Vous êtes sur la page 1sur 28

Automne 2010

N°10

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
Chaque rentrée, c’est une nouvelle page que l’on écrit, des résolutions que l’on prend. En matière municipale, Kloar entend continuer et intensifier ses efforts pour répondre aux besoins et développer son attractivité. Ville de nature et de culture, l’été a montré combien notre commune avait su tirer parti de ses atouts et les mettre en valeur. Ce numéro 10 présente les nouveautés qui s’invitent dans notre paysage local. Deux dossiers importants vont voir leur concrétisation. La crèche tout d’abord. Les travaux vont bientôt démarrer. Les budgets sont votés et le permis est déposé. Prochainement 10 places supplémentaires vont voir le jour. Les familles disposeront ainsi d’un mode de garde de qualité, souple et encadré par des professionnels de la petite enfance. Le lotissement de l’Opac de Kerembellec va débuter. Il permettra d’accueillir de nouveaux habitants dans un cadre soigné, à proximité du bourg. Il s’agit d’un programme ambitieux qui prévoit une mixité sociale et des aménagements qualitatifs en matière de développement durable. Ce Kloar info vous présente également les conclusions de l’analyse financière que la commune a demandée. Dans un contexte économique difficile, marqué par le retrait des aides de l’Etat, il s’agissait de mesurer les capacités de la commune à investir pour son avenir. La feuille de route fixe les réalisations et leur impact sur les équilibres financiers. Entre volonté politique et rigueur budgétaire, cette étude trace le cap pour rendre encore plus accueillante notre commune ! Jacques Juloux, Maire de Clohars-Carnoët
Bep distro, ez eo ur bajennad nevez a vez skrivet, ratozhiadoù a vez kemeret. Er par dinazel, Kloar zo mennet da genderc’hel gant e strivoù hag o c’hreñvaat evit respont d’an ezhommoù ha diorren e zedennusted. Kêr a natur hag a sevenadur, an hañv en deus diskouezet pegen brav en doa hon c’humun gouezet emvataat eus e spletoù hag o c’henmegiñ. En niverenn 10-mañ emañ kinniget an nevezadennoù a embed en hon dremmvro lec’hel. Daou deuliad pouezus a vo dewerc’het. Ar vagouri da gentañ holl. Boulc’het e vo al labourioù dizale. Mouezhiet eo ar c’hellidsteuñvoù hag endodet eo an aotre. 10 plas ouzhpenn a vo krouet a-raok pell. Ar familhoù a vo evel se en o c’herz ur mod diwall heberzh, hebleg ha sterniet gant michereion war ar mabaniezh. Emañ lodennadur an Afta e Kerambellec war zeraouiñ. Araezus e vo da zegemer annezidi nevez en un endro kempenn, tost d’ar bourk. Ur raklun uhelek eo a raksell ur c’hemmesk kevredigezhel ha terkadurioù uhelberzh evit a sell an diorren padus. Ar Kloar infos-mañ a gavot ennañ ivez dastumennoù an dezrann kellidel a zo bet goulennet gant ar c’humun. En amveziadoù armerzhel diaes, merket gant lamidigezh ar skoazelloù a-berzh Stad, e oa keal da zewerzhañ barregezhioù ar c’humun da bostañ evit an dazont anezhañ. Al lizher hent a erverk ar sevenadennoù hag o skogusted war ar c’hempouezioù kellidel. Etre youl leviadurel ha strizhder kellidsteuñvel e tres ar studiadenn-mañ al ligorn evit lakaat hon c’humun da vezañ degemerusoc’h c’hoazh. Jacques JULOUX, Maer

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires Directeur de publication : Jacques Juloux Comité de rédaction Jacques Juloux, Nathalie Mahoïc, Patrice Lorent, Claude Couderc, Kristell Morice, Laëtitia Villemin. Crédit photographique : Laëtitia Villemin
(sauf mention contraire)

Conception : Service Communication de la mairie - Imprimé par IBB

2

Brèves de Conseils
Station d’épuration Le Conseil Municipal a autorisé le Maire a entamé la procédure de négociation avec les différents propriétaires du terrain d’assiette de la future station d’épuration. En cas d’échec des négociations, le Maire pourra également demander au Préfet de prendre un arrêté de déclaration d’utilité publique concernant le projet. Cet arrêté est un préalable administratif nécessaire à la mise en œuvre de la procédure d’expropriation. Crèche Les P’tits Malins  Le Conseil Municipal a autorisé le dépôt du Permis de construire. Les travaux, dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’architecte, Hubert LE QUEAU, devraient démarrer à la fin de cette année et le bâtiment, devrait être réceptionné en septembre 2011, permettant ainsi à la crèche de passer de 20 à 30 places d’accueil. La localisation de la future médiathèque est aujourd’hui définitive Le Conseil Municipal a autorisé le Maire à signer le compromis de vente et l’acte de vente pour l’acquisition de l’ancien SHOPI pour un montant de 261 000 € hors frais d’agence. Le marché de travaux de voirie concernant > L’aménagement d’un cheminement piéton et à la réfection de voirie dans la rue de Keruster > L’aménagement d’un cheminement piéton et à la mise en place d’un drainage et la réfection de voirie dans la rue de Pennalé > La confection de rétrécissements de chaussée au lieu dit « Quéon » et dans la rue de Lanmeur A été confié à l’entreprise SACER pour un montant de 300 861,50 € TTC. Les travaux seront exécutés dans un délai de trois mois et demi à compter du 01 septembre. Ils devraient être terminés pour le 15 décembre. Le marché relatif à l’entretien des ouvrages portuaires à Doëlan Ce dernier a été confié à l’entreprise NOVELLO pour un montant de 179 266,05 € TTC. Les travaux devraient durer 2 mois à compter du début du mois de septembre. L’article pages 8 et 9 détaille les aménagements envisagés. VTT en Cornouaille Le Conseil Municipal a autorisé la signature d’une convention relative à l’espace VTT en Cornouaille avec la COCOPAQ. A la demande de cette dernière, il s’est également prononcé à nouveau favorablement sur le projet de zone de développement éolien. Service de transport à la demande Le Conseil Municipal a voté la création d’un service de transport à la demande dédié aux personnes isolées. Ce service n’entrera pas en concurrence avec celui de la COCOPAQ qui cible plus particulièrement les personnes invalides et/ou âgées de plus de 80 ans. Ce service sera géré par un tiers grâce au minibus de la commune qui sera mis à disposition. Les élus ont donné leur avis favorable sur le projet de périmètre du Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE) de l’Odet à la Laïta.

Sommaire
Pages 4/5 : Analyse financière Pages 6/7 : Doëlan/ Extension crèche Page 8 : Step / ZPPAUP Page 9 : Repas des anciens Pages 10/11 : Ecoles, nouveautés Pages 12/13 : Zabrenn / Urbanisme Page s14/15 : Questions à… Pages 16/17 : Sports Pages 18/19 : Le Balafenn Pages 20/21 : Bilan de l’été Culture Pages 22/23 : Les Rias Pages 24/25 : Gros plan sur… / Pêle-mêle d’infos Pages 26/27 : Tribune Libre/ Treuskas

Sommaire

3

Finances : Investir aujourd’hui,

La commune a fait réaliser une analyse financière qui intègre la programmation des investissements prévus jusq L’ensemble des paramètres financiers a été analysé ainsi que leur évolution dans le temps. C’est ce qu’on app grammation pluri-annuelle d’investissement (PPI).

Cette analyse a été confiée Ressource Consultant de Renn liste des finances des collecti les. L’étude a duré 8 mois. Ell plusieurs partenaires et croi nombreuses données émana vices Fiscaux, de l’INSEE, de l du Conseil Général et de la Ré Pour pouvoir investir, une com disposer d’excédents une foi payé tous ses frais (personn diverses, remboursements qu’elle a enregistré ses rece tions, taxes etc…). Cet excéd sources s’appelle l’épargne ne (cf tableau ci-contre)

Cette analyse a permis à la collectivité de cadrer ses interventions pour les années à venir en investissemen lement en fonctionnement (prévision des dépenses et des produits). Le 1er objectif à remplir était de conserver une épargne nette positive. Le second consistait à ne pas franchir le seuil des 10 ans pour l’indicateur relatif à l’encours de dette sur l’épargne brute (l’excédent avant le remboursement des crédits en cours). A partir d’hypothèses prospectives l’étude a cherché à vérifier que ces objectifs étaient atteignables. Elle a analysé les évolutions passées et prévisibles des dotations d’Etat (en baisse), elle a mené une réflexion sur les dépenses de fonctionnement, et examiné les niveaux possibles pour l’investissement.

