’animaux protégées qui l’habitent. Des traductions en anglais, allemand et néerlandais sont disponibles, ainsi qu’une version française « jeune public » dans laquelle l’histoire est racontée par des personnages. La visite complète du site comprend désormais les audioguides, et toujours l’accès à l’ancien logis de l’abbé qui abrite la muséographie sur la vie des moines cisterciens et la vie en Bretagne à cette époque, ainsi que l’observatoire à chauves-souris, le tout pour environ 2h30 de découverte et un tarif inchangé. Cet été, l’abbaye Saint-Maurice propose aussi ses balades contées les jeudis à 21h (14, 21, 28 juillet, et les 4, 11 et 18 août). Le conteur et le musicien de la troupe des Accordeurs de contes présenteront leur spectacle « Arthur… Entrez dans la légende… », voyage à travers le paysage de l’abbaye et les légendes arthuriennes. Des balades nature sont également au programme en juillet et août, le jeudi matin (sur réservation). Accompagné du garde du littoral, vous pourrez découvrir la biodiversité de ce site protégé : des arbres centenaires, une centaine d’espèces d’oiseaux, mais aussi des mammifères et des plantes rares, sans oublier les traces archéologiques du passé. Les nuits de la chauve-souris reprennent du service les mardis soirs, d’autant plus que l’été est la période idéale pour observer ces petits mammifères. Vous aurez ainsi l’occasion d’observer leur réveil, leur départ pour la chasse et les petits qui viennent de naître. Cette soirée de 2h30 commence à 21h les mardis 28 juin, 5 et 12 juillet, à 20h30 les mardis 19 et 26 juillet, ainsi que le 2 et 9 août, et à 20h les mardis 16, 23 et 30 août. Enfin, à l’occasion de l’année internationale de la chauvesouris, le site abbatial de Saint-Maurice propose une exposition temporaire (du 15 juin au 15 septembre) intitulée « Chauves-souris : Histoires, croyances et protection » sur le regard que l’on porte sur ces animaux, leur rôle dans la littérature, et comment apprendre à les protéger. Autant de bonnes raisons de découvrir et redécouvrir le site de Saint-Maurice !

20

Les Arts en balades, édition 2011
Le parcours de cette année sillonne la commune et vous propose neuf escales dans les lieux patrimoniaux de Kloar. Trois expositions forment un lien entre le patrimoine architectural des lieux et un art plus contemporain. A la Longère, Guy Colin met en scène les maîtres de la Renaissance italienne à travers des esquisses, des collages, et de l’infographie, tandis que Serge Kervarec exposera ses estampes et ses gravures sur bois à la ferme de Kerzellec. Enfin, la collection communale, riche des œuvres de Tal Coat ou d’Emile Compard, sera visible dans la chapelle Saint-Jacques. Cette édition 2011 intitulée «  Un patrimoine à découvrir » s’inscrit donc dans l’idée de mettre en exergue le patrimoine de notre commune en offrant un circuit plus large et complet. Le travail associations qui animent certains lieux du patrimoine tels que le moulin de Kercousquet et les chapelles prend donc cette année sa juste place dans le circuit des arts en balades. Du 2 juillet au 28 août 2011.

Enseignes La Longère

Le graveur Georges Le Fur est l’auteur du logo de la galerie municipale : La Longère. Une esquisse aujourd’hui façonnée par José Landrein, agent communal qui a mis toute sa dextérité et sa passion dans cette réalisation en fer forgé.

La plus belle chauve-souris
A l’occasion de l’ « Année internationale de la Chauve-souris », la mairie et le site abbatiale SaintMaurice ont organisé un concours de création artistique : « La plus belle chauve-souris ». Le jury a départagé les participants parmi les 40 maquettes en lice : Dans la catégorie des 6-9 ans, Elouenn Cravier (individuels) et le centre de loisirs de Riec sur Belon (groupes) l’ont remporté. Dans la catégorie des 10-18 ans, le groupe vainqueur est le centre de loisirs de Plouguerneau, et du côté « individuel », Fabien Laforge et Florian Gibelot ont gagné ex-aequo. La remise des prix a eu lieu le mercredi 22 juin à l’abbaye, et l’ensemble des chauves-souris réalisées y seront visibles jusqu’au 15 septembre, dans le cadre de l’exposition temporaire « Chauves-souris : Histoires, croyances et protection ».