Les hypothèses de travail pour les investissements ont été les suivantes :
 Montant total des dépenses d’équipement jusqu’en 2015 estimé à 10,06 M€*  Subventions attendues : 1,42 M€ (environ 15%)  Cession de terrains : 1,05 M€  Remboursement de la TVA sur travaux 1,43 M€ *valeur 2010 Sur la période 2010-2015 le programme pluri annuel d’investissement envisagé par la commune s’élève en moyenne à 1,7 M€, soit un niveau supérieur de 20% au niveau moyen constaté dans la période 2003-2009. Cela traduit une volonté forte de la collectivité de développer les services et d’augmenter l’attractivité de la commune.

4

prévoir demain…
Les dépenses d’équipement prévues se répartissent de la façon suivante :
5,41 M€ sont consacrés à des dépenses de gestion et d’entretien du patrimoine (voirie, bâtiments, matériel, études, éclairage public). 4,65 M€ sont consacrés à des dépenses d’équipement pour de nouveaux projets (construction du centre de secours, médiathèque, requalification Qualiparc de la zone artisanale, extension de la crèche, équipements sportifs, rénovation de la Maison-Musée et de la procure de l’abbaye St Maurice, achat de terrains). La principale incertitude de l’étude repose sur l’évolution des bases d’imposition au niveau national. Cette évolution est identique, en général, au taux d’inflation. Une hypothèse moyenne, jugée prudente, d’un coefficient d’actualisation de 1,7% a été retenue. L’évolution prise en compte pour le calcul des taux à venir est celle observée sur la période 2002-2008 (1,3%). La population qui sert à calculer les dotations d’Etat (DGF) a été calculée à partir du recensement 2010. Au terme de cette étude, en 2015 l’épargne nette serait de 328 K€, soit un niveau comparable à l’épargne nette du début de mandature.

qu’en 2015. pelle la pro-

au cabinet nes, spéciativités locale a associé isé de très ant des Serla Cocopaq, égion... mmune doit is qu’elle a nel, charges crédits) et ettes (dotadent de resette.

nt mais éga-

La durée d’endettement passerait à 7 ans en 2015 (contre 5,7 ans en 2008). Elle serait inférieure à 10 ans, seuil critique à ne pas dépasser. La réduction des dotations d’Etat, intégrée dans cette étude, impact forcément négativement cette durée. Cette étude devra être actualisée tous les ans. Elle permet de vérifier que l’effort d’investissement prévu est compatible avec les possibilités financières de notre collectivité.

5

Le port connaît un regain d’activités ces dernières années. L’activité de pêche y est toujours très active avec 13 professionnels. L’accompagnement de la filière pêche est une priorité. Cette année la commune a investi dans une nouvelle grue de déchargement. Le port est également un lieu de promenade très fréquenté, en raison de son cadre exceptionnel. Les restaurants se développent, une liaison maritime avec Groix a vu le jour et récemment le port a accueilli la série Doc Martin qui passera cet automne sur TF1…. Doëlan est aussi un port de plaisance qui accueille plus de 280 mouillages. Chaque été de nombreux plaisanciers y font escale. Kloar infos fait le point sur les travaux réalisés, ou en cours, afin d’améliorer la vie portuaire à Doëlan.

Doëlan : un port un plein

essor

Une nouvelle capitainerie
Un nouveau local pour accueillir le public est ouvert depuis le 1er juillet. Il a été entièrement aménagé, rénové et équipé courant 2010. Un système de vidéosurveillance a été mis en place. Il permet de voir l’entrée du port et donc les mouvements des bateaux. Un cabanon sur l’arrière est réservé pour le gros matériel (chaines, manilles…). Les travaux ont été réalisés par les services techniques (électricité, plaquo, peinture, menuiserie) et par des entreprises locales. Le coût de revient est de 24500 €. Ce local améliorera de façon significative les conditions de travail des employés du port et contribuera à un meilleur accueil des usagers.

De nombreuses réparations sur les ouvrages portuaires
La tranche ferme d’un montant de 69 192,19 € TTC concerne la réfection de la cale Larzul, ainsi que des travaux sur différents quais (Kernabat, Sancéo et Peyron). Les travaux sont prévus pour une durée de 2 mois La tranche conditionnelle concernait différents travaux d’entretien de la cale Cayenne. Ils seront réalisés ultérieurement. La possibilité de réaliser une cale de mise à l’eau avec contrôle d’accès est à l’étude. L’investissement semblerait avoir un réel intérêt.

Une grue au service des professionnels
Le port de Doëlan a été doté d’une potence électrique de 500 kg. Elle a été mise en place le 13 juillet dernier pour permettre aux pêcheurs d’embarquer et de débarquer du matériel de pêche et aux plaisanciers, usagers du port de réaliser éventuellement une pose ou dépose de moteur. Elle est fixée et située, quai Sancéo, à proximité de la grue mobile de la société Doëlan Nautique. Cette potence a été achetée au port de PIRIAC SUR MER et positionnée par la Société ALLTIS de SAINT NAZAIRE.

6

Travaux
L’an prochain, la crèche « les petits malins » va connaitre un tournant dans son histoire avec une extension et une réorganisation complète. Cette crèche, propriété communale, est géré par une association de parents depuis 1989. Initialement elle était située sur le parking de la salle des fêtes dans les locaux utilisés par la Poste. Au vue des besoins croissants des familles, en 2001, un nouveau projet a vu le jour avec la construction d’un bâtiment agréé pour 20 enfants. C’est l’actuelle crèche située derrière les écoles du bourg. Le nouveau Contrat Enfance Jeunesse signé en 2010 et négocié avec la Caisse d’allocations Familiales (CAF ) a donné l’occasion d’un bilan partagé avec l’équipe de la crèche. Il est apparu que le nombre de places devenait insuffisant. Le taux d’occupation avoisine les 80% malgré les épidémies hivernales. La liste d’attente est toujours d’une trentaine de bébés... La contrainte, après la signature d’une convention avec la mairie, d’accueillir en priorité les enfants cloharsiens ne réduit pas cette liste pas plus que l’ouverture l’an passé d’une crèche supplémentaire à Quimperlé. L’opportunité d’inscrire quelques places supplémentaires au Contrat Enfance Jeunesse ne se représentera pas avant 10 années... Il est donc apparu essentiel de lancer une extension de la structure, d’autant qu’un lotissement à Kerambellec d’une centaine de logements va bientôt sortir de terre, promesse de nouveaux habitants cloharsiens qui auront certainement besoin de places en crèche ! Le permis de construire a été déposé début octobre 2010. Comme l’actuel bâtiment a été conçu pour être éventuellement agrandi, les travaux seront réalisés par l’extérieur, à l’ouest et à l’est, sans qu’il soit besoin d’intervenir à l’intérieur : l’activité de la crèche pourra être poursuivie pendant les travaux. Seuls quelques ré aménagements intérieurs seront réalisés pendant la fermeture de l’été 2011. Il est prévu trois chambres de plus, une nouvelle salle à manger, une nouvelle salle d’activités. Les enfants pourront être répartis en deux groupes d’âge, un endroit calme et chaleureux au cœur de la crèche pour les plus petits, et un espace ludique et actif pour les plus grands. Cette répartition en fonction de l’âge des enfants est une réelle avancée : elle permet de tenir compte des besoins des enfants qui sont très différents, les petits ayant besoin de plus de calme. Des aménagements d’espace supplémentaire de stockage, de rangements sont prévus pour faciliter les tâches du personnel, ainsi que la création d’une salle de réunion. L’espace d’accueil des parents et des enfants sera également repensé, et un « local à poussettes » ajouté à l’entrée. Enfin, tous les abords de la nouvelle crèche permettront le cheminement et de nombreux arbres seront plantés pour paysager le site qui regroupera aussi 25 places de parking. L’ouverture de 10 places supplémentaires est donc prévue en septembre 2011, portant à 30 enfants la capacité maximale d’accueil de la crèche « les petits malins » et répondant ainsi aux besoins de nombreuses familles. Notre commune disposera ainsi d’un équipement moderne et adapté au besoin des enfants. Le coût prévisionnel de cette extension est de 370 000€ HT. Il devriat bénéficier d’aides de la région, du Conseil Général, de l’Etat et de la CAF pour un montant estimé à 230 000 €.

7

Station

Le dossier de la station d’épuration suit son cours. Rappelons que le conseil municipal du 11 décembre 2009 avait autorisé les études techniques sur le site de Kerzellec. Celles-ci se sont avérées favorables et le projet peut donc continuer. La Préfecture a également confirmé la légalité de ce dossier, en particulier au regard de la loi littoral qui oblige la construction dans la continuité du bâti existant.

d’épuration : le projet avance

Le conseil municipal du 15 septembre 2010 a donc pu lancer les procédures pour acquérir les terrains nécessaires. Les plans négociés avec l’architecte des bâtiments de France et la préfecture sont maintenant arrêtés. Une maquette du futur projet architectural sera présentée en novembre. Elle présentera les bâtiments de la future station ainsi que leur intégration paysagère sur le site. En 2009, le coût estimé pour la construction de la station et son raccordement aux réseaux existants était estimé à 6 900 000 € et l’extension du réseau sur le secteur de Posmorich et Locouarn à 410 000 € (contre respectivement à Keranna : 9 100 000 € et 560 000 €). Signalons aussi que la demande de classement du site déposée par des tiers opposés au projet a été rejetée par le Préfet et les différents services d’Etat consultés.

Les ZPPAUP se transforment en AVAP
Les ZPPAUP ont pour objet d’assurer la protection du patrimoine paysager et urbain et de mettre en valeur des quartiers et sites à protéger pour des motifs d’ordre esthétique ou historique. La décision de création d’une telle zone de protection est très ancienne à Clohars. Lors de l’élection de la nouvelle municipalité le projet a été réactivé et terminé en décembre 2008. En mars 2009, suite à des demandes de modification émanant de l’architecte des bâtiments de France, le cabinet chargé de l’étude a dû reprendre des éléments du dossier. Celui-ci a été déposé début juillet 2010 afin d’être instruit en commission régionale et validé avant enquête publique. Le 12 juillet 2010, les ZPPAUP ont été remplacées par les Aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine. instituées par la loi Grenelle 2 . Le dossier actuel n’est donc plus conforme au Grenelle de l’environnement. Un complément d’études sur le développement durable doit être produit ce qui en retarde à nouveau l’instruction. La commune sera ainsi très certainement une des premières à répondre à ce cahier des charges. Elle disposera ainsi de documents d’urbanisme totalement en conformité avec la loi. Cela ne changera pas sur le fond le traitement des dossiers des permis de construire et autorisations de travaux des habitations figurant dans ces zones. Le règlement est appliqué par anticipation par les services et l’avis de l’Architecte des bâtiments de France est systématiquement requis. Ce fut le cas par exemple pour la maison en cours de rénovation de la rue Lannevain. Le projet a dû être entièrement travaillé selon le règlement de la ZPPAUP et il a été suivi et validé par l’architecte des bâtiments de France. A la vue de cette construction, l’esprit des bâtiments qui existaient autrefois en façade est conservé ce qui contribue ainsi à répondre à l’objectif de restitution des ambiances existantes.

8

Création d’un Comité Technique Paritaire
Le 29 septembre dernier des élections ont été organisées au sein des services municipaux pour désigner les représentants du personnel élus pour siéger au sein du CTP. C’est la première fois que de telles élections étaient organisées. Le rôle de cette instance de concertation est de donner un avis sur des questions relatives à l’organisation collective des services et à l’hygiène et à la sécurité. Instance de dialogue social, le CTP est composé en nombre égal de représentants de la collectivité et de représentants du personnel : Pour Clohars-Carnoët, le nombre de titulaires a été fixé à 3, assistés de 3 suppléants. Une seule liste, présentée par la CFDT, était soumise au vote. Il y avait 62 électeurs inscrits. 50 agents ont pris part au vote. La liste a recueilli 49 suffrages. La 1ère séance du CTP devrait avoir lieu le 22 novembre prochain.

Repas

des anciens 2010

170 convives se sont attablés le 10 octobre dernier à la salle des fêtes à l’occasion du traditionnel et convivial repas des anciens.

9

Ecoles :

les nouveautés de la rentrée

Comme chaque année, différents travaux d’aménagement et d’amélioration ont vu le jour dans les écoles. Petit tour d’horizon des principales nouveautés … Ouverture d’une 5ème classe élémentaire à l’école du Bourg :
La rentrée scolaire a vu l’ouverture d’une cinquième classe au bourg. Le Maire avait rencontré en avril l’Inspectrice de l’éducation nationale sur ce dossier. Cette création de poste tient compte de l’importance des effectifs dans les classes de CM1 et CE2 et des augmentations à venir l’an prochain (28 arrivées en CP pour 14 départs en 6°). C’est évidemment une bonne nouvelle ! Du mobilier neuf a été attribué à cette classe pour la rentrée. Une réflexion est en cours avec les enseignants pour réorganiser l’école afin de mieux répondre aux besoins pédagogiques.

Agrandissement de la garderie et réorganisation de la bibliothèque (BCD) - école du Bourg :
Depuis plusieurs mois, une réflexion a été engagée avec les enseignants pour un partage de l’espace de la BCD (bibliothèque centre documentaire de l’école) afin que la trentaine enfants de 6 à 11 ans fréquentant la garderie puisse bénéficier d’un espace mieux approprié aux activités du soir. Les travaux d’agrandissement de la garderie du Bourg ont été réalisés par les services techniques municipaux dans un espace complètement repensé et bénéficiant d’une nouvelle surface de 29m². Un cloisonnement aéré sépare la BCD de la garderie. D’ici la fin de l’année, les sanitaires intérieurs et les huisseries seront changés.

Paiement de la restauration scolaire et de la garderie via internet :
Vous avez été nombreux à plébisciter la mise en place de la monétique pour le paiement des prestations de cantine et garderie. Après la consultation de votre compte, rendue possible sur Internet au printemps dernier, c’est maintenant le paiement qui sera possible par ce biais dès janvier 2011. Cet outil simple va faciliter la vie de nombreuses familles. Les parents auront prochainement une information, via le carnet de correspondance de leur enfant, qui précisera les modalités d’utilisation.

10

Réflexion sur la grille tarifaire :
La municipalité, en partenariat avec la Caisse d’allocation familiales du Finistère (CAF), lance une étude sur les grilles tarifaires. Un questionnaire a été adressé début juillet aux familles afin de mieux connaître les besoins. Elles sont 115 à y avoir répondu, ce qui constitue un retour très satisfaisant et nous les en remercions. Le traitement des informations est en cours qui permettra d’avoir une première photographie des besoins réels des familles. Ensuite, nous associerons à la réflexion la CAF, la commission éducation, les enseignants, les parents d’élèves et le CCAS, afin de répondre aux besoins clairement identifiés des plus démunis, dans le respect de la solidarité, mais également des contraintes financières. C’est un projet ambitieux et novateur pour Clohars qui doit répondre aux diversités des situations économiques des familles.

Un nouveau mobilier de restauration pour les maternelles à l’école St Maudet :
La 2ème tranche d’achat de mobilier a été réalisée dans la salle de restauration des petits. Les élèves ont découvert à la rentrée, les tables et chaises adaptées à leur taille, anti bruit. Le changement des fenêtres est programmé en fin d’année. En 2011, la rénovation des peintures viendra terminer la rénovation des salles de restaurant scolaire. Un travail de réflexion est également engagé à l’école Saint Maudet pour transférer et améliorer la garderie existante.