21

Future médiathèque
Depuis l’approbation du projet de construction d’une médiathèque à Kloar en décembre 2009, puis le choix de son implantation en lieu et place de l’ancien magasin Shopi, route de Lannevain en juin 2010, l’élaboration du projet suit son court à bon train...
Le dépôt du permis de construire de la future médiathèque a été effectué le vendredi 29 avril 2011 par le maître d’œuvre Armor Architectes Associés. L’instruction par les services de la préfecture en en cours pour une durée maximum 6 mois. Le début des travaux est prévu pour le dernier trimestre 2011.

Les différentes étapes du projet

Ces derniers mois, les comités de suivi et de pilotage du projet de la médiathèque se sont réunis régulièrement afin d’orienter le travail architectural. Le comité de pilotage est composé d’élus de la majorité et des minorités, d’agents techniques de la mairie, de partenaires tels que la Cocopaq, la bibliothèque du Finistère, la DRAC (Direction Régionale de l’Action Culturelle). Cécile Lucas du cabinet de programmation « Emergence Sud », a supervisé l’ensemble de ce processus. Ainsi, l’Avant Projet Sommaire (APS) a été validé en février. L’APS est une phase de transition entre les premières intentions des architectes au moment de l’esquisse. Il se concrétise avec l’Avant-Projet Définitif (APD). Cet APD a été validé en avril. L’APD détermine toutes les options architecturales, établit l’estimation définitive du coût des travaux et permet d’aboutir au permis de construire.

La médiathèque dans le réseau Cocopaq

Les 16 bibliothèques du réseau de la Cocopaq travaillent sur un logiciel commun depuis fin novembre, un portail nommé «Matilin» est en cours d’élaboration. Actuellement les professionnels et les bénévoles du réseau travaillent en commun pour harmoniser la saisie informatique des documents.

22

VOICI L’ESQUISSE DU PROJET DEFINITIF CONCERNANT L’AMMéNAGEMENT INTERIEUR DE LA FUTURE MEDIATHEQUE

L’équipe s’étoffe

Marianne Péron est arrivée en mai 2011. Forte d’une expérience de trois ans dans le secteur jeunesse de la médiathèque de Torcy, cette agent du patrimoine seconde Florence Brulay dans la préparation des collections. A l’ouverture, elle sera chargée d’accueil et de l’animation jeunesse.

Saisie et équipement des collections

A ce jour 1800 livres sont rentrés dans la base commune, soit le 10ème des collections prévues ! Ils sont équipés (couverture …) au fur et à mesure pour laisser place à la suite des acquisitions. Ensuite, ils sont entreposés dans les locaux des services techniques en attendant la mise en rayon dans notre bâtiment. Par ailleurs, un appel d’offre est en cours pour acquérir les CD et DVD qui vous seront aussi proposés à l’ouverture. Le dernier comité d’usagers a eu lieu mardi 31 mai. Une quinzaine de personnes est venue se tenir au courant des avancées du projet et débattre de sujets tels que l’acoustique, l’intimité des espaces et l’utilité d’un système antivol.

Le comité d’usagers

A venir

Le comité de suivi travaille actuellement avec les architectes pour préparer le début des travaux. Les questionnements sur les aménagements intérieurs, le choix du sol, d’ergonomie de travail et de convivialité sont au cœur de nos débats. Pour alimenter nos réflexions nous avons organisé quelques visites de médiathèques en Morbihan que vous pouvez retrouver sur http://mediathequecloharscarnoet.blogspot.com/
Glossaire : Comité d’usagers : Composé de représentants d’associations liées au livre et de partenaires de la future médiathèque : écoles, club du 3ème âge, conseil des sages, crèche, bibliothèque paroissiale… Comité de suivi : Composé du personnel de la médiathèque, des services techniques, élus Patrice Lorent et Pascale Prioux

23

Gros plan sur un élevage

C’est en 1988 que Jean-Paul et Maurice LE GUENNOU reprennent l’exploitation familiale de Kerguissal.