Des blouses pour le personnel d’entretien et de restauration des écoles :
Le personnel des écoles a souhaité porter une blouse. Cette demande répond à des questions d’hygiène, mais également afin d’éviter les salissures sur leurs vêtements personnels. Lors d’une réunion de service, le choix des couleurs et des modèles a été défini,  en concertation avec les agents concernés : le personnel d’entretien disposera de blouses parme et celui de restauration de blouses jaune.

11

Domaine de Kerambellec,
Les premiers travaux de voirie et de réseaux divers du projet de l’Office Public d’Aménagement et de Construction de Quimper Cornouaille ont commencé.
Ce programme a été longtemps retardé en raison de réduction des financements de l’Etat sur le parc social. Ce projet comportera une centaine de logements composé comme suit : > 28 appartements locatifs répartis dans sept petits bâtiments de quatre logements chacun sur deux niveaux. Ils comprendront vingt T3 et huit T4. Dix appartements bénéficieront de garages attenants à l’habitation. Les appartements du rez de chaussée disposeront d’un jardin privatif et les appartements au 1er étage d’un balcon. Leurs surfaces oscilleront entre 64 et 76 m2. Ces bâtiments supporteront des panneaux solaires intégrés afin de limiter les consommations d’énergie. La construction devrait débuter au 1er semestre 2011 et s’achever pour l’été 2012. Ces logements locatifs répondent à une très forte demande. La commune ne compte actuellement que 90 logements HLM, ce qui est insuffisant. Une partie du retard sera comblé avec ce programme. Cet effort sera poursuivi. > 18 pavillons individuels en location-accession trouveront place sur des parcelles de 500 m2 en moyenne. Ils disposeront de deux places de stationnement. Ils comprendront douze T4 et six T5 avec une chambre au rez-de-chaussée. Ces maisons d’une surface habitable de 85 m2 pour les T4 et 105 m2 pour les T5 seront livrables courant 2011. Le principe est de louer avec une option d’achat pour une durée de 4 ans. Au cours de ces quatre années, le locataire accédant verse à l’OPAC une redevance mensuelle comprenant deux fractions :  Un « loyer » en contrepartie du droit de jouissance du logement pendant la période locative  Une «  épargne  » qui constitue un acompte sur le prix initialement fixé. Cette épargne sert d’apport personnel lors du passage au statut de propriétaire. 12

c’est parti !

Urbanisme
Le développement de ce type de logements correspond à une orientation que la municipalité veut développer. Elle permet à des familles ne disposant pas d’un capital et dont les revenus permettraient difficilement de contracter un emprunt d’accéder à la propriété. C’est la situation que connaissent en particulier les jeunes couples qui trouveront ainsi des facilités à s’installer.. > 48 parcelles d’environ 460 à 1000 m2 seront commercialisées pour accueillir des constructions individuelles avec, pour chaque acquéreur, le libre choix de son constructeur. Ces terrains seront mis en vente début 2011 au prix prévu de 75 € le mètre carré. Il restera 2 lots, dont l’un fait un peu moins de 3000 m2, pour lequel l’OPAC est en négociation avec un promoteur privé pour construire deux petits bâtiments et l’autre de 3500 m2 sans projet précis pour le moment. Ce nouveau quartier devrait être terminé en 2012. Il comprendra des espaces verts, des liaisons piétonnes et cyclables, une circulation adaptée avec des petits ronds-points, des plateaux de ralentissement. Une liaison douce en diagonale viendra s’inscrire dans la trame piétonne qui draine l’opération globale, entre le chemin départemental Est et le chemin creux qui longe les terrains de sports à l’Ouest. Elle permettra de relier le bourg et ses équipements.

Les travaux de l’us d’eau du Zabrenn dernier se poursu d’alerte imposé pa ral pour contrôler cité de 1500 m3 vi eau.

sine de production n débutés le 3 mai uivent. Le bassin ar arrêté préfector l’eau d’une capaient d’être mis en

Commencées en 1994, les études et démarches administratives menées par le Syndicat Mixte de production d’Eau potable de Quimperlé (Syndicat maître d’ouvrage des infrastructures de pompage et de traitement d’eau potable composé de la ville de Quimperlé, du Syndicat intercommunal d’eau de Riec sur Bélon et du Syndicat Intercommunal d’eau de Mellac) ont laissé place à de gros travaux de mise à niveau des installations de production d’eau potable du Zabrenn.

…entre dans l’air moderne
Cette dernière station, construite également dans les années 1940, est aujourd’hui sous-dimensionnée et présente trop de risques pour être pérénnisée dans sa situation. Là également, le SMPE investit pour sécuriser ses infrastructures, et une nouvelle station de pompage au lieu-dit Kermagoret en Mellac, assortie d’une nouvelle canalisation de refoulement (1900 mètres linéaires de tuyaux en fonte de diamètre 400 mm), est en construction. La mise en service de ce nouvel équipement est prévue au printemps prochain. Pour garantir une sécurité optimale, tous les systèmes de télé-alarme, télégestion, vidéo surveillance et contrôle en continu de l’eau tout au long du processus de traitement seront renforcés. Ces investissements coûteux (5 M€ HT pour l’usine du Zabrenn et 1,5 M € HT pour le déplacement de la prise d’eau dans l’Isole), réglementés par un arrêté préfectoral de janvier 2008 sont subventionnés par l’agence de l’eau à hauteur de 690 000 € et par le Conseil Général du Finistère à hauteur de 610 000 €. La différence (5 M€ HT) est financée par le SMPE qui bien évidemment, doit intégrer les coûts induits (investissements et exploitation) dans le prix de vente de l’eau à ses trois membres. A noter que l’eau produite (2 000 000 de m3/an) est destinée à Quimperlé à hauteur de 77%, au Syndicat de Riec 15 %, et à celui de Mellac 8%). Grâce à ces nouvelles infrastructures, le SMPE pourrait être amené à soutenir un nouveau schéma départemental d’alimentation d’eau potable envisagé par le Conseil Général. Pour le Syndicat - Joël Chenot - 1er Vice-président

La production d’eau

L’eau, objet de toutes les attentions et de tous les débats, est l’un des éléments de consommation les plus suivis. Ainsi, pas moins de 90 paramètres sont régulièrement contrôlés par l’agence régionale de santé (auparavant appelée DDASS). Même si des améliorations ont pu être apportées au goût, il subsiste dans l’eau qui coule à nos robinets des éléments devenus indésirables depuis l’application en décembre 2008 de nouvelles normes imposées par le code de la santé publique. La chaîne de traitement actuel, pour partie datant des années 1940 ne permet plus de satisfaire, en toutes circonstances, à ces nouvelles contraintes. Aussi, et grâce à cette refonte complète de l’usine comprenant entre autre, la mise en œuvre de nouvelles technologies de décantation, des étages supplémentaires de traitement par inter-ozonation et par charbon actif en poudre et dont la mise en service est prévue avant l’été prochain, tous les usagers du service de l’eau, qu’elles que soient les conditions, bénéficieront d’une eau d’excellente qualité, notamment en matière de carbone organique total et de trihalométhanes, éléments non maîtrisés par la chaîne actuelle. Par ailleurs, pour alimenter en eau brute cette usine de traitement du Zabrenn, le SMPE prélève l’ensemble de ses besoins, soit dans l’Ellé à partir de la station de pompage du Moulin des Gorrêts, soit dans l’Isole grâce à une station de pompage située en amont immédiat des papeteries de Mauduit.

13

Questions à…
En quoi consiste votre délégation ?
Les dossiers que je traite relèvent de trois grands domaines : l’économie, le tourisme et l’environnement/cadre de vie. Je définirais ma délégation par la nécessité de « faire du lien » entre les différents acteurs économiques de la commune pour que projets et initiatives puissent voir le jour. Certains dossiers demandent un suivi quotidien : les demandes d’installation sur les marchés, le suivi de la collecte des déchets, le fleurissement de la commune... D’autres demandent un travail à plus long terme avec différents partenaires. Je travaille aussi beaucoup avec les services économiques et environnement de la Cocopaq.

Quel est le bilan touristique de cet été ?
Le 1er enjeu de la politique touristique est avant tout d’accroître l’attractivité du territoire. Pour cela, il faut non seulement accueillir les touristes dans de bonnes conditions mais aussi leur proposer des activités variées et de qualité. Depuis le début de la mandature, les initiatives ont été nombreuses. Certaines des actions culturelles et d’animations mises en place dès l’an dernier sur notre commune ont commencé à être relayées et jouent déjà un rôle de moteur économique et touristique : les arts en balades, les soirées concert, l’obtention du pavillon bleu par exemple.... D’autres ont été mises en place cet été : le Pass nature, les soirées sorties de bains avec le marché nocturne. Elles devraient aussi devenir très vite populaires. Les aménagements aux Grands Sables et les 3 nouveaux circuits de randonnée balisés ont aussi été appréciés. Les résultats sont encourageants. La fréquentation de l’office de tourisme est en hausse : +49 % en juillet et +55 % en août, le nombre de retraits au distributeur automatique de billet du Pouldu évoluent de 6800 en 2009 à 7600 en 2010, les restaurateurs indiquent une augmentation du nombre de couverts, les marchés d’été connaissent un succès important. La maison musée a augmenté ses entrées de 40%. Ce sont des signes forts de l’attrait grandissant que suscite notre commune.

Sur le plan économique, comment la commune accompagne-t-elle le entreprises ?
Deux dossiers sont actuellement au cœur de notre politique : la requalification de la zone artisanale de Keranna sous le label « Bretagne Qualiparc » et la réhabilitation de l’ancienne usine de Doëlan. La première opération a pour but d’améliorer les services apportés aux entreprises : signalétique, éclairage, voirie tout en améliorant l’entrée du bourg par une intégration paysagère. Cette démarche sera poursuivie par une extension de l’actuelle zone artisanale au futur PLU. L’accueil d’entreprises est une priorité, elles participent au dynamisme de la commune et à son image.

14

La réhabilitation de l’ancienne conserverie de Doëlan est, elle aussi, abordée comme outil stratégique pour l’économie. Elle devra contribuer à redynamiser le port par l’implantation de nouvelles activités. La commune assistée de la SAFI (société d’aménagement du Finistère), de l’Etablissement Foncier de Bretagne et du cabinet d’architecte COMPERE travaille à définir un projet compatible avec les particularités du port de Doëlan.

Votre délégation touche au cadre de vie, donc au quotidien des cloharsiens ?
Bien sûr ! L’installation de mobilier urbain (bancs, parkings vélos, tables de pique-nique) fait partie, par exemple, des équipements qui facilitent la vie des Cloharsiens. Le réaménagement du commun de village de Kerzellec en est une illustration. Le parc paysager Saint Jacques est aussi une réalisation emblématique de cette démarche. Ce nouveau parc offre un espace de promenade de qualité et est très apprécié. Il contribue à l’embellisse-

Quels sont vos actions pour l’agriculture et la pêche ?
Un diagnostique agricole a été effectué pour connaître au mieux les installations agricoles de la commune, leurs évolutions et perspectives. Les porteurs de projets sont accompagnés dans leur démarche, mais la chambre d’agriculture reste leur principal interlocuteur. Pour sensibiliser la population au travail agricole, un projet d’agrotourisme devrait voir le jour cet été avec des marchés à la ferme. Nous avons la chance d’avoir une agriculture vivante innovante : l’entreprise de Monsieur et Madame Le Portz en est un bel exemple. La pêche est aussi un secteur économique toujours très présent sur la commune qu’il faut accompagner. La glacière, l’installation de la grue et la réhabilitation à venir de l’espace de vente à Doëlan témoignent de notre volonté de tout faire pour accompagner cette filière.

En matière d’environnement, quelles actions avez-vous initiées ?
Dès le début de la mandature, j’ai agi pour l’instauration d’un règlement de publicité pour limiter et réglementer l’implantation des panneaux publicitaires sauvages sur la commune, et cela en conformité avec le code de l’environnement. Bientôt des zones restrictives pour la publicité vont être définies en accord avec le règlement de la ZPPAUP (AVAP désormais). J’ai aussi lancé un inventaire des zones humides sur notre commune dans le but de préserver les zones riches en biodiversité et, qui par leur rôle de filtre, sont indispensables à une bonne qualité des eaux. Conformément à la loi, ces zones ne seront plus constructibles. A ce travail ont été associé les agriculteurs et diverses associations d’environnement, de pêche, de chasse. Après un premier zonage, fait suivant la géographie de la commune (cours d’eau, qualité des terrains) des carottages ont été effectués dans les zones plus incertaines. Dans le cadre de la semaine du développement durable, un marché de produits locaux a été mis en place. Après deux éditions limitées aux producteurs et artisans cloharsiens, la prochaine s’étendra aux producteurs et artisans du pays de Quimperlé pour lui donner plus d’ampleur avec une communication plus large. L’information tient un rôle important dans le développement durable. Et c’est dans ce cadre qu’ont été créés et installés les panneaux : « plages propres ». L’amusette de la plage est aussi un outil de sensibilisation à la biodiversité des dunes. Il est diffusé auprès des enfants. Le transport à la demande, les limitations de l’éclairage public, les repas bio à la cantine sont aussi des actions importantes qui ont été initiées depuis le début de la mandature. ment de la commune tout en valorisant son patrimoine. Son aménagement se poursuit et va rentrer dans une deuxième phase avec l’installation d’aires de jeux pour enfants, de bancs et tables. Ces équipements permettront d’en faire un lieu intergénérationnel et de rencontres, en lien aussi avec la maison des associations. Des aspects qualitatifs sont mis en avant par la population comme par exemple le fleurissement. L’année prochaine une attention particulière sera portée aux abords de la Longère ainsi qu’au rond point du Kerou tout en s’appliquant à renouveler le choix des plants installés sur la commune. Un autre point, très délicat, concerne la gestion de points de collecte des déchets. Un diagnostique est en cours avec l’aide du conseil des sages sur les points de collecte : localisation, nombre de containers,… des changements vont être effectués pour satisfaire les besoins des usagers tout en garantissant une qualité visuelle. Rien n’est jamais définitivement réglé en ce domaine et il faut sans arrêt trouver des solutions aux problèmes qui surgissent ! 15

Le sport au féminin
Il n’est pas rare d’entendre encore de nos jours «ma fille fera de la danse et mon fils du foot ». Fort heureusement, cette idée reçue n’est plus tout à fait d’actualité et ceci principalement pour les filles. Si elles restent toujours des pratiquantes assidues de la danse, en témoignent les effectifs féminins de « pointes & jazz » ou des « korolleriens », elles se tournent également de plus en plus vers des pratiques, qui étaient plutôt réservées aux garçons. C’est ainsi qu’à Clohars nous pouvons être fiers de voir que les disciplines sportives au féminin ne sont pas en reste.

En sports collectifs, des équipes solides
Depuis sa création, le War Raok Kloar handball compte régulièrement une équipe féminine inscrite en championnat. Cette saison les protégées du président, Pierre LAUREC, montent d’une catégorie et se retrouvent en -18ans. En basket, le BAC présente deux équipes : une en senior (collectif qui se suit depuis la catégorie poussine), et une équipe en mini-poussine à qui l’on souhaite autant de réussite sportive que ses aînées. En volley, les filles, même si elles sont encore en minorité, sont bien présentes.

En sports individuels, la quasi parité !
En Badminton les équipes se doivent d’être mixtes pour pouvoir participer au championnat. Et cela réussit plutôt bien… Au moins la moitié des effectifs du volant masqué (club de badminton cloharsien) est féminin. Il suffit de regarder la liste des lauréats du sport pour voir que le palmarès de nos athlètes « filles » en course de fond est conséquent. Et force est de constater que les sports sur l’eau se féminisent : le nombre de demoiselles adeptes de la pratique du surf ou de la voile est en constante progression. On s’en réjouit ! Espérons que cette diversité de pratiques féminines sur la commune participe au fait que l’idée reçue : « le sport est un monde réservé aux hommes » soit définitivement révolue. Et que demain, il soit aussi courant de dire «  mon garçon fait de la danse  » et ma fille «  du foot ». Alors chacun aura vraiment le choix et nous aurons tous fait un grand pas… !