Leur complémentarité : Jean-Paul à l’élevage et Maurice aux cultures ! ceci leur permet de gérer au mieux cette « entreprise » agricole de 80 hectares et 45 vaches.
Arrêtons-nous sur l’activité de l’élevage. Celle-ci exige une présence permanente, principale contrainte. D’où le choix fait d’un élevage intensif raisonné  : une production extensive demande un troupeau plus important exigeant une charge supplémentaire de travail. Ces vaches laitières évoluent librement dans leur pâturage et accèdent à leur auge grâce à un collier électronique qui permet de pénétrer dans les bâtiments ouverts. Cette alimentation est le fruit d’une sélection attentive pour garantir une meilleure rentabilité possible. Jean-Paul LE GUENNOU associe maïs, soja, céréales sous forme de granulés et d’herbe. Aujourd’hui la production moyenne sur Kerguissal est de 35 litres par jour et par vache. Un des moments importants de l’exploitation est la traite qui s’effectue deux fois par jour ; une heure 30 est environ nécessaire pour l’ensemble du troupeau. Le lait produit est ensuite destiné à la transformation en laiterie. La sélection génétique lors des inséminations, participe aussi à la rentabilité de cette production. Malgré tous ces efforts pour faire fonctionner l’exploitation, celle-ci est «à la merci» du climat, des prix et l’erreur peut avoir des conséquences malheureuses. Cette exploitation fait partie de la vingtaine d’exploitations agricoles de notre commune qui entretiennent nos paysages et participent à la diversité économique de notre commune, tout en l’enrichissant.

L’agriculture EN CHIFFRES sur notre commune (diagnostique agricole 2009) : 22 exploitations agricoles :
> 12 exploitations laitières (4 développent parallèlement un atelier porcin) > 1 exploitation de viande bovine > 2 exploitations porcines > 1 Surface Agricole Utile de 1645 ha > 2 ateliers équins > 39,5 emplois temps pleins > 1 élevage de chèvres > 5 exploitations font de la vente directe > 1 production de cidre > 2 exploitations proposent de l’accueil à la ferme > 3 exploitations de céréales

24

Brèves sociales
La FNATH (Association des Accidentés de la Vie)
• • • 75 groupements départementaux 1000 sections locales 20 000 bénévoles apportent leur soutien moral à toutes les personnes en difficulté. Les services de la FNATH sont à votre disposition dans tous les domaines : Constitution et suivi des dossiers Représentation et défense devant les juridictions Evaluation des droits Assistance pour toutes démarches administratives Conseil pour tout litige Recherche d’une meilleure protection sociale Information sur les aides à l’emploi, au reclassement professionnel

Cessions de chemins et délaissés de voirie communaux
Il existe sur notre commune de Kloar, comme sur toutes les communes de France, des portions de chemins qui n’aboutissent nulle part, des parcelles de terrains, trop petites ou trop enclavées qui font parties du domaine privé de la commune. Parfois, il s’avère que l’adjonction de ces surfaces à une propriété privée, permettrait à celle-ci de fonctionner de façon plus logique, dégageant un accès, facilitant l’implantation d’une place de parking, ou simplement un passage. La commune a reçu plusieurs demandes d’acquisition de délaissés de voirie communale ou de tronçons de chemins communaux inutilisables. Si vous êtes concernés ou intéressés par un telle acquisition, vous pouvez transmettre un courrier accompagné d’un plan en mairie ou contacter Melle LE GAC, du service urbanisme, qui vous donnera tous les renseignements nécessaires. Ces demandes seront étudiées par un groupe de travail regroupant divers représentants de la commune (associatifs, agriculteurs, élus etc.…) pour proposer à une enquête publique, celles qui seront recevables. Rassembler les demandes nous permettra de ne faire qu’une seule enquête publique pour l’ensemble des cessions. Afin de pouvoir entamer cette procédure, nous vous prions de bien vouloir nous transmettre vos demandes avant le 31 août 2011.

• • • • • • •

La FNATH, vous conseille, vous défend, vous accompagne, découvrez-la : 5 rue Maître Esvelin / 56100 LORIENT Tel 02.97.64.30.04 e-mail :fnath56@wanadoo.fr www.fnath56.org

MALADIE DE PARKINSON
Qui est Parkinson ? Un médecin anglais qui le premier décrivit la maladie. (1755-1824). Quels sont les signes cliniques de la maladie ? • • • • • • • Marcher n’est plus un geste automatique, il faut penser à mettre un pied devant l’autre, d’où marche ralentie. Transformation de la parole Tremblement au repos, principalement les membres inférieurs, qui disparaît lors d’un mouvement volontaire Rigidité des membres Modification de l’écriture Sommeil difficile Dépression