16

U n été sport !
La période estivale est toujours propice aux activités physiques et sportives. Cette année encore la commune de Clohars-Carnoët proposait un panel d’activités permettant à toutes et à tous de se défouler et de transpirer un peu… Les manifestations n’ont apporté que des satisfactions : Kerou Beach Party, tournoi de sandball du Lanester HB, FCL Beach Soccer Tour par deux fois, tournois de pétanque, tournoi du 15 août de l’USC, ciné voile du Centre Nautique du Pouldu… Le spectacle et le succès populaire ont été au rendez-vous! Les Faîtes du Sports, animés par Florian animateur sportif, sont des activités gratuites mises en place depuis plusieurs années. Le programme s’est étoffé au fil du temps au point de proposer en 2010 des activités 7/7 jours. Les animations innovantes du dimanche, le tir à l’arc et le beach basket, ont connu un vif succès. Le bilan est très satisfaisant malgré une météo parfois peu clémente pour les sports de plage. Le Pass Nature, seule activité payante, était la grosse nouveauté du service des sports pour la saison. Les retours des participants et des professionnels du tourisme sont très positifs. Le Pass Nature sera reconduit en 2011 mais il faut déjà réfléchir à améliorer la formule : nouvelles activités, anticiper la communication, plus de souplesse…

Clohars VTT
Une nouvelle association a vu le jour sur la commune : CLOHARS VTT. Comme son nom l’indique, elle propose la pratique du VTT sous forme loisir. Frédéric LACOMBE, qui est à l’initiative de cette association, sera heureux d’accueillir les personnes intéressées pour venir étoffer le groupe de pratiquants, tous les dimanches matin vers 9h00 à la salle des sports. L’association possède déjà un blog ou une adresse électronique. Pour tous renseignements complémentaires :

Cloharsvtt.over-blog.fr cloharsvtt@orange.fr

Carte
disponible à l’accueil de la mairie 17

18

Hor r aire ée b a acc uei lafe l lib re nn

Ren t

Bal

afe

Ren aup seigne me leb rès nt alaf d e en n Fer s a m le b eture @cloh nima arsalaf le lu carn teur en n ndi oet s jeu

nn

et l e

.fr ne jeu sse es di t fe rmé e

u Un p me rogra r mm mid credi e e i t le d’acti sam vité es edi + Ce déb t prév rtai ut n ve d’ap u le ndr rèsedi soir

la vie associative se porte bien !

F orum :

L’édition 2010 du forum des associations s’est déroulée le 4 septembre dernier à la salle des sports. La présence de 35 associations a confirmé la bonne santé du tissu associatif cloharsien. Le public nombreux, encore une fois, a pu apprécier les différentes activités proposées et en a profité pour s’inscrire ou se réinscrire… Clohars-Carnoët, ville de nature et de culture, c’est aussi grâce au dynamisme de ses associations ! Le guide des associations 2011 Kloar assos, avec son nouveau format plus pratique, est disponible à l’accueil de la mairie et peut aussi être consulté sur le site internet de la commune.

Nou

vea

Point Multimédi@s
Les horaires : Consultations Internet Mardi 16H/18H Mercredi 16H30/18H Jeudi 16H30/18H Vendredi 16H/18H Samedi 11h/12h et 16H30/18H Ateliers découvertes Internet un mercredi sur deux Mercredi 10h30/12h Jeudi 10h30/12h et 14h30/16h Accompagnement Individuel Recherche d’emploi sur rendez-vous Contact : Le Balafenn : 02 98 71 69 65
19

Ma r Me di 16h rcre 0 Ven di 1 0-18h 0 d Sam redi 1 7h00-1 0 6 8 edi 17h h00-18 h00 0018h h00 00

Un bel été à Kloar
Lors de la saison estivale, culture et tourisme ont un lien étroit sur notre commune qu’il faut rendre attractive et animée. C’est une attente pour les touristes de passage mais aussi des moments de partage et de découverte pour les habitants de la commune. Tout au long de l’été 2010, c’est donc une offre renouvelée et de qualité qui a été proposée. La gratuité, pour une partie de ces rendez vous, a favorisé une fréquentation large et populaire. Kloar, ville de nature et de culture, s’ancre chaque jour un peu ainsi dans notre territoire. Kloar Infos propose un petit tour d’horizon sous forme de bilan, des principales expositions et spectacles qui ont marqué cet été 2010.

Maison-Musée du Pouldu

Du mois d’avril au mois d’Août, la maison a enregistré une nette hausse de fréquentation : 5100 visiteurs. Hormis en 2003, année de l’anniversaire de la venue de Gauguin, c’est la plus forte fréquentation enregistrée ces dix dernières années (+ 40% en 2 ans). La partenariat avec le musée des beaux arts de Quimper autour de l’exposition Meijer De Hann ont largement contribué à ce succès. La nouvelle muséographie qui prend place progressivement dans la maison, ainsi que la nouvelle dénomination de ce lieu en «Maison-Musée» expliquent probablement ce regain d’intérêt.

Abbaye de St Maurice
Une fréquentation également en hausse pour cette saison 2010, puisqu’au total 11 298 visiteurs sont venus arpenter les lieux. Ils se répartissent entre : 5702 personnes ayant visité en accès libre le parc, 4581 entrées payantes pour la visite du logis, 634 spectateurs pour les 9 nuits de la chauvesouris et 381 pour les 4 soirées «contes».

Les Arts en balades

Ce concept de circuit d’exposition de création contemporaine au sein de nos lieux de patrimoine, poursuit son chemin tranquillement. Cet été environ 3000 visiteurs se sont attardés dans ces lieux d’exposition qui accueillaient des créations contemporaines sur le thème «la Bretagne revue et corrigée». Créés en 2009, les Arts en balades semblent donc trouver un public grandissant au fil des ans.

Les cafés Littéraires
La saison estivale a été l’occasion de 3 rencontres littéraires qui trouvent leur rythme de croisière avec une fréquentation allant de 50 à 100 personnes selon les invités. C’est l’occasion de rentrer dans l’univers d’écriture des auteurs et de pénétrer dans leur vision du monde. 20

En collaboration avec l’association Dre Ar Vinojenn, elles sont devenues un moment incontournable de notre saison estivale avec une fréquentation de 200 personnes à chaque rendez vous.. Ces randonnées se terminent par un concert gratuit (chanson française et jazz manouche cette année) Une première à Clohars ! Cette soirée à la chapelle St Jacques a su émouvoir et ravir un public d’une centaine de personnes, en grande partie cloharsiens. De quoi nous encourager à vous proposer d’autres rendez vous de ce type. Ce fut l’évènement de l’été au Pouldu ! Cinq concerts ont été organisés place Gauguin le dimanche en fin d’après midi. Ils étaient prolongés par un marché nocturne. Tous ont rencontrés un vif succès et ont suscité l’engouement du public et des cloharsiens. Il est difficile d’en chiffrer la fréquentation mais celle ci est évaluée à un chiffre moyen de 300 personnes auxquelles s’ajoutent les promeneurs venus flâner au marché. Au fil des années, ce rendez-vous devrait attirer encore plus de public et les aménagements déjà prévus en amélioreront les conditions de confort et d’écoute.

Les randonnées musicales

Apéro-Opéra

Les soirées «Sorties de Bains» au Pouldu

A l’heure du bilan de cette saison culturelle, que tous les acteurs et spectateurs qui ont contribué à leur bon déroulement ainsi que les associations soient ici remerciés !