Le diagnostic est difficile : Les médicaments, bien dosés, permettent souvent de retrouver une vie normale, mais après des années d’utilisation entrainent des effets secondaires. Il faut apprendre à vivre avec la maladie et à l’accepter. Se sont créées des associations locales, membres de CECAP (Comité d’Entente et de Coordination des Associations de Parkinsoniens) pour vous aider à trouver le courage, la volonté, la solidarité, les informations. Point de rencontre : Quimperlé le 2ème mercredi du mois Salle annexe de la salle des fêtes Coat Ker Avenue Coat Ker de 14h30 à 16h30 Contact : Alain DUCROS 02.98.71.36.71

25

Tribune libre
Visite de l’usine du ZABRENN et de la nouvelle station de pompage sur l’ISOLE Mercredi 18 mai, les élus de notre liste, au complet, toujours intéressés lorsqu’il s’agit des conditions de vie des cloharsiens, n’ont pas manqué de répondre à l’invitation du Président du SMPE*, J.ALANOT pour une visite d’une matinée des deux grands chantiers en phase finale de réalisation. Nous avons pu visiter et apprécier les travaux de la mise à niveau de l’usine du ZABRENN ainsi que la création de la nouvelle prise d’eau dans l’Isole sur le territoire de Mellac. Visites très intéressantes de ces installations de pointe vitales pour notre avenir, fort bien commentées par l’ingénieur chef de service, le responsable d’exploitation et la représentante du maître d’oeuvre. Nous avons remarqué plus particulièrement la mise en place complexe du traitement au charbon actif (Equiflux – Carboflux) permettant de diminuer la présence de chlore dans l’eau ainsi que l’implantation environnementale particulièrement étudiée de la prise d’eau sur l’Isole. A l’heure où la sécheresse est d’actualité, se préoccuper des conditions dans lesquelles l’eau de notre robinet est captée et traitée dans des conditions d’hygiène extrêmement sévères, nous est apparu faire partie intégrante de notre rôle d’élus soucieux de ce bien commun aussi précieux « L’EAU ». Communication – Informations Comme nous l’avons fait remarquer, nous regrettons que nos interventions ne soient pas toujours intégralement rapportées dans les compte- rendus de séances de conseil et commissions par exemple: > Notre insistance et notre approbation pour la promotion interne du personnel communal pour ceux qui ont les capacités d’être promus dans de nouveaux grades. > Notre réprobation à la COCOPAQ qui décide de prélever 0,8% de la masse salariale de chaque entreprise de plus de 9 salariés pour financer les transports ce qui n’est pas une incitation à l’embauche. > Nos demandes de transmission de documents et plans plus détaillés pour consultation avant les réunions de commission et de conseil, (voirie, éclairage public, réseaux,matériel services techniques, etc...). Fréquence de nos articles dans le bulletin municipal Des lecteurs de cette tribune trimestrielle ont dû se rendre compte qu’il nous arrivait de rester silencieux dans certains numéros. Nos propos ayant principalement pour but d’informer la population, l’idée d’entretenir un climat conflictuel pour montrer que l’on existe en portant des jugements de valeur systématiquement négatifs, nous semble stérile. Nous nous exprimons dans cette tribune lorsque nous considérons n’avoir pas été entendu ou mal compris en commission ou en conseil municipal. Se manifester en ne faisant que critiquer n’est pas notre conception du rôle de conseiller. Alimenter des sujets de polémiques sert plus les intérêts de la presse qu’il n’infléchit une orientation municipale. Ne disposant que de 4 voix sur 27 dans le conseil, nous avons bien conscience que nos avis peuvent ne pas être pris en compte, il en va ainsi de l’application des règles de la démocratie durant toute une mandature. Pour avoir plus de chance d’être entendu, nous nous efforçons par contre d’assister et de participer activement sans concession à la quasi totalité des commissions et des conseils auxquels nous sommes convoqués. Enfin nous considérons que l’invective n’a jamais été un ton approprié pour inciter un interlocuteur à vous entendre. Bonnes vacances à tous ! Les élus de la liste Clohars pour tous J.CHENOT – E.BRIAND – M. LEPORT – Y.GREMILLET

26

Nota*SMPE = syndicat mixte de production d’eau de Quimperlé

Mi-mandat : un premier bilan   Notre équipe est au travail depuis maintenant 3 ans et s’investit pleinement dans le mandat que vous lui avez confié. Les réalisations sont nombreuses. La salle des fêtes a été entièrement rénovée ainsi que la longère. De nouveaux locaux ont prolongés la salle des sports, une capitainerie à été aménagée à Doëlan, et les logements pour les gendarmes ont été rénovés. En septembre, l’agrandissement de la crèche sera terminé et portera la capacité d’accueil à 30 enfants. Un parc de loisirs a vu le jour (Parc St Jacques) et est devenu un espace naturel de détente apprécié. A ces travaux s’ajoutent ceux de voirie avec notamment les aménagements de la rue Pen allée et de Keruster où les cheminements piétons et vélo ont été privilégiés. En matière d’urbanisme nous avons redéfini les priorités locales afin d’accentuer la construction de résidences principales et de lutter contre la spéculation foncière. Au travers le projet de ZAC et de notre futur PLU (prévu pour fin 2011) nous avons fixé des objectifs de mixité sociale, de développement durable, de soutien à l’emploi et au commerce local. Le bourg sera densifié et les espace consommés seront fortement limités. Afin de développer notre attractivité touristique la place Gauguin a été refaite tout comme l’ont été les abords de la plage des Grands Sables (de nouveau surveillée). Les animations estivales ont été fortement développées (soirées sorties de bains, les Rias, pass nature, les arts en balades) Nous avons aussi étoffé notre action dans les équipements muséographiques avec la rénovation de la Maison-Musée et du Site abbatial St Maurice. Les activités nautiques ont été fortement soutenues, notamment le surf. Notre politique sociale a été renforcée avec le dispositif de bourse au permis de conduire pour les jeunes ainsi que par la mise en place d’une tarification modulée pour la restauration scolaire (1€ à 3,5 €). Nous avons également impulsé une politique culturelle avec une programmation et des évènements tout au long de l’année. La restauration scolaire est passée au bio avec 50% de repas servis. Les services municipaux ont été réorganisés en 3 pôles (pôle administratif, cadre de vie, et services techniques). Le droit syndical a été renforcé et un comité technique paritaire a été mis en place. En matière de démocratie, nous avons mis en place des réunions de quartier ainsi que des réunions thématiques. A cela s’ajoute un conseil des sages et un quart d’heure citoyen très vivant à la fin du conseil municipal. Toutes les commissions sont très régulièrement convoquées et les groupes des minorités consultés et associés. Au final, sur 40 propositions de notre programme, 32 sont déclinés ou en cours. Les projets sont encore nombreux et le dynamisme de Clohars va se poursuive. Groupe de la majorité « Kloar un nouvel horizon »

EXPLICATION de TEXTE : Lors du dernier conseil municipal le maire nous a sommé de lui expliquer pourquoi nous disions qu’il faisait parfois du « clientélisme ». Nous profitons de ce petit espace de liberté qui nous est concédé pour lui répondre en nous reportant à la définition du dictionnaire Larousse de l’édition 2001 : «fait pour un homme ou un parti de s’appuyer sur des clientèles pour augmenter son pouvoir politique». Depuis trois ans, de très nombreux exemples illustrent bien la démagogie du maire destinée à obtenir des suffrages, s’apparentant ainsi au clientélisme… Parmi d’autres : - Le retrait du permis de construire du projet de STEP à Rostel, au profit d’un petit groupe d’opposants, pour des raisons politiques et privées - Le versement de subventions massives à certaines associations et notamment culturelles - Le coût démesuré de la communication du maire - L’attribution de lots à construire à Kerzellec, à moins 40%, et des conditions pour le moins étonnantes - Une nouvelle tarification pour la cantine scolaire, avec des variantes de 1 € à 3,50 € - L’embauche d’une employée territoriale, proche d’un adjoint … DROIT D’EXPRESSION : Le bulletin municipal que vous avez entre les mains comporte une rubrique restreinte consacrée à notre droit d’expression. Cette restriction n’est pas justifiée sur le plan légal. En effet, l’article L.2121.27.1 du code général des collectivités territoriales indique que lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité. Il en résulte de ce texte que les Elus d’Opposition doivent bénéficier d’un espace réservé, lequel ne peut être ouvert aux Elus de la majorité. Cette solution a été exprimée par le ministère de l’intérieur en 2003, avant d’être confirmée par les tribunaux (TA de Rouen, 24 mars 2005, CA d’appel de Versailles, 8 mars et 13 décembre 2007). La raison en est simple : La loi considère que la totalité du bulletin étant conçu et réalisé par la majorité, il n’y a pas lieu de lui accorder, en plus, un droit d’expression particulier. Notre groupe a donc demandé au maire de respecter la loi et de s’abstenir désormais de faire paraître dans ce bulletin toute «expression de la majorité» et de réserver cet espace exclusivement à l’Opposition. Nous exigeons également du maire qu’il cesse ses démarches pour nous imposer SES modifications dans le texte que nous produisons, dès lors que celui-ci ne lui convient pas. La «  SOUFFRANCE des ELUS  » : L’article caricatural du dernier journal municipal relatif aux mérites de la COCOPAQ est très politique et empreint de beaucoup de mauvaise foi. Il serait intéressant d’établir un état comparatif des effectifs dans les diverses communes, avant et après la création de la Cocopaq. Pour justifier 5 nouveaux emplois, le maire a évoqué au dernier conseil communautaire la «  souffrance  » exprimée par les Elus pour « faciliter leur travail …» !!! comme à Clohars ? Notre liste n’est rattachée à aucun parti politique. Nous sommes perplexes devant une attitude qui apparaît plus dictée par l’idéologie que par la prise en compte des besoins de la population. Vos Elus sont à votre écoute, n’hésitez pas à les contacter  : Catherine Trévarin, Françoise Robino (06 79 21 91 55), Jeannine Stephan, Francis Jégou (06 88 78 78 54)