Soirée garages
Initiée l’année dernière sur notre commune dans le cadre du festival d’accordéons « Le diable dans la boite», la soirée « Garages » s’est déroulée le 25 septembre au village de Kervelan. Elle laissera un très bon souvenir aux musiciens, habitants et spectateurs venus goûter, très nombreux ce soir là, à cet événement populaire. L’année dernière, c’est dans le quartier de Kerharo que l’aventure avait commencé.. Le 25 septembre dernier, ce sont les habitants du quartier de Kervelan qui ont mis à disposition 6 garages et hangars, animés à tour de rôle par 90 musiciens et chanteurs. Quelques 200 spectateurs, venus d’autres quartiers, sont venus apprécier ce moment original et convivial. Tout comme l’an passé, cette fête a été l’occasion de fédérer les habitants qui ont prêté main forte aux organisateurs et qui se sont retrouvés le temps d’une soirée. L’esprit « fête de quartier» recherché à travers cette organisation, a très bien fonctionné.

Nous espérons que l’histoire des «Soirées Garages» continuera l’année prochaine, dans un autre village.... Avis aux amateurs ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez accueillir ce rendez-vous dans votre quartier en toute simplicité!
21

22

2500 spectateurs sur 3 jours…
Un succès grandissant et virevoltant !
Placé début septembre, cet événement marque la rentrée. Il réunit un large public familial essentiellement local. L’édition 2010 est à nouveau un succès  ; 2500 spectateurs sur 3 jours. La qualité des spectacles, la convivialité et l’humour ont été les piliers de cette 2ème édition. Un beau cocktail concocté par les services culturels de Kloar, Moëlan et Riec, assistés par l’équipe du Fourneau de Brest. Et toujours des associations embarquées qui apportent leur dynamisme et leur originalité... Des envies d’encore, c’est sûr! Rendez-vous au mois de septembre 2011 au Pays des Rias!

Les RIAS 2010

Programmation culturelle
La programmation culturelle de notre commune continue son chemin à travers les saisons :
Nous pourrons nous retrouver au cours d’un café littéraire pendant les vacances de la Toussaint, ou encore le vendredi 3 décembre à 20h à la salle des fêtes pour une «Veillée singulière». Ce spectacle, mis en place en collaboration avec le réseau « Très tôt théâtre » entraînera petits et grands dans un univers poétique où le partage entre les générations prend tous son sens... Nous accueillerons ensuite la saison hivernale avec une programmation spécifique «Un noël à Kloar» en lien avec les commerçants et l’association «Le Phare» comme l’année passé. A cet effet, un spectacle de rue animera le marché de Noël du 19 décembre. Et enfin , c’est à travers « un bal pour enfants» que nous partagerons la magie de Noël avec les enfants de notre commune.

23

&
24

Gros plan sur…

Le 17 septembre 2010 a été l’occasion de célébrer les départs en retraite de 5 agents municipaux qui ont successivement cessé leur activité depuis le début de la mandature. A cette occasion, Jacques Juloux avit invité les différents maires des mandats précédents. Les élus ont ainsi remercié Mr Marc LIMBOURG, menuisier, Mme Annick FAUGLAS, cuisinière au restaurant municipal, Mme Nathalie TANGUY, agent de cuisine et d’entretien à St Maudet, Mme Claudine GUYOMAR, agent d’entretien à l’école du Bourg et aux services techniques et Mme Christine LE BOURHIS, ATSEM à l’école du bourg, des années passées au sein des services municipaux. Mr Louis le GREVELLEC, Mr Marcel RAOUL et Mr René LE FLOC’H s’étaient joints à Mr Jacques JULOUX pour rendre hommage à chacun d’entre eux. A cette cérémonie de départ en retraite, 4 médailles du travail ont également été remises aux agents présents depuis 20 ou 25 ans à la ville. C’est ainsi que Mr Marc LIMBOURG, Mr Christian JOLIFF, peintre, Mme Christine LE BOURHIS et Mr Gilles CAPITAINE, chauffeur, ont été distingués. Le Maire s’est félicité des qualités humaines et professionnelles des agents et les a chaleureusement remerciés de leur fidélité et de leurs compétences.

Célébration de départs en retraites Remise de médailles

Pêle-mêle d’infos
CMU
Couverture Maladie Universelle Complémentaire
Pour qui ? Pour quoi ? Comment ? La CMUC vous permet d’avoir droit à une protection complémentaire santé si vous percevez le RSA socle ou si vous avez de faibles ressources. Vous ne payez pas vos dépenses de santé chez le médecin, à la pharmacie, au laboratoire, à l’hôpital ; ils sont remboursés directement par votre caisse d’assurance maladie. Vous bénéficiez de tarifs particuliers pour les lunettes et les soins dentaires. Comment en bénéficier ? Vous devez habiter en France depuis plus de 3 mois et satisfaire aux conditions de ressources. La CMUC vous est accordée pour un an et vos droits sont étudiés chaque année. Vous n’avez pas de cotisation à payer. Vous devez remplir un dossier de demande de CMUC et le remettre à votre caisse d’assurance maladie. Vous trouverez ces dossiers auprès de la CPAM, du service social, de la Mairie.

Famille médiation
Prêter main forte aux familles en crise
Quels services peut-on trouver à l’espace Famille Médiation ? Il y a deux fonctions  : Le lieu d’accueil qui permet à des parents de réaliser un droit de visite et le service de médiation familiale Comment fonctionne le lieu d’accueil ? Des parents qui sont dans un contexte de séparation et qui n’ont pas la résidence principale ou la « garde » de leurs enfants peuvent les accueillir à l’espace Famille Médiation. Ce n’est pas seulement un lieu ouvert pour le droit de visite, un travail est fait avec les deux parents dans un esprit de médiation pour faire avancer les choses. Qu’est-ce que la médiation familiale ? Il existe deux types de médiation  : la médiation spontanée, les personnes prennent contact de leur propre initiative, et la médiation judiciaire, ordonnée par un juge. Permanence d’information gratuite les 2e vendredis du mois de 9h30 à 12h30 au Point d’accès aux droits, 4, rue Ellé à Quimperlé.

Fête du jeu
Dans le cadre de la fête du jeu la commune de CloharsCarnoët organise des séances de bébé relax le vendredi 26 novembre à la garderie périscolaire du bourg pour les 0-15 mois de 9h45 à 10h30 Pour les 15-24 mois de 10h45 à 11h30 Les inscriptions se feront à l’accueil de la mairie à partir du 8 novembre.

Famille médiation
Nous rappelons que contrairement à beaucoup d’idées reçues, l’entretien des trottoirs et des abords de propriétés est du ressort des locataires ou propriétaires. Nous rappelons que l’utilisation de produits phytosanitaires près des fossés et des cours d’eau est strictement interdit (les contrevenants encours une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 € et deux ans d’emprisonnement). 25