Les amis de la chapelle Ste Anne
Assise en bordure d’un sentier de randonnée sur la rive droite,la chapelle Ste Anne du Prieuré à Doëlan offre un havre de paix aux amoureux de la nature. Il faut savoir prendre son temps pour l’écouter raconter son histoire… pas si ordinaire que cela.

«  C’est la volonté des Doelannaises et de leurs époux qui a permis ma naissance en 1951. Cela va faire 60 ans et pourtant beaucoup me croient bien plus âgée. Il faut reconnaître que l’architecte quimperlois Mr BRUNERIE a tout fait pour que je ressemble à ma sœur ainée de KERLISSEN en CLEDER… mais en plus modeste. Etienne COURANT et toute son équipe m’ont érigée sur la parcelle achetée à la famille Le Bourhis de Kerangoff et j’ai demandé de gros efforts de la part de tous. Le rêve n’aurait pu se réaliser sans la conviction de bâtisseur de l’abbé COTTEN et l’aide précieuse de la Comtesse RODELLEC DU POURZIC qui a offert ma pierre d’hôtel, le bois de ma charpente, les pierres tombales qui ornent mon chœur sans oublier le calvaire du Placître et l’argent nécessaire à l’achat du groupe statuaire Ste ANNE-MARIE et l’ENFANT JESUS. Une œuvre collective remarquable. Pour me faire vivre en dehors des messes dominicales, le Comité des Amis de la Chapelle est créé pour me protéger ainsi que mon environnement… et même de me restaurer dès février 1984. En Janvier 2001, dans la perspective d’une proche cession à la Commune, le comité modifie ses statuts pour participer à mon utilisation. Ce n’est pourtant qu’en 2008,après bien des péripéties, que je deviens proprieté de la Commune.et mes Amis s’empressent de signer en mai 2009 une Convention d’utilisation avec la Municipalité qui me met à leur disposition pour y promouvoir la culture sous toutes ses formes.

Concerts et expositions diverses font désormais résonner mes murs et les agrémentent. Je suis régulièrement entretenue, tout comme le faisaient les joyeux lurons lors de la Corvée avant le Pardon. On a même offert une protection fleurie au Calvaire qui signale ma présence dans le virage. D’ailleurs, je figure maintenant sur les panneaux directionnels… Ce qui explique les nombreux visiteurs de la fin de semaine… On peut se réjouir aussi des améliorations apportées à mes circuits électriques… 60 ans seulement, mais la mémoire commence à me manquer… j’aimerais tant la retrouver dans vos photos de famille qui dorment au fond de vos tiroirs… “

Confiez vos souvenirs qui sont tous un peu de votre vie… de MA VIE, aux AMIS DE LA CHAPELLE… Ils seront nécessaires pour animer les Journées Du Patrimoine 2011

Photo Lambert (Sablé)

Contact : M.BOUQUE Route de Doëlan 29360 Clohars-Carnoët / TEL 02. 98. 71. 67. 27

27

Clohars-Carnoët, la commune aux 170 villages. Connaître Clohars ? Est-ce possible quand on sait que 170 villages (ou kérioù) composent cette jolie commune du Finistère, située entre la forêt de Carnoët au nord et la « mer », au sud ? Pourtant, les auteurs de ce livre n’ont pas hésité à tenter ce défi. Ils ont visité tous les villages, recherché l’origine des noms de ces lieuxdits, photographié les vieilles pierres, les ruines, les sources, les fontaines, les fours à pain, les moulins à vent et à eau, interrogé les habitants, recueilli des anecdotes, et tenté de retrouver un peu l’art de vivre de nos anciens, que l’on devine encore à travers les vieilles maisons restaurées. Il faut chercher un peu pour mériter Clohars, et jouir du plaisir de découvrir ces lieux très agréables. Voilà le sens du livre, délivré par le texte et agrémenté et illustré par plusieurs centaines de photos terrestres et aériennes qui nous présentent Clohars sous des aspects que certains jugeront étonnants.

Etat civil Avril - Mai - Juin 2011
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Lilou LEMONNIER, Jordan LARA, Annie PRAT, Victor GRAGNIC Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Jean LE DOZE, Bruno MADIC, Germaine HERVé veuve CAUDAN, Pierre EUZENAT, Joseph BOURHIS, Roger DREGOIRE, Yvonne LE CARQUET veuve GUILLOUX, Alain KRACHMICOFF, David GEMIN, Christiane LE DéROUT veuve PUSTOC’H, Marguerite CADORET épouse GOURMEL, Jean-Luc TOULLIOU, Marie-Louise HERLéDAN épouse AUDREN Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à : ANDRE Jessica et REVEILLAUD Arnaud, ROSENBERG Lucie et FAVENNEC Morvan, RAOELIARISOA Lalarivony et CORNIL Marc, POLET Véronique et MICHEL Daniel, NIGEN Rozen et MURGALE Gaël, L’AMOULEN Eric et QUENET Gaëlle et BRAINE Charles et SUPKOVA Markéta.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

été 2011

N°13

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

Clohars-Carnoët, la commune aux 170 villages. Connaître Clohars ? Est-ce possible quand on sait que 170 villages (ou kérioù) composent cette jolie commune du Finistère, située entre la forêt de Carnoët au nord et la « mer », au sud ? Pourtant, les auteurs de ce livre n’ont pas hésité à tenter ce défi. Ils ont visité tous les villages, recherché l’origine des noms de ces lieuxdits, photographié les vieilles pierres, les ruines, les sources, les fontaines, les fours à pain, les moulins à vent et à eau, interrogé les habitants, recueilli des anecdotes, et tenté de retrouver un peu l’art de vivre de nos anciens, que l’on devine encore à travers les vieilles maisons restaurées. Il faut chercher un peu pour mériter Clohars, et jouir du plaisir de découvrir ces lieux très agréables. Voilà le sens du livre, délivré par le texte et agrémenté et illustré par plusieurs centaines de photos terrestres et aériennes qui nous présentent Clohars sous des aspects que certains jugeront étonnants.

Etat civil Avril - Mai - Juin 2011
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Lilou LEMONNIER, Jordan LARA, Annie PRAT, Victor GRAGNIC Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Jean LE DOZE, Bruno MADIC, Germaine HERVé veuve CAUDAN, Pierre EUZENAT, Joseph BOURHIS, Roger DREGOIRE, Yvonne LE CARQUET veuve GUILLOUX, Alain KRACHMICOFF, David GEMIN, Christiane LE DéROUT veuve PUSTOC’H, Marguerite CADORET épouse GOURMEL, Jean-Luc TOULLIOU, Marie-Louise HERLéDAN épouse AUDREN Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à : ANDRE Jessica et REVEILLAUD Arnaud, ROSENBERG Lucie et FAVENNEC Morvan, RAOELIARISOA Lalarivony et CORNIL Marc, POLET Véronique et MICHEL Daniel, NIGEN Rozen et MURGALE Gaël, L’AMOULEN Eric et QUENET Gaëlle et BRAINE Charles et SUPKOVA Markéta.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

Centres d'intérêt liés