Tribune libre
Des collectivités locales malmenées ! Depuis 2007, la situation des collectivités locales connaît une évolution préoccupante. Alors que leurs charges augmentent, les dotations d’Etat stagnent. Pire, le gouvernement vient d’annoncer qu’elles seront désormais gelées jusqu’en 2014, c’est à dire qu’elles ne connaitront aucune évolution y compris au regard de l’inflation et de l’évolution de la population. Les collectivités vont être confrontées à une baisse de leur capacité financière. Dans le même temps, les départements se voient transférer des charges sociales de plus en plus lourdes. Les régions avec la perte de perception directe de la taxe professionnelle, perdent également leur autonomie financière. Conséquence immédiate : les départements et régions rencontrent de plus en plus de difficultés à boucler leur budget, et par voie de conséquence, à aider les communes dans le financement de leurs projets Les résultats de cette politique ne se sont pas fait attendre. En mal de recettes, en 2009, les collectivités ont augmenté leur endettement de 3%, les départements ont vu leur autofinancement (fonds disponibles pour les investissements) diminuer de 17,8 %. L’an prochain le Conseil général du Finistère devra réduire ses budgets, hors action sociale d’environ 10 % à 15 %. Le montant des aides aux investissements des communes va nécessairement diminuer. Et par voie de conséquence les chantiers confiés aux entreprises du bâtiment également... La prospective financière réalisée sur la commune a pris en compte ces données. Dans ce contexte très défavorable, l’épargne nette resterait identique à celle de 2008 mais la durée de l’encours de la dette passerait de 5,3 à 7 ans, risquant ainsi de ralentir le rythme de nos investissements futurs. A un moment où l’économie a besoin d’être relancée ces mesures vont à contre sens. Elles font peser sur les collectivités une politique de rigueur qui nuit à l’économie tout en remettant en cause chaque jour un peu plus les services publics.
Groupe de la majorité «Kloar un nouvel horizon ».
Démission de René le Floch : «J’ai présenté ma démission pour des raisons de santé. Quelqu’un de plus jeune renforcera ainsi le groupe d’opposition. C’est avec satisfaction que j’ai travaillé à défendre l’intérêt de mes concitoyens. Beaucoup d’entre vous m’ont témoigné leur estime. Je les en remercie, ainsi que ceux ayant soutenu les équipes que j’ai conduite aux élections. Je poursuivrai ma participation à la vie associative.» Tourisme-Culture On a peu coutume d’associer, culture, tourisme et commerce. Ces trois piliers sont pourtant les ferments d’une économie estivale. L’offre touristique et culturelle d’une commune, alliéee à la qualité des campings, hébergeurs, hôtels et restaurants, contribue au développement du commerce et de l’artisanat. Et, réciproquement, la qualité du commerce est autant d’atouts touristiques. Chaque partie renforce les autres d’où l’intérêt de fédérer les énergies en favorisant les échanges entre tous ; dans une petite commune comme la nôtre, reconnue de toujours, lieu de culture et de patrimoine. L’image de l’accueil touristique de notre commune aurait pu être améliorée par la réfection des sanitaires du bourg (véritable verrue), par l’entretien et la remise en service du plan d’eau de la place, et par le remplacement de la barrière de sécurité menant aux écoles. Nous devons saluer l’initiative du marché nocturne ainsi que l’animation musicale, le dimanche, rue des Grands Sables. Nous proposons le partage de cette soirée, un dimanche sur deux, avec les commerçants de Bellangenêt, puisqu’ils participent aussi à l’accueil des touristes. Les «Arts en balades» Le coût en vaut-il la balade ? La culture possible pour tous… sans concession sur la qualité ! La municipalité s’accapare les lieux privés d’exposition (ferme de Kerzellec, Galerie Goulven) ! De quel droit le service culturel s’est-il permis pareille sottise en créant le thème de «la Bretagne revue et corrigée» ! Corrigée par qui et pourquoi ? Quelle arrogance ! Quelle supériorité culturelle de vouloir effacer notre passé ! Nous regrettons de voir progressivement disparaître l’aura d’un patrimoine culturel. Marie Henry a disparu du paysage du Pouldu, alors que l’on a jamais autant parlé d’elle que cette année, au travers des expositions qui ont eu lieu à Amsterdam, à Paris au Musée d’Orsay et à Quimper au Musée des Beaux-Arts. Son histoire a été mise sous les projecteurs alors que son nom était supprimé de la façade de son auberge reconstituée. C’est un contre-sens historique et une erreur de communication culturelle. Supprimer le nom de Marie Henry, c’est dépersonnaliser le Pouldu ; à l’image de la réponse d’un adjoint au Maire répondant à une question d’un internaute qui demandait si la Maison-Musée était la Maison Marie Henry du Pouldu. Nous le citons : «Je ne connais pas de Maison Marie Henry au Pouldu, ou peut-être s’est-elle appelée ainsi à une époque révolue» ! La culture a pour nous un autre visage. Elle nous enseigne la différence, sans division ni compétition. La culture n’est pas un accessoire pour faire joli. Elle n’est ni de droite ni de gauche. C’est l’air que nous respirons. Deux poids, deux mesures… Alors que nous transmettons notre commentaire d’expression libre dans les délais imposés, la majorité municipale ne s’applique pas à elle-même les règles qu’elle nous impose. Permanence de l’opposition Nous avons sollicité le Maire pour la tenue d’une permanence, le samedi matin. A ce jour, nous attendons sa réponse. Expression du groupe des élus «Accueil-Essor-Tradition» Jeannine Stéphan, Francis Jégou, Françoise Robino, Catherine Trévarin

26

Treuskas - Transmettre

Une Association pour un patrimoine en péril
Au même titre que le patrimoine architectural ou industriel, le patrimoine vestimentaire traditionnel, est un art populaire riche de son histoire et de son extrême diversité qui mérite que l’on s’y attache et que l’on mette tout en œuvre pour son entretien et sa sauvegarde. Victime de la négligence, de la méconnaissance ou de l’indifférence, ce témoin d’un savoir faire ancestral, fruit d’une lente et passionnante évolution, se meure et disparait un peu plus chaque jour dans le plus grand désintérêt et l’ignorance de la plupart de ceux qui en sont les dépositaires. Triste constat, hélas, qui nous a amené à la création il y a un an à peine, de «Treuskas», une structure associative loi 1901, qui s’est donnée pour seul but la sauvegarde du patrimoine vestimentaire traditionnel de notre commune, et dont la devise pourrait être: « Recevoir, conserver, et transmettre », 3 mots clés pour protéger et partager un trésor hérité de nos anciens et que nous avons le devoir de léguer aux générations à venir ! « Transmettre » c’est d’abord comprendre comment cet art vestimentaire s’est créé et comment il a évolué dans le temps en fonction des modes et des aléas de la vie. « Transmettre » c’est aussi enseigner les techniques de confection ou d’ornementation utilisées autrefois. « Transmettre » c’est enfin partager, en montrant toutes ces merveilles par la mise en place d’expositions temporaires ou permanentes. Une pièce de costume même sans broderies, un morceau de tissus anodin, une vieille photo jaunie oubliée au fond d’un tiroir, dépourvus pour vous de tout intérêt, sont pour nous autant de richesses dont la disparition est irréparable et reste irremplaçable. A ce jour, « Treuskas » c’est une toute petite poignée de passionnés qui souhaitent faire prendre conscience à tous du bien fondé de leur association et qui ne demande qu’à partager l’amour qu’ils portent à ce patrimoine fragile et grandement menacé; ainsi qu’à tout ce qui s’y rattache; photos, œuvres graphiques, outils, tissus, dentelles, … Collecter des documents, scanner des photos, répertorier, inventorier, est un travail de longue haleine qui ne peut se faire qu’en équipe.

Alors, ne jetez plus, ne brûlez plus sans nous contacter et n’hésitez pas à nous rejoindre! Le président, Gilles Le Meurlay « Treuskas » Siège social : «Kerharo» 02.98.39.98.54

27

Agenda
Novembre 11 : Cérémonies patriotiques 20 : Repas gourmand - Notre Dame de la Garde - Salle des fêtes 26 : LAMA - Salle des fêtes et Longère 27 : Repas du groupe scolaire - Salle des fêtes Décembre 03 : Spectacle «Une veillée singulière» - Contes - Salle des fêtes 19 : Marché de Noël et crèche vivante + spectacle de rue - Le Pouldu 21 : Bal pour enfants à la salle des fêtes et goûter de Noël.

Etat civil Juillet - Août - Septembre 2010
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents d’Amandine

GALLAIS, Alya AUDREN, Maxence VIGOUROUX RABOIN, Gabriel SPéGAGNE, Pierre FAVENNEC, Corentin et Youenn LE BLOA, Adrien L’HOTELLIER, Mathys LE THOER et Alan LE BRISSE.
Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de

Joséane LE GUELLEC épouse ROUAT, Alice PRIMA veuve GUYOMAR, Jean GUILLEMOT, Francine LE GALGUEN veuve BESNARD, Jean MAGORET, Eric MoëLLO, Kevin CHABERT, Amélie RUFFEL veuve HARRé, Raymond LOZACHMEUR.
Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à : Sophie COHEN

et Jean-Pierre HAMES, Christophe WEIBEL et Martine FRANçOIS, Julien RAOUL et Marie-Anne WILT, Yann LE BERRE et France ROBINO, Romain GAUTHIER et Jeanne-Marguerite FROUIN, Pierre-Emmanuel BARRé et Giedré BARAUSKAITé, Grégory COLIN et Fanny BOTTIER, Nicolas JOLIFF et Anne-Laure VIGUIER, Nicolas MONIER et Céline PIAT.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr